• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Asselineau vaincu par KO, au tout début de la seconde reprise ! (partie (...)

Asselineau vaincu par KO, au tout début de la seconde reprise ! (partie 3)

François Asselineau doit absolument se resaisir.

Sinon, ce qui vient de lui arriver : sa mise à l'écart dans la course à l'Élysée dès le stade des parrainages — et de main de maître d'ailleurs, puisque personne en France n'a pipé mot sur ce qui est en fait une manipulation contre la démocratie — recommencera sans aucun doute en 2027. Et ce dès le début du prochain quinquennat avec la reprise de cette mise au placard, parfaitement organisée, de celui qui dérange. Quoi de plus normal finalement, si l'on se place du point de vue du système mondialiste, puisque ce dernier a pris le contrôle de la France, et qu'il entend aller jusqu'au bout de son plan diabolique : la disparition pure et simple de notre pays et la mise en esclavage du peuple français, ces prétendus « gaulois réfractaires », ces « gens qui ne sont rien », etc. Mais l'intéressé, celui dont le discours dérange, en est-il capable ? Et lui-même veut-il vraiment changer de stratégie ?

C'est ce que nous allons voir dans cette troisième et dernière partie. Et ce en lui proposant rien de moins qu'une feuille de route.

À moins que ce changement ne soit à attendre non pas de François Asselineau qui persisterait dans l'erreur — par incompétence ou bien par entêtement ? — mais des autres formations politiques, qui, tout comme l'UPR promeuvent elles aussi la triple sortie pour la France (UE, euro et OTAN).

Car, et pour reprendre une formule restée célébre depuis la campagne présidentielle de 1974, l'UPR n'a pas le monopole de la triple sortie. En aucun cas.

Dans les deux parties précédentes (partie 1 et partie 2), j'ai tenté de montrer que François Asselineau (FA) était victime d'une mise au placard en règle — ce qui est une évidence déjà pour lui, mais également pour qui s'intéresse aux idées qu'il défend, depuis 2007, année où il fonda l'UPR, avec comme préalable la nécessaire triple sortie pour la France : de l'UE, de l'euro et de l'OTAN. 

J'ai rappelé qu'étant le premier concerné, il avait très tôt perçu cette volonté de mettre sa parole sous le boisseau, mais qu'hélas n'adaptant pas sa stratégie politique précisément pour sinon contrecarrer cette mise au silence, du moins la réduire — alors qu'il pourrait le faire — il avait donc une grande responsabilité dans ce qui vient de lui arriver tout récemment : son élimination — par KO, car probablement inattendue pour lui, je veux bien le croire — dès le stade des parrainages.

Dit autrement s'il avait été un peu plus malin — et je pèse mes mots — ou bien à l'écoute de certains, ce qui revient au même, c'est-à-dire ceux de son premier cercle et ou de son entourage immédiat — on ne peut croire en effet que personne ne lui aurait soufflé ce qui va être exposé plus loin — il aurait pu anticiper voire se protéger de ce qui vient de lui arriver, et qui est en fait un coup bas. Un de plus. D'autant que d'autres coup bas s'ensuivront.

Oui, d'autant plus responsable, que même avec les 500 parrainages dans la musette, FA n'aurait obtenu qu'un score médiocre : 2% des voix au grand maximum. Ou bien 500 000 suffrages ? (N.B. : 330 000 en 2017). Qui oserait prétendre qu'en étant qualifié il eût pu faire mieux que cela au soir du premier tour, le 10 avril 2022 ?

Un homme politique doit aussi savoir rendre des comptes : au moins à la fraction du corps électoral qui le soutient et ou vote pour lui. Et aussi savoir écouter. Pour ne pas dire se remettre en cause. Ces principes rappelés peuvent ne pas plaire à certains, mais c'est comme ça. Surtout lorsqu'on a déjà quinze ans de vie politique derrière soi, depuis le 25 mars 2007, date de la création par l'intéressé de l'UPR (Union populaire républicaine), et que visiblement la mayonnaise ne prend pas.

Sinon, si l'on n'accepte pas de rendre des comptes, alors et comme s'exclame Jean Gabin dans le film Le Président. « quand on veut faire de la politique et qu’on a cette ambition-là, on ne prétend pas vouloir relever la France, on ouvre un bazar ! »

JPEG - 69 ko
Le Président du Conseil dénonçant les syndicats d’intérêts. https://www.youtube.com/watch?v=wNyiC4E6_6g

Dit autrement, les électeurs et ou adhérents de l'UPR veulent-ils que FA obtiennent 2 à 3% des voix en 2027 ? Et même s'il atteignait 5%, qu'est-ce que ça changerait ? Le second tour se ferait sans lui, donc ce serait la poursuite pour cinq ans de plus de la même politique de casse sociale, de casse des services publics à la française, de la vente à la découpe de la France, de la disparition de ce qui restera de son industrie et de l'appauvrissement continu de la France et des Français.

Combien de quinquennats faudra-t-il encore subir avant de pouvoir enfin changer de politique en France ?

Et en quoi cette question serait-elle interdite ? En quoi serait-il inconvenant de remettre en cause la stratégie d'un dirigeant politique, compétent par ailleurs, et par surcroît disposant des qualités propres à ce qu'il est convenu d'appeler un homme d'État.... ?

D'autant que parmi les lecteurs, certains avancent l'argument suivant :

« Je suis convaincu depuis longtemps (2011) que François Asselineau ne veut pas être élu. Par diverses manœuvres, il sape lui-même méthodiquement toute possibilité de l’être. De nombreux témoignages en attestent. Il est trop intelligent pour que ce soit des erreurs. Il y en a beaucoup trop. De façon intéressante, il a lui-même accusé la famille Le Pen de jouer un double jeu et de ne pas vouloir occuper l’Élysée. 
Finalement, ses soutiens perdent leur temps en cherchant à l’aider à être élu. Sans doute leurs actions seraient-elles plus productives si elles étaient dirigées dans d’autres direction. »

Voilà une hypothèse intéressante : FA jouerait-il double jeu ? Même si je n'ai pas d'avis sur cette question, elle mérite d'être posée.

En tout cas, en vertu du débat citoyen je fais entendre ma voix, expose mon analyse de la situation, et fais montre de mon ressenti et même de mon exaspération, face à ce que je considère comme une faillite absolue sur le plan de la stratégie.

D'autant plus qu'il y a des gens remarquables qui ont quitté l'UPR. Et ce bien avant la crise interne qui secoua le mouvement en 2020. Peut-être faudrait-il également se poser la question de savoir pourquoi : oui pourquoi après quinze ans, FA apparaît toujours seul à l'UPR ?

En d'autres termes : comme si les gens qui ont une certaine épaisseur, autrement dit des pointures, ne restaient pas à l'UPR. Pourquoi ?

Qu'est-ce qui cloche ?

Et cette question doit selon moi être posée non pas à la cantonnade, mais précisément à la formation politique qui est dans le vrai s'agissant du diagnostic et de la conduite à tenir pour sauver la France, mais au-dessous, très au-dessous de sa mission politique.

Même si l'on peut comprendre qu'un tel questionnement puisse incommoder certains, il me semble néanmoins qu'il mérite d'être mis sur la place publique : dans le cadre du débat citoyen.

Personnellement, j'observe l'attitude de FA depuis 2013, date à laquelle j'ai eu vent de l'UPR, de ce qu'était son diagnostic sur la France et de ce qu'il convenait de faire pour sortir le pays de cette infernale descente aux enfers. Et ce qui n'était au début que des impressions semble avec le temps se confirmer : FA est dans une logique qui ne mènera à rien. Or les considérations s'agissant de l'avenir de tel homme politique français, et quand bien même serait-il sorti vice-major de l'ENA sont secondaires par rapport aux enjeux.

Et pour mettre les points sur les i, si François Asselineau, un homme compétent disposant de qualités indéniables, n'est pas capable, ou bien ne veut pas faire ce qui paraît indispensable pour parvenir au pouvoir, eh bien il faut le dire. Et peu importe que cela indispose quelques-uns de ses inconditionnels. L'avenir du pays passant avant toute considération personnelle et ou l'avenir de ce monsieur.

Maintenant abordons cette autre question importante :

Admettons comme vraisemblable l'affirmation selon laquelle François Asselineau aurait proposé des alliances et qu'elles auraient toutes été refusées. C'est la version (officielle ?) qui circule à l'UPR et qui est rapportée en permanence.

Eh bien, il y a un moyen de vérifier cette hypothèse, et ce de manière expérimentale : sur le terrain. Tout en faisant avancer notre affaire : sauver la France

Je vais donc proposer ici une méthode ; une feuille de route si l'on préfère. Et si FA ne devait pas aller dans ce sens — et dans les tout prochains mois, SVP ! — eh bien la preuve serait faite qu'il a d'autres buts. Et que l'avenir du pays n'est pas sa priorité : quoi qu'il puisse prétendre.

LA SOLUTION ?

Que l'on veuille bien me permettre d'enfiler quelques instants les habits du Président fondateur de l'UPR. (Je les lui rendrai dans quelques minutes, c'est promis).

Et ce pour employer le style direct.

Comme je sais pertinament que tout sera fait pour me neutraliser : la doxa officielle en France étant le maintien de notre pays dans l'UE, dans l'euro et dans l'Otan. Et comme mon adversaire — en fait le pouvoir établi — va continuer comme il l’a fait jusqu'à présent, je vais adopter désormais une attitude résolument positive et ambitieuse en m'inspirant de l'Histoire contemporaine. Je vais donc passer à l'offensive.

Comme je n'ignore pas que d'autres formations politiques que l'UPR, sont également pour la triple sortie, je vais leur lancer une invitation par lettre, et leur expliquer que :

Mon objectif est de parvenir, avec elles, à un accord sur un programme commun de gouvernement passant obligatoirement par la triple sortie. Et donc d'unir nos forces précisément sur cette base, afin d'optimiser nos chances de sauver la France. Tous ensemble.
Je précise que l'heure étant grave, je m'inscris résolument dans un esprit d’ouverture, lequel esprit entrainera chez moi des concessions, indispensables pour espérer aboutir.

Quels seront les destinataires de cette lettre d'invitation ? 

Le Parti de la démondialisation (Pardem) https://www.pardem.org

Le Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) : https://www.initiative-communiste.fr/prcf-presentation/

Solidarité et Progrès (S&P) https://solidariteetprogres.fr/

La République souveraine (RS) https://www.republique-souveraine.fr/

Le Parti ouvrier indépendant démocratique (POID) https://poid.fr

Et a priori personne d'autre.

Les invitations lancées, nul doute dans mon esprit que chacune desdites formations répondra « présente », et que ses dirigeants n'auront pas besoin de venir à la table des négociations, les mains en l'air avec une Kalachnikov dans le dos. Non ! Eux-mêmes, de vrais responsables politiques au sens noble du terme, sauront répondre « oui », et viendront même avec espoir, pour ne pas dire avec enthousiasme pour engager le débat sur lesdites bases qui viennent d'être rappelées.

Remarque :

Bien entendu et pour le cas, hautement improbable, où personne ne répondrait à cet appel, ou bien ferait la fine bouche pour faire capoter cette affaire in utero, ce qui reviendrait au même, eh bien je rendrais publique ma lettre mais aussi les refus et autres réactions malsaines, afin d'informer et de prendre à témoin l'opinion publique. Ceci étant un cas extrême, j'en conviens, mais que je n'ose même pas imaginer comme vraisemblable : tant j'estime la haute valeur de mes correspondants.
 

Mais a priori, et dussé-je en décevoir certains, je n'adresserai pas cette lettre d'invitation à Florian Philippot (FP), le fondateur du parti Les Patriotes, et ce pour deux raisons :

D'une part, le fait d'être allé fricoter avec le Front national (FN) pendant quelques années est pour moi un péché sinon mortel du moins très grave. Le temps de l'absolution n'étant pas encore venu, il sera mis à l'écart des négociations. Sauf, bien sûr, si l'on arrivait à me convaincre que cette mise à l'écart serait une erreur.

Mais surtout, et d’autre part, parce que je crains (pour ne pas dire : « je sais ») que le PRCF et peut-être aussi le Pardem pourraient refuser de venir s'asseoir à la table des négociations dans le cas ou FP serait également invité. Or, entre la présence de FP à la table des négociations et celle des dirigeants du Pardem et ou du PRCF, eh bien je n'hésite pas : je choisis ces derniers.

Une fois les négociations abouties, parce qu'il y aura accord — bien évidemment ! — le programme commun de gouvernement sera signé par les parties qui auront négocié, devenues de fait les parties signataires.

Et ce n'est qu'une fois cette étape franchie, que la question d'inviter ou non FP à venir secondairement le signer (donc sans avoir participé aux négociations) sera envisagée avec les parties signataires. En outre, au-delà du fondateur du parti Les Patriotes, on ne peut écarter l'hypothèse selon laquelle cette plateforme gouvernementale donnerait des idées à certains, pour venir la signer secondairement : je pense notamment à Nicolas Dupont-Aignan pour Debout la France (DLF). Mais ce serait leur affaire.

Date de l'envoi de la lettre : au plus tard en septembre 2022.

Pourquoi cette date ?

Car on ne va pas laisser imposer au pays un quinquennat de plus au sein de cette prison des peuples qu'est l'UE, en restant inertes. Une UE qui est l'instrument des mondialistes, c'est-à-dire le monde de Davos, l'État profond américain, le club du Bilderberg et autres membres de l'oligarchie mondialiste. Il faut donc agir vite afin de préparer l'avenir : c'est-à-dire l'alternance. Donc sans attendre. Et l'avenir, ce sera la présidentielle de 2027 qu'il faut préparer dès maintenant, mais avec entre-temps les différents rendez-vous électoraux qui surviendront lors du quinquennat qui va commencer.

Une fois l’accord signé (probablement après quelques semaines — quelques mois ? — une conférence de presse sera organisée. Et peu importe que les médias dominants y assistent ou pas — ils seront de toute façon invités. Et l’on sait qu’ils avaient boudé, il y a quelques mois, la déclaration solennelle de candidature de FA accompagnée de la présentation de son programme. Tout sera enregistré et diffusé par Internet. Et c’est-là que les réseaux sociaux inévitablement joueront un rôle. Sans parler du bouche à oreille. Ni, bien évidemment, les différentes formations politiques signataires et leurs réseaux respectifs.

Car l'annonce officielle d'une telle plateforme gouvernementale sera un événement. Un grand événement dans la vie politique française. Lequel aura plusieurs conséquences :

L'espoir renaîtra au sein du pays : enfin il y aura une confrontation projet contre projet de société (comme du temps des années 1970 avec ce qui fut l'union de la gauche).

Ensuite, les couleurs des formations politiques suivantes (LFI et PCF), pour ne pas parler de EELV, voire du PS, pâliront singulièrement. Et ce dès les premiers rendez-vous électoraux : au profit de la toute jeune union politique pour la triple sortie. En effet ces formations se trouveront quelque peu bousculées par au moins deux formations politiques situées bien plus à gauche qu'elles : le Pardem et le PRCF. Excusez du peu !

Une dynamique positive, donc à terme gagnante, sera enclenchée en France : enfin ! Sans parler de nombre d'intellectuels qui pour certains, que je ne nommerais pas ici, ne resterons pas inertes. La vie politique française aura complètement changé. L'espoir aura changé de camp. Et, question collecte de parrainages, toutes ces équipes travailleront ensemble.

On imagine déjà les meetings politiques avec à la tribune tous ces dirigeants signataires...

Mais, et je le répète, la date de cette invitation à venir négocier un accord devra se situer dès la rentrée de 2022. On ne va pas attendre la Saint-Glinglin pour ce faire !

Ce qui veut dire qu'une fois l'Union politique créée sur la base de la triple sortie, eh bien mois après mois, élection après élection, la dynamique gagnante pour 2027 se mettra en place.

Mais :

Dans l'hypothèse où FA n'irait pas dans cette logique — autrement dit en septembre 2022 il n'écrit pas cette lettre aux partis concernés — eh bien, déjà pour ceux qui, comme votre serviteur, en sont à se poser des questions sur le Président fondateur de l'UPR les choses seront alors très claires, et même limpides : l'UPR ainsi dirigée par FA est une impasse.

Mais rien n'empêcherait les autres, le PRCF et le Pardem de faire ensemble, voire avec S&P, ce que je propose à l'UPR de faire. Et même — pourquoi pas  ?— d'inviter FA àvenir s'asseoir à la table des négociations. Et là aussi d'annoncer au grand jour ceux qui voudraient saboter un tel processus. En somme, tout ça pourrait être une épreuve de vérité.

Ajoutons pour finir que cette seconde hypothèse ( Pardem et PRCF ?) n'en serait pas à sa première, puisque l'on sait que le Pardem s'était inscrit dans une telle logique lors de son université d'automne en 2012 : un nouveau CNR est-il possible ?

Autrement dit c'est alors que les masques pourraient tomber. Tous les masques ? Probablement pas, il y a parmi les formations politiques favorables à la triple sortie des gens responsables. Gageons que le plus grand nombre saura être au rendez-vous de l'Histoire : parce que le bon sens l'emportera..

CONCLUSION
Je viens une nouvelle fois d'exposer ce qui me semble être la voie raisonnable pour aboutir : l'union des quelques formations politiques qui ouvertement sont pour la triple sortie.
Je plaide pour cela depuis 2015 du côté de l'UPR. Jusqu'ici en vain. En vain, certes, mais pour le moment les faits me donnent raison : Asselineau ne parvient pas à percer ce mur infranchissable que lui dresse le système oligarchique. Au nom de quoi y arriverait-il à l'avenir ?
Il me semble que la voie que je propose, celle de l'union des forces qui ont en commun la volonté de libérer la France, avec comme préalable la triple sortie est celle du salut pour le pays.
Je viens de proposer une feuille de route. Laquelle est urgente à mes yeux.
Maintenant si quelqu'un a mieux à proposer, eh bien qu'il le dise. Ou mieux qu'il l'écrive. En tout cas et jusqu’à preuve du contraire, la poursuite pour l’UPR de la stratégie actuelle ne peut mener à rien. Mais il ne tient qu'à son président de lancer cette affaire en reprenant la balle au bond.
Quant aux autres formations politiques concernées par la triple sortie, eh bien en cas de défaut de l'UPR qu'elles s'activent de leur côté. Et vite !

_________________

À noter la vidéo N°4 de la contre-campagne de François Asselineau

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 25 mars 08:33

    Bonjour aux lecteurs,

    Même si je ne réponds pas aux commentaires, je les lis avec attention et en remercie leurs auteurs.

    Bien cordialement.

    Thierry Saladin


    • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 09:25

      @Thierry SALADIN
      Même si je ne réponds pas aux commentaires, je les lis avec attention et en remercie leurs auteurs.


      Je n’en crois rien.
      1/ Nous vous avons déjà expliqué que les Partis révolutionnaires ne veulent pas de sortie légale par l’article 50, ils attendent la révolution (PRCF & Pardem).
      Ils refusent toute alliance avec l’UPR.

      2/ Et « les souverainistes » genre Dupont Aignan (Young Leader), ne sont pas d’accord non plus avec la sortie par l’article 50. Programme de Dupont Aignan 2022 pour l’Europe : EUROPE : REMPLACER L’UNION EUROPEENNE PAR UNE COMMUNAUTE DES NATIONS LIBRES ET DES PROJETS A LA CARTE

      Vous comprenez ce qui écrit ? Dupont Aignan veut « Une Autre Europe », sans dire comment il va obtenir ce résultat ? Comme tous ceux qui promettent « Une Autre Europe ». Il ne s’agit donc pas de sortie, mais de faire patienter les mécontents depuis plus de 30 ans.

      L’UPR ne peut pas s’allier avec des Partis qui n’ont pas la triple sortie légale à leur programme, ce n’est pas compliqué à comprendre !!
      Il n’y a pas plus sourds que ceux qui ne veulent rien entendre, ni comprendre.
      Mais vous faites 3 articles diffamatoires pour répéter les mêmes âneries.


    • yakafokon 26 mars 08:09

      @Thierry SALADIN
      Bonjour.
      La seule manière de modifier l’Union Européenne, est de la quitter en se servant des articles de la Constitution Européenne qui le permettent ( avec l’article 50 pour quitter l’Union Européenne, et l’article 13 pour quitter l’OTAN ).
      Or, tous les candidats qui de bonne foi veulent modifier les règlements européens, n’ont pas encore compris qu’ils ne peuvent le faire, puisque cette Constitution Européenne a été soigneusement concoctée par les Etats-Unis pour que ce soit impossible ( pourquoi les esclaves auraient-ils le droit de changer les lois ? ).
      Seule une sortie de l’Union Européenne, et surtout de l’OTAN, permettra à la France de recouvrer son indépendance, en faisant comme les britanniques !
      Si nous étions indépendants, nous n’aurions certainement pas eu la guerre en Ukraine car l’Union Européenne ( qui n’a jamais existé ) se serait auto-détruite, chaque pays retrouvant son indépendance, et les Etats-Unis auraient été privés d’esclaves pour mourir à la place des boys américains !
      Les Etats-Unis n’ont jamais voulu faire la guerre à la Russie, avec laquelle ils font du business. Ce qu’ils veulent c’est que nous la fassions à leur place, de façon à nous fâcher définitivement avec Moscou.
      Une confédération économique ( voire de défense ) allant de la Bretagne jusqu’à la frontière chinoise, signerait la fin de l’hégémonie des Etats-Unis sur le monde !
      En tant que français, je n’ai aucun moyen d’empêcher une guerre totale entre les Etats-Unis et la Russie, mais je ne vois pas pour quelle raison obscure la France devrait y participer ! Ils veulent attaquer la Russie ? Qu’ils y aillent !
      De plus je n’ai rien à reprocher à la Russie, ce pays qui nous a délivré du nazisme, au prix de la mort de 14.000.000 de ses soldats, et avec lequel nous avions des liens commerciaux importants, avant que Washington vienne foutre la merde en Ukraine ( eh oui, le putsch du Maïdan c’est eux ) !


    • samy Levrai samy Levrai 25 mars 08:50

      L’UPR est interdite de médias depuis sa création, ce n’est pas dogmatique, ce n’est pas anti démocratique, c’est juste la faute de l’UPR qui devrait se prostituer comme tous les autres partis...


      • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 25 mars 10:06

        @samy Levrai

        ".../...c’est juste la faute de l’UPR qui devrait se prostituer comme tous les autres partis.../...

        « 

        Bonjour Sammy »

        Ce n’est pas ce que dit Thierry Saladin.

        Il y a des raisons objectives à la stagnation électorale et militante de l’UPR, qui ne se limitent pas à la censure des médias.
        Si on veut avancer, il faut s’appliquer à les comprendre, y compris en écoutant nos adversaires mais d’abord en écoutant les militants et les adhérents auxquels une réelle marge d’initiative doit être laissée dans le choix des modalités et dans l’organisation de la bataille politique, là où ils se trouvent , un espace et un environnement qu’ils connaissent mieux que quiconque.

        Juste une observation :

        En dehors du site internet de l’UPR, les outils utilisés presque exclusivement pour faire entendre et faire connaître les propositions de l’UPR, les actions et les initiatives de l’UPR, les candidats de l’UPR, sont les réseaux sociaux. (Facebook, Twitter etc)

        Je pense que c’est une erreur qui a de lourdes conséquences.

        Les militants ont besoin de tracts qui collent à l’actualité.

        Ils ont besoin de petits opuscules et de livres bien charpentés traitant de tous les dossiers brûlants ou simplement pertinents, avec des repères et un argumentaire appropriés pour bien se faire comprendre du public le plus large. LUPR a tous les outils pour ; je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas fait alors même que cela pourrait rapporter des sous pour financer la bataille politique ? C’est vrai qu’au départ, ça commence par coûter de l’argent. Mais celui-là, au moins, on est sûr qu’il sert à quelque chose. Pas comme l’opération organisée à Londres pour fêter le Brexit qui a été décidée par qui, qui a coûté quoi, et qui a rapporté quoi ?

        Le militant, l’adhérent de base, le sympathisant, ce n’est pas sa petite personne qu’il met en avant, c’est ce en quoi il croit, et, en règle générale, il le fait bien même s’il se trompe parfois sur telle ou telle chose. L’erreur fait partie de la bataille militante. Il faut avoir loa sagesse de l’accepter. Ce sont les erreurs qui permettent de frayer le bon chemin et d’affiner les outils. Les erreurs ne sont pas l’apanage du militant de base. Tout le monde en fait , y compris les cadres et le président de l’organisation qui, eux aussi, ont besoin des échanges avec les militants de base pour comprendre ce qui ne fonctionne pas et pour rectifier le tir quand c’est nécessaire.

        De tels outils (les tracts, les livres, les affiches etc...) permettent aux militants quels qu’ils soient, de se doter d’une bonne caisse à outils, d’être opérationnels en toutes occasions, de prendre des initiatives...

        Autre petite observation : On est mal placé pour clamer qu’on veut défendre la langue française quand on se gargarise d’anglicismes à tout bout de champ, en parlant par exemple de « débunkage ». Je n’ai pas le temps ni l’envie de faire ça, mais le recensement de tels dérapages, (car ce sont des dérapages) serait particulièrement édifiant. Cela lui dit quoi, au prolétaire qui rentre du travail, le « débunkage » de ci ou de ça ?

        Une quatrième pour la route : Les militants ont besoin d’espaces de discussions et d’échanges, surtout quand ils sont isolés sur le terrain mais c’est vrai pour tout le monde, dans tous les coins, quelque soit le contexte et l’expérience des militants et des élus quand il y en a. C’est aux militants qu’il appartient de se saisir des outils mis à leur disposition et de les affûter comme il convient, voire de s’en passer s’ils ne servent à rien. Pour ça, il faut débattre le plus largement possible. Pourquoi des forums du type de ceux qui s’improvisent sur agoravox ne sont-ils pas organisés sur upr.fr et sur d’autres sites dédiés, ou favorisés à l’intention des adhérents, des militants, des sympathisants, des responsables locaux (de l’UPR) pour débattre de tout ce qui mérite de l’être ?...

        La bataille politique, ce n’est pas seulement rassembler des partisans derrière soi. C’est aussi organiser concrètement des actions, y compris avec des personnes ou des groupes avec lesquels on a des désaccords, pour soutenir telle ou telle lutte ou telle revendication, pour obtenir ensemble des résultats -même limités, même tout petits-, pour apprendre à coopérer par delà les différences de toutes sortes. IL ne suffit pas de dire que l’on se propose de transcender ces différences. Encore faudrait-il en faire la démonstration pratique.

        Au plan national, même si on n’est pas d’accord sur des choses essentielles avec tel ou tel parti et telle ou telle organisation (syndicale et autres) qui sont laissé embringuer dans l’européisme de bon aloi qui permet d’accéder aux médias, il y a toutes sortes d’espaces où il est possible de coopérer parce qu’ils font partie du socle de nos valeurs communes, de notre histoire, de notre patrimoine,et que nos concitoyens y sont attachés, qu’ils soient convaincus de la nécessité de sortir de l’UE, de l’euro et de l’Otan ou qu’ils estiment préférable d’y rester compte tenu de ce qu’on leur raconte et des rares informations qui leur sont accessibles...

        C’est en travaillant avec eux à la satisfaction de revendications et d’ambitions communes qu’on les aidera à y voir plus clair, à repérer correctement les obstacles, à identifier correctement adversaires, amis, ennemis, alliés potentiels, points d’appuis avérés, pièges à éviter etc...et à se rassembler pour marquer et points et regarder l’avenir avec confiance, en aidant ainsi nos concitoyens à prendre conscience de la force formidable qu’ils représentent quand ils travaillent ensemble au service d’un objectif commun.

        Cordialement

        GJ


      • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 10:16

        @cettegrenouille-là
        Si on veut avancer, il faut s’appliquer à les comprendre, y compris en écoutant nos adversaires

        Non, non, on regarde ce qui écrit dans les programmes, qui sont les engagements officiels des Partis politiques et de leurs candidats.

        Soit on y trouve la triple sortie légale.
        Soit on ne l’y trouve pas.

        Sinon, merci pour vos bons conseils.


      • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 25 mars 11:00

        @cettegrenouille-là

        Je note qu’au moins un des lecteurs estime que ce que j’ai écrit là n’est pas intéressant, vu qu’il m’a gentiment accordé une petite étoile jaune.

        Je lui serais extrêmement reconnaissant de bien vouloir préciser quelles choses autrement plus intéressantes retiennent son attention, en particulier celles qui touchent au pilotage adéquat du projet politique de sortir de l’UE, de l’euro et de l’Otan qui sont au coeur des préoccupations de la plupart des autres lecteurs qui s’intéressent à cet article.

        Merci d’avance.


      • PascalDemoriane 25 mars 11:29

        @cettegrenouille-là
        oui ! mille fois oui ! Merci !
        « Les militants ont besoin d’espaces de discussions et d’échanges, surtout quand ils sont isolés sur le terrain mais c’est vrai pour tout le monde, dans tous les coins, quelque soit le contexte et l’expérience des militants et des élus quand il y en a. »

        Et oui, et Non ! les rézosocios ne sont pas des lieux adéquats. Il faut un réseau privé protégé sur un serveur propriétaire. Ne pas mélanger collaboration et communication !
        Nous n’avons jamais été autant communicants (et encore...) et aussi peu collaborant. Cet article d’ailleurs en trois volets est un exemple d’une confusion des genres. Si à l’UPR on se met à débattre entre adhérents sur AVox, c’est bien qu’il y a un problème de fond, pas de réelle collaboration.
        Toujours le problème du « Nous » !


      • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 12:14

        @PascalDemoriane
        @cettegrenouille-là
        oui ! mille fois oui ! Merci !
        « Les militants ont besoin d’espaces de discussions et d’échanges, surtout quand ils sont isolés sur le terrain mais c’est vrai pour tout le monde, dans tous les coins, quelque soit le contexte et l’expérience des militants et des élus quand il y en a. »

        Il y en a qui nous prennent vraiment pour des cons !

        A l’UPR, il y a des réunions d’adhérents dans les départements.
        Et nous sommes en lien par téléphone et par mails avec nos responsables.
        C’est quoi ces remarques à la noix ?


      • Durand Durand 25 mars 13:56

        @Captain Marlo

        « 

        Non, non, on regarde ce qui écrit dans les programmes, qui sont les engagements officiels des Partis politiques et de leurs candidats.

        Soit on y trouve la triple sortie légale.
        Soit on ne l’y trouve pas. »


        Si L’UPR ne retrouve pas, à la virgule près, l’intégralité du programme de L’UPR dans le programme des autres partis, toute alliance est impossible ! 


        Voila ce que L’UPR appelle son ”ouverture à toute alliance !... ^^


        Merci pour cet aveu, franc et sans ambiguïté !


        ..





      • samy Levrai samy Levrai 25 mars 14:36

        @Durand
        On est souverain ou on ne l’est pas, on ne peut l’être un petit peu ( c’est comme être enceint ), les calculs médiocres de politichiens euro atlantiste on en a plus que soupé .
        Pour que cela soit clair , soit c’est annoncé dans le programme, soit c’est une arnaque comme nous en avons vu des dizaines au cours des dernières décennies. 


      • Durand Durand 25 mars 16:16

        @samy Levrai

        Il vous échappe qu’un programme d’alliance entre plusieurs mouvements politiques s’écrit à plusieurs mains et doit donc s’en tenir à l’essentiel et en l’occurrence, le frexit... Vous ne pouvez à la fois vous dire prêts à faire des alliances et imposer FA comme leader et la totalité de son programme actuel... Vous le savez pertinemment et vous continuez à nous servir des ersatz d’arguments que plus personne ne gobe.

        Vous êtes définitivement seuls et en réalité, vous avez déjà disparu des écrans et vos derniers soubresauts sont pathétiques... 

        RIP !

        PS : merci de nous laisser une adresse pour faire porter des fleurs.

        ..


      • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 17:48

        @Durand
        Si L’UPR ne retrouve pas, à la virgule près, l’intégralité du programme de L’UPR dans le programme des autres partis, toute alliance est impossible ! 

        Je n’ai jamais parlé de l’intégralité du programme.
        Je parle d’une phrase, qui conditionne la souveraineté.
        Vous êtes d’une mauvaise foi insigne.


      • Durand Durand 25 mars 18:31

        @Captain Marlo

        Savez-vous si les quelques leaders souverainistes seraient prêts à écrire un programme commun avec L’UPR avec comme point central un référendum sur le frexit ?... Non, bien sûr, car vous ne le leur avez jamais rien proposer d’autre que de s’inscrire à L’UPR en guise d’alliance...

        Ce qui vous intéresse, ce n’est pas l’avenir de la France mais l’avenir de L’UPR et de son président et pour cela, vous être prêts à trahir les intérêts de la France.

        Je ne vous méprise pas car on ne méprise pas les morts...

        RIP !

        ..


      • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 20:26

        @Durand
        Savez-vous si les quelques leaders souverainistes seraient prêts à écrire un programme commun avec L’UPR avec comme point central un référendum sur le frexit ?... Non, bien sûr, car vous ne le leur avez jamais rien proposer d’autre que de s’inscrire à L’UPR en guise d’alliance...

        Depuis le début, l’UPR prend comme modèle le CNR, qui est une alliance provisoire. Une alliance n’est pas une fusion. L’UPR n’a jamais demandé aux Partis souverainistes d’adhérer à l’UPR. D’où sortez-vous cette idée saugrenue ?

        Lors du Brexit, l’UPR a organisé une fête, avec de nombreux invités. Voici le compte rendu de la soirée, et la déclaration d’Asselineau à partir de 5 minutes de la vidéo.
        Asselineau n’a pas dit :
        « J’invite toutes les personnes présentes à rejoindre l’UPR ».
        « Il faut s’unir sur le programme de l’UPR. »

        Il dit ceci : « l’espoir que l’on puisse se rassembler sur l’essentiel, l’essentiel étant le plus grand dénominateur commun, la souveraineté et l’indépendance de la France »
        Et l’essentiel pour la souveraineté, c’est d’être d’accord sur la triple sortie légale. Mais c’est peut-être sur cette question que vous n’êtes pas d’accord ??


      • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 20:31

        @Durand
        . Vous ne pouvez à la fois vous dire prêts à faire des alliances et imposer FA comme leader et la totalité de son programme actuel..

        Vous prenez le problème à l’envers. Pour discuter d’un programme, il faut être d’accord au moins sur le dénominateur commun : la triple sortie légale.

        Ensuite on discute du programme. Quels sont les Partis politiques qui sont d’accord pour mettre la triple sortie légale dans leur programme ? Aucun.

        Et vous, vous êtes d’accord ou pas sur la triple sortie l’égale ?
        A force de tourner en rond, on ne sait plus sur quoi vous êtes d’accord.


      • yakafokon 26 mars 09:21

        @Durand
        Quel intérêt y aurait-il pour l’UPR, à s’allier avec des partis qui ont la trouille de sortir de l’Union Européenne ( qui n’est ni une union, ni européenne ) et de l’OTAN, cette organisation criminelle qui ne défend que les intérêts des Etats-Unis ?
        Je n’en vois absolument aucun !
        Ce n’est pas une question d’ego, mais d’intelligence on ne peut plus basique !
        Modifier les dispositions de la Constitution Européenne sans en sortir, c’est tout simplement IMPOSSIBLE !
        Rappelez-vous, vous aviez refusé cette Constitution par référendum, mais vous avez été obligés de l’avaler de force par voie parlementaire, sous Sarkozy !
        Et si vous avez dû vous la farcir, c’est sur ordre des Etats-Unis ( toujours eux ).
        Et ce n’est pas sans raison ( quand on devient un esclave, on ferme sa gueule et on va se faire tuer, en Ukraine par exemple ).


      • Joséphine Joséphine 25 mars 08:59

        La mise à l’écart de ce candidat totalement anti-démocratique. J’ai toujours été très touchée par ces « petits » candidats, qui sont parfois bien plus grands que les vainqueurs, et j’admire leur combativité.


        • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 09:38

          @Joséphine
          ces « petits » candidats, qui sont parfois bien plus grands que les vainqueurs, et j’admire leur combativité.

          Merci Joséphine, mais vous voyez, même éliminé, Asselineau doit encore subir des malveillances et des diffamations.


        • Joséphine Joséphine 25 mars 09:48

          @Captain Marlo

          C’est jusqu’au bout ! Ils veulent anéantir tous ceux qui se dressent contre le système. Cela ne leur suffit pas de faire taire toutes voix dissidentes , ils les trainent dans la boue. Encore un crachat contre la démocratie. 


        • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 10:24

          @Joséphine
          Démocratie, parlons-en ! Le refus du résultat du référendum de 2005 a été pour moi le révélateur. La démocratie et les libertés publiques sont pour moi des valeurs que personne ne doit toucher. C’est donc à partir de la forfaiture de 2008 que j’ai commencé mes recherches sur la construction européenne.

          J’ai croisé la route de l’UPR 4 ans plus tard. Asselineau, bien plus au courant que moi, a complété les lacunes de mes recherches. Et puis il y a eu la Grèce en 2015 : « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » Junker. La messe est dite : il n’y a pas de démocratie dans l’UE.


        • Joséphine Joséphine 25 mars 12:30

          @Captain Marlo

          La construction européenne , il faudrait plutôt parler de la destruction de l’Europe. Nos nations ont été littéralement dépecées. Il est là le vrai sujet que les candidats devraient aborder, mais au lieu de ça ils brandissent tous le drapeau de la CEE. Je me désintéresse vraiment de cette campagne , nous connaissons tous l’issue tragique de ces élections toutes façons. J’admire ceux qui y croient encore....Des Fergus et bien d’autres qui voient déjà leur candidat en haut de l’affiche ! Y’aura rien de tout ça. 

          Y ’avait pas mal de gens d’Asselineau dans les manifs anti-passe, ils ont une vraie dimension humaine qu’on rencontre peu ailleurs. Y’a plus d’humains, y’a plus d’amour, y’a plus rien, et c’est vrai que dans ces manifs j’ai fait de belles rencontres. 


        • Yaurrick Yaurrick 25 mars 12:42

          @Joséphinea
          Vous faites bien de préciser ces petits candidats, car F. Asselineau n’est pas le seul à avoir été écarté du premier tour.
          Ce système de parrainages, dans l’état actuel, est une aberration.


        • Joséphine Joséphine 25 mars 17:43

          @Yaurrick

          De toutes façons quand ils ont leurs parrainages les « petits » candidats sont boudés par les médias. A l’instar de Jean Lassale qui a déclaré devant un journaliste médusé qu’il était un « candidat de merde ». Il a eu raison de dire ça , c’est vrai qu’ils sont traités comme de la merde et il n’y a aucune raison pour qu’ils soient traités comme tel. Ce sont des candidats comme les autres, au même titre que Macron qui devrait être traité lui aussi comme un simple candidat. 


        • Lynwec 25 mars 09:06

          Il y a longtemps que l’accord dont parle l’auteur aurait du être mis en œuvre, et il me semble effectivement qu’exclure une réserve de voix potentiellement conséquente (Philippot) sur la base du passé n’est pas très sérieux. L’horizon 2027 est bien lointain compte-tenu de la capacité destructive déjà observée depuis la création de l’UE, laquelle s’assurera encore plus de l’impossibilité d’un retour en arrière ( accidents, gardes à vue, mises au ban de la société...).

          Se mettre d’accord sur la triple sortie, les modalités de rédaction d’une nouvelle (et véritable) constitution (non rédigée par ceux qui en tireront profit, mais par exemple par une fraction du peuple tirée au sort) mise à l’épreuve du référendum, ainsi que des structures plus équilibrées et indépendantes les unes des autres du pouvoir, semble un bon début.


          • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 09:36

            @Lynwec
            qu’exclure une réserve de voix potentiellement conséquente (Philippot) sur la base du passé n’est pas très sérieux

            Il s’agit de programmes politiques, pas des personnes.
            « Se mettre d’accord sur la triple sortie », ben justement lisez les programmes pour vérifier si vous trouvez la phrase «  Triple sortie par l’article 50 et sortie de l’Otan l’article 13 du Traité de l’Atlantique nord ».

            C’est fou cette manie qu’on les Français de parler « de la psychologie » des hommes politiques, « de leur passé », toussa, toussa. Mais de ne jamais prendre le temps de lire leurs programmes politiques !et leurs professions de foi ! 

            Philippot vient de s’allier avec Dupont Aignan dont voici le programme pour l’Europe. Vous avez bien lu, ce n’est pas un programme pour la France, mais pour l’Europe ! « EUROPE : REMPLACER L’UNION EUROPEENNE PAR UNE COMMUNAUTÉ DES NATIONS LIBRES ET DES PROJETS A LA CARTE »



          • Lynwec 25 mars 09:41

            @Captain Marlo

            Je ne dis pas que Philippot (ou tout autre ) soit la panacée, je dis qu’un rassemblement réel (non exclusif mais fondé sur des points d’accord communément acceptés) est urgent, ne serait-ce que pour viser les législatives (et c’est déjà bien tard) car attendre 2027 (en se disant, lui,pas question, elle non plus...) pour bouger, revient à se dire :
            « Tiens, je freinerai une fois le parapet atteint, je veux vérifier s’il est aussi solide qu’on le dit... » Vous imaginez la suite...


          • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 10:11

            @Lynwec
            je dis qu’un rassemblement réel (non exclusif mais fondé sur des points d’accord communément acceptés) est urgent,

            Si c’est urgent, il fallait y penser avant et rejoindre l’ UPR !

            Quels points d’accord « communément acceptés » ??
            Allez-y, lisez les programmes et dites nous quels sont les points en commun. 
            S’unir avec des Partis politiques qui ont des programmes différents ou divergents, ne fera qu’ouvrir des conflits sans fin et la paralysie d’un gouvernement.
            C’est ce que vous voulez ?

            PS : Quand vous voulez sortir d’un Traité, en Droit international, vous utilisez la clause de sortie de ce Traité. C’est ce qui légal et évite les conflits.

            Nous avons assez de problèmes à régler en France, sans avoir des conflits avec les autres pays signataires, la Cour européenne de Justice et autres Institutions qui ne manqueraient pas d’envenimer la situation.

            Pourquoi refusent -ils la triple sortie l’égale ?
            Posez leur la question à eux, pas à l’UPR !


          • Lynwec 25 mars 10:20

            @Captain Marlo

            Je ne suis pas encarté, je ne l’ai jamais été, j’ai cependant voté UPR chaque fois que cela a été possible, m’abstenant face aux choix de dupes, du genre réforme des institutions de l’UE (renégociation des traités !!! le truc impossible à réaliser).

            Je ne dis pas qu’actuellement les points communément acceptés existent, je dis qu’il faudrait urgemment les rechercher ;ce qui supposerait un effort de conciliation de la part de tous.


          • leypanou 25 mars 10:23

            @Captain Marlo 09:36
            mais en attendant, NDA a ses 500 signatures, l’UPR non ; NDA peut dire ce qu’il a à dire pendant avant les élections à la télé, etc,, l’UPR non.
            Le Français lambda n’en a que faire de la triple sortie par l’article 50 car il ne sait pas que la flambée du prix de l’énergie est liée entre autres à l’appartenance à l’UE.
            On va avoir une flambée des prix des denrées alimentaires (cf « de la ferme à la fourchette »), pareil.
            Bref, continuez à marteler la triple sortie et l’article 50.


          • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 10:32

            @Lynwec
            Je ne dis pas qu’actuellement les points communément acceptés existent, je dis qu’il faudrait urgemment les rechercher ;ce qui supposerait un effort de conciliation de la part de tous.

            J’ai bien compris, mais ce n’est pas à l’UPR qu’il faut s’adresser.
            L’UPR est d’accord pour des alliances sur la base de la triple sortie légale.
            Comment faire, sinon, pour retrouver la souveraineté ?

            Tous les Partis « souverainistes » ont des comptes Facebook ou Twitter. Allez leur demander pourquoi ils n’ont pas la triple sortie légale dans leurs programmes ?

            Sinon, vous voulez faire une alliance à partir de quoi ?
            De la couleur des rideaux à mettre à Matignon ?


          • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 11:35

            @leypanou
            mais en attendant, NDA a ses 500 signatures, l’UPR non ; NDA peut dire ce qu’il a à dire pendant avant les élections à la télé, etc,, l’UPR non.

            Evidemment qu’il a eu les 500 signatures, il est pro européen comme tous les autres ! Résoudre les problèmes des Français passe par la souveraineté.
            Mais qui l’explique aux Français ? Personne, à part Asselineau et son programme, qui ne parle que des problèmes des Français. 
            .
            A l’ UPR, nous savons très bien ce qu’il faut faire pour passer dans les médias.
            Il faut s’aligner sur les Traités, et dire :
            que l’avenir ne peut se concevoir que dans l’UE.
            mais qu’il faudrait peut-être Une Autre Europe... ?
            qu’en sortir, c’est devenir la Corée du nord !
            que la mondialisation c’est super !
            et le protectionnisme, c’est caca boudin.
            que la souveraineté est une idée d’extrême-droite.
            que l’Otan, c’est la paix en Europe et notre sécurité.
            que Poutine est un fou et un dictateur.
            qu’il faut plein de sanctions envers la Russie.
            que la France ne doit sortir de rien du tout et-renforcer-l’union-des pays- européens.
            Et peut-être « une armée européenne », ça c’est bien aussi. Macron le martèle constamment, ça doit plaire aux électeurs et aux médias, ça mange pas de pain.

            Bref, il faut dire toutes les conneries que vous entendez depuis plus de 30 ans de la part des candidats pro européens, qui nous ont emmenés dans le mur.


          • Lynwec 25 mars 11:41

            @Captain Marlo

            NDA Young leader, ceci explique cela...
            Démocratie, qu’ils disaient, déjà que ce n’en a jamais été une...


          • yakafokon 26 mars 09:32

            @leypanou
            Et vous, êtes-vous d’accord pour aller vous faire tuer en Ukraine, parce-que vous appartenez à l’Union Européenne, donc à l’OTAN ?
            Si vous croyez que les Etats-Unis vont risquer la vie d’un seul soldat pour défendre les nazis ukrainiens du bataillon Azov, vous rêvez tout éveillé !
            Mais pourtant vous devrez y aller à leur place, les esclaves sont faits pour ça !


          • bluerider bluerider 26 mars 11:52

            @Lynwec > Kuzmanovic ? NDA ? Gastaud ? Nikonoff ? Cheminade ? d’autres ? Si Philippot rejoint une plateforme de reflexion, alors il faut une forme de gauche avec lui au même moment.


          • Captain Marlo Captain Marlo 27 mars 18:55

            @bluerider
            Kuzmanovic ? NDA ? Gastaud ? Nikonoff ? Cheminade ? d’autres ? Si Philippot rejoint une plateforme de reflexion,

            Bonne question !
            Mais à eux, personne ne demande pourquoi ils ne s’allient pas ?
            C’est seulement à l’ UPR qu’on pose la question.
            Comme si l’UPR était opposée à des alliances et que tous les autres étaient favorables à des alliances sur n’importe quelle base.


          • sylvain sylvain 25 mars 09:21

            asselineau me fait penser a melenchon par certains aspects .

            sa personnalité trop forte et intransigeante lui empêche toute alliance, il ne saurait partager ni le discours, ni le pouvoir .Il a lui même limogé a peu près toute son équipe dirigeante quand elle l’a un peu critiqué .A ce niveau là, il est encore pire que meluche

            Il est en même temps indispensable a son parti, qui se désintégrerait sans lui, mais il est aussi son principal problème, un véritable repoussoir


            • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 09:54

              @sylvain

              asselineau me fait penser a melenchon par certains aspects .

              sa personnalité trop forte et intransigeante lui empêche toute alliance,

              Mais c’est bien sûr, il s’agit comme pour Poutine, de psychologie et d’égo !
              Il s’agit de programmes, et de la triple sortie légale dans les programmes des Partis dont parle l’auteur du billet. Qui est d’ailleurs exactement comme vous : il écoute les racontars des uns et des autres, mais il se garde bien d’aller vérifier dans les programmes ce qui est écrit. Trop fatiguant sans doute ??


            • Durand Durand 25 mars 11:28

              @Captain Marlo

              Une triple sortie tout aussi légale que celle proposée par L’UPR aurait pu être un point d’accord central d’une alliance souverainiste : il suffisait tout simplement d’accepter de se mettre d’accord pour programmer un référendum sur cette triple sortie, comme l’ont fait les Britanniques !...

              Oui mais voila, depuis 15 ans, FA repousse tout ce qui pourrait mettre en péril son leadership... 

              L’UPR, c’est 15 ans de campagne électorale pour porter FA au pouvoir, 15 ans d’impuissance et 15 ans d’hypocrisie concernant l’ouverture de L’UPR à une quelconque alliance. 

              Et vous, Captain Marlo, dans vos contorsions pathétiques à nier ces évidences, vous êtes la reine des hypocrites !

              ..


            • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 11:50

              @Durand
              il suffisait tout simplement d’accepter de se mettre d’accord pour programmer un référendum sur cette triple sortie, comme l’ont fait les Britanniques !...

              1/ Ce n’est pas le referendum qui a ouvert les négociations de sortie de la GB mais l’article 50 déposé par Theresa May.

              2/ Plusieurs candidats proposent le referendum. Philippot a obtenu que Dupont Aignan mette le referendum dans son programme.
              Et après, si la majorité des Français est d’accord, ils feront quoi ?

              3/ Comment Dupont Aignan va résoudre l’équation « UN EUROPE DES NATIONS » qui impose de rester dans l’UE et l’article 50 pour en sortir ??

              4/ Conclusion, vous chicanez sur la précision des programmes, mais c’est essentiel de dire aux électeurs comment on va faire concrètement.
              Asselineau a expliqué en détail et concrètement comment se passerait la sortie.
              Aux autres Partis politiques de le faire aussi.
              Posez leur la question !


            • PascalDemoriane 25 mars 11:59

              @Captain Marlo
              « de psychologie et d’égo ! »
              Oui, ok, mais à votre tour, camarade, ne psychologisez pas votre propre posture sous forme de caricature psycho-rigide ! Encore une fois, de la souplesse ne nuit pas. Vous fabriquez un « fondamentalisme asseliniste » intransigeant dont vous n’avez pas les moyens, qui vous vaut bien des railleries. On vous le dit, mais non...
              Les programmes ? oui bon, il n’ont jamais fait le mouvement de l’histoire. Faut une âme, de la connivence, du dialogue, des affects, des débats, des enthousiasmes, de l’écoute, bref du charisme, ni d’huitre ni de crocodile !.
              Voudriez qu’on vous fasse la cour, Madame, avec un programme ? signé devant notaire ? Bon, je dis çà pour détendre.


            • Durand Durand 25 mars 12:10

              @Captain Marlo

              « 1/ Ce n’est pas le referendum qui a ouvert les négociations de sortie de la GB mais l’article 50 déposé par Theresa May. »

              Certes, mais sans le référendum préalable, Theresa May ne l’aurait pas fait !... 

              Vous êtes bien la reine des hypocrites, c’est bien ce que vous venez encore de prouver !

              ..


            • Durand Durand 25 mars 12:16

              @Captain Marlo

              « 2/ Plusieurs candidats proposent le referendum. Philippot a obtenu que Dupont Aignan mette le referendum dans son programme.
              Et après, si la majorité des Français est d’accord, ils feront quoi ? »

              Ils lanceront la procédure de sortie par l’article 50, comme y a été contrainte Theresa May par le référendum britannique !

              Vous êtes bien la reine des hypocrites, c’est bien ce que vous venez encore de prouver !

              ..


            • Durand Durand 25 mars 12:21

              @Captain Marlo

              « 3/ Comment Dupont Aignan va résoudre l’équation « UN EUROPE DES NATIONS » qui impose de rester dans l’UE et l’article 50 pour en sortir ?? »

              Ça, c’est dans le programme de Dupont Aignan, pas dans le programme d’une possible alliance souverainiste que FA torpille depuis toujours.

              Vous êtes bien la reine des hypocrites, c’est bien ce que vous venez encore de prouver !

              ..



            • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 12:30

              @PascalDemoriane
              Encore une fois, de la souplesse ne nuit pas. Vous fabriquez un « fondamentalisme asseliniste » intransigeant dont vous n’avez pas les moyens, qui vous vaut bien des railleries.

              Très cher adepte des affects, et de l’écoute, on se croirait chez Mélenchon !
              Je vous rappelle qu l’émotionnel fait partie des techniques de manipulation des foules. Asselineau s’adresse à l’intelligence, pas au cerveau émotionnel.

              Sinon, expliquez-nous plutôt ce que vous proposez, qui soit « zen attitude » !!
              Un programme « de dialogue » enthousiasmant, par exemple....
              Un programme « de connivence », sans doute « printanier et fleuri » ?

              Allez, au boulot, la critique est facile, produire un programme qui mène à la souveraineté et à l’indépendance du pays, nécessite que vous vous appliquiez.
              Revenez -nous voir quand vous aurez pondu votre chef d’oeuvre charismatique !


            • samy Levrai samy Levrai 25 mars 12:30

              @Durand
              Tu n’as pas bien du lire le programme de NDA... il parle de désobéir et de renégocier et cela ne marche pas , il fera peut être un referendum de sortie.
              Pas de sortie de l’OTAN du tout...

              Rien de clair, beaucoup de flou, du pure young leader de la french american foundation... pour faire court, une arnaque euro atlantiste.


            • Durand Durand 25 mars 12:31

              @Captain Marlo

              « 4/ Conclusion, vous chicanez sur la précision des programmes, mais c’est essentiel de dire aux électeurs comment on va faire concrètement.
              Asselineau a expliqué en détail et concrètement comment se passerait la sortie.  »

              Je ne chicane pas, bien au contraire je vais droit au but...

               – encore une fois, je vous parle d’alliance et vous répondez « Programme UPR »... Vous fuyez dès qu’on vous parle d’alliance. Je crois que si l’opposition mondialiste avait voulu torpiller le frexit, elle n’aurait pas pu faire mieux qu’inventer L’UPR !

              Vous êtes bien la reine des hypocrites, c’est bien ce que vous venez définitivement de prouver !

              ..


            • samy Levrai samy Levrai 25 mars 12:34

              @Durand
              Es tu idiot ou bien n’as tu pas lu le programme NDA ?

              1. Retrouver une politique étrangère indépendante qui sert les seuls intérêts du pays.
              2. Reconstruire une Europe des nations de l’Atlantique à l’Oural sur la base de notre projet alternatif confédéral (voir la partie Affaires européennes) et bâtir avec la Russie un partenariat équilibré car nos intérêts sont communs et nos atouts sont complémentaires


              Pas de sortie ni de l’UE, ni de l’euro, ni de l’OTAN... 



            • Durand Durand 25 mars 12:42

              @samy Levrai

              Je m’en branle, du programme de NDA !... Ce n’est pas des programmes perdants de chaque parti souverainiste dont je parle mais du programme commun d’un rassemblement souverainiste gagnant dont vous n’avez jamais voulu. 

              L’UPR est comme le coyote qui a dépassé le bord de la falaise et qui court toujours...

              Nul doute qu’à l’école de l’hypocrisie qu’est devenue L’UPR, vous êtes le premier de la classe !... Avec votre attitude, vous ne sauverez même-pas la mémoire de votre défunt parti pour ce qu’il a apporté de bon dans le débat politique... 

              Bonne chute !

              ..


            • samy Levrai samy Levrai 25 mars 13:06

              @Durand
              Blablabla... as tu lu la charte de l’UPR ? il s’agit d’un union temporaire pour le FREXIT , l’UPR est un parti de rassemblement et n’en a jamais dévié, tu n’es qu’un hypocrite ou bien un couillon.


            • Durand Durand 25 mars 13:23

              @Captain Marlo

              « Asselineau a expliqué en détail et concrètement comment se passerait la sortie.
              Aux autres Partis politiques de le faire aussi.
              Posez leur la question ! »

              J’ai fait beaucoup mieux que ça... Dès 2013, alors que j’étais encore militant UPR, j’ai organisé, chez-moi, une rencontre avec Jacques Cheminade. Seulement deux autres militants de L’UPR sont venus... De la cellule UPR du Var, personne d’autre n’a voulu se déplacer... Le passe-temps principal de FA était de cracher sur tout le monde, alors vous crachiez, crachiez, crachiez... !

              Eh bien bon crash, maintenant !

              ..


            • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 17:52

              @Durand
              Ils lanceront la procédure de sortie par l’article 50, comme y a été contrainte Theresa May par le référendum britannique !

              Par Dupont Aignan qui veut une Europe des Nations ?


            • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 18:16

              @Durand
              Le passe-temps principal de FA était de cracher sur tout le monde, alors vous crachiez, crachiez, crachiez... !

              A l’UPR on ne crache pas, on fait des analyses politiques.
              En particulier, on étudie les programmes des Partis politiques.

              Ce n’est pas la faute de l’UPR, s’ils sont nombreux à critiquer l’UE et parfois l’Otan, mais une fois au pied du mur, ils décident d’y rester.
              Vous en trouverez plein, de l’Extrême-Droite à l’Extrême-Gauche !

              Mais au fait, pourquoi tous ceux qui critiquent l’UE ne s’allient pas entre eux ?
              Pourquoi les Partis de Gauche, tous pro européens, ne s’allient pas entre eux ?
              Ils ont sûrement des points communs, non ?

              Et comme ils proposent tous « Une Autre Europe », ils devraient tous s’allier, non ?
              Cela ferait un grand Parti européen : Mélenchon, Poutou, Zemmour, le Pen, Hidalgo, Arthaud et Lassalle par exemple.
              Il ne resterait qu’un ou deux candidats, ça simplifierait les élections !


            • Durand Durand 25 mars 18:39

              @Captain Marlo

              RIP !

              ..


            • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 20:55

              @Durand
              Vous avez écrit ceci dans un de vos commentaires sur Agoravox :
              « C’est pour ça que j’ai voté FA, puis MLP en 2017, et que je voterai Z dans un mois...

              Zemmour ne veut sortir de rien du tout.
              En quoi Zemmour serait »souverainiste ?

              Et en quoi l’UPR vous concerne, puisque vous allez voter pour Zemmour, qui est anti Frexit ?


            • Durand Durand 25 mars 21:50

              @Captain Marlo

              Z n’empêchera pas mlp d’être au second tour. En réduisant l’écart entre eux dès le premier tour, ça oblige mlp à négocier avec Z entre les deux tours. J’espère juste qu’elle aura envie de gagner,... mais on espère tous quelque chose, non ?

              Et comme en 2017, je voterais pour le diable s’il empêchait Macron de gagner.

              Vous, cette fois-ci, vous allez vous pouvoir vous abstenir deux fois en faveur du gagnant... Mieux qu’en 2017... Vous êtes gâtée !

              ..

              ...


            • Captain Marlo Captain Marlo 26 mars 08:10

              @Durand

              Et comme en 2017, je voterais pour le diable s’il empêchait Macron de gagner.

              Et ça vous autorise à venir cracher sur l’UPR et Asselineau ?


            • yakafokon 26 mars 09:37

              @Durand
              Notre Obersturmführer, à la Kommandantur de l’Elysée, se fout de tout référendum, tout comme Nicolas Sarkozy !
              Alors, bon courage !


            • yakafokon 26 mars 15:22

              @Durand
              François Asselineau a créé l’UPR, il y a 14 ans, alors que la question du BREXIT ne se posait pas pour la Grande-Bretagne !
              Alors, qui a copié l’autre ?


            • eddofr eddofr 25 mars 11:39

              Je suis le prototype du gars lambda, ni pire ni meilleur qu’un autre, qu’Asselineau ne « touche » absolument pas.

              Ce n’est pas que je ne suis pas d’accord avec lui, c’est que je ne sais même pas ce qu’il veut ou ce qu’il propose.

              Pourtant, je suis plutôt du genre à m’intéresser, à lire les programmes, ...

              Mais l’UPR, non, ça imprime pas.

              Soit c’est moi qui suit « réfractaire », soit il y a un défaut de communication.


              • chantecler chantecler 25 mars 11:43

                @eddofr
                A ça on peut pas dire qu’il soit un tribun qui emporte les foules .
                Plutôt une infusion de valériane .
                Mais bon on me répliquera que c’est pas important ...


              • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 12:02

                @eddofr
                Soit c’est moi qui suit « réfractaire », soit il y a un défaut de communication.

                C’est normal, Asselineau a droit à 0 heure, 0 minute, 0 seconde sur les médias nationaux ! Il faut aller sur le site de l’UPR. Et regarder par exemple la conférence « Qui gouverne la France et l’ Europe ? ».

                Les Français n’ont pas droit à des débats, ni aucune information, sur les pertes de souveraineté, la mondialisation, les origines de la construction européenne, le contenu des Traités, les dégâts de l’euro, les conséquences des Traités sur l’économie et le social en France. Et aucune critique sur l’Otan n’est tolérée.
                Mais toute cette faune euro atlantiste se targue de vivre « en Démocratie » !


              • samy Levrai samy Levrai 25 mars 12:05

                @eddofr
                Tu regardes trop la télé et tu ferais mieux de t’intéresser à ceux qui s’adressent à ton cerveau et pas à tes variations émotionnelles .


              • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 12:09

                @chantecler
                Mais bon on me répliquera que c’est pas important ...

                Ce n’est pas important pour les pro européens !
                Par contre, pour ceux qui ne veulent plus dépendre des USA et de l’Otan, et qui comprennent que les Traités européens ont fait de la France, un pays colonisé, dirigé par des petits gouverneurs de province, Asselineau est essentiel.

                Mais bon, pour la Gauche, la souveraineté est une idée ’de nationalistes« , (donc de fachos), comme dit Mélenchon !

                On attend avec impatience  »l’Europe sociale" que la Gauche nous promet depuis Maastricht !


              • samy Levrai samy Levrai 25 mars 12:10

                @chantecler
                Toujours sur le registre émotionnel, mon canard , tu peux voter pour Ken Barbie mais ici tu es sur un forum politique. 


              • eddofr eddofr 25 mars 16:28

                @samy Levrai

                Je ne regarde pratiquement pas la télévision.

                Non, mon problème, depuis quelques années, sans que je m’explique vraiment pourquoi, c’est que mon « temps de lecture » se réduit comme peau de chagrin.

                Avant je trouvais du temps pour lire, les journaux, des essais, des romans.

                Maintenant, j’ai toujours « un truc à faire » ou je suis trop fatigué (et puis à mon âge, au bout de 20 minutes, j’ai mal aux yeux).

                ça craint !

                Et pourtant mon vote à le même poids que quand j’avais 30 ans et une conscience politique ...


              • eddofr eddofr 25 mars 16:31

                Ouai, faut vraiment que j’arrive à me poser un heure pour aller explorer le programme de l’UPR, « pour pas mourir idiot ».

                J’irais bien maintenant, mais là faut que j’aille tondre le gazon.

                A tous les coups, après, je vais oublier.

                Bordel !


              • yakafokon 26 mars 11:53

                @chantecler
                François Asselineau passe sur quelle chaine télé ?
                J’aimerais bien savoir ce qu’il a à nous dire, si ça ne vous dérange pas !


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 mars 11:46

                Avec des amis comme Fifi-Marleau , Asselineau n’ a pas besoin d’ennemis .


                • samy Levrai samy Levrai 25 mars 12:06

                  @Aita Pea Pea
                  Avec des cons tel que toi, l’humanité risque de disparaitre et personne ne la pleurera.


                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 25 mars 12:21

                  @samy Levrai
                  Emmènes tes gosses sur le dragon , ça va te détendre .


                • rogal 25 mars 11:59

                  Les législatives auront lieu en juin.


                  • SilentArrow 25 mars 12:53

                    @Captain Marlo

                    L’UPR stagne.

                    L’auteur propose un moyen de le sortir de l’ornière.

                    Vous dites que ça ne peut pas marcher.

                    Mais que proposez-vous pour faire décoller ce parti. Ce n’est pas en vous plaignant qu’on ne lui offre pas de temps d’antenne que les choses vont changer.


                    • samy Levrai samy Levrai 25 mars 13:12

                      @SilentArrow
                      C’est bien une mentalité de collabos ou bien je ne m’y connais pas... pour sortir de l’invisibilité organisée par le parti unique euro atlantiste il faudrait s’allier avec des gens qui ne veulent pas rendre le pouvoir à la nation ou avec des gens qui ne veulent pas d’alliances...
                      Il faut comprendre que l’UPR est un parti de résistance et que les conseils en collaboration risquent de tomber dans l’oreille d’un sourd.


                    • SilentArrow 25 mars 13:39

                      @samy Levrai

                      J’ai bien compris, mais que proposez-vous ?


                    • samy Levrai samy Levrai 25 mars 13:52

                      @SilentArrow
                      La libération nationale.


                    • SilentArrow 25 mars 17:12

                      @samy Levrai

                      Quand ? Comment ?


                    • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 17:58

                      @SilentArrow
                      Quand ? Comment ?

                      Quand tous ceux qui pleurnichent depuis 30 ans + tous ceux qui vont encore plus pleurnicher avec Macron Saison 2 + tous ceux qui vont voter pour un candidat pro européen, auront rejoint l’UPR.


                    • Durand Durand 25 mars 19:33

                      @Captain Marlo

                      Le tout, c’est qu’ils soient plus nombreux à vous rejoindre qu’à vous quitter ! ^^

                      Pourquoi n’affichez-vous plus le nombre d’adhérents alors que vos vidéos font des centaines de milliers de vues ?... 

                      Ça ne vous interroge pas ?... 

                      Je suis persuadé que vous ne faites pas exprès de prendre les gens pour des cons..., z’êtes trop cons... !

                      ..


                    • Durand Durand 25 mars 20:14

                      @samy Levrai

                      « Il faut comprendre que l’UPR est un parti de résistance et que les conseils en collaboration risquent de tomber dans l’oreille d’un sourd. »

                      La ”résistance”, c’est pas fait pour se présenter aux présidentielles... 

                      ..


                    • Captain Marlo Captain Marlo 25 mars 20:38

                      @Durand
                      Vous n’avez pas répondu à ma question :
                      Vous êtes pour ou contre la triple sortie légale ?


                    • Durand Durand 25 mars 21:25

                      @Captain Marlo

                      La triple sortie ?!!! Mais c’est une excellente idée !

                      D’après ce que j’ai compris, Poutine s’occupe de tout, non ?

                      ..


                    • SilentArrow 26 mars 00:57

                      @Captain Marlo

                      Quand tous ceux qui pleurnichent depuis 30 ans + tous ceux qui vont encore plus pleurnicher avec Macron Saison 2 + tous ceux qui vont voter pour un candidat pro européen, auront rejoint l’UPR.

                      Et à votre avis, quand cela va-t-il se produire ? Demain ? l’an prochain ? dans 10 ans ?

                      On peut poser la question autrement : pourquoi cela ne s’est-il pas encore produit et que contez-vous faire pour accélérer cette prise de conscience qui tarde à se produire ?


                    • SilentArrow 26 mars 00:58

                      @SilentArrow

                      que contez-vous faire → que comptez-vous faire


                    • Captain Marlo Captain Marlo 26 mars 08:26

                      @SilentArrow
                      pourquoi cela ne s’est-il pas encore produit et que contez-vous faire pour accélérer cette prise de conscience qui tarde à se produire ?

                      Parce que l’Europe, depuis Mitterrand, est devenue une religion.
                      Cette religion s’est implantée grâce à une propagande à sens unique :
                      la classe politique + les médias dominants sont tous pro européens.
                      jamais de débats contradictoires.
                      censure médiatique des rares opposants.
                      — et les magouilles de Bayrou/ Macron avec les parrainages, qui ont permis l’éviction d’Asselineau.

                      L’UPR, à ma connaissance, est unique en Europe.
                      Je ne connais pas d’équivalent dans d’autres pays européens.
                      Son site est très fréquenté, certaines vidéos sont vues 800 000 fois, ou plus.
                      Et les militants interviennent sur les réseaux sociaux partout où c’est possible.
                      Je ne vois pas ce que nous pouvons faire de plus. Sinon appeler le citoyens à écouter les conférences d’ Asselineau, pour qu’ils s’informent et rejoignent l’UPR


                    • Captain Marlo Captain Marlo 26 mars 08:34

                      @Durand
                      Pourquoi n’affichez-vous plus le nombre d’adhérents alors que vos vidéos font des centaines de milliers de vues ?... 

                      Dans mon département, je connais les chiffres : 680 adhérents.
                      Les militants connaissent les chiffres des adhésions, rassurez-vous.


                    • yakafokon 26 mars 09:00

                      @SilentArrow
                      C’est en permettant aux français de le voir sur les plateaux-télé ( lesquels lui sont strictement interdits sur ordre de l’Obersturmführer de la Kommandantur installé à l’Elysée ).
                      Commet voulez-vous voter pour un candidat qui serait de loin le plus efficace pour nous sortir de la merde, SI PERSONNE NE SAIT QU’IL EXISTE ?
                      Quand je vois certains candidats ( que je ne nommerai pas, par charité chrétienne ) obtenir leurs 500 parrainages, les bras m’en tombent !
                      Ce n’est certainement pas avec les guignols qui défilent à satiété sur les plateaux télé, que nous allons sortir de la merde dans laquelle les Etats-Unis, « nos amis », s’efforcent de nous enfoncer !
                      La France, depuis 1945, est devenue un pays d’esclaves asservis, et nous allons le payer très cher !
                      Mais bon, dans la vraie vie ce sont toujours les cons qui paient les pots cassés !


                    • yakafokon 26 mars 15:30

                      @Durand
                      L’UPR de François Asselineau a atteint la barre des 39.000 adhérents le 12 Mars 2020, d’après les instituts de sondages.
                      C’est une belle performance, pour « l’homme invisible » des media odieux-visuels !


                    • SilentArrow 26 mars 17:02

                      @Captain Marlo

                      Je ne vois pas ce que nous pouvons faire de plus. 

                      Donc, l’UPR va continuer à stagner.

                    • Durand Durand 26 mars 20:58

                      @Captain Marlo

                      Je suis allé sur FB UPR Var, effectivement, quel dynamisme !

                      https://fr-fr.facebook.com/upr83/

                      ..


                    • Durand Durand 26 mars 21:32

                      @yakafokon

                      Vous ne me la ferez pas à l’envers avec le nombre d’adhérents... Combien n’ont pas renouvelé leur cotisation et sont encore comptés comme adhérents pendant 2 ans ?

                      Seuls ceux qui ont envoyé une lettre de démission en recommandé AR sont retirés de la liste. Et à part les cadres, personne ne le fait...

                      ..


                    • Durand Durand 26 mars 23:06

                      @SilentArrow

                      Ils n’ont jamais compris que ce n’est pas le nombre d’adhérents qui remplit les urnes !... Mais Asselineau, lui, il le sait mais il ne le dit pas, parce que c’est son unique source de financement. 

                      ... Donc, qu’est ce qui rempli – ou pas – les urnes ?... Le bonhomme et son programme.

                      Et les deux ne font qu’un.

                      ..



                    • Captain Marlo Captain Marlo 27 mars 19:02

                      @Durand
                      Je suis allé sur FB UPR Var, effectivement, quel dynamisme !

                      Vous ne cherchez pas au bon endroit.
                      Je connais le responsable UPR du Var, il est sur Twitter.


                    • Durand Durand 27 mars 21:24

                      @Captain Marlo

                      Moi aussi je le connais. Il est comme vous tous, il se console comme il peut...

                      « A LA FIN NOUS VAINCRONS

                      Les faits sont désastreux, le temps est notre allié. »



                      #UPR #GenerationA #CensureAsselineau #Frexit


                      ..




                    • troletbuse troletbuse 25 mars 13:18

                      Une seule reflexion

                      Pourquoi viens-tu si tard ?


                      • Matlemat Matlemat 25 mars 15:24

                        «  Et même s’il atteignait 5%, qu’est-ce que ça changerait ? »


                         L’auteur comprend il vraiment la politique ? Comme beaucoup qui ont affirmé que Manuel Valls a subit un échec cuisant à Barcelone en obtenant 13.20 % des suffrages n’ont pas compris que c’est grâce à lui qu’a été élu l’actuelle maire de la capitale catalane, et qu’il a certainement su monnayé son soutien.

                         François Asselineau, même avec un petit pourcentage, aurait été courtisé pour qu’il soutienne l’un ou l’autre candidat au deuxième tour de la présidentielle, par exemple avec 5 %, une promesse de référendum sur la sortie de l’UE aurait pu être proposée en échange de son soutien, tout comme ce qu’il s’est passé au Royaume-Uni avec Cameron.

                         La vérité c’est que tout discours critique envers l’UE devait être banni de l’élection et des débats, la crainte de l’explosion de l’UE suite au brexit a du jouer, ou alors les intentions de vote étaient plus haute que ce que les sondages annoncent, on ne peut clairement plus parler de démocratie en France.


                        • bluerider bluerider 26 mars 11:50

                          @Matlemat > sous la barre des 5 à 7% vous n’intéressez personne, surtout si votre électorat a une « forte personnalité » donc n’est pas fiable. En ce moment la gauche est en train de perdre l’élection parce que Roussel (PC avec un électorat fiable pourtant) ne se range pas sous la bannière LFI et que LFI considère Roussel négligeable. Seuls Bayrou et De Villiers continuent d’arpenter les couloirs de la droite, avec des résultats mitigés. Bayrou vit sur son score de 18,5% en 2007 comme Alesi a fait toute sa carrière sur son dépassement d’Ayrton Senna au GP d’Amérique en 90. De Villiers surfe sur sa Vendée ultra-libérale (Les Herbiers taux de chômage le plus bas de France), ses bouquins limite conspi et son spectacle révisionniste au Puy Du Fou, mais s’est retiré de la vie politique (enfin, presque). FA ne compte pas. Et tout est fait pour qu’il reste dans cet anonymat.


                        • GoldoBlack 25 mars 21:15

                          UPR ? Asselineau ? Ah ah ah ah ah ah ah !


                          • Durand Durand 25 mars 23:13

                            @GoldoBlack

                             « Ah ah ah ah ah ah ah ! »

                            Et ça vous fait rire ?... Ah ah ah ah ah ah ah !

                            ..

                             


                          • GoldoBlack 3 avril 11:57

                            @Durand
                            Bah oui. Ça me fait rire.
                            Comme beaucoup de monde, remarquez !


                          • yakafokon 26 mars 07:29

                            Navré de vous contrarier, mais pour qu’il y ait un combat de boxe, il faut que les deux boxeurs aient le droit de monter sur le ring, sinon le combat est truqué !

                            Or, sa Majesté Emmanuel 1er, notre « Roi Soleil », a interdit aux radios et aux télés de laisser à François Asselineau le droit de s’exprimer ( Vincent Boloré, son grand copain, contrôle tous les media ).

                            Car François Asselinau, du fait de sa parfaite connaissance des dossiers économiques ( il n’a pas été haut fonctionnaire au Ministère des Finances et de l’économie sous plusieurs mandatures, pour rien ) est l’homme à abattre, puisqu’il nous propose de quitter l’Union Européenne, l’OTAN, et l’euro pour retrouver l’indépendance de la France par le FREXIT !

                            Comment voudriez-vous que les français votent pour lui, s’ils ne savent même pas qu’il existe ?

                            C’est le système des combats de boxe truqués, au bon vieux temps de la mafia italienne aux Etat-Unis ( tu te couche, ou on te fait la peau ! ).

                            Si vous voulez connaitre François Asselineau, il vous suffit d’aller sur Wikipedia pour découvrir son pedigree ! En face de lui, personne ne tiendrait la route, faute d’une intelligence stratégique suffisante, et d’un programme aussi élaboré que le sien ! Mais ce n’est que partie remise, car les véritables élections, ce sont les législatives.

                            Son site ( et son programme ) www.upr.fr


                            • bluerider bluerider 26 mars 11:36

                              Pour moi qui suis « asseliniste » ou « asselinien » depuis 2010, je vois une erreur majeure commise par le/les rédacteur/s de la charte de l’UPR : il est impossible de constituer un rassemblement de tous les frexiteurs, sur la base d’une seule charte appartenant à une seule école de réflexion autour du FREXIT.

                              C’est une charte sur un modèle à définir collectivement, qui est à construire. FA doit abandonner l’idée d’aligner des personnalités extérieures à son propre parcours, et revendiquant comme lui des accomplissements avérés dans le monde politique français (Philippot, Kuzmanovic, NDA -quoique-, Nikonoff, Gastaud, Cheminade etc.), si il veut un jour parvenir avec une aide collective et non seul à une forme de pouvoir, local, départemental, régional, ou national.

                              Incarner le « recours », le « de Gaulle de la situation » dont il nous abreuve ne viendra jamais même si une guerre éclate, tant son niveau de marginalisation est constant. Tant que les militants UPR et FA considéreront leur charte et leurs statuts comme la nouvelle BIBLE du futur monde politique français débarrassé de l’[UE € OTAN Schengen CEDH], il n’y a aucun avenir réaliste pour l’UPR dans le paysage politique français disons « ouvert » et non caché dans le cyber-monde.

                              Une remarque simple : AUCUN parti politique français n’est jamais parvenu à placer un candidat au poste de la Présidence, sans avoir eu recours, bon gré mal gré, à des alliances politiques, parfois même « de la carpe et du lapin » lorsque ces rassemblement frisaient la foire commerciale, tels que « l’Union de la Gauche », la « Gauche Plurielle », ou à droite les danses sans fin entre droite catholique, droite libérale, et partis technocratiques du centre à la « ira-ira pas » comme le MODEM de l’anecdotique mais aux poches pleines de voix Bayrou. C’est le prix à payer. C’est le ticket d’entrée. C’est aussi une stratégie issue de la simple observation de la nature humaine, et cela m’étonne que FA n’y souscrive pas, à moins que son ego il est vrai légendaire  mais ce métier exige des egos légendaires l’empêche de prendre la mesure de ces simples faits, et d’en tirer les conséquences elles aussi très simples.

                              Une plateforme FREXIT solide exige une table et des convives pour construire ensemble, pas pour imposer des régles aussi imparables, perfectionnées soient-elles. L’UPR n’a ni la table, ni les convives à cette heure, et un Nigel Farage s’était davantage rapproché des traitres sécessionnistes de GénérationFrexit que des UPR historiques (c’est la vraie cause du frein aux parrainages de 2022, et une enquête interne sérieuse devrait être menée sur l’origine de ce qui ressemble à une cabale politique appuyée sur des frasques somme toute bien anecdotiques du « pacha » à un moment euphorique où l’UPR en plein succès d’adhésions craquait sous toutes ses coutures, dans un siège social devenu bien trop étroit).

                              L’UPR doit changer sa relation politique au monde politique. Ce n’est qu’à ce prix qu’elle accédera à un début de reconnaissance parmi ceux, encore trop peu nombreux, qui aspirent au même destin pour notre pays sans forcément « penser UPR ».


                              • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 26 mars 16:39

                                @bluerider

                                « Une plateforme FREXIT solide exige une table et des convives pour construire ensemble.../... »

                                Tant que les militants UPR et FA considéreront leur charte et leurs statuts comme la nouvelle BIBLE du futur monde politique français débarrassé de l’[UE € OTAN Schengen CEDH]..../...

                                Bonjour @bluerider

                                CEDH ??? Merci de m’éclairer.

                                J’ai découvert l’UPR en 2013.

                                La charte de l’UPR, à la rédaction de laquelle laquelle seuls des upristes fondateurs ont participé avant de la rendre publique le 25 mars 2007, (50ème anniversaire du traité de Rome) me paraît constituer un socle solide sur lequel s’appuyer pour aller de l’avant, de quelque école de pensée que l’on soit issu.

                                https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2009/04/charte-A4-2016.pdf

                                Je suis communiste, proche du PRCF. Je ne pense pas que les communistes aient des objections sérieuses à faire aux objectifs définis dans la charte, ni même aux balises qui y sont posées pour organiser les modalités de la bataille.
                                Selon moi, l’une des difficultés majeures est que les dirigeants de l’UPR eux-mêmes ne respectent pas ces balises puisqu’un anticommunisme de très mauvais aloi hante la plupart des communications de FA et d’autres responsables de l’UPR.

                                J’ai essayé, d’autres aussi, de faire comprendre à quel point c’était nocif mais je n’ai pas été entendu.

                                Les nouveaux statuts, comme les anciens, conviennent au groupe qui s’est constitué autour de FA mais ne me paraissent pas du tout adaptés aux développements souhaités du combat politique à mener pour réaliser les objectifs définis par la charte fondatrice. [sortie de l’UE, de l’euro et de l’Otan, nouveau CNR]

                                https://www.upr.fr/wp-content/uploads/2021/10/20210724_STATUTS_SIGNES.pdf

                                Cette appréciation n’engage que moi.


                              • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 26 mars 17:18

                                @cettegrenouille-là

                                correction

                                La charte de l’UPR, à la rédaction de laquelle seuls des upristes fondateurs ont participé, avant de la rendre publique le 25 mars 2007, (50ème anniversaire du traité de Rome) me paraît constituer un socle solide sur lequel s’appuyer pour aller de l’avant, de quelque école de pensée que l’on soit issu.


                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 mars 17:27

                                @cettegrenouille-là
                                Tout à fait . Mais il faut ajouter : Contre les vaccins nous lutterons —Poutinolatres nous serons .


                              • Captain Marlo Captain Marlo 27 mars 19:44

                                @bluerider
                                le/les rédacteur/s de la charte de l’UPR : il est impossible de constituer un rassemblement de tous les frexiteurs, sur la base d’une seule charte appartenant à une seule école de réflexion autour du FREXIT.

                                Vous écrivez :sans avoir eu recours, bon gré mal gré, à des alliances politiques, parfois même « de la carpe et du lapin »

                                (Philippot, Kuzmanovic, NDA -quoique-, Nikonoff, Gastaud, Cheminade etc.)

                                ______________________________________________

                                L’UPR a été construite spécifiquement pour le Frexit.
                                La Charte induit la nécessité du Frexit.

                                Vous ne demandez à aucun de ces Partis d’être favorables au Frexit.
                                Pourquoi ? Pourquoi personne ne demande jamais rien à ces Partis politiques « souverainistes » ?? Personne ne les critique, ni ne leur pose de questions.

                                Puisque l’UPR est selon vous, un obstacle, sans l’UPR, ils devraient depuis longtemps être alliés, constituer un Rassemblement formidable !
                                Ecrire en commun une Charte, bien mieux que celle de l’UPR !
                                Pourquoi vous ne leur proposez pas de se réunir pour écrite une Charte entre eux ?? Et on pourrait comparer.

                                En somme, vous demandez à l’UPR d’abandonner sa raison d’être pour s’aligner sur des souverainistes qui ne sont même pas capable de s’entendre entre eux.
                                Mais bien sûr, s’ils ne s’allient à l’UPR, c’est la faute de l’UPR.
                                Et s’ils ne s’allient entre eux, c’est la faute à qui ?


                              • Durand Durand 27 mars 20:19

                                @Captain Marlo

                                « Vous ne demandez à aucun de ces Partis d’être favorables au Frexit.
                                Pourquoi ? »

                                Parce que les Français sont trop hésitants pour un frexit direct. Par contre ils accepteront l’idée d’un référendum dans 6 mois/1 an, surtout s’il est précédé d’un débat, même de pure forme, au niveau européen... C’est ce que propose NDA (rejoint par Philippot, semble-t-il ), sans préciser le timing...

                                On ne gagne pas les présidentielles en pensant comme Asselineau mais en pensant comme les Français. 

                                ..


                              • Captain Marlo Captain Marlo 28 mars 06:03

                                @Durand
                                Parce que les Français sont trop hésitants pour un frexit direct

                                Quels sont les dirigeants souverainistes qui expliquent l’euro, les traités européens, les avantages de la sortie ? A part Asselineau, aucun, sinon ils seraient immédiatement censurés par les médias.

                                Et pourquoi Dupont Aignan ferait-il la promotion du Frexit, puisqu’il est opposé à la sortie de l’UE !! Se rassembler autour de Dupont Aignan Young Leader, c’est le meilleur moyen d’enfumer les Français. Je comprends que vous ne demandiez pas à ces Partis politiques de s’engager sur l’article 50 !

                                Nicolas Dupont-Aignan ne souhaite pas « un Frexit », mais veut « reconstruire une belle Europe »


                                En 2020 Dupont Aignan a proposé une primaire, réponse d’Asselineau.


                              • Durand Durand 28 mars 08:08

                                @Captain Marlo

                                Vous savez lire ?

                                Au programme de NDA :




                                ... 5. - La tenue d’un référendum sur l’appartenance de la France à l’Union européenne.



                                Cette proposition vient compléter le projet de négociation d’un nouveau Traité déjà porté par Nicolas Dupont-Aignan en vue d’une refonte complète de l’Union européenne.


                                Concrètement, soit les négociations aboutissent à un projet de nouveau Traité satisfaisant, qui garantit l’indépendance et la Liberté des Français, et ces derniers auront alors le choix entre ce nouveau Traité et la sortie de l’Union européenne : soit les négociations échouent et les Français seront consultés sur la seule sortie de l’Union européenne. 



                                Il est ici rappelé que 63% des Français sont demandeurs d’un tel référendum d’après un sondage de l’institut IFOP paru récemment...




                                Affaires européennes - Nicolas Dupont-Aignan - Présidentielle 2022


                                ..




                              • bluerider bluerider 26 mars 12:03

                                Je relis.. bon courage avec Nikonoff et Gastaud. Ils n’ont pas des partis de pouvoir, mais des partis de débat. Ils se vivent en débatteurs de salon, pas en hommes politiques désireux de prendre le pouvoir. Ils peuvent conseiller, mais leurs conseils risquent vite très vite de se heurter au réalisme politique dont la formation-pilote devra faire preuve pour avancer. Je ne les sens pas prêts à accepter une telle invitation, elle attirerait leurs formations respectives PRCF et PARDEM dans des eaux agitées dont ils n’ont absolument aucune envie. Ils restent des petits bourgeois ânonnant avec beaucoup d’intelligence dans un cénacle d’initiés.


                                • cettegrenouille-là cettegrenouille-là 26 mars 17:14

                                  @bluerider

                                  « Ils restent des petits bourgeois ânonnant avec beaucoup d’intelligence dans un cénacle d’initiés. »

                                  « Ils se vivent en débatteurs de salon, pas en hommes politiques désireux de prendre le pouvoir. »

                                  J’ignore si vous avez milité un jour dans une organisation politique. Ce que vous dites là me donne à penser que non.

                                  Un débatteur de salon n’est pas en capacité de produire les analyses, ni d’engager les actions militantes concrètes, ni de mettre au point les outils de communication opérationnels que Georges Gastaud et d’autres ont à leur actif.

                                  https://www.youtube.com/watch?v=pYhSB7jeFBU

                                  https://www.youtube.com/c/initiative-communisteFR

                                  https://www.youtube.com/c/initiative-communisteFR

                                  https://www.initiative-communiste.fr/?s=les+luttes+%C3%A0+mener+pour+sortir+de+l%27UE%2C+de+leuro+et+de+l%27Otan

                                  https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/de-lhysterie-guerriere-euro-atlantiste-a-la-chasse-aux-sorcieres-paneuropeeenne-appel-national-et-international-a-defendre-a-la-fois-la-paix-et-les-libertes/

                                  https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/positionnement-du-prcf-pour-le-premier-tour-de-la-presidentielle/

                                  Au PRCF en tout cas (c’est l’organisation que je connais le mieux), on ne se gargarise pas de belles idées et de conversations de salons, on s’applique à mener le combat politique nécessaire, à construire l’organisation et les outils nécessaires à la conduite de cette bataille. Pour faire ça proprement, l’organisation et le partage de toutes sortes de discussions sur toutes sortes de sujets et d’enjeux sont indispensables. Cela fait partie du travail de base, du B.A=BA de tout militant révolutionnaire, à quelque niveau qu’il se situe dans l’organisation de la bataille.
                                  Cela ne fait pas de ces militants des ânonneurs de salon.


                                • GrandGuignol GrandGuignol 27 mars 11:01

                                  L’UPR ne décolle pas pour une raison majeure  : les français trop lobotomisés par la TV ne voient pas la nécessité de sortir de l’UE et donc ne s’intéressent que moyennement voir pas du tout aux candidats qui le proposent.

                                  Même si le référendum de l’adhésion à l’UE en 2005 montrait une réticence à cette UE, le fait est que nos jours il n’en est plus de même.

                                  Comment donc espérer convaincre les français ? Cette tache FA et d’autres s’y emploient à leurs manières sans avoir de résultats probants. de plus les médias qui boycottent le discours du Frexit contribuent largement à la lobotomie pro UE.

                                  Il est donc clair que de proposer une sortie nette de l’UE n’est pas vendeur même si je comprends bien cette nécessité préalable à toute politique nationale.

                                  Le but étant un changement de politique il conviendrait peut être de mettre la sortie de l’UE, euro, OTAN, que les français ne captent pas encore, en réserve sans toutefois l’occulter et proposer un referendum de sortie de l’UE aux français.si il s’avérait que les propositions du programme politique de l’UPR ou autre souverainiste/allinace ne pouvaient se réaliser en son sein une fois élu.

                                  je conviens que cela déroge à la charte de l’UPR mais j’insiste sur le fait que les français ne sont pas prêt pour une sortie franche de l’UE et cela est le frein principal à l’essor de l’UPR ou autre parti politique proposant le frexit.

                                  Convenir donc des alliances sur les bases d’un programme commun avec la majorité des souverainistes, insister sur tous les aspects de ce programme (ce que l’UPR à fait récemment pour son programme récemment, mais pas assez à mon goût), mettant en avant plan les propositions qui redonnent de la démocratie au peuple, du style : prise en compte du vote blanc, RIC, etc, puis sur la revalorisations des revenus, les aspects économiques, tout ce qui touchent directement au portefeuille des français et enfin sur l’immigration qui concerne une bonne partie des français et dont l’UPR propose un referendum éclairé. les aspects trop pointus pour la majorité des français ne doivent venir que partiellement ponctuer le discours.

                                  Ceci n’est qu’une ébauche de réflexion sur ce qu’il conviendrait de faire, je l’admet, mais le but est de convaincre les français et de leur montrer petit à petit la nécessité de sortir de l’UE, euro, OTAN.

                                  Ce ne sera qu’une fois élu que le président de la France, Asselineau ou autre souverainiste, aura réellement la capacité de montrer aux français que ces propositions et réformes ne sont pas acceptées par l’UE et qu’il convient donc d’en sortir. A ce stade un référendum de sortie de l’UE aurait toutes ses chances d’être approuvé.


                                  • Captain Marlo Captain Marlo 27 mars 20:01

                                    @GrandGuignol
                                    Il est donc clair que de proposer une sortie nette de l’UE n’est pas vendeur même si je comprends bien cette nécessité préalable à toute politique nationale.

                                    Si le programme de l’UPR ne correspondait pas aux attentes des Français, Asselineau n’aurait pas été évincé. On n’évince pas quelqu’un qui n’est pas dangereux. C’est même le critère de base du choix des 12 candidats pro européens.

                                    Matignon surveille l’opinion publique comme le lait sur le feu.
                                    En 2019, Matignon a commandé pour 13,9 millions de sondages et enquêtes.
                                    "(...) Les six instituts sélectionnés couvriront, pour trois ans, les besoins en sondages de Matignon, ainsi que des seize ministères du gouvernement. Cinq entités publiques sont également concernées par la commande d’enquêtes d’opinion : la Direction interministérielle de la transformation publique, la Direction de l’administration pénitentiaire, la Délégation à la sécurité routière, l’Agence du service civique et le Défenseur des droits.etc


                                  • GrandGuignol GrandGuignol 31 mars 00:48

                                    @Captain Marlo
                                    "Si le programme de l’UPR ne correspondait pas aux attentes des Français, Asselineau n’aurait pas été évincé. On n’évince pas quelqu’un qui n’est pas dangereux. C’est même le critère de base du choix des 12 candidats pro européens."

                                    l’UPR est dangereux pour le système actuel mais il s’adresse aux personnes éclairées, c’est cela le problème.
                                    Et oui on l’évince car il pourrait bien éveillé encore plus de personnes mais pas une majorité de personnes. Le cas Covid l’a bien démontré ; de nombreux professeurs et scientifiques ( Montagnier, Perrone, Raoult, etc. ;) ont tenté d’alerter sur les médias mais la lobotomie est majoritaire et la propagande féroce.

                                    Asselineau aux élections de 2017 n’a pu réellement convaincre les français et pourtant il leur a donné ( dans le peu de temps qui lui a été imparti) toutes les preuves de la nécessité de sortir de l’UE, euro ,OTAN. Certes depuis lors les gens s’éveillent de plus en plus et il n’y a qu’à voir l’essor fulgurant de vues et d’abonnés sur la chaine UPRTV actuellement pour s’en convaincre, mais hélas un peu tard.
                                    Pour atteindre une majorité il faut leur parler principalement du programme et ensuite de sa faisabilité, quitte à en passer par un referendum.

                                    De nombreux patriotes et souverainistes de tous horizons politiques rejoignent Zémour car il leur parle de la France et de son programme, même si celui ci ne pourra s’appliquer sans s’affranchir de l’UE. Bon j’admets qu’il est plus que plébiscité dans les médias mais c’est son discours qui convainc le plus, sans parler du volet immigration qui on le comprend bien le fera passer pour Lepen 2.0.afin de faire élire Macron ou Pécresse.

                                    Pour ma part je ne sais encore pour qui je voterai mais je voterai pour dégager Macron au minimum.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité