• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

pasglop

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 124 0
1 mois 0 1 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • pasglop 1er juillet 2020 21:57

    Dites voir Spartacus, de temps en temps faudrait poser vos lunettes roses...

    L’Oxycontin, ça vous parle ? 300000 morts en 20 ans, Purdue n’a rien à envier à Servier.
    Même cause, le fric à tout prix.

    Je connais bien un Etatsunien d’un certain âge, malheureusement pour lui, en fin de carrière, il est atteint d’une maladie dégénérative invalidante, donc plus de boulot.
    Là, il en est à vendre sa baraque, uniquement pour être assisté quotidiennement, sans même parler de traitement.
    A la question : et après ? Il n’a pas su répondre...


  • pasglop 12 juin 2020 19:29

    @Emma Shell

    A un moment donné, dans le monde politique, aurait pu se poser la question du démantélement des cartels.
    Je crois que ça n’arrivera pas, pour plusieurs raisons :

    La montée en puissance irrépressible des services informatiques chinois, encore peu perceptible ici.
    L’Europe pourrait s’en servir comme moyen de pression envers les gafam, ou plus pacifiquement comme levier d’arbitrage. Elle ne le fera pas, la pénétration des technologies d’outre-atlantique cache d’autres enjeux, commerciaux, diplomatiques et relevant du domaine de la défense qui font qu’une fois qu’on a mis le doigt dans l’engrenage, il est pratiquement impossible de reculer, sauf dégâts collatéraux considérables.

    Le conditionnement : dans l’informatique professionnelle, la question de la confidentialité des données ne se pose pas vraiment, sinon en termes de « sécurité », comprendre fiabilité des liaisons et du stockage.
    Par exemple, l’offre Google cloud ne sera débattue qu’en termes de coût et de qualité de service.

    Le grégarisme : le lien social numérique est devenu consubstantiel de certains grands noms, inutile de les citer.
    A croire que la définition même de l’espace commun s’est déplacée des lieux physiques à leurs erzatz virtuels.
    Pas si virtuels que ça d’ailleurs, si on considère leur poids dans la réalité.

    Nous n’avons qu’une parade : la désobéissance passive.


  • pasglop 9 juin 2020 22:21

    @Emma Shell

    Disons qu’il s’agit là de la forme la plus primitive et sans vraies conséquences (hormis l’agacement et le trafic réseau) de la collecte des données.
    Des bases de données contenant des milliers d’adresses email et de numéros de téléphone sont constamment utilisées pour diffuser de la pub ou pour des tentatives d’escroquerie. Dans ce cas de figure, l’utilisateur final est encore l’arbitre et le responsable en dernier ressort de ses actes.

    Avec le smartphone on a changé de galaxie car tout, absolument tout ce qui transite par lui est susceptible d’être intercepté et stocké, non seulement à notre insu, mais aussi pour des motifs d’autant plus redoutables qu’on en imagine mal la nature réelle.
    Voix, images, vidéos, fichiers.

    Le plus remarquable est qu’on ait réussi à rendre sinon indispensable, du moins désirable, un objet qui a potentiellement toutes les caractéristiques d’un bracelet électronique, l’addiction et le gonflage de l’ego en prime...


  • pasglop 7 juin 2020 19:59

    @Sali Algerie
    Si je ne demande pas de sites Web et que je n’ai pas internet, pourquoi le téléphone fait-il ce travail seul ?

    Parce qu’il est fabriqué pour ça...

    Dans un contexte un peu différent, mais pas tant que ça :

    https://www.usine-digitale.fr/article/malgre-les-inquietudes-le-health-data-hub-est-officiellement-lance.N909364

    Je ne suis pas opposé par principe à la collecte de certaines données, mais à quelques conditions impératives.
    Tout devrait être transparent pour l’utilisateur : la nature des données collectées, l’utilisation qui est censée en être faite, les processus qui permettent cette collecte, l’entité intermédiaire et finale qui en bénéficiera.



  • pasglop 5 juin 2020 13:34

    @Le421

    Le bluetooth c’est pas bien grave, la portée est très limitée.
    Une connaissance a un smartphone de moyenne gamme assez récent : une analyse au démarrage montre 27 connexions (vingt-sept !) réparties sur une petite vingtaine de domaines, dont certains parfaitement non identifiables.
    Sans compter les « assistants vocaux » qui écoutent en permanence.
    Et bien sûr, l’objet est très difficilement rootable, recompilation obligatoire, et encore c’est pas gagné d’avance.
    Pour moi c’est direct poubelle...
Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité