• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ben Laden : ils savaient tout depuis... 1993 (1)

Ben Laden : ils savaient tout depuis... 1993 (1)

Depuis les remarques et remontrances de Seymour Hersh à propos de la fable de l'exécution du leader d'Al-Qaida, réduite à nouveau à l'état de totale incertitude, on s'aperçoit que le mensonge a été entretenu à divers stades de l'histoire du groupe. Un mensonge entretenu, et une histoire entièrement fabriquée, dans un but, celui d'obtenir une adhésion du pays a des thèses d'extrême droite, dites poliment neo-con, permettant toutes les exactions d'une politique extérieure américaine conquérante dont dépend l'industrie guerrière du pays. Des personnes mal intentionnées émergent prpgressivement de cette mise en scène prévue et élaborée de longue date. Parmi elles, une femme, aujourd'hui bien cernée, responsable de la CIA ayant pris sous sa coupe le phénomène Al-Qaida, en manipulant de grosses ficelles qui remontent aujourd'hui à la surface, grâce à la ténacité de journalistes, aux fuites de Wikileaks... et aussi à l'imbécillité flagrante de certaines recrues de la CIA, ou des dissenssions au sein de cette dernière, pour préciser. Retour sur des aveux intriguants passés inaperçus et donnant un nouvel éclairage sur les faits qui ont ensanglanté la planète avant et après le 11 Septembre....

C’est plutôt… intriguant, en effet. L’homme soudain appparu à la lumière, à la suite du prccès intenté par un ancien de la CIA à ses employeurs, est un soudanais qui était devenu aussi le chauffeur du Blind Sheikh, à savoir d’Omar Abdel-Rahman, celui qui avait tissé des liens dès les années 70 avec deux groupes radicaux égyptiens, l’Egyptian Islamic Jihad, dirigé par Ayman al-Zawahiri, et le Al-Gama'a al-Islamiyya (aussi connu sous le nom de « Groupe Islamique) ». Le sheikh avait été envoyé en prison trois ans après avoir émis une fatwa pour assassiner Anouar el-Sadate. Il dort aujourd’hui en prison aux USA, jusqu'à la fin de ses jours, pour avoir été rendu responsable en 1995 de l’attaque du WTC de 1993. Etrangement, pourtant convaincu d’avoir fomenté le complot, mais néanmoins acquitté, il avait été renvoyé par l'Egypte à la frontière afghane sans retourner à la case prison. Il y avait alors rejoint l'obscur Abdullah Azzam, l'« imam du jihad », formé en école coranique en Syrie, puis devenu proche des palestiniens du Fatah, celui qui servira d'exemple à un dénommé... Ben Laden, qui a vu en lui un maître, salué à plusieurs reprises. En 1990, voilà nôtre Sheikh qui s'installe... à New-York, pour aussitôt enflammer la mosquée où il prêche de discours... anti-américains et anti-israéliens, qui culmineront avec l'assassinat du rabbin provocateur Meir Kahane. Un provocateur bien utile, pour beaucoup, comme l'était celui qu'il a fait assassiner. Des manipulés, à l'évidence : comment donc un individu aux idées pareilles a-t-il pu s'installer au USA, voilà l'un des problèmes à résoudre, aujourd'hui encore. La fameuse "liberté de parole" ne peut pas tout expliquer !!!

L’assassinat de Sadate demeure une belle énigme en effet, auquel aurait participé un personnage bien tortueux : Ali Mohamed, mis en cause notamment par Jack Cloonan, l'ancien responsable de la fameuse "bin Laden Unit". Les tireurs descendus de véhicules militaires dans une attaque kamikaze d'une rare violence provenaient tous en effet de la caserne d’Ali Mohamed... formé à Fort Bragg rappelons-le. Un Ali Mohamed qui organisera et fera la tournée US d'El-Zawahiri  : « en 1993 était resurgi notre phénomène : il accompagnait le très étrange périple d’Ayman al-Zawahiri aux USA, alors que l’homme était recherché... sans l’être vraiment : une tournée pour rassembler des fonds pour Al-Qaida. Au vu de tous. Al-Zawahiri dormira dans la maison californienne de Mohamed, qui l’introduit partout aux USA. Selon le New-Yorker, cette visite a lieu juste après le premier attentat contre le WTC.. et personne à la CIA ou au FBI ne songera à aller arrêter le leader du Jihad Islamique en tournée professionnelle aux USA ! Aberrant ! » Ali Mohamed, le personnage le plus intriguant de la saga Ben Laden, vu à plusieurs reprises dans les camps d'Al-Qaida comme organisateur et fournisseur d'armes, qui faisait des aller-retours USA-Afghanistan plusieurs fois par mois au su de tous. Ali Mohamed, recruté en Egypte même en 1984, alors qu’il était membre de la partie égyptienne du Jihad Islamique, fondée par un médecin extrémiste, Ayman Zawahiri, l’adjoint direct de Ben Laden ! Le "triple cross" parfait !!

Ali Mohamed, un homme bien plus dangereux que Ben Laden : « Pendant plus d'une décennie et demie - depuis le début des années 1980 à la fin des années 1990 - Ali Mohamed Abdelsaoud a servi Oussama ben Laden et Ayman al-Zawahiri comme l'un de leurs plus hauts (sinon le plus élevé) des agents d'Al-Qaïda aux Etats-Unis. au cours de cette même période, Ali Mohamed a voyagé en Afghanistan, au Pakistan, au Soudan, et d'autres parties du monde pour fournir al-Qaïda avec de l'espionnage de haut niveau, pour planifier des événements terroristes, ou mettre en place la liaison avec l'organisation terroriste du Hezbollah, aider à la collecte de fonds, et former des terroristes d'al-Qaïda - y compris les gardes du corps personnels de Ben Laden et même ben Laden lui-même, a dit de lui le procureur Patrick Fitzgerald, le procureur des cas des plus grands terroristes et de la criminalité organisée : « il est l'homme le plus dangereux que j'ai jamais rencontré. "

Dangereux, car il était aussi le lien avec la Bosnie, comme l'explique ici Peter Dale Scott : "en attendant, le Centre Al-Kifah à Brooklyn, qui dans les années 1980 avait soutenu les combattans "Arabes afghans » en Afghanistan, a tourné son attention vers la Bosnie. Le bulletin en langue anglaise de Al-Kifah Al-Hussam (The Sword) a également commencé à publier des mises à jour régulières sur l'action du djihad en Bosnie ... .Sous le contrôle des sbires de Cheikh Omar Abdel Rahman, le bulletin a agressivement incité les musulmans eux-mêmes favorables à rejoindre le djihad en Bosnie et en Afghanistan ... La succursale d'Al-Kifah de Bosnie à Zagreb, Croatie, était logée dans un bâtiment moderne de deux étages, aui était évidemment en étroite communication avec le siège de l'organisation à New York. Le directeur adjoint de l'agence de Zagreb, Hassan Hakim, a admis avoir reçu toutes les commandes et le financement directement à partir du bureau principal d' Al-Kifah aux États-Unis sur Atlantic Avenue, contrôlée par Cheikh Omar Abdel Rahman.  Un des formateurs à al-Kifah, Rodney Hampton-El, a aidé ce programme de soutien, en recrutant des guerriers à partir de bases de l'armée américaine comme Fort Belvoir (c'est à à peine 12 miles au nord du Pentagone), et aussi les a formés à être des combattants dans le New Jersey. En 1995 Hampton-El a été jugé et condamné pour son rôle (avec le chef d'Al-Kifah Cheikh Omar Abdel Rahman) dans le complot visant à faire exploser des monuments de New York. Au procès Hampton-El a témoigné comment il avait personnellement reçu des milliers de dollars pour ce projet par le prince héritier saoudien Fayçal, dans l'ambassade d'Arabie à Washington".

Notre informateur, lui, qui avait réussi à rencontrer Ben Laden, avait été mis au courant par lui de ses projets d’attentat sur le sol américain. Elles étaient semble-t-il de bien plus faible ampleur que ce à quoi on assisterait plus tard. Parmi celles-ci, par exemple, un projet d’attentat contre une loge maçonnique californienne qui aurait été déjouée grâce à ses informations. Ed Curran, le responsable du bureau du FBI de Californie, avait en effet été prévenu, via un traducteur, Bassem Youssef, qui avait quitté juste après le bureau pour « discrimination » : à l’époque, les gens de FBI ne parlaient pas un mot d’arabe, pourtant, et son témoignage, évoquant déjà en 1993 Ben Laden comme grand argentier du terrorisme islamiste aurait pu devenir crucial en… 2001, de même qu’il aurait pu servir à mieux traquer Al-Qaida, déjà. Mais mal considéré et régulièrement agressé de façon raciste par ses propres collègues, Youssef, qui possédait une rare "top-level security clearance" avait fini par jeter l'éponge. L'imbécillité américaine et le mépris pour les autres, une constante tenace. Le FBi rate avec lui un élément vital comme le rappelle ici Mother Jones  : "Depuis 2001, le budget du FBI a augmenté de 114 pour cent, passant de 3,3 milliards de dollars à 7,1 pour l'exercice 2009 ; aujourd'hui, ses 12 000 agents spéciaux en comprennent seulement 57 avec encore une connaissance rudimentaire de la langue arabe. Seulement six d'entre eux, y compris Youssef-ont été classés "professionnel avancé" dans la langue à partir de 2006. Par comparaison, le Département de la police de New York a plus de 60 flics arabophones." Une incompétence du FBI, de ne pas avoir compris l'importance des traducteurs : on retrouvera le même problème en Irak avec l'armée.

Notre fameux informateur, entre temps, avait été repéré et approché par le FBI, en Californie. Mais mis maladroitement sur une liste de terroristes par l'administration, pas au courant des vues des services spéciaux sur lui, on lui conseillera de se faire oublier au plus vite, en lui proposant de rejoindre la Jordanie. Arrivé là-bas, le voilà mis au cachot trois mois : à peine sorti, il s’envole pour le Yemen, où le FBI continue à le suivre et à correspondre avec lui. Au Yemen même, c’est le responsable du bureau du FBI, à savoir Bassem Youssef, toujours lui, encore employé à ce moment là, qui se charge de lui en personne, en se faisant d’abord passer pour un inconnu auprès de lui (il prend alors devant lui le pseudonyme d'Adam Shoukry). "C'était un groupe très, très difficile à pénétrer », dit un des anciens superviseurs de Youssef, Edward Curran, un vétéran du FBI de 38 ans qui est maintenant directeur adjoint du Bureau de New Jersey de lutte contre le terrorisme. "[Youssef] l'a fait. Il l'a fait jour et la nuit. Il était dans la rue, a saisir les occasions ... Il savait comment les exploiter plus que toute autre personne dans le bureau." Mis en confiance, voilà notre chauffeur-trésorier qui étale tout ce qu’il sait sur un mouvement alors inconnu, appelé selon lui Al-Qaida. La toute première et fiable source d'information sur le mouvement, c'était lui ! On le retrouvera même à Bruxelles (fief d'une cellule fort active, d'où débouchera l'assassinat de Massoud, via la cellule Malika El-Aroud-Garsallaoui, on le sait, car tout est lié !), passant un test là-bas de détecteur de mensonges, pour savoir s’il était bien fiable : ce jour-là, en preuve de sa bonne foi, il aurait apporté selon NBC news les passeports canadiens et américains contrefaits des têtes de file du mouvement, qui montraient par l’exemple qu’ils sillonnaient déjà les deux pays… sans être inquiétés. On ne peut être plus clair : même placés devant l'évidence, les autoriés américaines ne feront rien pour empêcher la circulation de ces terroristes en puissance. A ce stade, on ne peut évoquer la seule incompétence comme excuse.

L'homme décrit était de fait Jamal Ahmed al-Fadl, qui avait tout raconté aux deux agents du FBI qu’étaient Jack Cloonan et Dan Coleman. Al-Fadl, pour cela était devenu membre de la CIA, en ayant passé avec réussite le test obligatoire du détecteur de mensonges comme décrit. En fait, en 1996, à Khartoum, Jamal avait volé 100 000 dollars à l’organisation de Ben Laden : c’était lui qui en collectait ses fonds. Pour le rembourser, il avait revendu des informations à certains pays, dont Le Liban et l’Arabie Saoudite avant d’aller frapper à l’ambassade américaine. Le 9 décembre 2007, le New-York Times avait déjà révélé son rôle. De 1996 à 2001, il renseignait constamment le FBI sur le moindre mouvement de Ben Laden : or les attentats de 1998 se sont passés alors qu’il était déjà au service de la CIA depuis deux ans, mais sur le territoire américain. Après le 11 septembre, on en était toujours à l’interroger. L’ensemble de ses interrogatoires tiendra sur plus de 900 pages. Dans la presse on l’a présenté longtemps comme un prisonnier du FBI  !

Notre chauffeur-trésorier ira même jusqu’à organiser un voyage pour rencontrer un des responsables mineurs du mouvement au Soudan, du nom de… Ben Laden, note le magazine, qui parle donc d’une rencontre effective tenue entre la CIA et le futur organisateur du réseau terroriste ! Incroyable révélation (une rencontre avec le FBI était jusqu'alord connue, c'est celle de l'hospitalisation à Dubaï (*), du 4 au 14 juillet 2001, de Ben Laden pour problème reinaux, une rencontre alors attribuée à un agent de la CIA). C’est à cette époque qu’est intervenu un changement déterminant, qui pèse son poids dans l’affaire. Selon la même source, toujours, un agent féminin de la CIA aurait convaincu la source d’information de passer du FBI à la CIA, en proposant une forte somme d'argent à la clé… on songe aussitôt à Alfreda Frances Bikowsky, la pasionaria de l'usage de la torture. Elle l’aurait surtout convaincu, grâce à de l’argent versé, de se rendre en Bosnie, où les jihadistes commençaient à s’organiser contre le pouvoir serbe, ce qui ne pouvait qu’intéresser la CIA, toujours attirée par des opérations "Gladio" en puissance en Europe. L’homme n’aurait pas eu beaucoup le temps de servir d’informateur sur place, les gens d’Al-Qaida l’ayant supprimé rapidement en ayant découvert son double jeu. Pas de chance pour la CIA. Bikowsky et ses obsessions ayant conduit à ne rien comprendre au cheminement vers le 11 Septembre, à dessein ou non. Elle a vécu une bonne partie de sa vie à... Garland, au Texas a-t-on pu remarquer, devenu récemment un autre fief ant-islam. Or c'est aussi la femme de David Silverstein, un néo-con de la Foundation for the Defense of Democracy, ce repère de faucons bushiens, ce qui a très certainement influé sur ses analyses et son comportement. Pendant ce temps, Youssef se bat au sein même de son service...d'incompétents notoires, infichus de distinguer un chiite d'un sunnite... en septembre 2001.

C'est History Commons qui établit clairement le lien entre Al-Qaida et la Bosnie (on y revient) : "Jamal al-Fadl, un agent financier d'Al-Qaïda, est envoyé depuis le siège de Ben Laden au Soudan à Zagreb, en Croatie, pour recueillir des informations à propos de la guerre de Bosnie et les perspectives de l'achat d'entreprises en Croatie pour al-Qaïda. En Croatie, il rencontre Enaam Arnaout (qui deviendra bientôt la tête de la Benevolence International Foundation (BIF) aux États-Unis), et al-Qaeda operatives Abu Abdel Aziz Barbaros (alias Abdel Rahman al DOSARI), et Abu Zubair al Madani , l'un des cousins ​​de Ben Laden (il sera par la suite tué combats en Bosnie). Barbaros raconte qu'al-Fadl al-Qaïda cherchait à créer des camps d'entraînement en Bosnie, à développer des relations avec les organismes de bienfaisance de Bosnie, et de créer des entreprises pour aider à financer les activités d'Al-Qaïda. Il dit que BIF fournissait l'argent pour al-Qaïda pour acheter des armes et les utiliser en Bosnie et qu'ils ont déjà obtenu quelques armes de l'Allemagne avec l'aide de BIF et de Mohammed Loay Bayazid (qui travaille également pour BIF aux États-Unis). Selon un acte d'accusation ministère de la Justice Abu Abdel Aziz Barbaros (ici à gauche) a dit aussi que "l'objectif d'al-Qaïda en Bosnie [est] d'établir une base pour les opérations en Europe contre véritable ennemi d'Al-Qaïda, les Etats-Unis." Pendant cette période, le FIF commence à fournir des aliments , des vêtements, de l'argent et du matériel de communication à des combattants en Bosnie, y compris l'unité d'élite des Black Swans." Ces troupes auraient-elle sur place était manipulées ? L'envoi "recommandé" en Bosnie de Jamal al-Fadl, par Alfreda Frances Bikowsky le laisse fortement présager. Une "Frances" dont il convient d'élucider davantage le rôle, par conséquent. Ce que nous verrons demain, si vous le voulez bien.

(*) "En mars 2000 déjà, l'hebdomadaire Asia Week publié à Hongkong s'inquiétait de la santé de Ben Laden, faisant état d'un grave problème physique précisant que ses jours étaient en danger à cause d'une « infection rénale qui se propage au foie et nécessite des soins spécialisés ». Selon des sources autorisées, Ben Laden se serait fait livrer dans son repaire afghan de Kandahar l'ensemble d'un matériel mobile de dialyse au cours du premier semestre 2000. Selon nos sources, le « déplacement pour raison de santé de Ben Laden » n'est pas le premier. Entre 1996 et 1998, Oussama ben Laden s'est rendu plusieurs fois à Dubaï pour ses affaires.

.. « Les rapports entre l'Emirat et l'Arabie Saoudite ont toujours été très étroits ... Un des princes d'une famille régnante participait régulièrement à des chasses sur les terres de Ben Laden qu'il connaissait et fréquentait depuis de nombreuses années...

Durant son hospitalisation, Oussama ben Laden a reçu la visite de plusieurs membres de sa famille, de personnalités saoudiennes et émiraties. Au cours de ce même séjour, le représentant local de la CIA, que beaucoup de gens connaissent à Dubaï, a été vu empruntant l'ascenseur principal de l'hôpital pour se rendre dans la chambre d'Oussama ben Laden.

Quelques jours plus tard, l'homme de la CIA se vante devant quelques amis d'avoir rendu visite au milliardaire saoudien. De sources autorisées, l'agent de la CIA a été rappelé par sa centrale le 15 juillet, au lendemain du départ de Ben Laden pour Quetta".


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    



    • soi même 21 mai 2015 12:24

      j’aime bien aussi cette histoire détourné du Petit Prince : guignols dessine moi un mouton


    • soi même 21 mai 2015 13:10

      Pourquoi , il a cette volonté a ne pas revenir à la genèse de cette histoire à dormir débout ?

      (

      « Pourquoi et comment j’ai financé Ben Laden en Afghanistan »
      Zbigniew Brzezinski
      |

      7 juin 2006

      Article en PDF :

      Le 15 janvier 1998, Zbigniew Brzezinski est interviewé par Le Nouvel Observateur. Cet homme a dirigé la politique étrangère des USA sous Carter. C’est lui qui a financé et utilisé Ben Laden pour abattre un régime progressiste qui avait accompli une réforme agraire et émancipé les femmes.
      Brzezinski le reconnaît ici. Pire, il en est fier. Eclairant...
      Il tord le cou au mythe qui va suivre : c’est bien la CIA qui a piégé l’URSS pour l’attirer en Afghanistan.

      “Oui, la CIA est entrée en Afghanistan avant les Russes...”  )


      • morice morice 21 mai 2015 13:17

        écrit dix mille fois ici, le texte de Zbigniew... rien de neuf, donc.


        • soi même 21 mai 2015 15:32

          Visiblement vous êtes pas une personne qui aiguise la réflexion, peut importe la source en réalité, ce qui est important, la ligne est qui est essentiel pour la vérité, c’est pour cela que je n’ai aucun complexe d lire une bafouille de l’être droite comme d’extrême gaude où celle des tièdes, je ne sens herpétique à leurs propagandes, mon but est de comprendre, et ce que je voie dans vos propos et de votre façon de présente les fais, c’est bien, de noyée le poisson et toujours orienté vos propos dans des intentions qui devient de plus en plus évident d’étouffé la vérité partiel des hommes !


        • Emmanuel38 21 mai 2015 16:14

          @soi même

          Vous avez parfaitement raison, et, à propos de ses délires vénézueliens « Alias Morice » vient de se faire habiller pour l’hiver sur Investig’Action.


        • soi même 21 mai 2015 16:36

          @Emmanuel38 impressionnant , allons avoir un démenti de Monseigneur ?


        • soi même 21 mai 2015 16:39

          @soi même je ne sens herpétique sans doute touché par le milieux pathogène, en faite hermétique que je voulais dire ...


        • morice morice 21 mai 2015 16:54

          oh cher Emmanuel, on va attendre la DEUXIEME PARTIE pour ça ; le temps que votre Collon liste toute la saga, découvre les avions et les généraux et fasse un deuxième texte « anti-aliias Morice »...


          pour moi, me faire descendre par Collomb c’est une belle carte de visite : manque plus que Dieudonné et Meyssan à mon score...

          ça ne devrait plus tarder, je pense que je vais repeindre à neuf le premier : j’ai un large rouleau, ça devrait couvrir sa GROSSE connerie.


        • morice morice 21 mai 2015 13:21

          En revanche, vos sources montrent qui vous êtes, « soi même »


          ça vient du blog de Collon, le grand copain de Meyssan et Dieudonné : c’est con pour vous ça...


          sacré Burzum, il ne peut pas s’empêcher...

          • soi même 21 mai 2015 13:28

            Vous vous dites prof d’histoire, bon mais en, aucun cas vous avez la déontologie d’un historien qui utilisé les sources et les points de vue différents même ,contradictoire pour comprendre de quoi , il retourne..

            Désolé, je ne suis pas impressionner par votre remarque et pour causse, vous avez bâti votre argumentation avec Le Malleus Maleficarum ...

            En réalité votre activité ici est d’être un liquidateur de la vérité !


            • L'enfoiré L’enfoiré 21 mai 2015 13:42

              Bonjour Morice, 


              J’ai une question qui me brûle depuis longtemps. 

              Votre « à propos » est très partiel. 

              Vous connaissez mon « à propos » qui est complet.
              Je n’ai pas été dans l’Education Nationale, je travaillais dans le privé exclusivement. 
              Très actif, même radioactif, ai-je l’humour de le dire.
              Athée également.
              L’histoire et la géographie ne mène pas à cela.
              Les voyages, vous n’en faites pas des masses en dehors des vacances. 

              Alors là question est : « comment avez-vous pu emmagasiner autant de références, avec les noms qui vont avec ces dernières ? »
              C’est à croire que vous avez eu beaucoup de temps libres ou que vous avez eu une occupation plus cachée pour les rassembler.
              Personnellement, dans mon métier, je n’aurais jamais eu le temps d’écrire ce que vous écrivez depuis quelques années maintenant.
              Pourtant, je peux vous dire que rassembler les infos qui me servent pour étayer mes articles viennent de partout et que, éclectique, tout m’intéresse et me sert.
              Je sors actuellement un retour un arrière dans une tétralogie qui s’achèvera dimanche prochain.
               
              Avec toute ma considération intéressée,
              L’enfoiré

              • L'enfoiré L’enfoiré 21 mai 2015 13:45

                Je signale que vous pouvez m’adresser la réponse en privé sur ma boite électronique.

                 smiley

              • morice morice 21 mai 2015 16:48

                Personnellement, dans mon métier, je n’aurais jamais eu le temps d’écrire ce que vous écrivez depuis quelques années maintenant.


                simple question de timing : j’ai déjà dit mille fois. Je scrute dans la journée, trouve d’emblée une photo ou un titre qui m’intéresse et tente de rédiger de 20H30 environ à 1H du mat maxi..

                normalement, ça tient dans ce timing, et je relis le lendemain matin corrige (quand je n’oublie pas de le faire..) et poste le bidule. 5 fois par semaine minimum. Un sport en quelque sorte..

                "comment avez-vous pu emmagasiner autant de références, avec les noms qui vont avec ces dernières ? »

                là encore simple méthodologie ; une énorme bibliothèque accumulée qui fait toute une pièce... et un seul ordi ; un MacMini vieux de 8 ans, que je viens de renouveler pour un autre MacMini vieux de 5 ans, rafistolé d’un récent dopé par RAM et disque dur un peu spécial : une vraie bombe ! 

                y’a que pour frapper que c’est la tare ; je tape à deux doigts... n’ayant jamais appris à taper autrement...


              • L'enfoiré L’enfoiré 21 mai 2015 17:14

                @morice


                 Ok, Vous scrutez dans la journée, j’en suis fort aise.
                 Mais avant d’être à la retraite, je lisais le même genre de texte de longueur infinie.
                 Alors, de 20:30 à 01:00 cela vous laisse combien pour dormir.
                 En plus, vous apportez des réponses sur vos articles et des commentaires sur d’autres.
                 Faut pas charrier, je sais ce que c’est que de créer un article et des recherches qui s’en suivent.
                 Vous avez une double vie (si pas une triple) que cela ne m’étonnerait pas.
                 Est-ce que Madame Morice et les petits Morice sont contents de ça ? 
                 On peut avoir de la documentation sur le passé, mais pas sur le présent et réagir à l’actu sur les chapeaux de roue, tête baissée.
                 L’ordi et la force de frappe n’a absolument aucune impact sur le temps.
                 Je dirais même que taper un texte me prend à peine la goutte d’eau avec 5 minutes dans un lac.
                 Je travaille aussi avec deux doigts. Normal, nous ne sommes pas des secrétaires. 


              • L'enfoiré L’enfoiré 1er juin 2015 08:52

                Bonjour Morice,


                 Ne le prenez pas mal, mais quand j’ai vu cette caricature, j’ai pensé à vous smiley

              • Pyrathome Pyrathome 21 mai 2015 15:11

                J’ai envie de dire forcément qu’ils savaient tout, puisque ce sont eux qui se sont fabriqué un nouvel ennemi suite à la perte de leur ennemi naturel tombé en 91 par la dislocation de l’URSS, tout en sachant bien évidemment qu’ils sont le plus gros exportateur d’armes...
                J’ai pas trouvé de lien de parenté entre votre David Silverstein et Larry Silverstein, plus gros fraudeur aux assurances du monde....hormis le fait qu’ils font partie de la même engeance des fachos néo-cons justiciables mais toujours en liberté....


                • morice morice 21 mai 2015 16:50

                  J’ai pas trouvé de lien de parenté entre votre David Silverstein et Larry Silverstein,


                  moi non plus...

                • Le p’tit Charles 21 mai 2015 16:04

                  Vous n’en avez pas marre de raconter des salades.. ?


                  • soi même 21 mai 2015 16:41

                    @Le p’tit Charles, le commentaire avant je l’ai trouvé très vrai .....
                     smiley


                  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 21 mai 2015 17:35

                    Salut Momo,
                    Je me doutais bien que ce N-ième brouillage de piste, servi cette fois par ce bon Seymour Hersh, provoquerait des réactions, et je me doutais même de la part de qui... smiley
                    Vidéo maintenant bien connue :
                    https://www.youtube.com/watch?v=4MBTd5QNGB0#t=155
                    Nous sommes en 2007 et les doutes de Benazir ne portent pas sur la question de savoir si oui ou non Oussama a été flingué, mais celle de savoir si c’est réellement Omar Sheikh qui l’a fait... 6 an plus tôt... en nov. 2001. Et au vu de ce qui est arrivé peu de temps après ce discours à cette chère Mme Bhutto, on peut penser qu’il n’était pas sans arguments... même posthumes.
                    - On a mis 60 ans à reconnaître que Pearl Harbour n’était pas une surprise, mais une attente du pentagone.
                    - On est sur le point de reconnaître à mots couverts, il est encore vrai, qu’Harvey Lee Oswald n’est pas l’auteur des coups de feu qui ont troué Kennedy (pas loin de 60 ans),
                    - 2001 + 60 = On saura en 2061 ce qui s’est passé. Jusque là, on a le droit de se traîter de complotiste ou autre.
                    J’allais le dire : On vit une époque formidable, oui.
                    Exemple : un maire jure devant les flics que non, il ne fait pas de statistiques ethniques dans sa ville. Devant les flics, je répète. Et voici la couverture du journal municipal de Béziers, sorti le WE suivant...


                    • Jean de Beauce Fabien Celse 21 mai 2015 19:13

                      Il passe sa vie sur AV notre Momo ! Un baratin par jour plus l’épluchage des comptes des autres rédacteurs... Pour essayer de divertir les pauvres fachos que nous sommes. Sors donc de chez toi et fais du sport, tout le monde s’en tape de tes topos !


                      • morice morice 21 mai 2015 21:53

                        Il passe sa vie sur AV notre Momo ! 


                        ah tiens, le revoilà le catho de chocn alias Fabien28, qui avait mis un lien fort intéressant sur sa page Agoravox...


                        un lien qu’il a depuis retiré depuis que je l’ai posté ici-même..
                        celui d’un truc nommé ...« debout les patriotes »

                        le cache de Google le trouve toujours, pour ceux qui douteraient..

                        http://debout-les-patriotes.blog4ever.com`
                        un site fort intéressant. car on y trouve en effet d’autres pseudo et de belles admirations comme celle-ci :



                        http://static.blog4ever.com/2012/02/659449/big_photo_659449_10502000_201211 154451913.jpg


                        le côté catho du Fabien 


                        le côté identitaire du « Fabien »


                        http://static.blog4ever.com/2012/02/659449/big_photo_659449_10436934_201210 203837982.jpg


                        le côté humour gras du même fabien


                        http://static.blog4ever.com/2012/02/659449/big_photo_659449_10100935_201206 124307861.jpg


                        l’admiration pour la blonde de fabien

                        http://static.blog4ever.com/2012/02/659449/big_photo_659449_10100934_201206 124257283.jpg


                        ah tiens l’autre blonde chez qui il pique les slogans et les tweets

                        http://static.blog4ever.com/2012/02/659449/big_photo_659449_10100808_201206 121607823.jpg



                        encore un autre

                        http://static.blog4ever.com/2012/02/659449/big_photo_659449_9907445_2012041 43515125.jpg


                        un crobard piqué à Ripsote Laique

                        http://static.blog4ever.com/2012/02/659449/big_photo_659449_9907445_2012041 43515125.jpg


                        ses meilleurs copains

                        http://static.blog4ever.com/2012/02/659449/big_photo_659449_9801213_2012031 504363234.jpg


                        ses slogans racistes


                        http://static.blog4ever.com/2012/02/659449/big_photo_659449_9801212_2012031 50436743.jpg


                        http://static.blog4ever.com/2012/02/659449/big_photo_659449_9801210_2012031 504355531.jpg




                        ah il est beau le fabe facho, il est beau... fabien, pseudo enseignant de zones sensibles...



                      • morice morice 22 mai 2015 01:18

                        à chacun ces citations, ducon :


                        « Que le maître soit un accompagnateur d’apprentissage, un précepteur prêt à communiquer son savoir en s’imprégnant de la poésie de l’enfance, un être passionné par la compréhension du vivant sous toutes ses formes, quelqu’un qui sait fonder sur son expérience vécue l’art d’apprendre à se connaître et à connaître les autres.Ni compétition ni concurrence, mais émulation, passion de savoir et d’enseigner aux autres. »

                        Raoul Vaneigem


                        « Rien n’est fini, tout commence »... et aller revoir « La dialectique peut-elle casser des briques ? »
                        de Vienet..


                        pour votre gouverne personnelle, fort abîmée, à vous faire citer Debord.

                      • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 21 mai 2015 21:32

                        Bientôt, en 1er exclusivité, sur les article de Momo, des photos de drônes !

                        Ah non, désolé. On m’apporte une dépêche : compte tenu de la non-revalorisation des pensions de retraite de l’Instruction Publique, nous n’aurons pas les moyens de produire des photos de drônes.

                        Il faudra vous contenter de dessins de corbeaux.

                        Désolés. smiley


                        • Pyrathome Pyrathome 21 mai 2015 22:00


                          En passant :
                          Saviez-vous que Agoravox est classé par « certains », comme site conspirationniste et confusionniste ??
                          .
                          ......Agoravox : repaire de conspirationnistes, soraliens, de sympathisants de l’extrême droite qui diffusent tranquillement leurs théories fumeuses au milieu desquels se retrouvent quelques gauchistes égarés proprio : Carlo Revelli adresse : h*ttp ://www.agoravox.fr/......
                          .
                          http://www.parasite.antifa-net.fr/liste-non-exhaustive-des-sites-conspirationnistes-et-confusionnistes-version-2015/
                          .
                          Va pas être content, Carlo....


                          • Pyrathome Pyrathome 21 mai 2015 23:09

                            version contemporaine de la liste Otto,
                            .
                            Sacré Robert, vous êtes bien placé pour la balancer, celle-là.....
                            Ago est juste devenu un repaire de trolls fascisants, et pratiquant l’entrisme non pas à but informatif mais propagandiste tout en bloquant des articles de différents auteurs contraires à leur profession de foi....
                            Malheureusement, font pas souvent le ménage à Ago, résultat, ils se laissent gagner par la « crasse »....


                          • Pyrathome Pyrathome 21 mai 2015 23:13

                            ces prétendus « antifas » qui s’empressent de donner des liens vers un tas de sites « fachos » !
                            .
                            Ah, parce que « arrêt sur image » et « agoravox » sont des sites fachos maintenant ??
                            morice va être ravi de publier sur un site facho....ah ah ah !!


                          • morice morice 22 mai 2015 01:19

                            « 

                            •  »Agoravox : repaire de conspirationnistes, soraliens, de sympathisants de l’extrême droite qui diffusent tranquillement leurs théories fumeuses au milieu desquels se retrouvent quelques gauchistes égarés proprio : Carlo Revelli adresse : h*ttp ://www.agoravox.fr/"

                            • soi même 22 mai 2015 11:49

                              Vous êtes dans quel catégorie de catcheur, un bon poème pour vous :
                               Victor HUGO (1802-1885)
                              (Recueil : La légende des siècles)

                              La conscience

                              Lorsque avec ses enfants vêtus de peaux de bêtes,
                              Echevelé, livide au milieu des tempêtes,
                              Caïn se fut enfui de devant Jéhovah,
                              Comme le soir tombait, l’homme sombre arriva
                              Au bas d’une montagne en une grande plaine ;
                              Sa femme fatiguée et ses fils hors d’haleine
                              Lui dirent : « Couchons-nous sur la terre, et dormons. »
                              Caïn, ne dormant pas, songeait au pied des monts.
                              Ayant levé la tête, au fond des cieux funèbres,
                              Il vit un oeil, tout grand ouvert dans les ténèbres,
                              Et qui le regardait dans l’ombre fixement.
                              « Je suis trop près », dit-il avec un tremblement.
                              Il réveilla ses fils dormant, sa femme lasse,
                              Et se remit à fuir sinistre dans l’espace.
                              Il marcha trente jours, il marcha trente nuits.
                              Il allait, muet, pâle et frémissant aux bruits,
                              Furtif, sans regarder derrière lui, sans trêve,
                              Sans repos, sans sommeil ; il atteignit la grève
                              Des mers dans le pays qui fut depuis Assur.
                              « Arrêtons-nous, dit-il, car cet asile est sûr.
                              Restons-y. Nous avons du monde atteint les bornes. »
                              Et, comme il s’asseyait, il vit dans les cieux mornes
                              L’oeil à la même place au fond de l’horizon.
                              Alors il tressaillit en proie au noir frisson.
                              « Cachez-moi ! » cria-t-il ; et, le doigt sur la bouche,
                              Tous ses fils regardaient trembler l’aïeul farouche.
                              Caïn dit à Jabel, père de ceux qui vont
                              Sous des tentes de poil dans le désert profond :
                              « Etends de ce côté la toile de la tente. »
                              Et l’on développa la muraille flottante ;
                              Et, quand on l’eut fixée avec des poids de plomb :
                              « Vous ne voyez plus rien ? » dit Tsilla, l’enfant blond,
                              La fille de ses Fils, douce comme l’aurore ;
                              Et Caïn répondit : « je vois cet oeil encore ! »
                              Jubal, père de ceux qui passent dans les bourgs
                              Soufflant dans des clairons et frappant des tambours,
                              Cria : « je saurai bien construire une barrière. »
                              Il fit un mur de bronze et mit Caïn derrière.
                              Et Caïn dit « Cet oeil me regarde toujours ! »
                              Hénoch dit : « Il faut faire une enceinte de tours
                              Si terrible, que rien ne puisse approcher d’elle.
                              Bâtissons une ville avec sa citadelle,
                              Bâtissons une ville, et nous la fermerons. »
                              Alors Tubalcaïn, père des forgerons,
                              Construisit une ville énorme et surhumaine.
                              Pendant qu’il travaillait, ses frères, dans la plaine,
                              Chassaient les fils d’Enos et les enfants de Seth ;
                              Et l’on crevait les yeux à quiconque passait ;
                              Et, le soir, on lançait des flèches aux étoiles.
                              Le granit remplaça la tente aux murs de toiles,
                              On lia chaque bloc avec des noeuds de fer,
                              Et la ville semblait une ville d’enfer ;
                              L’ombre des tours faisait la nuit dans les campagnes ;
                              Ils donnèrent aux murs l’épaisseur des montagnes ;
                              Sur la porte on grava : « Défense à Dieu d’entrer. »
                              Quand ils eurent fini de clore et de murer,
                              On mit l’aïeul au centre en une tour de pierre ;
                              Et lui restait lugubre et hagard. « Ô mon père !
                              L’oeil a-t-il disparu ? » dit en tremblant Tsilla.
                              Et Caïn répondit : " Non, il est toujours là. »
                              Alors il dit : « je veux habiter sous la terre
                              Comme dans son sépulcre un homme solitaire ;
                              Rien ne me verra plus, je ne verrai plus rien. »
                              On fit donc une fosse, et Caïn dit « C’est bien ! »
                              Puis il descendit seul sous cette voûte sombre.
                              Quand il se fut assis sur sa chaise dans l’ombre
                              Et qu’on eut sur son front fermé le souterrain,
                              L’oeil était dans la tombe et regardait Caïn.


                            • morice morice 22 mai 2015 12:09

                              cessez votre trollisme ici, Varg.


                            • soi même 22 mai 2015 12:19

                              ( cessez votre trollisme ici, Varg. ) où sont vos preuves que je suis Varg ?, en clair , votre boulot est de monté de fausse rumeur, d’ailleurs les dégâts collatéraux n’est visiblement pas votre problème, seul compte votre but.

                              Morice dessine moi un mouton !


                            • morice morice 22 mai 2015 12:22

                              vous l’entendez depuis plus de 3 semaines et vous ne réagissez que maintenant...


                              ah ah ah !

                            • soi même 22 mai 2015 12:53

                              C’est que vous êtes pas très subtile dans vos gros sabots ....

                               


                            • Jean de Beauce Fabien Celse 22 mai 2015 14:52

                              @morice
                              Le commentaire du jour de notre momo !!!


                            • hans-de-lunéville 27 mai 2015 20:28

                              @Fabien Celse
                              et celui de la semaine de notre fabien-marcus, à propos, cela avance votre fantasme sur les femen ? smiley


                            • Mowgli 22 mai 2015 01:48

                              J’ACCUSE !

                              J’accuse les têtes pensantes du collectif connu sous le nom de « morice » !

                              Je les accuse de maintenir ses membres en esclavage virtuel, les forçant à subir des horaires que je n’hésite pas à qualifier d’ESCLAVAGISTES !!! Loin des 35 heures réglementaires, ces pauvres gens sont visiblement astreints à des horaires de 90 heures et plus ! Il suffit pour s’en convaincre de contempler la quantité de déblatérages produits par « morice ».

                              Mais que fait la CGT ??? que fait la CGT ???

                              AUX ARMES CITOYENS !!!  smiley  smiley smiley


                              • morice morice 22 mai 2015 12:10

                                ’jaccuse les têtes pensantes du collectif connu sous le nom de « morice » !


                                le collectif il est seul, ducon.


                              • morice morice 22 mai 2015 01:50

                                allez jouer ailleurs, « tu seras un homme »..


                                • soi même 22 mai 2015 03:42


                                  « Le drame des dictatures, c’est qu’elles donnent toute licence aux malades mentaux, aux mégalomanes, aux méchants, aux malhonnêtes gens d’aller jusqu’au bout de leur folie, de leur mégalomanie, de leur méchanceté, de leur malhonnêteté. »

                                  Citation de Henri Amourou


                                • lloreen 22 mai 2015 09:07

                                  Ben Laden était un agent de la CIA ;son nom d’ emprunt était Tim Osman et son rôle était d’ intervenir en Afghanistan pour contrer les troupes russes.
                                  Il est mort en décembre 2001, ce qu’ a d’ ailleurs révélé Benazir Bhutto...décédée depuis...

                                   https://www.youtube.com/watch?v=oIO8B6fpFSQ

                                  Quant à tout savoir, cela tombe sous le sens, puisqu’ en tant que membre de leurs services, la moindre des choses est d’ être informé à son sujet.

                                  Ils ont continué à maintenir son fantôme vivant, histoire de poursuivre leur colonialisme vers l’ Est en fonction de leurs aspirations profondes de déstabilisation.
                                  Leur ridicule histoire de la « capture de Ben Laden » en a fait rire plus d’ un (e) aux larmes.
                                  Quant aux victimes, hélas, elles sont des pions sur leur échiquier de la terreur.


                                  • morice morice 22 mai 2015 12:17

                                    Leur ridicule histoire de la « capture de Ben Laden » en a fait rire plus d’ un (e) aux larmes


                                    vous allez bientôt rire davantage je pense...


                                  • morice morice 22 mai 2015 12:12

                                    décidément, il n’a plus rien à dire le pseudo historien des religions...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité