• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ninou

ninou

être parfait, absolu, imprévu,

Tableau de bord

  • Premier article le 22/11/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 306 49
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • ninou ninou 16 juin 2010 00:09

    Je ne suis pas une fidèle de l’émission, mais j’ai des excuses valables, vu que je n’ai pas la TV...
    Cependant, les rares fois où je me suis fendue d’une retransmission via internet d’une de ses émissions, j’ai toujours eu l’agréable surprise de constater qu’il existait encore quelques rares spécimens de gens intègres et de bonne foi dans l’audiovisuel français...

    Il fait son boulot et il le fait bien...

    Ce qui est dommage, et significatif de l’époque, c’est l’étonnement que cela entraîne de (ma) notre part...
    Qu’il reste longtemps, aussi longtemps qu’il reste intègre ; et surtout : qu’il fasse des émules !!!



  • ninou ninou 29 mai 2010 17:58

    FYI
    ....comme NABE..... (?)

    ...sachant que cela n’a été possible pour lui que parce qu’il avait déjà un lectorat très fidèle. Pour des auteurs nouveaux, c’est quasi mission impossible.

    Imhotep
    Je suis très attachée au papier, et malgré ça la technologie e-book me semble intéressante dans la mesure où l’on ne laisse pas les grosses machines s’emparer de la création littéraire.
     Le moyen que vous suggérez d’adopter peut, soit se noyer dans la masse de ce qui existe déjà (voir les précédents commentaires) et vivoter, soit réellement se démarquer s’il s’apparente à la démarche de certaines petites maisons d’édition papier qui choisissent souvent un créneau particulier (poésie, essais, société...) et ciblent ainsi des lecteurs exigeants... et fidèles.
    Est-ce que le critère « made in Avox » est suffisant pour cela ?
    Peut-être. Je ne le sais pas.



  • ninou ninou 16 avril 2010 11:47

    Multiplier les circuits parallèles serait une première piste à explorer.
    Echanges de services, de biens, dons...

    Retour des anciens savoirs et savoir-faire oubliés pour plus d’indépendance.

    Relocaliser l’essentiel avec pas (ou peu) d’échange de monnaie. Cela n’est pas si impossible qu’il y parait.



  • ninou ninou 14 avril 2010 11:58

    On a déjà changé Ministère de l’instruction pour Ministère de l’éducation ; pourquoi pas Ministère du dressage ?

    Marre du discours sur la pseudo défaillance autoritaire des profs.
    Marre de laisser croire qu’il faut punir, exclure, menacer... pour pouvoir instruire !
    Vous avez déjà essayer, vous, de travailler sereinement, d’apprendre, dans un climat menaçant ?
    Pourtant c’est ce que les tenants de l’éducation autoritaire voudraient pour vos enfants (pas pour les leurs, hein, parce que pour les leurs, il faut des aménagements spéciaux des règles,...)

    On phantasme sur les anciens profs qui arrivaient à « se faire respecter ».... Mais on ne veut pas voir que la société a énormément changé dans ses formes depuis Jules Ferry, alors que la forme « école », elle, est restée quasi inchangée.
    On demande de plus en plus d’autonomie aux enfants (beaucoup d’enfants de primaire se gèrent quasi seuls du début à la fin de la journée !), on s’adresse à eux comme on le ferait pour des adultes (télé, radio...), leur avis est pris en compte (conseils des jeunes), ils sont même devenus prescripteurs, et il faudrait qu’il redeviennent de petits animaux bien dociles dès qu’ils passent la porte de la classe. Et cela dépendrait juste de l’aura du prof.... !
    Cherchez l’erreur !

    Alors oui, une matraque et un taser, ça peut donner une certaine aura à qui manque d’autorité naturelle... Et surtout, comme ça on continue à ne rien changer. Ainsi il y aura toujours les mauvais profs, les mauvais élèves, les mauvais parents... pour que les « bons » (ceux qui sont du bon côté de la loi) se sentent méritants !



  • ninou ninou 14 avril 2010 11:18

    Vous connaissez la nouvelle ?
    De source sûre, l’argent est appelé à disparaître au profit de la gratuité ! Le travail va être remplacé par des services citoyens adaptés aux capacités de chacun ! Les êtres humains vont enfin avoir le temps de vivre, d’élever leurs enfants, d’échanger savoir, savoir-faire, bons moments, productions familiales...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité