• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bayrou l’imposteur, ça commence à bien faire !

Bayrou l’imposteur, ça commence à bien faire !

Il est un homme qu’il va falloir démasquer un jour, au risque sinon d’un nouvel enfumage et de nouveaux lendemains qui déchantent : François Bayrou.

Disons-le tout net, le président du Modem est un imposteur.

Son dernier cheval de bataille, la lutte contre le retour de la France dans le commandement intégré de l’OTAN, le démontre très bien.

Voilà un homme en effet qui s’offusque, à juste titre, de l’abandon de notre liberté et de notre indépendance par Nicolas Sarkozy, mais qui continue dans le même temps d’être le premier défenseur d’une Union européenne atlantiste et systématiquement alignée, d’une Union européenne parfaitement OTAN-compatible.

François Bayrou a défendu avec acharnement en 2005 le OUI à la Constitution européenne. Logique avec lui-même, il a soutenu en 2008 (contre le verdict du référendum) le Traité de Lisbonne, qui reprend 99% du texte de la Constitution. 
Or, que dit ce Traité ? Tout simplement que
« Les engagements et la coopération dans ce domaine [la défense européenne] demeurent conformes aux engagements souscrits au sein de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord [OTAN], qui reste, pour les États qui en sont membres, le fondement de leur défense collective et l’instance de sa mise en œuvre. »

Au-delà même de ces quelques phrases issues du Traité, le soutien sans faille et constant de François Bayrou pour l’Europe de Bruxelles est déjà en soi contradictoire avec toute idée d’indépendance nationale.
L’Union européenne est atlantiste, la Commission de Bruxelles produit les trois quarts de ses directives sous la pression des lobbies défenseurs des intérêts des multinationales américaines (Bruxelles est la ville aux 15000 lobbies, record du monde).
Le "Haut représentant" de l’UE, Javier Solana, chargé de conduire la "diplomatie européenne" est un ancien secrétaire général de l’OTAN.
Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, était engagé en 2003 aux côtés de George Bush dans la guerre en Irak alors qu’il dirigeait le gouvernement portugais.
On pourrait multiplier les exemples. Tout démontre que le Système européen n’a aucune vélléité d’indépendance, et qu’il est fortement imprégné de l’idélogie atlantiste et de l’esprit anglo-saxon.
La "défense européenne" elle-même est une vaste blague, se trouvant totalement liée par une série d’accords (Berlin, Berlin II, etc.) à l’OTAN, et n’ayant jamais fait preuve de la moindre volonté d’émancipation.

François Bayrou est donc en totale contradiction avec lui-même, sans naturellement qu’aucun "journaliste" ne lui fasse jamais remarquer. 
Cette contradiction sera particulièrement visible dans les mois qui viennent quand dans le même temps, sur les mêmes plateaux de télévision, le président du Modem fera campagne pour les élections européennes en tant que premier avocat de cette Europe, tout en fustigeant la réintégration du noyau dur de l’OTAN...
On pourrait aussi ajouter qu’en 1995, quand Jacques Chirac décidait un premier pas vers le retour complet de la France dans l’OTAN, le ministre Bayrou n’avait pas dit mot, et qu’il n’avait bien sûr pas démissionné.

On peut donc très raisonnablement soupçonner François Bayrou d’enfiler l’uniforme du général de Gaulle dans le seul but de faire des voix en juin prochain.
Comme il avait fait croire en 2007 qu’il était un candidat "anti-Système", alors qu’il a toujours voté avec le Système depuis 25 ans, il tente cette fois-ci de jouer la carte nationale, tout en détricotant la nation à Strasbourg et à Bruxelles, en soutenant depuis toujours les textes votés en catimini dans les cénacles européens.

Cette imposture n’a que trop duré ! Il faut dénoncer haut et fort l’arnaque bayrouiste, pour éviter qu’elle ne trompe quelques électeurs croyant de bonne foi que le bulletin de vote Modem est le meilleur rempart contre la dissolution de l’Etat et de la Nation.

Certains nous répondront que le président du Modem a au moins le mérite d’être dans l’opposition à la politique dévastatrice de Nicolas Sarkozy. Ils ajouteront que sa croisade contre l’OTAN est salutaire, en aidant à la prise de conscience des derniers Français assoupis.
C’est vrai. Mais il ne faut pas arrêter l’analyse à ce stade. Si l’on entend François Bayrou, c’est d’abord parce que les grands médias lui donnent la parole (hier soir longuement sur France3 chez Taddéi, ce matin sur Europe1 chez Elkabbach, et ce n’est qu’un début).
Tout le monde sait bien que François Bayrou n’est pas le seul adversaire de la dissolution dans l’OTAN. Mais il est un adversaire accepté par les médias, valorisé, sur lequel les projecteurs se braquent, exactement comme en 2007 quand il s’agissait de faire monter "Bayrou l’anti-Système".

Qu’il est commode en effet pour les grands médias de créer un vote défouloir factice, un vote d’illusion qui fera croire à quelques naïfs, quelques gogos, qu’ils ont donné une belle claque à l’UMP et au PS en ayant choisi le vote Modem...Vous n’êtes pas contents braves gens ? Et bien nous avons une solution pour vous : François Bayrou, le candidat anti-Système, le nouveau général de Gaulle !
La ficelle est très grosse, mais elle risque de marcher si l’on ne prend pas garde d’avertir les plus fragiles.

Notre message est donc d’une simplicité biblique : François Bayrou est un imposteur.
Il ne fait pas un travail d’opposition utile parce qu’il contribue à maintenir dans le Système des électeurs qui souffrent réellement, qui en ont marre.

Il retarde l’effondrement d’un Système euro-libéral qui a produit la terrible Crise économique et sociale, Système que nous avons toujours pris soin sur le site du Vrai Débat de nommer "UMPS-MODEM".


http://www.levraidebat.com


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (166 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • Mengneau Michel Mengneau Michel 12 mars 2009 09:40

    Il est sur et certain que Bayrou est un imposteur. Défenseur de la loi du marché comme les socialistes, c’est indéniablement un type de droite. Son seul but est de faire une carrière politique originale en dénonçant et s’opposant à juste titre à l’autocratie Sarkosienne, mais c’est là sa seule différence car quand on gratte.... Il a toutefois un intérêt sur la scène politique c’est qu’il empêche la bi-polarisation.

    http://le-ragondin-furieux.blog4ever.com


    • faxtronic faxtronic 12 mars 2009 12:29

      Tant mieux que bayrou ne soit pas de gauche, bande de gauchistes !


    • La Taverne des Poètes 12 mars 2009 09:48

      Dites donc le noniste, la haine vous aveugle ? Bayrou n’est pas candidat aux Européennes.
       ! smiley

      Voici la liste des candidats officiels  : que trouvez-vous à leur reprocher ? Sortez vos arguments plutôt que de vous en prendre à un homme en particulier ou de nous refaire 2007, qui est derrière nous.

      Sur le fond, il y a pas mal de points de votre arcticle qui sont aussi très critiquables. Par exemple, Bayrou n’est pas pro européen pour soutenir l’alignement sur l’OTAN. Ce n’est pas là la motivation de son engagement ! C’est donc puremet de la manipulation de votre part. D’autres points seront certainement contestés avec efficacité par des commentateurs alors je m’en tiendrai là pour le moment.


      • Sébastien Ticavet 12 mars 2009 12:34

        Excusez-moi, mais il est un peu facile de dire que Bayrou soutient l’UE, sans soutenir son volet défense. Quand on fait campagne pour un Traité aussi clairement OTAN-compatible et atlantiste que le Traité de Lisbonne, on prend ses responsabilités. Ne pas le faire, c’est mentir aux électeurs, les manipuler.

        C’est cette distorsion permanente entre les actes et les discours que je dénonce chez Bayrou. Je ne nie pas certaines de ses qualités, mais ce défaut me semble suffisamment grave pour mériter cet article.

        Au demeurant, je sais parfaitement que critiquer Bayrou sur agoravox n’est pas facile ; ) Ceci dit, l’enjeu me semble trop grave, je crains tellement une énorme et rapide déception, un sentiment de tromperie chez les potentiels électeurs de Bayrou que je crois indispensable de faire ce travail de dénonciation de l’imposture.

        Bien à vous


      • Traroth Traroth 12 mars 2009 15:51

        @Taverne : on a encore le droit de s’opposer à Bayrou sans prendre systématiquement des mots genre "haine" dans la gueule ! Ou quoi ? smiley


      • Leviathan Leviathan 12 mars 2009 09:59

        Il semblerait que François Bayrou ait des liens avec la "Commission Trilatérale" :

        http://wearechangestrasbourg.wordpress.com/2008/07/09/architectes-du-nouvel-ordre-mondial-la-commission-trilaterale/


        • La Taverne des Poètes 12 mars 2009 10:03

          Et Obama  ! Mon dieu, le complot serait mondial smiley


        • morice morice 12 mars 2009 10:01

           ouh la comment vous y allez.. imposteur non, opportuniste si, il l’a toujours été....


          • LE CHAT LE CHAT 12 mars 2009 10:44

            @momo

             je pense la même chose , il croit avoir un rôle à jouer dans l’avenir alors qu’il est un homme du passé , un égo digne de Sarko et une opposition systématique comme le PS , il est un peu la synthèse du système !
            le modem est une étiquette qui a beaucoup servi au recyclage d’ancien apparatchiks UDF et autres opportunistes ....


          • Emmanuel Aguéra LeManu 12 mars 2009 11:32

            Pareil ici.
            Je ne suis pas un partisan du Modem. J’ai cependant comme tout-le-monde dans ma petite hiérarchie personnelle de la "respectabilité" des hommes politiques, et désolé, Bayrou y est loin devant beaucoup autres, toutes tendances confondues.

            C’est bizarre, on dit qu’il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis, mais dès que quelqu’un évolue, il devient illico un retourneur de veste.
            En réalité on devrait complêter la formule : "il n’y a que les cons qui ne changent d’avis pour le mien"...
            Mais encore faudrait-il, cher auteur, nous expliquer quel est votre avis... ?


          • Emmanuel Aguéra LeManu 12 mars 2009 22:42

            Et à propos de gauche officielle, j’apprends que le colonel Lang vient de confirmer haut et fort son soutient à la môme Albanel.
             - Bientôt les étoiles, Jack ?


          • TALL 12 mars 2009 10:30

            Je rappelle qu’avant les présidentielles, Monsieur Bayrou fut plébiscité ici sur avox-cybion avec des scores staliniens.
            Un article comme celui-ci aurait pris un score inférieur à 0% à l’époque ... smiley



            • Francis, agnotologue JL 12 mars 2009 10:40

              Il me paraît clair que le temps est venu pour notre classe politique de cesser d’être hypocrites. 

              De deux choses l’une : ou bien Sarkozy décide seul de tout, et l’on est dans un régime dictatorial qui ne dit pas son nom, ou bien notre paysage politique est entièrement contrôlé comme vous le dites en conclusion, par le système UMPS-Modem.


              • Bernie73 Bernie73 12 mars 2009 10:42

                Désolé, aucun de vos arguments ne tient.

                Un simple résumé de ce qu’il dit
                et je vous invite à visionner le "ce soir ou jamais"

                "Pour Sarkozy l’occident c’est l’Amérique"
                "pour Bayrou l’occident c’est l’Europe"

                et autre phrase :
                "avec les socialiste, j’ai des désaccord sur le programme"
                "avec M. Sarkozy, je suis en désaccord sur ses valeurs"

                Je ne vois donc aucune contradiction dans ses positions :
                Pour rappel, De Gaulle qui a combattu l’allemagne Nazi, a mis en route la réconciliation et par là la construction Européenne, alors que la haine habitait encore une bonne partie de la population.
                Alors De Gaulle était contradictoire ! ! !
                Se battre puis se réconcilier(c’est vraiment une conclusion à 2 b...)

                Après, que son positionnement soit une posture, il faut être dans le secret de sa tête pour le voir
                Mais abandonner, une place confortable au sein de la majorité en résistant à la razia UMP de 2001, puis ne pas se ranger sous la coupe de Sarkozy toujours à l’opposé de tout confort politique éléctoraliste.
                Ambition personnelle, forcement
                Opportunisme, là il faut m’expliquer ! ! !
                on est plus proche du parcours suicidaire, que de la sangsu qui change de cheval au fur et à mesure

                Pour la fin, il ne s’est jamais défini comme un anti-système, il croit en la république et à une économie libre mais régulé

                Que vous ne partagiez pas son analyse, ses choix pas de souci
                mais distordre à ce point la réalité d’un chemin me laisse pantois


                • Sébastien Ticavet 12 mars 2009 12:41

                  Je dénonce une distorsion permanente entre les actes et les discours, sur un nombre assez considérable de sujets. Je ne nie pas certaines qualités de François Bayrou, mais ce défaut est, je le crois, très grave, parce qu’il suscitera déception, aigreur et sentiment de tromperie.

                  Je persiste et signe donc : Bayrou ne peut pas d’une main pointer du doigt la décision de Sarkozy de réintégrer l’OTAN, et de l’autre signer le Traité de Lisbonne. Tout ça au même moment. C’est tout simplement et totalement incompatible. Même chose par exemple aux municipales de 2008 : passer son temps à dénoncer les "petites combines", les petites manips des partis, et accepter par-ci une alliance avec l’UMP, par là une alliance avec le PS, pour sauver quelques postes...Point de vue "combines", on ne fait pas mieux...

                  Ceci dit, vous avez raison, Bayrou n’est pas le seul dans son cas. Beaucoup de socialistes, et même d’UMP réfractaires, sont en contradiction avec eux-mêmes.

                  La singularité de Bayrou, c’est de se présenter comme une alternative à ce Système UMPS. Là il y a imposture puissance 10.

                  Cordialement.


                • Bernie73 Bernie73 12 mars 2009 13:33

                  J’essaye d’être plus clair dans mon propos :
                  Je tentais de montrer que là où vous voyez une distorsion, je n’en vois aucune

                  D’abord soyons précis, ce n’est pas réintégrer l’OTAN, nous ne l’avons jamais quitté, mais le commandement intégrer.

                  Ce qui a permis au général De Gaulle de garder l’autonomie sur la gestion de la dissuasion nucléaire, ce qui n’est pas le cas des britaniques.

                  Bayrou, n’a jamais été un souverainiste, il a toujours été pour l’Europe et sa consolidation.
                  Alors je ne vois toujours pas l’imcompatibilié entre le traiter de Lisbonne et une vision non atlantiste.

                  Dorénavant, Nous serons obligé de nous plier à des décisions collectives, dictées par les états unis, là où nous avions le choix de dire oui ou non.

                  Pour quel gain ???

                  Je ne vois donc toujours pas d’imposture, s’il se présentait, fils de Proudhon effectivement ce serait une imposture.
                  C’est un républicain, catholique, libéral, Européen
                  et qui veut donner un sens aux mots
                  Je ne vois rien dans ses actes et dans son discourt qui indique le contraire




                • Traroth Traroth 12 mars 2009 15:58

                  @Bernie73 : Je ne sais pas si vous avez lu l’article, mais vous ne contredisez l’auteur en rien. Bayrou parle bien c’est incontestable. Mais il a déjà participé à des gouvernements, et les idées qu’il proclame aujourd’hui sont souvent en contradiction avec ses actes d’autrefois, sans qu’il ne s’en soit jamais expliqué. De même, certaines de ses positions sont contradictoires, comme le souligne parfaitement l’article.

                  A partir de là, il y a un gros risque pour que Bayrou, s’il est élu, ne tienne pas des promesses qui n’étaient que de l’opportunisme, exactement comme c’est le cas avec Sarkozy. Les sympômes sont les mêmes : contradictions dans le discours, promesses contradictoires avec l’action passée.


                • Bernie73 Bernie73 12 mars 2009 21:35

                  Je ne sais pas si vous avez bien lu mes 2 réponses

                  Imposture : Action de se faire passer pour un autre


                  Donc on accuse M. Bayrou d’imposture
                  Pourquoi pas

                  Vous cherchez à le démontrer en explicant ses "contradictions" même en relisant, je ne vois toujours pas de contradiction entre ce qu’il dit et son positionnement politique général et ses actes

                  "certaines de ses positions sont contradictoires, comme le souligne parfaitement l’article"
                  justement je n’ai toujours pas vu la démonstration et c’est mon unique argumentation

                  je n’ai vu qu’une grande confusion entre Européanisme et atlantisme
                  procès d’intentions


                • Emmanuel Aguéra LeManu 12 mars 2009 23:05

                  Sébastien,

                  Pour la seconde fois, c’est gentil à vous de nous faire profiter de vos commentaires, merci.
                  Bayrou l’imposteur, Bayrou l’indécis, Bayrou l’inconséquent... la distorsion de ses discours...
                  Vous vous y connaissez certainement en disto, moi aussi (le genre tube screamer), mais à part qu’il vous énerve (ce qui tendrait à lui faire reconnaître quelque influence), et qu’apparemment il change, comme tous les cons parfois d’avis, il manque toujours le vôtre, et cest l’arnaque.
                  Y’en a un à l’Elysée dont il me semble plus important qu’il acquiert une souplesse d’esprit comparable à celle que vous reprochez à notre tractophile d’operette. "Le fascisme, c’est les autres", comme aurait pu dire quelqu’un de célèbre...(!)

                  En tous cas cher auteur, il vous doit une bonne pub, sur ce coup, le Bayrou, merci pour lui.

                  Et vive la police !



                • Sébastien Ticavet 13 mars 2009 09:11

                  Ce n’est pas que Bayrou change d’avis, c’est qu’il en a 2 en même temps, et c’est gênant...


                • Bernie73 Bernie73 13 mars 2009 22:01

                  Je fatigue
                  mais bon , c’est que je ne dois pas être clair
                  alors on va faire plus point par point :

                  donc le crime de Bayrou c’est l’imposture
                  car il se présente d’une manière déformé par rapport à sa vrai nature
                  c’est ce que vous dites
                  alors regardons vos arguments :
                  "défenseur d’une Union européenne atlantiste et systématiquement alignée, d’une Union européenne parfaitement OTAN-compatible"
                  comme je l’ai dit et redit, M. Bayrou a toujours été pro-Européen , il n’a jamais dit le contraire
                  Otan compatble, il n’a jamais été anti américain et la france fait partie de l’Otan et Bayrou n’a jamais demander d’en sortir

                  Il s’agit uniquement de marge de manoeuvre et de liberté de décision et de symbole

                  Après le choix de voter un traité ne se limite pas à une petite partie lié à la défense
                  hélas en politique on ne peut pas être d’accord avec tout et rien dans le texte évoqué ne signifie que la France DOIT faire partie du commandement intégré

                  Reprocher le manque d’évolution et d’indépendance de la défense européenne, ce n’est certainement pas en rentrant un des seul electron libre dans le rang, que cette construction pourra s’émencipé

                  Après votre amalgame entre l’europe molle , équivalent pour vous à un atlantisme forcené
                  relève du pur amalgame

                  après vous dites qu’il enfile le manteau du général de gaule, alors que lui même affirme qu’il n’est pas d’accord avec la décision de 1966, dangereux pour l’équilibre des forces entre l’est et l’ouest
                  on a vu mieux comme prise d’habit

                  Après Bayrou le défouloir : il est tout de même précis sur son projet de société et si vous le confondez avec Besancenot, c’est simplement que vous avez mauvaise vue
                  et certainement pas une imposture de sa part



                • casp casp 12 mars 2009 10:45

                  Salut.
                  Hum ... oui mais.

                  D’un autre coté on ne vas pas batir une defence européenne en la disant contre le USA ;
                  Faut pas exagérer l’antiaméricanisme ; qu’on le vueille ou non les USA ne sont que le reflet de nos propres défaults et nous sommes une même civilisation.

                  Malgré toutes leurs conneries nous restons leur allié naturel de part l’histoire. Cela ne se raye pas en 2 coup de cuillère à pot.

                  Et si une europ de la defence se construit alors il peux toujours être temps un jour de prendre une décision d’indépendance.

                  La position de Bayrou est donc logiquement centriste. Cherchez une rupture avec les USA n’as aucun sens stratégique ; mais s’assurer une indépendance possible est sensé.

                  Bayrou est européen aussi, mais cela n’est pas un gros mot.. Elle a beaucoup de bonne chose cette europe malgré ss qulques défaults.

                  Après sur les critique de Bayrou en tant que personnage, je ne suis pas complètement en désaccord, il est un minimum opportuniste ; mais il est aussi pragmatique et raisonné. je pense que cela ferait un leader médiocre, mais apte à éviter de trop gros souci à la France en ce début de siècle mouvementé.


                  • Cogno2 12 mars 2009 12:54

                    Entre être allié et faire serment d’allégence, il y a une différence qui semble vous échapper.
                    De Gaulle avait bien vu que les Américains ne défendraient que leurs intérêts (logique en soi, même si les discours prétendent le contraire), et les intérêts de la France et ceux des USA ne sont pas forcément les même.
                    C’est cette relations de suzerain à vassal qu’il a refusé.


                  • Traroth Traroth 12 mars 2009 16:03

                    "D’un autre coté on ne vas pas batir une defence européenne en la disant contre le USA" : Et si on construisait une défense européenne (et il en faut malheureusement une, vue l’état du monde) qui soit pour l’Europe ? Parce que l’Otan a pour vocation première de défendre les intérêts étasuniens, pas européens. On va donc participer aux actions et opérations permettant de maintenir l’hégémonie étasunienne. Quel est notre intérêt, là dedans ?


                  • L'enfoiré L’enfoiré 12 mars 2009 17:14

                    Traroth,

                     Mais simplement parce que la souveraineté, aujourd’hui, coute très cher.
                     On ne peut pas injecter de l’argent partout.
                     Si ça c’est pas clair...


                  • Traroth Traroth 12 mars 2009 17:44

                    Et vous croyez que l’absence de souveraineté, le monde étant ce qu’il est, ça sera meilleur marché ?

                    Au fait, vous pouvez nous rappeler quelles sont les priorités, en matière de politique budgétaire ? Parce que où qu’on regarde, ça sabre, ça démantèle, ça supprime, ça coupe. On finit par se demander où passe l’argent des impôts, finalement !


                  • appoline appoline 12 mars 2009 18:50

                    @Cogno,
                    Post très pertinent, je rajouterais que de Gaulle ne voulait pas se laisser engluer dans "le machin", il entendait par là ne pas soumettre la France aux élites déjà existantes qui règnaient et règnent encore sur les USA. Il n’y a pas que la trilatérale et le CRF, il ne faut pas oublier le bilderberger et son avorton le skull and bones.
                    Que veut faire Sarkosy au sein de l’Otan, qu’est-ce que ça va apporter à la France ? Une base avancée pour les states et pour quoi faire ? Nous amener les saloperies qu’ils ont mises au point en zone 51. Il faut bien réfléchir à cela car c’est loin d’être un mythe ; mais quand on ne veut pas voir, on ne voit pas.


                  • alberto alberto 12 mars 2009 10:53

                    @ l’auteur : Bon d’accord, Bayrou est un Vilain, et l’Europe c’est de la Daube !

                    Et maintenant, on fait quoi ? On vote pour qui ?

                    Tu as des idées la-dessus ?

                    Merci de nous éclairer : Bien à toi.


                    • LE CHAT LE CHAT 12 mars 2009 10:59

                      @ALBERTO

                      c’est bien le drame , notre classe politique est tellement disqualifiée et incompétente que franchement on se demande si de les renvoyer tous dos à dos et d’aller à la pêche pour leur signifier qu’on ne veut plus d’eux n’est pas la solution !


                    • alberto alberto 12 mars 2009 12:52

                      Oui, Le Chat , le jour des élections tu pourras aussi inviter les Young Bluesters à ta partie de pêche : comme ça !
                      Bien à toi.


                    • FR-ank FR-ank 12 mars 2009 16:25

                      oui, j’ai une idee, votez : NEWROPEANS.

                      1er parti transeuropeen ( propositions, decisions, debats, prise de position et vote par l’ensemble de ses membres )

                      - Surtout, nous insistons sur la fin d’immunite a vie des deputes europeens et un vrai contrat moral de l’elu ( il dit noir pour les elections et fait blanc pendant 5 ans et aucun moyen de le destituer !!! )

                      - et tres important, transmission de l’information du haut vers le bas.
                      et bien + encore..., nous n’imposons pas, nous proposons une vraie democratie dependante de vous tous
                      C’est tout ensemble que l’on peut ameliorer les choses...
                      a votre ecoute - francois GUERIN - representant region EST
                      * Ensemble pour une VRAIE democratie * NEWROPEANS * 7 juin 2009 *


                    • E-fred E-fred 12 mars 2009 11:00

                      Union européenne parfaitement OTAN-compatible = PESD

                      L’élargissement de l’OTAN et de l’UE

                      – réponse au rapport annuel du Conseil- 2002
                       

                      question de conclure ou non des accords bilatéraux avec les Etats-Unis.

                      111. La nouvelle stratégie des Etats-Unis en matière de sécurité nationale

                      septembre 2002, ne peut qu’approfondir les divergences transatlantiques, puisque les Etats-Unis vont

                      jusqu’à préconiser des actions militaires préventives si nécessaires. Dans ce document, les Etats-Unis

                      précisent : « nous démantèlerons et détruirons les organisations terroristes en (…) défendant les Etats-

                      Unis, le peuple américain et nos intérêts aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étranger, en cernant et

                      en anéantissant la menace avant même qu’elle n’atteigne nos frontières. S’il est vrai que les Etats-Unis

                      rechercheront avec constance le soutien de la communauté internationale, nous n’hésiterons pas à agir

                      seuls, au besoin, à exercer notre droit à la légitime défense, en prenant des mesures préventives contre

                      ces terroristes pour les empêcher de nuire à notre peuple et à notre pays. (…) ».

                      La messe est dite...

                      Donc tout le monde sait depuis 2002.

                      Et pas la peine d’intégrer l’Otan, suaf si on a deux ou trois truc à essayer de fourger, comme l’A 400M ou bien 178 avions ravitailleurs ...

                      http://www.youtube.com/watch?v=PNCZMwBNJqQ 


                      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 mars 2009 11:22

                        C’est sûr, cet homme n’inspire pas confiance et sonne faux. Dès qu’il prend la parole, il devient lourd et c’est dommage, il dit des choses exactes. De toutes façons, voilà ce qu’est l’Europe : http://www.dailymotion.com/video/krVjIoSvDvvl9NOJjS . l’aile Droite de l’Aigle qui tient le monde dans ses serres.

                        Il faut voter " papier cul " de cette façon, le poids ds soumis crédules diminue sur la balance et de toutes façon, ils se torchent avec nos voix. En plus, nos papiers seront ainsi recyclés dans les toilettes des mairies ce qui est un acte écologique de respaect pour la planète. Pensez-y !


                        • Bernie73 Bernie73 12 mars 2009 11:55

                          Ce genre, de commentaire me désole
                           et oui Al Gore et G.Bush fils c’était bonnet blanc et blanc bonnet
                          comme J. Kerry
                          le vote ne change rien, alors boudon
                          On aurait certainement pas eu la guerre en Irak, mais c’est un détail
                          Si on avait eu Sarkozy à la place de Chirac, on y serait allé avec...
                          mais vraiment les résultats des élections ne changent rien...

                          Je comprends bien qu’il y a aussi de l’humour dans ces propos
                          mais contrairement à ce que vous pensez, votre vote compte ! ! !

                           

                        • oncle archibald 12 mars 2009 12:03

                           "François Bayrou est donc en totale contradiction avec lui-même, sans naturellement qu’aucun "journaliste" ne lui fasse jamais remarquer. " 

                          Vous écrivez une contre vérité majeure d’abord parce que Monsieur BAYROU est plutôt constant dans ses prises de positions et ensuite parce qu’il est autant que possible évité, pour ne pas dire boycotté, par les médias. Quand il essaye de l’ouvrir on essaye de la lui fermer, un mot interprétable et c’est la curée !
                          Quand on l’invite à s’exprimer sans à priori c’est à une heure tellement avancée de la nuit qu’il n’y a personne pour le regarder, le lendemain d’une émission qui fut parait-il intéressante aucun journal parlé ou télévisé n’y fait la moindre allusion .. en bref ON se méfie de voir ses idées prospérer .... ON = UMPS, et bien d’autres, puisque vous même ,qui ne semblez pas appartenir à ce rouleau compresseur de moins en moins crédible, souhaitez également que Bayrou "la ferme".


                          • chria chria 12 mars 2009 12:10

                            Les socialistes ne devraient pas se plaindre de N. Sarkozy car en votant Royale c’est eux qui l’ont mis (consciermment d’ailleurs) sur le trône. Et après ils se défoulent sur Bayou. Quel tristesse...


                            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 12 mars 2009 12:10

                              Voici comment l’Europe est baisée par la mondialisation.

                              « La société Red Bull a introduit un contentieux devant le Conseil d’Etat, fondé sur le décret n°2006-1684 du 16 octobre 2006, qui prévoit, conformément au droit européen, qu’un produit qui circule légalement dans un Etat membre ne peut être interdit par un autre Etat membre que si ce dernier apporte la preuve de sa nocivité. »


                              • bek 12 mars 2009 12:19

                                 Bayrou n’a jamais critiqué le système tel qu’il est. Il est partie prenante de cette mafia belliqueuse qui se goinfre à coup de canon. J’attend toujours ses doutes sur les conflit qui ont suivi les attentats de 11 septembre, à commencer par l’attentat lui même probablement orchestrée par les amis de sarko.
                                On demande à l’auteur ce que nous ne demandons jamais à un politique qui a vecu 30 ans dans les coulisses et prétend défendre la position des plus faibles. 
                                Bayyyyrou comme il aime se faire appeler est une farce, combien de fois il est accueilli au chateau et pour quel raison ? si ce n’est pour s’approprier son rôle "d’opposant" et se mettre en scène comme un possible sauveur du système. !


                                • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 mars 2009 12:20

                                  Bonjour,

                                  C’est bien ce que je disais dans un précédent billet, Bayrou existe par la polémique et à force d’être en contradiction avec tout le monde, il finit par se contredire lui-même


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 12 mars 2009 17:27

                                    Bernard,

                                     Le problème est de se démarquer du pouvoir en place.
                                     Si l’opposition applaudissait, quelle serait la raison d’une opposition ?
                                     La politique, il faut toujours l’adapter en fonction des événements.
                                     Respecter l’electorat et montrer sa force, pour montrer que l’autre fait fausse route.
                                     Que ce soit n’importe quel parti, ils vont tous déjeuner ensemble après l’Assemblée Nationale.
                                     Tous dans le même bateau quand cela fait tanguer par l’extérieur. Les nuances sont simplement de pure forme. 
                                     Pas folles les guêpes... 
                                     Si j’étais au gouvernement, c’est ce que je ferais.
                                     Avant les élections étudiez les programmes, pas en cours de route. C’est du remplissage. 
                                     smiley


                                  • L'enfoiré L’enfoiré 13 mars 2009 13:02

                                    Parkway,

                                     Autant pour moi aussi. Jusqu’ici, je parlais dans l’absolu sans en connaître les détails de l’affaire autour de Bayrou.
                                     J’ai regardé la vidéo qui est accolée dans une des fenêtre avec Elkabach comme interviewer.
                                     Je sois avoué que j’ai été très déçu de Bayrou, alors que, si j’avais été Français, j’aurais plébiscité.
                                     Elkabach a posé les bonnes questions et Bayrou a fait semblant de ne rien comprendre en renvoyant une réplique parti-pratique.
                                     Il n’y a rien voulu comprendre que la France n’est plus ce qu’elle était, qu’elle est une entité comme une autre qui doit se battre comme les autres pour exister et cela au couts minimum.
                                     Elle ne peut plus travailler avec la baguette, sous l’aiselle, et le beret légèrement incliné sur le front.
                                     Faire l’Europe, n’est pas faire semblant de prendre ce qui est intéressant et rejeter ce qui ne peut faire son succès propre et entier. 
                                     Dire "abandonner un bien précieux contre rien", c’est être aveugle et contreproductif.
                                     Raconter que la France a dit "non" à la guerre en Irak est vrai et faux par omission. Il n’y a que l’Angleterre, l’Espagne, l’Italie qui ont dit oui.
                                     Je ne suis pas un Sarkophile, mais la décision de rendre l’armée plus moderne n’était pas une mauvaise décision. La rendre en même temps, moins couteuse, pourquoi pas. Pas de redondance. Pas réinventer la roue. L’armée, c’est ce qui a creusé le déficit des USA pendant 8 ans et plus. La souveraineté, faudra apprendre que ça coute très cher, un jour.
                                     Je dis "non" je ne suis pas content d’avoir entendu cela.  smiley
                                     


                                  • sisyphe sisyphe 12 mars 2009 13:48

                                    Eh bien... que de bruit pour pas grand-chose...

                                    François Bayrou est une homme du marécage politique français ; il a participé à plusieurs gouvernements de droite, puis a trouvé son "créneau" : une sorte de centrisme mou, pour recréer ce que Giscard avait fait, avec succès (pour lui)  ; la troisième voie ; ni trop à droite, ni trop à gauche. 

                                    Bayrou ne serait, en aucun cas, l’homme capable de mener à bien les transformations nécessaires, urgentes, vitales, qu’exige la catastrophique situation mondiale ; il est un défenseur du libéralisme, du pseudo libre-échange ; ce serait petit rafistolage sur jambe de bois, et basta...

                                    Comme le rappelle l’auteur, il est un défenseur de l’europe pro-atlantiste, pour l’essentiel. 

                                    Maintenant, ses critiques anti-sarkozyennes sont, évidemment, tout à fait justifiées, mais il ne fait, en cela, qu’exprimer ce que pensent maintenant une très grosse majorité de français ; bon, rendons lui grâce de le faire publiquement, et accordons lui le bénéfice de le dire sincèrement, mais cela sert, évidemment, sa stratégie. 

                                    Bref, il ne mérite ni tant d’honneur, ni tant d’indignité ; mais ce qui est sur, c’est qu’il ne serait, en aucun cas, capable de mener à bien le changement radical que nécessite la situation française, européenne, et mondiale.
                                    D’ailleurs, avec qui ? 
                                    Car il ne saurait s’agir, bien sur, de remplacer un petit autocrate vendu aux puissances de l’argent, par un autre homme pseudo-providentiel ;ce n’est pas une question d’hommes, mais de programme, et de volonté et de forces politiques. 
                                    Or, malheureusement, AUCUNE des forces politiques majeures, en France, ou en Europe (a fortiori encore moins aux Etats-Unis), ne propose un programme à la hauteur des enjeux cruciaux de ce début de XXIème siècle ; à savoir l’abolition du capitalisme ultra-libéral, et la refondation complète du système économique et financier mondial. 

                                    Alors, UMP, PS, Modem ; Sarko, Bayrou ... bof ; de la bouillie pour les requins de la finance et les banksters, qui s’en frisent déjà les moustaches... 

                                    Et, personnellement, je préfererais une crise et des troubles sociaux généralisés, importants, décisifs, à un énième replatrage qui fera ressurgir, demain, avec plus de drames encore, les problèmes d’aujourd’hui nettement aggravés. 

                                    Le temps n’est plus aux demi- mesures : il est à sauver ce qui peut encore l’être, et tous les moyens le permettant seront les bons. 


                                    • 12 mars 2009 13:54

                                      Et on nous ressort le bon vieux "tous pourris"... lassant.


                                    • foufouille foufouille 12 mars 2009 15:38

                                      mais ils sont tous pourris
                                      pour info on ne s’inscrit pas a la trilateral, on est choisi


                                    • Voltaire Voltaire 12 mars 2009 14:13

                                      Votre article se fonde sur un raisonnement spécieux :


                                      - l’article cité du traité ne fait qu’entériner un état de fait, pour les états qui sont membres de l’OTAN ; il n’interdit nullement une position différente pour les états qui le souhaitent. Il faut se souvenir que l’OTAN est d’abord une oganisation défensive, qui assure le soutien de tous ses membres à l’état attaqué. Il n’y a pas opposition avec une défense européenne autonome, dont le rôle serait notamment de servir de cadre juridique à des interventions extérieures (maintient de la paix etc...) que l’ONU n’organiserait pas (en raison d’un véto de l’un de ses membres du conseil de sécurité par exemple).


                                      - Suggérer qu’un reponsable politique, parce qu’il a appelé à voter en faveur de ce texte complexe, en approuverait tous les articles, et évidemment ridicule. En l’occurence, Bayrou avait signalé les insuffisances de ce texte, mais considérait qu’il comportait des éléments nécessaires à l’avancée de la construction européenne. De la même façon, de nombreux opposants à ce traité ont défendus des articles de celui-ci. Votre raisonnement est aussi stupide que celui qui suggérerait que les électeurs de Sarkozy soutenaient 100% de son programme.

                                      IL est évident que votre vision politique est opposée à celle de Bayrou, mais il est inutile d’utiliser des arguments spécieux pour défendre votre point de vue : personne ne détermine son vote sur un seul élément, et il n’y a rien d’exceptionnel que des responsables politiques puissent, en toute honnêteté, se retrouver sur certains points (comme sur l’OTAN de Besancenot à Dupont Aignant, en passant par Bayrou ou Fabius) et diverger sur une majorité d’autres sujets. Votre article est donc de mauvaise fois : si vous souhaitez critiquer le projet de Bayrou, faites-le sur des bases solides et objectives.


                                      • beubeuh 12 mars 2009 15:02

                                        Je plussune, d’ailleurs relisons l’article incriminé : « Les engagements et la coopération dans ce domaine [la défense européenne] demeurent conformes aux engagements souscrits au sein de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord [OTAN], qui reste, pour les États qui en sont membres, le fondement de leur défense collective et l’instance de sa mise en œuvre. »

                                        Donc en clair, les Etats membres de l’UE peuvent, s’il le souhaitent, faire également partie de l’OTAN, mais personne n’y est obligé. D’ailleurs un certain nombre d’Etat neutres (la Suède, par exemple) ont ratifié le traité. Cet article dit simplement que la construction de la politique de défense et de sécurité commune de l’Europe (PESC) ne doit pas se faire à l’encontre de l’alliance Atlantique. Ceci était pour rassurer certains pays Européens qui font davantage confiance à l’OTAN qu’au efforts balbutiants de la PESC pour assurer leur sécurité (avec parfois de bonnes raisons), et qui seraient bien embêtés de d’avoir à choisir entre les deux.


                                      • Mouche-zélée 12 mars 2009 14:17

                                        SARKOZY, SES AMIS, SA FAMILLE ET SON GOUVERNEMENT, RESTERONT TOUT DE MËME LES PLUS GRANDS IMPOSTEURS DE TOUS LES TEMPS ...

                                        Sarkozy Américano-sioniste, on ne peut pas si bien dire pour ce fils spirituel de Charles Pasqua, Pasqua officier d’honneur du Mossad .

                                        Nicolas Sarkozy a « bénéficié » des programmes de formation du département d’État Etats Uniens, c’est tout à fait vérifiable.

                                        Nicolas, Cécilia, leur maîtresse commune et leurs enfants se font offrir des vacances états-uniennes à Wolfenboroo, non loin de la propriété du président Bush.
                                        La facture est payée par Robert F. Agostinelli, un banquier d’affaires italo-new-yorkais, sioniste et néo-conservateur pur sucre qui s’exprime dans Commentary, la revue de l’American Jewish Committee.

                                        Quand à Yvan Colonna, c’est un ami personnel de Nicolas Sarkozy depuis des décennies et leurs enfants se sont fréquentés....

                                        A côté de cette mafia Bayrou est un saint !


                                        • Montagnais Montagnais 12 mars 2009 14:21

                                          A l’auteur. Très-bon article.

                                          Mais vous faites mention du " OUI à la Constitution européenne"...

                                          Sur le fond, et la citation que vous faites, dont l’origine n’est pas contestable, le démontre bien : il ne s’agissait pas d’une Constitution, mais plutôt d’un lourd traité de commerce et d’allégeance (en 800 pages) au fléau mondialiste américano-centré qui nous vaut l’hécatombe financière à laquelle on assiste impuissant, ce "cash-burning" aux dimensions planétaires, cet haulocotéo dont l’ampleur masquera une grande partie de l’histoire du monde d’avant.

                                          L’Europe, il faut la faire, mais sans les financiers, sans les militaires, sans les fonctionnaires.

                                          Quant à Bayrou, il n’est qu’un choreute légèrement désaccordé sous les gesticulations du choryphée en charge de jouer le drame de la mondialisation capitaliste : j’ai nommé Zébulon premier.


                                          • Marsupilami Marsupilami 12 mars 2009 14:23

                                             Le plus rigolo dans cet articulet, c’est que le blog de l’auteur se réclame du "ni de droite, ni de gauche", le même genre d’imposture que Bayrou. Se tirer une balle dans le pied à ce point, il fallait l’oser !


                                            • Cardinal Cardinal 12 mars 2009 14:40

                                              Je propose aux très bayrouistes lecteurs d’agora cette aimable parodie que nous avons honteusement diffusée dans notre espace :

                                              http://frenchcarcan.com/2009/02/28/dis-papa-a-quoi-il-sert-francois-bayrou/


                                              • Voltaire Voltaire 12 mars 2009 15:05

                                                Sans être barouiste, je trouve que vous auriez pu faire mieux sur cette carricature. L’épisode concernant le CSA est assez limite : Bayrou s’est fait un peu avoir par Copé, car c’était bien Giscard qui avait démembré l’ORTF et coupé le cordon avec le "ministère de l’information", même si bien sûr le CSA date de Mitterrand (vu son role actuel, cela prête d’ailleurs à sourire). La campagne de 2002 aurait sans doute donné plus d’occasion de scènes amusantes. Mais si Bayrou sert à inspirer des humoristes, c’est déjà cela smiley


                                              • Cardinal Cardinal 12 mars 2009 16:02

                                                Vous êtes bien urbain et démocrate mon cher Voltaire, fidèle à votre inspirateur !


                                              • staba7 12 mars 2009 14:48

                                                Vous ne semblez pas faire l’unanimité... j’ai donc voulu suivre le lien que vous donnez pour me faire une idée. Malheureusement, le SERVICE PUBLIQUE est 100% Microsoft (Windows Mediaplayer) je ne peux donc pas visionner leurs émissions avec LINUX. Je n’en veux pas à Microsoft (hum..) mais à FRANCE TELEVISION : c’est un scandale !!! Je ne mets pas de gros mots afin de ne pas être « modéré ».


                                                • brieli67 13 mars 2009 03:22

                                                  jE SAIS POUR VOUS IL Y A "moi" "moi" "moi" et les MONOs les mononeurones !

                                                  Reconnaissez donc votre erreur de jugement en cette période
                                                  que par pure vilénie et simple stratégie vous vous êtes fourvoyé dans le carton "cartho"

                                                  -  il y a de nombreuses preuves que vous-même êtes dyxélique-
                                                  Pas très gentil et d’un enseignant en plus de se foutre de la gueule de "compatients" 

                                                  au lieu de se pencher en tant qu’ historien vrai et universitaire sur le cas Piffe-Cosm’éthik.
                                                  Seul Gazi B. a répondu à mon appel, aucun des historiens ni filosoffes - Maison n’ont daigné escarres/moucher




                                                  tiens tiens QQbitassez de Première

                                                  							 							par brieli67 							 														 (IP:xxx.x6.156.250) le 9 août 2008 à 21H49 							 							
                                                  							

                                                  															
                                                  							
                                                  								en vouadrouille la pastèque verte et ouverte sous le bras ? en campagne donc sous Général de lla Snouppe.

                                                  Quand daignerez vous un historien émérite nouvel ami de GB vous pencher dans un premier temps sur l’iconographie " rigoletto " de la Piffe

                                                  http://www.agoravox.fr/article...

                                                  votre Furtivité serait-elle moins curieuse ces derniers temps ? A croire le mot doux adressé à Cosmic Dancer

                                                  Point de la semaine : en êtes où avec votre trollage intensif ? c’est sûr la beuglante Claude celle au Munster Petits-Amis aux relents d’ensilage de maïs se cholestérisant présentement ses tripes dans le Sud-ouest manque à l’appel. Peut-être Zen et Léon s’élanceront-ils la semaine à venir sur la cendrée des Arènes ...
                                                  							
                                                  							

                                                  							Réagir à l’article | 							Réagir au commentaire | 							SIGNALER UN ABUS 							| Lien permanent 							


                                                • bluelight 12 mars 2009 15:09

                                                  Bravo pour cet article .

                                                  Je suis un trentenaire, électeur de Bayrou en 2007, non pour Bayrou l’ex balladurien qui a trahi les valeurs républicaines pendant quatre longues années au Ministère de l’Education nationale en laissant l’institution sur une dérive de fabrique du Crétin, mais contre Royal la mitterrandienne hypocritissime et ambigüe et la candidat UMP un des politiques les plus vulgaires qui soit et qui fait honte à la France .

                                                  Je ne revoterai jamais pour Bayrou .

                                                  J’apprécie que l’auteur aille au ’casse-pipe’ sur AgoraVox en écrivant un tel article .

                                                  Je prépare également un article sur Bayrou .

                                                  40% d’opinions positives avec un tel article sur AgoraVox, étant donnée la mobilisation de la meute du MoDem aux arguments aussi manipulateurs que l’extrême-gauche quand un article explique que Che Guevara est un assassin, c’est énorme, bravo !

                                                  Les zélotes du MoDem se contentent du formalisme sophiste d’un littéraire que même le très langue de bois Copé arrive à battre dans un débat télévisé .

                                                  Comme dirait le journaliste JPE, du baratin, ajouterai-je du charabia, du blabla, du verbiage, de la logorrhée ...

                                                  La preuve qui suffit à prouver que Bayrou est un menteur est qu’il ne propose pas la seule mesure qu’il faudrait appliquer pour anéantir les conservatismes en France : l’abolition des privilèges de la classe politique .

                                                  Voir un autre article en ce moment sur AgoraVox sur les ’zacquis’ ...

                                                  L’exemple par excellence est l’impossibilité de réformer l’empilement de structures administratives en France qui permet à pléthore de politiciens locaux et nationaux d’avoir un train de vie personnel financé par l’argent de contribuables qui votent pour eux en échange de clientélisme, ce clientélisme coûte chaque année des dizaines de milliards d’euros .

                                                  Bayrou ne dit rien sur rien, et rien sur ceci .

                                                  Il méprise les français en essayant de capitaliser sur l’anti-américanisme au lieu de proposer une réforme drastique à la nordique mettant fin aux privilèges des politiciens : il faudrait plafonner les retraites à € 5000 par mois, actuellement Chirac touche 30000 euros par mois, diviser par cinq le nombre de parlementaires pour atteindre le même ratio par rapport à la population qu’aux USA, diviser par cinq le nombre de communes, supprimer les départements, créer des pays et communautés d’agglomération dans 10 grandes régions .

                                                  Réformer d’abord les avantages exorbitants des politiciens est une nécessité absolue pour qu’une génération désirant servir et non se servir arrive au pouvoir, ce qui sera le meilleur moyen pour qu’elle ne soit pas au service des oligarches .

                                                  A chaque fois que j’explique aux zélotes du MoDem parti au nom branchouille pour épater le gogo comme le P de UMP est censé épater l’électorat populo que Bayrou est responsable de sa communication, qu’il ne dit rien de concret, c’est comme des témoins de Jéhovah ou évangélistes ou fondamentalistes qui ne veulent pas remettre en cause leur dogme, ils sont incapables d’argumenter sur des points précis, comme montre l’échec de la meute du MoDem à prouver la moindre incohérence dans votre article .








                                                  • foufouille foufouille 12 mars 2009 15:42

                                                    je revoterai pas trilateral non plus, plutot le pen qu’un traitre


                                                  • bernard29 bernard29 12 mars 2009 15:45

                                                    Trés bonne charge . En effet le programme institutionnel de Bayrou est trés pauvre. Il n’est pas non plus trés allant contre le cumul des mandats et autres privilèges. 

                                                    Ce qui est désolant lorsque que l’on s’appelle Mouvement Démocrate.


                                                  • faxtronic faxtronic 12 mars 2009 17:09

                                                    Foufouille, tu subirais le destin des masses populaires, celui de voter extremistes


                                                  • foufouille foufouille 12 mars 2009 17:41

                                                    @ fax
                                                    dis plutot voter en ayant les yeux ouverts
                                                    les masses populaire votent modumps
                                                    voter pour les voleurs, menteurs j’ai deja donne
                                                    reste que l’extremiste est manipule et les elections en partie truquee


                                                  • Mengneau Michel Mengneau Michel 12 mars 2009 18:38

                                                    A la limite il n’est pas utile d’écrire sur ce rigolot, le personnage est insignifiant. Si pour dénoncer le leurre à gogos peut-être, et encore... Bon courage en tous cas pour le cas écheant ou vous vous lanceriez dans cette entreprise hasardeuse.

                                                    http://le-ragondin-furieux.blog4ever.com


                                                  • Mengneau Michel Mengneau Michel 12 mars 2009 18:54

                                                    Avant les présidentielles dans un article intitulé :

                                                      Faut-il soumettre les candidats à la présidentielle à des contrôles anti-dopage ?

                                                    j’avais écrit ce paragraphe sur le susnommé...

                                                    Bayrou, à l’instar d’Henry IV, a été baptisé au Jurançon, élevé au blanc ses prépondérances ont longtemps été portées vers cette couleur. Mais en vieillissant il s’est aperçu que le rouge n’était pas dénué d’intérêt. Naturellement, pour tester, il s’est tourné vers le Madiran, aussi spécialité de sa région. D’un naturel envieux et comme il lui était impossible de s’offrir tous les cépages venant d’autres terroirs il a subrepticement été s’abreuver dans le verre des autres. Peu à la fois, pour que cela ne se voit pas, mais suffisamment pour qu’il soit obligé de cacher son forfait et compléter les verres entamés en rajoutant de l’eau bénite distribuée à l’envie par la Démocratie Chrétienne. Pour conclure, son choix ayant du mal a se déterminer il a décidé de tout mélanger : le rouge, le blanc, l’eau bénite, un nouveau cocktail venait de voir le jour. Seulement voilà, le breuvage est insipide, sans caractère propre, dénué de tout intérêt. Ce n’est même pas du rosé ! Il n’y a donc pas lieu de se laisser berner par une expérience qui, somme toute, ressemble à celle d’un apprentis sorcier dénué de sens éthique.

                                                    Pour finir avec les comparaisons d’ordre alimentaire, il nous fait penser aux radicaux d’antan, qu’ils soient de « gôche » comme de droite. L’on disait qu’ils étaient similaires à de jeunes radis, pas encore piquants, fades, roses très pâles à l’extérieur, totalement blancs à coeur et surtout proches de l’assiette au beurre.

                                                    Le Navarrais à la sauce béarnaise (sur ma lancée j’ai failli écrire : le Navarin) semble fier de sa mixture. Pourtant elle est loin des liquides aux caractères bien trempés, pour éviter d’être déçu il vaut mieux s’abstenir d’y goûter.


                                                  • bluelight 12 mars 2009 15:11

                                                    Par ailleurs Bayrou prétend que les réformes peuvent être faites par consensus : c’est faux .

                                                    Supprimer les privilèges est impossible par consensus .


                                                    • Bernie73 Bernie73 12 mars 2009 15:24

                                                      Je ne me rappelle pas qu’il ai dit ça

                                                       c’était quand ????

                                                      pourtant j’écoute pas mal les politiques


                                                    • bluelight 12 mars 2009 15:26

                                                      que qui ait dit quoi ?


                                                    • Bernie73 Bernie73 12 mars 2009 16:05

                                                      "Bayrou prétend que les réformes peuvent être faites par consensus"

                                                      je demandais quand il avait dit ça ???


                                                    • bluelight 12 mars 2009 17:00

                                                      J’avais vu votre message placé à un autre endroit, d’où l’incompréhension !

                                                      Bayrou n’a pas dit cela textuellement, mais il explique qu’il faudrait dépasser les clivages partisans, notamment gauche/droite, en réunissant les républicains de bonne volonté, pour faire avancer le pays dans la concertation, que c’est la seule manière faire les réformes ...

                                                      Tout cela est bel et bon, mais supprimer les privilèges, réforme des réformes, est impossible à faire avec cette méthode là .


                                                    • Bernie73 Bernie73 12 mars 2009 17:17

                                                      Bon alors nous ne sommes pas daccord sur le terme, mais finallement sur le fond oui...

                                                      c’est avec une coallition qu’il ne pourra pas gouverner et là sans en être sur , vue la culture des politiques français, je suis d’accord avec vous

                                                      mais il n’attend certainement pas que tout le monde soit d’accord avec lui (consensus) pour mener ses réformes

                                                      Il a un avis qui n’est pas anti capitaliste, républicain et européen

                                                      il a donc des positions qui sont bien déterminées et tout le monde n’est pas d’accord avec lui
                                                      et il en est bien conscient


                                                    • Montagnais Montagnais 12 mars 2009 15:18

                                                      A Cardinal : effectivement, belle charge. Mais c’est trop facile de tirer sur les musiciens, sur les ambulances, sur les "commentateurs" comme dit Arlette. 

                                                      C’est un autre défi que d’essayer de s’en prendre au pouvoir en place (et un léger risque...), à cette oligarchie vautrée, à tous ces embauchés dans leurs mensonges, c’est autre chose que d’essayer de savoir quoi faire dans le chaos qui s’annonce. Tonton Vladimir posait déjà la question il y a un siècle. Mais maintenant, elle est encore plus pressante.

                                                      Tous ceux qui se réfèrent encore aux notions de "droite", de "gauche" se réfèrent à un système qui a volé en éclats et qui perdure juste pour obscurcir une nouvelle et saine interprétation. D’un côté le bouge au pouvoir, de l’autre 6 milliards de desdicados. Va falloir assumer, dans un contexte "mondialisé".

                                                      Y’a pas que la "gauche" et la "droite" d’aillleurs qui volent en éclat.

                                                      Quant à Bayrou, on peut le certifier, il n’a aucune responsabilité dans les cochonneries du Logo du Pôle Emploi. 500 000 Euros, c’est déjà ça.


                                                      • Cardinal Cardinal 12 mars 2009 16:11

                                                        Que l’on soit bien clair, c’est de l’humour ni plus ni moins, sans la moindre prétention, Bayrou n’est pas le pire loin de là, ces pochades n’ont pas d’autre but que distraire, pour faire tomber l’oligarchie faudra trouver des gens aux épaules plus larges que nous pauvres hères !


                                                        http://frenchcarcan.com/2009/02/11/dsk-le-priape-fou/


                                                      • foufouille foufouille 12 mars 2009 15:44

                                                        lis plus haut, il fait parti du NWO trilateral


                                                      • Pierrot Pierrot 12 mars 2009 15:30

                                                        Presque tous les partis représentés au Parlement (sauf le PCF) ont soutenu le projet de Constitution européenne du PS des Verts aux autres.

                                                        Cela n’en fait pas des traites qu’ils avaient largement présenté leur point de vue.

                                                        L’article semble bien pauvre en arguments !


                                                        • foufouille foufouille 12 mars 2009 15:49

                                                          demande la liste des menbres de la trilateral par mail


                                                        • Montagnais Montagnais 12 mars 2009 15:37

                                                          A Bluelight : Si vous créez un parti, on va être nombreux à adhérer (bien que tout ne sera pas réglé : nous voilà en face de 6 milliards à un dollars par jour, des beaux draps !). Mais faut bien commencer. Bayrou n’y serait peut-être pas opposé ? (à nous rejoindre je veux dire, toute "imposture" bue).

                                                          Vos propositions répondent à une urgente nécessité. De plus, vous avez raison sur la façon : "Supprimer les privilèges est impossible par consensus ."

                                                          Mais comment alors ? (ma question n’est pas un sarcasme).

                                                          Abolition des privilèges et simplicité volontaire (pendant qu’il est encore temps, pour tenter d’éviter la dictature de la décroissance que risque de nous imposer Maman Terre. Elle-même.


                                                          • bluelight 12 mars 2009 16:18

                                                            Votre message est très encourageant .

                                                            Depuis 1981 des majorités relatives d’électeurs ont élu des démagogues sans compétence, ni en sciences exactes, ni en économie (jamais travaillé comme salariés ni créé d’entreprise), ni en éthique (cf Mitterrand le petit homme révélé comme tel par d’excellents journalistes dignes de ce nom qui venaient de Belgique car en France il n’y en avait pas apparemment, Chirac prêt à tout entre ’le bruit et l’odeur’ et ensuite un discours républicain, et l’actuel président qui institue une monoarchie bling bling aussi vulgaire qu’elle ne réforme rien et qu’elle défend les avantages des oligarches), ni en social (la jeunesse française est la plus déprimée du monde) .

                                                            Ségo la mitterrandienne et Bayrou le balladurien dans la même catégorie .

                                                            La meilleure méthode : fédérer par internet les classes moyennes sur le refus collectif de payer l’impôt sur le revenu tant que des réformes drastiques à la nordique (seules nations à peu près non corrompues au monde) n’auront pas taillé radicalement dans les dépenses des politiques, à commencer par l’explosion du budget de l’Elysée .

                                                            Instaurer un rapport de force avec cette classe politique qui pense à se servir et non à servir .

                                                            Si la soupe était moins bonne ils seraient moins nombreux à se battre .

                                                            Dans les pays nordiques il n’y a pas tous ces avantages de logements de fonction luxueux, de voitures de fonction, de jets privés, tant au niveau local que national .

                                                            Dans les pays nordiques un Ministre ne peut pas acheter une boîte de chocolat avec la carte du gouvernement .

                                                            En France, la présidence peut s’attribuer un plus gros avion pour quelques centaines de millions d’euros, des députés peuvent se voter un super régime de retraite financé par les contribuables qui ne bénéficient pas de tels avantages, des sénateurs s’inscrivent à des groupes d’amitié pour voyager gratis en classe affaires aux quatre coins du monde pour leurs vacances, des présidents de région et de département reproduisent ce qui se fait à l’Elysée à l’échelon local ...

                                                            Ces politiques là ne réformeront jamais rien car ils sont payés en train de vie personnel par leur clientèle électorale pour ne rien réformer .

                                                            Tous les mêmes, du changer la vien à la fracture sociale à la rupture .

                                                            Abolir ce train de vie injustifié par rapport à leurs résultats plaçant la France à la fin des classements de l’OCDE malgré la disgrâce partielle du modèle anglo-saxon, et alors le clientélisme électoral en prendra un sacré coup .

                                                            Les électeurs doivent devenir les ’cost killer’ de la classe politique par une révolution fiscale : faire la grève générale de l’impôt tant que les politiques ne sont pas des citoyens comme les autres .

                                                            Il suffit de lancer le mouvement sur internet, de créer une association, cela aurait un succès énorme, l’Etat ne pourrait pas mettre en prison des millions de citoyens qui collectivement refuseraient de payer l’impôt sur le revenu .


                                                          • bluelight 12 mars 2009 16:28

                                                            Un exemple hallllluuuuuuuuuuuuucinant (lire avec l’accent de Fabrice Lucchini)

                                                            Le cas Assouline

                                                            Ce parasite a participé à la condamnation de l’Université française à la médiocrité en 1986 en manifestant contre la réforme Devaquet, et depuis, s’est trouvé un planque au Sénat .

                                                            Une insulte à la méritocratie républicaine, placé au Sénat par le PS pour services rendus, basse besogne de maintien des ’zacquis’, cf autre article sur AgoraVox .

                                                            Il faut diviser par cinq le nombre de parlementaires, pour le travail qu’ils font, conq fois moins cela suffira, cf le spectacle déplorable qu’ils donnent lors des questions au gouvernement, ou fonctionnaires qui sont payés pour faire le travail des sénateurs à leur place, au fait, Bayrou, on le voit très peu à l’Assemblée ...


                                                            • tchoo 12 mars 2009 17:13

                                                              Ce texte n’est pas un article mais un tract politique


                                                              • Victor Rugueux 12 mars 2009 17:26

                                                                @ l’auteur merci pour votre analyse ainsi que votre démarche citoyenne salutaire et constructive.

                                                                Vous n’êtes par là pour plaire mais pour partager un point de vue au regard de faits très étayés. Une bonne mémoire ainsi qu’une attention soutenue nous permettrons un état des lieux bien douloureux mais qui nous évitera et c’est mon souhait de retomber dans les sempiternelles mêmes ornières générées par les illusionnistes de tout poils.



                                                                Cordialement.


                                                                • foufouille foufouille 12 mars 2009 17:38

                                                                  il suffit de taper bayrou trilateral..........
                                                                  il est menbre et donc un ripoux
                                                                  le modem est un parti du MODUMPS
                                                                  guillotinont les ploutocrates !!!!


                                                                  • solitaire solitaire 12 mars 2009 17:47

                                                                    Sans me vanter, mais Bayrou cela fait longtemps que je l’ai démasqué.

                                                                    Ce n’est qu’un ’porteur d’eau ’de la droite.

                                                                    A voir, tous ces ex-copains qui l’ont laché, ils sont allés où ?? Vers Messire Sarkozy.

                                                                    Vraiment, ce mec est affligeant dans son discours tout propret et lisse.

                                                                    Merci pour cet article.
                                                                    Très bon !!!!



                                                                    • Gzorg 12 mars 2009 17:59

                                                                      Bravo l’auteur,

                                                                      Votre analyse ne manque ni de courage ni de sens...
                                                                      Effectivement si Bayrou me semble plutôt sympathique au premier abord , en y réflechissant un peu plus , je vois mal comment il pourra concilier ses saillies anti-monopole, anti-libérale, anti néo-cons et son soutien indéfectible à l’Europe qui est a peu de chose près, l’archétype de tout ce qu’il dénonce.

                                                                      Il n’aime pas bush mais defend une Europe OTANisée, soumise et veule qui n’a pas hesité une seconde à couvrir les expultions secretes US dans la même période.
                                                                      Il espere de la morale dans le capitalisme alors qu’il defend l’Europe libérale des paradis fiscaux...
                                                                      Il nous crie son mépris des oligarques télévisuels qui ont tous justement monté leurs empires grâce aux lois dérégulatrices Européenne.
                                                                      Il nous parles de démocratie quand l’Europe se monte petit à petit sans l’avis des peuples (ou du moins de leur vote)

                                                                      Oui l’Europe démontre à elle seule les contre-sens de Bayrou.


                                                                      • Canine Canine 12 mars 2009 18:36

                                                                        Je crois que l’auteur de l’article n’aime pas Bayrou.


                                                                        • Victor Rugueux 12 mars 2009 19:22

                                                                          @canine personne n’aime être pris pour un imbécile vous saisissez la nuance alors quand on prend un peuple pour tel comme entre autre Monsieur Bayrou il faut s’attendre à de saines réactions au combien éclairantes comme cet article !

                                                                          Cordialement


                                                                        • Canine Canine 12 mars 2009 20:42

                                                                          J’en conlus que vous n’aimez pas Bayrou non plus.


                                                                        • Canine Canine 12 mars 2009 20:42

                                                                          (cordialement).


                                                                        • TALL 12 mars 2009 19:07

                                                                          Pour moi l’idéologie de Bayrou est limpide : il représente l’extrême-droite du centre gauche


                                                                          • Reinette Reinette 12 mars 2009 19:11


                                                                            (Piqué dans la Mare aux Canards de cette semaine )

                                                                            Viril mais pas correct
                                                                            Le Canard a rapporté cette sentence poétique de Sarkozy

                                                                            "Si Copé continue à me casser les couilles, il faudra lui couper les siennes."


                                                                            • Reinette Reinette 12 mars 2009 19:39


                                                                              Décidémment, certains ont la mémoire courte.
                                                                               

                                                                              Pourtant Bayrou n’est pas naît de la dernière couvée.

                                                                              Fonctions ministérielles
                                                                              • 30/03/1993 - 11/05/1995 : ministre de l’Éducation nationale du gouvernement Balladur
                                                                                 
                                                                              • 18/05 - 7/11/1995 : ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Insertion professionnelle du premier gouvernement Juppé
                                                                                 
                                                                              •  7/11/1995 - 2/06/1997 : ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche du second gouvernement Juppé

                                                                              Chargé de mission

                                                                              Conseiller
                                                                              • 1984-1986 : conseiller de Pierre Pflimlin, président du Parlement européen.


                                                                              nctions parlementaires [modifier]


                                                                              À l’Assemblée nationale
                                                                              • 16/03/1986 - 14/05/1988 : député de la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques
                                                                              • 13/06/1988 - 01/04/1993 : réelu député de la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques
                                                                              • 02/04/1993 - 01/05/1993 : réélu député de la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques
                                                                              • 01/06/1997 - 21/12/1999 : réélu député de la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques président du groupe UDF à l’Assemblée nationale (1997-1998) ;
                                                                              • 18/06/2002 - 17/06/2007 : réélu député de la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques
                                                                              • 18/06/2007 - en cours : réélu député de la 2e circonscription des Pyrénées-Atlantiques
                                                                              etc... etc...

                                                                              n’oubliez quand même pas que Sarkozy a été élu grâce à ses promesses et ses mensonges... ne pas faire les mêmes erreurs avec Bayrou !

                                                                              ou on risque d’être le peuple le plus bête d’Europe

                                                                              • Grégory 13 mars 2009 00:23

                                                                                Ah... Et il faut voter qui pour ne pas se faire avoir ? 


                                                                              • Reinette Reinette 13 mars 2009 17:28


                                                                                La démocratie :
                                                                                est-ce mettre un bulletin de vote dans l’urne et espérer que ceux qui sont élus vont faire ce qu’on leur demande de faire ?


                                                                                La démocratie, est-ce se rendre à l’isoloir tous les cinq ans, et basta.

                                                                                CINQ ANS, ça laisse du temps pour « espérer ».


                                                                              • Bernie73 Bernie73 14 mars 2009 17:17

                                                                                Oui et alors ???


                                                                              • Yohan Yohan 12 mars 2009 19:58

                                                                                Vu la qualité de nos hommes politiques, je préfère encore un Bayrou a bien d’autres de gauche comme de droite


                                                                                • vivelecentre 12 mars 2009 20:04

                                                                                  Hummm..... Imhotep , une petite réaction ?*

                                                                                  Parce que là , on parle de votre idole et pas de votre sarkauchemar !!

                                                                                  Allez , bon petit soldat du modem , des repartis cinglantes !!

                                                                                  Sinon , pour revenir au sujet, l’important , c’est de ne pas etre dupe !
                                                                                  Le moins que l’on puisse dire , c’est que ce n’’est pas (vraiment ) un chevalier blanc !

                                                                                  Mais un pro de la politique qui au bout de 30 ans de mediocrité et d’echecs divers et (a)variés, se sent habité d’une mission !

                                                                                  Que chacun se fasse son opinion, il y en a même (cf ci dessus ) qui en parle en homme d’etat , c’est vous dire .... !!!


                                                                                  • Marc Bruxman 12 mars 2009 20:12


                                                                                    Mais un pro de la politique qui au bout de 30 ans de mediocrité et d’echecs divers et (a)variés, se sent habité d’une mission !


                                                                                    Tout le monde sait que pour faire un bon acteur il ne faut pas seulement connaitre son texte, mais il faut le vivre pendant qu’on le dit, réussir à se persuader de sa vérité, rentrer dans le personnage. 

                                                                                    Un politique fait un boulot proche d’un acteur et donc ce n’est pas étonnant qu’il finisse par s’assimiler à son personnage d’emprunt. 

                                                                                    Et oui ! Essayez de mimer de la haine si vous jouez une piéce par exemple, cela ne passera pas vers le public. Si par contre, à ce moment précis vous arrivez à conditionner votre cerveau pour ressentir cette haine quand vous disez votre texte, le public aura l’impression que c’est vrai ! (Même si vous pouvez être très différent dans la vraie vie du personnage que vous jouez). 

                                                                                    En fait c’est avant tout cela que les gens ne voient pas. La politique est un grand cirque avec des acteurs qui se battent pour l’applaudimètre électoral. Le reste, les idées ou l’efficacité ce n’est plus vraiment de la politique. Et c’est pour cela d’ailleurs que la plupart des états ont d’un coté des politiques pour raconter de la merde qui plait et de l’autre coté des technocrates pour mettre en application. L’un ne peut fonctionner sans l’autre !



                                                                                  • vivelecentre 12 mars 2009 20:44

                                                                                    a condition de ne pas se tromper ou usurper le rôle....

                                                                                    Mais bon, pourquoi pas un nouveau remake du schpounce (ortographe aproximative...)


                                                                                  • Marc Bruxman 12 mars 2009 20:08

                                                                                    FB a toujours été très pro-européen et plutôt libéral en tout cas bien plus que les autres partis. 

                                                                                    L’UDF bien qu’au centre a souvent plus défendu la liberté d’entreprendre et les baisses d’impôt que l’UMP empétré dans un gaullisme moribond. 

                                                                                    Maintenant vu que le terrain à droite est bloqué par l’UMP, FB essaie de prendre la place sur la gauche pour créer une social-démocratie à la française qui serait finalement assez compatible avec ses idées précédentes. Et il faut reconnaitre que le PS est bien moribond en ce moment. 

                                                                                    Après on connait peu le personnage et son passage au ministère de l’éducation ne fut pas fabuleux mais il a surement une chance en 2012 et si il est malin il saura peut être amener la France à suivre la transition vers l’europe qui doit être suivie et ainsi nous permettre une transition douce vers la société post-industrielle. 


                                                                                    • Internaute Internaute 12 mars 2009 20:46

                                                                                      Béru est l’anti-système idéal pour l’établissement. Il peut ramasser les voix des socialistes du PS qui veulent quitter le PS tout en y restant et les voix des socialistes de l’UMP qui veulent quitter l’UMP tout en y restant. Ainsi, les frileux pourront faire acte de courage sans prendre le moindre risque.


                                                                                      • fouadraiden fouadraiden 12 mars 2009 20:54



                                                                                         C’est drôle mais je trouve qu’il (re)bégaye de plus en plus ce Bayrou. Ce doit être une expérience terrible de voir les mots vous résister sur la langue.


                                                                                        • Grégory 12 mars 2009 22:45

                                                                                          J’ai trouvé l’article intéressant, encore que je ne sois pas d’accord avec. A quelque pas de là, toujours sur Agoravox, on trouve ce chiffre qui m’a consterné (en relativisant car les sondages...) :

                                                                                          "Seuls 37% des Français se prononcent contre ce retour, selon un sondage Ifop/Paris Match à paraître jeudi. 89 % des Agoravoxiens y sont défavorables..."

                                                                                          Difficile donc d’y voir un opportunisme quelconque. D’autres part votre thèse repose sur l’idée que l’Europe est comme ci et pas comme ça. Je pense pour ma part que l’Europe est un gros gloubi boulga sur laquelle chacun projette ce qu’il veut. Il n’y a qu’à voir, sans même parler du parlement, l’écart entre la présidence tchèque et française. Il me semble donc possible que Bayroux soit pour "cette" Europe (je comprends ce que vous voulez dire par "cette", mais ça reste une approximation) sans pour autant inclure dans le tableau l’abandon de toute autonomie vis à vis de l’OTAN.

                                                                                          Il se peut aussi, bien entendu, qu’il y ait calcul. Mais je pense que les citoyens doivent réalistement accepter cette composante dans le manière de fonctionner des élus. Car sinon, les élus ne le sont pas, élus... 


                                                                                          • Chicoballa Chicoballa 13 mars 2009 00:41

                                                                                            Un discours qui me rappelle le temps des "mao" dans les années 70.
                                                                                            "Camarades,le pouvoir,le vrai visage...."On vous a fait un lavage cérébral.
                                                                                            Je pensais que ces discours étaient d’une époque révolue.Malheureusement
                                                                                            non,meme les Chinois en sont revenus.Rien d’étonnant qu’on a des Sarkozy
                                                                                            au pouvoir.Comme opposition constructive vous etes fortiches.
                                                                                            "Camarades,les Troskistes au pouvoir !"Plus sèctaires et bornés que l’église.
                                                                                            Les Sarkos ont la vie facile.


                                                                                            • Montagnais Montagnais 13 mars 2009 01:19

                                                                                              Et si Foufouille avait raison ? Bayrou membre de la trilatérale (comme Zébulon, comme Devedjian...) ? Peut-on se mettre d’accord la dessus ?

                                                                                              "Les affiliés français de la Trilatérale se recrutent aussi bien à gauche qu’au centre ou à droite. Ceux qui se disent de Gauche vantant “l’internationalisme”, et ceux qui se disent de Droite vantant le “Mondialisme”, les deux branches ramenant au même tronc.

                                                                                              Dans la lignée de l’idéologie de la Trilatérale et de ses fondateurs, chacun est utilisé en fonction de son idéal et de sa compétence, les membres de Gauche étant employés à détruire la religion, la famille, l’éducation, l’ordre, l’armée, au nom du laïcisme libéral, pacifiste, généreux, égalitaire et de la justice sociale (sous de grands et éternels slogans porteurs). Les membres de la Droite sont utilisés quant à eux pour réduire à néant les petites exploitations agricoles, l’artisan, le petit commerce, les PME et le PMI au nom du libéralisme économique et du libre échange, dans l’intérêt, disent-ils, du dynamisme économique, de l’emploi et des consommateurs (toujours selon les mêmes types de slogans). Le tout couronné par des campagnes soit-disant antifascistes où l’on fera chanter en cœur Droite, Gauche et Centre, en faveur d’un mélange inter-racial, déracinant tous les individus (religion-culture-traditions-langue-histoire), déstabilisant les nations d’Asie (du Bassin Méditerranéen) et d’Europe, foyers et sources de la culture de l’Humanité.

                                                                                              .à lire étude complète selon le Monde Diplomatique

                                                                                              Pouvoir opaque de la Trilatérale : http://www.monde-diplomatique.fr/2003/11/BOIRAL/10677

                                                                                              ..."

                                                                                              C’est à http://wearechangestrasbourg.wordpress.com/

                                                                                              Et bluelight esquisse la voie : nous, prols, obscurs citoyens, gens de la France d’en bas, solidaires de nos frères en misère sur la terre entière, dépositaires de l’esprit de 1789, réunis en assemblée plénière sur Internet, légitimés par l’instante nécessité d’agir face à l’hécatombe financière, appelés au devoir de résistance face aux désastres résultant des extravagances des capitalistes, mondialistes, banksters et sectateurs adorateurs de veaux d’or, décrétons, au bénéfice des peuples, sans distinction de race, de religion, d’opinion, de nationalité :

                                                                                              1) La dissolution, à partir d’aujourd’hui, du G8
                                                                                              2) La dissolution, à partir d’aujourd’hui, de la Commission Trilatérale
                                                                                              3) L’abolition de toutes monarchies, mono-archies, oligarchies, ploutocraties, mediacraties
                                                                                              4) La suspension sine die de tous paiements aux Impôts
                                                                                              5) La révocation du traité de commerce ayant livré l’Europe à la BCE et aux commis de courtage
                                                                                              6) La mutation de DSQ à la Maison des jeunes de Farheberswiller
                                                                                              7) La limitation des revenus mensuels à 300 Euros (soit trois fois le smic en Bulgarie)

                                                                                              Et la fin des hostilités partout ou il y a guerre.

                                                                                              Bayrou un discours ! Besancenot un Discours ! (Pas la peine de demander à Kemi Seba : il le ferait).


                                                                                              • Vieux Sachem 13 mars 2009 10:45

                                                                                                 Vous avez sans doute oublié l’abolition des démocraties et le rétablissement de la dictature du prolétariat.
                                                                                                Sans autre commentaire !


                                                                                              • sisyphe sisyphe 13 mars 2009 03:22

                                                                                                Je vois qu’il y a un veritable lobby Bayrouiste sur AVox....

                                                                                                Ce qu’on peut dire, c’est que s’il etait a la place du kondukator, ce serait certainement mieux sur le plan democratique (pas difficile, n’importe qui d’autre, ce serait moins pire ...), mais ne changerait rien sur le plan globalement politique ; comme si c’etait Royal ou n’importe qui d’autre des partis mainstream.

                                                                                                Et je ne dis pas "tous pourris" ; je dis tous totalement depasses par la realite de la crise, du systeme, parce que eleves dedans...
                                                                                                Helas, ici pas de Chavez, de Morales, de quelqu’un qui aurait enfin les c.... de refuser l’europe pro-atlantiste, de sortir des organismes mondiaux mortiferes : FMI, Banque Mondiale, de nationaliser la production des ressources rentables (Total, par exemple), pour faire des plans sociaux ; bref, enfin, de socialiser les benefices, et de laisser les pertes aux prives (entreprises, banques...) qui en sont responsables...

                                                                                                Rien de tout ca dans aucun des programmes de l’UMPSModem....


                                                                                                • Vieux Sachem 13 mars 2009 10:42

                                                                                                  Votre mécontentement ne trouve qu’unaboutissement : voter Le Pen ou voter Besancenot. De Villiers si vous êtes pour la tradition conservatrice catholico-moraliste. 


                                                                                                • sisyphe sisyphe 14 mars 2009 03:31

                                                                                                  "L’aboutissement" ne viendra, helas, pas des urnes...

                                                                                                  Il est d’autres moyens (je precise : )democratiques pour faire aboutir la necessaire refondation d’un systeme totalement inique ; les greves generales, les campagnes de boycot, les mouvements citoyens, la desobeissance civique ; active et passive, les petitions pour declencher des referendums d’initiative citoyenne, les proces en nom collectif, etc.... ; tout ce qui peut (encore) passer dans le champ democratique, mais en dehors de l’appareil politique.

                                                                                                  S’il faut attendre, a chaque fois, 5 ans, pour assister, impuissants, a la demolition de la Republique, a l’instauration d’une autocratie, et a la perpetuation d’un systeme entierement injuste et mortifere, en attendant de voter pour le moins pire, c’est un deni total de democratie.

                                                                                                  Dans une reelle democratie, le pouvoir appartient au peuple ; faisons en sorte de l’imposer.


                                                                                                • Dzan 13 mars 2009 09:45

                                                                                                  Le propre de tout homme politique, c’est de dire le lendemain, le contraire de ce qu’il a dit hier, et de dire qu’il ne l’a pas dit, ou que l’on a sorti ses propos de leur contexte.



                                                                                                  • solo 13 mars 2009 13:37

                                                                                                    Quand je vois écrit par un commentateur : « on ne pourra pas supprimer les privilèges par consensus » revient à dire qu’il faut un pouvoir autoritaire, sinon totalitaire pour imposer de tels changements. On en arrive donc à l’approbation implicite la méthode sarkozienne de gouverner.

                                                                                                    Or, un tel pouvoir, qu’il soit tenu par une formation politique comme l’UMP, ou par un mouvement révolutionnaire ne changera rien à l’affaire. Ce sera toujours une dictature. Que prône l’auteur ? Une prise de pouvoir par une minorité ?

                                                                                                    Et si l’initiative de dézinguer les « grands partis » devenait un grand mouvement, comment croire objectivement qu’il sera exempt des travers et autres effets pervers du pouvoir ?

                                                                                                    L’imposture est un phénomène bien complexe auquel il est difficile d’échapper complètement. Si l’interrogation de l’auteur est tout-à-fait légitime, il serait cependant avisé d’utiliser des mots qui ne peuvent se retourner contre lui.


                                                                                                    • Montagnais Montagnais 13 mars 2009 14:52

                                                                                                      @ Vieux Sachem,

                                                                                                      De quelle démocratie parlez-vous ? Celle, morte en Grèce, dont les dépouilles servent encore à parer nombre d’inhumaines entreprises ? Celle au nom de laquelle l’oligarchie au pouvoir opère l’ensemble de ses destructions ?

                                                                                                      Pour le salut de la démocratie, il faudrait revoir les définitions, libérer les peuples asservis aux dogmes de la société de consommation, soustraire les consciences des griffes du Léviathan, mettre un terme à l’empire de la réclame, re-penser le monde de la Télévision... Vaste programme Vieux Chef !

                                                                                                      Quelques lueurs d’espoir cependant : l’éveil des consciences, la reconnaissance des absolues nouvelles nécessités, le goût jamais totalement perdu pour la liberté, la considération (sinon l’amour) de son prochain, l’attrait de la décroissance et de la joie de vivre, hors des bouges de l’empire mondialisé, hors de portée des entrepreneurs de démolition.. Mais, peut-être déja trop tard.

                                                                                                      Quant à "la dictature du prolétariat", non, non, je n’y pensais absolument pas. Morte elle aussi, belle et bien. Il ne s’agissait d’ailleurs que d’une farce gigantesque et sanglante, jouée par la "jeune démocratie" américaine, pour se secouer le vieil empire des Tsars. Beau coup ! réussi ! (belle manifestation, pas tout à fait inaugurale, de l’effet pygmalion tératogène de la "démocratie" américaine).

                                                                                                      Bayrou la-dedans ? Appliqué thuriféraire de la pensée unique. Et, sous l’air dévot qu’impose l’exercice de ses ministères, un ambitieux garnement. Enfin ! Si par décret de la Grâce céleste il parvenait à renverser Zébulon, nous applaudirions.



                                                                                                      • Reinette Reinette 13 mars 2009 17:29


                                                                                                        La démocratie : est-ce mettre un bulletin de vote dans l’urne et espérer que ceux qui sont élus vont faire ce qu’on leur demande de faire ?

                                                                                                        La démocratie, est-ce se rendre à l’isoloir tous les cinq ans, et basta.

                                                                                                        CINQ ANS, ça laisse du temps pour « espérer ».


                                                                                                        • franc 14 mars 2009 16:20

                                                                                                           Bayrou est un homme pondéré et honnête et ça ne court pas les rues ,c’est une très grande qualité en politique mais malheureusement ça ne suffit pas car il faut aussi ruser en politique et parfois être méchant avec ses ennemis et savoir s’adapter aux différentes situations -------------------mais aussi l’époque actuelle n’est pas pour une politique centriste ,l’heure n’est pas aux demis mesures ,mais à des ruptures ,la réforme exige des révolutions ----------------------mais il arrive que des personnes gentilles apparemment faites pour ne pas faire de vagues ,un personnage de transition,prend tout à coup des mesures révolutionnaires et s’inscrit das la grande histoire comme le bon pape Jean XXIII en convoquant le concile Vatican II

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès