• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sylvaine Reyre

Sylvaine Reyre

Ecrivain.
Auteur de NUE, poésie, prix CITA'Livres et prix Georges Bonnet de la SAPC 2016.
Créatrice et animatrice des ateliers d'écriture A Mots Ouverts : ateliers, stages littéraires, accompagnement à l'écriture, suivi et correction de manuscrits.

Tableau de bord

  • Premier article le 16/01/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 20 202
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 28 mai 17:17

    Merci ! Enfin ! En tant que femme, féministe, laïque et républicaine (peut-être un peu jacobine aussi mea culpa !), je me sens un peu moins seule face à la déferlante individualiste des libéraux en marche et celle, non moins effrayante, des communautaristes d’une « gauche » qui renie ses valeurs.



  • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 13 novembre 2017 10:00

    @arthes Il suffit peut-être de lire vos commentaires incessants et déplacés, comme celui où vous insultez gratuitement Alain Souchon (que vient-il faire là le pauvre ?) C’est triste les gens qui viennent cracher ainsi sur le travail des autres. Vous devriez écrire vous-mêmes vos propres articles. Mais oui, j’oubliais, ils sont refusés.



  • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 13 novembre 2017 03:16

    @arthes
    En français, le masculin a valeur neutre quand on ne veut ou ne peut préciser le sexe.

    Quant aux pseudos, vous avez raison, ils sont très pratiques pour déverser sa haine et sa frustration sur des gens qui avancent à visage découvert.


  • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 12 novembre 2017 22:32

    @Djam Encore un qui ne sait pas lire. Triste époque !



  • Sylvaine Reyre Sylvaine Reyre 12 novembre 2017 20:32

    @eric Vous m’avez bien fait sourire avec vos remarques sur les Russes. Pour info, j’avais 16 ans, c’était encore l’Union Soviétique, je me baladais dans les rues de Moscou au lieu d’être au lycée... Je ne pense pas que ma réaction ait été si mauvaise. En tout cas, je m’en suis bien sortie !

    Pour le reste, je suis sûre que vous êtes suffisamment fin pour avoir compris mon texte. Je le répète, je n’ai pas dit que je n’aimais pas les hommes en général. J’ai écrit : je n’aime pas « les » hommes, c’est-à-dire pas tous. Et j’ai précisé ceux que je n’aimais pas : ceux qui profitent de leur force ou de leur pouvoir, etc. C’était une figure de style. Et c’est un texte plus littéraire que polémique, j’aurais aimé qu’au moins un commentateur le remarque.
    Je ne vous ferai pas l’affront de vous mettre dans le même panier que tous les frustres frustrés qui sévissent sur ce site et qui apparemment sont aussi illettrés, aussi je prends votre remarque finale pour une petite provocation ironique et je vous réponds : mon père va très bien merci.


365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Harcèlement : oh, rien de bien grave !




Palmarès