• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Rounga

Rounga

Le "r" se roule.

Tableau de bord

  • Premier article le 19/07/2013
  • Modérateur depuis le 12/02/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 12 4708 1505
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 134 130 4
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Rounga Rounga 18 janvier 22:32

    @Christian Labrune
    J’ai lu l’Ethique, il y a longtemps, et j’espérais bien, par là, atteindre à la béatitude.
    De fait, ayant tourné la dernière page, je me suis senti extrêmement content d’en avoir fini et de pouvoir enfin aller voir ailleurs. N’était-ce donc que cela, la béatitude promise ?

    ***
    L’Ethique n’est que la présentation générale d’un système, d’ailleurs fort bien ficelé, qui comprend Dieu, l’univers, l’homme. Mais le chemin vers la béatitude, c’est le Traité de la réforme de l’entendement qui le promet. Et effectivement on n’est pas déçus, car Spinoza nous explique que le plus important est d’avoir des idées claires, et annonce qu’il va nous expliquer comment les avoir, ces idées claires. Alors on tourne la page, fébrile d’impatience, et on lit : « l’ouvrage s’arrête ici ». Car Spinoza nous a fait la bonne blague de crever avant de nous révéler la réponse ultime. 
    En fait c’est un ouvrage que Spinoza avait commencé avec un optimisme qui saute aux yeux dans l’avant-propos, mais il s’est rendu compte peu à peu que la tâche qu’il se proposait était plus compliquée que cela. Il a donc reporté son projet, et ne l’a jamais achevé.
    Mais ce que je préfère chez Spinoza, c’est ce qu’il nous dit dans la proposition 23 du livre V de l’Ethique  : « Nous sentons et savons d’expérience que nous sommes éternels », qui prouve que sa façon de vivre et de ressentir la philosophie ne ressemblait pas à la forme d’exposition très artificielle qu’il avait adoptée.


  • Rounga Rounga 24 juillet 2017 17:11

    À cet égard, des intellectuels musulmans (issus des Frères musulmans) ont émis, très astucieusement, dès la fin des années 1970, l’élément de langage suivant : « il ne s’agit pas de jours, mais de périodes indéterminées ». Les chrétiens ont rapidement repris cet élément de langage providentiel et aujourd’hui parfaitement maîtrisé et assimilé. Ainsi, ils admettent que leur Dieu se serait trompé ! Il aurait confondu « jour » et « période » ! Étrange pour un Dieu si puissant et omniscient ?

    *****************************

    Cette réponse au problème des jours a déjà été abordée et résolue par St Augustin au Vème siècle, et non par des chrétiens au XXème siècle comme vous le prétendez. Informez vous avant de parler de choses sur lesquelles vous ne connaissez apparemment rien.




  • Rounga Rounga 7 juin 2017 21:06

    Bravo pour l’article !
    C’est bien d’analyser le livre à partir du thème des démons, les analogies sont très bien trouvées en tout cas.



  • Rounga Rounga 6 juin 2017 23:03

    @Louve de France
    « Marc Edouard Nabe prône la décapitation des DJIHADISTES »

    C’est faux, Marc-Edouard Nabe ne veut absolument pas décapiter les djihadistes. Enfin pas que je sache.



  • Rounga Rounga 6 juin 2017 22:47

    @Louve de France
    On arrête le flooding et les mensonges s’il vous plaît.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès