• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Luc-Laurent Salvador

Luc-Laurent Salvador

Naïf revenu de tant de choses auxquelles j'avais cru, je crois à présent que nous avons surtout des croyances, certaines plus solides que d'autres, et toute la tâche est de bien croire, cad, de se tourner puis avancer vers...
 a) la réalité du monde, que nous construisons bien davantage que nous ne le découvrons comme...
 b) la réalité qui nous dépasse et donne son sens ultime à nos vies en les ouvrant à la possibilité de la paix et de l'amour.
Ceci suppose la capacité essentielle de reconnaître que l'on est dans l'erreur, éventuellement dans la faute.
Sous ce rapport, le modèle christique appréhendé dans le contexte de l'anthropologie girardienne me paraît fondamental pour comprendre la tâche qui est la nôtre et qui, tel que je le comprends, consisterait avant tout chose à savoir être responsable, c'est-à-dire enclin à se (re)mettre en cause plutôt qu'à accuser ses semblables.
Plus prosaïquement, la tâche à laquelle je m'attelle particulièrement peut se formuler comme un effort de dégagement de l'unité de toutes choses au travers d'une même nature originelle que l'on pourrait qualifier de cyclique, ondulatoire, vibratoire, oscillante, etc. et qu'on peut penser être tout à la fois notre alpha et notre omega.
Je m'efforce de conceptualiser cela à deux niveaux.
Tout d'abord, au travers d'une psychologie synthétique tournée vers les invariants fonctionnels liés à la nature cyclique de toute organisation, en particulier psychologique.
Ensuite, au travers d'une théorie de la résonance générale qui, basée sur le postulat d'inspiration piagétienne selon lequel tout être est à concevoir comme organisation de nature cyclique, postule un univers manifesté et mû par une dynamique invariante ou universelle d'accrochage de cycles, et cela, "du (micro)physique au politique". C'est ici que, me semble-t-il, Darwin, Piaget, Girard, Krishnamurti et tout le champ de la spiritualité pourraient être réunis.
Mais il reste tant à faire ;-) !
Pour finir, malgré tout, je précise, qu'en raison de tout ce qui vient d'être indiqué et qui gravite autour de la manière dont nous construisons la réalité "mondaine" que nous faisons nôtre, je fais partie de ceux qui "savent" que dans l'Histoire, les "théories du complot" ont quasiment toujours été le fait des pouvoirs en place. Du point de vue girardien qui fait du sacrifice le lieu originel de l'humain, il est très clair que le mensonge a toujours été le maître du monde et il nous appartient d'être témoins et acteurs de la révélation du mécanisme du bouc émissaire en ne succombant pas à tout propos aux sordides machinations victimaires dont nos médias alignés sont replets et qui, basées sur l'accusation et la diabolisation, incarnent à la perfection la haine qu'elles prétendent voir chez l'autre, l'alien, le monstre... (à suivre)
 
Ancien profil (pour mémoire)________________________________________________
  • Psychologue scolaire et chercheur en psychologie
  •  
  • Fidèle de Darwin, Piaget, Girard, Krishnamurti, etc.
  •  
  • Ecologiste libertaire de la première heure, convaincu que le web social sera l'instrument d'une révolution nécessaire, celle de la déconstruction de l'information et de la construction sociale de la réalité

Tableau de bord

  • Premier article le 15/06/2007
  • Modérateur depuis le 06/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 63 3291 5602
1 mois 0 5 0
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 62 51 11
1 mois 2 2 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 21 septembre 06:02

    Comme dit la chanson : « le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté ». Voici en guise d’épilogue, un lien explicitant le triste sort du député Laurent Louis. On ne peut douter qu’il ait été dans l’excès ici et là, on peut même supposer qu’il n’a pas été ici et là le chevalier blanc qu’il prétendait être, mais en bonne logique discursive, lorsque quelqu’un soutient un argument, c’est l’argument qu’on devrait attaquer, pas la personne. Tout laisse à penser que Laurent Louis a non seulement été attaqué mais brisé :
    http://www.lemonde.fr/europe/article/2017/09/21/en-appel-un-ancien-depute-belge-condamne-a-visiter-des-camps-de-concentration_5188809_3214.html



  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 15 septembre 06:24

    Merci pour cette réflexion visiblement un peu trop abstraite pour certains qui n’ont pas compris qu’on ne peut plus parler qu’à mots couverts tant la police de la pensée veille à ce que nos cogitations soient bien alignées dans le sens du vent.

    Je vous suis bien globalement dans votre orientation, ô combien légitime, mais je reste avec le sentiment que vous ne vous dégagez pas suffisamment du piège qui nous est tendu et qui se présente comme le « choc des » cultures, civilisations, etc. comme vous voudrez.

    Sans vouloir délégitimer ce combat, je considère que c’est un piège car il nous amène à une confrontation horizontale avec les « autres » (cultures, civilisations, etc.) et ce faisant il nous détourne de la seule confrontation vraiment utile qui est, elle, verticale dans le mesure où il s’agirait de s’opposer à ceux qui sont à présent nos maîtres dès lors qu’ils tiennent tous les leviers de l’organisation socio-économico-financière du monde au sein de laquelle les politiciens ne sont plus que des marionnettes.

    Je ne sais plus qui appelait à transformer la guerre en révolution mais il semble que nous en soyons encore là. Avec malheureusement un air du temps tellement individualiste, moralisateur neu-neu et bien pensant qu’il va être difficile de faire se lever ceux qui ne savent même pas être les damnés du nouvel ordre mondial...



  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 15 septembre 06:03

    Merci pour cet état des lieux de la justice. ça c’est de l’information !



  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 1er septembre 04:53

    @hervepasgrave

    Suite à son voyage là-bas, Soral a brossé dernièrement un tableau très positif de la Corée du Nord. Si vous ne l’avez fait, vous devriez l’écouter. Il me semble que vous pourriez découvrir un pays qui correspond à vos aspirations.

    La mentalité occidentale étant ce qu’elle est, individualiste et clairement égoïste, j’ai peur que vous ayez à supporter encore longtemps les professions parasites que vous pointez...



  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 31 août 15:50

    Le tableau est plutôt bien brossé et il n’est pas réjouissant
     La pensée citoyenne est sous inflience médiatique. Elle n’a pas selon moi la maturité pour amener au pouvoir un homme qui ne serait pas l’homme providentiel.
    Il nous faudrait une sorte de Coluche fils caché de Che Guevara. La verve et la radicalité que Marine Le Pen n’a pas su avoir et que Rabhi n’a pas non plus.
     
    J’ai peur que nous ayons à toucher le fond avant de rebondir. J’en viens à considérer la possibilité d’une guerre civile tant la nation se délite à vue d’oeil. Bref, plus pessimiste que moi, tu meurs... (comme on disait au millénaire précédent).

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès