• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Corrida & victimisme

Corrida & victimisme

De l'hypocrisie des abolitionnistes...

La corrida est entrée dans l’arène politique et même si on a senti le vent du boulet, c’est heureusement l’abolition qui a mordu la poussière, étouffée par une nuée d’amendements.

Bien que sans illusion — cette bataille gagnée contre les victimistes n’est pas la guerre — je m’en réjouis car on peut au moins espérer débattre au fond plus sereinement. D’emblée je précise que je ne suis pas un aficionado [1], je ne ferai donc pas un plaidoyer « intéressé ». Je l’espère seulement intéressant. Si j’ai cru devoir prendre position c’est parce qu’il m'a semblé tellement évident qu’on avait encore affaire à une tentative des nouveaux « pères la morale » issus des loges — ceux qui, après avoir copieusement attaqué l'Eglise depuis presque trois siècles, prétendent dorénavant prendre sa place et nous enseigner ce qui est bien comme ce qui est mal.

Ainsi, par exemple, pour eux, le sexe ludique, ce n’est plus le mal, il faut l’enseigner à l’école afin d’aider chacun à épanouir son potentiel hédonique dès la maternelle, mais la tauromachie, ça, c’est mal, parce qu'… un animal souffre.

La bienpensance a établi une telle emprise sur les médias qu’il est devenu difficile d’avoir un débat rationnel à ce sujet. D’emblée on tombe sur l’argument massue et imparable, c'est-à-dire, encore une fois, cette idée que le petit de la vache est un être sensible, que ce n'est pas contestable parce que, je l’ai vu, d’ailleurs, à la fin, il a versé une larme nous dit en substance la vétérinaire invitée sur France Inter parlant d'une jeune taurillon. S’ensuit alors fatalement la question couperet : pourquoi chercher à perpétuer ce qui n’est qu’un spectacle dégradant destiné à se faire du pognon (de dingue) avec la souffrance animale ?

Celle-ci n’est pas niable et je ne cherche pas à la minimiser. Mes études de sciences naturelles m’ont donné assez de remords à ce sujet. Je pense, en particulier, à ce TP de physiologie animale où j’ai dû couper en série des têtes de grenouilles vivantes parce que je n'arrivais pas à récupérer l’hypophyse.

Oui, comme les humains, les animaux souffrent lorsqu’ils sont physiquement agressés. Il ne faut pas être très malin pour le comprendre et seulement honnête pour l’admettre. Le directeur des arènes de Nîmes, Béziers et Madrid a maladroitement tenté de le nier au cours de l’émission la Tête au Carré sur France Inter mercredi. Il s'y est mal pris. Même si son intention de communication était légitime sinon bonne, la voie dans laquelle il s’est engagé était sans issue car elle suppose une connaissance de la douleur peu commune de sorte qu'il pouvait difficilement être compris. Nous y reviendrons plus tard.

Oui, le taureau souffre et la véritable question c’est … écoutez bien… so what ? En bon français, on dit aussi « et alors ? ».

Si vous suivez l'actualité vous savez que les Français souffrent, je dis ça, je dis rien. Ça a été particulièrement vrai lorsqu’il y a peu, ils se sont piqués de revêtir un gilet jaune. Ils étaient où à ce moment-là les abolitionnistes de la souffrance animale ? Macache, nada, podzeb : circulez, ya rien à voir !

Plus éloquent car plus dramatique encore : en dix ans l’embargo occidental contre l’Irak a tué 500.000 enfants irakiens. L’ambassadrice de l’Empire anglo-sioniste Madeleine Albright a confirmé ces données en déclarant face caméra que « ça valait le coup ». Là encore, ils étaient où les abolitionnistes de la souffrance animale ? Comment se fait-il qu’ils ne soient pas d’abord des abolitionnistes de la souffrance humaine ? Comment se fait-il qu’ils aient, pour la plupart, panurgiquement pris parti pour l’Ukraine et n’aient pas moufté à l’envoi d’armes payées à la sueur du front des travailleurs français en souffrance alors que c’est de la co-belligérance et donc une participation active à un conflit guerrier qui engendra une incalculable somme de souffrances humaines ?

Bref, comment peut-on être hypocrite ou con au point de demander l’abolition de la corrida sans s’être préalablement engagé dans un combat pour l’abolition de la guerre ?

Tout porte à penser qu’on se trouve là face au processus de nivellement des valeurs qu’amène fatalement la posture victimaire et, par exemple, celle toute en trémolos, ressentiments et dramatisation pathétique que la marionnette Greta s’est permise d’adopter devant l’assemblée de l’ONU en accusant les dirigeants du monde entier de lui avoir volé ses rêves et sa jeunesse.

Les moutons hypnotisés et compassifs (sic) s’indignent avec elle mais ceux qui ont encore un brin de lucidité voient bien que les bornes sont passées et qu’il n’y a plus de limite à la plainte victimaire qu’on voit partout, sous mille formes, tenter de faire tourner le monde entier autour de SA préoccupation ou SA fixation comme si elle en était le véritable pivot.

Identifier cette posture est important car cela permet d’expliquer la perte de la dimension temporelle qui s’opère ici. C’est, en effet, face à l’immédiateté de la souffrance présente car exposée — parfois au risque du dolorisme tant certains en rajoutent — que chacun est invité, toutes affaires cessantes, à se focaliser sur le problème (quel qu’il soit) afin de contribuer à sa résolution.

Chercher à mettre cette souffrance en perspective afin d’en faire sens est d’emblée perçu comme une trahison insupportable et inhumaine car, évidemment, cela ne peut qu'amener à relativiser et, donc, à changer et le niveau d’engagement et la nature même des actes que l’on serait prêt à consentir si l’attention restait polarisée sur le tableau initial. Les victimes veulent tout notre « temps de cerveau disponible » ici et maintenant car nous sommes alors tellement manipulables. C'est vrai qu'hormis les psychopathes, personne n’est complètement insensible à la souffrance de l’autre, pour autant qu’il soit perçu comme son semblable, humain ou animal.

C’est exactement l’attitude opposée que les parents avisés adoptent avec leur marmaille en cris après s’être écorché les genoux en tombant : ils soufflent sur son bobo, lui disent que ça va passer et lui parle de toutes les bonnes choses qui l’attendent dès qu’il se sera relevé. En somme, ils changent sa focale, recadrent sa perspective et lui permettent ainsi de se désintéresser d'une douleur très réelle, la sienne. Ils savent qu'après avoir fait deux pas, l'esprit de l'enfant sera déjà projeté ailleurs et qu'il poursuivra son activité sans plus penser à sa détresse présente.

Le victimisme consiste à s’inscrire dans une plainte qui n’a pas de fin, ou disons plutôt, qui n’a d’autre fin que de tirer un maximum d’avantages de la situation… de victime prioritaire sur toutes les contingences et même les lois auxquelles on trouve alors motifs à exceptions. L’enfant est trop innocent et trop labile dans ses représentations pour être capable de ça. L’adulte manipulateur, lui, excelle dans ce registre d'une efficacité incomparable.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt, nos taureaux et replaçons cette pratique qu’est la tauromachie non dans le présent (la synchronie superficielle qu'amène un automatisme victimaire acéphale qui n’y voit qu’un spectacle affligeant et mercantile) mais dans sa profondeur historique, dans une diachronie qui se superpose parfaitement avec l’histoire humaine et donc, avec sa préhistoire.

Car c’est évidemment dans le cadre de l’anthropologie qu’il s’agit de penser la corrida et ce n’est rien de dire qu’on découvre alors du lourd et même du très lourd puisque, selon l’académicien René Girard, c’est aux origines de l’humain qu’on se trouve ramené dès lors qu’on s’intéresse aux pratiques sacrificielles. Il ne fait aucun doute que la tauromachie appartienne à ce registre dont, tout au long de son œuvre, Girard a exploré la nature intrinsèquement religieuse tout en pointant ses liens avec la chasse (Lascaux) comme la guerre.

Il s’agirait donc, vous l’aurez compris, de lutter contre l’amnésie athée des bienpensants scientistes qui œuvrent au fascisme rampant du victimisme mondialisé en réouvrant les archives de l’humain afin de comprendre comment les rituels qui se sont perpétués jusqu'à nos jours entretiennent l’idée d’une verticale sans laquelle il est absolument vain de croire que l’on va pouvoir vivre tous ensemble heureux dans l’horizontale. Loin de contribuer à l'apaisement du "parc humain", nos petites volontés victimistes et fondamentalement égocentriques même si d’apparence altruistes sont justement ce qui contribue à le rendre tellement inflammable.

Dans l’article à suivre, nous nous plongerons dans l’œuvre de René Girard afin de comprendre la véritable nature de la corrida et, surtout, la véritable nature de la victime au centre de l’arène. Il devrait apparaître que nos bons penseurs abolitionnistes tout à leur plainte animaliste sont incapables de voir que le taureau n’est pas seul dans l’arène. Ils ne comprennent pas que la foule attend un duel, elle attend de s’enthousiasmer. Elle veut vibrer à l’unisson (Olé  !) et, c’est vrai, elle veut du sang. A tous les coups le taureau lui en donne pour son argent, il saigne, mais il n’est pas rare que le toréro saigne aussi ou y laisse même la vie. Etrangement, ce n’est pas pour lui que se battent les abolitionnistes.

Nous nous demanderons pourquoi cela et la réponse fera apparaître la pertinence et la force de l’argument de M. Simon Casas qui rappelait que ce sont des taureaux de combat qui viennent dans l’arène — exactement comme des soldats vont au front… et se battent comme des lions !

 

 

[1] Jamais je n’ai assisté une corrida, une vraie. J’ai seulement joué à me faire peur lors de courses de vachettes, jusqu’à ce qu’au Grau du Roi l’une d’entre elle me renverse. Je m’en suis tiré avec quelques côtes fêlées et je n’y suis pas revenu 😉


Moyenne des avis sur cet article :  1.88/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

628 réactions à cet article    


  • GoldoBlack 26 novembre 2022 11:15

    C’est tellement bien de torturer des animaux...

    Font chier ces moralistes.

    Bientôt, on pourra plus exploiter les salariés, si ça continue !


    • eau-mission eau-mission 26 novembre 2022 11:45

      @GoldoBlack

      Et à tous les coups le matador est allé communier le matin même.


    • quijote 26 novembre 2022 13:08

      @GoldoBlack

      « Bientôt, on pourra plus exploiter les salariés, si ça continue ! »

      T’inquiète pas : tant que tes amis les migrants continuent à venir sans avoir été invités, la pression sur les salaires continuera. Grâce à toi, monsieur « je représente le Bien sur terre : chuis de gauche et immigrationniste ».


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 13:29

      @quijote

      Bien d’accord. En matière d’hypocrisie, la gauche bienpensante, progressiste, messianique tient le pompon.
      Elle incarne le joueur de pipeau de la légende, celui qui va noyer tous les marmailles (dans la guerre) et tuer l’avenir.
      D’ailleurs, c’est à elle qu’on doit « la République coloniale ». La droite s’opposait alors à cette aventure bourgeoise à fins mercantiles.


    • quijote 26 novembre 2022 14:12

      @eau-mission

      Tu vois une contradiction ? Explique : j’ai soif de savoir.


    • eau-mission eau-mission 26 novembre 2022 14:36

      @quijote

      T’en fais pas, le destinataire a bien compris, et les fiches des FM sont tenues à jour ; si j’y suis, c’est pas dans la case sympathisants.

      Je voulais souligner le réflexe pavlovien du multicompte GoldoBlack, qui n’a même pas été jusqu’à ce passage :
      Si j’ai cru devoir prendre position c’est parce qu’il m’a semblé tellement évident qu’on avait encore affaire à une tentative des nouveaux « pères la morale » issus des loges — ceux qui, après avoir copieusement attaqué l’Eglise depuis presque trois siècles, prétendent dorénavant prendre sa place et nous enseigner ce qui est bien comme ce qui est mal.

      Comme le taureau vise la muletta, le FM fonce sur la soutane.

      Le taureau a plus de mérite : il fait ça pour défendre. L’autre fait ça pour détruire.


    • quijote 26 novembre 2022 17:01

      @eau-mission

      D’accord. J’avais pas pigé.


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 17:56

      @eau-mission

      Merci pour cette mise en lumière très efficace ! ça fait toujours plaisir de sentir qu’on a été bien compris, 5 / 5.


    • Fergus Fergus 27 novembre 2022 12:12

      Bonjour, Luc-Laurent Salvador

      La corrida, ce sont les Espagnols qui en parlent le mieux. Et notamment les Madrilènes du groupe de punk-rock SKA-P.

      Je vous invite à écouter (lien) Vergüenza (Honte), et plus encore à prendre connaissance des paroles de cette chanson (lien).
      Un texte qui dénonce avec des arguments forts la corrida. Ce texte commence par Ole torero asesino et se termine par Festejo criminal, vergüenza !!!


    • quijote 27 novembre 2022 13:45

      @Fergus

      Ha ha ha... « La corrida, ce sont les Espagnols qui en parlent le mieux. Et notamment les Madrilènes du groupe de punk-rock SKA-P. »

      Ah là... Là, je m’avoue vaincu... Le groupe de punk-rock SKA-P... Qu’est-ce tu veux faire contre ça ? Ha ha ha...

      « Un texte qui dénonce avec des arguments forts la corrida. Ce texte commence par Ole torero asesino et se termine par Festejo criminal, vergüenza !!! »

      Ha ha ha... On a beau savoir, l’immaturité foncière, structurelle, des « progressistes », ainsi que leur narcissisme le plus souvent à la limite du pathologique, reste toujours surprenant à observer.


    • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 14:34

      @Fergus

      Les paroles de cette chanson m’ont fait pensé au ketch de Coluche  Les vacances à 4:47 :
      https://www.youtube.com/watch?v=DnKj3qT9RTI


    • spiritwalker spiritwalker 28 novembre 2022 12:09

      @GoldoBlack Bonjour , arrêtez de manger des sardines en boites immédiatemment . Cordialement .


    • GoldoBlack 1er décembre 2022 19:13

      @quijote
      Vivement des pogroms et ratonnades pour que les Français récupèrent des boulots qu’ils ne veulent pas faire et qui sont déjà disponibles...


    • alinea alinea 26 novembre 2022 11:19

      Je crois que nous sommes arrivés à un point de « civilisation », dans nos contrées tempérées où l’Homme tout proche d’être maître en tout de tout, galaxies, espaces, cultures sans terre, chimie contre vie, artifices contre authenticité, habitats hallucinants dégoulinants de béton, bref, cet Homme si avancé dans son contrôle, sa « gestion », sa domination du vivant, n’a même plus une once d’intelligence intuitive en lui qui lui ferait comprendre cette éternelle rivalité, vitale, entre lui et la Nature.

      L’anthropomorphisme en est l’aboutissement, là où cet être debout ne peut plus imaginer ne pas être ; il se doit d’être partout, et surtout sans l’ombre de la réflexion qui l’amènerait à savoir qu’il y a l’Autre ! Et l’autre est autre.

      La douilletterie a remplacé la sensibilité, il est capable de cuire des côtes de bœuf sur le barbecue cher à Sandrine (!) sans se préoccuper le moins du monde d’où vient ce met, et quel fut la vie et le sort de l’être vivant qui le lui a fourni, mais s’émeut d’un rituel sanglant, le prend pour un spectacle cruel qui lui est tellement insupportable qu’il lui faut l’empêcher : ce faisant il ne se rend pas compte qu’il trahit sa peur et son refus de sa vérité intérieure, primitive, qu’il ignore ou croit immémorable..


      • Fergus Fergus 26 novembre 2022 12:02

        Bonjour, alinea

        Encore une fois, ne mets pas sur le même plan l’abattage des animaux destinés à l’alimentation et le « rituel » barbare des corridas où le public vient pour assister à un spectacle de souffrance suivi de mise à mort !!!

        Ce n’est pas une question de « douilleterie », mais d’humanité, de respect de soi face à un spectacle de torture. Et cela, même les pays de tradition encore plus ancrée que la France l’ont compris, entre ceux qui ont déjà supprimé la corrida et ceux qui s’apprêtent à la faire. C’est vrai en Catalogne et dans la majeure partie des pays latins d’Amérique du Sud. 


      • alinea alinea 26 novembre 2022 12:32

        @Fergus
        Je ne suis pas en train de te dire qu’il ne faut pas arrêter la corrida, mais ça ne se fera pas par la volonté de nantis qui se croient supérieurs en tout et en humanité ! C’est insupportable cette condescendance. Ah je ne peux pas supporter même l’idée qu’un homme mette sa vie en danger pour se confronter à la force brutale d’un animal commun chez nous !
        Moi, non seulement je le comprends, mais je l’admire.
        En revanche il y a aujourd’hui, et c’est cela qui tuera la corrida comme ça a tué tout, une chute de véritable motivation, de profondeur chez les toreros, beaucoup aujourd’hui sont mauvais.
        Ce qui tuera la corrida, c’est comme tout : le pognon. Alors votre combat est celui de nôtre décadence, la même. Plus rien ne sera pur, donc cruel mais comme la Nature ; tout sera cruel par l’homme, par sa dégénérescence.
        Qu’il n’y a aucune violence dans la corrida ne se voit pas dans vos yeux abusés...
        Ça va exactement avec le fait de vouloir décider de se faire suicider quand on veut, en douceur, à coups de milliers d’euros ; euthanasier les vieux, très bientôt, pas seulement ceux qui ne souffrent plus à coup de chimie, mais ceux qui vraiment ne servent à rien ni à personne.
        mais ça c’est moderne, c’est clean, c’est pas cruel.
        Et ne me dis pas qu’on peut pas comparer, parce que tu ne dis jamais pourquoi.


      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 12:36

        @alinea

        Merci d’avoir compris le message et de contribuer à sa compréhension.

        Oui, la question est bien celle de l’hypercontrôle victimaire que la « douilletterie » bobo bienpensante entend imposer au monde afin de le conformer à ses besoins de cocooning (douillet) sans se poser la question des besoins qu’ont les Autres.

        Ces derniers sont fatigants car ils pensent mal, ils font mal, on va les rééduquer et d’abord leur interdire leurs pratiques barbares.

        Cette bienpensance victimaire et diabolisante à gogo, parce qu’elle est adossé à l’Empire, à ses puissants médias qui tambourinent la pensée obligatoire, est un sommet d’hypocrisie étant donné qu’on peut difficilement faire plus violent et mensonger que ce pouvoir qui bombarde ad libitum un peu partout sur la Terre et renverse des (contre)pouvoirs indépendants et souverains au nom de la démocratie (là on peut vraiment penser à l’Ukraine). Sans parler des pratiques d’agriculture et d’élevage que ces puissances avant tout financières imposent sans que cela fasse sourciller les bons penseurs rassemblés autour d’un barbecue.

        Ces bonnes âmes s’attribuent l’auréole des saints et sont prêtes à faire usage de l’influence énorme dont elles disposent pour punir tous ces salauds qui ont une paille dans l’oeil (ils mettent à mort un millier de taureaux chaque année) alors même qu’elles se trimballent avec une poutre à chaque oeil qui les empêchent de voir les millions de morts humains trop humains que l’Empire a déjà sur son ardoise comme ceux qu’il a dans les tuyaux.

        C’est quasiment un processus hypnotique qui est à l’oeuvre, qui nous arrache à nous-même, à la nature et, oui, à la vérité. C’est le monde de Mammon, on ne peut s’y tromper et plus nous avançons dans cette direction, plus elle devient irrésistible. C’est une dynamique de foules et les meneurs de l’élite les rendent de plus en plus dyonisiennes.
        Malheureusement, tout ça n’est pas de bon pronostic.


      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 12:51

        @alinea

        Bravo pour cette réponse magnifique et tellement juste à Fergus.

        Je m’y associe complètement. La corrida est, en effet, exposée à la perte de sens qui corrode toute la société. Quand elle sera sur le point de disparaître ce sera un bon signe que les sociétés humaines seront sur le point de succomber à la violence, la vraie, celle qui totale et non ritualisée pourrait amener notre annihilation.

        Rappelons-nous que Caïn ne pratiquait pas le sacrifice animal comme Abel, il produisait seulement du végétal. Rien de barbare en apparence mais, au final, ce fut lui le meurtrier. C’est de sa violence dont nous avons toujours été héritiers et qui est en train de ressortir tous azimuts


      • alinea alinea 26 novembre 2022 13:24

        Hé oui !! on parle à des murs, c’est ça le progrès !
        Je disais dans un article que j’ai fait il a longtemps, que la corrida est la seule survivance
        c’est plus simple comme ça, pour moi en tout cas !! :
        Féria - AgoraVox le média citoyen
        Je vois, je devine, de grandes surfaces communes entre ces différents cercles :
        ceux qui englobent ceux qui ne se sont pas fait vacciner ; un autre, ceux qui soutiennent le Russie comme seule possibilité d’interrompre la nuisance de l’empire, et ceux qui comprennent la corrida....
         smiley


      • sirocco sirocco 26 novembre 2022 13:49

        @alinea
        « ...de grandes surfaces communes entre ces différents cercles... »

        Il n’y a absolument rien de commun entre les pro-Russes, les anti-vax et les aficionados. Sauf coïncidence ou effet du hasard.


      • alinea alinea 26 novembre 2022 14:15

        @sirocco
         smiley

        sauf le rapport au monde.


      • spiritwalker spiritwalker 26 novembre 2022 14:18

        @Fergus , Bonjour , encore une fois vous ne semblez pas capable de penser par vous-même aux vues aux sues de vôtre réponse à l’article , attachez vous à vôtre sujet en profondeur , vous en sortirez grandi plutôt que d’apparaître en bon élève de la « Doxa » qui connaît par coeur ses fiches de lecture en rêvant de devenir enfin , un jour , premier de cordée .


      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 14:29

        @alinea

        Alors là quelle claque ! Quel régal aussi. Grand merci pour cet excellentissime texte qui, il y a dix ans déjà, avait exprimé avec force, lyrisme et une richesse de détails tout ce que j’ai laborieusement essayé d’expliquer et bien plus encore.

        Mon second article ne sera finalement qu’une tentative pour ressaisir d’une manière girardienne mais aussi chrétienne les thématiques sacrificielles que tu as si justement présentées, en particulier dans leur dégénérescence actuelle.

        J’invite expressément tous les lecteurs de ce fil de commentaires qui veulent mieux comprendre la nature de la corrida à aller lire alinea, son Féria donne toute sa chair au squelette conceptuel que j’ai proposé ici !

        L’effort d’écriture de mon texte a ainsi été récompensé bien mieux que je ne l’aurais espéré et cela aurait pu s’arrêter à la seule formule « Le taureau de boucherie est abattu, comme on arrache une carotte ». Il me semble que tout est dit là de la barbarie et de l’hypocrisie du système bienpensant qui prétend interdire la corrida et qui est d’une parfaite cécité relativement à sa propre violence comme pour tout ce qui touche à la dimension sacrée et, en premier lieu, les pratiques sacrificielles.

        Mais bon, je m’arrête là, ton Féria a déjà tout dit de ce que je cherchais à dire aujourd’hui.

        Je vais pouvoir tranquillement me consacrer à la suite ou plutôt l’aboutissement de cette démarche qui, pas sûr que ça te plaise, concerne le sacrifice chrétien, en particulier la croix mais aussi l’ostie. C’est bien sûr le sang qui réunit le tout.


      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 14:33

        @sirocco

        Savez-vous que l’intelligence se mesure à la capacité à trouver des points communs ?
        L’incapacité à le faire est un signe sûr de déficience.
        Alors faites un effort, je suis sûr que vous le voulez bien, vous pourrez trouver des points communs.
        Si vous n’y réussissez pas, revenez me voir... smiley


      • Julien30 Julien30 26 novembre 2022 14:46

        @Fergus
        "le « rituel » barbare des corridas où le public vient pour assister à un spectacle de souffrance suivi de mise à mort !! !

        Ce n’est pas une question de « douilleterie », mais d’humanité, de respect de soi face à un spectacle de torture« 

        Encore une fois, comme sur le sujet de l’euthanasie et d’autres, vous représentez le camp du bien, de l’humanisme et ceux qui sont en désaccord sont des salauds sans coeur, voir même dans le cas de la corrida des sadiques se réjouissant du spectacle de la torture, vous êtes vraiment une publicité vivante contre les idées »progressistes", à ce titre je vous remercie de votre inlassable travail, continuez comme ça !


      • alinea alinea 26 novembre 2022 15:10

        Je ne suis pas hostile aux symboles Luc-Laurent ! Au contraire j’aimerais qu’on s’en pénètre et que l’évolution se fasse au rythme lent des évolutions naturelles. Donc le sacrifice aussi a laissé sa marque dans notre société... mais tu sais que je dis toujours ce que je pense, pour la simple raison que je sais que j’assume ce que je dis ; mon honnêteté étant que je ne parle jamais de ce que je ne connais pas, ou alors je le dis : c’est tout neuf pour moi... histoire d’apprendre !
        En tout cas merci pour l’appréciation de mon article qui a été aussi bien noté alors que le tien aujourd’hui, ce qui veut dire que rien ne sert à rien par la parole quand c’est l’âme qui sait !
        à bientôt alors


      • Clocel Clocel 26 novembre 2022 16:33

        @Fergus

        L’humanité... Combien de divisions !?


      • Fergus Fergus 26 novembre 2022 16:36

        Bonjour, Julien30

        Je ne « représente » aucun « camp », je me contente d’exprimer une opinion personnelle sans me soucier qu’elle soit partagée !

        A propos d’« euthanasie », je vous signale que j’y suis opposé, exception faite de très rares cas de malades incurables réduits à un végétatif irréversible. Ce n’est pas l’« euthanasie » que je défends, mais le suicide assisté ! Merci de ne pas déformer mes opinions.


      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 16:42

        @alinea

        D’un point de vue girardien non seulement le sacrifice a laissé sa marque dans notre société mais quasiment toute la réalité humaine, y compris ses institutions, s’enracinent dans le sacrifice.
        C’est pourquoi il est tellement insensé de prétendre s’en débarrasser d’un trait de plume. Comme tu l’as si bien dit, nous baignons dedans, cela nous déborde de toute part. J’écrirai un jour un article pour expliquer cela : la loi de ce monde, c’est le sacrifice.
        Tes contributions seront les bienvenues et tant pis pour les notes.
        J’avoue ne guère y prêter attention mais c’est vrai qu’il est intéressant de voir que nos notes sont semblables, ce qui laisse supposer que la conscience collective sur Agoravox est restée stable en dépit de tout ce qui s’est passé.
        Rien de trop surprenant au fond !
        A bientôt pour la suite... et merci encore pour Féria, c’était une fiesta d’idées ! smiley


      • mmbbb 26 novembre 2022 16:52

        @ « Luc-Laurent Salvador  » les sociétes humaines seront sur le point de succomber à la violence, la vraie, celle qui totale et non ritualisée pourrait amener notre annihilation.

        C est en cours et tres certainement , L ensauvagement est à l oeuvre , je vous rejoins sur ce point , l hypocrisie de notre société 
        Dupont Moretti , ministre, ne disait il pas que nous cédions à un sentiment d insécurité .

        Quand Chvenement employa le terme « sauvageon » ce fut un déchainement de protestations de ces intellos qui voyaient en ce propos une expression discriminatoire .

        S PATY perdit sa tête , acte d une sauvagerie inoui et nous eûmes droit à la litanie des pleurnicheuses de salon .

        Mais pas d amalgame, le maître mot !!

        La société francaise sombre mais pas de panique .

        Quant a la corrida , ce n est pas ma culture je suis de Lyon .
        Aymeric Caron devrait s attacher a combattre l abattage rituel , halal en l occurrence mais c est plus risqué ! 


      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 18:08

        @Fergus

        Du suicide assisté à l’euthanasie, il n’y a qu’un pas à faire car l’assistance est déjà là.
        Par exemple ce pas pourrait être celui qui consiste à donner du Rivotril à des patients âgés pour les calmer pendant qu’ils meurent en s’étouffant, ce que le Rivotril favorise.
        On les soulage à l’insu de leur plein gré.
        On soulage aussi la planète, le porte-monnaie, la société quoi !
        C’est de l’humanisme.
        Comme l’avortement d’ailleurs !
        Mais c’est un débat en soi, inutile d’y venir ce soir, nous aurons l’occasion de faire ça en temps et heures !


      • voxa 27 novembre 2022 06:41

        @alinea

        Je ne me souviens pas trop depuis quand la corrida est une tradition française...

        En tous cas, c’est très récent...
        Et il y a antinomie nette entre les mots tradition et récent.
        Dans le sud-ouest en 1968, je puis témoigner que les corridas étaient encore plus que rarissimes, ou alors on confond vaches landaises et corridas.

        Le vocabulaire est très important, mais avec des individus comme Macron, le glissement sémantique se banalise grâce à « ses éléments de langage » si percutant.

        Chacun peut constater, sans effort, que la corrida a infiniment plus de rapports avec le mot « pognon de dingue » qu’avec le mot mot tradition.

        Mais je peux me tromper, aussi vais-je me renseigner.
        Je demanderai leur avis sur la question aux quelques millions de Palestiniens, dépossédés, envahis, assassinés...
        On y peut rien, la mode est à l’Ukraine.

        J’aurais bien voulu connaitre aussi l’avis sur la corrida des 3 millions d’enfants qui meurent de faim chaque année.

        Il en meure un toutes les 5 secondes.
        Ça va trop vite.
        J’arrive toujours trop tard pour connaitre son avis.

        C’est con.

        ...


      • alinea alinea 27 novembre 2022 10:47

        @voxa
        C’est vous autres qui parlez de tradition, je n’a jamais parlé de tradition, je me fous des traditions : les traditions sont des us et coutumes du passé que l’on garde !
        La corrida, son symbole n’a rien à voir avec la Culture justement, elle a trait à notre Humanité...
        Mais ça, c’est pas tout le monde qui le ressent, qui le sait, qui le comprend ; et c’est bien tout le problème de notre civilisation qui se casse la gueule, mais non sans faire de dégâts.
        d’autre part je ne dis rien de ce que je pense ou ressens de la corrida ; je dis juste ce qu’elle est, je le dis parce que je le sais, et toutes vos offuscations sont des opinions appuyées sur rien.
        Avouez que ça fout les boules.


      • jymb 27 novembre 2022 11:58

        @Fergus
        Pour la Catalogne, rien à voir, c’est juste pour prendre le contre pied systématique de Madrid et rejouer un pseudo anti-franquisme puérll 


      • voxa 27 novembre 2022 12:31

        @alinea

        "toutes vos offuscations sont des opinions appuyées sur rien.
        Avouez que ça fout les boules.

        "

         Pas d’offuscations.
        En tous cas pas pour les corridas.

        Le peu que j’en sais, c’est par des aficionados, c’est donc tres partiel et partial...
        Je me souviens juste qu’avant le toréro, il y a les picadores...

        Picadores qui blessent gravement le toro, soit disant pour tester la bravoure de la bête, mais surtout pour le saigner, l’affaiblir, le blesser au cou et l’empêcher de relever la tête...

        Olé...
        Cela ébrêche un peu la gloire du frimeur en habit de lumière.

        Mais en fait, je me fous totalement de la corrida.
        Il y a tout de même d’autres priorités que celles des allumés végans.

        ...


      • Croa Croa 27 novembre 2022 14:53

        À jymb
        Exact, d’ailleurs la République avait aboli la corrida et la première chose qu’à faire Franco, c’est célébrer une « corrida de la Victoire ». Ceci dit, il n’empêche, le fond demeure que la corrida est un spectacle dégueulasse.


      • Fergus Fergus 26 novembre 2022 11:54

        Bonjour, l’auteur

        Que la suppression de la corrida ne soit pas la priorité du moment, eu égard à tous les problèmes qui se posent à l’humanité, c’est évident.

        Que l’on puisse, comme vous le faites en fin d’article, défendre ce qui est bel et bien une pratique barbare est très choquant !


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 13:17

          @Fergus

          Ce que vous appelez défendre la corrida n’est qu’un effort pour en exposer le sens.

          Ses défenseurs, ceux qui la pratiquent et souhaitent qu’elle perdure, lui reconnaissent un sens qui n’est absolument pas restitué dans les médias, ou vraiment a minima.

          La (post)modernité a perdu le sens du sacré et ne connaît plus que le spectacle. Comme l’homme au marteau de Twain, tout est spectacle pour elle, la corrida, la messe et même la guerre.

          J’essaie juste de reconstruire le sens perdu et ce sera justement l’objectif de l’article à suivre.

          Mais encore une fois, reformuler les termes de la controverse ce n’est pas nécessairement prendre parti même si le simple fait d’entendre les arguments de la partie adverse vous fait généralement passer pour un traître, vous oblige à vous défendre et confirme que vous êtes un traître.

          Alors mettons les choses bien au clair : oui, sans être un défenseur de la corrida, je trouve inepte et dangereuse la volonté abolitionniste d’interdire la corrida. Comme je trouve ineptes et dangereuses les volontés totalitaires d’interdire ce qui de tout temps, a participé du fait humain, mais aussi toutes les libertés chèrement acquises dans les siècles passés et qu’on veut à présent nous ôter sous des prétextes futiles mais que la foule gobe servilement en retournant sa frustration sur les dissidents (pensons simplement à l’interdiction de déplacement durant le confinement).

          ¡YA BASTA ! MESSIEURS LES CENSEURS ET LES CONTROLEURS, FOUTEZ NOUS LA PAIX BON SANG (sic) !!!

          La barbarie à visage humain elle commence là : dans cette pulsion d’emprise totale sur l’humain, son esprit, son corps, sa culture, etc. à laquelle l’élite mondiale s’abandonne no limit ! Il faut que ça cesse très vite mais on est mal parti pour ça car « ils » ont toujours plus de pouvoir ; sous ce rapport, l’uniformité médiatique est saisissante et très probante.


        • quijote 26 novembre 2022 13:25

          @Fergus

          « Que l’on puisse, comme vous le faites en fin d’article, défendre ce qui est bel et bien une pratique barbare est très choquant ! »

          Ah d’accord... C’est toi qui décide de ce qui est barbare et choquant et de ce ne l’est pas. D’accord. Moi, ce qui choque, c’est qu’on laisse venir des étrangers dont un bon paquet ( voir la population des prisons françaises ), une fois chez nous, volent, agressent, violent, voire assassinent des français sur leur propre sol. Comme la première armée d’occupation venue. Qui vit sur la bête. Tu vois, moi, c’est ça qui me choque. Alors que toi, je crois savoir que tu es pour la venue de tous ces étrangers. Dont un bon paquet, je sais pas si je l’ai déjà dit, une fois chez nous, volent, agressent, violent, voire assassinent des français sur leur propre sol. Comme la première armée d’occupation venue. Qui vit sur la bête.

          C’est grâce aux gens comme toi qu’on finira par gagner. Votre idéologie, votre foi sont tellement grotesques que tout commentaire de votre part porte en lui sa propre antithèse. C’est pas grave : tu pourras partir en Afrique.

          On est déjà 4 fois plus nombreux que vous. Vous, les « gens bien ». Quelle gueule ils ont, les « gens bien »... Quelle gueule...


        • sirocco sirocco 26 novembre 2022 14:20

          @Luc-Laurent Salvador
          "...je trouve ineptes et dangereuses les volontés totalitaires d’interdire ce qui de tout temps, a participé du fait humain, mais aussi toutes les libertés chèrement acquises dans les siècles passés...« 

          Votre envolée lyrique se heurte toutefois à cette donnée terre-à-terre : la »tradition" de la corrida dans le sud de la France remonte à moins de 200 ans...

          Il ne s’agissait que d’une opération purement commerciale : les premiers spectacles ont été proposés par des malins ayant remarqué que la corrida avait beaucoup de succès en Espagne et que les organisateurs en tiraient de juteux profits.

          Les considérations esthétiques voire mystiques de cette pratique ne sont venues qu’après, pour en cacher l’aspect mercantile.

          Mais je soutiens votre critique d’une interdiction qui s’ajouterait à tant d’autres...


        • sirocco sirocco 26 novembre 2022 14:30

          @Fergus
          « Que la suppression de la corrida ne soit pas la priorité du moment... »

          Ben... si, quand même : l’intérêt de l’opinion publique pour les questions de souffrance animale, de bien-être animal... n’a jamais été aussi aigu qu’actuellement.


        • eau-mission eau-mission 26 novembre 2022 14:40

          @sirocco

          Avez-vous lu l’article ? LLS y rappelle son mal-être lors des séances de dissection (à vif).


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 18:14

          @sirocco

          J’ai déjà répondu sur ce sujet plus haut, à Fergus je crois. L’idée est qu’une tradition dont la pratique cesse ne disparaît pas tant qu’elle reste dans les esprits, dans la mémoire, la langue.
          N’importe quoi peut être l’occasion d’y revenir, surtout si la disparition s’est faite sous la pression morale d’une institution (l’Eglise j’imagine) qui s’affaiblit.
          Le sacrifice animal est un archétype de la psyché humaine, vous n’y pourriez rien.
          Les considérations sacrées étaient toujours-déjà là quand cette pratique est née, aussi anciennement que ce soit, de quelque manière que ce soit (possiblement à l’occasion de sacrifices humains ? (cf. échange avec Radix) !

          Quoi qu’il en soit ravi que nous soyons d’accord sur l’idée de se calmer sur les interdictions.


        • eau-mission eau-mission 26 novembre 2022 11:54

          Pour la santé mentale des jeunes générations, on aurait surtout dû s’intéresser à la violence des dessins animés de leur enfance et des jeux de simulation de leur adolescence, dans lesquels beaucoup restent enfermés.

          Quand on en voit kiffer les séquences de bombes tombant sur des chars, larguées par un drone, n’est-il pas naturel d’imaginer qu’ils se voient en pilotes du drone ?

          Technique toute puissante, épandage biocides par avion, course qu’ils croient sans risque vers la mort du vivant. Connaissez-vous le tee-shirt fétiche du no-life ? « Je m’en fous, j’ai encore deux vies ».


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 13:23

            @eau-mission

            Merci. Rien ne démontre mieux l’hypocrisie du système actuellement au pouvoir que cette dérive atroce de ce qui aurait dû être une éducation et qui n’est plus qu’une débauche ayant fait perdre le sens des réalités à la jeunesse de sorte que toutes les dérives et tous les égarements sont à présent imaginables.
            Apocalypse now ! disait le visionnaire Coppola...
            René Girard lui a emboîté le pas. Il ne faut pas se raconter d’histoire : nous y sommes !
            Ces choses ont commencé...


          • Fergus Fergus 26 novembre 2022 16:04

            Bonjour, Luc-Laurent Salvador

            Supprimer la corrida n’a strictement rien à voir avec « l’hypocrisie du système actuellement au pouvoir » !
            C’est du simple bon sens humanitaire

            Notez que les défenseurs de la corrida en appellent pour la plupart à la « tradition ». Bonjour l’hypocrisie ! J’ai à cet égard beaucoup plus de respect pour ceux qui reconnaissent prendre du plaisir à ce spectacle barbare.

            Une « tradition » qui a bon dos. Comme le rappellent d’ailleurs plusieurs intervenants, celle-ci est récente dans notre pays, et cela contrairement aux combats de dogues et aux combats de coqs (aux ergots aiguisés, voire munis de lames d’acier !), fort heureusement interdits.

            Au plan judiciaire, la « tradition » était aussi autrefois de rouer, d’écarteler ou de brûler vif les criminels ou les blasphémateurs (cf. le chevalier de la Barre).

            Et que dire de cette « tradition » catholique d’Espagne du sud-ouest que j’ai récemment rappelée à alinea : jeter à Pâques une chèvre vivante du haut des clochers. Eradiquée fort heureusement au tournant du siècle.

            Les exemples sont innombrables, mais fort heureusement l’humanité prend le dessus. Mais cela prend du temps. Beaucoup trop de temps !


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 17:50

            @Fergus

            Bien sûr qu’il s’agit d’une tradition et ce n’est pas parce qu’elle s’interrompt en pratique qu’elle disparaît des esprits ou de la mémoire.

            Ainsi la gauche perpétue une vieille tradition anti-catholique qui a pu sauter des générations mais qui n’en reste pas moins une tradition.

            Vous la perpétuez, elle est toujours aussi sotte (jeter une chèvre vivante du haut d’un clocher, vous me l’accorderez, ce n’est pas très catholique) mais comme vous le dites si justement, il va falloir être patient et attendre que l’humanité prenne le dessus sur ses mauvais penchants smiley


          • Radix Radix 26 novembre 2022 13:47

            Bonjour

            Petit rappel : la corrida est née d’un ancien moyen d’exécution d’un homme par un taureau.

            Elle a évolué, maintenant on tue le taureau, plus l’homme, plutôt que de légiférer laissons cette activité mourir d’elle-même faute de spectateurs.

            Radix


            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 17:42

              @Radix

              La piste du sacrifice humain est très intéressante et je comptais bien l’explorer. D’où l’image associant le taureau et l’homme dessus.
              Ils forment une unité en fait, comme les deux boucs du rituel de Yom Kippour. Seul l’un des deux est sacrifié.
              Au début de l’humanité c’était l’homme, puis assez vite l’animal a servi de substitut avec la chasse et l’élevage.
              Mais le torero reste associé au toro et cela s’entend jusque dans le nom.
              Par une sorte de tirage au sort (comme dans Yom Kippour) réalisé sous la forme d’une danse ritualisée, une danse de mort, le Ciel décide de qui va mourir... pour le bien de tous.
              C’est ça un sacrifice.
              Et nous sommes bien d’accord qu’il n’y a pas plus à interdire les corridas que les sacrifices religieux qui s’opèrent encore ici et là (tout autour de chez moi en particulier).


            • Montdragon Montdragon 26 novembre 2022 14:03

              Pratique à peine centenaire (en tant que corrida espagnole, non portugaise) qui réunit un public de bobos sudistes avinés.

              Rien à battre, ce n’est plus populaire.


              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 17:32

                @Montdragon

                On peut soupçonner là une vision très parisienne centrée sur les bobos. Si vous avez des yeux pour voir le populo, vous verrez qu’il est là aussi. Enfin, il y était encore quand j’étais sur place et ça m’étonnerait que ça ait pu changer tant que ça...


              • jymb 27 novembre 2022 12:03

                @Montdragon
                Là on touche le fond dans les commentaires...insulter autrui pour le réduire à un sous-homme 
                On se croirait dans une réunion d’escrologistes vomissant leur haîne de tout ce qui n’est pas Greta-Quinoa


              • pacifico 26 novembre 2022 15:19

                Deux idées et peut-être plus.

                • 1 Vouloir rationaliser l’émotion conduit à des approximations dangereuses
                • Perso je suis plutôt de ceux que l’idée seule de corrida révulse mais ....
                • 2 l’élévation des animaux au grade d’entité morale voire spirituelle m’inquiète foutrement aussi
                • 3 Mettre en place une batterie obligatoire d’interdictions et de rétorsions me révolte et pourrait même me terroriser

                Je ne peux m’empêcher de penser à l’installation des nombreuses religions qui en sont très vite arrivées à opprimer et massacrer en gros et en détail des populations opposées ou simplement indifférentes aux présupposés charlatanesques encombrant ces cultes.

                Certains axiomes pseudo écolo sont un fatras d’affirmations spiritualo/fumeuses qui tendent de plus en plus à devenir des dogmes...

                Des dogmes qui s’insinuent dans la vie quotidienne distillant un nouvel ordre moral fumeux et contradictoire avec ses chantres/devins/tribuns autoproclamés dont il faut se méfier.


                • eau-mission eau-mission 26 novembre 2022 15:33

                  @pacifico

                  Bien, votre 2 Vous croyez à notre évolution vers la sortie de la connerie. Donc Cromagnon, quand il gravait au plus profond de la grotte, c’était pour élever les animaux au grade d’entité morale voire spirituelle.
                  Mais non, c’était pour qu’il lui pousse des cornes, bien plus commode que l’arc pour se défendre.


                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 17:29

                  @pacifico

                  Grosso modo nous sommes d’accord.

                  Le seul point sérieux de divergence c’est votre fixette sur les religions : ce ne sont pas elles qui ont massacré. Elles n’ont généralement été que les emblèmes de tensions géopolitiques. Vous pourriez dire pareil des couleurs. Si c’est la guerre civile aux USA ce ne sera pas le rouge qui fait la guerre au bleu et réciproquement. Ce sera les nationalistes contre les mondialistes et inversement. Vous voyez la nuance ?


                • Adèle Coupechoux 26 novembre 2022 17:54

                  @pacifico

                  Comme vous, la souffrance imposée me donne la nausée.

                  Tout autant que les dogmes qui sont imposés dans nos vies.
                  Nous avons aujourd’hui la religion de la vaccination. Avec son cortège d’hystérie, de punitions, de répressions, de culpabilité, d’enfermements, de tortures aussi bien physiques que psychiques.
                  La paix, le vivre ensemble ne se décrètent pas. 


                • alinea alinea 26 novembre 2022 18:46

                  @Adèle Coupechoux
                  Vous savez Adèle, l’homme n’est pas si puissant qu’il puisse imposer la souffrance au toro, parce que le petit homme, très féminin, et sa cape, ne pèsent pas lourd face au mastodonte.
                  Normalement, un toro combat un toro, et, les coups de cornes qu’ils s’envoient ne font rire personne, et pas eux ; au bout du combat : un mort.
                  Eh bien là, c’est l’homme qui combat ; son corps minuscule, ses muscles ridicules, ne suffisent pas, il lui faut son cerveau, ses aides que son cerveau a inventées, et sa capacité d’anticipation, y compris celle de tromper avec un leurre.
                  Ça vous dégoute cette capacité qu’a l’humain de contrebalancer son ridicule physique par son cerveau ? Mais il ne fait que cela !!
                  Face au taureau, seul, il incarne de manière primitive, cette distinction entre l’Homme et la Nature.
                  Cette manière épurée de le faire, cette manière courageuse est forcément aujourd’hui un artifice puisque nous n’avons plus besoin de courage ni de combats pour se battre et se mesurer à l’autre ; aujourd’hui on tue sans courage et sans se mesurer, juste par égotisme avec des armes à distance.
                  Et pour vous tous ce n’est pas si dégoutant de tuer à distance que se colleter au danger. Et bien moi, c’est le contraire et , tant qu’il restera quelque part chez les humains cette manière d’être face à la Nature, face au risque, je serai contente d’être en vie ; en occident, il n’y a plus que la corrida.


                • eau-mission eau-mission 26 novembre 2022 19:31

                  @pacifico

                  Je ne vous demande pas d’expliquer votre post, avec l’âge c’est de plus en plus dur de descendre de l’estrade.

                  Pour ce soir, je vais couper la connexion et reprendre la lecture de P.Veyne. Si j’ai osé vous poser une question, c’est que cet autre professeur d’histoire écrit que Constantin n’avait pas besoin de la religion pour asseoir son autorité.

                  Allez, je cours vérifier. A demain.


                • Adèle Coupechoux 26 novembre 2022 20:52

                  @alinea

                  Se colleter au danger d’un taureau ? Et ce qui se passe dans la plupart des pays en guerre, c’est pas plus que se collecter au danger ? 
                  En occident, il y a des traditions moins sanglantes que la corrida ou la guerre à partager, non ?
                  Des bons repas bien arrosés à partager, de la musique, Alinea, que l’on soit ukrainien ou russe  smiley
                  Sinon, si vous aimez le risque, vous pouvez toujours faire du saut à l’élastique dans le vercors.
                  https://www.youtube.com/watch?v=dSxXXMzOH50


                • alinea alinea 26 novembre 2022 21:33

                  @Adèle Coupechoux
                  Le saut à l’élastique c’est pas un risque, c’est un vertige payant !
                  Non, je ne vais plus parler d’une dimension humaine qui a, je le vois, définitivement quitté mes contemporains.
                  Je ne vivrai pas sans.
                  Sinon question risque mon existence n’en est, hélas, pas exempte.


                • Fergus Fergus 26 novembre 2022 16:46

                  @ l’auteur


                  « comment peut-on être hypocrite ou con au point de demander l’abolition de la corrida sans s’être préalablement engagé dans un combat pour l’abolition de la guerre ? »


                   smiley  smiley  smiley Celle-là, il faudrait l’encadrer !

                  Vous avez d’ailleurs été incomplet :

                  ....sans s’être préalablement engagé dans un combat...

                  pour l’abolition des famines

                  pour l’abolition de la pauvreté

                  pour l’abolition des discriminations

                  pour l’abolition des répressions politiques

                  pour l’abolition des injustices

                  etc...

                  Bref, pour l’abolition de tout ce qui ne tourne pas rond sur la planète.

                  Ce serait bien, ce serait chouette, comme disait un chanteur populaire. Mais évidemment ce n’est pas possible. C’est pourquoi se mobiliser pour des causes justes mais plus modestes ne mérite pas d’être vilipendé !!!


                  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 17:22

                    @Fergus

                    Merci pour votre franchise.
                    On voit très bien à présent où sont vos priorités.
                    Vous vous pensez incapables d’affronter le problème de la guerre alors vous vous y résignez et de même pour les famines, la pauvreté, les discriminations, les répressions politiques et l’injustice.
                    Comme tous ces renoncements c’est lourd à porter, afin de vous donner bonne conscience vous prenez la défense des taureaux en traitant les aficionados de barbares.
                    Franchement, je trouve ça honnête de votre part de le reconnaître.


                  • Fergus Fergus 26 novembre 2022 18:54

                    @ Luc-Laurent Salvador

                    Non, je ne me « résigne » à rien de tout cela et j’estime que la démarche de Caron n’était pas opportune dans le créneau des parlementaires LFI.
                    De la à tirer sur les abolitionnistes comme vous le faites, je persiste à trouver cela malvenu et choquant.
                    Enfin, je n’ai jamais traité ceux qui aiment la corrida de « barbares ». Probablement ne le sont-ils pas pour la grande majorité d’entre eux, et sans doute jamais dans leur vie quotidienne. Mais le fait est que vous le vouliez ou non qu’ ils prennent du plaisir à un spectacle « barbare » !!!


                  • Adèle Coupechoux 26 novembre 2022 17:27

                    « exactement comme des soldats vont au front… et se battent comme des lions ! » 

                    Parlez en à ceux qui en sont revenus de la guerre..


                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 18:24

                      @Adèle Coupechoux

                      Bien d’accord.
                      Ceux qui sont revenus de la guerre ne parlent pas en général.
                      Ils savent que personne ne va comprendre l’horreur ou l’effroi qui a été le leur.
                      Je n’étais pas en train de justifier la guerre.
                      J’expliquais dans quel état d’esprit l’homme va au combat afin de faire apparaître que c’est le même état d’esprit qu’a le taureau et que cela peut, cela doit être entendu.
                      Tout homme qu’il est, il n’est souvent pas assez lucide pour anticiper l’épouvantable et l’indicible qu’il va affronter. Il y va comme un lion et se retrouve dans une boucherie.
                      Le taureau de combat va lui aussi souffrir mais, tout comme le soldat, on ne peut douter qu’il y soit allé conquérant, porté par la volonté d’en découdre et de dominer l’adversaire.
                      La similitude homme/animal est un clé incontournable pour comprendre la corrida.


                    • Adèle Coupechoux 26 novembre 2022 19:06

                      @Luc-Laurent Salvador

                      Je ne suis pas dans la tête de qui que ce soit. Si l’homme va au combat, il déserte aussi parfois. Donc il peut tout à fait être lucide sur ce qui l’attend. Il n’est pas forcément galvanisé, et s’il l’est, il ne le reste pas longtemps devant la boucherie qu’est la guerre.
                      Je ne suis pas davantage dans la tête d’un taureau ou encore d’un soldat et pas plus dans celle d’un lion. Comment savez-vous que comme le soldat, il y va en conquérant, porté par la volonté d’en découdre et de dominer l’adversaire ? Comme un lion.
                      Ca fait très Walt Disney tout ça, et c’est surtout de l’anthropomorphisme  smiley

                      Moi, je ferai tout pour éviter le combat, pas comme une souris qui se retrouve prise au piège même si j’ai l’impression d’en être une parfois. Mais comme moi-même pour ne pas me faire exploser.


                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 06:51

                      @Adèle Coupechoux

                      L’image du lion vient de Churchill. Il voulait souligner le courage de ceux qui osent se présenter ainsi face à l’horreur pour mieux dire la médiocrité de ceux qui donnent les ordres.
                      Il est très clair que dans une population de conscrits toutes les postures sont présentes puisque c’est un échantillon de la population générale. Quand celle-ci croit qu’on part pour une guerre courte, fraîche et joyeuse, il y a bon nombre de soldats qui y partent en conquérants, ne serait-ce qu’en raison du caractère rassurant de l’image. Loin de moi l’idée de dire que c’est général. Beaucoup de soldats ont peur, un nombre important sont tentés par la désertion et qui ne comprendrait pas ça ?
                      L’image du lion et la référence au soldat étaient là pour indiquer que cet esprit de combat existe, et que le taureau de combat l’incarne.


                    • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 07:51

                      @Luc-Laurent Salvador

                      Là ou vous voyez l’image du lion, je ne vois que l’image du joug.

                      « Les théâtres, les jeux, les farces, les spectacles, les gladiateurs, les bêtes étranges, les médailles, les tableaux et autres telles drogueries, c’étaient aux peuples anciens les appâts de la servitude, le prix de leur liberté, les outils de la tyrannie. »

                      Étienne de La Boétie, Discours de la servitude volontaire


                    • Octave Lebel Octave Lebel 26 novembre 2022 17:51

                      ● Une chanson un peu oubliée que chantait Brel auteur des paroles, peu préoccupé ce jour-là de son chiffre de vente à l’époque.

                       

                      Les toros s’ennuient le dimanche
                      Quand il s’agit de courir pour nous
                      Un peu de sable du soleil et des planches
                      Un peu de sang pour faire un peu de boue
                      C’est l’heure où les épiciers se prennent pour Don Juan
                      C’est l’heure où les Anglaises se prennent pour Montherlant
                      Ah !
                      Qui nous dira à quoi ça pense
                      Un toro qui tourne et danse
                      Et s’aperçoit soudain qu’il est tout nu
                      Ah !
                      Qui nous dira à quoi ça rêve
                      Un toro dont l’œil se lève
                      Et qui découvre les cornes des cocus

                      Les toros s’ennuient le dimanche
                      Quand il s’agit de souffrir pour nous
                      Voici les picadors et la foule se venge
                      Voici les toreros et la foule est à genoux
                      C’est l’heure où les épiciers se prennent pour Garcia
                      Lorca
                      C’est l’heure où les Anglaises se prennent pour la
                      Carmencita

                      Les toros s’ennuient le dimanche
                      Quand il s’agit de mourir pour nous
                      Mais l’épée va plonger et la foule se penche
                      Mais l’épée a plongé et la foule est debout
                      C’est l’instant de triomphe où les épiciers se prennent
                      pour Néron
                      C’est l’instant de triomphe où les Anglaises se prennent
                      pour Wellington
                      Ah !
                      Est-ce qu’en tombant à terre
                      Les toros rêvent d’un enfer
                      Où brûleraient hommes et toreros défunts
                      Ah !
                      Ou bien à l’heure du trépas
                      Ne nous pardonneraient-ils pas
                      En pensant à Carthage Waterloo et Verdun
                      Verdun

                       

                      http://paroles-traductions.com/chanson/montrer/4494519/jacques-brel/paroles-et-traduction-les-toros


                      • Adèle Coupechoux 26 novembre 2022 17:58

                        @Octave Lebel

                        Merci pour ce partage.

                        Des spectateurs souffrant et se sacrifiant par procuration..

                        C’est comme les va-t-en guerre qui envoient les autres la faire à leur place.


                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 18:32

                        @ Octave Lebel,

                        A mon tour de vous remercier pour ce partage tellement pertinent et qui illustre parfaitement la question de la similitude homme / animal dans la corrida (que j’évoquais juste au-dessus de votre message en réponse à Adèle coupechoux).

                        Cette mise en miroir échappe aux bas du front mais pas à Brel et/ou pas à son parolier, si ça n’est pas de lui. Autrement dit, la corrida c’est beaucoup moins simple que ça en a l’air. Ce n’est pas un spectacle, c’est un rituel, sacrificiel, archaïque, violent, repoussant mais LOURD de sens pour l’homme.
                        On ne saurait l’interdire à la légère.


                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 novembre 2022 18:42

                        @Adèle Coupechoux

                        Quand je vois votre niveau de réflexion je me dis que le commentaire que j’ai lu dans l’espace modération devait être de vous. Mais je peux me tromper. Supposons que je me trompe. Ne prenez donc pas ce qui suit en mauvaise part.

                        La personne justifiait son vote contre l’article en disant qu’elle était contre la souffrance animale ou quelque chose comme ça.

                        J’ai été sidéré de voir qu’on pouvait « modérer » sur la base du j’aime ou j’aime pas la thèse avancée sans que la qualité de l’article et de l’argumentation entrent en ligne de compte. C’est le degré zéro de la pensée, c’est la censure à la portée de M. Toulemonde.

                        Je n’imaginais pas que la modération se passait ainsi. Naivement je pensais que, comme moi, les gens jugent de la qualité de l’article ou de l’intérêt du débat qu’il suscite, pas de la direction prise par le propos.

                        Je pourrais plusser un article pro-avortement, antispéciste ou je ne sais quoi dès lors qu’il est honnête et qu’il amène matière à débattre. Il ne me viendrait pas à l’idée de censurer.

                        Et dire qu’on se demande comment les dictatures se mettent en place ? Facile d’y répondre : il y a du dictateur en chacun de nous. Il suffit de rassembler tout ce beau monde et de les mettre d’accord sur un programme. Et on a une dictature smiley


                      • Adèle Coupechoux 26 novembre 2022 19:25

                        @Luc-Laurent Salvador

                        Vous me semblez bien arrogant, mon niveau de réflexion n’a rien à envier au vôtre. D’ailleurs si vous aviez eu un peu de curiosité, vous auriez su que depuis au moins 5 mois, je n’ai pas voté une seule fois contre un article. Les seules fois où je l’ai fait, c’est quand l’auteur insultait son lecteur ou quand le texte était totalement décousu.
                        Je déteste la censure comme les insultes ou encore le mépris qui teintent vos réponses.
                        « il y a du dictateur en chacun de nous » Pour reprendre votre élégante expression, vous connaissez M. Toulemonde pour en parler avec autant d’aplomb ? Vous savez ce qu’il y a en chacun de nous ?
                        Les dictatures sont souvent intrusives. Et manient la calomnie grossièrement.


                      • Octave Lebel Octave Lebel 26 novembre 2022 19:50

                        @Luc-Laurent Salvador

                        On peut dire aussi qu’il renvoie les amateurs et les acteurs à leurs phantasmes dont on voit bien qu’ils sont autant individuels que collectifs et historiquement construits, plutôt du côté de la dérision dans la présentation du grand Jacques. En citant des carnages voulus par des décideurs autant peu économes du sang d’autrui qu’ils sont la plupart du temps à l’abri de comptes à rendre de leur vivant. Vérités qui finissent lentement mais sûrement par émerger grâce à ceux, témoins, acteurs et historiens qui ne se paient plus de mots et mythes pour y substituer responsabilités à nécessité, fatalité et héroïsme.

                        Il me semble que Brel se méfie du goût du sacrifice gratuit d’autrui, homme ou animal, qui va si bien avec l’héroïsation qui le rend à la fois licite, fatal et nécessaire.


                      • Fergus Fergus 26 novembre 2022 20:53

                        @ Luc-Laurent Salvador

                        100 % d’accord avec vous sur ce que devrait être la modération. Cela a toujours été ma façon d’y intervenir, sans que mes opinions prennent le pas sur la qualité du texte, même s’il est aux antipodes de mes idées.


                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 07:29

                        @Adèle Coupechoux

                        Je reconnais que j’ai été rude, je vous ai un peu malmenée mais votre « c’est comme les va-t-en guerre qui envoient les autres la faire à leur place » qui traduisait une interprétation fallacieuse des échanges précédents me donnait l’occasion de venir à cette question de la censure.
                        Notez bien que j’ai pris des précautions mais vous l’avez quand même pris pour vous.
                        Je me réjouis d’apprendre que vous êtes portée à plusser et à ne pas censurer. Cela nous fait un point d’accord.

                        Pour le reste, vous qui avez la prétention de vous cantonner dans votre seule tête, je note que vous m’accusez de mépris, ce qui est une grave erreur. Je ne méprise personne car je discute avec tout le monde, même les idiot(e)s parce que même les idiot(e)s peuvent dire des choses vraies (cf. le Monde III de Karl Popper). Que vous détestiez mes manières, c’est votre problème, pas le mien.

                        Je ne m’intéresse pas à vos manières gentiment victimaires (au sens où il n’y a pas lieu de les souligner comme telles vu que vous n’en faites pas des tonnes) seulement à votre argumentation là où elle sert la discussion présente.

                        M. Toulemonde est une figure de rhétorique qui renvoie à ce qu’on appelait la psychologie normale (opposée alors à la pathologique), cad, la psychologie commune à tous les êtres humains. Car au-delà des « différences » dont ils aiment se gargariser, les humains se ressemblent TERRIBLEMENT.

                        C’est tellement vrai que je peux répondre positivement à votre question : oui, je sais ce qu’il y a en chacun de nous. ça vous étonne ? Tout comme le chirurgien sait très bien ce qu’il y a dans votre corps, le psychologue sait assez ce qu’il y a dans votre esprit. Et quand je dis le psychologue, j’inclus toutes les personnes qui, sans être des spécialistes, ont su développer leurs capacités empathiques (au sens cognitif) et sont en mesure de bien comprendre leurs... semblables.

                        Par exemple, toute personne un peu psychologue voit très bien que vous êtes irritée et d’aucuns parleraient même de colère. smiley

                        Vous vous croyez isolée dans la tour d’ivoire de votre boîte crânienne mais c’est une erreur. Faites un peu de psychologie et vous comprendrez mieux que pour certains (ceux qui vous connaissent un minimum quand même) vous pourriez être transparente.

                        C’est le lot de l’humain. Nous sommes du genre homo, tous des semblables, ne vous en déplaise. La tentation de la dictature qui est en nous tous s’appelle la pulsion d’emprise. Elle prime sur la pulsion sexuelle. Lisez Karen Horney si ça vous intéresse.


                      • Joséphine Joséphine 27 novembre 2022 07:31

                        @Luc-Laurent Salvador

                        J’ai été sidéré de voir qu’on pouvait « modérer » sur la base du j’aime ou j’aime pas la thèse avancée sans que la qualité de l’article et de l’argumentation entrent en ligne de compte. C’est le degré zéro de la pensée

                        C’est la parfaite définition de l’arène d’Agoravox. C’est malheureusement un lieu empli de tabous et de poncifs bienpensants. Il ne faut pas critiquer les végans, il ne faut pas critiquer Mélenchon et encore moins les antifas qui ont naufragé les Gilets Jaunes . Il ne faut pas critiquer les homosexuels non plus, ni l’euthanasie et l’avortement ....Par contre on peut critiquer les traditions ancestrales du peuple Européen, les effacer et les détruire même ! car c’est un truc de « bourgeois » voyez-vous ! Inutile de leur dire que ce mot n’a plus aucun sens deux siècles, , les gauchistes ne l’entendent pas de cette oreille ! D’ailleurs ils mourront dans un dernier râle en hurlant le mot « Bourgeois » avec haine . La France trotskyste et progressiste dans toute sa splendeur. C’est à la fois risible et terrible. 

                        Surtout ne dites pas que vous célébrez Noël ou que vous allez à la messe de minuit , ça passe pas ! On est pas chez Poutine ici. 


                      • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 08:09

                        @Luc-Laurent Salvador

                        Contrairement à vous, je ne cherche pas les points d’accord. Simplement, le débat. 

                        « Par exemple, toute personne un peu psychologue voit très bien que vous êtes irritée et d’aucuns parleraient même de colère.   »
                        Là, vous parlez de vous. Et faites parler les « d’aucuns » à votre place. Pour vous éloigner du sujet qu’est la tauromachie ? 

                        Vous ne nommez jamais Aymeric Caron et pourtant je sens que c’est bien là le nœud de votre problème et de votre détestation  smiley 


                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 08:28

                        @Joséphine

                        Oui, je vois bien ce tableau là mais heureusement, le « sel de la terre » est aussi présent sur Agoravox, c’est ce qui en fait l’intérêt.
                        On est vraiment face à un échantillon représentatif de la population et que les moutons enragés dominent statistiquement ne saurait surprendre.
                        L’important est qu’on peut y trouver des personnes avec qui échanger fructueusement que ce soit dans la controverse ou dans la concordance.

                        Maintenant il est très clair que la gauche messianique des lendemains qui chantent une humanité dénaturée et asservie à l’élite mondialiste constitue un très dangereux vecteur de totalitarisme. C’est pourquoi il importe de contrecarrer ses vues et ses positions autant que possible. C’est un devoir pour toute personne un brin lucide sur les enjeux actuels.

                        Maintenant mon plaisir c’est de dire que oui, je vais à la messe de minuit, que j’ai du respect pour Poutine (même si je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’il a fait, j’en comprends les raisons tellement logiques quand on sait qu’il affronte l’Hégémon, cad, l’Empire anglo-sioniste), que je crois à la fabrication humaine du SARS-Cov2, etc.

                        Bref, je suis un complotiste de la pire espèce, celle qui sait qu’être sensé, c’est être complotiste et qui peut le démontrer par a + b (puisque c’est la raison d’être de l’intelligence humaine que de parvenir à une « maîtrise cognitive » de son environnement, ce qui suppose, a minima, d’avoir reconnu la « pulsion d’emprise » qui caractérise la psyché humaine et qui fait qu’il serait désespérément pathologique de partir de l’hypothèse que la marche du monde peut s’expliquer sans complots. L’Histoire est là pour prouver le contraire, ne pas en tenir compte, c’est proprement de la folie ! CQFD) smiley


                      • Joséphine Joséphine 27 novembre 2022 08:39

                        @Adèle Coupechoux

                        Aymeric Caron ? Cet antispéciste mondialiste qui se soucie du sort des moustiques écrasés mais qui se fout éperdument de voir les peuples européens disparaître sous une immigration exponentielle ? Ce qui est insoutenable, c’est de voir comment cet individu prend en otage la France en soulevant des polémiques inutiles. 

                        95% des taureaux finissent dans des abattoirs sordides où ils meurent sans aucun témoin et sans que cela ne suscite la moindre indignation de ces gens de gauche. Aymeric Caron se préoccupe des 5% des taureaux qui meurent dans des arènes devant des milliers de témoins.

                        Tout comme Sandrine Rousseau , Aymeric Caron est un élu de Paris intramuros. 

                        Boboland ! 

                        Totalement déconnectés des réalités, ces gens-là vivent dans un monde virtuel, fantasmé. Le seul programme de Caron est de détruire minutieusement le peuple européen, en effaçant ses traditions et sa culture, mais pas touche aux pratiques d’abattage islamiennes ou casher ! 

                        Dieu merci cet individu progressiste-de-gauche, ça va ensemble, la connivence entre la gauche et le progressisme est totale, cet individu ne représente pas grand monde en France. 


                      • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 09:15

                        @Joséphine

                        Pour ma part, je me fous d’Aymeric Caron comme de Sandrine Rousseau, si ce n’est qu’ils desservent les causes qu’ils sont censées défendre (surtout Sandrine Rousseau).

                        Ce n’est pas moi qui me focalise sur la corrida. Même si je n’éprouve aucune attirance, bien au contraire, pour la corrida et autres abattoirs.

                        Vous ne vous êtes pas aperçue que nous n’avons pas d’opposition politique ?

                        Le Pen que vote-elle ? En France comme en Europe ? Tout comme les socialistes qui sont en train de se battre pour un futur poste de député. Pour eux la politique, c’est un salaire, une retraite et des privilèges à vie. Ce sont des faits que n’importe qui peut vérifier.

                        Les avons-nous entendus défendre nos libertés pendant les enfermements et humiliations successives ? Même LFI a été plutôt tiède. Ce sont quand même les seuls à vouloir réintégrer les soignants suspendus. C’est trop tard, je vous l’accorde.

                        Paris intramuros et boboland..Avez-vous conscience que tout ce petit monde vient exclusivement de la province qu’il chérit tant ? Je n’en ai pas rencontré beaucoup de « parisiens » nés à Paris. La plupart des provinciaux deviennent parisiens pour trouver un emploi. Bref, les parisiens sont avant tout des provinciaux. 

                        De même que le peuple européen n’existe pas vraiment. Justement, vous parlez de traditions. En Espagne, en Allemagne, elles sont forcément différentes. Le climat n’est pas le même, la langue non plus.

                        Oui nous sommes dispersés parce que nous nous sommes laissés dispersés. 

                        Comment désormais nous rassembler contre ceux qui nous dominent avec l’armée prête à tirer ?


                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 09:40

                        @Joséphine

                        Tout à fait d’accord avec votre portrait de Caron mais j’ai peur que le progressisme de gauche soit quand même assez répandu, malheureusement !


                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 09:44

                        @Adèle Coupechoux

                        Je serais pas loin d’être d’accord avec ce que vous avez écrit mais je cale devant cette phrase :

                        « Comment désormais nous rassembler contre ceux qui nous dominent avec l’armée prête à tirer ? »

                        De qui parle-t-on ici ? De l’ennemi de Hollande qui tient nos zompolitiks ? de l’Empire anglosioniste ? Pas de la Russie j’espère car il y aurait alors totale méprise !


                      • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 10:22

                        @Luc-Laurent Salvador

                        Et les gilets jaunes, vous avez manifesté avec eux ? Et les répressions qui ont eu lieu partout dans le monde pendant la crise covid, vous n’en n’avez pas entendu parler ?
                        Je ne parle pas des autres pays où je ne suis jamais allée combattre, juste des rues de Paris où j’ai manifesté ma désapprobation. Avec l’armée téléguidée, elle, par le gouvernement, pour nous charger.

                        Concernant les autres guerres impérialistes, c’est un autre débat. Une partie de ma famille était en Yougoslavie, à l’époque de la guerre du Kosovo.
                        Avec un Biden aux manettes à l’époque. Comme aujourd’hui. Alors non, il n’y a pas de méprise, juste l’histoire qui se répète avec toujours un anticommunisme primaire 
                        qui avec le temps perdure et nous impose de considérer la Russie comme notre ennemie héréditaire. 


                      • Joséphine Joséphine 27 novembre 2022 10:26

                        @Luc-Laurent Salvador

                        Je pense sincèrement que le mondialisme vit ses dernières heures. Et c’est la Russie orthodoxe, si intensément religieuse, qui nous le fait comprendre. Comment la Russie et l’Europe de l’ouest en sont arrivées à des orientations civilisationnelles si opposées ? On dirait que l’’histoire règle aujourd’hui de vieux comptes, le clivage progressistes (de gauche) contre traditionalistes (« bourgeois » réactionnaires) est total , et nous n’aurons d’autres choix que de nous battre jusqu’au bout ! C’est un immense combat qui nous attend en tant qu’européen chrétien, c’est biblique ! C’est nous ou eux. L’hydre mortifère ou la vie ! Pour ne pas se tromper de destin, les mondialo-progressistes  feraient bien de se regarder dans le miroir que leur tend la Russie de Poutine.

                        Je suis une « complotiste » de la pire espèce également, mais une chose me dérange dans le fait d’utiliser les éléments de langage de nos ennemis intrinsèques. Ce qu’ils désignent comme « complotiste » n’est que celui qui cherche la vérité. En réalité, je ne vois qu’un seul complot , c’est celui des mondialistes qui veulent effacer nos traditions et détruire notre peuple . Ils se répandent comme des métastases et attaquent tout notre être et notre substance. Notre mission est de retrouver ce que nous sommes, ce que nous étions , et ce que nous n’avons pas su rester.

                        J’aimerais vous montrer cette photo splendide : 

                        https://previews.123rf.com/images/digicomphoto/digicomphoto1311/digicomphoto 131101326/23730230-le-tor%C3%A9ador-espagnol-le-fandi-de-genoux-tr%C3%A8s-%C3%A9troite-entre-les-cornes-du-taureau-espagne.jpg

                        C’est un torero très connu en Espagne, il s’appelle El Fandi . 

                        Caron ne fait donc pas la différence entre le beau, la vertu , la noblesse qui émane de cette photo et l’élevage des poulets en batterie ? Le gauchisme est une maladie mentale ! 

                        Avec beaucoup d’avance je voudrais vous souhaiter un Joyeux Noel et de belles fêtes. Les mairies socialistes françaises qui font la chasse aux crèches et aux sapins de Noël ne redoutent qu’une chose, que vous retrouviez la sacralité. Il y’a d’ailleurs quelque chose de sacral dans la Corrida. 

                        Merci pour votre texte. 


                      • Octave Lebel Octave Lebel 27 novembre 2022 12:09

                        @Octave Lebel

                        Pour info

                        France Info : " Le député La France insoumise Aymeric Caron, qui a dénoncé « l’obstruction » de ses opposants, a retiré jeudi 24 novembre sa proposition de loi sur l’abolition de la corrida. Le député LFI, dont le groupe dispose d’une « niche parlementaire » pour fixer l’ordre du jour à l’Assemblée nationale jusqu’à minuit, ne souhaitait pas voir ce texte phagocyter le reste des propositions de loi déposées pour la fin de la journée. "
                        Les textes qui risquaient de passer à la trappe sont la réintégration des soignants non vaccinés ou encore la création d’une « allocation d’autonomie » pour les jeunes en formation ou encore une commission d’enquête sur les « Uber Files », une hausse du Smic à 1 600 euros net et bien entendu l’IVG dont on connaît le succès.

                        Autrement une autre chanson pour sortir de la caricature vilains bobos, à moins que Francis soit exorcisé comme auteur antispéciste. Qui sait.Ce serait tentant à lire certains commentaires.

                        Paroles de la chanson La Corrida par Francis Cabrel

                        Depuis le temps que je patiente
                        Dans cette chambre noire,
                        J’entends qu’on s’amuse et qu’on chante
                        Au bout du couloir.
                        Quelqu’un a touché le verrou
                        Et j’ai plongé vers le grand jour
                        J’ai vu les fanfares, les barrières
                        Et les gens autour.

                        Dans les premiers moments, j’ai cru
                        Qu’il fallait seulement se défendre.
                        Mais cette place est sans issue,
                        Je commence à comprendre.
                        Ils ont refermé derrière moi,
                        Ils ont eu peur que je recule.
                        Je vais bien finir par l’avoir

                        Cette danseuse ridicule...

                        Est-ce que ce monde est sérieux ?

                        Andalousie, je me souviens :
                        Les prairies bordées de cactus...
                        Je ne vais pas trembler devant
                        Ce pantin, ce minus !
                        Je vais l’attraper, lui et son chapeau,
                        Les faire tourner comme un soleil !
                        Ce soir, la femme du torero
                        Dormira sur ses deux oreilles.

                        Est-ce que ce monde est sérieux ?

                        J’en ai poursuivi des fantômes
                        Presque touché leurs ballerines
                        Ils ont frappé fort dans mon cou

                        Pour que je m’incline
                        Ils sortent d’où ces acrobates
                        Avec leurs costumes de papier ?
                        J’ai jamais appris à me battre
                        Contre des poupées

                        Sentir le sable sous ma tête
                        C’est fou comme ça peut faire du bien
                        J’ai prié pour que tout s’arrête
                        Andalousie je me souviens
                        Je les entends rire comme je râle
                        Je les vois danser comme je succombe
                        Je ne pensais pas qu’on puisse autant
                        S’amuser autour d’une tombe

                        Est-ce que ce monde est sérieux ?
                        Est-ce que ce monde est sérieux ?




                      • Fergus Fergus 27 novembre 2022 12:21

                        Bonjour, Octave Lebel

                        Et paroles de la chanson Vergüenza (honte) du groupe madrilène SKA-P, déjà posté en début de fil à l’auteur : lien.


                      • Octave Lebel Octave Lebel 27 novembre 2022 13:11

                        @Fergus

                        Bonjour et merci.Celle-là je la trouve un peu rude parce que dans les afficionados, il y en a qui n’ont pas vraiment pris toute la mesure du phénomène et qui finiront par évoluer.


                      • charclot charclot 26 novembre 2022 18:23

                        que les gens aiment voir la mort ce n’est pas une nouvelle... Que voir un crestin habillé en danseuse les fassent bander n’est pas nouveau mais ce qui le serait ce serait de voir tous ces sacs à merde descendre affronter l’animal furieux... Là franchement je trouverai ça kiffant... En attendant donner la mort proprement n’est pas indigne c’est même plutôt le contraire, on a pas tous la même idée de la dignité....

                        Allez les tarlouzes bonne branlette sur le sang des vaches parce que très peu d’entre vous descendraient dans l’arène même pour les vaches landaises....

                        Du coup pas de bisous et au lit


                        • Mirlababo 26 novembre 2022 18:33

                          Qu’est ce qu’on s’en fout.... mon dieu ! 


                          • I.A. 26 novembre 2022 19:16

                            En réalité, faire comme si un homme seul faisait le poids face à un taureau adulte, c’est déjà mentir, tricher, faire le matamore. C’est déjà totalement mythomaniaque.

                            La bête, si elle n’avait pas auparavant été soigneusement amoindrie, affolée et torturée, ne ferait qu’une brochette de l’idiot qui danse face à elle. Et vous le savez tous parfaitement.

                            Tu parles, d’un duel... L ’humain choisit de risquer sa vie dans l’arène, quand l’animal n’a pas ce choix.

                            Il s’agit bien d’une torture, mot que vous évitez soigneusement, lui préférant le terme de « sacrifice ». Au nom de quoi ? D’une religion, de nos origines animales, de nos souffrances ? La bête aux cornes, c’est Belzébuth, Satan ? Du même niveau, tout ça, que ces pauvres femmes que vos ancêtres brûlaient parce qu’ils les prétendaient sorcières... même hystérie, mêmes foules, même désirs de mort.

                            Que vient faire la bien-pensance là-dedans ? Comme n’importe qui, vos ennemis ne sont pas à l’abri d’émettre une bonne idée, de faire un excellent choix. Et comme n’importe qui, vos amis ne sont pas à l’abri d’émettre une mauvaise idée ou de faire un sale choix.

                            C’est en jugeant l’idée et le choix plutôt que l’appartenance de la personne, que vous ferez avancer le monde. Pas en dénigrant systématiquement les faits et gestes de ceux que vous vous êtes choisi pour ennemis.

                            Pas en décidant d’avance que toutes les bêtes à cornes sont diaboliques.

                            Il est clair que l’humanité n’est pas prête de grandir.




                            • alinea alinea 26 novembre 2022 19:28

                              @I.A.
                              Je trouverai le moyen de vous faire inviter, pour assister aux tortures que subit le toro au toril, avant sa sortie en arènes, à Nîmes.
                              Vous n’y connaissez rien, vous êtes l’objet de la propagande des débilous.
                              Il me semble IA que vous remettiez en cause la propagande pro vaccin, non ? je me trompe ?
                              Eh bien là c’est pareil. 
                              Le taureau n’est pas « préparé » ; c’est comme tous ceux qui projettent sur Poutine les exactions et corruptions et décadences de l’occident. Pareil.
                              Et c’est pas parce qu’on me l’a dit, c’est parce que j’y ai été.


                            • charclot charclot 26 novembre 2022 19:44

                              @alinea
                              la prochaine fois prend la place du torero et tu pourras l’ouvrir en attendant t’es qu’un voyeur !


                            • alinea alinea 26 novembre 2022 19:51

                              @charclot
                              Vous feriez un peu d’introspection là, que je comprenne ?
                              Vous êtes allé dans un toril un jour de corrida ? vous avez visité les toros dans leurs corrals avant la corrida ? Vous avez travaillé dans une ganaderia ?
                              Moi si.
                              C’est comme tout, quand on connait on comprend, et quand on comprend, sauf cas très litigieux, on accepte.
                              je ne supporte pas la calomnie, que ce soit ceux qui sont pour le vaccin parce qu’ils croient, ceux qui conspuent Poutine, parce qu’ils croient, et ceux qui sont contre la corrida, parce qu’ils croient :
                              dans tous les cas votre haine déborde de votre nez et vous trahit.


                            • charclot charclot 26 novembre 2022 19:58

                              @alinea
                              j’ai commencé à 7 ans, j’a traversé la Camargue à pied et j’égorge une poule ou ’un mouton avec autant de tristesse que j’assiste indirectement maintenant à ce pitoyable spectacle... La mort n ’en est un que pour les décérébrés autrement c’est une chose dure et sale. Je n’ai ni leçon de civilité ni de conciliation à recevoir de quiconque Tant qu’il y aura des éjaculateurs précoces qui s’épanouissent au spectacle de la souffrance sans l’affronter eux même on sera dans la merde la plus noire. du coup oui descends dans l’arène ou laisses tes c.... au vestiaire elles se méritent !
                              Et ma haine ne me trahit pas elle vit avec moi !


                            • alinea alinea 26 novembre 2022 20:00

                              @charclot
                              La mort existe mon pauvre Charcot.



                            • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 08:13

                              @I.A.

                              Merci pour ce résumé lucide et talentueux. Je n’aurai pas mieux dit.


                            • I.A. 27 novembre 2022 08:33

                              @alinea

                              J’ai déjà vu une corrida en vrai, bien sûr.

                              Bon, en tout cas vous voilà réconciliée avec Joséphine ! Mêmes idées, mêmes choix, même « fureur de vaincre »...

                              Heureusement, les bêtes, elles n’ont pas la parole...


                            • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 09:31

                              @charclot

                              En fait, les animaux à part les humains, ne combattent pas, ils assurent leur survie et chassent.
                              Les humains ne chassent plus, ils combattent les ennemis qu’ils se fabriquent pour occuper le temps.


                            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 09:36

                              @I.A.

                              Beaucoup de bruit et de fureur pour pas grand chose. On dirait même qu’on est passé près du point Godwin (à ce propos, je vous signale que ce sont vos ancêtres aussi qui voulaient brûler des sorcières).

                              Vous réagissez à ce qui vous semble un injustice insupportable : la bête est affaiblie (c’est faux, n’en parlons plus) et elle n’a pas le choix selon vous.
                              Alors, comment expliquez-vous qu’elle s’avance dans l’arène et qu’elle cherche à dézinguer le torero ?
                              Elle est téléguidée ?
                              Même si vous avez vu une corrida, vous ne savez pas de quoi vous parlez.


                            • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 09:56

                              @Luc-Laurent Salvador

                              Vous vous rendez compte que vous êtes en train de nous faire croire que le taureau veut en découdre !
                              Il se défend tout simplement. Il sent qu’il est face à un agresseur voire même à des agresseurs. Les cris des spectateurs, la provocation du torero lui font peur. 


                            • charclot charclot 27 novembre 2022 10:32

                              @Adèle Coupechoux
                              en fait si ils combattent et préservent leurs territoires souvent de manière à tuer leur adversaires... Il ne faut pas confondre l’image qu’on se fait de la nature et ce qu’elle est par exemple les corneilles pillent les nids des pies et autres, les lions tuent les petits d’une portée différente les chimpanzés mènent de véritables guerres et fomentent des complots aboutissant à des crimes, l’adorable mésange bleu en saison d’hiver dévore les cerveau des autres piafs...Ce qui nous différencient des animaux c’est le fait d’être capable de mettre des limites dans notre cruauté.


                            • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 10:40

                              @charclot

                              J’ai vu pas mal de reportages animaliers. Et les comportements que vous décrivez. Et aussi beaucoup de tendresse, de partage et d’entre-aide.
                              Pourquoi alors rajouter de la souffrance artificielle à la souffrance naturelle ?


                            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 10:52

                              @Adèle Coupechoux

                              "Il se défend tout simplement. Il sent qu’il est face à un agresseur voire même à des agresseurs. Les cris des spectateurs, la provocation du torero lui font peur"

                              Aha, on dirait que vous vous autorisez à sortir de votre tour d’ivoire crânienne et à vous projeter empathiquement dans l’esprit de l’animal.
                              Le débat est donc ouvert : le taureau de combat a-t-il peur ? Telle est la question... présente !
                              Pour ma part, il me semble que c’est sa pulsion de domination... qui le domine.
                              D’ailleurs il fonce sur tout ce qui bouge (j’en sais quelque chose) et sur tout ce qui est rouge (même s’il y a peut-être quelque chose de mythique ici aussi) !


                            • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 11:16

                              @Luc-Laurent Salvador

                              Vous avez essayé de ne plus bouger ? Il fait quoi alors le taureau ?  smiley

                              La peur n’exclut pas la domination. Regardez Macron qui s’entoure de garde du corps et arme la police pour mieux désarmer les hôpitaux.

                              Je suis étonnée que Mélusine ne rentre pas dans l’arène pour nous parler du caractère des taureaux..


                            • jymb 27 novembre 2022 12:13

                              @charclot
                              Vous avez raison
                              Il faut interdire aux baleines l’abominable génocide du krill
                              interdire aux cerfs de se battre entre eux 
                              interdire aux renards de se livrer à des massacres dans les poulaillers
                              interdire aux taureaux de combats ...de se battre entre eux. Enfin pour eux, ce sera rapide, plus de corridas= plus d’élevage, et donc l’ espèce disparaîtra. Les escrologistes auront encore réussi un bel exploit


                            • Fergus Fergus 27 novembre 2022 12:25

                              Bonjour, jymb

                              Désolé, mais votre commentaire est... stupide  !
                              Ce n’est pas du comportement des animaux entre eux qu’il est question, mais du plaisir sadique (disons les choses telles qu’elles sont !) que prennent les spectateurs à ce spectacle barbare !!!


                            • charclot charclot 27 novembre 2022 14:41

                              @jymb
                              les raccourcis de ce commentaire sont exactement au niveau des afficionados vides et bornés L’élevage existe hors corrida et n’est pas forcement synonyme de violence et d’irrespect. De plus les animaux se battent mais ne le font pas par jouissance de la mort c’est l’expression d’une nécessité vitale ce que n’est absolument pas le cas la corrida... Bref, je comprend qu’être borné est un choix ce n’est pas pour ça que j’exige la lobotomie castration des QI des moins de 4


                            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 16:23

                              @charclot

                              Ah, charclot, vous devenez intéressant tout à coup. Vous présentez des faits et de manière fort pertinentes.
                              Oui, les animaux font ça tranquillement, si je puis dire mais sans cruauté car ils n’ont pas, comme nous, conscience de faire souffrir.

                              Bref, la cruauté est seulement humaine. Seul l’humain a le choix : être ou ne pas être cruel. L’animal ne l’a pas, il fait juste ce qu’il a à faire même si, à un moment donné, il ne fait que jouer... de manière cruelle (pour nos yeux d’humains) en tuant des proies... pour le plaisir.

                              Pour ma part, je suis pour qu’on minimise la souffrance de l’animal autant qu’on peut, cela va de soi. J’ai même un temps tenté de le végétarisme. Mais mon corps n’y a pas résisté. J’ai dû me résoudre à consommer de la protéine animale hors produits laitiers.

                              Bref, je ne suis pas antispéciste. L’humain a légitimement un statut particulier, même s’il n’est pas à part de la nature. Je ne m’afflige pas que l’Homme consomme de l’animal même si j’ai cru un temps pouvoir m’en passer. Il y a des données biologiques et culturelles qu’il faut accepter au moins provisoirement et, en tout cas, je n’accepterai pas que la consommation de viande ou la corrida soient interdites par le diktat de je-ne-sais-quelle élite mondialiste qui entend domestiquer l’Homme et le faire entrer dans un « parc humain » écologiquement neutre.

                              Je crois que nous savons tous la valeur de la liberté alors BORDEL respectons-là.

                              Qu’on dise qu’on est pas d’accord, qu’on accable les aficionados d’injures et tout ce qu’on voudra mais qu’on laisse à chacun la liberté de faire ce qui a du sens pour lui et qui n’est pas source de violence illégale à l’égard de l’humain. C’est quand même ça la priorité pour les interdictions : la violence entre humains, physique, verbale, morale.
                              Pour le reste, éduquons, faisons des campagnes de sensibilisation, culpabilisons même autant qu’on voudra MAIS laissons chacun libre de choisir et de renoncer quand il y est prêt, s’il y est prêt, à ses comportements violents à l’égard des animaux, qu’il s’agisse de la chasse, de l’élevage, des animaux domestiques etc.

                              Le bouddhisme obligatoire n’amènera rien de bon et d’abord parce que le bouddhisme lui-même a ses limites ; les Rohingas en savent quelque chose n’est-ce pas ?
                              Bref, au risque de me répéter, la priorité, c’est prévenir la violence entre les hommes, avec la loi, avec l’éducation, la religion. Je pense notamment au passage évangélique sur la paille et la poutre.

                              Nous sommes tous des pécheurs alors foutons-nous la paix plutôt que de nous jeter la pierre.


                            • alinea alinea 27 novembre 2022 17:57

                              @charclot
                              elle est très bien votre image, dommage que vous ne l’ayez pas comprise !
                              Aucun animal domestique est plus libre, choyé qu’un taureau de combat !!
                              Vous savez, quand l’ignorance n’aura plus le pouvoir, le monde ira beaucoup mieux.


                            • charclot charclot 27 novembre 2022 18:50

                              @Luc-Laurent Salvador
                              je n’accepterai aucun diktat et moins encore ceux qui incitent à la violence spectacle Il y a assez de désespoir dans ce monde sans en plus rajouter les spectacles pour pornophiles du sanguinolant. Me répétant donc donner la mort parce qu’on se nourrit soit, c’est dégueulasse mais il faut en passer par là et passer par là , et j’insiste, oblige à donner soit même la mort au moins une ou deux fois dans l’année, comme l’Aïd ou la pessah, pour ne pas laisser aux seuls tueurs des abattoirs les mauvaises vibs qui accompagnent le fait de prendre une vie. Il y a d’un coté le babaacoolisme-wokisme urbain et de l’autre ceux qui ne sont pas éloignés de la nature qui la connaissent dans tout ce qu’elle a de cruel et qui pourtant refusent le sadisme inhérent à des mises à mort insensées . Prenons un exemple hors corrida : les bêtes conduites aux abattoirs sont méga stressées produisent des hormones liées à ce stress et l’accumulation de ces poisons puisque cela en est conduit l’organisme humain à subir une agression accumulative qui se termine en maladies diverses et avariées. Parallèlement , il existe en Europe et ailleurs des techniques d’abattage et de découpage dans des unités mobiles où l’animal est abattu en plein champ voire à distance comme en chasse à l’affut L’animal n’a pas le temps de se rendre compte de quoique ce soit Du coup, la viande est ultra saine. Pour en rester sur l’élevage, des moutons maintenus été comme hiver sans stabulation produisent une viande savoureuse et gouteuse qui n’a rien à voir avec celles de ceux élevés selon les normes européennes. Je n’ai pas d’aversion pour la corrida sans raison. Nous sommes les dominants, il n’y a aucun doute mais la domination ne donne pas tous les droits bien au contraire elle implique une somme de devoirs qu’il serait temp de mettre en avant. Pour finir sur une touche quasi animiste, les cojonés de toro sont très prisées et sont vendues comme aphrodisiaques... Et toute la viande est également chargé d’une aura magique alors que le mode d’abattage est le pire qui puisse exister...J’ai vécu dans ce milieu alors même si on peut mettre en doute ce que j’écris je sais ce que j’ai vécu du coup, les critiques...


                            • samy Levrai samy Levrai 27 novembre 2022 18:54

                              @charclot
                              Que penses tu de l’avortement ?


                            • charclot charclot 27 novembre 2022 19:59

                              @samy Levrai
                              je ne crois pas qu’on puisse répondre en deux phrase mais en gros il y a deux donneurs de gènes Ensuite le débat vient quant à la personne qui transmet les gènes et dont le rôle s’arrête en dix minutes quand il est serviable et aimable et à celle qui pendant neuf mois porte dans son corps une vie qui grandit qui elle même peut être porteuse de mutations positives pour l’évolution humaine. Ensuite si on considère le respect qui est donné aux filles mères par des millénaires de crétinisme moral au moins en Europe il est compréhensible qu’elles en aient marre de faire les poules pondeuses et de recevoir le mépris des bien pensants. En fait je suis contre l’avortement pour diverses raisons, notamment la possibilité d’une éducation sexuelle fondée et pertinente et donc d’un responsabilisation individuelle poussée, mais je suis pour parce qu’il est surement préférable d’avoir un enfant qu’on désire dans les bonnes conditions plutôt que de le porter comme un boulet. Si on considère l’avortement et la religion, pendant longtemps l’église pratiquait l’avortement sur les filles mères voir les infanticides
                              https://srp-presse.fr/index.php/2021/01/19/irlande-leglise-de-nouveau-au-banc-des-accuses/
                              Je préfère toujours la vérité à l’hypocrisie
                              . En gros dans les conditions actuelles de respect de la maternité et aux vues des perspectives d’avenir, le mal est préférable au mieux...


                            • samy Levrai samy Levrai 27 novembre 2022 21:59

                              @charclot
                              Il semble que tuer des animaux ce ne soit pas bien mais tuer des humains ce soit cool , comme les OGM ce n’est pas bon pour le maïs mais il faut en injecter aux humains car cela protègerait les autres...
                              Il faut aussi tout doucement par effet cliquet , interdire, interdire, contrôler, réprimer, interdire, contrôler, contrôler, réprimer, interdire, réprimer, réprimer,... car c’est moderne coco !


                            • charclot charclot 27 novembre 2022 22:37

                              @samy Levrai
                              ne pas vouloir comprendre c’est une chose ne pas comprendre une autre. Je travaille avec les personnes en difficulté psychique je sais que certains ne peuvent pas comprendre à moins d’y passer beaucoup de temps et c’est vraiment agréable quand on y parvient. Pour ce qui est des abrutis qui préfèrent orienter une réflexion pour le bien être de leurs pseudos discours moralisants qui somme toutes est aussi fluctuant que la tendance médiatique en général dans le monde plein de misère et de haine dans lequel je vis je les envoie rapidement jouer ailleurs avec leurs teubs... Mais comme tu sembles faire parti de la première catégorie je réitère ce que j’ai écris : aujourd’hui l’avortement est la pire des solutions mais face au désarroi social et au manque complet de solidarité sociale il est parfois préférable pour une femme de ne pas continuer sa grossesse... Mais car il y a un mais dans la mesure où la collectivité est capable de soutenir aider et porter une mère célibataire dans le plus grand intérêt de l’enfant dans ce cas là oui l’avortement n’est pas souhaitable... Comme tu me parait relativement bien handicapé des hémisphères je vais te le dire autrement : quand ducon se vide les couilles sans même penser qu’il pourrait foutre Germaine enceinte, il faut aussi qu’il en profite du coup quand la société obligera les conos qui s’arrachent après leurs vidanges testiculaires à verser une pension à la mère ce jour là l’humanité en tout cas la France aura vraiment grandi et l’avortement ne sera plus qu’une question satellite En attendant les neuneus qui ne prennent qu’une partie d’un problème pour ensuite s’auréoler de gloire en portant haut leurs manques de discernement peuvent continuer à faire ce qu’ils font de mieux se taper des pignoles avec du papier de verre

                              Et quand au « il est interdit d’interdire » je n’ai jamais vécu avec de pires connards que ceux qui ne savent pas poser de limites quelles soient dans les actes ou les relations. on appelle ça le respect de l’intimité. 
                              Anarchie vaincra et même si elle ne le fait pas elle vivra

                              PS une chose dont je suis sûr c’est que malgré ta très jolie diatribe : 
                              Il faut aussi tout doucement par effet cliquet , interdire, interdire, contrôler, réprimer, interdire, contrôler, contrôler, réprimer, interdire, réprimer, réprimer,... car c’est moderne coco !
                              tu aurais bien du mal à exister dans un monde sans contrôle ni limite où la seule manière de survivre serait la loi du plus psychopathe Alors mon chou, prends tes leçons et ranges les d’où elles n’auraient jamais du sortir


                            • alinea alinea 28 novembre 2022 17:59

                              @Adèle Coupechoux
                              le petit dessin parle de l"élevage en batterie, torture, enferment, captivité, horreur...


                            • alinea alinea 26 novembre 2022 19:21

                              Ben non, on s’en fout pas ! personnellement j’aimerais que la côte de bœuf que vous faites griller sur votre barbecue si viril (! !) vienne d’une bête tuée comme ça, en combat ; que toute la viande que vous mangez vienne du perdant d’un combat et non pas de la victime d’élevage en batterie, ou en torture ( yeux crevés pour les veaux par exemple, dents arrachées et queue coupée pour les cochons, par exemple), ou bien la cible d’un chasseur.

                              On y verrait déjà plus clair.

                              Et puis que vous arrêtiez de vous sentir aussi puissants que bons, vous voulez protéger le monde, et mauvais, le détruire.

                              C’est débile. Ce que vous reprochez à la corrida c’est d’être inutile : eh bien non, elle nourrit plein de gens ; des éleveurs aux toreros et de tous les mangeurs de viande de toros de corridas !


                              • charclot charclot 26 novembre 2022 19:51

                                @alinea
                                vivement qu’on mange le matador alors parce que si il était seul dans l’arene sans les picadors et les rejoneador il finirait carpette plus souvent qu’a son tour mangeons des gens !


                              • véronique 26 novembre 2022 20:14

                                @alinea
                                Vous trouvez que la corrida est un combat ?
                                Moi je la vois comme un abattage, sauf que là on fait durer le plaisir et que c’est un spectacle.
                                Et je ne vois pas plus de raisons de permettre les corridas que de permettre qu’on coupe les queues de cochon, les cornes des vaches ou les ailes des pintades.


                              • alinea alinea 26 novembre 2022 20:29

                                @véronique
                                Vous savez Véronique, la corrida est symbolique, en ce sens elle est très importante, mais dans le concret de nos vies, elle passe à côté de beaucoup ; alors vous pouvez prendre le bus avec tout le monde sans savoir où vous allez, cela ne changera pas les choses ; en revanche quand on ouvre les yeux contre nos propres idées reçues, ma foi, on peut avancer. Et si je perds tout ce temps à parler corrida, c’est dans ce but.
                                 Mais c’est bon, depuis toutes ces années je sais que rien ne viendra éclairer ceux qui se cachent derrières leurs idées reçues pour « ne pas sortir de leur sillon » !!.


                              • alinea alinea 26 novembre 2022 21:29

                                @charclot
                                El Juli n’avait pas de picadors ! et beaucoup d’autres. Je n’ai jamais dit qu’il n’y avait pas de mauvaises corridas, au contraire j’ai beaucoup dit que la corrida n’avait pas besoin de vos bons sentiments pour mourir. J’ai donné quelques pistes plus haut.


                              • charclot charclot 27 novembre 2022 00:18

                                @alinea
                                en quoi le fait de préférer la dignité face à la mort porte t’elle atteinte à la joie de vivre ? Se pourlécher les babines en assistant à un rituel de mort n’est plus ni moins l’expression d’un vide émotionnel qui à l’extrême est la négation de la vie..


                              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 07:37

                                @charclot

                                C’est quoi cette psychologie de bazar ? Vous l’avez lu quelque part ou vous avez inventé ça tout seul ?


                              • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 08:18

                                @charclot

                                Vous avez déclenché l’ire de l’auteur. Il perd ses nerfs dans ce qu’il appelle votre « bazar ».
                                Il est en train de régler ses comptes avec un abolitioniste qu’il ne nomme pas. 


                              • véronique 27 novembre 2022 08:50

                                @alinea

                                Il ne s’agit pas d’idée reçue. La corrida revient de temps en temps dans mes pensées depuis très longtemps. Et à chaque fois j’essaie de trouver des raisons d’admettre son existence. Mais non, c’est impossible. D’ailleurs, si la loi ne permettait pas l’exception de la tradition, la corrida serait interdite. On la remplacerait par d’autres formes de confrontation, voilà tout.


                              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 09:20

                                @Adèle Coupechoux

                                Ah Adèle, merci de montrer ainsi que ma pique a fait mouche !

                                ça ne vous a pas plu que je pointe votre colère alors vous pensez répliquer en supposant une irritation chez moi.
                                Ce n’est pas le cas même si je reconnais que ma formule peut légitimement être interprétée comme ça.
                                Toutefois, comme ça n’est pas la question, je ne m’y attarde pas.

                                La question était de savoir si je pouvais lire en vous. Par cette réplique que vous venez de faire, ne vous en déplaise, vous venez de prouver que j’avais mis dans le mille !


                              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 09:26

                                @véronique

                                Bien sûr qu’il s’agit d’idée reçue et le fait que vous ne puissiez sortir de votre ornière prouve seulement l’existence de l’ornière, pas la vérité de votre point de vue « ’en bus » et en tautologie smiley


                              • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 09:41

                                @Luc-Laurent Salvador

                                Ce serait plutôt, quelle mouche vous a piqué. La réponse vous l’avez.


                              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 09:59

                                @Adèle Coupechoux

                                Euh, je me trompe ou vous vous enfoncez là ? smiley


                              • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 10:01

                                @Luc-Laurent Salvador

                                Mauvais joueur ?  smiley


                              • charclot charclot 27 novembre 2022 10:12

                                @Luc-Laurent Salvador
                                ce n’est pas parce que tu renifles les arrières trains de l’intellect qu’on est tous obligé d’être les nervis du vide neuronal !


                              • charclot charclot 27 novembre 2022 10:19

                                @charclot
                                en gros c’est pas avec un qi d’afficionados qu’on peut comprendre qu’appliquer la souffrance ou s’en réjouir n’est que l’exutoire d’un mal vivre profond lié à un rejet affectif quelconque ou pire encore à un conditionnement social dont on est pas capable de voir les effets déliquescents et pervers . Est que tu comprend le sens du groupe de mots prendre une vie... Prendre... Toujours en très gros même si donner la mort est parfois nécessaire ce n’est jamais quelque chose de bon pour la psyché individuelle et collective... Tuer pour manger, soit, je sais le faire. Tuer pour bander, non, franchement, je n’ai pas besoin de ce genre de viagra !


                              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 10:41

                                @Adèle Coupechoux

                                Mauvais joueur ? 

                                Grand Dieu, jamais de la vie !
                                Je respecte toujours la règle... de la logique.
                                Et elle fait défaut dans votre propos ! smiley


                              • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 10:45

                                Alors charclot, on s’excite sans viagra, juste avec des mots ?

                                Puisque vous semblez vous intéresser à la psychologie, je propose celui-ci à votre sagacité : « projection » vous connaissez ?


                              • Adèle Coupechoux 27 novembre 2022 10:59

                                @Luc-Laurent Salvador

                                « Je respecte toujours la règle... de la logique. » 

                                Les outils pour raisonner sont multiples. L’habileté ne suffit pas toujours.


                              • charclot charclot 27 novembre 2022 11:50

                                @Luc-Laurent Salvador
                                je ne projette rien je comprend Je vis avec des abrutis depuis l’enfance j’en ai donc une grande habitude de leurs fonctionnements autocentrés et limite mégalomaniaques. Le terme bouchés à l’émeri ou borné correspond davantage à celui d’abruti qui n’est pas stupide mais rendu brute inapte au discernement si l’on préfère. En réalité il ne s’agit d’abrutissement stricto sensu mais d’une appétence pour la cruauté qui est l’apanage de tous les tortionnaire et psychopathes en devenir Je ne suis en rien responsable du manque d’intelligence volontaire qui cache au fond juste une profonde lâcheté : dans la corrida il y a un animal conditionné par la violence et la cruauté à se défendre contre des êtres humains eux même conditionnés par une culture sanguinaire. Je ne nie pas le courage de ceux qui affronte l’animal mais d’une part je ne l’approuve pas et d’autre part je considère que ceux qui assistent à ce genre de spectacle ont vraiment besoin d’un suivi psychiatrique ou de descendre dans l’arène pour aller se faire encorner. De plus je ne suis pas responsable non plus de cette homosexualité refoulée que subodore cette fascination pour les moules couilles, les tenues bariolées digne du carnaval de Rio et cette vénération pour la virilité qui n’est pas sans rappeler celle qu’avait les grecs pour leurs pair(e)s ; LA corrida portugaise ou celle en exergue sur l’image d’illustration sont aussi des confrontations héroïques mais elles sont non sanglantes et non létales contrairement à la corrida où les couilles de l’animal tué se vendent a prix d’or pour soi disant soutenir la virilité souvent déficiente de afficionados... Bref c’est juste une histoire de masculinité incapable de s’affirmer autrement que par la masturbation... Mais ce n’est pas grave ça se soigne très bien suffit juste de lâcher prise. !


                              • alinea alinea 27 novembre 2022 13:21

                                @véronique
                                Qui est « On » ? Macron ?
                                Qu’est-ce que vous n’ admettez pas dans la vie et qui pourtant existe ? Seulement la corrida ? Qui justement est pleine de sens, mais si profond qu’il n’atteint pas tous les esprits !?
                                Vous voudriez pouvoir faire interdire tout ce qui ne vous plait pas et en même temps, c’est la mode, vous faire passer pour un bel esprit ? Une bonne âme ?


                              • charclot charclot 27 novembre 2022 14:34

                                @alinea
                                le sens profond de la corrida.... le même que celui d’une claque dans la gueule d’une femme prouver qu’on est un vrai maaallleeeeuuuu ... Toujours loboto... ! Même pas besoin de savoir lire pour comprendre mort : pas bon, vie : bon toi y en a comprendre loboto...


                              • L'apostilleur L’apostilleur 26 novembre 2022 20:24
                                l’auteur 

                                « ... les animaliste sont incapables de voir que le taureau n’est pas seul dans l’arène... »

                                Comme Michel Aphatie qii a fait le spectacle récemment en racontant une mise à mort du taureau surréaliste, il n’a pas hésité à mentir en déroulant à sa sauce le scénario d’une corrida qu’il nous dit avoir vue. 

                                Dommage pas une banderille pour notre picador national Aymeric Caron 


                                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 09:05

                                  @L’apostilleur

                                  La mauvaise foi, l’affabulation et la calomnie sont partout mais ça ne date pas d’hier.
                                  Comme dit le proverbe : quand on veut tuer la corrida, on l’accuse d’avoir la rage... smiley

                                  Merci pour le compliment sur l’image. Je l’ai choisie attentivement, afin de traduire au mieux cette proximité qui confine à l’unité entre l’homme et l’animal... au moment du sacrifice ! Elle est d’une importance cardinale car, à défaut, le sacrifice ne fonctionnerait pas.


                                • L'apostilleur L’apostilleur 27 novembre 2022 18:04

                                  @Luc-Laurent Salvador
                                  Les crétois ne me semblent pas mettre à mort l’animal. Leur proximité avec les égyptiens qui veneraient Apis les avait peut-être contaminés. 
                                  On pourrait plutôt penser à ces courses des taureaux dans les rues des villes espagnoles, un jeu mortel qui confronte les jeunes intrépides aux animaux 


                                • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 27 novembre 2022 19:19

                                  @L’apostilleur

                                  Oui, tout à fait, de toutes les manières qu’on regarde ces choses, ce qui importe ici c’est de voir l’unité animal-homme qui est opérée. On ne sait pas qui va être la victime.
                                  Au pays basque, il n’est pas rare qu’il y ait des morts dans les rues avec les lâchers de taureaux. Ceux-ci ne sont nullement « préparés » avant. Je ne sais même pas si les cornes ont des « sécurités » au bout. J’en doute.


                                • L'apostilleur L’apostilleur 26 novembre 2022 20:26
                                  # l’auteur 

                                  Belle illustration crétoise bien choisie.


                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 novembre 2022 21:49

                                    Bon ,avec tout ça on sait toujours pas le prix moyen de la viande de taureau ,hors les couilles et les zoreilles,réservées .


                                    • pemile pemile 26 novembre 2022 22:06

                                      @Aita Pea Pea « ça on sait toujours pas le prix moyen de la viande de taureau »

                                      Moins cher que les races à viandes, le taureau de combat tué en corrida serait chargé en toxines de stress ?


                                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 novembre 2022 22:34

                                      @pemile
                                      Just a joke ...second degré. ...


                                    • Joséphine Joséphine 27 novembre 2022 02:56

                                      @pemile

                                      Tu te soucies des toxines maintenant près t’être fait injecter 4 fois, comme un vulgaire bétail, avec une substance chimique inconnue....voilà qui est croustillant ! Le taureau est bien plus noble et fier que ce que tu imagines , et lui ne fuit pas la mort ,ni la confrontation, ni le combat. 


                                    • Aristide Aristide 27 novembre 2022 08:52

                                      @Aita Pea Pea

                                      Just a joke ...second degré. ...

                                      N’en demandez pas trop à pemile.


                                    • pemile pemile 27 novembre 2022 13:42

                                      @Aristide « N’en demandez pas trop à pemile. »

                                      Tu n’as rien d’autre à faire un dimanche matin que de me planter des banderilles dans le dos ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité