• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

nemo3637

nemo3637

Grand voyageur métèque, un peu aventurier. A travaillé comme enseignant outre-mer et comme bucheron au Canada.
.

Tableau de bord

  • Premier article le 23/09/2008
  • Modérateur depuis le 24/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 36 139 417
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • nemo3637 nemo3637 7 juillet 15:34

    « il est donc aussi grand que l’est la France d’aujourd’hui, un point c’est tout ! ».
    C’est à dire pas très grand, c’est vrai...
    Mais par ailleurs, compte tenu, du peu de suffrages qui ont permis son élection, en est-il vraiment représentatif ?
    « La grandeur et la libération de la France »
    ...oui. Mais pas la grandeur et la libération des banquiers français ou autre...qui nous font payer le prix par leur oppression financière sans autres résultats que leur enrichissement.



  • nemo3637 nemo3637 28 avril 23:42

    @pallas
    De profondis !



  • nemo3637 nemo3637 28 avril 23:40

    "Contrairement à ce que nombre de médias distillent régulièrement, l’électorat, le peuple, n’est pas prêt à acquiescer une ligne consensuelle« . Mon affirmation est ici partagé par nombre d’observateurs ou d’analystes comme Chantal Mouffe que je cite.
    Emmanuel Macron passe pour près de la moitié du corps électoral pour le représentant des intérêts capitalistes, des nantis ou des riches, pour faire court. Lui-même ne s’en cache pas quand il prétend vouloir ménager les investisseurs potentiels. Sa vision est celle d’un libéral, c’est à dire celle d’un monde dépassé, partout en crise. Il ne représente rien de nouveau. Sa vision du renouvellement de la classe politique est à l’image du front uni des vieilles badernes qui l’ont rejoint, : de Madelin à Cohn-Bendit en passant par Robert Hue et Raffarin. »En Marche" constituera le dernier carré des libéraux, es défenseurs des nantis, cerné de toute part par des révoltés. Quant à la jeunesse, une grande partie d’entre elle manifeste déjà contre Macron avant même qu’il ne soit élu...



  • nemo3637 nemo3637 25 avril 18:28

    Je trouve qu’il faut être un peu pervers pour avoir été fillonniste.
    Le parti de ceux qui défendent leur galette ? Certes. Mais foncer dans le mur avec un candidat boiteux, compromis, qui a fait de la France la risée des médias internationaux c’est quand même fascinant de bêtise. Où va se nicher le sado-masochisme ?



  • nemo3637 nemo3637 10 avril 10:48

    La vague mélanchoniste est le signe d’un possible sursaut populaire en France.
    Il y a a beaucoup de pesanteurs dans ce pays : un racisme entretenu, un conservatisme stupide, une résignation proverbiale...
    Mais la réaction populaire à la Loi El Khomeri a montré les antagonismes.
    Contrairement à ce qui est encore cru, les politiques apparemment « consensuelles » intéressent de moins en moins de gens. On en est aux populismes et à la rupture avec le libéralisme. Regardez ce qu’il se passe ailleurs. Populisme de droite ? Certes. Mais aussi de gauche parfois, comme en Grèce avec Syriza, ou Podemos en Espagne. Quitte à ce qu’il y ait une rupture - logique puisque le système bat de l’aile sur toute la planète - je préfère le populisme de gauche aux fascistes. On nous dira que le néo-keynésianisme de Mélanchon amène vers une impasse. Peut-être. Mais on se dit aussi que c’est une ouverture élargissant la voie vers une nouvelle démocratie, une nouvelle société. Sans illusion sur le vote et les élections, je vote Méluche.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès