• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de UnLorrain

sur Julian Barnes, Le perroquet de Flaubert


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

UnLorrain 7 avril 2017 13:16

Je n’ai aucun talent litteraire,je fais de nombreux types de fautes orthographique de plus. J’ai surtout lu,ecouter aussi,les nouvelles de Flaubert mais aussi Maupassant ou Balzac,Mirbeau est mon prefere ( a la lecture de votre billet m’est revenu,qui avait bien pu ecrire a propos de Balzac : la nature ne l avait pas beaucoup muni...) et bien cet auteur doit etre celui qui a ecrit La mort de Balzac,Mirbeau peut-tre,je suis plus sur je retournerai sur litteratureaudio pour en avoir le coeur net.

Mirbeau a des recits tres tres intime ( sur litteratureaudio personne ne s’est ose a les lires...je les ai lu en pdf par gallica, Octave est a sa chaumiere le crois a ces moments la)

D autre mots me sont venus a la suite de votre billet...Impuissance mais aussi coitus interruptus...En connaissons nous dans notre entourage de ces ( je ne trouve pas,et trouverai jamais l adjectif meme en reflechissant un apres midi comme Flaubert !) de ces impuissants ? Ou,frustration ? pratiquant ncessairement le coitusmachinchose ?

Faire venir un etre c’est faire venir un miserable...Pensees de Gustave Flaubert. L homme,un peu plus qu’un arbre un peu moins qu’un chien. N’ayant pu trouver l’amour j’aurais du prendre la volupte. On peut s’y retrouver dans ses pensees a Flaubert... smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès