• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Aristide

sur La dissolution du peuple


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aristide 14 juin 13:35

Entre le droitier assez primaire et le non engagé de gauche, voilà donc un discours bien entendu. Le pire est c’est accord sur la connerie du peuple si j’ai bien compris. Mais non, le peuple celui qui vote ou pas n’est pas tombé dans le panneau de la nouveauté synonyme de changement. 


Qu’importe qui remplace qui dans ces assemblées. Mais se faire passer pour des nouveaux est une vaste escroquerie. Tous, oui tous, sont des anciens obscurs des partis, des seconds couteaux désespérant de voir se libérer les places des anciens, ou alors des représentants de tous ce que l’on nomme la société civile, c’est à dire des sbires de chambre du commerce, représentants syndicaux patronaux, lobyistes, conseillers, avocats ...

Si on peux admettre que certains des anciens politiques méritaient ce qui leur arrive, pour ma part je regrette que cette attrape arrivistes de tout poil remplace cette ancienne classe politique, je ne suis pas sur que l’on y gagne au change. 





Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès