• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Yaka

Yaka

Je suis actuellement en dernière année d’école d’ingénieur. Après avoir passé 6 mois à Montréal, je suis de retour en France (Paris), où je devrais bientôt obtenir mon diplôme.
Malgré l’aspect très technique de ma formation, je suis très intéressé par les sciences humaines, notamment l’anthropologie, la sociologie et l’économie.

Tableau de bord

  • Premier article le 01/04/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 272 29
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires



  • Yaka Yaka 2 avril 2012 13:58

    Bonjour et merci pour votre article.

    Il y a une mesure que vous n’avez pas commenté, le SMIC à 1700 euros. Je veux bien croire que ça représente une certaine contrainte pour les TPE/PME et j’aurais aimé avoir votre avis.

    Cordialement,

    Yaka



  • Yaka Yaka 20 mars 2012 17:30

    @ franc :

    1) Mélenchon social-démocrate ?
    Il cache bien son jeu alors ...
    Il a justement quitté le PS car ce parti étouffait sous la social démocratie de l’époque qui a voté « oui » au TCE.
    Mélenchon a refusé jusqu’au bout le votre « pour » et a été blamé par le PS pour ça. Il a subit tellement de pression de la part de son parti qu’il a du leur mettre sous le nez un article de loi relatif aux peines pénales que peuvent encourir ceux qui font pression sur un élu du peuple pour qu’ils le laissent tranquille !

    Le combat de Mélenchon a l’intérieur de la gauche est un combat contre la social-démocratie.

    2) Mélenchon ne canalise pas les forces révolutionnaires mais les catalyse ! Sans lui et le FdG il n’y aurait jamais eu d’événement comme celui de la Bastille dimanche dernier.
    Le FdG n’est pas « capitaliste mondialiste », lisez le programme ! Par contre il est clairement universaliste, contrairement à l’extrême droite.

    3) Le programme n’est pas contradictoire, au contraire c’est un des rares programmes de la présidentielle qui est cohérent, qui forme un tout.
    Apparement vous ne l’avez pas lu et vous lisez peu ce que dit Mélenchon, car vous êtes totalement à côté de la plaque.

    Pour le PS et Mittérand, retenez tout de même les mesures suivantes :
    - Augmentation du SMIC
    - Création de l’ISF
    - Retraite à 60 ans
    - Abolition de la peine de mort
    - fin des « délits homosexuels »
    - 5ème semaines de congés payés

    Avec Giscard, on aurait jamais eu ça ...



  • Yaka Yaka 20 mars 2012 14:43

    @ Eddy ROOS

    Je ne suis pas d’accord sur le fait que le discours soit incohérent. Il n’est certes pas très précis sur l’Europe, mais je l’expliquerais plutôt par un manque de temps d’aborder ce sujet.

    - Mélenchon a en effet du réduire son discours de 15 minutes (30 min au lieu de 45 prévu initialement) suite au problème d’engorgement : La Bastielle et les boulevards autour étaient déjà pleins alors que la Place de la Nation ne s’était pas encore vidée.
    - Par ailleurs, le combat contre l’Europe telle qu’elle s’est construite est une des bases du programme du Front de Gauche.
    Voir à ce sujet :
    - tout le paragraphe sur l’Europe (partie 7 : S’affranchir du traité de Lisbonne et construire une autre europe) :
    http://www.lepartidegauche.fr/images/stories/docs-pg/humain_dabord.pdf
    Mais le sujet est largemment traité tout au long du programme.
    - Le livre « nous on peut » de Jacques Généreux qui y consacre une partie de son livre.

    De manière générale, la stratégie première du FdG est de se lancer dans le rapport de force au sein de l’Europe et y réveiller un sursaut démocratique : tous les pays n’ont pas l’interêt de suivre le « modèle » allemand. N’oublions pas que nous sommes la deuxième puissance du continent et que nous avons déjà fait basculer l’europe par notre prise de position (par exemple lors du compromis de Luxembourg en 1966).
    Avant cela, il feront un réferendum pour avoir l’appui du peuple : il ne faut pas perdre de vue que le traité de Lisbonne a été enterriné par nos représentants smiley

    Si cela est impossible, il faudra procéder par « opt-out » pour faire passer au niveau national des lois en contradiction avec les traités européen. De toute façon personne ne peut nous y en empêcher.

    Il est ironique (mais très sain ...) que M. Asselineau attaque le Front de Gauche sur le sujet Européen quand on se souvient que c’était un argument de Mélenchon contre le PS : Le programme du PS promet de belles choses qui sont en total contradiction avec les traités européen, mais ne prévoit pas de s’en affranchir ...

    Cordialement,

    yaka



  • Yaka Yaka 19 mars 2012 17:30

    Pour compléter brievement sur les autres points :

    Point 1)

    Le vol de souveraineté est largement dénoncé par le Front de Gauche (FdG) et plus généralement par tout ce pan de l’autre gauche depuis le vote de 2005 sur le traité européen.

    Voir le programme du front de gauche « l’Humain d’abord », section 7 :

    « Le traité de Lisbonne concentre toutes les impasses du capitalisme de notre époque. Il impose la concurrence libre et non faussée au détriment des droits sociaux conquis par les luttes démocratiques et ouvrières des derniers siècles. Il encourage le libre-échange au détriment de l’environnement et de la justice sociale. Il entretient la dérive autoritaire de l’Union européenne en concentrant le pouvoir entre les mains d’institutions non élues. Il est nécessaire de s’affranchir du traité de Lisbonne pour répondre à l’urgence sociale, résoudre la catastrophe écologique, régler la crise démocratique et construire une autre Europe. »

     

    Point 2)

    "La création artificielle de la dette publique est également largement dénoncée par le FdG.

    Voir le programme du front de gauche « l’Humain d’abord », section 2 :

    « Nous voulons libérer les finances publiques des griffes des marchés financiers.

    Notre stratégie se décline en quatre axes : reprise du contrôle des mouvements de capitaux aux frontières de l’Union européenne ; possibilité que les banques centrales contribuent directement au financement des biens et des services publics ; obligation de détention de titres de la dette publique par les institutions financières ; abrogation du Pacte de stabilité et du Pacte pour l’Euro+ pour ouvrir la voie à un nouveau Pacte européen de progrès social et de codéveloppement.

    Nous proposons que la BCE (et les banques centrales nationales comme la Banque de France qui constituent ensemble l’Euro-système) finance directement, par création monétaire, un Fonds de développement social, solidaire et écologique européen. Celui-ci remplacera le Fonds de stabilité financière institué en mai 2010 par les dirigeants de l’euro et auquel ceux-ci entendent substituer, à partir de 2013, un « Mécanisme européen de stabilité » flanqué du « Pacte pour l’Euro+ »."

     

    Point 3)

    "Voir Partie 4 de l’Humain d’Abord, Produire autrement, paragraphe « Vers un nouveau modèle agricole » :

    Les marges de manoeuvre nationales pour l’utilisation des aides Pac seront pleinement utilisées pour favoriser l’agriculture paysanne, l’emploi et la transition écologique de l’agriculture.

    Au niveau européen, nous agirons pour l’adoption d’une politique agricole commune (Pac) cohérente avec l’objectif de souveraineté alimentaire, centrant la production sur la réponse aux besoins du marché intérieur plutôt qu’aux échanges sur le marché international sur la base du moins-disant social et environnemental.

    L’Europe, par une juste répartition de la valeur ajoutée entre producteurs, industries agroalimentaires et grande distribution, doit garantir l’accès de tous les consommateurs à une alimentation de qualité."

     

    Point 4)

    Pas de sortie de l’euro. Le FdG considère que l’euro est à nous et que la France doit imposer ses visions dans le rapport de force à l’intérieur de l’Europe.

    Par contre, le MES est largement dénoncé (voir point2)

    Je pense que l’article de M. Asselineau est très important et j’invite les motivés à en faire une réponse argumentée avec un autre article.
    Cela permettra de réveiller certains républicains de droite, qui ne pourront arriver qu’’à la conclusion suivante : le vote le plus proche de leurs idées est celui du Front de Gauche.



  • Yaka Yaka 29 février 2012 16:47

    @ Daniel D :


    Je respecte votre choix, mais je ne cesse d’être étonné par ce grand écart politique qui consiste à passer de la gauche dure à la droite extrême. 
    Je comprends l’idée du clivage pro-système / anti-système qui mettrait le FdG et le FN dans la même catégorie, mais ne perdons pas de vue les idées politiques derrière.
    Le FdG et le FN sont diamétralement opposés sur beaucoup de points.

    yaka

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Economie Publicité Crise financière






Palmarès



Agoravox.tv