• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Trashon

Trashon

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 642 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Trashon Trashon 26 septembre 2018 18:58

    @Le421


    En fait la solution c’est la marche arrière : en allant à l’envers on aura un nombre de mort négatif, c’est mathématique.


  • Trashon Trashon 26 septembre 2018 18:21

    @C’est Nabum


    Déjà en parler c’est pas si mal smiley

    A coté de ça ma remarque n’était pas une attaque ab hominem mais visait plus un questionnement sociétal.

    Sinon que faire ?

    Il y a ma méthode, c’est pas forcément la bonne, mais que voulez vous on ne se refait pas.
    J’aurais surement gueulé, gesticulé bref foutu mon petit bordel.

    Ou alors celle de ma femme, bien plus diplomate que moi, qu’elle a bien souvent mise en pratique :

    Elle aurait filé dare-dare dans le bureau du responsable de l’établissement pour lui dire tout celle qu’elle pensait de cette situation et qu’elle ne se gainerait pas pour écrire à qui de droit pour lui transmettre son indignation etc etc.





  • Trashon Trashon 26 septembre 2018 17:55

    @Spartacus

    Tu ne m’as pas déçu sparta, encore une fois tu es à côté de la plaque.

    En premier lieu ai-je une seule fois utilisé le terme bio ?

    Ha bah non, d’ailleurs le bio est quasiment mort le jour ou tes adorables industriels ont mis le nez dedans, pour nous vendre des produits sous plastique qui ont fait 2 ou 3000 bornes le tout fabriqué par des quasi esclaves..

    Je te le répète, je me fou d’être dans le camp du bien ou du mal pour la bouffe je suis dans le camp du bon.

    Je te remercie d’ailleurs d’avoir pris pour exemple les producteurs de grands crus classés,  vu qu’on est là chez des exploitants qui dosent savamment les produits phytosanitaires et les utilisent toujours à bon escient pour une simple raison, ils savent pertinemment que chaque traitement peut avoir une influence néfaste sur la qualité du raisin.

    D’ailleurs, étrangement ils sont de plus en plus nombreux à passer au bio, c’est ballot hein !

    Ho attend sparta j’suis tombé sur quelques perle là.

    Un saint-Emilion bio rhooo.. Allé pour une fois fais attention à ce qu’ils disent on y reviendra plus tard :

    Bien qu’avec modération, la chimie s’était sournoisement insinuée dans nos pratiques. De concession en compromis nous mettions en danger ce que nous avions de plus précieux : notre santé et la qualité de nos vins par l’appauvrissement progressif du sol et donc du terroir. Peu à peu, nous perdions notre identité.

    Pas mal mais celui-là il vaut son pesant de cacahuètes.

    Dans les autres grands vins du Bordelais, Château Latour, un Pauillac premier cru classé, et Château Margaux sont aussi en conversion bio, Château Climens, un Sauternes Barsac est en biodynamie, a relevé Nicolas de Rouyn. "La plupart des grands dégustateurs estiment que les raisins bio donnent des vins qui ont un peu plus de profondeur et un peu plus de fruit que dans l’agriculture conventionnelle" a-t-il souligné, en saluant la démarche de « retour au sol » de Château Angélus

     

    Caramba encore raté coco !!!

     

    Méprisant, sectaire, ignorant, stupide, ça ne me dérange pas, surtout venant de toi,.

    Mais au moins je suis droit dans mes bottes, je connais assez bien l’industrie pour savoir que les saletés qu’ils osent encore appeler fruits et légumes n’ont pas été sélectionnés pour leur gout et leurs qualités nutritionnelles.

    Dans l’ordre du choix de la sélection tu as la vitesse de production, la résidence aux maladies, la résistance aux transports,  la durée de conservation, la capacité à murir à la demande.

    Résultat, quand tu connais le gout des vrais fruits et légumes : c’est de la daube insipide.

     

    En fait plus je te lis plus je me rends compte que tu es binaire, comme la réalité que tu idéalise, après-guerre les marchands d’armes nous ont refilé leurs saloperie plutôt que de les utiliser en complément de techniques qui fonctionnaient bon an, mal an depuis des millénaires, mais non on les a utilisé à l’excès  jusqu’à aujourd’hui ou les sols sont mort.

    Tu grattes un petit peu tu te rends compte que les rendements de l’agriculture intensive stagnent voir régressent. Là où il fallait 1 calorie pour en produire 2 en 1940 il en faut 7 pour en produire 1.

    Après encore une fois tu confonds tout et n’importe quoi, je ne t’ai jamais parlé de mes connaissance en agronomie mais de ma connaissance en produit de qualité, de la tu extrapole des absurdités qui n’étonneront personne sur ce site.

    J’en conclu que tu à du lire quelque part une citation de l’étude qui démontre que le bio à un rendement inférieur de 25% par rapport à l’intensif. Là encore ton petit cerveau binaire n’a pas été plus loin parce qu’en grattant un petit peu :

    Les légumineuses cultivées en bio ont un rendement inférieur de 8 % environ à celles issues de l’agriculture conventionnelle ; les oléagineux -11%, les vivaces -7 % environ, dont les fruits -3%. A l’opposé, certaines cultures voient leurs rendements baisser fortement quand les normes bio sont appliquées : le blé bio est quasiment à -40% de rendement à l’hectare, l’avoine -33% environ. La principale conclusion de cet article réside dans le constat que l’agriculture bio ne pourra pas nourrir la planète sans agrandir les surfaces exploitées.

    Excepté le blé et l’avoine ce n’est pas vraiment problématique…….

    Sinon au passage mes tomates c’est 10 kg minimum par pieds en plus sans la moindre trace de produits chimique.

    J’allais oublier, les limaces bah figure toi que le grand père il se faisait boulotter une salade de temps en temps, il disait philosophiquement que c’était son dû à la nature. Il s’en inquiétait pas plus que ça, les hérissons faisaient le boulot. Aujourd’hui à force de décimer leur nourriture ils disparaissent…comme 25% des espèces animales mondiale, mais ça, ça ne doit pas te déranger.

    A côté de ça on redécouvre que d’autres modes de production fonctionnent sans produits phytosanitaires, sans d’engrais de synthèse le tout faiblement mécanisé.

    Et là j’te mets un billet qu’en plus c’est du bon.

    Mais bon je fais confiance aux types que tu adules, ceux qui ont un porte-monnaie à la place du cœur et une calculatrice à la place du cerveau pour faire tout leur possible pour que ça ne se développe pas tant qu’ils n’auront pas pu tirer jusqu’au dernier fifrelin de leur modèle moribond.

    Que leur importe, que ça  tue les sols, les pollues ainsi que les mers et rivières, qu’ils soient en partie responsable de la disparition de la faune tant que ces crevards peuvent continuer à faire du pognon.

    Même quand toxicité est prouvée que les produits sont interdits ils font quoi font tes potes ?

    J’te le donne en mille ils continuent à les utiliser !!!

     

     

     

     

     

     



  • Trashon Trashon 26 septembre 2018 10:38

    Ce que je trouve effarent dans cette histoire c’est que vous ayez réussi à trouver des raisons pour ne pas intervenir....



  • Trashon Trashon 25 septembre 2018 14:21

    @Spartacus

    Allez Sparta commence par t’acheter une paire de corones et appelle un chat un chat évite la novlangue, ce que tu appelles l’agriculture conventionnelle n’est rien d’autre que l’agriculture intensive.

    Ensuite coco t’est mignon mais tes propos réducteur tu sais où tu peux te les carrer...Parce que perso j’suis pas un bobo, je ne vis pas en ville et, ça va peut-être te paraître miraculeux mais je sais que les steaks ne poussent pas dans des barquettes.

    Quand j’étais môme, on tuait le cochon à la maison et on le préparait de A à Z, je sais saigner un lapin et lui enlever son petit pyjama, idem pour les poules et les canards.

    Je me rappelle qu’étant à l’autre bout de la baraque je savais qu’on aurait de la tomate à midi juste à l’odeur et ce n’était pas les tiges qui sentait à l’époque !!!

    Pour les légumes on avait un potager de 2 ou 300 m² et point de sparta heuuu de fumier mais du compost, pas besoin d’insecticide ça grouillait de coccinelle à l’époque (aujourd’hui faut les acheter en boite pour en avoir !) les produit phytosanitaires, c’était du lait de l’ail et du savon noir, pas par boboïsme mais juste parce que le grand père était radin sur les bords et que selon ses dire "ces saloperies ça coute la peau des couilles" le seul produit chimique qu’il utilisait avec parcimonie c’était la bouillie bordelaise.

    Et grâce à ça, tu sais quoi, je suis en mesure de t’affirmer une lapalissade : ton agriculture intensive elle ne produit qu’une seule et unique chose : DE LA MERDE.

    Quant à ton exemple sur la vanille synthétique tu m’as fait pisser de rire rien qu’à l’odeur d’une préparation je reconnais cette daube, au gout je t’en parle même pas.

    Si vous choisissez de manger du bœuf et que vous êtes préoccupés par les hormones, ne mangez plus... rien !

    Là c’est le summum pour un soit disant libéral, c’est soit tu bouffe de la merde soit tu crève...

    Tes hormones libre à toi d’en bouffer jusqu’à ce qu’il te pousse une paire de loches moi j’en veux pas, j’suis déjà assez grand comme ça.

    Je ne suis pas dans le camp du bien, je suis dans le camp du bon !!!

    As-tu au moins gouté un jour de l’Aubrac, de l’Angus, de l’Hereford ou de la Rubia Gallega nourrie à l’herbe et maturé à l’os 3 à 6 semaines ?

    Ça m’étonnerait vu que t’as plus de chance de trouver de l’or dans le ruisseau du coin qu’un boucher qui en vende. Parlons en des boucher tient aujourd’hui c’est juste des trancheurs de barbaque plastifié qui te vende la même daube que carouf et cie. D’ailleurs je suis en train de préparer une pétition pour que la viande soit dorénavant vendue en pharmacie vu les quantités d’antibiotiques qu’elle contient.

    Concernant la santé des animaux, l’hérésie n’est pas le refus d’utiliser les produits de synthèses mais de balancer des quantités non pas en fonction des besoins des animaux ou des plantes en en fonction des calculs de rentabilité d’entreprise qui mériteraient pour beaucoup d’être accusées de crime contre l’humanité...

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité