• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sandra.M

Sandra.M

4 blogs dont le premier a été créé il y a 7 ans : « In the mood for cinema »  ; « In the mood for Deauville » , « In the mood for Cannes »et « In the mood for luxe ». 17 années de pérégrinations festivalières.. 10 fois jurée de Festivals de cinéma de Deauville à Cannes en passant par Dinard (toujours sélectionnée sur concours d’écriture). Diplômée en droit, sciences politiques, médiation culturelle et cinéma. Mon objectif est de vivre de ma passion viscérale pour le cinéma et l’écriture (en quête d’éditeur et producteur) : scénarii, roman, nouvelles, articles... Pour en savoir plus, retrouvez mon cv en cliquant sur le lien ci-dessous :

 http://www.inthemoodforcinema.com/about.html

Tableau de bord

  • Premier article le 13/04/2005
  • Modérateur depuis le 31/05/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 171 83 894
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Sandra.M Sandra.M 26 février 2007 15:40

    De quel droit et de quelle « hauteur », pour ne pas dire condescendance, jugez-vous la cinéphilie d’une personne, simplement au regard des films qu’elle apprécie ? Etre cinéphile ne signifie pas forcément n’aimer qu’un cinéma, par exemple confidentiel, et implique normalement une certaine tolérance pour les goûts des autres. J’aime toutes sortes de cinéma et le revendique. Je n’ai jamais dit que « Quand j’étais chanteur » était un film innovant mais il est pour moi particulièrement bien écrit et joué, ce qui suffit à mes humbles goûts de spectatrice, ce qui ne m’empêche pas par ailleurs de reconnaître les qualités d’autres films que vous citez. Quant à « Indigènes » vous dîtes qu’il est « seulement » révolutionnaire par son propos mais certains sujets se suffisent à eux-mêmes, des expérimentations stylistiques seraient probablement nuisibles au sujet.



  • Sandra.M Sandra.M 26 février 2007 11:28

    Je précise qu’une petite erreur s’est glissée dans mon article. Mélanie Laurent a eu le César du meilleur espoir et non celui de la meilleure actrice...mais après tout elle aurait tout autant mérité le second. smiley



  • Sandra.M Sandra.M 25 février 2007 18:15

    C’est un nouveau terme qui désigne les biographies cinématographiques comme « Ray » récemment. Je ne sais pas si c’est déjà dans le dictionnaire ?



  • Sandra.M Sandra.M 18 février 2007 20:18

    @ 3p : Il me semblait que « Ping pong » était sorti fin janvier...

    @La Baste : Je croyais pourtant avoir bien expliqué les raisons de ma critique d’ailleurs argumentée et en aucun cas gratuite (je suis la première à condamner ce genre de critique), et ce n’est surtout pas parce que ce film est surmédiatisé qu’il me déplait, ce serait une position de principe totalement ridicule et si vous parcourez mon blog vous constaterez que je défends autant le cinéma dit populaire (d’ailleurs je ne comprends pas cette distinction, pour moi il y a du cinéma, point) qu’un cinéma plus confidentiel ! Mais sous prétexte qu’un film est surmédiatisé (et vous ne pouvez nier que celui-ci l’a été !) je ne vais pas en faire l’éloge et mentir sur ce que je pense pour aller dans le sens du plus grand nombre, si je l’ai trouvé plus que moyen , ce qui est le cas en l’espèce, et non parce qu’il est populaire (ce n’est en effet pas un défaut, ni une qualité d’ailleurs). Il serait d’ailleurs plus constructif que vous m disiez les raisons pour lesquelles vous avez aimé ce film puisque je ne doute pas que vous l’avez vu et aimé vue la virulence avec laquelle vous le défendez.



  • Sandra.M Sandra.M 6 février 2007 13:32

    @ Chris Wilkinson:il ne faut pas avoir une vision si manichéenne. Il y a des gens qui font AUSSI du cinéma par passion ! Concernant l’article, il a été repris directement et automatiquement par Agoravox mais il n’était au départ destiné qu’à mon blog.

    @ Ludovic Charpentier : c’est en effet rassurant de savoir que le public peut imposer sa propre loi et ne pas toujours suivre celle des médias et distributeurs et ces deux films le méritaient vraiment.

    @ Mardraum : Si, si, moi ça m’amuse de faire des pronostics et d’en lire !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Culture Cinéma Festival

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité