• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Honte à ceux qui ont couvert les crimes de Bachar el-Assad !

Honte à ceux qui ont couvert les crimes de Bachar el-Assad !

Le peuple syrien vient de se faire massacrer dans une relative indifférence pendant dix ans. Nous parlons de « massacres » parce qu’il y a eu plus de 380 000 morts mais aussi 6 millions d’exilés et 6 millions de déplacés à l’intérieur de la Syrie pour une population totale de 23 millions de syriens. Nous parlons d’une « relative indifférence » parce que face à ce désastre des campagnes de soutien auraient dues être menées dans tous les pays pour permettre à la population de se défendre. Nous aurions dû avoir en France une mobilisation au moins aussi importante que celle qu’il y avait eu en 1973 lors de la prise du pouvoir par Pinochet au Chili. Pourquoi cette relative indifférence ? Parce que ce qu’il est convenu d’appeler « la gauche » au niveau international a soutenu le dictateur Bachar el-Assad lequel a voulu s’accrocher au pouvoir et mâter son peuple qui se révoltait. Pour être plus précis, cette gauche a cumulé le pacifisme bêlant et le soutien à un soi-disant « bloc anti-impérialiste ». Il s’agissait, au nom du soutien à ce bloc dans lequel se trouvait la Syrie, de soutenir en fait le dictateur de la Syrie.

Voici pour commencer quelques exemples caractéristiques de prises de position en faveur de Bachar el-Assad de la part d’organisations de « gauche » :

Cette gauche issue essentiellement des anciens partis communistes jadis inféodés au pouvoir du Kremlin a déjà eu par le passé une lourde responsabilité en couvrant les massacres de Staline, de Mao, de Pol Pot. C’était toujours au nom de la lutte contre l’impérialisme que cette gauche s’était ainsi compromise en apportant sa caution aux pires horreurs. Mais, il y avait alors une petite circonstance atténuante. Les régimes de Staline, de Mao, de Pol Pot avaient exproprié le capital et ils organisaient une économie avec un mode de collectivisme plus ou moins rigide, plus ou moins critiquable mais il y avait assurément une socialisation de la production. Cela était insupportable pour les défenseurs du capitalisme qui ont toujours exprimé leur haine farouche contre ce type de fonctionnement de l’économie. Ce n’était certes pas une raison pour justifier tant d’horreurs, au nom du combat contre l’impérialisme, mais il y avait un semblant de logique à parler d’anti-impérialisme.

Pour ce que nous venons de voir pendant 10 ans en Syrie, cette « gauche » n’a même pas cette excuse. La dictature des el-Assad père et fils n’avait strictement rien à voir avec l’expropriation du capital, avec une économie un tant soit peu collectiviste. Elle n’avait aucun rapport, de ce point de vue, avec ce qui existe en ce moment en Iran ni même avec ce qui s’était mis en place avec Mossadegh.

Cette « gauche », regroupe les anciens PC et les organisations adeptes du Castro-Chavisme. En France étaient ainsi notamment concernés le PC, la FI et le PRCF. Le soutien que ces organisations ont apporté n’était pas toujours clairement affiché. Jean-Luc Mélenchon, par exemple, a surtout soutenu Vladimir Poutine qui est allié à Bachar el-Assad. Lorsqu’on l’interrogeait sur les bombardements russes ciblant délibérément les rebelles hostiles à Bachar el-Assad plutôt que les forces de Daech, il répondait simplement que c’était faux. Il s'agissait bien en fait d'un soutien à el-Assad.

Au nom de quels principes toutes ces organisations ont justifié cet appui au sanguinaire dictateur Bachar el-Assad ? Elles ont, comme par le passé, invoqué la nécessité de combattre l’impérialisme comme si Bachar el-Assad n’en était pas un pur représentant. Mais non ! Ils n’ont pas voulu l’entendre ainsi. Ils ont décidé que le monde est divisé en deux blocs : un bloc pro-impérialiste (les méchants) et un bloc anti-impérialiste (les gentils). Le vocabulaire employé pour désigner ces deux camps varie selon les organisations concernées et les circonstances mais on retrouve toujours cette idée de deux blocs. Dans le camp des méchants, se trouve bien évidemment en tête l’Amérique suivie par ses alliés : l’Arabie Saoudite, la France, le Royaume-Uni et toutes les forces de l’OTAN ainsi bien évidemment qu’Israël. Dans le camp des gentils, on trouve tous ceux qui s’opposent dans cette région à Israël et aux USA c’est-à-dire la Syrie, la Russie, la Chine, l’Iran. Je vous laisse compléter ces deux listes à votre convenance. Voici, dans quels termes le PRCF exprime cette distinction entre pro-impérialistes et anti-impérialistes :

« Dénonçons aussi (…) ceux qui ne voient pas la nécessité de tenir compte de la dynamique anti-impérialiste à laquelle les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) peuvent objectivement contribuer en laissant des espaces d’intervention aux peuples, même si la plupart des régimes en question sont bel et bien contrôlés par la grande bourgeoisie nationale, avec toutes les inconséquences que cela comporte (le cas de la Chine doit être analysé spécifiquement). »

Le PRCF désigne bien une liste de pays qui tout en étant capitalistes (le cas de la Chine étant analysé à part) contribuent « objectivement » à la « dynamique anti-impérialiste ». Précisons que cette citation vient d’un article consacré à la Syrie et qu’il ne faut pas douter que la Syrie d’el-Assad va dans le même groupe. Dans ce même article, le PRCF nous signale que la position du PC syrien est exactement la même :

« Le rôle des communistes, des anti-impérialistes, des forces de paix est de s’appuyer sur ces contradictions pour créer un rapport de forces favorable à la lutte des peuples et c’est d’ailleurs ce que fait intelligemment le PC syrien qui, sans cesser de maintenir sa position de classe indépendante, privilégie la lutte contre l’ingérence impérialiste en Syrie et adopte une position résolument anti-impérialiste et patriotique »

Je me permets de souligner, pour ceux qui ne voudraient pas comprendre, que le PRCF approuve donc ce PC Syrien qui est particulièrement intelligent parce qu'il ne se contente pas de lutter contre le dictateur de la Syrie mais qu'il "privilégie la lutte contre l'ingérence impérialiste". La lutte entre « impérialisme » et « anti-impérialisme » l’emporte donc sur la lutte contre les exploiteurs. Il ne reste plus qu’à énumérer les pays qui appartiennent à chacun des deux blocs.

Le soutien au bloc « anti-impérialiste » est apparu surtout lorsque Poutine, les ayatollahs et le Hezbollah se sont présentés comme des soutiens à el-Assad. A partir de ce moment s’est dessiné le bloc en question avec au minimum la Syrie, la Russie, l’Iran et la Chine. Cette dernière s’associait à la Russie lors des votes à l’ONU. A aucun moment, ces organisations « de gauche » ne se sont prononcées pour que des armes lourdes soient envoyées à la population afin qu’elle organise sa défense. Il lui aurait fallu au moins des Manpads (Systèmes portables de défense anti-aérienne) et, de préférence, des moyens de défense plus efficaces contre les attaques aériennes. Le PCF, la LFI et le PRCF parlent volontiers de l’urgence d’obtenir un cessez-le-feu et de protéger les populations civiles. C’est ce que j’appelle le pacifisme bêlant en référence au mouton qui bêle (il est pour la paix) quand on l’envoie à l’abattoir. Quoi de plus inutile ! Les politiciens ne sont jamais avares de discours de ce style mais, s’il est bien question de protéger les populations, il n’est jamais question de leur donner les moyens de se protéger elles-mêmes. Qui croira qu’une force quelconque pourrait venir en Syrie sans aucune visée conquérante mais par pur humanisme pour protéger la population ?

Le point de vue opposé des marxistes, lesquels sont internationalistes, n’a rien à voir avec une quelconque division en blocs qui s’affrontent ce qui n’est pas sans rappeler le dogme du « Choc des civilisations » de Samuel Huntington. Notre point de vue aujourd’hui est le même que celui des internationalistes qui en 1914 refusaient la guerre de 1914-18 entre deux blocs : la Triple-Alliance et la Triple-Entente. Nous sommes pour les jeunes, pour les travailleurs, ouvriers et paysans, pour les femmes travailleuses de Syrie, d’Amérique, d’Israël, de Palestine, d’Arabie, de Russie, d’Iran, de France, du Royaume-Uni et de tous les autres pays pour qu’ils en finissent avec tous les dictateurs et avec les politiques qui dressent les peuples les uns contre autres. Il n’est bien évidemment pas question pour nous de considérer comme une entité homogène la Syrie. Cette entité regrouperait tout ensemble le dictateur et les syriens qui se révoltent. C’est pourtant bien au nom de la défense de la Syrie que toute cette « gauche » a voulu, et veut encore, défendre le dictateur

Ces hommes de « gauche » qui soutiennent le dictateur ne se sentent apparemment guère gênés d’être en connivence avec toute l’extrême-droite mondiale qui considère maintenant el-Assad comme son nouvel héros. Voir à ce sujet mon article : « Bachar el-Assad, le vaillant héros de l’extrême-droite mondiale ».

Mais cette « gauche » ne se contente pas de partager cette idéologie fascisante avec l’extrême-droite. Elle va plus loin dans la collusion. Elle est amenée à reprendre à son compte des fragments du discours de ce que nous appelons la « nouvelle extrême-droite française ». Je vous renvoie, là aussi, à un article que j’ai consacré à ce sujet. Je désigne ainsi, essentiellement, ceux qui ont créé et qui animent les sites web « Egalité et Réconciliation » (Alain Soral), Réseau Voltaire (Thierry Meyssan et Alain Benajam) et InfoSyrie (Frédéric Chatillon)

Avec les discours invraisemblables de cette nouvelle extrême-droite, il faudrait considérer que les 388 000 morts et tous les autres malheurs des syriens seraient les conséquences des agressions des américains contre el-Assad lequel aurait fait son possible pour protéger sa population. Dans leur version des faits, il n’est question que de coups fourrés ourdis en coulisses dans des officines étrangères : ce seraient des agents étrangers infiltrés qui auraient tiré sur les enfants à Deraa, les manifestants auraient été rémunérés par des puissances étrangères... Ce genre d’explication, qui relève du roman d’espionnage, est somme toute assez classique. Cela revient souvent et toujours de la part de ceux qui soutiennent un régime contre un peuple qui le conteste. Ce fut d’ailleurs toute la substance des discours des russes blancs puis des nazis sur le complot judéo-bolchévique. Voici un extrait d’un article qui prétend ainsi faire une révélation sous le titre : « Le jour avant Deraa : Comment la guerre a éclaté en Syrie – La véritable histoire »

« La mosquée Omari servit de coulisses à la représentation ; c’est là que se firent les changements d’habillement et qu’eurent lieu les répétitions. Oui, les terroristes libyens, venus en droite ligne du champ de bataille de l’agression-changement de régime US-OTAN sur la Libye, étaient arrivés à Deraa bien avant le violent soulèvement de mars 2011. Le responsable religieux de la mosquée Omari était Sheikh Ahmad al Sayasneh. C’était un homme d’un certain âge avec un grave problème de vue qui l’obligeait à porter des lunettes noires spéciales, et ces lunettes affectaient à leur tour sa vision. Il n’était pas seulement malvoyant, mais également sensible à la lumière ce qui l’obligeait à se tenir autant que possible à l’intérieur et souvent isolé. Il était accoutumé à reconnaître les personnes avec lesquelles il parlait à leur accent et à leur voix. L’accent des gens de Deraa est caractéristique.

Tous les hommes qui fréquentaient la mosquée Omari étaient des habitants du lieu, s’exprimant avec l’accent local. Évidemment, les visiteurs venus de Libye se gardèrent bien de se laisser identifier par l’ecclésiastique, ce qui les eût démasqués. Ils se contentèrent de travailler avec quelques acteurs-clés qu’ils avaient recrutés localement et mis dans le secret. La participation de membres locaux des Frères musulmans, qui allaient être chargés d’assister les mercenaires/terroristes libyens était un élément essentiel du plan de la CIA, plan ourdi et dirigé à partir de la Jordanie.

Le fait d’avoir obtenu l’aide et la coopération de salafistes locaux a permis aux Libyens d’entrer dans Deraa sans éveiller les soupçons. Les locaux recrutés ont servi de façade à l’opération.

Les agents de la CIA qui la dirigeaient à partir de leurs bureaux en Jordanie avaient déjà fourni les armes et l’argent qu’il fallait pour attiser les flammes de la révolution en Syrie. Avec suffisamment d’armes et d’argent, on peut faire démarrer une révolution n’importe où dans le monde. »

J’ai eu à polémiquer avec des individus qui prennent ce genre de roman d’espionnage pour la vérité. On y retrouve de surcroit le vieux mythe du complot judéo-bolchevique pour expliquer la révolution russe : « Avec suffisamment d’armes et d’argent, on peut faire démarrer une révolution n’importe où dans le monde ». Il suffit donc pour expliquer les évènements de Syrie de ressortir ces bonnes vieilles grosses ficelles.

Ces nouveaux cadres de l‘extrême-droite française prennent le relai en France des services de propagande d’el-Assad en adaptant les contenus. Ils jouent en effet sur la méfiance de la population à l’égard des médias de masse qui sont dans les mains de quelques milliardaires et qui mènent une propagande pour le gouvernement de Macron et pour l’Union Européenne. Les agents d’el-Assad profitent de ce rejet des informations officielles par une grande masse de la population pour nier tous les faits qui accablent le régime de Damas. Ils installent ainsi un récit falsificateur qui prétend « rétablir la vérité ». Cette inversion des réalités vise à réécrire le conflit syrien en faisant d’el-Assad une victime, voire même un sauveur, mais jamais un coupable et surtout pas un dictateur. La formule « Vous êtes abreuvés par la propagande occidentale » revient sans arrêt dans leurs discours comme un leitmotiv et ils proposent comme remède d’abreuver tout le monde avec la propagande de Bachar el-Assad.

Je vais donc pour commencer m’employer à rétablir la vérité en montrant que Bachar n’est en rien cette victime que la gauche et la nouvelle extrême-droite voudraient nous présenter en chœur.

Personne ne conteste qu’el-Assad est devenu président de la Syrie en succédant à son père. La Syrie est ainsi le seul pays au monde avec la Corée du Nord où le poste de président est transmis par hérédité. Il faut une bonne dose de mauvaise foi pour nier que ce régime est une dictature. Le seul fait que ce soit une « répumonarchie » suffit à le montrer et, sans même parler des actions de Bachar pendant le conflit, il suffit de se reporter à quelques passages de la page de la Wikipédia intitulée Politique en Syrie pour en avoir des confirmations supplémentaires.

« La Syrie n'a plus connu d’élection démocratique depuis 1961 (…) Depuis 1963, la République arabe syrienne est gouvernée par le Parti Baas arrivé au pouvoir par un coup d'État (…) il était inscrit dans la Constitution que le pays ne pouvait être gouverné que par le parti Baas. (…) Les responsables au pouvoir sont pour la plupart issus de la minorité alaouite. (…) Le parti Baas détient la majorité des 2/3 dans le parlement syrien (appelé Conseil du peuple ou Majlis ach-chaab) (…). L'état d'urgence est déclaré en Syrie depuis 1963. »

Une « gauche » qui ose parler de démocratie dans ces conditions est effrayante. Il faut craindre qu’elle arrive au pouvoir !

Elle est par ailleurs incohérente, Si nous demandons à ces militants quelle différence fondamentale il y aurait, selon eux, entre ce qui s’est passé d’une part en Tunisie et en Egypte et d’autre part en Syrie, ils ne répondent pas. En général, ils admettent en effet qu’il y a eu des mouvements révolutionnaires en Tunisie et en Egypte mais pas en Syrie. Pourquoi ? La question restera sans réponse. Une simple question comme « el-Assad est-il un dictateur ? » est pour eux très embarrassantes. Ils voudraient répondre « Non » au-delà de toute vraisemblance. Les grands silences sont une autre caractéristique des versions des évènements de la « gauche » crypto-stalinienne et Castro-chaviste car, pour éviter les incohérences, ils préfèrent se taire.

Je vais, pour ma part, rappeler ce qui s’est passé en 2011. La révolution syrienne s’inscrit dans le mouvement que la presse a appelé « le printemps arabe ». Ce mouvement embrase sous diverses formes tous les « pays arabes » de la Mauritanie à la Turquie et à l’Irak avec des foyers plus importants en Tunisie, en Egypte, en Lybie, au Yémen et à Bahreïn. Quand le mouvement éclate en mars 2011, deux dictateurs sont déjà tombés : Ben Ali a quitté le pouvoir le 14 janvier 2011 et Moubarak le 11 février 2011. Ainsi, après les dictateurs de Tunisie et d’Egypte, il semble bien que le tour du dictateur de Syrie soit arrivé. C’est ce qu’un enfant écrit sur un mur à Deraa…

Or, le mécontentement est grand dans le pays. Pourtant c’était dans l’enthousiasme général que Bachar avait pris ses fonctions comme le montre cette vidéo dont le titre en arabe peut se traduire par : « Manifestation dans la capitale syrienne, Damas, en soutien à Assad ». Ce jeune président (il a 46 ans) s’affiche comme un homme moderne, éduqué (il a fait des études d’ophtalmologie). Il est accompagné d’une jeune épouse charmante qui semble, elle aussi, ouverte au changement. Les syriens espéraient notamment une levée de l’état d’urgence en vigueur depuis 1963. Mais, rien ne change. Un éphémère « printemps de Damas » dans les années 2000 exprime la déception des syriens. De plus, les conditions de vie sont de plus en plus pénibles pour la majorité de la population. Le nombre des chômeurs et des laissés pour compte augmente. Beaucoup de jeunes ne se voient aucun avenir même chez les diplômés. Une relative embellie économique n’a profité qu’à une bourgeoisie des villes proche du régime. Celle-ci affiche scandaleusement un train de vie luxuriant quand la grande partie des syriens vit dans la pauvreté. La corruption est généralisée et le maillage sécuritaire est étouffant. Les conditions sont alors réunies pour une explosion sociale. La colère est à la mesure de la déception elle-même d’autant plus forte que l’espoir avait été grand.

Quand les révolutions de Tunisie et d’Egypte éclatent et que les dictateurs sont chassés, l’occasion semble venue pour que la colère s’exprime. Bien des syriens songent à faire comme en Tunisie et en Egypte. Quelques manifestants se regroupent dans plusieurs villes. Le 15 mars 2011, ils ne se comptent que par dizaines. Mais trois jours plus tard, quatre manifestants sont tués. Ce sont les premiers « martyrs ». Les manifestants se comptent alors par centaines mais à la fin du mois on compte une trentaine de mort. Au début du mois d’avril, dans les manifestations qui se déroulent le vendredi à la sortie de la mosquée, les manifestants se comptent maintenant par milliers. Un mois après le début du mouvement on compte une centaine de mort. Des chars sont maintenant envoyés contre les manifestants. A la fin du mois, les manifestants se comptent par dizaines de milliers.

C’est donc, quoi qu’en dise toute cette « gauche » une révolution qui démarre en Syrie avec une escalade dans la mobilisation du peuple et dans la répression lancée par el-Assad. Les « comités locaux » ou « comités de coordination locaux » qui apparaissent sont caractéristiques de la mise en place d’un pouvoir alternatif à celui du régime. La population crée ses propres organes d’administration indépendants des institutions du régime. Les comités locaux organisent la vie quotidienne, l’éducation, la santé et parfois la défense armée. Ces comités jouent aussi un rôle dans le recueil et la diffusion d’informations vers les médias arabes et internationaux. C’est notamment dans ce but qu’un réseau de 70 groupes s’est constitué et a publié sa première déclaration le 22 avril 2011. Le « bureau de presse des comités » rassemble, vérifie et fournit des informations en temps réel qui sont constamment publiées sur leur site Web et les pages Facebook. Ce système d’information indépendant du régime est essentiel pour définir les modes d’expression de la mobilisation puis de la révolution.

A chaque montée en puissance de la mobilisation, el-Assad répond par des répressions plus violentes et plus massives. L’escalade continue ainsi. Les manifestants se comptent en centaines de milliers au mois de juillet et à chaque nouvelle étape, les atrocités de la répression font toujours monter davantage la colère de la population. Parallèlement, des soldats de l’armée refusent de tirer sur leurs concitoyens et n’ont pas d’autre solution que de déserter pour ne pas se faire fusiller. Le 31 juillet 2011, un communiqué d’officiers déserteurs réfugiés en Turquie annonce la création de l’ASL (Armée Syrienne Libre) et appelle d’autre militaires à les rejoindre. La révolution franchit ainsi le cap de l’insurrection armée.

A ce point de l’exposé, il est déjà possible de comparer la version que je viens de donner avec, par exemple, l’espèce de roman d’espionnage qui nous a été présenté comme une version plausible des faits. Rappel : « Le jour avant Deraa : Comment la guerre a éclaté en Syrie – La véritable histoire »

Il est déjà évident que ma version est vraisemblable alors que l’autre ne l’est pas. Il reste cependant possible de contester ma version car la vraisemblance ne suffit pas. Il faut avoir un discours cohérent et en concordance avec les faits. Les tricheurs, les menteurs et les falsificateurs inventent les faits au fur et à mesure qu’ils en ont besoin en même temps qu’ils écartent ceux qui ne cadrent pas avec leur discours. Au bout du compte, ils sont incapables de proposer une chronologie cohérente des évènements. A l’inverse, ceux qui s’en tiennent aux faits sont obligatoirement cohérents car la vérité est cohérente. La chronologie que je propose fait partie d’un site qui s’appelle « Mémoire créative de la révolution syrienne ». Elle est particulièrement bien documentée. De même, les tricheurs, les menteurs et les falsificateurs, sont incapables de donner une explication globale et cohérente de toute l’histoire du conflit syrien. Le document que je propose s’appelle : « Le conflit syrien pour les nuls ». Il couvre le conflit jusqu’en avril 2017. Sa lecture est indispensable précisément parce qu’il donne une explication de tous les multiples aspects du conflit. Je propose cependant de lire en complément un recueil de 32 articles de mes camarades de l’UIT-QI et de la LIT-QI. Le premier document donne le point de vue réformiste de militants qui n’envisagent de solution qu’avec le maintien du système capitaliste pour satisfaire tous les Etats voisins de la Syrie. Nous pensons, pour notre part, que la remise en question du régime d’Assad pose inévitablement la question de la révolution socialiste avec l’élection de délégués de conseils locaux couvrant tout le pays. Ces délégués pourraient instituer un véritable pouvoir ouvrier et paysan capable d’œuvrer pour les aspirations à la liberté et à la justice sociale demandée par l’opposition syrienne.

Il y a une quantité d’autres documents pour qui veut voir la réalité. Le conflit syrien, à l’heure des téléphones portables et des petites caméras, a été énormément filmé. Vous pouvez déjà trouver plusieurs reportages amateurs de bonne qualité. En voici une petite liste :

— « Our terrible country » de Mohamad Ali Atassi & Ziad Homsi

— « Eaux argentée » de Ossama Mohammed et Wiam Simav Bedirxan

— « Last men in Aleppo » de Feras Fayyad

— « The Cave » aussi de Feras Fayyad

— « For Sama » de Waad al-Kateab

Ces reportages vous coûteront quelques euros car les réalisateurs ont besoin de rentrer dans leur frais contrairement aux nombreux films de propagande gratuits.

Je conseille les deux derniers qui montrent ce qui s’est passé dans les hôpitaux. Une femme médecin filmée par un proche dans l’un (The Cave) et un homme médecin filmé par son épouse dans le second (For Sama). Le premier hôpital était dans la Ghouta et le second dans Alep. Il existe une version danoise avec des sous-titres en anglais qui est disponible gratuitement sur YouTube pour « The Cave ». Dans ces reportages, on voit des enfants gazés, les avions russes qui bombardent les hôpitaux. Ayons au passage, en serrant les poings, une petite pensée pour Mélenchon qui dit « C’est faux ! » quand on lui fait observer que les bombardements russes ciblaient délibérément les opposants hostiles à Bachar el-Assad plutôt que les forces de Daech… On voit le courage de personnes simples qui deviennent des héros et s’en seraient bien passés. On voit les atrocités de ces criminels de guerre. Des dizaines de corps qui portent des traces de tortures sont sortis d’une rivière. Par contre, les terribles djihadistes dont parlent tant Assad et ses affidés sont très discrets. Nous ne les voyons pas.

Pour ceux qui veulent des preuves, il n’y a aucune difficulté pour en trouver sur le web. Encore faut-il en avoir envie. De multiples articles rendent compte des atrocités de la répression. Voici quelques liens :

Il faut ajouter les massacres au gaz sarin notamment celui de la Ghouta le 21 août 2013 et celui de Khan Cheikhoun le 4 avril 2017. Là encore, avec un moteur de recherche, une quantité de preuves en images de ces attaques chimiques nous sautent aux yeux. D’ailleurs personne ne conteste sérieusement ces deux attaques même si el-Assad en donne une version invraisemblable. Il y a eu aussi l’utilisation d’armes lourdes, y compris des chars d’assaut, contre des manifestants pacifiques puis les bombardements avec des « bombes-barils » depuis des hélicoptères en utilisant parfois du gaz chloré. Il y eut ensuite les bombardements avec les avions russes y compris sur les hôpitaux et les écoles… Rien ne fut épargné à la population civile et il reste des traces visuelles de tout cela.

Par quel mécanisme miraculeux se pourrait-il que les américains soient responsables de toutes ces abominations alors que Bachar el-Assad n’y serait pour rien ? C’est pourtant bien ce que prétend cette « gauche » que je veux ici dénoncer.

Je ne peux guère faire plus dans la clarification et le rétablissement de la vérité.

Pour illustrer les difficultés que connaissent aujourd’hui les syriens je laisse quelques liens sur des témoignages en rappelant qu’un habitant sur deux seulement vit encore dans son habitation de 2011.

Portrait d’une jeune vaillante.

Un cri depuis Raqqa.

La naissance syrienne.

Je propose aussi ce petit livre de Majd al-Dik :

A l’est de Damas, au bout du monde. Témoignage d’un révolutionnaire syrien.

Quand on a balayé toutes les idéologies et tous les discours des divers politiciens, quand on a mis les faits à nu, alors une évidence apparait : les américains n’ont jamais réellement combattu les troupes armées du régime de Damas et ils leur sont même venus en aide. J’apporterais des précisions à ce sujet dans un prochain article intitulé : « La politique des USA dans le conflit syrien ». Mais, surtout, les Etats-Unis et toutes les autres puissances mondiales ont refusé de remettre des armes lourdes à l’opposition syrienne pour qu’elle se défende. Ils ont laissé Bachar les massacrer avec l’appui de l’aviation de Poutine et de ses mercenaires. La population syrienne a aussi été victime de l’Etat Islamique. Sans armes, ils se sont faits massacrer de toutes parts. Plus que cela, les américains, principale force de la coalition, ont collaboré avec Bachar el-Assad pour bombarder les villes comme Raqqa en faisant plus de victimes chez les civils que chez les djihadistes. Quelques 250 djihadistes et leur famille ont d’ailleurs pu quitter Raqqa tranquillement dans des camions. Il faudra bien un jour donner des explications aux syriens sur cette étrange clémence. Tous les discours anti-Assad de Barak Obama puis de Donald Trump avaient pour but essentiel de paraître protecteurs et secourables à l’égard des victimes de la répression. C’était essentiellement une question de politique intérieure des USA qui les préoccupait. Ils se souciaient avant tout de l’opinion publique américaine surtout en période électorale. Mais, pour ce qui est de leur véritable action en Syrie, ils ont agi en bon contre-révolutionnaires en aidant, dans les faits, Bachar el-Assad.

Quel est le bilan de la « bonne gauche » qui vient des anciens PC ? Cette « gauche » qui par le passé a plus ou moins couvert les abominations de Staline, de Mao et de Pol Pot. Le bilan est lourd, très lourd. Il est dans la lignée de ce qu’ils ont fait précédemment et je n’ai pas l’intention d’attendre des décennies pour le dénoncer.

Le peuple syrien vient de se faire massacrer pendant dix ans dans une relative indifférence parce que ceux qui avait le devoir de défendre les syriens, les organisations du mouvement ouvrier, ont en fait soutenu le massacreur comme ils avaient jadis soutenu Staline, Mao, Pol Pot.

Plus de 380 000 morts. 6 millions d’exilés. 6 millions de déplacés internes

Honte à ceux qui ont soutenu le dictateur, le massacreur de son peuple !


Moyenne des avis sur cet article :  1.3/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

409 réactions à cet article    


  • adeline 26 juin 12:02

    Je trouve que vous exagérez, combien de bombes isréalienne, us françaises , belge etc etc sont tombées sur son territoire ?


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 26 juin 12:08

      @adeline

      belges, très peu...


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 12:12

      @adeline
      « Je trouve que vous exagérez, combien de bombes isréalienne, us françaises , belge etc etc sont tombées sur son territoire ? »
      J’aimerais avoir votre réponse à la question que vous posez.

      Je peux vous dire précisément quelles ont été les vraies attaques des américains sur la Syrie.


    • @Séraphin Lampion
      Comme vous êtes fort occupé à faire diversion sur ce nouvel article, je rappelle à votre fan-club que « votre » dernier article est un plagiat total d’un article du Guardian. Il suffit de les ouvrir dans 2 fenêtres différentes pour constater que vous avez traduit quasiment mot à mot l’article original sans évidemment le mentionner.
      En outre vous avez eu le culot d’écrire, dans un commentaire : « le mien » (article) et « mes dix affirmations. »
      Je ne manquerai pas de vous rappeler votre « exploit » jusqu"à ce que vous reconnaissiez cette faute.


    • McGurk McGurk 26 juin 13:47

      @Séraphin Lampion

      Ils ont essayé de les bombarder avec des BD mais ça n’a eu l’effet escompté...
      Les autochtones les ont lues...


    • adeline 26 juin 17:54

      @Séraphin Lampion
      peut être mais au moins une, les F16 Belges ont été engagés en Syrie.


    • passemurs 26 juin 23:56

      @Jean Dugenêt

      Je peux vous dire précisément quelles ont été les vraies attaques des américains sur la Syrie


      Il faut être un menteur pour avancer ça !

      Vous pouvez nous dire précisément quelles ont été les attaques des affidés des USA armés et payés par le Qatar, l’Arabie Saoudite et la Turquie (entre autres) ?


    • SEPH SEPH 27 juin 14:28

      @Jean Dugenêt
      Vous prétendez lutter contre le capitalisme, mais vous êtes un zélé serviteur de l’impérialisme US. Sachez que sans l’impérialisme (rackets des richesses et massacres des peuples qui résistent) le capitalisme actuel serait mort.

      C’est Bachar qui a demandé à plus de 200 000 mercenaires étrangers de massacrer son peuple. C’est Bachar qui a demandé à l’Arabie Saoudite et au Qatar de payer ces coupeurs de têtes( Daesh, Al Qaïda). C’est Bachar qui a demandé aux USA, à la GB, à la France,.. de les armer jusqu’aux dents. C’est Bachar qui a demandé

      au MI6 britannique et à la CIA de monter de toute pièce des attaques chimiques pour passer pour un monstre. C’est Bachar qui a demandé

      aux USA de piller le pétrole du peuple syrien pour remplir les poches des compagnies occidentales. C’est Bachar qui a demandé de déménager les machines outils de plusieurs centaines entreprises en Turquie. C’est Bachar qui a demandé..........  !!!!!!!!!

      Votre article odieux ne repose que sur des faits qui sont rapportés par une presse occidentale qui n’est plus crédible à force de mentir : armes massives en Irak, charniers en Roumanie , au Kosovo, l’affaire des couveuses au Koweit, les viols de Kadhafi en Libye,....... L’Occident invente des faits les plus odieux qui sont aussitôt claironnés par les médias afin d’en faire des vérités qui ferons passer les dirigeants des pays que l’Occident veut déstabiliser pour des monstres. Ainsi l’Occident ayant inventé des justifications pour ses agressions pourra masquer ses pillages et ses massacres.

      Être le petit porte valise de ses gens là c’est plus que de la honte. c’est de la bétise la plus basse.
       

      La CIA avait l’habitude d’infiltrer les médias… Maintenant, la CIA est les médias : https://reseauinternational.net/la-cia-avait-lhabitude-dinfiltrer-les-medias-maintenant-la-cia-est-les-medias/ Le grand naufrage des médias mainstream occidentaux : https://reseauinternational.net/le-grand-naufrage-des-medias-mainstream-occidentaux/




    • jefresi 27 juin 19:11

      @Jean Dugenêt
      En dehors de nous bassiner avec les bombes des uns et des autres pourriez-vous nous expliquer pourquoi 115 pays se sont alignés dans ce conflit mondial derrière les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et aussi la France ?


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 27 juin 22:13

      @SEPH
      Pour commenter un article, il faut commencer par le lire. Je ne vois dans ce que vous écrivez aucune critique de mon article.


    • xana 28 juin 10:11

      @Séraphin Lampion

      Honte à ceux qui nous ressortent les mensonges de la presse mainstream !


    • xana 28 juin 10:12

      @Jean Dugenêt
      Honte à ceux qui nous ressortent les mensonges de la presse mainstream !


    • SEPH SEPH 28 juin 10:34

      @Jean Dugenêt
      Toujours méprisant.
      J’ai bien lu votre article qui m’a donné la nausée. Permettez de vous inviter de lire l’excellent article de Michel Raimbaud : Syrie : une guerre globale, sans frontières





    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 11:34

      @xana
      Quelle brillante démonstration ! Il est en effet honteux de mentir !


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 11:36

      @SEPH
      « Permettez de vous inviter de lire l’excellent article de... »
      Merci beaucoup pour vos invitations mais mon emploi du temps est complet.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 15:32

      @SEPH
      « Toujours méprisant. J’ai bien lu votre article qui m’a donné la nausée. »
      Il y a peut-être une contradiction. Non ?


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 15:35

      @jefresi
      "pourriez-vous nous expliquer pourquoi 115 pays se sont alignés dans ce conflit mondial derrière les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et aussi la France ?

      "

      Non ! Mais, si le sujet vous intéresse, il ne faut pas vous priver.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 15:43

      @OMAR

      Je peux vous dire précisément quelles ont été les vraies attaques des américains sur la Syrie.

      Je parle des attaques militaires faites directement par les américains.
      Je sais qu’elle est la nature contre-révolutionnaire et impérialiste des dirigeants américains. Ils ne sont assurément pas les protecteurs des révolutions. Je ne confonds pas tout.

      Je vous laisse une première information à ce sujet :

      Les américains ne sont pas du tout intervenus en Syrie entre mars 2011 (le début du mouvement de protestation) et la nuit du 6 au 7 avril 2017, moment où les USA ont envoyé 59 missiles Tomawalk sur la base aérienne d’Al-Chaayrate en réponse à la deuxième grande attaque chimique au gaz sarin : celle de Khan Cheikhoun le 4 avril 2017.

      A ceux qui prétendent le contraire, j’ai plusieurs fois posé la question : Quels sont les dégâts que les américains ont infligés aux troupes de Bachar ! Combien d’avions ont-ils descendus ? Combien d’hélicoptères, de chars d’assauts, de canons, de camions, de lances missiles, de mitrailleuses lourdes ? Combien d’installations militaires ont-ils endommagées ? Lui ont-ils pris un canon, un fusil, un poignard, un canif ? Rien ! Les américains n’ont jamais dérangé Bachar el-Assad pendant ces six années.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 22:02

      @OMAR
      J’ai compris ce qu’a été l’islamisation du conflit. Bachar y a participé en libérant les prisonniers islamiques. Le terrorisme islamiste a d’abord été un bon prétexte pour lui pour massacrer tous les opposants en les faisant passer pour des terroristes islamiques. Les islamistes lui ont été très utiles c’est pourquoi il les a aidé. Même plus tard quand l’EI a commencé à se mettre en place, on sait qu’il ne s’attaquait pas à eux. Ils étaient ensemble, ses troupes et celles de l’EI, à massacrer l’opposition syrienne. Ensuite quand l’Ei est devenu trop importante aux yeux des grands (Russie et USA) ils se sont bien mis d’accord ensemble et ceux que vous décrivez comme des ennemis se sont très bien arrangé pour se partager le travail. J’affirme pour ma part qu’ils étaient tous amis contre la révolution syrienne.

      Je cherche la vérité. Tout ce que vous apporterez comme preuve de vos allégations m’intéresse. Je me demande si vous avez lu mon article car j’explique cela. Je dis sur quels documents je m’appuie. Je répète, car je doute que vous l’ayez lu, que le conflit syrien a été énormément filmé à l’heure des téléphones portables et des petites caméras. J’ai donné une liste de petits films amateurs qui sont effectivement des preuves. J’accepte par avance ceux que vous amèneraient au dossier. Je connais aussi les films de propagande...


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 23:16

      @OMAR
      Les anglais qui brûlent Jeanne d’Arc ce n’est pas de le propagande mais c’est sans rapport avec le sujet. Je n’ai pas parlé non plus du Golan... Que cherchez-vous ?


    • Analis 29 juin 21:50

      @Jean Dugenêt

      J’ai compris ce qu’a été l’islamisation du conflit. Bachar y a participé en libérant les prisonniers islamiques. Le terrorisme islamiste a d’abord été un bon prétexte pour lui pour massacrer tous les opposants en les faisant passer pour des terroristes islamiques. Les islamistes lui ont été très utiles c’est pourquoi il les a aidé. Même plus tard quand l’EI a commencé à se mettre en place, on sait qu’il ne s’attaquait pas à eux. Ils étaient ensemble, ses troupes et celles de l’EI, à massacrer l’opposition syrienne. Ensuite quand l’Ei est devenu trop importante aux yeux des grands (Russie et USA) ils se sont bien mis d’accord ensemble et ceux que vous décrivez comme des ennemis se sont très bien arrangé pour se partager le travail. J’affirme pour ma part qu’ils étaient tous amis contre la révolution syrienne.

      C’est vraiment étonnant comment pour quelqu’un qui prétend lutter contre l’impérialisme, vous reprenez toute sa propagande. Il est désolant de voir ce gros bobard être encore repris. Doume665 cite plus loin certaines sources à ce sujet, qui avaient rapporté à l’époque en direct ce qui en était. Déjà, non, Assad n’a certainement pas aidé des islamistes afin de diviser les rebelles et de plus facilement pouvoir les écraser. Car il n’a jamais eu besoin d’affaiblir des rebelles non-islamistes, vu que ceux-ci ne lui ont jamais posé le moindre problème. Ce sont uniquement les djihadistes étrangers qui ont mis en danger l’État syrien et causé des difficultés à son armée, et non les pauvres fantomatiques rebelles pseudo-démocrates ou libéraux, et même pas les islamistes locaux, qui ont eu besoin de cette aide étrangère pour devenir dangereux. Ensuite, si des islamistes ont en effet été libérés, c’était dans le cadre d’une amnistie générale, elle-même réalisée dans celui d’un accord politique avec l’opposition, violente ou non-violente. Seulement, les sponsors occidentaux des rebelles/insurgés/terroristes ont demandé aux protestataires de ne pas prendre le train de l’accord en marche. Et ils ont profité des quelques Frères musulmans qui avaient été libérés pour tisser davantage le réseau terroriste à leur service, tout en blâmant Assad.

      En fait, les USA et leurs alliés kurdes, qui ont aidé à l’ascension de l’EI, sont ceux qui ont fait semblant de le combattre, attendant que l’armée syrienne et les djihadistes aient été assez affaiblis mutuellement pour pouvoir attaquer et voler des territoires, tout en évacuant de Raqqa des éléments djihadistes, pouvant être recyclés dans d’autres actions terroristes à venir. Mais comme vous apparaissez comme étant un fanatique, tout cela vous glissera dessus.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 juin 22:33

      @Analis
      "C’est vraiment étonnant comment pour quelqu’un qui prétend lutter contre l’impérialisme, vous reprenez toute sa propagande."

      Ce serait donc la propagande de l’impérialisme US que de dire que les USA sont la plus importante force contre révolutionnaire qui se charge elle-même d’écraser des révolutions quand elle n’a pas d’autres solutions mais qui laisse de préférence un dictateur faire le travail ce qui lui évite d’avoir à s’en charger.

      Ce serait donc de la propagande de l’impérialisme US que de dire que les américains Poutine et Assad se sont très bien entendus pour se partager le travail afin de liquider l’Ei quand celui-ci est devenu plus gênant que bénéfique pour eux. Tous d’ailleurs acceptaient très bien à l’occasion de canarder aussi l’opposition syrienne.

      Vous continuez avec un flot d’affirmations gratuites sans aucun élément de preuves.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 29 juin 22:42

      @Analis

      Dans la mise en place puis la destruction de « l’Etat Islamique » Bachar el-Assad et les américains ont agi en parfaite harmonie et non pas en adversaires ou en ennemis comme vous êtes si nombreux à le prétendre.

      Les États-Unis, ont soutenu, financé et armé des djihadistes, y compris les plus réactionnaires. L’Arabie saoudite, les Émirats et la Turquie ont fait de même avec la collaboration des services secrets occidentaux. Tandis que Bachar lui-même a apporté sa contribution en libérant de ses geôles les djihadistes qu’il avait emprisonnés. Mais, la créature monstrueuse a échappé à ses créateurs, et Daesh a déstabilisé toute la région, allant même, jusqu’à prendre certaines zones pétrolières et à écouler son pétrole sur le marché mondial ce qui, à l’évidence, nécessitait bien des complicités. Les dirigeants occidentaux, qui avaient largement contribué à mettre à pied d’œuvre tous des djihadistes ont alors fait feu de tout bois pour éliminer « l’Etat Islamique ». Dans l’Ouest de la Syrie (comme Damas et Alep) les troupes au sol de Bachar avec les mercenaires russes étaient appuyés par l’aviation russe tandis que dans la partie Est de la Syrie (comme Raqqa) les milices kurdes au sol étaient appuyées par l’aviation américaine (les forces de la coalition). Ces bombardements aériens ont souvent fait plus de morts chez les civils que chez les djihadistes. Les chiffres avancés à ce sujet sont extrêmement fluctuants. Signalons seulement que Airwars (un collectif de journalistes) estime à entre 7 500 et 12 077 le nombre de civils tués par les frappes aériennes de la coalition (essentiellement les américains), de septembre 2014 à mars 2019, en Irak et en Syrie. Il est admis que ce sont les frappes sur Mossoul (Irak) et Raqqa (Lybie) en 2017 qui ont été les plus meurtrières. Les américains ont ainsi fait d’énormes dégâts matériels. Notamment la ville de Raqqa (6ème ville de Syrie) a été détruite. Quand les bombardements des américains ont commencé, le ministre de la Réconciliation nationale du régime syrien, Ali Haidar, a déclaré que selon lui les attaques des Etats-Unis allaient dans le bon sens.

       « En ce qui concerne les attaques en Syrie, je pense que ce qui s’est passé jusqu’à présent est un processus qui va dans la bonne direction, puisque le gouvernement syrien en est informé et qu’elles ne visent pas les installations militaires syriennes ni les civils. » (voir Internacional europa press) Il a également confirmé « que le gouvernement syrien avait été mis au courant et qu’il avait été assuré que les installations militaires syriennes ne seraient pas attaquées, ni les cibles civiles ».

      Il s’agit bien, purement et simplement, d’une collaboration meurtrière entre el-Assad et les américains dont la population civile a fait les frais au moins autant que les djihadistes qu’ils avaient mis en place ensemble auparavant.


    • Analis 30 juin 14:18

      @Jean Dugenêt

      Il est admis que ce sont les frappes sur Mossoul (Irak) et Raqqa (Lybie) en 2017 qui ont été les plus meurtrières. Les américains ont ainsi fait d’énormes dégâts matériels. Notamment la ville de Raqqa (6ème ville de Syrie) a été détruite. Quand les bombardements des américains ont commencé, le ministre de la Réconciliation nationale du régime syrien, Ali Haidar, a déclaré que selon lui les attaques des Etats-Unis allaient dans le bon sens.

       « En ce qui concerne les attaques en Syrie, je pense que ce qui s’est passé jusqu’à présent est un processus qui va dans la bonne direction, puisque le gouvernement syrien en est informé et qu’elles ne visent pas les installations militaires syriennes ni les civils. » (voir Internacional europa press) Il a également confirmé « que le gouvernement syrien avait été mis au courant et qu’il avait été assuré que les installations militaires syriennes ne seraient pas attaquées, ni les cibles civiles ».

      Il s’agit bien, purement et simplement, d’une collaboration meurtrière entre el-Assad et les américains dont la population civile a fait les frais au moins autant que les djihadistes qu’ils avaient mis en place ensemble auparavant.


      Je rappele que l’EI et les autres djihadistes n’étaient « gênants » que pour Assad et la Syrie. Pour les autres, les occidentaux, il ont été un outil. Et s’il paraît y avoir eu coopération, elle était en trompe-l’œil et unilatérale, et malavisée par là.

      Primo, les syriens disaient ça pour éviter toute escalade, à la demande des russes entre autres. Et deuxio, à l’époque, syriens et russes pensaient encore vraiment pouvoir amener les USA à collaborer avec eux. Et les groupes kurdes comme le YPG paraissaient eux aussi prêts à se réconcilier. Il est vrai que Poutine s’est fait alors mener en bateau dans les grandes largeurs par Obama et l’État profond étatsunien à ce sujet, Obama se faisant passer pour un modéré tentant de résister aux faucons. Leur ton a changé par la suite, quand ils se sont rendus compte que ce n’étaient que les faucons qui faisaient la loi à Washington, mais il était alors un peu trop tard (et à ce sujet, il est bien arrivé à plusieurs reprises que les forces US frappent directement les troupes syriennes officielles, sans passer par leurs marionnettes rebelles-terroristes, entraînant toujours des représailles ensuite). Cette faiblesse de la part de Poutine explique sans doute que les britanniques se soient crus permis de faire une manœuvre aussi grave que la provocation qu’ils ont menée avec un de leurs navires dans les eaux de Crimée.


    • pipolo 9 octobre 14:48

      @Jean Dugenêt
      ils font faire leur sale boulot par les autres et depuis de décennies et autoriser en echange aux valets de vendre leurs engins de guerres en l occurrence le rafale demandez a Le Drian  ! combien de morts ? les avez vous comptabilisé ?


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 9 octobre 19:04

      @Analis
      Je ne comprends pas bien ce que vous expliquez. Quand vous parlez de la Syrie et des syriens, vous ne semblez pas parler de la population syrienne ce qui rend votre discours incompréhensible.
      Pour essayer de comprendre, je crois qu’il faut remplacer l’expression « les syriens » par « el Assad » ou « le gouvernement syrien ». idem quand vous dîtes « syrien et russe ». Il s’agit de el Assad et Poutine. La population russe n’a jamais demandé que les avions de l’armée russe aille bombarder les écoles et les hôpitaux en Syrie.

      Il y a eu une collaboration entre Poutine, el-Assad et le gouvernement américain. Je pense même qu’un accord a été signé à Genève.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 9 octobre 19:06

      @pipolo
      Je ne sais pas de qui vous parlez. Qui est désigné par le pronom « ils » du début ? Vous parlez de comptabiliser les morts. C’est très difficile.


    • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 26 juin 12:07

      Déjà que les « organisations du mouvement ouvrier » ont tendance à disparaitre des écrans radars, je voudrais bien savoir où elles trouveraient des chars, des avions et des ambassadeurs pour convaincre les pays voisins de la Syrie et les grandes puissances auxquelles ils sont affiliés de laisser tranquille ce pays, quels que soient ses dirigeants. 

      Déjà que les états ont la manie de l’ingérence, il ne manquerait plus que les organisations susdites s’y mettent, non ?


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 12:16

        @Séraphin Lampion
        C’est aux organisation du mouvement ouvrier d’organiser la résistance solidaire des peuples lorsque l’un d’eux est attaqué par un dictateur quelles que soient les circonstances. C’est dramatique quand elles font l’inverse que ce soit avec Staline, Mao, Pol Pot ou el-Assad.


      • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 26 juin 12:30

        @Jean Dugenêt

        il faudrait déjà qu’elles soient capables de s’impliquer dans les affaires politiques de leur propre pays. Ce ne sont pas elles qui ont donné le mot d’ordre des 70% d’abstention, et on ne voit guère venir le grand soir. Alors, la solidarité avec les autres peuples, ...


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 12:57

        @Séraphin Lampion
        Le fait qu’elles n’ont pas rempli leur rôle dans le conflit syrien ne signifie pas qu’elles font par ailleurs tout ce qu’il faudrait qu’elles fassent. Je peux faire une liste mais elle risque d’être longue.


      • nemesis 26 juin 14:35

        @Jean Dugenêt

        Tu t’exprimes comme BHL hier !
        Tu vois un peu votre niveau de crédibilité....


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 14:56

        @nemesis
        « Tu t’exprimes comme BHL hier !
        Tu vois un peu votre niveau de crédibilité.... »

        Quelle belle argumentation !
        Je suis impressionné par cette leçon de crédibilité.


      • xana 28 juin 10:13

        @Jean Dugenêt
        Honte à ceux qui nous ressortent les mensonges de la presse mainstream !


      • yakafokon 28 juin 11:46

        @Jean Dugenêt
        C’est marrant ! On croirait entendre les divagationss de Guerek, le troll qui sévit sur Sputnik News !
        En tout cas, quand on est bien informé, ça nous fait rire !
        Alors merci.


      • yakafokon 28 juin 11:49

        @Jean Dugenêt
        C’est comme vous ! Ce n’est pas bien de faire un copié-collé d’un article de journal, et d’en revendiquer le mérite !


      • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 15:30

        @yakafokon
        "C’est comme vous ! Ce n’est pas bien de faire un copié-collé d’un article de journal, et d’en revendiquer le mérite !

        "

        Vous calomniez. Je vous prie d’être précis. Quel est l’article de journal dont j’ai fait un copier-collé pour en revendiquer le mérite ?

        Il est fort possible que je fasse des copiés-collés de mes propres articles. J’espère que c’est permis.


      • Clocel Clocel 26 juin 12:07

        Les libyens ?

        Les irakiens ?

        Les afghans ?

        Les palestiniens ?

        Les yéménites ?

        Honte à qui ?

        L’indignation sélective, ça se soigne, vous savez ?

        En commençant par balayer la merde devant sa porte, pour commencer...


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 12:18

          @Clocel
          Où avez-vous vu que je fais de l’indignation sélective ?
          Honte à tous ceux qui ont défendu el-Assad contre le peuple syrien.


        • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 26 juin 12:31

          @Jean Dugenêt
          et à tous ceux qui ont défendu machinchose contre le peuple palestinien


        • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 12:57

          @Séraphin Lampion
          Exact !


        • xana 28 juin 10:13

          @Jean Dugenêt
          Honte à ceux qui nous ressortent les mensonges de la presse mainstream !


        • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 26 juin 12:09

          Jean Dugenou agent de la CIA ah ben chat alors si on m’avait dit chat !

           smiley


          • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 26 juin 17:35

            @Bendidon

            Salut, oui un bolchevo-trotsko-mondialo-democrato-liberal, une caricature..genre melecnchon, ruffin, besansenot etc


          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er juillet 10:18

            @Géronimo howakhan
            Des étiquettes et des amalgames... Vous exhibez votre haine mais vous ne convaincrez personne avec ça.


          • jjwaDal jjwaDal 26 juin 12:15

            Même sous forme papier j’hésiterai vraiment à me torcher avec un tel article.

            Les nuances de gris vous connaissez ? La responsabilité de toutes les ingérences étrangères massives pour fournir l’armement et l’expertise de combat plus les troupes sont anecdotiques ? En cas de révolte dans une dictature on rafle les milliers de râleurs et tous les autres se couchent pour la simple et bonne raison que les armes et le professionnalisme du combat sont dans le camp du pouvoir. Pour avoir une opposition en face il faut une ingérence massive extérieure.

            Donc en France la population qui n’était pas menacé d’une balle dans le dos en cas de violation du couvre-feu s’est couchée à l’unisson et l’essentiel des syriens a pris les armes (tombés du ciel on imagine) contre un médecin de profession qui a hérité du pouvoir par accident et s’est découvert une vocation de boucher-désosseur sur le tard ?

            Continuez à nous faire rire.

            Cela n’empêche nullement le gouvernement syrien d’avoir du sang sur les mains, car il est responsable du comportement de ses troupes et des ordres donnés.


            • Docteur Faustroll Séraphin Lampion 26 juin 12:32

              @jjwaDal

              non, t’a rien compris ! les fautifs, c’est les organisations du mouvement ouvrier !


            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 12:53

              @jjwaDal
              "Cela n’empêche nullement le gouvernement syrien d’avoir du sang sur les mains, car il est responsable du comportement de ses troupes et des ordres donnés.« 
              Je suis d’accord avec cette conclusion quoique l’expression »avoir du sang sur les mains« me semble minimaliste.

               »Continuez à nous faire rire."
              Je n’ai pas vraiment cherché à vous faire rire mais je ne suis pas mécontent de cet effet de bord.


            • sylvain sylvain 26 juin 15:44

              @jjwaDal
              j’avais l’impression que l’article ne faisait que parler d’ingérences étrangères pourtant . l’interprétation peut être .
              Dans votre développement, il semble qu’il faille forcément une ingérence étrangère pour faire tomber une dictature . C’est peut être vrai, quoique la révolution russe pour ne citer qu’elle, vous donne tort . Pour le coup une dictature, même en recevant du soutien de l’étranger, se fait renverser .
              Si néanmoins on part de l’idée que c’est vrai, comment dans ces cas là soutenir qu’il ne faut jamais intervenir dans un pays, respecter le sacro saint domaine nationale ?? seriez vous pour les dictatures éternelles ??


            • jjwaDal jjwaDal 26 juin 17:37

              @sylvain
              A moins d’avoir les yeux « grands fermés » quand ça nous arrange, on voit bien qu’une colonie sioniste en Palestine peut tyranniser les autochtones autant qu’elle en a envie, que les monarchies du Golfe Persique peuvent décapiter des adolescents et prendre les femmes pour une catégorie secondaire de population, que la Chine peut dormir tranquille, etc... On s’en fout.
              Si on n’a qu’un asile climatisé à proposer au reste de la planète, on devrait avoir la gentillesse de les laisser choisir leur voie. La majorité des pays du monde ne sont pas des démocraties. Faut-il toutes les déstabiliser, voire les envahir ? Style Irak ou Libye ou Ukraine ? On fait quoi de la Chine, de la Russie ?
              Aucune des entreprises des USA ne vise à instaurer la démocratie dans les pays ciblés. Elle vise à rendre accessibles au pillage les ressources de ces pays.
              La liste des pays non démocratiques (qu’on se refuse à dénommer « dictature » comme l’Arabie Saoudite par ex) avec lesquels nous avons d’excellentes relations est très longue, vous savez.
              L’idée de dictature éternelle est ridicule. Il faudrait que le pays soit auto suffisant au moins sur le plan alimentaire comme minimum minimorum, ce qui n’était pas le cas de la Syrie par ex et fut à l’origine un des facteurs du mécontentement populaire. Quand les gens ne peuvent manger à leur faim ils bougent.


            • sylvain sylvain 26 juin 19:35

              @jjwaDal
              ma foi je suis d’accord avec tout ce que vous dites.sauf que dans le dernier paragraphe vous contrdisez votre message précedent . Je suis en tout cas content que vous soyez d’accord avec le fait qu’un peuple puisse potentiellement virer un tyran sans ingérence extérieure


            • jjwaDal jjwaDal 26 juin 21:39

              @sylvain
              Je suis né en France et c’est arrivé chez nous. A l’époque c’était aussi le manque de nourriture qui fût le déclencheur à l’origine de la « révolution française » et pas du tout une aspiration à plus de démocratie.


            • xana 28 juin 10:14

              @Jean Dugenêt
              Honte à ceux qui nous ressortent les mensonges de la presse mainstream !


            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er juillet 10:26

              @jjwaDal
              « Pour avoir une opposition en face il faut une ingérence massive extérieure. »

              Ce n’est même pas un sophisme. C’est une invention sans aucun fondement qui est mille fois contredite par l’histoire : la révolution française, la commune de Paris... On ne compte plus les révoltes et les révolutions dont les causes étaient purement interne à un pays. Les révoltes d’un peuple contre un dictateur existent. Ce qui est étonnant c’est que ce ne soit pas une règle systématique mais il y a longtemps que La Boétie nous a fourni quelques explications à ce sujet.

              Après avoir ainsi placé en préambule qu’il est impossible qu’un peuple se révolte contre un dictateur de lui-même vous pouvez placer votre discours pour glorifier el-Assad.

              Merci de votre contribution


            • Jelena Jelena 26 juin 12:20

              @l’auteur : Le docteur vous avait pourtant dit 2 cuillères à soupe, matin, midi et soir. Mais visiblement vous ne suivez pas votre traitement.


              • Et hop ! Et hop ! 28 juin 09:49

                @l’auteur : «  Personne ne conteste qu’el-Assad est devenu président de la Syrie en succédant à son père. La Syrie est ainsi le seul pays au monde avec la Corée du Nord où le poste de président est transmis par hérédité.  »

                M. Bachar El Assad a été élu, et réélu plusieurs fois par une grande majorité des Syriens. Vous le savez très bien, vous êtes d’une mauvaise foi révoltante.

                Personne ne conteste que G W Bush est devenu président de la Syrie en succédant à son père. Les USA sont ainsi le seul pays au monde avec la Corée du Nord où le poste de président est transmis par hérédité.


              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 11:32

                @Et hop !
                C’est assez formidable. Je ne peux que répéter la formule que vous semblez contester et qui exprime une belle vérité : « Personne ne conteste qu’el-Assad est devenu président de la Syrie en succédant à son père. La Syrie est ainsi le seul pays au monde avec la Corée du Nord où le poste de président est transmis par hérédité. »

                Il est vrai que, depuis, en bon dictateur, il s’est fait élire avec 95% des voix.

                Merci d’avoir contribué à nous rappeler cela.


              • Et hop ! Et hop ! 28 juin 15:00

                @Jean Dugenêt

                Personne ne conteste que G W Bush est devenu président de la Syrie en succédant à son père. Les USA sont ainsi le seul pays au monde avec la Corée du Nord où le poste de président est transmis par hérédité.


              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er juillet 10:27

                @Jelena
                Le docteur a donné (infligé) son traitement à son peuple.


              • Yann Esteveny 26 juin 12:47

                Message à tous,

                Honte à ceux qui cautionnent les interventions criminelles dans les pays souverains !


                • sylvain sylvain 26 juin 15:45

                  @Yann Esteveny
                  c’est ce qu’il y a de plus sacré au monde pour vous, une identité nationale ???
                  condamnez vous l’intervention russe ??


                • Daruma 26 juin 16:29

                  @sylvain
                  Je suppose que vous parlez de l’intervention russe en Syrie ?
                  Si votre fille se fait agresser et que vous intervenez pour mettre l’agresseur hors d’état de nuire, devra-t-on considérer votre intervention comme une agression ?


                • sylvain sylvain 26 juin 16:44

                  @Daruma
                  je ne savais pas que bachar était la fille de poutine, AV est une vrai mine ! Ils nous l’ont bien faite a l’envers ces deux là . Après on dira que poutine est contre les LGBT, n’importe quoi . Vous connaissez la mère ??

                  Si vous choisissez celles qui vous plaisent, vous n’êtes contre les interventions extérieures . Et si vous pensiez répondre oui mais c’est les ricains qui ont commencés, détrompez vous, on a commencé ça il y a des siècles, avant même l’existence de l’état nation


                • sirocco sirocco 26 juin 17:54

                  @sylvain
                  « condamnez vous l’intervention russe ?? »

                  Contrairement aux Yankees et à leurs fantoches, les Russes sont intervenus en Syrie à la demande du gouvernement syrien.


                • Captain Marlo Captain Marlo 26 juin 18:46

                  @sylvain
                  condamnez vous l’intervention russe ??

                  La Russie est intervenue en Syrie à la demande du Gouvernement syrien. Rien de commun avec les attaques de la Coalition occidentale par mercenaires interposés !

                  Il est interdit par la Charte des Nations Unies d’intervenir militairement dans un pays qui n’a déclaré la guerre à personne.

                  Tous les pays attaqués après le 11 Septembre n’avaient déclaré la guerre à personne : Libye, Syrie, Yémen, Irak, Somalie, Soudan.
                  Ce sont donc des guerres illégales au regard du Droit International.


                • sylvain sylvain 26 juin 19:39

                  @Captain Marlo
                  Il est interdit par la Charte des Nations Unies d’intervenir militairement dans un pays qui n’a déclaré la guerre à personne.

                  vous me dites du coup que l’intervention russe était illégale . Sinon je ne considère pas qu’un tyran de père en fils soit un gouvernement légitime . Reconnu par la « communauté internationale » des exploiteurs ou non


                • Doume65 27 juin 17:23

                  @Captain Marlo
                  « Tous les pays attaqués après le 11 Septembre n’avaient déclaré la guerre à personne »
                  Non, en effet. Le seul qui a déclaré la guerre, via ses 11 terroristes (sur 14) était l’Arabie Saoudite. Elle n’a cependant pas été attaquée par les USA.


                • josy&jacq jos&jacq 27 juin 19:08

                  @Doume65. Tu gobes des zwanze de ce calibre, toi ?


                • Doume65 27 juin 21:42

                  @jos&jacq
                  Ne comprenant pas ta question, je ne peux y répondre.


                • JC_Lavau JC_Lavau 27 juin 23:18

                  @Doume65. Jamais les pauvres leurres saoudites n’ont pu piloter un Boeing 757, avec la précision requise pour zigouiller tous les comptables qui enquêtaient sur le trou de 3400 milliards de dollars dans le budget du Pentagone, ni brûler toutes les pièces comptables gênantes.
                  Les 767 des autres attentats, de même technologie de pilotage et de télécommande, n’ont jamais été disponibles sur les simulateurs accessibles au leurres saoudites.

                  Outre qu’il a énormément enrichi Larry Silverstein, ce complot aussi permis de détruire toute l’enquête fédérale sur le scandale ENRON.

                  Le lieutenant Colombo pose la question de base : à qui le crime profite-t-il ?
                  Pas toi ?


                • Doume65 29 juin 11:26

                  @JC_Lavau
                  «  Jamais les pauvres leurres saoudites n’ont pu piloter un Boeing 757  »
                  C’est pas possible, faut vraiment tout expliquer, ici !
                  Quand le sage montre la Lune, l’idiot regarde le doigt !
                  Mais on s’en fout complètement que ce soit la vérité ou pas !
                  Le gouvernement US soutient que 11 pirates sur 14 étaient Saoudiens. Malgré cela, il est allé attaquer toute une série de pays innocents et ont foutu la paix à l’Arabie Saoudite. Je soulignais juste l’absurdité des États-Unis.
                  Maintenant, si tu penses qu’ils sont cohérents, exprime-toi là-dessus. C’est ça le sujet dans mon post.


                • troletbuse troletbuse 26 juin 13:30

                  Jean Dugenou, le fils à Fabius fait du bon café, pardon du bon boulot


                  • samy Levrai samy Levrai 26 juin 13:42

                    Tu nous gonfles avec ta reprise de la propagande américaine de changement de régime, occupe toi plutôt de libérer ton pays .


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 14:06

                      @samy Levrai
                      Pour libérer mon pays, il faut faire une révolution. Il faut pour cela un parti révolutionnaire qui ne peut se construire que comme section d’une internationale ouvrière. Il n’y a rien de nouveau dans cette politique. C’était celle de Marx et d’Engels. Ce fut celle de la deuxième internationale puis celle de la troisième. Mais il y a longtemps que les organisations traditionnelles du mouvement ouvrier en France se sont assises sur ces principes élémentaires. Il n’y a rien à attendre des trois organisations françaises (PCF/PS/LFI) qui n’ont assurément rien à faire de l’internationalisme.


                    • sylvain sylvain 26 juin 16:05

                      @Jean Dugenêt
                      Il faut pour cela un parti révolutionnaire qui ne peut se construire que comme section d’une internationale ouvrière

                      bigre, un peu de bon sens sur AV . Ca surprend . Enfin j’aurais enlevé le « ouvrière », pourquoi se limiter a même pas un quart de la population de cette planète ??

                      Il semble que de plus en plus de gens pensent contrer la mondialisation néolibérale en misant sur la nation . Ca se comprend, on cherche quelque chose de fort et de connu pour nous défendre . On pourrait arguer que les nations ont bien plus souvent conduits leurs peuples a l’abbatoir qu’ils ne les ont protégés, mais le problème n’est pas là .

                      Le problème est qu’on en est à des sociétés qui sont devenues totalement dépendantes les unes des autres . Que si les cultures sont restées nationales, le système de production industriel a lui achevé sa mue . Les empires nations ( russie et chine) arrivent a tirer leur épingle du jeux car elles sont indispensables a l’ordre mondiale . Elles ne pourraient cependant le remettre en cause qu’en prenant la place des USA aujourd’hui . La chine semble inéressée ... il faudrait déveloper mais ce serait trop long . Qu’on se dise seulement une chose, l’internationale des milliardaires existe, celle du peuple non. Echec et mat


                    • Captain Marlo Captain Marlo 26 juin 18:58

                      @Jean Dugenêt
                      Il faut pour cela un parti révolutionnaire

                      Sans doute, mais pas avec des gens comme toi, qui crois que le peuple syrien a été détruit par Assad ! Tu es complètement à côté de la plaque et tu dédouanes complètement l’Impérialisme américain. Tu vas aussi écrire un article expliquant que les néo nazis d’Ukraine sont « des révolutionnaires » ??

                      Voici les divers mouvements de fascistes islamiques qui ont détruit la Syrie & les Syriens : « Plus de 65 000 mercenaires combattent en Syrie, financés par le Qatar & les Saoudiens ».

                      "(...) Les armes, lance-roquettes, missiles anti-chars, kalachnikovs, mitrailleuses lourdes, mortiers, sont achetées sur le marché noir en Bulgarie, Bosnie, Liban, Tchéquie, Irak, Turquie, Libye... Tous les stocks ont été vidés par les achats massifs réalisés avec l’argent du Qatar et de l’Arabie Saoudite. Ce dernier pays commande des armes en Ukraine et fabriquées par la compagnie ukrainienne Dastan pour le compte des mercenaires via le territoire turc. L’Arabie Saoudite et le Qatar achètent aussi des armes fabriquées en Egypte par Sakr Factory for Development Industries (AOI) qui est une usine spécialisée dans la production de roquettes et d’obus d’artillerie.

                      Les occidentaux fournissent différents types d’armes (comme l’Anti-Material Rifle sur la photo), des gilets pare-balles, des moyens de communication et des équipements à visée nocturne et hésitent à fournir des armes offensives comme les missiles anti-aériens. Cependant, les mercenaires islamistes utilisent des missiles anti-aériens portables SA-24 Grinch, de fabrication russe, provenant des stocks libyens.etc


                    • Captain Marlo Captain Marlo 26 juin 19:09

                      @sylvain
                      Le problème est qu’on en est à des sociétés qui sont devenues totalement dépendantes les unes des autres .

                      Vous répétez les niaiseries des euronouilles.
                      La haine de la souveraineté est typique de la Gauche européenne.

                      Les pays souverains, comme la Suisse (qui n’est pas dans l’UE, ni dans la zone euro), disposent d’un contrôle des mouvements de capitaux, ils gèrent leur monnaie, leurs frontières, leur diplomatie, leur budget et leurs lois. Ils mettent des taxes et des quotas aux importations, pour protéger leurs entreprises et leurs emplois.

                      Contrairement aux pays européens en perdition, la Suisse a conservé une économie prospère et diversifiée, comme était la France il y a 40 ans.





                    • sylvain sylvain 26 juin 19:47

                      @Captain Marlo
                      Vous répétez les niaiseries des euronouilles.


                      eh bien prenez donc un paquet de nouilles, n’importe lequel, et renseignez vous sur son parcours de production, ça vous évitera de dire des niaiseries vous même 

                      A part ça je n’ai jamais dit que la france avait eu une politique économique et sociale intelligente ces dernières décennies, je suis même persuadé du contraire . Et oui on aurait pu faire en sorte de garder certains centres de production chez nous, ça aurait pas été bête, mais il semble que nos « élites » aient plus peur de leur peuple que des élites étrangères . Ceci dit d’après les patrons allemands, les patrons français sont les plus cons du monde et ils ont peut être bien raison .

                      A part ça la suisse est la banque de l’empire (une des banques), évoquer son cas en dehors de ce contexte n’a pas grand sens et tous les aspects de sa société sont déterminés ( en grande partie) par ce fait


                    • Xenozoid Xenozoid 26 juin 19:50

                      @sylvain

                      euronouilles. completement barjot le fifi, c’est sa nouvelle insulte


                    • Captain Marlo Captain Marlo 26 juin 20:08

                      @sylvain
                      t oui on aurait pu faire en sorte de garder certains centres de production chez nous, ça aurait pas été bête,

                      C’est bien ce que je dis, vous êtes un inculte.
                      C’est le résultat désastreux sur la Gauche, de la propagande européiste.

                      1/ La désindustrialisation a été programmée par l’Union européenne pour faciliter les délocalisations dans les pays à bas salaires.

                      2/ La banque en Suisse, c’est 14% du PIB, pas plus. Le reste c’est de l’industrie, de l’agriculture, du tourisme etc.

                      3/ Cf mes commentaires sur l’UE & la mondialisation, suite au billet : « Vous sentez-vous européen ? ».


                    • sylvain sylvain 26 juin 20:35

                      @Captain Marlo
                      C’est bien ce que je dis, vous êtes un inculte

                      décidément vous aimez rabaisser les gens . Je n’ai jamais dis que les délocalisations étaient une opération du saint esprit . Il me semble que les débuts de ce phénomène remontent a peu près a la même période que l’argent dette . Un peuple qui n’a plus la main sur sa création monétaire et plus de centre de production est pieds et poing liés . Et ca date d’avant l’UE


                    • Captain Marlo Captain Marlo 27 juin 07:50

                      @sylvain
                      décidément vous aimez rabaisser les gens . . Un peuple qui n’a plus la main sur sa création monétaire et plus de centre de production est pieds et poing liés . Et ca date d’avant l’UE

                      Hélas pour vous, je suis de Gauche, et j’en ai assez de cette Gauche inculte, qui se prenant pour le Camp du Bien, se croit dispensée de s’instruire.

                      L’UE & l’euro, c’est 1992, le Traité de Maastricht, celui que Mélenchon a voté « Voui, car c’était un bon compromis de Gôoche ! »

                      La France a perdu le contrôle de la monnaie et elle a été obligée d’emprunter aux banques avec intérêts, plutôt qu’à la Banque de France à taux 0%.
                      .
                      Quant à la mondialisation, elle date de 1993/1994, par la signature des accords de l’Uruguay Round. C’est Sir Léon Britain qui représentait la Commission européenne.


                    • sylvain sylvain 27 juin 10:25

                      @Captain Marlo
                      Vous répétez strictement les mêmes choses depuis des années . C’est bien hein, c’est des choses plutot vrai mais bon pas tout quand même . La france n’empruntait plus directement a BdF depuis un moment déja en 1992, et le grand cycle des délocalisations a commencé un peu avant 70 . Par exemple en 1970 30% de la production textile a déja été délocalisée hors de france . En 1994, la France a déja perdu plus de la moitié de son industrie .


                    • sylvain sylvain 27 juin 10:26

                      @Captain Marlo
                      L’UE parachève un mouvement commencé bien avant, et le rend irrémédiable, ou presque



                    • sylvain sylvain 27 juin 12:31

                      @chantecler
                      Voui voui mais tu sais pas tout !

                      je ne peux que plaider coupable . Le texte est intréressant, j’y ai appris quelques détails mais pour le fond, j’étais déja au courant . C’est d’ailleurs quand les français ont commencé à croire qu’ils faisaient partis du monde occidental moderne au même titre que les anglo saxons qu’ils ont commencés a tout perdre .


                    • chantecler chantecler 27 juin 12:44

                      @sylvain
                      Quoi ?
                      Vous n’aimez pas l’Histoire ?
                      Il vous semblerait que certains détails clochent ?
                      Faut pas douter .


                    • Captain Marlo Captain Marlo 28 juin 06:54

                      @sylvain
                      L’UE parachève un mouvement commencé bien avant, et le rend irrémédiable, ou presque

                      Oui, tout cela était déjà inscrit dans le Traité de Rome.
                      Quant à le rendre irrémédiable, le Brexit a montré qu’il n’en était rien.
                      Article 50 du TFUE :« 1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.etc 


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 11:24

                      @Captain Marlo
                      "(...) Les armes, lance-roquettes, missiles anti-chars, kalachnikovs, mitrailleuses lourdes, mortiers, sont achetées sur le marché noir en Bulgarie, Bosnie, Liban, Tchéquie, Irak, Turquie, Libye... Tous les stocks ont été vidés par les achats massifs réalisés avec l’argent du Qatar et de l’Arabie Saoudite. Ce dernier pays commande des armes en Ukraine et fabriquées par la compagnie ukrainienne Dastan pour le compte des mercenaires via le territoire...« 

                      Encore un grand discours sans le moindre semblant de preuve et sans préciser la source. Sors tu cela encore de ton fameux roman d’espionnage ? En d’autres termes : tu n’as rien à dire. C’est pour cela que tu bavardes beaucoup.

                       »des gens comme toi, qui crois (croient) que le peuple syrien a été détruit par Assad !« 
                      Plus précisément, je pense que le peuple a été massacré et que des villes ont été détruites.

                       »Tu es complètement à côté de la plaque et tu dédouanes complètement l’Impérialisme américain"
                      Je ne sais pas de quelle plaque tu parles. Je te remercie de ne pas m’accuser de dédouaner Poutine qui a permis, entre autres choses, que des écoles et des hôpitaux soient bombardés à Alep et dans la Goutha (voir les films « La Cave » et « Pour Sama »). Je remarque que toi-même tu n’en parles pas beaucoup. Quant aux rôle des américains j"en ai déjà parlé et ce sera le thème de mon prochain article sur la Syrie. Je peux faire le décompte précis de leurs interventions directes sur le terrain. Il est minime. Je connais les discours de l’extrême-droite qui leur attribue une énorme responsabilité indirecte. C’est seulement l’expression de leur idéologie que je rappelle ci-dessous. J’ai l’impression que l’UPR reprend maintenant cette idéologie en enlevant le racisme.

                      Les principales caractéristiques de la politique de la nouvelle extrême-droite.

                      • Négation de la lutte des classes au profit de l’exacerbation du nationaliste, c’est-à-dire de la haine envers d’autres nations. Mise en avant aussi des valeurs de l’occident chrétien. Les faits historiques ne s’expliquent que par les luttes entre des nations et des « blocs de nations ».
                      • Défense des valeurs traditionnelles : travail, famille, patrie. « Gauche du travail et droite des valeurs ».
                      • Défense de l’Europe avec des peuples de race blanche, de culture chrétienne et de politique anticommuniste comme la « Neue Europa » d’Hitler.
                      • Lutte contre l’Empire (notion de Soral) qui est américain avec la complicité de pays européens comme la France et le Royaume Uni. Cet empire est dominé par les grosses fortunes juives dont Soros est le prototype.
                      • Défense de la Nation et de l’Europe contre l’invasion migratoire principal danger de notre civilisation.
                      • Antisémitisme dans la lutte contre « l’Empire » qui est notamment à la base du projet sioniste. La légitime défense de la Palestine est assimilée à la lutte contre les juifs (antisémitisme).
                      • Islamophobie contre les musulmans potentiellement islamistes et djihadistes (les forces les plus sombres du monde). Soudoyés, ils sont en fait au service des grandes fortunes juives pour défendre l’Empire en toutes circonstances.
                      • Défense de la famille et par conséquent de l’hétérosexualité. Opposition au divorce surtout par consentement mutuel…
                      • Toutes les stratégies politiques de l’Empire sont élaborées par la CIA et Soros (Avec d’autres fortunes juives mais Soros en est le prototype). Elles visent essentiellement à s’accaparer les ressources en hydrocarbures de toute la planète. L’Empire est impérialiste. Il veut dominer le monde. La CIA et Soros sont responsables de tous les malheurs : les guerres, les révolutions…
                      • Il n’y a pas de révolutions populaires mais seulement des révoltes fomentées par la CIA et les grandes fortunes juives à l’instar des « révolutions de couleur ». Avec de l’argent, il est possible de déclencher n’importe quelle révolution. Le complot « judéo-bolchévique » se répète à l’infini. Toutes ces fausses révolutions font intervenir des agents étrangers financés par la CIA. Les complots, dans chaque pays, sont ourdis par des officines étrangères dans le seul but de déstabiliser des dirigeants politiques qui font obstacle aux visées impérialistes de l’Empire.
                      • L’extrême droite est la seule force capable de faire connaître la vérité. Elle essaie donc de contrer la propagande occidentale dont sont abreuvés les peuples du monde entier. Ceux qui ne comprennent pas que les discours de l’extrême-droite sont l’exacte transcription de la vérité sont de pitoyables imbéciles.

                      Comptez le nombre d’items avec lesquels vous êtes d’accord. S’il y en a plus de huit, vous pouvez considérer que vous adhérez à l’idéologie de la nouvelle extrême-droite française. Il n’est pas possible d’exiger l’adhésion aux 11 items. Dieudonné doute qu’il faille que les européens soient de race blanche, Thierry Meyssan ne tient pas à l’obligation d’être hétérosexuel et certains concentrent leur racisme exclusivement contre les juifs.

                       


                    • yakafokon 28 juin 12:10

                      @Captain Marlo
                      Je suis d’accord avec ça, mais encore faut-il pouvoir voter pour des politiciens qui soient prêts à sauter le pas !
                      Sur le plan législatif, ça ne pose aucun problème, mais on a tellement de traîtres à notre pays à l’Assemblée Nationale et au Sénat, que c’est mission impossible !
                      Un seul homme présente toutes les qualités requises et la volonté pour le faire, c’est François Asselineau, le président de l’U.P.R. !
                      Ce qui lui a valu un procès en sorcellerie, digne du Tribunal de l’Inquisition de Torquemada, pour l’empêcher de prendre de l’importance lors des élections de Juin.
                      Car, quel que soit le président et le gouvernement qui va sortir des urnes, tant que nous resterons dans l’Union Européenne, donc dans l’O.T.A.N., la France ne sera jamais que l’un des 27 districts fédéraux du 51ème état américain, avec comme capitale fédérale Washington, et comme succursale Bruxelles !


                    • JC_Lavau JC_Lavau 28 juin 12:10

                      @Jean Dugenêt. Gnâââââh ! Tout incroyant envers la propagande USraélienne est donc d’extrême-droite, selon ta secte. Ce qui permet d’en déduire au service de qui est ta secte.


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 28 juin 15:12

                      @JC_Lavau
                      « Gnâââââh ! Tout incroyant envers la propagande USraélienne est donc d’extrême-droite, selon ta secte. Ce qui permet d’en déduire au service de qui est ta secte. »

                      Est-ce au sujet de la caractérisation ci-dessous de la nouvelle extrême-droite que vous intervenez ?

                      Les principales caractéristiques de la politique de la nouvelle extrême-droite.

                      • Négation de la lutte des classes au profit de l’exacerbation du nationaliste, c’est-à-dire de la haine envers d’autres nations. Mise en avant aussi des valeurs de l’occident chrétien. Les faits historiques ne s’expliquent que par les luttes entre des nations et des « blocs de nations ».
                      • Défense des valeurs traditionnelles : travail, famille, patrie. « Gauche du travail et droite des valeurs ».
                      • Défense de l’Europe avec des peuples de race blanche, de culture chrétienne et de politique anticommuniste comme la « Neue Europa » d’Hitler.
                      • Lutte contre l’Empire (notion de Soral) qui est américain avec la complicité de pays européens comme la France et le Royaume Uni. Cet empire est dominé par les grosses fortunes juives dont Soros est le prototype.
                      • Défense de la Nation et de l’Europe contre l’invasion migratoire principal danger de notre civilisation.
                      • Antisémitisme dans la lutte contre « l’Empire » qui est notamment à la base du projet sioniste. La légitime défense de la Palestine est assimilée à la lutte contre les juifs (antisémitisme).
                      • Islamophobie contre les musulmans potentiellement islamistes et djihadistes (les forces les plus sombres du monde). Soudoyés, ils sont en fait au service des grandes fortunes juives pour défendre l’Empire en toutes circonstances.
                      • Défense de la famille et par conséquent de l’hétérosexualité. Opposition au divorce surtout par consentement mutuel…
                      • Toutes les stratégies politiques de l’Empire sont élaborées par la CIA et Soros (Avec d’autres fortunes juives mais Soros en est le prototype). Elles visent essentiellement à s’accaparer les ressources en hydrocarbures de toute la planète. L’Empire est impérialiste. Il veut dominer le monde. La CIA et Soros sont responsables de tous les malheurs : les guerres, les révolutions…
                      • Il n’y a pas de révolutions populaires mais seulement des révoltes fomentées par la CIA et les grandes fortunes juives à l’instar des « révolutions de couleur ». Avec de l’argent, il est possible de déclencher n’importe quelle révolution. Le complot « judéo-bolchévique » se répète à l’infini. Toutes ces fausses révolutions font intervenir des agents étrangers financés par la CIA. Les complots, dans chaque pays, sont ourdis par des officines étrangères dans le seul but de déstabiliser des dirigeants politiques qui font obstacle aux visées impérialistes de l’Empire.
                      • L’extrême droite est la seule force capable de faire connaître la vérité. Elle essaie donc de contrer la propagande occidentale dont sont abreuvés les peuples du monde entier. Ceux qui ne comprennent pas que les discours de l’extrême-droite sont l’exacte transcription de la vérité sont de pitoyables imbéciles.

                      Comptez le nombre d’items avec lesquels vous êtes d’accord. S’il y en a plus de huit, vous pouvez considérer que vous adhérez à l’idéologie de la nouvelle extrême-droite française. Il n’est pas possible d’exiger l’adhésion aux 11 items. Dieudonné doute qu’il faille que les européens soient de race blanche, Thierry Meyssan ne tient pas à l’obligation d’être hétérosexuel et certains concentrent leur racisme exclusivement contre les juifs.


                    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 1er juillet 11:05

                      @sylvain
                      Le mot « ouvrière » dans les expressions « organisation ouvrière » ou « internationale ouvrière » ne fait pas référence à la composition sociale mais au programme hérité de Marx...

                      Je pense que ce programme reste entièrement d’actualité. J’ai vu défiler depuis milles théories à la mode qui affirmaient toutes le contraire mais aucune n’a duré. L’autogestion, les cols bleus et les cols blancs se substituant aux prolétaires et aux bourgeois, la fin de la lutte des classes dans les pays développés impliquant les seules luttes anticoloniales comme étant légitime, l’écologie devant unir bourgeois et prolétaires pour sauver la planète, la division du monde en deux blocs lors de la guerre froide impliquant de ne plus lutter contre sa bourgeoisie mais plutôt de défendre le bon bloc, l’actuelle nécessité de défendre le nouveau bloc des bons (Iran, Russie, Chine, Syrie...) contre le nouveau bloc des méchants, la nécessité de défendre la nation comme seule solution pour contrer la « mondialisation »...

                      Ce ne sont que balivernes qui tournent le dos à la réalité : le moteur de l’histoire est la lutte des classes. Le combat initié au XIXème siècle continue et malgré toutes les difficultés la continuité et l’héritage du marxisme a pu être assuré. L’internationale révolutionnaire est en construction. C’est une réalité. Nous avons déjà des forces rassemblées (voir l’annexe 2 à la fin de cet article). J’écris actuellement un fascicule pour expliquer comment l’héritage s’est fait malgré la répression conjuguée du nazisme et du stalinisme et mille autre difficultés.

                      En France l’AGIMO est à l’état embryonnaire mais elle est la seule force capable d’ouvrir de saines perspectives. Juge par toi même :

                      soutien à la révolution syrienne contre el-Assad.
                      pour le Frexit.
                      pour un candidat unique du mouvement « ouvrier » aux présidentielles contre tous les candidats de la bourgeoisie.
                      défendre tous ceux qui sont victimes de mesures arbitraires du pouvoir quelles que soient nos divergences (défendre Mélenchon dans l’affaire des perquisitions ou ceux qui sont censurés dans la lutte pour le Frexit... )
                      condamner toutes violences internes au mouvement « ouvrier » (condamner autant les violences des nervis staliniens du PCF ou de la CGT que les violences contre la CGT...)
                      solution de l’Etat unique démocratique et laïque pour la question palestinienne.
                      contre toutes formes de racisme, d’homophobie.

                      Connais-tu un parti, une organisation, un groupe qui défend ces positions à part l’AGIMO ? Il n’y en a pas.


                    • Un ophtalmo Londonien couvert de crimes ? hum hum !

                      Assad n’avait pas ouvert de cabinet à Tel-Aviv...que je sache !

                       A moins que secrètement avec Moshé Dayan comme premier client ? ... arf smiley


                      • sylvain sylvain 26 juin 16:06

                        @Armand Griffard de la Sourdière
                        Un ophtalmo Londonien couvert de crimes

                        C’est que les week end il est dictateur de syrie . ophtalmo, ça paie plus si bien


                      • McGurk McGurk 26 juin 14:00

                        C’est intéressant qu’après que cette guerre ait pris fin (ou presque) on ait un type qui se réveille pour nous balancer à nouveau toute cette propagande qu’on a eu pendant plusieurs années d’affilée, du matin au soir, sur cet « affreux dictateur » qui opprimait son peuple.

                        On a toujours pas retenu la leçon de l’Irak, de la Lybie (avec les attentats qui ont suivi sur notre sol). Les autres pays devaient forcément se faire détruire pour se faire « reconstruire ».

                        J’aimerais bien savoir de quel droit les pays étrangers peuvent décider l’avenir d’un pays souverain. Pourquoi, alors qu’on se moquait de se peuple qui ne représentait rien pour nous, on se focalise d’un coup dessus en en faisant le nombril des malheurs du monde.

                        Tous ces « mouvements », qualifiés de « modérés » par nos Etats, n’étaient là que pour servir nos idéaux de trouver de nouveaux débouchés commerciaux en rasant tout (même le peuple). On leur a fourni un tas d’armes ultra-sophistiquées alors que nos propres soldats ont besoin d’aller acheter leurs armes en Allemagne et leurs bombes aux USA.

                        Nos élites prétendaient « protéger ce peuple de son dictateur » alors qu’on a, de fait, alimenté le terrorisme et pas qu’un peu. Et ensuite on s’étonne que des mouvements terroristes de grande ampleur possèdent des régions entières et s’y reproduisent.

                        D’ailleurs, à ce propos, il est impossible de justifier les pillages de ressources commis par les « alliés de la démocratie ».


                        • josy&jacq jos&jacq 26 juin 14:10

                          Honte à ceux qui reprennent la propagande génocidaire du « peuple élu », massacreur de goyim !


                          • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 14:58

                            @jos&jacq
                            Tu as raison. Voir à ce sujet mon article précédent.


                          • josy&jacq jos&jacq 27 juin 17:34

                            @Jean Dugenêt. La sottise monstrueuse de JD laisse perplexe : quel est son moteur ?
                            L’orgueil de secte, en prothèse de son narcissisme primaire avarié.
                            Dans leur science infuse, cette secte et son sectaire se sont dispensés de rendre des comptes à quiconque. Au contraire de Christophe Thivrier, le député en blouse.
                            JD se dispense de rendre des comptes au peuple syrien, comme il se dispense de rendre des comptes au peuple français.


                          • Vous avez oublié de mentionner, parmi les « gentils, » tous ces jeunes trotskistes ayant quitté leur banlieue et de nombreux pays arabes pour aller soutenir les camarades « révolutionnaires » de daesh
                             smiley
                            « Je vais donc m’employer à rétablir la vérité »
                             smiley


                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 15:02

                              @facta non verba au profil trendy
                              "tous ces jeunes trotskistes ayant quitté leur banlieue et de nombreux pays arabes pour aller soutenir les camarades « révolutionnaires » de daesh« 

                              J’aimerais quelques noms de »jeunes trotskistes" concernaient ou n’importe quoi qui puisse ressembler à une preuve... Ce n’est pas avec des affirmations gratuites qu’on peut approcher de la vérité et prétendre donner des leçons.


                            • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 15:15

                              @Jean Dugenêt
                              J’aimerais quelques noms de »jeunes trotskistes" concernés ou n’importe quoi qui puisse ressembler à une preuve... Ce n’est pas avec des affirmations gratuites qu’on peut approcher de la vérité et prétendre donner des leçons.


                            • @Jean Dugenêt
                              J’adore votre perspicacité !
                               smiley
                              Avec vous, il faut explicitement indiquer un message ironique ou du second degré.
                               smiley
                              Bien évidemment, c’est uniquement pour des raisons religieuses que les jeunes musulmans sont allés en masse rejoindre Daesh, où ils ont bénéficié de l’aide du Qatar, de l’Arabie saoudite, de la Turquie et des USA.
                              Vos « révolutionnaires », outre qu’ils ont toujours été ultra-minoritaires, ont souvent rejoint les extrémistes religieux, et ont massacré avec beaucoup d’entrain.
                              Vous devriez leur faire parvenir des exemplaires du Capital reliés en vert pour qu’ils ressemblent au Coran.
                               smiley


                            • njama njama 26 juin 15:06

                              Jean Dugenêt remet le couvert, alors qu’il est incompétent sur cette période contemporaine de l’histoire du moyen-orient

                              Est-il un agent sioniste ?


                              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 15:12

                                @njama
                                « qu’il est incompétent sur cette période contemporaine »
                                Vous vous prenez pour qui à vous croire avoir autorité pour juger de la compétence de qui que ce soit.
                                Le moins qu’on puisse dire c’est que vous n’avez jamais montré que vous ayez quelques compétences dans ce domaine. Vos tartines de copier/coller de vos propres commentaires ne montre pas votre capacité à argumenter. Vous ne savez même pas si vous êtes d’extrême-droite ou d’extrême-gauche. Ce qui est certain c’est que vous êtes extrême...


                              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 15:18

                                @njama
                                « Est-il un agent sioniste ? »

                                On ne vous voit pas quand il est question de combattre le sionisme.


                              • njama njama 26 juin 15:45

                                @Jean Dugenêt

                                Ma position actuelle depuis deux ou trois décennies a été d’adopter celle des post-sionistes si ça vous dit quelque chose...
                                https://fr.wikipedia.org/wiki/Postsionisme

                                dont un éminent phare intellectuel est Schlomo Sand historien universitaire très connu pour son livre « comment le peuple Juif fut inventé »... que vous feriez bien de lire si ce n’est pas déjà fait.

                                La solution politique : un État avec « one man, one vote » comme base démocratique , pour sortir de cette situation délétère d’apartheid qui ne dit pas son nom, et de ce racialisme d’une autre époque. Pour info je vous signale que depuis 1948 Israël n’a pas de Constitution, que ce sont les tribunaux rabbiniques qui gèrent l’état civil, que le(s) Talmud(s) sert (servent) de boussole(s) à ... cette secte « judéo-sioniste »

                                Il n’en demeure pas moins que cet État croupion qu’est Israël (51ème État US disent certains), auto-promu depuis peu « État Juif »« (? ?????) n’est qu’un dernier avatar du colonialisme britannique comme j’ai pu le démontrer sur ce site, le malheur des diasporas juives n’ayant absolument rien à voir avec sa création, si ce n’est que des faire-valoir d’un pseudo acte de propriété de la Bible.
                                Pour info, j’ai travaillé quelques temps dans la Vallée du Jourdain dans les années 80, suffisamment pour me rendre compte sur place de la situation, et de voir qu’elle n’a fait que se dégrader depuis... preuves en est s’il le faut, les agressions de cette »entité sioniste" sur ses voisins, Liban, et plus récemment depuis Syrie


                              • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 16:02

                                @njama
                                « un éminent phare intellectuel est Schlomo Sand »
                                Vous vous prenez vraiment pour un grand professeur. Vous croyez m’apprendre quelque chose. Et voilà que vous venez m’expliquer ce qu’est le sionisme alors que lorsqu’il est question de le combattre sur Agora Vox vous êtes absent.
                                Voulez-vous que je vous donne les pseudos des intervenants d’Agora Vox auxquels vous devriez donner vos prétendues leçons ? Vous êtes vraiment aussi creux que prétentieux. Je répète que je ne vous vois pas combattre le sionisme sur Agora Vox contrairement à moi alors je vous prie de ne pas essayer de m’expliquer comment il faut faire. Si vous voulez, je peux vous envoyer aussi un lien sur un article où j’explique la thèse de Schlomo Sand. Je pense que ça ne servirait à rien car ce que vous écrivez montre surtout que vous ramenez votre fraise sans même savoir ce qu’écrivent les intervenants que vous osez critiquer.


                              • njama njama 26 juin 16:20

                                @Jean Dugenêt

                                Mes commentaires sous l’article si ça peut vous donner une idée

                                https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/american-pravda-juifs-et-nazis-206781


                              • njama njama 26 juin 15:21

                                Sa prose, c’est Bachar le sanguinaire, le boucher de Damas... et autres noms d’oiseaux de mauvaise augure

                                mais faudrait que Jean Dugenêt nous explique pourquoi cela fait deux fois qu’il est est ré-élu haut la main à la Présidence de la République Arabe Syrienne avec un plébiscite qu’envieraient tant d’impétrants à ces plus hautes fonctions. ?

                                malgré que la France et d’autres pays €uropéens qui se piquent de « démocratie » ont interdit aux ressortissants syriens sur leur sol de voter, et dont certains comme la France ont expulsé sans explication les ambassadeurs de la Syrie

                                https://www.agoravox.fr/commentaire4335178


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 15:29

                                  @njama
                                  « Sa prose, c’est Bachar le sanguinaire, le boucher de Damas... »
                                  Alors le donneur de leçon hyper-compétent !. Ce que tu dis là pour commencer c’est de la calomnie car je n’ai jamais écrit cela. Quand on se croit assez compétent pour critiquer quelqu’un il faut déjà savoir être précis dans ses accusations.

                                  "faudrait que Jean Dugenêt nous explique pourquoi cela fait deux fois qu’il est est ré-élu haut la main à la Présidence de la République Arabe Syrienne"
                                  Quand on est aussi compétent que vous, grand maître es-Syrie-contemporaine, on devrait savoir comment il est possible d’être élu avec 95% des voix. Il n’y a pas cinquante manières.


                                • pemile pemile 26 juin 15:34

                                  @njama "nous explique pourquoi cela fait deux fois qu’il est est ré-élu haut la main à la Présidence de la République Arabe Syrienne avec un plébiscite"

                                  Parce que le ce genre de plébiscite est souvent la spécificité des tyrans ?

                                  Avec ce genre d’argumentation vous allez faire de Kim Jong-un un modèle de démocrate !


                                • reptile cyrus 26 juin 15:37

                                  @njama

                                  Il y a beaucoup d’autre domaine ou je suis d’accord avec jean, 
                                  mais la pour moi aussi cet acharnement contre bashar me semble absurde.

                                  A une epoque j’ ais moi aussi penser que faire tomber sadam husein etait « necessaire » , je n’ avais pas compris qu’ il etait un rampart contre l’ islamisme whabite de la droite saoudienne .

                                  Puis ce fut le tour de khadafi , et le meme scenario se reproduisit avec la monter des islamiste .

                                  plus tard encore ce fut la tunisie et le meme chaos ...

                                  Alors je m’ etone que jean qui est souvent perspicace se laisse a nouveau avoir par une propagande qui n’ as pour but que de laisser le champ libre a des fanatique religieux .

                                  Tout ces dictateur etait certe dangereux , mais beaucoup moins que de les faire tomber au non de la democratie .


                                • reptile cyrus 26 juin 15:40

                                  @pemile

                                  Avec ce genre d’argumentation vous allez faire de Kim Jong-un un modèle de démocrate !

                                  Tu aurais du te taire , la coree du sud est tout aussi dictatoriale ...

                                • njama njama 26 juin 15:48

                                  @cyrus
                                  Merci pour ce soutien


                                • reptile cyrus 26 juin 15:55

                                  @njama

                                  En fait , je nuance et je soutient les deux .

                                  Je n’ absout pas bachar pour ses eventuelle methode ( qui reste a prouver )
                                  mais je me mefie de ce qui pourrait emerger a la place et engendrer encore plus d’ horreur .

                                  La destabilitaion du moyen orient est une catastrophe , et je respecte le choix du peuble syrien qui est propablement plus au courant que nous des tenant et des aboutissant sur leur vie .

                                  de plus , si on veut chasser les dictateur , on devrait peut etre commencer par s’ occuper de notre pays ...

                                  une election ou 60% des gens s’ abstienne et ou les parti se partage ses voix n’ est pas une democratie non plus ...


                                • njama njama 26 juin 16:15

                                  @cyrus
                                  La destabilitaion du moyen orient est une catastrophe...

                                  Je ne saurais reprocher à Jean Dugenêt ses engagements politiques (qui sont voisins / cousins aux miens), mais que au travers de ce constat il n’aille pas plus loin dans ses analyses géostratégiques au point de vilipender la (seule ?) Syrie... pour un régime (supposé) extrêmement policier dont l’évidence qu’il suppose aurait échappé à mes yeux ...

                                  Je lui rappelais sous un de ses précédents articles que le Parti Communiste Syrien soutenait « dans les circonstances de cette agression (sioniste) » la Patrie.
                                  En a-t-il tenu compte, il se revendique communiste comme moi ?
                                  Alors sa fixette sur la Syrie, ou ce que je comprends comme tel, m’irrite un peu...
                                  Israël, son voisin est clairement un État terroriste, qu’il jette son dévolu sur lui, et pas sur ses voisins...
                                  La Syrie, un état qui fonctionne comme tant d’autres sur des critères capitalistes de l’économie néo-libérale, ok, je ne conteste pas, mais la Syrie désordre du monde ???

                                  Alors je pense que Jean Dugenêt se trompe de combat...


                                • sylvain sylvain 26 juin 16:24

                                  @njama
                                  cela fait deux fois qu’il est est ré-élu haut la main à la Présidence de la République Arabe Syrienne

                                  effectivement 97,6% c’est pas mal du tout . Ca en fait même un des mieux élu au monde . Le seul a l’avoir battu ces dernières décennies me semble le dictateur, exsusez moi président, de djibouti ( 100%, fallait oser tout de même) . Il écrase paul kagamé (93%) au rwanda ou bouteflika (90%) en algérie . On voit d’ailleurs ici l’incroyable versatilité des algériens qui l’ont renversé par des mouvements sociaux sans précédent dans le pays quelques temps plus tard !

                                  En même temps il est bien connu que le hirak a été crée de toute pièce par la CIA, et que les algériens sont tombés dans le panneau comme des débutants . Il faut d’ailleurs ici réaffirmer que tout mouvement social, révolutionnaire.. dans le monde est une création de la CIA et qu’il faut l’éliminer de préférence dans le sang .


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 16:28

                                  @cyrus
                                  « Il y a beaucoup d’autre domaine ou je suis d’accord avec jean, 
                                  mais la pour moi aussi cet acharnement contre bashar me semble absurde. »

                                  Je vous rassure, il n’y a pas d’acharnement de ma part. J’ai écrit deux articles sur AgoraVox dans un premier temps sans avoir perçu qu’il y avait des questions préliminaires à régler. J’ai donc écrit deux autres articles pour traiter ces questions qui sont des préalables. Il a fallu que j’explique que les sites web « infoSyrie », « Egalité et Réconciliation » et « Réseau Voltaire » sont d’extrême-droite. Des intervenants sur Agora Vox pensaient qu’ils étaient d’extrême-gauche. C’était mon article « La nouvelle extrême-droite française ». Il a fallu aussi que j’explique que el-Assad est la coqueluche de l’extrême-droite mondiale car des intervenants sur Agora Vox pensaient prouver qu’ils étaient d’extrême-gauche en le défendant. C’est seulement après avoir réglé ces deux questions préalables que je peux maintenant m’attaquer au nœud du problème avec le présent article.
                                  J’écrirai probablement encore un article pour expliquer la politique des USA car c’est un point essentiel. Comment les dirigeants des USA sont intervenus en Syrie dans le cadre d’une politique où ils veulent dominer le monde ? Certains ont cru qu’il fallait défendre el-Assad pour contrer la politique impérialiste des USA. Je veux monter que c’est une grave erreur. Ce qui s’est passé en Syrie est nettement différent de ce qui s’est passé en Irak, en Libye ou en Afghanistan.
                                  Ce n’est pas de l’acharnement. Il s’agit de comprendre comme fonctionne le monde pour créer une internationale révolutionnaire. J’ai bien d’autres questions à traiter pour construire l’AGIMO. Je mets à jour le site web de l’AGIMO, j’écris un livre qui sera intitulé « défense du trotskisme III » et j’organise actuellement des rencontres en visioconférence.


                                • reptile cyrus 26 juin 16:32

                                  @njama

                                  Je ne saurais reprocher à Jean Dugenêt ses engagements politiques (qui sont voisins / cousins aux miens) 

                                  Je parlerais plutot d’ engagement humaniste , quand on se preocupe des besoin des population , que de politique ou de communisme .Tu me connait un peut tu sait que je suis contre l’ imigration massive qui sert le dumping social et economique et sert de bouc emissaire au pire « facho » .A coté , je defend aussi une france terre d’ aceuil pour des gens desirant vivre en paix en france dans le respect des autre francais , ma famille a une branche marocaine qui as jouer le jeux et est devenu totalement francaise .

                                  mais que au travers de ce constat il n’aille pas plus loin dans ses analyses géostratégiques au point de vilipender la (seule ?) Syrie..

                                  on ne peut pa nier des attaque chimique au chlore ou a d’ autre gaz , on en as vue les victime , mais la propagande l’ atribue a bashar alors que ca peut etre n’ importe qui turc , americain , dhihadiste , ou meme ne l’ excluons pas israel .

                                  Alors sa fixette sur la Syrie, ou ce que je comprends comme tel, m’irrite un peu...

                                  il ne faut pas , c’ est par une discussion argumenté qu’ on pourra peut lui prouver qu’ il juge un peut trop vite ....Son opnion reste cependant aussi valable que la notre .

                                  Alors je pense que Jean Dugenêt se trompe de combat...

                                  Je le pense aussi , mais sans arriver a lui prouver de maniere formel , comment veut tu qu’ il change d’ avis .

                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 16:38

                                  @sylvain
                                  Je crois avoir saisi que nous sommes bien sur la même longueur d’onde. J’ajouterai que la soi-disant révolution russe de 1917 était en fait un complot judéo-bolchévique et que la grève générale de mai 1968 en France était aussi un complot de la CIA.


                                • reptile cyrus 26 juin 16:43

                                  @Jean Dugenêt

                                  Je vous rassure, il n’y a pas d’acharnement de ma part

                                  D’ accord c’ est un mot que je peut changer , je parlerais de certitude inebranlable plutot que d’ acharnement .Je suis parfoit aussi tres incisif et petrie de certitude .

                                  Il a fallu que j’explique que les sites web « infoSyrie », « Egalité et Réconciliation » et « Réseau Voltaire » sont d’extrême-droite.

                                  Non pas vraiment d’ extreme droite au sens classique , c’ est du rouge-brun totalitaire et meprisant l’ avis des autres ( ce qui ne vaut guerre mieux ) 
                                  fasciste pourrais s’ apliquer , mais n’ oublions pas que le NSDAP ou le parti socialiste de benito mussolini , sont des contre feux faussement socialiste car depourvu de l’ humanisme ...Rabelais etait de droite mais pourtant social et humaniste ...c’ est dur de transcender les clivage politique artificiel .

                                  J’écrirai probablement encore un article pour expliquer la politique des USA car c’est un point essentiel. Comment les dirigeants des USA sont intervenus en Syrie dans le cadre d’une politique où ils veulent dominer le monde ? Certains ont cru qu’il fallait défendre el-Assad pour contrer la politique impérialiste des USA. Je veux monter que c’est une grave erreur. Ce qui s’est passé en Syrie est nettement différent de ce qui s’est passé en Irak, en Libye ou en Afghanistan.


                                  Je le lirais volontier , je suis assez d’ accord sur le resumé , il ne faut pas trop simplifier le moyen orient de peur de se tromper . 

                                  Il s’agit de comprendre comme fonctionne le monde pour créer une internationale révolutionnaire.

                                  les revolution sont toujours dangereus en ceci qu’ elle metent souvent en place des tyranie pire que la precedente .

                                  A choisir je preferais une EVOLUTION sociale , technologique et humaniste qui elle pourrait conduire a une utopie facon barjavel dans la nuit des temps smiley

                                  Au plaisir jean , je vais vaquer a deux trois occupation , mais je repasse bavarder ce soir .


                                • njama njama 26 juin 16:46

                                  @Jean Dugenêt

                                  et donc la soi-disant révolution en Syrie (et non pas syrienne, évitons les malgames) à laquelle vous croyez en dépit de nombreux témoignages contradictoires...
                                  que faut-il en penser au fond ?
                                  un peu d’humilité dans les analyses me sembleraient de bons sens plutôt que des velléités d’oppositions binaires qui ne sont toujours que des caricatures


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 16:47

                                  @cyrus

                                  "mais que au travers de ce constat il n’aille pas plus loin dans ses analyses géostratégiques au point de vilipender la (seule ?) Syrie.."

                                  Ce n’est pas parce que j’écris un article sur la Syrie que je ne m’intéresse qu’à la Syrie. D’ailleurs, dans cet article, même si cela ne saute pas aux yeux, je m’intéresse essentiellement à la France car la question Syrienne est un révélateur des options des divers groupements politiques français et je suis bien ici en train de discuter avec des français et non pas avec des syriens.

                                  Mon article précédent était consacré à la Palestine question qui est elle-aussi déterminante pour caractériser chaque mouvement politique français et, bien évidemment, la plupart de mes articles concernent directement la France quoique j’ai aussi récemment écrit à propos de l’Argentine.


                                • sylvain sylvain 26 juin 17:16

                                  @cyrus
                                  et donc la soi-disant révolution en Syrie

                                  ..que faut-il en penser au fond ?


                                  Que les personnes qui se lèvent pour avoir un peu plus de liberté et de dignité seront toujours des alliés, même si c’est voué a l’échec ???


                                • njama njama 26 juin 17:43

                                  @Jean Dugenêt

                                  Consacrez plutôt votre prochain article à Israël (l’entité sioniste", un entité étant une influence politique militaire aux contours indéfinis), puissance occupante, troupes d’occupation,...

                                  Israël = État terroriste qui bombarde très régulièrement ses voisins en toute impunité internationale, pour faire juste mesure dans votre prochain article sur Agoravox
                                  pour un peu on en deviendrait antisémite en plus d’être dans le cas de figure jusqu’à présent bien légitimement anti-sioniste...


                                • njama njama 26 juin 17:44

                                  @sylvain
                                  et les Gilets Jaunes vous en pensez quoi ?


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 18:12

                                  @cyrus
                                  « Non pas vraiment d’ extreme droite au sens classique , c’ est du rouge-brun totalitaire et meprisant »
                                  Je ne comprends pas bien la nuance que vous faites mais je vous l’accorde volontiers. J’ai tout de même montré qu’ils (les sites web infoSyrie...) sont avec Chanclu, Chatillon et Le Pen. Que ce soit du rouge-brun ou de l’extrême-droite c’est du pareil au même.

                                  « les revolution sont toujours dangereus en ceci qu’ elle metent souvent en place des tyranie pire que la precedente »
                                  Vous touchez-là une question fondamentale. Faute de partis révolutionnaires, les révolutions sont parfois confisquée (Iran, Cuba) ou avortée (Tunisie, Egypte) mais elles ne sont jamais pleinement victorieuse. Même la révolution russe, un temps victorieuse dans un pays pauvre et arriéré, a fini par dégénérer.

                                  Rien n’est jamais désespéré. En Syrie une révolution victorieuse aurait risqué d’être confisqué par une théocratie musulmane mais rien n’est certain. Un parti révolutionnaire peut se construire très vite.

                                  Au passage, il faudra que ceux qui semblent craindre qu’une théocratie musulmane finisse par prendre le pouvoir m’expliquent pourquoi, dans le contexte de la crise syrienne, ils apprécient particulièrement le rôle de la théocratie iranienne. N’y a-t-il pas une petite contradiction ?

                                  Ce qu’il faut essayer de faire actuellement c’est reprendre le vieux projet de Marx et Engels : construire une internationale révolutionnaire.


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 18:23

                                  @njama
                                  « Consacrez plutôt votre prochain article à Israël »


                                  Non ! mais il faut le répéter combien de fois . Je ne vous vois pas combattre les sionistes quand j’écris des articles contre eux sur Agora Vox. Voir notamment celui-ci et celui-là. Et vous osez venir tenter de me donner des leçons pour ce qui est de lutter contre le sionisme. Cela vous va bien après vos leçons de démocratie sur l’élection d’Assad avec plus de 95% des voix.
                                  Il faut que vous compreniez que des personnes qui ont le nez sur une merde ne comprennent pas obligatoirement que cette merde est sortie d’un trou du cul. Alors, ce n’est pas parce que vous êtes allé dans la région de la Syrie que vous comprenez parfaitement ce qui s’y passe et vous avez bien tort de vous croire autorisé, au nom de cela, à donner des leçons à n’importe qui.


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 18:58

                                  @njama

                                  "et donc la soi-disant révolution en Syrie (et non pas syrienne, évitons les malgames) à laquelle vous croyez en dépit de nombreux témoignages contradictoires...

                                  « 

                                  Et la révolution russe de 1917 est ce une réalité ?
                                  Certains écriraient volontiers :
                                   »et donc la soi-disant révolution en Russie (et non pas russe, évitons les malgames) à laquelle vous croyez en dépit de nombreux témoignages contradictoires...

                                  "

                                  Il y a en effet à ce sujet de nombreux témoignages contradictoires qui montrent tous qu’il n’y a pas eu de révolution mais un complot judéo-bochevique. C’est ce qu’affirmaient les russes blancs puis les nazis et c’est encore ce qu’affirment aujourd’hui Sutton et ses affidés.

                                  Je pense pour ma part, et je le prouve dans l’article, qu’il y a eu une révolution en Syrie et je suis bien content que ça te dérange.


                                • Captain Marlo Captain Marlo 26 juin 19:17

                                  @Jean Dugenêt
                                  Pourquoi ne dis-tu rien sur le bilan sanguinaire d’Obama, soit disant « Prix Nobel de la Paix » ??

                                  "(...) Alors que le candidat Obama a accédé au pouvoir en plaidant la fin des guerres initiées par George W. Bush, il quitte ses fonctions de président en détenant le record de la période de guerre la plus longue de l’histoire américaine. Il est aussi le seul président à avoir effectué deux mandats complets en état de guerre permanent.

                                  Le président Obama a réduit le nombre de soldats américains engagés en Afghanistan et en Irak, mais il a déployé de manière dramatique la guerre aérienne et l’utilisation des forces d’opérations spéciales dans le monde. En 2016, les forces spéciales étaient présentes dans 138 pays, soit 70% des nations, ce qui représente une augmentation impressionnante de 130% depuis l’administration Bush.

                                  A l’heure du bilan du président Obama, Micah Zenko, du Conseil des Relations étrangères, a révélé les chiffres du Département de la Défense relatifs aux frappes aériennes, faisant une révélation édifiante : pour la seule année de 2016, l’administration Obama a largué au moins

                                  26 171 bombes. Ce qui signifie que chaque jour de l’année, l’armée américaine a largué 72 bombes ciblant des soldats ou des civils de par le monde, soit 3 bombes par heure.

                                  Si la plupart des bombardements ont eu lieu en Syrie et en Irak, les bombes américaines sont aussi tombées en Afghanistan, en Libye, au Yémen, en Somalie et au Pakistan. Il s’agit de 7 pays à majorité musulmane.

                                  Une des techniques de bombardement favorisée par Obama fut celle des frappes de drones. En tant que commandant en chef, il a étendu l’usage des drones en-dehors des zones de combat déclarées d’Afghanistan et d’Irak, principalement au Pakistan et au Yémen. Obama a autorisé 10 fois plus de frappes de drones que George W. Bush, transformant automatiquement tous les hommes de ces régions en combattants, et faisant d’eux des proies à éliminer de manière télécommandée.etc...


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 19:21

                                  @Captain Marlo

                                  « Pourquoi ne dis-tu rien sur le bilan sanguinaire d’Obama, soit disant « Prix Nobel de la Paix » ?? »

                                  Parce que je ne peux pas parler de tout. Je n’ai pas encore parler non plus du sexe des anges.




                                • sylvain sylvain 26 juin 19:53

                                  @njama
                                  et les Gilets Jaunes vous en pensez quoi ?

                                  j’en pense que les débuts de la révolution syrienne et les GJ, c’est bonnet blanc et blanc bonnet . J’ajouterais que tous ceux qui semblent se réjouir que leur putain de tyran leur ai écrasé la gueule me font gerber ( ici ou la bas d’ailleurs) .


                                • Captain Marlo Captain Marlo 26 juin 19:55

                                  @cyrus
                                  , c’ est par une discussion argumenté qu’ on pourra peut lui prouver qu’ il juge un peut trop vite ....

                                  Tu ne peux rien lui prouver, il réfute tous les documents qui ne vont pas dans son sens.


                                • reptile cyrus 26 juin 20:01

                                  @Jean Dugenêt

                                  car la question Syrienne est un révélateur des options des divers groupements politiques français

                                  oui , comme la Palestine , la Syrie est un thermomètre a ne pas négliger , il y a plusieur facon de voir le mondialisme , et celui qui se construit sur la ruine des peuple et des souverainetée n’ est pas des plus « sympathique » .

                                  La souverainetee peut etre une bonne chose , si elle permet la federation de plusieur modele sociaux ou economique dont les fruit serais partager entre tous .

                                  Le nationalisme a contrario , est un formatage de l’ autre a nos valeur , et s’ accompagne souvent de modele politque coercitif au detriment des peuple .

                                  il y a donc plusieur forme possible de mondialisation , certaine plus coloniale et nationaliste que d’ autre , d’ autre plus alter mondialisme , se batissent sur l’ echange et la camaraderie entre peuple souverain .


                                • reptile cyrus 26 juin 20:12

                                  @Jean Dugenêt

                                  « Non pas vraiment d’ extreme droite au sens classique , c’ est du rouge-brun totalitaire et meprisant »


                                  Je ne comprends pas bien la nuance que vous faites mais je vous l’accorde volontiers. J’ai tout de même montré qu’ils (les sites web infoSyrie...) sont avec Chanclu, Chatillon et Le Pen. Que ce soit du rouge-brun ou de l’extrême-droite c’est du pareil au même.

                                  ce sont plusieur chemin qui mene au meme forme de totalitarisme .

                                  « les revolution sont toujours dangereus en ceci qu’ elle metent souvent en place des tyranie pire que la precedente »


                                  Vous touchez-là une question fondamentale. Faute de partis révolutionnaires, les révolutions sont parfois confisquée (Iran, Cuba) ou avortée (Tunisie, Egypte) mais elles ne sont jamais pleinement victorieuse. Même la révolution russe, un temps victorieuse dans un pays pauvre et arriéré, a fini par dégénérer.

                                  Exact , les usine , au depart recuperé par les ouvrier , ont été recuperer par une nomenclatura factieuse , qui as mener au pire abus sovietique , alors que la revolution devais au contraire se diriger vers une gestion plus utopique ( toujours la nuit des temps de barjavel qui decrit une société tres interessante bien que faillible comme le demontre la suite du bouquin smiley

                                  Rien n’est jamais désespéré. En Syrie une révolution victorieuse aurait risqué d’être confisqué par une théocratie musulmane mais rien n’est certain. Un parti révolutionnaire peut se construire très vite.

                                  ce n’ etait certe pas certain , mais tres probable , d’ ou un soutien « tiede » a bashar en attendant une EVOLUTION plutot que de passer le bulldozer US-israel-daech-turc qui a mon avis est plus dangereux que le tyran bashar .

                                  Au passage, il faudra que ceux qui semblent craindre qu’une théocratie musulmane finisse par prendre le pouvoir m’expliquent pourquoi, dans le contexte de la crise syrienne, ils apprécient particulièrement le rôle de la théocratie iranienne. N’y a-t-il pas une petite contradiction ?

                                  J’ en fait parti , car il ne semble pas expansioniste , mais la encore je ne cautionne pas un regime potentiellement dangereux , ce dont je suis certain c’ est qu’ il fait contrepoids au regime arabo saoudite , ou meme a eretz israel ...
                                  Il faut etre prudent avant de destabiliser un regimere certe imparfait , de peur que pire n’ emerge .

                                  Ce qu’il faut essayer de faire actuellement c’est reprendre le vieux projet de Marx et Engels : construire une internationale révolutionnaire.

                                  Tout n’ est pas a jeter , mais on as besoin de nouveau philosophe capable de tirer les lecon des echec que ces philosophe ont generer ...il faut metre des rustine sur le projet si on veut que ca flote ...

                                • Captain Marlo Captain Marlo 26 juin 20:14

                                  @sylvain
                                  cela fait deux fois qu’il est est ré-élu haut la main à la Présidence de la République Arabe Syrienne

                                  Si Assad n’était pas soutenu par son peuple, pourquoi la France et l’Allemagne ont fermé les Ambassades de Syrie pour empêcher les réfugiés syriens d’aller voter ?
                                   Au contraire, ils auraient dû aller les chercher en taxi « pour renverser le tyran Assad » !!


                                • reptile cyrus 26 juin 20:16

                                  @Captain Marlo

                                  Tu ne peux rien lui prouver, il réfute tous les documents qui ne vont pas dans son sens.

                                  On verra , j’ essait en tout cas d’ amener des argument sur la table au lieu de chasser le troll pemileocrate .

                                  Je n’ ais pas le projet de vous unir , mais je pense que l’ agimmo va dans certaine direction que j’ ais suggerer a l’ UPR et qui nous on valu pas mal de prise de bec .

                                  Tot ou tard , apres s’ etre scinder , vos deux parti devrons refusioner pour le bien de la france et peut etre du monde ...

                                  tout est question de methode et d’ objectif comun .


                                • Captain Marlo Captain Marlo 26 juin 20:19

                                  @cyrus
                                  Il faut etre prudent avant de destabiliser un regimere certe imparfait , de peur que pire n’ emerge .

                                  Il n’y a pas à être prudent, il est interdit de s’ingérer dans les affaires intérieures d’un Etat souverain qui n’a déclaré la guerre à personne  !! Ce qui se passe en Syrie est l’affaire des Syriens.


                                • pemile pemile 26 juin 20:22

                                  @cyrus « j’ essait en tout cas d’ amener des argument sur la table au lieu de chasser le troll pemileocrate »

                                  C’est bien de reconnaitre que ta « chasse » manque vraiment d’arguments ! smiley


                                • sylvain sylvain 26 juin 20:24

                                  @Captain Marlo
                                  je ne doute pas qu’aujourd’hui le peuple syrien préfère bachar et la la stabilité qu’à quoi que ce soit d’autre qui puisse reconduire a la guerre . Quel choix ont ils ?? Sinon je ne suis pas dans le secret des rois, je na sais pas pourquoi ils ont fermés ces ambassades, et renverser le tyran assad n’était surement plus au programme


                                • reptile cyrus 26 juin 21:22

                                  @pemile

                                  C’est bien de reconnaitre que ta « chasse » manque vraiment d’arguments !

                                  Bien au contraire , mais pourquoi se donner du mal avec des abrutit comme toi et la team incable d’ avoir une discussion argumenté comme tu vient encore une fois de le prouver en venant jouer les « garnd chef » ...

                                  Baisse le bras droit tu va finir par avoir une crampe smiley


                                • Xenozoid Xenozoid 26 juin 21:24

                                  @cyrus

                                  talk to the hand


                                • pemile pemile 26 juin 22:19

                                  @cyrus « Bien au contraire »

                                  Ben non, et ton post le démontre encore smiley


                                • reptile cyrus 26 juin 22:29

                                  @pemile

                                  c’ est quand meme etrange cette maniere que vous avez de vous immissez dans des discussion qui commence bien , pour les pourrir sans rien apporter au debats .


                                • reptile cyrus 26 juin 22:48

                                  @Captain Marlo

                                  Ce qui se passe en Syrie est l’affaire des Syriens.

                                  c’ est une evidence a ne pas remetre en question ...

                                  il est interdit de s’ingérer dans les affaires intérieures d’un Etat souverain qui n’a déclaré la guerre à personne 

                                  La par contre même si la règle générale est bonne elle soufre quelque exception .
                                  • aurais t’ on du laisser le massacre des tutsie au rwanda se faire ?
                                  • aurais t’ on du laisser le massacre des armenien se faire ?
                                  • aurais t’ on du laisser les nazi finir d’ exterminer les juif ?

                                  Parfois il faut intervenir , mais il ne faut pas le faire pour de mauvaise raison.

                                  Dan le cas de la syrie , on en connais pas le coupable , et on ne fait pas cesser les massacre , donc non il ne faut pas intervenir ... Mais si demain on peut eviter un genocide , ca vaut peut etre la peine de contourner exeptionelement ce principe de non ingerence .

                                  A discuter je pense .


                                • Xenozoid Xenozoid 26 juin 22:53

                                  @cyrus

                                  jeune padawan,je voulait te remercier pour tes efforts de comunication


                                • reptile cyrus 26 juin 22:57

                                  @Xenozoid

                                  quel domage que tu n’ ais rien a dire sur le sujet et que tes seule intervention se resume a etre OMNI-chiant


                                • Xenozoid Xenozoid 26 juin 23:01

                                  talk to the hand


                                • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 26 juin 23:10

                                  @njama
                                  "Je ne saurais reprocher à Jean Dugenêt ses engagements politiques (qui sont voisins / cousins aux miens)

                                  « 
                                   »il se revendique communiste comme moi« 

                                  Je n’ai rien de commun avec toi. Tu es un militant d’extrême-droite qui s’ignore. Tu puises ta documentation sur »infoSyrie« ou des sites du même genre quand ce n’est pas directement dans les services de propagande d’el-Assad. Tu cries victoire quand ce monstre annonce qu’il est élu avec plus de 95% des voix...

                                  Tu ramènes encore ta science à propos d’Israël avec l’air de me reprocher d’approuver sa politique alors que c’est l’inverse. Tu n’es pas là quand il s’agit de combattre les sionistes sur Agora Vox.

                                  Tu prétends m’expliquer aussi la politique du PC syrien alors que j’ai écris dans l’article que c’est la même que celle du PRCF. (Plus précisément d’ailleurs c’est le PRCF qui approuve la politique »intelligente" du PC syrien lequel ne se contente pas de combattre el-Assad).

                                  Je doute d’ailleurs que tu es lu l’article car toute ton attitude consiste à venir pérorer sans tenir compte de ce que disent tes interlocuteurs. Tu inventes n’importe quoi à propos de mes positions notamment sur Israël. Les articles que j’ai produits prouvent que mes positions sont à l’opposé de ce que tu en dis.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité