• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Faut-il interdire les caisses automatiques ?

Faut-il interdire les caisses automatiques ?

Marianne 2 a publié une tribune très intéressante d’Isabelle Saporta plaidant pour un boycott des caisses automatiques qui se répandent dans les supermarchés et hypermarchés. Pour aller encore plus loin, ne faudrait-il pas envisager une interdiction pure et simple ?

 Une brèche importante dans la guerre contre le chômage

L’emploi est la mère de toutes les batailles. Il est essentiel de pouvoir trouver un emploi de manière à s’insérer dans la société. Le chômage de masse déstructure la société et provoque de véritables drames humains, désocialisant les personnes qui y restent trop longtemps. Cette urgence de la bataille contre le chômage n’a pas été suffisamment saisie par la plupart des hommes politiques et les derniers chiffres du chômage montrent une détérioration inquiétante de la situation de l’économie.

Mais alors que 90 200 personnes de plus sont au chômage depuis le mois de janvier, la grande distribution met un coup d’accélérateur sur l’automatisation des caisses de ses magasins. Cette automatisation permet de réduire de manière importante les coûts des grandes surfaces en supprimant des emplois de caissières. Cette évolution technologique va malheureusement encore peser sur les chiffres du chômage dans les deux prochaines années, à un moment où la France aurait pourtant besoin de protéger ses emplois.

L’Etat doit-il agir ?

S’opposer à ce progrès technologique peut prêter à sourire. Après tout, il y a quelques années, des pompistes servaient aux stations-service et nous nous sommes habitués au libre-service, comme dans le commerce alimentaire. Ces évolutions ont permis des gains de productivité importants. En outre, on peut argumenter que ce sont des emplois moins qualifiés, qui ne sont pas forcément les emplois sur lesquels il faut se battre. Et surtout, mettre un frein à une telle évolution représente un frein à la liberté.

Et c’est justement ici que le bât blesse. L’une des leçons de cette crise est que la liberté sans contrainte peut aboutir à des comportements destructeurs pour la collectivité. Si on peut comprendre l’intérêt des grandes surfaces à utiliser ces caisses automatiques, il n’est pas évident que ce soit l’intérêt de la France, surtout aujourd’hui que le chômage s’envole. La somme des égoïsmes ne produit pas l’intérêt général contrairement aux fables néolibérales. Et ce principe de liberté pourrait remettre en cause toute réglementation.

Certains objecteront qu’il serait difficile de s’opposer à la mise en place de ces caisses. C’est surtout un moyen commode de cacher une absence de volonté de réglementer l’économie. Il ne serait pas difficile de mettre une fin définitive à l’implantation de ces caisses, quelles que soient les contraintes législatives : interdiction pure et simple, taxation des machines ou réglementation. Si l’Etat souhaite vraiment s’opposer à cette innovation qui va supprimer des milliers d’emplois, il n’a que le choix des armes.

Dans le contexte économique actuel, l’intérêt général plaide pour une interdiction de ces caisses automatiques. Même si une telle interdiction pourrait n’être que temporaire (tant que le chômage dépasse un certain niveau), elle pourrait être une solution pour limiter l’envol du chômage.

Source : http://www.marianne2.fr/Supermarches-boycottons-les-caisses-automatiques !_a175752.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.16/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

186 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 6 mars 2009 10:12

    Le seul interêt de ce caisses est de faire baisser la masse salariale et d’augmenter les gigaprofits de la grande distribution. Aucun interêt pour le consommateur ! ça ne provoque en aucun cas une baisse des prix dans les linéaires !


    • Alsips 6 mars 2009 14:54

      je suis d’accord avec vous sauf sur un point

      "Aucun interêt pour le consommateur !"

      le temps passé en caisse est diminué lorsque l’on a tres peu d’articles.
      (rien qu’hier pour acheter une calculatrice pour mon fils cela m’a pris 2 minutes).

      mais je suis d’accord, les avantages sont a 95% (voir plus) pour le magasin.

      A l’inverse je vois mal les clients (moi en premier) passer eux même une cinquantaine d’articles ou plus par les caisses automatiques.




    • LE CHAT LE CHAT 6 mars 2009 15:49

      chat lu Actias , même le temps gagné est illusoire , quel argent gagné pour le consommateur ? comme Gilbert Bécault , dans les entreprises , c’est "et maintenant , que vais je faire , de tout ce temps ? "
      as tu remarqué , y’a pas foule dans les magasins , même en début de mois ....


    • TALL 6 mars 2009 10:32

      C’est complètement stupide de vouloir interdire l’évolution technologique pour préserver l’emploi.
      Ce qu’il faut, c’est mieux répartir les richesses quand la technologie permet de produire + pour moins cher et avec moins de boulot.
      Là est le bon combat.


      • abdelkader17 6 mars 2009 13:17

        Tout simplement impossible du fait de la mondialisation néolibérale , un capitaliste préferera toujours délocalisé la ou la main d’oeuvre est moins onéreuse et les droits syndicaux sont faibles voir inexistant, la préference nationale c’est du discours idéologique se heurtant vite à l’iceberg des réalités.


      • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:51

        ben oui, la realite est la nature humaine, qu il soit capitaliste ou non. Tu connais un peu non capitaliste qui a reussi a faire mieux toi ??


      • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:52

        erratum " un pays non capitaliste"


      • abdelkader17 6 mars 2009 13:55

        C’est l’essence même du projet capitaliste qui portent en lui les germes de l’inégalité tout ajustement ne serait que partiel.


      • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 15:15

        C est l essence meme de l humain d etre inegal. Il ny a jamais , jamais eu de societe egailtaire dans l histoiredu monde.


      • bobbygre bobbygre 6 mars 2009 15:33

        Qu’en sais-tu ? comment peux-tu affirmer aussi peremptoirement qu’il n’y a jamais eu de société égalitaire. Renseigne-toi, les tentatives historiques sont nombreuses, preuve s’il en etait besoin que le desir d’égalité et de justice (les deux sont intimement liés) sont en tout cas bien présents dans l’homme.

        La seule chose qui va dans ton sens, c’est que pour ce qui est des tentatives historiques connus (et par pitié, ne te limite pas à l’URSS, ces "experiences" sociales ont eu lieu tout le long de l’histoire de l’humanité), aucune n’a réussi. Que ce soit à cause d’interventions extérieures ou par explosion du groupe (ou du régime à l’échelle d’un pays).


      • K K 6 mars 2009 10:42

        Tall,

        En theorie et dans l’absolu, j’aurais tendance a etre d’accord avec vous. Surtout que l’informatique industrielle et l’automatisme sont mes metiers.
        Mais a defaut de partager les richesses a court ou moyen terme, on doit favoriser l’emploi qui reste a ce jour le principal moyen de repartition de la richesse. Ainsi, je boycotte les telepeages et peages automatiques. Pour le telepeage, la situation est meme plus cynique car les compagnies d’autoroute nous facturent ce "service". Or cela permet de licencier du personnel (aux frais des usagers) et s’il y a une panne, il faut parfois attendre un long moment pour que cela se debloque (le cas m’est arrive sur une sortie d’autoroute ou il n’y a que le peage automatique et personne ! juste un bouton pour appeler a l assistance. En l’occurence, c’est mon ticket qui etait illisible).
        Dans les super et hyper maches, la meme logique prevaut : faire payer les usagers pour licencier du personnel.


        • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 10:51

          Oui, si ces machines sont inefficaces alors les caissieres seront redemandes. Mais il ne faut pas que l etat intervienne. Il faut laisser faire le marche. L etat a un role de Justice, pas de planificateur economique. Et le role de l Etat n est pas de dire qu il faut interdire les distributeurs automatiques de Coca car cela pourrait faire du tort aux cafetiers.


        • TALL 6 mars 2009 10:58

          Mais a defaut de partager les richesses a court ou moyen terme ...

          Mais on ne peut pas accepter ce défaut... quitte même à faire la Révolution, la grande, la vraie,..
          Car c’est ça, ou on ira droit dans le mur, surtout avec la cybernétique intelligente qui va s’amener ( 2020 ? ) et qui pourra potentiellement remplacer l’homme dans + de 70% des emplois existants.


        • K K 6 mars 2009 11:07

          faxtronic,

          je ne relame pas l’interdiction. Chacun voit ou est son propre interet. Le mien professionnelllement est que les automatismes se developpent. Pour les taches repetitives, ils sont une reelle amelioration des conditions de travail.
          Mais je vois aussi l’interet de la societe dans son ensemble. Et la les choses sont differentes. Si tous les automaticiens pensent avant tout a ameliorer les conditions de travail, supprimer les taches repetitives etc.. L’usage de l’automatisme est plutot dans le sens suppression d’emplois.
          Je connais des installations automatisees prevues, concues et homologuees pour etre surveillees par deux personnes qui sont en realite conduites par une seule, les deux postes de conduite ayant ete rapproche l’un de l’autre. On oublie totalement que c’est pour des raisons de securite que l’installation a ete homologuee pour deux personnes. L’une surveillant que l autre n est pas en danger (un simple malaise quand on est travailleur isole peut devenir dramatique au milieu d un environnement automatise)
          Or le gros probleme qui se pose est que les personnes sans emplois perdent leurs ressources et les richesses sont mal reparties. Cette mauvaise repartition s’agrave avec le chomage.

          Je ne pense pas qu une loi soit la solution, mais tout simplement une pression efficace des clients. Les gerants de grandes surfaces ne sont pas fous, si ils voient que tout le monde boycotte leurs caisses automatiques et que plus il y en a moins ils ont de clients, a tres breve echeance ils vont reagir. Surtout que ces caisses ne sont pas gratuites.


        • K K 6 mars 2009 11:10

          Tall,
          je suis d’accord avec vous sur le fait que le partage des richesses doit etre reetudie... Mais c’est loin d’etre le cas de tout le monde. Et les plus puissants y ont encore moins interet que les autres. Ils ne se laisseront pas depouiller sans reagir.


        • TALL 6 mars 2009 11:19

          K

          En démocratie, ça devrait aller, par la loi du nombre. Ailleurs, ils devront faire la révolution.

          D’autant que les riches y perdraient beaucoup à être trop cupides, puisque le chômage massif impliquerait une perte massive de pouvoir d’achat avec un endettement public catastrophique, et donc aussi, la production qui se réduirait en conséquence.
          Bref, on entrerait dans une cercle vicieux récessionniste, sauf qu’à la différence de celui en cours, il serait vraiment systémique, et sans autre solution constructive pour l’humanité qu’une solide révision de la répartition des richesses.


        • K K 6 mars 2009 11:38

          Tall,
          je suis d’accord avec votre vision du futur. Mais a court terme et pour eviter des degats trop lourds pour l’humanite, quelle est la possibilite pour faire comprendre aux hypernantis que leur position n est viable qu a court terme


        • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 11:51

          non K, et cela pour deux raisons :


          - L automatisation permet l accroissement de la productivite, c a d la quantite de production est plus fort pour la meme quantite d effort. La productivite a augmente, ce qui implique une meilleure qualite de vie (moins d effort) ou un meilleur niveau de vie. Qui voudrait etre porteur d eau a l age de l eau courante ?? Le chomage a court terme ne peut etre vaincu que par la formation et l innovation, mais pas par le bricolage du marche.


          - On peut pas se premunir par la loi des defauts de l humanite. Si les hyper-nantis ne se rendent pas ompte qu ils se tirent une balle dans le pied, alors ils en pairont le prix. nous sommes en democratie, le peuple n a qua choisir son leader, mais qu ils choisissent bien, sans ecouter la demogogie. Si le peuple est trop con pour bien choisir son leader, alors qu il meure, bien fait pour lui. Quand aux individus, ils sont dans notre monde libre d emmigrer. Nombre d allemnad ont fuit l allemagne dans les annes 30. Certaun pour leur bonheur aux USA, certains pour leur malheur en URSS.


        • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 11:54

          Quand aux clients, si il veulent boycotter les caisses automatiques, qu ils le font. Ils sont libre de le faire ou non. C est ni civique, ni incivique, c est une attitude personelle. Personnellement je n ai aucun lien humain, mais uniquement fonctionnel avec un/une caissiere qui passe mes produits les yeux dans le vide. Il y a des caissieres qui parlent et c est bien, mais la plupart sont deja des robots. 


        • foufouille foufouille 6 mars 2009 12:15

          @ fax
          certains allemands ont aussi fuit chez nous et finit dans les camps

          les riches se tirent dans le pied depuis 30a
          le chomage sert aussi a eviter d’augmenter les salaires


        • oncle archibald 6 mars 2009 12:47

           et si on labourait avec des chevaux ? pas d’importation de pétrole,, création d’emplois de maréchal ferrant, de laboureurs en grand nombre, constructions d’écuries de grande taille, donc du travail pour les maçons, rien que du bonheur ... Je me gausse, évidemment ... Allez, tous ensemble avec Cabrel .... c’était mieux aaaaaavant !


        • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 12:52

          A fouifouille

          Oui en effet les allemands qui ont choisi la France ont tire le mauvais numero. On peut tirer n mauvais numero, avoir un cancer ou se faire renverser par un camion. C est la vie


        • abdelkader17 6 mars 2009 13:28

          Le vote procède parfois de choix irrationnels, comment explique tu l’arrivée au pouvoir d’un hyper capitaliste tel Sarkozy ?


        • foufouille foufouille 6 mars 2009 13:36

          @ oncle
          le labour avec chevaux est plus economique et ca existe toujours


        • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:50

          Si il y avait que les chevaux pour labourer, la productivite agricale serait au niveau de 1880, ce qui signifie une horde de manouevres campagnard et famelique, et une sous alimentation generalise.


        • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:55

          A abdelkader "
          "Le vote procède parfois de choix irrationnels, comment explique tu l’arrivée au pouvoir d’un hyper capitaliste tel Sarkozy ?"

          Parce que Sarko est avant tout un populiste. Cela me fait penser a une ralerie d un ouvrier de Gandrange, qui a dit apres avoir ete encule : " Si ja avais su, j aurais pas vote pour lui" . Un ouvrier, votant pour Sarko, il y en eu des tonnes, et cela ;e feriat hurler de rire jaune.


        • abdelkader17 6 mars 2009 15:06

          Populisme ou pas, j’appelle plutôt ca du masochisme, donner le baton pour se faire battre.


        • bobbygre bobbygre 6 mars 2009 15:37

          L’Etat c’est nous tous. Et si on décide que l’Etat doit interdire les caisses automatiques, alors l’Etat le fera.

          Et c’est certainement pas le fait de causer une entrave au saint marché qui me tracasse beaucoup, surtout à notre époque où toutes les grandes messes sur le libre marché et la main invisible apparraissent clairement pour ce qu’elles sont : de l’ESCROQUERIE intellectuelle !


        • oncle archibald 6 mars 2009 16:41

           ce qui existe à nouveau avec un interet économique c’est le débardage avec des chevaux de trait car il permet de conserver les jeunes arbres tout en exploitant une parcelle alors que pour sortir les grumes avec de gros engins il faut nécessairement faire des "coupes claires" c’est à dire abattre toute une partie de la parcelle .. ce qui donne ecs curieux paysages avec des parcelles qui ont l’air d’avoir été "peignées" ...


        • Jason Jason 6 mars 2009 18:04

          Parfaitement d’accord Léon, et je l’ai souligné plus bas. Mais le premier ministre ne vient-il pas de dire que ce n’est pas le rôle de l’Etat d’arbitrer entre les entreprises et les salariés ? Il l’a répété maintes fois à propos de la Guadeloupe.

          Je pense que les caisses automatiques feront leur apparition tôt ou tard, qu’il n’y aura aucune formation de recyclage, et que les caissières iront à la casse dans l’indifférence générale. Les syndicats ? Environ 5% des salariés. Alors, rien à faire, et la grande distrib. le sait.


        • Christoff_M Christoff_M 8 mars 2009 08:00

           la formation technique et l’apprentissage degré zéro en France c’eest aussi ce qui explique notre retard en France dans l’industrie et notre emploi qui se dégrade...

          avez vous vu des chefs fondateurs d’entreprise dans le gouvernement ! non, quand il y aura un peu moins d’administratifs théoriques, cela ira mieux dans les ministères du travail, de la jeunesse et de la formation qui en 2009 devrait etre un ministère à part et non pas un poste dédié à gerer les problèmes des enseignants de la fonction publique...


        • Alpo47 Alpo47 6 mars 2009 10:43

          Inutile de les interdire. Je constate dans un des supermarchés de ma ville qui les avait installé, qu’après un premier succès de curiosité, quasi plus personne ne les fréquente.
          Est ce un sursaut de solidarité envers les caissières, le besoin de contact humain (je choisis toujours la plus jolie caissière...), une réaction "civique" ... Peut être, un peu tout à la fois, mais cette inititiative visant à améliorer les profits de la grande distribution devrait faire long feu.
          Et c’est tant mieux.


          • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 10:43

            C est vraiment cretin d interdire une machine au nom de l emploi, cretin comme pas deux. Ou socialiste j hesite.

            Cela me fait penser aux ouvriers lyonnais qui brisait les machines jacquards car elles mettaient en peril leurs emplois.... Cela n a pas empche la disparition de leur emplois. Vous imagninez vous, en 2009, faire le meme metier qu en 1820...


            • Kalki Kalki 6 mars 2009 11:16

              Bah ce n’est pas nouveau  : http://fr.wikipedia.org/wiki/Luddisme

              Mais en meme temps est ce que dérrière l’industrialisation, la mécanisation ( que vous ne déplorez pas pour son bon coté qu’elle a arretté des emploie que vous trouvez difficile) il n’y a pas l’élite, le financier, le capitalisme, l’oligarchie ( et d’autre malheur) :

              N’y a t’il pas en fait ceux qui poussent rééllement aux travaux forcés jusqu’a la mort, et sous les coup de fouet (c’est une image , mais certain management s’y rapprochent) pour des bénéfices , qui ne seront au final pas redistribuer.

              Est ce qu’un paysan vie mieu qu’un ouvrier technicien ?


              Est ce que la présence d’une machine remplacera les relation humaines pourtant indispensables ?


            • K K 6 mars 2009 11:17

              faxtronic,

              Je ne pense pas que l’interdiction de la machine soit une bonne chose. Nous ne sommes pas dans "ravage". Par contre, il faut envisager une mutation economique avant d’imposer les machines. On ne reagit qu a reaction : on installe des machines, ca cree du chomage, on invente d autres systemes. Si on procede dans l autre sens, developper une demande d emplois puis remplacement des emplois les plus desagreables ou penibles par des machines, on s’epargne une crise.
              Tall n’a pas tort : il faut absolument que les economistes trouvent une solution pour une meilleure repartition des richesses. Et cela dans l’interet de tous.


            • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:18

              Une meilleure repartition des richesses ???????????????? Tant que l homme est l homme, il y a toujours de la part de l homme la tentation de faire plus que son voisin pour nourrir mieux son enfant. Celui qui baisse les bras mourra.


            • bobbygre bobbygre 6 mars 2009 15:43

              Ca, ça s’appelle la loi de la jungle.
              Il existe aussi des endroits, des communautés au sein de notre civilisation où il existe l’entraide, l’écoute, la solidarité. Aucun des ces endroits n’est parfait et il y règne aussi sans doute l’hypocrisie, l’impatience, la méchanceté....

              Mais réduire l’humanité à un animal égoïste uniquement accaparé par ses propres interets est une insulte au genre humain. Ne prends pas ton cas pour une généralité !


            • mcm 6 mars 2009 10:46

              Il faut aussi interdire les ordinateurs pour favoriser les emplois de scribes !


              • oncle archibald 6 mars 2009 12:51

                 exact embauchons des employés comptables en grand nombre pour faire à la main la comptabilité des banques et des entreprises ..... zéro, zéro, zéro, je pose zéro, je retiens zéro ! et ainsi de suite ...


              • LE CHAT LE CHAT 6 mars 2009 13:35

                la multiplication des portables n’a crée aucun job de porteur de portable !!!  smiley


              • K K 6 mars 2009 14:18

                Par contre, dans mon service ca a servi a licencier une secretaire. Nous sommes senses utiliser nos portables pour mettre au propre tous les rapports. Avant c’etait fait par la secretaire du service.


              • hunter hunter 6 mars 2009 15:46

                Salut à tous

                Comme dans "Dune" de Franck Herbert ; il y a entre autre, les "mentats" qui sont des individus ayant développé des capacités de calcul à l’égal de celles des anciens ordinateurs dorénavant interdits.
                On les appelle d’ailleurs les ordinateurs humains.

                Take care

                H /


              • Kalki Kalki 6 mars 2009 11:09

                Désobéissance civile, allant jusqu’a la destruction du matériel .

                (avec une certaine organisation pour la bonne communication
                dans l’opinion).

                Ca c’est de l’action.


                • K K 6 mars 2009 11:21

                  Detruire le materiel, c’est pueril. Utilisez la communication pour atteindre le meme but.


                • Kalki Kalki 6 mars 2009 11:27

                  Je suis puéril, je l’accepte,J’en suis fier meme

                  Je rappelle qu’on est plus du temps de gandhi, les médias sont muselés.

                  L’idéologie en place ne se laissera pas détroner facilement


                • Kalki Kalki 6 mars 2009 11:30

                  Quand il s’agissait de combat qui ne remet pas en cause l’idéologie ...

                  L’idéologie laisse faire ...

                  Le droit de vote des femmes, la libération sexuel, le racisme ... etc ... etc

                  Ca ne touche pas l’idéologie, et le vraie problème...

                  Celui que l’on voit s’accèlerer de nos jours


                • Laurent Herblay Laurent Pinsolle 6 mars 2009 11:10

                   L’idée que j’avance n’est pas d’interdire les progrès technologiques pour préserver l’emploi tout le temps. Le débat que je souhaite créer porte sur le fait de faire une pause pour certains progrès technologiques dans des périodes de chômage de masse / en progression.

                  Si je crois que dans une période de plein emploi, il est parfaitement légitime de laisser les acteurs économiques choisir ce qu’ils souhaitent faire (et donc mettre des caisses automatiques s’ils le jugent utile), je crois en revanche qu’en période de crise comme la nôtre, l’intérêt général passe sans doute par un coup de frein à certains progrès momentanément destructeurs d’emplois.

                  Car quel sera l’impact de la généralisation de ces caisses ? Des dizaines de milliers d’emplois supprimés en peu de temps, des dizaines de milliers de drames humains pour des familles dont un membre se retrouve au chômage et pour la collectivité un coût bien plus important que ce que les entreprises vont y gagner. Je crois que l’intérêt général pousse à mettre un frein temporaire à ces pratiques.

                  L’argument de la liberté est intéressant a priori, mais toute l’action de l’Etat consiste justement à encadrer cette liberté pour qu’elle n’agisse pas contre l’intérêt général. Et je crois qu’aujourd’hui, l’intérêt général consiste à restreindre l’utilisation des caisses automatiques, comme il a poussé les Etats à sauver les banques de leurs propres erreurs.

                  Ce débat pourrait également en soulever un autre, celui de notre fiscalité, qui défavorise beaucoup trop le travail.


                  • Kalki Kalki 6 mars 2009 11:49

                    L’interet général, le bien commun (de tous) :

                    Qui y croit encore ?

                    Les politiques ?

                    C’était une blague ?

                    Ca m’a bien fait rire.

                    C’est les intéret ECONOMIQUE(qui ne sont jamais, jamais ceux de tous, et jamais ceux de la majorité) qui prime, l’interet humain, social, sociétal est jeté a la poubelle a la première occasion.

                    C’est l’économie qui a le pouvoir.

                    Le premier critère de tout pour leur mentalité, c’est l’économie.

                    A lire ou a relire librement :
                    “L’esprit antidémocratique des fondateurs
                    de la « démocratie » moderne.” (1999) Francis Dupuis-Déri

                    Vous pouvez aussi lire commentaire de tall , soit c’est le monde actuel ou ils (l’"économie capitaliste") prend les etres humains pour des machines, et les politiques (amis de l’économie) sont des laveurs de cerveaux avec l’aide des médias (qui le reste du temps remplissent de marques et de vide nos cerveaux),

                    On peut dire aussi ,soit on remplace tout le monde qui travaille par des machines , ca sera simple, personne n’a plus besoin de travailler, c’st le monde parfait, les gens sont consommateur dans leur ’monde’,

                    Entre les deux aussi c’est maintenant !

                    Le passage entre monde "Travail Humain Machine Manuel" Ou " travail Humain Machine pensante" au monde "Machine" pour l’humain ( qui reste encore dans le système).
                    Le chomage et les autre formes d’exclusions( sois disant contre lequel on lutte d’un coté) mais on accepte pas de donner des emploies (on les retires) : pourquoi ? parceque ce sont des travaux inhumain qu’on pourrait remplacer par des machines ( et ca serait avant tout plus RENTABLE, avec la bonne idée pour faire passer la noix de coco que c’est plus facile et RAPIDE).

                    Comme si toutes les entreprises qui ont et qui vont délocalisé ( c’est a dire hum tout les entreprise du CAC 40 par exemple et toute celle des pays riches) pensé aux habitant de leur "pays d’origine".

                    Et que les politiques de ces meme pays nous protégent réélleemnt face aux décision du monde économique

                    Faux pas rever.

                    C’est l’économique, l’argent qui dirige le monde.


                  • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 12:02

                    Non au contraire ce st en ces periode de crises economiques qu il faut favoriser l evolution technologique. On ne resout pas une crose economique en s accrochant, en finacant les meme parametres qu avant la crise. On sort d une crise par la formation des acteurs economiques et l innovations. Il faut mettre des milliards non pas dans des usines renault voue a la mort comme furent les usines siderurgiques, en il faut mettre des milliards dans les centres de formations pour adultes et dans l innovation.

                    Vouloir mettre des milliards pour rester en statu quo pendant une crise, c est en effet financer la crise.


                  • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 12:04

                    Il y a 1000 technologies a faire apparaitre, pour une vie meilleur, plus vertes. Evidemment, une fois ces technologies etablies, elles seront detournees apres un certain par les rentiers pour faire du cash avec du cash et une nouvelle crise apparaitra.


                  • Kalki Kalki 6 mars 2009 12:22

                    La croissance de la science, La croissance technologie ? Au service de l’humanité OUI ! un grand oui.

                    La croissance l’économie ( le monde actuel) NON !

                    L’économie fait partie du probleme qui vous permet de dire qu’il faut encore plus de technologie, des technologie pour par et sous le controle de l’économique.


                  • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 12:47

                    Non, ce n est pas l argent qui dirige le monde, mais le sexe.


                  • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 12:57

                    Cela veut dire quoi, en pratique, au service de l humanite. Peux tu developpe ? En general au debut, c est toujours au service de l humanite, et puis comme l humanite est un concept abstrait, mais en pratique n existe pas, cela degener en gadget ou en arme.


                  • oncle archibald 6 mars 2009 13:04

                     Ce qu’il faut c’est repenser complètement l’économie, pas multiplier fictivement des emplois dont on n’a pas besoin ... Et dans cette nécessaire "révolution" il faut bien entendu rééquilibrer, peut être par l’impôt et peut être autrement, le fruit du travail et le fruit du capital ... Il faut que ceux qui produisent les richesses soit en mettant à disposition l’outil de travail soit en utilisant cet outil perçoivent d’une façon ou d’une autre leur récompense. C’est parce qu’actuellement tout le jeu est faussé au bénéfice des seuls "capitalistes" que la société se porte si mal.

                    Si les décideurs sont plus nombreux la concurrence ne sera pas faussée comme maintenant. Je n’arrive pas à supporter que l’on nous dise que la seule règle est la libre concurrence, que grâce à elle nous obtenons les meilleurs prix, et que personne ne lève le petit doigt alors que tous les opérateurs de téléphonie mobile ou de forfaits internet proposent les mêmes services exactement au même prix !! On se paye notre tête dans les grandes dimensions mais personne ne bouge. Dans des cas comme celui que j’invoque et dans une grande majorité d’appels d’offres des marchés publics, la concurrence ne joue pas vraiment , c’est l’entente entre grands groupes qui fait le prix du marché !


                  • Kalki Kalki 6 mars 2009 13:14

                    La fin, les moyens

                    Les moyens peuvent elles etre dissociés de la fin ?

                    La fin peut etre louable en apparence et qu’en apparence.
                    Les moyens peuvent etre immoraux ( et finalement montré quel sont la véritable fin)

                    De ses changements.

                    Contre la "cybernétique" jn’est ce pas mieu l’humanisme.

                    Tu as l’air résigner a accepter le pire ? ( en justifiant ainsi le pire).

                    Car il n’y aurait rien de mieu.

                    Chaque décision (politique économique) doit etre murement réfléchis en prenant en compte tous les points de vue tous les intérets.
                    Ca ne peut etre fait que dans le débat.

                    C’est mieu de laisser les politique et les économiste prendre les décisions en dehors de tout raison autre qu’économique pour faire le monde, la politique l’économique, le social, et imposer les "avancés téchnologiques" forcément bonne.

                    Le reseau humain, le sociétale, remplacant la pyramide oligarchique.

                    La machine contre l’humanité.
                    http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=21774

                    Platon utilisait kubernêtikê (grec, Κυβερν_ 1 ;τική) pour désigner le pilotage d’un navire. Les mots gouverne, gouvernail et gouvernement ou gouverneur partagent cette racine avec le mot cybernétique.

                    En 1834, André-Marie Ampère parle de cybernétique pour désigner l’art de gouverner les hommes[2]. Il s’agit ici d’une utilisation politique de la même base étymologique, dont Norbert Wiener déclarera ne pas avoir eu connaissance lorsqu’il a utilisé le terme cybernétique pour la première fois en 1947[3]. Wiener déclare avoir fait dériver le mot cybernétique « du mot grec kubernetes, ou pilote, le même mot grec dont nous faisons en fin de compte notre mot gouverneur »[4].



                  • Mmarvinbear mmarvin 6 mars 2009 13:49

                    Je dois dire avoir été dubitatif au début en ce qui concerne les caisses automatiques. Mais après usage, je dois dire que je suis pour.

                    Deja, il n’y a que quelques caisses de ce style dans les magasins. Les directeurs ont compris que le métier de caissier, bien qu’il soit sans qualification préalable, est toujours aussi important en cas de soucis quelconque. Une caisse automatique ne pourra pas appeller la caisse centrale en cas d’absence de code par exemple.

                    Ensuite, on voit que l’usage de ces caisses est le plus souvent restreint aux caisses "panier" ou "moins de 10 articles". Le gain de temps pour le client est appréciable.

                    De façon plus générale, il serait idiot de freiner l’évolution technologique en période crise au motif de préserver l’emploi. C’est cette évolution qui accélère la reprise économique et le retour de l’emploi.

                    Ces emplois détruits sont de toute façon voués à disparaitre et c’est tant mieux. La destruction des emplois peu qualifiés force les employés à se remettre en question, à évoluer, à progresser dans leurs qualifications ce qui permet au final pour eux-même et pour la génération suivante de bénéficier de poste mieux rémunérés.


                  • Kalki Kalki 6 mars 2009 15:03

                    Parceque c’est l’essaie pour ne mettre l’opinion du bon coté du porte monaie ( de leur porte monaie en premierr lieu)


                  • bobbygre bobbygre 6 mars 2009 15:54

                    Ces emplois détruits sont de toute façon voués à disparaitre et c’est tant mieux. La destruction des emplois peu qualifiés force les employés à se remettre en question, à évoluer, à progresser dans leurs qualifications ce qui permet au final pour eux-même et pour la génération suivante de bénéficier de poste mieux rémunérés.

                    Oui, c’est tant mieux pour l’employé qui va devoir se remettre en question quand à la première panne, il pourra plus faire réparer sa voiture, qu’en ces temps de crise, il ne parviendra plus à retrouver du boulot, qu’il n’arrivera plus à payer ces factures, qu’il n’arrivera plus à habiller et nourrir convenablement ses enfants. TANT MIEUX ! Comme ça, il sera obligé de se remettre en question.

                    Vous verrez que l’employé aprés ça, il acceptera de travailler le dimanche, il acceptera une baisse de salaire sans broncher (c’est déjà le cas dans plein d’entreprises privées), il acceptera qu’on couvre les rues de caméra et qu’il y ait des flics partout.

                    Ou alors.... ou alors l’employé il acceptera pas de se remettre en question, et peut-être même que l’employé ce qu’il va remettre en question, c’est son patron et les actionnaires qui se gavent derrière. Ah, ça ira, ça ira, ça ira....


                  • Kalki Kalki 6 mars 2009 15:59

                    Regardez la direction que prend la société

                    Direction.

                    Et veuillez prolonger pour voir un peu plus loin que le cour terme (et les avantages sur le cour, et ce que ca implique rééllement sur le long terme et quel sera les autres choses qu’ils essairont de refourguer).

                    Vous voulez habiter a métropolis , allez y.


                  • Kalki Kalki 6 mars 2009 16:03

                    Encore une fois meme dans métropolis, les "ouvrier robots", c’est UNE METAPHORE 
                    des etre humain normaux ! ( ce ne sont pas des robot, ce sont des homme qu’on gouverne et qu’on prive du processus du pouvoir, la cybernétique)

                    Tout travailleur, tout personne personne qui travaille , est un de ces ouvrier robot ... C’EST LA METAPHORE.

                    Le probleme n’est pas la condition de travail.
                    C’est la condition de robot de l’etre HUMAIN !

                    N’allez pas encore plus loin en remplacant les humains par des robots, vous créerez les exclus et une scission. ( et vous verrez combien on peut se tromper par les idées).


                  • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 16:29

                    oui c est la condition de robot de l etre humain le probleme. Cette robotisation c est le taylorisme, qui a 100 ans. On eput pas concurrencer les robots, on ne peut etre que leur maitre.

                    A c est aussi clairs que nous aurons pas alors besoin de milliards et de millards de gens, il va falloir freiner sec la democratie. De toute facon comme elle partie elle est intenable.


                  • Christoff_M Christoff_M 8 mars 2009 08:08

                     allez demander aux chinois des poles urbains industrialisés ou aux américains qui font trois boulots dans la journée ce qu’ils pensent du mirifique progrès technologique...

                    c’est un miroir aux alouettes vendu par les Minc et les Seguela qui permet à une élite de se faire de plus en plus d’argent !!

                    les salaires et les jobs ne progressent pas dans le sens de la qualité à moins d’etre bac+8...

                    visiblement vous ne fréquentez plus le marché du travail depuis longtemps...


                  • TALL 6 mars 2009 11:10

                    Etant cybernéticien, j’ai réfléchi à cette réac absurde de vouloir interdire le progrès technologique pour préserver l’emploi. Et je me suis dit que si jamais le législateur pliait par démagogie à cette vision populiste stupide, on pourrait alors fabriquer des robots-touristes qui iraient en bermuda boire leur verre à la terrasse des cafés au soleil, et regarderaient passer les ouvriers qui vont bosser à l’usine du coin. smiley smiley

                    Et si là, ils ne comprennent pas encore qu’il y a quelque chose qui cloche, c’est à désespérer smiley


                    • Kalki Kalki 6 mars 2009 11:25

                      Tout à fait.

                      Mais n’est ce pas d’ailleur le cas.
                      Encore plus si on remplace le terme ouvrier ( qui est utilisé pour dire que ce n’est plus de notre age) par "n’importe quel travailleur qui sue pour un salaire dividende d’un patron".

                      Je remet les videos sur la cybernétique au passage.
                      Révolution : La Machine contre l’Humanité



                    • Piotrek Piotrek 6 mars 2009 12:15

                      @TALL

                      Sur le point philosophique je suis d’accord avec vous.

                      Cependant en pratique, en quoi une caisse automatique est un progres technologique ? Ce n’est rien de plus que l’application de technologies deja parfaitement maitrisees comme le scanner, l’imprimante ou la base de donnee. Donc le progres scientifique en tant que successions d’innovations et d’ameliorations ne va pas beneficier de la creation et de la fabrication de caisses enregistreuses automatiques comme il pourrait en beneficier de l’industrie aerospatiale (a moins que l’on cree specifiquement un materieau composite pour le tapis roulant pour permettre en favoriser l’adherence)

                      Il doit surement y avoir un progres en terme de performance client/heure, et encore je ne suis pas tout a fait convaincu sur ce point car des caisses automatiques, je n’en ai encore jamais vu. Cela doit etre aussi utile lorsque, en periode d’ete les caissieres sont remplacees par des etudiants. Mais a mon avis ceci ne represente qu’un progres marginal qui n’economiserait qu’une poignee d’heures de votre vie tout au plus.

                      Un autre avantage c’est qu’on diminue la manipulation des produits : si un client A a la grippe, il contamine les produits qu’il a cueilli dans le magasin, il y a un risque eleve qu’il contamine les mains de la caissiere B, qui risque a son tour de contaminer le client C, c’est a dire vous. Donc dans le contexte d’une epidemie tueuse planetaire (par contact seulement) les caisses automatiques presentent de grands avantages en reduisant la manipulation des produits en supermarche, donc limitant le nombre de contaminations et le nombre de morts. Cela est un progres evident mais je ne crois pas qu’il a ete mis en avant lors de l’introduction de ces machines.

                      Voila le progres pour le client, et a moins que je n’ai rate quelque chose, les caisses profitent du progres technologique mais le progres technologique ne profite pas des caisses.

                      Si l’on regarde maintenant du cote de l’employeur on constate aussi quelques progres :
                      Il n’y a pas de risque de vol par l’employe en service (puis qu’il n’y en a plus n’est ce pas)
                      Il y a moins de fiches de salaires a imprimer (ce qui profite indirectement aux forets et aux reserves d’eau douce)
                      Il y a moins de risque de greves
                      Une image de marque plus homogene sans physiques disgracieux (sans jolies caissieres non plus mais bon, c’est le progres)
                      Des clients plus satisfaits (le temps que toutes les caisses soient automatisees, que quelques annees passent et qu’il se remettent a raler)
                      ...

                      Oulala que des avantages ! Mais pas de "franc" progres technologique. Je crois qu’il faudrait se pencher du cote du progres social qui lui aussi est partie prenante du... progres.


                    • foufouille foufouille 6 mars 2009 12:21

                      @ tall
                      ton univers magique ou tout le monde est heureux grace a l’automatisation, on nous le promet depuis les premiers magazine de sf et science

                      ca fait un peu long maintenant


                    • Kalki Kalki 6 mars 2009 12:26

                      ET surtout, les machines on les payes qu’une fois.

                      C’est beaucoup plus simple (dirait un comptable) et ca coute moin chere


                    • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 12:42

                      Evidemment une solution serait la suivant : Chaque humain devient exploiteur d un ou d une serie de robot, chaque huamin devient entrepreneur d une serir d esclaves robots, qui ferait donc exploser la productivite. l humain a en charge la creation et la maintenance des robots, les robots ont en charge la cretaion de richesse.

                      Cela ne changera pas a terme le rapport de force entre pauvres humains (ayant un robot tout pourrie) et un hyper riche, ayant 1000 robots tout nickels, ni la misere des pauvres humains ayant un robot tout pourris, car les lois du marches sont fortes et resistantes a l ideologies, mais au moins les humains vivront peinards. Oisif, Il s emmerderont surement d ailleurs...


                    • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 12:43

                      A foufouille

                      Jamais le monde sera heureux, jamais , c est la nature humaine


                    • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 12:58

                      mais vazi Kalki, fait une machine qui subviendrait a tes besoins, ou bien reduit tes besoins, mais arrete de chialer et choisit ta vie.


                    • Kalki Kalki 6 mars 2009 13:04

                      je la choisi la.

                      La liberté d’expression c’est accepter les opinions

                      Mais il y a ceux qui éludes les probleme énoncé par les autres ... c’est ptet mieu ?


                    • oncle archibald 6 mars 2009 13:11

                      La qualification d’ouvrier était au départ très noble. "L’ouvrier" c’est celui qui fait l’œuvre, celui qui a du "savoir faire", par opposition au "brassier" qui ne peut que louer ses bras ... Actuellement l’industrie supprime les brassiers en les remplaçant par des machines .. Cela fait vivre les ingénieurs qui imaginent ces machines et les "ouvriers" qui les fabriquent ! Malheur à celui qui ne dispose pas des facultés intellectuelles nécessaires pour être autre chose qu’un "brassier".


                    • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:12

                      Non la liberte d expression ce n est pas accepter les opinions, mais les laisser s exprimer. Tu as de la chance d avoir choisi ta vie, moi j ai 33 ans et j ai toujours face a la vie un vide insondable. Que faire, que puis je faire qui me ressemble vraiment. Je fais le metier de mes reves, mais ce n est pas encore ce que je veux. Mais je sais que je peux tout abandonner.

                      Il faut etre pret a abandonner ce qui nous est cher, car rien n est permanent.


                    • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:13

                      A archibald

                      Chacun doit se former. Tout le monde peut le faire.


                    • foufouille foufouille 6 mars 2009 13:41

                      @ fax
                      faux
                      la plupart arrete la formation apres leurs etudes
                      alors un ouvrier ne se formera que tres peu, sauf capacite non utilise, au bout de 20a son cerveau est "rouille"
                      le plus rapide a rouiller est le creveau du bureaucrate


                    • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:43

                      C ets un tort. Il faut que les gens se forment, il faut que l etat investisse dans les formations, plus que dans la preservation d emploi comdamne. Et un cerveau se derouille.

                      La formation continue, c est un droit et un devoir. Au lieu de regarder 7 jours sur 7 la tele, il faut prendre 1 jour pour se former.


                    • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:48

                      Il y a plein de choses a apprendre : une langue, une science, des metiers, apprendre des outils ou a dessiner. Il faut toujours apprendre, jamais dire c est bon j ai mon bac en poche je usis pare pour la vie. c est archi mauvais. Moi je suis chercheur, je ne veux plus d autre diplomes classiques jai parmi les plus hauts diplomes et maintenant le m en fous, mais j ai appris d autre langues, le dessin, les techniques d animation. La plomberie maintenant me tente, ainsi les machines outils numeriques. Le monde est vaste.


                    • oncle archibald 6 mars 2009 14:11

                       Non faxtronic, tout le monde ne peut pas tout faire en "étant formé" ... Je ne comprends pas que ce qui est "tout naturel" en matière de sport par exemple, il y a des morphologies qui font que l’on court plus vite qu’un autre, ne soit pas accepté au niveau intellectuel .. Tout le monde ne peut pas être formé à n’importe quel emploi .. Désolé mais c’est comme ça ! Ce qui est anormal ça n’est pas que certains soient plus doués que d’autres, c’est que les moins doués soient écartés du monde du travail.


                    • K K 6 mars 2009 14:29

                      Oui Archibad, vous avez raison.
                      J’ai connu un tres bon ouvrier qui conduisait une machine parfaitement. Il faisait de la tres bonne qualite. Un jour nous avons modifie la machine et au lieu d etre pilotee par un clavier specifique, c’etait un ordinateur et une souris. Il n’a jamais pu s’adapter car il fallait lire et ecrire.
                      Il a ete licencie avec peu de chances de retrouver un emploi equivalent.


                    • Kalki Kalki 6 mars 2009 15:06

                      Et si on élargissait un peu :

                      A la place d’ouvrier : tout personne travaillant pour le compte de quelqu’un, avec un supérieur.


                    • oncle archibald 6 mars 2009 15:19

                       à K : il y a des grutiers ou des conducteurs de niveleuse qui ont un "instinct" incroyable de ce qu’il faut faire etde quand il faut le faire .... il y a encore quelques métiers où un gars "doué" sans être vraiment "instruit" fait merveille, et d’ailleurs les entreprises se les arrachent ! A ces métiers la on peut essayer de former un polytechnicien pendant des mois sans aucun résultat !


                    • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 15:23

                      Oui, mais de nos jours il faut savoir lire et ecrire, ou bien avoir des muscles. Si tu ne sait rien faire, comment veux tu faire quleque chose.

                      Moi j ai connu un bon technicien qui etait excellent sur 1 outil informatique et rien d autre. Le jour ou cet outil a disparu, il a fini par disparaitre. Que veux tu, on ne va pas garder cet outil pour 1 personne.


                    • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 15:43

                      Et puis on ne forme pas n importe quoi a n importe quel emploi.,, c est selon les possibilites des gens. Mais on laisse pas quelqu un dans la merde parce qu il ne sait faire qu utiliser le clavier siemens et pas le clavier samsung. Et la formation, c est tout le temps, pas seulement au chomage ou sur les bancs de l ecole, mais tout le temps.

                      Franchement, je me revoltais lorsque l on disait que les francais sont cretins en matiere sociales et economiques, mais finalement je decouvre avec consternation que c est vrai.... smiley

                      Et bien, on est mal barres...


                    • Kalki Kalki 6 mars 2009 15:51

                      ( donc je laisse a par l’interret de l’avancé technologie pour résoudre les probleme ce n’est pas le propos, et on serait difficilement contre tout)

                      En france on a 10 ans de retard mais je peu vous montrer ce qui se prépare comme "Machine" (plus serviable et plus rentable qu’un etre humain).

                      On est plus au nettoyage (aspirateur, lavage, balaie) du sol avec un petit robot basic tel que les roomba. ( ou encore pour couper l’herbe).

                      http://www.idealrobot.com/

                      Ou robot pour déneiger : http://www.dailymotion.com/video/x420rz_yukitaro-robot-mangeur-de-glace_tech

                      Voici ce que font les francais : http://www.dailymotion.com/search/robot/video/x2t4nk_le-1er-androide-francais-nao_news

                      ( oui les chercheur francais aident un peu les japonais dans ses recherches, mais ca reste relativement mineur)

                      Quoi de mieu qu’un robot pour tout ce qui est manutention ? HEIN ?
                      Pour le déménénagement par exemple ou tout autre tache !
                      http://www.youtube.com/watch?v=lKE3lgTTjik

                      Et voila les japonais :

                      Synthése vocale, synthése du visage, sensibilité au touché (aidé par les francais), mouvement humanoide, déplacement bipéde.
                      On arrette pas la technologie ... ca avance (et ca va continuer d’avancer).

                      Réponse intelligente. et gestions des taches.

                      Intelligence artificiel. Bionique ( jusqu’a ne plus etre éthique).

                      Le travail de service (commercial, secrétaire ...) est il ingrat ?

                      http://www.youtube.com/watch?v=rtuioXKssyA

                      http://www.youtube.com/watch?v=gD1tjTsBsJc&feature=related

                      Vous savez comment il vont vendre cela, avec quel leitmotiv ?
                      Ca à une apparence humaine, on s’y tromperait.

                      Et pourquoi pas des enfants robot a adopter ? Après les chiens robot hein quand on manque de compagnie ?
                      "Y a des gens qui ont des enfants parce qu’ils n’ont pas les moyens de s’offrir un chien.Citations de Michel Colucci, dit Coluche."
                      http://www.youtube.com/watch?v=_ZxvYhwIvyk&NR=1


                    • bobbygre bobbygre 6 mars 2009 15:58

                      Evidemment une solution serait la suivant : Chaque humain devient exploiteur d un ou d une serie de robot, chaque huamin devient entrepreneur d une serir d esclaves robots, qui ferait donc exploser la productivite. l humain a en charge la creation et la maintenance des robots, les robots ont en charge la cretaion de richesse.

                      Rien à voir avec le sujet, mais ton post m’y a immédiatement fait penser : Isaac Asimov !!! A lire d’urgence !


                    • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 16:24

                      oui, et c est de nos jours possible. Evidemment il faut un bataillon de chercheuirs en ethique au prealable pour debroussailler le sujet. Chez moi ja u un robot qui passe l aspirateur et un robot qui nettoie les sols. C ets pas grand chose, mais comme j aime pas fiare cela.


                    • Pinpin 6 mars 2009 11:19

                      Je suis surtout de l’avis qu’il vaut mieux éviter le plus possible les super-marchés, et favoriser l’économie locale, comme les petits producteurs, ou faire ses courses au marché du coin.

                      Ainsi il s’agit de limiter le contact avec les grandes surfaces
                      (ne plus y acheter que la bière par exemple ).





                      • eugène wermelinger eugène wermelinger 6 mars 2009 11:39

                        En somme, Pinpin, tu serais pour une mise en bière de la grande distribution ? 
                        Ces fossoyeurs de NOS entreprises méritent bien un retour de bâton.
                        A quand des parking vides et des friches commerciales ?
                        Peut-être pour d’ici quelques mois à peine.
                        Alors, changez dès maintenant pour ne pas être pris au dépourvu quand la cata sera là !
                        (destruction de vos avoirs en banque, pompes à essence vides, orage magnétique détruisant l’informatique et j’en passe)
                        Mais je suis encore trop optimiste.


                      • LE CHAT LE CHAT 6 mars 2009 12:41

                        @eugène 

                        c’est déjà la réalité aux states , de plus en plus de centres commerciaux à l’abandon !
                        http://tontondaniel.over-blog.com/article-25748079.html


                      • oncle archibald 6 mars 2009 14:13

                         pinpin tu es "chti" ? 


                      • Zalka Zalka 6 mars 2009 11:45

                        C’est marrant pendant longtemps, j’ai cru qu’il fallait interdire aux patrons d’embaucher de pauvres femmes pour une besogne abrutissante et déshumanisante.

                        Et maintenant qu’une machine permet de faire le boulot, on s’inquiète de l’absence de job de rechange ?


                        • Gazi BORAT 6 mars 2009 11:51

                          Il y a plusieurs dimensions à prendre en compte dans la question poséeé par cet article :

                          L’opposition au progrès inéluctable, dont l’automatisation de nombre de tâches fait partie.
                          On a cité plus haut les Canuts.. on aurait pu y ajouter le mouvements des "Luddites".. Chacune de ces deux catégories de travailleurs défendait sa survie immédiate et leur lutte était légitime. Je me souviens lors de la grande grêve qui toucha Peugeot en 1989, d’une ouvrière qui lança à un Alain Duhamel pédagogue
                           

                          • "J’m’en fout de la concurrence japonaise ! J’ai cinq enfants à nourrir avec cinq mille balles !"

                          Ne nous moquons pas des travailleurs en difficulté, leurs revendications sont légitimes, même si parfois elles s’opposent au Progrès.

                          L’automatisation d’un travail ingrat, C’est vrai, le métier de caissière n’est pas gratifiant en dehors du salaire. Cela est du au type d’organisation de la grande distribution et au système du "libre-service".

                          L’augmentation des profits des grands distributeurs, Les bénéfices de l’automatisation des caisses seront reversés aux actionnaires, les prix ne baisseront pas en rayons..

                          La déshumanisation des grandes surfaces Lieux qui, humainement, ont représenté une baisse qualitative, d’un point de vue humain, par rapport au modèle ancien de la petite épicerie de proximité. Rendre encore plus impersonnels de tels lieux ?

                          Pour ma part, je boycotterai les grandes surfaces installant des caisses automatiques.

                          gAZi bORAt

                          • Gazi BORAT 6 mars 2009 12:57

                            @ BORIS

                            Je boycotte en fait déjà les grandes surfaces.

                            Mon épicier de quartier, chez lequel je me sers depuis huit ans, vient d’être intégré sous l’enseigne d’un grand groupe. Il porte maintenant une sorte d’uniforme mais n’a rien changé à sa convivialité et continue de rendre divers services (on peut lui confier des clés, etc..) que ne rendrait pas une grande surface.

                            Il écoute aussi patiemment les mamies du quartier, ce que n’aurait pas le droit de faire une caissière de GMS..

                            gAZi bORAt


                          • Frank Einstein 6 mars 2009 12:04

                            Dans une société véritablement équitable, le chômage ne poserait plus aucun problème.
                            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=52555


                            • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 12:49

                              presente toi au presidentiel, ou ecris un livre si tu a la solution pour le bonheur du monde. Comme tout prophete, tu aura notre reconnaissance eternelle si tu dis vrai, tu seras lapide si tu dis faux.


                            • foufouille foufouille 6 mars 2009 13:44

                              @ frank
                              un mot NAIRU
                              le chomage est necessaire au control de la population


                            • TSS 6 mars 2009 12:58

                              TAXER les machines ,les exploiteurs economisent un salaire mais sans penaliser la secu ni les retraites !!

                              sinon il existe plein de moyens de les mettre en "rade"

                              un ex technicien en automatisation (cyberneticien c’est trop puissant pour moi)... !!


                              • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:09

                                Cette suggestion revient a dire : il faut taxer le revenu, pas le travail ! Qu il soit obtenu par une machine ou un humain. Taxer le travail est une erreur, il faut taxer les revenus, tout les revenus, a taux egal. Flat tax !!!


                              • K K 6 mars 2009 13:09

                                TSS,

                                Le sabotage n’est pas une solution.


                              • oncle archibald 6 mars 2009 14:24

                                 Cette fois je suis entièrement d’accord avec toi Faxtronic, il faut un seul impôt, sur le revenu, sur tous les revenus y compris les aides de l’état, par tranches progressive pour ne pas décourager les plus vaillants d’entre nous, et puis c’est tout : pas de cotisations sécu, pas de cotisations retraites, pas de TVA, nada, rien d’autre ... Chacun participe à la marche de l’état chargé des "fonctions de base", incluant d’assurer la survie de chacun d’entre nous, en fonction des revenus dont il a disposé dans une année...

                                Les plus chanceux participent plus que les autres et c’est justice ! C’est la "fraternité forcée" comme j’aime dire après avoir constaté qu’un beaucoup trop grand nombre d’entre nous ne sont pas disposés à pratiquer la "fraternité spontanée" . 


                              • Cogno2 6 mars 2009 12:59

                                Je lis ici et la "progrès technologique"...
                                Un progrès est une amélioration en général, une innovation... dans le cas des caisses, il n’y a ni l’un ni l’autre, donc ça n’a rien d’un progrès, ça n’apporte rien.
                                C’est juste une manière de virer des gens pour avoir moins de problèmes. C’est vrai, les machines ne ralent pas, ne réclamamebnt pas d’augmentations, et ne réclament même pas de boulot.

                                Et pour la "productivité", pour les voir régulièrement ces caisses, le débit est calamiteux, pour la simple raison que nous ne sommes pas caissier, et que par conséquent beaucoup de gens galèrent devant ces machines.

                                Alors je vous le demande, ou est le progrès véritable dans cette histoire ?
                                Et les pseudo progrès de ce type sont très nombreux, c’est comme les labos il suffit de changer une poupouille dans un médoc, et hop, vous en avez un nouveau, qui marque un "progrès", surtout dans son prix... mais pour l’efficacité, qui serait le vrai progrès, rien, nada !

                                Le vrai progrès serait de payer correctement les caissier & caissière qui font un taf de merde.


                                • Cogno2 6 mars 2009 13:02

                                  J’ajoute que certains utilisent l’argument "automatisation des tâches".
                                  Encore une fois, ce n’est pas de ça dont il s’agit, c’est comme pour les stations services, il s’agit de faire faire le boulot par le consomateur, et non par un employé.... et si au lieu de payer l’employé, on peut faire payer le consomateur, c’est tout bénéf, c’est ce foutage de gueule qu’ils appellent progrès.
                                  Il n’y a aucun gain sur une qualconque automatisation.


                                • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:24

                                  Si il n y a aucun gain, je voudrais savoir pourquoi il n y a plus de pompistes ? Par misanthropie peut etre ? non, tout simplement parce que c est moins cher.


                                • foufouille foufouille 6 mars 2009 14:09

                                  @ cogno2
                                  il y a des gains .............. pour le patron
                                  economie d’employe et possibilite moindre de se plaindre
                                  donc plus gros benefice


                                • K K 6 mars 2009 14:41

                                  faxtronic :

                                  C’est pour cela que certaines stations proposent a nouveau des pompistes ! C’est le cas de la station shell et de la station BP pres de chez moi. Il y a une station Esso pas tres loin, mais il n’y a que des automates et a deux reprises, je me suis retrouve coince pour payer (ma carte ne passait pas et le dispositif a billets a avale les miens sans pour autant me laisser prendre du carburant). Comme il n’y a personne (juste un interphone), il faut dire son nom , son adresse, son numero de telephone, son numero d immatriculation et ils envoient un cheque... oui mais on n a pas encore eu l essence.
                                  Bref, j’evite les stations automatisees avec bornes de paiement.


                                • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 15:29

                                  ET bien tu vois K. Quand il y a un besoin d humain, on met des humains. Si une machine peut tout faire, on met une machine. Si un humain est necessaire on met un humain.

                                  Regarde le japon c est infiniment plus automatise que nous et il y a beaucoup plus d humain en service aupres des machines que nous. Car ils font de l accueil, resolutions de problems, discussion avec les gens qui ont besoin de conseil, etc... Quand je reveiens de Tokyo et que j arrive a Roissy, avc absolument personne pour me m indiquer comment aller ici ou la car je suis infiniment plus perdu a Paris qu a Tokyo, et une fois il y avait une "hotesse" qui vendait des tickets, qui m a envoye ballade....

                                  Des humains il en faut, pour faire des taches d humains. Mais si une machine peut faire autant, autant mettre une machine, c est moins caracteriel et l accueil est toujours satisfaisant.
                                   


                                • K K 6 mars 2009 15:51

                                  Faxtronic,

                                  Je concois et programme des automates, des systemes de conduite etc.. pour l’industrie. Je suis tres loin d’etre oppose systematiquement au machines. Ce sont elles, leurs dereglements, leurs pannes etc qui me font vivre. Simplement, je pense qu il faut reflechir au reclassement avant de remplacer les personnes par des machines. Ou alors, la solution preconisee par Tall , soit la redistribution des richesses.
                                  Je pense que pour beaucoup d’emplois, les machines apportent un confort et une securite a l’employe. Il ne faut donc surtout pas arreter le progres !
                                  Pour le Japon, j’y suis alle une seule fois pour le travail et si personne n etait venu me chercher a l’aeroport, je ne sais pas si j’aurais pu me debrouiller. Mais il y avait quelqu un qui m a reconnu et m a pris en charge jusqu a l’hotel. C’est vrai qu’il y a beaucoup d’automates mais il y a aussi des personnes presntes qui gerent les automates (pour fluidifier les files). En France, il n’y a jamais de personne presente pour aider a l’utilisation des automates.


                                • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 16:04

                                  Ben voila K.

                                  il faut que les humains fassent des taches d humains avec humanites. Le reste, les robots peuvent le faire. Et si certains se croient en concurrence avec des machines, c est qu ils s estiment etre des machines. On ne peut plus rien pour eux, si il n ont pas compris qu un humain peut bien plus dans certain cas qu une machine.

                                  Je suis desole quand suis a la gare et que je demande un billet, et le prepose, ne peut rien faire car l ordinateur y dit non ou n ecoute meme pas ce que je lui dis, je prefere alors le contact froid, inintelligent, mais diligent et courtois de la machine a distribuer les billets. Quleque fois on tombe sur des guichetier qui essayent de comprendre et resoudre les problemes, ou qui aide les personnes en difficultes, et eux sont vraiment des humains. Le reste peut etre remplace.


                                • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2009 13:00

                                  bonjour laurent

                                  ajoute la filière philosophie à tes deux passions, sinon tu croiras que parce que tu maitrises des théories mathématisés elles te fourniront pas la solution à tous les problèmes. ton article en offre la démonstration, l’on ne peut échapper à une vision existentialiste du destin humain.

                                  la technologie à toujours induit des transferts d’emplois, mais la courbe semble indiquer qu’elle en supprime et que de fait se sont développés les services , sur 22 millions d’actifs seulement 1/3 ont une activité productrice.
                                  Chaque fois qu’une technologie remplace les hommes, leurs concepteurs laissent au marché le soin d’en réguler les conséquences, et ce marché n’existe pas, puisqu’il est seulement fait des actions des hommes, il en devient un échappatoire pour se dédouaner des nos responsabilités et de notre impossibilité à réguler la multitude humaine.

                                  Il appartient à notre communauté de faire face à ces destructions d’emplois pour assurer un revenu à ceux qui en sont victimes avec en complément une activité valorisante et complémentaire à celles existantes. Ceci demande une innovation dont nous nous montrons incapables pour rester accolé à un schéma théorisé.

                                  Notre technologie nous permet de ne plus avoir besoin du travail productif de chacun, bloqué dans nos concepts nous sommes incapables de reconnaître cela, et d’en retirer les conséquences.

                                  De ce fait nous voyons des hommes innover dans le consumérisme avec toutes les conséquences que nous en connaissons, des hommes qui vendent leurs organes, d’autres inventent des « faismesdevoir. con », d’autres se vendent carrément comme au plus beau temps de l’esclavage, sans que cela nous interroge sur le sens que nous voulons donner à l’existence. Je crois que quand dans les ANPE nous trouvons le slogan « sachez vous vendre », l’on ne peut nier la déliquescence dans laquelle nous sombrons.

                                   

                                  Le rejet de la technologie dans l’exemple que tu cites serait une erreur, exonérer les sociétés qui y ont recours de la responsabilité de leur décision en est une autre.

                                   

                                  Elles ne sont pas responsable de la marche en avant du monde, mais les hommes qui en sont les propriétaires doivent participer à la réorganisation qu’elles entraînent en finançant le soutien nécessaire aux populations, c’est l’objet de toutes les charges dont elles refusent le sens.

                                   

                                  Il y a une équation simple a comprendre. Si demain grâce à la technologie un millions de personnes suffisent à faire tourner l’économie sur la base de nos théories est-ce que nous allons bruler les autres parce qu’ils sont en trop. Ceci impose de se poser d’autres interrogations et comprendre qu’il existe forcément une réponse à cela ailleurs que dans la seule théorie qui a fait naître le problème.

                                   

                                  Si tu n’as pas eu l’occasion de lire le moine et le physicien je t’invite à le faire. Souvent nous opposons le spiritualisme et le matérialisme, et c’est symptomatique d’une difficulté à percevoir la complexité du monde, alors qu’ils sont complémentaires, c’est comme si nous opposions notre bras droit à notre bras gauche, en ne les reconnaissant pas solidaire du corps.

                                  Pourtant nous devons admettre que nous développons de préférence l’habileté du bras droit qui sollicitera le cerveau à le privilégier dans ses réponses.

                                  Nous aurons très certainement spécialisé se bras mais au détriment de l’atrophie de l’autre et donc de réponses possibles du cerveau. Ce sont dans ces conséquences que nous conduisent les pensées uniques, celles que Daco appelé l’homme bloqué.

                                  Excuse moi pour ce long commentaire, mais comme quoi un petit article peut cacher de grandes interrogations.

                                   

                                  Cordialement.


                                  • ddacoudre ddacoudre 6 mars 2009 13:05

                                    re laurent

                                    "sinon tu croiras que parce que tu maitrises des théories mathématisés elles te fourniront (pas) la solution à tous les problèmes.
                                    " erreur le (pas) c’est invité sans que mon cerveau le lise au bon moment.

                                    cordialement.


                                  • abdelkader17 6 mars 2009 13:05

                                    La révolution technologique n’a qu’un but, supprimer les hommes, détruire des emplois, abaissé les coût de main d’oeuvre, mettre en concurrence les individus par la raréfication de l’emploi, la stagnation des salaires et la fléxibilité.
                                    Il est peut probable que les effets de ce mouvement s’inversent, surtout de part l’ampleur de la crise,nos sommes dans l’air du capitalisme de prédation et les tenants de cette doctrine ne sont pas près de faire machine arrière.
                                    Il serait utopique et illusoire de croire que les forces qui travaillent à la montée en puissance du capitalisme du désastre remettent en cause leur fondamentaux.


                                    • Zalka Zalka 6 mars 2009 15:19

                                      Ouais, et bien quand je vois la vie qu’a eu mon grand père au bled à s’échiner sur une parcelle minuscule de terre pour subvenir aux besoins de sa famille, je me dis que la révolution technologique a du bon... Quand je vois que mon père, pour se faire un petit peu d’argent, sarclait des patates sur plusieurs kilomètre, je me dis que ca a du bon la révolution technologique, parce que c’est sacrément aliénant.

                                      De même pour les ouvriers. C’est quoi le plus aliénants : toutes le étapes à la chaîne par des humains ou nue large partie faites par des robots ? C’est pareil pour les caissières. On a dénoncé le côté aliénant, et maintenant il faudrait aussi dénoncer la perte d’emploi ?

                                      Mais alors qu’est ce qu’on fait ? On retourne au XVIIIème siècle ? Parce que vous pensez que se taper la récolte sans machine agricole, ce n’est pas aliénant peut être ? Parce que le forgeron qui tape toute la journée sur un morceau de métal rougi, il ne fait pas un métier aliénant ?

                                      Voir en la technologie une réponse à tous les problèmes est effectivement illusoire et utopique. Mais s’imaginer que revenir sur ces évolutions réglerait le problème l’est tout autant, si ce n’est plus. 


                                    • lineon 6 mars 2009 13:17

                                      A tous çeux qui pensent que le progrès doit passer a tout prix

                                      Dans les années soixante dix on a commençé a remplaçer l’homme par la machine notemment dans les industries automobile, il va sans dire que c’était pour améliorer le sort des ouvriers, on s’en rends compte aujourd’hui ça a super bien marché, des machines partout et des chomeurs partout aussi. Cinq litre d’essence et une alumette pour calmer les ardeurs technologiques de ceux qui ne voudraient pas comprendre que les caissières ont des enfants a nourrir . Le progrès c’est bien que s’il est partagé par tous.


                                      • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:22

                                        Mais vazy brule tout, casse les machines.

                                        Deja que les usine en europes ne sont pas rentables a cause des salaires trop haut par rapport a la Chine ou l inde, si en plus il fallait tout faire a la main.

                                        Et que la caissiere ou l ouvrier se forme a un autre emploi, ils ont un cerveau ou non ??


                                      • lineon 6 mars 2009 14:28

                                        Et tu vas les former a faire quoi ? Remplir un dossier assedic ?


                                      • Zalka Zalka 6 mars 2009 15:22

                                        La question du chômage provoqué par une avancée technologique s’est déjà posé dans le passé.

                                        Vous avez entendu parler des canuts ? Ils ont bien finit par trouver autre chose, pourquoi les caissières (ou plutôt la population vouée aux caisses) ne trouverait elle pas autre chose, tôt ou tard ?

                                        Je me rappelle d’un SDF qui m’avait vendu un petit livret sur les métiers disparu. Passionant. Mais en aucun cas je ne regretterais la disparition de ces métiers.


                                      • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 15:31

                                        A quoi, a quoi, a ce qu elles veulent.


                                      • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:26

                                        Et les super marche low cost, Aldi et autre, qui utilise 1 caissiere qui travaille comme un robot, sans machine pour l aider ? Sont ils plus moraux que les robots ? Non


                                        • foufouille foufouille 6 mars 2009 14:11

                                          @ fax
                                          ca depend du diredteur
                                          a mon ed elles ont des pauses et le droit de discuter avec le client


                                        • lineon 6 mars 2009 14:37

                                          chez aldi et consorts c’est les droits du travail qui sont baffoués. Si on met en concurence les hommes et les machiones c’est sur ça va moins bien marcher pour nous. Maintenant on empêche personne d’aller travailler en chine, quand au cybertruchose a quand la machine pour les remplacer ? A quand la machine directoriale ou pédégiale ?


                                        • K K 6 mars 2009 14:53

                                          J’etais surpris, mais dans certaines enseignes harddiscount, les caissieres sont mieux payees que dans les hypers et supers traditionnels. En general les harddiscount emploient du personnel a plein temps et n’imposent pas le temps partiel eclate comme les hypers. En plus, les caissieres sont polyvalentes (en gros, elle doivent approvisionner les rayons) et cela se paie aussi.


                                        • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 15:46

                                          A boris.

                                          Je sais pas si c est moins cher chez le producteur, car vu les merdes qui trainent dans ces supermarches, je suis sur que ce n est pas fabrique avec de la vrai nourriture. Mais chez lae producteurs ou dans les bons magasins, au moins c est mangeable di ce n est quelque fois bon.


                                        • foufouille foufouille 6 mars 2009 18:30

                                          @ boris le bourgeois
                                          le bio coutent tres cher sauf pour les bobos
                                          on en a aussi a ED (500m de chez moi) du "bio", les oeufs sont moins bon que le plein air
                                          la boutique bio du "centre ville" est 2x plus cher
                                          les producteurs locaux a prix normal ca court pas les rues
                                          a une epoque, j’achetais le lait frais a 50c chez le culto (au black), il a pris sa retraite.........
                                          les AMAP on en a pas non plus
                                          le ED est donc le meilleur choix
                                          les caisssieres parlent, prennent leur temps, et peu de gens ralent quand elle rangent les rayons
                                          en plus les limites DLC sont a 50%


                                        • foufouille foufouille 7 mars 2009 11:36

                                          @ boris
                                          on y croit
                                          c’est aussi cher qu’un petit casino le bio
                                          lait uht 67c, bio 1€
                                          mais non c’est pas plus cher ................. pour toi !!!!


                                        • foufouille foufouille 7 mars 2009 11:38

                                          @ boris
                                          le vin j’achete a nôz, des fois il y a du bio a 1.15 de 2004
                                          et non, on a pas de petits producteurs local chez moi


                                        • Jason Jason 6 mars 2009 13:27

                                          De même que lorsque la robotisation a fait son apparition sur les chaînes de montage, il fut question, un temps, de prélever des charges sociales sur l’équivalent-travail de ces postes nouveaux. Il n’en fut rien, les pouvoirs financiers en place, et les parlementaires se pliant aux progrès technologiques et aux intérêts supérieurs des entrepreneurs.

                                          Eh bien, s’il y avait des prélèvements sociaux sur ces nouvelles machines, les emplois seraient protégés. Mais il faut à l’Assemblée Nationale autre chose que des marionnettes et un peu plus que des syndicats qui ne sont là que pour le décor !


                                          • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 13:29

                                            Il faut supprimer les prelevement sociaux sur les salaires, sur le travail, et avoir une taxe sur tous les revenus a taux egal.


                                          • Jason Jason 6 mars 2009 13:58

                                            Faxtronic, vous avez une longueur d’avance. Certains ont même préconisé l’abolition de tout impôt, mais ça marche très mal. Les sociétés humaines (et certaines sociétés animales aussi) doivent avoir des surplus pour survivre dans la durée. Il ne reste qu’à veiller à ce que certains, sous divers prétextes, ne s’en emparent pas à leur usage personnel. Et le tour est joué, n’est-ce pas ?

                                            Mais nos démocraties ne s’intéressent malheureusement pas à ce genre de choses.


                                          • foufouille foufouille 6 mars 2009 14:14

                                            @ fax
                                            ferment aussi les hopitaux, maison de retraite, supprime les conges payes., travail 7jrs/7.........
                                            retour avant 36 ?
                                            mais non, meme les rois permettaient le repos hebdomadaire..........


                                          • oncle archibald 6 mars 2009 14:32

                                             Faxtronic : pourquoi à taux égal ? Et quel taux ? 10% 20 % 30 % .... Vous estimez nécessaire de laisser 70 % de sommes colossales à certains et de piquer 10 % de presque rien à d’autres ?


                                          • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 15:35

                                            Il faut taxer les revenus, tous les revenus quels que soit la provenance de ces revenus, au meme taux. J ai pas dis que ce taux etait fixe. Evidemment il est plus juste que ce taux soit une fonction des revenus....

                                            Exemple tu gagne 1000 euros en bourse, tu paye la meme chose en taxe que si tu recoit un salaire de 1000 euros.

                                            Mais il faut que l impot sur le revenu fournisse tous l argent de l etat. Il faut supprimer l impot sur le travail, la TVA, et autre impot ou niches fiscales.


                                          • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 15:37

                                            T es cretin Foufouille ou quoi. En quoi le fait de ne pas taxer le travail impliquent la fermeture d hopitaux ??? L etat doit avoir un budget de temps d euros, il impose une taxe sur les revenus de tant pour satisfaire ces besoins. Ce sont les revenuds de l etat. Apres les depenses, c est autre chose, mais evidemment plus tu depense plus tu dois preleevr d impots.


                                          • Grasyop 6 mars 2009 14:41

                                            C’est vrai, c’est dramatique tous ces emplois de caissiers qui disparaissent. Et en plus, ça va aussi détruire des emplois chez les kinés !

                                            Heureusement, il y a une solution : l’État n’a qu’à imposer à chaque magasin de créer un emploi de casseur de cailloux pour chaque emploi supprimé de caissier. Et en plus, ça va recréer des emplois chez les kinés !


                                            • lineon 6 mars 2009 14:55

                                              premier ou deuxième degrès ?


                                            • Zalka Zalka 6 mars 2009 15:25

                                              Deuxième degré. Mais c’est une solution que tu aurais pu proposer au premier degré...


                                            • Grasyop 6 mars 2009 16:16

                                              Deuxième, bien sûr.

                                              Créer des emplois de casseurs de cailloux, c’est absurde. Conserver artificiellement des emplois de caissiers, emplois devenus obsolètes, c’est tout aussi absurde. Non ?

                                              On devrait se réjouir de cette main d’œuvre libérée qui va pouvoir être employée là où on en manque, dans les hôpitaux par exemple. Et bien sûr, si vraiment on ne trouve pas d’autre tâche à confier à ces gens, il faut leur donner de quoi vivre quand même, par redistribution de richesses, c’est-à-dire en prélevant sur ceux qui ont beaucoup. Mais ne confondons pas emploi et revenu.


                                            • K K 6 mars 2009 18:33

                                              Les hopitaux n’embauchent pas. Un ami chef de service vient de se faire supprimer sa secretaire. En fait, il n’y a pas de suppressions de postes de medecins ou d’infirmiers (ca se verrait trop sans doute), mais la variable d’ajustement devient le personnel non medical (administratifs, entretien etc...)


                                            • Gazi BORAT 6 mars 2009 14:56

                                              Faut-il supprimer les caissières ?

                                              Réponse : OUI.

                                              Ce serait supprimer une immense source d’inspiration pour les plus ignobles paroliers de chansons françaises.

                                              En témoigne ce terrifiant exemple, sorti du pire des années quatre vingt :


                                              http://www.youtube.com/watch?v=oR8fghr1FWw&hl=fr

                                              gAZi bORAt


                                              • oncle archibald 6 mars 2009 15:27

                                                 j’ai écouté le "tube" (de dentifrice) ... bof ... Terrifiant ? vraiment ??


                                              • Gazi BORAT 6 mars 2009 16:27

                                                @ Oncle Archibald

                                                C’était une précaution oratoire. La chanson avait été attaquée autrefois par une association féministe.

                                                Terrifiant ? non... mais plutôt mauvais, surtout musicalement..

                                                gAZi bORAt


                                              • Grasyop 6 mars 2009 15:51

                                                En Angleterre, pour créer des emplois, on remplace les machines par des personnes : Human Vending Machine.


                                                • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 15:57

                                                  Non franchement Lineon, je ne suis pas d accord avec toi. Il n y a personne qui soit suffisamment stupide pour ne savoit faire qu une chose dans leur vie, et etre perdu si on change le bouton vert en bouton bleu.
                                                  Une caissiere, qui connait le contact avec les clients, peut etre hotesse, dans un accueil, ou bien comptabilite, ou biendans un magasin, ou faire complement autre chose.


                                                  • lineon 6 mars 2009 16:40

                                                    Fax

                                                    Ce n’est pas tant le savoir qui manque a ceux qui ont des emplois style caissière ou autres manutentionnaires, la preuve en est que l’on y retrouve parfois des gens avec bac + 2ou plus, quand aux autres si on leurs donnait l’occasion de se former pour avoir un job moins merdique je ne pense pas qu’ils seraient contre. Ou est l’alternative ? Et ne mettons pas non plus tout sur le dos de la crise actuelle, la force du système libéral mis en place il y a déja quelques années est basée sur la peur du chomage et de la précarité . La crise est une aubainne pour ces profiteurs encore plus de jobs merdique pour de moins en moins de salaire, rassure toi, même toi tu n’est pas a l’abris, peut etre un jours gouteras tu a la pleinitude d’etre exploité si ce n’est pas déja la cas sous une autre forme.


                                                  • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 17:26

                                                    a/ D abord notre systeme n est pas du tout liberal, il est capitaliste conservateur. Nuance enorme. Le liberalisme c est :

                                                    - L etat est uniquement regalien, mais fort. La justice doit etre exemplaire, la separation des pouvoirs aussi

                                                    - Un etat liberal doit appuyer les libertes avant tout, et surement pas la securite

                                                    - Il necessite une democratie vivante. Ce n est pas le cas en France

                                                    En ce qui concerne l exploitation, l esclavage en fait, il est certes tentant pour un employeur face un employe sans defense de le transformer en esclave. L etat liberal doit pallier a cela en :

                                                    - Misant a fond sur la formation continu

                                                    - Avoir une Justice forte et efficace

                                                    Le premier devoir d un etat liberal est un devoir de Justice. Notre Justice est inexistante

                                                    Nous ne sommes pas dans un etat liberal.


                                                  • Gazi BORAT 6 mars 2009 16:12

                                                    Mais au fait, c’est comment, au juste, le quotidien d’une caissière de supermarché ?

                                                    Un excellent blog sur le sujet :

                                                    gAZi bORAt

                                                    • Anto 6 mars 2009 16:40

                                                      pas d’accord. Les caisses automatiques detruisent certes des emplois, comme l’ont fait avant elles l’automatisation des chaines de production, ou l’informatique. La creation d’emploi ne passe pas par le refus des nouvelles solutions. Le tout est de savoir si ces caisses sont plus economiques, plus rapides. Ca reste a prouver. Pour 6 caisses, on a tjs besoin d’une voire deux caissieres pour fliquer les gens et surtout les aider, les depanner, les calmer, etc... Neamoins la logique derriere l’interdiction des caisses automatiques dans cette article est juste retrograde et donc fausse....


                                                      • Leonidas 6 mars 2009 17:14

                                                        Interdisons aussi le soleil, il détruit les emplois des fabricants de bougies et d’ampoules électriques !!


                                                        • Zurgo 6 mars 2009 17:26

                                                          En règle générale, les automates se substituant aux emplois humains devraient être taxés, de façon à les rendre moins intéressants pour les ’employeurs’.


                                                          • faxtronic faxtronic 6 mars 2009 17:29

                                                            non, il ne faut pas taxer le travail, ni pour la machine ni pour l homme. Taxer le travail ne fait que augmenter son cout, et je suis desole de vous apprendre que le cout du travail est un critere important.
                                                            Il faut taxer les revenus.


                                                          • K K 6 mars 2009 18:14

                                                            Certes faxtronic, les taxes augmentent le cout. Et ce cout sera repercute sur les prix. Mais taxer une machine, est ce taxer le travail ? Ces machines sont en concurrence directe et deloyale avec les salaies puisque le proprietaire du magasin paie des taxes sociales sur le travail de ses employes et non sur celui de la machine qui peut les remplacer.
                                                            D’autre part, je suis navre de devoir vous apprendre que le chomage a un cout social qui est tres eleve et qui est paye en tres grande partie par les salaries. Que ce soit l’assurance chomage ou le RMI, c’est vous, travailleur, qui le financez pour ceux qui ne travaillent pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès