• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Chrétiens et Palestiniens même combat

Chrétiens et Palestiniens même combat

CHRETIENS ET PALESTINIENS MEME COMBAT

On nous a assez ressassé sur tous les tons, compte tenu du sort peu enviable qui leur est fait : " Nous sommes tous des Palestiniens !" que maintenant, nous avons envie de crier à notre tour : "Nous sommes tous des chrétiens d'Irak !".

Car qu'est-ce qui différencie le sort fait à ces populations : on parle de génocide à propos des Palestiniens, mais le génocide n'est-il pas autant, sinon plus, avéré quand il s'agit des chrétiens que l'on veut chasser, éliminer et éradiquer de leurs terres, uniquement parce qu'ils sont chrétiens ? Comme le firent il y a un siècle les turcs ottomans avec la communauté arménienne. Actions qui correspondent parfaitement à la définition du génocide.

 

La souffrance du Palestinien est-elle d'une nature différente de celle du chrétien ?

Alors, pourquoi se taire ? Pourquoi ces cris de révolte pour les uns et cet incompréhensible silence pour les autres ? Les droits de l'homme pourtant sont indivisibles. Pourquoi faire le tri entre ceux qui mériteraient de facto la compassion et ceux qui ne doivent recevoir qu'une indifférence glacée ?

 

Nous sommes issus de la civilisation judéo-chrétienne qui a apporté au monde l'amour du prochain, la fraternité et les grandes idées humanistes et sociales (le socialisme est issu du christianisme social, cette doctrine elle-même issue de l'humanisme chrétien). Souvenons-nous de Lamennais, de Marc Sangnier promoteur du catholicisme démocratique et progressiste. Et la doctrine sociale de l'Eglise développée par Léon XIII dans l'encyclique Rerum Novarum donnera naissance à la démocratie chrétienne.

 Sans compter que le christianisme contenait en germe l'idée de laïcité dans la célèbre admonestation de Jésus :

Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu. (Marc, XII, 13-17 ; Matthieu, XXII,21 ; Luc, XX, 25 )

 A ce sujet, le pasteur André Gounelle rapporte que " lors des discussions sur la loi de séparation des Églises et de l'État de 1905 en France, Aristide Briand se référa plusieurs fois à ce passage de l'évangile de Marc et il estime que certains chrétiens, avec les stoïciens, ont été parmi les premiers à nier que l’Etat ait un rôle déterminant à jouer dans la relation de Dieu avec les êtres humains, de sorte que l'expression peut aussi signifier l'idéal de Laïcité." (Wikipédia)

 

Les chrétiens font partie du patrimoine de l'humanité au même titre que les Palestiniens.

 La défense des droits humains doit s'effectuer suivant la tradition d'universalité de l'humanisme, tradition mise à mal au XXè siècle dès que les intellectuels français se sont piqués de politique et d'idéologie.

 A l'universel issu du christianisme et de l'Evangile, comme l'a montré Benda, les intellectuels, depuis l'affaire Dreyfus, ont préféré dans l'arène les joutes politiques. Certaines causes sont devenues emblématiques de la droite conservatrice, d'autres de la gauche progressiste. Et par un réflexe pavlovien, un homme de gauche ne se sent pas autorisé à défendre une cause "réactionnaire" (de droite) et vice-versa pour l'homme de droite.

 

L'intellectuel le plus représentatif de ce Yalta de la pensée fut Sartre le progressiste face à Aron le conservateur. Ainsi, en 1979, Sartre se fait-il violence pour, au rebours de ses convictions politiques, prendre avec Aron la défense des "boat-people" fuyant par mer le régime communiste de Hanoi, soulignant que si ces hommes "n'étaient sans doute pas de (ses) amis au temps où le Vietnam se battait pour la liberté, (parce qu'ils sont) en danger de mort (...), les droits de l'Homme impliquent (qu'on prenne parti) du point de vue humain, c'est-à-dire du point de vue moral" .

Aujourd'hui encore, il importe de faire effort, de dépasser la glaciation des esprits en deux blocs antagonistes et de considérer que la défense des chrétiens mis à mal dans le monde n'est en aucun cas un combat réactionnaire et la mobilisation en faveur des Palestiniens l'acte progressiste par excellence.


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 7 juillet 18:04

    "Nous sommes issus de la civilisation judéo-chrétienne qui a apporté au monde l’amour du prochain, la fraternité et les grandes idées humanistes et sociales"
     
    Hein ???
     
    La vache, on doit pas vivre sur la même planète !
     


    • Emma Joritaire 7 juillet 21:46

      @Jeekes


      « La vache, on doit pas vivre sur la même planète ! »

      En tout cas, ce sont les théories que trimballe désormais le populiste du Vatican. Et c’’est ce qui fait que le catholicisme est au bout du rouleau.

      Tout agnostique que je suis, le catholicisme, je l’aimais bien quand il était comme ça


    • Massada Massada 7 juillet 18:12

      C’est d’un comique votre article : Chrétiens et Palestiniens même combat

       
      qui combat qui ?

      les chrétiens de la Bande de Gaza font face à des conversions forcées à l’islam. 
      Monseigneur Alexios a confirmé que les chrétiens se convertissent à l’Islam sous la menace, la contrainte et la force. Son église a présenté une pétition au gouverneur de la région, Ismail Haniyeh, lui demandant d’enquêter sur ces questions. À ce jour, elle est toujours sans réponse.
       
      La destruction des vestiges d’une église Byzantine n’est qu’une tentative après l’autre des musulmans de l’Autorité Palestinienne (AP) et du Hamas, d’effacer l’histoire chrétienne et tous les signes d’une présence chrétienne en Cisjordanie et à Gaza. Un nombre croissant de chrétiens estiment aujourd’hui être devenus une cible pour l’AP et le Hamas en raison de leur religion.
       
      Votre article bidon

      • OMAR 8 juillet 17:57

        Omar9

        Allons @Massacrada, t’as les boules parce que l’auteur légitime au même niveau spirituel, philosophique, moral et politique, le combat des chrétiens et des palestiniens ?
        Mais il a parfaitement raison.
        Vous détruisez des églises :
        https://www.christianophobie.fr/breves/israel-une-eglise-orthodoxe-vandalisee-a-haifa
        Vous faites preuve de racisme et de barbarie anti-chrétienne
        http://www.lepoint.fr/monde/israel-flambee-du-racisme-anti-chretien-avant-la-venue-du-pape-13-05-2014-1821890_24.php
        Vous brulez même la Bible
        https://www.dailymotion.com/video/x7wbs2_bible-brulee-en-israel_animals
        Mais c’est cela le vrai visage hideux du sionisme avec toute sa cruauté et sa bestialité.


      • Decouz 7 juillet 18:56

        Comme je vous l’ai écrit sur un autre article, c’est tout à fait vrai pour les chrétiens de Palestine, l’affaire de la vallée de Crémisan, Bethleem encerclée par les colonies, le refus des chrétiens de Palestine de céder à la politique de Netanyahou qui voulait les isoler des autres Palestiens en les incorporant à l’armée, le patriarche a répondu que ce n’était pas le devoir d’un chrétien d’être dans la situation de devoir tirer contre ses frères.

        Israël érige son mur de séparation dans un secteur chrétien
        Le projet avait donné lieu à une vive résistance de la communauté chrétienne palestinienne locale qui déplore une « confiscation de ses terres ».

        http://www.lepoint.fr/monde/israel-erige-son-mur-de-separation-dans-un-secteur-chretien-07-04-2016-2030748_24.php

        Oui même combat.


        • antiireac 7 juillet 19:46

          Les chrétiens de Gaza ou de Cisjordanie sont de moins en moins nombreux chaque année ,victimes des persécutions constantes de la part des musulmans 

          Alors oui la terreur armé de ces derniers contre les israéliens ne les concernent vraiment pas.

          • Massada Massada 7 juillet 19:52

            @antiireac
             

            oui et le nombre de chrétiens augmente en Israël.
            Le contexte général pour les chrétiens dans les régions troublées du Proche Orient est devenu invivable, car c’est celui de la persécution et du harcèlement par des groupes agissant au nom de l’islam.
             
            La condition des chrétiens d’Israël est sans équivalent dans tout le Moyen-Orient. Nulle part ailleurs, les minorités chrétiennes ne disposent de garanties inhérentes à la démocratie et à l’état de droit, dont Israël demeure dans la région l’incarnation la plus authentique. Personne ne meurt sous l’administration israélienne au nom de sa religion. Sur les 400 églises et lieux de culte chrétiens du pays, un grand nombre ont été construits depuis la proclamation de 1948


          • antiireac 7 juillet 20:13

            @Massada
            Merci pour ces informations ô combien précieuses dans un pays où ces genres d’informations ne sont pas forcement répercutées par les média , hélas


          • Christian Labrune Christian Labrune 8 juillet 13:31

            https://www.amazon.fr/juifs-monde-Arabe-question-interdite/dp/2738135137/ref=sr_1_2?s=books&ie=UTF8&qid=1499512621&sr=1-2

            @antiireac
            Les lecteurs qui n’ont pas des idées bien précises sur toutes ces questions gagneraient à lire le dernier bouquin de Georges Bensoussan : « Les Juifs du monde arabe - question interdite », (lien ci-dessus) où un certain nombre de fables qui circulent depuis tant d’années sont passées au crible de l’étude historique. A peu près huit cent mille Juifs ont dû quitter, depuis soixante-dix ans, les pays musulmans où ils étaient installés -dans la dhimmitude !- souvent depuis des siècles. Il n’en reste plus en Algérie ; ils sont moins de 5000 au Maroc où, vers 1945, ils étaient encore plus de deux cent mille. Etant donné l’antisémitisme qui s’est développé en France ces dernières années du fait de l’islam et d’une cécité tout à fait délibérée des pouvoirs publics, la même évolution est à craindre.
            Les chrétiens d’Orient, en Syrie en particulier, étaient là bien avant le VIIe siècle. Si rien n’est fait, ils devront choisir entre la valise et le cercueil, comme les Juifs d’Egypte après la guerre des six jours. Les Coptes (le mot veut dire Egyptien) sont les plus vieux habitants de l’Egypte. On les massacrera jusqu’à ce qu’ils partent : la terre entière appartient aux musulmans, comme Hébron qui est désormais, grâce au prodigieux travail de reconstruction de l’histoire entrepris par l’UNESCO, une ville arabe de toute éternité, et qui l’était déjà trois mille ans avant la colonisation de la région par les musulmans au VIIe siècle !


          • JBL1960 JBL1960 8 juillet 17:53

            @Christian Labrune Vous faites sans doute référence à l’opération Tapis-Volant ? Que j’ai très souvent rappelée effectivement en complément des différentes publications du Dr. Ashraf Ezzat, comme ici pour la dernière et très précisément.

            @ l’auteur = Utiliser le terme génocide pour les chrétiens est à mon sens totalement inapproprié.
            Et pour avoir étudié et relayé de très nombreux textes, publications, Contre-rapport qui expliquent le génocide des Indigènes de tous les continents que Dieu lui même aurait ordonné aux premiers colons/envahisseurs/exterminateurs en ces termes :

            Lorsque l’Éternel, ton dieu, t’auras fait entrer dans le pays dont tu vas prendre possession et qu’il chassera devant toi beaucoup de nations et que tu les auras battues alors tu devras les détruire entièrement.

            Tu ne traiteras point d’alliance avec elles, et tu ne leur feras point grâce, tu ne laisseras la vie sauve à aucun d’entre eux.

            Voici au contraire comment tu agiras à leur égard : tu renverseras leurs autels, tu briseras leurs statues, tu abattras leurs idoles et leurs arbres et tu les brûleras au feu.

            Car tu es un peuple choisi par l’Éternel, ton dieu, entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre.

            ANCIEN TESTAMENT DE LA BIBLE – DEUTERONOMY 7 : 1-2, 5-6

            Et c’est cela que les Canadiens et Québecois ont célébré, à la Messe de l’Action de Grâce le 1er juillet 2017 ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/07/01/1er-juillet-1867-1er-juillet-2017-les-festoyeurs-de-genocide/

            Il y a par ailleurs une similitude entre la lutte Amérindienne et la résistance Palestinienne, plus surement qu’avec les chrétiens d’Irak et surtout lorsqu’on a pris connaissance des travaux de recherche du Dr. Ezzat qui démontre que l’Égypte antique n’a connu ni Pharaons, ni Israélites...


          • OMAR 8 juillet 18:05

            Omar9

            @Massacrada

            Dès que Hébron fut inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, les pharmacies israéliennes furent vidées de leur stock de Captagon, Nosinon, Mandraxe, enfin tous les neuroleptiques.
            Même cet étron de Netanyahu convulse :
            http://www.lepoint.fr/monde/hebron-a-l-unesco-palestiniens-et-israeliens-affichent-leurs-desaccords-07-07-2017-2141289_24.php


          • Christian Labrune Christian Labrune 9 juillet 00:23

            lorsqu’on a pris connaissance des travaux de recherche du Dr. Ezzat qui démontre que l’Égypte antique n’a connu ni Pharaons, ni Israélites...
            =====================================
            @JBL1960
            Je vois que vous vous appuyez sur les meilleurs historiens. De fait, il n’y a jamais eu de pharaons en Egype, J’ai des tas de bouquins sur l’Egypte ancienne, j’en ai bien lu une dizaine ces dernières années, et il n’est aucunement question de pharaons dans l’histoire de l’Egypte ancienne de Nicolas Grimal. Christiane Desroches Noblecourt, qui fit pression sur De Gaulle pour qu’on déplaçât le temple d’Abou Simbel lors de la construction du barrage d’Assouan, n’en fait jamais mention non plus dans ses ouvrages. Le dernier bouquin que j’aie lu sur l’Egypte ancienne, c’était celui de Claire Lalouette : « L’empire des Ramsès ». Les Ramsès, c’était une famille de paysans palestiniens des bords du Nil. J’ajouterai que je ne vais jamais au Louvre (au moins trois ou quatre fois par mois) sans traverser toutes les salles consacrées à l’Egypte antique, et je n’y ai jamais rien vu qui pourrait laisser supposer l’existence de pharaons dans ces époques bibliques. Il n’y avait sur les bords du nil, comme en Judée, que des musulmans. Au reste, musulman est un mot qui, étymologiquement, vient de là : la judée est la terre des musulmans, et par conséquent des palestiniens. Trois millénaires avant note ère, les Palestiniens occupaient toute l’Egypte et bien d’autres régions encore.
            C’est qu’on nous raconte des tas d’histoires, c’en est même est incroyable ! Certains, qui sont incultes, pensent que le château de Versailles, par exemple, qui est un décor construit dans les années cinquante pour une grosse production hollywoodienne, aurait été construit par un certain Louis XIV, au XVIIe siècle, mais aucun historien sérieux n’a jamais parlé de ce citoyens-là. Il n’a pas plus existé que les pharaons d’Egypte. Au XVIIe siècle, Paris était une ville palestinienne et si elle était restée sous la très sage domination des Frères musulmans, on s’en porterait mieux actuellement : on vivrait comme à Gaza. Allah akbar !


          • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 7 juillet 21:36

            Avant de commenter par impulsion (si j’étais méchant , je dirais ’pavlovienne« ), il faut lire l’article et essayer d’en appréhender la problématique.

            N’est-ce pas Massada, entre autres ?

            Je précise que je parle ici des chrétiens d’Irak persécutés dont le sort peu enviable n’émeut personne, alors que celui des Palestiniens menace, si l’on en croit certains, le fragile équilibre proche-oriental.

            Ma problématique est contenue au début de l’article : »Car qu’est-ce qui différencie le sort fait à ces populations : on parle de génocide à propos des Palestiniens, mais le génocide n’est-il pas autant, sinon plus, avéré quand il s’agit des chrétiens que l’on veut chasser, éliminer et éradiquer de leurs terres, uniquement parce qu’ils sont chrétiens ?"

            Où est le problème et qu’est-ce qui vous gêne ?


            • antiireac 7 juillet 21:51

              @CLAIRVAUX
              La vérité est que toutes les religions sont persécutées en islamie y compris les musulmans qui n’appartienne pas à la branche dominante(les sunnites ) comme les chiites en Arabie Saoudite ou les alevis en Turquie


            • Massada Massada 8 juillet 08:02

              @CLAIRVAUX
               

              Il se peut que j’ai mal compris votre article, mais lorsque je lis « génocide palestinien » cela me fait doucement rigoler. Connaissez-vous beaucoup de peuples au monde qui se disent être victime d’un génocide, et dont la population a augmenté par 8 en 60 ans ? 
               
              Par contre ce que subissent les chrétiens d’Orient est suffisamment grave pour parler d’extermination de masse. Chassées, « martyrisées », les minorités chrétiennes du Proche-Orient sont sans doute menacées de disparaître.
               
              Alors svp, les palestiniens et les chrétiens d’Orient n’ont rien en commun.



            • OMAR 8 juillet 22:57

              Omar9

              @Massacrada

              Après avoir détruit des maisons palestiniennes financées par l’Europe :
              http://www.alterinfo.net/Israel-detruit-les-maisons-palestiniennes-financees-par-l-Europe-Les-citoyens-europeens-doivent-reagir_a120595.html
              voila que l’armée barbare sioniste « Tsahelll » s’attaque à des ... panneaux solaires offerts à un village palestinien, par les Pays-Bas.
              https://francais.rt.com/international/40554-israel-confisque-detruit-panneaux-solaires-offerts-pays-bas-village-palestinien
              Les sionistes ou les indignes descendants des nazis....


            • DACH 8 juillet 08:51

              Les chrétiens font partie du patrimoine de l’humanité au même titre que les Palestiniens= démenti par les faits..... Il suffit de voir ce que les Israéliens ont fait d’un territoire en jachére enen 1948.....et d ?interroger les arabes isréliens pour comprendre que les Palestiniens sont une invention qui n’a toujours pas pris racine... Et ceux comme le Hamas et le Fatah ne veulent pas exister sans avoir détruit Israel, ce qui les condamne à l’échec perpétuel....L’autisme palestinien les condamne à ne jamais exister....


              • OMAR 8 juillet 22:59

                Omar9

                 Parole de @DAECH


              • karim 8 juillet 08:54

                Antireac Masssada, la binette a retrouvé sa manche !


                • DACH 8 juillet 09:03

                  @karim, la binette a retrouvé sa manche


                • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 8 juillet 10:11

                  @Dach

                  Vous avez parfaitement raison : il faut revenir à l’histoire et à la création de l’Etat d’Israël en 1948.

                  Ce sont les Arabes seuls qui n’ont pas reconnu le plan de partage de l’Onu et ont fomenté les premières guerres pour anéantir un Etat naissant (avec l’appui des Soviétiques).

                  Résultat des courses : les Palestiniens actuels paient au prix fort les erreurs historiques monumentales de leurs dirigeants haineux et de leurs soi-disant alliés.

                  Je peux pleurer sur les conséquences, mais je n’excuse pas les actes, et surtout pas la charte du Hamas.


                  • Christian Labrune Christian Labrune 8 juillet 13:13

                    http://chroniquepalestine.com/charte-mouvement-hamas-version-francaise/

                    @CLAIRVAUX
                    Quand vous parlez de la charte du hamas, je ne sais pas si vous évoquez l’ancienne ou la nouvelle mouture que vous trouverez traduite à l’adresse ci-dessus. Ca vaut le détour !
                    L’ancienne charte, avec son article 7 d’inspiration génocidaire que j’ai si souvent reproduit sur ce site, était déjà une abomination.
                    La nouvelle, qui prétend probablement atténuer l’effet désastreux de la précédente sur tout individu muni d’un cerveau capable de rendre quelques services, est l’une des plus fortes contributions à l’édifice déjà bien haut de la connerie universelle, et je pense que je vais aussi l’apprendre par coeur pour pouvoir me la réciter en cas d’accès mélancolique. Je crois bien que, même si j’étais mort, un pareil texte aurait encore le pouvoir de me faire rigoler.

                    Je vois trop tard, et après mon intervention en bas de page, qu’on avait déjà réagi à propos du « génocide » des "Palestiniens. J’aurais donc pu m’en dispenser, mais ces sortes d’insanités sont tellement énormes qu’il vaut mieux, au fond, les écraser deux fois.


                  • Oceane 10 juillet 18:23

                    @CLAIRVAUX

                    « Il faut revenir à l’histoire de la création de l’Etat d’Israël en 1948 », qui est acte de colonisation.


                  • Christian Labrune Christian Labrune 8 juillet 12:54

                    on parle de génocide à propos des Palestiniens

                    à l’auteur,
                    Après la guerre de 1948, 250 mille « palestiniens » étaient restés en Israël où ils sont devenus citoyens israéliens.
                    Il en reste aujourd’hui à peine un million et huit cent mille. Leur nombre s’est donc trouvé multiplié par 7 en soixante-dix ans. C’est l’effet ordinaire de tous les grands génocides.
                    Par exemple, la shoah a fait disparaître en moins de quatre ans les deux tiers des Juifs d’Europe et donc quarante pour cent des Juifs dans le monde.
                    Après la shoah, les Juifs étaient donc beaucoup moins nombreux sur la planète.
                    Après le génocide des palestiniens, ils sont sept fois plus nombreux, mais « en même temps », comme on dit aujourd’hui, ça doit être à peu près pareil, n’est-ce pas ? Entre une explosion démographique et un génocide, quelle différence ?


                    • Oceane 11 juillet 15:11

                      @Christian Labrune

                      Cela devient difficile pour certains de ne pas confondre groupe ethnique et communauté religieuse. Est-il encore autorisé de constater tout bêtement que ceux qu’on appelle « Palestiniens » sont issus du groupe ethnique que les autres peuples du Moyen-Orient, qu’ils sont « juifs », « chrétiens », « musulmans » ?

                      Lors du retour du nazisme dans sa patrie originelle, après des siècles de tour du monde, celui-ci a exterminé une partie de la population européenne. Or les Européens sont plus nombreux qu’avant.

                      Christian Labrune, l’humanité ne tourne pas autour de tes évidences. Ainsi, le crime de Hitler contre l’Europe est une banalité, un genocide de plus de la « race des seigneurs », pour les autres peuples qui en ont été victimes auparavant.


                    • Cyprés Cyprés 8 juillet 14:14

                      Bonjour,


                      « Entre une explosion démographique et un génocide, quelle différence ? »

                      Raprocher jusqu’a confondre deux ethnie par mariage successif, sa conserve les gène selon des règles complexes. Tandit que traquer une ethnie pour les tuer tous ainsi que leurs enfants, ca conserve rien du tout.

                      Pis c’est quant même plus sympa au quotidien la propagande nataliste que les rafles.

                      ++






                      • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 8 juillet 15:34

                        @Ch.Labrune

                        J’ai bien écrit : « on parle de génocide à propos des Palestiniens », mais je ne reprends pas forcément à mon compte cette inexactitude.

                        Comme je le laisse entendre, le mot « génocide » s’applique plus à l’extermination systématique des chrétiens dans beaucoup de parties du monde/


                        • John Doe 8 juillet 16:07

                          À force de lire de t’elle article cela devient débile 
                          Comment voulez vous comparer l’incomparable !


                          • Christian Labrune Christian Labrune 8 juillet 16:23

                            à l’auteur,
                            Je finis de lire votre article après avoir répondu tout à l’heure à quelques points très précis du début. Vous avez raison de vous émouvoir du sort des chrétiens d’Orient. Il crèvent partout comme des « chiens de chrétiens », pour reprendre une expression qu’on prête aux musulmans, et dans une indifférence totale, y compris celle des chrétiens d’Europe. J’ai beau être athée, je m’étais rendu à l’une des très rares manifestations de soutien aux chrétiens d’Orient qui avait eu lieu à Paris, il y a bien maintenant deux ans, devant la mairie du 16e arrondissement. Dans une ville dedeux millions d’habitants, où il doit bien subsister quelques milliers de catholiques, nous n’étions pas trois cents. Depuis, on a vu ce qui arrive quotidiennement en Syrie ou en Irak.

                            Cela dit, votre comparaison avec le sort des « Palestiniens » est encore plus incongrue qu’il ne m’avait semblé au début. L’existence des « Palestiniens », qui commence avec la propagande soviétique au lendemain de la guerre de 67, est un effet totalement imaginaire et mythique de la haine antisémite. Le ministre de l’intérieur du Hamas, il doit y avoir un an, avait avoué qu’une moitié des Palestiniens venaient d’Egypte, l’autre moitié de la péninsule arabique, du fait d’une immigration qui s’était accentuée au XIXe siècle. Ce qu’on appelle depuis les Romains la Palestine a toujours été une terre d’immigration où la seule présence continue depuis des millénaires est celle des Juifs qui, lorsqu’ils répondaient à l’appel du sionisme, au début du XXe siècle, ne faisaient que retrouver, eux, l’antique berceau de leur civilisation.
                            Si les « Palestiniens » ne caressaient, depuis le refus qu’ils ont opposé aux décisions internationales en 47 de partager le territoire, l’ambition de massacrer tous les Juifs de la région ou de les « foutre à la mer », leur condition ne serait pas ce qu’elle est. Certes, c’est peut-être emmerdant d’avoir à attendre les contrôles d’identité aux points de passage, de voir des murs qui divisent le territoire, mais cela n’existerait pas si la menace des attentats les plus atroces -et Dieu sait qu’ils ont été nombreux !- n’avait pas pour objectif de pourrir l’existence des Israéliens à défaut de pouvoir les exterminer. Sans les tunnels du Hamas susceptibles de déboucher subitement au milieu d’un Kibboutz, le mur qui est en train de s’élever entre le Sud d’Israël et Gaza n’aurait aucune raison d’exister.
                            Et votre analogie n’a pas plus de raison d’être. Pour une raison très simple : ce ne seront jamais les palestinomanes qui seront susceptibles de s’émouvoir du sort des chrétiens d’Orient. Ceux-là sont, en France, comme assez constamment sur ce site, les collabos de l’islam massacreur. Ceux qui, en revanche, se soucient des chrétiens d’Orient sont des islamophobes dans mon genre, qui connaissent bien l’histoire du Moyen-Orient et savent trop le sort que les Palestiniens réservent aux chrétiens. Demandez-vous combien de chrétiens il reste à Gaza depuis le commencement de la tyrannie du Hamas, en 2007 ! Demandez-vous combien il en reste à Bethleem !
                            Les chrétiens qui ont choisi de rester dans ces situations pourries n’ont plus désormais d’autre choix, s’ils veulent continuer à être tolérés, que de cracher sur eux-mêmes et de prendre fait et cause pour leurs persécuteurs. La dhimmitude, en ce sens, n’a jamais cessé d’exister. L’impôt a disparu, mais l’humiliation consentie au quotidien n’a jamais été plus forte, dans les pays d’islam, pour ceux qui refusent de se convertir à la religion du factotum de Khadija.


                            • antiireac 8 juillet 16:45

                              @Christian Labrune
                              Et c’est ainsi depuis la naissance de cette ignoble idéologie qui à mon humble avis faut l’interdire comme se fut le cas de Mein Kampf de hitler.


                            • CLAIRVAUX CLAIRVAUX 8 juillet 17:06

                              @C. Labrune

                              « Ceux qui, en revanche, se soucient des chrétiens d’Orient sont des islamophobes dans mon genre, qui connaissent bien l’histoire du Moyen-Orient et savent trop le sort que les Palestiniens réservent aux chrétiens. »

                              Nous sommes parfaitement d’accord sur ce point : je ne suis nullement pro-palestinien (cf ma précédente remarque).

                              Par ailleurs, je vous renvoie à un excellent article du Figaro de ce jour dans les « Débats » : Pierre Vermeren , « La priorité des Frères musulmans : l’Europe » où il explique que désormais la priorité pour les Frères musulmans, par Erdogan et UOIF interposés, est la domination de l’Europe.

                              Voyez le nouveau président du CFCM : un turc adepte du négationnisme arménien.


                              • Christian Labrune Christian Labrune 9 juillet 12:56

                                Nous sommes parfaitement d’accord sur ce point : je ne suis nullement pro-palestinien (cf ma précédente remarque).
                                ==============================
                                @CLAIRVAUX
                                Je n’ai pas le temps de relire tout ce bas de page, vos interventions et les miennes, mais je n’ai jamais eu l’impression, vous répondant, d’avoir affaire à un palestinopathe !
                                Je suis aussi tout à fait d’accord avec ce que vous venez d’écrire. Ce qui est accablant dans la nouvelle situation politique de la France macronienne, c’est la généralisation du déni. Ce qui embarrasse (la montée du pire islamisme dans les territoires perdus), on ne veut pas le voir, et c’est la politique des socialistes et des cocos, que Céline Pina avait très bien dénoncée dans « Silence coupable », qui continue en s’aggravant.
                                Evidemment, il y aura au quotidien des catastrophes qu’il sera de plus en plus difficile de dissimuler. Ce gouvernement d’opérette ne tardera pas à être confronté aux horreurs qu’on peut aisément prévoir. Sa politique pourrait très bien être résumée par cette parole de la Comtesse du Barry montant sur l’échafaud : « Encore une minute, Monsieur le Bourreau ! »

                                 


                              • Christian Labrune Christian Labrune 9 juillet 13:24

                                ERRATUM
                                Je corrige ce que je viens de dire : je n’avais pas vu que vous étiez l’auteur de l’article et je suis bien obligé de constater quand même une énorme contradiction entre ce que vous me dites maintenant et ce que vous écriviez, qui paraissait accorder une légitimité tout à fait évidente à la « cause » palestinienne.
                                Or, il n’a jamais été question, en Israël, de persécuter les Arabes qui, dans une assez large mesure, ont tendance à se définir pourtant comme « Palestiniens » ( surtout leurs « représentants » à la Knesset). La plupart ne voudraient pour rien au monde quitter israël pour vivre à Gaza ou dans les territoires de l’Autorité, mais ils se complaisent néanmoins dans un discours victimaire qui est devenu parfaitement grotesque.
                                Les Arabes israéliens disposent des mêmes droits que les autres citoyens et ils peuvent très bien, comme les Druzes, accéder aux plus hautes fonctions lorsqu’ils en ont les capacités. Rien à voir avec le statut des Palestiniens dans les camps du Liban par exemple, qui y sont des citoyens de seconde zone assez radicalement exclus des fonctions politiques et très empêchés de s’intégrer même à la vie économique.
                                La « cause palestinienne » est désormais à l’agonie. Même si 60% des « Palestiniens », selon un récent sondage, seraient tout à fait disposés à vivre en harmonie avec leurs voisins juifs et à coopérer dans tous les domaines, le peuple palestinien, vu de loin, apparaît de plus en plus comme un peuple d’assassins puisque les aides internationales servent, à hauteur de 20%, à rétribuer les familles des tueurs de femmes et d’enfants -sans parler de ce qui va directement dans les poches des dirigeants et de leurs affidés.
                                Les récentes résolutions de l’UNESCO, celle qui prétendait faire de Jérusalem une ville musulmane ou, plus récemment, une autre qui vient de faire du Tombeau des Patriarches à Hebron un sanctuaire de l’islam constituent des énormités négationnistes qui achèvent de discréditer radicalement les sinistres guignols que sont les leaders palestiniens. Ils ont désormais perdu toute crédibilité. Au reste, Narendra Modi, le premier ministre de l’Inde en visite en Israël ces derniers jours a préféré rompre avec une vieille habitude de la diplomatie dans cette région et n’a pas même dénié parcourir les quelques dizaines de kilomètres qui le séparaient de Ramallah pour aller serrer la pince à la vieille ganache. Je pense que son exemple ne tardera pas à être fort bien suivi. 


                              • OMAR 8 juillet 18:16

                                Omar9

                                Salut Clairvaux : « Nous sommes issus de la civilisation judéo-chrétienne... ».

                                Je partage votre cri de détresse concernant les chrétiens d’Orient et je condamne fermement les actes criminels dont ils sont l’objet de la part de ces djihadistes de merde, bien que 99% de leurs victimes soient des musulmans.
                                Sauf que l’école française (que je remercie) m’a toujours appris que l’Europe avait une essence, une culture et une civilisation plutôt gréco-romaine...
                                A moins qu’après la Shoah, l’Histoire a subitement et étrangement changé....


                                • OMAR 9 juillet 18:12

                                  Omar9

                                  L’empressement que vous avez manifesté envers les grotesques récriminations de massacrada et votre silence concernant votre malhabile affirmation, me conduisent à vous clamer la célèbre phrase de de Gaulle : « Je vous ai compris !!!! ».


                                  • Oceane 10 juillet 22:30

                                    @l’auteur,

                                    « Nous sommes issus de la civilisation judéo-chrétienne qui a apporté au monde l’amour du prochain, la fraternité, et les grandes idées humanisteset sociales »

                                    As-tu décidé tout seul pour le « monde » en question ou alors tu te base sur leurs dires à propos de leur expérience ? Je te propose de redescendre dans le monde réel à travers ces trois liens.

                                    https://histoirenondite.wordpress.com/2013/02/20/la-ferocite-blanche-des-non-blancs-aux-non-aryens-ces-genocides-occultes-de-1492-a-nos-jours-rosa-amelia-plumelle-urib/

                                    http://ldh-toulon.net/le-colonialisme-a-son-livre-noir.html https://www.legrandsoir.info/discours-sur-le-colonialisme-extrait.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès