• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Politic Angel

Chercheur physicien, ingénieur et cadre d'entreprise, consultant et investisseur en nouvelles technologies, je suis un voyageur qui fait de fréquents allers-retours entre le monde des idées et celui de l'action avec, toujours, un souci pour l'humain. Vous pourrez en trouver des traces citoyennes sur le cite ci-dessous, ou littéraires sur http://www.inlibroveritas.net/auteur15910.html

Tableau de bord

  • Premier article le 28/10/2015
  • Modérateur depuis le 11/04/2016
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 16 8 265
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 1 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Politic Angel 19 janvier 2017 10:22

    Bonjour,

    j’ai lu avec intérêt les réactions à cet article sur le programme de F Fillon et, une fois de plus, je suis étonné de voir l’usage fait de ces espaces d’échange. En particulier, je regrette les échanges qui deviennent personnels, et aboutissent à s’envoyer des noms d’oiseaux, au lieu de discuter, avec vigueur pourquoi pas, des idées. Si nous partageons une envie que les politiciens joueurs de flûte rendent le pouvoir à d’autres ou même aux citoyens, ce n’est pas en nous insultant les uns les autres que nous allons y arriver. 

    Sur la claque, je peux comprendre que certains aient le sang chaud, mais cela ne sert vraiment à rien (et ne fait que semer plus de haine pour demain), pas plus je pense que de se contenter de la solution des urnes, dont on voit bien depuis des décennies qu’elle ne s’exerce hélas que dans un espace contrôlé par les médias et les joueurs en place. Pour ma part, je suis un croyant dans l’action citoyenne de contre pouvoir terrain, et de contre propositions portées par des associations ou des mouvements spontanés portés par des leaders venus du terrain. 

    J’aimerais inviter les participants à cesser les échanges à tonalité personnelle, et à se concentrer sur les idées, et surtout les propositions de solution. 

    Pour ce qui est de l’austérité, je pense que c’est une notion mal adaptée, utilisée par facilité par des commentateurs qui ont intérêt à faire dans le binaire. Certainement je pense que nous avons trop de dettes que nous donnons à hériter à nos enfants. Et nier ce fardeau pour dire « continuons à dépenser sans compter par rapport à ce que nous gagnons » est une folie, de même que le simpliste « faisons payer les riches », car le montant cumulé de leur patrimoine ne suffirait pas à effacer cette dette, ce qui montre bien que nous devons tous contribuer à ne pas aggraver la peine publique impliquée à nos enfants. Mais la bonne nouvelle c’est qu’il y a de très nombreuses sources d’efficacité, sans forcément dégrader le service public, ce qui rend moins douloureux les adaptations de contenu de ce service. La réalité pince, regardons la en face, et affrontons la ensemble. 


  • Politic Angel 1er juin 2016 12:34

    Bonjour Jaja,

    pourquoi parler ici plus de la CGT que des syndicats patronaux, eux aussi parfois mieux financés par les pouvoirs publics que par leurs adhérents ? 
    Simplement parce que les actions de débordement comme le chantage aux journaux ou les blocages de raffineries sont aujourd’hui, hélas, l’apanage de cette organisation. 
    L’objet de cet article n’est pas de proposer de détruire brutalement le système de représentations syndicales, patronales ou employés, mais de rappeler (i) la fiction sur laquelle repose parfois la notion de représentativité et (ii) que les ressources publiques dont bénéficient ces acteurs s’accompagnent de devoirs et de limites dans le actions menées. 

    Bonne suite dans les manifs, mais merci de laisser ceux qui pensent autrement vivre aussi comme ils le souhaitent.


  • Politic Angel 18 mai 2016 20:57

    Toujours intéressant de voir à quel point on arrive à faire ou non passer son message, ou les idées inattendues que suscitent les articles postés. 


    Pour tenter de revenir au point de l’article, il n’est en rien question de juger si le FN a un bon programme ou non, s’il se moque ou non des petites gens, s’il est plus ou moins sioniste, si la famille joue un jeu collectif malin ou non. 
    L’hypothèse centrale est que le FN, bien qu’il n’arrivera au pouvoir, ni présidentiel, ni gouvernemental. Dans ce cadre ses propositions seront ses propositions, et rien de plus. 
    Par contre, nos institutions n’était pas faites pour fonctionner dans un système de tripartisme, une entrée significative du FN au parlement, qui elle semble tout à fait possible, est susceptible d’être un poison fatal pour nos institutions qui ont si bien servi et protégé les professionnels néfastes pour les citoyens qui gouvernent depuis si longtemps. 
    Le FN, juste par son statut de parti bloquant les institutions, est alors l’arme qui peur faire exploser ce système d’alternance captiva dont le peuple ne veut plus. 

    Certains citoyens avec qui j’ai eu l’occasion d’échanger raisonnent effectivement ainsi, et s’apprêtent à voter FN en 2017 juste avec cette idée. Darwin à l’oeuvre dans la citoyenneté votante.... Que toutes les opinions et stratégies s’expriment, et voyons qui y survivra.


  • Politic Angel 12 avril 2016 10:59

    Une vue personnelle, sans doute bien difficile à démontrer. De mon côté, fréquentant divers groupes citoyens depuis des années, je vois bien de très nombreux citoyens sincèrement engagés à chercher d’autres futurs que ceux que nos dirigeants laissent arriver. 

    Je ne sais pas le sens que vous donnez au mot manipuler, car bien sûr tout échange peut vous influencer, et c’est une condition indispensable pour enrichir sa réflexion prote et trouver des terrains communs. 
    La vision en tout cas d’un groupe minuscule qui pourrait tout piloter dans son sens me semble une pure fantaisie. Si votre propos est de dire que ce que les médias en disent est sélectif, cela est certainement vrai, mais alors, quelles conclusions pratiques en tirer ?

    Le chaudron citoyen commence à bouillir, et ses prochaines éruptions sont imprévisibles, même si elles ne sont pas toutes spontanées au sens « sortant soudain d’une néant absolu ». 


  • Politic Angel 11 avril 2016 10:34

    Masi si mais si, c’est le peuple, car même dans des endroits comme Belo Horizonte au Brésil où le pouvoir a voulu formaliser une participation citoyenne à enjeux (budgets délégués), et a mis d’énormes moyens pour susciter/ organiser cette participation, le taux final de participation et surtout de prise de parole reste faible. Et ceci parce qu’il y tout un tas de barrières invisibles à la participation contributive. Alors la base pour mesurer l’ampleur d’un mouvement citoyen qui s’exprime, surtout spontanément sans que le pouvoir ait rien fait pour le mettre en place, c’est bien poins que 100%. 


    C’est d’ailleurs bien sur des bases similaires qu’on prétend que les syndicats sont représentatifs et possèdent un monopole de parole sur les bonnes et mauvaises idées dans les discussions officielles.

    Stimulant en tout cas, de voir les citoyens prendre la parole et bousculer « l’ordre établi ». 






Palmarès