• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

bibou1324

bibou1324

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 04/08/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 953 30
1 mois 0 6 0
5 jours 0 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • bibou1324 bibou1324 13 décembre 11:25

    @Pimpin
    La banquise fond, elle a perdu 13% de sa surface ces 10 dernières années (depuis l’année 2007 qui vous est visiblement si chère).


    Je vous laisse voir les graphiques depuis 1950 ici.

    Si vous ne voyez pas la fonte c’est que vous avez un sacré problème de vision. Mêmes ceux qui s’y rendent régulièrement le constatent.

    Par contre les ours blancs, c’est évidemment une manipulation médiatique. Même sans Arctique (ce qui devrait arriver d’ici 2030 d’après les scientifiques), ça ne les empêchera pas de vivre. On en trouve dans les zoos en France par 35°C, tant qu’ils ont de l’eau pour se rafraîchir et du poison, ils survivent. Même si une partie de la population va devoir changer ses habitudes, on n’est pas près de se balader sans armes au Svalbard.


  • bibou1324 bibou1324 7 décembre 11:09
    Vous pouvez définir croyance et doute s’il vous plait ?

    Car en français, le mot croyance est souvent synonyme du religieux, de l’irrationnel. C’est pourquoi on ne dit pas « croire en une théorie scientifique », mais « l’estimer probablement vraie ».
    De la même façon le doute est associé à une défaillance de l’esprit, à la peur, à l’incompréhension. On ne « doute » pas d’un fait scientifique, on « estime sa probabilité de véracité faible ». Les croyants ne comprennent généralement pas cette nuance.

    Autant analyser son environnement est une caractéristique commune aux humains (et d’ailleurs aux autres animaux), autant le doute et la croyance ne sont pas du tout universels parmi l’espèce humaine.

    Et s’ils ne sont pas universels, ils ne peuvent pas être la base de notre fonctionnement intellectuel. Du votre, peut-être, ne prenez pas votre cas pour une généralité.

    En ce qui me concerne, je ne crois en rien et je ne doute de rien. 

    Exemple bateau par excellence : 

    - Dieu, t’y crois ou pas ?
    - Les éléments que je possède ne me permettent pas de statuer sur la probabilité de son existence. Dit autrement, j’en sais rien et investiguer plus avant ne me permettra probablement pas d’y voir plus clair. Fin de la réponse. Fin de la réflexion aussi. Aucun besoin de croire.


  • bibou1324 bibou1324 5 décembre 14:13

    Actuellement, les 3 voitures les plus vendues en France sont la Clio, suivie de la Mégane et de la 206. On parle bien entendu d’occasions, les voitures neuves représentant moins de 25% des ventes, elles sont anecdotiques.


    J’ai conduit ces 3 voitures, et je peux certifier que :

    - A 70km/h, on est en 5ème, et non en 4ème, si on sait conduire
    - Là ou elles consomment le moins, c’est entre 68 et 72 km/h, en 5ème évidemment. Je tombe en dessous de 4L aux 100 en moyenne avec n’importe laquelle de ces voitures en version essence (les plus vendues, le diesel c’est obsolète en France depuis quelques mois)
    - A 90km/h, on consomme beaucoup plus qu’à 70km/h
    - C’est quoi la 6ème vitesse ? Ca n’existe que sur les voitures grand luxe, moins de 1% des ventes, on s’en fiche complètement de leur conso ou de leur comportement.


  • bibou1324 bibou1324 24 novembre 10:54

    Pour moi, la relecture et l’analyse d’une oeuvre c’est de la masturbation intellectuelle sans le moindre intérêt.


    Vous avez déjà rencontré un écrivain ? Vous croyez vraiment qu’il a pensé aux allitération ou même au champ lexical employé dans son livre ? JAMAIS un écrivain n’a analysé consciemment ce genre de chose. Seuls les profs de français le font. 

    Et dans tous les cours, on entend « il y a 6 verbes faisant référence à l’eau dans cette page, donc l’auteur a voulu dire ... ». Sauf que si vous demandez à l’auteur, il n’a jamais décidé d’utiliser consciemment ce vocabulaire. Jamais. Il a voulu que le texte soit agréable à lire, ou conforme à son humeur du jour. Point.

    En analysant, vous faites exactement l’inverse de ce souhaite un auteur. Un écrivain souhaite que vous vous laissiez porter par ses écrits, pas que vous les analysiez.


  • bibou1324 bibou1324 22 novembre 16:06

    Mieux !


    Jusqu’au dernier paragraphe, je pensais à une tentative d’expliquer aux dirigeants de PME comment créer un site web. En fait c’est juste une grosse pub.

    Créer un site web demande quelques heures, le maintenir à jour demande un peu de temps aussi. Allez expliquer pourquoi c’est nécessaire à un électricien ou un plombier, qui ont du travail par dessus la tête et des clients pour les 3 mois à venir ...
Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre






Palmarès