• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Elliot

sur Mieux vaut Marine Le Pen que Macron ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Elliot Elliot 2 février 14:50

Bonjour Maïroboda,

Je pense qu’effectivement la question se pose dans l’esprit d’un grand nombre de personnes.

La réponse dépendra en fait de l’attitude des puissances financières : lèveront-elles leur défiance pour accorder au RN un « nihil obstat » qui lui ouvrirait l’accès au pouvoir ou continueront-elles à soutenir les formes plus civilisées de gouvernance représentées à l’heure actuelle par Macron et ceux qui le rallient, contraints et forcés par le manque de perspectives de leurs formes anciennes d’engagement.

Déjà la presse ne répugne plus à faire la publicité des initiatives même les plus contestables de ce parti, au demeurant lui aussi traversé de courants qui peuvent vite devenir antagonistes entre ceux qui veulent présenter une apparence policée et ceux chez qui le naturel peine à laisser la place à une image plus apaisée, en un mot entre ceux qui dissimulent leurs pensées et ceux qui les étalent sans fausse honte.

L’histoire et même l’histoire récente (aux USA, au Brésil ou en Italie ), nous enseigne qu’il n’est pas extravagant de penser que l’oligarchie sait s’adapter quand ses intérêts ne sont plus contestés et se résigner à abandonner comme de vulgaires kleenex les forces démocratiques traditionnelles usées par l’exercice du pouvoir.

Marine Le Pen a donné déjà beaucoup de gages en abandonnant le retrait de l’Euro et en ne faisant plus du retrait de la Communauté Européenne la clef de voûte de son programme, elle s’est débarrassée de ceux qui donnaient une coloration sociale à son mouvement qui se sont regroupés autour de Philippot dont le frexit n’impacte pas outre mesure l’opinion.
Cette réalité signifie bien que l’électorat RN est en fait obsédé par une seule chose : l’immigration qualifiée de massive et même si les chiffres infirment cette affirmation, c’est au fond ce que veulent entendre ceux dont c’est l’idée fixe.

Mais nul n’étant prophète, personne ne peut garantir qu’une opinion savamment travaillée ne pourrait développer plus largement les mêmes appréhensions donnant ainsi une majorité aux xénophobes mais sans toucher au pouvoir des puissances d’argent.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès