• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pauldac

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 30 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Pauldac 5 octobre 2010 10:28

    Je m’étais loggué pour rappeler cette cruelle vérité mais Kerjean m’a devancé.

    En effet, on est toujours le con d’un autre. Quelles que soient nos convictions, il y aura toujours quelqu’un quelque part qui pensera l’inverse et aux yeux de qui nous passerons pour des cons. Et si nos convictions sont si solidement ancrées que l’on est incapable de ne voir dans celui qui pense différemment autre chose qu’un con, alors la seule chose que nous prouverons c’est que nous sommes un également des cons.

    Etre con c’est peut-être la normale en fait.



  • Pauldac 5 août 2010 09:50

    Ouais l’auteur a beau dire qu’il ne veut pas être taxé d’homme de gauche, il nous sert en tout cas toujours la même bouillasse gauchiste.

    Alors en résumé, les Français sont des abrutis, racistes et égoïstes. Tous, enfin exceptés les dignes représentants de la gauche radicale (oui parce que bien sûr le PS c’est caca et la gauche libérale c’est encore pire). On ne sait pas accueillir, on n’a pas traité les immigrés comme il sied, on ne leur a pas donné de travail quand le chômage battait tous les records en France, on leur a donné des aides et des allocations mais mon bon monsieur largement insuffisantes pour pouvoir vivre décemment sans travailler. Il y a eu des tensions xénophobes quand il est bien connu que dans tous les autres pays du monde, on accueille les immigrés avec des rangs de vahinés distribuant des colliers de fleurs. Bouh ! Honte aux français ! Vilains !

    Non la bonne position aurait été de s’agenouiller devant nos chers immigrés, d’ouvrir la bouche et de leur donner « notre affection » avec de douces ondulations de langue car c’est la seule attitude acceptable pour une terre d’asile digne de ce nom. Putain mais quel ramassis de merde cette article ! Ca gueule et ça ne propose rien, ça chie sur la France parce que quand on est un vrai gauchiste mon bon monsieur, c’est un acte de foi de haïr les français de souche, les « souchiens », terme qui leur va à ravir quand on partage la foi du gusse qui écrit l’article.

    Ah ! vous la voulez votre guerre civile, vous les pacifistes de mes deux, toujours prompts à crier au meurtre au moindre déplacement de troupe, mais rêvant du chaos, de la destruction gratuite dans les rues de nos villes. La France crève de son laxisme, de sa corruption, de sa faiblesse. Elle paye des tas de fonctionnaires à rien foutre, elle fait perdurer un système où les politiques sont corrompus jusqu’à l’os ( la seule différence entre le président Bling-bling et les précédents, c’est qu’il n’a pas compris que le train de vie de l’Etat était une affaire de discrétion avant tout) et elle laisse la petite racaille tondre en toute impunité tous les moutons de français qui ont pris le parti de vivre honnêtement du fruit de leur travail.

    Dans les cités c’est la voix de la racaille qui se fait entendre, pas celle du peuple. Vous vous trompez de révolution.



  • Pauldac 28 novembre 2009 13:55

    Ce qui fait peur c’est de voir la réticence du corps médical à se faire vacciner par crainte des conséquences que pourrait avoir l’adjuvant sur leur santé. Ce qui fait peur c’est que les professionnels craignent plus le vaccin que la grippe en elle-même et qu’à côté de ça le gouvernement et la presse vont tout faire pour que Roselyne puisse écouler ses stocks. Si l’adjuvant s’avère néfaste pour une portion non négligable des vaccinés, l’affaire du sang contaminé de Fabius passera pour un vol de sucette dans la liste des scandales d’Etat.



  • Pauldac 2 octobre 2009 08:45

    Je pense également que la clé de tout c’est le travail. Si tout le monde avait de quoi mener une vie honnête, il n’y aurait plus ces problèmes de banlieue et la délinquance serait réduite à un phénomène très marginal de notre société.

    Certes. Le problème c’est que le travail comme l’argent, ça ne pousse pas sur les arbres. Alors si l’on met de côté les solutions simples (et mauvaises) qui consistent à créer des millions d’emplois inutiles dans la fonction publique pour résorber le chômage, quelles mesures pourront permettrent de donner du travail à tout le monde ? Car sauf erreur de ma part, que les gouvernements aient été de gauche ou de droite, le chômage n’a jamais fleurté avec les 5% depuis la fin des années 70.

    Donc en attendant qu’un improbable génie puisse sortir de l’ENA avec une idée miraculeuse qui donnera à la France le plein emploi, devons nous réprimer les délinquants, protéger les gens honnêtes ou bien devons-nous laisser nos concitoyens s’abîmer dans la jungle urbaine, l’anarchie, le chaos ?



  • Pauldac 20 août 2009 14:22

    Ok, bon mais imaginons que parmi toutes les femmes qui porte la burqa il y en ait allez soyons fous : une, qui veuille porter cet habit, hors de toute menace, toute pression. Imaginons que cette femme soit intimement convaincue que c’est en burqa qu’elle est le plus respectueuse d’elle-même. De quel droit allons nous décider que cette femme là ne pourra pas s’habiller comme elle le souhaite ?

    Où est la différence entre la liberté pour une femme d’être en string/seins nus sur une plage et la liberté pour une autre femme de porter la burqa ? Y a-t-il une dignité à être à poil et une honte à être couverte ? Est-ce l’expression d’une vérité universelle ou bien cherchons nous à imposer nos convictions sur une minorité qui ne se comporte pas comme il faut ?

    A la vérité cette histoire de burqa me fait mourir de rire. Tout simplement parce que je sais qu’elle emmerde les gauchistes qui toujours obsédés à pointer du doigt le beauf de droite, catho, réac, nationaliste... à dire que l’intégration ou la « francisation » est une régression, une honte pour le non français de souche, on va dire... Tous ces gens là se prennent le conservatisme musulman là où je pense. J’adore les voir gesticuler dans tous les sens et se mettre maintenant à discriminer des communautés qu’ils défendaient au-delà du raisonnable auparavant. Et bien moi sur ce coup là, je défend les musulmans parce que les libertés sont universelles, parce que la liberté de culte est un droit et que ce que l’on est autorisé à faire dans ce pays ne dépend pas de ce qui plait ou pas aux bien-pensants de gauche.

    Donc si je refuse qu’on puisse imposer le port de la burqa à une femme, je m’oppose tout autant à ce qu’on lui interdise.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès



Agoravox.tv