• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Chronique d’une mort dénoncée

Chronique d’une mort dénoncée

Retour du Débat

Le controversé sujet de la fin de vie volontaire, ou pas, est en ce moment examiné à l’Assemblée Nationale. Outre la temporalité choisie, qui peut poser question de vouloir porter ce débat sociétal en pleine pandémie, d’autres interrogations méritent d’être soulevées. La première consistant à définir la :

 Différence entre Euthanasie & Suicide Assisté

.De ce qu’on en sait, la notion d’Euthanasie se prête à des situations où le patient n’est plus en état de conscience lui permettant de décider, laissant au corps médical, en accord avec la famille, le difficile devoir d’abréger ses souffrances. A l’opposé, la démarche du Suicide Assisté, toujours prohibée en France faut-il le rappeler, ne peut être consentie qu’en pleine possession de ses facultés mentales, par celui ou celle qui en fait demande. Or c’est précisément sur cet aspect de la décision que le législateur entend se prononcer. 

Certes les nuances sont subtiles et particulièrement difficiles à établir pour légiférer en la matière entre :

1- Une euthanasie clairement exprimée par le patient sous la forme d’un renoncement à l’acharnement thérapeutique consenti et écrit. 2- Une Euthanasie sur personne privée de son état de conscience et décidée en accord entre famille et médecins. Et, 3- Le vœu de mettre fin volontairement à ses souffrances.

Quand la loi heurte les convictions intimes

Comme avant elle, les lois Weil sur l’IVG et Badinter abolissant la peine de mort, cette mutation sociétale heurtant les convictions culturelles et cultuelles, divise nos concitoyens. Pour autant, les deux réformes mises en références ci-dessus, étaient annoncées dans les programmes des candidats Giscard et Mitterrand en campagne, quand je n’ai pas souvenir d’avoir lu dans le programme de notre Président une une volonté affirmée de réviser la loi Léonetti sur la fin de vie, (pas plus, au demeurant, dans d’autres registres, que l’obligation des 11 vaccins aux nouveaux nés ou la pose forcée du compteur Linky). Sans autre jugement de valeur que celui de la méthode, je rejoins la cohorte de celles et ceux qui pensent que la loi Léonetti n’est pas satisfaisante en l’état. Pour autant, doit-on laisser au seul pouvoir législatif le soin de décider arbitrairement du :

Comment mourir dans notre pays

Plus que toute autre, cette question mérite une large consultation populaire. Contrairement à celles de l’IVG et de l’abolition de la peine de mort, notre époque, chantre de la communication instantanée, autorise la tenue d’une telle consultation via internet, voire, pourquoi pas, sous forme d’un référendum ou plus prosaïquement d’une votation.

 Attendu que cette consultation devra tenir compte  que celles et ceux qui y participeront, seront  majoritairement d’âge sinon avancé, du moins   suffisamment mature pour se sentir concernés. Ce   n’est donc pas au pourcentage de participation qu’il  faudra se référer, mais bel et bien à la prédominance  des expressions. La grande question à ce jour reste  « Notre pays est-il prêt pour institutionnaliser le  suicide assisté  ». Nous devrions rapidement le savoir..     Mais sera-ce sans tumulte…On peut en douter….

A propos, vous-même, qu’en pensez-vous… Faut-il ou non autoriser le suicide assisté dans notre pays, qui se targue par ailleurs d’être celui de la Liberté Chérie et Sacrée. Je suis impatient de lire vos commentaires.

 

Che64                 Aussi sur Twitter : @che64000


Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • eddofr eddofr 13 avril 15:00

    Mon avis :

    Chacun doit être libre de mettre fin à ses jours si l’existence lui est devenue insupportable, ou si la science confirme indubitablement qu’elle deviendra insupportable à court terme et ce sans aucun espoir de guérison.

    Celui qui choisira cette option en toute conscience devra pouvoir être assisté afin que cela se fasse dans les meilleures conditions.

    Cette assistance sera nécessairement conditionnée par plusieurs diagnostics contradictoires, médicaux, mais aussi psychologiques (pour s’assurer que la souffrance est avérée, que la guérison est impossible et que la volonté de mourir est bien prise en toute autonomie et en pleine conscience).

    Je pense aux malades en phase terminale, mais aussi à celles et ceux qui sont promis à un enfermement dans leur propre corps (paralysie totale et absolue).

    L’euthanasie, c’est à dire prendre le décision de mettre fin à la vie de quelqu’un d’autre, doit être totalement prohibé.

    La seule mesure qui puisse être envisagée, dans le cas d’une personne totalement inconsciente, est l’arrêt d’un traitement la maintenant artificiellement en vie.


    • Lire le nobelisé : CHRISTIAN DE DUVE. UN GRAND MONSIEUR. Il l’a dit haut et clairement : j’ai mis des enfants au monde pour les voir heureux et ne veut en Aucun cas être un poids pour eux ni leur montrer une face indigne de moi, qu’ils gardent le meilleur souvenir. Quand il sera temps, qu’on me laisse partir. Cela s’est passé dans l’amour avec sa fille psychologue ;


      • de DUVE...https://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_de_Duve#/media/Fichier:Armes_de_la_famille_de_Duve.png. Une colombe avec une branche d’OLIVIER. 


        • Ce n’est pas à l’église de décider. Encore moins les médecins qui ont la possibilité de nous maintenir longtemps en vie.....Laissons ce soin à DIEU. c’est l’heure....Etrange mais autour de moi les personnes sont décédées à des dates très symboliques. L’un à 98 ans, pile poli à l’heure et le jour de sa naissance. Beaucoup le jour de Noël...


          • Ma mère est décédée le jour de la fête de son nom de famille. 


            • @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Est-ce qu’on a le droit de dire que tout le monde s’en fout ?


            • @Philippe Huysmans, Complotologue est-ce qu’on a le droit de dire, que vous n’êtes qu’un con...Désolé..


            • @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Pense ce que tu veux, ma vieille, pour que que ça me chaut. Tu devrais quand même passer à la révision des 300.000, à mon avis, ça grippe un peu et il y a des fils qui se touchent.


            • Ben Schott Ben Schott 13 avril 15:38

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.
               
              Je dois être un peu con aussi, parce que moi aussi je m’en tartine le fion... sauf le respect de madame mère, hein !...
               


            • @Philippe Huysmans, Complotologue non c’est pour la mémoire AKASHIQUE. Mais vous n’y comprendriez rien... Faites joujou avec votre complotisme...


            • @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Les Américains ont une expression pour ça : crazy like a fox.


            • @Philippe Huysmans, Complotologue Le ping pong ne m’intéresse. Bye....


            • Reptile CYRUS 13 avril 15:47

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Tu confond akashique et eidetique ...
              phillipe a raison , au bout d’ un moment les notion les plus simple se confonde alors les notion compliqué je t’ en parle meme pas .

              l’ un des symptome c’ est quand tout se met a tourner autour de l’ EGO a la dali ..
              la c’ est que la date de peremption est proche et que celle du a consomer de prefrence est deja bien derriere nous ...


            • @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              T’as remarqué que j’ai quitté la pièce, ou pas ? smiley


            • Reptile CYRUS 13 avril 15:57

              @Philippe Huysmans, Complotologue

              आकाश =Ākāśa 

              est un concept védique assez similaire a celui d’ ether ,


              Il est donc mal placé pour décrire la mémoire physique et absolu d’ un ordinateur 

              l’ akasha est par definition non holistique , non perene et non precise ( en admetant qu’ il existe , c’ est l’ un des element ayurvehedique)


              Donc melusine , ne distingue plus tres clairement tout ses concept et ne fait que les ordonner pour que tout se rapporte a elle dans l’ univers ....





            • @CYRUS

              Donc melusine , ne distingue plus tres clairement tout ses concept et ne fait que les ordonner pour que tout se rapporte a elle dans l’ univers ....

              Mais elle EST l’univers, l’alpha et l’oméga, le début et la fin, la conscience transcendante de toute chose. Même Dieu ne sait pas qu’il n’est qu’une étincelle jaillie de son intelligence !

              Voyons.... smiley


            • artheslichepèdetologue arthes 13 avril 16:12

              @Philippe Huysmans, Complotologue
              Tu dis ça parce que tu n’as pas lu « Les chroniques de l’Akasha » ouvrage ésotérique que seuls les initiés ils peuvent comprendre et que c’est comme les évangiles en plus mieux : ça t’explique toute la genèse et la fin des temps et avec l’explication du pourquoi du comment rien que par le cosmos, la vie des étoiles, ainsi que les saintes chronicités dont c’est de quoi parle Mélusine (qui a tout compris)
              C’est Star war, mais en plus allumé/évaporé donc (idem, ya des adeptes dans tout) 
              C’est pour ça qu’elle sait que comme c’est la fin du monde, faut plus faire d’enfants...Et voili, et voilou...) Etonnant ? 


            • @arthes si vous avez l’occasion de lire Maurice Poulin astrophilosophe, vous seriez simplement...je m’excuse, sur le C......Tout HERGE est clairement ROSICRUCIEN.......Bateau Sirius. L’ALPHA ART... son dernier album.....


            • Ma grand mère était une Jouret (viens de Georges). Saint Georges,.. Vous me suivez,.... Luc Jouret serait encore en vie. ET n’aurait pas participe à l’assassinat des personnes liées au Templiers. https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Luc-Jouret-le-boucher-des-Templiers-1641128. Luc Jouret, toujours vivant,... https://livre.fnac.com/a931135/Guillaume-Denis-Luc-Jouret-toujours-vivant


            • @arthes ma grand-mère était une JOURET. TEMPLE SOLAIRE. PARAîtrait que LUC JOURET serait encore en vie. Plastic Bertrand était aussi un Jouret... Qui vient de Georges. Saint Georges, vous me suivez,.... 


            • @arthes encore une de mes synchronicité d’aujourd’hui. Un Jouret qui écrit sur une chanteuse wallone : Flora Leturcq (prénom de ma grand-mère ). Turquie, Georges, Chypre.....https://laprovince.sudinfo.be/710081/article/2020-12-19/flora-leturcq-la-pasionaria-du-theatre-patoisant


            • C’est Juvet qui est décédé. Je suis liée à lui,...pas glorieux, mais bon....Plastic lui est encore en vie...


            • il y a un secret dans le dernier album d’HERHE : Alpha ART... Il y parle d’une secte. C’était bien sûr : le Temple solaire,...... Conçue en 1984. J’avoue ne pas avoir du tout suivi cette affaire... Pas du genre à aller dans une secte...


            • @arthes tout est dans Johan Dreue : LA croix d’Hendaye. Et comme « par hasard » j’ai vécu trois ans les été à Saint-Jean-de-Luz. LUZ : lumière....


            • @CYRUS Cyrus, Sirius, je suis sensible aux fautes d’orthographe. Merci d’y faire un peu attention (j’en fais aussi). Mon mémoire était sur la dyslexie...et ne sais pas pourquoi j’attire les dyslexiques....Au fils spirituel du Roy Baudouin qui fut mon dernier compagnon...


            • tashrin 13 avril 16:48

              J’etais globalement d’accord, jusqu’à : 

              Attendu que cette consultation devra tenir compte que celles et ceux qui y participeront, seront majoritairement d’âge sinon avancé, du moins suffisamment mature pour se sentir concernés

              Ca va ? Tranquille ? On se fait un ptit referendum entre nous ? c’est vrai ça, les jeunes de 25 ans sont pas suffisamment concernés pour avoir leur mot à dire ? Ou ne pas le dire, mais il suffit de s’abstenir... Les interdire de participer à un referendum (hypothetique parce qu’impossible), c’est assez « osé » disons

              Un peu comme si je voulais faire un referendum sur le viol en excluant les femmes, les moches ou les obèses ? Parce qu’ils ne se sentent certainement pas suffisamment concernés...


              • Christian Christian 13 avril 17:04

                Où avez-vous lu que je préconise une interdiction de participation aux jeunes. Simplement il faut être réaliste. Si un tel référendum voit le jour, la majorité des participants sera dans des tranches d’âge dit pudiquement matures. A 25 ans voire même 30 ans, si vous êtiez en bonne santé, vous soucieriez-vous du choix de votre mort ? J’en doute...C’est pourquoi je pense que la participation ne devra pas guider les options de législation, en tout cas, bien moins que la proportion des opinions exprimées.

                Mais merci de votre commentaire. Il aura eu le mérite de mieux cerner mon expression


                • tashrin 13 avril 17:12

                  @Christian
                  dsl si j’ai mal compris la phrase
                  Mais je pense que vous vous trompez
                  La philosophie n’est pas l’apanage des vieux. J’ai 40 ans, et j’me sens concerné, pourtant j’ai encore quelques années normalement... A 20 ans je l’aurais été tout autant.
                  C’est pas parce qu’on a 20 ans qu’on ne comprend pas qu’on sera concerné un jour
                  C’est pas parce qu’on a 20 ans qu’on a jamais connu la mort, la dépendance, ou autre (à 20 piges je regardais ma grand mère dépérir en Ehpad et ne vous en déplaise, ca questionne même un esprit jeune)
                  Si on les considère suffisamment matures pour élire un représentant public, faut être logique... 


                • Fergus Fergus 13 avril 19:31

                  Bonsoir, Christian.

                  « Je n’ai pas souvenir d’avoir lu dans le programme de notre Président une une volonté affirmée de réviser la loi Léonetti sur la fin de vie »4

                  Précisément, le texte quoi a donné lieu à un débat tronqué sans vote n’était pas un projet de loi, mais une proposition de loi, émanant par conséquent d’élus de l’Assemblée et non de l’exécutif. D’autres propositions de loi sont à venir sur le même sujet.

                  Pour ce qui est de mon positionnement sur le sujet, je l’ai exprimé à différentes reprises, en dernier lieu dans cet article : Revoir les droits de la « fin de vie » : une exigence morale !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité