• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > En finir avec le chômage de masse, c’est possible !

En finir avec le chômage de masse, c’est possible !

Créer 2 millions d'emploi est non seulement nécessaire, mais possible !

Avec près de trois millions de chômeurs sans aucune activité, soit plus d’un actif sur dix, plus du double que l’Allemagne et 40% de plus que la Suède, le chômage de masse est un cancer qui ronge la France.

La solution ne peut venir de plus d’emplois publics, car, au contraire, c’est l’accroissement de la dépense publique qui entrave l’économie de notre pays, et conduit à celle du chômage.

Rien à attendre non plus de nouvelles réglementations, car, à vouloir protéger tout le monde, on enfonce les moins qualifiés dans l’exclusion.

Or ce chômage de masse n’est pas une fatalité, si on agit simultanément de manière décisive pour :

- Réinsérer par le travail les exclus et leur permettre d’acquérir des compétences nouvelles,

- Créer des emplois à forte valeur ajoutée en tirant parti des atouts de la France dans la mondialisation

À ces conditions, ce sont plus de deux millions d’emplois qui seront créés en cinq ans. L’objectif est ambitieux, mais ne fera que nous rapprocher de la situation actuelle de l’Allemagne.

Ce chiffrage ne tombe pas du ciel, mais résulte de travaux approfondis avec des experts multiples, comme l’économiste Pierre Cahuc, de McKinsey, et d’une évaluation prudente des effets de chaque mesure.

Alors, comment est-il possible de combler notre retard ?

D’abord, un million d’emplois par une baisse massive des charges focalisée sur les emplois destinés aux plus fragiles, ce en supprimant toutes les charges sociales salariales au niveau du SMIC, et progressivement jusqu’à 1,4 SMIC, et aussi pour les jeunes la première année. Financée par un transfert des charges vers l’impôt, la TVA par exemple, elle relancera l’embauche des moins qualifiés et des jeunes sans abaisser leur pouvoir d’achat.

Ensuite, un autre million en libérant l’économie et en donnant la chance aux entreprises françaises de rivaliser avec leurs concurrentes, ceci en actionnant cinq leviers majeurs :

1. Briser les dogmes qui bloquent l’apprentissage, et plus généralement la formation initiale, pour faire de l’emploi des jeunes une vraie priorité nationale. Une centaine de milliers d’emplois sont attendus sur le seul apprentissage.

2 En finir avec la peur d’embaucher en conjuguant nouveaux droits et devoirs sur le marché du travail. Remplacer le code du travail de 3500 pages, par un code simple, court et compréhensible, reposant sur un contrat de travail unifié où tout serait discuté sans présomption légale et dans le respect du cadre européen. Supprimer toute référence au temps de travail, et créer une indemnisation transparente pour tous, salariés comme employeurs.

3. Remettre à plat le paritarisme en centrant partenaires sociaux et État uniquement sur la stratégie, et en régionalisant la gestion des organismes de Sécurité Sociale, d’assurance chômage, de la politique de l’emploi, et de la formation professionnelle. Supprimer les commissions administratives paritaires. Privilégier le recours à des tiers privés, associatifs ou non, pour l’exécution opérationnelle. Rendre obligatoire le suivi d’une formation qualifiante,

4. Refondre le dialogue social en donnant aux associations représentant les exclus, un statut de partenaire social, créer un chèque syndical, financé par l’entreprise, que chaque salarié ou chômeur pourra remettre à l’organisation de son choix. Renforcer le rôle des délégués syndicaux en leur ouvrant l’accès au conseil d’administration avec droit de vote, et en contrepartie alléger les contraintes administratives liées à la gestion paritaire en entreprise et revoir les seuils sociaux,

5. Relancer l’entrepreneuriat et l’innovation, au travers d’une refonte de la fiscalité pour encourager la prise de risque et ne plus sanctionner la réussite, ne pas taxer ce qui reste dans l’entreprise. Aller vers un meilleur partage de la création de valeur avec les salariés et un allègement des contraintes inutiles.

Ainsi, en alliant plan d’urgence pour les plus fragiles et desserrement de l’étau qui bride le potentiel français, on mettra fin au chômage de masse, et donc récréera les conditions de la confiance et du consensus social.

Il est urgent de s’y atteler ! Nous Citoyens y est prêt.

Denis Payre (fondateur) et Robert Branche (Vice Président)

PS : Le détail de nos propositions emploi sont disponibles en ligne


Moyenne des avis sur cet article :  1.68/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

119 réactions à cet article    


  • Agor&Acri Agor&Acri 7 octobre 2014 16:38

    hi hi smiley

    il est marrant cet article.

    Ne surtout rien changer ;
    Ne surtout rien remettre en cause du système.

    Juste prendre d’avantage de mesures libérales à peine enrobées d’un très léger enduit social.

    Quels sont les mots-clés de l’article ?
    Baisser les charges, libérer l’économie, briser les dogmes, privilégier le recours à des tiers privés, ...

    Non, finalement, ça ne me fait pas rire.
    C’est juste lassant.
    Ca me fait bailler.

    Nous Citoyens,
    le parti qui, 45 ans après Pompidou, pourrait réutiliser le slogan qui avait été le sien en 1969 :
    «  Le changement dans la continuité ».

    Allez, salut vieilles branches !


    • oriann 7 octobre 2014 16:49
      « en supprimant toutes les charges sociales salariales au niveau du SMIC, et progressivement jusqu’à 1,4 SMIC »
      Je trouve ça plutôt neuf comme discourt, un coût du travail moins élevé, c’est favoriser l’embauche, c’est diminuer le chômage, c’est diminuer les dépenses associées aux chômeurs, c’est redynamiser ces travailleurs, et dynamiser leur consommation
      c’est plutôt bien non ?

    • Nicolas_M bibou1324 7 octobre 2014 16:53

      Non.


      Dynamiser la consommation, c’est une autre façon de dire « refourguer des trucs inutiles aux français »

      Diminuer le chômage, c’est une autre façon de dire que même si les français, en majorité, n’aiment pas leur travail, il faut les forcer à travailler (voir lien dans mon post plus bas)

      Un coût du travail moins élevé, ça signifie perdre des sous, on est déjà endetté jusqu’au cou.



    • Agor&Acri Agor&Acri 7 octobre 2014 17:12

      @oriann,

      « Je trouve ça plutôt neuf comme discourt »
       smiley

      Je n’ose pas imaginer qu’il s’agisse d’autre chose que d’un trait d’humour « pince-sans-rire ».

      En tout cas, c’est gentil d’être venu vous inscrire sur Agoravox
      et de consacrer votre 1er commentaire pour apporter une touche de fraîcheur, à cet article qui fleure bon la vieille rengaine étriquée libéralo-tsoin-tsoin.

      Heureusement que ce n’est pas un message de soutien au Parti, sinon vous auriez été suspecté d’être là en service commandé et d’avoir ouvert votre compte à cette seule fin.

      Bien à vous.


    • devphil30 devphil30 7 octobre 2014 17:15
      Quelle innovation !!!!
      Pendant ce temps les chômeurs voient leurs prestations baisser en montant et dans la durée 
      Les associations caritatives se chargeront de nourrir une population de plus en plus précaire et exclue ...

      Le problème n’est pas dans le coût des cotisations sociales mais dans la délocalisation des emplois vers des pays à bas coût , ou se trouve nos industries en 2014 ???

      Philippe 

    • mimi45140 7 octobre 2014 17:23

      Si vous trouvez cela neuf , vous n’êtes sûrement pas vieux .


    • Robert Branche Robert Branche 7 octobre 2014 19:46

      Je crois que vous avez mal lu ce qui est écrit dans l’article : c’est au contraire un changement en profondeur que nous proposons ! Tout sauf la continuité.


    • VIP erre 7 octobre 2014 22:34


      Les vieilles branches vous salue, mais qui des branches pourries ? 

    • VIP erre 7 octobre 2014 22:35






      Les vieilles branches vous salue, mais quid des branches pourries ? 


    • Robert Branche Robert Branche 7 octobre 2014 23:57

      Ah ah ah so fun smiley


    • mimi45140 8 octobre 2014 11:00

      Continuez, vous avez un vrai discours politique , ce ne sont pas vos propositions qui ne nous conviennent pas , mais les citoyens qui ne comprennent rien . Pour vous si le monde ne change pas c’est du fait des citoyens qui sont trop bornés pour comprendre , votre parti , c’est quoi. 

       (nous citoyens ) ?.

    • Nicolas_M bibou1324 7 octobre 2014 16:51

      Pour moi, vous raisonnez mal. Voici pourquoi :


      Pour répondre à une problématique, il convient en premier lieu de définir le besoin. Ici nous parlons d’une nation. Le besoin est donc celui des citoyens français : à savoir se loger, se nourrir, s’habiller, avoir suffisamment d’argent à dépenser en smartphone et être capable de pourvoir à l’éducation de ses enfants. Donc ça, c’est l’objectif principal.

      On peut définir un objectif secondaire, le bien être des français au quotidien, avoir un travail en adéquation avec leurs envies.

      Maintenant, voyons les données nécessaires à résoudre cette équation. La France est un pays où le travail est essentiellement à forte valeur ajoutée. Cela signifie qu’une personne travaillant en France, produit plus de richesse qu’elle n’en a besoin. Cela signifie qu’avec une répartition plate des richesse (on pourrait aussi dire communiste, je ne le souhaite pas, c’est pour l’exercice), avec 90% de chômage on atteint l’objectif principal.


      Une solution à cette problématique (ce n’est pas forcément la seule) est d’augmenter le chômage ainsi que le taux du chômage. En prélevant d’avantage les entreprises pour payer les chômeurs, et en diminuant la TVA pour augmenter le pouvoir d’achat, et en prélevant davantage sur les impôts des travailleurs. On atteint ainsi les 2 objectif ci-dessus. 

      Votre solution est mauvaise, car si elle satisfait l’objectif primaire, elle ne remplit pas du tout l’objectif secondaire.

      Pourquoi votre raisonnement est mauvais ? Parce que le but de votre plein emploi est de satisfaire les financiers, et non le peuple français. Le peuple français ne souhaite pas le plein emploi. Le peuple français souhaite le confort et la richesse. Le plein emploi est présenté dans votre article comme la seule manière possible d’y parvenir. C’est profondément vicieux et surtout mensonger.

      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 7 octobre 2014 19:09

        Par bibou1324 (---.---.---.126) 7 octobre 16:51

        Le processus que vous décrivez ressemble énormément au REVENU de BASE...


      • Robert Branche Robert Branche 7 octobre 2014 19:48

        Comment pouvez-vous sérieusement proposer un système où une minorité des Français travailleraient pour que les autres ne travaillent pas ! Ce n’est plus de l’idéalisme, c’est une forme d’exploitation du Français par le Français ! smiley


      • Jeff84 7 octobre 2014 20:26

        C’est exactement le système de redistribution socialiste qui existe en France et ailleurs : une majorité vote la confiscation de la richesse produite par une minorité. La démocratie sans respect des droits individuels n’est que l’application de la loi du plus fort.


      • bourrico6 10 octobre 2014 10:00

        C’est exactement le système de redistribution socialiste qui existe en France et ailleurs : une majorité vote la confiscation de la richesse produite par une minorité.

        euh.... non pépère, c’est une minorité qui confisque le richesse produite par une majorité.
        C’est d’ailleurs pour ça que les riches sont de plus en plus riches, les pauvre sont toujours pauvres, et le gros des troupes qui était au milieu est en train de glisser vers la pauvreté.

        Pourquoi la plupart des gens ont recours à des fumisterie ou à des mensonges comme celui la pour critiquer le « socialisme ».
        Soit vous n’avez rien à dire, soit vous êtes bêtes, mais franchement, on peut faire mieux sans se fatiguer, et sans passer pour une buse.


      • Nicolas_M bibou1324 7 octobre 2014 17:03

        Au passage, petite parenthèse sur la situation de votre Allemagne chérie, qui va rentrer en récession ...


        Vous savez, l’Allemagne où les travailleurs sont pauvres, font souvent plusieurs boulot, rentrent tard et ne voient jamais leurs enfants ... ben on dirait que ça ne suffit pas à faire survivre votre sacro-sainte croissance. Et le chômage augmente là bas. Votre modèle à l’air génial. Economie pourrie, citoyens sacrifiés. Top.

        • devphil30 devphil30 7 octobre 2014 17:19

          Comme les Anglais , pays du libéralisme exacerbé ou les patrons se frottent les mains car ils peuvent faire travailler les gens sans contrainte horaire , ni véritable protection sociale.

          Charles Dickens est de retour avec Olivier Twist ...

          Philippe 

        • Robert Branche Robert Branche 7 octobre 2014 19:49

          Renseignez vous un peu plus sur l’Allemagne, et vous verrez qu’il y a beaucoup moins de pauvres que chez nous. Ceci notamment parce que le logement y coûte beaucoup moins cher.


        • foufouille foufouille 7 octobre 2014 19:56

          et ta connerie ?
          HARTZ IV ?
          pas de smic
          le « minitel rose » est une offre d’emploi raisonnable
          etc


        • devphil30 devphil30 7 octobre 2014 17:11

          A l’auteur , c’est sûr qu’après avoir été rapporteur à la commission efficacité de la dépense publique déjà tout un programme et on imagine l’efficacité de votre action.


          Probablement payé très cher pour dire qu’il faut faire des reformes , rien de nouveau l ’ouest ....

          Pour l’article , vous évoquez des charges sociales , je préfère le terme de cotisations sociales ensuite à quoi servent ces cotisations sociales ??

          Quand vous regardez une fiche de paye on voit apparaître différentes pour les retraites , le chômage , les prestations familiales , la sécurité sociale donc votre mesure va permettre de faire travailler des salariés sans qu’ils cotisent , très bien pourquoi pas mais les régimes sociaux sont en difficulté et dans le temps c’est encore une fois reporter le problème pour plus tard.

          Vous financez la baisse des cotisations par de la TVA , c’est effectivement un bon moyen pour relancer la consommation !!!! 

          Ce type de mesure a été mainte fois mise en oeuvre sur les bas salaires dont le seul résultat fut de bloquer les évolutions de salaires car au delà d’un montant le patron se retrouve à payer des cotisations donc il maintient le salarié à bas coût.

          « Réinsérer les exclus » ... un vaste programme , vous allez chercher des exclus pour leur faire quoi comme travail et quelle rémunération ??
          Probablement un travail avec un salaire en dessous des minimums sans paiement des cotisations , la belle affaire des patrons ....

          L’apprentissage ,c’est bien beau mais pour des métiers manuels qui sont de plus en plus sous traités à des entreprises basées en Europe ( Pologne , Espagne , Portugal ) , c’est en fait conduire à mener dans le mur des jeunes qui ne pourront trouver un travail car le dumping social européen jouera contre eux.

          Le code du travail , son abrogation pure et simple permettrai effectivement de créer un nombre important d’embauche d’esclaves comme au 19 ième , 

          Remettre au privé la gestion de la formation etc .... encore une mesure de retrait de l’état régalien qui va dans le sens d’une déréglementation conduisant dans une impasse sociétale et par une fracture grandissante des classes sociales.

          Le dernier point pourrait paraître le plus humain mais je suis méfiant avec la notion de partage des résultats avec les salariés car on fait dire ce que l’on veux à un bilan ...

          La déréglementation et la main mise du privé sur l’état a toujours conduit à la paupérisation de la majorité et à l’enrichissement d’une minorité.
          Cet écart de richesse plombe l’économie et la croissance , fausse l’action et la force de l’état , ces distorsions conduisent immanquablement à des révoltes 

          Vous comprendrez que je ne cautionne pas votre article 

          Philippe 




           



          • Robert Branche Robert Branche 7 octobre 2014 19:53

            Il est frappant de voir que quand vous n’êtes pas d’accord avec ce qui est écrit, vous le croyez, mais quand on avance quelque chose avec lequel vous seriez d’accord, vous nous suspectez de mentir !

            C’est avec ce genre de procès d’intention que l’on n’avance pas dans notre pays.
            Quant à ma situation personnelle, je ne gagne rien à ce que je fais pour Nous Citoyens. Au contraire cela me coûte de l’argent. Je ne me plains pas, ayant la chance d’avoir une activité professionnelle qui m’a permis de gagner plus que convenablement ma vie. Je fais simplement cette précision parce que vous semblez croire que je poursuis un quelconque intérêt personnel.
            Ma seule motivation est de contribuer au redressement de mon pays.

          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 octobre 2014 06:43

            Robert Branche
            Pour redresser l’économie de la France, il faut sortir de l’ UE et de l’euro, retrouver la souveraineté, et redonner aux Gouvernements les manettes qu’ils ont perdues avec les Traités européens.


            Cette construction européenne et la zone euro n’ont pas été faits pour faire une zone économique prospère, mais pour ligoter les gouvernements, dans le but de faire une « révolution conservatrice à la Reagan- Thatcher. »

            C’est Robert Mundell, l’inventeur de l’euro qui explique, qu’il s’agit d’une stratégie délibérée.
            Il s’agit d’envoyer « les Etats providence aux égouts ! » .

            C’est à cela que vous servez, à faire croire aux Français qu’il faut en finir avec le modèle social français. Mais contrairement à Mundell, vous ne dites pas la vérité, vous essayez de faire croire que vous œuvrez dans l’intérêt des Français.

          • foufouille foufouille 7 octobre 2014 17:12

            - Réinsérer par le travail les exclus et leur permettre d’acquérir des compétences nouvelles,
            -> avec ou sans camps ?

            Financée par un transfert des charges vers l’impôt, la TVA par exemple, elle relancera l’embauche des moins qualifiés et des jeunes sans abaisser leur pouvoir d’achat.
            -> super idée liberkaka
            reposant sur un contrat de travail unifié où tout serait discuté sans présomption légale et dans le respect du cadre européen. Supprimer toute référence au temps de travail, et créer une indemnisation transparente pour tous, salariés comme employeurs.
            ->liberkaka vient de voir une liberté imaginaire
            Relancer l’entrepreneuriat et l’innovation, au travers d’une refonte de la fiscalité pour encourager la prise de risque et ne plus sanctionner la réussite, ne pas taxer ce qui reste dans l’entreprise.
            -> avec un salaire roumain ?
             :->


            • devphil30 devphil30 7 octobre 2014 17:22

              Bonne conclusion d’un article propagandiste du Medef pour des gens nantis qui pensent que ceux qui ne travaillent pas sont des parasites qu’il faut remettre au travail.


              « Arbeit macht frei » , le travail rend libre ...

              Philippe 


            • Robert Branche Robert Branche 7 octobre 2014 19:57

              Nous n’avons jamais dit que ceux qui ne travaillent pas sont des parasites. Nous pensons au contraire que ce sont des personnes qui veulent travailler, mais ne trouvent pas d’emplois (sauf des exceptions qui restent marginales).

              Ceci vient d’abord du manque de dynamisme du développement économique qui freinent la croissance.
              Ensuite de la complexité de notre système collectif et du poids des charges sociales sur les bas salaires qui fait que la croissance ne se traduit pas en emplois nouveaux.
              Enfin du manque d’adaptation d’un nombre croisant de personnes aux besoins des entreprises, d’où la nécessité d’un plan ambitieux de formation.

            • foufouille foufouille 7 octobre 2014 20:00

              libéral puant


            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 7 octobre 2014 22:51

              foufouille, égal à lui-même...
              On dirait Sarkozy : Un Vrai charretier.
              (pardon aux charretiers)


            • devphil30 devphil30 8 octobre 2014 06:30

              Je vous ai répondu sur votre vocabulaire libéral des charges sociales.

              Supprimons les cotisations sociales et voyons si 1 Million d’emploi seront créé !!!!

              Les emplois sont crée par la demande intérieure et les exportations , ou sont nos industries que vos amis du patronat ont délocalisés en Europe centrale , en Afrique du nord et en Asie ????

              Yvon Gattaz dans la ligne de son père a annoncé 1 million d’emploi avec des baisse de charges comme vous dites si bien , son père avait fait le type de promesse en son temps.

              Yvon Gattaz à ensuite fait un retro pedalage pour dire qu’il essaierait , c’est du vent , tout ce que pend le patronat est pris sur les travailleurs et va directement dans les poches des actionnaires.

              C’est étonnant les dividendes distribués cette année ( 20 milliards si je me souviens ) et combien pour ceux qui se lèvent tôt pour aller bosser ????

              Votre article est de la foutaise de libéral qui veux supprimer l’état régalien pour mettre en place une dictature de l’argent.

              Vous habitez dans le 11 ième d’après vos écrits alors vous n’avez rien compris à la vie , à la misère , relisez Germinal et les conditions d’avant 1900 et vous comprendrez mieux pourquoi il y a eu des révoltes , les congés payé s de 1936 et le CNR après 1945.

              Vous soutenez et préconisez des mesures qui vous détruiront si un jour elle devait être appliqué , pensez vous que l’on puisse travailler jusqu’à 65 ans alors qu’ 50 ans on est pratiquement bon à mettre au rebut mais les retraites sont calculés jusqu’à 62 ou 63 ans , tout cela est fait pour paupérisaer les Français en leur inculquant un sentiment de culpabilité en plus.

              Par contre il semble normal que des nantis bien riches puisse faire fructifier leur capital , s’augmenter à outrance ( Mr Gattaz ) , disposer de parachutes dorés , de stock option induisant une gestion calamiteuse des entreprise juste dans le but de faire monter le cours des actions tant que ce capitalisme perdurera le chomage existera et ce n’est pas en suivant vos preceptes libéraux que la France repartira , la demande intérieure ne vient pas en mettant les gens à la rue.

              Philippe


            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 octobre 2014 06:49

              Les « charges sociales » font partie du salaire.


              En Suisse, qui n’est ni dans l’ UE, ni dans l’euro, on voit que les salaires sont de 7829 euros en moyenne par mois. C’est pourtant un tout petit pays, sans ressources naturelles et sans accès à la mer.

            • Aristoto Aristoto 7 octobre 2014 17:31

              On veut pas travailler petit chenapans ( d’autre qualificatifs sont proscrits par ce site sinon je me serai pas privé )

              Je répète donc monsieur Robert et tu ouvre grand tes oreilles : On Ne Veut Pas Travailler, Petit CONApans ! Capic !

              Si ça te botte tellement ta ka aller trimer dans une mine pour ton bonheur personnel !

              On te tondera comme tous le reste de la politicaille à l’insurécution, ne te fait donc pas de soucis, petit bigleux ( Les bigleux de ton genre je les tabassais à l’école ) !

              Cordialement.


              • devphil30 devphil30 8 octobre 2014 06:32

                C’est pas très aristocrate comme langage mais il faut enfoncer le clou pour que ces libéraux comprennent mieux qu’à force de saigner tous le monde , ils vont aussi se faire saigner mais pour de vrais.


              • Aristoto Aristoto 7 octobre 2014 17:39

                Robert donne moi une adresse d’une de tes boite que je viennent ’saisir ma chance’ ! Un taf tranquille comme le tien à glandouiller toute la journée dans un bureau !


                • abelard 7 octobre 2014 17:43

                  Quand même marrant de constater à quel point les conneries ont la vie dure !

                  Un discours d’abruti qu’on nous sert depuis des décennies !

                  Mais comment fait on pour être aussi stupide ?
                  Je serai très curieux d’analyser le cerveau de ce type qui se croit obligé d’écrire des articles.
                  Pas besoin d’attendre sa mort, son cerveau, à le lire, il ne s’en est jamais servi...


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 octobre 2014 06:59

                    abelard,
                    Il ne fait que répéter ce que la Commission européenne demande à la France d’appliquer, pour « redynamiser l’économie française et renforcer la compétitivité des entreprises »... .
                    Il faut « des réformes structurelles », c’est à dire devenir le Bangladesh.


                    « Feuille de route de Matignon » publiée en Juin, et en cours d’application.

                    * baisse des indemnités chômage, en cours, celle des cadres a été actée en Juillet.
                    * hausse du prix du gaz, 4%, c’est fait.
                    * hausse de l’électricité qui suivra.
                    * réforme du RSA en cours
                    * gel des retraites en cours
                    * baisse des aides à la natalité, c’est fait
                    * baisse des remboursements de la Sécu et privatisation, en cours.
                    * hausse des la TVA, 10 centimes sur les timbres, 2 centimes sur le gasoil.
                    3 euros de plus pour la redevance télé. La suite ne saurait tarder.
                    * seuls sociaux à faire sauter, on en cause.
                    * travail du dimanche au même salaire que les jours de semaine, à l’étude.
                    * 39h payées 35, à l’étude.
                    * suppression su SMIC et des CDI, cela ne saurait tarder.
                    etc etc

                  • foufouille foufouille 7 octobre 2014 17:45

                    c’est issue de « nous citoyens » ?


                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 octobre 2014 07:00

                      foufouille,
                      Il ne va pas dire « nous européens, défenseurs du MEDEF » !


                    • Yérémiah Yérémiah 7 octobre 2014 18:03

                      « le chômage de masse est un cancer qui ronge la France »

                      et ta sœur ?

                      le chômage de masse est un cancer pour le racket fiscale mis en place par la mafia étatique et c’est tout !

                      on va pas payer éternellement des taxes et impôts pour remplir le compte en banques des parasites politiques marionnettes des banquiers. alors la tu rêves !

                      nous pouvons parfaitement nous organiser sans l’état alors ton travail et ses ponctions afférentes tu peux te les garder, merci bien.


                      • howahkan Hotah 7 octobre 2014 18:04

                        ça me fait vraiment penser à cela..mangeur de crottes


                        • Trelawney Trelawney 7 octobre 2014 18:22

                          Merci pour ce moment de franche rigolade. C’est pile poil dans le sujet


                        • VIP erre 7 octobre 2014 20:17


                          Excellent, franche rigolade, merci grand chef Howahkan Hotah ! smiley

                        • lsga lsga 7 octobre 2014 18:10

                          N’importe quoi... 


                          ces articles sont vraiment infectes, réactionnaires, anti-progressistes. Comment peut-on à ce point projeter de jeter volontairement le prolétariat dans l’aliénation du travail et oser le présenter comme un progrès ? Un bonne nouvelle ?

                          Ce genre de texte me fou la nausée... On n’a pas besoin de 2 Millions de français aliénés de plus. On n’a pas besoin que 2 millions de pov types aillent bosser tous les jours dans vos jobs pourris et inhumains. 


                          En 1995, personne ou presque ne se doutaient qu’en 2005 Internet serait partout.
                          En 2014, personne ou presque ne se doute qu’en 2024 les robots humanoïdes et l’énergie solaire seront partout. 

                          Vous êtes des conservateurs de gauche, des nationalistes sociaux, des keynésiens qui croient que le Capitalisme est éternel. Vous n’êtes pas prêts. 

                          • San-antonio San-antonio 8 octobre 2014 00:45

                            Zut, ca me fait mal de le dire, mais pour une fois je suis d’ac avec Isga.
                            Cet article est un tel ramassis d’ineptie que le commenter relève de la perte de temps.
                            coluche : « 
                            @ l’auteur, comme le disait le regretté Michel : »Tout le monde gueule Ouais y’a déjà 3 millions de personnes qui réclament du travail.... C’est pas vrai. De l’argent leur suffirait.« ...

                            Et encore le clown en question n’avait mleme pas idée du niveau d’automatisation que l’avenir allait apporter, et, avec lui, des millions d’emplois détruits et non remplaçables. A l’époque de Colucci, les marchés occidentaux étaient encore en croissance. 30 ans plus tard on déborde sous les trucs et machins inutiles, chaque foyer a plus de voitures qu’une fratrie entière dans les 70’s, les occidentaux (dont je suis...) bouffent tellement que le pb de santé #1 en devient l’obésité, chacun a accès a des millions d’oeuvres artistiques pour la modique somme de son abonnement internet, bref ca déborde. Le tout sur une planète aux ressources finies.

                            Et on se pose encore des questions existentielles pour »relancer la croissance« et »augmenter le nombre de jours travaillés« par résorption du chômage.
                            Dites-moi sincèrement : qu’est-ce qu’il faut faire pur devenir »expert gouvernemental". Parce qu’à ce niveau là, je prends !


                          • colere48 colere48 8 octobre 2014 17:04

                            @ Isga
                            Il m’en coute, mais je dois dire que je préfère votre approche, au moins il y a un vrai contenu et des solutions.

                            Entre l’auteur dont j’hésite à penser qu’il est un ignorant des choses dont il parle, ou un incompétent notoire, ou un escroc patenté, ou un manipulateur perfide, et probablement un peu de chacune des propositions...
                            et le sieur Rocla dont je n’hésite pas à penser qu’il est généralement ignorant des sujets qu’il commente et dont le seul argumentaire est l’insulte

                            Entre ces 2 là le sujet, sérieux s’il en est , ce trouve réduit à un dialogue de guignol !!!

                            Savez vous messieurs que 850 postes d’instituteur n’ont pas été pourvu au dernier concours de l’éducation national !  par manque de candidat !! (tient le privilège de la fonction de les attire plus nos jeunes ?)

                            Savez vous que dans la plupart des produits manufacturés la part de la main d’œuvre est trop faible pour qu’on lui impute une quelconque responsabilité dans le manque de compétitivité qu’on lui impute afin de justifier les salaires faibles et le « rêve » de SMIC à 800€ ! (et pourquoi pas 400 ou 200 allez lâchez vous les vautours)

                            Savez vous que depuis 1996, la fortune cumulé des 500 plus riches français a été multipliés par 15. Ces 500 fortunes ont grossie de plus de 15% en un an , atteignant une richesse de 390 milliards d’Euros

                            Savez vous que contrairement à l’affirmation « il n’y a plus d’argent en France » que l’épargne de tous les français bas record sur record pour atteindre la somme de 12 000 milliards d’euros !!

                            Voilà ce ne sont pas des « solutions » mais des pistes de réflexion !!


                          • Jacques_M 7 octobre 2014 18:10

                            L’automatisation va débarquer dans tous les domaines : ce ne sera plus seulement le robot qui effectue 10.000 fois la même soudure par jour, mais qui pourra faire plusieurs choses compliquées en même temps et pour un prix dérisoire.

                            Ces robots seront fabriqués en grande série et par qui ? ... eh ! bien par d’autres robots ... alors votre système basé sur le travail, c’est de la rigolade.
                            ( Les patrons chinois commencent déjà à remplacer de plus en plus de travailleurs par des machines ... cela leur revient moins cher).

                            De plus, quand on se rendra compte de l’inutilité (voire de la nocivité) d’activités dans le domaine des médias, de la pub, de la bourse, du management, des banques, des assurances, des rapporteurs de commission, etc ...


                            • lsga lsga 7 octobre 2014 18:20

                              voilà !


                              ça fait plaisir de voir qu’il reste encore des progressistes Jacques_M !

                              une animation qui a fait le buzz outre-atlantique sur le sujet : Human Needs Not to Apply


                            • Jacques_M 7 octobre 2014 18:26

                              Merci Isga !



                            • Robert Branche Robert Branche 7 octobre 2014 20:02

                              Et donc une fois cette automatisation utopique complètement réalisée, que se passera-t-il ? Miraculeusement, une manne financière tombera sur tous les individus ?

                              Non, l’important est d’intégrer les conséquences de cette automatisation croissante et le développement des technologies numériques, pour inventer de nouvelles entreprises et de nouveaux emplois plus riches et plus intéressants.
                              Sinon c’est toute la France qui sera au chômage, et vivra aux crochets du reste du monde.
                              Avez-vous envie d’être l’Inde du 21ème siècle ?

                            • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 7 octobre 2014 22:54

                              ... en effet, à ceci-près que je doute que le « reste du Monde » l’entende ainsi. La France crèvera la dalle. Les ergots dans la merde, en chantant Cocorico de plus en plus fort. D’ailleurs nous y sommes, lisez un peu partout (touches scroll up / scroll down).


                            • Aristoto Aristoto 8 octobre 2014 16:14

                              Robert tu te faisait souvent tabassé à l’école ! Tu devait être le petit bigleux de service qui croyait tout sur rien...ou l’inverse ! PArce que ceci expliquerai enfin ton arrirration mentale dont tu fait une parfaite démonstration depuis un jour !


                            • lsga lsga 9 octobre 2014 17:30

                              Robert : inutile de parler au futur, parlons au présent, c’est mieux.

                              Donc aux USA, un grand mouvement d’ampleur pour défendre les salariés de la restauration a eu un grand succès. C’est le mouvement « Low Pay Is Not Okay », dont on ne parle JA-MAIS en Europe, alors qu’il s’agit du plus grand mouvement de grève que les USA ont connu depuis 50 ans. Voir leur site


                              Mac Donald, par voie de publicité dans la presse, a fait savoir que il augmentait de plus de 1$ les salaires des employés, il serait meilleur marché pour lui d’entièrement automatiser ses restaurants. Voir cet article

                              Dans les 5 ans qui viennent, les premiers humanoïdes capables d’exécuter des ordres qui leur sont donnés oralement vont devenir grand public, et seront vendu moins de 2000€ pièce. Ils existent déjà, vous les trouvez dans les fablabs. Ces robots vont remplacer TOUTE la petite main d’oeuvre non qualifié (grossomodo : tout le travail actuel des clandestins).

                              La Google Car fonctionne déjà à San Francisco, et les voitures sans pilotes sortiront dès 2015 (sauf en France, bien sûr, où la Gauche réactionnaire fera tout pour protéger Renault et Peugeot, ces anciens collabos qui ont refusé d’investir dans l’électrique et l’automatique, trop bobo à leur goût de néo-nazi). Bref, rien qu’aux USA, on estime à plus de 10% des actifs le nombre de personne qui ont un travail consistant à conduire un engin (voiture, camion, tractopelle, fenwick, etc.)

                              Bref, il va se passer ce qu’il se passe déjà en ce moment-même : UNE GIGANTESQUE BAISSE DU COÛT DE PRODUCTION GRÂCE À L’AUGMENTATION DE LA COMPOSITION ORGANIQUE DU CAPITAL, DONC UNE CRISE GIGANTESQUE DE SURPRODUCTION, CAD UN EFFONDREMENT DES PROFITS, CAD UNE REMISE EN CAUSE DIRECTE DE LA PROPRIÉTÉ PRIVÉE DES MOYENS DE PRODUCTION. 


                            • Michel DROUET Michel DROUET 7 octobre 2014 18:12

                              « Briser les dogmes autour de l’apprentissage »

                              Je suis d’accord : j’ai commencé ma vie professionnelle par l’apprentissage.

                              Mais pour qu’il y ait des apprentis, il faut des boîtes qui acceptent d’en prendre et ce n’est pas le cas, alors...

                              Il faut sortir des incantations et des recettes toutes faites qui nous sont proposées régulièrement par le Medef et autres officines patronales qui nous conduisent droit dans le mur, comme d’habitude.


                              • Robert Branche Robert Branche 7 octobre 2014 20:03

                                Tout à fait, c’est pourquoi nous sommes en train de réfléchir sur des propositions de refondation de l"apprentissage


                              • foufouille foufouille 7 octobre 2014 20:05

                                simple, tu ouvres des camp de libéralisation par le travail. en allemand : arbeit macht frei


                              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 7 octobre 2014 22:57

                                Point Godwin glorieusement atteint. Bravo. Où qu’on va maint’nant Fouille ? à l’échafaud ?


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 octobre 2014 07:08

                                Michel Drouet,
                                Pour qu’il y ait des apprentis, il faut qu’il y ait des entreprises tout court.
                                Et qu’elles aient un carnet de commandes rempli, sinon, que font -elles de salariés supplémentaires ?
                                Les apprentis sont comptabilisés comme salariés.


                                C’est l’ Union européenne qui a liquidé l’industrie française, voici ce qu’il en reste.

                              • Michel DROUET Michel DROUET 8 octobre 2014 08:57

                                Comme quoi, par exemple ? Une aide de l’Etat qui prendrait tout à sa charge, comme d’habitude ?
                                Vous êtes en train d’inventer sans doute un système oùu il faudra payer pour travailler...


                              • armand 7 octobre 2014 20:13

                                je m’en doutais depuis un moment mais là vraiment l’auteur vit sur mars ou à wallstreet. Pour moi la seule solution est le RU , sinon aucune chance. Va y avoir de l’embauche chez les crs et associés....


                                • Robert Branche Robert Branche 7 octobre 2014 20:28

                                  Pour information je ne vis ni sur Mars ni à Wall Street, mais dans le 11ème à Paris smiley

                                  Une question de béotien : que veut dire « RU » ?

                                • foufouille foufouille 7 octobre 2014 21:04

                                  trop compliqué pour un libertaryen du MEDEF
                                  revenu universel


                                • devphil30 devphil30 8 octobre 2014 06:16

                                  Excellent la non connaissance du RU par l’auteur .............
                                  Il a du bien étudier son sujet et la refonte des fondements de la société....

                                  Même De Villepin pas vraiment à gauche en avait parlé

                                  Philippe


                                • Robert Branche Robert Branche 8 octobre 2014 06:20

                                  Désolé d’être moins que vous visiblement, un spécialiste des acronymes du discours politiques smiley


                                • Jean Keim Jean Keim 7 octobre 2014 20:39

                                  Ça va mal mais on ne change surtout rien, c’est tout bénéfice pour les profiteurs. 

                                  Bon je vais encore rabâcher mais il le faut : actuellement 9 millions de sans emploi et dans le (très) meilleurs des cas 500 000 emplois à pourvoir, alors la solution est simplissime, partager le boulot ( le vrai celui qui est utile) et partager les richesses produites, voilà même un énarque peut comprendre. 

                                  • Jeff84 7 octobre 2014 21:12

                                    Et allez, le bon vieux vol (pardon, redistribution), avec la mensonge habituel du partage du travail : si le travail est réellement partagé, pas besoin de « partager les richesses ».
                                    Dans mon secteur, nous sommes en manque chronique de personnel, et pourtant aucun de ces « partageurs de travail » ne vient. Bizarre, non ?


                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 octobre 2014 07:32

                                    jeff 84 :
                                    Le partage des richesses se fait en France par :


                                    * Les salaires, ce qui suppose des Syndicats intègres et non financés par Bruxelles.
                                    * Les impôts qui financent les services publics.
                                    * La Sécurité sociale.
                                    * Le droit du travail
                                    * Les acquis sociaux.

                                    Tout ce qui est dans le collimateur de Bruxelles, et du MEDEF.
                                    L’UE et l’euro ont été mis en place pour cela, envoyer les Etats providence aux égouts !

                                    Le Gouvernement doit appliquer ces mesures, mais ce serait un autre gouvernement, les mesures à prendre seraient exactement les mêmes. Suffit de lire les propositions de Sarkopipo.

                                  • Jean Keim Jean Keim 8 octobre 2014 08:41

                                    @jeff84,

                                    Je ne comprends par réellement votre commentaire, dans le système financier et économique actuel, partager le travail serait de partager les salaires et rien d’autre, dit simplement si dans une entreprise, au nom du partage on embauche 10% de personnel en plus, le personnel initial verra son salaire raboté de 10% afin de pouvoir rémunérer les nouveaux embauchés, c’est pas génant pour les gros revenus, c’est inadmissible pour les petits. 
                                    Pour l’entreprise ce ne peut être que juteux surtout si au nom d’un pacte solidaire quelconque il y a en plus des incitations pour les patrons du genre, primes à l’emploi, cadeaux fiscaux, allègements de charge, sans parler de la pub médiatico-hypocrite.
                                    N’est-il pas possible d’instaurer un monde dans lequel le travail n’a d’autre objectif que de produire ce que la communauté a réellement besoin et le partage de ce qui est produit, nous avons tous les mêmes réels besoins, pour le reste , le superflu, libre à chacun de se le fabriquer. 
                                    Dans une telle organisation, l’argent doit redevenir (ce qu’il n’a peut être jamais été), un outil d’échange à l’utilisation limitée dans le temps avec impossibilté de le thésauriser, de l’accaparer, de le faire fructifier ou de spéculer.
                                    Ceux qui ont à perdre sont ceux qui on trop.

                                  • foufouille foufouille 8 octobre 2014 10:00

                                    "Dans mon secteur, nous sommes en manque chronique de personnel, et pourtant aucun de ces « partageurs de travail » ne vient. Bizarre, non ?"
                                    faut recruter en espagne ou en pologne. ils sont prêt à bosser pour 5€/h.
                                     :->


                                  • Jean Keim Jean Keim 8 octobre 2014 12:30

                                    @ rocla+,

                                    Pourquoi toujours vous retranchez-vous derrière des propos outranciers, est-ce une forme de pudeur ?
                                    Le RU n’est pas forcément une mauvaise idée si en contrepartie il est demandé d’assurer un service civil.


                                  • foufouille foufouille 8 octobre 2014 13:10

                                    un RU est sans conditions


                                  • Jean Keim Jean Keim 8 octobre 2014 13:51
                                    @ foufouille,
                                    Un RU n’existe pas, si un jour il est créé, il sera ce que l’on en fera CQFD, un service civil n’est qu’une hypothèse parmi d’autres, le volontariat pourrait être un bon moteur. 

                                  • foufouille foufouille 8 octobre 2014 14:06

                                    un RU est sans conditions sinon c’est plus un RU.


                                  • VIP erre 7 octobre 2014 21:02


                                    Robert BRANCHE


                                    J’ai lu votre rapport et l’audit n’a pas d’autre objectif que celui de réaliser 200 Milliards d’Euros par an d’économie à l’Etat, vous êtes un bon apôtre de Bruxelles, votre zèle imbécile ne peut qu’aboutir à exploiter davantage les salariés, sans résorber le chômage de masse, en raison de votre analyse totalement erronée sur la question.

                                    Analyse superficielle, sans recherche sur les causes politiques et profondes du non emploi !

                                    Les causes sont nombreuses, mais c’est vous l’expert, n’est ce pas ?

                                    • CYRUS cyrus 7 octobre 2014 21:36

                                      « Goche ... droate .. goche droate » , c’ est traumatisant a vous lire ca rappelle l’ armée ;) y a peut etre moyen de sortir de ces querelle de clocher , les gens en ont marre de « marché au pas » , toujours pour les même elite (la junte) .

                                      arrêtons de ponctionner les petit artisan qui veulent gagner leur vie , Pendant que les grosse fortune bénéficie d’ optimisation fiscale , arrêtons de voler les paysans qui eux se casse le dos , supprimons les agence d’ interim ou nationalisons les , ainsi pole emploie aura peut être des vrai emploi a proposer ...


                                      • CYRUS cyrus 7 octobre 2014 21:44

                                        vu d’ ici ca ressemble beaucoup a ca https://www.youtube.com/watch?v=lRQj1H8CY5g


                                      • VIP erre 7 octobre 2014 22:12



                                        L’indigence de ses propositions en matière de logement démontre son absence d’intérêt pour la question du logement ! En définItive que rien ne change.Malgré des dépenses publiques importantes sous forme d’aide à la construction ou à l’accès au logement (près de 40 milliards d’euros par an), la France détient depuis des années le triste record du nombre de ménages mal logés. Cela ne concerne pas seulement les plus démunis mais 3,6 millions de personnes. Plusieurs blocages caractérisent la « chaîne du logement » en France, notamment :
                                        • La faible mobilité des occupants du parc HLM, qui empêche de nouveaux ménages aux revenus modestes d’y accéder.
                                        • L’absence d’une offre locative accessible et suffisamment abondante dans le parc privé.

                                         

                                        Nous prônons une politique du logement responsable :

                                        • Aider les ménages qui en ont réellement besoin à accéder aux logements sociaux
                                        • Simplifier les règles de construction et d’urbanisme
                                        • Instaurer un nouveau régime de confiance entre propriétaires et locataires.

                                        NB : Ce texte n’est qu’une brève présentation de nos orientations sur ce sujet. Nos commissions thématiques travaillent actuellement à l’élaboration de propositions concrètes qui seront mises en ligne progressivement pour être débattues sur notre plate-forme collaborative.







                                        • Robert Branche Robert Branche 8 octobre 2014 00:13

                                          Sur le logement, nous avons une commission interne qui travaille sur le sujet. Nous communiquerons d’ici la fin de l’année de premières propositions.

                                          Comme vous l’indiquez, il est clair que c’est une politique qui disfonctionne fortement !

                                        • VIP erre 7 octobre 2014 22:19

                                          « Nous prônons une politique du logement responsable :

                                          • Aider les ménages qui en ont réellement besoin à accéder aux logements sociaux
                                          • Simplifier les règles de construction et d’urbanisme
                                          • Instaurer un nouveau régime de confiance entre propriétaires et locataires. »


                                          Des mesures indigentes qui renforcent les propriétaires et non pas l’accès à la propriété par le plus grand nombre !



                                          • VIP erre 7 octobre 2014 22:30




                                            Soudainement aussi muet qu’un carpe ! 



                                            • CYRUS cyrus 7 octobre 2014 22:45

                                              17% de popularité c’ est bizarre ça rappelle le score de quelqun qui as trahis ses electeur ;)


                                              • CYRUS cyrus 7 octobre 2014 22:47

                                                Voila une bonne piste , tenir ses engagements ;) il pourrais peut être faire passer ;)


                                              • Robert Branche Robert Branche 8 octobre 2014 00:21

                                                En postant ici cet article, je ne cherche pas des soutiens. Au contraire je communique auprès de personnes qui sont majoritairement opposées a ce type de propositions.

                                                Je ne suis donc pas surpris par le taux d’approbation !
                                                J’aime recueillir des avis d’opposants, mieux comprendre leur point de vue et progresser ainsi dans nos propositions.
                                                Je n’ai pas peur de la confrontation, au contraire !

                                              • CYRUS cyrus 8 octobre 2014 04:30

                                                Il faut pourtant le soutien du peuple pour gouverner un pays , le rendre fort et pérenne , sans le peuple on arrive vite a une dictature camouflé , et donc a la chienlit comme disait le général.
                                                c’ est justement ce que mes petite pointes signifiaient message que j’ espère vous avez bien reçu.

                                                Cette fois ci il ne faudra pas compter sur le front républicain pour faire obstacle a MLP ou sarko et cautionner ainsi un pouvoir qui s’ éloigne de plus en plus du peuple.

                                                plus haut dans l’ une de vos réponse a un post qui vous accusait d’ habiter sur mars ou a wallstreet , vous citiez le 11 em comme un quartier normal (alors que le quartier est plutôt branché , architecturalement très réussit , lourd d’ un passé historique (promis je ne ferais aucune allusion a la bastille ;) ), réalisez vous la maladresse de vos propos ?, ce n’ est quand meme pas la goute-d’ or ou un hlm de banlieue ...

                                                un autre post , mettais en lumière l’ inadéquation du nom de votre « mouvement » , « nous citoyen » , l’ arborer en ce moment de crise est encore une fois maladroit , il donne l’ idée d’ une « élite citoyenne » oppose au peuple que l’ on qualifie volontiers de populisme voire de populace . Ce genre de « maladresse » est vite pris pour du mépris et comme en 1789 ça sera le principale ferment d’ une insurrection populaire qui prendra corp dans la crise economique que le pays ( et plus généralement le monde traverse ).

                                                Pour désamorcer ce phénomène , il vous faut tenir compte de la volontés populaire , le consulter par des référendum , ou pour minimiser les cout , le faire sur un des site en .gouv , modéliser les choix politique et économique proposé ( par tout les parti politique ) sous forme de shemas/simulateur , et enfin bien sur APPLIQUER au lieu de simplement promettre , la le peuple choisira toujours le moins pire car il est beaucoup moins bête qu’on ne le pense surtout si on lui permet démocratiquement de choisir sa destiné.

                                                Sortir de l’ euro ou pas ? il y a bien sur la réalitée economique qu’ il faudra financer , il y a de nombreuse piste autre que le liberalisme , plein de mécanisme nouveau a inventer , et non pas seulement de vielle recette qui prenne l’ eau a rafistoler.

                                                Prenons la TVA , comment expliquer que le nécessaire (nourriture , medecine dentaire , logement soit trop taxer alors meme que des produit de luxe (rolex en or , bateau somptueux )le soit si peut ? ne faudrait t’ il pas pour la justice sociale discerner chaque produit en fonction de ce critere :
                                                - les consommable ( nourriture , santé) 1% car on ne les accumule pas et on ne peut s’ en passer
                                                -les utilitaire (logement , voiture ) 3% car on les accumule , et dans un effort économique de toute la societée on peut les réduire un petit peut
                                                -le facultatif (bijoux , ornement , résidence secondaire ) 20%
                                                - le luxe de base (voyage touristique , sport d’ hiver , voiture de haute gamme (mercedes , bmw) , nourriture de standing (saumon , caviar , chef a domicile , ) 30%
                                                - le superflux (Villa a 4 million d’ euro sur la cote souvent bati au detriment de la loi litoral , voyage en avion « falcon » la ou une place en seconde dans un tgv suffit , vigile privé dans des « guetos » de nantis ou la securitée est quand meme moins problematique qu’ en banlieu, )
                                                -le luxe indecent (champagne christal a 1000€ la bouteille que l’ on utilise pour s’ eclabousser en boite a monaco , voiture de sport (ferrari , porsche) que l’ on batit pour rouler a 300 km/h sur des route limité a 130 , voir meme 90 , Peinture de maitre qui sont soustrait a leur place legitime dans un musée , ) , que l’ on devrai taxer a 60%
                                                -hyperluxe ( club de foot , requisition du domaine publique pour des fetes elitiste du gouvernement , achat des média par les puissant ) 150%

                                                Bien sur pour que le système soit coherent il faut l’ equilibrer par un nouveau projet societal ( taxation des robot , revenu universel convertible uniquement en produit de premiere necessité , n’ importer en france que ce qui nous manque , n’ exporter que les excedent , mobiliser les chomeur pôur des travaux d’ utiltee publique , revenir a des remuneration decente ( part du capitaine ) , taxer les revenu des action , redevelopper les campagne (exode urbain) , redevelopper l’ artisanat local , etc , etc )

                                                bonne nuit a vous en esperant que vous , que vous oublierez cinq minute d’ etre ingenieur pour redevenir ingenieux , il vous reste deux ans et des poussiere si l’ insurection ne vous prend pas de vitesse.


                                              • Robert Branche Robert Branche 8 octobre 2014 05:40

                                                Oui bien sûr pour gouverner, il faut le soutien de la majorité des français, et nous nous présenterons le moment venu en cherchant à lobtenir.

                                                Le titre du mouvement « Nous Citoyens » n’est méprisant pour personne et s’appuie sur la mobilisation de tous ceux qui le rejoignent, aujourd’hui 12000, demain nous espérons beaucoup plus. Sans cela rien ne sera possible.
                                                Ce nom est surtout en opposition avec les partis classiques et les professionnels de la politique auxquels nous ne faisons pas confiance.
                                                Nous sommes en train d’élaborer un programme complet qui va comprendre des propositions sur tous les sujets, ceux que vous abordez et d’autres (parcours éducatif, faire société, développement economique, retrait, logement, justice, organisation territoriale, Europe...).
                                                Comme vous, nous croyons au référendum, et si nous sommes élus, nous proposerons immédiatement de faire valider les dispositions clés par référendum.
                                                Enfin oui je n’habite pas dans un HLM, mais je ne vois en quoi cela me disqualifierait de parler, animer et proposer. J’ai travaillé et travaille encore, et paie un loyer...

                                              • VIP erre 8 octobre 2014 07:44


                                                Par Robert Branche (---.---.---.35) 8 octobre 00:21

                                                En postant ici cet article, je ne cherche pas des soutiens. Au contraire je communique auprès de personnes qui sont majoritairement opposées a ce type de propositions.

                                                Je ne suis donc pas surpris par le taux d’approbation !
                                                J’aime recueillir des avis d’opposants, mieux comprendre leur point de vue et progresser ainsi dans nos propositions.
                                                Je n’ai pas peur de la confrontation, au contraire !Par Robert Branche (---.---.---.35) 8 octobre 05:40

                                                XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

                                                Oui bien sûr pour gouverner, il faut le soutien de la majorité des français, et nous nous présenterons le moment venu en cherchant à lobtenir.



                                                xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx


                                                Robert Branche prétend à 00:21 « je ne cherche pas de soutiens »
                                                pour admettre à 05:40 « il faut le soutien des français »

                                                Naturellement, à travers son parti, il cherche à se présenter... LA LANGUE DE BOIS DES POLITICIENS QUI DISENT UNE CHOSE ET SON CONTRAIRE FAIT DEJA DE SON DISCOURS DEMAGOGIQUE
                                                   


                                              • Robert Branche Robert Branche 8 octobre 2014 07:48

                                                Non désolé, ce n’est pas aujourd’hui le temps de l’élection, mais celui du débat. Donc je maintiens qu’aujourd’hui dans cet article, je ne cherche pas de soutien !

                                                Les élections ne sont pas pour tout de suite (je ne crois pas à un scénario les anticipant...)

                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 octobre 2014 07:50

                                                Robert Branche,
                                                Les Français ne veulent pas voir disparaître le modèle social qui est le leur.
                                                Ils ne veulent pas de la mondialisation, dans laquelle l’ UE nous a mis.
                                                Ils ne veulent plus entendre parler de l’ Europe.


                                                « La mondialisation n’était aucunement inéluctable ».

                                                Vous soutenez des banches pourries :
                                                USA et Union européenne, Nouvel ordre Mondial, Mondialisation, qui n’ont aucun avenir.

                                                Comme a dit Poutine en 2007 dans son discours de Munich :
                                                 « Le Nouvel Ordre Mondial conçu par Washington, n’a aucun avenir.
                                                Ce qui compte c’est le principe consacré de la Souveraineté des Etats :
                                                non- alignement sur Washington, non- confrontation et non - ingérence dans les affaires des autres Nations ».

                                              • foufouille foufouille 8 octobre 2014 10:07

                                                Ce nom est surtout en opposition avec les partis classiques et les professionnels de la politique auxquels nous ne faisons pas confiance.

                                                ah ? ton programme est celui du MEDEF. idiot utile


                                              • CYRUS cyrus 8 octobre 2014 13:39

                                                Vous êtes un technocrate démagogue , comme le régime actuel ( et bien des précédents) , toute en contradiction cimenté de langue de bois , bon courage pour la SANCTION POPULAIRE.Responsable mais pas coupable ca ne marchera plus non plus .


                                              • CYRUS cyrus 8 octobre 2014 13:54

                                                « Bonjours fifi ,

                                                la plupart de tes arguments , correspondent bien au sentiment d’ une bonne partie des gens qui m’ entourent toute tendance politique et social confondus.

                                                F.A. , semble effectivement être un moindre mal , par rapport a un clown techno démagogue comme celui ci , incapable meme de se rendre comte de la realité du peuple.
                                                un seul bémol sur ton argumentation :
                                                 »Ils ne veulent plus entendre parler de l’ Europe.« => tu aurais pu préciser »sous cette forme ci " dont ce monsieur est un parfait produit.


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 octobre 2014 18:19

                                                cyrus,
                                                « L’UE sous cette forme là ».
                                                Il ne peut y avoir qu’une seule forme d’UE , c’est celle -ci.


                                                Lier ensemble 28 pays qui n’ont pas la même histoire, pas la même culture, ni les mêmes économies, ni les mêmes intérêts, et leur enlever leurs droits régaliens, revient à les neutraliser.
                                                Comme dans n’importe quel cas de colonisation.

                                                Pour en avoir une autre, il faudrait remettre à plat tous les Traités, que les 28 pays soient de la même couleur politique, avec le même projet, au même moment.

                                                Ce qui n’arrivera jamais, c’est une question de calcul de probabilités.
                                                 « Une autre Europe est -elle possible ? » Non.

                                                La seule issue, c’est de redevenir un pays indépendant et souverain, et de signer d’autres accords de coopération avec d’autres pays, européens, ou d’ailleurs dans le monde.
                                                Il y a près de 200 pays dans le monde..., pourquoi se limiter à ceux là, avec des Traités léonins ? 

                                              • VIP erre 8 octobre 2014 00:01

                                                EN CHINE DEMOCRATIQUE


                                                « Les autorités chinoises ne s’en cachent plus, deux millions »d’analystes en ligne de l’opinion publique« sont payés pour surveiller jusqu’aux tréfonds du Web en République populaire de Chine. Cette armée de fins limiers doit dénicher tout signe de mécontentement social dans les commentaires des internautes et les signaler aux autorités. Xiao, rêvait d’être journaliste. Il est finalement devenu l’un d’entre eux. 
                                                 
                                                À la différence des internautes du »parti des 50 cents« - ces propagandistes payés 50 centimes de yuan pour chaque commentaire en ligne, qui va dans le sens des autorités -, le travail des »analystes d’opinion« est officiellement reconnu par l’État chinois. Des sessions de formation ont même été lancées l’année dernière en grande pompe. Cinq journées d’apprentissage organisées conjointement par le »Quotidien du Peuple« , le journal officiel du parti communiste, et le ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale.

                                                Interrogé par le »Beijing News« sur son travail, un analyste donnait cet exemple : »Des internautes ont commencé à commenter la grippe H7N9 en ligne. On a donc signalé ça plus haut. Les dirigeants du gouvernement provincial ont pensé que ça pourrait avoir des effets négatifs de laisser s’exprimer l’opinion publique. Ils ont donc demandé aux medias [traditionnels] de moins traiter le sujet.« 
                                                 
                                                 
                                                CONTRIBUTEURS
                                                 »Ça ne paye pas mal, mais c’est écœurant« 
                                                Xiao Jun (pseudonyme) a travaillé récemment comme analyste en ligne d’opinion pour un groupe de médias publics. Pour des raisons de sécurité, il ne donne pas de détails sur les cas qu’il a soulevés.
                                                 
                                                Au début, je n’avais pas dans l’idée de me proposer pour ce poste. Je voulais être journaliste et j’ai envoyé mon CV à plusieurs médias. Mais il n’y a pas beaucoup de postes disponibles dans ce domaine. Quand je suis arrivé dans ma boite, on m’a proposé ce poste. Ça ne paye pas mal, mais c’est écœurant. [Les analystes en ligne de l’opinion publique seraient payés entre 4 000 et 8 000 yuans par mois, soit environ entre 450 et 900 euros, NDLR].
                                                 
                                                Les autorités municipales ou provinciales nous payent pour que nous leur envoyons des rapports. On utilise des logiciels élaborés développés en Chine par China Telecom ou encore Barfoo. Ils nous permettent de faire remonter des commentaires d’internautes. On peut aussi chercher spécifiquement des commentaires négatifs. Il y a beaucoup de personnes qui se plaignent de fonctionnaires locaux corrompus, de détournements de fonds, etc… On envoie tout ça à des responsables, parfois au niveau de la municipalité parfois au niveau de la province. Quand je tombais sur quelque chose de vraiment important, il pouvait arriver que j’envoie un SMS directement au gouverneur de la province.
                                                 
                                                Parfois, les responsables en question choisissent un de ces cas et en font un exemple de mauvais comportement à ne pas suivre. Il arrive aussi qu’on reçoive des plaintes directement sur certaines personnes. Et il est tout à fait possible que ces cas nous soient signalés dans le cadre de lutte de pouvoirs entre responsables. 
                                                 
                                                Mais nous devons absolument tout faire remonter car si des dirigeants apprennent certaines choses par d’autres bais, là, on peut avoir des ennuis.
                                                 
                                                 »Ça m’a appris comment les autorités gèrent les choses et je commence à comprendre leur psychologie« 
                                                 
                                                Le media pour lequel je travaillais tient aussi un forum. Si un commentaire posté sur la plateforme pose problème, nous le signalons et il arrive qu’il soit supprimé. Des dirigeants viennent aussi directement vers nous quand ils sont inquiets par rapport à certains commentaires et qu’ils veulent qu’on les retire. Et quand nous trouvons des posts problématiques sur d’autres sites, on les signale aussi. C’est aux dirigeants de gérer la suite.
                                                 
                                                Je ne dis pas aux gens que j’ai fait ce métier. Je n’étais rien d’autre qu’un ’indic’. Mais ce travail m’a permis de travailler mon écriture et si un jour je travaille vraiment comme journaliste, je pense que cette expérience me sera utile. Finalement, ça m’a appris comment les autorités gèrent les problèmes et je commence à comprendre leur psychologie.
                                                 
                                                FRANCE 24 a eu accès à une capture d’écran d’un des logiciels de veille utilisé par ces analystes. Parmi les informations que le logiciel avait fait remonter on pouvait trouver des commentaires se plaignant de fraudes à des élections locales, de la corruption de certains policiers ainsi que des critiques sur les taxis qui surfacturent les clients. 
                                                 
                                                La capture d’écran ci-dessous est la page d’accueil du logiciel. Sur les onglets on peut lire : »L’actualité de l’opinion« , »Surveillance globale d’Internet« , »Surveillance ciblée« et »Surveillance de Weibo« (le principal site de microblogging chinois). 
                                                 
                                                 
                                                3La Chine a rendu publique l’existence de cette armée d’analystes en octobre 2013, soit quelques semaines après avoir sorti une nouvelle législation punissant de prison les internautes diffusant des informations jugées »diffamatoires« et relayées plus de 500 foisDepuis ce texte, certains internautes demandent, en ne plaisantant qu’à moitié, à ce que leur commentaires ne sont pas trop retweetés. »

                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 octobre 2014 07:53

                                                  Le contrôle des citoyens européens n’a rien à envier au système chinois...
                                                  Bruxelles a débloqué 2,5 millions d’euros pour payer des trolls pour contrer les euro sceptiques.


                                                • VIP erre 8 octobre 2014 07:55

                                                  Fifi dit :
                                                   Nous citoyens » n’est aucunement indépendant des politiques structurelles prônées par la Commission européenne... !


                                                  Très juste, c’est la feuille de route de Bruxelles et Robert BRANCHE a planché sur les compressions de dépenses, il l’a indiqué dans son rapport, « efficacité de la dépense publique » rejoignant en cela la position de Fabius, à moins que ce ne soit l’inverse, pour mettre en place des coupes à la dépense publique.

                                                  • Ruut Ruut 8 octobre 2014 08:12

                                                    Mondialisation actuelle = concurrence déloyale.
                                                    La mondialisation n’est viable que si les taxes d’importations empêche une production étrangère a produire moins chère que localement.

                                                    Pour le moment l’état ne fait pas son travail de régulation et de protection -> chômage de masse pour cause de délocalisation massive.


                                                    • sleeping-zombie 8 octobre 2014 08:45

                                                      hello,

                                                      Quand j’ai lu le titre, je me suis dis « rétablir l’esclavage ? »
                                                      Puis j’ai quand même lu l’article, on n’est jamais à l’abris d’une bonne surprise...

                                                      Les propositions de l’article :
                                                      préambule : moins de taxes aux entreprises : c’est ce qu’on fait depuis 30 ans, avec les résultats qu’on connait..
                                                      point 1 : rétablir le travail des enfants : non seulement c’est complètement con, mais en plus ça nous forcera à compter tout enfant sans emploi comme chomeur, donc ça augmentera le chomage
                                                      point 2 : supprimer le code du travail : c’est à se demander pourquoi il a été inventé.
                                                      point 3 : rendre obligatoire le suivi d’une formation : payée par qui la formation ? comme si le diplome garantissait l’emploi. Puis j’aime bien ce coté « obligatoire », il conforte mon apriori sur l’article
                                                      point 4 : gloubiboulga technique pour faire semblant de s’occuper des pauvres, mais inapplicable en réalité. Faire d’une association représantant les exclus un « partenaire social » ? qu’est-ce que ça veut dire concrètement ?
                                                      point 5 : moins de taxes pour les entreprises. L’auteur se répète bien sur, mais quand on est bien de droite, on a quelques obsessions difficile à cacher...


                                                      • prolog 8 octobre 2014 08:45

                                                        Nous sommes dans une logique qui consiste à faire tout ce qui rapporte du profit et ne pas faire ce qui n’en rapporte pas.

                                                        Du coup, baisse sensible du chomage = hausse des salaires = baisse des profits.

                                                        Mécaniquement, l’activité va se stabiliser autour d’un taux de chomage. Le terme pudique est « taux de chômage n’accélérant pas l’inflation ». Aucun complot, juste la suite logique de ce qu’on appelle business.

                                                        Le chômage est psychologique, ses causes sont dans nos têtes.

                                                        Avec de tels articles qui cherchent les causes et solutions ailleurs, vous ne faites que renforcer tout ca. Mais à priori c’était votre but.


                                                        • howahkan Hotah 8 octobre 2014 08:50

                                                          le but de ces personnes comme robert, tout a un prix !! est de détruire un pays pour le voler, de détruire un modèle, une culture par haine des autres purs,par adoration u beau d’or exactement comme l’ont fait les bolcheviques De Lev Bronstein dit Trotski ..inspiré de Marx, bien sur..on est en plain dans la démolition sioniste et amis de ce qui marche et de ce qui est en travers du chemin de Jérusalem capitale mondiale..

                                                          le bolchevisme qui a son pendant de l’autre coté de la planète avec les néo cons de Friedman...UK, France sont totalement sous la coupe usioniste et pour connaitre la suite apprenez l’histoire de cette pseudo gauche sioniste par vous meme..vous allez saisir l’arnaque ..

                                                          voyons ce que dit Poutine de ce Bolchevisme :

                                                          -

                                                          Sur l’opposition

                                                          On se souvient que pendant la Première Guerre mondiale, à l’heure où soldats et officiers russes se sacrifiaient et se comportaient en véritables héros sur les champs de bataille, les bolcheviques désiraient ardemment, à l’inverse, la défaite de la Russie. Ils ont œuvré à la disloquer de l’intérieur et fini par la détruire – la Russie s’est déclarée vaincue face à un pays qui lui aussi a perdu la guerre. C’est absurde mais c’est précisément ce qui est arrivé – et c’est une démonstration parfaite d’une entreprise de trahison des intérêts nationaux russes. Des gens comme ça, nous en avons aussi aujourd’hui. On en trouve, malheureusement, dans toutes les sociétés du monde. Quoi qu’il en soit, je pense que ces gens-là ne pourront jamais accéder aux positions premières au sein de notre État, que les fondements mêmes de notre État ne le permettront pas.


                                                          • howahkan Hotah 8 octobre 2014 08:56

                                                            c’est ce qui se passe en Europe,autre temps autre méthodes ,meme but final...........
                                                            la fameuse lutte finale,cela voulait dire cela..

                                                            de toutes façons vous persistez tous a coopter la compétition sans rien y comprendre ....ce qui arrive est logique,previsible,inévitable, le pire qui s’annonce aussi bien sur......et et ne vous lâchera pas tant que ??????????

                                                            cette fois ci il est inévitable de se sortir les doigts du cul ....mais pour le moment ça n’est pas encore cela...car déjà de comprendre le problème n’est déjà pas un fait..


                                                          • howahkan Hotah 8 octobre 2014 09:10

                                                            pour le moment « ils » vont donc continuer.....un fou ne s’arrête pas il faut l’arreter !! 


                                                          • Francis, agnotologue JL 8 octobre 2014 11:14

                                                            Blablabla !

                                                            Le Medef est accroc aux subventions et baisses de charges. Si ça créait des emplois, ça se saurait.

                                                            Les entreprises n’ont pas vocation à assurer le plein emploi mais à faire du profit : profits et plein emploi sont antinomiques.

                                                            La solution c’est évidemment l’État employeur dernier recours, je m’explique : au delà d’un certain taux de chômage, et pour un chômeur au delà de ses droits aux allocations de recherche d’emplois ou d’indemnités de chômage, l’État doit lui procurer un emploi d’intérêt collectif correspondant à sa qualification. Point barre.


                                                            • soi même 8 octobre 2014 12:19

                                                              @ Jl, l’État paternaliste c’est finie, il faut innover si l’on ne veut pas se faire dévorer par la finance économique qui dite et commande la politique de l’État !

                                                              L’État est mort, car elle a vendue son âme à la toute puissance économique financière, aujourd’hui c’est la finance qui dite ses lois, si l’on veut restauré l’autorité de l’État, elle passera par la reconnaissance de plein droit de la société civile à son existence de s’organiser d’une manière autonome comme la seul médiatrice avec le monde économique !


                                                            • Francis, agnotologue JL 8 octobre 2014 20:19

                                                              Soi même, pour vous c’est pas du paternalisme que de donner du travail aux chômeurs ?

                                                              Désolé, je vois les choses autrement.


                                                            • Francis, agnotologue JL 8 octobre 2014 20:30

                                                              Au temps :

                                                              Je voulais dire : pour vous c’est du paternalisme que de donner du travail aux chômeurs ?


                                                            • soi même 8 octobre 2014 11:52

                                                              Bien voyons, le secteur privé qui va sauver le chômage de masse, en favorisant le relancent l’entrepreneuriat et l’innovation ?
                                                              Franchement avant d’avoir écrit c’est article, vous avez combien d’heure de cogitation à votre actif ?

                                                              Vos positions sont la même daube que à été les crédits subprimes au usa, tous dans la création d’entreprise, avec cela il y a de nouveaux croisés pour le pleins emploi qui se crée, plus de chômeur puisqu’ils sont tous entrepreneurs, le rêve, la compétitivité, l’excellence, le talent, l’excellence merveilleux de la nouvelle croissance économique, d’ailleurs pour qui ?

                                                              Et bien non, votre article ne vaut pas un clou, car ce n’est pas en favorisant l’entreprise à tous crains que cela va se résoudre, certes vous avez raison la fonction publique ne peut résoudre le chômage, si cette fiscalité qui ressemble à des montagnes russes, mis c’est internationalisme irresponsable des différents partenaires sociaux, cela pourrait se résoudre, si déjà l’État arrêterait de faire les cons avec la fiscalité, si au lieux de faire jouer la compétitivité la régle serait la solidarité économique des entreprises, et puis un aspect que vous garder bien d’aborder, quand une entreprise conclue un contra de travail avec une personne, il y a un engagement réciproque, et si c’est engagement était suivie par l’entreprise au cas d’un licenciement, il serait tous à fait logique que la personne privé d’emploi soit totalement à la charge de l’entreprise, qui voudrait dire que l’employeur avant de licencier une personne serait dans l’obligation de payer à perte un revenus tant que cette personne ne serait pas replacer !

                                                              Ne vous inquiétez pas, cela finira bien part venir, en attendant nous pouvons toujours espérer que nos élus se trouvent sans traitement et aux chômages pour incompétence !


                                                              • DanielD2 DanielD2 8 octobre 2014 14:04

                                                                Est-ce vraiment nécessaire d’écrire un article sur Agoravox pour nous sortir tout ce qu’on peut entendre h 24 à la télévision ?

                                                                A ce propos, il y a un truc qui me taraude : Si on baisse les charges pour les entreprises, donc moins à payer pour les patrons, et qu’on compense en augmentant la TVA, donc moins de pouvoir d’achat pour les salariés, ça ne reviendrait pas par hasard à baisser les salaires de façon détournée parce qu’on à pas les couilles de dire aux gens « il faut baisser vos salaires »  ? J’ai bien l’impression que si.


                                                                • DanielD2 DanielD2 8 octobre 2014 14:17

                                                                  De toute façon, l’heure de vérité approche. Quel dingo pouvait croire qu’on allait pouvoir maintenir indéfiniment notre niveau de richesse avec plus que des trucs Made in China dans les magasins ?

                                                                  L’état s’est endetté pour compenser, mais on ne peut pas s’endetter éternellement ...

                                                                  Maintenant il y a 2 solutions : Soit on envoie chier la mondialisation libérale en remettant des frontières à la France, soit on accepte que petit à petit, on arrive à des salaires de Roumains pour espérer avoir un emploi.


                                                                • ELCHETORIX 8 octobre 2014 15:12

                                                                  eh compagnero , pour annuler le chômage de masse , il faut changer soit le système soit mener une politique non sioniste et non colonialiste , il suffit donc de partager le travail , par exemple une semaine de travail de 4 jours avec un salaire décent , une couverture sociale décente ( meilleur remboursement des soins dentaires et autres ) , et surtout que les oligarques du cac40 ainsi que les « professionnels » de la politique se gavent moins ( un rapport de revenus de 1 à 20 serait plus juste que de 1 à 400) .
                                                                  Voilà ,me semble-t-il les solutions au problème posé par ce chômage de masse qui fait l’affaire des tenants de ce système  : obtenir une armée de réserve de travailleurs prête ( ou obligée ) à se vendre à un employeur pour un salaire de misère !
                                                                  RA .


                                                                  • larebil 8 octobre 2014 15:17

                                                                    Tout d’abord félicitations à l’auteur d’avoir eu la patience de répondre aux critiques, c’est devenu rare ici.

                                                                    Globalement vos idées ne sont pas révolutionnaires. Elles essayent juste de copier ce qui fonctionne ailleurs. Et en voyant les commentaires, vous constatez que la France est foutue, car les français ne veulent pas faire « comme les autres », ils veulent à tout prix préserver un modèle qui ne fonctionne pas, ou croient que c’est en l’alourdissant encore qu’il fonctionnera mieux.

                                                                    Ceci dit, le problème du chômage est très simple : les chômeurs ne sont pas employables, donc ils ne sont pas employés. Ils ne sont pas employables pour plusieurs raisons :

                                                                    - le système d’allocation est trop généreux. Quand on se retrouve au chômage, on est pas forcément incité à se donner à fond tout de suite pour trouver du boulot (même si on est capable d’en trouver un rapidement), on commence par « prendre du repos pour se remettre du choc d’être au chômage ». 3 mois sans chercher, c’est 3 mois de plus que ce qui serait normal à vivre des allocations.

                                                                    - le système de formation est inadapté. Déjà l’éducation nationale prépare mal à son futur travail. Mais le système de formation professionnelle est une gabegie sans nom, mais auquel il ne faut surtout pas toucher parce qu’il finance en douce les syndicats.

                                                                    - les compétences de certaines personnes ne leurs permettent pas de fournir une valeur ajoutée qui puisse couvrir leur coût de revient. En résumé, si je suis capable de fabriquer 10 produit par mois vendus chacun 100 euros, il ne fait pas espérer que je puisse gagner 1600 euros toutes charges comprises. Si ces produits valent 100 euros, c’est parce qu’ d’autres pays, pour diverses raisons, sont capables de les produire à ce prix. Si je veux être employable, soit l’état doit alourdir le prix de ce qui est produit dans cet autre pays (protectionnisme, ce qui entraînera une cascade de réactions, jusqu’à la faillite de tout commerce de notre pays, il suffit de voir l’affaire des sanctions contre la russie pour comprendre ce mécanisme, les producteurs de légumes l’ont très bien compris maintenant), soit le coût du travail est baissé (baisse des charges, mais alors d’autres devront les payer à la place, donc on alourdi les coûts ailleurs, ce qui les rends moins compétitifs à leur tour), soit on baisse le smic.

                                                                    - les français rêvent de devenir fonctionnaires au lieu de rêver avoir leur propre entreprise. Il faut donc arrêter de cracher sur ceux qui entreprennent, et surtout arrêter de mettre aux entrepreneurs des boulets aux chevilles en leur demandant de courir le 100 mètre. Les boulets, c’est un code du travail kafkaïen, des lois ubuesques (tout le monde est censé connaître la loi, mais comment la connaître quand elle atteint un tel volume ?), des taxes partout (Tout ce qui bouge, on le taxe ; ce qui bouge encore, on le réglemente ; ce qui ne bouge plus, on le subventionne), ... Un patron « standard » qui signe un contrat de travail a la main qui tremble, car il ne sait jamais dans quelle galère ça risque de l’amener. Personnellement, c’est fini, plus de salariés, je ne prend plus que des sous traitants.

                                                                    - le « travail » est vraiment en train de disparaître. La robotique et l’intelligence artificielle d’ici 20 ans vont mettre de nombreuses personnes au chômage, et leur ré-employabilité n’a rien d’assuré.

                                                                    Tout ceci pris en compte, il faut donc remettre tout a plat :

                                                                    - le revenu universel est la meilleure solution pour assurer à tout le monde de quoi vivre. Et comme il est universel, il n’y a pas de jaloux. Il remplacerait l’allocation chômage de base (chacun pouvant prendre une complémentaire), l’allocation retraite de base (complémentaire libre), les allocations familiales (universel veut dire aussi pour les enfants), l’allocation handicapée de base, ...

                                                                    - quelqu’un d’employable (ni trop jeune, ni trop vieux, ni trop handicapé) devrait justifier sa recherche active d’une employabilité (chercher un travail, se former, ...) pour toucher sa complémentaire chômage. La meilleure solution serait des maisons de l’emploi, ou devraient se rendre au minimum X heures par semaine tous les allocataires, pour effectuer leurs recherches, suivre leurs formations, ... Ainsi, il n’y aurait donc plus de chômeurs qui profitent des allocations et en plus travaillent au noir ou simplement restent à la maison à regarder la télé.

                                                                    - le smic serait « RU compris », donc certaines personnes redeviendraient employables en coût de revient employeur.

                                                                    - le RU permettrait à plus de personnes de se contenter d’un travail à temps partiel, ce qui laisserait de la place à d’autres (partage du travail).

                                                                    - le RU (et les simplifications administratives, législatives, ...) permettrait à chacun de se lancer dans la création de son entreprise plus facilement (combiner auto employeur + RU comme revenu).

                                                                    Conclusion, les temps changent, il faut changer de manière de penser, il faut accepter que les temps changent et mieux s’y préparer, le RU est la solution pour s’y préparer immédiatement.


                                                                    • TSS 8 octobre 2014 17:50

                                                                      Globalement vos idées ne sont pas révolutionnaires. Elles essayent juste de copier ce qui fonctionne ailleurs.

                                                                      A l’instar de tous les mous du cervelet qui bavent devant l’Allemagne,seulement l’Allemagne cest :

                                                                      un pays de vieux (+ que la France) et qui dicte sa politique à l’Europe en fonction de cela au

                                                                      détriment de tous les autres pays.

                                                                      un pays où il y a 14 millions de travailleurs pauvres (le double de la France)

                                                                      un pays où l’ex PDG de volkswagen retablit l’esclavage avec la loi Hartz IV (le travail à 1 €)

                                                                      Si c’est ça la competitivité ,que les politiques s’en fassent un suppositoire... !!


                                                                    • TSS 8 octobre 2014 18:01

                                                                       
                                                                       La solution est simple ,rapatrier les 200 Milliards d€ qui sont passé du travail à la remuneration des

                                                                       actionnaires et de leur exigence de 15% mini de retour sur investissement.

                                                                      Il n’y aura plus de problème ni de sécu ,ni de retraite ... !!



                                                                    • TSS 9 octobre 2014 01:33

                                                                       Mr Rocla

                                                                       Si le regime general(les salariés) ,sur lequel vous tapez à tour de bras à longueur d’article, ne payait pas un

                                                                       gros pourcentage de la retraite des artisans et commerçants vous seriez peut être au minimum

                                                                       vieillesse ...alors un peu d’humilité... !!


                                                                    • TSS 9 octobre 2014 01:35

                                                                       Je propose,simplement,de rendre au travail ce qui lui a été volé... !!
                                                                       


                                                                    • colere48 colere48 8 octobre 2014 16:47

                                                                      Entre l’auteur dont j’hésite à penser qu’il est un ignorant des choses dont il parle, ou d’un incompétent notoire, ou d’un escroc patenté, ou d’un manipulateur perfide, et probablement un peu de chacune des propositions...
                                                                      et le sieur Rocla dont je n’hésite pas à penser qu’il est généralement ignorant des sujets qu’il commente et dont le seul argumentaire est l’insulte

                                                                      Entre ces 2 là le sujet, sérieux s’il en est , ce trouve réduit à un dialogue de guignol  !!!

                                                                      Savez vous messieurs que 850 postes d’instituteur n’ont pas été pourvu au dernier concours de l’éducation national ! 

                                                                      Savez vous que dans la plupart des produits manufacturés la part de la main d’œuvre est trop faible pour qu’on lui impute une quelconque responsabilité dans le manque de compétitivité qu’on lui impute afin de justifier les salaires faibles et le « rêve » de SMIC à 800€ !

                                                                      Savez vous que depuis 1996, la fortune cumulé des 500 plus riches français a été multipliés par 15. Ces 500 fortunes ont grossie de plus de 15% en un an , atteignant une richesse de 390 milliards d’Euros

                                                                      Savez vous que contrairement à l’affirmation « il n’y a plus d’argent en France » que l’épargne de tous les français bas record sur record pour atteindre la somme de 12 000 milliards d’euros !!

                                                                      Voilà ce ne sont pas des « solutions » mais des pistes de réflexion !!


                                                                      • colere48 colere48 8 octobre 2014 16:49

                                                                        Savez vous messieurs que 850 postes d’instituteur n’ont pas été pourvu au dernier concours de l’éducation national !  Par manque de candidat


                                                                      • larebil 8 octobre 2014 17:22

                                                                        Savez vous qu’exiger un master pour être professeur des écoles est juste absurde.

                                                                        Savez vous que les produits manufacturés de consommation courante ne sont de toute façon plus produits en France.

                                                                        Savez vous que la liste des 500 plus grandes fortunes de 1996 n’est pas la même que celle de cette année, donc que parler de leur augmentation en valeur totale ne signifie rien, car vous ne voyez ni ceux qui ont été ruinés ni ceux qui ont revendu leur entreprise (ils ne sont plus listés), ni rien en fait.

                                                                        Savez vous que l’épargne (stock) n’est pas la même chose que le revenu (flux) et que ce sont les revenus qui font défaut (trop de taxes, trop de charges, trop de complexité qui freine la circulation monétaire). De plus cette épargne est constituée essentiellement par du patrimoine immobilier, sur valorisé actuellement, et de toute façon non liquide globalement.

                                                                        Continuez à réfléchir.


                                                                      • Hervé Hum Hervé Hum 9 octobre 2014 09:21

                                                                        @ l’auteur, votre précédent article sur le big data m’avais déjà interloqué devant sa niaiserie, mais là, vous vous surpassez !! Jusqu’où irez vous donc !

                                                                        Bien sûr, j’emploie le mot « niaiserie » en considérant que vous êtes un citoyens sincère !


                                                                        • Robert Branche Robert Branche 9 octobre 2014 09:25

                                                                          Merci pour votre commentaire, qui reconnait - implicitement au moins - la cohérence de mes propos. Pour avoir une vue plus large de ma « niaiserie », mon blog www.neuromonde.fr est à votre disposition smiley


                                                                        • Hervé Hum Hervé Hum 9 octobre 2014 14:00

                                                                          Vous avez écris

                                                                          n postant ici cet article, je ne cherche pas des soutiens. Au contraire je communique auprès de personnes qui sont majoritairement opposées a ce type de propositions.

                                                                          Je ne suis donc pas surpris par le taux d’approbation !
                                                                          J’aime recueillir des avis d’opposants, mieux comprendre leur point de vue et progresser ainsi dans nos propositions.
                                                                          Je n’ai pas peur de la confrontation, au contraire !

                                                                          Je vous invite à lire cet article pour nourrir votre réflexion

                                                                          les BAL citoyens

                                                                          Et alors, on pourra débattre si le coeur vous en dit smiley


                                                                        • smilodon smilodon 10 octobre 2014 14:39

                                                                          @ l’auteur : Sur les 3 millions de chômeurs « indemnisés », auxquels il faudrait ajouter à peu près 2 autres millions, soit plus indemnisés du tout soit passés au RSA, s’il n’y a pas 1 ou 2, voire 3 ou 4 qui profitent du « système » !!!???!!.... (Je ne parle pas de « millions » mais « d’unités »)..Et même s’il n’y en a que « 3 ou 4 », si vous voulez, je vous donne les noms !.... Si vous voulez aussi les noms de quelques autres qui bossent au « black » pour partir en vacances ou simplement payer leurs taxes et impôts, j’en connais aussi !..... Je fais encore partie de ce « petit peuple » qui se lève chaque matin pour toucher ses 1200 nets par mois. Je sais que j’ai une chance « ENORME » !... J’ai un boulot !... On me le ressasse chaque fois que je regarde les infos !.... Sauf que j’ai droit à rien d’autre que payer mes impôts, mes taxes, ma télé et ma mutuelle (si je veux être soigné pour moins cher) !...Bref, il me reste 2 ans et demi à bosser avant de pouvoir m’échapper de ce « système » et moi aussi faire la grasse matinée 7 jours sur 7 !..... J’aurais « cotisé » 43 ans. Mais j’aurais plus 25 ans !!...C’est pas trop mal !... Après on me donnera une retraite de misère, mais c’est pas grave. J’ai l’habitude de me contenter de peu, même en bossant !.... Sans l’aide de personne !..... Par contre, pour tout ce qui concerne la « solidarité », merci de me laisser mon « libre arbitre » !.... Ceux qui reçoivent, pense en terme de « solidarité », tandis que ceux qui donnent le pense en terme « d’esclavage » !...Quand je passe dans la rue chaque matin pour aller bosser, j"ai une pensée pour tous ces pauvres chômeurs que le moteur de ma clio va réveiller !..... J’en suis malade !.......Puissent-ils me pardonner !.....Et quand je rentre à 19h30, en passant devant le boulodrome, j’ai peur de les déranger !.... .Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès