• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Fessenheim : une rançon électorale à 10 milliards d’euros
#63 des Tendances

Fessenheim : une rançon électorale à 10 milliards d’euros

Un grand rassemblement est programmé le 22 février prochain, devant la centrale de Fessenheim, entre 15 et 18 heures, dont les promoteurs sont l’association « Fessenheim notre énergie » soutenue par les administrations locale et territoriale, les Écologistes pour le Nucléaire (AEPN), l'association "Voix du nucléaire", WONUC (World Council of Nuclear Workers) et un collectif de vétérans du programme nucléaire français réalisé durant les années 70 à 90. Tous espèrent être rejoints par des représentants de structures associatives et syndicales dont le moins qu’on puisse dire est que la résistance déployée contre un gâchis délibérément planifié n’a pas convaincu.

Ce jour ô combien sinistre de la chute réputée définitive des barres de Fessenheim 1, il sera symboliquement important que ce collectif de vétérans clame haut et fort la réprobation qu’inspire à de nombreux compatriotes la deuxième forfaiture d’État ayant consisté à attenter par contrat électoral à l’intégrité de l’inestimable outil industriel dont ces vétérans dotèrent non sans mal le pays et dont ils demeurent fiers.

Ces serviteurs de la Nation n’espèrent que l’élémentaire reconnaissance de ses enfants, consistant à accorder une attention toute particulière à ce que veut révéler d’alarmant la protestation du 22 février, au moment où est assénée aux Français la deuxième augmentation du prix de l’électricité – certainement pas la dernière ! – en moins d’un an. Le pays doit en effet savoir que le responsable de ce funeste tropisme tarifaire n’est autre que la sacrosainte loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) prévoyant rien moins qu’aggraver la facture en continuant de s’en prendre à l’intégrité du parc électronucléaire.

Il revient donc aux personnalités du pays les plus en vue et/ou notoirement les plus connues, pour leurs compétences et pour leurs prises de positions sur la politique énergétique nationale, de donner une puissante résonance sociale à pareille iniquité et, par conséquent, à amplifier sensiblement le discours des protestataires du 22 février 2020. 

 « Une rançon électorale à 10 milliards d’euros mettant de surcroît à mal la stabilité du système électrique »

C’est ce que l’on devrait pouvoir lire, le 22 février prochain, à Fessenheim. Explications :

Il est loisible à quiconque de vérifier que la récente dérive du léonin processus ARENH tend à conférer une responsabilité primordiale croissante aux kWh nucléaires, dans la sécurisation de l’approvisionnement électrique du pays, rendant proprement surréaliste la décision de fermer la doyenne de nos centrales. Tout plaide, en effet, contre le sacrifice de cet outil de production largement amorti, donc prodigue des kWh les meilleurs marchés, que de surcroît l’ASN a déclarée sûr pour au moins une décennie encore.

Dans ces conditions, comment ne pas qualifier de tribut électoral un sabordage industriel aussi délibéré et que la communauté nationale va devoir chèrement payer, contre vents et marées protestataires ? En voici le chiffrage dans lequel n’entre pourtant pas le dédommagement qu’EDF va devoir consentir à des partenaires allemands et suisses ayant aujourd’hui un droit de tirage sur la production des deux tranches, à hauteur de 17 % pour les premiers, de 15 % pour les seconds : 

En partant du constat que la valeur d’amortissement comptable est nulle à Fessenheim – quand, selon la cour des comptes, elle est en moyenne de 4 € par MWh pour le reste du parc – et du constat que le MWh sort à 29,6 € de cette usine (à mettre en regard du montant d’un impôt CSPE de 10,5 €/MWh et de celui d’un impôt « CSPE » allemand de 39,5 €/MWh !), pour produire les 12 TWh que l’arrêt définitif de la centrale va soustraire du réseau, la collectivité nationale va devoir dépenser au moins 1 milliard d’euros supplémentaires, chaque année, si l’on se réfère à l’abandon d’une possible exploitation jusqu’à 50 ans, et près de 2 milliards d’euros annuels, si l’on se réfère à l’abandon de l’exploitation jusqu’à 60 ans qu’a obtenue la centrale de référence, Beaver Valley aux USA, soit, au total, une ardoise d’au moins 10 milliards d’euros à la charge nette du consommateur.

Cette estimation, dont le détail est à disposition de quiconque en ferait la demande, repose sur l’hypothèse que les 12 TWh annuels seraient produits pour moitié par des éoliennes maritimes et terrestres, au coût moyen de 150 euros/MWh (220 pour l’off-shore et 80 pour le terrestre), et, pour moitié, par de l’électricité provenant de centrales à cycle combiné au gaz, soit 110 euros/MWh (avec un coût du carbone de 50 €/t).

Ainsi, le coût moyen de l’électricité de remplacement promet-il d’être de 130 euros par MWh, soulignant un différentiel d’environ 100 euros par MWh, avec la situation actuelle.

Chers compatriotes, méditez bien ces chiffres ! Car, si vous êtes généralement peu nombreux à chercher à comprendre les mécanismes des conditions financière et matérielle que vous fait le pouvoir et les intentions qui en sont à l’origine, des troubles sociaux de plus en plus fréquents montrent qu’une part grandissante d’entre vous n'hésite pas à tout casser, lorsqu’elle juge ces conditions insupportables. Dès lors, dites-vous bien qu’il est le plus souvent trop tard pour les réformer en profondeur et dans les délais exigés.

André Pellen, porte-parole du collectif des vétérans du programme nucléaire français des années 70 à 90 et président du Collectif pour le Contrôle des Risques Radioactifs (CCRR) à Toulon

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.18/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

452 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 6 février 08:46

    Jusqu’au jour où la situation devient incontrôlable ....

    Avec la sous traitance des centrales nous allons vers de sombres perspectives car avec notre parc nucléaire on peux supposer qu’un jour ou l’autre un accident arrivera.

    Les accidents n’arrivent pas qu’autres.

    L’historique des accidents nucléaires n’est pas rassurant en terme de maitrise et de remise en état de l’environnement.

    Rappelez moi quelle est la situation de Tchernobyl et plus recensement à Fukushima ?


    • Aigle Quatre 6 février 20:10

      @devphil30

      En tout cas Fessenheim va fermer après 42 ans de fonctionnement sans accident, comme quoi la situation à bel et bien été contrôlée... !


    • The Final Frontier The Final Frontier 7 février 19:26

      @devphil30
      Tchernobyl est strictement impossible sur un réacteur français

      Quant à Fukushima, les réacteurs ne disposaient pas de système de mitigation comme l’on les réacteur français.

      Là ou l’accident de Fukushima a rejeté 9000 TBq de 137 Cs, un réacteur nucléaire français dans la même situation n’en rejetterait que entre 100 et 400


    • Old Dan Old Dan 10 février 06:55

      @devphil30
      Et vous n’évoquez pas le devenir des déchets !
      Entre le jus un peu plus cher, et des produits radioactifs en stock à perpèt’, y’a pas photo...
      .
      [... ou alors "Après moi, c’est bof... ]


    • ocedar 12 février 16:35

      @devphil30
      Tchernobyl, c’est une technologie qui n’a jamais été acceptée en France et qui ne peut pas arriver.
      La centrale de Fukushima, on en a fait énormément de bruit, mais ça a fait entre 0 et 1 mort selon les décomptes officiels.
      Tous les jours, on brûle du pétrole, du gaz, du mazout, du charbon, qui font des dizaines de milliers de morts chaque année...

      C’est important de regarder les faits et les chiffres quand on fait des choix, et de ne pas tomber dans l’émotionnel irrationnel.


    • Ruut Ruut 6 février 09:10

      @ l’auteur, ça coûte combien le stockage des déchets radioactifs sans production électrique pour les 4 prochains milliards d’années a venir ?

      Science sans conscience n’est que ruine de l’Âme.

      L’arnaque Nucléaire doit vite cesser.
      Le coût doit inclure son stockage pour les 4 Milliards d’années a venir. (salaire des employés, de la sécurité du site, de l’information sur une si longue durée et des risques en cas de brèche.)
      Sans parler du risque en cas de bombardement du site en cas de guerre ou d’acte terroriste....


      • Ruut Ruut 6 février 09:12

        @Ruut
        A la limite Stocker les déchets sous l’Élysée, pourquoi pas, que nos Politiques assument leur choix.


      • San Jose 6 février 10:15

        @Ruut
        .
        Je suis partagé devant votre commentaire : humour de qualité ou stupidité sans frein ? 


      • San Jose 6 février 10:16

        @Ruut
        .
        votre commentaire de 9:10


      • Ruut Ruut 6 février 10:27

        @San Jose
        Pouvez vous argumenter, ça m’intéresse...


      • San Jose 6 février 10:36

        @Ruut
        .
        Citation  : ça m’intéresse...
        .
        Je ne pense pas.


      • Matlemat Matlemat 6 février 16:18

        @Ruut
         Oui, et heureusement que les terroristes sont des neuneus, pourtant il y a déjà des alertes, en Belgique le domicile du directeur d’une centrale était surveillé par ceux qui ont commis des attentats.

         Anders Breivik avait aussi un projet d’attentat contre une centrale nucléaire.

         Mais silence, il ne faut pas donner des idées à certains et c’est bien pratique pour ne pas faire peur aux autres.


      • Xenozoid Xenozoid 6 février 16:24

        @Matlemat

        j’avais déja dit que le nucléaire était une faiblesse,il donne un r2p a la communauté, internationalle pour intervenire, qui laissera un pays avec 60 réacteurs plonger dans le chaos ?


      • Matlemat Matlemat 6 février 16:49

        @Xenozoid
         Pourtant en Ukraine, il y a quelques années, des obus sont tombés à quelques kilomètres d’une centrale nucléaire, les américains ne se sentent pas concernés et les européens subissent les agissement de leur grand frère, les belligérants ont quand même eu la présence d’esprit d’aller se battre un peu plus loin.

         La protection des installations nucléaires est l’excuse parfaite pour instaurer une véritable dictature si les choses devaient tourner mal.


      • Xenozoid Xenozoid 6 février 17:02

        @Matlemat

        La protection des installations nucléaires est l’excuse parfaite pour instaurer une véritable dictature si les choses devaient tourner mal.

        au moins elle sera « véritable » car justifiée


      • Marc Filterman Marc Filterman 6 février 23:36

        @Ruut
        < Stocker les déchets sous l’Élysée,

        il faut les mettre dans le bunker jupiter  smiley


      • The Final Frontier The Final Frontier 7 février 19:29

        @Ruut
        Le principe du stockage géologique, c’est justement de faire en sorte qu’il n’y ai pas besoin de gérer les déchet, tout comme personne n’a eu a gérer les filon de minerai d’uranium

        Et pour votre passage, les déchets deviennent moins radioactifs que le minerai d’uranium moyen après 10 000 ans

        Et je vois mal un bombardement ou un acte terroriste à 500 m sous terre


      • ocedar 12 février 16:40

        @Ruut
        Votre message est clairement alarmiste plus que réaliste (qui va bombarder un stockage géologique en profondeur ?!!!), mais en admettant que cela ne soit pas volontaire, réflechissons ensemble.

        Admettons qu’on arrête le nucléaire dès demain, et évitons de regarder la vérité en face (la pollution atroce des hydrocarbures qu’on utilise à la place), que faites-vous des déchets ?

        Les déchets radioactifs existent, ils ne viennent d’ailleurs pas que du nucléaire mais aussi des hopitaux et de la recherche et on doit les traiter. Les volumes sont minuscules (infiniment plus petits que les déchets chimiques, l’amiante, etc., en gros une piscine olympique pour tout ce qui a été produit en France depuis le début), donc quelle est la différence si on doit en gérer une piscine olympique ou deux ? Rien du tout, à l’échelle de la France, c’est minuscule.
        En revanche, si cela permet d’éviter de brûler des hydrocarbures pendant 50 ans, cela change tout pour le changement climatique, les pollutions eaux-airs-sols, etc...


      • JC_Lavau JC_Lavau 12 février 17:02

        @ocedar : « pour le changement climatique » ? Ah ? Et en plus tu as le bouton de réglage du climat ? Tu as fait quelles études en océanographie et en physique de l’atmosphère ? En spectrographie d’absorption ?


      • San Jose 12 février 19:25

        @ocedar
        .
        Vous n’êtes pas branché, vous.
        (je marque une pause pour laisser à chacun le temps de comprendre)
        Sachez qu’ici il y a encore plus d’antinucléaires au mètre carré qu’à France Inter. 
        Il y en a même qui se partagent entre les deux, ainsi M. Lhomme.
        Ne vous laissez pas impressionner par les gros yeux de M. Lavau qui au fond est un grand timide en recherche maladroite d’affection. Il ne vous ennuiera pas longtemps avec le climat, parce que les effectifs « nucléaires » ici sont réduits ; il ne veut pas les dégoûter. 


      • Loatse Loatse 6 février 09:37

        les personnes qui sont pour le prolongement de la centrale (dont chaque président jusqu’à présent a refilé la patate chaude au suivant), ces personnes ne vivent pas dans le voisinage de celle ci.. ou sont inconcientes..

        Evidemment, on peut comprendre la contrainte que cela impose au personnel qui travaillait sur le site... (sera t’il employé au démantelement ? délocalisé ? ) mais cette problématique sera la même dans dix ans.

        on peut aussi comprendre la hantise du manque à gagner pour la ville, ses commercants et leurs employés qui vivait des retombées économiques de la centrale.

        Mais cette centrale, même dans l’hypothèse dans laquelle celle ci pourrait encore durer 10 ans en la surveillant comme du lait sur le feu, fait aussi face à des problèmes liés aux fortes chaleurs (notamment en 2003) pendant lesquelles il fut nécessaire de refroidir la facade de celle ci avec l’eau puisée dans, écrivent « les échos » .... la nappe phréatique à raison de 5m3 /H (source archives INA)

        https://m.ina.fr/video/2357921001004

        Les problèmes de sécheresse dans la région ne sont pas une vue de l’esprit, mais bien une réalité, une problématique récurrente...

        https://www.rue89strasbourg.com/secheresse-de-2018-21-communes-du-bas-rhin-en-catastrophe-naturelle-162927

        Bref, il n’y a pas que les risques liés à la structure et à la technologie de l’époque de fessenheim à prendre en compte.

        Quand à l’augmentation pour le particulier des cout de l’electricité, rappelons qu’il y a de moins en moins d’habitat/passoires énergétiques, que des aides à l’isolation des logements permet d’y faire face.. quand aux nouvelles constructions elles sont aux normes (double vitrage, isolation toit etc...)


        • rita 6 février 09:47

          Allons soyons sérieux, nos ingénieurs sont « penchés » pour nous construire une nouvelle génération de centrale, juste une question de temps !

           smiley


          • Marc Filterman Marc Filterman 6 février 23:42

            @rita
            <nos ingénieurs sont « penchés » pour nous construire une nouvelle génération de centrale

            Après 13 milliards de dépense, il démarre quand notre EPR ?? smiley


          • sophie 7 février 11:45

            @rita
            c’est du deuxième degré, la Finlande et l’Angleterre attendent leurs epr et la France bien sûr....


          • The Final Frontier The Final Frontier 7 février 19:31

            @sophie
            L’EPR finlandais devrait diverger cette année et 2 on déjà divergé en chine


          • San Jose 6 février 10:13

            Au vu des premiers commentaires, je vais en rajouter une couche dans la connerie : 

            « Dites donc, Pellen, et le MWh à Hiroshima il sortait à combien ? »


            • @San Jose
               Le fait est que le 6 Août 1945 à 6 heures du mat’ , il faisait tiède et clair dans les baignoires d’Hiroshima   smiley D.P


            • Aigle Quatre 6 février 20:12

              @San Jose

              Sauf que Hiroshima n’a aucun point commun avec une Centrale nucléaire.. !


            • San Jose 7 février 21:27

              @San Jose
              .
              Allez, la réponse  : 15 kilotonnes de TNT représentent 17 400 MWh.
              .
              C’est très peu. C’est en énergie thermique 4,5 heures de réacteur de 1 300 MW, ou encore 260 000 euros de courant au prix où EDF est forcée de le vendre par libéralisme et respect de la libre concurrence à ses concurrents. 
              Autant dire que vu le coût de Manhattan le MWh à Hiroshima est inabordable. Même des éoliennes avec stockage font beaucoup mieux. 


            • joletaxi 6 février 10:58

              Grand plaisir de vous retrouver Mr. Pellen, et toujours aussi combatif,

              Je vous espère en bonne santé,

              Pour ma part, je vous avoue ne plus trop m’intéresser à ces idioties, transition machin, dérèglement climatique, zéro pesticide, consommer local, zéro plastique, etc, la liste est sans fin

              dernièrement en Belgique(qui a été en son temps une référence en matière d’électronucléaire avec son centre de Mol,où oeuvraient des équipes d’ingénieurs remarquables, un peu d’auto satisfaction ne fait pas de tort), un voleur de bicyclettes a été condamné pour crime... écologique, le juge dans ses attendus argue que privé de son vélo, le quidam a du utiliser un mode de transport sans doute préjudiciable à Gaia, ( je n’ose imaginer la peine s’il avait pu être prouvé que ce fut un diesel ?)

              Nous sommes entrés dans un monde nouveau, qui m’est incompréhensible, et il est impossible de combattre des croyances avec des arguments rationnels, les seuls dont nous disposions, la lecture des commentaires est édifiante

              Personnellement, je ne suis pas inquiet, je finirai sans doute par vivre définitivement sur mon voilier, paraît que c’est écolo ?

              PS, vous devriez republier( si cela passe la censure) un de vos articles sur les arcanes de la régulation d’un réseau électrique, à l’usage des enclumes qui réclament toujours plus de « renouvelables »

              Au plaisir de vous lire


              • pemile pemile 6 février 11:16

                @joletaxi "vous devriez republier( si cela passe la censure) un de vos articles sur les arcanes de la régulation d’un réseau électrique, à l’usage des enclumes qui réclament toujours plus de « renouvelables »« 

                Celui où Mr PELLEN annonce en 2012 que  »les myriades d’aéro et de photo générateurs seraient et sont déjà très largement inaptes«  à s’intégrer dans la gestion de la tension et de la fréquence du réseau ?

                 »Personnellement, je ne suis pas inquiet, je finirai sans doute par vivre définitivement sur mon voilier, paraît que c’est écolo ?"

                Avec un petit moteur thermique pour gérer l’intermittence du vent ? smiley


              • g.jacquin g.jacquin 7 février 14:19

                Joletaxi,

                Comme c’est amusant de revenir sur avox après plusieurs années  ! Je vois que l’on y rencontre toujours les figures sympathiques qui ont fait les bons jours de ce site.

                J’ai découvert le texte de A Pellen sur Twetter et j’ai voulu voir quels étaient les commentaires sur avox…. Je vois que l’adepte des nez rouges a fait des émules smiley ...
                Et bien Joletaxi, bonne continuation... quant à moi, je ne reviendrais pas trainer mes guêtres dans le coin.


                Je vais essayer de diffuser l’excellent article de A. Pellen qui le mérite (malheureusement) mais dans un environnement plus... « pertinent » pendant qu’il en reste quelques-uns  !

                On vit vraiment dans un monde de fous  !!!
                Salut


              • joletaxi 9 février 13:46

                @g.jacquin

                on se perd en conjectures sur les raisons du succès des ces revendications imbéciles auprès de Mme Michu, cela occupera les sociologues dans quelques générations

                ils ne sont pas à une contradiction près

                https://www.dreuz.info/2020/02/07/lincroyable-reponse-quand-des-etudiants-reclament-que-luniversite-vende-ses-actions-de-shell-et-bp-pour-proteger-le-climat/

                j’aime bien la réponse de Auguste, clairvoyante

                Les « militants du climat » ne sont qu’un nouvel avatar, une sous-espèce particulière d’une espèce malfaisante : le militant gauchiste, issu de mai 68, du trotsko-maoïsme, du lambertisme, etc.

                Aujourd’hui il a essaimé et produit de nombreuses sous-espèces : le militant « féministe », indigéniste, antiraciste, islamogauchiste (le gauchiste soutenant l’invasion islamique), gaucho-islamiste (l’islamiste s’alliant à la gauche, genre Annasse Kazib), écologiste, réchauffiste, etc. N’importe quelle cause qui donne une opportunité de pourrir la vie en société lui est bonne.

                Car le militant gauchiste est tout simplement ce qu’on appelle familièrement un emmerdeur. Et même emmerdeur professionnel, car il en fait profession, émargeant dans une organisation (type ONG, organisation néo-gauchiste). Ce sont donc aussi fondamentalement des parasites, vivant aux crochets de la société sans jamais fournir un travail réel, prétendant que sa fonction d’emmerdeur mérite d’être récompensée – et grassement rémunérée.

                Le militant gauchiste se caractérise par le fait qu’il ne cesse de chercher à nuire à d’autres, en passant son temps à les dénigrer et les accuser de tous les maux, et à donner des leçons à tout le monde en prenant un ton fulminant, à leur faire la morale sans jamais se remettre lui-même en question ni s’appliquer ses propres commandements.

                Car oui, il « défend des causes sacrées » toujours en attaquant in persona untel ou untel, accusé d’être un mauvais ceci ou cela. Le voisin est sa cible.

                Sous couvert de défense des causes justes, il ne fait qu’exprimer son aigreur et sa haine du genre humain en ayant pour unique but de démolir et de pourrir la vie. Son rêve est de détruire la société.

                Il y a fort longtemps, un célèbre dramaturge français en fit une magnifique pièce de théâtre – eh oui, le militant gauchiste existait déjà, mais il appliquait ses talents et exprimait sa personnalité d’emmerdeur donneur de leçons dans d’autres domaines : la religion. La pièce s’appelait Tartuffe.

                Et c’est bien ce qu’ils sont.

                dernière en date des petits inconvénients des « actions citoyennes » de nos « econuts »

                https://notalotofpeo

                pleknowthat.wordpress.com/2020/01/30/telegraph-blames-biblical-plague-of-locusts-on-global-warming/

                bah... la fécondité en Afrique est de toute façon un problème....

                sinon, il nous faut bien reconnaître les remarquables résultats de lernergiewende teutonne

                https://notrickszone.com/2020/02/02/more-hardship-for-german-consumers-poor-power-companies-announce-more-rate-hikes-averaging-8-1/

                vrai qu’à ce prix là,... c’est pas Versailles ici...va devenir un refrain à succès

                il est plus que temps que nous nous engagions à fond pour rattraper notre retard sur nos amis teutons, d’ailleurs, même si on est de mauvais volonté, Mme Von Machin prendra les mesures au niveau européen pour nous tordre le bras.

                Dites donc, je ne voudrais pas vous titiller, mais concernant les « shale » j’avais plutôt raison non ?

                Cela l’a fait plaisir d’avoir eu de vos nouvelles, vous voyez, gogoravox n’a pas que des désavantages


              • pemile pemile 9 février 13:52

                @joletaxi « ils ne sont pas à une contradiction près »

                Les adeptes de la théorie du complot de la régulation du réseau électrique européen ?


              • joletaxi 9 février 14:14

                @pemile

                petite illustration pour se faire une idée

                https://www.agora-energiewende.de/service/agorameter/chart/power_generation/04.01.2019/0 7.01.2019/

                on voit bienque la partie grisée a quasi disparu, tout cela pour la modique somme de ...entre 250 et 500 milliards (plus personne ne se risquerait à affirmer un chiffre)

                et que couvre la partie grisée ?

                https://www.agora-energiewende.de/service/agorameter/chart/conventional_power_generation /04.01.2019/07.01.2019/

                remarquable stabilité de production de la lignite et du nucléaire
                et fluctuation continue des centrales gaz
                pas pour rien qu’ils investissent dans le gaz de Poupou

                on ne peut qu’appeler de ses voeux que l’on suive cet exemple,et que rapidement le prix de kwh double, triple,

                et tout cela pour... rien

                https://rclutz.wordpress.com/2020/02/07/historic-climate-cycles-glaciers-added/

                voilà le graphique le plus effrayant non

                https://rclutz.wordpress.com/2020/02/07/historic-climate-cycles-glaciers-added/

                bon, désolé, mais je ne bois qu’un café à midi(local, cultivé par un adepte du Rabi farceur, torréfié au four solaire, l’eau chaude produite par une taque sur batteries, ) aussi je vous laisse à vos discussions absconses


              • nono le simplet nono le simplet 9 février 14:17

                @g.jacquin
                Je vais essayer de diffuser l’excellent article de A. Pellen qui le mérite (malheureusement) mais dans un environnement plus... « pertinent » pendant qu’il en reste quelques-uns  !

                on dirait du « James Fenimore Cooper  »   smiley


              • pemile pemile 9 février 14:30

                @joletaxi « petite illustration pour se faire une idée »

                Encore un biais pour éviter de reconnaitre l’ânerie d’affirmer que le nucléaire français est indispensable pour réguler la fréquence en Europe ?


              • pissefroid pissefroid 6 février 11:03

                Tout à fait d’accord avec vous, monsieur Pellen, depuis l’arrêt de superphénix nos gouvernants détruisent l’industrie électro-nucléaire pour être élus ou réélus.

                Nos enfants paieront l’addition.


                • alinea alinea 6 février 11:33

                  Bien d’accord avec vous monsieur Pellen ; en effet pourquoi se priver d’énergie gratuite ? C’est idiot, d’autant plus qu’EDF a trouvé depuis quelques temps déjà le moyen d’avoir une main d’œuvre à bon marché, en toute sécurité si on en croit les articles et vidéos faites sur la sous-traitance ; pour ma part j’y vois d’autres avantages, et pas des moindres : attendre que la centrale saute ( ou pète, c’est comme on voudra) réglera le problème des déchets, du démantèlement, de la retraite des travailleurs et une petite partie de la surpopulation mondiale. Tous faits qui diminuent le coût de notre énergie préférée. Et l’important dans la vie, c’est bien le coût, non ?


                  • Aigle Quatre 6 février 20:14

                    @alinea

                    Je suppose que pour réparer votre voiture, ou faire des travaux dans votre maison, vous ne faites pas appel à des professionnels, vous faites tout vous même ??


                  • alinea alinea 6 février 20:43

                    @Aigle Quatre
                    Le maximum, oui. Sinon, c’est quoi votre problème ?


                  • Ruut Ruut 7 février 08:12

                    @Aigle Quatre
                    Donc vous faites appel a votre concurrent pour le support de vos serveurs sensibles et de leur contenu.....


                  • sls0 sls0 6 février 14:20

                    Comme d’habitude on nous sort des accidents de BWR pour justifier l’arrêt de PWR.

                    Si la température monte en BWR ça s’emballe, le PWR ça s’étouffe.

                    Il y a eu un accident très grave sur du PWR, c’est Tree Miles Island, que l’on regarde les retombées de cet accident pour faire des extrapolations sur le parc nucléaire français.


                    • JMBerniolles 6 février 18:44

                      @sls0

                      Exactement, l’accident nucléaire majeur de référence sur nos REP est TMI.
                      Aucune conséquence sur l’environnement malgré la fusion du tiers du cœur environ.

                      Pour ceux qui parlent de démantèlement  sans rien y connaitre, le cœur de TMI a été entièrement récupéré au milieu des années 80. 


                    • alinea alinea 6 février 19:32

                      @JMBerniolles
                      Quelle insolence ! c’est bien ce qu’on vous reproche, votre opacité !
                      Vous êtes infantiles, aussi dangereux que des enfants à qui on donnerait le feu.


                    • JMBerniolles 6 février 20:24

                      @alinea

                      Visiblement les faits vous dérangent. 
                      Le nucléaire est à 95% un sujet scientifique et technologique, il y a un peu d’économie puisque cela a un coût et un impact sur l’économie.

                      Justement notre travail a été de domestiquer l’atome, bien plus énergétique que le feu, à des fins pacifiques.

                      Si vous pouviez réfléchir sur des faits et non sur des idées préconçue, venant d’une idéologie sectaire, vous auriez une autre vision des choses. 


                    • alinea alinea 6 février 20:39

                      @JMBerniolles
                      Est-ce que je vous parle sur ce ton moi ? Restez donc à vos équations et ne passez pas à l’acte ! Vous êtes grotesque de déni à la fin. Pourquoi voulez-vous que mes idées soient préconçues ? Je n’ai pas passé des années d’école à m’entendre dire que j’étais l’élite de la nation et croire que les élucubrations rationnelles et abstraites que j’ingurgitais feraient le monde humain !!!


                    • JC_Lavau JC_Lavau 6 février 21:07

                      @alinea. Lamentable, narcissique, et mégalomane.


                    • alinea alinea 6 février 21:10

                      @JC_Lavau
                       ?


                    • Shawford Monarch42 6 février 21:14

                      @alinea

                      Il a raison si tu me snobes à cette heure tant si précoce que si tardive.

                      A un point indéfinissable, inimaginable, insondable ! smiley smiley ?


                    • JMBerniolles 6 février 21:37

                      @alinea

                      Il s’agit de considérer que TMI est l’accident grave de référence pour nos réacteurs nucléaires de type PWR. Qu’est ce que vous avez dire sur ce fait ?

                      C’est évidemment une donnée majeure qui ne figure pas dans le catalogue formaté de l’anti nucléaire....

                      Cessez de vous dérober dans l’émotionnel et les attaques personnelles. De toute manière comme vous le savez je suis complètement insensible à cela.


                    • alinea alinea 6 février 23:07

                      @JMBerniolles
                      Hélas je ne suis pas insensible au pouvoir nuisible des vôtres. Et ce n’est pas émotionnel principalement, l’humain est aussi esprit et vision d’équilibre et d’adéquation au monde, le ressenti de cette disjonction est très douloureuse à mon esprit rationnel aussi, surtout peut-être.


                    • JMBerniolles 6 février 23:33

                      @alinea

                      Alors considérez ce problème de la nécessaire adaptation de l’humanité à son environnement, à sa propre expansion démographique insensée, à l’épuisement des ressources naturelles… L’être humain a cette particularité d’être un individu et un membre d’une société.
                      Donc son adaptation est à la fois individuelle et sociétale, comme on dit.
                      Le problème du nécessaire progrès de la société humaine est posé actuellement de manière dramatique puisque d’un côté le progrès est bloqué par le système dominant et que d’autre part les dirigeants ont le pouvoir sur l’auto destruction de l’humanité. 


                    • alinea alinea 7 février 00:20

                      @JMBerniolles
                      Le progrès n’est pas à mes yeux principalement matériel ; de plus la dérive de ce progrès rend le monde invivable.
                      Il se fait tard, je ne comprends pas bien vos deux côtés, qui me semblent appartenir au même !


                    • Shawford Shawford 7 février 00:23

                      @alinea

                      Oh Rosseliande, toudoux toudoux !!!!! smiley smiley smiley


                    • Shawford Shawford 7 février 00:29

                      @

                      Bonne nuit les z’amimots, sauf qu’à ce que mon real papa se redresse en LAVAU/Bergnioles dès ce soir, mais peut-être cela prendra quelques milliards d’année !

                      Qui va piano, ...


                    • San Jose 7 février 10:08

                      @alinea
                      .
                      Citation  : c’est bien ce qu’on vous reproche, votre opacité !
                      .
                      Elle ne sait pas lire et engueule le libraire de ne diffuser aucune connaissance ! 


                    • eau-pression eau-pression 7 février 10:35

                      Bonjour @alinea
                      Votre post de 23:07 m’a beaucoup plu. En fait, entre plu, charmé, séduit, angoissé, interrogé, ému, rien ne convient. C’est vous, tout simplement.

                      Inspirons l’air de nos campagnes, puis nous inspirant des fils en cours sur agoravox (a minima), rêvons d’envoyer un de nos progressistes faire le plein d’air comprimé dans une ville bien polluée et d’aller relâcher tout ça dans la campagne de San José.


                    • The Final Frontier The Final Frontier 7 février 19:33

                      @sls0

                      Alors non, un BWR et PWR on globalement le même comportement neutronique
                      vous confondez BWR et RBMK


                    • Matlemat Matlemat 6 février 16:36

                       Le gain électoral reste à démontrer, vu que Macron a tout de même repousser l’objectif de réduction du nucléaire dans le mix énergétique.

                       C’est surtout les Allemands qui vont se réjouir de la fermeture de Fessenheim qui il faut le rappeler est construite sous le niveau du Rhin.

                       Les chiffres annoncés dans l’article sont contestables, la fermeture de Fessenheim ne peut que faire augmenter le prix de vente de l’électricité par la baisse de l’offre.

                       Le véritable scandale c’est les 400 millions d’euros pour le démantèlement et peut être un milliard et demi d’euros que va payer l’état pour le manque à gagner d’EDF.

                       On voit bien qu’ EDF n’a pas la santé financière suffisante pour assurer le démantèlement à cause de sa dette et des provisionnements insuffisants, c’est bien pour cela que le prolongement de durée d’exploitation des centrales nucléaires est bien pratique.

                       La fermeture est donc un excuse pour subventionner EDF, le gain électoral est minime, cela fait penser à l’abandon de l’aéroport de Notre dame des landes, qui est une bonne chose mais qui a permis à Vinci de toucher un gros chèque de l’état.

                       


                      • njama njama 6 février 17:37

                        Le fermeture de Fessenheim est reportée simplement parce que l’EPR n’est toujours pas au point, qu’il n’est pas en service et comme il ne l’est pas la durée de vie des réacteurs existants a été portée de 40 à 60 ans.

                        Le XXI° siècle en France sera nucléaire Jean-Bernard Lévy l’a dit ! une stratégie énergétique qui est enjeu national, les écolos n’y changeront rien.

                        Nucléaire : EDF veut remplacer tous ses réacteurs par des EPR

                        EDF projette un renouvellement du parc nucléaire français actuel, qui devrait se traduire par le déploiement à terme de « plusieurs dizaines » de réacteurs EPR NM (nouveau modèle), avec le soutien éventuel de partenaires extérieurs, a déclaré vendredi son PDG.

                        « A partir de 2028, 2030, ce n’est pas une science exacte, nous allons commencer à installer en France des EPR nouveau modèle. (...) Et puis en 2050, 2055, on n’aura plus de (réacteurs de) la génération actuelle. On aura les EPR NM : on en aura 30, 35 ou 40. On aura plusieurs dizaines qui seront le produit de remplacement du parc actuel », a précisé Jean-Bernard Lévy.
                        [...] Avant de commencer à renouveler son parc nucléaire, EDF prévoit d’investir environ 50 milliards d’euros pour prolonger jusqu’à 60 ans la durée de vie de la plupart de ses 58 réacteurs actuels, répartis dans 19 centrales.
                        http://www.ledauphine.com/france-monde/2015/10/23/nucleaire-edf-veut-remplacer-tous-ses-reacteurs-par-des-epr


                        • Matlemat Matlemat 6 février 18:05

                          @njama
                           On a prolongé Fessenheim pour pouvoir attendre l’EPR.

                           On prolonge la durée d’exploitation pour ne pas avoir à construire de nouveaux réacteurs.

                           On ferme Fessenheim et on attend que l’EPR démarre pour annoncer de nouveaux EPR. 

                           
                           


                        • alinea alinea 6 février 19:43

                          @njama
                          La fermeture de Fessenheim est reportée ? Vous êtes sûr ?
                          Sinon, rêve Bernard !!! sauf si le peuple français accepte que les Chinois viennent construire leurs centrales nucléaires, parce que les Français en sont incapables !! ils le prouvent heure par heure dans la Manche !
                          Le monde entier s’en sauve, pourquoi, par atavisme(?) les Français s’y enliseraient-ils ?


                        • Matlemat Matlemat 6 février 19:59

                          @alinea
                          La fermeture a été reportée depuis la promesse de Hollande pour gagner les voix écologistes.

                           il est possible que les EPR chinois ont les mêmes défauts que l’EPR français mais les besoins énergétiques de la Chine sont si énormes qu’ils pouvaient difficilement se permettre de repousser la mise en service.

                           Les Français ont dans le monde une réputation d’arrogance, il faut croire qu’il y a du vrai dans le milieu du nucléaire.


                        • Aigle Quatre 6 février 20:16

                          @njama

                          La fermeture Fessenheim est reportée........ ?? Oui , au 22 février prochain.. !


                        • alinea alinea 6 février 20:30

                          Matlemat
                          Ben non, justement : ils ont refait la cuve dont l’acier défaillant les irritait, et les soudures au poil !! il ne faut pas oublier, même si c’est très drôle, que la Chine est communiste !! ils n’ont pas encore acquis la maîtrise de la corruption, la désinvolture de l’incompétence, l’arrogance perchée sur le tas de fumier fait de la gloire ancienne... ! ils démarrent.


                        • pemile pemile 6 février 20:56

                          @alinea « ils ont refait la cuve dont l’acier défaillant les irritait »

                          Non


                        • njama njama 6 février 21:19

                          Mea culpa, j’aurais dû écrire la fermeture de Fessenheim a été reportée... x fois...

                          merci à Matlemat d’avoir précisé que cette fermeture a été reportée depuis la promesse de Hollande (présidence 2002-2007), soit depuis une petite quinzaine d’années...


                        • Matlemat Matlemat 6 février 23:47

                          @alinea

                          Les Français falsifient les contrôles mais jamais les Chinois voyons smiley


                        • Marc Filterman Marc Filterman 6 février 23:49

                          @Matlemat
                          A la vitesse où ils se terminent, on va être obligé de reconstruire des centrales au charbon, ça ira plus vite, et ce sera moins dangereux.


                        • Matlemat Matlemat 7 février 03:45

                          @Marc Filterman

                          Il faut espérer que les centrales nucléaires chinoises ne subissent pas le risque de typhon, le Viêtnam a renoncé au nucléaire pour cette raison alors que nous étions prêts à leur en vendre.


                        • Shawford Shawford 7 février 03:47

                          @Matlemat

                          Qui maîtrise le soleil maîtrise le nucléaire !

                          Capicci ? ♎️


                        • Shawford Shawford 7 février 03:50

                          @Shawford

                          DAMASIO n’est pas LE gros pélican, je répète, n’est pas LE gros pélican.

                          Partant pour qui de toute éternité mérite de figurer encore dans ma trace, vous pouvez signer avec votre ♾ correspondant !

                          ♎️


                        • Désintox Désintox 7 février 14:23

                          @njama
                          Oui ! Je pense qu’en 2030, on aura bon espoir que l’EPR de Flamanville puisse enfin démarrer en 2035, quand on aura repris les fondations. Un complément de budget de 20 milliards d’€ sera sûrement voté pour cela !

                          Après quoi, les EPR de 2ème génération pourront être mis en chantier, avec une perspective de mise en service en 2350.


                        • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 6 février 17:51

                          Qu’ils en profitent pour pousser les 2 solutions de traitements des déchets nucléaires que j’ai déjà citées.

                          https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nucleaire-une-campagne-219354#forum5610291


                          • San Jose 7 février 10:25

                            @Daniel PIGNARD
                            .
                            Merci de mettre un peu de sourire dans ce fil trop cruel. 
                            Surtout n’étudiez jamais. 


                          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 8 février 09:38

                            @San Jose

                            Avez-vous fait l’expérience décrite à ce lien pour enlever la radioactivité de l’Américium 241 ?

                            https://www.agoravox.fr/commentaire5610307

                             

                            Avez-vous fait l’expérience décrite à ce lien pour faire imploser le gaz HHO dans un cylindre de moteur ?

                            https://www.agoravox.fr/commentaire5610611

                             

                            La science actuelle ne veut pas expérimenter sur ce qui contrecarre ses paradigmes. Ne pas voir les ptérodactyles voler, ne pas voir les monstres du Loch Ness, ne pas voir les figurines d’Acambaro, ne pas voir les traces de Mokélé Mbembé, ne pas voir les milliers de couches repérées dans 50 ans de profondeur des glaces du Groenland, ne pas voir que 0,3 pour mille d’augmentation de population mondiale par an depuis 70 000 ans est une ineptie.


                          • San Jose 8 février 10:07

                            @Daniel PIGNARD
                            .
                            J’ai du mal à croire que vous soyez sérieux. Vous devez plutôt déconner. Je vous accorde le bénéfice du doute.
                            Attention cependant : je déconne aussi, mais... pas tout le temps. Songez-y. Restez prudent. 
                            .
                            Note : « émettre des curies par minute » ne veut rien dire. 


                          • San Jose 8 février 10:10

                            @Pignard
                            .
                            Quant à la radioactivité naturelle de 100 curies dans le laboratoire, ce doit être un laboratoire aux murs de plutonium (naturel). 


                          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 9 février 08:49

                            @San Jose
                            « Note : « émettre des curies par minute » ne veut rien dire. »

                            Mais enlever la poutre qu’il y a dans son oeil avant d’enlever la paille dans l’oeil de l’autre, ça, ça veut dire quelque chose !


                          • Matlemat Matlemat 6 février 18:07

                             On devrait porter plainte contre Danone quand la date de péremption de nos yaourts ne nous convient pas. smiley 


                            • JMBerniolles 6 février 18:38

                              C’est un très bon article qui montre bien l’ampleur des méfaits qui frappent notre industrie nucléaire, ainsi que les menaces potentielles sur la stabilité de notre réseau électrique, avec l’arrêt de Fessenheim et des centrales à charbon.

                              Avec le sabotage de Super Phénix il y a une continuité dans les attaques contre nos réalisations nucléaires d’avant garde depuis des dizaines d’années. C’est d’ailleurs la seule chose qu’ont su faire les ministères dits de l’ « écologie » successifs.

                              Cela fait partie de manœuvres générales, notamment contre notre Industrie, qui visent à détruire notre pays. Tout cela a des conséquences.

                              La chute de notre production propre conduit directement à la suppression de nos acquis sociaux. Militer pour la défense de nos retraites, de la santé, de l’assurance chômage…. ne peut pas se faire en étant complice de la destruction de notre industrie nucléaire, dernier pilier industriel à valeur mondiale.

                              D’ailleurs un des objectifs de la « réforme » des retraites est de permettre au capital financier international de mettre la main sur le capital des retraites. Et d’orienter ces fonds vers le « business vert » (ce que fait Blackrock notamment) qui n’a rien d’ « écologique » mais constitue une bulle financière gonflée avec ce prétexte. Dans ce cadre on voit que l’Etat met en place une myriade de taxes dont les revenus vont directement au « Business vert ».


                              • njama njama 6 février 21:22

                                @JMBerniolles
                                Avec le sabotage de Super Phénix...
                                Pourriez pas nous éclairer un peu sur ce sabotage ? du complotisme peut-être  ?


                              • JC_Lavau JC_Lavau 6 février 21:30

                                @njama. Es tu certain qu’on répète indéfiniment la messe pour les sourds ?


                              • JMBerniolles 6 février 21:43

                                @njama

                                Sabotage c’est le terme exact puisque le gouvernement Jospin, par ailleurs un serviteur exemplaire du néo libéralisme, à fait endommager la cuve primaire afin que l’on ne puisse plus redémarrer ce réacteur qui avait des dizaines d’années d’avance.

                                La nous en sommes à l’arrêt des réacteurs. La fermeture de la Centrale correspond à une procédure qui est enclenchée mais va prendre au moins deux ans.


                              • njama njama 6 février 22:03

                                bonsoir JM Berniolles
                                puisque le gouvernement Jospin, par ailleurs un serviteur exemplaire du néo libéralisme, à fait endommager la cuve primaire afin que l’on ne puisse plus redémarrer ce réacteur

                                C’est une accusation claire, et très grave que vous portez là !

                                Je précise, je n’ai absolument aucun penchant complotiste, quel que soit le sujet, ce n’est pas ma tasse de thé, « les faits documentés » me suffisent pour m’en faire une idée.
                                Je ne suis pas non plus « anti-nucléaire », espérant néanmoins que l’on pourra trouver mieux comme source d’énergie un jour, comme la fusion froide, ou celle que le soleil nous donne gracieusement depuis l’aube de l’humanité.
                                Merci de préciser votre pensée accusatrice...
                                Bien à vous.


                              • njama njama 6 février 22:11

                                @JMBerniolles
                                Je serais bien disposé à vous croire... ce monde est tellement tordu, mais je ne saurais me contenter de vos allégations...


                              • JMBerniolles 6 février 23:03

                                @njama

                                Vous n’êtes pas obligé de me croire. Je connais tout de Super Phénix et je suis toujours en relation avec le Directeur de la Centrale Super Phénix au moment de ce crime contre notre pays, contre la Science,... Il est évident que le Gouvernement ne s’est pas vanté d’un tel forfait et les médias asservis ont couvert cet acte. Mais c’est un fait avéré et connu du milieu professionnel. Ce n’est pas le seul crime de cette affreuse « gauche plurielle » Jospin a aussi liquidé Thompson instrumentation médicale. Développer du matériel médical pour la recherche et le diagnostique n’est pas rentable, mais c’est vital pour le domaine de la santé. J’imagine que vous ne pensez pas que le pouvoir vous dit tout ?


                              • Patrick Samba Patrick Samba 7 février 00:48

                                @njama
                                vous ne vous êtes pas encore fait une idée précise de la crédibilité des Berniolles, Lavaud, San José et consorts ?
                                Ils sont capables de vous assurer que ce sont d’intrigants écologistes qui ont dégradé l’acier sorti des forges du Creusot et avec lequel leurs coreligionnaires en nucléocratie n’ont pas hésité à construire la cuve de l’EPR de Flamanville, les générateurs de vapeur de nombre de réacteurs (dont celui du réacteur 2 de Fessenheim, dont ils vous diront bien sûr que l’ASN l’a validé) et de plus d’un millier de pièces dispersées sur de nombreux réacteurs.

                                Faut vous dire, Monsieur
                                Que chez ces gens-là
                                On n’cause pas, Monsieur
                                On n’cause pas, on compte

                                Faut vous dire, Monsieur
                                Que chez ces gens-là
                                On n’vit pas, Monsieur
                                On n’vit pas, on triche


                              • JC_Lavau JC_Lavau 7 février 08:33

                                @Patrick Samba. A ton avis, ils sont tous aussi faussaires que toi, dans ta secte ? Ou tu es un cas plus pathologique que les autres ?


                              • San Jose 7 février 11:02

                                A propos du commentaire de 00:48 du 7 février de Patrick Samba
                                .
                                Samba compose un roman dont il me fait l’un des personnages. Il ne faut pas faire attention : c’est un grand original. Un jour voici deux ans environ, il a lu dans la presse professionnelle en ligne que l’accident nucléaire de Foucouchima n’avait fait aucun mort (1). Parce que Jo le taxi avait dit précédemment plusieurs fois la même chose, et que Samba me prend pour Jo le taxi, il a accusé Jo le taxi et moi-même d’avoir enregistré un honteux succès dans notre supposée campagne infâme pour accréditer la thèse du zéro mort à Foucouchima, puisque maintenant les sites journalistes professionnels à force de nous lire y prêtaient foi ! Il n’est pas venu à l’esprit de Samba que Jo le taxi comme moi-même et presque tout le monde ici est un simple particulier qui discute avec les éléments qu’il a trouvés dans la presse professionnelle ; Samba préfère supposer à l’inverse que c’est la presse professionnelle qui reprend à son compte les dires des simples particuliers. Saluons son génie. 
                                .
                                (1) Il y a un mort officiel depuis 2018.
                                 


                              • joletaxi 7 février 11:35

                                @San Jose
                                désolé de la confusion....

                                le mort officiel ... administrativement, de là à avoir prouvé quoi que ce soit....


                              • San Jose 7 février 11:53

                                @joletaxi
                                .
                                Vous avez dit une chose vraie et n’êtes pas responsable de l’imagination de Samba. 
                                Un mort administratif en effet, puisqu’il a reçu 194 mSv, dose à laquelle la relation dose-cancer fait correspondre pour un adulte un excès de cancer de 0,8%. Ainsi le sujet avait-il une chance sur 125 d’être atteint (quoique pas autant en si peu d’années). D’un côté on ne peut donc affirmer que l’accident est la cause de son décès ; d’un autre côté on peut dire que vu le nombre d’intervenants indemnes (mais avec presque tous des doses très inférieures) c’est lui la victime statistique sur 125. La justice aura voulu faire indemniser sa famille. 



                              • San Jose 7 février 22:44

                                @Patrick Samba
                                .
                                Je ne me gêne pas, ni vous non plus, pour dire ce que je pense de mon premier ministre quand il énonce des choses surprenantes, mais quand c’est un premier ministre étranger je suppose que c’est tout différent ? 
                                .
                                Le plus étonnant dans l’interview est l’affirmation selon quoi les ravages humains d’un accident de centrale sont pires que ceux d’une guerre. Il n’a peut-être jamais entendu parler de ce qui est arrivé au Japon après 1941 (même sans compter les deux bombes A). 


                              • JMBerniolles 9 février 16:55

                                @Patrick Samba

                                Vous êtes amusant là monsieur Samba, il a justement été reproché à Naoto Kan sa gestion désastreuse des accidents de >Fukushima Daiichi.
                                Il s’est d’ailleurs fait virer aux élections suivantes.


                              • Patrick Samba Patrick Samba 9 février 17:54

                                Berniolles, je croyais pouvoir vous accorder un peu de crédit, parce qu’en dehors de votre aveuglement nucléaire, vous aviez une pensée politique qui méritait d’être considérée.
                                Mais finalement, à vous lire là, vous n’êtes qu’un pauvre type.


                              • JMBerniolles 9 février 18:50

                                @Patrick Samba

                                A vrai dire je me passe sans problème de votre considération….

                                Je connais bien les accidents nucléaires de Fukushima Daiichi pour les avoir analysés depuis le départ.
                                Etant donné les drames et dégâts provoqués par le tremblement de terre et le tsunami on peut excuser pas mal de choses, mais il y a eu des défaillances impardonnables au niveau gouvernemental. Notamment le fait de ne pas avoir répondu à la demande d’autorisation d’utiliser l’eau de mer de la part du Super intendant de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Celui-ci a du décider seul de ce point crucial, on sait ce que cela représente dans le contexte japonais -, qui a permis de limiter les accidents. 


                              • alinea alinea 10 février 11:44

                                @JMBerniolles
                                Il semble que vous n’avez pas lu l’expertise de la Diète, traduite par jean-Marc Royer, et consultable dans son ouvrage : « Le monde comme projet Manhattan ».
                                Pouvez vous nous faire comprendre comment un individu, même très formaté à l’apprentissage de la science, perd toute vision au delà de celle-ci ? Les œillères, elles vous ont été greffées ?


                              • Patrick Samba Patrick Samba 7 février 00:29

                                Dites, l’auteur, puisque vous n’avez qu’une calculatrice dans le cerveau pour penser « nucléaire », il vous arrive d’avoir à l’esprit la pensée du coût faramineux d’une catastrophe nucléaire ?

                                Tellement faramineux qu’aucune assurance ne garantit le risque nucléaire.


                                • Matlemat Matlemat 7 février 03:54

                                  @Patrick Samba

                                  188 milliards d’euros pour Fukushima mais la France aurait beaucoup plus à perdre sur le tourisme et l’agriculture que le Japon. http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/11/30/97002-20161130FILWWW00020-fukushimale-cout-de-la-catastrophe-doublerait.php


                                • JMBerniolles 7 février 11:21

                                  @Matlemat

                                  Vous êtes incapable de lire les commentaires….

                                  Il a été dit clairement et justement que l’accident de référence pour nos réacteurs nucléaires REP est TMI Absolument pas Tchernobyl ou Fukushima Daiichi qui ont d’ailleurs de spécificités propres également.


                                • joletaxi 7 février 11:37

                                  @JMBerniolles

                                  TMI se visite... comme le Mont St Michel( je ne sais pas quelle dose on prend lors d’un séjour au Mont St Michel ?)


                                • JMBerniolles 7 février 11:55

                                  @joletaxi

                                  Les doses d’irradiation dans le Nord Cotentin ont été étudiées au tournant des années 2000 par un groupe d’études dit Nord Cotentin.

                                  Il en est résulté une conclusion qui a été étouffée à la fois par les « écolos » : ACRO, CRIIRAD et par les médias, collusion habituelle, qui est que la source principale d’irradiation dans cette région à forte activité nucléaire est constituée par le rayonnement cosmique. Donc une ballade au Mont Saint Michel, malgré le granit, est moins nocive qu’un voyage en avion. 


                                • Matlemat Matlemat 7 février 16:17

                                  @JMBerniolles
                                  « Vous êtes incapable de lire les commentaires »
                                   
                                  Votre mauvaise foi n’est plus à démontrer, vous êtes fanatique de votre religion nucléariste.

                                   Vous êtes simplement dans le déni car vous avez fait votre carrière la dedans, c’est bien naturel...

                                   Même si un accident de type Tchernobyl ou Fukushima Daiichi ne semble pas possible en France il me semble que dans ces lieux ils pensaient la même chose avant que la catastrophe n’arrive.

                                   


                                • JMBerniolles 7 février 16:37

                                  @Matlemat

                                  Cela fait des années que des gens comme vous prédisent un accident nucléaire majeur. Nous en sommes à plus de cinquante ans de réacteurs nucléaires de puissance en France. Et pas d’accident majeur. Il n’y a pas de hasard. Cela traduit une maitrise du nucléaire acquise par la recherche et les études.

                                  Au lieu de mettre cela à l’actif de notre pays on dénigre ce domaine. Enfin ceux qui le dénigrent ne le connaissent pas en fait.


                                • Matlemat Matlemat 7 février 18:08

                                  @JMBerniolles
                                   Oui pas d’accident majeur en France et c’est tant mieux pourtant on est pas passé loin, au Blayais par exemple.

                                   S’il n’y avait pas eu Fukushima on aurait sans doute encore des digues encore trop fragiles et pas de systèmes électriques de secours.

                                   Pourtant avant Fukushima, les gens comme vous nous disaient qu’un accident majeur en France était impossible, il faut croire qu’ils se trompaient, mais aujourd’hui ça serait différent...

                                   Le nucléaire est une catastrophe lente par la contamination de sites de l’extraction au stockage de déchets et les nombreux accidents mineurs et incidents qui sont bien sûr cachés au public. 


                                • The Final Frontier The Final Frontier 7 février 20:00

                                  @Matlemat
                                  C’est plus compliqué que cela, il faut prendre en compte tout ce qui pourrait ce passer

                                  Un accident grave est possible tout les éléments suivants sont réunis
                                  -Si fusion du cœur (pour une raison ou autre)
                                  -défaillance/indisponibilité des circuits de refroidissement et d’injection (RRA, RCV, ASG, SEC et RIS)
                                  -défaillance de l’EAS pendant plus de 48 h (72 h sur EPR)
                                  -incapacité de la FARN (force d’action rapide nucléaire) à rétablir l’aspersion de l’enceinte durant les première 48 h (72 h sur EPR)

                                  Dans, ce cas, au bout de 48 h, les premier rejets devraient avoir lieu, pour des rejets totaux de l’ordre de 5 à 10 000 TBq d’Iode et 200 TBq de Césium 137 (Fukushima 60 000 et 10 000 TBq respectivement)

                                  Pour qu’un accident majeur se produise, il faut une rupture de l’enceinte, ce qui hautement improbable, et l’IRSN et EDF ont identifié 3 causes possibles

                                  -La défaillance via explosion de l’hydrogène, qui est quasiment impossible car les réacteurs français ont des recombineurs catalytiques passifs

                                  -Le risque de DCH, possible mais très improbable (effet très limités si arrive sur EPR)

                                  -L’explosion de vapeur via la présence d’eau dans le puits de cuve en cas de coulée du corium, pouvant projeter des débris (impossible sur EPR), très improbable aussi


                                • alinea alinea 7 février 21:30

                                  @Matlemat
                                  On peut se consoler : l’erreur est humaine, mais ils ne sont pas humains.
                                  Seulement voilà, ils n’y bossent pas, dans les centrales, les grands forts de ce fil ! Ceux qui y bossent sont exploités comme des humains. Hum hum...


                                • San Jose 7 février 22:20

                                  @Alinea

                                  .

                                  Il n’est pas humain de raisonner techniquement à l’encontre des cris de désespoir existentiel émis par les âmes déchirées par la seule idée du nucléaire. 


                                • San Jose 7 février 22:22

                                  @The Final Frontier
                                  .
                                  Qu’est-ce qui selon le type de réacteur fait changer significativement les quantités de Bq de produits de fission émis si le réacteur est éventré ? 


                                • pemile pemile 7 février 22:24

                                  @San Jose "Il n’est pas humain de raisonner techniquement à l’encontre des cris de désespoir existentiel émis par les âmes déchirées par la seule idée du nucléaire. « 

                                  Sauf que dans cet article, c’est plutôt âneries et mensonges  »de désespoir existentiel émis par les âmes déchirées par la seule idée" de l’éolien smiley

                                  L’auteur et JMBerniolles ont fait fort ! smiley


                                • The Final Frontier The Final Frontier 7 février 22:39

                                  @San Jose
                                  Pour les réacteur à eau (BWR et PWR) c’est la présence oui ou non de systèmes de mitigation ainsi que d’une enceinte bien dimensionnée qui va faire la différence.

                                  En systèmes de mitigation, on a par exemple des systèmes qui vont éliminer l’hydrogène dans l’enceinte (recombineurs passifs) et éviter les explosions comme à Fukushima ou Tchernobyl, ou bien encore des lignes d’éventage pour diminuer la pression dans l’enceinte avec de puissants filtres qui vont retenir les éléments radioactifs (99% du césium et de l’iode inorganique, 90% de l’iode organique sur les filtres U5 qui équipent les réacteurs français)

                                  Les réacteurs canadiens disposent aussi d’une aspersion passive de l’enceinte qui rabats les radionucléides (présents sous forme d’aérosols) au sol en cas d’accident


                                • San Jose 7 février 22:54

                                  @pemile
                                  .
                                  Vous sortez du contexte  : je répondais aux déchirements d’Alinea. 
                                  .
                                  J’au reçu hier la plus grosse facture d’électricité de ma vie  : 154 euros (dont mon chauffage, c’est entendu), dont 22 euros de CSPE pour les éoliennes inutiles puisque faisant doublon avec les centrales auxquelles elles sont adossées et qui ne produisent même pas de CO² pour justifier qu’on les arrête quand il y a du vent. 


                                • Matlemat Matlemat 7 février 23:41

                                  @The Final Frontier

                                  Vous utilisez le terme improbable et pas le terme impossible, mais je suis d’accord que le risque d’un désastre en France du genre Tchernobyl est très faible, mais nous avons pris le risque d’accident de fusion de cœur pendant des décénies et cela n’enlève rien à la nocivité pour la nature de l’ensemble du cycle nucléaire.


                                • Matlemat Matlemat 7 février 23:54

                                  @alinea

                                  Dans ce milieu il y a des dominants et des dominés appelés « bidoche à sieverts ».


                                • The Final Frontier The Final Frontier 8 février 07:02

                                  @Matlemat

                                  Un accident nucléaire sur un réacteur français aurait des conséquences très faibles sur les populations, les rejets n’aurait une conséquence environnemental et l’impact sanitaire serait nul

                                  200 TBq de 137 Cs, c’est pas assez pour provoquer une évacuation à long terme

                                  Quant à la dose, sans évacuation, elle a été calculée à 2 mSv pour les riverains de l’installation sans prise d’iode ni évacuation, autrement dit, presque rien (la dose moyenne en France est de 2.5 mSv/an)


                                • eau-pression eau-pression 8 février 10:48

                                  Bonjour @alinea

                                  Sauf votre respect, vous êtes bien gourmande d’amour. Déjà vous êtes la chérie de @Nono, vous avez votre serviteur en cavalier courtois, et la haine dont @sarcajose vous poursuit est éloquente.
                                  Et vous voici à titiller nos électriciens, dont on sent bien qu’ils sont frustrés par leur ingrate mère-amante, la science.

                                  Remarquez au passage, en rappel de votre dernier article, que ces gens sont des spécialistes de la maîtrise du bordel : ils ramassent dans le sol des matières instables, les confinent dans un coeur de béton, d’où ne s’échappe que le bordel domesticable, cette bienfaisante chaleur qui devient nuage dans le ciel et champ électrique dans les câbles. Exemple que ne suivent pas les milliards d’êtres humains proliférant dont ils sont pourtant fiers d’assurer le confort. Activité dont vous venez pinailler la noblesse en désignant d’un doigt pervers le bordel indompté (BI) qu’il génère sous forme de déchet.

                                  Projetons nous donc dans le futur. André, Jean-Marie seront les directeur d’EdM (électricité du Monde) avec comme conseillers JCL pour la science et @sacréjosé pour la comm.
                                  Ayant abandonné (provisoirement ?) l’idée de la fusion nucléaire, on a choisi la solution suivante : à sa naissance, chaque bipède se voit attribuer une quantité fixe de matière fissile, de quoi lui assurer de l’énergie pour 100 ans, s’il est raisonnable. Une partie de cette matière est versée au pot commun des grosses centrales. Le reste est scellé dans sa centrale à vapeur personnelle (CVP). Sur cette boîte est disposé un curseur tactile à reconnaissance dermatoglyphienne, grâce auquel il peut régler le débit de chaleur.

                                  Certains insoumis ne manqueront pas de refuser cette dot. Qu’à cela ne tienne, on fera des bombes avec.

                                  Une rapide évaluation de la ressource terrestre donnera pour 1000 ans la durée de vie du système. Dans un premier temps, la bipédie-fourmi consacrera son énergie à exploiter le BI. Il y aura une nouvelle génération de CVP. Le principe n’en sera en rien changé, il y aura du BIU (bordel indompté ultime), en rien comparable à l’oxymore BIO (bordel insoumis organisé).

                                  Mais l’humanité ne veut pas mourir idiote : elle regarde autour d’elle toute cette belle matière fissile à portée de fusée. Elle regarde aussi dans sa tête le moyen de rendre à Dame Science la monnaie de son ingratitude, sous forme du robot auto-comprenant.

                                  Et vous voulez nous angoisser en affirmant que l’humanité est morte ?


                                • San Jose 8 février 11:52

                                  @The Final Frontier
                                  .
                                  Heuuuu... si suite à un accident nucléaire on vient me prier d’évacuer parce que sinon je prendrais 3 mSv par an, j’enverrais promener... 


                                • nono le simplet nono le simplet 7 février 02:47

                                  respectons la famille qui veille le corps ... amen !


                                  • nono le simplet nono le simplet 7 février 05:35

                                    @nono le simplet
                                    la mise en bière se fera dans la plus stricte intimité de 2050 à 2100 si tout va bien et le corps sera inhumé dans le caveau familial de Bure


                                  • nono le simplet nono le simplet 7 février 05:41

                                    @nono le simplet
                                    inhumé pour les siècles des siècles ... et plus encore ... amen !


                                  • HELIOS HELIOS 7 février 03:41

                                    mmmhhhh... je ne sais pas ce que sait JMBerniolles, je ne connais pas tout le monde, mais, ce que je sais, c’est que, jeune « manager » à l’époque, ça date hélas, travaillant dans les services communs (SEIN, electronique et informatique balbutiante de l’epoque), j’ai vecu le sabotage de super phenix avec beaucoup de peine, tant le projet etait vaste, généreux et surtout la clef de la chaine nucleaire complete.

                                    Tout le monde se plaint des déchets, mais avec La Hague retraitement permettant de recuperer les matieres fissiles dont le plutonium dans les barres de combustibles usées ...ainsi que les surgénérateurs tel super phenix servant a les « bruler » et faire muter l’uranium 238 non radioactif et donc inutile en d’autres produits fissiles, les politiques et les écologiques ont pris des décisions dogmatiques un peu trop rapides et destructrices de l’ensemble de la filiere. 

                                    Donc la chaine extraction du minerai, enrichissement, combustion dans les centrales, retraitement, recyclage du combustible, retraitement etc... l’arret du recyclage, « gros mot de l’écologie » tuait de fait l’economie a long terme du nucleaire d’autant que les prévisions geostrategiques exigeaient des libertes dans les approvisionnements.

                                    Bien au dela de la sécurité, c’est un assassinat, grande nouveauté, de l’industrie que les gouvernements de Pompidou le banquier et Giscard l’europeen nous ont offert... tout cela achevé par la bande a Mitterand !

                                    A cette époque je me suis tourné vers le militaire, opportunement certes, mais faut quand même pas dec’ on suit toujours les bonnes vagues n’est-ce pas... et j’ai ensuite appris a reconnaitre les pourris,a l’odeur avant qu’ils ne rentre dans mon bureau...et j’en ai appris pas mal et maintenant encore.

                                    Bon, ce n’est pas tout cela, je confirme l’assassinat de super phenix dont le barrillet, bien que fragile dans la premiere version n’etait qu’un détail de l’aventure.

                                    Ceux qui me lisent et qui savent ont surement des regrets que les antinucléaires, même sincères, ne pourront jamais comprendre... mais moi, aujourd’hui, je vois l’etat de mon pays et parfois, seulement, j’ai un peu de haine, comme ont dit, bien que l’age aidant, les asperités se sont usées.

                                    Chao


                                    • Shawford Shawford 7 février 03:44

                                      @HELIOS

                                      Signe des temps ou d’étang ? 10 s pour répondre !


                                    • HELIOS HELIOS 7 février 03:57

                                      @Shawford

                                      Bip.. bip.. bip.. ding perdu !


                                    • Shawford Shawford 7 février 04:07

                                      @HELIOS

                                      Donc tu es NICO GRENIER, ou alors c’est PJCA !

                                      Quoi qu’il en soit, votre passeport pour l’éternité est d’une simplicité désarmante désormais, c’est votre ♎️

                                      Alors p’itits Smarties de signes des temps, comment vous sentez-vous en boîte de conserve baveuse parfois depuis 41 cycles !


                                    • HELIOS HELIOS 7 février 15:03

                                      @Shawford

                                      Désolé, je suis moi !


                                    • Matlemat Matlemat 7 février 16:20

                                      @HELIOS
                                       Si c’est vrai que c’était si simple de faire la surgénération, et que nous ne la lançons toujours pas , c’est que nous sommes alors dirigés par des incompétents, donc ce n’est pas très rassurant. 


                                    • HELIOS HELIOS 7 février 17:22

                                      @Matlemat

                                      incompétents ? pas sur : il y a plusieurs options non exclusives...

                                      Traitres, vendus, dogmatiques, voleurs, imbéciles, faibles, crédules, sous emprises diverses...
                                      mais aussi ...
                                      Structures organisationnelles mal adaptés, gourous en tous genres, opportunistes

                                      Que du beau monde n’est-ce pas ?

                                      Cela dit rien n’est simple.


                                    • Matlemat Matlemat 7 février 19:25

                                      @HELIOS
                                       Et on a confié une énergie aussi dangereuse à des gens comme ça ?


                                    • PELLEN PELLEN 7 février 07:55

                                      Grugés, pour rester poli, et contents ! Ça en devient surréaliste ! Non seulement mes adversaires à la lecture des indigents commentaires d’une majorité d’entre eux, je ne peux pas les qualifier de « contradicteurs » font violence à leurs propres intérêts matériels, en pleine connaissance de cause (rassurez-vous, ils ne sont pas dupes !) mais, aveuglés par leur idéologie, ils encouragent leurs compatriotes à les imiter, les poussant à s’engager dans une fuite en avant vers la ruine des plus nécessiteux.

                                      Quand l’électricité française sera devenu un produit de luxe, ce qui n’attendra pas une quelconque alternance politique, soyez sûrs que ces distingués contradicteurs seront les premiers à descendre dans la rue et à dévaster les vitrines de magasins, à l’instar de ces premiers gilets jaunes réputés défendre le climat... en se répandant dans les villes pour réclamer l’abolition de la taxe carbone !

                                      À défaut d’arguments, ces adversaires se fendent d’une pathétique dérision et agitent frénétiquement le seul totem qui leur reste : la prétendue dangerosité du nucléaire. Pas de chance pour eux, les statistiques sont formelles et implacables : sur une période couvrant la deuxième moitié du siècle dernier, la production d’énergie nucléaire est celle qui a fait, et de très loin, le moins de victimes, par conséquent, qui se révèle incontestablement la plus sûre de toutes. Pour vous en convaincre, je vous engage à lire l’article au lien : https://www.causeur.fr/nucleaire-erwan-benezet-catastrophe-156243

                                      Pour le reste, si ces courageux adversaires ont quelques invective supplémentaire à m’adresser, il peuvent me trouver, avec quelques amis, à Fessenheim, le 22 février prochain, après-midi...

                                      André Pellen


                                      • Shawford Shawford 7 février 07:57

                                        @PELLEN

                                        T’as les derniers modèles de BLACKHAWKS PONK-FLOYDS, Corniaud ?


                                      • Ruut Ruut 7 février 08:22

                                        @PELLEN
                                        Vous n’avez pas répondus a ma question sur le coût réel des déchets du Nucléaire.


                                      • nono le simplet nono le simplet 7 février 09:25

                                        @PELLEN
                                        soyez sûrs que ces distingués contradicteurs seront les premiers à descendre dans la rue et à dévaster les vitrines de magasins

                                        c’est un argument d’une grande qualité technique qui, bien sûr ne tombe ni dans la dérision ni l’exagération et la prédiction triviale ... « le nucléaire ou l’âge de pierre » ...
                                        le nuclèaire est tellement compris comme une technologie indispensable qu’aucun nouveau contrat de construction d’une centrale n’a été signé dans le monde depuis fin 2016 ... le complot est mondial ?


                                      • JMBerniolles 7 février 09:44

                                        @Ruut

                                        Le coût des déchets se décomposent principalement en deux postes.

                                        1. le retraitement et le conditionnement qui sont déjà pris en compte dans le prix du combustible nucléaire
                                        2. le stockage définitif dont le coût est essentiellement lié à l’investissement, soit de l’ordre de 30 milliards d’euros pour le Bure.

                                        D’une manière un peu comique cette solution d’enfouissement définitif des actinides et PF à vie longue a été mise en avant, par rapport à un stockage subsurface beaucoup plus en rapport avec la possibilité d’éliminer ces produits radioactifs, pour satisfaire les « écologistes ».

                                        Personnellement j’ai toujours pensé que la solution subsurface ouvrant la voie à l’élimination était la meilleure.

                                        Mais puisque vous vous intéressez aux déchets peut-être pouvez vous nous expliquer ce que l’on fait des vieilles batteries, des déchets chimiques et biologiques .. ? 

                                        Le nucléaire est l’industrie la plus surveillée, et la plus sérieuse dans la prise en compte de son cycle complet et de sa sûreté.


                                      • San Jose 7 février 10:34

                                        @JMBerniolles
                                        .
                                        Répondez plutôt comme Lavau qu’on ne répète pas la messe pour les sourds. 


                                      • Ruut Ruut 7 février 10:46

                                        @JMBerniolles
                                        Merci :)
                                        Le stockage définitif sur 4 milliards d’année n’est pas crédible et son évaluation en coût non plus.

                                        Par contre vous avez raison, super-phénix avait pour mission première de recycler les déchets a vie longue et son abandon est une catastrophe tant technologique qu’écologique.
                                        Mais sa mise en œuvre fut un exemple a ne jamais refaire.

                                        Les écolos n’ayant jamais vraiment été au pouvoir, c’est aux responsables politiques Eux mêmes qu’incombe ce cuisant et triste échec.

                                        L’omerta du monde Nucléaire n’a pas aidé non plus a sauver ce projet.

                                        L’intelligence ce n’est pas uniquement savoir, c’est surtout pouvoir partager ce savoir.


                                      • San Jose 7 février 11:23

                                        @Ruut
                                        .
                                        Allez, je vais me contredire en moins d’une heure et répéter la messe ! mais pour les autres. 
                                        .
                                        Citation  :  le stockage définitif sur 4 milliards d’années n’est pas crédible
                                        .
                                        Aussi ne s’agit-il pas du tout de cela. 
                                        Pourquoi d’ailleurs 4 milliards ? Aucun radio-isotope produit par la fission n’a cet ordre de grandeur de demi-vie. Mais passons. 
                                        .
                                        Bure n’est en aucun cas un stockage destiné à survivre éternellement, mais à se dissoudre dans l’eau (ordre de grandeur de cent mille ans) avant que le peu qui restera de radioéléments migre à travers la couche géologique d’argile (ordre de grandeur le million d’années). Délai à l’issue duquel les rares becquerels survivants auront épuisé leur méchanceté pour les hommes. Pour les vers de terre, je ne sais pas. 
                                        .
                                        Les études sur la migration à travers l’argile constituent le fondement du concept de Bure, qui n’a rien à voir avec Asse, où l’Allemagne entassant en vrac ses déchets semble avoir voulu prouver par l’absurde que ça marchait mal. 


                                      • JMBerniolles 7 février 11:49

                                        @Ruut

                                        Qu’est ce qui vous dit que l’humanité va survivre encore pendant 4 milliards d’années ? 
                                        La plupart des foyers de guerre sont liés au Pétrole et au gaz maintenant. Cela ne peut que s’aggraver au fil des siècles … le nucléaire civil est, dans une certaine mesure, une solution à cela aussi.


                                      • JMBerniolles 7 février 12:10

                                        @nono le simplet

                                        Erreur. Il y a en ce moment l’émergence des SMR (petit réacteurs nucléaires modulaires) Hinckley Point sera suivi de Sizewell…. Et il est quasiment officiel que l’on aura en France un programme de construction d’EPR
                                        Il se trouve, comme le souligne l’article d’André que vous ne cherchez pas à comprendre, que d’une part on peut prolonger la vie des réacteurs nucléaires peut-être jusqu’à 80 ans, en tout cas de 20 ans pour nos REP, et que l’économie mondiale est à l’arrêt.

                                        Vous chercher aussi à contrer l’argument de l’article qui veut que la politique en matière de production électrique de notre pays va condamner les pauvres. Avec Linky on pourra leur couper le courant à distance et sans état d’âme. Et il est caractéristique que la LTE ait supprimé les tarifs sociaux de l’électricité.


                                      • nono le simplet nono le simplet 7 février 12:54

                                        @JMBerniolles
                                         Et il est quasiment officiel que l’on aura en France un programme de construction d’EPR

                                        quasiment officiel ? hum ! il y a parfois loin de la coupe aux lèvres ... smiley
                                        de plus le programme on l’a dèjà puisqu’on a un EPR en construction depuis ... 2007 ? ... c’est tellement vieux que je ne me souviens plus smiley


                                      • nono le simplet nono le simplet 7 février 12:56

                                        @JMBerniolles
                                        le nucléaire civil est, dans une certaine mesure, une solution à cela aussi.

                                        en cas de guerre le nuclèaire va plus être un problème qu’une solution ... il va falloir mettre des batteries d’anti-missiles autour ...


                                      • dimitrius 7 février 13:04

                                        @nono le simplet

                                        En cas de guerre on est tous mort. Les premiers étant atomisés auront plus de chance que ceux qui seront restés en vie.


                                      • PELLEN PELLEN 7 février 14:23

                                        @Shawford


                                        C’est dur, n’est-ce pas, de réaliser qu’on s’est fait pigeonner par ceux que l’on chérit, par la brillantissime ambassadrice des pôles en particulier, et, de ce point de vue, de n’avoir rien de sérieux à imputer à ceux que l’on abhorre !
                                        Cela dit, c’est toujours un plaisir de jouer la provoc avec les courageux anonymes comme vous donnant la terrifiante illustration de ce qui est en train de nécroser la société française : la croissance continue du nombre des imbéciles artisans de leur propre malheur…


                                      • PELLEN PELLEN 7 février 15:22

                                        @nono le simplet

                                        Soyez sûrs que ces distingués contradicteurs seront les premiers à descendre dans la rue et à dévaster les vitrines de magasins  : c’est un argument d’une grande qualité technique qui, bien sûr ne tombe ni dans la dérision ni l’exagération et la prédiction triviale…
                                        Non, non, c’est un simple constat...

                                        Aucun nouveau contrat de construction d’une centrale n’a été signé dans le monde depuis fin 2016

                                        Sans doute, mais on ne vend pas des sites électronucléaires comme on vend des iPhones. 72 réacteurs en construction et 160 en projet, que vous faut-il ? Surtout lorsqu’on sait que les trois quarts de ce développement nucléaire se concentre dans les pays non membres de l’OCDE, Chine, Inde, Brésil, etc, et que, selon l’Agence Internationale de l’Énergie, d’ici 2040, la capacité mondiale d’électricité d’origine nucléaire devrait croître de 60 %...

                                         

                                        Je vous prédis donc que, au train où la France est partie, vers le milieu de ce siècle, elle achètera des surgénérateurs à la Chine, à la Russie… et peut-être même au US. Car, d’une certaine façon, vous ne croyez pas si bien dire en déclarant « le nucléaire ou l’âge de pierre »  ! Car ce que je dis là c’est la physique qui le dit et le fait dire par l’écrasante majorités des représentants des communautés scientifique et technologique : l’opinion hors sol n’a rigoureusement rien à faire, dans de telles considérations et dites-vous bien que, le moment venu, la France n’aura tout bonnement pas le choix ; elle ne l’a d’ailleurs déjà plus.

                                         

                                        Cela dit, une insolite constante ressort du torrent d’anathèmes qui m’est adressé, dont votre commentaire n’est pas exempt : l’absence totale de critique de fond de mon article. Que pensez-vous et que pensent mes contempteurs de ce que j’y dénonce ? Plus précisément, quelle électricité sont-ils et êtes-vous prêts à payer et jusqu’à quel prix ? Êtes-vous d’accord pour que l’État continue de subventionner à prix d’or – de l’ordre de 10 milliards d’euros par an – des éoliennes dont plus personne ne veut, en France, dont l’Allemagne a fait la démonstration que la production ne parviendra jamais à couvrir plus de 12 à 15 % de la consommation nationale et dont nous sommes nombreux à pouvoir vous démontrer que, techniquement, leur croissance met gravement en danger la stabilité du système électrique européen ?

                                         

                                        Enfin, continuez-vous d’accepter de financer ce subventionnement par un impôt CSPE qui représente désormais quelque 20 % de votre facture d’électricité… et dont l’augmentation de ce pourcentage est désormais dissimulée dans la TICPE que vous payez, en faisant votre plein d’essence ?!

                                         

                                        Ne vous en déplaise, c’est tout ça qui devrait intéresser nos lecteurs au premier chef et l’hypocrisie consistant le nier n’abuserait personne… 


                                      • nono le simplet nono le simplet 7 février 15:36

                                        @PELLEN
                                        72 réacteurs en construction

                                        ...
                                        dont un grand nombre en construction depuis 30 ans et qui ne seront jamais achevées ...
                                        et concernant la CSPE les contrats signés par l’État sont complètements en dehors des clous mais il faut le remettre dans le contexte où personne ne croyait à l’essor de l’éolien et de plus on faisait payer le consommateur ...
                                        EDF et Engie réclamaient 220 € du MWh pour leur chantier off-shore en plus des subventions énormes alors le MWh éolien off-shore se négocie ailleurs en Europe au prix du marché ... et sans subvention pour les plus récents ...
                                        y a un moment où il ne faut pas accuser la vache si le fromage est trop salé !


                                      • nono le simplet nono le simplet 7 février 15:45

                                        @PELLEN
                                        72 réacteurs en construction

                                        selon Wiki une cinquantaine dont 7-8 trés petits (29 MW-39 MW) et plusieurs commencés dans les années 80 qui ne seront jamais achevés ...
                                        et les projets n’engagent que ceux qui y croient ...


                                      • alinea alinea 7 février 15:46

                                        @PELLEN
                                        Pour vous le nucléaire n’est pas subventionné ?
                                        La critique de fond de votre article, c’est « jusque là ça va » ; nous sommes quelques-uns à penser qu’il ne s’agit pas là d’un argument « scientifique » convaincant, si tant est que nous ayons envie de mettre notre vie entre les mains de scientifiques, même convaincants.
                                        Cela fait un petit moment que l’on sait que s’il y a un autre EPR en France, il sera chinois, déjà ils ont mis leur patte en Angleterre, la Manche à traverser pour rejoindre la maison mère, ce n’est pas une autre paire de manches !!
                                        Le nucléaire français n’est plus rien mondialement, l’avidité et la corruption ont eu raison de lui ; alors, nous sommes quelques-uns à penser qu’il vaut mieux tout arrêter plutôt que se suicider dans un ridicule entêtement.
                                        Je sais, c’est douloureux pour vous, mais que vaut votre douleur face au moindre accident nucléaire ? Vous n’avez jamais su gérer et vous ne saurez jamais gérer un accident 5 ! alors 7 !!
                                        Je crois que votre conviction ne fait plus vérité pour grand monde. Et c’est bien tant mieux !


                                      • nono le simplet nono le simplet 7 février 15:47

                                        @nono le simplet
                                        on ignore encore, au moins à ma connaissance, la production de Taïshan 1 pour l’année 2019 ... quand on aura les chiffres on verra bien ...


                                      • alinea alinea 7 février 15:55

                                        @PELLEN
                                        Oh, encore : je ne résiste pas à l’envie de vous glisser dans l’ouïe cette petite chanson de Gilets jaunes
                                        https://www.youtube.com/watch?v=ij9VY3PTNxw

                                         !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès