• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 11 mars 2004 à Madrid : était-ce vraiment un attentat islamiste (...)

11 mars 2004 à Madrid : était-ce vraiment un attentat islamiste ?

192 tués et 1800 blessés : l’attentat de Madrid est un traumatisme pour la société espagnole, d’autant que la polémique sur les auteurs réels de l’attentat n’est toujours pas close.

Le 11 mars 2004 vers 7 heures 40, dix bombes explosent dans quatre trains de banlieue en l’espace de quelques minutes. La date semble choisie soigneusement, on est à trois jours des élections générales, le Parti Populaire (droite) sortant de José-Maria Aznar en est favori. Les médias et la majorité des espagnols ont immédiatement suspecté l’ETA, le groupe nationaliste basque, contre lequel Aznar a prôné la manière forte. Mais les soupçons de l’opinion publique se retournent vers Al-Qaïda quand les premières informations filtrent de l’enquête et quand des suspects marocains sont arrêtés, à la veille de l’élection. Cette attaque pourrait être une représaille à la participation de l’Espagne dans la guerre d’Irak, même si les autopsies montrent qu’il n’y a pas eu de kamikaze. L’entêtement du gouvernement Aznar à condamner l’ETA passe pour un calcul électoral et le vote du 14 mars donne la victoire au Parti Socialiste de José Luis Zapatero. Trois semaines plus tard, le 3 avril, 7 suspects maghrébins se suicident en faisant exploser leur appartement alors qu’ils sont assiégés par la police. L’instruction de l’enquête dure plus de deux ans et en février 2007 le procès de l’attentat s’ouvre. Le verdict est rendu en octobre 2007 : la Justice valide la thèse de l’attentat islamiste. Mais les commanditaires présumés de l’attentat sont absouts, seul un prévenu est reconnu coupable d’avoir posé des bombes dans les trains, et la plupart des 29 inculpés sont condamnés pour leur appartenance à des groupes jihadistes et non pour leur implication dans l’attentat. Le jugement en appel confirme cette sentence en juillet 2008.

En Espagne cet attentat, designé comme « 11M » d’après sa date, est l’objet d’une intense polémique. La presse française n’a pratiquement pas rendu compte de la polarisation des médias espagnols sur le sujet (une rare exception). Certains d’entre eux mettent ouvertement en doute la thèse de l’attentat islamiste, comme le deuxième quotidien le plus diffusé : El Mundo (centre-droit), et la deuxième station de radio du pays : COPE. Le journaliste le plus emblématique de cette opinion est sans doute Luis Del Pino, du premier quotidien numérique d’Espagne Libertad Digital, et également auteur de plusieurs livres et documentaires de TéléMadrid sur le thème. Cette position est souvent traitée de théorie du complot ou de « consparanoïa » par d’autres médias, plus soucieux de jeter le discrédit que d’entrer dans un débat argumenté. Ces clivages se retrouvent à d’autres niveaux de la société, comme entre les différentes associations de victimes de l’attentat. Les sceptiques sur la thèse de l’attentat islamiste sont eux-mêmes divisés : certains incriminent l’ETA, d’autres voient derrière l’attentat la main d’éléments de l’appareil d’état. L’annonce de Luis Del Pino qu’il n’envisageait plus la culpabilité de l’ETA a provoqué une scission dans le mouvement citoyen prônant une réouverture de l’enquête.

Cet article défend une ligne proche de celle de Luis Del Pino. La Justice espagnole ayant validé la thèse de l’attentat islamiste, on se doit de commencer par exposer cette thèse. Pourtant, aussi incroyable que cela paraisse, celle-ci ne résiste pas à l’analyse. Et les agissements suspects de certains secteurs des autorités attirent les soupçons sur eux. Toutes les informations contenues dans cet article proviennent des médias espagnols cités plus haut et des documents judiciaires officiels : acte d’inculpation, audiences du procès et verdict.

La piste islamiste

La thèse de l’attentat islamiste est la conclusion d’une enquête qui s’est développée à partir de deux pistes. On va exposer le cheminement de cette investigation, en mettant en évidence les preuves retenues par la Justice espagnole. La première piste de l’investigation part d’une bombe qui n’a pas explosé. Au total trois bombes déposées dans les trains avaient un défaut et n’ont pas sauté ce jour-là. On a ainsi rapidement su qu’elles étaient dissimulées dans des sacs de voyage ou des sacs à dos. Les démineurs ont neutralisé deux d’entre elles par explosion contrôlée dans la matinée du 11 mars, mais le troisième sac est passé inaperçu et a été regroupé avec les objets abandonnés sur les lieux par les victimes. Ce n’est qu’au moment où est fait l’inventaire de ces objets que le sac piégé est découvert, au commissariat du quartier de Vallecas, dans la nuit du 11 au 12 mars. La bombe, connue comme « sac de Vallecas », est composée de 10 kg de dynamite de type « Goma 2 Eco », de mitraille, d’un détonateur et d’un téléphone portable qui devait la mettre à feu avec la fonction réveil. Ce téléphone contient une carte SIM dont l’enquête auprès du réseau de vente permet de déterminer la route de commercialisation. Celle-ci aboutit à une téléboutique de Madrid tenue par un marocain : Jamal Zougam. Sur la base de ces éléments, la police arrête Zougam, deux de ses employés et deux indiens qui auraient pour leur part vendu le téléphone. Nous sommes le 13 mars, veille des élections, ces arrestations sont médiatisées et les photos des suspects sont largement diffusées. Dans les jours qui suivent, des usagers du métro témoignent les avoir vu dans les trains attaqués. Finalement la faiblesse des témoignages conduira à relâcher 4 des 5 suspects au bout de quelques semaines. Zougam restera incarcéré car les témoignages à son encontre sont plus solides.

L’autre piste d’où est partie l’enquête sont les révélations de Rafa Zouhier, un petit trafiquant de drogue marocain, indicateur de la Garde Civile (le second corps de police en Espagne). Quelques jours après l’attentat, il fait part aux policiers, dans une conversation téléphonique enregistrée, des forts soupçons qu’il a sur un certain Jamal Ahmidan, alias El Chino. El Chino est aussi un petit trafiquant marocain, et Zouhier l’avait mis en contact avec une bande d’Asturies (région du nord de l’Espagne) soupçonnée de divers trafics, notamment d’explosifs miniers. L’un des membres de cette bande, Emilio Trashorras, confirme à la police qu’il a fourni des explosifs de type Goma 2 Eco à El Chino, ce que corrobore un jeune gitan qui a participé à l’opération. D’autre part il se trouve que certains membres de la bande d’El Chino étaient sur écoute dans le cadre d’une enquête sur un trafic de drogue. Et ces enregistrements confirment leur voyage en Asturies.

Les deux pistes de l’investigation mènent à des acteurs complètements différents : d’un côté Zougam, et de l’autre El Chino et sa bande. Aucun lien personnel n’est trouvé entre eux. La jonction est faite par l’intermédiaire de 7 cartes SIM dont les numéros sont apparus lors de l’enquête auprès du réseau de commercialisation de téléphones. Ces cartes SIM sont liées à Zougam car il les a achetées en même temps que la carte SIM retrouvée dans le sac de Vallecas. Et elles sont liées à El Chino car l’opérateur téléphonique Amena déclare qu’elles ont été allumées pour la première fois la veille de l’attentat, dans la zone de couverture d’une antenne qui est celle qui dessert la maison d’El Chino. C’est dans cette maison que les explosifs auraient été stockés et que les bombes auraient été montées. Les 7 cartes SIM n’ont jamais eu d’activité suite à leur allumage, ce qui pourrait indiquer leur utilisation dans les bombes. Le lien est ainsi fait entre Zougam et la bande d’El Chino.

Le 3 avril en début d’après-midi, trois semaines après l’attentat, la police localise enfin la bande d’El Chino, dans un appartement de Léganes, en banlieue Madrilène. Remarquant la présence de la police, les suspects refusent de se rendre et ouvrent même le feu. Dans la soirée, le GEO (Grupo Especial de operaciones, équivalent du GIGN) donne l’assaut pour tenter de capturer le commando terroriste. La police a été avertie par les services de renseignement que les assiégés ont réalisé des appels téléphoniques où ils annoncent leur intention de se suicider. Peu après le forçage de la porte, l’appartement explose, tuant les 7 occupants et un policier du GEO. Dans les décombres de l’appartement on retrouve des explosifs Goma 2 Eco, des textes et une vidéo revendiquants l’attentat, mais des cagoules empêchent d’identifier les personnes qui y apparaissent. La majorité des 7 suicidés sont, comme El Chino, de petits trafiquants de drogue. Les autres appartiennent à des cercles islamistes radicaux. La sentence du procès conclura qu’ils ont posé les bombes avec Zougam, que leur but était d’imposer par la violence la loi islamique en Europe, et qu’ils s’inspirent d’Al-Qaïda sans avoir de lien avec cette organisation.

Les failles du verdict

On vient d’exposer toutes les preuves importantes sur lesquelles s’appuie la thèse de l’attentat islamiste. Or elles sont toutes entachées de suspicions, comme on va le voir en les reconsidérant une à une. La preuve matérielle centrale est une des bombes qui n’a pas explosé le 11 mars : le sac de Vallecas. Mais il pèse de forts soupçons de falsification tant sur sa composition que sur les circonstances de son apparition. Tout d’abord cette bombe n’a pas explosé parce qu’un câble du montage n’était tout simplement pas connecté. Le démineur qui l’a désactivée a déclaré avec perplexité au procès : que ce « petit bâclage » cadrait mal avec la complexité du reste du dispositif (vidéo de l’audience, avancer à 5:02). Ensuite il y a une différence de composition majeure entre cette bombe et les autres. Le sac contient 640 grammes de vis et de clous faisant office de mitraille, or les autopsies ont révélé qu’aucune victime n’a été atteinte par des projectiles métalliques. Et les deux bombes neutralisées le matin du 11 mars n’en contenaient pas non plus selon les policiers qui les ont manipulées. Pourquoi les terroristes auraient-ils mis de la mitraille dans une seule bombe ? Enfin les circonstances de l’apparition du sac de Vallecas sont confuses. Lors du procès les démineurs ont expliqué avoir fouillé quatre fois les objets abandonnés dans les wagons, et ils ont certifié que cet engin explosif ne pouvait pas s’y trouver (vidéo de l’audience, 39:30). Son origine est d’autant plus mise en doute que les objets abandonnés parmi lesquels il est apparu ont subi trois transports dans la journée du 11 mars, sans être toujours bien surveillés. Et ils ont fini au commissariat de Vallecas, contrairement à ce qu’avait ordonné le juge. Si on ajoute les témoignages contradictoires sur le moment de sa découverte, l’absence de mention de la bombe dans les inventaires d’objets abandonnés (verdict, page 517) et l’inexistence de photos avant qu’elle soit décomposée, on se rend compte de la faiblesse de cette preuve. Le tribunal a pourtant fait de la carte SIM contenue dans la bombe la clef de voûte de son verdict.

Le fait de vendre une carte SIM ne rend pas le vendeur responsable de l’usage, éventuellement délictueux, qu’en fait son acheteur. Mais Zougam était apparu en qualité de témoin dans une enquête antérieure sur des terroristes islamistes. Il semble que ce fait ait été l’unique argument motivant son arrestation le 13 mars, puisqu’aucun témoin ne l’a décrit ou identifié à cette date. Si on reconsidère le comportement de Zougam jusqu’à cette arrestation, on s’aperçoit qu’il aurait commis une série d’imprudences invraisemblables. Premièrement il utilise une carte SIM en vente dans sa propre téléboutique pour monter la bombe de Vallecas. Deuxièmement il laisse cette carte SIM dans le téléphone alors qu’elle n’est pas nécessaire pour utiliser la fonction réveil. Et troisièmement il poursuit son activité normale jusqu’à son arrestation le 13 mars dans l’après-midi, alors que toute l’Espagne sait depuis le 12 mars au matin qu’une des bombes a été démontée par la police. A partir de ce moment Zougam doit forcément savoir que les enquêteurs disposent d’une carte SIM menant jusqu’à lui, et pourtant il ne cherche pas à se cacher ni à prendre la fuite. L’incohérence d’un tel comportement conduit à douter de sa culpabilité.

Dans le verdict rendu en appel en 2008, il n’est retenu que deux témoignages accusant Zougam d’avoir été dans les trains attaqués : deux amies roumaines qui voyageaient ensemble. La première est venue témoigner trois semaines après l’attentat. La description qu’elle parvient à faire du suspect ce jour-là est très sommaire : 1 mètre 80, carrure moyenne et portant un sac, pas un détail de plus. Par contre cette description s’étoffe quelques jours plus tard, quand la police lui montre une série de photos parmi lesquelles elle reconnait Zougam : cheveux jusqu’aux épaules, nez plutôt gros, bouc, lèvre inférieure plus grosse que la supérieure, etc. On se demande alors si ce qu’elle décrit n’est pas ce qu’elle voit sur la photo plutôt que ce dont elle se souvient. Ses déclarations évoluent aussi sur d’autres aspects comme la position du wagon dans le train. Au bout d’un an elle se souvient que le suspect l’a bousculée afin de justifier qu’elle ait vu son visage, et elle dit pour la première fois qu’elle voyageait avec une amie, qui deviendra ainsi le second témoin accusant Zougam. Pourquoi n’avoir jamais mentionné cette amie pendant un an ? Pourquoi ce second témoin a-t-il attendu un an pour se manifester ? De quoi peut-elle se souvenir après ce temps ? Et ce témoignage peut-il être considéré comme indépendant de celui de son amie ? C’est sur la base de ces deux témoignages douteux qu’est prononcée la seule condamnation pour l’exécution matérielle de l’attentat du 11 mars. Zougam a par ailleurs toujours nié être impliqué dans l’attentat.

Tous les autres poseurs de bombes supposés sont morts dans l’explosion de l’appartement de Léganes, trois semaines après l’attentat, le 3 avril. Une conséquence importante de leur disparition est que l’enquête n’a pas reconstitué leurs rôles exacts dans le scénario de l’attentat, focalisant son attention sur les prévenus. La Justice reconnait dans son verdict ne pas savoir exactement qui parmi ces 7 individus a posé des bombes et à quel endroit (verdict en appel, page 7). Ceci contraste avec le cas de Zougam qui est clairement accusé d’avoir posé les bombes du train ayant explosé à la station Santa Eugenia. Au vu des difficultés pour maintenir le dossier d’accusation contre Zougam, on peut penser que ce flou a paradoxalement bénéficié à qui soutenait la culpabilité de ces 7 suspects. Ainsi, l’enquête s’est principalement attachée à démontrer que leur mort dans l’appartement de Léganes est un suicide. Ce suicide aura mis en évidence le caractère fanatique des suspects, et la découverte dans les décombres de documents de revendication fera office d’aveu posthume de l’attentat.

La police assiège cet appartement en début d’après-midi du 3 avril. Vers 21 heures le GEO donne l’assaut, de manière précipitée selon les déclarations de plusieurs membres de cette brigade. Mais avant qu’ils ne puissent entrer, l’appartement explose, tuant les 7 occupants et un membre du GEO. Etant donné l’état des cadavres, les 7 suspects sont identifiés avec leurs empreintes digitales ou leur ADN. L’enquête conclue au suicide collectif, mais le caractère suicidaire de cette explosion n’est pas aussi clairement établi que l’affirme le verdict. Avant l’assaut du GEO et l’explosion, les habitants du voisinage ont entendu des coups de feu, des cris et même des cantiques en arabe provenant de l’appartement. Mais personne n’a pu voir clairement les suspects. Et il n’existe aucune trace, aucun relevé des impacts de balles que l’échange de coups de feu aurait dû laisser dans la zone. L’argument décisif pour soutenir la thèse du suicide est le fait que les suspects auraient appelé leurs proches pour leur dire adieu pendant le siège de l’appartement. Lors du procès, le seul proche cité à témoigner de ces appels fut le frère d’un des 7 suspects, Abdenabi Kounjaa. Ce dernier a déclaré ne pas avoir reconnu la voix de son frère lors de cet appel, et avoir pensé que ce n’était pas lui (vidéo de l’audience, 11:15). C’est pour cette raison qu’il a prévenu immédiatement la police, et n’a pas rappelé son frère pour le dissuader de se suicider. Ce témoignage met sérieusement en doute l’authenticité des appels, d’autant qu’aucun autre proche contacté par les suspects n’a été cité à témoigner au procès.

Les suspects se sont-ils vraiment suicidés ? Et dans quelles conditions se sont-ils retrouvés dans cet appartement ? Le 3 avril cela faisait quatre jours que les médias annonçaient qu’ils étaient recherchés et diffusaient leurs photos. Dans ce contexte, quelle imprudence de se réunir dans un appartement de la banlieue de Madrid au lieu de fuir chacun de son côté. Et pourquoi ces criminels de masse ont-ils attendu que la police évacue tout le voisinage avant de faire exploser l’appartement ? Les incohérences ne s’arrêtent pas là. En s’intéressant aux agissements des suspects entre l’attentat et le suicide, on apprend par exemple qu’El Chino a fait la fête avec sa belle-famille 8 jours après l’attentat, dans la maison où il aurait monté les bombes. Le profil même de la plupart des membres du commando cadre mal avec l’islamisme radical qui est censé les avoir poussé au massacre puis au suicide. Quatre d’entre eux étaient des délinquants de petite envergure du milieu du narcotrafic, peu compatible avec cet islamisme. El Chino vivait avec une espagnole « de souche », portant des tenues légères, et leur fils était inscrit dans une école catholique (Los enigmas del 11M de Luis del Pino, chapitre 12). La mort de ces 7 suspects aura en tout cas permis de reconstituer un scénario de l’attentat sans trop entrer dans les détails, et sans contradiction de la part des accusés. Par ailleurs le lien évoqué plus haut entre les 7 suicidés et Zougam est mis en doute par des journalistes ayant eu accès au dossier de l’instruction. Selon eux les documents fournis par l’opérateur téléphonique Amena ne comportent aucune indication que les 7 cartes SIM en question ont été allumées près de la maison d’El Chino. Au procès le problème a été soulevé par la défense, mais l’employé d’Amena cité à témoigner n’a pas pu y répondre (vidéo de l’audience, 6:27).

La thèse de l’attentat islamiste perd toute sa crédibilité devant tant de failles dans les preuves qui la soutiennent. D’autant que d’autres éléments non évoqués dans cet article l’affaiblissent encore. En validant cette thèse, la Justice espagnole a jugé de manière stupéfiante que ces failles n’étaient pas significatives.

L’ombre de la police

Existe-t-il d’autres éléments qui permettraient soit de confirmer la thèse de l’attentat islamiste, soit d’orienter l’enquête dans une autre direction ? Le problème est que des pièces fondamentales de l’investigation ont fait l’objet de négligences pour le moins inquiétantes. Tout d’abord les wagons où les bombes ont explosé ont été détruits deux jours seulement après l’attentat (verdict, page 476). Quel besoin y avait-il de se débarrasser si vite de la « scène de crime » ? En 2006 un métro accidenté à Valence a été conservé deux ans pour les besoins de l’enquête. La Justice reconnait dans son verdict que de nombreux doutes auraient pu être levés si les wagons avaient été conservés plus longtemps (verdict en appel, page 652).

Parmi ces doutes, le plus important est celui qui concerne la nature de l’explosif. L’analyse des substances chimiques déposées sur les objets proches des foyers d’explosion aurait du être la donnée fondamentale de l’enquête. Or on ne sait toujours pas avec certitude ce qui a explosé dans les trains, comme le reconnait le verdict (verdict, page 538). Voyons pourquoi l’explosif n’a pas pu être déterminé. La première négligence concerne le choix du service qui a réalisé l’expertise des échantillons. Elle a été confiée aux démineurs, alors que leurs laboratoires ne disposent que de moyens rudimentaires pour analyser les explosifs. Selon la procédure habituelle c’est la police scientifique qui aurait dû faire ces analyses, ce pour quoi elle dispose de matériel beaucoup plus pointu. Les résultats de l’expertise sont ainsi très imprécis : le rapport remis au juge d’instruction conclue à la présence de « composants génériques de dynamite » dans les échantillons. Il ne désigne pas quel est le type de dynamite : Titadyne, Goma 2 Eco, Goma 2 EC ? Plus surprenant : il ne donne pas la liste des composants chimiques qui ont été trouvés. Ce n’est qu’au procès que la chef du laboratoire des démineurs donnera pour la première fois la liste précise des composants chimiques trouvés, en expliquant à la stupeur du tribunal qu’elle n’avait jamais donné cette liste car personne ne lui avait explicitement demandé en trois ans (vidéo de l’audience, 57:17). Au sujet de l’explosif, il faut ajouter les doutes provoqués par la déclaration du chef des démineurs qui a supervisé les opérations le 11 mars. En voyant les dégâts provoqués par les bombes, il a déclaré que les déchirures des structures des wagons étaient caractéristiques d’explosifs de haute puissance, de type militaire, et non de dynamite. Rappelons que certains explosifs militaires ne laissent pas de traces chimiques sur le lieu de l’explosion, ce qui les rend difficilement détectables.

 

Plus grave que les négligences, il y a de forts soupçons de falsification sur plusieurs pièces de l’enquête. Nous avons déjà évoqué le sac de Vallecas et les appels d’adieu des suicidés à Léganes. Mais il existe d’autres éléments dont la falsification est devenue tellement évidente qu’ils n’ont pas étés retenus dans le verdict, comme par exemple les conversations téléphoniques de Rabei Osman, un égyptien qui résidait en Italie. La police italienne a enregistré et traduit ses conversations en 2004, et dans l’une d’elles il s’attribuerait l’organisation de l’attentat. Au procès, de nouvelles traductions sollicitées par la défense ont fait apparaître que les phrases où il revendique l’attentat ont purement et simplement été inventées par les traducteurs italiens (verdict, page 634). La Justice a dû l’absoudre de tout lien avec l’attentat, alors qu’il avait été présenté pendant longtemps comme le cerveau du groupe terroriste. Le verdict ne désigne donc pas « d’auteur intellectuel » de l’attentat, déclenchant l’indignation des associations de victimes, qui ont fait appel.

Négligences, soupçons de falsification : les agissements suspects de la part d’éléments policiers sont nombreux dans l’enquête qui a suivi l’attentat. Mais la suspicion augmente encore quand on examine la préparation de l’attentat tel que la présente le verdict. Deux acteurs clés de l’attentat sont indicateurs de la police (Los enigmas del 11M, chapitre 9). Le premier, Zouhier, a mis en contact le commando terroriste avec un trafiquant d’explosifs. L’enquête a révélé que le policier qui le contrôle l’a appelé les deux jours précédents l’attentat. Le second, Trashorras, est ce même trafiquant d’explosif. Il a eu des conversations téléphonique avec son référent policier la veille, le lendemain et le surlendemain du jour où il aurait fournit l’explosif à El Chino. Mais ce policier assure que Trashorras ne lui a rien dit à ce sujet. D’autre part, les téléphones portables utilisés dans les bombes ont été débloqués dans une téléboutique qui appartient à un policier d’origine syrienne, Maussili Kalaji (verdict, page 529).

Quelle coïncidence que tous ces collaborateurs des terroristes soient liés à la police. Mais surtout quelle chance qu’aucun ne les ait dénoncé. Le sort aura également souri aux terroristes concernant la surveillance dont ils faisaient l’objet par la police. D’après sa documentation, depuis janvier 2003 la police surveillait étroitement un groupe islamiste comprenant plusieurs terroristes qui se suicideront à Léganes. Au total ce groupe est soumis à des filatures pendant 81 journées régulièrement réparties entre janvier 2003 et février 2004. Cette surveillance semble s’intensifier dans la première quinzaine de février 2004, mais elle s’arrête brusquement le 17 février, soit 11 jours avant l’opération de récupération des explosifs, et 24 jours avant l’attentat (Los enigmas del 11M, chapitre 15). La même chance bénéficiera à deux membres du groupe terroriste qui étaient sur écoute téléphonique dans le cadre d’une enquête sur un trafic de drogue. Ces écoutes sont soudainement levées le 12 mars, le lendemain de l’attentat (Los enigmas del 11M, chapitre 9). Donnons un dernier exemple où la police apparaît en filigrane derrière les terroristes. Après l’explosion de l’appartement de Léganes, des documents concernant l’ETA ont été trouvés parmi les décombres. On a appris qu’ils provenaient en fait de l’appartement voisin, partiellement détruit. Ce logement était occupé par un policier qui, coïncidence encore, se dédiait à la lutte anti-terroriste (verdict, page 563).

Tous ces agissements suspects avant et après l’attentat, conjugués à la faiblesse évidente de la piste islamiste, orientent les soupçons vers certains secteurs de l’appareil d’état. Il faut cependant bien noter que ces soupçons ne constituent pas des preuves, et que seule une réouverture de l’enquête permettra de savoir s’ils sont fondés. En révélant des témoignages accablants et en absolvant les commanditaires supposés, le procès n’a fait que confirmer l’extrême fragilité de la thèse de l’attentat islamiste. La décision du tribunal d’entériner cette thèse laisse penser que le verdict était déterminé d’avance pour des raisons politiques. La phase judiciaire close, il ne reste que le champ médiatique pour défendre la recherche de la justice. Malheureusement la plupart des médias assimilent tous ceux qui critiquent le verdict à des obsédés de la lutte contre l’ETA, faussant le débat. On peut aussi déplorer la stratégie du discrédit adoptée par ceux qui traitent systématiquement de « théorie du complot » toute mise en cause des autorités. Nos médias condamnent souvent l’état chinois pour son intolérance vis-à-vis des citoyens qui critiquent le pouvoir. Si on estime qu’en Occident la démocratie est plus avancée qu’en Chine, on doit pouvoir débattre ouvertement et critiquer les jugements et les agissements suspects de nos autorités. Même si ces critiques sont graves, ou plutôt surtout si ces critiques sont graves.
 

Où trouver les sources (toutes en espagnol) :

Série d’articles intitulée Los enigmas del 11M par Luis Del Pino, disponibles sur la page suivante du site de Libertad Digital (à droite de la page), les 20 premiers articles ont été édités dans un livre (Los enigmas del 11M) en téléchargement libre sur la page suivante du site du collectif pour la réouverture de l’enquête.

Verdict du procès (rendu par la Audiencia Nacional en 2007) à télécharger sur les pages suivantes : sur le site du ministère de la Justice, sur le site d’Asturias Liberal.

Verdict en appel du procès (rendu par le Tribunal Supremo en 2008) à télécharger sur la page suivante du site d’Asturias Liberal.

Enregistrements vidéos officiels des audiences du procès réalisés par Datadiar TV (Il n’a pas été fait de transcription officielle des audiences de la part de la Justice).

Acte d’inculpation à consulter en ligne et à télécharger sur le site d’El Mundo.


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • del Toro del Toro 20 décembre 2008 11:36

    Il manquait à Agoravox une version ibérique du conspirationnisme. Voilà qui est fait.

    Je rappelle juste aux lecteurs que c’est Aznar et la droite espagnole qui sont responsables du mensonge d’Etat qui voulait que ETA soit coupable de la boucherie du 11-M.

    Le résultat est connu : mémorable déconfiture électorale. Comme cette dernière persiste encore (la droite est dans une crise très profonde), le mythe du complot "socialistes-terroristes" contre la "nation" espagnole est encore distillé.

    Aznar à l’habitude du mensonge, sur ETA, sur l’Irak et sur les vols de la CIA ; et son parti politique, via sa presse (El Mundo, TeleMadrid, etc.) participe de façon insidieuse à la diffusion partisane du mythe suivant : les séparatistes basques et le PS espagnol sont de mèche. Ce sont eux, les vrais criminels.

    Finalement, la droite espgnole (qui n’est pas encore guérie du franquisme) en est à ce paradoxe : ce sont pas les islamistes qui ont commis la boucherie du 11-M mais il faut à tout prix envoyer les soldats espagnols en Irak pour sauver "l’Occident" !


    • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 13:44

      Votre jugement définitif sur cet excellent article des la premiere ligne montre votre parti pris vis à vis d’informations que vous n’avez sans doute pas pris le temps de lire.
      Lamentable.
      Je vous laisse retourner regarder TF1 et consorts, les vérités simples et rassurantes qui y sont martelées vous paraitriont sans doute plus confortables.


    • Asp Explorer Asp Explorer 20 décembre 2008 13:55

      Monsieur Del Toro résume bien l’opinion de nombreux lecteurs, tels que moi-même, lassés de lire chaque semaines sur Agoravox de nouvelles et imaginatives stupidités s’étendant sur des pages et des pages, et dont la seule motivation semble d’ordre psychiatrique.


    • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 14:22

      En psychiatrie, renier des vérités évidentes, cela s’appelle le déni. Vous avez l’air bien atteint.


    • del Toro del Toro 20 décembre 2008 14:52

      @ Philou,
      J’habite en Espagne depuis plusieurs années.


    • non666 non666 20 décembre 2008 15:54

      Asp explorer : le retour !

      Encore un qui sévissait déjà sur JOL il y a 6 ans !
      Décidement on finit toujours par se retrouver , hein les amis d’israel ?
      Je suis une plaie pour vous, non ?

      Il va falloir changer de pseudo plus souvent "daisy cutter" , Lerma , "meineJa" et consorts....
      Bon maintenant qu’on vous a a nouveau identifié messieurs les defenseurs des comploteurs, vous croyez vraiment que de nous traiter de conspirationniste va vous sauver ?


    • Alex 20 décembre 2008 16:05

      "Décidement on finit toujours par se retrouver , hein les amis d’israel ? "
      "Bon maintenant qu’on vous a a nouveau identifié messieurs les defenseurs des comploteurs"



      Les, les, les, les, les ju, ju, ju, jui, jui, jui, juifs  !!! smiley


    • del Toro del Toro 20 décembre 2008 16:18

      @ Mage,

      Ce n’est qu’en 2007 que Aznar a décidé de reconnaître publiquement qu’il n’y avait pas d’ADM en Irak.
      C’est vous dire le culot du mec et sa capacité à laisser décanter certaines informations, pourtant de notoriété publique, lorsque celles-ci ne confirment pas sa fixation idéologique.



    • xray 20 décembre 2008 16:37

       

      La MANIPULATION :

      Avec l’imaginaire, on fait ce que l’on veut.

      (À trop bien voir l’imaginaire, on ne distingue plus le palpable.)

      Les intellectuels, cravatés ou pas, n’aboutissent qu’à mettre en valeur les institutions au service de l’adversaire. 

      Vallée d’ASPE, SOMPORT
      http://valleed-aspasomport.midiblogs.com/files/Vallee_d_ASPE_SOMPORT_.doc


    • del Toro del Toro 20 décembre 2008 17:04

      @ Mage,
      Vous venez de faire la traduction de la transcription de la déclaration de Aznar ! (disponible sur le net).

      A l’époque, déjà, on savait que la dictature nationaliste de Saddam n’avait rien de jihadiste. C’est une info banale à pleurer en sciences po.

      Anzar lorgnait surtout sur les aides et le soutien amércains, histoire de contourner le couple franco-allemand.

      Le PP de Aznar et celui, chancelant, de Rajoy a une idéologie atlantiste. Ces deux messieurs le répètent à qui veut l’entendre : L’Invasion de l’Irak, c’était ce qu’il fallait faire. L’Irak d’ailleurs se porte mieux, selon Aznar ...

      Mais je retiens ceci : pour la droite espagnole, c’est ETA dans le pays, et les islamistes hors de ses frontières !


    • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 17:12

      El Toro : "J’habite en Espagne depuis plusieurs années."
      Oui, et alors ? C’est quoi l’argument ?
      Vous avez passé combien de temps à étudier le dossier, a comparer des sources, à effectuer des vérifications ?
      Je constate que dans la colonne de commentaires, pas la moitié d’un argument pour contredire la matiere de l’article : les faits. CQFD


    • del Toro del Toro 20 décembre 2008 17:17

      Philou : c’était juste pour vous dire que mes sources, ce n’était pas TF1, comme vous le suggériez un peu trop rapidement.
      En revanche, vous me donnez l’impression de ne pas connaître les médias espagnols.



    • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 17:18

      Ca moinsse méchant, mais pas l’ombre d’un commentaire construit. Ca veut tout dire...


    • Asp Explorer Asp Explorer 20 décembre 2008 21:58

      Asp explorer : le retour !

      Encore un qui sévissait déjà sur JOL il y a 6 ans !
      Décidement on finit toujours par se retrouver , hein les amis d’israel ?
      Je suis une plaie pour vous, non ?



      C’est quoi JOL, pour mon information ?


    • Yohan Yohan 20 décembre 2008 23:57

      D’accord avec Asp
      D’ailleurs, chercher, c’est déjà avoir la moitié d’une idée de ce qu’on veut trouver


    • luigi 20 décembre 2008 13:00

      El tio daniel otra victima de la propaganda neo franquista que todavia no ha digerido la derrota !


      • Yohan Yohan 20 décembre 2008 13:09

        On peut faire dire tout et son contraire d’un attentat. Ce n’est pas aux journalistes, sauf s’ils détiennents des preuves, de se répandre en conjectures. Laissons les spécialistes faire leur boulot


        • miwari miwari 20 décembre 2008 13:32

          Avec le résultat que l’on sait smiley


        • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 13:49

          Les spécialistes ? les spécialistes de quoi ????
          C’est des journalistes qui ont sorti cette affaire. En posant des questions, ils font parfaitement leur office de 4ème pouvoir, même s’ils sont hélas peu nombreux à le faire, comme Eric Robert en France.

          Dites plutôt que cet article vous insupporte. Vous et vos copains êtes des spécialistes d’un certain négationnisme de tout ce qui dérange votre confort de pensée.


        • del Toro del Toro 20 décembre 2008 14:54

          Philou, demandez plutôt à l’auteur de vous expliquer ce qu’est la COPE et qui y officie.


        • morice morice 20 décembre 2008 15:18

          c’est comme en musique alors ; avec vous on est mal barré... 


        • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 17:14

          "Philou, demandez plutôt à l’auteur de vous expliquer ce qu’est la COPE et qui y officie".

          Comme d’habitude, vous essayez de vous décridibiliser celui qui parle plutôt que de répondre aux faits. Alors, qu’est-ce qu’ils ont COPE ?


        • dup 20 décembre 2008 13:35

          Citoyen inquiet de voir que les journalistes ne s’aventurent pas sur certains terrains.

          amusant de lire ça . s’ils le faisaient ça serait un suicide . Vous savez ce qui est arrivé à Meyssan , à Cotillard et Bigard . Mais la confrontation est proche et le vent va bientôt tourner


          http://www.dailymotion.com/relevance/search/lelibrepenseur/video/x6r97l_big ard-sest-coup-le-paquet-bis_news

          http://www.dailymotion.com/relevance/search/lelibrepenseur/video/x74n8i_big ard-le-retour_news

          http://www.dailymotion.com/relevance/search/lelibrepenseur%2Bbigard/video/x6r6en_baffie-beaucoup-de-gens-pensent-com_news

          http://www.dailymotion.com/relevance/search/lelibrepenseur%2Bbigard/video/x71tm9_bigard-et-le-11-sept_news


          • Asp Explorer Asp Explorer 20 décembre 2008 14:01

            Il est de notoriété publique que Meyssan finira à l’asile, Cottillard est une sotte qui raconte n’importe quoi quand elle est bourrée et Bigard un parfait crétin. Mais il est vrai que leurs jugements éclairés contrebalancent aisément celui des centaines d’experts, de journalistes et de fonctionnaires qui sont tous "payés par ces salauds d’en haut qui savent tout et qui sont très très méchants".


          • dup 20 décembre 2008 14:18

            argumentez un peu . les insultes sont pas des arguments . prenez les en flagrant délit de mesnonge . vous êtes apparament le seul à croire encore à la version originale


          • Fadge Fadge 20 décembre 2008 15:13

            @Asp Explorer
            Sur le 11 septembre :
            "des centaines d’experts, de journalistes et de fonctionnaires" qui soutiennent la version officielle, sont incapables d’emmener des preuves sur n’importe quel des points de cette thèse a "des centaines d’experts, de journalistes et de fonctionnaires " qui demonrent l’impossibilité physique de chacun des points de la thèorie du complot islamiste, preuves a l’appui (preuves scientifiques, enquetes et temoignages).

            AUCUNES PREUVES N’ETTAYE LA THESE OFFICIELLE
            c’est même exactement le contraire
            LES PREUVES DEMONTRENT L’IMPOSSIBILITE DE LA THESE OFFICIELLE

            S’eriger en Expert n’est pas une preuve !!
            Il faut apporter des preuves.
            Et le mouvement pour la vérité sur le 11 septembre accumulent des milliers de preuves prouvant sans aucun doute de l’impossibilité de la thèse officielle.

            Personne ne prétend dire qui a fait le coup, ni comment ca c’est réellement passé.
            Contrairement aux fameux "theoriciens du complot", le mouvement pour la verité sur le 11/9 n’a jamais prétendu détenir la vérité sur les commenditaires ou les modes operatoires. Par contre elle pretend avoir detruis de fond en comble chaque assertion de la théorie officielle.

            Ce qui nécessitte la réouverture d’une enquete. C’EST TOUT !!

            Et parler de Cotillard et Bigard, sans parler des centaines d’experts dans leur domaines, journalistes enqueteurs, et temoins qui apportent les preuves indiscutables de l’impossibilité de la thèse officielle est tout simplement de la propagande.

            LA VERITE NOUS RENDRA LIBRE


          • morice morice 20 décembre 2008 15:19

             es asp explorer finira où ???


          • Alex 20 décembre 2008 15:38

            Chuuuttt morice... Prend ton Lexomil, tu verras ça va passer...


          • Asp Explorer Asp Explorer 22 décembre 2008 10:19

            Cher Fadge,

            Je ne sais pas si vous vous en rendez compte, mais vous prenez les choses à l’envers. Vous partez d’un principe de base, qui est que tout le monde conspire contre la liberté et la démocratie. Puis vous cherchez les indices pour étayer vos thèses. C’est l’inverse qu’il faut faire : partir des faits, et chercher la vérité. C’est plus difficile mais un peu plus intéressant.


          • Asp Explorer Asp Explorer 22 décembre 2008 10:27

            Un autre exemple d’inversion : vous réclamez des preuves de la version officielle. Mais c’est une requête illégitime. La version dite "officielle", c’est la version normale. Toute personne au courant des réalités du monde sait bien que les islamistes détestent l’occident, qu’ils sont prêts à tout pour nous nuire et qu’ils sont capables de mener des actions de cette envergure. Tout le monde a vu des avions détruire des tours. Il suffit d’additionner 2 et 2 pour mettre en place la "version officielle". A côté de ça, vous et vos acolytes venez nous conter des histoires à dormir debout. Bon, d’accord, c’est votre droit.

            Mais vous ne croyez pas que c’est à vous, dans ce cas, de faire la preuve de ce que vous avancez ?


          • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 14:19

            Bravo à l’auteur pour cette analyse complète et qui m’apparait assez objective.

            Je remarquerais que les ressemblances avec le 11 Septembre foisonnent :

            - Le profil des pirates/comploteurs est bien peu islamiste

            - Bien peu d’investigation ont été faites sur leur parcours. De nombreuses incohérences apparaissent.

            - Les présumés pirates/comploteurs ont tous disparus ou ont été éliminés (sauf Zougam ici et Moussaoui aux US)

            - "La Justice reconnait dans son verdict que de nombreux doutes auraient pu être levés si les wagons avaient été conservés plus longtemps". Même chose aux US ou la plupart de la ferraille du WTC a été évacuée rapido en Chine ou à Taiwan, comme le site du pentagone a été vite néttoyé. Pourtant, l’écroulement de trois tours réputées solides aurait nécéssité un examen minutieux des débris...

            - Le sac à dos retrouvé me rappelle les manuels de vol et le Coran soi-disant retrouvés dans la voiture de M Atta (voir les invraissemblances énormes soulevées par David Ray Griffin

            - Les appels téléphoniques des suicidés ressemblent étrangement aux appels "impossibles" des passagers des vols du 11 Septembre. Comme quand le FBI aoue qu’il a relevé 0 appel de la part de la femme de mr Olson qui aurait soi-disant appelé son mari avant de mourir.

            - "les phrases où il revendique l’attentat ont purement et simplement été inventées par les traducteurs italiens" ca rappelle furieusement certaines "vidéos" de Ben Laden.

            - "Quelle coïncidence que tous ces collaborateurs des terroristes soient liés à la police." Les pirates du 11/9 ont bénéficié de protection, comme quand m Atta n’est pas inquiété pour des infractions graves, que les demandes d’enquêtes de Colin Rowley, agent du FBI qui a arété Moussaoui, sont mises au panier, que M Attta est rayé du fichier de surveillance de la CIA quand il arrive sur le sol Américain, etc etc
            On a même des témoignages sur des "pirates" qui sont passés sur des bases Américaines aux USA.
            Ben Laden n’était-il pas un agent de la CIA ?

            Ces attentats sont aussi à rapprocher de ceux de Londres, où les invraissemblances abondent. Par exemple, les explosions provenaient clairement de bombes posées sous le plancher et non pas d’un quelconque sac à dos.
            Il existe à l’évidence des mafias dans les sphères de pouvoir pour qui tous les moyens sont bons.-


            • Sébastien Sébastien 20 décembre 2008 14:51

              Le 3 avril cela faisait quatre jours que les médias annonçaient qu’ils étaient recherchés et diffusaient leurs photos. Dans ce contexte, quelle imprudence de se réunir dans un appartement de la banlieue de Madrid au lieu de fuir chacun de son côté.

              Cet article est bourre de phrases comme celle-ci. Mais qu’est-ce que vous en savez ? Ce ne sont que des suppositions fondees sur rien.

              Tiens, je me rappelle de l’affaire Flactif, vous savez le mec qui a ete assassine avec toute sa famille en Savoie. Le tueur etait passe a la TV je ne sais pas combien de fois. C’est pas bien malin ca, "normalement", quand on tue quelqu’un, on fait profil bas. Bah non. Il n’y a pas de logique derriere ca.

              Une nouvelle conspiration, un 11 septembre a la sauce de Madrid sur fond de complot du gouvernement orchestre par la police. Faut arreter la sangria, ca commence a vous monter a la tete.


              • gloagf 20 décembre 2008 15:05

                @ l’auteur :

                Bonjour,

                Ayant un esprit tourné vers la logique, je ne m’attarderai que sur un point : le dernier paragraphe de votre article semble insinué une implication de la sphère politique ou du moins de la police dans cet attentat. C’est du moins ce que j’ai compris à ma première lecture. Ma question est pourquoi ?
                En effet, pourquoi faire une telle chose ? En quoi profitent-t-ils du crime ? Il ne me semble pas que vous ayez bien développé ce point...
                J’ai beau y réfléchir, je ne vois pas l’intérêt de la droite espagnole à faire exploser ces trains, or c’est elle qui avait le pouvoir à cette époque, et donc l’accès à des explosifs militaires ainsi que le droit d’employer les services secret. Quel est son intérêt dans cette affaire ? Aucun il me semble, comme l’a prouvé la déculotté aux élections qui ont suivi.
                Pour ce qui est de la gauche, au moment du crime, c’était un parti d’opposition sans les moyens nécessaire à la réalisation d’une telle opération. De plus, il faudrait bien vouloir croire à la base, que ce parti était près à tuer 200 de ses concitoyens pour être élu... Ca me semble surréaliste. Mais je suis peut-être naïf ?
                Alors, la police aurait-elle agi seule ? Dans quel but ?

                Pouvez-vous éclairer ma lanterne s’il vous plaît, car là, je dois avoué que je ne vous suis pas.

                Bien à vous,

                gloagf

                PS : qu’en est-il des 7 suspects tué dans l’explosion de leur appartement ? Se sont-ils suicidé ou croyez-vous qu’ils ont été supprimés pour cacher la "vérité" ?


                • non666 non666 20 décembre 2008 15:49

                  Que ce soit aznar , ce n’est pas sur.

                  Mais que nos amis de l’axe du bien aient voulu "donner un coup de pouce" à leur "ami" espagnol avec les sondages qu’il avait, ce n’est pas impossible du tout.

                  Le problème est qu’Aznar s’est trompé d’ennemi dans les declarations.
                  Et ça, les les membres de l’axe du bien ne l’avaient surement pas prevu.
                  Ces cons ont cru que leurs ennemis etaient forcement les seuls ennemis de l’Espagne d’Aznar...

                  En France ils sont tombés sur plus retors qu’eux.
                  on a nié l’attentat destiné a nous motiver a suivre la grande croisade irakienne en pretextant l’accident industriel !

                  Si ça c’est pas du talent a l’etat pur de notre duo Chirac-Jospin, je suis une nonne !


                • tio daniel 20 décembre 2008 16:23

                  @gloagf

                  Il y a beaucoup de questions dans votre commentaire. Et je n’ai pas de réponses définitives à vous donner. Ma démarche est de porter à la connaissance des citoyens curieux un certains nombres de faits qui ont été mis en évidence par des médias "mainstream" espagnols et par la Justice. Ces faits entrent en contradiction avec l’idée reçue que la plupart des français ont de ce tragique evenement, et posent des questions tres dérengeantes, comme le role de certains policiers. Je ne sais pas s’il y a quelqu’un derrière cela, et si c’est le cas qui. Mais je crois qu’il est très important que l’on commence à réfléchir, à débattre sur ce phénomène du terrorisme. Dans d’autres pays (comme la Russie où un documentaire "conspirationiste"(comme ils disent) est passé en prime-time sur la première chaine), les élites semblent de plus en plus enclines à croire que le terrorisme islamique, al qaida, sont des produits des services occidentaux, créé pour servir de pretexte à une nouvelle vague imperialiste (afghanistan, irak,etc). Je ne dis pas que j’adhère à 100% à ce discours, mais il me semble extremement important d’en débattre. Qui sait si ce sujet ne pourrait pas provoquer une confrontation avec ces pays ?? Voila, mon but n’est pas de donner des reponses toutes faites, mais de provoquer le debat.

                  Cela dit, pour par rapport aux elements de votre commentaire :

                  - Vous dites : "la droite espagnole (...) qui avait le pouvoir à cette époque, et donc l’accès à des explosifs militaires ainsi que le droit d’employer les services secret." et "la gauche, au moment du crime, c’était un parti d’opposition sans les moyens nécessaire à la réalisation d’une telle opération." Les appareils d’etat sont beaucoup plus complexes que cela. Les militaires, les services ne suivent pas comme des girouettes les alternances politiques.

                  - A qui profite le crime ? On peut remarquer qu’il a donné corps au terrorisme islamiste de notre coté de l’atlantique, conforté le discours du "choc des civilisations" (et donné un serieux coup de pousse à la campagne éléctorale de Bush de 2004, voir les sondages).

                  - Sur les 7 "suicidés", on peut dire que les preuves qui soutiennent la thèse du suicide sont bien faibles. Je n’ai pas abordé dans mon article (trop long) les faxs de revendication qu’ils auraient écrits et qu’ont reçus divers médias au moment du siège, alors qu’on n’a pas retrouvé de fax dans les décombres de l’appartement.

                  Merci de votre attention.



                • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 18:34

                  Gloaf : " En quoi profitent-t-ils du crime ? Il ne me semble pas que vous ayez bien développé ce point..."

                  Vous soulevez un point encore obscur dans ces attentats. S’ils ont été perpétrés par des groupes à l’intérieur des services espagnols, à quoi devaient-ils servir ?
                  On sait qu’Aznar a été battu à cause de cela. Ou plus exactement à cause des mensonges sur les attentats.
                  Une hypothese : ces attentats devaient être attribués à l’ETA avant les élections. Aznar, champion de la lutte anti-ETA aurait du en retirer des bénéfices. Ensuite, apres les élections, on "découvrirait" qu’il s’agissait de musulmans (donc évidemment qu’on relie à al Qaida), ce qui arrangeait aussi Aznar.

                  Mon hypothese est que l’enquête aurait été trop vite. Les policiers ont découvert trop vite la "piste" Islamiste. Mais le gouvernement Aznar s’est entêté dans la désignation l’ETA, d’autant qu’une revendication reconnue d’Islamistes aurait pu faire vacciller des électeurs tres critiques vis à vis de la présence Espagnole en Irak.
                  Le mensonge forcené aura entrainé sa perte.


                • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 18:49

                  Gloagf : ’La police est-elle la seule responsable ?"

                  La police n’est responsable de rien en tant que telle, rien ne le montre.
                  Ces attentats sont l’oeuvre de petits groupes agissant dans l’ombre. Certainement issus des services secrets ou de services anti-terroristes, qui ont la logistique et l’expérience pour monter des opérations clandestines.

                  Il n’est même pas dit qu’Aznar ait pu être au courant, quoique j’en doute personnellement, vu le profil et le cynisme du personnage


                • gloagf 20 décembre 2008 20:18

                  @Ceux qui m’ont répondu :

                  Et bien, permettez-moi de doutez de l’hypothèse Aznar : en effet, cette théorie de l’ETA me semble un peu farfelue. Je m’explique. Basque moi-même, et très éloigné de l’idéologie d’ETA, je m’intéresse toutefois beaucoup à leurs actions, qui salissent ma culture. N’importe qui s’y connaissant pouvait à la minute même décribiliser la participation d’ETA : ce n’est pas leur procédure, leur façon de faire. Ils ne tuent pas en masse, cela les déservirait ! Ainsi, je crois que Aznar a affolé en premier abord après l’attentat, sachant pertinemment d’où il venait et combien un attentat islamiste en espagne le dessert à quelques jours des élections avec son soutien à Bush. Il panique donc et accuse ETA, ce qui ne tient pas debout et le dessert encore plus (l’espagne n’a pas apprécié le mensonge...). S’il est un homme politique qui a eu à soufrir de cet attentat, c’est bien Aznar. L’incriminer me paraît insensé. S’il avait tout prévu et planifié, je pense qu’il s’y serait pris un peu mieux, non ?

                  Enfin, même si votre artcile met le jour sur certaines défaillances de l’enquête, je ne pense pas que l’on puisse à ce jour dénier que l’origine de cet attentat est bien islamique.

                  Bien à vous,

                  gloagf

                  PS : sachez toutefois que j’apprécie que mes détracteurs se sont montrés polis et respectueux, éléments essentiels d’un dialogue constructif.


                • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 21:05

                  "S’il est un homme politique qui a eu à soufrir de cet attentat, c’est bien Aznar."
                  Non, il a souffert que les mensonges de son gouvernement ont été mis à jour.

                  Il est vrai que je ne suis pas convaincu moi non plus par une magouille du clan Aznar.
                  Aznar était clairement en tête dans les sondages à ce moment. Pourquoi prendre tant de risques ?

                  A moins qu’un groupe avec des intérêts particulierement importants dand l’engagement Espagnol en Irak ait voulu assurer les choses.




                • bek 20 décembre 2008 15:07

                  Chapeau @ l’auteur, le sol commence à tembler sous les pieds de ces régimes pourris de l’interieur, vivement le retour à une reflection rationnelle et à bas les bhl, val , kouchner, marseille, tous ces mercenaires de la chaire à canon.


                  • fonzibrain fonzibrain 20 décembre 2008 15:50

                    à seb et super explorer


                    voila,une liste de 1000 personnes quicomme meyssan,bigard,et cotillard pense que le 11/09 est un méga mensonge

                    http://patriotsquestion911.com/


                    c’est con par contre pour vous que 660 architecte,ingiénieurs et anciens militaires sont surement les meilleures personnes à parler de cela,puisque c’est leurs job


                    en vrai,dans votre tete,vous le savez que c’est un mensonge,pourquoi vous ne dites pas


                    "wé,c’est un inside job,mais cela nous a été profitable,car nos ennemis sont pitié et nous devons etre sans pitié"

                    un peu d’honneteté,ca ne fait pas de mal !!!


                    • Philippe D Philippe D 20 décembre 2008 16:04

                      Une fois que l’on a compris que, pour certains, les seuls qui ne peuvent et ne pourront jamais commettre d’attentat sont les pauvres terroristes, tout devient beaucoup plus clair.

                      Leur monde est séparé en 2, mais évidemment pas là où on veut nous le faire croire (Honte aux Horribles Médias Traditionnels, de mèche avec le pouvoir)

                      - Le gentil peuple (dont font partie ceux qui sont nommés à tort les terroristes)

                      - Tous les vilains méchants dirigeants (et les journalistes affidés) qui se sont concertés pour établir un Nouvel Ordre Mondial et qui ont besoin de faire peur à la populace pour contrôler le bouzin.

                      Ca a le mérite d’être simple et applicable à tous les cas de figures.
                      Ainsi va Avox.  smiley


                      • fonzibrain fonzibrain 20 décembre 2008 16:09

                        philip

                        pourquoi dis ti ca ?

                        que penses tu des 660 architectes qui DEMONTRENT que les tours ne se sont pas effondré à causes des avions ?


                        ne fait pas de diversion sophistique

                        et repond moi,ces architectes sont tils des menteurs ?

                        attention ,c’est une question piège
                        car les mathématiques ne mentent pas


                        • fonzibrain fonzibrain 20 décembre 2008 16:12

                          et bé -7 aux scientifiques qui démontrent la réalité


                          vous vous enfoncez les gars,vous vous enfoncez !!

                          2+2=5 c’est ca ,dans votre monde

                          soyez honnetes,vous ne pouvez nier des réalité mathématiques


                          • fonzibrain fonzibrain 20 décembre 2008 16:21

                            petite question au théoricien du complot islamiste.

                            que faut il pour que vous acceptiez l’idée selon laquelle c’est bien des services secret occidentaux qui sont derrière les attentats ?

                            que feu sharon viennent vous le dire ?

                            qu’obama le dise ?

                            qu’un procès honnete le dise ?

                            enfi bref,qu’est ce qui vous fera accepter la réalité ?
                            en sachant que les personnes les plus à même de le dire,des architectes,ne vous conviennent pas


                            • fonzibrain fonzibrain 20 décembre 2008 16:22

                              bon alors

                              à part moinsser la logique
                              vous plussez l’idiotie

                              gloire à vous


                              • xray 20 décembre 2008 16:28

                                 


                                Le terrorisme :
                                Une fois, c’est la gauche, une fois c’est la droite, une fois c’est les Arabes. À chaque fois, c’est les flics (Ou l’armée).

                                Un certain 11 septembre 2001 Texte définitif.
                                http://mondehypocrite501.hautetfort.com/


                                • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 19:02

                                  Bravo pour votre coup de gueule. J’aimerais quand même rectifier une erreur que vous faites :
                                  "Dans un premier temps,  cette structure peut faire penser à un reste de charpente.  Il n’en est rien. 
                                  Cette structure ne possède aucune valeur de résistance mécanique.  C’est simplement l’habillage du bâtiment  (Le bardage). 

                                  En principe,  un bardage ne tient pas par lui-même.  Il est fixé sur la façade
                                  "

                                  Il ne s’agit pas de bardage, mais bien d’un morceau de facade entier. Si la structure extérieure du Wtc était recouverte de toles d’aluminium, elle était avant tout constituée de poutres d’acier carrées creuses solidement étayées. Il n’est donc pas étonnant que ce morceau de facade puisse rester debout... ou en tout cas pas pour cette raison.

                                  Ce qui est étonnant, c’est que ce morceau tres important ait pu subsister alors que les millions de tonnes de la structure au-dessus se sont écroulées sur lui.

                                  Inexplicable, sauf si cette structure a été morcelée et volatilisée par des explosifs puissants.

                                  Ce qui est confirmé par le tas de débris peu important en regard de ce qu’il aurait du être, la volatilisation d’une grande partie du béton sous forme de fine poussiere, la disparition quasi totale des meubles, la présence de mares importantes de métal fondu sous les décombres, l’absence de morceaux de structure conséquent, les témoiganges nombreux d’explosions avant l’écroulement, etc...


                                • Pierrot Pierrot 20 décembre 2008 16:34

                                  Ah bas ça ailleurs, ce sujet revient sur le tapis.

                                  Et Aznar qui a aussi contesté l’origine "islamiste" (au profit de l’ETA) se serait trompé ?
                                  Il a perdu le pouvoir pour cette information peu crédible.

                                  L’auteur souhaite t-il faire revenir le petit conservateur, chien de garde de W. Bush ?

                                  Agora devient de plus en plus le média de la secte "comploteurs du genre "on nous ment, on vous trompe ..." à la mode poujadiste et lepeniste.

                                  Dommange pour AGORA victime de son absence de vérification du contenu des auteurs.
                                  Heureusement des commentateurs sont souvent vigilants.


                                  • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 18:20

                                    "Dommage pour AGORA victime de son absence de vérification du contenu des auteurs.
                                    Vous n’avez visiblement rien vérifié vous-même.

                                    "
                                    Heureusement des commentateurs sont souvent vigilants."
                                    Pas le moindre commentateur ne remet en cause les faits cités de façon ne serait-ce qu’un peu précise et argumentée. Le seul argument est : non c’est pas vrai. Tu parles d’une vigilance.


                                  • fonzibrain fonzibrain 20 décembre 2008 16:43

                                    x ray

                                    que penses tu de cela

                                    attention,il faut une certaine malléabilité psychique pour accepter.

                                    mais bon,un avion ne "disparait" pas dans un batiment en acier.

                                    les images sont fausses,
                                    il faut garder à l’esprit les lois physique et uniquement focalisé sur ces loi physique et non sur l’image

                                    les lois physique ne peuvent etre violé
                                    les images si

                                    http://www.dailymotion.com/fonzibrain/video/x7ecga_9-11-update-2008-truth-revealed-abo_news


                                    • Olga Olga 20 décembre 2008 17:57

                                       Fonzibrain, vous connaissez cette excellente vidéo ?
                                      Elle compare les images diffusées en live (par NBC) montrant le second crash sur le WTC avec celles diffusées dans l’après-midi. La vidéo démontre que la caméra est positionnée exactement au même endroit (pour la diffusion en live et celle de l’après-midi) mais les images de l’après-midi ne montrent pas la même chose. Donc les journaux (Evening news) diffusaient des vidéos fabriquées (manufactured) dès l’après-midi du 11 septembre 2001. Une preuve supplémentaire de la manipulation à grande échelle mise en œuvre dans ces attentats. smiley

                                      No planes : manufactured video


                                    • fonzibrain fonzibrain 20 décembre 2008 18:31

                                      super,merci olga


                                    • Philou017 Philou017 21 décembre 2008 10:46

                                      Méfions-nous des interprétations videos. La deuxieme vue est prise de beaucoup plus loin que la premiere (ou sans zoom). Ca peut expliquer des choses.
                                      En tous cas la théorie "no plane" ne tient pas et apparait être une fumisterie afin d’égarer les gens.
                                      Les gens ont vu le deuxieme avion, on entend parfaitement le son des réacteurs sur certaines vidéos, des témoins ont vu des morceaux d’avion, y compris dans la tour.

                                      La désinformation peut prendre de multiples formes...


                                    • fourminus fourminus 21 décembre 2008 13:23

                                      La video n’est plus disponible...


                                    • Philou017 Philou017 21 décembre 2008 15:41

                                      Mais si.


                                    • Olga Olga 21 décembre 2008 15:51

                                       Si elle est encore en ligne...
                                      Philou,
                                      Je trouve les explications très convaincantes. Les deux vidéos comparées (côte à côte) sont très parlantes. Le zoom est identique sauf au moment du crash, mais quelques secondes avant ( quand on voit l’avion approcher de la tour sur la vidéo de l’après-midi) la caméra filme du même endroit (même angle, même hauteur, même distance) dans les deux cas. Et pourtant l’avion n’apparaît pas dans le live du matin et l’arrière-plan est différent. 
                                      La vidéo est très didactique et elle répond aux doutes, comme celui que vous émettez.
                                      Le but n’étant pas de dire qu’il n’y avait pas d’avion (malgré le titre trompeur/ aguicheur : No plane) mais de démentir les affirmations de NBC qui prétendait que les images diffusées l’après-midi n’étaient pas modifiées (falsifiées). A mon avis le but est donc atteint et on voit clairement que les images de NBC, sont fabriquées (manufactured) dans leur édition de l’après-midi.


                                    • Philou017 Philou017 21 décembre 2008 19:39

                                      Je ne pense pas que le zoom soit le même.
                                      Quoiqu’il en soit, ceci représente un indice trop ténu pour s’y appuyer et à mon avis cela ne peut qu’amener de la confusion.
                                      De plus, cette hypothese de noplane est facilement retournable contre nous, genre ils prétendent qu’il n’y a pas eu d’avions. Inutile de donner ce genre d’arguments aux journalistes et aux debunkers, à mon avis.


                                    • Olga Olga 21 décembre 2008 20:18

                                       Philou,
                                      Je n’ai pas été assez claire sûrement...
                                      Cette vidéo, malgré son titre, ne prétend pas qu’il n’y a pas d’avion, elle montre seulement que NBC a menti en disant que les images passées dans l’après-midi n’étaient pas modifiées. Ces images ne correspondent pas à ce qui a été filmé et diffusé en direct le matin ; elles ont donc été "trafiquées", grossièrement si on se réfère à l’incohérence (de l’arrière-plan et de la trajectoire de l’avion) entre le direct et le différé.


                                    • Philou017 Philou017 21 décembre 2008 21:02

                                      Bon, Olga, on va pas se disputer pour savoir si vous l’avez dit ou pas. Je remarque que vous donnez un lien vers une page : No planes Just manufactured video.

                                      Si je suis intervenu,c’est que je me suis aussi cassé la tête sur certains trucs bizarres dans les vidéos du 11/9 et sur les images décomposées des partisans du NoPlane.
                                      Ma conclusion est qu’il est difficile de tirer quelque chose d’une anomalie de vidéo, beaucoup de choses peuvent rentrer en jeu et on a vite fait d’interpréter un défaut par de mauvaises explications. Il y a beaucoup de causes possibles a un defaut vidéo.
                                      Mon avis est qu’il vaut mieux éviter de s’appuyer sur des vidéos, sauf en complément d’une argumentation claire.
                                      Mais ce n’est que ce que j’en dis.
                                      Bonne soirée. Attention aux chauves-souris... smiley


                                    • Olga Olga 21 décembre 2008 22:25

                                      Philou,
                                       " on va pas se disputer pour savoir si vous l’avez dit ou pas"
                                      Dit quoi ? Relisez mes commentaires...
                                      Et je ne suis pour rien dans l’intitulé de la vidéo.
                                      Oublions cette vidéo si vous voulez.

                                      Passons à autre chose :

                                      No chauve-souris

                                      Bonne soirée smiley

                                       

                                    • fonzibrain fonzibrain 20 décembre 2008 16:46

                                      pierrot

                                      quand tu dis"Dommange pour AGORA victime de son absence de vérification du contenu des auteurs. "

                                      tu parles de ce contenu

                                      http://patriotsquestion911.com/


                                      • del Toro del Toro 20 décembre 2008 16:51

                                        Pourquoi l’auteur rechigne à donner la filiation idéologique de la majorité de ses sources ?

                                        Début de réponse : parce qu’elles sont directement liées à l’Eglise et à la droite espagnoles dont le seul et unique tourment est le PSOE (le parti socialiste espagnol ... qui fait d’ailleurs un job de centre-droit).

                                        Car, eh oui, l’Eglise espagnole (encore nostalgique du franquisme dans son ensemble) fait de la politique et est un groupe de pression considérable, lié au PP (droite espagnole), tous capables de provincialiser des questions internationales pour des querelles vulgairement électoralistes.



                                        • tio daniel 20 décembre 2008 17:38

                                          @ del Toro

                                          Comme je le dit en conclusion de mon article : "Malheureusement la plupart des médias assimilent tous ceux qui critiquent le verdict à des obsédés de la lutte contre l’ETA, faussant le débat." C’est exactement ce que vous etes en train de faire dans vos commentaires.

                                          J’ai l’impression que nous sommes d’accord sur notre rejet de Bush. C’est Bush qui a dit "tous ceux qui ne sont pas avec nous sont contre nous". Mais on est d’accord que le monde est plus complexe que ça, qu’on ne peut pas tout séparer en deux camps. Les sources de l’article sont effectivement plutot à droite (El Mundo est au centre-droit, et sait se montrer critique envers le PP) mais il n’est pas d’inspiration ecclesiastique ou franquiste. Et il y a des militants de gauches en Espagne qui soutienent la même thèse. Malheureusement ils n’ont pas de medias importants (et c’est toujours mieux de faire des références à des médias bien établis non ?).
                                          Sortez du manichéisme.





                                        • fonzibrain fonzibrain 20 décembre 2008 17:07

                                          c’est marrant que les les tenants du conspirationisme islamiste
                                          s’évanouissent devant les ingiénieurs et architectes


                                          • JPC45 21 décembre 2008 10:06

                                            Je suis ingénieur et alors ? ce n’est pas un signature sur une pétition qui prouve quoi que ce soit. je veux une note avec les calculs qui me prouvent le contraire (je ne suis pas certain qu’un arcitecte ou un ingénieur electricien ont la fomration pour).


                                          • Mohammed MADJOUR Mohammed 20 décembre 2008 17:22

                                            "Le 11 mars 2004 vers 7 heures 40, dix bombes explosent dans quatre trains de banlieue en l’espace de quelques minutes." 

                                            IL Y’A DANS CETTE SEULE PHRASE LA PREUVE QUE L’ATTENTAT N’EST PAS "ISLAMISTE" !

                                            VOUS LES INTELLIGENTS VOUS SAVEZ TRES BIEN QUE LES SOUS DEVELOPPES N’ONT PAS LA NOTION DU TEMPS DANS LEUR ESPRIT (LA NOTION DU TEMPS EST UNE CHOSE CAPITALE) ! 

                                            UN "ARABE", UN "ISLAMISTE" RATE TOUJOURS UN RENDEZ-VOUS, IL ARRIVE TOUJOURS EN RETARD ESSAYEZ DONC POUR VOIR !

                                            "LA PONCTUALITE EST LA POLITESSE DES ROIS" DIT-ON MAIS COMME LES ROITELETS MUSULMANS EUX-MEMES N’ENTENDENT RIEN A LA CHOSE...


                                            EN CONCLUSION LES ACCUSES N’ONT VISIBLEMENT PAS PU REGLE LEURS ORLOGES POUR COORDONNER L’OPERATON A LAQUELLE VOUS FAITES ALLUSIONS !

                                            MAIS SI LE CERVEAU EST CELUI-CI ET LES RECRUES SANS PAPIERS SONT CEUX-LA, JE TIRE LA BONNE CONCLUSION QUE LA RESPONSABILITE NE RELEVE PAS DE LA COMPETENCE "ISLMAMIQUE" !

                                            IDEM POUR LE 11.09. MACHIN !

                                            MOHAMMED.



















                                             


                                            • JJ il muratore JJ il muratore 21 décembre 2008 16:23

                                              @ Mohammed. Bonjour, pouvez vous écrire en plus gros car je suis sourd. merci.


                                            • Canine Canine 20 décembre 2008 17:38

                                              Les Etats Unis étant maintenant un pays de gentils (puisqu’ils ont voté pour Obama, qui est beau et gentil comme tous les métis), les conspirationnistes sont obligés de chercher ailleurs des complots pour étaler leur paranoia. Aujourd’hui, c’est l’Espagne, mais bientôt, de nouvelles destinations plus exotiques nous attendent, stay tuned.


                                              • lolo 20 décembre 2008 18:10

                                                 @ à tous les casseurs de "conspirationistes" !

                                                vos commentaires me font toujours autant rigoler.
                                                vous nous traitez de tous les maux de la terre, de toutes les insultes possibles, mais vous ne vous interrogez jamais sur vos "faiblesses psychologiques", car, à mes yeux, vous avez un vrai probleme mental.

                                                Pourquoi dis-je cela ?
                                                Parce que vous passez votre temps à défendre des menteurs professionnels.

                                                - C.Rice qui dit, après les attentats du 911, que jamais ils n auraient pu prévoir que des avions allaient etre utilisés comme projectile. Ce qui est faux, puisque le projet Bojinka était connu depuis 1996 par la CIA.
                                                - Bush, Blair, Aznar, Powell qui ont menti sur les armes de destruction massive
                                                - Bush qui a dit que personne ne les avait prevenu. Ce qui est faux, car la plupart des services secrets du monde les ont prévenu, comme l a révélé le document officiel du 6 aout 2001 (que le gvt US a tout fait pour cacher).
                                                Et comme par hasard, les Bush, Aznar, Blair étaient les premiers défenseurs de la guerre contre la terreur.

                                                De plus, le fait qu il y ait eu des exercices de simulation d attentats similaires aux vrais attentats le 911, mais aussi pour les attentats de Londres ne semblent pas vous géner (et daprès vous, qui a le pouvoir de mettre en place de tels excercices ?? les terroristes ?)

                                                Le fait que, parmi les "terroristes" de Madrid qui se sont fait sautés dans leur appartement 3 jours après les attentats de Madrid, on y retrouve un informateur de la police comme l a révélé la BBC (http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/3670627.stm) ne semblent pas vous géner non plus. (@Del Toro : la BBC est de meche avec l église et la droite espagnol ????)

                                                Et comme visiblement, selon vous, les gvts et services secrets occidentaux sont des agneaux, voici un petit exemple démontrant le contraire, datant de 30 ans et révélé par la BBC en 2005 :
                                                http://news.bbc.co.uk/2/hi/europe/3670627.stm


                                                De plus, vous ne dites jamais rien sur la guerre contre la terreur (ou contre le terrorisme) !!!
                                                faut il vous rappeler que le terrorisme qui fait le plus de dégat en Occident n est pas le terrorisme islamisme, mais les attentats des indépendantistes ou des nationalistes (ETA, corses, etc....) ce que démontre tres bien le rapport 2005 d Europole (mais vous ne l avez sans doute jamais lu)

                                                Je ne dis pas que le terrorisme islamiste n existe pas. Mais, il est peu meurtrier en Occident, et celui ci n aurait jamais obtenu un tel impact psychologique si les Occidentaux ne les avaient pas financés et entrainés (les exemples sont nombreux, et comme on dit "Google est ton ami"), et surtout, si les médias officiels n en avaient pas fait leur choux gras

                                                Bref, à mes yeux, vous n etes que des pignoufs englués dans votre bien pensance à 2 sous.
                                                Et vos insultes sur notre soi disant propension à l antiaméricanisme primaire, antisémitisme n y changeront rien. 

                                                Et bizaremment, quand Noam Chomsky (juif américain) dit que les etats Unis ont une grosse responsabilité dans le terrorisme mondial, vous avez bcp moins de choses à dire (evidemment, c est pas facile de traiter un juif américain d anti américansite primaire et d antisémite)






                                                • Gazi BORAT 20 décembre 2008 18:19

                                                  On peut douter des vérités officielles, des évènements qui se produisent juste à temps en certains contextes pour avantager des pouvoirs en place, retourner une opinion publique, l’inciter à se souder derrière un pouvoir qui de détesté, apparaisse soudain protecteur...

                                                  Les actes terroristes se prêtent particulièrement aux manipulations, l’Histoire en a déjà fourni maints exemples.

                                                  Les groupuscules d’opposants créés par la police, infiltrés dès la création, attirant des militants radicaux abusés et que le secret entourant de telles officines empêche de vérifier l’authenticité sont un grand classique des techniques de contre insurrection.

                                                  Ces groupuscules provoqueront des attentats qui, en retour, justifieront devant la population une politique répressive.

                                                  Ces techniques ont un nom, cela s’appelle la "stratégie de la tension".

                                                  Cela s’est produit récemment en Turquie, avec un acte odieux qui généra sur ce forum articles et fils passionnés : l’assassinat d’Hrant Dink, journaliste arménien, acte criminel attribué à une "nébuleuse" islamiste.

                                                  La vérité est connue en Turquie, à travers la mise à jour d’une organisation secrête appelée "Ergenekon", et groupant panturquistes d’extrème droite, kémalistes radicaux qui procéda à l’élimination du journaliste dans le but de préparer l’opinion à un coup d’état militaire à venir.

                                                  On a retrouvé dans cette construction les mêmes alliances que lors du coup d’état de 1960, qui mêla provisoirement les frêres ennemis de la droite et de la gauche radicale unie contre un pouvoir à l’idéologie religieuse et libérale..

                                                  Les uns s’engageant dans une défense de la laïcité telle que développée par les théoriciens du kémalisme, les autres souhaitant faire sortir de scène l’enième avatar du Demokrat Partısı , premier parti libéral-religieux à avoir conquis le pouvoir en Turquie (1950) et av.oir été chassé à la pointe des baïonnettes.

                                                  Du Demokrat Partısı à à l’AKP en passant par l’Adalet Partısı (Parti de la Justice) et le Refah Partısı (Parti de la Prospérité, que ce soit par les procédures juridiques ou la pression de l’état major, ces différentes moutures de la même idéologie n’ont jamais pu garder le pouvoir longtemps (note personnelle : et c’est tant mieux !) et la formation de Tayıp Erdoğan risque de bientôt battre un record de longévité.

                                                  L’utilisation de techniques relevant de la "stratégie de la tension" n’est pourtant pas un fait nouveau en Turquie. Des précédents avaient déjà eu cours, mais dirigés principalement vers l’extrème gauche et le syndicalisme de lutte (la centrale DIşK, notamment) dans la période dite de la "guerrilla urbaine", précédent l’arrivée au pouvoir en 1980 de la junte dirigée par le général Kenan Evren..

                                                  On en retrouva la trace avec des groupuscules créés par les services de sureté nationaux (le fameux MIT), dans des configurations mêlants policiers, militaires et éléments mafieux rappelant notre défunt SAC gaulliste et dans des actes destinés à discréditer la résistance kurde marxiste (le PKK d’Abdüllah öcallan) par des attentats aveugles signés d’organisations ytelles que : "Les Faucons de la vengeance du Kurdistan" ou d’autres à connotations plus religieuses-radicales comme le "Hizbolah" ou un "Tek Yol Islâm" (une seule voie : l’Islam) dont le nom fut calqué par des fonctionnaires peu imaginatifs sur celui d’une formation gauchiste "Tek Yol Devrim ("Une seule voie : la révolution).

                                                  Ces officines troubles, ces alliances improbables, ont été facilitée par des structures datant du plus fort de la Guerre Froide et orientée vers la lutte contre le communisme, les réseaux "stay-behind", plus connus chez nous sous le nom de "GLADIO"

                                                  J’ai choisi ici l’exemple turc, mais j’aurais pu tout aussi bien choisir l’Italie des années de plomb et ses attentats gauchistes derrière lesquels des journalistes lucides dénonçaient déjà la main noire de l’OTAN et dont un certain nombre de lampistes appartenant aux groupes néo fascistes du Prince Borghese ont été jugés récemment en Italie.

                                                  Vous me direz : "Pourquoi créer ce type d’attentats alors que des mouvements tels que les Brigades Rouges et Prima Linea agissaient déjà ?"

                                                  Simplement s’ajouter au chaos ambiant en le renforçant par des attentats particulièrement odieux comme celui de la gare de Bologne ou de la Piazz Navona, et à éer dans l’opinion un mouvement de ras-le-bol appelant à la mise en place d’un gouvernement plus "musclé".

                                                  En Italie, le but était d’empêcher ce que l’on appela le "compromis historique", à savoir l’arrivée au pouvoir d’une coalition comptant en son sein les frêres ennemis de la politique parlementaire : le PCI et la Démocratie Chrétienne. Ce qui rendit cette période particulièrement violente fut le fait curieux que Brejnev ne souhaitait pas, tout autant que les Etats Unis mais pour d’autres raisons, l’arrivée aux commandes d’un parti communiste ayant pris ses distances avec l’orthodoxie soviétique.

                                                  Et la France, dans tout celà ? Mitterrand s’exprima un jour à ce sujet en déclarant : "Le GLADIO n’a jamais existé en France !" tandis que l’état major déclarait de son côté que les structures avaient été démantelées à la fin des années quatre vingt.

                                                  Parmi les responsables de cette structure qui n’avait jamais existé en France, on ne trouvait ainsi pas la trace d’un certain Mr de Grossouvre qui, comme on le sait, s’éteint paisiblement à l’issue d’une carrière paisible l’ayant mené aux responsabilités des "chasses présidentielles".

                                                  Il est vrai que la tâche du GLADIO fut particulièrement entravée par l’anti-atlantisme développé durant la période gaulliste et le départ du pouvoir de la SFIO durant la crise algérienne..

                                                  Par contre, on retrouva la trace du GLADIO, sous la forme d’éléments radicaux ayant échappé au contrôle, lors des affaires attribués aux sanglants "Tueurs fous du Brabant".

                                                  Et Madrid, dans tout cela ?

                                                  Pour moi, la perplexité que je ressentit alors, cet attentat me semblant totalement contre-productif pour ceux à qui onl’attribua après avoir écarté la piste "ETA", dans la mesure où l’opinion publique espagnole souhaitait alors le retrait de ses troupes du théatre des conflits moyen oriental.

                                                  Nier que puisse exister de tels agissements de la part d’organes de sécurité officiels revient à une attitude naïve et angéliste, voir systématiquement derrière tout évènement une main occulte revient à une pensée conspirationniste et paranoïaque.

                                                  La réalité se situe sans doute entre ces deux extrèmes..

                                                  gAZi bORAt


                                                  • John Lloyds John Lloyds 20 décembre 2008 18:30

                                                    très bon article, merci à l’auteur

                                                    Merci également à AV, j’avais plussé ce texte il y a un bout de temps, je pensais qu’il n’allait jamais sortir.

                                                    Comme pour le 11 sept, je constate que les défenseurs des versions officielles ne s’en prennent qu’au principe de contestation, sans aligner le moindre argument de fond. Qu’ils viennent pleurer maintenant que les remises en cause se multiplient ... !? Quand on voit la censure de type soviétique qui règne autour du 911, quoi de plus normal qu’on en arrive à douter de tout ?

                                                    Pour ceux qui ne le savent pas encore, c’est Antoine Sfeir lui-même qui vient de remettre en cause l’existence d’Al-Quaïda, cette Baba Yaga soviétique remaquillée à la sauce américaine. Simple mouvement moudjahdin finanacé par les yankee pour virer le suppôt russe d’Afghanistan, doit-on rappeler qu’Al-Quaida n’est que l’invention des années 80 de Gates, une oeuvre médiatique dont pour l’instant on n’a vu que le nom.

                                                    Bonne idée d’article, d’ailleurs ; "Al Quaïda n’existe pas", si j’ai un peu de temps je me pencherai sur la question, sûr qu’en groutouillant, tout ne mènera qu’à une source unique, CBS, NBC et succursales smiley


                                                    • ZEN ZEN 20 décembre 2008 18:39

                                                      John

                                                      "c’est Antoine Sfeir lui-même qui vient de remettre en cause l’existence d’Al-Quaïda,"

                                                      Des sources, svp ? Merci !


                                                    • John Lloyds John Lloyds 20 décembre 2008 18:45

                                                      Voir ici

                                                      "Notons que Sfeïr, qui avait répertorié les mouvements islamistes et radicaux en Europe, est contraint de changer le fusil d’épaule, à Alger. Il estime en effet que les Etats-Unis se moquent de tout le monde avec son jeu « Al-Qaïda ». Selon cette lecture, « Al-Qaïda sert les intérêts des Américains, qui cherchent à mettre la main sur l’Algérie. Washington joue une partie de poker-menteur avec les Arabes, car Al-Qaïda n’existe qu’imaginaire, destinée à détruire le monde arabe et à l’empêcher de se moderniser. Ainsi, l’émiettement des pays arabes sur la base ethnique et confessionnelle permettra à Israël de progresser et de diriger la région »."


                                                    • lolo 20 décembre 2008 18:59

                                                      Le cas Antoine Sfeir est assez drole, surtout quand on se rappele de ses prestations sur le plateau de "C dans l air", l emssion de Yves "le journaleu populo" Calvi. 

                                                      D ailleurs, à propos de ces soi disant experts, lire cet articke : http://www.bakchich.info/article4933.html




                                                    • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 19:17

                                                      lolo : excellente pioche. Je ne résiste pas à l’envie de remettre ici un ou deux passages :

                                                      "Espèce à risque, les « spécialistes » qui interviennent dans les médias font l’objet d’une attention particulière de la part des hautes sphères du pouvoir, constate Roland Jacquard en 1986 : « On les craint, on les flatte, on cherche à les utiliser comme intermédiaires. Combien d’entre eux ont servi de provocateurs, d’agents de liaison ! Certains se muent rapidement en agents d’influence, de renseignement, d’intoxication, peut-être non rétribués, mais remerciés par des études toutes préparées, des possibilités de scoop. »"
                                                      ..........
                                                      "Leur formidable succès médiatique s’explique largement par le fait qu’ils sont de « bons clients » : ils tiennent un discours simple et inquiétant, beaucoup plus facile à vendre que les analyses nuancées proposées par des chercheurs comme Bruno Étienne, Olivier Roy ou François Burgat."
                                                      ........... ;
                                                      "En bon spécialiste des opérations psychologiques, Éric Denécé connaît les recettes pour se faire inviter sur les plateaux de télévision. Il faut, dit-il, « être disponible » quand on vous appelle, « avoir un titre ronflant qui crédibilise », savoir « faire des phrases courtes, pour permettre aux journalistes de vous couper au montage ». Appliquant toutes ces règles à la lettre, il deviendra en tant qu’« ancien du renseignement » et « directeur du CF2R » un des experts en terrorisme les plus convoités. Ses activités de consultant, de conférencier, de formateur et d’essayiste ne semblent pas souffrir de la grande disponibilité qu’il accorde aux médias. Auteur en 2005 d’une étude aussi remarquée qu’angoissante sur le « développement de l’islam fondamentaliste en France » (pour le compte d’une entreprise de la grande distribution) et d’un ouvrage sur le risque terroriste pesant sur l’industrie touristique, Éric Denécé a pour objectif avoué de « créer une culture du renseignement » dans la société française : il a publié en 2007 un livre sur le sujet, qui a été pensé, dit-il, « pour être vendu chez Auchan, dans les gares, pour que les gens lisent ça sur les plages en vacances » ; et il travaillait la même année sur un projet de parc d’attraction, Spyland, consacré au monde mystérieux de l’espionnage… (…"

                                                      Je remet la source :
                                                      www.bakchich.info/article4933.html

                                                      Parc d’attraction consacré au monde mystérieux de l’espionnage… C’est tout à fait ca, ce que réfletent les médias, les experts et autres rigolos...Un cirque pour amuser le peuple...

                                                      Superbe article . Bravo à Backchich pour nous éclairer de façon aussi pertinente sur le monde des "experts". A lire et à repandre d’urgence.


                                                    • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 19:23

                                                      La 1ere partie n’est pas mal non plus : www.bakchich.info/article4936.html

                                                      Comment manipuler l’opinion, en 3 leçons.


                                                    • Le Concombre Masqué Le Concombre Masqué 20 décembre 2008 19:00

                                                      Bah c’est clair tout ça en fait il n’y a aucun mouvement terroriste Islamiste, mais c’est bien sûr !
                                                      Avec Fonzibrain Vendredi on a la version ce sont les Hindoux qui font sauter et qui se déguisent en Islamistes
                                                      Avec Morice c’est le fait de la CIA et en 250 articles tous documentés et avec des liens fabuleusement irrévocables comme un forum pour accréditer ses thèses.
                                                      Une petite couche de E-Fred, Furio qui vient hurler Artung et shnell au Sionisme, et Paradisial qui vient chanter le Coran sur des kilomètres !

                                                      Le Mahomet Comic Tour est heureux de vous accueillir sur Agoravox smiley



                                                      • lolo 20 décembre 2008 19:40

                                                        "Bah c’est clair tout ça en fait il n’y a aucun mouvement terroriste Islamiste, mais c’est bien sûr !"

                                                        non, on dit qu il existe mais manipulé.
                                                        Et qu il n aurait jamais propéré si ils n avaient pas eu des soutiens puissants (clairement assumés et déclarés, ou non selon les cas - meme pour les terroristes eux meme). ET ces soutiens viennent notamment de l Occident.

                                                        D ailleurs, je ne comprends meme pas qu on puisse le contester.
                                                        Financer des terroristes pour déstabiliser des pays ennemis est une pratique courante des Etats Unis et d autres

                                                        Et organiser des attentats contre son peuple, c est frequent aussi. Mais là, c est accepté par la masse occidentale seulement quand ce sont les ennemis/adversaires qui l effectue (Comme Poutin avec les attentats de Moscou -attentat dont le FSB est tres fortement soupconné - pour justifier sa guerre contre le terrorisme tchetchene avec sa célèbre phrase « buter les terroristes [tchétchène] jusque dans les toilettes »)
                                                        Malheureusement, toutes les parties ont du sang sur les mains, pas seulement les "méchants"


                                                      • Syrius Syrius 20 décembre 2008 19:20

                                                        Moi c est juste , je comprends pas le mobile de l’attentat organisé par les services secrets occidentaux.

                                                        La guerre avait déjà été déclarée en Irak et en Afghanistan
                                                        Aznar, alors chef de l Etat, a tout intérêt à ce que ca soit l ETA et non les terroristes islamistes. Ou alors il aurait du dire et renforcer sa pression sur le monde arabe.
                                                        Les américains n’ont pas intérêt à ce que ce soit un attentat arabe puisqu’un changement de majorité à gauche leur enlèverait un soutien en Irak.
                                                        La gare d Attocha n’était pas assurée très très cher, si ?

                                                        Ou alors c’est un attentat organisé par les occidentaux pour tuer des travailleurs pauvres. Putain ca commence à être dur le capitalisme...

                                                        Honnêtement c’est intéressant. Mais ca ressemble un peu a ca votre enquête.

                                                        "le viol de Mlle X"

                                                        Mlle X porte plainte pour viol. Cependant, on sait que seulement une femme sur 3 porte plainte pour viol. Pourquoi Mlle X a t elle porté plainte sinon pour être dans cette minorité de femme qui porte plainte ? Les statistiques ne parlent pas pour elle. De plus, Mlle X est retrouvée avec des traces de sperme alors que dans la plupart des viols, des préservatifs sont utilisés pour dissimuler les preuves ; prend on le public pour des imbéciles ? Mlle X désigne un homme d’origine africaine comme auteur de l’agression. On remarque que Mlle X est blanche. La motivation raciste est donc évidente.

                                                        C est génial comme regarder les experts et déterminer à l’avance une solution permet des démonstrations aisées !


                                                        • Sébastien Sébastien 20 décembre 2008 19:56

                                                          D’apres mes sources, Sarkozy, Bush et Blair auraient ete vus dans dans une gare de Madrid le jour de l’attentat.


                                                          • John Lloyds John Lloyds 20 décembre 2008 20:01

                                                            "Moi c est juste , je comprends pas le mobile de l’attentat organisé par les services secrets occidentaux."

                                                            C’est sûr que les mémoires peuvent devenir sélectives smiley

                                                            Quand l’attentat a-t-il eu lieu ? Juste avant les élections. Et qui en a profité ? ...

                                                            Faut quand même chercher un minimum ...




                                                            • Syrius Syrius 20 décembre 2008 20:32

                                                              Bah précisément ! Les seuls qui en ont profité c’est l’opposition de gauche. Et pas le gouvernement de droite au pouvoir qui a accusé ETA. DOnc c est bien pour ca que je dis que je comprends pas l’argument.


                                                            • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 21:09

                                                              Peut-être qu’il n’était pas prévu que la police se tourne aussi vite vers la piste islamiste ...


                                                            • John Lloyds John Lloyds 20 décembre 2008 21:43

                                                              ’Au rayon international, le pacifisme affiché du PSOE s’effiloche encore plus vite. Le retour des troupes d’Irak à peine fêté, l’armée espagnole se redéploie en force. Le vaillant Zapatero, qui durant la fête nationale de 2003 avait refusé de se lever au passage du drapeau étasunien, couvre dès 2004 des vols secrets de la CIA en Espagne et joue les supplétifs en Afghanistan, à Haïti et au Liban. Jamais l’Espagne démocratique n’avait compté autant de soldats à l’étranger. Dans un contexte d’austérité, le budget militaire gonfle de 6%, tandis que la gestion socialiste voit doubler les exportations d’armes... Chantre de l’« Alliance de civilisation » pour le dialogue et contre la pauvreté, José Luis Rodríguez Zapatero a mauvaise mine. ’

                                                              Voirici


                                                            • Sébastien Sébastien 20 décembre 2008 23:17

                                                              @John Lloyds : Vous pensez qu’un parti politique peut organiser des attentats simplement pour gagner aux elections ? Vous regardez un peu trop la TV...


                                                            • bobbygre bobbygre 21 décembre 2008 10:00

                                                              Je dirais l’inverse, Sebastien. Tu regardes trop la télé (et tu ne t’informes pas assez en dehors des médias main-stream car les attentats false flag sont une réalité documentée et illustrée par de sacrés exemples grace à la déclassification de certaines affaires).


                                                            • JJ il muratore JJ il muratore 21 décembre 2008 18:13

                                                              @ Johns Lloyds. Les attentats d’Atocha ont eu un double effet remarquable : A/ ils ont dicté aux Espagnols leurs votes. B/ Ils ont produit le retrait des troupes espagnoles d’Irak.
                                                              Si cela n’est pas un succés politique des poseurs de bombes je veux bien me faire immam !
                                                              Donc les professionnels du doute(?) comme ils le demandent à chaque attentat "à qui profite le crime ?" ils ont là une réponse claire et précise : l’islamisme combattant me semble le grand bénéficiaire de l’opération. Reposons la même question pour les attentats de Mumbaï. "à qui profite le crime ?" Il suffit d’observer les conséquences immédiates : risque de conflit déclaré, à nouveau, entre les deux voisins, le Pakistan et l’inde. C’est exactement ce dont n’a pas besoin la coalition mandatée par l’ONU, qui lutte contre les Talibans en Afghanistan et c’est exactement ce dont à besoin la mouvance islamo-jihadiste, car si conflit il y a entre l’Inde et le Pakistan les zones tribales, à l’ouest donc, seront délivrées de la présence de l’armée pakistanaise toute engagée à l’est. Et dans ce cas coup dur pour la coalition.
                                                              N’auriez vous pas remarqué la vitesse à laquelle s’est précipitée Condolezza Rice pour calmer la colère des indiens ? 


                                                            • JJ il muratore JJ il muratore 20 décembre 2008 20:24

                                                              @ l’auteur. Votre texte a suscité chez moi quelques réflexions.Au préalable je vous avoue n’avoir aucune opinion fixée sur le sujet précis que vous abordez.
                                                              Dans le cadre de notre culture, les attentats aveugles qui mutilent et font périr des centaines d’individus innocents, sont, de par leur nature, un scandale incompréhensible ; intellectuellement et moralement.
                                                              Comment comprendre ce qui est incompréhensible par nature ? Soit en se reposant sur l’autorité de la chose jugée, soit en élaborant par soi-même une autre explication.
                                                              La chose jugée, dans une société assez libre pour ne pas être soumise aveuglément à l’Autorité, n’épuise pas le doute salutaire, puis la réflexion, puis l’élaboration de tout un système de mise en doute argumenté. Ce que vous faites remarquablement bien. Donc bravo pour cela.
                                                              Poursuivons. Prenons en considération des faits plus larges que les faits ponctuels que vous évoquez.
                                                              La répétition manifeste des attentats aveugles, disons des carnages aveugles. Leur nombre, de par le Monde, depuis 25 ans est considérable : plusieurs centaines. C’est un fait. La plus part ont été revendiqués par des groupes d’islamiques radicaux, un certain nombre ont étés reconnus, arrêtés et jugés coupables...
                                                              Est un fait aussi que chaque fois depuis l’attaque sur les Twin Towers, les réactions de mise en doute quant aux auteurs probables ou supposés ou revendiqués, s’enflent en rumeur ; cette rumeur peut même devenir une opinion publique. La nation victime devient alors la nation bourreau. Ce phénomène appelle une remarque : dés que le doute, quant à la réalité des auteurs d’attentats, accède au statut d’opinion publique, cela devient une victoire politique pour les poseurs de bombe. Ces poseurs de bombe qui par ailleurs existent bien dans la mouvance islamico-radicale. Car en effet, s’il est possible de douter sur un cas (ici, par exemple la gare d’Atocha à Madrid) il me paraît suspect de douter sur tous les autres cas. Or c’est ce qui est en train de se produire. 
                                                              En conclusion, ce qui est impensable pour notre civilisation (l’attentat) pourrait bien être le maillon faible qui permet cette extraordinaire manipulation politique qui consiste, pour les vrais terroristes ayant déclaré la guerre à l’Occident, à poser des bombes et à détourner la suspicion sur nos sociétés elles-mêmes.
                                                              Ce raisonnement me semble à prendre en considération. Cependant il peut être attaqué par une affirmation qui serait d’affirmer "la mouvance islamo-radicale ne commet pas ce type d’attentats" . Affirmation indémontrable.
                                                              Bien à vous.


                                                              • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 21:16

                                                                Je ne vais pas me substituer à l’auteur, mais j’aimerais vous donner mon avis.

                                                                Vous philosophez sur la vision des gens par rapport aux attentats. Moi, ce qui m’a fait douter ce sont les faits, rien que cela. Pas parce que des attentats me semblent impensables. Pourquoi chercher des explications tarabiscotées à des choses simples ?
                                                                A moins que la réalité ne vous fasse peur.


                                                              • del Toro del Toro 20 décembre 2008 22:17

                                                                Philou, vous avez montré que vous ignoriez presque tout du paysage médiatique espagnol et de ses relations avec le monde politique , et vous osez laisser entendre que votre approche s’inspire des faits ?
                                                                Ce n’est pas un peu ridicule et prétentieux ?

                                                                Je comprends, après cela, que vous parliez d’explications "tarbiscotées" pour les autres, alors que vous, vous vous autorisez à dire pompeusement "ma thèse est ...", sans même savoir ce qu’est la COPE.

                                                                Dans ce cas de figure, et avec la nervosité que vous montrez, vous alimentez tout seul une discussion qui a toutes les chances de sortir du débat argumenté.

                                                                Mais comme vous savez déjà "déduire" par les "faits" une "réalité" que vous ne connaissez même pas, je vous laisse aux joies du raisonnement par analogie, seule issue de sortie aux "thèses" qui ont pour elles l’idéologie comme moyen de réfutation.


                                                              • Philou017 Philou017 20 décembre 2008 23:39

                                                                L’auteur cite des faits précis. Ces faits rentrent dans un cadre qui correspond à mes recherches personnelles.
                                                                Ils me convainquent.

                                                                Effectivement, je ne connais rien à la presse Espagnole et je m’en contrefous.

                                                                Ce qui m’intéresse ce sont les faits. Vous n’avez pas sorti la moitié du quart d’un argument pour contester ne serait-ce qu’une chose dans cet article. La discussion n’a aucun lieu de continuer.

                                                                PS : il m’arrive de lire des choses intéréssantes dans le Figaro, et dieu sait que je ne partage pas sa ligne de vue. Sortez de vos préjugés.


                                                              • JJ il muratore JJ il muratore 21 décembre 2008 15:43

                                                                @Philou. Il semblerait que votre commentaire concerne mon commentaire. Votre critique principale porte sur une prétendue caractéristique "philosophique et tarabiscotée"
                                                                Je contexte ce jugement en vous rappellant que je cite des faits pour conduire mon raisonnement :

                                                                - le nombre d’attentas, la réaction systématique en Occident de douter que les auteurs soient des islamistes radicaux, enfin de par le monde l’existance de groupes combattants islamistes ayant commis des attentats (Bali etc...)
                                                                J’en profite pour ajouter une remarque : la sempiternelle question "à qui profite le crime" posée par les partisans de la négation de l’arme terroriste islamiste, s’accompagne de raisonnements pour le coup tarabiscotés. Cette fameuse question rengaine a eu sa réponse concernant Madrid : l’attentat a eu pour conséquences de dicter aux espagnols comment ils devaient voter : pour le parti politique qui avait promis le retrait des troupes en Afhanistan ; ce qui fut fait illico presto. Le crime à qui a-t-il profité ?
                                                                Vous reste une piètre argumentation si vous souhaiter contester ce fait. Tout d’abord vous devez nier que les islamistes combattants aient une intelligence politique et une bonne connaissance psychologique des peuples occidentaux, bref les sous estimer.
                                                                Ensuite vous devez imaginer, qu’à chaque attentat, la bêtise crasse de ceux qui les ont commandités (des Occidentaux en l’occurence) ait entrainé des conséquences opposées à leurs intérêts. Par exemple concernant le carnage de MumbaÏ, les US seraient cons au point de provoquer un nouveau conflit entre l’Inde et le Pakistan qui aurait pour conséquence directe de faire abandonner par les troupes pakistanaises la pression qu’elles mènent, à l’ouest, dans les zones tribales, sanctuaire des Talibans. Dans ce cas itou à qui profite le crime ? à ce vilain Occident ou aux talibans ?
                                                                Bon, je vous laisse à vos doutes.


                                                              • Philou017 Philou017 21 décembre 2008 20:41

                                                                jl Muratore :" le nombre d’attentas, la réaction systématique en Occident de douter que les auteurs soient des islamistes radicaux, enfin de par le monde l’existance de groupes combattants islamistes ayant commis des attentats (Bali etc...) "
                                                                Quand on est convaincu que les attentats du 11:9 et de Londres sont des attentats de l’intérieur,ca amène à être tres circonspect sur d’autres attentats où les intérêts d’un état sont en jeu. Il ne s’agit pas de douter systématiquement, mais de constater si les faits correspondent oui ou non à la version officielle gouvernement/médias qui nous est présentée. Concernant Madrid, l’auteur de cet article a collecté de nombreux faits qui autorisent le doute à juste titre.

                                                                J’en profite pour ajouter une remarque : la sempiternelle question "à qui profite le crime" posée par les partisans de la négation de l’arme terroriste islamiste, s’accompagne de raisonnements pour le coup tarabiscotés. Cette fameuse question rengaine a eu sa réponse concernant Madrid : l’attentat a eu pour conséquences de dicter aux espagnols comment ils devaient voter : pour le parti politique qui avait promis le retrait des troupes en Afhanistan ; ce qui fut fait illico presto. Le crime à qui a-t-il profité ?

                                                                Le gouvt Aznar a perdu les élections non pas à cause des attentats, mais de ses mensonges qui ont été dévoilés la veille de l’élection. Ne confondons pas tout. Il n’est pas impossible que le "complot" se soit retourné contre ceux qui l’avaient manigancé.
                                                                Le mobile en tous cas est moins important que les faits. Les faits montrent clairement que la VO est douteuse. Ils ne montrent d’ailleurs pas que le gouvt Espagnol soit impliqué. Tout ce qu’on sait à ce sujet, c’est qu’il a menti sur les pistes suivies par la police.

                                                                Vous reste une piètre argumentation si vous souhaiter contester ce fait. Tout d’abord vous devez nier que les islamistes combattants aient une intelligence politique et une bonne connaissance psychologique des peuples occidentaux, bref les sous estimer.
                                                                Je ne sais pas qui sont "les islamistes combattants". Si vous parlez des insurgés d’afghanistan, cela représente une kyrielle de gens et de motivations diverses.
                                                                Quand à Al Qaida, c’est une nébuleuse obscure, qu’il est impossible de cerner à quelque niveau que ce soit.


                                                                Ensuite vous devez imaginer, qu’à chaque attentat, la bêtise crasse de ceux qui les ont commandités (des Occidentaux en l’occurence) ait entrainé des conséquences opposées à leurs intérêts. Par exemple concernant le carnage de MumbaÏ, les US seraient cons au point de provoquer un nouveau conflit entre l’Inde et le Pakistan qui aurait pour conséquence directe de faire abandonner par les troupes pakistanaises la pression qu’elles mènent, à l’ouest, dans les zones tribales, sanctuaire des Talibans. Dans ce cas itou à qui profite le crime ? à ce vilain Occident ou aux talibans ?

                                                                Les motivations à Mumbaï peuvent être diverses et variées, les motifs de conflits locaux, régionaux, ethniques, etc ne manquent pas. Votre grille d’analyse me semble tres simpliste.
                                                                Par contre, il est curieux que cet attentat prenne place au moment où le gouvernement Pakistanais nouvellement élu n’est guere favorable aux EU.
                                                                Ca serait plutôt une pression sur ce gouvernement pour combattre les extrémistes.
                                                                Mais vos conclusions sont rapides et simplificatrices.
                                                                Moi je préfere m’en tenir aux faits. Quand aux mobiles et aux motiations, elles apparaitront avec le temps.

                                                                Bon, je vous laisse à vos doutes.

                                                                J’ai peu de doutes sur le fait que le terrorisme soit instrumentalisé depuis longtemps à des fin politiques.
                                                                Lisez : Les Armées Secrètes de l’OTAN
                                                                     Les Dessous du terrorisme
                                                                Vous comprendrez mieux.
                                                                 



                                                              • Le Concombre Masqué Le Concombre Masqué 20 décembre 2008 23:48

                                                                Bon vous allez cesser quand votre promotion de l’Islam avec vos conneries ????
                                                                Vous les ouvrez quand les yeux ?



                                                                • Philou017 Philou017 21 décembre 2008 00:08

                                                                  Allez, ouvrez-nous les yeux, qu’on s’instruise....


                                                                • lolo 21 décembre 2008 14:11

                                                                  et toi, tu arreteras un jour de troller ?

                                                                  quand est ce que tu vas nous sortir des arguments ?
                                                                  quand vas tu arreter de nous sortir des poncifs éculés jusqu à la moelle ???

                                                                  allez, adios "le troller masqué" 


                                                                • Yohan Yohan 21 décembre 2008 00:07

                                                                  Feraient bien à Agoravox de mettre un antivirus sur ces mecs qui pondent articles sur articles conspirationnistes. Faudrait leur donner leur os pour qu’ils se calment. Oui messieurs, vous avez raison, désignez moi votre coupable et qu’on n’en parle plus.


                                                                  • Syrius Syrius 21 décembre 2008 03:12

                                                                    ce qui est génial avec les conspirationnistes c est leur manière de se retourner avec 10X moins d’arguments contre ceux qui en présentent en les désignant comme coupables.

                                                                    Dans une enquête policière, on trouve des faits, et avec plus ou moins de brio on les analyse pour obtenir une piste. Ensuite on a des suspects et à la fin on a un coupable (quand les choses se passent bien)

                                                                    Dans une enquête conspirationniste : on a un coupable, une fausse piste innocente (toujours), des faits épars non officiels (puisque théorie officielle en collusion avec le coupable, eh !) , une forêt d’indices impossibles à récupérer qu’on essaie de concorder avec une réalité alternative décryptée derrière les faits que tout le monde a vu.

                                                                    Quand vous oubliez de tirer la chasse après avoir laissé un étron, vous dîtes que c’est la CIA qui l’a fait remonter par la tuyauterie (ca tombe bien, y a eu des travaux y a 8 ans par une boite avec une consonnance espagnole... Et s’ils laissent passer les avions prison de la CIA, ils peuvent bien avoir trafiqué mes chiottes !)

                                                                    Je suis pas pour l’angélisme, mais ca commence à être lourd le révisionnisme idéologique et politique.


                                                                    • lolo 21 décembre 2008 14:09

                                                                      ce qui est génial avec les pro de la bien pensance, c est que leur ignorance crasse saute aux yeux tres rapidement. 
                                                                      Le tout est bien sur masqué par quelques considérations angéliques (meme si vous dites le contraire)

                                                                      car, à un moment, il faut arreter de déconner.
                                                                      A votre avis, qui fait le plus de morts dans le monde
                                                                      - les musulmans radicaux 
                                                                      ou
                                                                      - la puissance militaire et économique des pays occidentaux.

                                                                      et qui en sont les principales victimes ? les occidentaux ou les autres ?

                                                                      "Je suis pas pour l’angélisme, mais ca commence à être lourd le révisionnisme idéologique et politique."
                                                                      je pense que c est vous qui faite du revisionisme.
                                                                      Faites déjà le bilan des victimes des "démocraties" occidentales durant tous le 20eme siecle et en ce debut de 21eme siecle, et on pourra peut etre en reparler après.

                                                                      Combien de gouvernements démocratiquement élus ont été renversés par cette grande "démocratie" US ?? un sacré paquet. mais bien sur, c est pour la bonne cause :D (enfin, selon vous probablement)

                                                                      Lisez "confession d un assasin financier", vous ferez que la réalité est vraiment tres obscure, et que nos démocraties occidentales sont tout sauf démocratiques, tolérantes et respectueuses (meme si vous en avez l illusion)


                                                                    • Syrius Syrius 22 décembre 2008 02:59

                                                                      A chaque cause son effet. Attribuer les morts de tours ou d Atocha à l’Occident parceque l’occident ferait plus de morts que les autres (reste à prouver) est à peu près aussi malin que compter les accidents de la route dans les morts du cancer parceque c’est la première cause de mortalité. A ce niveau d’absurdité on ne peut plus faire grand chose pour vous.


                                                                    • Sébastien Sébastien 21 décembre 2008 08:58

                                                                      C’est quand meme un peu genant de dedouaner systematiquement les islamistes. Le 11/9, c’est pas eux. Madrid, c’est pas eux. A lire certains commentaires, Londres, c’est pas eux non plus. Bombay, c’est pas eux non plus.

                                                                      Vu dans sa globalite, c’est assez effrayant. Ca vient toujours des memes personnes qui ont un discours formate et de plus en plus standardise. Cet article me fait penser a beaucoup d’autres que j’ai lu ici meme a propos du 11/9.

                                                                      Du conspirationnisme on a glisse vers le revisionnisme double d’une forte dose de paranoia.

                                                                      On ne part plus des faits pour en deduire un coupable mais on part d’un coupable et on selectionne soigneusement les faits qui accreditent cette these. Avec en prime une lucidite retrospective qui permet de faire le lien entre 2 elements qui n’etaient certainement pas connectes auparavant.

                                                                      Je relativise en me disant que ca a toujours existe sauf que maintenant les revisionnistes ont pignon sur rue avec l’aide de sites comme celui-ci.


                                                                      • Philou017 Philou017 21 décembre 2008 09:36

                                                                        C’est quand meme un peu genant d’accuser systematiquement les islamistes. Le 11/9, c’est eux. Madrid, c’est eux. A lire certains commentaires, Londres, c’est eux aussi. Bombay, c’est encore eux.

                                                                        Vu dans sa globalite, c’est assez effrayant. Ca vient toujours des memes personnes qui ont un discours formate et de plus en plus standardise. Ces commentaires me font penser a beaucoup d’autres que j’ai lu ici meme a propos du 11/9.

                                                                        Du "conformisme" on a glisse vers le négationnisme double d’une forte dose de paranoia.

                                                                        Ils ne parlent plus des faits pour en deduire un coupable mais on part d’un coupable et on selectionne soigneusement les faits qui accreditent cette these. Avec en prime une lucidite retrospective qui permet de ne faire aucun lien entre des éléments qui présentent des tas connections évidemment.

                                                                        Je relativise en me disant que ca a toujours existe sauf que maintenant les "conformistes" ont pignon sur rue avec l’aide de sites comme celui-ci.
                                                                         smiley


                                                                      • Sébastien Sébastien 21 décembre 2008 10:23

                                                                        24 heures saison 7 commence le 11 janvier.


                                                                      • lolo 21 décembre 2008 13:44

                                                                         LE seul probleme avec vous, c est que vous ne retenez que ce qui vous arrange. 

                                                                        On ne dédouane pas les islamistes. Les extremistes existent dans toutes les religions, meme dans les religions les plus pacifiques. On dit simplement qu ils ne pourraient pas prospérer avec une aide extérieure. Si vous ne comprenez pas la nuance, je ne peux rien y faire.

                                                                        A vous lire, on croirait que le seul péril menacant le monde "civilisé" et "innocent", ce serait l extremisme musulman.

                                                                        Si vous etiez un peu moins à la ramasse, vous sauriez :

                                                                        1/ le bilan des victimes des attentats islamistes en Occident est plus faible que le nombre des victimes des accidents de la route, ou des victimes du cancer. ET de loin.

                                                                        2/ Si vous vous interessiez un peu plus aux tetes de gondoles du l extremiste musulman, vous vous rendiez compte que celles ci sont manipulées par les gouvernements/sservices secrets (cf le GSPC algerien, cf les attentats en France dans le métro et RER dans les années 90, cf le détounement de l avion air france à Marignane, cf le curieux parcours aux etats unis des terro du 911 , etc....)

                                                                        A votre avis, est ce que les moussaoui et richard Reid auraient fait ce qu ils ont fait si l a Grande Bretagne n avait pas entretenu incidieusement le terrorisme et le regroupement de ces personnes dans leur pays (cf le quartier controversé du"Londonistan" et sa célèbre mosquée ??)

                                                                        Si on parle de BenLaden et que vous refusez de voir les liens incestueux entre la famille OBL, la famille Bush, la CIA, l armée , que puis je y faire ? Pourtant, c est tres documenté depuis tout ce temps.

                                                                        "On ne part plus des faits pour en deduire un coupable mais on part d’un coupable et on selectionne soigneusement les faits qui accreditent cette these. Avec en prime une lucidite retrospective qui permet de faire le lien entre 2 elements qui n’etaient certainement pas connectes auparavant."

                                                                        Malheureusement, je dirai que c est tout le contraire.
                                                                        C est vous qui ignoré tous les liens, indices, faits reliant ces terroristes aux gvts/services secrets.
                                                                        Je peux comprendre que cela gène votre petit confort, votre petit monde, mais si vous occultez les faits qui vous dérange, c est vous qui avez un problème, pas moi.


                                                                        "Du conspirationnisme on a glisse vers le revisionnisme double d’une forte dose de paranoia."

                                                                        Premièrement, le conspirationisme n est pas une invention du 21eme siecle. Des conspirations ont tjr eu lieu et il y en aura toujours. Et tout le monde est suceptible de l utiliser (pas seulement les Hitler, Poutin, les chinois ou les dictateurs). Soyez un peu moins manichéens, svp !!! Il suffit de voir le role de la France dans le génocide Rwandais, y a pas de quoi être fier.

                                                                        Quant au discours sur le révisionisme, c est du n importe quoi.
                                                                        Je ne nie pas les chambres à gaz, ni la shoah, ni les attentats du 911, de londres ou madrid.
                                                                        je ne conteste pas ces évenements (faudrait vraiment etre débiles), je dis simplement que les commenditaires des attentats du 911,de Londres, de madrid ne sont pas ceux que l on nous jette en pature.

                                                                        Mais voilà, pour pouvoir écouter les arguments des autres, il faut d abord lire et comprendre le francais (! !!!!), et surtout avoir une certaine indépendance d esprit (que vous n avez visiblement pas vu que vous nous sortez en permanence les arguments falacieux, mensongers qu utilisent régulièrement les Adler, Val, BHL)


                                                                      • sale bête 21 décembre 2008 09:29

                                                                        En France a t’on échappé en mai 2007 à un "attentat électoral" ?

                                                                        19/12/2008 Le procès d’un apprenti terroriste lâché par les services secrets
                                                                        Pendant ses quatre jours de garde à vue, Kamel Bouchentouf est rapidement passé aux aveux. A déclaré qu’il préparait des attentats pour le compte de l’organisation Al-Qaeda au Maghreb islamique (AQMI, ex-groupe salafiste pour la prédication et le combat, GSPC). A détaillé ses cibles : le consulat américain au Luxembourg, le 13e régiment des dragons parachutistes de Dieuze (l’un des régiments d’élite de l’armée française) et la préfecture de Meurthe-et-Moselle à Nancy. Mais devant son juge d’instruction, il est revenu sur ses aveux et a expliqué qu’il avait subi des pressions lors de sa garde à vue. A révélé qu’il était depuis six ans en contact étroit avec la direction de la surveillance du territoire (DST). Et que ce serait à la demande de ces services secrets qu’il est rentré en relation avec AQMI.

                                                                        Dans le répertoire de son téléphone portable, on a retrouvé, enregistré sous le diminutif "Alex", le numéro d’un agent de la DST de Metz. Sa relation étroite avec ces services ne peut pas être contestée. La facture détaillée de ses communications montre, pour la période allant du 29 juin 2006 au 30 avril 2007, l’existence de 26 coups de fils échangés avec deux lignes fixes des services locaux de la DST.

                                                                        D’après Bouchentouf, la DST lui demande alors d’effectuer des voyages dans le monde arabe pour entrer en contact des groupes jihadistes. Il aurait refusé, mais accepté de rendre d’autres services via Internet : création de sites, envoi de mails et de vidéos en vue de surveiller les communautés islamistes. Dans un mail lu à l’audience, il explique à ses "frères" de l’AQMI qu’il compte fabriquer une bombe, la mettre dans un sac à dos, "et filmer le sac en train de se promener dans les rues françaises".


                                                                        http://libestrasbourg.blogs.liberation.fr/actu/2008/12/le-procs-dun-ap.html

                                                                        on peut se demander pourquoi il a été arrêté quelques jours avant l’élection,
                                                                        les sondages étaient ils bons ?
                                                                        n’a t’il pas voulu faire d’attentat ?
                                                                        la technique de l’ "élection sanglante" est elle trop aléatoire (grotte d’ouvéa, papy voise) ?





                                                                        • 3°oeil 21 décembre 2008 10:11

                                                                           _/\_._()_.i.i._


                                                                          • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 21 décembre 2008 16:06

                                                                            On peut regarder les choses de manière un peu différente, tout attentat aveugle dans les transports en commun tuant bien sûr des gens dans les classes moyennes et des prolos est un attentat fasciste, comme à Bologne le 2 août 1980 :

                                                                            "Le 2 août 1980 à 10 h 35, en pleine période de départs en vacances, une bombe explose dans la salle d’attente de la gare, tuant 85 personnes et en blessant plus de 150. Un attentat aveugle conçu pour faire le plus de victimes possibles, qu’on attribue d’abord à tort aux Brigades Rouges. Au terme d’une enquête de quinze ans, les responsabilités sont établies : la cour de cassation italienne, dans son arrêt du 23 novembre 1995, révèle "l’existence d’une vaste association subversive composée, d’une part par des éléments provenant des mouvements néo-fascistes dissous, tels Paolo Signorelli, Massimiliano Fachini, Stefano Delle Chiaie, Adriano Tilgher (l’un des leaders du parti allié à Berlusconi, Ndlr), Maurizio Giorgi, Marco Ballan, (...) et d’autre part par Licio Gelli, le chef de la loge P2, Francesco Pazienza, le collaborateur du directeur général du service de renseignement militaire SISMI, et deux autres officiers du service, le général Pietro Musumeci et le colonel Giuseppe Belmonte. On leur attribuait (...) d’un côté de vouloir subvertir les équilibres politiques constitutionnels, pour consolider les forces hostiles à la démocratie, et de l’autre (...) de favoriser les auteurs d’entreprises terroristes qui pouvaient s’inscrire dans leurs plans." La loge maçonnique P2 (Propaganda due), d’après l’ancien agent de la CIA Richard Brenneke, a été financée par les services secrets américains à hauteur d’un à dix millions de dollars par mois pour organiser des attentats terroristes en Italie. Une liste de ses membres a été retrouvée par les enquêteurs au domicile de son chef, incluant 959 noms, parmi lesquels ministres, parlementaires, chefs des trois services secrets, le chef d’état-major de l’armée, 43 généraux, 8 amiraux, 43 hauts officiers des carabinieri (la gendarmerie italienne), des commissaires de police, de hauts magistrats, des rédacteurs en chef, de gros banquiers... Sa divulgation entraîna la chute du gouvernement de l’époque, en épilogue au plus énorme scandale de l’histoire transalpine."

                                                                            Voir aussi le réseau "stay behind" arme secrète de l’OTAN qui manipulait (entre autre) les brigades rouges...
                                                                            http://www.voltairenet.org/article8691.html

                                                                            http://www.solidariteetprogres.org/article523.html?var_recherche=gladio

                                                                            http://libertesinternets.wordpress.com/2008/06/27/%C2%ABles-armees-secretes-de-l%E2%80%99otan-%E2%80%93-reseaux-stay-behind-gladio-et-terrorisme-en-europe-de-l%E2%80%99ouest%C2%BB/


                                                                            • Asp Explorer Asp Explorer 21 décembre 2008 21:23

                                                                              Très intéressant cette histoire. Une histoire qui ne prouve qu’une chose, c’est que ces barbouzeries de semi-débiles d’extrême-droite ne restent jamais secrètes bien longtemps.

                                                                              Au fait, qu’est-ce qui est sorti de l’enquête des "truthers" sur le 11/9, depuis sept ans ? Des noms ? Des preuves ? Des "héros de la liberté" qui ont disparu un jour sans laisser d’adresse ? Est-ce qu’un seul des milliers de conjurés, nécessaires à l’exécution d’un plan aussi complexe, a jamais "trahi la cause" ? D’où sont sortis les milliards de dollars pour les faire taire ?

                                                                              Au fait, les crétins du onze-septembre, est-ce qu’en sept ans, vous avez réussi à vous mettre au moins d’accord sur UN SCENARIO vaguement cohérent ? Parce que jusqu’à présent, c’est "they did it, but we don’t know what".


                                                                            • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 21 décembre 2008 16:14

                                                                              Attention le lien "solidarité & progrès" émane d’une organisation secto-réactionnaire les "larouchistes-cheminadistes" et donc est à prendre avec des pincettes, mais peut-être ne disent-ils pas que des conneries ?!...


                                                                              • Poy 21 décembre 2008 21:37

                                                                                Veuillez trouver ici un video sur cet sujet :
                                                                                http://es.youtube.com/watch?v=RyciwitGXbo&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;



                                                                                • carioca 22 décembre 2008 00:50

                                                                                  Calcul electoral ? Il n`y a pas eu de kamikazes au attentat. C´+etait la SER, la premi+ere station de radio en Espagne (proche au Partit Socialiste), qui a parlé de "suicidias". Ça c`est FAUX !
                                                                                  Carioca


                                                                                  • carioca 22 décembre 2008 01:06
                                                                                    11 mars 2004 à Madrid : était-ce vraiment un attentat islamiste ?

                                                                                    Il n`y a que le retour des troupes d’Irak pour s´assurer une réponse afirmatif.  

                                                                                    Carioca


                                                                                    • frédéric lyon 22 décembre 2008 10:29

                                                                                      11 mars 2004 à Madrid : était-ce vraiment un attentat islamiste ?


                                                                                      Parbleu ! Bien sûr que non.

                                                                                      C’est un attentat des Martiens.

                                                                                      Rappelons toutefois que les unités anti-terroristes de la police espagnole ont prises d’assaut l’appartement où ils avaient repéré et coincé les terroristes et qu’ils ont ensuite retrouvé une demi douzaine de cadavres de Marocains à l’intérieur.

                                                                                      Et rappelons aussi que la justice espagnole a condamné une ou deux douzaines d’autres Marocains au titre de cette affaire.

                                                                                      Des Martiens déguisés en Marocains, sans aucun doute.


                                                                                      • paulo09 25 octobre 2009 20:25

                                                                                        Allo ?
                                                                                        y a quelqu’un pour « démonter » les versions officielles sur les attentats anti-americains au Yémen, en Indonésie, en Afghanistan, au Pakistan, en Irak, etc.
                                                                                        Alors ceux-là aussi ont du être organisés par les US eux mêmes si l’on suit votre raisonnement tendant à prouver que les terroristes islamistes sont une pure invention...
                                                                                        Et les attentats en Israel, ils ont surement été fomentés par le gouvernement lui-meme, c’est ça ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès