• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de benedicte_gab

sur APB ou la déshumanisation des systèmes informatiques...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

benedicte_gab 17 septembre 2017 20:17

La mauvaise foi des commentaires c’est lassant, il n’y a pas à se glorifier de prendre une personne pour tête de turc et déformer ses propos ... Rosemar n’a jamais dit que l’informatique était autonome une sorte de grand manitou oeuvrant par elle-même.

Les problème de l’orientation et du système universitaire nécessiteraient plusieurs articles et en autre une réflexion de fond sur une société qui vous dit que vous êtes un « loser » si vous n’avez pas bac+x alors même que bon nombre de diplômes sont sans aucune valeur et ne sont même pas porteur d’une véritable culture générale.

Toutefois le problème de fond que cet article pose indirectement est « la déshumanisation de la société » remplacer l’humain et le relationnel par des programmes ou des machines, non parce que c’est mieux ... mais pour ne pas avoir à former des personnes et surtout ne pas avoir à verser de salaire ! Peu importe si ça complique plus la vie d’une partie des gens et qu’il est quasi-impossible d’avoir un interlocuteur lorsqu’on rencontre un problème.
Le problème majeur d’un programme informatique quel qu’il soit est qu’il ne fait que ce qu’il a été programmé pour faire et ignore tout cas n’entrant pas dans sa programmation, le cas particulier il connait pas et quand vous entrez dans un cas particuliers (et il y en a plein) ça devient kafkaien. Cela dans le meilleur des cas si le programme a été conçu en cherchant réellement à correspondre aux besoins.

Je vais citer un exemple cocasse, celui du remplacement des entretiens avec un conseiller d’orientation dans les PAIO et MLI pour les jeunes de moins de 26 ans ; il y a déjà quelques années déjà de ça mon beau-fils s’était retrouvé avec 3 choix d’orientation déconnectés de la réalité dont le plus surréaliste était « chef d’orchestre » alors qu’il n’avait jamais fait de musique ! Je ne sais pas combien a coûté le programme et qui a palpé, mais même le pire conseiller d’orientation n’aura pas suggéré une orientation professionnelle aussi aberrante !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès