• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de savouret

sur Islamisation


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

savouret 24 avril 2009 18:33

tout d ’abord je dirais qu’il convient de relativiser l ’idee selon laquelle ces jeunes ne s ’intégrent pas.en effet, une proportion non négligeable d ’entre eux sont bien integres dans la sociéte francaise .

de plus, de nombreux jeunes qui ne sont pas « integres », patissent de cette situation plus qu’ils ne la revendiquent.

certes, certains ont recours a la provocation et proclament leur hotilité vis a vis de la france et de ses valeurs, mais cela ne traduit il pas avant tout la frustration engendrée par une marginalisation subie ?cette amertume n ’est elle pas à la hauteur de leur profond désir d ’intégration dans la société francaise ?

vous dites que les populations musumanes ont plus de difficulté a trouver leur place que les immigrés d ’orgine européenne.or ,il convient de rappeller tout d ’abord, que l’intégration de ces derniers fut difficile, et qu’ils subirent le rejet d’une partie des autochtones , ce qui fut notamment le cas des italiens.

certes, les différences culturelles etaient moins perceptibles, toutefois lorsque le contexte économique et social était difficile, les immigrés européens etaient plus sujets a la stigmatisation.or depuis trente ans, le contexte est plutot défavorable , ce qui se traduit par une exclusion sociale et géographique d’une proportion importante des immigrés d ’origine extraeuropéeenne.des lors, n ’est il pas possible de considérer, que les difficultés économiques et sociales de nombreux « musulmans » ,conjuguées a leur concentration géographique dans des quartiers déshérités, constituent une grille d ’explication plus pertinente de leurs problemes d ’intégration, qu’ une soi disant « inassimilabilité » qui serait déterminée par des facteurs culturels ou religieux ?

cette approche a dominante culturelle des problemes posés par les jeunes de confession musulmane , qui est bien sur instrumentalisée et exacerbée par certains acteurs politiques , n ’est elle pas un moyen d ’occulter des facteurs sociaux nettement plus déterminants ? ne contribue t elle pas également à favoriser ce qu’elle redoute, c ’est à dire un communautarisme de plus en plus agressif, qui serait la résultante d ’une stigmatisation récurrente de certains groupes ethniques ou religieux ?


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès