• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de McGurk

sur Michel Onfray : Analyse de son anti-communisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

McGurk McGurk 1er mai 15:37

Quand bien même chaque parti a fait son possible pour sauver son pays, il n’en existe pas moins que l’URSS lorgnait aussi sur la Pologne et que cette invasion lui a permis à la fois d’agrandir son territoire, son influence et idéologie.

Staline était très naïf car il n’a pas vu le piège qui lui a été tendu et encore moins que l’armée allemande se retournerait contre lui. Ils ont certes fait de gros dégâts aux nazis mais n’auraient pas gagné sans l’appui des européens en armes, munitions, pétrole et vivres.

Il est parfaitement exact qu’à l’époque, en France, le PC était piloté de loin par les Russes et que le véritable objectif n’était pas la démocratie, loin de là. C’était plutôt l’effet domino comme en Allemagne. Ensuite, on a bien pu constater que le « rêve communiste » (cf. les pays de l’est) était plus un cauchemar qu’autre chose.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès