• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Grand Maghreb : Prière à l’Éternel après une grève surprise (...)

Grand Maghreb : Prière à l’Éternel après une grève surprise !

Bonjour à vous chers internautes !

Je continue ma série des Chroniques maghrébines publiée sur Agoravox, commencée en 2013 (voir les premiers articles parus en fin d’article). Pour aujourd’hui, voici le récit du triste constat : L’Éternel ne s’occupe plus des humains…
On se croyait protégé par Dieu et voilà que ses troupes se rebellent ! Ce qui explique cette prière à l'Éternel après une grève surprise…
Bonne lecture à vous !
Votre serviteur !

GIF

 

__________________ « Dieu ! Que font tes anges ? »__________________

 

La chute !

« Dieu ! Tu m’entends ?
Oh ! Oh ! Dieu ?
M’entends-tu ?
Où étais-tu ces derniers temps ?
 

C’est que je suis très inquiet !
Le savais-tu ?
Mon cœur tremble !
Enfin quoi Dieu ! Ne fait pas l’innocent !
Sais-tu ce que je viens d’apprendre ? »

 

« La perle des perles, la lumière des lumières, celle qui éclaire et illumine le cœur de l’oasis غزال الحب (Aimer le cerf !), celle qui fait briller les yeux des passagers du souk avec ses cheveux d’anges teintés de rouge-brun-roux. Cette couleur naturelle que tu lui as donnée à sa naissance pour faire chavirer le cœur des hommes !

Oui ne fait pas l’innocent Dieu !

Oui, celle-là, celle qui fait resplendir de bonheur les familles de Berbérie, oui, celle-là même.

Tu vois de qui je veux parler Dieu ?

Celle qui tu as aimée dès le premier jours pour sa force d’âme et sa droiture, qui éclaire les plus sombres d’entres-nous sur son passage, et leur fait retrouver le sourire et le droit chemin.

Celle qui danse pour toi avec la vie et parle aux oiseaux.

Oui, Dieu tu sais très bien de qui je parle.

Celle qui fait chanter les sables du désert et enchante toute le Grand Maghreb.

Ne me dit pas que tu ne sais pas de qui je parle.

Dieu ne mens pas !

Tu la connais cette femme là. Je le sais.

 

Je te préviens Dieu, je vais te tirer les vers du nez et savoir toute la vérité. Tu me mens en disant que tu ne connais pas cette lumière des lumières. Il n’y en a pas deux sur terre comme cela et tu le sais très bien. Alors ne mens pas s’il te plaît. Dieu, ce n’est pas bien de mentir comme cela.

Ton joyaux, que tu as façonné avec les années en embellissant son âme d’allégresse et de dévotion. Celle qui te prie en silence pendant tous les moments de son quotidien. Ne me dis pas que tu ne la connais pas. Tous le monde connaît ce joyau venu du désert.

Même moi qui vit au-delà de l’océan, dans les terres froides et lointaines où tu as cru bon m’installer, j’ai entendu l’écho de son enchantement pour toi mon Dieu. C’est dire si nous la connaissons !

Et sais-tu ce que j’ai appris Oh toi mon Dieu : Tu as laissé tomber cette femme !

Oui ! Parfaitement ! La semaine passée, tu as laissé tomber cette femme !

Mais “Dieu de Dieu”, tu es complètement malade, Oh mon Dieu !

 

Tu as laissé tomber cette femme dans sa cuisine alors qu’elle pensait à son bonheur prochain et préparait son programme pour son futur mariage. Et je ne te dis pas ce que c’est que de préparer un mariage pour une étoile du désert. C’est tout un tas de choses à penser à planifier, à répertorier, à imaginer, à acheter, etc. Enfin je te laisse imaginer. Un stress permanent jusqu’au jour de ses noces. Alors imagine comme c’est ingrat de ta part de l’avoir laissée tomber sur le sol de sa cuisine.

Dieu tu es impardonnable !

Sais-tu Dieu que le médecin lui a mis un corset électrique pendant plus d’une semaine pour que son dos se rétablisse lentement et qu’elle a souffert le martyr car son cœur faiblissait grave ?

Comment ! Tu ne le savais pas ? Mais je rêve ! On ne t’a même pas informé de cela ? Seigneur quel monde ! Même les informations les plus urgentes ne sont plus communiquées à Dieu ! Bon, je ne dis pas que tu l’as laissée tomber. Je ne suis pas idiot ! Je sais bien que tu ne ferais pas une chose pareille car tu as un cœur toi au moins. Pas comme tous ces sauvages de terriens que tu as créés à ton image… (Oups ! Là Peut-être que j'en ai trop rajouté ! A ton image, c'est peutêtre osé !)

Non, tu ne l’as pas laissée tomber, car tu as probablement trop de travail et que tu as du déléguer à ta troupe d’anges le soin de le faire et de surveiller cette fiancée lumineuse.

Mais alors pourquoi aucun de tes anges n’était-il là pour la réceptionner dans sa chute ?

Je te le demande Dieu ! Que font tes anges ? Ils sont en grèves ou quoi ?

Oh Dieu ! Ne me dis pas que tu n’as plus d’anges capables d’amortir une telle chute de ta servante.

N’avais-tu pas envoyé le chef de tes anges pour la protéger ? L’archange Raphaël !

Ah ! Oui, c’est vrai, celui-là, il n’est jamais libre et est toujours en missions dans les contrées lointaines de l’univers. On ne peut jamais le joindre celui-là, je le sais, quand il passe, c’est en trombe, à la vitesse de la lumière. Il file comme les étoiles à la recherche d’une âme perdue à sauver… S’il continue à ce train là il ne fera pas de vieux os celui-là !

Oh Pardon Dieu ! J’oubliai que les anges sont immortels. Mais comprends-moi, je ne suis qu’un terrien et j’ai des réflexes de terriens.

Mais enfin Dieu ! Tu aurais pu envoyer alors l’Archange Gabriel à cet enfant. Gabriel n’est-il pas celui qui était venu visiter le prophète Mahomet et avait également annoncé la bonne nouvelle de la naissance du futur Sauveur à Marie, la future mère de Jésus et la fiancée de Joseph ? Cela aurait été très pertinent comme choix.

Ah ! Quand j’y pense, l’Archange Gabriel ! Quelle chance il a celui-là d’annoncer d’aussi bonnes nouvelles aux femmes. Franchement c’est un ange à part. Je crois que toutes les femmes l’adorent ! Oh Pardon Dieu, j’ai oublié que l’on n’adore que toi… Cela m’a échappé ! Excuse-moi Dieu !

Mais comprends-moi aussi, je suis dans la tourmente en ce moment ! Mon cœur est mis à rude épreuve.

Je ne comprends toujours pas pourquoi aucun de tes anges n’était auprès de ta croyante fidèle, qui préparait son trousseau pour son mariage. N’avais-tu pas envoyé les autres anges de ta troupe pour la protéger ? Cela me paraît invraisemblable, oh mon Dieu que tu n’ai pas au moins délégué cette mission au plus petit de tes anges. Un aspirant à la profession d’ange aurait même fait l’affaire. Enfin quoi Dieu, c’est pas le diable d’envoyer un aspirant ange pour protéger ce petit bonheur en devenir. Avec toute l’armée que tu as dans ton Ciel, ça ne doit pas être bien difficile à trouver un aspirant ange ou même à défaut, un stagiaire "non payé" !

Oh Dieu ! Ne me dit pas que tes Anges sont en grève ! Non pas ça Dieu ! C’est pas possible !

Tes Anges se sont encore une fois révoltés ! Ah Seigneur quel monde !

Même les Anges copient les stupidités des hommes !

Mais où va-t-on Seigneur ? Je vous le demande !

Et si ta colère est grande tu vas encore nous faire souffrir en nous envoyant sur terre tous les anges dont tu ne veux plus et ces diables là on les connaît ! Quand ils se mettent à l’œuvre, c’est pas pour notre bien !

Non Dieu, s’il te plaît, garde tes anges pour toi.

On en a soupé de tes anges transformés en diables et qui nous martyrisent à longueur de siècles ! Laisse-les chez toi et ne te venge pas sur nous à cause de ces révoltés qui veulent prendre ta place. Assume oh Dieu ! Pardonne-leur ! Après tout n’est-ce pas toi qui nous enseigne à pardonner ? Alors mets en pratiques tes conseils « Nom de Dieu ! » Oh Pardon ! Ça m’a échappé !

Garde tes anges, même ceux qui ne sont plus tout frais, ni de bonnes qualités. Même gratuit on n’en veut pas. On connaît trop les ravages qu’ils font ici. Et nous sommes trop faibles pour les maîtriser et les enchaîner quand ils veulent nous saper le moral !

Dieu, je t’interdis de nous envoyer tes anges déchus. Cette fois, tu te les gardes pour l’éternité. On n’en veut pas sur Terre. C’est déjà suffisamment le chaos ici, alors non, Oh Dieu, ne vient pas encombrer notre chaos d’un plus grand chaos ! C’est clair ou je ne me suis pas bien exprimé ? Garde ta troupe là haut et assume les révoltes et les grèves de tes anges. On n’en veut pas !

Mince alors ! Elle est raide celle-là ! Dieu ne maîtrise plus ses anges, ils se mettent en grève sans préavis et on ne nous prévient même pas ! Ben ça alors ! C’est du grand m’importe quoi ! C’est pas étonnant que tout le monde tombe comme des mouches en ce moment. Il n’y a plus d’anges de disponibles en ce moment.

Déjà qu’ils ne sont même pas capables de protéger l’une d’entres-nous qui était le ravissement de nos cœurs. Alors là moi je te le dit Dieu. Tu devrais te ressaisir et te reprendre en main car sous le Ciel on n’est pas du tout content. Ou alors démissionne et dis-le nous. On essayera de faire sans toi. Mais au moins on sera prévenu qu’il ne faut plus compter sur toi pour protéger nos âmes et les corps qui les habitent. Amen ! Oui ! Dieu, j’ai dit Amen ! Fin de ma prière ! Tu as compris ? »

Ah “Bon Dieu” quel bazar que ce monde !

Bon, il me reste encore à prévenir le cœur de mon cœur, l’océan d’amour que nous devons nous débrouiller sans Dieu car il n’est pas disponible en ce moment puisque ses anges se sont encore révoltés.

- « Eh toi, cheveux qui brillent et qui miroitent dans la lumière du ciel, comment va ton mal de dos. Que dit le médecin ? Ah ma pauvre, si tu savais ce que je viens d’apprendre ! C’est une catastrophe. Il n’y a plus d’anges pour nous protéger et nous réceptionner dans nos chutes à présent. Nous devons nous protéger tout seul nous-même. Les anges font la grève. Ils veulent nous mettre à l’épreuve pour voir si nous sommes capables de nous débrouiller seuls sans eux. Car ils pensent que nous ne sommes pas capables de le faire et qu’ils doivent donc avoir une augmentation car c’est trop de travail pour eux ! » 

Mais où va-t-on Seigneur ! Même les Anges veulent une augmentation !

Ah si j’étais Dieu, je te jure que… je commencerais déjà par être sous celle qui va tomber pour mieux la réceptionner et lui éviter toutes ces douleurs. Car les douleurs en ce monde, ça commence à faire beaucoup depuis que les anges se sont mis en grève.

- « Courage mon ange, on va trouver une solution pour apaiser ta douleur. »

Tiens voilà maintenant que je dis que cette fiancée que j’aide à se relever est un ange ! Y aurait-il une révolution dans l’air pour que je prenne cette femme pour un Ange ?

 

Entretien avec Dieu et “Gazel Loukoum irouh aychek rabi ikalik” sur la chute de la fiancée “Shérazade inti hlewa barcha”, princesse et future reine de Berbérie.

Propos recueillis et retranscrits avec amour et gratitude par votre serviteur,
Pierre Sarramagnan-Souchier, le 04 août 2013, dans l’oasis غزال الحب (Aimer le cerf !).

 

 

 

Rappel de la série de mes “Chroniques maghrébines” :

1 - Non, je suis toujours vierge après ma nuit de noce !
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/non-je-suis-toujours-vierge-apres-134261
(lundi 15 avril 2013)

2 - Quand les femmes musulmanes veulent cinq maris !
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quand-les-femmes-musulmanes-135381
(lundi 6 mai 2013)

3 - Grand Maghreb : Prière à l’Éternel d’une âme “presque adultère”…
La confession d’une princesse berbère au ‘Très-Haut’ : « Dieu ! Tu m’entends ? »
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/grand-maghreb-priere-a-l-eternel-d-242351
(mercredi 22 juin 2022)

4 - Grand Maghreb : Prière à l’Éternel après une grève surprise !
(mercredi 22 juin 2022)
 

Sujet annexe pouvant être lié :

1962-2012 : L’Algérie 50 ans après !
https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/1962-2012-l-algerie-50-ans-apres-113701
(samedi 31 mars 2012)

Pour une reconnaissance du sens de l'Eternel en Europe (et ailleurs !) :
“Au nom de Dieu le Miséricordieux, ouvrez vos portes à votre prochain !”

 

•••

 

Illustration : La carte de l’implantation des Berbères est tirée de ALGERIA INTERFACE. « La peur des maquis » dans Courrier international, Sainte-Geneviève (France), n° 549, semaine du 10 au 16 mai 2001, p. 46.

 

JPEG JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  1.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • jocelyne 23 juin 18:27

    dieu ne s’occupe plus de nous car il n’existe pas, nous sommes face à nos décisions individuelles.


    • Pascal L 23 juin 19:04

      @jocelyne
      Dieu ne s’occupe de nous que si nous nous tournons vers lui ensuite et il sait comment nous allons réagir. Les témoignages de rencontres, de guérisons ne manquent pas. Dieu veut nous offrir son salut par amour pour nous mais il ne forcera jamais notre volonté. Nous sommes de toutes façons face à notre décision individuelle.


    • @Pascal L
      Merci Pascal de votre témoignage de Foi.
      Que le Ciel vous bénisse !


    • Jonas Jonas 23 juin 23:45

      « Imagines-tu avoir raison, Penses-tu te justifier devant Dieu,
      Quand tu dis : Que me sert-il, Que me revient-il de ne pas pécher ?
      C’est à toi que je vais répondre, Et à tes amis en même temps.
      Considère les cieux, et regarde ! Vois les nuées, comme elles sont au-dessus de toi !
      Si tu pèches, quel tort lui causes-tu ? Et quand tes péchés se multiplient, que lui fais-tu ? Si tu es juste, que lui donnes-tu ? Que reçoit-il de ta main ?
      Ta méchanceté ne peut nuire qu’à ton semblable, Ta justice n’est utile qu’au fils de l’homme. On crie contre la multitude des oppresseurs, On se plaint de la violence d’un grand nombre ;
      Mais nul ne dit : Où est Dieu, mon créateur, Qui inspire des chants d’allégresse pendant la nuit,
      Qui nous instruit plus que les bêtes de la terre, Et nous donne l’intelligence plus qu’aux oiseaux du ciel ?
      On a beau crier alors, Dieu ne répond pas, A cause de l’orgueil des méchants.
      C’est en vain que l’on crie, Dieu n’écoute pas, Le Tout Puissant n’y a point égard.
      Bien que tu dises que tu ne le vois pas, Ta cause est devant lui : attends-le !
      Mais, parce que sa colère ne sévit point encore, Ce n’est pas à dire qu’il ait peu souci du crime. »

      Job 35:2-15


      • @Jonas
        Merci pour votre citation judicieuse de Job !
        Belle journée à vous !


      • Decouz 24 juin 09:20

        Le ghazal, gazel ou gazal est un genre littéraire florissant en Perse aux XIIIe et XIVe siècles mais que l’on retrouve aussi en Inde et en Asie centrale. Il se présente sous forme d’un poème d’amour (le terme ghazal peut se traduire par parole amoureuse

        https://fr.wikipedia.org/wiki/Ghazal


        Je traduirais plutôt « le chant de l’amour », ou « le ghazal de l’amour », compte tenu de la grammaire par ex dar el roumi : la maison du chrétien, ou alors si on veut garder le mot gazelle « la gazelle de l’amour »


        • @Decouz
          Merci beaucoup de votre remarque enrichissante !
          Belle journée à vous !


        • Decouz 24 juin 09:43
          « Du vin de son regard elle t’abreuve et avec ses mains
          Elle te verse du vin, tu es par deux fois enivré.
          J’ai deux plaisirs à la fois, mes compagnons n’en ont qu’un
          Nul autre que moi ne jouit de pareille singularité » (Abou Nuwâs, aime les femmes, les garçons et le vin).

          « À la coupe et aux lèvres d’une bouche fraîche et souriante,
          L’amant affligé puise sa consolation !
          Va de bon matin trouver la vierge et la jarre emplie de vin
          Et dans le même temps triomphe des deux sceaux !
          Alors jouis, dans la béatitude, de tes désirs, car c’est advenu le temps
          Où s’ordonne le bonheur comme les perles du collier »
          (Hamdane Hadjadji)



          • GoldoBlack 25 juin 08:08

            Dieu est mort. Nietzsche l’a tué.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité