• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Eléments de réponse à l’Inserm : « Que dit la science à propos des 11 (...)

Eléments de réponse à l’Inserm : « Que dit la science à propos des 11 vaccins obligatoires ? »[1]

Définition de l’OCDE[3] « Un conflit d’intérêts implique un conflit entre la mission publique et les intérêts privés d’un agent public, dans lequel l’agent public possède à titre privé des intérêts qui pourraient influencer indûment la façon dont il s’acquitte de ses obligations et de ses responsabilités. »

 

JPEG - 95 ko
Infographie Le Figaro
http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/01/12/24483-marisol-touraine-lance-debat-public-sur-lobligation-vaccinale

 

Eléments de réponse à l’Inserm qui clame pompeusement : « Que dit la science à propos des 11 vaccins qui seront obligatoires en France en 2018 pour tous les enfants ? »[2]

 

 « Science sans conscience n‘est que ruine de l’âme. » Rabelais 1532

«  il faut garantir la qualité de l’expertise publique, il ne saurait être question de nier les problèmes majeurs liés aux conflits d’intérêts et à la pratique de certains praticiens, minoritaires, qui obtiennent de leurs liens avec l’industrie une deuxième source de revenus parfois pérenne et même supérieure à leur salaire public. » ( rapport au sénat) [4] de 2016 

 

L’INSERM a publié le 18/12/2017 un document intitulé : « Que dit la science à propos des 11 vaccins qui seront obligatoires en France en 2018 pour tous les enfants ? »

 

Interrogeons-nous d’abord sur la formulation péremptoire de ce titre ! La science a bon dos, mais n’est-elle pas trahie d’emblée ? N’est-elle pas, depuis des siècles, jumelle, inséparable, indissociable même, du doute qui la fait avancer, réfutant des certitudes des décennies passées, les remplaçant par d’autres informations indubitables pour quelques temps ..

 Rappelons ce texte de Marie-Neige Cordonnier [5] à propos du doute fertile où tout est dit :

 « Commentant un Aristote tout nouvellement introduit dans le cursus universitaire, Thomas d’Aquin (1224-1274) insiste sur l’importance du doute [6]. S’il est déjà étonnant qu’un théologien prône cet état d’esprit, son argumentation utilitariste est inattendue : 1) le doute définit le débat et en fixe le but, 2) le doute prépare à celui des autres et, enfin 3) il est préférable de raisonner que d’accepter les yeux bandés l’argument d’autorité.

Voilà qui présage de l’argumentation scientifique développée par Descartes quatre siècles plus tard : douter de tout pour mieux construire. Telle est aussi la démarche du chercheur, pour qui le doute du bien-fondé de ses travaux est omniprésent. Tout l’art de Champollion fut de remettre en cause non seulement ses convictions, mais les conclusions de ses prédécesseurs ».

 

Etrangement, pour l’institut de recherche médicale français, dont on attendrait plus de rigueur, cette brochure ressemble plus à de la propagande pour l’obligation vaccinale rédigée par les services de communication des laboratoires pharmaceutiques et/ou du ministère, qu’à un exposé objectif de faits démontrés par la science.

 Curieusement ce document, qui veut représenter LA SCIENCE, n’est pas signé par une personne particulière, et en conséquence relève de la responsabilité civile et pénale du patron de l’INSERM, Yves Lévy. Or qui est Mr Lévy ? L’époux de la ministre de la santé en titre, qui a défendu personnellement le projet devant l’assemblée, le sénat et divers médias.

 

La publication de ce plaidoyer pro obligation illustre un lourd conflit d’intérêt : le directeur général de l’INSERM, Y. Lévy, mari d’ A. Buzyn, a en effet fait toute sa carrière de chercheur dans l’étude et la mise au point de vaccins[7] et ses nombreuses fonctions et présidences actuelles mettent en évidence, au minimum, de nombreux liens d’intérêt dans ce domaine de la recherche. La publication, sans auteur physique déclaré (donc sous sa responsabilité) est manifestement destinée à justifier l’obligation vaccinale que la ministre, son épouse, veut imposer aux français au nom du gouvernement. Lors de la nomination de A. Buzyn au ministère de la santé, le risque de conflit d’intérêt majeur de la ministre avec son époux avait justifié que le Premier Ministre promulgue immédiatement un décret précisant que, dans toute situation de conflit potentiel, il prendrait lui-même les décisions litigieuses.

 Ici, c’est le conflit d’intérêt du directeur de l’INSERM et d’AVIESAN, et les nombreux partenariats public privé de ces grosses institutions) avec les fonctions de son épouse qui s’exprime … Pourquoi ce dossier brûlant n’a-t- il pas été confié au Premier Ministre, comme prévu par le décret de mai 2017 ? Pour que l’argument d’autorité[8] de la ministre, en tant qu’ancien professeur d’hématologie, fasse office de démonstrations scientifiques ?

 

La gravité des enjeux nombreux posés par cette obligation si discutée, de par le monde, l’eût pourtant justifiée :

 - problèmes médicaux potentiels, en l’absence de toute étude nationale, ni internationale de bénéfices-risques dans la population à grande échelle (la HAS[9] publie les avis d’autorisations des vaccins en cause sur quelques centaines de sujets testés et sur les montées d’anticorps exclusivement). Pas d’études sur la mortalité (et les effets secondaires) au long cours (de longues années) sur une population vaccinée, versus non vaccinée.

 - éthiques ; violation du code de Nuremberg, de la convention d’Oviedo, et de la loi Kouchner (entre autres ) sur le consentement éclairé, et méconnaissance de la position de nombreux médecins contre l’obligation (et non nécessairement contre les vaccins), qui ont manifesté contre cette loi mettant en cause leur indépendance professionnelle prévue dans le code de déontologie[10],

-sociaux (conséquences pour admissions en crèche, à l’école etc.),

-financiers (cout des vaccins mais aussi des indemnisations des accidents que la loi met sous la responsabilité de l’état et non de bigpharma ![11]

 -internationaux (opposition à la position récente de l’AMM, association médicale mondiale qui s’oppose à l’obligation) et dont la France a toujours signé les conventions jusqu’à présent.

-même problèmes politiques devant les positions contradictoires, comme celle de la chancelière allemande qui s’oppose à l’obligation, ou de pays comme la Suède et la Colombie qui déclarent l’obligation anticonstitutionnelle.

 

Sur le fond, la brochure répète les « certitudes » de chercheurs totalement impliqués dans l’industrie des vaccins (même s’ils exercent parfois comme médecins, et plus souvent en santé publique que comme cliniciens) pour lesquels le rapport avantages-risques, capital en matière de médicaments, ne semble pas être mise en cause par l’absence cruelle de publications convaincantes sur ce point.

Examinons l’utilité individuelle prétendue des vaccins en France métropolitaine au 21ème siècle, en commençant par ceux qui sont déjà obligatoires et en ayant perpétuellement en tête la base de l’éthique médicale : « d’abord ne pas nuire ».

Le vaccin anti poliomyélite n’a aucune utilité en France métropolitaine du 21ème siècle : le virus sauvage de la polio ne circule plus chez nous depuis des dizaines d’années ; sa transmission n’est possible que par voie féco-orale (contamination des aliments par les excréments d’un porteur de virus) et peut être évitée par les mesures d’hygiène les plus élémentaires (eau potable, lavage des mains). Là où existe le tout-à-l'égout et l'eau au robinet, les maladies à transmission oro-fécale (polio, typhoïde, choléra…) disparaissent d'elles-mêmes, sans vaccination. D’ailleurs les seules épidémies de poliomyélite constatées en Europe (de l’est) sont dues au virus du vaccin dont l’agent a retrouvé sa virulence ![12]

Le vaccin antitétanique n’a aucun intérêt chez les nourrissons de la métropole. Le tétanos n’est pas contagieux et ne peut s’attraper qu’au travers d’une plaie contaminée par de la terre contenant la bactérie. Lorsque l’OMS plaide pour cette vaccination, c’est au niveau mondial, pour prévenir le tétanos du nourrisson qui sévit dans les pays où l’hygiène souffre de lacunes majeures, principalement en Afrique. En cas de plaie à risque chez une personne non vaccinée, le nettoyage soigneux de la plaie permet d’éliminer le germe qui ne supporte pas l’oxygène (germe anaérobie) et pour éviter les risques de la toxine, le sérum suffit. On ne dénombre en France en moyenne que dix cas de tétanos (dont 3 mortels) par an, chez des personnes âgées.

Le vaccin antidiphtérique vise la toxine et non le germe, il n'a donc pas d'impact sur la bactérie (très sensible aux antibiotiques), ni sur la transmission de la maladie) et n’a également aucun intérêt chez les nourrissons de métropole, d’autant qu’aucun cas n’a été observé en France depuis 1989.

 

Pour confirmer cette absence de nécessité de l’obligation de ces trois vaccins, (qui laisserait à chacun de décider avec son médecin, pour son cas personnel) nous citerons le professeur Daniel Floret, Président du Comité technique des vaccinations, :

 «  nul ne peut sérieusement prétendre que la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite représentent actuellement dans notre pays une menace pour la santé publique justifiant ce que les opposants aux vaccinations dénoncent comme une atteinte à la liberté individuelle.  » [13]

La brochure de l’INSERM prétend que se vacciner, c’est se protéger. C’est faux le plus souvent ou au prix d’une balance avantages/risques franchement défavorable.

L’hépatite B se transmet par le sang, le sexe ou une aiguille (drogue) ; donc aucun risque chez le nourrisson, et l’immunité vaccinale aura disparu lors du début des périodes à risque (adolescence) ! sans oublier les risques reconnus : il expose à de nombreuses complications. Le taux de conversion en sclérose en plaques[14] est de 52% chez les vaccinés HB contre 32% pour les autres[15]. Le Tribunal Administratif, l’ONIAM et le Conseil d’Etat ont reconnu la responsabilité du vaccin chez les victimes contraintes à se vacciner du fait de leur emploi.

Le Vaccin contre Haemophilus influenza est peu efficace et aux USA la population serait plus à risque qu’avant les campagnes de vaccination.

 Quant à la vaccination contre le Méningocoque, voici l’avis du Pr Gilberg : « vacciner 800.000 nourrissons à 5 mois contre le méningocoque C, pour éviter potentiellement deux à quatre décès chez les nourrissons de moins de un an. Si la recommandation se comprend, cela peut être compliqué de justifier l’obligation » [16].

 

La brochure de l’INSERM prétend que se vacciner protège les autres. C’est globalement faux.

Le vaccin anticoquelucheux ne prévient pas la transmission de B Pertussis, responsable de l’infection. La protection des petits par évitement des contacts et port de bavettes est majeure. La Suède a abandonné ce vaccin dès 1979 parce que des épidémies survenaient parmi les populations parfaitement vaccinées, et à cause des nombreux effets secondaires dus au vaccin, particulièrement les atteintes cérébrales[17].

Ainsi que le savent tous les médecins qui ont pratiqué avant l’ère de sa vaccination, la rougeole est une maladie bénigne en France , jamais mortelle sur un individu sain ; les rares décès surviennent chez les immunodéprimés, mais la vaccination ne les protègera pas car elle n’empêche pas la propagation du virus. Lorsque le taux d’immunisation est très élevé dans une population (>95 % voire 99% comme en Chine), la rougeole devient une affection des personnes immunisées avec une transmission possible aux autres par des porteurs sains non détectables cliniquement.

La brochure de l’INSERM prétend que les vaccins sont très efficaces, sûrs et bien étudiés. C’est faux. Il suffit de consulter les attendus des avis de la HAS pour réaliser que ces études se focalisent sur les tests immunologiques et n’évaluent pratiquement jamais l’aspect clinique et la balance avantages/risques, comme la science le demande pour un médicament. C‘est malheureusement le cas des vaccins isolés, mais encore plus des vaccins combinés que l’obligation prévoit pour les nourrissons.

Citons l’institut Cochrane[18] :

« Nous avons comparé le vaccin combiné anti-DTP-VHB-HIB aux vaccins séparés anti-DTP-VHB et anti-HIB. Les études n'avaient examiné que l'immunogénicité et la réactogénicité. Nous avons inclus 20 études totalisant 5 874 participants dans l'analyse d'immunogénicité et 5 232 dans l'analyse de réactogénicitéLes études n'avaient pas utilisé d'analyse en intention de traiter (ITT) et le risque de biais n'était pas clair dans un grand nombre de ces études. Ces résultats ne sont donc pas probants. Des études concernant les critères de jugement cliniques quand cela est possible, en appliquant la méthodologie correcte et une taille d'échantillon suffisamment grande, devraient être menées.  »

Actuellement en France les rapport bénéfice-risque et coût-efficacité d’une vaccination[19] généralisée est fortement défavorable pour la plupart des vaccins. Enfin est-il bien raisonnable de faire la sourde oreille sur les liens décrits aux USA sur ROR et autisme, maladie qui ne fait que se multiplier, de ne pas accepter un moratoire afin d’approfondir les liens entre aluminium et autisme, après les découvertes du Pr Gherardi sur aluminium et myofascite à macrophages et celle du PR Exley professeur anglais qui a mis en évidence des gros dépôts d’aluminium dans des cerveaux d’adolescents autistes décédés ? Que couterait un moratoire en l’absence de péril sanitaire dans notre pays ?

 

L’obligation vaccinale, conflits d’intérêts et corruption.

L’obligation française ne serait-elle pas la conséquence de liens d’intérêts dissimulés, voire de corruption qui règnent entre certains politiques[20], experts et firmes fabricant les vaccins ? Cette situation a été judiciairement prouvée de nombreux pays [21] [22] et il est frappant de constater la parfaite similitude entre la carte des obligations vaccinales actuelles et celle de la perception de corruption en Europe pour 2016.[23]

Les pays les plus vertueux (Danemark(1er), Finlande(3ème), Suisse(5ème), Norvège(6ème), Suède(4ème) Pays bas (8ème), mais aussi Angleterre- Allemagne-Luxembourg (10èmes ex aequo) refusent toute obligation vaccinale. Alors que les pays les plus corrompus d’Europe (pays de l’est tels que Russie(131ème) ; Bulgarie(75ème), Roumanie (57ème) et du sud (tels que la Grèce(69ème ) et Italie (60ème) et maintenant France(23ème) l’ imposent de façon plus ou moins importante.

Ce n’est pas cet opuscule publicitaire même pas signé qui redonnera confiance en l’INSERM ou dans les vaccinations ; au contraire un tel parti pris aussi ostensible ne peut que décrédibiliser davantage la parole des experts. Pour redonner la confiance, un discours équilibré et une véritable transparence des décisions et liens d’intérêts des acteurs s’impose. Comme l’observe D Floret Président du Comité technique des vaccinations :

 «  les mêmes ingrédients se retrouvent toujours dans les scandales sanitaires liés aux vaccins : les alertes sanitaires sont systématiquement ignorées, les effets indésirables sont officiellement sous-évalués, les conflits d’intérêts foisonnent  ».

 

 En conclusion, il serait capital que le droit de disposer de son corps ou de celui de ses enfants sooit respecté, que chacun puisse avec les conseils et informations de son médecin puisse décider en conscience et connaissance libre et éclairé des vaccins qu'il souhaite recevoir, sans que la collectivité intérfère. La ministre de la santé M Touraine n'avait-elle pas dit et inscrit sur son site que "chacun doit disposer librement de son corps" ?

 

 

[3] Reprise dans le rapport de la Commission de réflexion pour la prévention des conflits d’intérêts dans la vie publique remis au précédent président de la république en décembre 2011

[4]Alain Millon rapport d´information du 30 mars 2016 commission des affaires sociales sur la prévention des conflits d’intérêts en matière d’expertise sanitaire

[6] (Un professeur médiéval : l’itinéraire de Thomas d’Aquin, page 30).

[7] Il cumule le poste de directeur de l’INSERM avec celui de président d’Aviesan alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé PPP , de directeur scientifique du programme vaccinal de l’Agence nationale de la recherche sur le Sida et les hépatites virales (ANRS), de directeur du Vaccine Research Institute (VRI) et est l’investigateur principal de plusieurs essais de vaccins en cours en collaboration avec bigpharma (clinicaltrials.gov )

[8] « la récréation est finie » …

[9] Haute autorité de santé dont les avis sont très intéressants pour tous les médicaments dont les vaccins et en ligne.

[10] Pétition de généralistes cf blog docdu16 d’octobre 2017 et position du syndicat des enseignants généralistes dès juillet 2017 contre l’obligation et non contre les vaccins en général.

[11] De l’ordre de plusieurs milliards de dollars aux USA

[12] . les souches dérivées du vaccin atténué ont recouvré leur virulence et sont responsables de presque toutes les poliomyélites survenues en Europe de l’est, en Ukraine et en Inde.

 

[13] Daniel Floret. Comment faire de la pédagogie autour du vaccin ? adsp n° 71 juin 2010

[14] Risque de faire une sclérose en plaque classique après un incident neurologique solitaire

[15] 1 chance sur 10000 d’obtenir de tels écart par le seul fait du hasard. 

[16] Pr Serge Gilberg membre de l’ex-Comité Technique des Vaccinations, congrès annuel 2017 du CNGE

[17] British Med. Journal - vol 320 - n° 2 - 1967

[18] ‘Bar-On ES, Goldberg E, Hellmann S, Leibovici L Combined DTP-HBV-HIB vaccine versus separately administered DTP-HBV and HIB vaccines for primary prevention of diphtheria, tetanus, pertussis, hepatitis B and Haemophilus influenzae B (HIB) (Review) de institut Cochrane, une organisation indépendante qui analyse de manière rigoureuse la balance avantages/ risques des médicaments et autres interventions médicales

[19] En acceptant les hypothèses les plus optimistes, l’obligation vaccinale éviterait au mieux dix à 20 décès par an pour un cout direct (vaccins et consultations) proche du milliard d’euros et un cout indirect (complications , séquelles , indemnisation) cinq à dix fois plus. La suppression des passages à niveau sauverait à coup sur 30 français chaque année mais on ne consacre que 60 millions à leur suppression…

[20][20] L’affaire Cahuzac est-elle déjà oubliée et ses liens avec les laboratoires en tant que directeur de cabinet au ministère

[21] AFP 3 janvier 2017 Un ex-haut responsable de l'agence chinoise des médicaments a été condamné à 10 ans de prison pour avoir accepté des pots-de-vin de fabricants de vaccins

[22] En 1991. Francesco de Lorenzo, ministre italien de la santé a reçu 600 millions pour rendre la vaccination obligatoire dans son pays fait qui a entraîné sa condamnation à 10 ans de prison.

[23] Transparency International Corruption Perceptions Index 2016

Corruption perception Europe


Moyenne des avis sur cet article :  4.36/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

129 réactions à cet article    



    • ASTERIX 14 janvier 2018 09:47

      @GerFran

      que fait donc le MARI DE MME BUZYN EST IL :

      - patron de l agence du médicament
      - patron de l inserm
      - lobbyiste des labos pharmas COMME SON EPOUSE

      DANS TOUS LES CAS MME ET MR X DOIVENT ETRE VIRES N EST CE PAS MRS MICRON ET PHILIPPE


    • njama njama 22 décembre 2017 16:41

      « LE PROCÈS DES VACCINATIONS OBLIGATOIRES », Aspects Médical, Juridique, et Moral, janvier 1960 par le Dr Jacques M. KALMAR et Maître Jean EYNARD avocat à la cour de Grenoble
      page 188-189
      « Il est d’ailleurs immoral de penser qu’une entreprise privée, quelle qu’elle soit (et l’Institut Pasteur est la seule en France dans ce cas), ait pu se faire octroyer par l’État l’invraisemblable privilège de rendre obligatoire la consommation de ses produits ! Et une autre circonstance est, à mon sens, fort gênante pour l’Institut Pasteur : la loi du 5 janvier 1950 avait rendu obligatoire la vaccination par le B.C.G., mais pendant deux ans la forte opposition du corps médical en avait fait ajourner le décret d’application. Or nous voyons, aux élections de 1951, M. Pasteur-Vallery-Radot, Président du Conseil d’administration de l’Institut Pasteur, se présenter dans un secteur parisien comme tête de liste d’un grand parti national d’alors ; son élection était évidemment assurée ; il entre au Parlement, fait adopter les décrets d’application du produit que sa maison fabriquait, puis démissionne (onze mois après son élection) en déclarant :
       »J’ai constaté que l’exercice de mon mandat n’était pas en fait, compatible avec l’accomplissement de mes devoirs professionnels« .
      Que ne s’en était-il aperçu plus tôt ! Je laisse au lecteur le soin de juger de la moralité de ce véritable tour de passe-passe dont la population toute entière fait aujourd’hui les frais... et dont le revenu doit être quelque peu substantiel ! »


      • Stiouf 24 décembre 2017 14:48

        @njama Gouvernement anxiogène


      • njama njama 22 décembre 2017 18:10

        La mise au point sur les connaissances scientifiques aujourd’hui publiée par l’Inserm indique que :
        - L’efficacité et l’innocuité des 11 vaccins qui deviendront obligatoires en France sont scientifiquement prouvées.
        - ...
        déjà ça commence par un mensonge !

        Un document sans précédent : Réalité des victimes d’accidents vaccinaux
        par REVAHB
        Les Collectifs Vaccins-Liberté et Ensemble pour une Vaccination Libre ont envoyé une lettre ouverte au Conseil constitutionnel et au Parlement français sur la “Réalité des victimes d’accidents vaccinaux” : un document de 20 pages (disponible ici www.revahb.fr et www.epvl.eu/dossier-conseil-constitutionnel/
         Les victimes d’accidents vaccinaux dérangent. Les autorités ne veulent pas les reconnaître ni même les voir
        lire la suite  :https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-document-sans-precedent-realite-199872


        • njama njama 22 décembre 2017 18:29

          En conclusion, il serait capital que le droit de disposer de son corps ou de celui de ses enfants soit respecté,...
          C’est complétement évident, même pour de nombreux médecins
          ------------------------------
          * « L’homme dans son être personnel, n’est pas ordonné en fin de compte à l’utilité de la société, mais, au contraire, la communauté est là pour l’homme.... L’autorité publique détient sans doute une autorité directe et le droit de poser des exigences à l’activité des parties, MAIS EN AUCUN CAS ELLE NE PEUT DISPOSER DIRECTEMENT DE SON ÊTRE PHYSIQUE. Aussi, toute atteinte directe à son essence constitue un abus de compétence de l’autorité ... QUANT A L’INTÉRÊT DU PATIENT, LE MÉDECIN N’A PAS PLUS DE DROIT A INTERVENIR QUE LE PATIENT NE LUI EN CONCÈDE... Comme l’État ne détient pas ce droit direct de disposition, il ne peut donc pas le communiquer au médecin POUR QUELQUE MOTIF QUE CE SOIT ».

          * Déclaration de S.S. PIE XII lors de l’audience accordée aux médecins ayant participé au huitième congrès de l’Association Médicale Mondiale, à Rome, le 30 septembre 1954.

          Source : « LE PROCÈS DES VACCINATIONS OBLIGATOIRES », Aspects Médical, Juridique, et Moral, janvier 1960 par le Dr Jacques M. KALMAR et Maître Jean EYNARD avocat à la cour de Grenoble
          page 186


          • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 décembre 2017 21:52

            Bonjour,
            .
            Professeur Henri Joyeux. 11 vaccins : Big Pharma exulte !
            https://www.youtube.com/watch?v=u_f6X3Zs49U
            .


            • pipiou 22 décembre 2017 22:16

              ça commence par plein de citations et phrases grandiloquentes sur la science et le doute.

              Bref l’archétype du discours complotiste.
              Tout ce qui suit n’a plus aucune valeur puisque dès le départ on annonce un discours idéologique.

              Reopen-les-vaccins et c’est reparti pour un tour : conférences, videos presque gratuites et goodies variés.
              Encore un bon business, mais s’il y a une demande autant la satisfaire ...


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 décembre 2017 01:05

                @pipiou

                L’article est excellent et bien documenté ; c’est un réquisitoire convaincant. Je déplore donc des commentaires comme le votre, qui n’apportent rien de concret, mais annoncent une adhésion inconditionnelle à l’anticomplotisme benêt qui est aujourd’hui la position par défaut des ignares et de ceux qu’on paye pour désinformer. 

                Pierre JC Allard 


              • Fergus Fergus 23 décembre 2017 11:16

                Bonjour, Sharpshooter - Snoopy86

                Je suis d’accord avec toi sur ce point : « l’INSERM est un organisme public et (...) constitue une référence mille fois plus sérieuse que l’auteur ». 

                Qui plus est, lorsque je lis « il serait capital que le droit de disposer de son corps ou de celui de ses enfants sooit respecté », je bondis car cette liberté constitue potentiellement un danger pour les autres, qu’il s’agisse d’adultes et a fortiori d’enfants scolarisés dans les mêmes établissements. 


              • JL JL 23 décembre 2017 11:24

                @Fergus
                 
                 c’est en effet un grand danger pour les enfants vaccinés lesquels sont de ce fait très vulnérables.
                 
                C’est bien de le reconnaitre.


              • Fergus Fergus 23 décembre 2017 11:42

                Bonjour, JL

                C’est bien le contraire - le danger de n’être pas vacciné - que j’évoquais, et vous le savez.

                Cela dit, libre à vous de penser le contraire.


              • JL JL 23 décembre 2017 11:54

                @Fergus
                 
                 c’est pas clair : vous voulez dire que les non vaccinés sont un danger pour les non vaccinés ?


              • JL JL 23 décembre 2017 11:55

                @Fergus,
                 
                pardon, j’ai oublié de vous dire bonjour. Voilà qui est réparé.


              • Fergus Fergus 23 décembre 2017 12:39

                @ JL

                « les non vaccinés sont un danger pour les non vaccinés ? »

                Oui, si la vaccination n’est pas obligatoire et si, de ce fait, les enfants non vaccinés sont acceptés dans les écoles.


              • Xenozoid 23 décembre 2017 12:43

                @Fergus

                bientôt on va nous dire que ce sont les non vaccinés qui font que la vaccination ne marche pas....bien sure,et voilá


              • JL JL 23 décembre 2017 12:50

                @Fergus
                 
                vous le faites exprès ?


              • pipiou 23 décembre 2017 14:42

                @Pierre JC Allard

                C’est parce que vous êtes un esprit faible qui gobe beaucoup de choses, je l’avais déjà remarqué : vous êtes un benêt du complotisme qui prend pour « bien documenté » un article manipulatoire.

                En matière de désinformation on vous voit passer plus souvent qu’à votre tour smiley
                Je déplore votre naïveté qui vous pousse à vous en prendre à ceux qui combattent les manipulateurs.


              • MERLIN MERLIN 23 décembre 2017 15:08

                @Fergus
                Les « vaccinés » ne devraient pas avoir peur des « non vaccinés » étant donné qu’ils sont « vaccinés »..... Non ?


              • MERLIN MERLIN 23 décembre 2017 15:10

                @MERLIN
                Sérieux tout ceci est une escroquerie et pas de vaccin anti escrocs à ma connaissance.


              • foufouille foufouille 23 décembre 2017 15:12

                @MERLIN
                tout dépend si le virus ou la bactérie peut muter ou pas.
                certains sont aussi réfractaire à la vaccination, quelques pour cent.


              • Bruno Jean PALARD Bruno Jean PALARD 23 décembre 2017 16:18

                @Pierre JC Allard

                Les « commentaires » de pipiou et foufouille qui effectivement n’apportent rien de concret sauf de la polémique ne sont pas à déplorer mais à ignorer.

                Don’t feed them.
                .


              • pipiou 23 décembre 2017 16:43

                @Bruno Jean PALARD

                Seriez-vous cousin avec JC ? smiley

                Les commentaires qui ne servent pas la soupe aux béats de la secte n’apportent rien à la propagande on est d’accord.

                Mais bizarrement on retrouve souvent les admirateurs de Terre Creuse, de démolitions contrôlées et d’Ovnis dans les mêmes débats, c’est trôle non ?

                Vous avez raison : l’ignorance est ce qui vous va le mieux. smiley


              • njama njama 23 décembre 2017 23:53

                @Fergus
                je bondis car cette liberté constitue potentiellement un danger pour les autres,

                les virus sont des terroristes, v’là mieux !
                je me demande si vous avez réfléchi deux secondes à ce que vous avez écrit ...

                cette liberté constitue potentiellement un danger pour les autres,
                 
                pour sûr, la liberté est un grand danger pour les autres, mais que potentiel tout de même ...  smiley


              • Lancelot 28 décembre 2017 14:27

                @pipiou
                Tu et toujours aussi débile et niais que tu nous traite complotiste et un compliment venant d’une larve de ton niveau !


              • zabinou2 8 janvier 2018 19:47

                @Fergus

                - l’INSERM ( 2800 chercheurs ) 
                • 200 médecins qui ne pratique pas la médecine énergétique, 200 médecins qui tirent à boulet rouge sur l’homéopathie, qu’ils n’ont jamais étudié ni jamais pratiqué, je suis médecin étude de 1970 à 1992 cinq diplôme de troisième cycle, diplômé d’homéopathie et que je pratique depuis 40ans, je suis également depuis le 12janvier 2014 initié au Reiki, ce qui fut une révélation, car étant en invalidité suite à un grave accident routier causé par un cheval !! j’ai après 48 heures de formation et d’initiation, remarché comme vous alors que depuis plus de quinze ans j’étais devenu une loque humaine. Malheureusement l’effet n’a duré qu’une semaine, mes troubles étant réapparus, dans un état moins important mais tout de même très handicapant, ce n’est que la pratique assidu des médecines énergétiques, qui m’ont permis en 2018 d’être redevenu presque normal je fais même du Tango trois heures par semaine, c’est vous dire. 
                • Depuis plus de vingt ans suite à la mort de ma belle mère consécutivement à sa vaccination contre la grippe, je ne vaccine plus contre la grippe et je demande de prendre en prévention de l’homéopathie, qui plus est, si vous déclenchez, une virose ou une grippe, si vous avez les souches homéopathique nécessaires vous êtes remis sur pied en 12 heures de temps. 
                • cela ne m’a pas empêché de laisser vacciner mes petit enfants mais en leur faisant prendre préventivement de l’homéopathie pour leur permettre de mieux supporter ce choc vaccinal car c’est un choc dont il s’agit, et au vu de ce que j’apprend depuis trois mois je pense que je vais devenir un anti vaccin tant qu’ils n’auront pas supprimer cet adjuvant mortifère l’aluminium ! il le supprime des déodorants mais pas des vaccins une honte, d’autant qu’auparavant le phosphate de calcium ne posait aucun problème.
                • Autre chose grace à la médecine énergétique je me suis tiré d’un infarctus du myocarde, sans séquelles électromyocardique, double sténose coronarienne à 99% sur la coronarographie, triple pontage après cinq jour d’attente suite aux anti-coagulants que j’avais ingéré quand le taux de troponine était revenu à 214 à l’analyse sanguine signant l’infarctus puisque malgré les cinquante-cinq minutes de souffrance précordiale intense l’ECG ne présentait aucun signe de trouble de la repolarisation.

              • pipiou 22 décembre 2017 22:18

                Et bien sûr la famille Delepine a des livres à vous vendre.

                Les tarots vous faites aussi ?


                • troletbuse troletbuse 22 décembre 2017 22:23

                  L’obligation française ne serait-elle pas la conséquence de liens d’intérêts dissimulés, voire de corruption qui règnent entre certains politiques
                  Le conditionnel est superflu !


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 décembre 2017 22:36

                    Bonjour troletbuse,
                    .
                    Professeur Henri Joyeux répond à votre question. 11 vaccins : Big Pharma exulte !
                    https://www.youtube.com/watch?v=u_f6X3Zs49U


                  • zygzornifle zygzornifle 23 décembre 2017 10:37

                    Les fabricants de vaccins sont les mêmes que Mausanto , ils arrosent les politiques de pognon et se foutent royalement de laisser traîner des cadavres derrières eux ,ils sont devenus tellement puissants qu’ils sont quasiment intouchables et couverts par les politiques et si par malheur une affaire éclate avec leurs avocats parmi les meilleurs et grassement payés ils ne sont pas près d’êtres condamnés , plus besoin d’armes chimique l’industrie du médicament suffit ....


                    • Fergus Fergus 23 décembre 2017 11:22

                      Bonjour, zygzornifle

                      Il faut arrêter de fantasmer et de crier au complot en toutes occasions ! Des chercheurs éminents de l’Inserm et de Pasteur, sans le moindre lien avec l’industrie pharmaceutique, ont publiquement soutenu cette mesure de vaccination.

                      Une mesure imposée, selon ces chercheurs, par le retour de pathologies que l’on croyait disparues mais qui ont refait leur apparition du fait du laxisme vaccinal ayant prévalu ces dernières années. 


                    • Agafia Agafia 23 décembre 2017 11:38

                      @Fergus

                      Laxisme vaccinal ? ... Ou plutôt afflux incontrôlé de populations à risques faisant réapparaître des pathologies qu’on avait éradiqué en France ?

                      Sion veut être honnête, certainement un peu des deux non ? 

                    • Fergus Fergus 23 décembre 2017 11:44

                      Bonjour, Agafia

                      « un peu des deux non » 

                      Vous avez sans doute raison.


                    • troletbuse troletbuse 23 décembre 2017 14:07

                      @zygzornifle
                      Les adeptes de la vaccination ressemblent bizarrement aux marcheurs de Macronimbus. Mais en bien plus cons car eux, ne touchent pas de pots de vin.  smiley


                    • troletbuse troletbuse 23 décembre 2017 14:10

                      @Fergus
                      J’espère que le 2 janvier 2018, vous vous présenterez dans un centre de vaccination afin de vous faire piquer. Ca ne peut pas vous faire de mal, vous nous l’avez assez fit.  smiley


                    • Fergus Fergus 23 décembre 2017 15:03

                      Bonjour, troletbuse

                      Décidément, votre détestation de Macron vous fait dire n’importe quoi : où avez-vous vu qu’il existe une dichotomie de nature politique entre les pro et les anti-vaccins ?

                      Personnellement, je ne suis d’ailleurs ni pro ni anti-vaccin pour les enfants : étant incompétent dans ce domaine, je m’en remets aux préconisations des spécialistes de l’Inserm et de Pasteur.


                    • Le Comtois 23 décembre 2017 16:41

                      @Fergus

                      A force de suivre les préconisations des « spécialistes » économique, agricole, politique... j’en passe et des meilleurs.. On voit ou il en est le monde... Dans la m....

                    • Fergus Fergus 23 décembre 2017 17:26

                      Bonjour, Le Comtois

                      On ne peut pas comparer des « spécialistes » en économie ou en sciences politiques - disciplines sujettes à des idéologies contradictoires - avec des chercheurs experts en virologie et en immunologie ! 


                    • liebe liebe 23 décembre 2017 19:20

                      @Fergus
                      Sans le moindre lien ! qui est le PDG de l’INSERM ???


                       smiley

                    • Fergus Fergus 23 décembre 2017 20:00

                      Bonsoir, liebe

                      Que Lévy soit le mari de Buzyn ne change rien à l’affaire. Je persiste à faire plus confiance aux chercheurs qu’aux experts autoproclamés du web !


                    • liebe liebe 23 décembre 2017 23:57

                      @Fergus
                      Non cela ne change absolument rien, alors pourquoi est-ce que cela a été déjà dénoncé à plusieurs reprises ? 

                      Vous en voyez beaucoup vous des chercheurs auto proclamés du web ? 
                      Moi non par contre ,je lis beaucoup d’études, je lis les compte rendus de comités de lectures, je participe à des conférences etc.. sur ce sujet précisément. 

                    • Fergus Fergus 24 décembre 2017 08:32

                      Bonjour, liebe

                      Quant à moi, je lis moins d’ouvrages scientifiques que vous, mais j’accorde une grande confiance à l’avis de ma belle-fille, elle-même chercheuse en biologie à Pasteur et, comme la plupart de ses collègues, totalement dévouée à ses missions, à l’écart de tout lien avec les laboratoires et le politique.


                    • Lancelot 28 décembre 2017 14:29

                      @Fergus
                      Les chercheurs ont des liens avec l’industrie pharmaceutique puisqu’elle les financent pauvre simplet !Je te rappelle que buzin la ministre a bosser 14 ans pour les labos et que son mari bosse pour eux aussi !


                    • foufouille foufouille 23 décembre 2017 11:23

                      "Pas d’études sur la mortalité (et les effets secondaires) au long cours (de longues années) sur une population vaccinée, versus non vaccinée."
                      si mais ça dates de 1700 environ, ils ont cesser de le faire vu le nombre de cadavres causés par tes gentilles maladies comme la variole.


                      • foufouille foufouille 23 décembre 2017 11:28

                        "Le vaccin anti poliomyélite n’a aucune utilité en France métropolitaine du 21ème siècle : le virus sauvage de la polio ne circule plus chez nous depuis des dizaines d’années ; sa transmission n’est possible que par voie féco-orale (contamination des aliments par les excréments d’un porteur de virus) et peut être évitée par les mesures d’hygiène les plus élémentaires (eau potable, lavage des mains). Là où existe le tout-à-l’égout et l’eau au robinet, les maladies à transmission oro-fécale (polio, typhoïde, choléra…) disparaissent d’elles-mêmes, sans vaccination. D’ailleurs les seules épidémies de poliomyélite constatées en Europe (de l’est) sont dues au virus du vaccin dont l’agent a retrouvé sa virulence "

                        encore faux vu qu’il suffit d’une contamination d’un étranger ou dans un pays étranger.
                        une des souches n’existe plus donc elle n’est plus utilisée.
                        certains virus ou bactéries survivent très bien congelé dans la glace ...........


                        • njama njama 23 décembre 2017 17:00

                          @foufouille

                          Une enquête de l’OMS dans huit pays européens, de 1970 à 1974, a montré que sur 360 cas de poliomyélite avec formes paralytiques, 205 étaient associés à la vaccination (61 chez les vaccinés eux-mêmes et 144 parmi leurs contacts) ; après la disparition de la polio sauvage aux États-Unis en 1979, on dénombra 154 cas de paralysie dus au vaccin vivant entre 1980 et 1999 ; 11 cas en France entre 1979 et 1986 ; entre 2000 et 2009, douze flambées de poliomyélites paralytiques dues au poliovirus dérivés de souches vaccinales circulants (PVDVc) ont été signalées sur trois continents, dont une grande flambée au Nigéria (355 cas dont 124 cas au cours des 6 premiers mois de 2009) ; etc. La littérature médicale regorge de ces exemples [9].

                          On estime actuellement le risque à 4 cas annuels par 1 million de doses, chez les vaccinés et les contacts.
                          http://www.infovaccin.fr/zoom_polio.html


                        • foufouille foufouille 23 décembre 2017 17:07

                          @njama
                          lien antivax mensonger. j’ai déjà chercher pour la polio et la vraie version est bien différente depuis que l’on peut analyser le code génétique.
                          le nombre de cadavre sans vaccins a toujours été bien plus important que 4 paralyse non mortelle pour un million.
                          selon toi, il suffit de prendre du chlorure de magnésium pour guérir, donc c’est pas grave.


                        • foufouille foufouille 23 décembre 2017 11:32

                          "Enfin est-il bien raisonnable de faire la sourde oreille sur les liens décrits aux USA sur ROR et autisme, maladie qui ne fait que se multiplier,"

                          il faudrait comme avant : asile psychiatrique sans diagnostique.
                          pareil pour la glycémie maximum du diabète, on attend d’avoir la gangrène dans les pieds, c’est mieux.


                          • Bertrand Loubard 23 décembre 2017 14:25

                            Merci pour cet article.
                            Deux documentaires intéressants à voir dans l’ordre .... Ce ne sont pas les seuls, mais les nuances de l’argumentaire y semblent assez significatives par les différences de structures et de tons .... Dans le premier beaucoup de faits, des documents d’époque, des coïncidences, des questions et des doutes. Dans le second on peut entendre d’emblée les termes : « Seuls les théoriciens du complot, etc. », « la véritable histoire du VIH, etc. », « comment naissent les pandémies et comment on peut les endiguer à l’avenir, etc. », « le VIH n’est pas le dernier, etc. », « le prochain VIH circule peut-être déjà parmi les humains, etc. », « nous devons rester humble vis à vis de la nature, si nous oublions cela ce sont nos enfants et petits-enfants qui en pâtiront, etc."
                            Primo : - « Les origines du Sida » (2003) – https://www.youtube.com/watch?v=tWEFkaMPMso (95.929 vues) et secundo : « Sida, un héritage de l’époque coloniale » (2014) https://www.youtube.com/watch?v=kmxw_028-Hc (4.624 vues) sur Arte (le 20.11.2017 et repris le 02/12/2017) à l’occasion de la journée modale du Sida et donc « évidemment » devrait être non « orienté » pro ou anti « vaccin » !!! Ce qui est également interpellant, et étonnant c’est que sur le site : http://rougeole-epidemiologie.overblog.com/2014/04/le-lien-entre-le-hiv-et-le-vaccin-polio-discredite-debunke.html (18 avril 2014)- sous le titre : « Le lien entre le HIV et le vaccin Polio discrédité (débunké) », présente un extrait de « L’origine du Sida » (avec un montage différent de séquences) ne reprenant que 7‘sur les 91’ de l’original. Pourquoi ? De plus le lien renverrait à des « titres » tels que : « Rumeurs & Négation - Le révisionnisme du sida : bien vivant sur le net ». A méditer ???
                            Bien à vous.


                            • alberto alberto 23 décembre 2017 15:40

                              En fin d’article :

                              "Les pays les plus vertueux (Danemark(1er), Finlande(3ème), Suisse(5ème), Norvège(6ème), Suède(4ème) Pays bas (8ème), mais aussi Angleterre- Allemagne-Luxembourg (10èmes ex aequo) refusent toute obligation vaccinale. Alors que les pays les plus corrompus d’Europe (pays de l’est tels que Russie(131ème) ; Bulgarie(75ème), Roumanie (57ème) et du sud (tels que la Grèce(69ème ) et Italie (60ème) et maintenant France(23ème) l’ imposent de façon plus ou moins importante."

                              Ça devrait faIre réfléchir, non ?


                              • pipiou 23 décembre 2017 20:29

                                @alberto

                                Et Cuba qui est en pointe sur les vaccins, ça te fait réfléchir ?


                              • finalfox 23 décembre 2017 16:40

                                Légère rectification de deux trois points de l’article.


                                « Que dit la science à propos des 11 vaccins qui seront obligatoires en France en 2018 pour tous les enfants ?  »
                                Effectivement l’inserm aurait pu appeler son rapport état des connaissances scientifiques sur les bénéfices et risques des vaccins. Seulement ce document est clairement un document pédagogique visant monsieur tout le monde.
                                deuxième détail que l’auteur à l’air d’oublier l’inserm ou Institut national de la santé et de la recherche médicale est le premier organisme de recherche médical en europe, deuxième au monde, donc l’inserm peut se permettre d’affirmer quelque chose en médecine.

                                Sur le doute j’invite l’auteur à se pencher sur la notion de doute raisonnable, c’est un concept un peu plus applicable que son « doute fertile », sinon je l’invite à appliquer son doute fertile à d’autres éléments, vérifier la composition de sa nourriture par exemple et à ne manger que ceux où il n’y a aucun doute sur leur nocivité. Ceci devrait faire un régime amaigrissant très efficace.

                                concernant m Levy j’invite également l’auteur à pousser sa logique jusqu’au bout :si m Levy a des agissements douteux comme le prétend l’auteur je l’invite à aller au commissariat, dans le cas contraire à éviter des accusations fallacieuses.

                                « problèmes médicaux potentiels, en l’absence de toute étude nationale, ni internationale de bénéfices-risques dans la population à grande échelle »
                                faut le dire vite pour pas mentir longtemps.
                                tenez en voila une portant sur la totalité de la population française pendant 30 ans pour le vaccin ror.
                                http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0929693X03005360

                                « financiers » l’auteur pourrait peut être comparer le cout du traitement de la rougeole ou de l’hépatite avec celui du vaccin ça serait éclairant et nous parler des conséquences à vie de certaines de ces maladies, ça serait là aussi éclairant.

                                « Le vaccin antitétanique n’a aucun intérêt chez les nourrissons de la métropole. Le tétanos n’est pas contagieux et ne peut s’attraper qu’au travers d’une plaie contaminée par de la terre contenant la bactérie »

                                effectivement les nourrissons ne marchent pas à quatre patte dans les jardins, ne vont jamais dans les bacs à sable et ne saignent jamais et de toute façon avec les progrès de la médecine le tetanos ne tue plus qu’un tiers de ses victimes, pas la peine de dépenser trois euros pour éviter ça.

                                Je vais m’arrêter là, ça me fatigue de corriger ce tas de bêtises.


                                • alberto alberto 23 décembre 2017 17:18

                                  @finalfox :

                                  Tu écris :

                                  " concernant m Levy j’invite également l’auteur à pousser sa logique jusqu’au bout :si m Levy a des agissements douteux comme le prétend l’auteur je l’invite à aller au commissariat, dans le cas contraire à éviter des accusations fallacieuses. "

                                  Tu n’as pas l’air de savoir que pour déboulonner un mec comme ça, câblé de le système politico-financier, 10 ans de procédures n’y suffiraient sans doute pas ! Y a des précédents...



                                • njama njama 23 décembre 2017 17:25

                                  @finalfox

                                  Compte-tenu des liens d’intérêts évidents (voir commentaires ci-dessous) entre l’État et les Laboratoires pharmaceutiques, on peut se permettre de douter clairement de l’indépendance de l’INSERM, qui se retrouve lui-même subordonné à un ministère, à des directives €uropéennes et mondiales (OMS) dans ses domaines de recherches ...


                                • foufouille foufouille 23 décembre 2017 17:33

                                  @njama
                                  donc c’est pareil pour les autres médocs ou pas ?


                                • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 23 décembre 2017 17:37
                                  C’est sûr qu’il vaut mieux faire confiance

                                  - à une oncologue retraitée de banlieue aux méthodes douteuses et contestées par ses pairs ...


                                  - à un généraliste foireux des fin-fonds de la Charente qui pour arrondir sa retraite ( lui aussi smiley ) est obligé d’aller faire des vacations nocturnes au standard du SAMU entre 2 articles sur la terre creuse oule paradis nord-coréen smiley

                                  Par contre
                                  - l’INSERM ( 2800 chercheurs )
                                  - l’académie de Médecine

                                  ça c’est de la m...

                                  Bande de barjots smiley


                                • finalfox 23 décembre 2017 17:51

                                  @alberto
                                  Non je ne sais pas et j’ai même un contre exemple : françois bayrou viré pour une affaire d’emploi fictif.

                                   

                                • liebe liebe 23 décembre 2017 19:36

                                  @finalfox
                                  Juste pour information, on vaccinait à l’époque avec des vaccins monovalents et non un vaccin trivalent. 

                                   ce qui fait toute la différence car l’enfant qui avait contracté une de ces 3 maladies était protégé , et ne subissait pas un vaccin contenant la valence de la maladie qu’il avait contracté. 

                                  De plus, cette étude est partiale car elle fait des projections cela a évité.. C’est toujours étrange de connaitre ce qui aurait pu se passer si on n’avait pas fait ceci ou cela si on n’avait pas vacciné contre ceci et cela car c’est le contraire de toute base scientifique. cela ne peut être qu’une projection. Comme il n’y a pas eu de suivi des personnes vaccinées, mais uniquement du suivi des maladies on ne peut pas en conclure grand chose.. Contrairement à ce que vous avez l’air de dire. Ce soir je vais manger des épinards, j’en conclue que je vais limiter les risques de développer un cancer... 

                                  Bonne soirée ; .

                                • finalfox 23 décembre 2017 21:12

                                  @liebe

                                  déjà notons que vous semblez avoir lu l’étude, ce qui vous place très au dessus du complotiste de base. Cependant ça ne va pas m’empêcher de vous demander quelques précisions

                                  D’une cette étude j’ai mis 20 secondes à la trouver. L’auteur de l’article sous lequel nous commentons prétend qu’il n’y a pas d’étude sur l’impact des vaccins. ça ne vous inspire rien ?

                                  De deux la valence c’est le nombre de maladie traitées par le vaccin, rien d’autre, si vous êtes capable même pas de prouver mais d’expliquer ce que ça change je suis curieux d’écouter.

                                  De trois.
                                  « cette étude est partiale car elle fait des projections cela a évité »

                                  Et sur quoi vous vous basez pour dire que c’est à éviter ?
                                  Et comment on fait pour étudier l’intérêt d’un médicament sans faire de projection ?
                                  Non parce que ça s’appelle mesurer des résultats et surtout c’est ce que demande les antivax en prétendant que ça n’existe pas.

                                  Et pour finir petit problème de math simple avec analogie avec la sécurité routière, les chiffres sont de mon invention.
                                  Pas de ceinture de sécurité : 10 000 morts/an.
                                  obligation de la ceinture de sécurité la mortalité descends à 2 000 morts/ans.
                                  question : combien de vies la ceinture de sécurité à elle sauvée ?
                                  Je vous signale que là aussi c’est une projection.


                                • liebe liebe 23 décembre 2017 21:34

                                  @finalfox
                                  Je n’utilise jamais , mais absolument jamais le parallèle avec la ceinture de sécu 90é, et je suis d’accord avec vous sur le fait que faire des projections de ce style est très aléatoire. Pourquoi je ne l’utilise pas en comparaison avec un vaccin ? Parce qu’un vaccin on l’injecte dans l’organisme et qu’il entraîne une réaction immunitaire avant même d’être en contact avec l’agent pathogène . 

                                  La ceinture de sécurité ne sert qu’au moment d’un accident ; un vaccin est susceptible d’entraîner un accident. 

                                  Il n’y a pas d’étude sur l’impact d’un vaccin au niveau de la population. on ne recherche pas les effets secondaires à moyen et long terme, et lorsqu’ils surviennent à court terme, on prétend qu’il s’agit de coïncidences Or, un vaccin est un médicament qui plus est injecté dans l’organisme. Donc susceptible comme tout produit de provoquer un effet secondaire, autre que celui recherché à la base car nous n’avons pas tous le même système immunitaire ni le même patrimoine génétique. Nous sommes tous différemment, nous réagissons tous différemment à un produit donné quel qu’il soit. 

                                  A suivre. 

                                • liebe liebe 23 décembre 2017 22:07

                                  @finalfox
                                  Le nombre de valences est important car il s’agit d’un agent pathogène différent injecté dans la même seringue.  3 pour le ROR : rougeole oreillons et rubéole. Le ROR utilise des virus atténués et non tués. 


                                  On oublie qu’un vaccin fait parti des médicaments et on a complètement banalisé son injection. 

                                  Combien de risque a un enfant de rencontrer ces 3 virus en même temps ? 
                                   
                                  Osons le dire aucun. par conséquent , on demande à l’organisme d’un enfant d’être capable d’assimiler 3 valences même atténuées en même temps. Il est faux de dire que l’enfant est confronté à des milliers d’agents pathogènes en même temps. non , c’est beaucoup plus complexe que cela. . 

                                  On doit donc être extrêmement vigilants quant aux réactions induites par ce vaccin : thrombopénie, allergie à la néomycine, aux oeufs etc ... et sans doute d’autres effets. 

                                  Au niveau de la commercialisation , aucune étude des 3 valences injectées ensembles n’a été effectuée. Aucune. on a considéré que si les vaccins étaient viables en étant seul, on pouvait les mettre ensembles et l’organisme réagirait de la même manière . 

                                  Les problèmes de vacciner ainsi les enfants avec le ROR sont apparus : 

                                  • Premier problème  : déplacement de la maladie à des âges où elle n’apparaissait pas auparavant : chez le nourrisson et chez l’adolescent et l’adulte. Souvent la maladie apparaît chez des personnes vaccinées. La maladie était considérée , à l’époque dans mon enfance comme bénigne. Nous l’avons d’ailleurs tous attrapée. il fallait faire sa rougeole comme on devait faire ses oreillons. L’immunité ainsi acquise restait grâce au virus circulant. La jeune mère protégeait son nourrisson en lui donnant ses propres anticorps.  La maladie est beaucoup plus importante et grave chez l’adulte. L’immunité acquise par un vaccin n’est pas pérenne. Par conséquent, les jeunes parents ne protègent plus le nourrisson, les jeunes mamans ne transmettent plus leurs anticorps.. 
                                  • Deuxième problème :  Cela concerne la rubéole. Comment justifier l’injection par le vaccin contre la rubéole à l’âge d’un an , alors que la rubéole est dangereuse lors de la grossesse pour le fœtus ? Nous avons à peine le recul nécessaire qui permet de noter que la jeune femme a ou n’a pas assez d’anticorps pour protéger le bébé qu’elle porte. 
                                  • Troisième problème : En banalisant la vaccination, on ne permet pas aux médecins d’avoir le recul nécessaire pour réfléchir aux possibles conséquences des vaccins à moyens et longs termes.  
                                  • Quatrième problème : si un effet secondaire se déclare on ne saura pas qu’elle est la valence responsable . 
                                  Au delà de tout cela , on peut tout de même réfléchir un peu plus loin, un enfant qui aura eu la rougeole, on va le vacciner forcément avec le ROR ? 
                                  Quelle sera l’incidence de vacciner un enfant avec le virus atténué qu’il a déjà eu ? 

                                  Si l’enfant a eu les 3 maladies , sera t’il refusé à l’école parce qu’il ne sera pas vacciné ? 



                                • pemile pemile 23 décembre 2017 22:55

                                  @liebe "La maladie était considérée , à l’époque dans mon enfance comme bénigne. Nous l’avons d’ailleurs tous attrapée. il fallait faire sa rougeole comme on devait faire ses oreillons."

                                  C’est faux, il y avait des cas de complications de rougeoles (comme de vaccination), et avec ce genre d’argument, certains vantent ici le pas de besoin non plus de vaccin polio, que cela se soigne très bien avec du magnésium.


                                • foufouille foufouille 24 décembre 2017 09:03

                                  @liebe
                                  j’ai eu ces trois maladies plus d’autres dont la coqueluche et à chaque fois j’ai été malade un bon mois.


                                • foufouille foufouille 24 décembre 2017 09:08

                                  @liebe
                                  "C’est toujours étrange de connaitre ce qui aurait pu se passer si on n’avait pas fait ceci ou cela si on n’avait pas vacciné contre ceci et cela car c’est le contraire de toute base scientifique. cela ne peut être qu’une projection."
                                  ça a été fait au début de la vaccination à l’époque de la variole et à chaque nouvelle découverte d’un nouveau vaccin.
                                  google a pas mal de livre numérisé.


                                • Alcyon 25 décembre 2017 21:42

                                  @liebe : dans ton enfance ? Dis, tu es né en quelle année ?


                                  Je suis né en 1981 et mon oncle (je vivais avec mes grand-parents, donc nous avons été élevés comme des frères) de 12 ans mon aîné, a choppé les oreillons quand il était gosse. Rien de grave, c’est une maladie bénigne .. Sauf qu’il avait choppé un gonflement testiculaire et ce fut la hantise de ma grand-mère pour mon second oncle (de 8 ans mon aîné) et moi.

                                  La rougeole, mon dieu .... Alors on espérait choper la varicelle assez jeune, car elle pouvait être dangereuse plus tard (du moins c’est ce qu’on m’a raconté quand je l’ai choppé, je suis le seul des trois à l’avoir eue) et que mis à part se gratter, on avait droit à une semaine de congé mais pas la rougeole, qui était redoutée car elle pouvait être dangereuse. Les parents connaissaient quelqu’un qui avait eu des complications après une rougeole.

                                  La rubéole, aucune idée. Sérieusement, je ne me rappelle pas.


                                  Pour delepine, on sent qu’elle devient sénile. Encore heureux qu’elle ne peut sévir que sur AV, qui ne regroupe plus que quelques conspis et des gens qui aiment se moquer des conspis.

                                • njama njama 25 décembre 2017 23:24

                                  @Alcyon
                                  ce fut la hantise de ma grand-mère...
                                  peur

                                  La rougeole, mon dieu ... car elle pouvait être dangereuse plus tard...
                                  mais pas la rougeole, qui était redoutée
                                  peur

                                  Elle faisait quoi dans la vie votre grand-mère ? le même métier que madame Delepine ?


                                • Alcyon 26 décembre 2017 11:20

                                  @njama le même que le métier actuel de Delepine, retraitée.


                                • Lancelot 28 décembre 2017 14:34

                                  @Sharpshooter - Snoopy86
                                  l’inserm et corrompu comme tout le reste pauvre débile ignare !L’oms et aussi un ramassis de corrompu !Plus un truc gros plus il et corrompu et pourri ! https://books.google.fr/books?id=RhdxEvtMyi4C&pg=PA94&lpg=PA94&dq=inserm+corruption&source=bl&ots=k14gW7uolS&sig=QnaNsAH9XOCZvFi5Pn12jK-LXlE&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwj4k6Hc6KzYAhWKC8AKHWBPDJ8Q6AEIWjAJ#v=onepage&q=inserm%20corruption&f=false


                                  A partir du moment ou il y’a un lobby il y’a de la corruption !

                                • foufouille foufouille 28 décembre 2017 14:41

                                  @Lancelot
                                  c’est pareil pour le lobby khmer vert ou boiron ?


                                • njama njama 23 décembre 2017 17:17

                                  L’obligation française ne serait-elle pas la conséquence de liens d’intérêts dissimulés,...

                                  Oui car les liens d’intérêts entre l’État et les laboratoires pharmaceutiques sont peu connus du grand public, et même très certainement d’une bonne partie du sérail politique.

                                  Non, car rien n’est pas sous le secret, encore faut -il savoir où s’informer, les données étant accessibles à tout un chacun.
                                  Les liens entre le monde politique et les labos sont bien établis, très officiellement :
                                  "les laboratoires pharmaceutiques constituent les partenaires naturels des pouvoirs publics« 
                                   »
                                  La France est le premier pays producteur de vaccins et exporte 85 % de sa production."

                                  Voir particulièrement à partir du Titre II

                                  Rapport SÉNAT n° 476 (2006-2007) de M. Paul BLANC (sénateur et médecin de profession) fait au nom de l’Office parlementaire d’évaluation des politiques de santé, déposé le 28 septembre 2007 http://www.senat.fr/rap/r06-476/r06-476.html

                                  II RÉPONDRE AUX ENJEUX DE DEMAIN
                                  Au-delà de son objectif de court terme d’améliorer le taux de couverture de la population, la politique vaccinale doit, à plus long terme, être en mesure de répondre aux besoins en matière de recherche et de production nationales de vaccins et aussi de jouer un rôle moteur dans l’aide aux pays les plus pauvres.
                                  Pour relever ces défis, les laboratoires pharmaceutiques constituent les partenaires naturels des pouvoirs publics, en raison des moyens humains, techniques et financiers qu’ils mobilisent. En effet, le marché mondial du vaccin est en constante expansion, avec une augmentation des ventes de 13 % à 14 % chaque année, soit deux fois plus que les médicaments traditionnels.
                                  [...]
                                  Le marché des vaccins ne comprend qu’un petit nombre d’acteurs : quatre laboratoires fournissent ainsi 90 % des produits. En France, ils sont trois (GlaxoSmithKine, Sanofi-Aventis et Wyeth) à se partager 95 % du marché. Ces industriels consacrent 15 % à 20 % de leur chiffre d’affaires à la recherche et au développement de nouveaux vaccins.
                                  [...]
                                  B UNE PRODUCTION NATIONALE COMPÉTITIVE MAIS CONCURRENCÉE
                                  La France est le premier pays producteur de vaccins et exporte 85 % de sa production. Notre pays dispose donc d’atouts certains mais il est de plus en plus directement confronté à la concurrence des pays émergents.
                                  [...]
                                  De par sa tradition industrielle en vaccinologie, la France possède de nombreuses usines sur son territoire. Son attractivité ne se dément pas à ce jour : récemment, GlaxoSmithKline a investi 500 millions d’euros dans la création d’une entité ouverte dans le Nord-Pas-de-Calais et destinée à la production de son nouveau vaccin contre le cancer du col de l’utérus.

                                  Cette situation favorable doit être confortée par les pouvoirs publics par une politique ambitieuse d’installation et de maintien des sites de production, notamment grâce à une fiscalité attrayante. Au-delà du soutien à ce secteur économique, la France doit en effet conserver, et même accroître, sa capacité de production de vaccins pour être en mesure de faire face à l’augmentation brutale de la demande intérieure et mondiale en cas d’épidémie (de grippe aviaire ou de chikungunya, par exemple).

                                  etc.

                                  Voir aussi ÉTUDE ET ANNEXES

                                  1. ORGANISER UN PROJET NATIONAL FORT AUTOUR DE LA VACCINATION

                                  Si les pouvoirs publics ont pour ambition d’améliorer les performances de la politique vaccinale française, la priorité est d’accorder à la vaccination une place majeure dans la politique nationale de santé publique.

                                  1.1. ÉTABLIR UN PLAN NATIONAL POUR LA VACCINATION

                                  La loi du 9 août 2004, relative à la politique de santé publique précise que : « Pour certains problèmes de santé, notamment ceux pour lesquels il y a nécessité de coordonner les actions d’intervenants multiples sur plusieurs années, la politique de santé publique définit des plans stratégiques pluriannuels organisant des ensembles d’actions et de programmes cohérents. »

                                  La création d’un plan national de santé publique en faveur de la vaccination, dès 2009, constituerait un instrument privilégié pour répondre aux difficultés actuelles de la politique vaccinale française.

                                  Après les avancées que représente la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, il s’agit maintenant de passer à une politique plus forte de promotion de la vaccination.

                                  L’ambition est triple : assurer suite à l’élaboration d’une recommandation vaccinale la logistique opérationnelle nécessaire de mise en application et de suivi, promouvoir la vaccination auprès du grand public et afficher la volonté étatique de soutenir les professionnels de santé dans leur rôle de vaccinateurs.


                                  • foufouille foufouille 23 décembre 2017 17:21

                                    @njama
                                    on peut dire pareil pour tous les médocs fabriqués par les labos pourtant les effets secondaires sont reconnus.
                                    c’est pas le cas pour les machins verts.


                                  • njama njama 23 décembre 2017 17:27

                                    @foufouille
                                    commentaire sans rapport avec le mien


                                  • foufouille foufouille 23 décembre 2017 17:30

                                    @njama
                                    si totalement en rapport avec ton copier coller que tu n’as pas lu.


                                  • Eric F Eric F 23 décembre 2017 18:02

                                    Je n’avais pas d’avis très arrêté sur la question, mais la seule vue de la carte en début d’article m’a presque convaincu, et l’exposé dans l’article a achevé de me convaincre. Il n’y a pas de risque d’épidémie dans notre pays chez les nourrissons pour ces maladies, et les risques vaccinatoires contrebalancent l’infime probabilité d’infection.
                                    J’étais déjà auparavant dubitatif sur les liens entre les gouvernants, les laboratoires et le corps médical, et on voit qu’il y a effectivement imbrication d’intérêts. Déjà ces derniers temps, les produits ne comportant que les 3 seuls vaccins obligatoires alors se faisaient rares, et les packages plus complets et donc plus chers étaient « poussés » à la vente. C’est la preuve d’une « préméditation » par les laboratoires, qui n’attendaient que l’arrivée de gouvernants complaisants pour légiférer. Le fameux « principe de précaution » est invoqué pour pousser toujours plus de consommation médicale. Résultat des courses : augmentation de la CSG pour financer la surconsommation au profit des laboratoires, cabinets médicaux, et pharmacies.


                                    • njama njama 23 décembre 2017 18:15


                                      La France est le premier pays producteur de vaccins et exporte 85 % de sa production.«  »Cette situation favorable doit être confortée par les pouvoirs publics par une politique ambitieuse d’installation et de maintien des sites de production," (Sénat, Rapport n° 476 (2006-2007)

                                      Dans ce même rapport, dans la partie ÉTUDE et ANNEXES on peut lire que les vaccins représentent un MARCHÉ, un fabuleux MARCHÉ !

                                      De la santé publique à la santé économique il n’y a pas loin, la fin justifiant les moyens les petits nourrissons français vont être mis en tête de gondole dès 2018 avec les nouvelles obligations vaccinales pour vendre sur les vaccins sur le MARCHÉ MONDIAL

                                      Gardasil et Cervarix sont déjà dans les starting-blocks ...

                                      citations :

                                      CHAPITRE 2 LA R&D SUR LES VACCINS ET LA PLACE DES INDUSTRIELS
                                      SYNTHESE DU CHAPITRE

                                      1. LES VACCINS, UN MARCHÉ EN PLEINE EXPANSION
                                      Le marché des vaccins est en pleine expansion. Il est aujourd’hui très concentré autour de quelques laboratoires pharmaceutiques, qui se partagent les parts de marché, les deux leaders mondiaux étant Sanofi Pasteur et GSK. L’Europe est actuellement le berceau de ce marché mais cette situation pourrait évoluer dans les années à venir.

                                      1.1. CHIFFRES CLÉS DU MARCHÉ MONDIAL

                                      En 2005, plus de 4 milliards de doses de vaccins ont été fabriquées. Les ventes progressent chaque année de 13 à 14%, deux fois plus que celles des médicaments traditionnels. Chez Sanofi Pasteur, l’activité a même bondi de 26,9% en 2005, pour dépasser le seuil des 2 milliards d’euros. Le marché mondial des vaccins devrait ainsi avoisiner 20 milliards de dollars en 2012 (contre 10,5 milliards de dollars en 2005).

                                      1.2. ACTEURS DU MARCHÉ MONDIAL

                                      Le marché des vaccins est caractérisé par la dominance d’un petit nombre de producteurs. Deux laboratoires occupent la première place mondiale du marché des vaccins : GSK Biologicals (division vaccins du groupe britannique GlaxoSmithKline) et Sanofi Pasteur (division vaccins du groupe français Sanofi-Aventis). Chacun possède 25% de parts
                                      de marché mondial
                                      . Suivent Wyeth (17%) et Merck (15%) (figure 5).

                                      Le marché des nouveaux vaccins ne se répartit donc qu’entre quelques laboratoires pharmaceutiques :

                                      - GSK espère engendrer 9 à 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires supplémentaire avec le lancement de 5 nouveaux vaccins d’ici à 2010, dont notamment le Cervarix® (cancer du col de l’utérus) et le Rotarix® (rotavirus).

                                      - Sanofi Pasteur estime ses prévisions de vente entre 500 millions et 1 milliard de dollars dans les 3 à 5 prochaines années pour le Gardasil® (cancer du col de l’utérus).


                                      • pipiou 23 décembre 2017 20:09

                                        @njama

                                        Non c’est faux, ce n’est un pas un fabuleux marché, c’est une petite proportion du chiffre des Labos.
                                        Vos chiffres le montrent.

                                        Pourquoi mentir ??


                                      • njama njama 23 décembre 2017 23:28

                                        @pipiou
                                        à l’échelle mondiale c’est un fabuleux marché, et rêve de tous les investisseurs, une rente à vie
                                        Sanofi-Pasteur 25 % du marché mondial ...
                                        mais pour vous c’est pichenette j’imagine ...
                                        faudrait p’t-être sortir un peu de votre canton, de votre vision hexagonale


                                      • pipiou 24 décembre 2017 01:19

                                        .@njama
                                        Allô je répète : à l’échelle du marché mondial de la santé ce n’est rien.

                                        Pas de quoi faire un tel pataques. Il y a des choses beaucoup plus stratégiques.
                                        La vente de pinard rapporte plus à la France que les vaccins.

                                        Quand l’Etat laisse s’échapper des fleurons industriels, pourquoi se compliquerait tant la vie à accorder une aide aussi symbolique à une seule entreprise qui en plus se porte assez bien.
                                        C’est totalement RIDICULE !


                                      • njama njama 24 décembre 2017 09:58

                                        @pipiou
                                        « Charity must be considered as an industry ».

                                        Vaccination globale et capital vertueux ou...Comment Bill Gates investit charitablement
                                        par Ramila Parks, mardi 21 juillet 2009
                                        (extraits)

                                        Dorénavant les initiatives de la fondation familiale Gates intéresseront particulièrement le domaine de la recherche médicale et de la santé mondiale...Ce qui tombe bien car cette même année 2000, voit aussi la création de la GAVI alliance ( Global Alliance for Vaccines and immunisation) dont le rôle vise la " mobilisation de nouvelles ressources(...) pour renforcer les systèmes de santé et proposer de nouveaux vaccins(...)à 72 des pays les plus pauvres de la planète« . Une belle alliance composée » des gouvernements de pays en développement et de pays industrialisés, des fabricants de vaccins solidement ou nouvellement implantés, des organisations non gouvernementales, des instituts de recherche et de santé publique, l’OMS, l’UNICEF, la Banque mondiale et la Fondation Bill & Melinda Gates .
                                        (source OMS).
                                         
                                        Outre la GAVI, la Fondation Gates multiplie les partenariats en matière de santé et collabore avec des ONG, des universités, des firmes pharmaceutiques, des instituts de santé publiques et obtient, en général, plusieurs sièges dans les conseils d’administration des institutions avec qui elle coopère. Cette omniprésence permet à la fondation d’être un décisionnaire incontournable dans les matières de la santé ou les programmes mis en place, alors que financièrement elle n’est pas forcément le contributeur le plus généreux. En revanche, depuis que les milliardaires s’intéressent à notre santé, les initiatives favorisant la disponibilité des capitaux destinés à la santé , et notamment aux campagnes de vaccination, ont permis d’ouvrir un véritable marché mondial du vaccin qui profite naturellement à tous les généreux donateurs.(2)

                                         
                                        Ainsi non seulement les pays pauvres, non content d’être les premiers à essayer un futur traitement, peuvent disposer facilement de capitaux empruntés pour acheter des vaccins produits par l’industrie pharmaceutique, celle-ci étant assurée par avance du nombre de vaccins à produire ( achetés) et du prix fixés par la GAVI alliance...A ce jour, on estime à près de 2 milliards de dollars, la somme investie par la fondation Gates dans les programmes de vaccination mondiale de la GAVI, et à 12 milliards, le montant qu’elle a investi dans des programmes sanitaires depuis sa création... La fondation qui se félicite lors de chaque forum économique mondial , d’avoir pu éviter les décès de centaines de milliers d’enfants dans les pays pauvres, entend bien investir davantage dans l’humanitaire, car la cause vaut qu’on la place au rang qui lui revient :
                                         
                                        « Charity must be considered as an industry ».

                                      • njama njama 24 décembre 2017 10:01

                                        autre extrait

                                        Au Nigéria, la fondation Gates a investi dans une campagne de vaccination contre la polio dont bénéficie tous les petits enfants. Malheureusement tous ont développés des affections respiratoires sévères parce-qu’ils habitent un village, situé juste à côté d’une raffinerie de pétrole appartenant au pétrolier italien ENI et dont un des actionnaires n’est autre que la charitable fondation de Bill et Melinda. Avec ses placements chez le pétrolier ENI la fondation a investi un total de 423 millions de dollars dans l’industrie pétrolière ( Royal Dutch Shell, d’Exxon Mobil, de Chevron et de Total) contre 128 millions dans son programme mondial anti-polio.
                                         
                                        On peut donc dévaster un village, contraindre des enfants à vivre à côté de torchères aux émanations toxiques, provoquer des cancers, et dans le même temps, vouloir les débarrasser, à n’importe quel prix, par simple humanité, d’un fléau qui faisait quelques malheureux boitant dans la forêt encore non incendiée...Mais ça se fait... C’est normal quand on est maître du monde. Ça doit être pour cela qu’un autre des hommes les plus riches de la planète,  Warren Buffett, qui a déjà fait une donation de 30 milliards à ses amis, et promet lui aussi de léguer progressivement 80% de sa fortune à la fondation, à la condition que ce soit Bill ou Melinda qui gère le truc ...Capital vertueux à risque minima et entre potes, les milliardaires qui ont flairé le bon coup se pressent aux portes de la misère humaine et de la Foundation
                                         
                                        Donnez, donnez do honnez, Bill vous le rendra...ou alors Melinda...

                                      • pipiou 24 décembre 2017 11:00

                                        @njama
                                        Vous continuez votre propagande au marteau-pilon mon pauvre, mais on voit bien que ça ne tient pas la route.
                                        C’est de l’hystérie.


                                      • njama njama 24 décembre 2017 12:27

                                        @pipiou

                                        L’hystérie c’est surtout de vouloir vacciner tout le monde, sans nécessité, sans épidémies, sans discernement, toute la planète même
                                        L’hystérie, c’est cet autoritarisme, ce fascisme sanitaire
                                        L’hystérie, c’est d’imposer une médecine

                                        On sait très bien que la vaccination de masse est inefficace, ce n’est pas mon « hystérie » qui le dit, c’est l’OMS qui le dit
                                        https://www.agoravox.tv/commentaire13049282

                                        cherchez l’erreur ...

                                         «  L’immunité de groupe » : une science de pacotille !


                                      • pipiou 24 décembre 2017 15:18

                                        @njama

                                        Oui c’est sûr la loi française s’applique à toute la planète ...

                                        Vous êtes complètement à l’ouest mon pauvre.
                                        Comme quelqu’un l’a rappelé, la France est l’un des pays qui vous offre la meilleure espérance de vie sur la planète.

                                        Arrêtez de chier sur votre pays, ça nous reposera, et le repos est bénéfique à la santé.


                                      • njama njama 24 décembre 2017 17:18

                                        @pipiou
                                        Arrêtez de chier sur votre pays, ...

                                        bravo vous venez de nous inventer le « patriotisme vaccinal » ! c’est un peu éloigné de la médecine vous ne trouvez pas ?

                                        La question des vaccins n’est pas que hexagonale, d’ailleurs vous voyez bien c’est à Washington que se décide la politique vaccinale Global Health Security Agenda

                                        fréquentez d’autres articles si ça vous épuise tant


                                      • pipiou 24 décembre 2017 22:28

                                        @njama

                                        Je ne parle de patriotisme vaccinal, je parle du fait que vous trouvez des motifs à dégueuler sur votre pays en essayant de manière ridicule d’en faire un problème « planétaire ».

                                        Fréquentez l’intelligence ça vous fera tout drôle, mais au moins vous aurez tenté quelque chose de positif.


                                      • njama njama 25 décembre 2017 01:39

                                        @pipiou
                                        je parle du fait que vous trouvez des motifs à dégueuler sur votre pays....

                                        Pourriez-vous nous indiquer à propos de quel sujet je me comporterais de telle manière ? merci de citer mes commentaires (dans leur contexte) ...

                                        en essayant de manière ridicule d’en faire un problème « planétaire ».

                                        bien sûr j’ai tout inventé (sans m’en rendre compte)

                                        le Rapport n° 476 (2006-2007) du Sénat
                                        la GAVI alliance ( Global Alliance for Vaccines and immunisation)
                                        que c’est à Washington que se décide la politique vaccinale Global Health Security Agenda
                                        l’ESWI European Scientific Working group on Influenza et ses liens avec les compagnies pharmaceutiques
                                        l’ AMC : Advanced Market Committments http://www.who.int/immunization/newsroom/amcs/en/

                                        J’aurais tout inventé je serais romancier ... c’est ce que vous croyez ?


                                      • Lancelot 28 décembre 2017 14:34

                                        @pipiou
                                        Parce que les labos et les médias ne font pas de propagande pauvre connard !


                                      • foufouille foufouille 28 décembre 2017 14:42

                                        @Lancelot
                                        c’est pareil pour les vendeurs de machins verts magiques ?


                                      • zabinou2 8 janvier 2018 19:54

                                        @ foufouille

                                        • Tous les humains sans aucune drogue ou médicament ont la possibilité de pratiquer la méditation et d’acquérir en trois mois, le don de se guérir, de toutes les pathologies et de corriger leurs altérations individuelles et leurs mémoires erronées, à condition d’avoir un excellent niveau énergétique personnel ou de demander à l’univers de vous le fournir, demander à l’univers oralement puis silencieusement en disant trois fois lumière, lumière, lumière, vous fermez les yeux en position allongé ou assis sur une chaise en bois ou en plastique, et vous ressentez ce qui se passe dans votre organisme, vous ressentez s’il y a des fourmillements, des battements , des douleurs, des pulsations, des chatouillis, ce que vous ressentez vous en prenez conscience, et pfuit, pfuit, celà disparait et vous vous sentez détendu, relaxé, sans animosité, heureux d’avoir retrouvé votre coté divin d’être responsable, DESOLÉ, PARDON, MERCI, JE T’AIME ….ce sont des phénomènes Quantiques, ici, maintenant, et partout à la fois sur 13 milliards d’années lumière, vous n’êtes pas ce que vous croyez être, votre individualité est autrement plus performante qu’être un fumeur de cigarette, un fumeur de shit, un buveur d’alcool, de coca-cola, de consommateur invétérée.

                                      • njama njama 23 décembre 2017 18:32

                                        santé publique vs santé économique

                                        nos banquiers seraient devenus philanthropes !!! Investir dans la vaccination c’est investir dans l’avenir ? et qui dit investissement, dit retour sur investissements

                                        Pourquoi la France a intérêt à soutenir la santé publique en Afrique
                                        [........]

                                        C’est doter la coopération française d’une véritable stratégie, humainement forte, économiquement et financièrement efficace. C’est également permettre aux entreprises de s’impliquer davantage dans l’investissement socialement responsable. La France est en effet le 2ème contributeur de l’IFFIm (International Finance Facility for Immunisation) , un mécanisme international de financement pour la vaccination qui soutient les programmes de Gavi par l’émission d’obligations sur les marchés financiers. Le soutenir offre l’opportunité aux entreprises françaises d’investir dans des titres à impact social positif, combinant performance et responsabilité sociétale.

                                         Dans ce contexte, la France doit impérieusement apporter son soutien financier à la vaccination pour mettre en place une diplomatie économique fondée sur des impératifs d’efficacité au bénéfice de tous. De Dakar à Berlin via Davos, investir dans la vaccination c’est investir dans l’avenir.

                                        - Jean-Louis Bancel, président du Crédit Coopératif

                                        - Richard Bielle, président du directoire de la CFAO (Compagnie française de l’Afrique Occidentale)

                                        - Tanguy Claquin, responsable mondial Finance Sociale et Environnementale, Crédit Agricole CIB

                                        - Jean-Marc Leccia, président directeur général d’Eurapharma

                                        - Alexandre Vilgrain, président du CIAN (Conseil français des investisseurs en Afrique)

                                        - Philippe Zaouti, directeur général de Mirova (filiale Natixis Asset management)

                                         http://www.latribune.fr/opinions/tr...


                                        • njama njama 24 décembre 2017 00:09

                                          Bien évidemment ces nouvelles obligations vaccinales posent question, mais pour comprendre réellement le problème, il faut absolument sortir de la pensée hexagonale, car ce n’est pas que franco-français, c’est clairement planifié à l’échelle mondiale ! rien que des faits, des décisions politiques ...

                                          Les véritables raisons de cette obligation massive et brutale de vaccins :

                                          En 2014 à la Maison Blanche (Washington) en présence de Barack Obama, a été initialisé par 40 pays (55 à ce jour) un vaste programme de « santé » : Global Health Security Agenda (1). Le 4ème objectif parmi les 11 définis en septembre 2014 concerne : L’Immunisation. Et il a été confié à l’Italie et au Portugal de le mettre en pratique à vaste échelle, pour en tirer un bilan après 5 ans (fin 2019). N’ayant rien fait en 2 ans et demi, l’Italie a probablement voulu se justifier lors de la 70ème Assemblée mondiale de la Santé (organisée par l’OMS) qui s’est tenu à Genève, pendant laquelle un point avait été prévu (21 et 22 mai) sur l’avancement du GHSA.

                                          L’Italie passe de 4 vaccins obligatoires (et même pas dans toutes les régions...) à 12 VACCINS OBLIGATOIRES, avec des réprimandes extrêmement sévères en cas de refus !
                                          Ce qui se passe en Italie devrait être relayé dans tous les pays européens : L’Italie n’est en effet que le pays pilote de ce vaste programme de vaccination !

                                          En rendant obligatoire 11 vaccins* pour les pauvres enfants de France, il n’y a donc ni hasard ni décision prises sur des bases médicales, liées à la santé publique des français, mais une obéissance aveugle à des ordres mondialistes.
                                          * En réalité 27 souches vaccinales différentes.

                                          https://www.youtube.com/watch?v=g6m9iaajTKI

                                          (1) https://obamawhitehouse.archives.gov/the-press-office/2014/09/26/statement-chair-global-health-security-agenda-white-house-event-septembe

                                          President Obama Cements Global Health Security Agenda as a National Priority
                                          https://blogs.cdc.gov/global/2016/11/04/president-obama-cements-global-health-security-agenda-as-a-national-priority/



                                          • njama njama 24 décembre 2017 00:13

                                            Nous avons beaucoup entendu Madame Buzyn mettre en avant quelques cas de rougeole durant cette dernière décennie, pour tenter de justifier son projet d’extension des obligations vaccinales.

                                            oui, mais, bon pourquoi la rougeole (measles en anglais), alors que le risque épidémiologique n’est pas du tout manifeste, et pourquoi 90 % de couverture vaccinale ... sur des enfants de moins de 15 mois ? 

                                            L’explication pourrait bien se trouver dans ce programme mondial (traduction en français ci-après)

                                            GLOBAL HEALTH SECURITY AGENDA
                                            Immunisation Action Package
                                            GHSA Action Package Prevent-4

                                            Five-Year Target : A functioning national vaccine delivery system—with nationwide reach, effective distributions, access for marginalized populations, adequate cold chain, and ongoing quality control—that is able to respond to new disease threats.

                                            As Measured by : At least 90% coverage of the country’s fifteen-month-old population with at least one dose of measles-containing vaccine as demonstrated by coverage surveys or administrative data.

                                            Desired National Impact : Effective protection through achievement and maintenance of immunization against measles and other epidemic-prone vaccine-preventable diseases (VPDs). Measles immunization is emphasized here because it is widely recognized as a proxy indicator for overall immunization against VPDs. Countries will also identify and target immunization to populations at risk of other epidemic-prone VPDs of national importance (e.g., cholera, Japanese encephalitis, meningococcal disease, typhoid, and yellow fever). In the case of some diseases that are transferable from cattle to humans, such as anthrax and rabies, animal immunization should also be taken into account.

                                            Country Commitments to Action Package :
                                            Leading countries : Italy, Portugal
                                            Contributing countries : Bangladesh, Cote d’Ivoire, India, Mongolia, Pakistan, Republic of Korea, Saudi Arabia, United Arab Emirates, Yemen
                                            Contributing international organizations : FAO, OIE, WHO

                                            https://www.ghsagenda.org/packages/p4-immunization


                                            • njama njama 24 décembre 2017 00:15


                                              Traduction (Google) : (notez que l’Italie est leader dans ce programme, et qu’elle vient de passer à 12 vaccins obligatoires)

                                              PROGRAMME DE SÉCURITÉ SANITAIRE MONDIAL
                                              Paquet d’action de vaccination
                                              Prévention du paquet d’action GHSA-4

                                              Cible quinquennale : Un système national de distribution de vaccins opérationnel - avec une portée nationale, des distributions efficaces, un accès pour les populations marginalisées, une chaîne du froid adéquate et un contrôle continu de la qualité - capable de répondre aux nouvelles menaces de maladies.

                                              Mesuré par : Une couverture d’au moins 90% de la population âgée de quinze mois du pays avec au moins une dose de vaccin antirougeoleux telle que démontrée par des enquêtes de couverture ou des données administratives.

                                              Impact national souhaité : Protection efficace grâce à la réalisation et au maintien de la vaccination contre la rougeole et d’autres maladies évitables par la vaccination (VPDs vaccine-preventable diseases) à potentiel épidémique. La vaccination contre la rougeole est ici soulignée car elle est largement reconnue comme un indicateur indirect de l’immunisation globale contre les VPDs. Les pays identifieront et cibleront également les populations à risque d’autres maladies à potentiel épidémique d’importance nationale (p. Ex. Choléra, encéphalite japonaise, méningococcie, fièvre typhoïde et fièvre jaune). Dans le cas de certaines maladies transmissibles du bétail à l’homme, telles que l’anthrax et la rage, la vaccination des animaux devrait également être prise en compte.

                                              Engagements de pays à agir

                                              Pays leaders : Italie, Portugal
                                              Pays contributeurs : Bangladesh, Côte d’Ivoire, Inde, Mongolie, Pakistan, République de Corée, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Yémen

                                              Organisations internationales contributrices : FAO, OIE, OMS


                                            • njama njama 24 décembre 2017 00:52

                                              A côté du GLOBAL HEALTH SECURITY AGENDA il y a aussi un projet - mondial forcément lui aussi - de vaccin universel contre la grippe qui s’appelle ESWI

                                              European Scientific Working group on Influenza

                                              non, non, ce n’est pas un « complot » ... 

                                              Les liens entre l’ESWI et les compagnies pharmaceutiques, s’ils ne sont pas connus du grand public en €urope, ne sont pas secrets, suffit de lire leur site :

                                              RESSOURCE http://eswi.org/home/about-eswi/resources/

                                              To finance its activities and plans, ESWI draws upon several resources :

                                               Public funding (EU grants)
                                               Organization of ESWI Influenza Conferences (every three years)
                                               Unrestricted grants by flu vaccine and antivirals companies
                                               Separate project support
                                               Organization of ESWI Influenza Conferences (every three years)
                                               Unrestricted grants by flu vaccine and antivirals companies
                                               Separate project support

                                              ESWI has legally formalized independence : its -articles of incorporation are approved and respected by all parties. They stipulate :

                                              Article 20 The financial contributors will regularly be informed about ESWI’s plans and ongoing projects. Financial contributors shall have no voting rights and, therefore, no binding decisions can be made at their meetings.

                                              The pharmaceutical companies supporting ESWI include :

                                               Hofmann-La Roche
                                               AstraZeneca
                                               GlaxoSmithKline
                                               Seqirus
                                               Sanofi Pasteur
                                               Mylan
                                               Janssen

                                              Manufacturers of influenza vaccines join forces in Vaccines Europe in order to promote a favourable climate for expanded vaccine protection and improved vaccine coverage in Europe. Manufacturers of influenza vaccines are assembled in the Influenza Vaccine Supply international task force to assist business leaders in ensuring adequate flu vaccine production capacity in the event of a pandemic, and to provide advice to health authorities regarding vaccination recommendations and delivery strategies.

                                              No exclusive rights to sponsorship exist. ESWI is pleased to discuss sponsorship opportunities with any organisation (commercial, non-profit, educational) interested in supporting and facilitating its long-term objectives. Potential sponsors are invited to contact the ESWI management : info@eswi.org




                                              • njama njama 24 décembre 2017 10:30

                                                ESWI suite ... ESWI is FLUNIVAC’s communication partner

                                                A propos de l’ESWI ...

                                                Groupe de travail scientifique européen sur la grippe (ESWI, European Scientific Working group on Influenza), qui se définit comme un «  groupe multidisciplinaire de leaders d’opinion sur la grippe, dont le but est de lutter contre les répercussions d’une épidémie ou d’une pandémie grippales » Comme ses membres l’expliquent eux-mêmes, l’ESWI mené par Osterhaus [ le fameux « Dr Flu » (Docteur Grippe), le professeur Albert Osterhaus principal conseiller de l’OMS dans la campagne H1N1 ] est le pivot central « entre l’OMS à Genève, l’Institut Robert Koch à Berlin et l’Université du Connecticut aux États-Unis. »

                                                Le plus significatif au sujet de l’ESWI est que son travail est entièrement financé par les mêmes laboratoires pharmaceutiques qui gagnent des milliards grâce à l’urgence pandémique, tandis que les annonces faites par l’OMS obligent les gouvernements du monde entier à acheter et stocker des vaccins. L’ESWI reçoit des financements des fabricants et des distributeurs de vaccins contre le H1N1, tels que Baxter Vaccins, MedImmune, GlaxoSmithKline, Sanofi Pasteur et d’autres, dont Novartis, qui produit le vaccin et le distributeur du Tamiflu, Hofmann-La Roche.

                                                Pour garder l’avantage, Albert Osterhaus, le plus grand virologiste mondial, conseiller officiel sur le virus H1N1 des gouvernements britannique et néerlandais et chef du Département de Virologie du Centre médical de l’Université Érasme, siégeait à la fois parmi l’élite de l’OMS réunie dans le groupe SAGE et présidait l’ESWI, parrainé par l’industrie pharmaceutique. À son tour, l’ESWI recommanda des mesures extraordinaires pour vacciner le monde entier, considérant comme élevé le risque d’une nouvelle pandémie qui, disait-on avec insistance, pourrait être comparable à l’effrayante pandémie de grippe espagnole de 1918.

                                                Source : Réseau Voltaire 16 décembre 2009 OMS : le « pape de la grippe A » accusé de corruption




                                              • njama njama 24 décembre 2017 10:07
                                                épidémies ?

                                                (2) Outils financiers créés pour faciliter le marché du vaccin  :
                                                 IFFIm : facilité internationale de financement pour la vaccination : Accélère la disponibilité des capitaux destinés aux programmes de santé et de vaccination en émettant un emprunt obligataire sur le marché des capitaux internationaux, dont le remboursement est assuré par les États participant à l’opération. L’IFFIm a permis de doubler les ressources financières que GAVI consacre à ses programmes de vaccination.
                                                 ( NDLA :La Gavi Fund affilated Board est le seul administrateur de la IFFIm ( source : site de GAVI)
                                                 AMC : Advanced Market Committments = garantie de marché. Par ce mécanisme, l’industrie pharmaceutique obtient la garantie d’achat d’un nombre déterminé de vaccins à un prix fixé à l’avance par Gavi Alliance. Avec l’AMC, les industriels sont assurés de leur futur marché.

                                                source : Vaccination globale et capital vertueux ou...Comment Bill Gates investit charitablement
                                                par Ramila Parks
                                                mardi 21 juillet 2009


                                                • njama njama 24 décembre 2017 10:15
                                                  Investissement charitable ...

                                                  (3)Utilisation de cobayes humains dans des programmes financés par la fondation :
                                                   En 2003, au Cameroun, Gilead, entreprise américaine , a testé sur 400 prostituées son antiviral Viread, sans leur consentement éclairé sur les risques encourus et sans prise en charge en cas de maladie déclarée au cours du test. Le promoteur de cet essai, Family Health International (FHI) est un organisme financé à hauteur de 6,5 millions dollars par la Fondation Gates.
                                                   ( NDLA : Gilead : PDG et actionnaire principal de Gilead, Donald Rumsfeld n’a pas revendu ses actions lorsqu’il est devenu secrétaire à la défense et a même ordonné l’achat pour un milliard de dollars de Tamiflu ( vendu par Gilead) et destiné au personnel militaire à titre de précaution
                                                   ( source : mondialisation.ca)
                                                   GlaxoSmithKline partenaire du programme PATH*, programme mondial de vaccins de l’enfance, teste un vaccin expérimental contre la pneumonie sur les enfants de moins d’un an en Argentine, en Colombie et au Panama et est accusé de faire pression sur des parents pauvres pour qu’ils engagent leurs enfants dans des essais expérimentaux de médicaments qui ont entraîné la mort d’au moins 12 enfants. Le programme PATH a bénéficié d’un financement initial de 50 millions de dollars issus de la Fondation Bill & Melinda Gates.

                                                  * PATH Program for Appropriate Technology in Health

                                                  source : Vaccination globale et capital vertueux ou...Comment Bill Gates investit charitablement
                                                  par Ramila Parks
                                                  mardi 21 juillet 2009

                                                  • njama njama 24 décembre 2017 10:26

                                                    les vaccins sont sûrs d’après Madame Buzyn...

                                                    Test illégaux de GSK sur des enfants argentins : 14 décès et une amende seulement !
                                                    http://initiativecitoyenne.be/article-test-illegaux-de-gsk-sur-des-enfants-argentins-14-deces-et-une-amende-seulement-96751227.html

                                                    Vaccin Synflorix : retiré en catimini du marché belge... pourquoi ?
                                                    Focus sur les essais cliniques bâclés du Synflorix, de GSK en Argentine :

                                                    http://initiativecitoyenne.be/article-vaccin-synflorix-retire-en-catimini-du-marche-belge-pourquoi-113701836.html


                                                  • chocolatine chocolatine 24 décembre 2017 17:56

                                                    Bonsoir
                                                    je fais partie des plus de 50 ans vaccinés peu à peu, j’ai eu droit obligatoirement au vaccin hépatite B(travaillant en milieu hospitalier) mon taux d’anticorps est éxagéremment élevé ce qui n’est pas si rassurant que ça
                                                    D’accord pour le droit à disposer de son corps..on s’en écarte dangereusement.....on voit que ce gouvernement impose un diktat vaccinatoire....
                                                    Allant souvent au jardin j’ai mon vaccin Antitétanos à jour.....mais je n’irai pas courir me faire vacciner contre la grippe, n’étant ni à risque ni fragilisé
                                                    C’est Noel et on nous prend pour « des truffes » en plus de nous mentir..sans cesse !


                                                    • foufouille foufouille 24 décembre 2017 18:23

                                                      @chocolatine
                                                      pour le taux d’anticorps, ça peut venir de n’importe quoi.
                                                      la grippe est effectivement juste conseillé mais tu pourrais la donner à un patient.


                                                    • chocolatine chocolatine 25 décembre 2017 00:24

                                                      @foufouille
                                                      ça ne risque rien,les patients je n’en voit plus...je me vaccine en fonction de la logique..


                                                    • sophie 25 décembre 2017 11:47

                                                      @foufouille
                                                      Bonjour, vacciné ou pas on propage le virus non ?


                                                    • chocolatine chocolatine 29 décembre 2017 18:26

                                                      @sophie
                                                      Non
                                                      Il ne faut pas confondre les pathologies ou on transmet ..la maladie à tous les coups (gastroentérite,rhume, grippe..etc) et les autres..........


                                                    • izarn izarn 25 décembre 2017 11:47

                                                      En tant que xénophobe d’extreme droite ayant voté FN, ( smiley )je dis que ce sont les migrants qui sont responsables du risque d’importation de maladies graves en Europe. Ces populations ont un niveau sanitaire bien inférieur au notre. Mais face à ce danger, les gouvernements libéraux/bobo/antifa/européistes, préfèrent vacciner leurs propres enfants...Egalité oblige. La circulation migratoire devrait etre strictement interdite en UE, sauf sélection médicale et culturelle rigoureuse.


                                                      • Lanla 26 décembre 2017 21:27

                                                        Pasteur recommandait le vin rouge pour avoir des forces à l’époque. Les publicitaires ont utilisé les médecins pour vendre des marques de cigarette à une période où l’industrie savait déjà que le tabac favorisait les cancers. Mais bien sûr, nous sommes bien plus intelligents, évolués et informés qu’autrefois !! Quant aux chercheurs, heureusement qu’il reste des personnes convaincues et motivées, mais lorsqu’on fractionne les missions, c’est difficile d’avoir une idée globale de ce qu’il se passe. Pour être cynique, ce n’est pas grave, la nature reprendra ses droits... et elle n’a encore jamais choisi les individus peureux ou moutonniers...Avec un peu de sens clinique, on peut souvent faire la différence entre les enfants « bien » vaccinés et ceux qui ne le sont pas ou peu. 
                                                        C’est quand même ahurissant que le débat soit réduit à un soi disant « provax » ou « antivax » alors qu’il s’agit d’une problématique de liberté fondamentale, et que demain, vous trouverez normal d’être sommés par la loi de prendre tel ou tel traitement si vous n’êtes pas assez compliants avec le système en place.
                                                        PS Les migrants sont souvent au moins autant vaccinés que les petits Français, grâce à tous les organismes « humanitaires »and co qui sévissent dans leurs pays.


                                                        • Alcyon 27 décembre 2017 06:22

                                                          @Lanla : c’est quand même ahurissant de lire autant de frustrés de la vie qui ressentent le besoin de se sentir différents, supérieurs à la masse des moutons. En général, ils ont échoué juste après le bac (quand ils l’ont eu) mais ce n’est jamais de leur faute.


                                                          Alors j’ai été élevé par mes grand-parents. J’ai sauté une génération, donc ce qu’ils me racontaient de leur jeunesse, ce n’était pas les années 70, mais les années 50. Quand ils connaissaient quelqu’un qui avait eu la polio. Quand ils connaissaient une famille qui avait perdu un enfant de la rougeole. Ou de la coqueluche. Mais les arrogants de 2017 ne peuvent même pas imaginer qu’ils ne savent pas. Et comme ils ne savent pas, ils copient ce qu’ils trouvent sur « www.jesuisplusintelligentquevous.com » où ils copient/collent sans réfléchir. Mais pas besoin de réfléchir, ils savent !

                                                          Comme la technique des vieilles folles retraitées, qui expliquent « c’est l’hygiène ! ». Et comme tout bon sophisme du biais de confirmation, elle vous présentera un unique graphique d’une unique maladie et dira « regardez, la maladie était déjà presque disparue, donc les vaccins n’ont rien fait ». Sauf que, bizarrement, les années où les maladies disparaissent ne tombent pas en même temps, et en croisant les graphiques on se dit qu’il y a un pépin. Comme si certaines maladies, sensibles à l’hygiène, étaient utilisées comme excuses par les malades mentaux pour justifier leurs croyances, en oubliant le reste des indices qui détruisent leur histoire.

                                                          Alors retourne sur « www.moijesais.com » discuter avec tes amis, mais fous nous la paix avec tes conneries. Tu mets des vies en danger pauvre con.

                                                        • Lanla 27 décembre 2017 16:21

                                                          @Alcyon
                                                          je suis une frustrée bac + 10 Alcyon, et vous ? Sachez le, ce sont les plus éduqués qui vaccinent le moins leurs enfants sur la planète entière. Ces dangereux ignares égoïstes...


                                                        • Alcyon 28 décembre 2017 13:28

                                                          @Lanla les deux dernières phrases montrent que c’est un mensonge. Bac+10 qui recopie un message trouvé sans source sans lire l’article original, c’est fort.


                                                          Voici l’étude en question. Et en 2017, on a même une étude qui dit le contraire au Canada. Ou celle-ci, en Autriche. Ou encore en Belgique. Ou en Grèce.

                                                          Alors arrête de mentir.

                                                        • Lancelot 28 décembre 2017 14:38

                                                          @Alcyon
                                                          Le pauvre con c’est toi ici avec ton arrogance avoir le bac n’est pas une preuve d’intelligence ni de discernement au contraire plus les gens font des études plus ils sont lobotomisé !


                                                        • Alcyon 28 décembre 2017 15:09

                                                          @Lancelot démontre directement qu’il est incapable de fournir le minimum d’efforts pour se renseigner sur un sujet.


                                                          Autant les générations nées avant les années 40, qui pouvaient travailler dés leur adolescence, je comprends tout à fait qu’ils aient arrêté leurs études, mais ils éviteront de venir expliquer qu’ils connaissent tout sur tout, autant ton commentaire tend à montrer que toi, tu ne l’as pas eu par pure fainéantise et que ton arrogance est sans borne. Et que tu as été incapable de comprendre le principe des études, pour toi ça se résumait à recracher des choses que tu ne comprends pas, et forcément tu as échoué.

                                                          Et je présume que l’auteur de l’article doit être ravie de savoir que tu la considères comme une lobotomisée.

                                                        • Lancelot 31 décembre 2017 11:30

                                                          @Alcyon
                                                          Imbécile quel rapport avec la fainéantise j’en avait ras le bol des professeurs qui étaient hautain et arrogant sans parler de leur cours insipides sans oublier les élèves qui harceler les plus faible !Parle a d’anciens professeurs des années 60/70 ils te dirons ce qu’ils pensent de l’école aujourd hui ou ont donnent !Tu prouve bien que tu qu’un dégénéré incapable de remettre l’éducation en cause !L’école c’est devenu du bourrage les écoles en Finlande sont bien plus en avance que les nôtres !Si ily’a autant d’échec scolaire c’est qu il y’a de nombreuses raisons rejeter la faute sur les élèves c’est tellement facile !Tu n’et qu’un déchet j’ai pas de leçons a recevoir de guignoles de ton genre !


                                                        • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 27 décembre 2017 00:00
                                                          un douzième vaccin et le plus important
                                                          le vaccin contre la misère

                                                          • covadonga*722 covadonga*722 27 décembre 2017 07:18

                                                            @yapadekkoaqba


                                                            bonjour , je suis ignare en la matière mais il y a plus que probablement un lien avec la misère.
                                                            Ici a Marseille grâce a l’effacement des frontières et a l’absence de contrôle médicaux « parce que
                                                            probablement stigmatisant » la tuberculose made in romania est présente dans ma zus.
                                                            Je n’aime pas les médecins clonant a tout vas jouant a dieu et marchandisant le corps humain.Mais j’ai un vaccin pour les anti vaccinistes doctrinaires si d’aventure l’épidémie ravage mon quartier , parait que le plomb c’est nocif aussi 

                                                          • njama njama 28 décembre 2017 13:51

                                                            Pour « En finir avec Pasteur » un siècle de mystification scientifique par le docteur Eric Ancelet (1998). Collection Résurgence - Editions Marco Pietteur

                                                            Extraits :
                                                            "Les nations modernes ont fait de la Science une religion universelle, qui permet à ses promoteurs de faire triompher certains concepts ou idées par tous les moyens de tirer profit des circonstances sociales, d’imposer pragmatiquement, et même politiquement, certaines croyances et certaines pratiques. Ainsi la Science peut s’emparer des inconscients collectifs, intimider, semer la confusion, et les scientifiques façonner le monde au détriment de ses habitants. Mais est-il sûr que les méthodes employées mènent à la vérité ?« 
                                                            [...]
                                                            « Depuis plus d’un siècle quatre dogmes faux, introduits dans la science par Pasteur, et qu’on peut qualifier de catastrophiques, ont arrêté les progrès de la bactériologie et de la lutte contre les maladies des êtres vivants, animaux et végétaux. Ces quatre dogmes sont : la panspermie atmosphérique, l’asepsie des organismes vivants, la contagion et le monomorphisme.
                                                            Panspermie : En premier lieu, tous les germes sont transmis par l’air ambiant, car ils existent uniquement dans l’environnement et ne peuvent en aucun cas naître et se développer à partir du milieu intérieur des êtres complexes.
                                                            Aseptie des organismes vivants : s’ils pénètrent et se développent à l’intérieur d’un être vivant considéré a priori comme sain, ils génèrent obligatoirement un état pathologique. Ainsi sont posés les dogmes de la panspermie atmosphérique et de l’aseptie des organismes vivants, dont découle celui de la contagion. Or ces axiomes sont faux, dans le sens où ils affirment contenir la totalité de la réalité et non seulement certains de ses aspects. Ils sont faux, tant qu’ils considèrent le germe pathogène comme une entité monomorphe et seule responsable de telle ou telle maladie. Ils sont faux, lorsqu’ils cherchent à démontrer que toutes les maladies sont dues à un micro-organisme. Ce qui était pardonnable hier ne l’est plus aujourd’hui. Les microbes de l’ulcère de l’estomac, du diabète, du cancer ou de la dépression sont des chimères obsessionnelles, dignes des médecins de Molière. Les germes existent bien dans le milieu environnant (panspermie), mais aussi dans un organisme sain sous forme de virus gènes, inclus dans les chromosomes. Les uns et les autres sont susceptibles de changer de forme et d’être activés, si la situation psycho dans le milieu environnant (panspermie), mais aussi dans un organisme sain sous forme de virus gènes, inclus dans les chromosomes. Les uns et les autres sont susceptibles de changer de forme et d’être activés, si la situation psychopsysiologique du porteur nécessite un réajustement. Autrement dit, le conflit à l’origine de la « maladie » est antérieure à toute « infection » et le système immunitaire va moduler le travail des microbes en phase de guérison, afin de restaurer ce que nous nommons terrain. »
                                                            […]
                                                            « Pour Pasteur, chaque famille de micro-organismes est clairement individualisée, comme le sont les espèces de mammifères. Un staphylocoque ne peut pas se transformer en autre chose : virus, bactérie ou champignon, comme un éléphant ne peut devenir une girafe. Il s’agit ici du dogme du monomorphisme microbien. Voir les choses ainsi, c’est méconnaître l’extraordinaire plasticité des procaryotes. D’incessantes mutations, comme celle des virus de la grippe, de l’hépatite ou du sida, qui désespèrent les fabricants de vaccin, en font des êtres protéiformes impossibles à caractériser définitivement. »
                                                            […]
                                                            « C’est une vision rétrécie et erronée du microcosme qui est enseignée, génération après génération, aux responsables de la santé. Il en découle un certain nombre de préjugés et de peurs qui se sont profondément incrustés dans l’inconscient collectif humain : le microbe est forcément un ennemi. »
                                                            […]
                                                            « La guerre a démarré au 19e siècle, avec pour toile de fond la rivalité qui opposa le champion français Pasteur à son homologue allemand Koch. Elle est toujours largement pratiquée de nos jours, avec ses applications techniques auxquelles nous payons un lourd tribut sanitaire et financier. « À chaque maladie son vaccin. » »
                                                            […]
                                                            http://www.sante-nutrition.org/en-finir-avec-pasteur/


                                                            • Alcyon 28 décembre 2017 21:28

                                                              @njama il faut quand même m’expliquer pourquoi les imbéciles citent quelqu’un, avec un titre, en le croyant sur parole,n mais refuse ce que raconte un autre, avec le même titre, sans aucune raison. Ca me dépasse.


                                                              Et Eric Ancelet est vétérinaire ducon.

                                                            • njama njama 28 décembre 2017 21:55

                                                              @Alcyon
                                                              et Pasteur était chimiste, pas médecin ...


                                                            • Alcyon 29 décembre 2017 07:05

                                                              @njama : le rapport ? Ah oui, le sophisme « un gars pas médecin a fait une découverte en médecine, donc mon gars pas médecin sait mieux que les médecins ! ». Bravo, tu as démontré que question réflexion, tu ne dépasses celle d’un caillou.


                                                              Mais même en oubliant ton sophisme, on était au XIXème siècle, il n’y a pas encore de claire distinction entre la chimie, la biologie et la médecine. Mais même en oubliant ce détail, Pasteur a été chargé d’étudier le choléra par le baron Haussman, des décennies avant le vaccin contre la rage. Mais même en passant ces travaux, il n’a jamais que dirigé un laboratoire de physiologie. Et même sans eux, il était docteur honoris causa en médecine de l’université de Bonn, 20 ans avant son vaccin contre la rage.

                                                              Et même si tu décides de nier, si tu avais foutu un pied dans une université, tu saurais que même en 2017 il existe des professeurs de physique et d’informatique qui sont des mathématiciens, des professeurs de chimie qui sont des biologistes ou des physiciens ou des professeurs de biologie qui sont des chimistes ou des médecins. Mais pas de vétérinaire, qui ne fait pas de recherche, et qui se prononce sur la médecine.

                                                              Prochaine fois, réfléchis avant de parler. Zut, c’est impossible : pour ça, il faudra que tu sois capable de réfléchir, et tu étais absent à la distribution de cerveau.

                                                            • Lancelot 31 décembre 2017 11:33

                                                              @Alcyon
                                                              Parce que toi tu crois avoir un cerveau ?Commence déjà par te regarder dans une glace !


                                                            • Lancelot 31 décembre 2017 11:41

                                                              @Alcyon
                                                              Tu me fais rire avec ton idole pasteur il a plagier les travaux de ses contemporains :



                                                               http://www.fawkes-news.com/2013/12/la-saga-de-louis-pasteur-limposteur_9.html

                                                              C’était un bonapartiste et un opportuniste que tu ne puisse pas remettre en cause ses théories prouve a quel point tu et un égaré !



                                                            • Lancelot 31 décembre 2017 11:52

                                                              @Alcyon

                                                              Ce genre de connard comme michel cymes prouve a quel point les médecins sont des gens arrogants incapable de se remettre en question :



                                                            • Lancelot 31 décembre 2017 14:23

                                                              @Alcyon
                                                              Tu me fais penser aux américains qui préfèrent donner cette saloperie de ritalin aux gosses plutôt que de remettre en question leur enseignement !Tu et pareil avec tout tes préjugés !Comme ceux qui disent que les sdf ne travaillent pas ou qu ils sont dehors parce qu ils sont des feignants !


                                                            • foufouille foufouille 31 décembre 2017 14:30

                                                              @Lancelot
                                                              ton article mélange volontairement variolisation et vaccination.


                                                            • Alcyon 3 janvier 2018 13:32

                                                              @Lancelot effet Dunning-Kurger, les plus stupides se prennent pour les experts. Et vu le niveau d’expertise que tu te donnes, tu atteints un niveau de débilité jamais vu.


                                                              L’industrie automobile dépense des milliards en publicité, il doit y avoir un truc ! Ou juste te débilité.


                                                              • Alcyon 3 janvier 2018 13:33

                                                                @Lancelot vla vaccination représente 3 milliards, c’est-à-dire 3%. Mais pour mélanger tout et n’importe quoi, les débiles sont forts.


                                                              • njama njama 31 décembre 2017 13:11

                                                                Pour bien terminer l’année et commencer la nouvelle ...

                                                                Notre premier acte de résistance contre les 11 vaccins obligatoires : une plainte pénale !

                                                                 Après deux semaines de recherches et d’analyses d’une importante compilation d’informations, l’équipe de juristes dirigée par Maître Serge Lewisch du barreau de Paris (lewisch@orange.fr) 132, bd du Montparnasse 75014 Paris France, et de spécialistes des questions de santé nous propose de déposer près du Procureur de la République de Paris une plainte contre X pour les infractions ou tentatives d’infractions suivantes :
                                                                 
                                                                . emploi ou administration de substances de nature à entraîner la mort, empoisonnement
                                                                article 221-5 du Code Pénal
                                                                . administration de substances nuisibles ayant porté atteinte à l’intégrité physique ou psychique
                                                                article 222-15 du Code Pénal
                                                                . violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité
                                                                article 221-6 du Code Pénal
                                                                . exposition d’autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité
                                                                article 223-1 du Code Pénal
                                                                . expérimentation sur la personne humaine sans avoir recueilli le consentement libre et éclairé des titulaires de l’autorité parentale
                                                                article 223-8 du Code Pénal
                                                                . abus frauduleux de l’état d’ignorance ou de la situation de faiblesse d’un mineur pour conduire ce mineur à un acte qui lui est gravement préjudiciable.
                                                                article 223-15-2 du Code Pénal
                                                                . violation du principe d’indépendance des experts
                                                                . conflit d’intérêt par une personne dépositaire de l’autorité publique
                                                                article 432-12 et 432-13 du Code Pénal
                                                                . trafic d’influence
                                                                article 433-2 du Code Pénal
                                                                . non obstacle à la commission d’une infraction et non-assistance à personne en danger
                                                                article 223-6 al. 1 et 2 du Code Pénal
                                                                . tentative de ces infractions
                                                                article 121-5 du Code Pénal

                                                                Nous demandons à toutes celles et à tous ceux qui sont concernés par le sort des 800 000 bébés qui naissent tous les ans, que vous soyez ou non parents ou grand-parents, de nous rejoindre après avoir lu avec attention la plainte pénale ci jointe.

                                                                De nombreux futurs parents sont angoissés : « serait-ce dangereux pour mon enfant de ne pas le vacciner » ? A ce sujet, comme il est démontré dans la plainte pénale, la propagande qui nous assène que « les vaccins c’est bon pour les nourrissons » (afin de nous rendre dociles face à l’obligation d’injecter dans le corps de bébés les substances nuisibles contenues dans ces 11 vaccins), est scientifiquement infondée.

                                                                D’ailleurs le gouvernement français est l’un des seuls dans le monde et en Europe de l’Ouest qui veuille imposer un nombre aussi grand de vaccins !

                                                                A l’heure actuelle, si aucune action n’est entreprise, les futurs parents vont devoir inoculer à leur nourrisson de six semaines des produits hautement toxiques qui mettront en danger sa santé et même sa vie.

                                                                De nombreux procès en responsabilité sont à prévoir devant les juridictions civiles, comme dans les affaires de l’amiante ou du médiator, mais on sait qu’ils peuvent durer de très nombreuses années et que les laboratoires ne les craignent pas, compte tenu des milliards d’euros qu’ils attendent de la commercialisation de ces vaccins.

                                                                Naturellement, si vous êtes de futurs parents qui en 2018 devrons inoculer à leur nourrisson de six semaines 11 vaccins, merci de nous le préciser.

                                                                N’attendons pas de constater la catastrophe qui s’annonce !

                                                                La seule solution pouvant être rapidement efficace est aujourd’hui une plainte pénale.

                                                                Pour résister avec nous, il vous suffit de :
                                                                De télécharger, de lire la plainte pénale avec attention : Cliquez ici pour la plainte pénale ;
                                                                D’imprimer et de signer la dernière page de la plainte pénale ;
                                                                De télécharger et d’imprimer et de le remplir (renseignements sur l’état civil, etc.) : Cliquez ici pour le formulaire ;
                                                                De faire une copie de votre pièce d’identité ;
                                                                De numériser ses trois documents ;
                                                                De nous les renvoyer par email à l’adresse suivante : plaintepenalevaccins@gcpww.org
                                                                Bien à vous et très amicalement.

                                                                Sophie Guillot, porte-parole du collectif « Ensemble pour une Vaccination Libre » contact@epvl.eu
                                                                Pierre Lefevre, porte-parole du collectif « Libre consentement éclairé » lefevre@gcpww.org
                                                                * * *
                                                                Notre action est soutenue par MEDECINE & PHARMACOPEE CHINOISES FRANCE qui se met bénévolement à notre service pour la gestion administrative de notre collectif - Vous pouvez soutenir son action en faisant un don même d’1 euro symbolique : Afin d’éviter les frais retenus par Paypal (5 %), le mieux est de faire un virement bancaire, même pour 1 euro ! Coordonnées bancaires  :
                                                                IBAN : FR76 1820 6002 5765 0396 8037 242 – BIC : AGRIFRPP882
                                                                RIB : BANQUE : 18206 GUICHET : 00257 N° de COMPTE : 65039680372 CLÉ : 42
                                                                DOMICILIATION : PARIS ORDENER (00257)
                                                                TITULAIRE DU COMPTE : ASSOC. MÉDECINE ET PHARMACOPÉE CHINOISE FRANCE


                                                                • chocolatine chocolatine 15 janvier 2018 00:03

                                                                  13 janvier
                                                                  préparation de l’opinion publique
                                                                  reportage sur la grippe, ; elle se propage et touche méme les plus jeunes,les services d’urgence sont débordés.....................vite vite vaccinons des 60 ans tout le monde....ça nous fera 12 vaccins..
                                                                  De mème qu’on veut vacciner à tout va,on veut dépister tous les cancers et celui de la prostate en est un bel exemple ;carottes PSA anxiété du peut etre, et au final ? il ne passera pas..enfin des statistiques..pour le reste.........................

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

delepine

delepine
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès