• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

tiptop

Je suis enseignant et chercheur en histoire contemporaine travaillant sur les mondes africains et le fait politique.

Tableau de bord

  • Premier article le 03/04/2007
  • Modérateur depuis le 06/11/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 48 317 2509
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • tiptop 14 février 18:01

    https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/chiffres/france/mortalite-cause-deces/taux-mortalite-sexe-age/

    Taux de mortalité par classe d’âge et par année jusqu’en 2018. Les 70 ans-110 ans correspond à la forte croissance du taux de mortalité. Les trois quarts des décès CoVID dans les hôpitaux correspondent à cette tranche. Il y a bien surmortalité due au COVID (voir article) mais concernant principalement des personnes dont l’espérance de vie se limite à quelques années. Ce qui renvoie selon moi à la question de fond. Ce n’est pas la surmortalité qui pose problème (ils seraient partis d’une façon ou d’une autre) mais la qualité de la fin de vie...

    Je ne peux pas afficher ici le tableau excel...



  • tiptop 14 février 17:12

    @pemile

    Sympa en effet. Merci. On voit bien apparaître la génération du baby boom. Mais ce ne sont pas les tableaux croisés dont je parle.



  • tiptop 14 février 10:26

    @Pull en laine
    Comme vous aimez Franck Zappa, je vous excuse. ;D 

    J’ai glané ici et là quelques questions intéressantes.
    Je suis d’accord avec vous, les stats de l’INSEE sont une mine d’informations mais il manque des tableaux croisées qui permettent de comprendre l’évolution du taux de mortalité rapporté à des tranches d’âge. En revanche l’aspect conjoncturel apparaît très bien. Mon analyse est très incomplète. MAIS l’incertitude est le plus sûr compagnon d’un esprit scientifique ! Il n’ y a rien de plus éloigné de l’esprit critique que de se perdre en vains commentaires et de dénigrer en bloc ce que l’on ne comprend pas. Pire, crier au complot parce qu’on ne veut pas se coltiner la complexité du réel !
    Sur la façon d’obtenir les données, je rappelle que l’INSEE procède par transparence à des éclairages méthodologiques accessibles à tous. Le problème est le suivant et se pose pour tous les corps de métier qui nécessitent une certaine technicité. La critique des aspects méthodologiques toujours salutaire  n’est accessible qu’aux spécialistes. Il n’y a que des idiots (il y en a un paquet ici) pour penser que n’importe quel quidam à bac + 5 peut la faire ! Il faut un minimum d’humilité.... Doctorant, je n’ai pu me frotter à des traitements statistiques avancés que parce que j’ai été tutoré par des chercheurs compétents en la matière. 
    Enfin, la critique citoyenne est bien accessible à tous, mais elle doit porter non sur les aspects techniques, mais l’usage public de ces chiffres. Et encore, faut-il avoir été éduqué un minimum sur les média ! L’école a encore du boulot à en voir la stupidité crasse des commentaires.
    Bien à vous



  • tiptop 13 février 13:53

    Je viens de découvrir ma boîte mail inondée : une centaine de commentaires plus affligeants les uns que les autres, à quelques exceptions près. Au risque de paraître condescendant ou méprisant (tant pis, j’assume…), je n’ai jamais vu une syntaxe aussi massacrée qu’ici (c’est plus grave que l’orthographe à mon sens). Ça n’est même pas d’un niveau CM1. La relecture ? Allons donc ! Là, il s’agit juste de vomir sa haine de l’autre et de déballer son ignorance sans aucun souci d’être lu ou compris, en émaillant le tout de mots pédants et de références absconses. Je vous mets au défi de vous relire. Regardez-vous en face ! On vit une période angoissante, mais ça n’excuse pas tout. Le plus inquiétant, c’est la bêtise crasse et autosatisfaite de commentateurs qui pensent pouvoir impressionner - il ne s’agit jamais de convaincre - avec des thèses complotistes à pleurer de honte. Mon article a donc servi à ça ? Un défouloir ? Du grain à moudre pour un complotisme rance ? J’ai parcouru l’ensemble des posts et il n’y en a quasiment pas un qui fait référence au texte de mon article. Je ne suis le détenteur d’aucune vérité. J’apporte plus de questions que de réponses. Et quand je le fais, c’est avec la plus grande humilité, car le réel est complexe. Des critiques ? Je ne demande que ça (d’ailleurs je n’en ai pas eu, comme si l’article était un prétexte). Mais lisez, merde ! Et essayez d’argumenter un minimum. Je publie ces articles ailleurs (où je suis sûr d’avoir des commentaires de qualité), mais je n’ai jamais voulu snober Agoravox, par principe, car même quand on n’a pas fait d’études – je le sais d’expérience - on peut porter une parole vraie, intelligente et audible pour tous. Chiche ?



  • tiptop 12 février 19:44

    @binary
    L’INSEE donne toutes les courbes de mortalité par tranche d’age mais pas celles des décès... et ne propose pas de courbe qui les agrège.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité