• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Au bistro de la Toile : « le jour du dépassement »

Au bistro de la Toile : « le jour du dépassement »

- Oh : Puteng, Victor. Je culpabilise. Hier matin, j’ai entendu dans la machine à bruits un type donneur de leçon qui nous a dit d’un ton péremptoire qu’« Aujourd’hui, nous dépassons les possibilités que nous donne chaque année la planète ». Fatche, en plus le mec il nous a dit qu’on bouffait trop de barbaque, qu’il fallait plus prendre l’avion, qu’arroser nos géraniums était indécent, que vivre dans un pavillon individuel ou une villa « samsuffit » était dégueulasse pour cette pauvre planète. Il paraît même que notre mode de vie, à nous, salauds de Français, nécessite 2,7 planètes par an ! Moins tout de même que les Yankees qui usent 5 planètes par an. Il nous donne l’exemple des Indiens qui, eux, n’usent que 0,7 planète par an et donc nous font cadeau de 0,3 planète à nous, les gros gaspilleurs. Tè. J’ai honte Victor.

- Ça passe vite. Allez, met une tournée, on va boire pour oublier, Loulle ! Mais, pas d’eau, on en manque.

- Bon, alors du rouge. Et du pays, donc « locavore ».

- Le mec qui parlait dans le poste, je crois qu’il nous prend pour des kons. Moi j’y ai vécu en Inde Loulle, et je peux te dire que dans les villes « modernes », les quartiers un peu friqués de Mumbay, de Delhi ou de Chennay, les Indiens qui le peuvent bouffent de la planète comme nous, et même plus. Les autres, ils « économisent » la planète parce qu’ils ne peuvent pas faire autrement. Ils l’économisent surtout parce qu’ils meurent jeunes à cause de la pollution liée à l’absence de réseaux d’assainissement ou de toilettes dans les campagnes, la pollution des fleuves est affreuse, le fameux Gange est un égout. Le matin, au lever du jour, il y a un milliard d’Indiens qui chient dans la nature. La grande fraternité du caca ! Après, ils saccagent les forêts pour faire la cuisine. Ils n’ont pas assez d’eau potable et lorsqu’il y en a, en temps de mousson, c’est trop et catastrophique. Quant à leur réseau ferroviaire il n’a pas bougé depuis le temps des Rosbifs ce qui fait qu’ils roulent dans des bagnoles ancestrales crachant des palanquées de CO2, particules fines ou grosses, sans oublier leurs vaches qui pètent sacrément trop. Si c’est l’exemple qu’il nous préconise, le charlot du poste, qu’il aille se faire foutre. Parce que ses Indiens, ou ses Africains si « économes » ils rêvent de quoi ? De vivre comme nous. Alors les théories des crétins nuisibles qui prônent d’ouvrir nos frontières à tous ces « économiseurs de planètes » tout en nous conseillant de ne plus faire de petits pour faire de la place aux nouveaux arrivants, à toutes ces « chances pour la France », je m’en torche l’oigne, Loulle. Le vrai, le seul problème, c’est la surpopulation.

- Ouais mais les Chinois, eux, ont réussi à stabiliser leur population.

- Avec la trique imposant l’enfant unique. Dont ils sortent maintiennent parce qu’ils n’ont plus assez de jeunes pour faire tourner leur économie. Mais avec l’inertie en la matière, ils n’ont plus assez de terres arables. Ils vont donc piller les terres agricoles ailleurs. Particulièrement en Afrique, qui n’a pas besoin de ça, et même en France. Pour les peuples agricoles, ruraux et oubliés, ce sont les ressources paysannes qui doivent définir la taille d’une population et non l’inverse. Les ressources n’étant pas élastiques, l’appropriation des plus forts ne peut qu’entraîner une famine des plus faibles. Et leur migration vers le miroir aux alouettes européen… La gestion abusive des ressources et une totale absence de régulation démographique portent en elle un naufrage et sont assimilables à un phénomène paradoxal que l’on peut désigner comme autogénocidaire.

- Mouais… J’ai déjà entendu ce raisonnement. On les appelle les « collapsologues », c’est nouveau, ça fait branché. Ce sont ceux qui disent qu’on fonce droit dans le mur, vers le grand « effondrement ».

- Eh ! Ils n’ont peut-être pas tort, Loulle. Au plus on est sur la terre, au plus on la réchauffe. Et comme à part de la tchatche on ne fait rien, on ne change pas notre mode de vie, ça va chauffer, ça va chauffer ! Et on va voir des gens venant de pays tropicaux rendus inhabitables chercher dans nos contrées encore tempérées une vie moins difficile. Rien à voir avec les quelques centaines de milliers qui viennent chaque année. Ce sera les grandes migrations climatiques. Et il m’étonnerait, malgré les efforts des collabos « no borders » que les peuples qui vivent depuis des millénaires dans nos contrées acceptent d’accueillir avec bienveillance de véritables marées humaines de réfugiés climatiques qui arriveront non pas par milliers mais par dizaines de millions. Ce sera les barbelés, les miradors, les mitrailleuses et plus si affinité. Et ce sera normal : aucun peuple ne se suicide de gaieté de cœur pour laisser la place à des envahisseurs.

- Tu crois pas que t’envoie le bouchon un peu loin Victor ? Où ils sont ces millions de futurs envahisseurs ?

- T’as entendu parler du Nigeria Loulle. Pas le Niger non, le Nigeria. C’est le pays le plus peuplé d’Afrique avec plus de 200 millions d’habitants, une densité de 138 habitants au km/2, plus que la France et écoute bien Loulle : un taux de fécondité de 5,25 enfants par femme ! Une usine à lardons. Une croissance démographique de 2,4 % par an. Et la moitié des Nigérians a moins de 18 ans. Ce qui donnera en 2 050 quelque chose comme 465 millions d’habitants qui vont crever de chaleur, de faim et de soif. Et ils voudront aller où ? T’as compris.

- Mouais… Alors on fait quoi ?

- Si je le savais Loulle… Mais la seule solution c’est de réduire la population mondiale. Par l’éducation ou par la guerre. L’idéal c’est évidemment une réduction paisible, raisonnée, sur deux générations. C’est faisable. Un système qui permettrait à tout être humain d’avoir ses besoins énergétiques assurés, un logement, l’accès à l’emploi, à la santé et à l’éducation verrait son problème de surnatalité se résorber naturellement. C’est ce qui s’est produit en Europe et c’est ce que l’on peut déjà observer pour les descendants des populations défavorisées qui vivent en occident à quelques exceptions près, chez les gens restés sous la domination des religieux, qu’ils soient cathos ou moslims.

- Mais nous alors, il ne faut plus faire de lardons ?

- Si, au contraire. Il faut revenir au taux de remplacement pour pouvoir faire face à l’invasion à venir et sauver notre civilisation. Parce qu’il est stupide de croire que les nouveaux arrivants vont avoir une vie plus économe que nous : ils voudront évidemment vivre comme nous, en pire. Et ils balaieront tout ce qui fait de l’Europe - n'en déplaise à tous ces connards qui crachent sur ce qui les nourrit, les protège, les éduque - le pays où tout le monde veut vivre : la démocratie, la liberté, l’égalité homme femme, les droits de l’humain, la laïcité, enfin l’art de vivre.

En attendant, buvons un coup Victor, ça nous remontera le moral.

 

Illustration : merci au regretté Chimulus

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.65/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Jean Guillot Jean Guillot 30 juillet 16:22

    On marche sur la tête 75% des terres agricoles sert à nourrir le bétail , la viande est une grosse consommatrice d’eau , mangeons moins de viande et la terre sera sauvée  smiley


    • Jean Guillot Jean Guillot 30 juillet 20:09
      • Près de 800 millions d’humains souffrent de malnutrition
      • 2/3 des terres agricoles dans le monde sont consacrées à l’élevage ou à la production d’aliments pour le bétail
      • Une baisse de la production de viande entraînerait une baisse du cours mondial des denrées végétales
      • Si les pays riches et émergents divisaient par deux leur consommation de viande, la ration calorique des habitants des pays en développement augmenterait et au moins 2,2 millions d’enfants échapperaient à la malnutrition chronique

    • Ouam Ouam 31 juillet 00:42

      @Jean Guillot
       
      Ouais et des paysans qui gerent les terres avec le betail tu en fait quoi ?
      Et ensuite une fois que tu aura atteint ta fameuse butée de tes 2.2. millions d’enfants« , tu fera quoi, plus supprimmer la viande car elle sera bannie depuis longtemps.
       
      Je propose que l’ion ne cultive plus que du riz, on déforeste joyeusement toute la planete pour augmenter sans fin la population (*), on élimine la concurence (les animaux et leurs espaces de vie), personne ne se lave plus car c’est une consommation catastrophique d’eau qui pourrait etre utile pour irriguer ton riz ou autre chose, etc...
      Et...
      Lorsque tu arrivera à tes 15 millards ou tes 20milliards, sauf a pense comme les ultra capitaliste que la terre n’est pas une »planète finie« et qu’une croissance sans fin peut avoir lieu... pour avoir toujours plus de profits ET de con-sommateurs...
       
      Bref tu fera quoi ?...
      Tu proposera qu’on bouffe des insecte et tu proposera qu’on bouffe les plus vieuxs (ou les plus faibles) comme dans »soleil vert«  ?

      (*) Puisque visiblement tu »nie« le problème en sortant les éternels clichés du café du commerce, alors qu’il te suffit simplement de consulter de simples graphes sur l’evolution de l’humanité (croissance exponentielle) pour te dire...
       »Ben ouiais on ne peut continuer comme cela"

      Un peu le lecture peut etre ?
      https://www.demographie-responsable.org/

      Ou si tu est allergique à la lecture un bon documentaire ?
      http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19558792&cfilm=229903.html
       
      Ecoute de ce qu’explique le college de scientifique en sous titré au debut de la vidéo...
      http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19558792&cfilm=229903.html
       
      Ils parlent de la surpopulation qui mettra fin a notre humanité, pas du betail smiley


    • gardiole 31 juillet 08:20

      @Jean Guillot
      Faut pas oublier qu’il y a aussi une partie qui sert à la production de boissons alcoolisées.


    • oncle archibald 31 juillet 11:38

      @Ouam

      Ne vous cassez pas le bol avec la surpopulation. Qui peut croire qu’il n’y aura pas un jour, prochain peut être, une belle guerre mondiale qui va faire des ravages assez conséquents pour remettre un peu d’ordre dans tout ça.

      Regardez une pyramide des ages et les effets d’une bonne guerre ..

      https://www.ined.fr/fichier/s_rubrique/18703/population_societes_2014_509_py ramides_ages_guerre.fr.pdf

      On les lit toutes, celles de 1870, celle de 1914, celle de 1939, et pendant longtemps puisque le déficit en hommes, qu’ils soient au combat, morts ou prisonniers, réduit drastiquement le nombre de naissances dans les années suivantes ...

      Donc pas de pb, il suffit d’attendre ! Et à mon avis si les Trump, les Poutine, les Kim Jong-un et quelques autres appuient sur les boutons rouges des armes de destruction massive le feu d’artifice résultant et les « trous » dans la pyramide seront inédits à ce jour !


    • Jean Guillot Jean Guillot 31 juillet 12:47

      @Ouam , oui d’accord avec vous , il faut diminuer de manière drastique la population humaine .
      Le chiffre optimal pour bien vivre sur la planète est moins d’un milliard , disons 800 millions .  smiley


    • Le421 Le421 1er août 14:19

      @Ouam

      Ouais et des paysans qui gerent les terres avec le betail tu en fait quoi ?

      Et le type qui est ingénieur électronique et n’a pas de boulot par chez lui vu qu’on ne répare plus, il fait quoi ??
      Comme moi, il fait de l’électricité bâtiment et du placo...
      Y’a plein de gens qui travaillent dans des métiers qui ne sont pas le leur.
      Mais les paysans, non.
      Mon père faisait du maïs, je fais du maïs et mon fils fera du maïs si la FNSEA et le Crédit Agricole le demandent...
      Et certains réorientent leur production. Avec succès !!


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er août 14:37

      @Le421

      Dans le même temps le BTP recrute des chargés de travaux hors sol . Putain faut se les taper sur le terrain. Incapables de voir des couilles sur un plan ( chez moi elec ) . Faut passer une plombe a leur expliquer...et après ils te reprochent le temps perdu sur le chantier alors qu’ils participent à éliminer les bureaux d’études. Bref la demerde au jour le jour. Et de la paperasse.


    • adeline 3 août 17:39

      @Jean Guillot
      "Le chiffre optimal pour bien vivre sur la planète est moins d’un milliard

      ", super ! nous avons 6 milliards à manger, et après ?


    • jef88 jef88 30 juillet 19:50

      En 7 mois on consomme la production d’une année ! ! ! ! !

      Alors d’où vient notre consommation des 5 autres mois ? ? ?


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 juillet 20:01

        @jef88

        Du congélateur.


      • leypanou 30 juillet 21:13

        @jef88
        ce serait pas mal qu’il y ait un vrai débat à la télé aux heures de grande écoute pour contredire toutes ces stupidités propagandisées par des perroquets de journalistes.


      • Ouam Ouam 31 juillet 00:44

        @leypanou
        pas du tout, il te suffit de t’interresser un peu à la destruction de l’écosysteme pour t’en rendre compte.
        Regarde en Afrique p ex la destruction des forets primaires c’est une catastrophe pour les générations futures.


      • leypanou 31 juillet 08:53

        @Ouam
        la destruction des forêts primaires est dûe à des gens qui veulent exploiter quelque chose qu’ils n’ont pas créée. Beaucoup de bois d’Afrique sont exportés en Chine par des parasites qui se contentent d’exploiter.
        Bolsonaro va faire pareil au Brésil sans se soucier des Indiens d’origine.
        L’agriculture intensive, l’exploration minière, ainsi que l’exploitation forestière, voilà ce qui détruit l’écosystème.


      • oncle archibald 31 juillet 12:20

        @jef88 :

        Il existe des personnes qui ont de très petits revenus et qui pourtant mènent grand train ...

        Comment peuvent-ils faire ? En tapant dans leur capital bien sûr, c’est très facile ..... jusqu’à ce que le capital soit épuisé lui aussi .

        A priori c’est pareil pour la consommation des terriens. Si l’on utilise chaque année le bois que produit une foret en un an c’est bon, ça peut durer éternellement .... Si l’on commence à couper des arbres trop jeunes parce que les autres ont déjà été coupés et utilisés ça marche un moment jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’arbres du tout !

        Je vois à l’automne sur les étals des poissonniers des rougets qui ont à peine la taille d’une sardine et auxquels on a donné le nom de « vendangeurs ». Il s’agit de rougets immatures qui ne deviendront donc jamais des rougets adultes et ne se rerpoduiront pas.

        Hélas je ne peux pas recommander à Mr de Rugy de consommer ce mets délicat, très bon et beaucoup moins cher que le homard, parce que ça la foutrait mal pour un ex-ministre de l’écologie de contribuer à la disparition d’une espèce.

        Les pécheurs artisans qui organisent cette pêche se coupent l’herbe sous le pied. Quand je leur fais remarquer que leurs enfants ne pourront pas en faire autant ils me répondent « on s’en fout, après nous le déluge, et il faut bien gagner son pain chaque jour ». Voilà voilà ... C’est triste ou c’est marrant ? J’hésite !


      • Jean Guillot Jean Guillot 31 juillet 15:11

        @jef88 , des réserves et des conserves smiley


      • Ouam Ouam 31 juillet 00:26

        @VICTOR Ayoli

        Merci pour ton article courageux et lucide.

        Concernant l’Inde, c’est la plus grande décharge du monde à ciel ouvert.

         

        De toute maniere il n’y a pas comme tu le souligne si bien 36 solutions :

         

        L’intelligente :

        On réduis intelligemment la (future) population via un controle des naissaces et ce sur la planete entière ar un accord global (et les futures générations nous remercironts)

        On arrette d’importer en europe la planete entiere, car de toute maniere c’est une « fausse bonne idée » car lorsque ce sera plein ici comme cela l’est en Inde, on fera comment, aucun média n’evoque jamais ce probleme.

         

        La / les stupide(s) et celle(s) visiblement retenue par nos « z »élites«  :

        On ne fait rie, , on continue à regarder le précipice arriver en se disant

         »bah ! apres moi le désastrre« 

        C’est tellement confortable ET conformiste.

         

        On repart pur un tour dans une future guerre mondiale v3.0

        La v2.0 et ses camps d’exterminations, la bombe (A)tomique de Hiroshima/Nagazaki semblera une vaste plaisanterie contrairement à la H (Pere de la bombe Russe qui doit produire 10.000 fois plus d’énergie que l’autre antiquité)

        Une sur Paris par exemple et une autre un peu plus haut que Marseille (ce qui fait QUE deuxs) et hop plus de »France"

         

        Ou on attends que tout s’effondre, ce qui placera les peuples encore plus précaires dans la catastrophe.

         

        Dans tous les cas de figure des points ci dessus, les descendants nous haironts du à notre manque de courage ET lachetées collectives,

        vous voulez savoir ? .... ils auronts bien raison.



        • Ouam Ouam 31 juillet 01:57

          @Cyrus (TRoll de DRame)
          « Salut a toi :) »
          Tout pareil smiley
          Super cette fin de MIB,
          et ne va pas commencer à filer des idées à l’autre clopolte aculturé (mégaMonarc) il serait capable de le faire si il en avait les moyens smiley


        • BA 31 juillet 12:55

          Mercredi 31 juillet 2019 :


          Records de chaleur et incendies sans précédent en Arctique émettent des millions de tonnes de CO2.


          Alors que les régions du cercle polaire arctique connaissent des records de chaleur, un nombre exceptionnel d’importants feux de forêt fait rage dans le cercle arctique depuis le mois de juin, entraînant le rejet de millions de tonnes de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.


          Traditionnellement, la saison des incendies de forêt boréale s’étend de mai à octobre, avec un pic d’activité entre juillet et août. Depuis début juin, le Copernicus Atmosphere Monitoring Service (CAMS), mis en œuvre par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMMT) pour le compte de l’Union européenne, suit les émissions et l’activité de plus de 100 feux de forêt qui se sont déclarés dans le cercle polaire arctique dans la République de Sakha en Sibérie et en Alaska.


          En se basant sur 17 années d’observation, il apparait que ces feux de forêt sont d’une ampleur et d’une durée sans précédentpour le mois de juin pour la région. Les incendies en Sibérie et en Alberta au Canada ont été les plus importants jusqu’ici cette année. En mai, on estime que l’incendie Chuckegg Creek a touché plus de 300 000 hectares.


          Au 9 juillet 2019, il y avait 38 grands incendies en Alaska. Selon le National Interagency Fire Center américain, ils avaient brûlé un total de 282 000 hectares, c’est plus de la moitié de la superficie totale brûlée aux États-Unis en 2019. Le plus grand incendie d’Alaska, Hess Creek, brûlait dans des forêts d’épinettes noires et de feuillus mélangés (bouleaux, trembles et épinettes blanches) au nord de Fairbanks. Au 9 juillet, il avait carbonisé 69 847 hectares, ce qui en faisait le plus gros incendie aux États-Unis en 2019, explique la NASA.


          Même le Groenland n’est pas épargné puisqu’un incendie s’est déclaré sur la côte ouest de l’île le 10 juillet 2019, à Queqqata Kommunia, à environ 18 kilomètres au nord-ouest de Sarfannguit et juste à l’est de Sisimiut. Le feu consume une zone constituée de marécages et de broussailles.


          En Russie, les satellites ont observé d’épaisses couches de fumée émanant de dizaines de grands incendies dans le centre-nord de la Russie début juillet 2019. Les incendies se situaient dans une partie reculée du territoire de Krasnoyarsk, au nord de la rivière Angara et de Boguchany. Selon les informations communiquées par l’agence de presse TASS, des incendies à Krasnoyarsk brûlaient activement sur plus de 64 000 hectares au 10 juillet.


          Au 27 juillet, plus de deux millions d’hectares étaient en feu en Sibérie. Les régions les plus touchées sont Krasnoyarsk, Yakoutie et Irkoutsk. Ces incendies massifs facilitent la fonte du pergélisol.


          Des millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère


          De plus, au cours des quatorze premiers jours de juillet, les incendies dans le cercle polaire arctique ont déjà émis dans l’atmosphère environ 31 mégatonnes de CO2 pour un total de 100 millions de tonnes de CO2 depuis juin 2019 , c’est l’équivalent des émissions de la Belgique pour l’année 2017  !


          En plus de la destruction et des risques d’incendie de forêt, la fumée pose un risque grave pour la santé non seulement à proximité, mais aussi à distance, en raison de son expansion à grande distance par le vent sur des centaines ou des milliers de kilomètres. En effet, au cours d’événements passés au Canada, le CAMS a détecté la fumée sur l’Europe qui traversait l’océan Atlantique pour se rendre en Europe en quelques jours seulement.


          « Nous surveillons de près l’intensité des incendies et la fumée qu’ils dégagent, explique Mark Parrington, chercheur senior au Copernicus Atmosphere Monitoring Service. Nous savons que les températures dans l’Arctique ont augmenté à un rythme plus rapide que la moyenne mondiale, et que des conditions plus chaudes et plus sèches seront propices à la croissance des incendies lorsqu’ils auront commencé.


          Les données du Global Fire Assimilation System montrent que les feux dans le cercle polaire arctique se produisent généralement en juillet et en août, il a donc été inhabituel de voir des feux de cette ampleur et de cette durée en juin. Notre surveillance est importante pour sensibiliser l’opinion publique aux impacts à plus grande échelle des feux de forêt et des émissions de fumée, ce qui peut aider les organisations, les entreprises et les particuliers à prévoir les effets de la pollution atmosphérique. »


          Records de chaleur en Arctique


          Depuis juin 2019, l’Alaska connaît une vague de chaleur exceptionnelle et de nombreux records battus. Dans certaines parties de l’Alaska, les températures ont dépassé les 30 °C ! Anchorage, Kenai et King Salmon ont battu des records historiques le 4 juillet 2019.


          Même à l’ouest du Groenland, les températures avoisinent les 20 °C, alors que le maximum normal est plutôt de 10 °C.


          A ce titre, dimanche 14 juillet 2019 à Alert, une base militaire proche du pôle nord, un record absolu de température a été battu avec + 21 °C, c’est six fois plus que la moyenne au mois de juillet et une première mondiale pour une latitude aussi élevée.


          « C’est assez phénoménal comme statistique, c’est un exemple parmi des centaines et des centaines d’autres des records établis par le réchauffement climatique », a souligné Armel Castellan, météorologue au ministère canadien de l’Environnement.


          Rappelons que le mois de juin 2019 a été le mois de juin le plus chaud jamais enregistré sur Terre.


          De plus en plus d’incendies dans le monde


          La fréquence des feux de forêt de haute intensité a augmenté, en partie à cause des conditions météorologiques extrêmes causées par les changements climatiques, les conditions chaudes et sèches étant l’un des facteurs de risque les plus importants.


          De plus, les feux de forêt sont responsables d’une pollution atmosphérique beaucoup plus importante que les émissions industrielles, car ils produisent une association de particules, de monoxyde de carbone et d’autres polluants.


          Enfin, les incendies de forêt dans l’Arctique sont particulièrement inquiétants, car les particules risquent davantage de se déposer sur les zones glacées. Cela assombrit la glace et réduit l’albédo : la lumière du soleil est alors absorbée plutôt que réfléchie, une boucle de rétroaction positive qui pourrait exacerber le réchauffement climatique.


          https://www.notre-planete.info/actualites/3041-incendies-forets-records-arctique


          • JP94 31 juillet 17:59

            @BA
            Je vais rétablir la moyenne : dans l’hémisphère Sud, records de froid ; à Tana, -2°C tandis qu’ici c’était la canicule.
            Et sur le lac Tanganyika, température égale. 

            Au fait, vous expliquez comment les optima climatiques du Moyen-Âge et ceux antérieurs ? 

            Héraclite d’Ephèse ( il y a un peu plus de 2500 ans...) disait et écrivait : « il ne faut pas se laisser gouverner par la peur ». La fabrique de la peur n’est pas le fait du climat - franchement hors annonces médiatiques, on dirait quoi ? quelle chaleur !  mais du Pouvoir politique. 
            Est-ce que ce pouvoir politique fait autre chose que de restreindre nos droits « pour le climat » ? 
            Interdit-il le développement du fret routier au détriment du rail ? 
            Sanctionne-t-il l’Allemagne pour son électricité charbon/ lignite et ses centrales thermiques qui doublent tous les MW en éolien ? 

            Est-ce que ce pouvoir limite l’usage de gaz nocifs qui empoisonnent les manifestants le 1er Mai ou les Gilets Jaunes le samedi ? 
            Est-ce que ce pouvoir politique a fait quoi ce que soit pour ne même pas avoir à discuter du CETA à l’assemblée ? 

            Imposons un autre rapport de forces et AUGMENTONS le POUVOIR d’ACHAT des PRODUCTEURS ! 


          • Ouam Ouam 1er août 02:11

            @JP94
            Je confirme à fond ce que tu explique ici avec ta phrase ...
            « Je vais rétablir la moyenne : dans l’hémisphère Sud, records de froid ; à Tana, -2°C tandis qu’ici c’était la canicule.
            Et sur le lac Tanganyika, température égale. »

            Et pas que la !
            Nous le voyons parfaitement sur ce satellite ici, la vague de froid intense sur une partie de la Russie (-14 par rapport a la temp moyenne) alors qu’ici c’etait l’inverse (cad un bon gros +14 par rapport à la temp normale)
            http://www.meteo-paris.com/site/images/C2amnuhzQH.gif

            De la page principale ici :
            http://www.meteo-paris.com/actualites-meteo/canicule-l-europe-en-surchauffe-28-juillet-2019.html

            Et cela proviens de mon site de metéo préféré car tres complet et didactique.

            Le « réchauffement » (le soit disant) vu que ce n’est pas idendique partout comme on peut le constater sur le site wxcart.com me parais bien plus « complexe » que cette histoire de CO2 (qui peut jouer certes, mais à quel degrès personne le sais ni les « pours » ni les « contres » ?)
            Ce qui en revanche est verifiable, c’est la pollution (les plastiques) la surpopulation galopante, et les exintinctions massives de la bio-diversité suite à l’expansion humaine....
            Ceci l’est, et personne (OU si peu) veulent prende ces parametres crutiauxs en jeu qui limiteront l’avenir de nos enfants smiley
             
            Et la on nous explique ce jour qu’il faut encore se répartir de « nouveauxs migrants », mais pourquoi faire ?

            Ils feraient mieux d’essayer d’eduquer et de faire avancer leurs pays respectifs au lieu de déserter celui ci ou ceuxs qui restenteronts iront de fait encore plus mal du à l’abscence des plus valeureux (ou audacieuxs) qui sonts partis égoistement ailleurs en désertant la terre de leurs aieuxs...
             
            Bref on « marche sur la tete » en Europe ET particulièrement en France avec ce gouvernement carrément de mafieuxs affreuxs (et négriers)


          • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 1er août 15:06

            @Ouam

            Bien vu sur les « moyenne » , effectivement la nature donne ce qu’ elle reçoit .

            Si le co2 était vraiment un problème , on planterait le désert pour capter ce CO2 , 
            la on fait le contraire , on spécule en bourse , on gagne de l’ argent pour investir dans la déforestation et pouvoir a nouveau spéculer sur le méchant CO2 .
             
            C’ est la capacité a absorber le CO2 qui diminue de manière exponentielle qui pose problème et non pas un accroissement mineur mais régulier de celui ci . 

            A mon avis , la disparition des animaux , des végétaux et des cycle écologique qui les lie est la véritable cause des dérèglement climatique actuel , qui en toute moyenne sont autant des épisode glaciaire que des canicule . De même que les mousson alterne avec la sécheresse .

            Donc , la pseudo ecologie du capitalisme vert actuel , ne fait qu’ amplifier le problème . 

            A force de trier nos déchet plastique , ceux ci sont mit en container et envoyer en inde pour être jeter a la mer ou brûler a l’ air libre .

            Une véritable écologie voudrait que l’ on utilise que des conteneurs alimentaire recyclable , et que les supermarché les reconditionne puisque il est idiot de dépenser de l’ essence pour aller au supermarché d’ un coté , puis a la déchetterie de l’ autre . 

             


          • baldis30 31 juillet 19:15

            dès que je lis « Records de chaleur » je rigole doucement ...mais tristement ...

            En me posant la question ... celui qui écrit cela sait-il ce qu’est la chaleur ... ?

            L’impropriété de terme permet déjà le classement de la suite ! 

            Ils repèrent la chaleur comme la petite suédoise repère le CO2 et ils mesurent la température ... 


            • baldis30 1er août 22:11

              @baldis30
              aux moinsseurs ... rigolez bien ... rigolez bien et présentez vous à un examen avec ces termes ... et ces concepts ...


            • agent ananas agent ananas 1er août 02:31

              Victor, vous avez oublié les gobelets en plastique qui remplacent les petites tasses en argile pour le chaï et qui jonchent maintenant le long des voies ferrées en Inde ...

              A quand remonte votre dernier « trip » en Inde ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès