• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Elliot

Elliot

Philologue. Acheteur retraité de la sidérurgie. Belge de nationalité, francophone par le hasard de la naissance et francophile par choix politique.
 
 
De Gauche et marxiste. 
" Une des grâces de la France qui en a tant, c'est qu'elle n'est pas seule mais entourée de plusieurs Frances. Elle siège au milieu de ses filles, la Wallonne, la Savoyarde... 
" La France mère a changé, ses filles ont peu changé. C'est chose touchante de revoir la mère toujours jeune en ses filles, d'y retrouver,en face de celle-ci, sérieuse et soucieuse de garder la vivacité, la gaieté, la grâce du cœur, tous ces charmants défauts dont nous nous corrigeons et que le monde aimait en nous avnat que nous fussions sages.
Il est juste de dire que la Meuse est française tant qu'elle peut. Elle tourne à Sedan, à Mézières comme pour s'éloigner du Luxembourg. Entraînée par sa pente, il lui faut bien couler aux Pays-Bas, se mêler, bon gré mal gré, d'eaux allemandes ; n'importe, elle est toujours française jusqu'à ce qu'elle ait porté sa grande Liège, dernière alluvion de la patrie. "
Jules Michelet 
Histoire de France 
 

Tableau de bord

  • Premier article le 21/09/2015
  • Modérateur depuis le 03/11/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 79 965 3170
1 mois 2 38 291
5 jours 1 7 229
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 251 210 41
1 mois 7 6 1
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Elliot Elliot 19 octobre 15:55

    L’auteur sonne le tocsin, le feu va se répandre, aux armes, citoyens !

    Les terroristes de Daech vont revenir en France et notre psy d’entamer l’analyse comportementale de cette cinquième pardon ! sixième colonne car la cinquième est déjà en nos murs, elle ne se cache même plus profitant du laxisme des autorités qui tolèrent des femmes voilées dans la rue, des enseignes hallal, des lieux du culte qui sont autant de provocations que notre zélé combattant de l’Occident devrait endurer presque condamné au silence s’il n’avait Agoravox pour lancer ses imprécations.

    Alors, en admettant que son diagnostic soit exact , vous chercherez en vain la solution aux problèmes soulevés.

    Pas le moindre yaka, rien qu’un inventaire de toutes les menaces potentielles dont il est apparemment le seul à se préoccuper.

    Comme le célèbre homme politique romain Caton l’Ancien, trumpiste avant la lettre, avec son « delenda Cartago » ( il faut détruire Carthage ), notre preux chevalier n’a de cesse d’activer ses réseaux pour instiller la frousse dans la population avec en général assez peu de succès d’ailleurs, tant s’en faut, mais cela ne rend pas ses vitupérations plus acceptables.

    Bien qu’il ait sans aucun doute comme tout un chacun le droit de tenir ces propos ou d’établir ce diagnostic – qui ne sont qu’un condensé de possibilités évoquées par ailleurs dans d’autres médias mais avec les réserves que la simple intelligence requière et qui rendent cette perspective plutôt aléatoire.

    Mais imaginez le cas, c’est le dernier coup de sang à la mode, – où notre prophète d’apocalypse aurait raison et où un « returnee » comme disent les anglophones soit pris d’un coup de folie et commette un attentat ( même de basse intensité )

    On attendra donc en vain ne fût-ce que l’ombre d’un modus operandi pour faire face à toutes ces calamités : il se contente de stigmatiser la mollesse des autorités mais sans dire ou oser dire ce qu’il conviendrait de faire : le café du commerce dans toute sa splendeur !



  • Elliot Elliot 16 octobre 14:00

    @moderatus 


    Je ne sais dans quelle langue je dois vous renvoyer à ma réponse à votre message du 15 octobre 23 h 10 dont copie ci-dessous ( il le faut bien non pour vous mais pour les lecteurs qui finiraient par croire aux sornettes que vous racontez ).

    « @moderatus

    J’ai besoin d’un alibi pour échapper à quelle accusation, celle d’humanisme ?

    Vous avez un choix des mots assez particulier bien que vous possédiez un certain vocabulaire, on ne mettra donc pas ça sur le compte de l’ignorance.

    Pour ce qui concerne les Algériens présents en France, je ne sais s’ils sont venus par crainte du régime qui pousse l’inefficacité au paroxysme, un état aux mains de prédateurs dont le seul souci est de s’enrichir sans même rien proposer en échange.

    Certains viennent sans doute pour des raisons politiques mais la majorité c’est l’absence de perspectives qui les chasse.

    Sous-investissements, état prévaricateur, camarilla qui a agite comme guide un fossile grabataire pour continuer à diriger le pays dans l’ombre : vous ne trouvez pas qu’il y a suffisamment de raisons pour chercher des raisons d’espérer ailleurs ( et pas qu’en France mais aussi dans d’autres pays plus lointains comme le Canada ou les USA ). »

    Vous ne vous donnez même pas la peine de visionner les réponses aux messages que vous postez, vous préférez utiliser votre langage éculé avec ce mot qui vous obsède « taqiya » que vous ressortez à toutes les sauces et qu’en français on traduit par hypocrisie ou mensonge orienté, des défauts dont vous n’êtes manifestement pas exempt.

    C’est de bon ton pour rameuter tous les racistes rentrés ou affirmés qui forment l’essentiel de votre clientèle.
    Continuez, vous ne convainquez que ceux qui le sont déjà et qui se délectent à vous lire sans même se rendre compte qu’il s’agit toujours des mêmes variations sur un même thème.



  • Elliot Elliot 16 octobre 13:01

    @moderatus


    Je vous ai répondu à l’occasion d’un autre de vos messages et je vous y renvoie. 
    A mon tout de vous poser des questions auxquelles j’apporterai la réponse la plus banale qui soit  : tout change et heureusement.
    Comment expliquez-vous que nous faisons « ami-ami » avec notre pire ennemi du siècle passé, celui avec qui nous avons entretenu deux guerres mondiales : l’Allemagne ?
    Et que nous sommes aujourd’hui fascinés par notre ennemi millénaire : l’Angleterre.
    Pour les mêmes raisons qui font que des Algériens sont fascinés par la France ( peut-être à tort ) parce que rien n’est statique. 
    Sauf dans l’esprit des réactionnaires... 


  • Elliot Elliot 16 octobre 11:44

    @moderatus

    J’ai besoin d’un alibi pour échapper à quelle accusation, celle d’humanisme ?

    Vous avez un choix des mots assez particulier bien que vous possédiez un certain vocabulaire, on ne mettra donc pas ça sur le compte de l’ignorance.

    Pour ce qui concerne les Algériens présents en France, je ne sais s’ils sont venus par crainte du régime qui pousse l’inefficacité au paroxysme, un état aux mains de prédateurs dont le seul souci est de s’enrichir sans même rien proposer en échange.

    Certains viennent sans doute pour des raisons politiques mais la majorité c’est l’absence de perspectives qui les chasse.

    Sous-investissements, état prévaricateur, camarilla qui a agite comme guide un fossile grabataire pour continuer à diriger le pays dans l’ombre : vous ne trouvez pas qu’il y a suffisamment de raisons pour chercher des raisons d’espérer ailleurs ( et pas qu’en France mais aussi dans d’autres pays plus lointains comme le Canada ou les USA ).



  • Elliot Elliot 15 octobre 20:08

    @moderatus

    En premier lieu ils quittent leur pays qui n’est pas réellement indépendant ( la France contrôle leur économie avec cette mystification qu’est le franc CFA ) et ceux qui ont voulu pousser l’indépendance jusqu’au bout, c’est-à-dire qui ont voulu modifier les équilibres en leur faveur ont tous été victimes des intrigues de l’ancienne puissance coloniale et ont dans le meilleur des cas été exilés.

    Le cas Lumumba est le plus exemplaire.

    Il est un proverbe qui devrait apporter une réponse à vos questionnements : « il vaut mieux s’adresser à Dieu qu’à ses saints ».

    Alors ces « libérés » viennent en Europe en croyant être plus près du soleil pour échapper à la vie de misère que leur proposent leurs dirigeants qui ne sont en fait que les proconsuls de puissances étrangères.

    Je ferai mienne la conclusion que vous attribuez à Aimé Césaire même si je lui donnerai un autre éclairage avec ces indépendances purement formelles où parfois le pays a simplement changé de tutelle.

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès