• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Octave Lebel

sur Raphaël Glucksmann, le nouveau substitut de la cause ouïghour


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Octave Lebel Octave Lebel 23 janvier 19:25

Au fond, tout ne va pas si mal.

 

Un beau portrait, fidèle et mérité. Chercher la lumière pour nous éblouir vaut bien cela.

Difficile de ne pas voir qu’il y a des réseaux politico-médiatiques bien organisés qui distillent sous des apparences différenciées la même idéologie dont ils sont les soutiens et les bénéficiaires tout en se payant le luxe de nous faire la morale pour nous infliger des leçons de démocratie quasi quotidienne. En raison de l’insistance qui ne se dément pas, nous devons en avoir urgemment besoin. Quelles idées folles à redresser agitent donc nos pauvres cerveaux pour être la cible d’une telle sollicitude ?

 

Pendant combien de temps encore devrons-nous supporter ces personnes nous parler de leurs balcons du haut de leurs privilèges relayés par une bande de copains et copines ?

L’impétrant concerné, peu habile à se faire une place par ses talents propres s’est finalement fait élire dans une élection à un tour, sur une liste bloquée qui laisse depuis le début de son instauration la moitié des électeurs indifférents. C’est un grand témoin de la méritocratie républicaine.

 

Au fond, tout ne va pas si mal.

Nous ne sommes pas si dupes que cela. Nos médias qui aiment rappeler qu’ils sont indispensables pour le bon fonctionnement d’une démocratie font l’objet d’un déficit de confiance depuis plusieurs années (24% de satisfaits) jamais vu auparavant et en décalage radical avec nos partenaires européens (rapport annuel 2019 du Reuters Institute, un centre de recherche sur le journalisme lié à l’université d’Oxford. la France est à l’avant-dernière place des 39 pays sondés : Finlande 59, Portugal 58, Pays-Bas 53, Allemagne 47, Espagne 43, Italie 40, Royaume Uni 40).

 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès