• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Voyages > Dinan à l’heure de la Fête des Remparts

Dinan à l’heure de la Fête des Remparts

JPEG

Les samedi 21 et dimanche 22 juillet, la ville de Dinan sera, comme tous les deux ans, envahie par une foule de nobles messieurs et de gentes dames, de chevaliers et de soldats, de paysans et de gueux, tout droit venus du Moyen Âge. Pour sa 23e édition, ce festival – initié en 1983 –, attirera plus de 100 000 visiteurs dont beaucoup auront à cœur d’être costumés en harmonie avec l’histoire des remparts de la ville et de ses nombreuses rues et ruelles bordées de maisons à pans de bois... 

Incontestablement, le cadre de la « Perle des Côtes d’Armor »* se prête à merveille à l’organisation de telles fêtes médiévales avec ses 2,8 km de remparts, ses rues anciennes pavées – dont le spectaculaire Jerzual qui dévale vers le port 75 m plus bas –, ses superbes demeures de granit et ses 120 maisons à pans de bois. Petits et grands pourront, sur les sites dédiés, participer à des animations, déguster des saveurs oubliées, découvrir le savoir-faire des artisans des 14e et 15e siècles, assister à des spectacles de théâtre tels Le Roman de Renart, entendre de la musique ancienne et s’initier aux danses du Moyen Âge. Et tous pourront bien entendu applaudir les exploits des courageux chevaliers qui se défieront en tournoi sous les vénérables murailles du château.

Il y a deux ans, assistés chacun par deux chevaliers de leurs alliés, ce sont des champions de l’histoire locale qui, lors de la Fête des Remparts 2016, se sont affrontés à coups de lance dans une impitoyable joute, inspirée d’un duel ordonné jadis par le duc Jean IV de Bretagne. Ce « combat à outrance », autrement dit cette lutte à mort, avait opposé : d’un côté, Robert de Beaumanoir, membre d’un puissant clan local et ami du défunt Du Guesclin ; de l’autre, Jean de Tournemine, redoutable seigneur de La Hunaudaye. Cette évocation en armures et chevaux caparaçonnés hauts en couleurs a fait l’objet d’un article en juillet 2016 : 1386 : un « jugement de Dieu » emblématique.

Les murs de Dinan ont d’ailleurs gardé le souvenir d’un combat encore plus mémorable. En l’occurrence celui qui, en février 1357, avait mis face à face sur l’actuelle place du Champ clos deux éminents personnages : le futur connétable de France Bertrand Du Guesclin et l’arrogant Thomas de Cantorbery, frère du puissant archevêque. Un affrontement sauvage sous les yeux du chef de l’armée anglaise, le duc de Lancaster, et d’une belle dinannaise, Tiphaine Raguenel, laquelle avait, durant la nuit précédant le duel, vu en rêve la victoire du disgracieux Bertrand et lui avait donné en gage de celle-ci un ruban bleu. (cf. Un duel légendaire : Du Guesclin contre Cantorbery, juillet 2015)

Beaumanoir, voilà un nom qui s’était illustré en une autre circonstance singulière, quelques années plus tôt, en 1351. Alors que la Guerre de Succession pour la couronne ducale perdurait au prix de nombreuses victimes dans une Bretagne divisée entre les troupes franco-bretonnes, favorables à Charles de Blois, et les troupes anglo-bretonnes, acquises à Jean de Montfort, un arbitrage militaire avait été décidé. Il avait pris l’étonnante forme d’une confrontation entre 30 hommes de chaque camp, conduits d’un côté par Jean de Beaumanoir, de l’autre par Richard de Bremborough. Un article de juin 2015, Un affrontement mémorable : le Combat des Trente, relate ce surprenant combat.

Fête des Remparts ou pas, flâner dans les rues de Dinan en quête de monuments et de détails architecturaux témoins du riche passé de cette ville d’Art et d’Histoire est toujours un plaisir, tant pour les visiteurs français que pour les étrangers, toujours plus nombreux à s’immerger dans l’ambiance de la vieille cité costarmoricaine. Gageons qu’en cette année 2018 beaucoup répondront à l’invitation lancée par les organisateurs et se rendront à Dinan les 21 et 22 juillet pour profiter du programme des plus grandes festivités médiévales de France. Une belle occasion de revêtir un costume d’époque qui, s’il est validé aux points d’entrée, donnera droit, pour les adultes, à la gratuité d’accès sur les différents sites (une gratuité acquise aux enfants âgés de moins de 10 ans). Une belle occasion également de découvrir la gastronomie locale dans quelques-unes de ces belles adresses de restauration qui contribuent à faire de Dinan un lieu de séjour apprécié, à deux pas des plages de Dinard et des remparts de Saint-Malo.

Pour plus d’informations sur l’organisation de cet évènement : Site officiel de la Fête des Remparts 2018.

Un label donné naguère par le Comité départemental du tourisme, et confirmé en 2013 par l’opinion du journaliste sportif Jean-Paul Ollivier – fin connaisseur du patrimoine de notre pays – lors du passage du Tour de France dans les rues de Dinan, « l’une des plus belles villes de France » à ses yeux.

 

JPEG - 1.3 Mo
Basilique Saint-Sauveur
JPEG - 985 ko
Place des Merciers
JPEG - 1009 ko
Fête des Remparts 2016 (tournoi)
JPEG - 798.9 ko
Le port et la Rance
JPEG - 342.6 ko
Rue du Jerzual
JPEG - 784.9 ko
Fête des Remparts 2016 (un atelier)
JPEG - 1.4 Mo
Le château
JPEG - 561.4 ko
Rue du Petit fort

Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 17 juillet 2018 10:01
    Un décor de cinéma, des figurants, un public d’aliénés moutonneux qui comblent un vide existentiel venant polir leur vernis culturels...

    Une façon comme une autre de conchier le passé historique et de faire riper la caillasse vers les paradis fiscaux.

    Est-ce ainsi que les hommes vivent ?

    M’enfin, on est champion du monde, de foot, on peut pas investir tous les créneaux culturels ma bonne Germaine, et c’est toujours mieux que Pierre et Vacances...

    • Fergus Fergus 17 juillet 2018 11:20

      Bonjour, Clocel

      Que de dénigrement gratuit !

      D’une part, les décors sont très largement authentiques.

      D’autre part, traiter d’« aliénés moutonneux » venus combler « un vide existentiel » et « polir leur vernis culturel » relève d’un étonnant mépris. Car le public de cette fête est très diversifié et compte des personnes issues de tous les milieux, et parmi elles des véritables passionnés d’histoire et de culture médiévale qui prennent plaisir à échanger avec tous ceux qui sont intéressés par le sujet.

      Quant à « faire riper la caillasse vers les paradis fiscaux », cela relève là aussi de l’ accusation gratuite et infondée : il y a rémunération des artistes et des animateurs d’ateliers, mais également beaucoup de bénévoles sans lesquels les frais d’organisation ne seraient pas couverts.


    • gruni gruni 17 juillet 2018 11:43

      @Fergus


      Bonjour Fergus

      Pas tout à fait d’accord avec toi lorsque tu parles d’ « étonnant mépris », car c’est une façon d’être et de penser pour quelques donneurs de leçons suffisants de ce site. Ce qui serait étonnant c’est qu’ils soient positifs de temps en temps. 
      Merci pour l’article et les belles photos.


    • Fergus Fergus 17 juillet 2018 11:48

      Bonjour, gruni

      Tu as raison, le mot « étonnant » est de trop. smiley

      Merci à toi pour le détour par Dinan !


    • Clocel Clocel 17 juillet 2018 12:26
      @Fergus

      Ah ! Les bénévoles ! L’empourrissement du monde leur doit tant .

      Sûr, on aurait pas pu tout faire seulement avec du pognon.

      Un bon champ d’expression pour les egos bouffis et les ratés incasables autre part.

      Du mépris... Oui, c’est précisément ce que je ressens lorsque que je vois un troupeau d’humains, tels les phalènes sous les lampions, au moindre son de musique nasillarde, au moindre calicot déployé venir s’assembler pour une communion impossible, échanger une grimace contre une autre grimace, convaincus que c’est ça, sourire et faire société.

      Je pense aux porcs-épics du brave Schopenhauer.

      Le tourisme est définitivement l’industrie la plus dégueulasse qu’il soit, le royaume du commerce et du clientélisme local, malheur à ceux qui veulent simplement vivre une vraie vie dans ces lieux de relégation commerciale.

      Quant à la culture, toujours revendiquée dans ce genre d’évènement, elle a cessé d’exister le jour où on lui a créé un Ministère et nommé des crapules à sa direction.

      Elle est à présent ces affiches qu’on colle sur les vitrines pour masquer la mort économique de tout un centre urbain.

      Je vais vous dire un secret mon bon Fergus ! On ne s’aime plus.



    • troletbuse troletbuse 17 juillet 2018 12:28

      @gruni
      A force de baisser votre froc, vous devez y être séro positif  smiley


    • Fergus Fergus 17 juillet 2018 12:57

      @ Clocel

      Le défaut de votre raisonnement est qu’il met tout le monde dans le même sac. Ainsi en matière de « tourisme ». Or, il n’y a pas une espèce de tourisme, mais de nombreuses manières de voyager et de découvrir des lieux, des cultures et des personnes. 

      On est d’ailleurs là sur un débat récurrent. Faut-il supprimer le tourisme ? Ou le limiter en multipliant des quotas ? Ce serait créer une discrimination qui, sur ce plan comme sur tant d’autres, profiterait aux CSP+. Car il ne faut pas se faire d’illusions : les puissants continueront de voyager, fut-ce en revenant au modèle du 19e siècle.

      Le tourisme n’est d’ailleurs pas négatif partout : en de nombreux lieux, il a permis de sauver des villes, des villages, des terroirs condamnés par l’exil des ruraux vers les métropoles ! 


    • Clocel Clocel 17 juillet 2018 13:10

      @Fergus


      Ce n’est pas mon raisonnement qui met tout le monde dans le même sac, mais le paradigme actuel qui lamine tout ce qui dépasse.

      Ne soyez pas faux-cul, SVP, le seul tourisme qu’il y a, c’est le tourisme qui rapporte, après je connais votre goût pour l’emballage du réel fantasmé, mais faut quand même pas déconner.

      Allez faire des petits boulots dans le secteur, vous m’en direz des nouvelles, en des temps moins farouches on n’aurait pas hésité à appeler ça de l’esclavage.





    • Fergus Fergus 17 juillet 2018 13:40

      @ Clocel

      Une fois encore vous procédez à des amalgames. Qu’y a-t-il de commun entre les gens qui s’agglutinent sur les plages branchées et ceux qui font de la rando dans l’Aubrac ? Ou bien entre ceux qui parcourent les campagnes pour découvrir des églises romanes méconnues et ceux qui font des selfies devant le Sacré-Coeur ?

      Que signifie « emballage du réel fantasmé » ? J’avoue ne pas comprendre !


    • Clocel Clocel 17 juillet 2018 13:57
      @Fergus

      Padamalgames ? smiley

      Soyez un peu moins convenu mon bon Fergus,vous allez cesser de me divertir !

      Réponse à vos questions : Le fric.

      Pour le reste, on ne va pas décortiquer votre personnage, ce serait stérile dans le débat qui nous occupe.

    • Fergus Fergus 17 juillet 2018 14:01

      @ Clocel

      Le fric est inhérent à tous les domaines de l’activité humaine. Et il est loin d’être la priorité dans les formes de tourisme qui mènent hors des sentiers battus !


    • Aristide Aristide 18 juillet 2018 11:33

      @Clocel


      Fergus est à l’image du sketch des inconnus sur les chasseurs : il y a de bon et de mauvais chasseurs, etc ...Il va vous expliquer que ses voyages dans les Alpes, en Irlande, c’est tout de même autre chose que les vacances de ces cons de touristes qui s’agglutinent sur les plages. 

      Derrière un masque assez friable d’humaniste, ce personnage dissimule une forte propension à voir des idiots, des abrutis, ... dans tous ceux qui ne sont pas comme lui. De ceux qui ne font pas de randonnée, ne visitent pas les églises romanes ou ne vont pas au concert donné dans une grange. 

      Si vous avez l’outrecuidance d’aimer vaquer dans les lieux artificiels que sont devenus toutes les destinations touristiques Dinan compris, gare à vous, si de plus vous aimer ou consentez à vous dorer la pilule sur une plage ou l’eau n’est pas à 18 degrés, alors là vous êtes un abruti ...

      Fergus sait ce qui est bon ...



       

    • Clocel Clocel 18 juillet 2018 11:45
      @Aristide

      Non seulement il sait mais il prescrit « le vrai », je propose qu’on le surnomme « Sa Suffisance » ! smiley

      Tous les commentateurs du blog rêvent d’avoir la cachet « Fergus approved » sous leur commentaire, quelle gloire alors, une consécration, l’équivalent de « Politcally correct » rien moins !!!

      Tous les stigmates d’une vie facile et convenue, la vie a gâté notre bon Fergus, tant mieux pour lui...

    • Fergus Fergus 18 juillet 2018 11:59

      Bonjour, Aristide

      Vous êtes de nouveau dans le mensonge et la calomnie, mais je suis habitué à ces débordements pathétiques venant de votre part !

      « Il va vous expliquer que ses voyages dans les Alpes, en Irlande, c’est tout de même autre chose que les vacances de ces cons de touristes qui s’agglutinent sur les plages »

      C’est archi faux ! Je défends au contraire l’idée que toutes les formes de vacances sont bonnes dès lors qu’elles apportent à chacun ce qu’il en attend !!!

      « une forte propension à voir des idiots, des abrutis, ... dans tous ceux qui ne sont pas comme lui »

      Cela, c’est une excellente définition de... vous-même  ! Personnellement, j’ai des amis de droite, et je partage en outre de bons moments avec des personnes dont les pôles d’intérêt sont aux antipodes des miens.

      Un vrai profil de clown rongé par un ulcère ! smiley


    • Fergus Fergus 18 juillet 2018 12:04

      Bonjour, Clocel

      Je prescris d’autant moins le « vrai » que, contrairement à beaucoup d’autres sur ce site, j’ai des doutes sur de nombreux sujets.

      D’où un propension marquée pour la nuance qui me vaut des critiques - parfois virulentes - sur ma supposée tiédeur, mon présumé refus de trancher.

      C’est évidement totalement contradictoire avec ce que vous venez d’écrire. Avouez que c’est aussi drôle qu’étonnant ! smiley


    • Aristide Aristide 18 juillet 2018 12:14

      @Fergus


      Voilà ce que vous écriviez :

      Qu’y a-t-il de commun entre les gens qui s’agglutinent sur les plages branchées et ceux qui font de la rando dans l’Aubrac ? Ou bien entre ceux qui parcourent les campagnes pour découvrir des églises romanes méconnues et ceux qui font des selfies devant le Sacré-Coeur ?

      Et maintenant 

      Je défends au contraire l’idée que toutes les formes de vacances sont bonnes dès lors qu’elles apportent à chacun ce qu’il en attend !!

      Dés que l’on vous met le nez dans vos propos de circonstance, vous insultez. Indécrottable.

      Vous êtes affligeant de suffisance, vos randos dans l’Aubrac et vos visites d’églises romanes méconnues ont vraiment rien de commun avec les plaisirs simples de millions de français, vous savez ce peuple qui va sur les Champs Elysées ... Affligeant.

    • Aristide Aristide 18 juillet 2018 12:18

      @Clocel


      Non seulement il sait mais il prescrit « le vrai », je propose qu’on le surnomme « Sa Suffisance » ! 

      Il est aussi capable d’approuver les propos insultants sur les français en goguette de ce dimanche, citer son bon article de 98 sur ce pays détestable et haïssable, et dans le même temps trouver sympathiques les mêmes.



    • Fergus Fergus 18 juillet 2018 12:46

      @ Aristide

      Je ne visite pas particulièrement des églises, il s’agissait d’exemples, et vous le savez parfaitement. Mais votre désir de nuisance est décidément insatiable !!!


    • Aristide Aristide 18 juillet 2018 14:52

      @Fergus


      Vous ne savez pas ce que vous écrivez ! Comparant des gens qui s’agglutinent sur des plages branchées et d’autres visitant des églises romanes, ... Rien de commun à vous entendre ... Indécrottable suffisance. 

      Incapable d’assumer vos propos d’une bêtise assez remarquable.

    • Fergus Fergus 18 juillet 2018 18:14

      @ Aristide

      La bêtise mais aussi la malveillance sont inhérents à votre personne  !

      Il existe en effet de multiples formes de vacances, j’en ai cité deux au hasard, et si j’avais cité le camping à la ferme dans la Creuse et la visite des sites miniers du Pas-de-Calais, il ne fait aucun doute que vous m’auriez agressé de la même manière  ! Et pour cause : cela semble dans vos gènes puisque vous ne pouvez lutter contre cette pathologie.

      L’« indécrottable suffisance » est donc bien de votre côté !!! 


    • Aristide Aristide 18 juillet 2018 19:55

      @Fergus


      Et na, c’est celui qui dit qui l’est. Vous n’avez pas honte à votre age ...


      • Fergus Fergus 17 juillet 2018 11:28

        Bonjour, Mélusine ou la Robe de Saphir.

        Je connais ce rocher, comme d’ailleurs la ville de Dinant que j’ai visitée lors de mon service militaire en profitant d’un jour de repos au Centre d’entraînement commando de Givet (les deux villes ne sont séparées que d’une vingtaine de kilomètres).

        A noter que Dinant est jumelée à Dinan.


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 juillet 2018 11:41

        @Fergus

        Il est dit qu’il faut y faire un voeux. J’ai emmené mon compagnon basque dans la Citadelle. Quand le l’ai emmené dans le fameux couloir où les français avaient été acculés et tués, Il a failli s’évanouir,...

      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 juillet 2018 11:45

        @Fergus


        Vous y avez alors croisé en fantôme mon premier fiancé,..C’était il y a très très longtemps. J’avais aux alentours de 18 ans,...

      • Ben Schott 17 juillet 2018 12:19

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
         

        Votre premier fiancé, c’était le basque ?
         
        On s’y perd...
         


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 juillet 2018 12:44

        @Ben Schott


        Non, il était une fois (comme on dit en Belgique)....Non un de machin. Sosie de NOUREEV. 

      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 juillet 2018 12:48

        @Ben Schott

        Moi est mes amours. Pas Don-JEHANNE, mais comme les homme : on cherche CHAUSSES SURe, à son PIED. La vie est une très longue Odyssée. A pied ou en PAQUEBOT (PAGBO). Mais le grand AMOUR : LE FORGERON DE LOURMARiN. Vous allez bientôt en entendre parler,.....

      • Ben Schott 17 juillet 2018 13:10

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
         

        « LE FORGERON DE LOURMARiN. Vous allez bientôt en entendre parler »
         
        J’attends fébrilement...
         


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 juillet 2018 13:19

        @Ben Schott
        http://compagnonnage.info/blog/blogs/blog1.php/2010/06/02/souscription-leforgerondelourmarin. Je possède l’autre vers SION du livre. Mais j’attends un feu vert pour ACTE SUD. 


      • Ben Schott 17 juillet 2018 13:33

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
         

        C’est lui sur la photo ? Saperlipopette mais vous êtes (sauf votre respect) une ancienne jeune fille !
         


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 juillet 2018 13:36

        @Ben Schott


        L’age de Brigitte, un an en moins. Toujours pas mariée,... ou plutôt 15 fois. Les emmerdes en moins,...

      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 juillet 2018 13:42

        @Ben Schott


        Conçue à la naissance de Fillon. 6 mois : Hollande. La suite ont la connaît,...mais attendez-moi sur votre route pour la GPA-PMA, mon pied dans la porte,...ou le croche-pied,...


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 juillet 2018 11:23

          Notez la date/ Fête nationale BELGE.En français :

          Ô Belgique, ô mère, chérie, 
          A toi nos cœurs, à toi nos bras ! 
          A toi notre sang, ô Patrie ! 
          Nous le jurons tous tu vivras ! 
          Tu vivras toujours grande et belle 
          Et ton invincible unité 
          Aura pour devise immortelle : 
          Le Roi, la Loi, la Liberté ! 
          Le Roi, la Loi, la Liberté !
          Le Roi, la Loi, la Liberté !


          • Fergus Fergus 17 juillet 2018 11:32

            @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

            « La brabançonne » dans sa dernière version...


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 juillet 2018 11:25

            Bon petite, à quatre ans j’avais OSE (dans une école catho) : LE ROI, sa fille et son bébé. A DELPHINE,...


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 juillet 2018 12:51

              Macron, je le tiens par les c....S. AMIE DES NYSSEN,....


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 17 juillet 2018 13:49

                Saint-Sauveur, là où ma tante Mireille est décédée en Belgique,... Un petit articulet sur la troisième églises saint Hermès au monde (La première est celle de où je suis née), l’autre à Liège et la troisième en Normandie,....


                • Abou Antoun Abou Antoun 17 juillet 2018 15:48

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  J’espère que vous nous parlerez bientôt de tous les endroits où vous n’êtes pas née, que vous n’avez pas visités, ce qui confère à ces lieux un intérêt certain, une singularité essentielle.
                  On peut même suggérer la pose de panneaux, de plaques : « Ici n’est jamais venue Mélusine, cousine de la voisine de l’ami des Nyssen... », invite pour les nombreux touristes à faire des selfies pour instagram, twitteure, fesse-bouc.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès