• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Plus robert que Redford

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 770 0
1 mois 0 9 0
5 jours 0 1 0

Derniers commentaires



  • Plus robert que Redford 19 mai 19:49

    @arioul
    Laisse tomber les corrections de ton « intervention »

    La pauvritude de ta maitrise de la grammaire, qui rend parfois le texte difficile à saisir, rend toute tentative d’amélioration illusoire....


  • Plus robert que Redford 17 mai 20:08

    Je suis stupéfait des affirmations péremptoires de tout un tas de commentateurs aux opinions aussi arrêtées et à l’incompétence monumentale...

    Amaury Grandgil ne fait que constater l’état « problématique » du système des Urgences en france

    Dans son préalable, il insiste sur le fait que la réaction de la personne chargée de répondre au téléphone a été « inappropriée » et que son comportement professionnel à ce moment peut certainement être qualifié de fautif et condamnable.

    Tous ceux faisant mine de ne pas comprendre n’ont jamais mis les pieds dans les urgences d’un hôpital, que ce soit lors d’une soirée de fête ou un jour comme les autres. C’est un long défilé de personnes venant là pour se faire soigner gratuitement qui un rhume, qui un tout petit bobo.

    Son avocat parlait d’une pression au travail, exerçant depuis 8 ans cette activité, capable d’avoir à gérer entre 600 et 1200 appels par jour !!

    Elle a du en entendre des conneries au téléphone !!!

    Si on n’excuse pas, on peut néanmoins comprendre.

    Je défie n’importe lequel d’entre ces beaux messieurs, si habiles derrière leur clavier, d’essayer de gérer toutes ces situations, sur le long terme, et avec empathie, s’il vous plait !!

    Vous, dont je suppose que vous évoluez dans des milieux bien policés, où le calme le dispute à l’amabilité, je serais curieux de voir votre réaction confrontés à des personnes dont l’univers est la pauvreté, la violence, les frustrations de tous ordres, voir le degré zéro de l’éducation nécessaire pour vivre des rapports sociaux supportables...

    j’ai une amie, médecin urgentiste de l’hôpital de proximité d’ici (petite ville de la france profonde, quoiqu’en pensent certains) qui me disait encore récemment : « Tiens, hier, je me suis encore fait traiter de salope !! » sur le petit ton détaché de celles qui ont commencé à se forger une cuirasse contre ces banalités de notre siècle...

    Non, la France n’est pas à la pointe de ce système de santé « parmi les meilleurs du monde » qu’on nous vante à la télé.

    C’est la merde au quotidien.

    Tous ces personnels ont a gérer la merde au quotidien

    Ils font de leur mieux

    Qu’ils en soient remerciés, et non vilipendés par tout un tas de petits trous du cul qui ont vraisemblablement des tas de bonnes solutions plein leurs sacoches...



  • Plus robert que Redford 10 mai 14:26

    Je ne manque pas de me sentir quelque peu offensé à la vision réitérée de cette photographie...

    Dans mon âme de vieux petit français à qui on a enseigné des « valeurs » telles que Honneur et Courage, un seul mot me vient à la contemplation de cet instantané 
    Ce mot, c’est GITON !
    Qui hélas rime avec Macron !
    Je ne doute pas qu’un homme cultivé comme ce dernier ne soit au fait de toutes les connotations y afférent...


  • J’ai vu ce film a sa sortie en 69. J’en ai été fortement impressionné.

    Je m’apercois aujourd’hui que j’avais des parents extrêmement tolérants, voire permissifs, et pas du tout cinéphiles pour laisser un gamin de 16 ans voir un pareil spectacle ! En 99, je n’aurais probablement pas laissé mon fils au meme age, visionner un tel brûlot, fût-ce un chef d’oeuvre Du septième art...
    A cette époque, le lycéen que j’étais, passionné de mythologie grècque, avait déjà ressenti dans ce film la résurgence des grandes tragédies Helléniques, donc des grands mythes fondateurs de notre culture.
    Visconti n’a fait que matérialiser (mais avec quel talent, et quel esthétisme noir !) dans un style moderne, les fondements et les perversions de notre civilisation.


  • Et voilà !

    Encore une intervention de Madame Bisounours « inventeuse d’eau tiède » comme le dit ticotico, dont on se demande si l’auteur est appointée à une compagnie spécialisée dans l’anesthésie des masses, ou si elle a définitivement arrêté son développement intellectuel et social à la lecture de « Martine à .... », littérature pastel et parfumée à l’eau de rose qui enchanta ma génération, du CP au CE2 exclusivement (je suis né en 1953).
    Bien sûr que la compétion férocissime existe depuis belle lurette (compagne de Gai-Luron)
    Certes, Mme Rosemar, qui comme tous les enseignants n’a probablement jamais quitté le giron de l’Education Nationale, découvre des choses, jusque tard dans son expérience de la vie « réelle »
    Elle ne connaît pas (ou tres mal) cet « Extérieur » qui la terrifie.
    Elle s’aperçoit bien tard que le p’tit Macron est fermement décidé à étendre le domaine de la lutte aux bastions autrefois protégés de notre belle société « égalitaire »
    Et ça la pétifie !!!

    Je continue à la lire, parce que ses articles sont écrits en un français irréprochable et que je ne supporte plus les sabirs quasi phonétiques de certains, surtout au niveau des commentaires...
    Néanmoins, je crois que je vais cesser, tant ses sujets d’intéret (Hors la littérature) sont d’une pauvritude que n’auraient pas renié les plus féroces des encartés du PC, années cinquante, si vous voyez à quoi je fais allusion.

    Essayez-vous à la « pensée complexe » chère madame. Peut-être nous livrerez-vous quelques pépites dignes d’intérêt...
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès