• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > The Dark Knight : bad trip pour Batman !

The Dark Knight : bad trip pour Batman !

 Le succès du récent The Dark Knight de Christopher Nolan a de quoi inquiéter, surtout quand les critiques “reconnus” comme Première, Les Inrocks ou encore Télérama, l’ami des profs, crient au chef-d’œuvre. Le considérable succès outre-Atlantique du dernier opus de Batman aurait-il influencé nos journalistes frenchies ?

The Dark Knight est un film ambitieux : M. Christopher Nolan réécrit le duel entre Batman et le Joker, largement illustré auparavant par Tim Burton. Voilà la boursouflure et l’ambition du projet : Christopher Nolan fait comme si Tim Burton n’avait jamais existé, comme si Jack Nicholson, dans le rôle du Joker, n’avait pas déjà crevé l’écran. La grenouille Nolan veut se faire aussi grosse que the biggest american beef Tim Burton, maître ès esthétique gothique - le magistral Sweeney Todd nous l’a montré, encore une fois.

Pourquoi tant de haine, me direz-vous ? Serais-je une fan inconditionnelle de Tim Burton et de ses faces blafardes ? Même pas. Alors ? La première raison à tant d’énervement est le battage médiatique autour du défunt Heath Ledger. Le beau jeune homme est mort à 28 ans d’une overdose de médicaments dans son appartement new-yorkais - une mort prématurée, regrettable, mais assez banale au fond. Résultat, Heath Ledger serait le nouveau Kurt Cobain du cinéma. Il a repris le rôle du Joker pour Christopher Nolan, et lui a donné un ton précisément mélancolique, voire suicidaire - les médias se sont donc empressés d’y voir une sorte de divination, ben tiens ! Heath Ledger a bien composé son rôle qui est, de loin, le plus intéressant du film. Le Joker est un personnage poétique à la démarche dégingandée aux tics à la fois amusants et repoussants. Il joue avec sa vie et celle des autres, car il sait qu’elle est “une fable racontée par un idiot, pleine de bruit et de fureur”, comme dirait Shakespeare. Le Joker est philosophe cynique et burlesque qui met sa théorie en pratique. En bref, l’ex-cow-boy de Brokeback Mountain joue bien, comme tant d’autres bons professionnels d’Hollywood, mais je ne crois pas que sa prestation relève du génie. Que je sache, la mort prématurée n’est pas un prix d’interprétation.

Quoi qu’il en soit, cette bonne prestation ne suffit pas à gommer la médiocrité de l’ensemble. Le film est très long (2 h 27) et la dernière heure est remplie de rebondissements façon série TV de J.-J. Abrahms en accéléré et donc bâclé. Nolan use et abuse des effets spéciaux - la scène de sauvetage d’otages en vision à rayon X est digne d’un mauvais épisode de Smallville. Mais le pire n’est pas là. Le message du film est d’une mièvrerie confondante sous des dehors pessimistes. C’est cela qui est grave : donner l’impression à des milliers de spectateurs qu’ils sont en train de méditer sur le monde alors qu’on leur sert toujours le même plat à la sauce christique - les hommes sont bons, mais aveugles, pardonne-leur ils ne savent pas ce qu’ils font ! Si l’on y regarde bien, le seul message crédible est celui du Joker, et c’est un message nihiliste à proprement parler. Comme dirait Nietzsche, il est le dernier des hommes, il est celui qui, quoi qu’il fasse, cligne de l’œil.

Pourtant, le casting est bon
, voire très bon, Gary Oldman est excellent en vieux flic qui s’accroche, Christian Bale est toujours aussi beau, et Maggie Gyllenhall est plus classe et plus crédible dans son rôle de procureur glamour que la pauvre Katie Holmes (la scientologie et Tom Cruise, ça n’aide pas).

En bref, The Dark Knight n’est pas un bon film, mais un film-symptôme, un film reflétant les angoisses “catholicisantes” d’une Amérique ébranlée par le 11-Septembre. A voir pour ses acteurs.


Moyenne des avis sur cet article :  2.45/5   (193 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • Calito 26 août 2008 11:34

    Laisse le temps passer.
    Un excellent exemple avec le site IMDB qui est LA référence, et son classement des 100 meilleurs films.
    Ils prennent en compte la fréquence des votes par exemple.

    Si tu prend le seigneur des anneaux par exemple. Eveidemment super bien classé pendant les 2 ans qui ont suivit sa sortie... Depuis il retombe.... C’est l’avantage de ce classement qui gère les effets de mode.

    Les chefs d’oeuvres, les vrais, recoivent des votes 5, 10, 20 ans après leur sortie.

    Si ce batman est un chef d’oeuvre, tu le verras bien classé dans 5 ans sur IMDB.
    Sinon, il sera revenu à sa juste place.


    • geko 26 août 2008 12:07

      "La première raison à tant d’énervement est le battage médiatique autour du défunt Heath Ledger"*

      A lire votre article c’est la seule raison !


      Si je résume vous n’êtes pas contente des critiques alors vous cassez à tours de bras sans rien démontrer : Ou la critique au service de votre ego ? Le joker est un être poetique !!!

      Que vous critiquiez les critiques, soit ! Mais gardez au moins un peu d’objectivité pour la lecture du film, c’est le le minimum requis quand on critique l’oeuf sans jamais l’avoir pondu !

      Puisque que vous parlez de Jack Nicholson, et bien depuis Shining je n’avais pas vu un acteur jouer aussi bien la folie sans tomber dans la caricature !


      • LE CHAT LE CHAT 26 août 2008 13:43

        sale temps pour batman obligé de faire le gogo dancer pour finir le mois ! smiley
        http://www.nethumour.com/photos/images/comique-846.jpg


        • Olga Olga 26 août 2008 14:56

          Je préfère Christian Bale dans American Psycho

          J’aime beaucoup moins celui-là


        • Traroth Traroth 26 août 2008 21:03

          Ou dans "The Machinist". Ou même dans "Equilibrium"...


        • Gargamel Gargamel 26 août 2008 14:25

          J’ai moi aussi été très impressionné par ce film, et ce n’est pas parcequ’un acteur est mort. Le jocker EST énorme, même si je ne croyais pas une seconde que quelqu’un pourrait rattraper la prestation de Jack Nicholson. L’essentiel des acteurs est excelent aussi, il n’y a que le type qui fait batman lui-même qui est assez transparent sans son armure. Mais ça ne gène pas.

          Ce qui a plus aux critiques aussi c’est que ce film ne suit pas la trame hollywoodienne définie. On ne sait jamais si on est au début, au milieu, à la fin, grâce au jocker c’est de la folie du début à la fin. Moi ça m’a fait plaisir parceque j’ai franchement horreur de tous ces films ou avec un peu de pratique on sait exactement quand au début le héros va montrer comment il est trop balèze, puis refuser sa nouvelle mission, puis l’accepter, puis rencontrer son némésis, puis se taper la gentille, puis être sur le point de perdre puis gagner quand même.

          Quand à l’idée qu’au fond les gens sont bons déjà j’ai tendance à adhérer sans vouloir catholiser qui que ce soit, ensuite j’ai trouvé l’idée des deux bateaux qui peuvent se faire sauter l’un l’autre vraiment excelente. Et je n’ai pas vu le dénouement.

          Bref tu ne l’as pas aimé ok, mais il y a des gens qui aiment, pas que les critiques.


          • Abolab 26 août 2008 14:55

            Et oui symptômatique du manque de créativité hollywoodien, et du suivisme francophone... On a beau avoir d’excellents acteurs ou un bon scénariste, si l’histoire est connue et déjà ficelée par avance, ça ne présente plus beaucoup d’intérêts.


            • Victor 26 août 2008 15:01

              Ne pas aimer le dernier Batman, c’est ton droit.
              Que les Inrocks, Premiere et compagnie aiment le film, c’est leur droit aussi.
              Je suspecte une réaction épidermique de te part, du fait que tu n’as pas apprécié le film alors que tout le monde l’adore, d’ou une certaine mauvaise fois d’ensemble dans ton article (Ça t’agaçe que Heath Ledger soit le nouveau Kurt Cobain ? J’ai jamais entendu personne dire que c’était le cas, à part toi dans cet article !)
              Et surtout, ta plus grande approximation est de parler d’une amérique post 11 septembre catholicisante. Cette amérique là est puritaine et on ne peut plus protestante, voir ultra-évangeliste dans le pire des cas. Ce qui n’est pas tout à fait pareil...


              • Mr.K (generation-volée) Mr.K (generation-volée) 26 août 2008 15:02

                Pourquoi s’attardé sur le jeu des acteurs dans la critique d’un film etranger , les français, pour la plus part, ne suporte pas la VO , alors le jeu est faussé.

                Qu’a fait le producteur apres l’annonce de la mort d’un des acteurs ?? Il a sabré le champagne !!!


                Un film nul , meme en vo !! Trop long , trop tout court.


                • aeonys aeonys 26 août 2008 15:44

                  Oh quelle critique inutile, c’est un peu comme ceux qui disent que les anciens starwars etaient pourri...
                  La photo est superbe, les scene d’actions rondement mene, le dialogue plus que correct et le joker est franchement genial (surtout son tour de magie : un vrai David Copperfield).

                  Non en fait vous n’avez simplement pas aime le film pour trois raison :
                  1- c’est un film d’action donc deja c’est : "forcement une connerie de mec sans cervelle"
                  2- le theme est banal oui c’est banal un peu comme la bible mais bon c’est toujours mieux que les semi porno "films d’auteurs francais" qui font des bides parce qu’ils ne "parlent" pas aux spectateurs.
                  3- le battage mediatique, comme la theorie du complot, si vous ne pensez pas comme la majorite alors vous etes forcement beaucoup plus intelligent(e).


                  Bref comme repondrais grand papa depuis sa chaise a bascule avec son vieil accent patois : "bahhh conneries de bonne femmes"...

                  bonne journee :)

                  Aeonys


                  • Calito 26 août 2008 16:18

                    Amusant. Allociné est remplit de ce type de propos.
                    C’est une parfaite démonstration de l’incapacité de la plupart des individus à supporter une critique.

                    En gros, pour en pas être d’accord, il faudrait dire. "Je n’aime pas le film, mais je reconnais que vous avez raison de l’aimer car c’est un excellent film, je ne suis pas assez intelligent pour le comprendre et je vous prie de m’excuser. Vous qui avez compris, aidez moi à sortir de ma connerie".

                    Et la ca passe.

                     smiley

                    J’ai aimé ce film, bien que je lui trouve des défauts. La critique de l’auteur ne m’a pas choqué. Je n’ai pas besoin d’un film pour me définir ou pour donner du sens à ma vie. Je ne me réduit pas à mes loisirs. On peurt parler ?


                  • ThE MaGiCiaN ThE MaGiCiaN 26 août 2008 17:23

                    Je suis entièrement d’accord avec vous.
                    Je me demande même si la plupart de ces gens lisent l’intégralité du texte de la critique ou se focalisent directement sur LA phrase justifiant leur déchainement glandulaire.

                    J’ai apprécié également le film, qui par certains égars est inférieur à l’opus précédent (plus réaliste) mais qui souligne un très bon jeu de cet acteur décédé.

                    Aller jusqu’à l’idolatrie serait toutefois fort déplacé et preuve de manque de jugement.
                    Pour une fois qu’un acteur joue bien, on ne va pas le cannoniser pour autant !

                    Si ? Ah.... Chouette époque.


                  • merlin7511 26 août 2008 16:08

                    Que tu n’aimes pas ce film, c’est ton droit, il est vrai que comme toute oeuvre, il n’est pas parfait.

                    Mais reconnais au moins que ceux qui ont aimé le film ont eux aussi le droit d’avoir leur propre avis sans être aussitôt traités de moutons ou de bushistes primaires.

                    J’adore le Darknight d’abord parce que j’ai attendu ce film pendant trois ans, et qu’il n’a pas déçu mon attente. Parce qu’il évite tous les pièges d’une suite, car radicalement différent du premier (Gotham n’est plus une ville gothique mais une cité froide et moderne à dominant bleue, le traitement est celui d’un polar urbain et glacé et pas celui d’un film de super-héros, les enjeux sont différents). Parce que les acteurs sont excellents. Parce qu’il était suicidaire de reprendre le Joker derrière Burton, et que pourtant le Joker de Nolan écrase celui de Burton (suicidaire, nihiliste, dangereux...on est très loin du clown risible de Nicholson). Parce que le film est sombre et pessimiste, et que cela se voit rarement dans un blockbuster. Parce que les scènes d’action sont devenues lisibles (gros défaut de Begin). Et parce que malgrè toutes ces différences, il prolonge intelligement le premier en se posant une question : une situation de crise exceptionnelle engendre un héros exceptionnel (Batman Begins), et après ? Le héros engendre à son tour des "méchants" exceptionnels, le cercle vicieux se met en place, toujours plus violent, toujours plus fou. Arrive alors le moment où il faut revenir aux fondements de nos sociétés, incarnés par Harvey Dent : la Loi, juste, équitable et incorruptible. Sauf que même ça, ça dérape...

                    Il y a bien sur quelques défauts. La fin, trop longue, et qui ne semble pas savoir où aller. Double-face expédié trop vite. Mais quelque chose me dit que cette fin n’en est pas une, et qu’on pourrait avoir des surprises dans le troisième. N’oublions pas aussi à la décharge de Nolan, que si Ledger avait tourné toutes ses scènes avant de disparaitre, le film, lui n’était pas fini, et les grandes lignes du troisième étaient déjà posées. Ce décès brutal a changé la donne, et a peut être obligé Nolan à revoir sa fin en catastrophe (Double-Face est-il mort ? Tel quel, il peut très bien resservir pour le 3è opus aus cas où...).

                    Les angoisses catholicisantes de l’Amérique ? C’est la meilleure celle là, revois tes cours d’histoire. Au passage, le cinéma américain a toujours refleté les angoisses de son époque, et plus encore le cinéma de genre. Donc tu dois détester des films comme "Le jour où la terre s’arrêta", "Soleil vert", "Zombie", "Rollerball"...

                    Tu reproche à Nolan de faire comme si Burton n’avait jamais existé, c’est à mon sens une critique stupide :

                    - le batman de Burton n’est pas un batman ! Les vrais fans le lui reprochent d’ailleurs. C’est du Burton, Edward aux mains d’argent affublé d’une cape.

                    - le Joker de Nolan est largement inspiré du travail de Moore et Miller, ce qu’on a fait de mieux dans le genre, pas celui de Burton

                    - le Darknight est ancré dans la réalité. Si on enlève les déguisements, on peut reprendre le même scénario et en faire un polar urbain à la Michael Mann.

                    Bref, incontestablement pour moi le meilleur film de super-héros jamais réalisé, d’une matrise et d’une densité incroyable. Mais c’est mon avis et je comprends qu’on ne le partage pas.


                    • Juliette Goffart 26 août 2008 16:51

                       
                      Merci à Calito d’être critique par rapport à mon texte en conservant une certaine courtoisie. Et je vois que la misogynie et les étiquettes ont la vie dure... 


                    • geko 26 août 2008 17:33

                      Si vous faites référence à mon commentaire, il ne se veut aucunement misogyne mais s’adressait au professeur de lettre et de cinéma pour son manque de professionalisme ! Si vous l’avez jugé discourtois relisez votre article, il n’est pas vraiment courtois envers les personnes qui ont apprécié ce film.

                      Merci @Merlin7511 pour son commentaire.

                      Cordialement.


                    • Juliette Goffart 26 août 2008 19:54

                       Geko,

                       Je ne pensais pas à vous. 


                    • geko 26 août 2008 21:10

                      Merci !


                    • merlin7511 27 août 2008 10:31

                      @l’auteur.
                      "Et je vois que la misogynie et les étiquettes ont la vie dure"

                      En dessous de mon commentaire, donc à priori ça doit être pour moi. Pouvez-vous m’expliquer en quoi mon commentaire est mysogine et où sont les étiquettes ? J’ai d’autant plus de mal à comprendre que je n’ai lu que l’article et pas du tout prêté attention à l’auteur, c’est votre réaction qui m’a appris que vous étiez une femme.

                      Je n’ai pas l’impression de vous avoir attaqué sur un plan personnel. Je parle du film, je souligne, comme d’autres l’ont fait avant moi, que parler de dérive catholique pour des américains, c’est légèrement rigolo. Je vous demande si vous avez bien compris que le cinéma de genre américain traduit toujours les angoisses actuelles de ce peuple. Et je reconnais que l’on peut avoir un avis différent du mien.

                      Cordialement,


                    • Siko 26 août 2008 17:43

                      N’importe quoi, perso, j’ai appris sa mort après avoir été voir son film. Donc, si une situation pareille se produit, il faut critiquer le film qui doit nécessairement être mauvais ?

                      Ce film n’est clairement pas un chef d’oeuvre, c’est un film d’action ! Mais c’est de loin le meilleur des batmans, bien mieux que ces adapatations trop sombre que nous a pondu Tim Burton. On peut savoir quel média a parlé de ce film en tant que chef d’oeuvre (source) ?

                      Avez-vous vu le film ?


                      • non666 non666 26 août 2008 18:10

                        Encore une fois, la critique faite ne comprends pas le message subliminal qui est caché derriere la trame de ce film :

                        Pour vaincre les "mechants", il faut parfois utiliser leurs methodes.

                        Mais promis juré, c’est nous les bons...

                        Apres les mensonges sur les raisons profondes des invasions de l’Afghanistan et de l’Irak, il faut bien justifier aupres des democraties pourquoi on a violé tous les principes du droit, de la vérité et pourquoi les gentil yankees utilisent la torture, le viol des prisonniers, l’ecrasement des regimes non vassalisés pour defendre gotham...ou "l’Amérique", ou Israel ....

                        Le nouveau Batman est sombre, noir disent les imbeciles.

                        Il est juste le vrai visage des etats unis une fois demasqué.


                        • merlin7511 27 août 2008 10:46

                          Je dirai que le message du film est plus subtil que cela. Confronté à une situation de terrorisme nihiliste, l’humain (et pas seulement l’américain, nous ne valons pas mieux qu’eux) aura tendance à réagir avec les mêmes armes, en reniant les principes mêmes que le terroriste, justement, veut détruire. Et dans ce cas, c’est le terroriste qui gagne, car il nous a amené exactement là où il voulait (le Joker poussant les habitants de Gotham au meurtre).

                          Les héros du Darknight, Batman et Dent en tête, ne sont ni tout blanc ni tout noir. Ils sont perpétuellement sur le fil du rasoir, et toujours à deux doigts de chuter du mauvais côté (la scène où Dent pète les plombs et s’apprête à torturer un gangster, reniant tout ce qu’il incarnait jusque là). Batman lui-même veut quitter la scène, conscient qu’il est en train de devenir comme ceux qu’il pourchasse. Il idéalise Harvey Dent, le chevalier blanc qui respecte la Loi, et pense qu’il est temps de lui laisser la place. Enfin, le batradar est particulièrement bien trouvé et redoutable, allusion aux lois d’exception sur le terrorisme qui permettent de violer toutes les libertés au nom de la sécurité (voir la réction d’horreur de Morgan Freeman quand il découvre l’engin).


                        • pb 29 août 2008 09:34

                           

                          En effet, de même on ne peut pas taxer de "conservateur" un film qui épingle la libre circulation des armes à feu ou la peine de mort. Nolan serait il aussi schyzo que ses personnages ?

                          Pour la critique en elle même, je la trouve mauvaise. Pas dans les goûts de la rédactrice, mais dans la manière, symptomatique des tentatives de critiques négatives qui tournent autour du pot avant de ne laisser qu’un petit paragraphe au film lui même. 

                          Ça nous donne un texte qui ne vole pas plus haut qu’un bête avis de forum, si ce n’est moins.

                           

                          Pour ma part si le film souffre de quelques soucis techniques, en particulier de montage (faux raccords) il est allé au-delà de ce que j’espérais pour un film « Batman ». Prenant certaines idées des meilleurs comics du Caped Crusader (Killing Joke, Long Halloween) et les intégrant dans un récit original. Le scenar’ dense, à tiroir, lie les personnages les uns aux autre et propose plusieurs niveaux de lecture, plusieurs point de vue, y compris celle des citoyens de Gotham eux même. Ses rebondissements en cascades sont à l’image d’une des devises du Joker « La Folie c’est comme la Gravité… il ne suffit que d’une pichenette », où comment tout s’emballe dès qu’un élément perturbateur se pointe y va de sa pichenette.

                          On critique beaucoup le film sur sa « ville qui n’est pas assez fantaisiste contrairement à Burton »…. Certes, ça manque de style, certes ce n’est que Chicago, mais en contrepartie ça a permis non seulement à Nolan de faire parler sa camera IMAX, mais en plus de pouvoir représenter une ville « organisme » presque personnage à part entière, cible d’enjeux qui se retrouve même avec son destin entre les mains.

                          Ce que Nolan perd en fantaisie, il gagne en impact et en crédibilité, ce qui renforce tous les choix des personnages le long du film, y compris la décision finale de Batman.

                           

                          Dark Knight n’est pas un film mièvre, c’est une tragédie qui ne laisse que des perdants…. Mais avec au bout un héros qui devient iconique car débarrassé de ses faiblesses d’humains.


                        • Marc Bruxman 26 août 2008 20:16

                          Ben c’est un Batman, c’est loufoque, oui ! Mais si c’était réaliste et sans effets spéciaux ce ne serait pas un Batman. La BD elle même est loufoque, elle ne peut vivre à l’écran qu’au prix d’effets spéciaux. 

                          Si l’on accepte le genre (Batman), il faut reconnaitre que le film est bien réussi. Et plutot mieux réussi que ces prédécesseurs qui à part le premier étaient plutot chiants. Si forcément on aime pas l’univers Batman ca sera de toute façon chiant, mais dans ce cas autant ne pas claquer 9 € pour voir ca !

                          Les Américains lecteurs avides de comics ont bien entendu aimés. En France, on a moins l’habitude. 


                          • alex1985 27 août 2008 10:22

                            Je viens de tomber sur ce site par hasard et donc j’ai lu avec attention la critique de l’auteur et je la trouve désolante.
                            Premièrement en ce qui concerne la longueur : into the wild, apocalypse now, scarface et HEAT surtout font partis de mes films préférés (HEAT étant maintenant premier ex aequo avec ce batman) ; et bien pour les avoir vu de nombreuses fois ( into the wild 4, apocalypse 3, scarface et heat je ne sais plus mais au moins 5 et batman 5 fois) et bien batman s’enchaîne largement mieux que les autres. L’histoire, l’alternance de scènes posées et de scènes d’actions, la musique bref tout est condensé et suit son cours comme une machine bien huilée. 5 fois que je vais au ciné et à aucun moment je n’ai fermé les yeux alors que même heat est parfois un peu longuet (je suis un grand fan de michael man de miami vice la série jusqu’à miami vice le film en passant par révélation et collateral). Bref sur le point trop long je m’oppose.

                            Deuxio, le fameux cliché de la scène de torture : et bien contrairement à vous elle ne m’a pas sauté aux yeux comme étant ancré dans la culture cinématographique américaine ou un anti-bushisme flagrant ; même si on interprète la scène comme on le sent je n’y vois aucun excès : c’est un héro de comics qui met la pression avec ses moyens et qui commence à perdre un peu le contrôle quand le joker parle de sa nana : ou est le problème dans sa réaction ? Aurait-il été plus réaliste de le questionner autour d’une tasse de café malgré l’urgence ? Je ne pense pas car justement "Batman has no juri"S"diction" et c’est ainsi qu’il ramène Lau à Gotham. Il secoue le joker comme l’anti-héro que nolan a voulu qu’il soit.

                            A présent sur le point de vue selon lequel ce sont les informations autour des acteurs et notament le décès de feu Heath qui provoquerait un tel raz-de-marée. Et bien oui c’est évident, on ne peut nier que l’aspect people attire énormément de monde mais est-ce que cela uniquement provoque cette réussite ? Brandon LEE est mort avant la sortie de The Crow et le film, qui est un bon film, a-t-il pulvérisé des records ? Le film Soul Men provoquera-il ce fameux de marée sachant la mort de Bernie Mac le 9 Aout dernier ? Et bien je n’en suis pas si sûr. Il ne faut pas prendre les gens pour des cons et mépriser leurs goûts sous un soit-disant esprit critique supérieur à la Télérama anti-film-d’action-surtout-si-c 217 ;est-américain.
                            Iron Man ? ? ? ? et bien désolé mais Iron Man est peut-être devant Batman TDK, Superman returns, The punisher etc le plus Blockbusters de tous. En aucun cas je ne critique Robert Downey que je trovue excellent en tant qu’acteur mais ni sa performance ni celle de Jeff Bridges (pourtant excellent aussi) ne justifient un réel engouement:c’est un blockbuster à l’américaine avec des explosions, des nanas, des voitures etc et en ce qui concerne le soit-disant message anti-guerre je le trouve tellement évident qu’il n’en découle aucun intérêt. De toute manière ce sont des comics avant tout et leur objectif n’est en rien social ou politique uniquement.

                            Heath Ledger : ante janvier 2008 je vais sur imdb.com et regarde le casting : je deviens fou. Oldman, Freeman, Bale, Caine, Eckaart, Roberts, Fichtner ... Ca ne s’arrêtait plus, c’est le plus gros casting que j’ai vu au cinéma de toute ma vie. Mais le gros point noir : Heath. Je le détestais à cause de chevalier et les 4 roses n’était pas suffisant pour le réhabilier. Brokeback : je ne l’ai pas vu malgré tout le bien qu’on m’en a dit et j’aurais du car son réel potentiel m’est complètement passé à coté. C’est lorsque j’ai vu les premieres images du joker que j’ai "fermer ma grande bouche" et arrêter de clamer la perf de Jack en 89 et que personne ne pouvait le surpasser. L’aspect noir et malsain qui ressortait du peu que j’avais vu m’a littéralement transcender et j’ai commencer à clamer haut et fort mon erreur et que ce film serait monstrueux. Et bien ce fût le cas et Heath m’a epoustouflé. A mes yeux c’est La performance du siècle (après c’est mon avis évidemement) mais même mes acteurs sacrés que sont Brando, Pacino, Hauer etc dans leurs meilleurs films ne m’ont pas autant impressionés que Heath dans celui-ci. J’ai mis un Batman au même rang que Heat !!! Même Viggo Mortensen mon acteur fétiche du moment n’a jamais été aussi bon sachant que Eastern Promises est dans mon top aussi. Les temps changent et les jeux d’acteurs aussi.

                            La gestuelle, l’intonation, la démarche bref TOUT est bon tout est à prendre dans son rôle. C’est le seul point ou je m’accorde avec toi Auteur. Et mort ou pas mort de Heath, cette prestation est époustouflante et élève le film à de très hauts sommets. Mais les autres acteurs sont excellents eux aussi : Caine et Freeman sont des monstres sacrés auxquels aucun reproche ne peut être fait, Bale est jeune mais vraiment bon en ce moment (pretige, american psycho et je l’espere terminator en 2009), Aaron Eckaart est tout aussi énorme et même les interventions minimes sont parfaitement jouées par Eric roberts, Michael Jai, Lau et Cillian Murphy, Fichtner etc.

                            Tout est bon à prendre dans ce film, après on peut aimer ou ne pas aimer le style Nolan mais les scènes d’actions sont magnifiques, le jeu d’acteurs parfait, le scenar bien ficellé, la longueur bien jaugée, la musique parfaitement rythmée et les plans à la Mann très bien assimilés (la manière de filmé la ville de nuit pffffffiou). J’ai remarqué que les gens, moi le premier, n’aiment pas les grands films contemporains car ils ont peur que les classiques en soit touchés mais ce n’est pas le cas et James Dean restera James Dean et idem pour Nicholson (Shinning à jamais indétronable). Mais rendons à César ce qui lui revient : ce film mérite son rang et perso je considère qu’il devrait être premier car Titanic ou selon moi le navet de Cameron loin derrière Abyss et Terminator ne doit sa place qu’aux minettes ayant vu le film une vingtaine de fois pour la petite histoire d’amour cucu de notre belle gueule di Caprio (qui heureusement a bien changé) : seul Billy Zane est bon dans ce film.

                            Voilà a bon entendeur ++

                            P.S. : je n’ai exprimé ici qu’ un simple mécontentement et en aucun cas les goûts de qui que ce soit et les notes qu’on pourrait donner aux acteurs car c’est du ressort de chacun (8 pour Bale est abusé mais bon lol) mais une critique se doit d’être le plus réaliste possible et aujourd’hui je considère que ce n’étais pas le cas (je parle aussi au nom de plusieurs personnes dont certaines ne sont fans ni de comics ni de film d’actions).


                            • Nicolicon 27 août 2008 10:28

                              Je comprends le sentiment de Juliette, on ne comprends pas pourquoi certains films ont droit à des éloges, alors que d’autres que l’on trouve beaucoup plus intéressants n’ont même pas le droit de cité.

                              Notez que je ne parles pas du film puisque je ne l’ai pas vu :)


                              • Kara07 Kara07 27 août 2008 11:10

                                Ridicule !

                                Tu n’admets pas qu’un réalisateur ait une approche différente de Batman. Nolan a voulut, dans ce film ainsi que le dans précedant, un ton sérieux, l’inverse de Burton. Nous avons deux versions d’une même histoire, et les deux versions sont d’une qualité exeptionnelle (mais je crois tout de même avoir préferé The Dark Knight).

                                Tu ne peux pas en vouloir à un réalisateur d’avoir réussi un film même si tu ne l’as pas apprécié ! Je suis d’accord avec toi pour le tapage médiatique mais, le film en lui-même n’y est pour rien : tu ne peux pas repprocher au réalisateur la réaction des médias, encore moins la mort de Ledger.

                                J’ai adoré ce film, les acteurs, son ambiance, à la fois son humour et son sérieux. J’ai été complètement captivé par le film et les deux heures 30, je ne les ai pas vue passer.


                                • ZJP ZJP 29 août 2008 02:37

                                  Il n’y a qu’une façon de juger un film sur un super-heros. C’est la qualité de son adaptation par rapport a la version BD. Dans le cas de Batman, la version de Nolan est meilleur que celle de Burton. Suivant ce principe, comparer les adaptations d’Iron-Man et de Batman est presque une hérésie. Je suis un fan d’IronMan, mais force est de constater que les scénaristes BD de Batman sont meilleurs que ceux d’IronMan. Donc une adaption réussie des deux donnera toujours un avantage à Batman. CQFD

                                  JP


                                  • Kenshin 1er septembre 2008 00:05

                                    pour ma part j’ai bien aimé ce batman là alors que le premier de Nolan m’avais passablement déçu.
                                    par contre je comprends pas : "Christopher Nolan fait comme si Tim Burton n’avait jamais existé, comme si Jack Nicholson, dans le rôle du Joker, n’avait pas déjà crevé l’écran"
                                    grand bien lui fasse au contraire non. n’était il pas necessaire de sémanciper de cet heritage ? d’en faire fit et de se concentrer sur sa propre vision de ce duel ? s’il avait fait autrement en suivant Burton, ne le lui aurai t on pas reproché ? targuant qu’il avait mal copié son ainé ?
                                    je suis allé voir le batman de Christopher Nolan, pas le remake de Burton.

                                    je dis ça aussi car je rigole doucement quand je lis, ce joker est meilleur (Nickolson ou Ledger peut importe). pourquoi ? simplement parce ke ce sont deux Jokers incomparables. les demandes des réalisateurs sont clairement differentes...

                                    l’article est interessant par contre car il est constructif même si je ne partage pas votre avis. enfin soit dit en passant j’ai aimé ce film, mais ça reste un bon film, pas une oeuvre culte hein. (cette notion restant tout à fait subjective à mon goût :))

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires