• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Comment sauver le monde

Comment sauver le monde

Le but peut sembler ambitieux, mais le temps n’est plus aux faux-fuyants, le temps presse, le grondement des pires se fait entendre, ceux qui nous ont conduit au bord de l’abîme nous demandent de sauter : ils resteront sur le bord pour garder nos affaires. Peut-on faire autrement ?

JPEG

 Aucune société organisée et a fortiori aucune civilisation, ne s’est constituée sans un sacré, un absolu indépassable permettant de prendre les décisions nécessaires mais difficiles pour tous ou presque tous. Les lois, les règlements, les codes, les traités écrits par les Hommes pour les Hommes ne suffisent pas à cimenter l’immense diversité des comportements et des façons de penser d’une collectivité. Les mécontents peuvent facilement ébranler toutes les décisions seulement humaines. Les sociétés ont toujours fonctionné au sein d’un cadre de référence qu’il n’était pas question de remettre en cause quels que soient les soubresauts de l’instant. Le message judéo-chrétien a servi d’absolu indépassable pour une fraction importante de l’humanité. Divers avatars, le socialisme, le communisme et leurs variantes, tentèrent de retrouver une voie praticable vers le paradis terrestre lorsque la foi en l’au-delà vacilla. Les démocraties succédèrent aux républiques et elles s’essayèrent à construire un sacré, des Droits (de l’Homme en particulier) qu’elles n’essayèrent même pas de respecter sincèrement. Le Sacré se voyait remplacer par l’artifice, cache-sexe d’intérêts n’ayant rien de transcendants. Les craquelures ne purent être masquées par les innombrables discours peaufinés par des professionnels du verbe. Le Verbe était Dieu, du moins le pensait-on ! Les dirigeants sans cap ni boussole cachaient leur impuissance grâce à leur art oratoire.

 Le seul sacré que l’on puisse proposer consiste à remettre l’Homme au milieu de la Nature et faire en sorte qu’il cesse de se prendre pour un dieu. L’Écologie est le seul élément fédérateur et grand qui peut être proposé raisonnablement au monde.

 Deux « écologies » s’affrontent, l’une donnera le meilleur de tout à quelques uns, les autres s’accommodant des restes ou les mirant virtuellement sur leur écran, l’autre s’adressera à tous. La mise en place de la première voie se fait jour après jour à coups de trompettes et n’a nul besoin d’être décrite tant elle annonce un futur semblable au passé. La seconde seule est digne d’intérêt.

 L’écologie prise comme sacré, comme référent ultime concerne tous les secteurs de la vie et non pas quelques pans badigeonnés en vert pour l’occasion. L’Écologie, au niveau de l’individu, c’est d’abord et avant tout la restauration de l’autonomie. Les sociétés dites libérales actuelles se caractérisent par une incroyable division du travail qui crée un collectivisme dont il est impossible de se défaire. Ce collectivisme masqué est généralement associé à la notion même de progrès alors que le bien-être de nos jours ne dépend que de l’invention et l’usage de machines dévoreuses d’énergies fossiles. L’autonomisation des vies implique, pour qu’elle puisse prendre place, moins de machines, moins de charbon, de gaz, de pétrole. La production locale de biens pour une consommation de proximité est une première étape vers une autonomisation de l’organisation productive qui précède l’autonomisation des individus.

 Un système hiérarchique important accompagne toujours le collectivisme masqué ou non. Le principe actif unique d’une hiérarchie est l’accumulation des richesses aux mains des hiérarques. Motiver les individus, coordonner les efforts, faire travailler une multitude vers un objectif commun constituent les qualités affichées pour appartenir à la caste dirigeante. Les mêmes succèdent aux semblables, tous possédant les mêmes codes sociaux, les mêmes habitudes alimentaires, vestimentaires, culturelles, académiques : l’enfance d’un chef est la même de génération en génération, les intrus ne servent que de faire valoir. Il ne sert à rien de vouloir lutter contre infiniment plus puissant que soi, par contre il peut se faire que des gens indispensables ne servent plus à rien, à rien d’autre en tout cas qu’à brasser des tombereaux de billets qui ne valent plus que leur poids de papier. Des gens autonomes sont riches de leur savoir faire, qu’ils peuvent échanger, mais qui ne leur accorde pas un quelconque pouvoir, qui ne leur permet pas de dominer, qui aussi ne donne pas accès à ce sentiment d’immortalité qui enivre souvent les plus grands.

 L’écologie ne nécessite aucune incarnation, aucune délégation de pouvoir, aucune organisation ou mouvement politique. L’autonomie de pensée est le corollaire de l’autonomie de comportement. Il est nécessaire d’être seul pour se construire, pour se construire une opinion, un avis éclairé ou pas mais personnel. Un terreau peut permettre de tenir compte d’autres, mais pas des autres. L’éducation, la constitution d’un acquis se fait par la transmission du savoir de maîtres, ces maîtres ont su s’abstraire de leur société pour se dégager de l’immédiateté, pour ne garder que l’essentiel, l’intemporel. Le terreau culturel ne doit pas tenir compte du bruit de fond alimenté par les insignifiances, le qu’en dira-t-on, la rumeur… l’enfer c’est les autres.

 Cette élévation par la solitude et la réflexion ne constitue la base d’aucune supériorité par rapport à autrui, il s’agit seulement d’atteindre une plus grande autonomie par ce qu’on a compris, ce que l’on sait, ce que l’on pressent. Tout est simple, tout est accessible à tous, même si beaucoup des textes importants contiennent maintes références abstruses pour prouver seulement que l’auteur fait bien partie des savants. Des concepts donnent une cohérence à un ensemble philosophique ou politique mais ils servent plus à démontrer le caractère inestimable de l’auteur et sont inutiles à celui qui les lit : il faut forger ses propres certitudes.

 En écartant toute tentative de faire émerger une intelligence collective, il est possible de se construire un moi, unique donc irremplaçable, isolé donc impuissant. Mais c’est cette impuissance qui lui donne sa valeur et sa grandeur. Il faut ensuite allier les solitudes pour faire une société en acceptant résolument, sans compromission possible, de n’être qu’une voix au milieu d’une multitude d’autres, toutes uniques.

 En bannissant les partis politiques, les idéologies, les cercles de pensée, il est possible de faire vivre une société faite par chacun, pour chacun où les privilèges, les tripatouillages, les incessants mépris disparaissent ou du moins s’atténuent.

 L’écologie pour être sacrée doit posséder un évangile pour annoncer la bonne nouvelle ou pour le moins des évangélistes qui se donnent la tâche de l’écrire. Ces évangélistes doivent être suffisamment savants pour apercevoir le chemin où l’on se passe des énergies fossiles tout en restant suffisamment obscurs pour rester hors de portée des sarcasmes, des moqueries, des médiocrités de tous ordres. Les sociétés savantes, en particulier les Académies des Sciences, permettent de trouver les compétences nécessaires à l’écriture du futur livre saint et à la mise en œuvre pratique d’un nouveau sacré.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

197 réactions à cet article    


  • Étirév 14 novembre 2018 09:09

    L’homme subit, par cela seul qu’il naît homme, les conséquences d’un ordre de choses contre lequel, pour se sauver lui- même, il doit lutter.
    « L’homme est un Dieu déchu qui se souvient des cieux  », dit Lamartine.
    La déchéance est certaine, elle suit la faute dont les conséquences pèsent, non seulement sur l’homme coupable, mais sur toute sa descendance. Cette condamnation contre laquelle les modernes protestent et qui leur semble une injustice absurde, est le résultat de l’hérédité. L’homme transmet à sa descendance ses facultés comme il lui transmet ses organes. S’il diminue ses conditions psychiques individuelles, il donne à ses enfants des facultés amoindries. Les rationalistes modernes disent : Chacun est responsable de ses fautes. Oui, quand ces fautes n’atteignent pas l’organisme ; mais quand la faute est de nature à modifier le fonctionnement physiologique de l’homme et à lui imprimer une tare qui est héréditaire, la faute retombe sur la postérité.
    Le péché originel (le premier acte sexuel) a diminué la valeur morale de l’homme, il a donc été une cause de déchéance pour l’humanité tout entière.
    Les conséquences premières de la chute, accumulées par la répétition de cette action dans chaque individu, à travers les générations, ont pris des proportions effroyables et mené les races à la dégénérescence finale.
    Le mystère de la chute a une importance capitale, c’est le nœud de notre condition qui prend ses replis et ses retours dans cet abîme. Une preuve de plus de notre dégénérescence morale est celle-ci : L’ordre est partout, l’homme seul fait exception. L’Univers entier est ordre, l’homme seul est désordre.
    Un choc perpétuel existe entre sa raison et son cœur, entre son entendement et son désir. Quand il atteint au plus haut degré des civilisations, il est au dernier degré moral ; il s’appauvrit en idées, en même temps qu’il s’enrichit en sentiments. Son péché s’étend comme un voile entre lui et l’Univers (et c’est ce qui cause la désunion de l’homme et de la femme). L’unité du monde a été vaincue et l’humanité doit en porter la peine.
    L’homme est tombé dans la conception misérable du fini, alors qu’il était né pour l’infini.
    C’est le problème fondamental, le problème humain et divin. C’est le dogme intérieur de l’humanité. Une crise terrible fermente en ce moment, parce que le dogme de la chute masque les plus grands problèmes philosophiques.


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 10:54

      @Étirév
      Du point de vue de la Chimie l’Homme, comme tout être vivant, présente un très grand ordre, bien fragile cependant, tant même qu’il doit s’alimenter pour le conserver. Je ne pense pas non plus qu’il y ait une faute à expier : l’antagonisme irréductible entre le plaisir et le nécessaire est la seule source des problèmes.


    • kalachnikov kalachnikov 14 novembre 2018 12:25

      @ Étirév

      ’Le péché originel (le premier acte sexuel) a diminué la valeur morale de l’homme, il a donc été une cause de déchéance pour l’humanité tout entière.’

      Non, non, non. C’est le jugement dépréciatif porté alors sur l’acte sexuel qui a amoindri l’Homme en l’enfermant justement dans une perception morale du monde. C’est ça la déchéance : c’est de châtrer la créature parfaite sortie de la Nature et que sa vie ne soit plus que plainte au sujet de son existence mutilée.
      Je vous fais remarquer qu’avant ce jugement désastreux l’Homme s’accommodait fort bien de sa saleté foncière et qu’il n’y avait pas le délire qui lui a succédé et qui confine aujourd’hui au paroxysme, signe qui suggère le dénouement.
      En enfermant l’Homme dans une boîte, on a fabriqué un être dépressif, porteur d’une Volonté de néant et rêvant secrétement d’en finir. Pourtant, il a lutté le bougre, c’est dire comment la Vie, farouche, existe toujours en lui, mille fois il a gribouillé des idéaux bariolés, mille fois il a rêvé recréer le monde d’avant. Mais voilà, l’imagination a ses limites et l’esprit vraisemblablement est sec aujourd’hui.

      Allez, quittons-nous en musique.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 12:30

      @kalachnikov

      Reich avec sa boîte à Orgones est tombé dans la paranoïa. Le sexe sans amour, c’est une voiture qui roule en faisant du sur-place ;


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 12:35

      @kalachnikov

      Un singe qui se masturbe en permanence dans sa cage est le premier signe qu’il est malheureux.


    • kalachnikov kalachnikov 14 novembre 2018 12:40

      @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Fallait pas le foutre en cage.


    • Gollum Gollum 14 novembre 2018 13:08

      @Étirév

      Je l’avais pas vu celle-là (je ne lis plus les posts d’Etirev depuis longtemps tellement ils sont de parti pris) :

      Le péché originel (le premier acte sexuel) a diminué la valeur morale de l’homme, il a donc été une cause de déchéance pour l’humanité tout entière.

      De la part de quelqu’un qui prétend remettre le féminin au centre de tout je trouve que reprendre un jugement moral prononcé par des hommes est assez savoureux...

      Car c’est la tendance naturelle du masculin à tendre vers l’idéalisme, et donc le rejet de la matière, donc du féminin, et en conséquence à diaboliser le sexuel.

      Reprendre le vieux mythe bibliste de la part d’une prêtresse (en tous les cas qui se veut telle) du Féminin avec un grand F, quand on sait que la Bible est machiste jusqu’au bout des ongles est donc d’une contradiction évidente.

      Sinon, faites comme d’habitude, ne répondez surtout pas à ceux qui vous interpellent...


    • OMAR 14 novembre 2018 18:22

      Omar9
      .
      @Mélusine ou la Robe de Saphir. "Un singe qui se masturbe en permanence dans sa cage est le premier signe qu’il est malheureux.

      ".
       ;
      Fallait pas lui remettre ta photo....


    • velosolex velosolex 14 novembre 2018 18:50

      @Jacques-Robert SIMON
      Question chimie, celui précisément des pesticides est en train de faire disparaitre toute vie sur terre. Une pétition en ligne circule, Nous voulons des coquelicots : « Appel des 100 » pour l’interdiction ..Objecitf : 5 millions d’opposants ; 
      Et Rdv devant chaque mairie !
      https://bit.ly/2wLqqfd


    • velosolex velosolex 14 novembre 2018 19:09

      @kalachnikov

      « Le nitram soduim est une véritable kalashnikov ! »
      C’était le sujet d’une de mes interventions dans un débat public, rapport à Fabrice Nicolino qui organisait avec Hervé Kempf, un débat sur le mouvement « nous voulons des coquelicots », opposé aux pesticides de synthèse...
      Il est parti d’un grand éclat de rire.....
      Si je le connaissais comme écrivain, j’ignorais en fait qu’il avait été victime par deux fois du terrorisme, dans sa chair...
      .La deuxième fois dans l’attentat contre charlie. 
      L’homme en tout cas est remarquable, et se contente pas d’aspirer à un changement. Il est au centre du changement. 
      Même s’il marche maintenant avec une canne
      C’est l’action qui détermine l’homme, au moins autant que sa pensée. .

      Bouleversements climatiques. Salle pleine pour Hervé Kempf et ...

      ON remarquera que cet article dans son titre, fait l’impasse sur le véritable sujet du débat, « l’arrêt total des pesticides »...Ce qui en dit long sur un sujet brulant, occulté par les médias


    • kalachnikov kalachnikov 14 novembre 2018 22:32

      @ velosolex

      Qu’est-ce je viens faire là-dedans ? Enfin, rapport entre mon propos et ton message ?


    • kalachnikov kalachnikov 14 novembre 2018 22:35

      @ velosolex

      En plus, vu que tu es cinéphile, mon pseudo est rapport au film ’underground’ qui est plutôt une apologie de l’absurde qu’autre chose. Mais bref.

      Allez, musique.


    • velosolex velosolex 15 novembre 2018 10:14

      @kalachnikov
      Justement, voilà un raccourci vers l’absurde. 
      Et pis, pourquoi qu’il n’y aurait que Melusine qui aurait le droit de tirer des bords ?


    • kalachnikov kalachnikov 15 novembre 2018 10:47

      @ Étirév

      En plus, ça va vous désoler mais la seule personne qui pouvait avoir ce jugement dépréciatif, c’est une femme. Notre Eve peut-être. Car elle était aux premières loges pour comprendre le mystère de la génération.
      Et contrairement à vous qui passez votre temps à régler son compte au mâle, quand bien même je suis un homme, je ne vais pas l’accabler.


    • velosolex velosolex 15 novembre 2018 21:31

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      « Le sexe sans amour, c’est une voiture qui roule en faisant du sur-place   »

      Faire le coup de la panne, s’apparente alors à une sacré prise de tête.
      On n’est prié de s’arrêter au moins sur la débandade d’urgence, pour ne pas gêner le trafic !


    • Gollum Gollum 14 novembre 2018 13:18

      @Jacques-Robert SIMON

      Pas toujours. Il y a sacré et sacré. Le sacré naturel des Indiens qui divinisent la nature. Le « sacré » des religieux qui diabolisent l’homme... et ce parce qu’ils ne supportent pas le monde tel qu’il est.


    • Shaw-Shaw #Shawford 15 novembre 2018 23:46

      @Cadoudal

      Je sais pas ce que tu mijotes, Johnny, mais be good at the right time I’ll CHOOSE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Hope you’ve got a real good morgage !


    • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 2018 00:12

      @#Shawford
      Got my mojo working
      Got my mojo working
      Got my mojo working
      Got my mojo working
      Got my mojo working, but it - uh uh - just won’t work on you

      http://www.metrolyrics.com/ive-got-my-mojo-working-lyrics-muddy-waters.html


    • Shaw-Shaw #Shawford 16 novembre 2018 00:16

      @Cadoudal

      Yep !

      No varietur
      (prends le pour toi même si confusion, car c’est le plus beau compliment et preuve d’amitié que je puisse faire dans cette chaotique et entropique agorasmiley smiley


    • Shaw-Shaw #Shawford 16 novembre 2018 00:20

      @#

      Bon, je ferme le bar ? smiley


    • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 2018 00:25

      @#Shawford
      Yep aussi..

      Merci à Cova...

      Il reste encore des braves, rien n’est perdu...


    • Shaw-Shaw #Shawford 16 novembre 2018 00:27

      @Cadoudal

      Tu m’estounes, quand tu sais que le « chef » d’Asinus là-bas, c’est le taulier de CE bordel, ça va roxer du poney dans la Garnison !!!!! smiley smiley smiley

      Keep your faith !

      Keep cool !

      Don’t dessoule !

      Stay tuned ! smiley smiley


    • samy Levrai samy Levrai 14 novembre 2018 10:35

      Les religions, quelles qu’elles soient, sont pratiques, elles évitent de trop réfléchir, il suffit d’accepter les dogmes et de se laisser guider...


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 10:57

        @samy Levrai
        C’est exact, il suffit de croire. Mais il faut croire en quelque chose, pas forcément en Dieu.


      • samy Levrai samy Levrai 14 novembre 2018 18:30

        Je parlais bien des nouvelles religions, : écologie, euro atlantisme ( collaboration) , etc..


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 20:02

        @samy Levrai
        Il y a une différence de nature entre écologie et euro-atlantisme.


      • samy Levrai samy Levrai 14 novembre 2018 21:12

        @Jacques-Robert SIMON
         des dogmes différents ( pas vraiment) et beaucoup de croyances .


      • Ouam Ouam 15 novembre 2018 01:55

        @Jacques-Robert SIMON

        Dès que l’on commence à etre dans le dogmatisme (donc l’irrationel) qui est souvent la base du religieux, on en deviens souvent ou le risque est d’etre aveuglé.

        Si je devais absolument choisir une religion je choisirai celle :

        Du doute avec un zeste de pragmatisme soupoudré de remise en cause des véritées (bien trop) établies
         
        A+


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 15 novembre 2018 07:48

        @Ouam
        Je n’ai pas de conseil à vous donner, mais je suis la même démarche.


      • velosolex velosolex 16 novembre 2018 22:01

        @Jacques-Robert SIMON
        C’est bien beau de ne plus croire en dieu, mais comment convaincre dieu de ne plus croire en nous !


      • Yanleroc Yanleroc 16 novembre 2018 22:14

        @velosolex

        « C’est bien beau de ne plus croire en dieu, mais comment convaincre dieu de ne plus croire en nous !  »

        On n’ y croit pas mais les autres savent qu’ il est là, non ?

        C’ est nous qui devons croire en nous au final !

        Comme disait Albert : « Dîtes moi ce que vous entendez par Dieu (avec une maj, on va être gentil-comme lui),
        et je vous dirai si j’ y crois  ! »


      • Hervé Hum Hervé Hum 14 novembre 2018 10:45

        beaucoup trop de contradictions et l’usage de jeux de mots pour les cacher.

        Par exemple, vous écrivez " En écartant toute tentative de faire émerger une intelligence collective, il est possible de se construire un moi, unique donc irremplaçable, isolé donc impuissant. Mais c’est cette impuissance qui lui donne sa valeur et sa grandeur. Il faut ensuite allier les solitudes pour faire une société en acceptant résolument, sans compromission possible, de n’être qu’une voix au milieu d’une multitude d’autres, toutes uniques.« 

        Sauf qu’ »en écartant toute tentative de faire émerger une intelligence collective« , cela interdit de faire s »’allier les solitudes«  !

        Autre chose on ne peut bannir »les partis politiques, les idéologies, les cercles de pensée« , avant d’avoir établit ce »nouvel évangile« , mais en écrivant une telle évangile, cela revient bel et bien à »faire émerger une intelligence collective« consistant à faire s’ »allier les solitudes".

        Le chien se mord la queue !

        Non, la question est une récurrence de la société humaine, prise entre l’individu et la collectivité, où pour cette dernière, l’édification de lois communes est une condition d’existence, car sans lois communes, pas de vie collectives possibles regroupant des individus aux natures différentes. C’est un principe immuable et inviolable dans le fond, c’est à dire, dans son ordre premier, directeur, mais pouvant, devant évoluer dans sa forme. Le problème est donc sur la forme, non pas sur le fond.

        La preuve est dans votre article où vous confondez la forme et le fond, puisque vous parlez de supprimer une chose que vous réactivez de suite après, mais où c’est seulement la suppression d’un mot et son remplacement par un autre qui donne l’illusion.

        La réponse n’est pas l’écologie à proprement parler, la seule réponse possible est la raison pure, car si la question écologique se pose, c’est par raison pure, celle de notre propre condition d’existence.

        Ainsi, partant d’Aristote, jusqu’à Voltaire ou Nietzsche et en passant par les religions, tous disent la même chose, c’est la raison seule qui doit guider l’humain, mais à condition que celle ci ne soit pas biaisée, tronquée, manipulée pour servir les intérêts d’une minorité prédatrice ou/et parasitaire au détriment des autres.

        Pour le dire par une métaphore, si un moteur fonctionne mal parce que mal réglé, est ce le moteur qu’il faut jeter ou bien est ce le mauvais mécano qu’il faut chasser et changer ?

        ENfin, un mensonge peut être répété des millions, des milliards de fois, il restera toujours un mensonge. Ainsi, la raison n’appartient à personne, car elle repose sur ses propres postulats, qui fait qu’on peut seulement la suivre, jamais la précéder ou avoir raison, sans sortir de la raison et entrer dans la passion manipulatrice.

        La raison, on la suit pour s’en servir et autant pour asservir que pour servir. Autrement dit, c’est de la connaissance de la raison pure qu’on peut manipuler ou interdire la manipulation, selon qu’on est ignorant ou avertit. Sachant que se fourvoyer est la forme d’ignorance la plus difficile à changer et la plus solidement incrusté dans le cogito.

        Et la raison pure se fonde sur le principe de causalité et lui seul. Or, c’est la connaissance biaisée de ce principe, principe de tous les principes, que vient l’incapacité actuelle de l’humain de trouver les lois d’équilibres de toute collectivités.


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 11:06

          @Hervé Hum
          Une intelligence collective n’est pas assimilable à une addition de solitudes. Les réseaux de neurones montrent parfaitement la différence.
          Les évangélistes que je propose, les savants, sont tous des gens seuls, ce qui ne veut pas dire qu’ils soient ermites, mais ils pensent seuls.
          C’est exact que la vie en groupe nécessite des lois. Mais par exemple la probité, l’honnêteté et quelques autres qualités de cet ordre permettent d’en éviter beaucoup. Je souhaiterais que l’on aille vers une autonomisation pour aller dans cette direction.
          La vérité, la raison sont peut-être insaisissables mais elles le sont d’autant plus qu’on essaie pas (honnêtement) de les atteindre et il se trouve que les scientifiques s’y emploient.
          Les relations cause-effet sont remises en cause en Biologie et dans les systèmes organisés. Mais c’est un vaste sujet.


        • kalachnikov kalachnikov 14 novembre 2018 12:31

          @ Hervé Hum

          Dis donc, tu t’es tapé les oeuvres complètes du pépère Nietzsche à la vitesse de l’éclair.


        • Gollum Gollum 14 novembre 2018 12:37

          @kalachnikov

           smiley Surtout qu’il n’y a rien compris puisque :

          Ainsi, partant d’Aristote, jusqu’à Voltaire ou Nietzsche et en passant par les religions, tous disent la même chose, c’est la raison seule qui doit guider l’humain

          Jamais N. n’a voulu se fonder sur la seule raison. Et pas davantage d’ailleurs les religions...


        • Gollum Gollum 14 novembre 2018 12:40

          En fait le seul univers culturel qui ait voulu tout fonder sur la raison est le nôtre.

          On voit maintenant la fécondité d’une telle façon de faire : esclavage généralisé par les puissances d’argent, et destruction de la biosphère...
          Sans compter une inversion des valeurs (inversion qui n’a rien à voir avec le projet de N.) : primat de l’hédonisme et de l’individualisme, perte dramatique du sacré.


        • kalachnikov kalachnikov 14 novembre 2018 12:43

          @ Gollum

          P***, quel zoo, Av, quand même.


        • Gollum Gollum 14 novembre 2018 12:58

          @kalachnikov

          J’aime bien aller au zoo de temps en temps.. smiley

          Je suis ici pour le fun principalement. Il n’y a rien à attendre d’Avox.. Le temps est gris, Avox permet de changer d’activité dans ma journée, c’est juste sa fonction..

          Pour le reste, certains ici se prennent beaucoup trop au sérieux..


        • nono le simplet nono le simplet 14 novembre 2018 13:09

          @Gollum
          sans badge « visiteur » certains risquent d’être refoulés à la sortie smiley


        • kalachnikov kalachnikov 14 novembre 2018 13:12

          @ Gollum

          Je garde un fond d’idéalisme envers et contre tout, je me dis que ça serait chouette d’allumer la mèche feu d’artifice, la Ville s’éclabousse de bleu. Marre à la longue de tourner en rond comme un con en se cognant aux murs. On étouffe là-dedans.

          Allez, fanfare !


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 13:13

          @Gollum
          L’individualisme est omniprésent car il découle de la richesse.


        • Hervé Hum Hervé Hum 14 novembre 2018 13:19

          @Jacques-Robert SIMON

          "Une intelligence collective n’est pas assimilable à une addition de solitudes. Les réseaux de neurones montrent parfaitement la différence.« 

          Attention, il faut bien s’entendre sur le sens des mots utilisés,

          Si vous considérez la différence entre des solitudes agissantes indépendamment des autres, donc, sans communication de leur propres études, alors effectivement, les deux ne sont pas assimilable. MAIS, s’il y a communication des travaux de chacun avec tous les autres, alors, nous sommes face à une intelligence collective, fonctionnant sur la base de solitudes.

          Autrement dit, l’addition de solitudes n’est pas assimilable à une intelligence collective, si et seulement si, il n’y a pas échange d’informations. On peut donc évaluer le niveau de l’intelligence collective en raison du degré d’échange et bien évidemment de la qualité de l’échange, y compris tenant compte des biais ou fausses informations, peu importe la raison.

          Or, comme vous admettez l’échange, vous parlez d’intelligence collective. La preuve en est que le but est de formuler une »bible" fondé sur les travaux des savants !

          C’est exact que la vie en groupe nécessite des lois. Mais par exemple la probité, l’honnêteté et quelques autres qualités de cet ordre permettent d’en éviter beaucoup. Je souhaiterais que l’on aille vers une autonomisation pour aller dans cette direction

          La réponse peut être résumé en un seul mot.... RESPONSABILITé !

          La responsabilité, définie comme la capacité de répondre de ses droits et devoirs envers autrui, suffit à imposer « la probité, l’honnêteté et quelques autres qualités de cet ordre » à ceux qui pensent le contraire et qui dominent la société actuelle. Mais bizarrement, dès lors où la seule solution pour « sauver le monde » est énoncé, il n’y a plus grand monde pour vouloir toujours « sauver le monde » !

          La Vérité ,est la chose la mieux partagé au monde, la plus élémentaire et évidente en soi, c’est « donner sens à l’existant ». La raison pure, n’a rien d’insaisissable, mais là, personne ne veut vraiment l’atteindre, encore moins les scientifiques, car sans cela, ce serait déjà fait.

          Les relations cause-effet sont remises en cause en Biologie et dans les systèmes organisés. Mais c’est un vaste sujet.

          les relations cause-effet, sont inviolables dans la réalité physique, on peut juste s’en donner l’illusion et c’est ce que fait l’humain, surtout dans le domaine économique, mais aussi les scientifiques. Je vous défi de me donner un seul exemple où une relation cause-effet est violée dans la réalité physique. Le seul endroit où il est loisible de violer les relations cause-effet, c’est le monde de l ’imaginaire ou aujourd’hui appelé « réalité virtuelle ».


        • Gollum Gollum 14 novembre 2018 13:21

          @Jacques-Robert SIMON

          Tout à fait. Perso je suis pour un retour à une sobriété volontaire. D’autant que l’on sait maintenant que le confort tue ce qui nous environne.
          C’est Pablo Servigne qui montre que l’entraide entre humains ne se met en place que quand les ressources sont rares..


        • Gollum Gollum 14 novembre 2018 13:26

          @kalachnikov

          Je parlais de l’idéalisme au sens philosophique.

          On étouffe là-dedans.

          Certes. Mais le mieux dans un tel cas est de maintenir un contact minimum avec le monde environnant ou de se trouver des frères d’esprit..

          Perso je ne suis pas un écorché vif je suis plutôt dans le détachement.

          Savoir écouter le Silence. C’est un koan.


        • Hervé Hum Hervé Hum 14 novembre 2018 13:34

          @Gollum

          Jamais N. n’a voulu se fonder sur la seule raison. Et pas davantage d’ailleurs les religions...

          Ah bon ?!

          c’est pourtant vous qui m’avez écrit ceci

          Ce dont N. parle c’est de la morale comme élément coercitif majeur au profit de quelques uns.. d’un élément collectif qui malmène l’individuel. Il veut remplacer cela par une voie solitaire, personnelle. Les gens tremblent à cette idée car ils y voient de l’anarchie. Sauf que ce dont parle N. ici n’est rien d’autre que l’Éthique. L’Éthique m’impose de refuser les morales (elles sont au pluriel d’ailleurs, soulignant ainsi bien le côté satanique de celles-ci (nous sommes légion) au profit d’une recherche, d’une découverte, d’une aventure

          Or, l’éthique ne peut se fonder que sur la raison et seulement la raison, sans cela, on retombe mécaniquement dans l’arbitraire de la morale.

          Autrement dit, soit Nietzsche parle de l’éthique en pensant à la raison pure, soit il parle de morale, mais cela rend alors son discours ou tout du moins votre interprétation comme absurde.

          Peut être allez vous me parler d’une troisième voie, mais à part celle de considérer la pensée de Nietzsche comme faible, je ne vois pas d’autres solutions que de considérer la raison comme fondement pour définir l’éthique. Bref, aurais je eut tort de donner plus de valeur à la philosophie de Nietzsche ? A moins que ce soit vous !


        • kalachnikov kalachnikov 14 novembre 2018 13:45

          @ Gollum

          Je vous livrais en fait les raisons de mes visites au zoo. Pour le reste, la forme est une chose, on a chacun sa personnalité, l’essentiel étant de s’accorder. Un peu comme un orchestre, violons et percussions sont différents mais jouent la même partition.

          Le détachement, ça me ramène toujours tout de suite à Maître Eckhart. Vous l’avez deviné, je ne suis pas très tourné vers l’Orient mais j’ai noté que vous citiez celui-là l’autre jour.


        • Hervé Hum Hervé Hum 14 novembre 2018 13:49

          @Gollum

          En fait le seul univers culturel qui ait voulu tout fonder sur la raison est le nôtre.

          Bref, vous faites ce qu’on appelle jeter le bébé avec l’eau du bain", parce que qui vous dit que ce soit bien la raison qui fonde notre univers culturel

          Rien de plus faux, la raison actuelle est fausse, notre univers culturel ne repose pas sur la raison, mais sur une pseudo raison. Que les scientifiques relaient d’ailleurs et qui leur interdit de comprendre les rouages intimes, fondamentaux de la réalité physique.

          On voit maintenant la fécondité d’une telle façon de faire : esclavage généralisé par les puissances d’argent, et destruction de la biosphère...

          Absurde ! Ou voyez vous qu’au temps de la féodalité et de l’antiquité, il n ’y avait pas d’esclavage généralisée ? Et croyez vous que cela fasse un grosse différence pour l’esclave de savoir qu’il doit sa condition à la puissance de l’argent plutôt qu’à la puissance des armes de guerres ?

        • kalachnikov kalachnikov 14 novembre 2018 13:51

          @ Hervé Hum

          ’Ecoutez la voix de la terre ; elle est plus honnête’.

          Non, c’est pas un écolo ou un gaïateux. C’est pas non plus un punk à chien.

          A part ça, vu qu’en plein culot t’en es à donner des brevets de morale, d’éthique et de toc, rien à dire sur le fait que tu le gribouilles sans l’avoir lu ?

          ’Je ne crois en un philosophe que s’il est un exemple’.


        • Xenozoid 14 novembre 2018 13:51

          @Hervé Hum

          Absurde ! Ou voyez vous qu’au temps de la féodalité et de l’antiquité, il n ’y avait pas d’esclavage généralisée ? Et croyez vous que cela fasse un grosse différence pour l’esclave de savoir qu’il doit sa condition à la puissance de l’argent plutôt qu’à la puissance des armes de guerres ?

          tout a fait


        • Gollum Gollum 14 novembre 2018 14:20

          @Hervé Hum

          Or, l’éthique ne peut se fonder que sur la raison et seulement la raison, sans cela, on retombe mécaniquement dans l’arbitraire de la morale.

          Bien sûr que non. Vous avez tout faux. L’éthique se fonde sur la raison et bien d’autres facultés. Entre autre l’esthétique, le sentiment, l’énergie vitale, bref toutes les facultés d’un homme complet.

          Ce sont les morales qui se fondent sur la raison en apparence. La raison proclame : tous les hommes sont Fils de Dieu, ou tous les hommes sont égaux..
          La morale cherche à privilégier ce qui est conforme à la raison et à rejeter le reste dans l’ombre. Or ce reste rejeté peut-être quelque chose d’absolument fondamental.

          C’est pour cela que la morale est coercitive, idem que la raison. La raison est coercitive parce qu’elle se refuse à prendre en compte ce qui sort de son champ de compétence. Par exemple il est raisonnable de faire croitre le PIB. Mais en proclamant cela on met à mort l’environnement. La raison raisonne toujours dans des champs clos. Elle est incapable de prendre en compte la totalité du réel. Par essence elle est donc mutilatrice du réel et mortifère.

          Il en faut, un peu, mais il faut savoir la cantonner à sa place.


        • Gollum Gollum 14 novembre 2018 14:28

          @Hervé Hum

          Que les scientifiques relaient d’ailleurs et qui leur interdit de comprendre les rouages intimes, fondamentaux de la réalité physique.

          Oui ils ne peuvent pas comprendre les rouages intimes parce qu’ils ne se fondent que sur la seule raison. Si, par exemple, l’Univers a des fondements spirituels, ceux-ci seront ignorés par la science moderne parce que non prouvables par la raison et l’expérience.

          Absurde ! Ou voyez vous qu’au temps de la féodalité et de l’antiquité, il n ’y avait pas d’esclavage généralisée ?

          Et alors ? Cela invalide-t-il mon discours ? Simplement il était raisonnable de pratiquer l’esclavage. La raison est liée de façon intime à la logique binaire qui veut que je rejette tout ce qui n’est pas moi. Je l’ai souvent évoqué dans mes posts mais la logique binaire, et par extension la raison qui lui est associée, est mortifère.

          Il, est donc logique qu’il y ait une continuité entre les façons de faire antique et les façons de faire moderne.


        • Gollum Gollum 14 novembre 2018 14:34

          @kalachnikov

          Le détachement, ça me ramène toujours tout de suite à Maître Eckhart. Vous l’avez deviné, je ne suis pas très tourné vers l’Orient mais j’ai noté que vous citiez celui-là l’autre jour.

          Oui j’avais remarqué. Eckhart le chrétien le plus proche des points de vue indiens.

          Un remarquable dialecticien d’ailleurs. Mais pour la dialectique je préfère le monde chinois. Ce monde là n’a d’ailleurs rien de moraliste il suffit de lire les taoïstes (Tchouang Zi ou Lao Zi) pour s’en rendre compte.

          Et ils ne sont pas moralistes parce que, dès le départ, ils ont adopté une logique tétravalente à l’opposé de la logique binaire d’Aristote, et que encore une fois, il y a un lien profond entre logique binaire et moralisme.

          Mais j’ai peur que notre Hervé Hum soit à mille lieux de comprendre cela.


        • Gollum Gollum 14 novembre 2018 14:41

          Je rajoute qu’il faudrait aussi interroger le langage (ce qu’avait commencé à faire N., une fois de plus remarquablement en avance sur son temps) car le langage est intimement lié au dualisme et à la logique binaire. Et que donc le langage incite à cliver les choses en deux.

          Et que pour échapper au dualisme il faut cliver les choses en 4 et non pas en 2.


        • kalachnikov kalachnikov 14 novembre 2018 14:45

          @ Gollum

          Ah, mais non, selon Hum, la langage comme la morale etc, ça vient pas après. C’est pas le machin bâtard, quoi. Et vu que de ses yeux clos, il se réclame des réaités physiques incontournables, c’est d’office la voie sans issue.


        • Gollum Gollum 14 novembre 2018 14:54

          @kalachnikov

          Il est confus dans sa tête en tous les cas.

          Ne pas voir que notre monde est fondé sur la raison... alors qu’on en crève.

          Il est un peu comme ces européistes qui proclament que si l’Europe est en faillite c’est parce qu’il n’y a pas encore assez d’Europe.. Donc continuons, rajoutons en une couche et vous verrez l’aube nouvelle se lever.

          Les communistes était pareils. Des difficultés en URSS ? La solution : encore plus de communisme.

          Voilà. Hervé Hum : Encore plus de raison. Voie sans issue en effet.


        • kalachnikov kalachnikov 14 novembre 2018 15:03

          @ Gollum

          C’est exactement ça, sa doctrine c’est ’refaire un tour de manège’. Le problème qui affecte la maison commune, ce n’est pas la couleur du papier peint, c’est que les fondations sont pourries depuis l’origine.


        • Hervé Hum Hervé Hum 14 novembre 2018 15:59

          @Gollum

          Bon, on ne s’entend pas sur la définition des mots, donc, le dialogue est impossible.

          Une chose est sûre, on ne peut pas donner la même définition au mot morale et éthique, sans que la confusion règne en maître.

          Voilà pourquoi, je défini la morale comme relevant de la religion et des moeurs, couûumes, tandis que l’éthique relève de la philosophie et de la logique seule. Je me fonde pour cela, sur le fait que le domaine scientifique parle d’éthique et non de morale. Parce que le domaine de la philosophie et de la science, c’est la compréhension de la réalité par la réflexion et observation humaine et avec le support de la raison pure, alors que la religion et la tradition font appel à la révélation et à la passion, ou la raison ne repose pas sur ses propres postulats, mais sur ceux qui les imposent aux autres, donc, l’arbitraire de leur propre raison motivé par’ leur seuls intérêts.

          Vous pouvez ne pas être d’accord, mais c’est ainsi que je défini la différence entre morale et éthique, parce que la confusion n’est plus possible entre morale et éthique.

          Ceci étant dit et selon le sens des mots définis ci-dessus, l’esthétique n’a rien à voir avec l’éthique en tant que valeur de jugement subjectif, tout comme les sentiments. Car on est en plein arbitraire où seule la morale, via la religion, et les moeurs ont à voir avec.

          Mais aussi et disons surtout, soit on parle d’arbitraire, soit on parle d’arbitrage et là, il convient alors de savoir de quel sujet on parle. Si vous parlez d’esthétique, de sentiments (l’énergie vitale n’a rien à voir la dedans) on est dans le subjectif, dans le jugement personnel où la logique, la raison sont secondaire et donc, pas nécessaire. A contrario, si on parle d’arbitrage, alors, on parle de raison pure, d’équilibre où le jugement personnel est secondaire et donc, ne s’impose pas.

          Il y a donc que deux alternatives possibles, soit on parle de jugement subjectifs, arbitraire, soit on parle de jugement objectif, d’arbitrage ou seule la raison peut être invoqué.

          Mais encore faut t’il faire appel à la raison pure et non biaisée, c’est à dire, pour faire passer un jugement subjectif pour un jugement objectif.

          Votre vision de la raison pure est totalement biaisée par le système actuel, pour faire passer un système inique pour un système équitable ou du moins, faire croire qu’il est le moins raisonnable à l’exception de tous les autres.

          Votre exemple de la fin en est une bonne illustration, car ce que vous écrivez est le fruit de votre conditionnement, mais est totalement faux.

          Car, non, la croissance du PIB n’a rien de nécessairement raisonnable, la raison pure ne dit pas cela, mais vous êtes conditionné à le croire.

          La raison pure parle d’équilibre entre besoins à pourvoir et production pour satisfaire ces besoins où le PIB peut diminuer sans nuire à l’équilibre. La raison pure dit que si le système actuel ne parle que de croissance du PIB, c’est que le système ne se fonde pas sur le principe d’équilibre du rapport disons entre besoin et production, mais sur son déséquilibre, qui, seul, exige la croissance continuelle. C’est du b a ba de l’économie, que même les économistes font semblant de ne pas voir.

          La raison pure n’est pas coercitive au sens de ce mot, elle est la condition d’existence de la réalité physique, donc, de la vie. La raison n’est coercitive que si elle n’est pas pure, mais biaisé par celui qui l’énonce pour servir ses propres intérêts et mener ceux qui l’écoute par le bout du nez. La raison pure reposant sur ses propres postulats, n’appartient à personne, ne peut être dominé par qui que ce soit, fut t(il Dieu. En tant qu’être de passion, on peut ne pas être d’accord avec les attendues de la raison pure, mais l’invoquer pour faire passer sa propre raison pour la raison pure,c’est le principe de la manipulation par la technique de la confusion.

          En ce sens, je partage ce que dit l’auteur de l’article.


        • Hervé Hum Hervé Hum 14 novembre 2018 16:16

          @Gollum

          Je suis confus, parce que vous refusez de lire ce que j’écris.

          J’écris que le problème n’est pas la raison, mais la pseudo raison, qui donc, n’est pas la raison. Aussi, il ne s’agit pas de mettre encore plus de raison, mais de commencer à l’y mettre, mais la passion s’y refuse !

          Votre position consiste à jeter le bébé avec l’eau du bain.

          Cela dit, je vous accorde le fait que vous ne connaissez que la pseudo raison et ignorez la raison pure

          Sinon, je peux vous retourner votre remarque, puisque vous ne voyez que l’esclavage moderne, parce que votre solution consiste à revenir vers le passé où donc, il ne faut pas y trouver les mêmes choses, sous peine de tomber sous le coup de votre propre remarque. Soit donc, pour lutter contre l’esclavage, revenons aux conditions qui ont le mieux profité à l’esclavage et oublions notre époque qui lui était moins bien adapté.

          Pour finir, je note avec amusement que votre principal argument, consiste à dire que le nombre fait la valeur et non son contenu.


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 17:17

          @Hervé Hum
          Non, les relations cause-effet sont complexes en Chimie comme en Biologie et sont étudiées comme telles depuis longtemps.
          Pour qu’une intelligence collective puisse émerger, il faut un seuil lors des transmissions d’informations, c’est ce qui caractérise les réseaux de neurones.
          La vérité est la chose la plus difficile à observer et à vivre.


        • Gollum Gollum 14 novembre 2018 17:30

          @Hervé Hum

          tandis que l’éthique relève de la philosophie et de la logique seule.

          Non, l’éthique relève du champ de l’être. Elle est strictement personnelle et individuelle. Et pour qu’elle soit authentique mieux vaut être un homme complet comme je l’ai déjà dit.

          sur le fait que le domaine scientifique parle d’éthique et non de morale.

          Je ne sais pas où vous avez vu que ce domaine là s’occupe d’éthique. Les sciences s’occupent de vérités (au pluriel j’insiste là-dessus car c’est fondamental) scientifiques. Même pas de vérités tout court mais de vérités scientifiques.

          Parce que le domaine de la philosophie et de la science, c’est la compréhension de la réalité par la réflexion et observation humaine et avec le support de la raison pure, alors que la religion et la tradition font appel à la révélation et à la passion

          Quelle désastreuse dichotomie et clivage. Vous êtes bien un moderne à voir du négatif dans la passion et du positif dans la raison pure. C’est donc là votre morale.

          l’esthétique n’a rien à voir avec l’éthique en tant que valeur de jugement subjectif

          Il n’y aurait que l’esthétique vous auriez raison. Mais j’ai bien précisé qu’il s’agissait d’une union de toutes les facultés intérieures de l’être. Et cela change tout. Car l’esthétique, comme le sentiment peuvent tout à fait féconder la raison et ainsi éviter qu’elle tourne en rond fermée sur elle-même, et ses fameuses vérités qu’elle croit avoir découvert..

          CG Jung distingue deux facultés rationnelles en l’homme : La pensée et le sentiment. Le premier tend à l’universel, l’autre est plutôt axé sur la personne et concerne les valeurs. De surcroît il croise ces deux facultés avec l’intuition et la sensation, facultés irrationnelles, qu’il juge tout autant nécessaires à l’humain. CG Jung retrouve donc la logique quadripolaire (ou tétravalente) dont je parle si souvent ici.

          Pour le reste, vous me fatiguez avec votre raison pure, on croirait entendre un nazi (je ne dis pas que vous l’êtes, ne vous méprenez pas, et donc ne m’accusez pas de vous identifier comme tel) obsédé par la race pure. C’est du même tonneau, j’ai en horreur la pureté, pureté qui est quasi toujours d’essence totalitaire.

          Votre éloge de l’objectivité me saoule tout autant, je vous renvoie à Nietzsche qui l’assassine encore mieux que moi.

          On en a soupé de l’objectivité, tout notre univers mental et culturel est fondé sur cette fameuse objectivité (je sais vous allez dire : non pas du tout)

          Car, non, la croissance du PIB n’a rien de nécessairement raisonnable, la raison pure ne dit pas cela, mais vous êtes conditionné à le croire.

          Tout dépend en fait du champ dans lequel s’exerce la raison en question. Mais encore une fois la raison ne peut s’exercer que dans des champs clos. Je le répète. Vous vous plaignez que je ne vous lis pas, mais vous ne me lisez et comprenez pas davantage. Nous sommes donc quitte. Votre raison pure est un leurre. Elle ne peut pas exister.

          La raison pure n’est pas coercitive au sens de ce mot, elle est la condition d’existence de la réalité physique, donc, de la vie.

          Non. La vie suit une logique quadripolaire. Voir l’ADN précisément structuré sur 4 pôles distincts, complémentaires deux à deux, exactement comme le veut la dialectique chinoise. La raison elle, est dualiste. Stricto sensu. Capice ?


        • Gollum Gollum 14 novembre 2018 17:36

          @Hervé Hum

          Pour finir, je note avec amusement que votre principal argument, consiste à dire que le nombre fait la valeur et non son contenu.


          Alors là je ne vois pas à quoi vous faites allusion. Probablement une incompréhension de votre part.

          Votre position consiste à jeter le bébé avec l’eau du bain.

          Non, dans le bain je rajoute d’autres éléments, dont vous vous ne voulez pas, obsédé par votre raison pure.


        • Hervé Hum Hervé Hum 15 novembre 2018 09:27

          @Jacques-Robert SIMON

          Votre réponse est un faux fuyant !

          D’une part, je n’ai pas dit que les relations cause-effet n’étaient pas complexes, mais qu’elles partent toujours d’un principe élémentaire, évoluant en complexité dans sa forme et uniquement dans sa forme par interaction avec d’autres principes et ce, en suivant un ordre strict.

          D’autre part, votre réponse ne contredit pas et n’invalide pas ce que j’écris dans mon précédent commentaire. Le cas que vous donnez correspond a une intelligence collective entre des chercheurs communiquant leurs recherches où donc, chacun se nourrit des travaux des autres dans le but de formuler une réponse commune qu’est votre bible.

          Il y a bien intelligence collective pour formuler cette bible où les chercheurs peuvent êtres vu comme une forme de neurones (différent en ce sens qu’ils sont eux même un complexe neuronal et qui implique un seuil différent), où le seuil est atteint par le simple fait que tous les chercheurs travaillent sur le même sujet d’étude et transmettent l’état de leur recherche aux autres et d’où il ressortira un résultat final collectif qu’est votre bible.

          Sans intelligence collective, impossible de définir une telle bible, parce qu’il y aurait alors autant de bible que de chercheur, avec plus ou moins de concordances entre elles. Mais si vous voulez obtenir un seul résultat, alors, vous devez OBLIGATOIREMENT en passer par l’intelligence collective, indépendamment du fait que le travail préparatoire soit fait de manière individuelle, mais avec la connaissance de l’état des recherches des autres où à la fin, il faudra bel et bien réunir tout le monde pour pouvoir faire émerger cette bible unique, collective.

          Enfin, la notion de seuil est évidemment un critère fondamental, c’est le principe de division fractale, mais est différent selon le cas considéré. Si le principe ou condition d’existence de l’intelligence collective reste immuable quel que soit le cas, son application au niveau des relations entre humains, n’est pas la même au niveau de la forme que celle observable dans le cerveau humain entre les neurones. 

          Autrement dit, le fond est identique, la forme est différente, essentiellement en raison du principe de division fractale.

          Par contre, je note que vous fuyez comme la peste ce que j’écris sur le principe de responsabilité alors même que votre article le sous entend ! Demandez vous donc pourquoi ?


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 15 novembre 2018 09:56

          @Hervé Hum
          Par système complexe, on entend un système où cause et effet s’enchevêtrent. Les expériences sont connues et documentées, les théories établies.
          Par seuil, il faut entendre que au-dessous d’une certaine valeur il n’y aura pas transmission de l’information du tout.
          Une démocratie implique qu’il y ait autant d’interprétations de la bible que de citoyens. Par contre, l’écriture de l’évangile nécessite des gens éclairés. Je n’ai trouvé que les scientifiques pour ce faire.
          Je connais (un peu) la théorie des fractales mais le lien avec le sujet est ténu.


        • Hervé Hum Hervé Hum 15 novembre 2018 11:01

          @Gollum

          je vous l’ai dis, nous ne sommes pas d’accord sur la définition des mots morale et éthique. Quoiqu’il en soit, ce que vous écrivez pour l’éthique est aussi valable pour la morale. Dire que la différence entre la morale et l’éthique serait le fait collectif de l’un et individuel de l’autre est absurde, parce que parlant de la vie en société, nous ne parlons que des valeurs communes, car si vous ne considérez que les valeurs individuelles, c’est le principe du chaos et aucune éthique collective ne peut émerger. La preuve repose sur le simple fait qu’il est impossible d’organiser la vie collective sans lois communes, où la morale ou l’éthique ne peuvent qu’être aussi collectives, puisque la loi se fonde sur les postulats moraux ou éthiques, sans cela, pas de vie commune possible.

          Autrement dit, ce que vous dites est une aporie du raisonnement.

          La science ne s’occupe pas de vérité, elle s’occupe de réalité physique, elle observe les lois physiques pour ensuite pouvoir les exploiter au profit de ses congénères, actuellement, pour ceux qui sont propriétaires de l’économie. Par contre, les scientifiques, individuellement mais dans un but collectif, s’interroge plus ou moins sur le sens de leur travaux et ils appellent cela « éthique ». Je ne fais donc que conserver le mot dans le sens qu’ils lui donne pour le distinguer du mot « morale », car sans cela, il est impossible de les distinguer de manière formelle, sans confusion.

          Quelle désastreuse dichotomie et clivage. Vous êtes bien un moderne à voir du négatif dans la passion et du positif dans la raison pure. C’est donc là votre morale.

          Non, vous interprétez mon propos à votre convenance. Surtout, mon commentaire n’est pas un jugement de valeur, moral ou éthique, mais le rapport du fait que la science est l’observation de la réalité d’où elle en tire des lois physique, la philosophie est la compréhension du monde par la réflexion humaine, alors que la religion est fondée sur la révélation. La philosophie est donc le pont jeté entre la science et la religion.

          Sinon, il y a du positif et négatif dans la passion, tout comme, du point de vue humain il y a du positif et négatif dans la raison pure. Et d’ailleurs, ce qui pour vous ou mois peut être négatif, sera positif pour un autre. Mais fondamentalement et cela corrige une erreur de ma part dans mon précédent commentaire, la raison pure n’est ni morale, ni éthique, elle pose juste les conditions d’existence de la réalité physique. Y compris de la morale ou de l’éthique. Elle pose donc les relations de causalités, les conditions de cohérences, mais ne décide pas de la valeur du contenu, cette dernière étant lié à l ’être. Ceci, parce qu’en tant qu’être, on ne décide que du but, de la finalité, mais pas des moyens, ceux ci sont le domaine exclusif de la raison pure ou logique causale si vous préférez. Qui veut que, si les moyens ne sont pas disponibles dans la réalité, on est dans l’utopie et devront alors faire l’objet de recherche pour devenir réels, sous conditions de respect des lois physiques.

          Vous faites donc avec Jung un mauvais procès à la raison pure, celle ci ne posant que les conditions d’existence de ce que vous appelez l’esthétique, mais ne décide pas du contenu de cette dernière. La raison pure est donc un outil entre les mains de l’être, mais sans lequel ce dernier ne peut rien faire du tout. La raison porte sur tous les champs de la réalité physique, seul l’imaginaire échappe à son domaine, sauf si ce dernier est pris dans la réalité, dans ce cas là, la raison à toujours le dernier mot. La preuve en est que, quel que soit vos sentiments, votre esthétique, ces dernières seront toujours soumises aux conditions imposés par la réalité physique, donc, soumis à la raison pure. Vous pouvez faire comme Jung ou Nietzsche, nier, refuser, « l’assassiner », en avoir « soupé », vous y serez toujours soumis et plus vous vous y opposerez, plus vous vous sentirez contraint.


          Pour ce qui est de l ’esthétique, encore et toujours, il faut avoir la même définition. Je prend acte de la définition que vous reprenez de Jung. Ne connaissant pas ce que dit Jung, je ne commenterai pas plus et je n’en ai surtout pas envie ici.

          Non. La vie suit une logique quadripolaire. Voir l’ADN précisément structuré sur 4 pôles distincts, complémentaires deux à deux, exactement comme le veut la dialectique chinoise. La raison elle, est dualiste. Stricto sensu. Capice ?

          Absurde ! Parce que votre logique quadripolaire, qu’il me reste à regarder de plus près, ayant logiquement pour base la logique bipolaire ou duale, car 4 est le premier multiple de 2, l’inverse n’étant pas vrai ! Ce que vous confirmez en écrivant « complémentaires deux à deux ». Surtout, vous avez une connaissance biaisée de la dualité.


        • Hervé Hum Hervé Hum 15 novembre 2018 11:12

          @Jacques-Robert SIMON

          La division fractale est un principe fondamental et sa faible compréhension explique bien des choses.

          Encore une fois, ce que vous écrivez sur les systèmes complexes n’invalide pas ce que j’écris et je partage d’ailleurs ce que vous écrivez ici.

          Ensuite, vous persistez à éluder et fuir ce que j’écris, car votre commentaire n’apporte pas de réfutation, bien au contraire !

          Convenez enfin que mon commentaire porte sur l’écriture de l’évangile et qu’il s’agit bel et bien d’une intelligence collective. Que je ne parle pas de l’interprétation individuelle qu’en fait chacun ou la raison est de votre coté, mais que je ne conteste pas du tout !

          Mais je note que vous continuez à ignorer superbement ce que j’écris sur la responsabilité ! Certes, je ne suis pas scientifique, mais est ce une preuve que ce que j’écris soit d’un esprit non éclairé ?

          Seul le contenu décide de la valeur et non le statut de celui qui l’énonce.

          Lisez cet article par exemple et apportez donc votre réfutation pour montrer que je ne suis pas une personne« éclairée »


        • kalachnikov kalachnikov 15 novembre 2018 11:27

          @ Hervé Hum

          P***, Hum ! Est-ce que la laisse, la niche, le collier et l’écuelle ont existé en tous temps et en tous lieux d’un point à l’autre de l’Histoire ? Intrinsèques à la Vie-même ces machins ?

          Donc, mille fois non, tes menaces culpabilisantes de ’pas de vie commune hors du papankukul’.
          Tu ne peux voir au-delà, tu ne veux pas voir au-delà.

          A aucun endroit, on a pu essayer de vivre sur un mode spontané parce qu’à chaque fois il y a des curetons dans ton genre qui jouent le même sketch, la fable sempiternelle. Parce que leur postulat de base c’est que l’Homme est méchant, faut donc le redresser. Et leur postulat de base c’est aussi la propre opinion qu’ils ont d’eux-mêmes. Le dégoût de soi-même, la défiance envers soi-même, c’est naturel, ça ? C’est beau, ça ? C’est souhaitable, ça, môssieu Hum ?

          Etonnez-vous après ça qu’on coule en pleine civilisation du désastre, pensez donc, sur des bases aussi saines, ô la belle humanité radieuse crevant sous le ciel mort.

          C’est pour ça que je dis aux zélotes du dieu Papankukul ’bas les pattes’, pour une fois ’bas les pattes’. L’expression de votre génie servile, on l’a assez expérimenté comme ça, les fruits éclatent de partout à cette heure.

          Ah mais non, ’le suicide collectif, t’en veux pas, tu vas le manger quand même. On a le bon sens avec nous. Et on est nombreux, et on a les commandes.’


        • Hervé Hum Hervé Hum 15 novembre 2018 14:39

          @kalachnikov

          Ne me fais pas dire ce que je n’écris pas.

          Je ne parle pas de savoir si l’homme est méchant, s’il faut un dieu ou pas, là n’est pas la question. La seule chose que je dis, c’est que sans loi commune, pas de vie collective possible. Donc, la nécessité de lois commune est intrinsèque à la vie collective et observable « en tous temps et en tous lieux d’un point à l’autre de l’Histoire ». Même en allant dans l’observation de la vie animale et même dans la constitution de l’Univers physique, ce principe est immuable et s’applique partout. Seule sa forme évolue.

          Or, une loi implique la punition en cas d’infraction, sans cela, la loi n’a pas de valeur, n’existe que de manière virtuelle, mais pas réellement.

          ce n’est pas moi ou toi qui décide, mais la condition d’existence pour la vie collective. Sauf si tu vie en ermite, tu peux en faire l’expérience quotidienne dans ta vie familiale.

          Maintenant, si tu connais une solution où la vie collective ne nécessite pas de lois commune, explique donc moi comment tu fais et alors, je pourrai éventuellement remettre en cause le principe. Mais tu aura des difficultés à me faire prendre des vessies pour des lanternes.

          La différence n’est pas sur le fait de la nécessité de lois communes, mais porte sur le contenu des lois. Selon qu’elles sont inique ou équitable. Aujourd’hui et depuis quelques milliers d’années, les lois sont iniques pour permettre à une minorité d’exploiter la vie d’autrui à leur profit, c’est le principe capitaliste, actif depuis ce moment là et qui LUI, nécessite la technique de la confusion pour faire prendre des vessies pour des lanternes et qui te conditionne malgré toi.

          L’astuce repose ’entre autres) sur la division, séparation des droits et devoirs, qui ne sont plus attachés à l’individu comme dans les époques pré-capitalistes, donc, remontant au néolithique, ou dans les sociétés amérindiennes plus récentes et encore dans certaines parties du globe. Sans cette division, impossible à un individu d’exploiter et de mettre en esclavage ses congénères vivant dans la même collectivité.


        • Gollum Gollum 15 novembre 2018 14:47

          @Hervé Hum


          Dire que la différence entre la morale et l’éthique serait le fait collectif de l’un et individuel de l’autre est absurde

          Ben non.

          car si vous ne considérez que les valeurs individuelles, c’est le principe du chaos

          Non. La nature est souvent dans l’individuel et ce n’est pas le chaos. C’est même moins le chaos que le monde humain qui est plus collectif..

          Vous faites donc avec Jung un mauvais procès à la raison pure,

          Désolé d’être en accord avec un des plus grands génies de l’humanité.. smiley

          La raison porte sur tous les champs de la réalité physique,

          Ben non. Elle porte sur des champs très réduits. C’est la raison pour laquelle les religions ont eu tant de succès..

          Vous pouvez faire comme Jung ou Nietzsche, nier, refuser, « l’assassiner », en avoir « soupé », vous y serez toujours soumis et plus vous vous y opposerez, plus vous vous sentirez contraint.

          Désolé d’être en accord avec deux génies et pas avec vous.. Sinon je ne m’oppose à rien. Au contraire je cherche à intégrer les divers aspects du réel. C’est vous qui êtes obsédé par la raison pure, soit disant la panacée à tous les problèmes.. Grand bien vous fasse.. Et celui qui me semble le plus contraint c’est vous il suffit de voir vos posts à rallonge qui cherchent à convaincre, sans y parvenir, tellement vous êtes persuadé d’avoir trouvé la clé. Bref, vous ne me semblez pas zen pour trois sous alors que moi je suis zen.

          Parce que votre logique quadripolaire, qu’il me reste à regarder de plus près,

          Ah ben vous aurez peut-être appris quelque chose..

          car 4 est le premier multiple de 2, l’inverse n’étant pas vrai ! Ce que vous confirmez en écrivant « complémentaires deux à deux ». Surtout, vous avez une connaissance biaisée de la dualité.

          Waouh l’argument qui tue. 4 = 2 x 2 donc le 2 est supérieur au 4, en gros c’est ce que vous dites.. Sauf que le 4 n’est pas le 2 mais un produit nouveau, qui certes, procède du 2 mais ça s’arrête là !
          Ce que je dis de la dualité a été dit bien avant moi par les plus grands génies de l’humanité entre autres Lao Zi ou Shankara en Inde.. Il en est de même de la raison identifiée comme un leurre depuis l’aube des temps..

          Mais c’est vrai qu’il n’y a qu’un génie : Hervé Hum.


        • kalachnikov kalachnikov 15 novembre 2018 14:57

          @ Hervé Hum

          La réalité physique, historique, généalogique, c’est que sans le contexte moral existant prétendûment au néolithique il n’y a pas d’iniquité possible et que ce n’est pas une erreur que celle-ci existe. Le ver était dans le fruit. Ce qu’on appelle une relation de cause à effet.

          Ta comparaison entre l’homme et l’animal pour te justifier est une esbrouffe totale. Chez l’animal, il n’est pas criminel d’être, par exemple, homosexuel le mardi pour que cela soit norme légale le mercredi. La loi n’est pas un instinct., la loi n’a aucun fondement naturel, etc. L’instinct ne se décrète pas, il ne discute pas, il est imposé à l’inividu qui n’a pas son mot à dire, qui ne peut le changer, etc.

          La vie collective est possible et sans loi commune. L’homme ne se reproduit pas tout seul, sa progéniture ne parvient pas à l’autonomie seule. En revanche, il n’y a pas de troupeau sans loi commune. Mais le troupeau n’est pas l’homme, c’est un mode d’existence adopté depuis un temps par les hommes et que, j’entends bien, il ne faut surtout pas mettre en question sous peine... Sus peine de quoi, d’ailleurs ?

          Et la base, c’est effectivement que l’homme serait mauvais par essence, jugé comme tel. Sinon qu’aurait-on besoin de lois ? Elles seraient non seulement superflues mais pas même concevables car comment pourrait-on inventer quelque chose sur une réalité, exacte ou tenue comme vraie, qui n’existe pas ?


        • Hervé Hum Hervé Hum 15 novembre 2018 23:40

          @Gollum

          Ah ben, quelle argumentation !


        • Shaw-Shaw #Shawford 15 novembre 2018 23:41

          @Hervé Hum

          Tu t’intéresses à la raison dure, caballero ? ^^


        • Hervé Hum Hervé Hum 16 novembre 2018 00:03

          @kalachnikov

          Bon, je ne vois pas où tu m’explique comment tu fais pour avoir une communauté quelconque sans loi commune.

          Ma comparaison entre l’animal et l’homme ne porte pas sur un critère particulier comme l’homosexualité, c’est toi qui la fait pour invalider un principe général sur le fait qu’il ne porterait pas sur un critère particulier. C’est du sophisme !

          Le principe qu’il existe des lois communes, peu importe comment elles émergent et son contenu, existe dans toutes structure collective, animale ou humaine. Même dans les communauté reculé d’Amazonie, la loi commune existe. Même au sein d’une cellule familiale, il y a une loi interne, non écrite, mais orale. Chez les singes vivant en communauté il y a une loi commune pour régler les différends. Renseigne toi !

          donc, je répète ma question, comment organise tu la vie collective sans loi commune ? Sans que cela soit le chaos ?

          Chacun, pourvu de sa propre éthique vit en rapport à elle, mais comment fais tu pour régler les conflits entre éthiques différentes et opposées ? Par la bienveillance de chacun ? Il faut donc comme tu le fais, croire que l’homme est sans malveillance... Mais alors, comment se fait t-il que la loi soit apparut ? Tu l’écris toi même, à cause de la malveillance de certains. Mais sur quels critères juge tu la différence entre bienveillance et malveillance si chacun est pourvu de sa propre éthique indépendamment des autres, donc, si personne ne se met en harmonie et donc, en découlent une loi commune lié à cette convergence d’éthique pour contrer la malveillance ?

          Etc,

          le chien se mord la queue !


        • Shaw-Shaw #Shawford 16 novembre 2018 00:06

          @Hervé Hum

          Trouve toi une chienne, mon binôme du miroir !

          Je suis chat et je t’emmerde, dégage tu pues, t’as trop flétri de lampadaires.

          Zou !


        • kalachnikov kalachnikov 16 novembre 2018 09:44

          @ Hervé Hum

          Quel truqueur, quand même ! J’ai évoqué l’homosexualité en précisant ’par exemple’ et ça peut être n’importe quoi. Dans le monde humain, c’est-à-dire la culture, les lois ne sont pas fixes ; dans le règne animal, elles le sont (c’est ce qu’on appelle les lois naturelles). La culture est par essence une anti nature, c’est-à-dire la négation des lois naturelles ; c’est en raison de cette anomalie que Darwin n’a pas inclus la trajectoire de l’Homme dans l’Origine des espèces mais s’est fendu d’un livre à part, pour justifier les élans sociaux de l’Homme.

          Ta phrase : ’Le principe qu’il existe des lois communes, peu importent comment elles émergent, etc’, c’est de la lâcheté intellectuelle.
          Il n’y a pas d’action sans motif. On est dans une relation de cause à effet et quand on ne remonte pas à la cause, on reste dans le domaine des conséquences. On a beau jeu ensuite d’ériger en gimmick le bon mot de Bossuet quand on ne cesse de faire le mariole de l’esprit.
          Et concrètement, l’invention de la loi n’a pu qu’être le fait de celui qui a introduit la domination car comment aurait-il pu imposer ce qui va à contre-courant et à contre courant de ce qui est le puissant, à savoir la satisfaction immédiate des pulsions, sinon par la violence, la force, la duplicité ?

          Pour le reste, ce n’est que dans la mesure où on aura compris toute cette histoire que l’on pourra entreprendre quelque chose en faisant tabula rasa (c’est-à-dire revenir sur le premier jugement, catastrophique, et procéder à un nouveau jugement) et en prenant en compte l’expérience passée qui a et des aspects positifs et des aspects négatifs.

          Hors cela, les lois humaines sont réductibles à un socle universel : le fait qu’en aucune façon la sexualité doit être libre et naturelle, le fait que le meurtre doit être proscrit (à l’intérieur de la communauté ; c’est-à-dire que la clef de compréhension, ce n’est pas que le meurtre est méchant, la clef c’est identité), etc.


        • Hervé Hum Hervé Hum 18 novembre 2018 11:14

          @kalachnikov

          quelle est la cause de la loi commune ? Le vie en collectivité ! Si tu ne veux pas de loi commune, ne vit pas en société, mais sans loi commune, pas de vie en société possible.

          Pourquoi vivre en communauté ? Pour optimiser ses chances de survie et ensuite, de développement.

          Maintenant, le fait qu’il faille une loi, ne dit pas son contenu. La loi peut défendre la domination et le pouvoir discrétionnaire de ceux qui ont le pouvoir, ou l’inverse, interdire les rapports de domination et la prise de pouvoir.

          Sinon, d’accord avec ton dernier paragraphe !


        • kalachnikov kalachnikov 18 novembre 2018 19:11

          @ Hervé Hum

          T’as la cervelle à l’envers, Hum. La vie en collectivité est la conséquence de la loi commune. La première fois, ensuite ce n’est qu’une reproduction mécanique et crétine. Ou bien tu vas m’expliquer pourquoi l’on délaisse d’un coup les instincts pour la collectivité ex nihilo ?

          Il n’y aucune mise en péril à ce moment et l’Homme vit dans le quasi immédiat, au jour le jour.

          Tout ce que tu tiens pour cause relève et de la fantasmagorie et de la conséquence.


        • Hervé Hum Hervé Hum 19 novembre 2018 09:21

          @kalachnikov

          la vie collective est la conséquence de la loi commune !?

          ALors, explique moi comment tu fais pour faire une loi avant d’avoir des êtres qui se réunissent et décident de vivre ensemble ? Certes, la loi peut se faire de manière naturelle, mais comment avoir une loi avant d’avoir des êtres pour lui donner sens ?

          Ce que tu écris, revient à dire que la loi est écrite avant que les gens vivent en communauté.

          Les êtres décident de s’unir pour une question d’efficacité, cela s’appelle la coopération et c’est à partir de là, que chacun accepte de perdre de sa totale liberté, parce que cette perte est compensée par la sécurité qu’offre la communauté.

          Sur ce point, tu es, sinon le seul, un des rares à soutenir la théorie inverse, mais tu peux y croire si c’est la condition pour que ton raisonnement se tienne.

          L’inversion de la cause et de l’effet sont une manière de manipuler les cogito, mais ici ce n’est pas le cas, la loi étant le fait de la rencontre et volonté de vivre en communauté, elle ne peut pas précéder la communauté, elle naît de cette volonté et se meurt lorsque la volonté de vivre en communauté se perd.


        • kalachnikov kalachnikov 19 novembre 2018 09:56

          @ Hervé Hum

          Il y a deux plans : celui de la loi, les petites lois, la politique, c’est-à-dire le fonctionnement de la Cité, son organisation pratique. Et il y a la métapolitique, la Loi, ce qui fonde la Cité. La métapolitique a trait à tout ce qui concerne des choses comme la vie & la mort, la sexualité, etc.

          Les (petites) lois sont diverses selon les contrées, elles relèvent du folklore local. La Loi est universelle.

          Les lois sont explicites, elles peuvent être débattues, pensées (réflexion, on peut être d’accord ou pas).
          La Loi est implicite. La plupart des individus ne la connaissent pas. Elle est imposée de façon inconsciente, en particulier via la structure sociale elle-même (l’architecture). Par exemple à travers la problématique des incestes (quels qu’ils soient, pas seulement ceux auxquels tu es toi, occidental, soumis, comme moi) qui visent à canaliser et orienter la pulsion sexuelle individuelel et aboutissent à des modifications psychiques, etc.

          La Loi, c’est en fait ce qu’on peut appeler la Matrice.

          Ta vision rousseauiste relève de la fable. Tu fais de l’Homme qui inaugure un philosophe accompli, un pur matérialiste dégoulinant de libre arbitre (coopérer de façon volontaire) et démocrate ! La croyance en un sens métaphysique à la vie (les esprits, les dieux, dieu, etc) précède ce delirium tremens à allure raisonnable et est présent quasi dès que l’Homme laisse des traces certaines de culture ; ce delirium idolâtrie de la Raison raisonnante, de la Chose et de la Populace - est récent à l’échelle humaine, 300 ans.

          Et déjà au bout du rouleau, ma foi.

          .


        • Hervé Hum Hervé Hum 19 novembre 2018 14:10

          @kalachnikov

          cette distinction, à laquelle je pourrai adhérer, ne change rien de ce que j’écris.

          Encore une fois,je ne parle pas de l’évolution de la loi à travers l’histoire, mais du principe selon lequel toute communauté se dote mécaniquement de loi, qu’elle soit implicite, tacite,réfléchi, peu importe,.

          Ici, il ne s’agit pas d’être rousséiste, darwiniste ou n’importe quoi d’autre, simplement que la loi découle d’un impératif de la vie en communauté. Ensuite, son contenu évolue comme tu l’écris, soit dans le but de réduire une partie plus ou moins importante de la communauté en esclavage, soit d’interdire l’esclavage. Ainsi, les iroquois d’Amérique, qui comptaient quelques millions d’individus, avaient mis en place une constitution interdisant la prise de pouvoir et donc, l’aliénation. D’ailleurs, suite à des guerres interminables entres les différentes nations qui composaient les iroquois.


        • kalachnikov kalachnikov 19 novembre 2018 16:53

          @ Hervé Hum

          P***, mais t’es grave de grave, Hum ! ’A laquelle je pourrais adhérer’ : cela est ou cela n’est pas et voilà tout.

          Il n’y a pas d’impératif ; il s’agit en fait d’un conditionnement. On se retrouve enfermé dans un cercle mental, une prison, et voilà on n’en sort pas. On fait des gribouillis sur les murs. Je vois que tu es plein de ressentiment, t’as envie d’en découdre, mais la réalité, c’est que l’individu qui nous a enfermé dans cette prison n’était pas du tout en mesure d’imaginer les conséquences. Bref, il n’y a de malice nulle part, il n’y a pas de coupable, de responsable, c’est de l’absurdité d’un bout à l’autre.

          Musique pour toi, Hum, et les lyrics ici.


        • Hervé Hum Hervé Hum 20 novembre 2018 09:46

          @kalachnikov

          tu es bien sûr que ce n’est pas toi qui a un gros problème ?

          M’enfin, je note que ton dernier commentaire joue surtout dans la diversion, pour ne pas avoir à reconnaître ta grosse connerie en disant que la loi naît avant la communauté.

          Parce que c’est le coeur de notre controverse et non pas ce que tu écris ici.

          Mais pour te répondre, sans ressentiments (c’est toi seul qu l’affirme pour te donner un air supérieur) si au début une loi, un système de régulation peut effectivement être conçu avec de bonnes intentions « sans imaginer les conséquences », ce n’est jamais vrai par la suite ! S’il te faut une explication, alors t’as vraiment un gros problème.

          Comme le dit un proverbe, on attire pas les mouches avec du vinaigre ou l’enfer est pavé de bonnes intentions et c’est d’ailleurs souvent l’enfer qui s’en charge lui même.


        • kalachnikov kalachnikov 20 novembre 2018 09:52

          @ Hervé Hum

          La Loi définit la structure de la société, comment celle-ci est organisée. Les lois se déroulent gentiment dans ce cadre.

          Par exemple, sous nos latitudes, la Loi, c’est la filiation. On fait mumuse gentiment à la marge.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 11:03

          En changeant totalement notre mentalité (180 degrés). En passant du « je » au « nous ». En nous percevant comme une maille dans la grande toile du cosmos. Acceptant ses imperfections, car elles seules nous permettent d’évoluer. La politique semble incapable d’apporter une solution toute faite. HEUREUSEMENT. Fini le temps des idéologies : de droite de gauche qui débouchent toutes vers un totalitarisme : dictature du prolétariat ou consumériste. C’est à l’humain de se prendre en charge et de diffuser ses idées. Elles finiront bien par dominer. 


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 11:07

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Certes, « c’est à l’humain de se prendre en charge » mais pas de dominer.


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 11:14

            @Jacques-Robert SIMON

            C’est toute la différence entre diffuser et imposer. Si vous gagnez par la force, en réalité vous avez perdu. L’autre étant inévitablement rabaissé. La publicité gagne en « rabaissant » l’individu et le tenant par ses instinct les plus bas. C’est la domination (plus insidieuse) capitaliste.


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 13:15

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            C’est exact la publicité rabaisse l’Homme.


          • Shaw-Shaw #Shawford 14 novembre 2018 11:06

            Bah, vous l’écrivez remarquablement.

            Nous aurons :

            - quelques démiurges (classe 1) qui gambaderont dans de vertes prairies, avec toutes les forces coercitives nessessaires à l’appui (drones tueurs tous azimuts) et régenteront le tout en liaison avec des bunkers sécurisés où leurs ingénieurs affidés gèreront les affaires du monde par l’intermédiaire de l’IA (même pas besoin qu’elle soit très forte) d’un côté.

            - Des ghettos urbains où la seule source d’énergie garantie sera celle pour alimenter les PC et la réalité « augmentée », où la plupart des zombis trouveront leur exutoire virtuel (faute de grive, est-ce le pire) [Ready Player One]

            - des réserves d’indiens avec surveillance automatisée des frontières.

            C’est le Meilleur des Mondes ? smiley Bah ouais y’a rien de dystopique là dedans.

            Guerre atomique dans l’intervalle ? En dernier recours pour la classe 1


            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 11:09

              @#Shawford
              C’est exact, on pourrait s’orienter vers des réserves d’indiens, je pense même que nous y sommes déjà.


            • Shaw-Shaw #Shawford 14 novembre 2018 11:11

              @Jacques-Robert SIMON

              Le curseur va juste s’accélérer à mesure des progrès de l’IA.


            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 13:16

              @#Shawford
              Bien utilisé, l’IA peut être très utile.


            • Shaw-Shaw #Shawford 14 novembre 2018 13:40

              @Jacques-Robert SIMON

              Mais je suis parfaitement d’accord. C’est même une question de survie selon moi à l’echelle de l’humanité. Mais à quel prix en terme d’ « humanisme ». À l’echelle de l’Univers, si tant est qu’on soit in fine les seuls -malgré toutes nos vicissitudes- à avoir acquis une conscience qui peut donner sens à celui-ci, ce serait cependant con-con... ou pas que l’on disparaisse.

              Je préfèrerais bien sûr l’option consistant à ce que l’on parvienne à vivre en harmonie avec nous même et avec l’envirronement, mais le scénario le plus plausible voir certain est notre incapacité totale dans le paradigme actuel à y parvenir.

              Ou alors dans un lointain futur, auprès sans doute un ou plusieurs « humanicides »

              On peut tout aussi en vivre et sans aucune référence nécessaire à l’incréé en se disant qu’on est dans un éternel présent où comme l’eut dit si bien Bergson : le temps est ce qui empêche que tout soit donné d’un seul coup.

              Je vous parle donc de la fin des temps, ou plutôt de son juste milieu, poussière chaotique et entropique ou Dieu plénipotentiaire de son propre Univers. Qu’importe, on mourra tous ou pas, ce n’est finalement qu’un exercice de pensée en pleine conscience. smiley

              Au plaisir.


            • Shaw-Shaw #Shawford 14 novembre 2018 13:59

              @Jacques-Robert SIMON

              Ah oui avant de sortir, si vous le voulez bien, et pour ne pas manquer à mes devoirs de troll, j’ai un mot à laisser à Carlo Revelli sans qui aucun d’entre nous n’existerait ici :

              - spice de sale rital rival voleur de raviolis Class 2 smiley ^^ , tu t’es encore permis de faire disparaître cette nuit ma conscience matérialisée en Class 4 -et même si ça a encore libéré la conscience de tous les survivants complices de mon exercice de pensée- tu perds plus que jamais rien pour attendre pour payer la tournée ! smiley smiley smiley


            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 17:20

              @#Shawford
              Il n’y aura pas de fin des temps à l’échelle de temps humaine mais une poignée d’individus peut domestiquer tous les autres.


            • Shaw-Shaw #Shawford 14 novembre 2018 17:26

              @Jacques-Robert SIMON

              Hic & hunc ! Au milieu des temps il faut pour ça des gens si moyens ! smiley smiley


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 11:08

              Si vous n’êtes pas capable de changer vous-même, alors, il n’y a aucune raison que le monde évolue...


              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 11:11

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                La « physique » de l’unité ne ressemble pas à celle des multitudes.


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 11:18

                @Jacques-Robert SIMON

                le « plus petit dénominateur commun » c’est le poison toxique qui a le plus de chance de relier les humain : L’égo....pour fabriquer : une bombe atomique. Parce q’un égo a ceci de commun à un autre égo, il veut être le seul.


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 11:36

                @Jacques-Robert SIMON

                Excepté l’éther. 


              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 13:17

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                C’est vrai chacun (ou presque) veut être le seul alors qu’il est déjà unique.


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 11:20

                La bombe atomique n’est qu’une concentration d’EGOS qui explosent parce qu’ils ne se supportent plus. 


                • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 11:30

                  c’est l’alchimie du coeur. Tant que le mental dominera, l’humain sera condamné à la guerre. Avec cette consolation comme le disait Freud « réaliste » concernant l’humain : une guerre dans une région pacifie une autre. VASES COMMUNICANTS. 


                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 13:19

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                    Les guerres sont liées à l’instinct de domination. Si on abaisse le taux de testostérone des dirigeants, il peut y avoir une amélioration.


                  • Cadoudal Cadoudal 14 novembre 2018 13:37

                    @Jacques-Robert SIMON
                    Moi je passe mon tour, mais je vous en prie, passez devant, un tel acte de soumission vous vaudra la reconnaissance des colons que vous semblez avidement rechercher :

                    La castration “était une pratique commune dans la totalité du monde musulman, contribuant au déclin de la population Indienne de 200 millions en 1000 Apr. JC. À 170 millions en 1500

                    En 1659 à Golkunda (Hyderabad), 22,000 garçons furent émasculés et offerts au commandeur musulman ou vendus

                    Khan, M. A. ‘Islamic Jihad : A legacy of forced conversion, imperialism and slavery.’ Universe, Bloomington, IN. 2009.


                  • Claude Simon Claude Simon 14 novembre 2018 15:12

                    @Jacques-Robert SIMON

                    C’est qu’il faut quelques femmes au pouvoir, les hommes font plus d’ocytocine.


                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 17:22

                    @Cadoudal
                    Une émasculation peut être seulement médiatique.


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 11:43

                    Différence entre Ego et Unité. Le premier se replie (je, jeu, onanisme) et l’autre s’unit. 


                    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 13:21

                      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                      C’est vrai que égo + égo ne donne pas 2.


                    • zygzornifle zygzornifle 14 novembre 2018 12:37

                      en supprimant la moitié de l’humanité , on est trop ....


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 12:46

                        @zygzornifle

                        sans le vouloir, vous avez suggéré de bien relire laBbible. Il y est des que seuls : 144 000 survivront. Essayons au moins d’imaginer ce que seront ces 144 OOO. 144 chiffre DIVIN. C’est un bon départ. 144 correspond au THORIUM. 


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 14:48

                        A deux chiffres près. Heureusement parce que c’est la composition de la bombe atomique. Nous sommes descendus trop bas pour sauver quoi que ce soit. Alors, inversons la proposition. Plutôt que de vouloir changer le monde, changeons notre regard sur celui-ci....Certains me diront, c’est bien mais cela ne pousse pas vraiment à l’action,... Limitons-nous à faire ce que nous sentons. Parce que chaque mouvement de l’humain actuellement me semble au contraire accélérer sa fin,...Avoir, faire, être, je préfère : comprendre, accéder à la vérité, sentir la beauté et au moins être en accord avec moi-même et mon entourage....le reste, comme l’eau, nous verrons si elle retrouvera le bon chemin. 


                      • zygzornifle zygzornifle 14 novembre 2018 14:49

                        @Severomorsk

                         Et ri et rond petit nucléon ....


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 17:23

                        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                        Je sais ce que c’est que la beauté sans pouvoir la définir.


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 13:41

                        Questions : qui en vaut la peine ?


                        • Sergio Sergio 14 novembre 2018 14:04

                          « Si tu veux sauver la forêt, tue les castors ... », si tu veux sauver le monde, tue toi !


                          • zygzornifle zygzornifle 14 novembre 2018 14:51

                            Pour changer le vieux monde dans lequel tu vis il faut changer le vieil homme qu’il y a en toi ....


                            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 20:12

                              @zygzornifle
                              Mais les enfants qui s’aiment
                              Ne sont là pour personne


                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 15:20

                              Tuer le vieil ADAM. J’aurais tendance à donner foi aux prédiction de malchie. En fonction de mon histoire, ayant rencontré mon compagnnon grâce aux cloches qui ont sonné trois-quart d’heure après le mort de Jean-Paul II. En plus, il ’s’appelle olivier, rencontré le 1er mai (pas n’importe quelle date,....RC). . 

                              Jean Paul II (1978-2005).
                              Il a été capable d’un travail extraordinaire et étendu, le soleil se lève à l’est (pays de l’est). Le jour de sa naissance et de sa mort, il y a eu une éclipse de soleil.

                              #111 : « Gloria Olivae” (La gloire de l’olivier). Benoît XVI (2005-2013).
                              Il prend son nom de Saint Benoit et Benoit XV. Les Bénédictins ont eu une branche appelée les « olivetans ». Benoit XV a été remarqué par ses efforts pour la paix pendant la Première Guerre Mondiale.

                              Il en reste un seul dans la liste :

                              #112 : « Petrus Romanus” (Pierre le Romain). (2013- )
                              Qui sera le dernier Pape puisque sous son règne se produira la fin :

                              « Dans la persécution finale de la Sainte Église romaine régnera Petrus Romanus (Pierre le Romain), celui qui nourrira sa congrégation au milieu de beaucoup de tribulations. Après ceci, la ville aux sept collines (Rome) sera détruite et le juge craint jugera son peuple. La Fin. »


                              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 20:10

                                @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                                Je ne critique ou loue jamais les personnes.


                              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 14 novembre 2018 15:22

                                Lire : MALACHIE. François 1er ou Pape NOIR. 

                                CAPUT NEGRUM la tête noire ( francois 1er ) actuel pape ( appelé le pape noir )
                                 
                                Suite à l’émission sur la prophetie des 111 papes sur canal 24 Rmc découverte...aujourd"hui
                                 il semblerait que francois 1er soit le pape de la fin des temps, c’est à dire, la fin de la papauté
                                 francois 1er serait Pierre le romain ....

                                • Claire Claire 14 novembre 2018 18:35

                                  Si toutes les civilisations avaient jusqu’ici été fondées sur des religions c’est parce que le fait religieux, étant par nature irrationnel, il est donc peu susceptible d’être remis en question par l’expérience et, les faits l’ont historiquement promu comme la base la plus stable et durable pour édifier une civilisation.

                                  Si la civilisation occidentale n’a plus la religion pour base, c’est parce qu’elle s’est trouvée une base encore plus stable dans le temps, mais sans le côté irrationnel : C’est la quête de l’intérêt individuel. Que ce soit par la démocratie ou l’économie de marché, tout concourt en Occident à l’amélioration continuelle de l’intérêt individuel.

                                  Mais voilà : Est-ce que cette quête incessante de l’intérêt individuel peut se faire en harmonie avec la nature ? Je suis convaincue que non. Les sociétés occidentales dans leur effort pour servir les intérêts individuels imposent au monde une cadence de changements trop rapide pour qu’aucune forme de vie ne puisse jamais avoir le temps de s’y adapter. Sept millions d’années, c’est le temps qu’il faudrait selon la dernière étude pour que la vie parvienne à s’adapter. C’est bien trop lent pour nous.

                                  Donc, je pense que nous ne sauverons rien du monde présent. Toutes les formes de vie actuelles (à par nous) sont vouées à disparaître. Celles qui prendront la place devront être issues du génie génétique et pouvoir s’adapter à notre rythme.

                                  Ce qui fait que le VRAI défi que nous pose cette sixième extinction de masse, n’est pas de réussir à sauver ce qui ne peut l’être, mais de réussir à prendre en main l’adaptation de l’ensemble du vivant aux changements que nous imposons et continuerons d’imposer nous-mêmes au monde. Ça n’est pas un maigre défi !

                                  La bonne nouvelle c’est que quand nous aurons réussi sur Terre, nous serons à même de faire pareil sur Mars.


                                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 14 novembre 2018 20:06

                                    @Claire
                                    Les religions proposent des mythes qui permettent la sauvegarde de l’espèce. La quête de l’intérêt personnel relève de la frénésie de jouissances, des plaisirs tristes inféconds, stériles.


                                  • kalachnikov kalachnikov 14 novembre 2018 22:42

                                    @ Claire

                                    Il apparait que votre idole, c’est l’Occident et ça n’a effectivement rien de rationnel.


                                  • Claire Claire 15 novembre 2018 01:15

                                    @kalachnikov

                                    Il apparait que votre idole, c’est l’Occident

                                    Ouais bien sûr, selon le bon gros stéréotype complètement naze auquel vous me réduisez, je suis censée cracher sur l’Occident, lui reprocher la colonisation, l’esclavage et tous mes petits bobos. 

                                    Allez... merci kalachnikov !  smiley


                                  • Gollum Gollum 15 novembre 2018 10:07

                                    @Claire

                                    Donc, je pense que nous ne sauverons rien du monde présent. Toutes les formes de vie actuelles (à par nous) sont vouées à disparaître. Celles qui prendront la place devront être issues du génie génétique et pouvoir s’adapter à notre rythme.

                                    Ce qui fait que le VRAI défi que nous pose cette sixième extinction de masse, n’est pas de réussir à sauver ce qui ne peut l’être, mais de réussir à prendre en main l’adaptation de l’ensemble du vivant aux changements que nous imposons et continuerons d’imposer nous-mêmes au monde. Ça n’est pas un maigre défi !

                                    La bonne nouvelle c’est que quand nous aurons réussi sur Terre, nous serons à même de faire pareil sur Mars.


                                    Waouh quel joli programme... Euh bon, sinon on sera tous morts avant hein... smiley


                                    Enfin, sauf fourmis et quelques autres..


                                  • kalachnikov kalachnikov 15 novembre 2018 10:29

                                    @ Claire

                                    Quoi ? Vous pariez pour le salut sur le principe-même qui a tout ravagé. Votre idolâtrie de l’intellect, laquelle au vu de l’évidence que je viens de rappeler et qui est perceptible par quiconque a des yeux ne peut qu’être irrationnelle sous sa feuile de vigne policée.

                                    Colonisation, esclavage = marchandisation = rationalisation = calcul = etc = en dernier ressort intellect, raison, le machin gluant et larvaire devant lequel à 9 miliards vous levez le cul en cadence en meuglant en bons bovins ’allah akbar, allah le nôtre à nous’.

                                    Musique.

                                    Et bref, il est temps de sortir de la cale, mademoiselle,
                                    sortir de la cale
                                    et s’émanciper de l’esclavage mental
                                    par soi-même.


                                  • kalachnikov kalachnikov 15 novembre 2018 11:02

                                    @ #Nénette LP/R

                                    Lol, j’ai pas fait gaffe.


                                  • Claire Claire 15 novembre 2018 11:45

                                    @Gollum

                                    Euh bon, sinon on sera tous morts avant hein... 


                                    Enfin, sauf fourmis et quelques autres


                                    Je ne vois pas pourquoi nous devrions mourir !

                                    Je vous explique que, selon moi, la clé de notre survie dépendra en réalité non pas de notre effort pour préserver ce qui ne peut l’être, mais de notre effort pour suppléer l’incapacité du vivant à s’adapter aux changements que nous imposons au monde.

                                    Si nous devions mourir, cela signifierait que nous nous sommes montrés définitivement impuissants à modifier le vivant, ce qui m’étonnerait quand même un peu.

                                    Quant aux insectes, à part ceux que nous aurons choisis pour entrer dans notre alimentation, j’ai bien peur qu’au fil du temps, ils soient tous condamnés, fourmis comprises...


                                  • Claire Claire 15 novembre 2018 12:34

                                    @kalachnikov

                                    il est temps de sortir de la cale, mademoiselle

                                    Sortir de la cale ?! Vous êtes tordant smiley

                                    Je ne peux pas parler pour vous, mais en ce qui me concerne, ce monde que vous honnissez et qui est depuis plusieurs siècles celui de mes ancêtres, m’a donné la possibilité de faire des études, de développer mon entreprise au-delà de mes espérances, de me marier avec un homme que j’ai choisi et que j’aime, puis de mener une vie très agréable et confortable. Quelle qu’ait pu être l’ampleur des drames de l’esclavage et de la colonisation, je n’ai nulle envie de cracher sur le passé qui m’a donné un présent aussi heureux.

                                    Le comprenez-vous ?

                                    Donc, si je n’attache plus d’attention au passé, pourquoi diable le faites-vous pour moi ? 


                                  • Shaw-Shaw #Shawford 15 novembre 2018 12:40

                                    @Claire

                                    Car il a faim !? ^^


                                  • Cadoudal Cadoudal 15 novembre 2018 12:58

                                    @Claire
                                    Sortez de la cale !

                                    C’est sans doute encore un petit Monsieur de la passerelle méprisant les bouchons gras...

                                    Si on sort de la cale, le bateau s’arrête.. lol

                                    Bien entendu, les « bouchons gras » rendent dédain pour dédain. Leur supériorité est d’ailleurs évidente, car il est plus difficile de conduire la machinerie effroyablement compliquée d’un navire de guerre que de trouver un caillou où s’échouer.

                                    http://www.languefrancaise.net/Bob/41548


                                  • kalachnikov kalachnikov 15 novembre 2018 13:32

                                    @ Claire

                                    Je comprends surtout que vous n’entendez point.

                                    la cale = les profondeurs de l’être, prétendûment inconscientes, quand c’est écrit en gras sur la tronche de quiconque.

                                    Mais bon, vu que dans la chanson, mr Bobby balance un truc comme ’have no fear for atomic energy / cos’ none of us can stop the time’, il apparait évident que sous le folklore Jah & ganja, les ratasfaris sont des commerciaux d’Edf en mission pour nous fourguer l’Epr.

                                    Ca ne parle pas de l’esclavage, sister, du moins pas au sens historique et circonscrit. Donc, le totem qu’il n’y a pas lieu de brandir mais que vous brandissez, votre totem, est sans objet ici.


                                  • kalachnikov kalachnikov 15 novembre 2018 13:34

                                    @ #Shawford

                                    ’Ce ’est pas parce que le peuple a faim qu’il fait les révolutions ; mais parce que l’appétit vient en mangeant.’


                                  • Claire Claire 15 novembre 2018 14:59

                                    @kalachnikov

                                    « sister »

                                    Pffff ! smiley


                                  • Gollum Gollum 15 novembre 2018 14:59

                                    @Claire

                                    Non c’est sûr on se le demande... Tout baigne... C’est pas l’avis de la majorité m’enfin bon..


                                    https://www.agoravox.tv/actualites/technologies/article/eviter-l-apocalypse-79261

                                    définitivement impuissants à modifier le vivant, ce qui m’étonnerait quand même un peu.

                                    Pétard l’optimisme... ou le déni plutôt. Cela m’amuse car quand le monde commencera à partir en couilles (sous peu à mon avis) je ne donne pas cher de votre état mental à ce moment là...


                                  • kalachnikov kalachnikov 15 novembre 2018 15:04

                                    @ Claire

                                    Et quand je dis ’bro’ à Shawford, c’est quoi ? Ou ’bébé’ à arthes ?


                                  • Cadoudal Cadoudal 15 novembre 2018 15:19

                                    @Claire

                                    @kalachnikov

                                    « sister »

                                    Pffff ! 

                                    Hè, Candace, fais gaffe aux droits d’auteur, le Pfff !, c’est Cabanel qui à déposé cet argumentaire le premier...
                                    Question droit d’auteur, il est très regardant notre hippie décapotable..lol...


                                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Candace_Owens


                                  • Claire Claire 15 novembre 2018 15:36

                                    @kalachnikov

                                    quand je dis ’bro’ à Shawford, c’est quoi ?

                                    Pas de l’intelligence !


                                  • Parpaillot Cyrus Cторожевой 15 novembre 2018 15:43

                                    @kalachnikov

                                    c’ est donc ça d’ être « a mis cale » 😱


                                  • Shaw-Shaw #Shawford 15 novembre 2018 15:47

                                    @Claire & ➰

                                    Ayé, ça recommence smiley smiley smiley smiley smiley

                                    Octobre rouge va pas pouvoir refaire surface ! smiley

                                    Je vous la refais, Fier Atome/Octobre Rouge/Pire Atome aka Kenny A. n’existe pas.

                                    Ou alors par l’intercession de ma connerie, c’est ici Pyrathome.

                                    A savoir un keum tout ce qu’il y a de plus lambda comme vous est moi... dont j’ai ni plus ni moins travesti la conscience pour en faire la vamp de la Rage du peuple à l’insu de son plein gré.

                                    Alors, si vos si petits énormes EGOS le veulent bien, coucouche panier !

                                    Pas de Pyra, pas de chocolat !


                                  • Parpaillot Cyrus 15 novembre 2018 15:52

                                    @#
                                    Mheu non


                                  • Shaw-Shaw #Shawford 15 novembre 2018 15:57

                                    @Six Russes

                                    Tu veux remplacer la Cendrillon en toute âme et conscience ?


                                  • kalachnikov kalachnikov 15 novembre 2018 15:58

                                    @ Claire

                                    La Fratenité, ce n’est pas intelligent ? La bienveillance ?


                                  • Shaw-Shaw #Shawford 15 novembre 2018 16:12

                                    @kalachnikov

                                    Sssshhh, fais comme si elle existe pas ! Pff !

                                    (va plutôt reprendre toute la correspondance de la semaine 42 de l’an de grâce 2018, en commençant par le commencement, ce que tu as dit ici ou pas au matin du dimanche ! smiley Là y’a de quoi réveiller ou enterrer définitivement les morts vivants smiley / smiley smiley / ➰ ).


                                  • Claire Claire 15 novembre 2018 16:30

                                    @Gollum

                                    car quand le monde commencera à partir en couilles

                                    Le discours eschatologique est aussi vieux que l’homme lui-même pourtant nous sommes toujours-là. 


                                  • Shaw-Shaw #Shawford 15 novembre 2018 16:32

                                    @AK42

                                    Rhôooo t’as loupé la semaine de la Grande Braderie ?

                                    Intuition, inspiration de ta part, ou qui demande plus ample investigation de ma part ?

                                    En attendant je vais voir du côté de chez Swan puis Sean puis ce-père-lit-poupette ( smiley / :-> ? )


                                  • Gollum Gollum 15 novembre 2018 16:34

                                    @Claire

                                    Profitez en bien. De votre confort, tout ça...

                                    car ça ne va pas durer.


                                  • Shaw-Shaw #Shawford 15 novembre 2018 16:36

                                    @

                                    #Shawford 21 octobre 21:18

                                    @Clouz0

                                    Ben t’imagine que je suis passé à la taverne des immondes pour voir ce que l’autre dégénéré en charentaises avait déposé comme immondices, et ce avant de venir ici. J’ai donc lu ta passation de pouvoir... qui inévitablement est allée droit dans la flèche de celui le plus désireux de pouvoir paraître avoir plus que ses deux neurones réglementaires, à savoir Ranta, œuf corse ! ^^ 

                                    Reste que hier, j’etais pas là et auparavant j’ai juste laissé deux/trois punchlines y’a une semaine environ au sortir de plusieurs mois d’abstinen ce.

                                    Va donc pas me voir partout comme la charentaise avariée !

                                    Ou alors tu parlais du post laissé chez Aïoli cet am, et si c’est le cas, j’y crois pas une seule seconde que ce fut footix... par contre il avait p’tre bien piqué la place de tall et là j’ai effectivement marqué le coup !!  

                                    Au plaisir ! 

                                    ^^ (cape-(ils)-y tiennent boulanger, ça va chier dans pas longtemps pour toi smiley smiley smiley smiley )


                                  • Claire Claire 15 novembre 2018 16:39

                                    @kalachnikov

                                    La Fratenité, ce n’est pas intelligent ? La bienveillance ?

                                    Je pense que l’on peut trouver des façons intelligentes, d’exprimer la fraternité.


                                  • Claire Claire 15 novembre 2018 16:41

                                    @Gollum

                                    Profitez en bien. De votre confort, tout ça...

                                    car ça ne va pas durer.

                                    Ouais, les Témoins de Jéhovah me l’ont dit également.  smiley


                                  • Shaw-Shaw #Shawford 15 novembre 2018 16:44

                                    @Claire

                                    Devinette, qui a écrit une certain jour :

                                    La politique sans aucun fond

                                    Je m’insurge avec véhémence contre cette insinuation, il y a pourtant bien du fondement et beaucoup de doigtés, on y met même les cinq doigts d’un coup......

                                    42 brouzoufs cash en jeu, après je passe la main à SELF ( ^^ ? )

                                    smiley / smiley (Yesss, je t’infuse à nouveau bébé smiley )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès