• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Luc-Laurent Salvador

Naïf revenu de tant de choses auxquelles j'avais cru, je crois à présent que nous avons surtout des croyances, certaines plus solides que d'autres, et toute la tâche est de bien croire, cad, de se tourner puis avancer vers...
 a) la réalité du monde, que nous construisons bien davantage que nous ne le découvrons comme...
 b) la réalité qui nous dépasse et donne son sens ultime à nos vies en les ouvrant à la possibilité de la paix et de l'amour.
Ceci suppose la capacité essentielle de reconnaître que l'on est dans l'erreur, éventuellement dans la faute.
Sous ce rapport, le modèle christique appréhendé dans le contexte de l'anthropologie girardienne me paraît fondamental pour comprendre la tâche qui est la nôtre et qui, tel que je le comprends, consisterait avant tout chose à savoir être responsable, c'est-à-dire enclin à se (re)mettre en cause plutôt qu'à accuser ses semblables.
Plus prosaïquement, la tâche à laquelle je m'attelle particulièrement peut se formuler comme un effort de dégagement de l'unité de toutes choses au travers d'une même nature originelle que l'on pourrait qualifier de cyclique, ondulatoire, vibratoire, oscillante, etc. et qu'on peut penser être tout à la fois notre alpha et notre omega.
Je m'efforce de conceptualiser cela à deux niveaux.
Tout d'abord, au travers d'une psychologie synthétique tournée vers les invariants fonctionnels liés à la nature cyclique de toute organisation, en particulier psychologique.
Ensuite, au travers d'une théorie de la résonance générale qui, basée sur le postulat d'inspiration piagétienne selon lequel tout être est à concevoir comme organisation de nature cyclique, postule un univers manifesté et mû par une dynamique invariante ou universelle d'accrochage de cycles, et cela, "du (micro)physique au politique". C'est ici que, me semble-t-il, Darwin, Piaget, Girard, Krishnamurti et tout le champ de la spiritualité pourraient être réunis.
Mais il reste tant à faire ;-) !
Pour finir, malgré tout, je précise, qu'en raison de tout ce qui vient d'être indiqué et qui gravite autour de la manière dont nous construisons la réalité "mondaine" que nous faisons nôtre, je fais partie de ceux qui "savent" que dans l'Histoire, les "théories du complot" ont quasiment toujours été le fait des pouvoirs en place. Du point de vue girardien qui fait du sacrifice le lieu originel de l'humain, il est très clair que le mensonge a toujours été le maître du monde et il nous appartient d'être témoins et acteurs de la révélation du mécanisme du bouc émissaire en ne succombant pas à tout propos aux sordides machinations victimaires dont nos médias alignés sont replets et qui, basées sur l'accusation et la diabolisation, incarnent à la perfection la haine qu'elles prétendent voir chez l'autre, l'alien, le monstre... (à suivre)
 
Ancien profil (pour mémoire)________________________________________________
  • Psychologue scolaire et chercheur en psychologie
  •  
  • Fidèle de Darwin, Piaget, Girard, Krishnamurti, etc.
  •  
  • Ecologiste libertaire de la première heure, convaincu que le web social sera l'instrument d'une révolution nécessaire, celle de la déconstruction de l'information et de la construction sociale de la réalité

Tableau de bord

  • Premier article le 15/06/2007
  • Modérateur depuis le 06/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 68 3549 6319
1 mois 2 138 390
5 jours 0 5 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 62 51 11
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 14 février 04:28

    @lloreen

    Merci pour les liens. C’est clair que ça paraît très suspect tout ça.



  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 14 février 04:22

    @lloreen

    Merci pour la suggestion et le lien. Nous sommes d’accord mais je veux quand même du concret historique qui soit cohérent d’un point de vue psychosociologique.
    L’hypothèse de Hancock (civilisation avancée disparue avec le déluge vers - 10.000) me paraît la meilleure pour l’instant.
    Mais Sitchin est excellent sur Sumer et s’accorde très bien avec les données bibliques de Biglino.
    Reste à faire le lien avec Douglas Reed et sa Controverse de Sion que je vous recommande vivement si vous ne l’avez déjà lue. Le livre se trouve en ligne.



  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 13 février 04:56

    @Yann Esteveny

    « Maintenant, un peuple qui a une conscience et un sens moral profond ne se laissera pas abuser. Mais tout dépend de la force d’âme de chaque individu. »

    Vous semblez hésiter et pour cause : la force d’âme de chaque individu dépend de celle de son prochain car la dynamique (mimétique) de groupe créé un effet d’entraînement : nous sommes portés, au bien ou au mal, par notre entourage.
    Certes nous pouvons résister (au bien comme au mal) mais néanmoins les choses sont plus faciles quand l’entourage va comme un seul homme dans le bon sens.
     
    Autrement dit, vous ne pouvez nier l’idée de peuple. Les nations ont une âme qui dépend de la solidarité des individus qui la compose et - nous sommes d’accord - de leur force d’âme.



  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 13 février 04:40

    @Antoine

    Je suis non croyant dans la doxa psychanalytique. Pré-oedipien, post oedipien, ça ne fait pas sens pour moi et, surtout, ça ne fait pas sens dans la plupart des cultures non occidentales.



  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 13 février 04:38

    @Yann Esteveny

    Je trouve très intéressante l’idée de faire la liste des dogmes auxquels il faut adhérer pour appartenir au système.
    Il est clair que le principe de non discussion des génocides officiellement reconnus est le plus affolant et le plus révélateur de la dictature de la pensée dans laquelle nous vivons.

    Le dogme de non complot est juste un corollaire du dogme des gouvernants au service de la population.
    Quand chacun aura compris qu’avant toute chose, les gouvernants asservissent la population, le dogme du non complot tombera de lui-même.
     
    Même si je suis bien d’accord qu’in fine nous sommes actuellement dans une dynamique mondaine toute entière orientée vers la négation de Dieu et donnant libre-cours au diabolique, à ce qui nous divise, je ne puis vous suivre sur l’idée de complot du Malin vu que c’est une contradiction dans les termes : comploter c’est rassembler alors que le diable (dia-bole) construit la division.
    Qui plus est, il n’y a rien de secret dans ses desseins. Il veut le pouvoir et c’est très officiellement qu’il lui a été laissé libre cours.
    C’est à chacun d’exercer son libre-arbitre et de résister à la tentation du mal !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès