• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

pino69

pino69

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 54 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • pino69 pino69 30 mars 18:35

    @wesson


    Votre raisonnement se tient et c’est mieux exprimé ainsi.
    Cependant, je pense qu’une sortie de l’europe par le 50 assortie de négociations bilatérales serait dans ce contexte moins risquée qu’un coup de poing sur la table une fois que les 26 autres nous auront envoyé balader sur nos négociations (plan B je crois). C’est plutôt cette posture de matamore de JLM qui me semble porteuse de conflit qu’une sortie légale et encadrée.

    Concernant l’entraînement dans un conflit EU-Russie, je n’y crois plus vraiment. Seule l’Allemagne y aurait un intérêt et plusieurs membres de l’UE sont aujourd’hui plus proches de la Russie que des EU. Le mouvement s’accentuera avec la débacle ukrainienne.
    Je partage votre vision sur la politique de l’Allemagne mais je tempérerais en disant que son leadership est exclusivement économique et assis sur sa maîtrise du dispositif européen via la BCE. C’est insuffisant. Elle n’a aucune influence morale ou politique et son image est très dégradée - en tous cas au niveau des populations - sur l’arc des pays latins, celui des Balkans, voir en Europe de l’Est suite à l’étalage de leur saloperie dans l’affaire grecque ou celle des migrants qui ne sont pas prêtes de leur être pardonnées.

    Les lignes ne sont pas figées et la sortie - tranquille ou non - de la France de l’UE peut potentiellement fragiliser son modèle en la mettant le cul entre deux chaises, entre une Russie avec laquelle elle est en froid et des EU dont le soutien a fortement diminué ces derniers temps.


  • pino69 pino69 30 mars 12:59

    @Wesson


    Il y a vraiment des gens qui croient que si la France se barre de l’Europe il va y avoir la guerre ?
    Mais avec qui donc ? Avec quel pognon ? Avec quelles armées ? Faut-il reconstruire la ligne Maginot ? Sans rire ?
    Moi je veux bien qu’on défende l’indéfendable mais jouer sans arrêt - et avec force bêtise - sur la corde de la peur n’est pas productif. 
    Si on veut sortir légalement et tranquillement, on le fait avec l’article 50 qui est prévu pour ça. Point barre. Et inutile de prophétiser un holocauste fantasmatique pour cela.


  • pino69 pino69 30 mars 12:52

    @Alren

    La réponse viendra de Bruxelles même.
    Ils ne peuvent plus continuer comme ça et doivent absolument neutraliser le risque Le Pen ou Asselineau (sans parler de tous les xits qui menacent). Je pense que comme par hasard, un consensus va bientôt apparaître sur la nécessité de « réformer » l’UE et le processus lancé permettra à JLM (qui ne veut pas sortir de l’europe mais simplement afficher son« indépendance ») de donner corps à ses propositions sans que ça mange de pain. Genre : je vous l’avais bien dit qu’on négocierait...
    Juste, la fameuse réforme sera une usine à gaz et durera une éternité pour accoucher d’ajustements à la marge qui permettront à cette merde de survivre à elle-même en se donnant le vernis démocratique dont elle manque cruellement. Une sorte de commission à la française si on veut. C’est ce qu’il y a de mieux pour enterrer un dossier.


  • pino69 pino69 30 mars 12:33

    @owen meany

    Il semble qu’un nouveau scénario soit en train de se dessiner (écouter attentivement Védrine dans la matinale France Culture de ce matin) : Bruxelles se rend bien compte qu’elle est acculée et ne pourra pas repousser éternellement les multiples demandes d’exit qui vont apparaître dans tous les pays membres (du moins sur le front sud). Dans ce contexte, l’organisation par Bruxelles même d’un processus de refonte du système actuel permettrait d’engager des discussions sans fin entre les membres qui ne mèneraient naturellement à aucun résultat (sûrement pas l’Europe sociale) mais permettrait de supporter des candidats européistes contraints de se positionner sur la question par leur électorat (genre Mélenchon, voir Fillon).
    L’idée est de promettre une renégociation dans un cadre maîtrisé par Bruxelles donc sans risque in-fine et geler pour un bon moment (au moins un quinquennat) toutes les revendications légitimes des peuples avant de conclure sur des modifications à la marge sans impact réel.

    Vu la situation, l’idée est bonne et c’est pourquoi je pense que Mélenchon peut avoir sa chance dans ce scrutin. Macron est crâmé à ce stade. Le renversement du discours médiatique sur Fillon est perceptible et le vent change de sens. Ils ont trop tapé dessus et force est de conclure que les médias sont devenus aujourd’hui de parfaits anti-prescripteurs... et qu’ils l’ont compris.


  • pino69 pino69 30 mars 12:05

    @alinea

    Avez-vous écouté la matinale de RTL ce matin ? Le servilité de ces porcs face à Fillon témoigne d’un basculement. Macron est grillé. Autre chose. Vedrine sur France Q parle de realpolitik. Toujours aussi eurobéat mais ce n’est pas un imbécile. Son propos : L’imminence d’un processus de refondation de l’Europe. A mon avis, c’est pour backer tous les candidats qui doivent se positionner là dessus sans le vouloir. Une usine à gaz qui n’aboutira à rien dans 10 ans mais qui peut neutraliser les candidats frexit et sauver leurs miches. Alors je pense Fillon mais jocker pour Mélenchon (le cas est en tous cas envisagé).

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès



Agoravox.tv