• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Attaques monstres de moustiques dans le Sud, et oui, nous sommes tous un (...)

Attaques monstres de moustiques dans le Sud, et oui, nous sommes tous un peu responsables, en urgence appliquons-leur « le régime sec » 

Fuyant la canicule qui était prévue pour l'été, depuis le 18/07, je suis actuellement jusqu'à la première semaine de septembre au frais à 1400ms dans le 04.

Je ne suis pas un ermite coupé du monde, et le samedi 26/08, j'ai appris par un reportage de FR 3 Provence-Cote d'Azur, que dans le Var, et notamment à Hyères des touristes trop importunés (le mot est faible) par les piqûres de moustiques quittaient leurs lieux de vacances : La vidéo. Comme j'ai quelques connaissances sur les moustiques, je savais qu'après les quelques épisodes pluvieux du mois d’août,... ben sur que les moustiques ferraient leurs apparitions ! (pour ce mois : relevées météo températures, et pluviométries de Vidauban dans le Var)

Curieux, j'ai sur les moustiques quelques connaissances !

Je me suis intéressé au « problème moustique » quand je demeurais à Saint Tropez, ainsi en 1993, j'ai sur la page locale de Var-Matin,de Nice-Matin et sur un bi- mensuel du coin Le Bavar fait paraître quelques utiles infos sur ces « sales bestioles » l'article. Ces infos, je les avaient collectées tant sur le web qu'auprès de Monsieur Babinot qui était à l'époque le responsable de L'EID de Montpellier (Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral Méditerranéen)… et par la suite en octobre 2007, sur mon blog je publiais cet article :

- En février 2006 : Le chikungunya peut-il arriver en France métropolitaine ?

- Stop à la prolifération du moustique «  Chikungunya », … imposons lui un « régime sec » ! ce dernier était également publié sur Agoravox via Naturavox, mais hélas je n'arrive pas à le retrouver !!

- En juin 2010 Agoravox publiait mon article : Var : après les inondations, le chikungunya ?

Si vous venez de lire mes article, vous aurez compris que le meilleur moyen de lutter contre les moustiques est la suppression autant qu'il est possible de leurs gîtes larvaires, car n'oubliez pas la bébête qui vient de vous piquer, à pris naissance en moyenne dans un rayon de quelques centaines de mètres ! Alors comme dit l'autre yapluska,c'est à dire : grands contrôles, des seaux, gamelles et autres récipients qui ont pus recueillir de l'eau de pluie, les vider, les remettre à l'envers, ou les rentrer à l'abri des pluies. SQFD !

Le 25/08, en fin de soirée, j'ai téléphoné à mon fils qui demeure dans un village de la vallée du Capeau, à une trentaine de Kms à vol d'oiseaux à l'Est de Toulon, il m'a dit que dehors c'est des nuées de moustiques qui se jettent sur les personnes, et que c'était intenable, et concernant l'usage des répulsifs, ben les magasins, pharmacies etc,... étaient en rupture de stock !

Sur les gîte larvaires !

Demeurant en zone rurale près de Fréjus, la veille de monter en montagne, je suis passé voir un voisin, et déjà à l'époque nous étions importunés par des minuscules moucherons piqueurs, avec lui, nous avions évoqués ce problème, et que le plus simple était de supprimer leurs gîtes larvaires, alors de suite, nous avons effectué « une patrouille de recherches » d'éventuels gîtes larvaires,... et dans un coin, une gamelle qui servait d'abreuvoir pour le chien était clafi de larves de moustiques !, (regardez la pluviométrie du Var (Vidauban) pour août, à la date du 26, il est indiqué 4 épisodes pluvieux : ,... de quoi « remplir » pas mal de gîtes larvaire, nous en avons la preuve avec cette prolifération de moustiques qui font actuellement les échos des médias, comme à Hyères (83) que vous avez vu dans la vidéo en lien plus haut.

En un mot « soyez sec » avec le moustiques, car les moustiques du type Aedes peuvent aussi transmettre le virus Usutu ( un premier cas autochtone à été décelé en France, e tla peronne infztéea été soigneé à Montpellier : sources.

Mon affiche qui montrait comment éviter simplement les gîtes larvaires dans les récipients (hélas pas de très bonne qualité prise par un simple portable de l'époque) que j'avais confectionné en septembre 2007

Comment se protéger des moustiques ?

Là est la question, à l'extérieur, il impérativement porter des vêtements amples ( de préférence de couleurs clairs, et qui couvrent complètement les membres : bras/jambes,et imprégner vos vêtement,... et vos couvre-chef d'un répulsifs spécial vêtements, pour les répulsifs à mettre sur la peau notamment eux à base de DET (c'est assez efficace mais néanmoins voir les restrictions enfants femme enceintes : et Ici.) Ne pas oublier si vous devez sortir avec de enfants dans une « poussette », pensez bien à la protéger avec un large moustiquaire. A l'intérieur des maisons mettre des moustiquaires aux différentes ouvertures, et pour la nuit, le système le plus efficace et la moustiquaire de lit surtout le modèle large : , à l'intérieur, les diffuseurs électriques sont également une bonne solution. Pour ce qui concerne les autres solutions comme par exemple certaines plantes aux fenêtres, ou les huiles essentielles , en cas de fortes invasions question efficacités, c'est à vous pourquoi pas de faire l'expérience. (En voyant le reportage que FRT 3 a tournée à Hyères, j'ai souri en voyant les gens qui se plaignaient vêtus légers et courts voir même très courts !)

Pourquoi les spécialistes des moustiques limitent les traitements ?

La raison, c'est tout simplement pour éviter leurs résistances.voir cette page qui évoque la résistance des organismes vivants aux substances chimiques : la page ,et celles qui signalent la résistance des moustiques aux insecticides est : Ici. Donc d'après les spécialiste moustiques, multiplier le nombre de traitements risquent de rendre les moustiques « résistants »,... et en cas d'épidémies de maladies transmises par le moustiques : listes, les moustiques devenus de ce fait résistants aux insecticides et ainsi seraient peu impacté SQFD ! Conclusion c'est à chacun de nous personnellement de s'investir plus fortement pour réduire leurs gîtes larvaires ,en leurs imposants un régime sec, à noter que la femelle Aedes Albopictus « pond à sec » : l'article de mon blog. Donc supprimer leurs gîtes larvaires (ceci est relativement assez simples, il faut juste bien y penser, car comme je l'indique quelques lignes plus haut, la bébête qui vient de vous piquer, l'endroit qui l'a fait naître n'est jamais bien loin de vous à quelques centaines parfois bien moins.. ou alors continuer à « ronchonner » et subir leurs désagréments !!! A noter que certaines municipalités font de l'information sur ce régime, comme celle du Cannet des Maures : article, celle d'Agen : article. Quincieux : article,... mai hélas les adultes sont comme les enfants, il faut sans cesse rappeler les même choses si non hélas c'est vite oublié.Le plus efficace serait des rappels aux radios et aux télés. Il y plusieurs années l'été il y avait après le bulletin météo des conseils comme : les heures à ne pas s'exposer aux soleil, porter des vêtements et des lunettes de soleil, utiliser des crèmes solaires etc, mais depuis au moins deux ans nada, rien, et l'été je vois de plus en plus des mômes sans lunettes de soleil : voir mon article de juin 2006 : Attention les yeux, au soleil pensez à eux ! Alors pour l'année prochaine pour les beaux jours, question info moustiques et protection soleil , il a du boulot ! mon blog, voir mon article : « Stop à la prolifération du moustique « Chikungunya ».

Mes vidéos sur les gîtes larvaire : 1 – 2 - 3

J’ai personnellement fait l’expérience qu’une boîte de conserve qui placée à l’ombre et remplie avec de l’eau de pluie, et riche en matières organiques issues de cadavres d’insectes, (mouches, sauterelles, etc.), était suffisante pour permettre le développement des larves jusqu’au stade adulte ! Et surtout n'oubliez pas qu'un récipient qui a servi de gîte larvaire, et que les moustiques adultes ont abandonné, s'il n'est pas vidé va permettre à une femelle dans lequel cette dernière a vécue sa vie larvaire, de pondre ses œufs évidement donneront naissance à une nouvelle génération de moustiques,... donc des grattages en perspectifs !

Comment soigner le piqûres de moustiques ?

Pour ce qui me concerne, comme pour toutes les piqûres d'insectes (guêpes, taons, etc.), et aussi celles des méduses, je suis toujours un fan du vinaigre blanc ! : sources. Les propriétés calmantes du vinaigre blanc sont évoquées maintes fois dans mes différent articles qui ont pour sujets le piqûres d'insectes ou de méduses : sources. Prévoyant, dans mon véhicule, j'ai constamment cette petite fiole en plastique (la deuxième est dan mon sac de randonnée) Ce modèle de flacon, on le trouve dans le commerce, à l'origine il contient du jus citron). Pour la remplir avec du vinaigre blanc, il suffit d'enlever cette partie.

Pour terminer une petite et piquante anecdote !

Il y à 4 ans à Cagnes sur mer une personne d'un certain âge avait installée volontairement dans son jardin des récipients (vieux pneus usés ainsi que divers pots) pleins d’eau, qui se sont bien naturellement transformés en lieux de ponte privilégiés pour le moustique tigre. Tout le quartier avait été donc envahi et ce sont les voisins qui subissaient les conséquences. Encore plus étonnant, cette personne aurait délibérément collé ces récipients aux clôtures de ses voisins les plus proches. Source. (la méchanceté humaine est parfois très très étonnante !!)

Pour résumer, pour ne pas avoir un gîte larvaire comme : celui-ci, il faut faire : ceci,... mais attention, dans les zones où souffle un fort Mistral, ce dernier peut aisément retourner ce seau, alors le plus simple c’est encore de ne pas le laisser dehors !

L’Agence régionale de santé Provence-Alpes-Côte d’Azur a informé ce jeudi que trois personnes infectées par le virus West Nile ("virus du Nil Occidental") avaient été diagnostiquées à Nice : Nice-Matin 10/08/18.

 

Liens en annexes.

Dans le Sud, … et ailleurs depuis le printemps les moustique attaquent : sources.

Résistance métabolique des larves de moustiques aux insecticides:Conséquences environnementales. (long dossier, voir le résumé final, l'étude date de 2006, quand est-il aujourd’hui, je me renseigne sur ce sujet auprès de L'EID méditerranée) autres sources : 1 - 2 -autres résultats Google.

Le site : Vigilance moustique (avec notamment la carte des zones infectées par les moustiques dangereux:Dengue et chikungunya).

5 astuces pour limiter les attaques de moustiques chez vous.

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

P.S.

Je prépare un autre article sur les moustiques, celui-ci aura plus d'infos, et notamment quelques suggestion personnelles, donc affaire à suivre !


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • sweach 29 août 10:13

    *le meilleur moyen de lutter contre les moustiques est la suppression autant qu’il est possible de leurs gîtes larvaires*

    Mission impossible

    On peut effectivement faire attention à limiter les eaux stagnantes, mais en aucun cas il est possible d’éradiquer les moustiques avec ce geste.

    Le moustique tigre n’est pas endémique, pourquoi ne pas utiliser les nouvelles technologie pour chercher à éradiquer l’espèce du territoire ?
    L’usage de mâle stérile enraille considérablement sont expansion et le coût n’est pas vraiment plus grand que tout les épandages de produit chimique qu’on fait.

    Contre les moustiques la solution réside dans le génie génétique en créant de nouvelle espèce de moustique qui remplaceront par la reproduction celle en place et qui ne piqueront plus l’homme.

    Nous créons déjà des espèces mutante qui résiste au produit chimique, pourquoi ne pas faire des mutant qui ne nous pique pas ?

    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 août 11:41

      @sweach


      Pourquoi es-tu aussi défaitiste ?


      Comme je l’indique dans mon article, je m’intéresse à ces bestioles depuis prés de 28 ans, ( mon article, je n’ai pas le souvenir de la date exact 91, ou 93 je l’ai tellement mal écrite, et comme je ne suis pas à mon domicile je ne peux pas vérifier sur la page du journal, j’ai juste la photo en mémoire dans l’ordi )

      Virer , enfin je veux dire vider les récipients qui sont aux alentours de chez soi, et qui peuvent leur servir de gîtes larvaires, ce n’est pas quand même la mer à boire, … et là un fort pourcentage de « grattouilles » sera évidemment évité !

      Pour les gîtes larvaires naturels, ( marais ,roselières etc ) comme je l’indique dans mon article, je suis entrain d’en préparer un autre qui apportera bien plus d’infos,... et la génétique sera évoquée !


      @+ P@py


    • Alren Alren 29 août 12:29

      @sweach


      Il me semble qu’effectivement il est difficile de vidanger les mares.
      Si elles sont assez grandes on peut y mettre une carpe : mon beau-père avait ainsi une sorte de bassin pour l’arrosage de son jardin. Ce poisson mangeait toutes les bestioles de son domaine.

      Les larves ont besoin de respirer en surface. On les asphyxie en déversant de l’huile végétale sur l’eau. un film suffit.

      En Camargue on a utilisé avec succès des pièges à moustiques avec des bouteilles de CO2 : les femelles moustiques piqueuses (c’est une infime minorité d’espèces : il ne faut pas empoisonner les autres qui sont pollinisateurs) sont attirées par le CO2 de la respiration et sont sélectivement détruites.
      Je ne comprends pas pourquoi ces pièges efficaces n’ont pas été généralisés.

      L’huile essentielle de géranium semble la plus efficace des insectifuges (y compris contre les mouches).

    • Gasty Gasty 29 août 13:19

      Quel est le rôle du moustique dans l’écosysteme ? Il doit bien en avoir un...

      Et nous ? Quel rôle avons-nous ? Peut etre celui d’etre piqué par les moustiques.


    • sls0 sls0 29 août 20:24

      @sweach
      Pappy a raison. S’il n’y a pas de sites lavaires il n’y a pas de moustiques.

      Un moustique ne fait que 300m de distance dans sa vie, il est facile de l’éradiquer.
      Je vie dans une ile tropicale avec beaucoup moins de moyens que dans les iles françaises.
      Pour la dengue l’eéradication a été plus rapide, le particulier ne dit pas non quand il y a un contrôle des gites lavaires ou traitement. Ca rentre en force, le réfrataire se paie les flics qui sont encore moins tendres.
      Pour le chick, j’ai eu l’impression qu’il ont visé l’auto vaccination, chez moi 60 à 70% de mouchés. C’est 60 à 70% de vaccinés par la suite.
      Dans un rayon de 15m autour de ma chambre 14 infectés.
      Moustiquaire et reppelent* m’ont éviter de jouer les zombies.

      Un jour qu’on était infesté j’ai offert un beau casque jaune et un gilet fluo pour que ça fasse « autorité » et 20€ à un bonhomme. Il est parti la journée avec mon puvérisateur avec un mélange d’eau et d’eau de javel, les semaines suivantes plus de moustiques.

      *DEET ou 35/35, dans un pays où il y a aussi la malaria on oublie tout ces produits aux huiles essentielles et autres trucs soit disant bio, c’est du marketing et les moustiques s’en foutent du marketing et des discussions de salon.
      Personnellement c’est du DEET, des milliards de gens testés et pas de problèmes graves suite à son utilisation.
      Sur ces milliards de personnes il y a eu 8 cas de suspicion avec des enfants mais pas de liens prouvés. C’est un principe de précaution qui fait qu’on déconseille pour les enfants en bas âge.
      Pendant une période de dengue j’ai demandé à un médecin local conseil pour le bas âge, il m’a répondu que la dengue tue du bas âge et les 8 pour des milliards c’est bien loin derrière la virgule et c’est pas prouvé formellement. 

    • Loatse Loatse 29 août 11:21

      c’est du jamais vu ! Canicules, moustiques en masse, manquent plus que les sauterelles !


      Cette année, une espèce agressive prolifère dont la piqure provoque des oedèmes, sortes de plaques dures à l’endroit des piqures très douloureuses pendant plusieurs jours.. du coup plus de promenade en bord de rivière cet été et moustiquaires pour la plupart d’entre nous dans les maisons..

      Ce qui aurait pu provoquer cette prolifération inhabituelle ? certains produits anti larvaires sont dorénavant interdits ainsi que leur mode d’application, afin de ne pas polluer sols et rivières... (un ancien du coin m’a dit je cite : « ce sont les écolos qui ont interdit le traitement au sol » à voir...

      Il y a là une piste que j’ai vérifié. Effectivement un traitement efficace a été interdit :

      « La prochaine interdiction du téméphos va hélas priver l’arsenal de la lutte d’un produit particulièrement efficace et soulève de nombreuses questions. »



      Cette année, sur les bords du fleuve, se trouve une espèce qui fait plus que te piquer « elle t’empale »... alors qu’à l’intérieur des terres on se retrouve avec des sortes de « moucherons » qui tous les soirs à partir de 17 heures (heure du diner ?) te bouffent littéralement..

      phénomène que l’on retrouve dans l’est de la france en alsace notamment... A croire que toutes les espèces d’insectes sont devenues soudainement foldingues !

      Chikungugna ? faut déjà que la bestiole ait piqué un porteur de la maladie... il y a avait eu que 2 cas je crois l’année dernière dont on ne nous a pas dit grand chose (si ca se trouve les malades avaient voyagé )
      Pas de palu non plus en france, et pourtant ce ne sont pas les moustiques femelles qui manquent, ni les avions et bateau pouvant tranporter les insectes du cru chez nous...





      • sweach 29 août 12:00

        @Loatse
        *A croire que toutes les espèces d’insectes sont devenues soudainement foldingues*

        Non, nous limitons juste l’usage des produits chimique qui sont effectivement nocif pour l’environnement, car ce n’est pas une solution et crée d’autres problèmes.

        L’usage des insecticides pendant des décennies à décimer les prédateurs des insectes, vu qu’on stop ces insecticides maintenant pour des motifs « écolo », on va avoir une période d’adaptation de l’environnement avec beaucoup de nuisible sans prédateur.

        *Chikungugna ? ... il y a avait eu que 2 cas je crois... Pas de palu non plus en france*
        Ces maladies ne nous affectez pas, car nous n’avions pas le facteur de propagation, hors aujourd’hui ce n’est plus le cas, le moustique tigre est partout, ces maladies bien qu’absente peuvent nous coloniser si on y prend pas garde.

        Nous avons besoin du moustique dans l’environnement, c’est juste leur caractère « anthropophile » qu’on doit combattre et éradiquer. Il existe beaucoup d’espèce de moustique et assez peu pique l’homme, il suffirait de modifier génétiquement les espèces « anthropophile » pour qu’elles perdent ce caractère.


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 août 12:09

        @Loatse


        Avant que je « monte » en montagne, du coté de Fréjus, nous piquaient ( en fin d’après-midi, en soirées et nuits ) des minuscules moucherons, juste visibles lorsqu’ils passaient dans ton champ de vision, .. mais les suivre du regard mission impossible , comme de l’attraper sans l’écraser pour l’envoyer en expertise à l’IED de Montpellier ! ..donc impossible pour moi mentionner exactement de quelle bébête il s’agissait !


        Sur qu’en France ( métropole et territoires ) que l’on ne pourra pas complètement éradiquer les moustiques, surtout que ces derniers deviennent « résistants » !

        Mais des progrès ont bien étaient fait, il n’y a pas si longtemps le paludisme sévissait en métropole !


        @+ P@py


        P.S. Merci pour le lien


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 août 12:14

        @sweach



        Je l’indique dans mon lien, .. les gens sont quand même étonnants, et ont perdus tous « réflexes naturels »,..exemple dans le reportage vidéo, les jeunes femmes qui se baladent en vêtement ultra-courts, … et qui s’étonnent d’être piqués !!!


        @+ P@py




      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 août 12:16

        @Gilbert Spagnolo dit P@py

        Je l’indique dans mon lien, …. ouf dans mon article !!


        @+ P@py


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 août 12:28

        @Gilbert Spagnolo dit P@py

        Moi j’dis que c’est des moustiques islamistes.


      • capobianco 29 août 16:51

        @Gilbert Spagnolo dit P@py
        Je suis un peu étonné de lire que cette année il y a prolifération de moustique. J’habite en Corse dans la région d’Ajaccio et je n’ai jamais connu un été si tranquille que ce soit les moustiques, les guêpes, les mouches entre autres insectes. Je n’ai même pas besoin de baisser les moustiquaires la nuit.

        Nettoyer les poissons était une épreuve tant cela attire ordinairement mouches et guêpes, aujourd’hui seules deux mouches sont passées et basta...
        Même phénomène mais pour les poissons qui semblent avoir désertés presque totalement notre côte ouest. 

        De même je viens de passer 3 semaines dans la petite Camargue, Lunel, grau du Roy, grande motte.. et même constat pour les insectes. 
        Juste une info qui étonne beaucoup ici. 


      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 août 19:54

        @capobianco



        Je connais assez la Corse ( Castagniccia et la Costa Verde ) j’y ai passé plusieurs été Zalana, Novale, et bordure de mer Alistro, je pense que de toute façon, qu’en Corse qu’il y a bien moins de moustiques que sur le continent.

        Pour ce qui est de l’infection des moustique dans le Var, bien que je n’étais pas présent sur place, des remontées d’amis et de mon fils ont confirmées !


        @+ P@py


      • sls0 sls0 29 août 20:37

        @Gilbert Spagnolo dit P@py
        Pour les vêtements ultracourts, ça évite quand même le coup de chaleur qui lui est mortel de 30 à 50%. Le coup de chaleur c’est l ’élévation de température, boire un coup n’y fait pas grand chose.

        Il faut de la chaleur et de l’humidité. Le sud de la France mais il n’y a pas trop d’humidité. Chez moi il y a les deux, pour le plaisir des yeux c’est mini et aussi micro.
        Le moustique tigre apprécie les chevilles, les mains, il est rapide et silencieux.

      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 août 22:10

        @sls0


        Pour les vêtements ( coups de chaleur et non coups d’œil !!) pas sur, voir les tenues des touaregs !


        @+ P@py


      • capobianco 30 août 07:11

        @Gilbert Spagnolo dit P@py
        Je ne sais pas pour le Var (j’y ai des amis je me renseigne) mais pour la région de Lunel-Aigues-Mortes où je suis resté 3 semaines en août j’ai constaté un phénomène semblable à la Corse, moins d’insectes qu’habituellement y compris les moustiques. Cela ne remet pas en cause les mesures que vous proposez pour s’en protéger mais je m’interroge sur les raisons de ce phénomène cette année.

        De même les poissons tels les tanutes, pagres, pageots semblent avoir disparus cette année....
        Qu’en penser ?

      • sls0 sls0 31 août 16:17

        @Gilbert Spagnolo dit P@py
        L’hygrométrie, Pappy, hygrométrie est un paramètres très important.

        Pour les touaregs, c’est un air très sec où la transpiration marche à toc.
        Mon filleul qui fait de la course de fond, pas de problème dans le désert, chez moi j’avait calculé l’endroit où ça n’irait plus pour lui. Ben oui en plus ça ce calcule. L’unité d’isolation des vêtements R en m^2.K.W^-1 .
        Pour plus d’éléments voir la norme 12515 sur le travail en ambiance chaude.
        Chaud et sec ce n’est qu’un problème d’hydratation.
        Chaud et humide la transpiration devient moins efficace et c’est le coup de chaleur avec sa mortalité de 30 à 50%. 

      • zygzornifle zygzornifle 29 août 12:38

        Habitant au dessus de Nice , cette année on se fait brouter du matin au soir par les tigres et autres espèces en plus il y a des toutes petites mouches qui font un mal de chien et très difficiles a claquer car on a du mal a les voir a cause de leur petite taille et on ne les entend pas , on les a surnommées les mouches a Macron car elles sont sournoises ....


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 août 13:06

          @zygzornifle

          Alors pour ces petites bestioles ben bienvenue au club, les infos que j’ai recueillis tant sur le web, qu’au cours d’un entretien téléphone avec une personne de l’EID de Montpellier, il s’agirait en fait pas d’un moustique , mais d’une espèce de mouche, et comme j’ai été pas capable d’en attraper une sans l’écraser, donc pas moyen de l’expédier à EID pour en déterminer la variété. De toute façon, son cycle d vie et identique au moustique , c’est à dire que sa vie commence par une étape larvaire, .. alors les gamelles et autres à sec !!! La veille de monter en montagne, je suis passé voir un voisin, et déjà à l’époque nous étions importunés par des minuscules moucherons piqueurs, avec lui, nous avions évoqués ce problème, et que le plus simple était de supprimer leurs gîtes larvaires, alors de suite, nous avons effectué « une patrouille de recherches » d’éventuels gîtes larvaires ,... et dans un coin, une gamelle qui servait d’abreuvoir pour le chien était clafi de larves de moustiques !


          @+ P@py


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 août 13:20

          @Gilbert Spagnolo dit P@py

          J’espère que vous n’avez pas une intrusion de nonos du pacifique sud...sinon vous allez en chier.


        • popov 29 août 13:11

          Quelques idées en vrac :

          Les libellules sont très friandes de moustiques et moucherons. Dès que je sors pour jardiner, il y en a toujours toute une nuée qui patrouille autour de moi. Le ministère de la démoustification ne pourrait-il pas envisager de faire pulluler les libellules ?

          Avant de pomper le sang, le moustique injecte de sa salive qui va rendre le sang plus fluide. C’est cette salive qui contient toutes sortes de microbes et qui va provoquer les démangeaisons. Si vous surprenez un moustique en train de vous piquer, résistez à la tentation de l’écraser. Il vaut mieux le laisser terminer, car à la fin, il repompe aussi un grande partie de sa salive et les démangeaisons en seront réduites.

          Le piège à moustique pour se débarrasser des moustiques qui ont réussi à pénétrer dans l’habitation :Il faut deux petites bouteilles en plastique PET du genre utilisé pour l’eau minérale ou autres boissons. Vous enlevez le bouchon d’une des bouteilles et coupez à quelques centimètres sous le bouchon pour obtenir une sorte d’entonnoir. Vous découpez un trou à mi-auteur sur le flanc de l’autre bouteille et vous y vissez l’entonnoir. C’est bizarre, mais si un moustique entre par l’entonnoir, il ne parvient pas à trouver le chemin de sortie. Pour attirer le moustique, il faut une source de CO2 dans la bouteille. Vous faites bouillir une solution de sucre assez diluée dans une casserole à pression pendant environ une heure. Laisser refroidir et en verser quelques centimètres dans la bouteille. Y ajouter une pincée de levure sèche. La levure va progressivement transformer le sucre en alcool et en CO2. La solution bouillie (sans levure) se conserve indéfiniment. Vous devrez remplacer la solution et la levure dans la bouteille quand la fermentation aura cessé car après quelques jours, une seconde fermentation prend place qui transforme l’alcool en vinaigre.


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 août 14:55

            @popov


            Merci pour ton « système », stp, as-tu la possibilité de vous joindre une photo merci.


            @+ P@py



          • popov 29 août 17:42

            @Gilbert Spagnolo dit P@py

             
            J’ai trouvé ça sur youtube. La façon d’utiliser la bouteille en plastique est un peu différente de la mienne, mais cela devrait marcher.
             
            Attention, ce que la vidéo ne dit pas, c’est qu’il faut faire bouillir la solution de sucre. Le sucre ordinaire ne fermente pas. En faisant bouillir longtemps dans une casserole à pression, vous provoquez l’hydrolyse du sucre : la grosse molécule de saccharose absorbe une molécule d’eau et se scinde en deux molécules de sucres plus simples qui peuvent fermenter.

          • popov 30 août 04:49

            @Gilbert Spagnolo dit P@py

             
            J’ai oublié le lien.

          • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 29 août 13:30

            @Gilbert Spagnolo dit P@py

            Merci pour votre article qui m’a apporté pas mal d’infos.

            Cependant vos liens concernant la fiole et comment l’ouvrir ne marchent pas.

            Et le virus Usutu ne touche pas que l’homme, il fait actuellement un carnage à Hambourg (en autre) parmi les oiseaux et en particulier les merles. Je l’ai personnellement constaté lors de la visite d’un parc : 4 cadavres assez frais sur un hectare.

            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 août 14:39

              @Michael Gulaputih

              Exact les liens merdouilles sec !!!


              Exemple de flacons qui contient du jus de citron :ici ( je pense que les différentes marques qui vendent ce produit ont toutes ce type de flacon. Perso, j’utilise toujours de citron frais, j’ai acheté ces deux flacons uniquement pour les utiliser comme fiole pour mettre du vinaigre blanc )


              Le petit bouchon qui réduit l’écoulement une fois enlevé : . C’est possible

              de l’ôter avec une lame de couteau très fine.

              @+ P@py



            • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 29 août 14:56

              @Gilbert Spagnolo dit P@py


              Merci d’avoir pris la peine de me répondre. Mais les liens ne marchent toujours pas... smiley
              Et comme le sujet m’intéresse je vous relance !

            • McGurk McGurk 29 août 13:31
              C’est peut-être dû à la politique environnementale actuelle de ne plus couper les herbes dans les espaces publics pour « éviter de détruire la biodiversité ». Ils arrête le fauchage sur les bords d’autoroutes, les parcs, les voies d’eau.

              J’ai lu qu’il y avait de plus en plus de tiques et autres insectes nuisibles justement à cause de cette politique débile et injustifiée.

              • egos 29 août 14:37

                Pensez à préserver la faune locale,

                les batraciens locaux (Rainettes & autres variétés) se reproduisent à l’occasion des épisodes pluvieux de forte intensité, fréquents cette année, 
                ds un concert nocturne de croassements, 
                puis donnent naissance à des multitudes de têtards,
                ils peuplent les marres et trous d’eau et manifestent une voracité sans bornes.
                Les œufs et larves de moustiques figurent au menu,
                les rainettes à la liste des espèces protégées dans le Var.

                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 août 14:49

                  @egos



                  Tout cela est exact,... cependant dans les seaux et autres récipients, ben des grenouilles sont assez rares !!!

                  @+ P@py



                • pemile pemile 29 août 15:05

                  @Gilbert Spagnolo dit P@py "cependant dans les seaux et autres récipients, ben des grenouilles sont assez rares !!!"

                  Et elles sont mortes lorsqu’on les trouve ! smiley


                • egos 29 août 18:01

                  @Gilbert Spagnolo dit P@py


                  La Provence et les débarquements. 

                  Sans remonter aux calendes grecques, par ex celui célébré chaque 15 Août, puis les touristes et maintenant les moustiques porteurs de chikungunya, l’expansion des activités viticoles-vincoles grande consommatrice de pesticides,
                  l’un chasse l’autre.

                  Côté faune ( disparition des insectes traditionnels abeilles, sauterelles, hannetons, grillons, bientôt les cigales) et flore ancestrale , le bilan n’annonce rien de bien réjouissant.

                  S’ajoute à cela la combinaison —ravageuse- de la météorologie départementale cf 2010 (les locaux emploient le terme tropicalisation du climat) , la géologie particulière des lieux et de l’urbanisation (concentrée).

                  La question de l’eau revêt un caractère particulier, 
                  il y en a tjrs trop ou trop peu,

                  et les mares où prolifèrent les tétards s’assèchent sous l’effet du soleil livrant leurs occupants à l’appétit des oiseaux (forts plaisants) les lieux.

                  Il faudrait songer à les recharger (mares) avec ces seaux et autres récipients contenant le boire, le manger et le liquide nécessaire au développement des batraciens.


                  Bien à vs.

                • wasp 29 août 14:43
                  Hello,

                  Petite question :
                   Dans les magasins de brico. il se vend une ampoule éclairant bleu et proche UV, avec une grille électrifiée à l’intérieur...

                  La pub donne cette chose efficace contre les moustiques.
                  Pourtant, j’ai cru lire de-ci de-là, que les moustiques étaient attirés par le gaz carbonique dégagé par le corps humain et n’étaient pas sensibles à la lumière.

                  Quid ?

                  tnx

                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 août 14:53

                    @wasp


                    Perso, je n’ai pas essayé ces ampoules, à ce que sais, c’est assez pipeau, car si elles étaient vraiment efficaces, dans les médias,... ben elles feraient un tapage monstre !

                    @+ P@py



                  • blablablietblabla blablablietblabla 29 août 16:24

                    Bonjour, buvez du Chlorure de Magnésium , ça se vend en sachet de 20 g chez le pharmacien , les moustiques ne vous piqueront plus. C’est un ami Tahitien qui m’avait donné cette recette et ça marche.Par contre c’est imbuvable il faut un peu de jus d’orange ou sirop , avec un sachet un litre d’eau et au frigo , un verre le matin et le soir , et même en hiver c’est bon pour notre organisme puisque ce dernier n’en fabrique pas.


                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 29 août 16:46

                      @blablablietblabla


                      Merci pour l’info.


                      Sur le chlorure de magnésium, il y a quelques années un ami qui était rédacteur sur Agoravox Eugème Wermelinger ( hélas décédé il y a quelques années 5/6 ans , évoquait souvent ce produit.)


                      De toute façon je vais l’essayer, car le chlorure de magnésium à pas mal de vertus :la.


                      @+ P@py


                    • Alex Alex 29 août 16:45

                      Une solution écologique : mettre des photos de différents hommes politiques dans les endroits infestés, et choisir celui que les moustiques détestent le plus pour l’implanter partout.


                      • VIO59 29 août 21:29
                        Je déconseille les gadgets qui diffusent une lumière bleue. J’en avais acheté un il y a quelques années, je n’ai jamais réussi à attraper un moustique avec cela, et la lumière était pénible.Je croirais plutôt à la lumière laser.

                        « the Photonic Fence can kill up to 50 to 100 mosquitoes a second, at a maximum range of approx. 30 m (100 ft) »« 


                        Si l’appareil tient ses promesses je ne vois pas comment il pourrait ne pas se vendre, même en Afrique où les gens sont habitués aux pannes de courant. A la campagne les TV sont branchées sur des batteries de voiture, en ville la batterie n’est jamais loin.


                        Un autre avis sur la question ?

                        • zygzornifle zygzornifle 30 août 17:06

                          ils piquent et sucent le sang comme Macron pique les retraités pour sucer leur pognon ....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès