• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 2012 : Les Jeux Sont Faits Et Tout Le Monde Le Sait !

2012 : Les Jeux Sont Faits Et Tout Le Monde Le Sait !

T’en souvient-il, de ce discours rouleau-compresseur, celui du 14 janvier 2007, au Parc des Expositions de Paris ? Celui où l’impétrant osa, par onze fois, nous dire : « J’ai changé » !
Tu le revois, le film, calibré à l’image-seconde près, vendu clé en mains à des médias dociles, et ce décorum quasi obscène, cette démesure qui, fallait-il être aveugle pour ne point le voir, annonçait haut et fort, le quinquennat d’une oligarchie, et pas la moins vulgaire, soi-dit en passant.

C’est bien là que, ledit 14 janvier 2007, celui qui voulait « tous les niquer » a tué le match.
Tout observateur à qui on ne la fait pas le savait pertinemment [1]. Et pourtant ! On tenta, et comment, de nous faire croire que non, allons, cette présidentielle n’était pas jouée. Et d’ailleurs regardez, comme il grappille et engrange dans les sondages, le béarnais ; François Bayrou. A tel point qu’un hebdomadaire ne reculant devant rien claironna en Une grasse de caractères :
Et Si C’était Lui ?
...
Ben voyons !

Et quand, comme prévu, le centriste plafonna, englué dans une mare à 18 et quelques pourcents, que diantre nous agitèrent-ils sous le tarin ?... Mais la menace d’un autre 21 avril, bien sûr ! Je peux en témoigner, de l’effet, garanti, car trois jours avant le premier tour (19 avril 2007) c’est un Hollande inquiet qui, marinant dans le studio radiophonique, saisit l’occasion d’une pause, un écran publicitaire, pour s’enquérir du fait de savoir si nous pensions qu’il n’y aurait pas, par hasard, péril en la demeure Royal. Ce à quoi, coquins et farceurs, nous lui répondîmes : « Méfiance ! Car effectivement, on l’estime entre 13 et 15, mais qui sait s’il ne serait pas plutôt à 17, voire 18, le Jean-Marie ! ». Et devinez quoi ? C’est aussi ce que redoutait notre corrézien. [2

Ah, ce qu’on ne ferait pas, n’est-ce pas, pour garder le citoyen en haleine, quand ce n’est pas lui faire peur. Ce qu’on ne ferait pas, en vérité, pour vendre du papier, meubler l’antenne avec de faux débatteurs estampillés « experts » [3]. Mais comprenez une chose, simple : si vous le dites, que c’est fini, que l’affaire est pliée, que le vainqueur on le connaît, et là dès janvier, mais vous salopez votre business ! Vous faites quoi pendant les trois mois qui restent ? Du canevas ? Vous mettez l’écharpe du Barbier aux enchères sur e-Bay ?

Or donc, il n’y avait pas la moindre raison qu’ils ne nous refassent pas la même et en couleur.
Passe encore le match à quatre, qui, convenons-en, était, vu le contexte, la conjoncture, le merdier quoi, assez crédible, il y a encore un gros mois. Et puis, c’était une figure inédite. Donc passionnante. Je veux dire : éminemment bankable ! Rendez-vous compte ! Qui, de François Bayrou, Marine Le Pen ou Nicolas Sarkozy, sera choisi pour affronter François Hollande au second tour ? Mazette, mais quel suspens ! Et surtout, quel audimat ! Quel tirage ! On s’acheminait vers du « sans précédent » à tous les niveaux ! Avec du 21 avril à l’endroit comme à l’envers, n’en jetez plus, c’est trop bonnard !

Manque de bol, cette hypothèse s’éloigne. A en croire les sondages. Bayrou racornit, Le Pen rame [4] et de fait, il reste quoi, à se mettre sous la dent ? Un bon vieux match droite/"gauche". Et hop, vendu ! C’est parti, mon Kiki ! Du Hollande/Sarkozy en veux-tu, en voilà ! En suppositoire, matin, midi et soir... Et v’là qu’on les re-convoque, les fameux experts... Et si Sarkozy-ceci, et si Sarkozy-cela ! C’est que, dites, il est redoutable, cet homme-là. En campagne, c’est un guerrier ! Dieu sait, dans un pays laïc, ce dont il pourrait être capable pour, à l’arrivée, faire la nique au favori ; sur le poteau, le coiffer...
... Vous croyez que je déconne ! Du tout ! Même Attali, il le dit que, ouh-là, gaffe M’sieur Elkabbach, avec Sarkozy, on ne sait jamais, ajoutant, sans rire, qu’il a, ce candidat sortant, « de grandes chances d’être réélu » ! Oui, vous avez bien lu : « de grandes chances » !
C’est bien mon petit Attali, tu joues le jeu. Mes amitiés à toute la bande. Celle du Siècle !

Peu leur chaut que le Sarkozy qu’ils évoquent n’est plus que l’ombre de lui-même.
Peu leur importe que cet homme a, depuis lurette, intégré l’idée de la défaite et que son seul but soit, présentement, de sauver les meubles. Comprendre : éviter une explosion de l’UMP. En assurant sa place au second tour.[5]

Ils ont pourtant, comme beaucoup, noté qu’à Annecy, puis Marseille, l’homme ne parlait plus comme ce 14 janvier 2007, au futur ou au présent, mais à l’imparfait ou au passé composé... Oh non, ce n’est pas un détail, ne croyez pas cela, c’est au contraire d’importance première. Certes, l’homme n’est plus vierge d’Elysée, en la matière il a un passé, lourd et signifiant, mais de là à employer l’imparfait ! Quelle faute !... Allons ! Le peuple, aussi "sot" (le mot favori de Sarkozy) fut-il, n’accordera jamais, en majorité, suffrages à celui qui conjugue la France au passé, quand bien même en irait-il de son bilan ! C’est le futur, c’est le présent, les deux temps majoritaires d’une présidentielle. Même la référence suprême de Sarkozy, le modèle, or donc François Mitterrand, en 1988, c’est encore vers l’avenir qu’il se tournait, c’est au futur qu’il nous causait.

Mais il faut vendre du papier. Il faut maintenir l’audimat. Coûte que coûte. Deux mois encore. Deux mois à nous vendre un match, et, je vous en fais le pari, un « troisième homme » reprenant, comme par magie, du poil de la bête, et, je le suppute, dans la dernière ligne droite, la menace d’un second 21 avril. Tout faire pour ne pas tuer l’intérêt du citoyen. Le tenir. Jusqu’au bout. Avec des hypothèses à n’en plus finir. Y compris, les plus farfelues.

Pourtant qui ne le sait pas ! Qu’elle est jouée cette présidentielle. Depuis deux ans. Au bas mot. Un président sortant battu successivement par Martine Aubry, puis DSK (écrasé, je devrais dire) puis par François Hollande (laminé, serait le terme plus adéquat), un président abordant une telle échéance avec de surcroit une cote de popularité aussi faible, mais enfin, il n’a pas l’ombre de l’ombre d’une chance de gagner ce combat. Tout le monde le sait. Sarkozy compris.... Pour paraphraser Copé : on va pas se mentir, les mecs ! Et la comparaison avec Giscard ne vaut même pas. Giscard, au moins, il eut, un temps, les sondages pour lui.

A moins d’un évènement fâcheux dont la nature m’effraie d’emblée, comme un attentat, une guerre, ou une pandémie planétaire, rien, mais vraiment rien, ne peut changer la donne. Cette présidentielle est morte. Tout ce qui (nous) reste, c’est du verbe. Pas celui convenu, obséquieux, des « experts », non ! Celui de Mélenchon. Il l’aura animée, et de belle façon, cette campagne. Il mérite bien son score à deux chiffres. Il nous aura, le temps de quelques meetings, rendu fierté et dignité. Il nous aura réconciliés avec la chose politique. C’est déjà pas mal. Tant on en aura connues, des présidentielles à l’esbroufe, à la roublardise, à la « je vais tous les niquer ». Lui, au moins, Mélenchon, il ne nous aura pas trop pris pour des cons.

Enfin bref, Sarkozy c’est fini. Et tout le monde le sait.
Le reste, c’est du show, rien qu’un petit spectacle médiatique.
Sans grand intérêt.


[1] La bonne preuve c’est que, aujourd’hui, tous autant qu’ils sont, en conviennent que c’est le 14 janvier 2007 qu'elle s’est jouée, la présidentielle précédente. Mais se sont bien gardés de le hurler sur les toits, il y a cinq ans. Pour les raisons que vous devinez.

[2] Ah les sondages à la con qui circulent sur le Net à quelques encablures d’un premier tour, à commencer par ceux des RG ou autres, ils ont beau être bidons, ils trouveront toujours preneurs. Politiques, comme citoyens-moutons.

[3] C’est-à-dire ceux, toujours les mêmes, qui élucubrent, sur les plateaux de C Dans L’Air, Mots Croisés, sur les chaînes d’infos en boucle telles i>télé, BFMTV, LCI, ou, comme de bien entendu, à la radio, de France Inter à RTL, en passant pas Europe 1 et RMC.
Pour certains, ça fait trente ans que ça dure. Si ce n’est pas quarante ! Et autant de livres inutiles.

[4] Et si elle rame, Le Pen, c’est avant tout de sa faute. Quand on pointe à 24% en mars 2011, et qu’on n’en fait rien, c’est qu’on est mauvais.
Déjà, quand on prétend représenter les « invisibles » ou les « oubliés » on parle sur un autre ton. On ne fait pas des sketches (en chanson, ou en brandissant un ridicule carton rouge) à la télévision. N’importe quel candidat à la présidentielle, même le plus petit, le comprendrait.
Un exemple : souvenez-vous du Sarkozy d’avant l’automne 2006 ! C’était un aboyeur. Il parlait fort. Et puis, tiens donc, la présidentielle approchant, il change de ton. Il s’est mis à parler doucement... Je vous cause de ses prestations médiatiques. Pas de ses meetings. Ah, là c’est différent ! Là, on peut invectiver, hausser le ton ; mais pas à la télévision.
C’est ce que n’a toujours pas compris Marine Le Pen... C’était aussi un travers de Mélenchon, jusqu’à peu. Mais vous avez noté le changement. Désormais, lui aussi, réserve ses outrances pour les meetings. Mais à la TV, il est dorénavant plus posé... Parce qu’un type qui gueule tout le temps, qui parle fort, ça épuise les gens. Et surtout : ça le discrédite. Ce n'est pas parce que le gens en ont marre qu’il faut parler comme eux. Ce n’est pas ça, les représenter. Au contraire !

[5] Lire : C’est Cuit Pour Sarkozy Et Il Le Sait


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

52 réactions à cet article    


  • Emmanuel Aguéra LeManu 23 février 2012 09:21

    « Ce n’est pas parce que le gens en ont marre qu’il faut parler comme eux. »
    Belle parole.
    Ça doit dater de l’époque où le populisme faisait encore honte à la « classe » politique.


    • JL JL1 23 février 2012 09:32

      @ LeManu,

      C’est bien connu, la pornographie c’est l’érotisme des autres :

      Dans les médias du PPA, le pouvoir fait de la pédagogie ; l’opposition fait de la démagogie ; et quand ça parle du peuple et pour le peuple, c’est du populisme.

      (PPA = Parti de la Presse et de l’argent)


    • Dzan 23 février 2012 11:51

      @ JL1
      ET le Pujadas « laisse d’or », pris la main dans le pot de confio(t)te, sortant hier du siège de l’UMP, il allait aux ordres.

      Si Hollande veut ètre crédible, il faudra faire le ménage, pas pour y mettre des amis, mais laisser les pros, il y en a, indépendants.
      De même, dans la justice, la police ;
      Naboléon a tout noyauté.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 24 février 2012 08:59

      Hum... je n’ai pas très bien compris cette histoire de pornographie.
      Mais tout va bien, je suis un peu con.


    • JL JL1 23 février 2012 09:24

      Bonjour Philippe sage,

      que dire de plus : je suis entièrement sur la même longueur d’onde.

      Il nous faut une vraie gauche forte, quel que soit le candidat du système au pouvoir, et Mélenchon c’est la renaissance de cette vraie gauche.

      Et si 21 avril à l’envers il devait y avoir, il ne faut pas que ça soit l’extrême droite vs le candidat du système mais la vraie gauche vs le système ; autrement dit le peuple vs l’oligarchie.


      • Philippe Sage Philippe Sage 23 février 2012 17:54

        @Vani : Tant qu’à faire :

        « Il n’y a pire envieux en ce monde que celui qui tient chacun pour son égal » [Goethe]

        Je la préfère à la vôtre, mais, nonobstant, je ne vois pas le rapport.

        Cependant, chère Vani, j’ai des aspirations, des convictions, et je n’entends pas que vous les jugiez du haut de notre anonymat, « consternantes ».

        Bonne nuit.


      • Philippe Sage Philippe Sage 24 février 2012 01:27

        Non, non, ça vous ne pouvez pas. Je ne permettrais pas à votre égard ; et à qui que ce soit.
        Donc, oui, j’ai des convictions.
        Et je respecte les vôtres.

        Que vous trouviez que ce fût consternant, après tout, pourquoi pas, n’est-ce pas ?
        Mais ça, c’est votre fenêtre.
        Mes convictions sont sincères.
        Et j’espère, les vôtres, itou.

        Merci.


      • al.terre.natif 24 février 2012 12:39

        Donc il ne reste plus que l’abstention ... ou mieux peut être : le vote blanc.

        Si on leur met 50% de vote blancs, vous croyez qu’on va enfin se bouger les fesses et virer les leurs du pouvoir ?


      • Philippe Sage Philippe Sage 24 février 2012 17:36

        Écoutez nous ne partageons pas la même opinion (même si je ne suis pas dupe, vous savez, et ce qui est écrit, flatteur, n’équivaut pas à un vote) sur ledit personnage, donc restons-en là :D

        Juste il me semble reconnaître dans vos propos des termes, une rhétorique, n’est-ce pas ?. Pourquoi ne pas plutôt vous exprimer avec vos mots à vous.

        Et d’ailleurs : bien à vous.

        [Et : bonne chance]


      • devphil30 devphil30 23 février 2012 09:33

        Dérive des sondages .....

        Manipulation des personnes par les sondages ....

        Les sondages font partie de notre époque , avant c’était des supputations de comptoir maintenant on connait les prévisions du vainqueur , son résultat etc .....

        On se demande à quoi sert la démocratie sauf que l’on peux encore aller à l’encontre de la pensée commune

        Philippe



        • geo63 23 février 2012 10:14

          Bonjour,

          L’illustration de l’article montre la couverture du livre de François Léotard parfaitement lisible car bien écrit. Le titre à lui seul donne le ton du contenu, mais il y a une chose qui n’y figure pas, si mon souvenir est exact : c’est l’affaire de Karaschi. Pourtant Léotard alors à la manoeuvre à l’époque des faits pourrait en dire des choses, non ?


          • Philippe Sage Philippe Sage 23 février 2012 12:13

            @geo63 : Léotard (ministre de la Défense entre 1993 et 1995) a été entendu dans cette affaire. Par l’excellent juge Trividic. En janvier 2011. Il prétend qu’il ne « sait rien ».

            Depuis, bien de l’eau a coulé sous les ponts, et pleuvent les mises en examen.

            Aux dernières nouvelles, dit-on, l’étau se resserre.

            Je n’ai, comme de bien entendu, pas choisi cette illustration gratuitement. Effectivement, il y avait comme un léger sous-entendu. Mais léger, seulement :D


          • Yvance77 23 février 2012 10:44

            Salut,

            Philippe Sage, j’aime d’ordinaire bien vos billets, alliant finesse et humour. Mais là, je dois dire que je resterai prudent. Un peu comme ces violettes qui jouent à cache-cache avec les herbes dans les champs.

            Pipole 1er n’a pas encore perdu, loin de là. De la ressource, il en a, et un organe de propagande, que ne renierait pas un p’tit Goebbels, aussi. En cela il peut compter sur la télé d’état et même la privé (TF1, iTélé, BFM qui appartiennent toutes à ses copains financiers). Et je n’oublie pas la presse (sic) écrite : le Figoski, Les échos, JDD, groupe Hersant, Match etc...

            Pour rependre la parole divine il n’y a pas mieux.

            Il lui suffit de faire comme hier chez la partiale TF1, de balancer du 1000 par an pour tous les minimas du lard-feuille, pour que cela excite le populo qui l’a un peu en travers, et qui avait voté pour cette raclure en 2007.

            Souvenons-nous de Chirac à 18% de satisfait, et d’un Balladur avec le traître de qui déjà... ah oui un certain Sarko... qui n’avait plus qu’à mettre le dernier clou sur le cercueil électoral, et l’on a vu ce qu’il en est advenu trois mois plus tard.

            Idem il y a un an, personne n’aurait parié sur Flamby qui gagne le pompon.

            Donc, je dirais que la bête agonise mais n’est pas encore morte (ce que je souhaite plus que tout ceci dit)


            • Philippe Sage Philippe Sage 23 février 2012 12:33

              Yvance 77 ... Vous me citez Chirac, Balladur, 1995 donc. Mais ce n’est pas la même configuration ! Il n’y avait pas là, de candidat sortant. Il faut comparer ce qui peut l’être, voyez.

              Donc et par conséquent avec Giscard se représentant en 1981, Mitterrand en 1988 et Chirac en 2002.
              Sauf que, dans les deux derniers cas, nous étions dans une période de cohabitation : Mitterrand/Chirac en 1986/88 et Chirac/Jospin en 1997/2002. ce qui change considérablement la donne...

              Qui plus est, en février 1995, Balladur avait déjà perdu de sa superbe. Dans les sondages. Il n’était plus le favori. Sa chute avait commencé dès la dernière semaine de janvier, et ne s’arrêtera plus.

              Vous savez ce qu’a dit Giscard quand il s’est à nouveau déclaré ?
              Ceci :
              « Nous venons de connaître la crise la plus importante de ces cinquante dernières années ».
              Marrant, non ?
              Nonobstant le fait que c’était pas faux (deux chocs pétroliers, et vlan, inflation, déficit, dette, chômage - tout pareil qu’aujourd’hui, quoi) son bilan était difficile à défendre. Et celui de Sarkozy, il n’est pas difficile à défendre ! Il est pratiquement insurmontable.

              Vous me parlez des médias. Oh, vous savez, beaucoup ont tourné casaque. Il reste quoi ? BFMTV, Le Figaro, Le Point, Tf1 (et encore !) ...

              Quant à hier soir, je vous l’accorde, Sarkozy a été bon. C’est certainement un des politiques qui maîtrise le mieux l’outil télévisuel. Mais creusez ... Les propositions ! La prime pour l’emploi ! Un grand numéro de bonneteau. Et quand bien même, que ne l’a-t-il pas fait avant !

              Le RSA ... 7 heures hebdo de travail d’intérêt général ... Un « succès » qu’il dit (là où c’est expérimenté). Ah bon ? Où sont les chiffres ? Intox !

              Et alors, la rémunération des grands patrons, les retraites chapeau, les parachutes dorés, tous les ans, depuis cinq ans, il nous sort le même couplet ! Eh, oh ! Tu l’as vu, c’lui-là ?

              Alors oui, grand numéro, un acteur énorme, un grand comédien, mais le passif, lui, est trop lourd. Avec ce genre de propositions, il ne trompera que les gogos. Avec ce type d’annonces, il sauvera sa place au second tour, c’est tout. Mais après, c’est fini.

              En vérité, ce n’est pas tant Hollande qui va gagner. C’est plutôt Sarkozy qui va perdre. C’est une histoire de contexte. Du reste, il n’y a pas de désir d’Hollande. Mais je l’ai déjà dit...


            • Hesbois Hesbois 25 février 2012 23:06

              Bonjour à vous deux,

              Je partage votre envie.

              Précisons que je suis belge, je regarde la politique française comme on regarde une série télévisée.
              Je suis habitué à la proportionnelle. Chez nous, la cohabitation est permanente. Ce qui rend les choses compliquées, c’est que les flamands sont majoritairement de droite et les francophones majoritairement de gauche.
              Bref, un type qui n’est même pas élu par 50% des gens (puisque vous n’êtes pas obligés d’aller voter contrairement à nous) et qui reçoit quasiment tous les pouvoirs... Je pensais qu’on ne voyait plus ça qu’en Afrique smiley Le plus drôle, c’est quand la France donne des leçons de démocratie aux autres...

              Nous avons donc compris que Nicolas était un petit hargneux aux ordres de la finance internationale (imaginez-le en De Funes) et qu’il était néfaste pour l’intérêt du pays. Le problème, c’est qu’en face Hollande par contrast fait immanquablement penser à Bourvil (ajoutez-y Bayrou-Fernandel, Le Pen-Maillan et Mélenchon-Galabru pour les seconds rôles) et que c’est souvent De Funes qui « mange » Bourvil...

              Je ne parle pas pour vous hein mais dites-moi quelle est la différence entre un français qui vote pour Sarkozy et un italien qui vote pour Berlusconi ? Je veux dire : vous voyez la différence entre De Gaulle et Sarkozy ? Le général, on pouvait ne pas être d’accord avec lui mais on ne pouvait pas le soupçonner d’intérêt personnel. Il faisait ce qu’il pensait être bon pour son pays, Nicolas fait ce qui est bien de faire pour lui et ses amis. Quelle décadence !
              Et j’adooore la France hein : « qui aime bien châtie bien » smiley

              L’équipe de Sarkozy me semble diablement efficace. Ce sont des pros à l’américaine. Prenez l’affiche de campagne : elle a été conçue POUR être facilement parodiée et ça a fonctionné à plein régime, c’est désormais l’affiche de campagne la plus connue...
              Alors, si on prend le schéma classique, on se retrouve avec Sarkozy-Hollande en face à face...et c’est seulement à ce moment-là que l’équipe de Sarko sortira l’artillerie lourde. Et
              même s’il n’ont qu’une seule balle, elle pourra être meurtrière. Il faut savoir dégainer au bon moment.

              Sarkozy est loin d’avoir perdu hélas ! Ne jamais vendre la peau de l’ours...


            • momo momo 4 avril 2012 11:30

              Pipole 1er ne sera même pas au 2ème tour.


            • Dzan 23 février 2012 11:46

              Y’a pas des mélanges de dates 2007 ou 2012 ???


              • Daniel D. Daniel D. 23 février 2012 12:02

                Si Sarkosy est réélu, ce seras uniquement en faisant du bourrage d’urne et cela entraineras la révolution en France.
                 Ce traitre dégénéré fossoyeur de la France et de ses valeurs doit être stoppé et ce n’est pas Groslande qui remettras la France sur la voie de l’humanisation, car il est tout aussi girouette que le nabot.

                Si il n’y as pas surprise a ces élections, alors ne resteras pour le peuple que le choix entre mourir libre ou vivre esclave. Entre la destruction du modèle social, le MES, l’armée d’occupation légale de l’eurogendfor, les milices privées légalisées, la spoliation et la mise a genoux de la Grece, les interventions armées en coté d’ivoire, en Libye etc, les traités refusé par le peuple et validé par les corrompus, les retraites démantelées pour profiter aux profiteurs, les raisons de l’explosion sont nombreuses.

                L’impunité des chef et petits chefs as trop duré en France, cette aberration intellectuelle as assez duré, et les menteurs patentés comme Tsarkosy doivent payer le prix de leurs haute trahison.

                Mourir libre ou vivre esclave. Heureusement pour le pays, en précarisant le peuple ils ont créé des cohortes de gens qui n’ont plus rien a perdre que leur vie, le parfait terreau pour semer les graines de l’insurrection.

                Tiens pour les retraite un petit détail pour la route : ce n’est pas un système de retour sur investissement, on ne cotise pas pour soi même mais pour les anciens.
                 Tout les retraités devraient avoir la même retraite, quel que soit leurs temps de cotisation ou les montants des cotisations qu’ils ont versés. Les retraites ont été crées pour permettre une vie décente quand il n’est plus possible de travailler. Un retraité ne produit rien, et ne rend aucun service au pays. Les enfants payent solidairement pour leurs ainés et non pour qu’un système de caste perdure.
                 Chaque grosse retraite versée est un vol de la solidarité des jeunes qui est volé aux ouvriers et gens humbles qui ne peuvent que survivre avec leur retraite de misère.

                Le système peut, doit, vas changer, ou il disparaitras dans l’implosion future. Le nouveau monde de demain n’existeras pas sur les bases actuelles, seul existeras l’enfer sur terre.

                Daniel D.


                • Fanny 26 février 2012 02:39

                  Votre souhait de ne voir qu’une seule tête de retraité, par exemple tous à 1100 €, revient à assimiler la retraite à une maladie, sur le principe de la Sécurité Sociale : tout le monde est soigné au même niveau, mais les riches cotisent plus.  Je sais bien que la retraite précède la maladie grave et la mort, mais de là à les assimiler. Votre proposition sent un peu trop le sapin …


                • Daniel D. Daniel D. 26 février 2012 18:32

                  On ne cotise pas pour soi même, on cotise SOLIDAIREMENT pour les retraités du moment. On cotise de manière proportionnelle a ses gains, que les gros revenus donnent plus est normal, mais proportionnellement ils donnent la même fraction que les petits revenus.

                  Il n’y as aucun amalgame entre maladie et retraite dans mon intervention. De plus, la retraite n’est que le revenu d’inactivité des personnes âgées, et n’as aucun rapport avec la santé.

                  Aucun retraité ne mérite plus qu’un autre, ils sont aussi improductif les uns que les autres pour la société. Et tous doivent/devraient pouvoir subvenir a leurs besoin complétement car l’argent qu’ils reçoivent n’est pas le leur mais celui de leurs descendants.

                  Le systeme des retraites actuels est la continuation d’un systeme de caste injuste et inégalitaire qui continue malgrés l’absence de contrepartie, et sur le dos de la masse.

                  Daniel D.


                • daryn daryn 23 février 2012 14:08

                  Ben non les jeux ne sont pas faits. Il s’en faudrait de peu, quelques pourcents basculant vers François Bayrou pour déclencher une avalanche vers lui. Il n’a pas fait ses 18,57 % en 2007 par hasard. En 2007 six sondages ont indiqué qu’il éliminerait n’importe quel opposant au second tour. En 2012 ca va être pareil, si on en juge par le dernier sondage IFOP. En fait malgré la pause actuelle Bayrou est mieux parti qu’en 2007 si on analyse les cotes de popularité : à la même époque en 2007 il faisait jeu égal avec Sarkozy (60%), loin devant Royal (50%). En février 2012 avec 65% d’opinion favorables il est loin devant Hollande (57%) et Sarkozy (38%). N’en déplaise à l’auteur la campagne n’est pas pliée.


                  • Philippe Sage Philippe Sage 23 février 2012 16:32

                    @daryn : Mais oui. C’est fort probable. Je veux dire que si François Bayrou se hissait au second tour, le 22 avril prochain, alors, j’en conviens, ce ne serait plus la même. Du tout.

                    Sauf que, il est très très loin. La dynamique n’est pas avec lui. Et qu’on n’a jamais vu un type estimé à 11/13% passée la mi-février coiffer tout le monde sur le poteau.
                    Si on ajoute que le citoyen ne voit pas trop avec qui il pourrait gouverner (ce qui, au passage, est de première importance) que la majorité centrale appelée de ses vœux n’a pas l’air de vouloir montrer le bout du bout de son nez, que de surcroit, son programme est flou (oh si !) ça fait beaucoup pour un seul homme.

                    Mais je vous l’accorde, des projections sondagières nous indiquent qu’il serait, au second tour, un client sérieux.
                    Encore faut-il qu’il s’y hisse.
                    Et voyez-vous, je ne crois pas qu’il y parviendra.


                  • Philippe Sage Philippe Sage 23 février 2012 17:44

                    @daryn : D’autre part, vous faites fi d’un élément déterminant.
                    Il est vrai que bien peu, à commencer par les médias, détaillent cet élément qui est : la fermeté du choix de vote.
                    Ah, mais c’est une donnée très importante !

                    Vous avez un Bayrou à 13%, mettons.
                    Mais sur ces 13% combien sont sûrs de leur choix ?
                    Eh bien, même pas 40%.

                    Alors que ceux qui penchent pour Sarkozy, c’est du 79%. Idem, ou quasi, pour François Hollande.

                    Bayrou avait ce même problème en 2007 : ainsi, et par exemple, sur les 21,5% à répondre François Bayrou dans le baromètre IPSOS du 11 mars 2007, ils n’étaient que 38% à se dire sûrs de leur choix.
                    Dans la même enquête,sur les 31% attribués à Nicolas Sarkozy, 62% se disaient être sûrs de leur choix., et sur les 25,5% accordés à Ségolène Royal, pareil : 62%.

                    Vous comprenez ?
                    Vous saisissez mieux le problème de Bayrou ?
                    Et pourquoi, comme en 2002, comme en 2007, il ne verra pas le second tour ?

                    Bien à vous.


                  • daryn daryn 23 février 2012 17:53

                    Je ne crois guère à cet argument de sûreté du choix, surtout quand on le rapporte au score final réalisé par Bayrou. La campagne est encore longue. En 2007 la gauche (morale) n’a pas réalisé que le vote utile contre Sakozy c’était Bayrou. En 2012 la droite (réaliste) pourrait bien ne pas commettre cette erreur contre Hollande, si tout au moins l’écart FH/NS se maintient. Je persiste à croire que tout reste ouvert. Wait and see smiley


                  • Philippe Sage Philippe Sage 23 février 2012 18:13

                    Vous n’y croyez pas, mais c’est une estimation du 11 mars 2007 ! Il restait encore cinq semaines avant le premier tour. !
                    Et que s’est-il passé ?

                    La sûreté du choix s’est raffermie pour Bayrou, mais quoi de plus normal ! Plus on avance dans la campagne, et plus les citoyens sont sûrs de leur choix ; mais en même temps, après un pic à 24% (27 mars 2007), il est redescendu à 20, puis 19, puis 18.
                    Pourquoi ?
                    Parce que justement le matelas de sûreté était faible dès le départ.
                    Vous comprenez ?

                    D’autre part, vous oubliez Sarkozy. Alors certes hier soir, il nous a fait son grand numéro (grand acteur, vraiment !) qui me fait doucement marrer, mais je suis quasi persuadé qu’il trouve encore preneur et que s’il conserve ce train, il gardera Bayrou à distance.
                    Quant à Hollande, vous pouvez retourner l’affaire autant que vous le souhaitez, il est très improbable qu’il ne se soit pas au second tour.

                    C’est aussi la logique d’un scrutin MAJORITAIRE à DEUX TOURS, @daryn, qui n’est fait QUE pour favoriser les partis dominants. Et qu’un trublion se hisse au second tour (2002) et le voilà balayé par 80 à 20.
                    Certes, il y a eu Giscard en 1974.
                    Mais pourquoi ?
                    Parce que Chirac (eh oui déjà) a sabordé la candidature de Chaban-Delmas. Et 7 ans plus tard, le Giscard, il nous a dit : « Au revooooooooir ! », assassiné par le même Chirac !

                    C’est le mode de scrutin qui est terrible. Il ne laisse pas de place à celui qui est seul (contre tous). Et Bayrou est un homme seul !
                    (Idem pour une formation politique qui ne veut pas faire d’alliance, qui est une condition sine qua non dans un scrutin majoritaire à DEUX TOURS).

                    Mais bon, je vous comprends...


                  • daryn daryn 23 février 2012 19:11

                    Oh je ne sous-estime absolument pas Nicolas 1er, qui est redoutable en campagne et dispose de moyens conséquents (comme Hollande d’ailleurs) : j’ai bien dit « si l’écart FH/NS se maintient ». En fait étant donnée la disproportion des moyens (en budget et personnel), le fait que Bayrou existe encore a un côté presque miraculeux, et qui selon moi témoigne d’un intérêt et attachement réel. Je crois de plus qu’il ne souffre plus du défaut de notoriété qui a un peu plombé sa campagne de 2007 (pas auprès de la blogosphère et de l’intelligentsia évidemment, mais plutôt du côté des « petites gens », pour qui il ne constituait pas en 2007 un candidat crédible : ça a changé depuis). Ceci dit, la sarkhollandisation du débat est réelle et la pente sera difficile à gravir, mais je crois que l’électorat est plus volatile que vous ne le pensez.

                    C’est doux d’être compris smiley

                    Bien à vous


                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 23 février 2012 16:53

                    @L’auteur,

                    Vous avez pour une bonne partie raison, les jeux sont faits quant à un deuxième tour Sarkozy/Hollande.
                    Mais je ne jurerai de rien sur l’issue finale, même si Hollande est le favori, j’attendrai encore quelques semaines pour en juger définitivement. Les écarts se sont un peu resserrés.Et malheureusement Sarkozy est habile, et les électeurs de droite comme de gauche vont voter utiles
                    http://jmpelletier52.over-blog.com/ 


                    • L'enfoiré L’enfoiré 23 février 2012 17:11

                      Tiens, je me suis demandé : il n’y a pas de paris qui sont engagés sur les candidats ?
                      Quelles sont les cotes de chacun ?
                      Oui, il y a les sondages, mais... au PMU ?
                       smiley

                       


                      • daryn daryn 23 février 2012 17:38

                        C’est illégal en France. Mais les bookmakers anglais (entre autres) ont ouvert les paris. Voir ici et ici par exemple. Incidemment la cote de Bayrou s’améliore régulièrement.


                      • L'enfoiré L’enfoiré 23 février 2012 18:42

                        Merci Daryn pour l’info. smiley


                      • chantecler chantecler 23 février 2012 17:56

                        En ce qui concerne le premier tour je suis certain d’une chose : nous connaitrons les vainqueurs le soir même vers 22 h.
                        Parce que Mr P Sage vos supputations ne sont que des supputations .
                        Et je ne vois pas ce qui me pousserait à vous croire sur parole .


                        • Philippe Sage Philippe Sage 23 février 2012 18:26

                          Rien, Chanteclerc.
                          Rien ne vous y pousse.

                          Cependant, puisque vous parlez de « supputations », alors faites donc cet effort. Plongez-vous dans l’histoire de la Ve République.
                          Refaites toutes les présidentielles. De 1965 à 2007.
                          Tout est disponible, les données, les sondages, les tendances, tout !
                          Et vous verrez... Regardez bien, surtout, les pointages de mars et d’avril (sauf pour 1965, c’était en décembre que l’on votait, alors ... Quant à 1969, ce fut en juin, suite au retrait de de Gaulle, suite au réferendum perdu).

                          J’ajoute, Chantecler, et encore une fois, que c’est un scrutin MAJORITAIRE à DEUX TOURS. Combien de fois faudra-t-il le rappeler ? Et ça, c’est primordial. Car ce mode de scrutin ne laisse pas de place à la « surprise ». (Et si elle survient, comme en 2002, elle est balayée !)
                          Et d’ailleurs, vous pouvez me dire quel est le président qui fut élu et dont on a dit ! « Oh ben ça alors, quelle surprise ! Mais on ne s’y attendait pas du tout »
                          Eh bien je vais vous répondre :
                          AUCUN.
                          Parce que le mode de scrutin est impitoyable.
                          Si vous n’avez pas encore compris ça, alors ... Je sais pas ...Bonne soirée ! Voilà : bonne soirée !


                        • chantecler chantecler 24 février 2012 12:25

                          D’accord P. Sage ,
                          Mais NS est candidat de la droite et je pense qu’il a encore de très nombreux supporters .
                          D’autant que la droite n’est pas fine gueule ni dégoutée ...
                          Et qu’il y beaucoup de membres de la bourgeoisie qui n’est pas trop touchée par la crise et qui ne votera pas une aventure ou une alternance , mais pour le maintien de ses intérêts et de son patrimoine ( lequel n’est pas menacé mais elle est pétocharde ).
                          De plus la propagande sarkosiste bat son plein.
                          C’en est écoeurant de voire tous les médias y adhérer dont les radios, les TV et beaucoup de journaux .
                          Mais je ne voudrais pas qu’il y ait de malentendu .
                          J’espère vraiment que ce régime dévoyé va tomber .
                          Cdt.
                          Cr.


                        • al.terre.natif 24 février 2012 12:41

                          Un message d’espoir et de sagesse........

                          Merci alchimie ! (attention, vous avez de l’or sur le feu je crois)


                        • PiXels PiXels 23 février 2012 20:17

                          @ l’auteur


                          « Peu leur chaut que le Sarkozy qu’ils évoquent n’est plus que l’ombre de lui-même »

                          qu(e) implique un subjonctif (subjonctif présent pour respecter la concordance de temps avec « chaloir » qui ne peut se conjuguer qu’à la 3e personne du singulier du présent de l’indicatif ).

                          Vous eussiez dû écrire :

                          « Peu leur chaut que le Sarkozy qu’ils évoquent ne soit plus que l’ombre de lui-même ».



                          Cordialement



                          • bernanke 23 février 2012 21:41

                            tu sais ou tu peu teu leu maitre ton cordialement ?


                          • mortelune mortelune 24 février 2012 08:50

                             ;o) Un petit cours de français ça ne peut faire que du bien.


                          • easy easy 26 février 2012 11:43

                            D’accord pour la remarque originelle

                            Mais concernant «  »«  »Vous eussiez dû écrire«  »«  »

                            « Vous auriez dû écrire » serait moins archaïque, plus post XVIème siècle, plus contemporain donc plus clair

                            La forme, la théâtralisation, ne devraient pas encombrer l’accès au fond. Si c’est vraiment le fond qu’on veut montrer

                            Le doigt ne devrait pas éblouir plus que la Lune qu’il désigne mais c’est quasiment toujours le contraire qui se produit

                            Michel-Ange, Victor Hugo, Sarkozy, Méliès, Duchamp, Da Vinci, Castro et Rimbaud, Mussolini, se sont bien plus monstrés qu’ils n’ont montré.


                          • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 23 février 2012 23:30

                            @ Philippe Sage.

                            C’est le billet le plus franc, le plus honnête et le plus lucide que j’ai pu lire ces derniers mois. Ici et ailleurs. Félicitations.


                            • Zobi Aldo Rifort 23 février 2012 23:53

                              Le vote est un acte de consommation. Tu vas consommer qui au 1er tour ?
                              Perso, j’ai plus faim...


                              • al.terre.natif 24 février 2012 12:43

                                très bon !

                                les dates de péremptions sont toutes dépassées, et en plus ya de la vache folle dans les boites !

                                beurk !


                              • Zobi Aldo Rifort 24 février 2012 23:07

                                On ne dira plus : « A voté », mais on dira « A vomi »... ;D


                              • Le péripate Le péripate 24 février 2012 00:11

                                J’espère juste que la réélection très possible de NS ne causera pas une vague de suicides trop importantes dans les rangs de cette sympathique extrême-gauche à l’odeur d’Hessel.

                                Je me demande même si je ne vais pas voter Hollande, par charité.


                                • mortelune mortelune 24 février 2012 08:54

                                  @Lepé

                                  Votez pour qui vous voulez monsieur ce n’est que votre problème mais par pitié ne parlez pas de suicides car c’est un sujet qui vous échappe totalement. Le votre serait le bien venu si par bonheur pour le plus grand nombre Nico 1er nous lache un peut les baskettes.

                                • oj 24 février 2012 03:13

                                  quelque trouble géopoltique impliquant l’OTAN et une menace de nouvelle rentrée en conflit d’ici les elections pourrait fort bien reveiller une partie de l’electorat conservateur (retraités...) et faire basculer l’échéance.


                                  • TROLL 24 février 2012 10:17

                                    Bonne idée d’aérer le propos, oj !


                                  • al.terre.natif 24 février 2012 12:45

                                    comme une petite guerre avec l’iran ?

                                    Ca collerais bien avec tout un tas de calendriers ... et ca arrangerais du monde (nos entreprises en premier lieux : dassault et compagnie)


                                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 24 février 2012 11:23

                                    RIEN N’EST ENCORE DÉCIDE, LES FRANÇAIS LE SAVENT...

                                    LE PEUPLE FRANÇAIS EST SUR LE POINT DE CHOISIR UN AUTRE DESTIN !

                                    Hier sur la deuxième chaine de la désinformation française et au cours d’une émission de toutes les complicités médiatico-politiciennes Marine LE PEN avait quand même réussi à s’imposer et à dire des PAROLES que les Français doivent concrétiser en des ACTES s’ils veulent ressusciter leur pays !

                                    Au deuxième round d’une fausse confrontation qui n’aurait jamais dû opposer une authentique représentante et candidate du peuple à l’élection présidentielle, à un apprenti-sorcier extrême -Gauchiste qui pense que la crédibilité de ses fausses propositions serait proportionnelle au volume des décibels produits dans un faux débat, Marine LE PEN avait pris la résolution qu’aucun autre candidat hypocritement pédant n’aurait le courage de prendre : ELLE AVAIT REFUSE DE TROMPER LES FRANÇAIS PAR EXCÈS DE DÉSINFORMATION !

                                    Amorçant ce face à face avec mépris et menace, Mélanchon croit intimider la candidate du Front National en essayant de plaire à « l’écoute française » qu’il sait abondante en cette circonstance !

                                    Ce Gauchiste extrêmement gauche relance l’insolite débat sur l’insolite « égalité homme-femme » que l’insolite intelligence française avait mis en circulation au sein d’une insolite humanité qui aurait dû refuser cette insolite déviation de la part d’une Nation qui se dit celle des « Lumières » ... obscures .. !

                                    J’avais, pour ma part et loin de tout projet politique mais seulement soucieux de rétablir les vraies valeurs culturelles et humaines, démontré que ce raisonnement sur « l’égalité homme-femme » est contraire au fondement de la vie et de la science ! Les Français qui imposent en plus « l’égalité des choses » cette notion développée par le sorcier Chirac , fossoyeur de la V et ultime république française, veulent-ils admettre la Vérité scientifique ou au contraire persistent-ils dans leur orgueil démesuré à vouloir faire pousser la barbe et à faire développer des biceps à la femme ?

                                    J’ai plusieurs fois expliqué sur ce site, sur elwatan.com et dans de nombreux forums de discussion que le cerveau humain gère le corps humain qui le contient, par conséquent cet organe sans doute le plus développé et le plus complexe de tout ce qui est vivant ne peut faire l’objet de controverse ni de discussion sur son utilité, sur son rôle et en aucun cas sur son inadéquation...Ce qui serait du point de vue français une erreur de la Nature ! Nous considérons donc naïvement que le cerveau de la femme gère le corps de la femme, et le cerveau de l’homme gère le corps de l’homme, deux cerveaux différents qui gèrent deux corps différents dont on n’a pas besoins d’affirmer qu’ils sont nécessairement complémentaires !

                                    Le femme a depuis la création rempli son rôle, celui que la Nature lui avait prescrit, cela ne l’a jamais empêchée d’évoluer librement comme avait librement évolué l’homme et si la différence de "traitement politique et social" existe c’est précisément à cause de l’hérésie française qui a fini malheureusement par polluer l’esprit humain au point de lui faire admettre « le statut de la chèvre » appliqué à la moitié de la Création qui est la Femme !

                                    Je ne veux pas aborder le deuxième fléau inventé par la France et qui a aussi atteint des proportions qui dérangent la conscience humaine : Celui qui fait de la maladie homosexuelle (une déviation qu’il faut soigner) un comportement de fierté nationale et même de prétexte à la lutte pour la liberté (animale) !

                                     Françaises, Françaises ;

                                    Saisissez la dernière chance qui vous est offerte en 2012 pour voter utilement et pour redresser votre Nation : La France n’a pas seulement mal agit durant des siècles, elle a aussi apporté beaucoup de valeurs que quelques décennies de rétrécissement intellectuel et de foisonnement d’intrigues politiciennes ont fini malheureusement par dissoudre dans un incroyable socle de médiocrité ! Le pendule Gauche-Droite de la monotonie qui vous hypnotise et vous endort depuis longtemps doit laisser place au véritable mouvement de l’épanouissement national dans le respect des valeurs française et dans le respect des valeurs humaines ! Si nous nous n’existons pas, cela suffit à interdire l’existence française !

                                    VOTER FRONT NATIONAL EN 2012 et nous seront heureux de coopérer avec la France authentique !

                                    Mohammed MADJOUR. 


                                    • al.terre.natif 24 février 2012 12:49

                                      roooooooooooooooo quel beau troll !

                                      ... et je mettrais 10€ sur un fake ! (mais bon on peux se tromper !)


                                    • luluberlu luluberlu 24 février 2012 12:33

                                      Pourquoi refaire le monde, il suffirait de le faire.


                                      • easy easy 26 février 2012 11:54


                                        Il suffirait de le vivre pourrait-on dire en manière philosophique quelque peu hautaine

                                        Mais vivre oblige à faire, défaire, parfaire et refaire devrait-on constater en manière pragmatique.
                                        Sinon pourquoi tant de dents et de doigts ?


                                      • fred74 fred74 27 février 2012 06:24

                                        Bonjour,,,,,,,

                                        Je suis d’accord avec Vous Beret man,,,,,,,,,en lisant tout les intervenants sur ce forum, cela laisse un gout amére de ce qu’est la bêtise,,,,,,

                                        Chacun ses opinions, mais cela suppose aussi qu’il faille reconnaitre que tout n’est pas joué,,,or,,,,,,cet auteur ne le fait pas...

                                        Il reconnait (a demi mot) que certaines chaines sont ouvertement converti au Sarkosisme) je dirais que les médias en général le sont tous sans exception,,,,,converti au Sarkollande,,,

                                        Que se soit l’un ou l’autre, on nous bassine depuis quelques semaines les grands finalistes,,,,c’est ce qui s’appel vendre la peau de l’ours,,,,,BFM est vendu comme les autres,,,,le vote utile est comme je l’ai lu sur un autre forum une escroquerie,,,,mais qui s’en soucis,,,,,,les francais sont des veaux ,,,,,,,,,et chaque fois que je discute avec quelqu’un,,,,il me dit qu’il est sur de la victoire de Sarko,,,,,,,

                                        ILs sont en passe de réussir leur coup, le lavage de cerveaux,,,,

                                        Nous sommes entouré ignare,,,,,,et contre ca,,,,,aucun vaccin,,,

                                         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès