• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Hydroxychloroquine : La série statistique du Lancet ne prouve (...)

Hydroxychloroquine : La série statistique du Lancet ne prouve rien…

 

LES JOURNALISTES N’ONT TOUJOURS PAS APPRIS A LIRE

 

La série statistique du Lancet ne prouve rien…

22 mai – Une étude rétrospective Mehra et al., non randomisée, sans placébos ni double aveugle, ne peut pas affirmer que l’HCQ, couplée ou non à un macrolide [tel que l’AZ], soit efficace chez des patients hospitalisés.

Problème les données ne permettent pas de comparer la situation des malades au début du traitement.

Il ne s’agit pas d’une véritable étude mais de données statistiques compilées, il ne s’agit pas de malades aux premiers symptomes mais gravement atteints.

Les malades soignés à l’hcq semblent en bien plus mauvais état que les autres ; on découvre ainsi qu’ils sont trois fois plus nombreux que les autres à être ventilés

On peut manifester une certaine surprise en constatant que les diabétiques, les malades de bronchite chronique (copd) et ceux qui souffrent d’hypertension ont à peine plus de risques que les autres de décéder... Les Asiatiques seraient deux fois moins à risque que les noirs…

Les statistiques sont elles sérieuses ?

Les malades africains soignés à la chloroquine auraient quatre fois plus de risques de décéder …

 

Tout ce que nous savions sur les comorbidités s’effondrerait

 




Les deux derniers tableaux sont tirés d’une étude britannique qui fait l’unanimité. Elle démontre qu’asiatiques et blacks ont les mêmes risques, que les diabétiques sont deux fois plus exposés…
Comparez les deux études et posez vous les bonnes questions : les stats du Lancet sont-elles représentatives ?

https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.05.06.20092999v1

Quel crédit apporter à des statistiques qui démontreraient qu’une bronchite chronique ne représente pas un risque évident ?

Pierre Cohen Bacrie et Corinne Réverbel analysent cette série sous un angle méthodologique, la seule étude qui porte, elle (contrairement à Mehra et al.), sur des patients non hospitalisés, et qui soit presque parfaitement conforme au protocole de l’IHU de Marseille, est la grande étude américaine lancée le 14 mai par les NIH (National Institutes of Health) dirigés par le docteur Anthony Fauci. https://bit.ly/-afauci et à la publication originale annonçant cette étude : « NIH begins clinical trial of hydroxychloroquine and azithromycin to treat COVID-19 » https://bit.ly/-nih14 ;

▪️L’étude porte sur des patients 1- qui n’ont pas eu les mêmes traitements (on a la moyenne des doses de médicaments HCQ ou CQ reçus) 2- qui ont reçu +/- clarithromycine OU azithromycine (les résultats sont mélangés) 3- qui ont des troubles sévères à modérés nécessitant une hospitalisation 4- dont 40% prennent des antiviraux (divers) (or HCQ+/-AZT est utilisé pour son action antivirale, il est donc difficile d’en évaluer l’efficacité ici) 5- ceux sous traitement ont une proportion plus grande de SPO 2<94% (ce qui signifie dans le cadre du Covid qu’ils vont très mal)

De plus cette étude est menée par le DR Mandeep R Mehra qui sait très bien que l’action des antiviraux doit être menée en phase d’infection précoce, il a publié un article là dessus.

Enfin les auteurs ajoutent « En raison de la conception de l’étude observationnelle, nous ne pouvons pas exclure la possibilité de facteurs de confusion non mesurés…nous n’avons pas mesuré les intervalles QT, ni stratifié le schéma d’arythmie (comme la torsade de pointes) » « Nous n’avons pas non plus établi si l’association d’un risque accru de décès à l’hôpital à l’utilisation des schémas thérapeutiques est directement liée à leur risque cardiovasculaire, ni effectué une analyse dose-réponse médicamenteuse des risques observés……Une relation de cause à effet entre la pharmacothérapie et la survie ne doit pas être déduite » Bref les auteurs disent eux-mêmes qu’on ne peut pas conclure une relation de cause à effet entre le traitement suivi et la survie.

Conflits d’intérêts : -étude soutenue par le Brigham and Women’s Hospital (Boston) qui mènent 2 études sur le #Remdesivir -MRM a des liens avec Abbott, Medtronic, Janssen, Mesoblast, Portola, Bayer, Baim Institute, NupulseCV, FineHeart, Leviticus, Roivant & Triple Gene▪️Un point supplémentaire » Le groupe de base de ceux qui n’ont pas survécu était également beaucoup plus malade avec 50% de produits en plus. Modèle sans risques proportionnels de Cox »

New York ; division par trois de la mortalité ; la presse ne vous en parlera pas

Participants : Du 19 mars au 30 mars 2020, cinquante-quatre patients, résidents de trois ESLD à New York et diagnostiqués ou présumés atteints de Covid-19 (2 des 54 patients n’avaient pas été testés) ont été inclus dans cette analyse. Tous ces patients ont reçu une thérapie combinée DOXY-HCQ avec la norme de soins.

Mesures de résultats : Les caractéristiques des patients, le rétablissement clinique, les améliorations radiologiques, les effets secondaires des médicaments, le transfert à l’hôpital et le décès ont été évalués comme mesures des résultats.

Résultats

Les cinquante-quatre patients à haut risque, qui avaient développé un début soudain de fièvre, de toux et d’essoufflement (SOB) ont été traités avec une combinaison de DOXY-HCQ.

– 85% (n = 46) des patients ont eu une récupération clinique définie par : une résolution de la fièvre et de la SOB, ou un retour au réglage minimal de l’oxygène.

– 11% (n = 6) des patients ont été transférés dans des hôpitaux de soins en raison d’une détérioration clinique

– 6% (n = 3) patients sont décédés dans les établissements.

Ces résultats sont significativement meilleurs que ceux rapportés dans le MMWR (26 mars 2020) pour un établissement de soins de longue durée dans le comté de King, Washington, où 57% des patients ont été hospitalisés et 22% des patients sont décédés.

Conclusion : L’expérience clinique de cette série de cas indique que le traitement par DOXY-HCQ chez les patients à haut risque COVID-19 est associé à une réduction de la récupération clinique, une diminution du transfert à l’hôpital et une diminution de la mortalité. https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.05.18.20066902v1?fbclid=IwAR3eonk5laCofL9XRfE2vnNecUHWHL0ouj3-97_4nQD60rUOuXYJjHwGg4o


Moyenne des avis sur cet article :  4.57/5   (44 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • Agapit Agapit 24 mai 17:47

    S’ils s’acharnent sur ce médicament, c’est bien parce qu’il ne s’attendaient pas à ce qu’un Raoult les ridiculise tous. En France il y a eu interdiction avant même que ce sujet ne prend de l’ampleur allant même aux déclarations du président de l’une des premières puissances du monde qui déclare en prendre comme prévention. Donc c’est sur le conseil de son staff médical. Cet acharnement s’explique par le fait que des psychopathes voudraient à tout prix imposer un vaccin et non pas un trouver un remède ou laisser les gens s’immuniser tranquillement selon la loi de la nature qu’ils ont d’ailleurs perturbé avec leurs vaccins non pas pour le bénéfice des peuples, mais pour se protéger eux-mêmes et leurs familles. Avec l’IA, ils ne veulent plus d’esclaves de trop, les robots sont là pour la relève, donc une extermination contrôlée des esclaves est lancée. Théorie du complot ?. Qui vivra verra.  


    • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 24 mai 20:46

      @Agapit

      En attendant, il y a 5 fois moins de morts rapporté à la population, à Marseille qu’en Ile de France.

      Cette raison est suffisante pour adopter l’hydroxychloroquine.


    • doctorix doctorix 25 mai 08:53

      @Agapit
      Le vaccin, c’est la deuxième phase. 7 milliards de clients potentiels (et contraints).
      La première phase, c’est le tocilzumab, 822,13 euros la boite.
      Avec le prix d’une boite on soigne 200 patients à l’HCQ. Pas assez cher, mon fils...
      https://www.youtube.com/watch?v=MDo9BY72AU4
      J’ose à peine vous parler des effets secondaires, ça va déborder le cadre ; (mais vous serez surement mieux informés de ceux de l’HCQ pourtant très rares, quoiqu’on dise).
      Je les mets quand même, accrochez-vous : après tout, il n’y en a que 84 :

      Infection des voies respiratoires supérieures Cellulite Pneumonie Herpès labial Zona Diverticule Douleur abdominale Ulcération buccale Gastrite Stomatite Ulcère gastrique Rhino-pharyngite Cash cutané Prurit cutané Urticaire Céphalée Sensation vertigineuse Augmentation des transaminases hépatiques Prise de poids Augmentation de la bilirubine totale Hypertension Leucopénie Neutropénie Hypofibrinogénémie Hypercholestérolémie Hypertriglycéridémie Oedème périphérique Réaction d’hypersensibilité Conjonctivite Toux Dyspnée Néphrolithiase Hypothyroïdie Infection grave Tuberculose active Tuberculose pulmonaire Tuberculose extrapulmonaire Candidose respiratoire Aspergillose pulmonaire Coccidioïdomycose invasive Pneumocystose Gastro-entérite Septicémie Arthrite infectieuse Infection opportuniste Pneumopathie interstitielle Pneumopathie inflammatoire Fibrose pulmonaire Perforation gastro-intestinale Péritonite purulente généralisée Fistule Abcès Réaction liée à la perfusion Réaction anaphylactique Anticorps anti-tocilizumab Thrombopénie Pancytopénie Augmentation de I’ALAT Augmentation des ASAT Augmentation de la bilirubine non conjuguée Augmentation du cholestérol total Augmentation des triglycérides Augmentation du cholestérol HDL Augmentation du LDL cholestérol Syndrome de Stevens-Johnson Nausée Diarrhée Diminution des neutrophiles Diminution des plaquettes Hypotension Gêne épigastrique Arthralgie Vertige Varicelle Otite moyenne Oedème de Quincke Diminution des taux d’IgG Lésion hépatique Insuffisance hépatique aiguë Hépatite Ictère Hépatotoxicité Anomalie des enzymes hépatiques

      Le temps de tout lire et vous êtes déjà morts...

      https://www.doctissimo.fr/medicament-ROACTEMRA.htm


    • doctorix doctorix 25 mai 09:01

      @doctorix
      Ca ne fait même pas dix euros par effet secondaire indésirable : vous en aurez pour votre argent.


    • Kapimo Kapimo 25 mai 16:46

      @Agapit

      "du président de l’une des premières puissances du monde".

      Vraiment ? Avec une industrie en ruine, des savoir-faires évaporés, un sur-endettement abracadabrantesque, une société atomisée ou la médiocrité prime, une absence complète de débat et de perspectives, un positionnement totalement servile à l’international, vous pensez vraiment que la France est une des premières puissance du monde ?

      La France est au bord de l’implosion, de l’effondrement, et il faut arrêter avec le mythe du pays très riche et puissant.


    • Le421 Le421 24 mai 18:53

      Y’a rien à faire, plus c’est gros, plus ça passe.

      Ils seraient capable de mettre des pneus 225V17 sur une vieille Twingo prête à crever et ils diraient, la bouche en cœur :« Vous voyez bien que ces pneus ne valent rien, on n’avance pas avec... »

      Mmmmmm’béciles !!!


      • phan 24 mai 20:09

        Etude Lancet sur l’hydroxychloroquine : Martine Wonner appelle la France à mener une véritable étude

        Martine Wonner, Députée du Bas-Rhin, Psychiatre et co-fondatrice du collectif de médecins « Laissons les médecins prescrire », intervient après la publication très médiatisée de l’étude de The Lancet sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine pour traiter les malades du Covid-19. Découvrez les lacunes flagrantes, les biais méthodologiques et les potentiels conflits d’intérêt qui obèrent la crédibilité de cette étude. M. Wonner appelle une nouvelle fois la France à organiser une réelle étude pour vérifier enfin la validité du protocole de soins proposé par le Pr Raoult.

        Philippe Douste-Blazy démonte l’étude qui discrédite le traitement du professeur Raoult publiée dans la revue médicale « The Lancet ».

        La corruption de l’industrie médical,plus grave que la menace de toute guerre
        Le Dr Richard Horton, ex-rédacteur en chef de The Lanceta a déclaré :

        « Une grande partie de la littérature scientifique, sans doute la moitié, pourrait être tout simplement fausse. Affligée d’études avec des échantillons réduits, d’effets infimes, d’analyses préliminaires invalides, et de conflits d’intérêts flagrants, avec l’obsession de suivre les tendances d’importance douteuse à la mode, la science a pris le mauvais tournant vers les ténèbres. »

        Faisant état des choses autrement, Horton dit carrément que les grandes compagnies pharmaceutiques falsifient ou truquent les tests sur la santé, la sécurité et l’efficacité de leurs divers médicaments, en prenant des échantillons trop petits pour être statistiquement significatifs, ou bien, pour les essais, embauchent des laboratoires ou des scientifiques ayant des conflits d’intérêt flagrants, ils doivent plaire à la compagnie pharmaceutique pour obtenir d’autres subventions. Au moins la moitié de tous ces tests ne valent rien ou sont pires, affirme-t-il. Les médicaments ayant un effet majeur sur la santé de millions de consommateurs, ce trucage équivaut à un manquement criminel et à de la malversation.


        • Garibaldi2 25 mai 15:06

          @phan

          Le problème avec votre lien sur les déclaration de Richard Norton, c’est qu’aucun site qui en fait état ne donne une url permettant de lire le texte original de William F. Engdahl, qui est censé avoir écrit l’article original dans New Eastern Outlook.

          Donc, à vous de faire le boulot et de trouver cette url en fouillant dans : https://journal-neo.org/archive/

           !!!

          Merci.


        • phan 25 mai 18:18

          @Garibaldi2
          « Beaucoup de ce qui est publié est incorrect. » Je n’ai pas le droit de dire qui a fait cette remarque parce qu’on nous a demandé de respecter les règles de Chatham House. Copyright © 2015 Richard Horton


        • PASCAL PROUT Alain Melon 24 mai 20:44

          Le professeur Michael Levitt, lauréat du prix Nobel de chimie et biophysicien de Stanford, affirme dans cette interview qu’il n’y a pas de preuve évidente que le Covid-19 provoque des pertes massives de vies humaines. Et que les personnes qui décèdent de cette maladie sont celles qui étaient de toute façon en danger de mort même sans le virus. Selon lui nous serions victimes d’une « panique du Covid-19 »


          • Garibaldi2 25 mai 15:17

            @Alain Melon

            Où avez-vous trouvé cette déclaration ? Dans les news de Yahoo du 24 mars 2020 il est écrit ?

            ’Michael Levitt, lauréat du prix Nobel et biophysicien de Stanford, a commencé à analyser le nombre de cas de COVID-19 dans le monde en janvier et a correctement calculé que la Chine traverserait le pire de son épidémie de coronavirus bien avant que de nombreux experts de la santé ne l’avaient prédit.

            Maintenant, il prévoit un résultat similaire aux États-Unis et dans le reste du monde.

            Alors que de nombreux épidémiologistes mettent en garde contre des mois, voire des années, de bouleversements sociaux massifs et de millions de décès, Levitt affirme que les données ne soutiennent tout simplement pas un scénario aussi dramatique - en particulier dans les zones où des mesures raisonnables de distanciation sociale sont en place.

            « Ce dont nous avons besoin, c’est de contrôler la panique », a-t-il déclaré. Dans le grand schéma, « nous allons bien. »

            Voici ce que Levitt a remarqué en Chine : le 31 janvier, le pays avait 46 nouveaux décès dus au nouveau coronavirus, contre 42 nouveaux décès la veille.

            Bien que le nombre de décès quotidiens ait augmenté, le taux de cette augmentation a commencé à ralentir. À son avis, le fait que les nouveaux cas soient identifiés à un rythme plus lent est plus révélateur que le nombre de nouveaux cas lui-même. C’était un signe précoce que la trajectoire de l’épidémie avait changé.

            Considérez l’épidémie comme une voiture roulant sur une autoroute ouverte, a-t-il déclaré. Bien que la voiture gagne encore en vitesse, elle n’accélère pas aussi rapidement qu’auparavant.

            « Cela suggère que le taux d’augmentation du nombre de décès ralentira encore plus au cours de la semaine prochaine », a écrit Levitt dans un rapport qu’il a envoyé à ses amis le 1er février et qui a été largement partagé sur les réseaux sociaux chinois. Et bientôt, a-t-il prédit, le nombre de décès diminuerait chaque jour.’’

            ce qui contredit totalement votre post !

            Lien court vers l’article Yahoo : https://urlz.fr/cLTy


          • foufouille foufouille 25 mai 15:19

            @Garibaldi2

            pas de preuve youtube mais yahoo = il a di donk sé vrei.


          • Garibaldi2 25 mai 17:21

            @foufouille

            Je signale simplement que les 2 déclaration sont incompatibles. Vous me faites un procès d’intention.

            L’authenticité de la citation des propos est vérifiable ici : http://med.stanford.edu/levitt.html

            Satisfait ?


          • foufouille foufouille 25 mai 17:25

            @Garibaldi2

            si tu veux j’ai d’autres notices dont celle du vrai site ANSM.

            et en france.


          • foufouille foufouille 25 mai 17:27

            @Garibaldi2

            erreur de commentaire mais on s’en fout de ton dieu vivant car 99.99% des autres disent le contraire.


          • Garibaldi2 25 mai 17:44

            @foufouille

            Dans ces 99,99% vous incluez TOUS les médecins qui dans le monde ont mis en oeuvre son protocole ?

            Et je ne considère pas Raoult comme un dieu vivant.

            Il ne faudrait pas oublier qu’il pilote une très importante équipe et je n’ai pas vu de dissident partir en claquant la porte, alors que ce serait pourtant le moment opportun pour un gars qui voudrait trouver un poste instantanément dans un gros labo !


          • foufouille foufouille 25 mai 18:06

            @Garibaldi2

            je parlais de ton autre charlatan.

            cette étude prouve qu’il avait tort, il aurait eu le même résultat avec un placebo.

            pour info, le groupe témoin placebo n’a pas de malade grave sinon ils vont crever.

            les autres médecins ont suivi car il faut bien faire quelque chose mais ça ne vaut pas une étude complète.

            c’est pareil pour des tas de médocs ou de trucs naturels comme les oméga ou le round up, nitrates, etc.


          • leypanou 24 mai 21:41

            L’Association des Médecins et Chirurgiens de l’État d’Arizona ont écrit une lettre au gouverneur de l’état Doug Ducey demandant de lever toute restriction à la prescription de la chloroquine ou de l’hydroxychloroquine dans l’état, ajoutant que l’hydroxychloroquine a été utilisée en prophylaxie¹ contre le covid avec d’excellents résultats.

            ¹ : des tests sont en cours chez le personnel soignant pour l’utilisation de l’HCQ en prophylaxie en France et à l’étranger.


            • sls0 sls0 25 mai 01:36

              Bon ben c’est plié pour l’hydroxychloroquine. Des chiffres biaisés dans un article sur agoravox n’y changeront rien.

              Le seul avantage d’un article sur agoravox c’est qu’il y a une sacré population de croyants, chez eux la réflexion leur est interdite. C’en fait un paquet de neuneux pour supporter un tel article.

              C’est plié, maintenant il s’agirait de changer de croisade, je propose la terre plate. Là au moins il n’y aura pas d’articles scientifiques qui viendront perturber les délires.


              • Fergus Fergus 25 mai 09:04

                Bonjour, sls0

                « C’est plié, maintenant il s’agirait de changer de croisade, je propose la terre plate. Là au moins il n’y aura pas d’articles scientifiques qui viendront perturber les délires. »

                 smiley Mais nous aurons quand même droit aux délires.


              • xana 25 mai 09:12

                @sls0
                Non, je ne crois pas que ce soit plié pour l’hydroxychloroquine. Mais il est vrai que je n’ai pas de télé pour me gaver d’études CONTRE ce produit.

                Il se trouve que je suis un scientifique, et que tout ce que j’entends sur ce sujet provient de scientifiques qui ont, au minimum, des conflits d’intérêt avec l’industrie des vaccins. Dans ma (modeste) carrière j’ai connu assez souvent des situations où un « léger » coup de pouce à la vérité pouvait m’apporter la grande bienveillance de mes partons ou des clients, et où rechercher certains résultats ne pouvait que m’attirer des ennuis. Etant peu attaché à l’argent ou à l’avancement (mes centres d’intérêt étant dans d’autres domaines), j’ai eu la chance de toujours pouvoir résister. Mais je ne me fais pas d’illusions sur l’indépendance des scientifiques.

                L’industrie pharmaceutique du monde entier est prête à couvrir d’or celui qui pourrait démontrer que l’hydroxychloroquine est dangereuse ou inutile contre le Covid : Il y a donc des milliers de concurrents prêts à lui trouver le moindre défaut. PAR PRINCIPE on ne peut pas les croire.

                C’est dommage que toi tu aies pris ce parti. Sans doute la personnalité de Raoult te dérangeait, ou son allure avec ses cheveux longs.

                En tous cas aujourd’hui je relève que tu as pris le parti des marchands, et quand on aura reconnu les résultats des différents traitements je saurai te rappeler que toi aussi tu as tiré sur l’ambulance, et pris le parti des profiteurs. Alors je te traiterai de salaud, ce que je ne peux pas encore me permettre. Bien à toi...


              • xana 25 mai 09:16

                @xana
                Etrratum : Lire « ... la grande bienveillance de mes patrons ou des clients.. »


              • doctorix doctorix 25 mai 11:00

                @sls0
                Vous, je ne comprendrai jamais comment vous pouvez avoir deux étoiles avec une note de 5/20..
                C’est vraiment un trafic de statistiques, et ça se passe sous nos yeux.
                Pourtant, qu’est-ce que vous balancez comme conneries...


              • Julien30 Julien30 25 mai 11:09

                @sls0
                Vous comparez donc Raoult à ceux qui croient que la terre est plate ? De nombreux médecins ont déjà critiqué cette étude et sa méthodologie, en réalité c’est vous le neuneu, et méprisant avec ça.


              • pemile pemile 25 mai 11:20

                @doctorix « Vous, je ne comprendrai jamais comment vous pouvez avoir deux étoiles avec une note de 5/20.. C’est vraiment un trafic de statistiques, et ça se passe sous nos yeux. »

                Des hallucinations cher Docteur ?


              • sls0 sls0 25 mai 13:43

                @xana
                Je n’ai plus de télé depuis 1987, en Amérique latine la télé c’est pire qu’en Europe. Les autres médias c’est pas beaucoup mieux, 95% sont sous la coupe du SIP donc c’est la voix des grands argentiers et du département d’état US.
                C’est une zone à palu donc l’hidroxicloroquina est connu mais peut employée hors lupus et arthose.
                Quand on a commencé à parler de l’hydroxychloroquine j’ai taper son nom avec les termes NNT et NNH. J’ai eu des réponses pour le lupus. Le NNT qui est l’indice du coté bénéfique était bon et le NNT qui est le coté négatif malgré sa présence permettait son emploi pour une maladie chiante, il y avait de l’effet secondaire, un médicament à surveiller. La dose de 2-3mgr/kg était 10-15 fois inférieure à la dose toxique. Pour le covid 19 la dose prévue était de 20mgr/kg, en voyant ça je ne suis dit que si j’ai le covid, on évite.
                Une fois par semaine je regardais si j’avais une réponse propre au covid avec le NNT et le NNH. Je n’ai jamais eu de réponse en NNT mais il y en a eu coté NNH, pas vraiment fameux, le pire que j’ai trouvé c’est 5,2. Du coup je suis allé voir coté pharmaco-vigilance et il y avait des remontées inquiétantes.
                Après qu’il y ait 1300 médecins qui réclament le droit de prescrire, je ne les entends plus surtout que 1300 c’est 0,6% de la profession.

                Quand à Raoult j’appréciais fortement son discours, ça a basculé quand j’ai lu son étude, je ne suis pas médecin mais je sais lire une étude. Raoult c’est depuis 2015 que j’appréciais son discours sur les momies parisiennes.

                Je ne défends pas les marchands mais le nombre d’années qui me reste à vivre. Personnellement s’il y a des gens qui veulent carburer à l’hydroxichloroquine ils font ce qu’il veulent mais qu’ils ne poussent pas les autres dans leur conduite limite suicidaire.

                Le biais de normalité : au début les gens s’en foutent ensuite ça bascule dans la peur.
                Quand on est dans la peur on s’accroche à l’espoir et voilà Raoult qui en donne. On s’accroche religieusement à cet espoir, fini le rationnel, l’irrationnel du croyant est là.
                Que de l’irrationnel avec le covid 19, l’orgueil du monde occidental a fait que l’on ne s’est pas préparé.
                Les mêmes qui sont anti-vaccin hépatite B qui fait 4 fois plus de morts que le covid 19 sont les plus ardents défenseurs de Raoult.
                Avec le covid 19 ça marche vraiment sur la tête.

                Quand des gens qui ont une bien plus grande expérience que nous s’affrontent sur un sujet, il est difficile de se départager du moins sur les arguments de défense. On regarde les arguments d’attaque. Raoult on l’attaque sur des études, sur des méthodes, du techhnique en général. Raoult attaque avec de l’idéologique style big-pharma, de l’émotionnel style urgence due à l’épidémie. Il n’emploie pas d’arguments d’un spécialiste à un autre spécialiste, il fait de l’appel au peuple qui du façon générale n’y connait pas grand chose.
                Je ne tire pas sur l’ambulance, Raoult dirait je viens chez toi le temps que ça se passe que je dirais oui, à part l’hydroxichoroquine, il y a plein de sujets qui nous rapprochent. Il y a un sacré paquet de positif dans sa carrière, ne laissons pas une erreur tout gâcher.

                Bonjour en Roumanie un pays que j’apprécie. En 2001 le premier scooter qui a passé la frontière c’était le mien, j’ai dû attendre à la frontière que l’on crée la catégorie administrative. Si, vraiment charmants les roumains que j’ai rencontré.


              • foufouille foufouille 25 mai 15:28

                @xana

                antivaxx = charlatan.

                pour info, cuba impose 11 vaccins aux enfants cubains.


              • caillou14 rita 25 mai 08:24

                Etude payée par les labos Anti-Raoult ?

                Vous soignez avec un médicament de quelques centimes ? ça va pas nous avons un « truc » qui « veau » la peau du cul bientôt sur le marché !


                • Francis JL 25 mai 09:05

                   « Récemment, une étude publiée par la revue scientifique The lancet a conclu à l’inefficacité du traitement à la chloroquine du professeur Raoult, voire à sa nocivité.

                  Interrogé sur BFM TV, Douste-Blazy a violemment critiqué cette étude, dont les résultats seraient biaisés. En effet, sur le groupe testé à la chloroquine, 20 % des personnes seraient atteintes de graves affections respiratoires, explique-t-il, contre seulement 7 % dans le groupe de contrôle… Un déséquilibre qui, évidemment, gonfle artificiellement la mortalité du groupe chloroquine « Si vous donnez de la chloroquine à des mourants, c’est sûr qu’ils vont mourir », a ajouté l’ancien ministre. »

                  A lire absolument là


                  • pemile pemile 25 mai 09:19

                    @republicain « 85% des patients ont eu une récupération clinique, 11% des patients ont été transférés dans des hôpitaux, 6% patients sont décédés dans les établissements. Ces résultats sont significativement meilleurs que ... »

                    Non, ces chiffres ne sont même carrément pas meilleurs que sans traitement ! smiley


                    • leypanou 25 mai 09:34

                      @pemile
                      beaucoup de sans traitement sont au cimetière smiley


                    • pemile pemile 25 mai 09:50

                      @leypanou « beaucoup de sans traitement sont au cimetière »

                      Plus que ces 6% sous HCQ+AZT, vous êtes sûr ?


                    • Aimable 25 mai 09:54

                      @leypanou
                      C’est comme préconiser de donner de la chloroquine a ceux qui vont mourir et dire une fois qu’ils sont morts , vous voyez bien que ce médicament tue .


                    • merthin 25 mai 10:03

                      @leypanou

                      La seule donnée qui compte c’est de savoir combien de personnes qui ont pris de la chloroquine seraient mortes si elles n’en avait pas pris ou si on leur avait donné de l’eau sucrée.


                    • leypanou 25 mai 10:09

                      @pemile
                      la France sans HCQ (435 dc/M) bat à plate couture la Grèce sous HCQ (16 dc/M) : vous devez être content cocorico smiley

                      Gloire à Olivier Véran et au Dr Pemile


                    • pemile pemile 25 mai 10:13

                      @leypanou « la France sans HCQ »

                      Les prescriptions de HCQ ne se sont pas envolées de 7000% en France ?


                    • leypanou 25 mai 10:15

                      @pemile
                      çà s’est envolé à cause de la recrudescence de lupus et de polyarthrite rhumatoïde smiley


                    • leypanou 25 mai 10:17

                      @merthin
                      c’est ce qu’ils ont démontré par a+b dans les EHPAD


                    • pemile pemile 25 mai 10:20

                      @leypanou « çà s’est envolé à cause de la recrudescence de lupus et de polyarthrite rhumatoïde »

                      Ce qui a permis de constater que même en prenant de l’HCQ tous les jours depuis des années ça ne protège pas du Cov-2 ?


                    • xana 25 mai 10:22

                      @leypanou

                      En France de nombreux médecins traitent leurs patients à l’hydroxychloroquine (mais sans le dire pour ne pas se faire lyncher par les médias).
                      Donc tu ne peux pas prétendre que la France soit « sans HCQ ».
                      De plus la comptabilité des infections et celle des décès est systématiquement faussée. On comptabilise tous les morts « positifs » comme si le virus les avait tués. De plus cette année il n’y aura quasiment aucun mort de la grippe (officiellement) puisqu’ils sont tous passés en Covid...
                      La seule statistique qui soit à peu près sûre est celle des décès « toutes causes confondues » parce qu’elle est la plus difficile à trafiquer. Ce qui est sûr est que l’année 2020 ne se verra pas comme une année extraordinaire sur les statistiques : 1670 morts par jour depuis 6 ou 7 ans.

                      Eh oui, des gens meurent tous les jours, il faut bien faire de la place aux jeunes. Et curieusement ce sont toujours les plus vieux ou les plus malades qui partent les premiers. On semble redécouvrir l’eau chaude...


                    • pemile pemile 25 mai 10:23

                      @leypanou « c’est ce qu’ils ont démontré par a+b dans les EHPAD »

                      Quel EHPAD a donné du HCQ dès les premiers symptômes à ses résidents et a évité tout décès grâce à cette molécule ?


                    • leypanou 25 mai 10:23

                      @pemile
                      non, l’hôpital Cochin a constaté que les malades de lupus et polyarthrite rhumatoïde sont moins atteints.


                    • pemile pemile 25 mai 10:25

                      @leypanou « non, l’hôpital Cochin a constaté que les malades de lupus et polyarthrite rhumatoïde sont moins atteints. »

                      Sourcez svp ?


                    • leypanou 25 mai 10:31

                      @pemile
                      la maison de retraite de Galveston au Texas, de médecin Robin Armstrong 100% de succès smiley

                      Je ne suis pas allé vérifier, mais dites aussi aux c.illons de la télé qu’ils ne sont pas allés vérifier les dires du Lancet.


                    • doctorix doctorix 25 mai 10:32

                      @pemile

                      Plus que ces 6% sous HCQ+AZT, vous êtes sûr ?
                      C’est 6% de malades sévèrement atteints : parfaitement normal. Si le ttt avait été administré au début, ils n’auraient pas atteint ce degré de gravité.
                      Ce n’est pas une étude su l’HCQ, c’est une étude pour tuer l’HCQ.
                      Une HCQ qui fonctionne, c’est la mort des vaccins, voilà le problème.
                      Sans parler du tocilizumab à 800 euros, du remdesivir de Gilead qui n’ose même pas dire son prix, du ritonavir à 185 euros, et il y en a d’autres sur les rangs.


                    • leypanou 25 mai 10:36

                      @pemile
                      Sourcez svp ? 

                       : cherchez pemile, no pain no gain smiley


                    • doctorix doctorix 25 mai 10:41

                      @leypanou

                      • aux USA :
                      • Le comité de traitement COVID-19 du NIH a éludé la divulgation des liens financiers massifs de ses membres avec Gilead Sciences , le fabricant d’un remdesivir médicamenteux concurrent. Parmi ceux qui n’ont pas divulgué ces liens figurent 2 des 3 coprésidents.

                      Ce comité de traitement du Covid 19 devrait s’appeler « comité Gilead », ce serait plus clair.


                    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 25 mai 10:44

                      @xana

                      Salut, à propos d’eau chaude oui tout à fait bien sur...un travail de fond selon certaines perceptions disons issues du marketing, de la logique, et de l’observation comme aussi de l’intuition , ce travail me fait voir que les maîtres ont travaillé notre formatage entre autre nombreux formatages sur deux sujets important, la mort et la « maladie » ..la mort est niée ( d’où l’humain machine...) et la maladie ne doit pas être..( chimie...)
                      une fois ceci intégré au programme de la pensée, il suffit de « réveiller » ces deux conditionnements pour avoir la maîtrise du sujet qui des lors oscille dans l’analyse faussée entre le réel et l’imaginaire, entre fuite du réel et désir ardent de l’imaginaire ..c’est un plan dans le moyen long terme..
                      pour que cela marche il faut l’accord du formaté...etc..je fais court...quelle flemme ce matin.. smiley


                    • vraidrapo 25 mai 12:54

                      @xana
                      Effectivement, un, parmi la myriade d’invités de plateau TV, a souhaité que les gens laissent enfin, le HCQ à la disposition de ceux qui en manquent, les lupus et les Paluds.
                      Les effets secondaires de HCQ ne sont « efficaces » que sur la Covid, ben voyons !


                    • merthin 25 mai 13:49

                      @leypanou

                      c’est ce qu’ils ont démontré par a+b dans les EHPAD


                      Qui ? Quelles publications ? 

                      Parce que dans le sud de la France, il y a un grand enchanteur qui a promu un traitement, qui avait les moyens de prouver par a+b comme vous dites (il est à la tête d’un IHU) , et qui n’y ait pas parvenu malgré des contorsions avec les statistiques et la déontologie scientifique la plus élémentaire.


                    • pemile pemile 25 mai 14:05

                      @leypanou « cherchez pemile, no pain no gain »

                      wiwi, y’a aussi, pas de sources, affirmation gratuite smiley


                    • sls0 sls0 25 mai 14:22

                      @vraidrapo
                      Pour le lupus la dose est de 2-3mgr/kg pour une dose toxique de 30mgr/kg. Les doses covid c’est 20mgr/kg.
                      Il a compris maintenant le monsieur.
                      Entre 6,5-10% de la dose toxique et 66% de la dose toxique il y a une différence.
                      C’est la mëme chose entre boire une bière ou 10 bières, au volant on voit une différence. C’est la même chose entre 10kg sur le pied et 100kg.


                    • Garibaldi2 25 mai 15:33

                      @pemile

                      Il y a donc des gens qui prennent du Plaquenil tous les jours et qui n’en sont pas morts ? Et parmi ces miraculés, combien d’asymptomatiques infectés par le covid-19 et qui auraient dû mourir d’un arrêt cardiaque !!!! smiley


                    • pemile pemile 25 mai 15:49

                      @Garibaldi2 « Il y a donc des gens qui prennent du Plaquenil tous les jours et qui n’en sont pas morts ? »

                      Oui, mais certains sont morts de la covid.


                    • Garibaldi2 25 mai 17:01

                      @pemile

                      Mort de la covid et pas d’une torsade de pointe ?!

                      Plaquenil :

                      ’’4.3. Contre-indications 

                      · Hypersensibilité aux substances actives ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

                      · rétinopathies,

                      · allaitement (voir rubrique 4.6),

                      · enfant de moins de 6 ans, en raison de la forme pharmaceutique non adaptée avant cet âge,

                      · en cas d’association avec le citalopram, l’escitalopram, l’hydroxyzine, la dompéridone et la pipéraquine en raison du risque majoré de troubles du rythme ventriculaire, notamment de torsades de pointe (voir rubriques 4.4 et 4.5).’’.


                      Ça alors, pas un mot sur l’azythromycine ?! Et pourtant la mise à jour de la fiche du médicament date du 23/03/2020, et la date de dernière mise à jour de la base est le 20/04/2020 ! Et en plus c’est une base de données officielle de l’ANSM !!! :

                      ’’Cette base de données administratives et scientifiques sur les traitements et le bon usage des produits de santé est mise en œuvre par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), en liaison avec la Haute Autorité de santé (HAS) et l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (UNCAM), sous l’égide du ministère des Affaires sociales et de la santé.’’


                      http://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr/affichageDoc.php?specid=67767535&typedoc=R


                      Evitez de commenter pour ne pas sombrer dans le ridicule !


                    • pemile pemile 25 mai 17:11

                      @Garibaldi2 « Evitez de commenter pour ne pas sombrer dans le ridicule ! »

                      Quel ridicule, que les personnes sous plaquenil depuis plusieurs années choppent quand même la covid ?



                    • vraidrapo 25 mai 17:51

                      @sls0
                      Pour une cure de 1 ou 2 semaines... à moins de 10% de la toxicité, je signe !


                    • doctorix doctorix 25 mai 17:58

                      @sls0
                      « Pour le lupus la dose est de 2-3mgr/kg pour une dose toxique de 30mgr/kg. Les doses covid c’est 20mgr/kg. »

                      ouvrons le Vidal :
                      Dans le traitement du lupus érythémateux : initialement, 1 à 2 comprimés par jour jusqu’à disparition des lésions. Soit 400 mg. 
                      A moins de peser 200 kg, votre posologie est donc erronée.
                      Ensuite, la dose Raoult est 600 mg/jour. Soit 8mg/kg pour un adulte de 75kg.
                      Enfin la dose toxique est > 25mg/kg. Soit 1875 mg/jour pour ce même adulte, et au long cours, pas sur 10 jours (pas le temps d’accumuler).
                      https://www.vidal.fr/Medicament/plaquenil-65584-surdosage.htm

                      Trois erreurs en deux phrases : vous faites très fort, et heureusement que c’est moi le médecin et pas vous.


                    • doctorix doctorix 25 mai 10:53

                      Regardez comment ça se passe :

                      D’un coté, « Les crises », qui est devenu une poubelle, nous fait echo du calvaire de ce bon Dr Piot, directeur de  la London School of Hygiene & Tropical Medicine

                      lequel aurait croisé douloureusement le coronavirus :

                      https://www.les-crises.fr/covid-19-reflexions-d-un-virologue-contamine-par-peter-piot-co-decouvreur-d-ebola/

                      De l’autre, on découvre ceci :

                      https://www.lshtm.ac.uk/newsevents/news/2016/bill_gates_visit.html

                      avec ce commentaire :

                      Le professeur Peter Piot , directeur de l’école, a souhaité la bienvenue à M. Gates et a donné un aperçu de l’école. Il a expliqué comment ses collègues travaillent avec des partenaires et des bailleurs de fonds, notamment la Fondation Bill & Melinda Gates , pour résoudre les problèmes urgents de santé mondiale.

                      Comme le monde est petit...


                      • eddofr eddofr 25 mai 10:54

                        Je ne suis ni chimiste, ni biologiste, ni médecin.

                        Je ne sais pas si C18H26CIN3 ou C18H26CIN23O sont efficaces contre la COVID-19, seules ou en co-traitement.

                        Par contre, moi, personnellement, j’ai pris du plaquenil pendant 2 ans, en prévention contre le paludisme. et je n’était pas le seul.

                        A la dose prescrite, je n’ai jamais rencontré personne qui ait subi le moindre effet secondaire.


                        • doctorix doctorix 25 mai 11:12

                          @eddofr
                          Posologie du plaquenil pour la polyarthrite rhumatoïde :

                          • Enfant de plus de 6 ans : 10 à 20 mg par kg et par jour, soit pour un enfant de 20 kg, 1 à 2 comprimés par jour.

                          Soit de 2 à 400mg/jour pendant des années.
                          J’ai pris l’exemple d’un enfant qui pèse trois fois moins qu’un adulte.
                          Le protocole Raoult, c’est 600mg/jour sur dix jours...
                          Sans commentaire.

                        • Garibaldi2 25 mai 15:35

                          @eddofr

                          Mais c’est parce que vous êtes mort et que vous ne le savez pas ! smiley


                        • njama njama 25 mai 11:57

                          @doctorix

                          Le Dr Fauci est opposé au traitement de la COVID-19 par la chloroquine. Ce qu’il veut, c’est que nous soyons tous vaccinés.

                          Ce que Fauci omet de mentionner, c’est que la chloroquine a été « étudiée » et testée il y a quinze ans par le CDC (Centre de contrôle des maladies) comme médicament à utiliser contre les infections à coronavirus.

                          https://www.mondialisation.ca/selon-le-dr-anthony-fauci-la-reouverture-de-leconomie-etasunienne-mettrait-en-danger-la-sante-des-gens/5645831

                          Ce gars est une crapule !


                          • njama njama 25 mai 11:59

                            La chloroquine a été utilisée en 2002 et testée contre le coronavirus du SRAS-1 dans une étude sous les auspices du CDC publiée dans le Journal of Virology.

                            Un rapport d’août 2005 dans le Journal of Virology (résumé ci-dessous) a été publié en 2005.

                            La principale conclusion de l’article était la suivante : La chloroquine est un puissant inhibiteur de l’infection par le coronavirus du SRAS et de sa propagation. Elle a été utilisée lors de l’épidémie de SRAS-1 en 2002. Elle a été approuvée par le CDC et l’IHSS.

                            Résultats > Nous signalons cependant que la chloroquine a de forts effets antiviraux sur l’infection par le SRAS-CoV des cellules de primates. Ces effets inhibiteurs sont observés lorsque les cellules sont traitées avec le médicament avant ou après l’exposition au virus, ce qui suggère un avantage à la fois prophylactique et thérapeutique. En plus des fonctions bien connues de la chloroquine telles que l’élévation de du pH endosomal, le médicament semble interférer avec la glycosylation terminale du récepteur cellulaire, l’enzyme de conversion de l’angiotensine 2. Cela peut avoir une influence négative sur la liaison virus-récepteur et mettre fin à l’infection, avec des ramifications supplémentaires par l’élévation du pH vésiculaire, ce qui entraîne l’inhibition de l’infection et la propagation du CoV du SRAS à des concentrations cliniquement admissibles.

                            Chloroquine is a potent inhibitor of SARS coronavirus infection and spread

                            Martin J Vincent, Eric Bergeron, Suzanne Benjannet, Bobbie R Erickson, Pierre E Rollin, Thomas G Ksiazek, Nabil G Seidah & Stuart T Nichol
                            Conclusion
                            Chloroquine is effective in preventing the spread of SARS CoV in cell culture. Favorable inhibition of virus spread was observed when the cells were either treated with chloroquine prior to or after SARS CoV infection. In addition, the indirect immunofluorescence assay described herein represents a simple and rapid method for screening SARS-CoV antiviral compounds.

                            https://virologyj.biomedcentral.com/articles/10.1186/1743-422X-2-69

                            Source : https://www.mondialisation.ca/selon-le-dr-anthony-fauci-la-reouverture-de-leconomie-etasunienne-mettrait-en-danger-la-sante-des-gens/5645831

                            Par Prof Michel Chossudovsky, Mondialisation.ca, 24 mai 2020


                            • njama njama 25 mai 12:56

                              Il est assez invraisemblable que le Dr Fauci directeur de l’Institut national des allergies et maladies infectieuses (NIAID National Institute of Allergy and Infectious Diseases), un centre de recherche du Ministère américain de la Santé, ne connaissait pas, lui et ses collaborateurs chercheurs, cette étude de 2005 Chloroquine is a potent inhibitor of SARS coronavirus infection and spread vu le peu de ressources médicales contre ce virus à l’époque.

                              Et comme "L’agence fédérale dirigée par le Dr Anthony Fauci a publié des directives le [21 avril] qui stipulent qu’il n’existe aucun médicament éprouvé pour traiter les patients atteints de coronavirus »

                              c’est qu’il roule pour un vaccin, pour cette industrie !

                              C’est l’exemple même d’une corruption scientifique au plus haut niveau mondial.

                              On comprend mieux dès lors les manœuvres précoces de l’ANSM dès octobre 2019 pour interdire la chloroquine bien avant de voir le bout du nez de cette épidémie et qu’elle ne soit déclarée.


                              • njama njama 25 mai 13:08

                                Le Plaquenil est soumis à prescription obligatoire depuis le 13 janvier 2020.

                                L’ Arrêté du 13 janvier 2020 signé du directeur général de la santé, J. Salomon, (Pour la ministre et par délégation)
                                Article 1 « Est classée sur la liste II des substances vénéneuses l’hydroxychloroquine sous toutes ses formes. »
                                https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041400024&categorieLien=id

                                Cet Arrêté fait suite à un Projet d’arrêté de l’ANSM du 8 octobre 2019 portant inscription de la hydroxychloroquine sur la liste II des substances vénéneuses (copie courrier en Annexe 1 du PDF) adressée à l’ANSES qui rend un avis favorable le 12 novembre 2019 : https://www.anses.fr/fr/system/files/ANMV2019SA0175.pdf
                                Comme indiqué dans le courrier de l’ANSM, le Plaquenil bénéficiait d’une AMM depuis 2004 et n’était pas soumis à prescription médicale.


                              • Garibaldi2 25 mai 15:53

                                @njama

                                Buzin n’a fait qu’entériner les conclusions des autorités de santé. Extrait du décret :

                                – Vu l’avis du directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail en date du 12 novembre 2019 ;
                                – Sur proposition du directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé en date du 13 décembre 2019,

                                qui ont alerté sur la possible génotoxicité de l’hydroxychloroquine (commercialisée sous le nom de Plaquenil). Il faut donc une ordonnance d’un médecin pour se la faire délivrer. Le médecin devra s’assurer que la patiente n’est pas enceinte et utilise un moyen de contraception.

                                Vous pouvez consulter les rapports sur les sites de l’ANSES et de l’ANSM.

                                 »En 2015-2016, les autorités japonaises ont identifié le potentiel génotoxique de la primaquine. A partir de cette information et sur l’hypothèse d’un effet de classe pour les aminoquinoléines, Sanofi a effectué une revue de la littérature et de sa base de pharmacovigilance et a déposé une demande de modification de l’information de sa spécialité contenant de l’hydrooxychloroquine, PLAQUENIL®. Indications de la spécialité PLAQUENIL »
                                https://www.ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/701d0e5 c318b9eabe5884aebc19f892c.pdf

                                Dans ce rapport :

                                Page 9
                                ’’Comparaison des RCP dans d’autres pays européens :
                                Canada
                                daté du 29 janvier 2018  : « Rubrique 4.6 Grossesse L’hydroxychloroquine franchit la barrière placentaire. Les données concernant l’utilisation de PLAQUENIL durant la grossesse sont limitées. On devrait éviter d’utiliser PLAQUENIL durant la grossesse. Il convient de noter que les amino-4 quinoléines à doses thérapeutiques ont été associées à des lésions du système nerveux central, en particulier d’ototoxicité (toxicité auditive et vestibulaire, surdité congénitale), d’hémorragies rétiniennes et d’anomalie de la pigmentation rétinienne chez le foetus. On a constaté des décès embryonnaires et des malformations oculaires chez la progéniture suivant l’administration de fortes doses de chloroquine à des rates gravides (voir la section TOXICOLOGIE, Toxicité liée à la reproduction et au développement). »


                                Belgique : daté du 15 février 2018 « Rubrique : 4.3 Contre-indications – L’usage de Plaquenil pendant la grossesse doit être évité. Rubrique 4.6 Grossesse Il convient d’éviter d’utiliser l’hydroxychloroquine pendant la grossesse, sauf si le médecin estime que le bénéfice potentiel est supérieur aux risques potentiels. L’hydroxychloroquine franchit la barrière placentaire.’’.


                                Il n’y a aucun complot derrière ce classement en substance vénéneuse et c’est sans rapport avec le covid-19.


                              • njama njama 25 mai 16:46

                                @Garibaldi2
                                Possible coïncidence alors..., cependant je lis On devrait éviter d’utiliser PLAQUENIL durant la grossesse, et d’un autre côté : 

                                Toxicité Chloroquine-Azithromycin une crise de nerf française : étude sur 755 femmes enceintes

                                pdf article to download : Azithromycin plus chloroquine ; combination therapy for protection against malaria and STD infections in pregnancy

                                6. Conclusion
                                (...) « Azithromycin—chloroquine is a potential alternative to SP, having shown efficacy against P. falciparum among non-pregnant adults in sub-Saharan Africa, Colombia and India, even in the presence of parasite populations saturated with chloroquine-resistance markers. The combination may be safely administered any time in pregnancy and offers benefits of clear-ing several STI/RTI. Pharmacokinetic measurements in pregnancy suggest that dose adjustments may not be necessary for azithromycin but daily chloroquine dosing needs to be 600 mg for 3 days. » ...

                                7. Expert opinions
                                ... « Nevertheless, because azithromycin—chloroquine is safe in all trimesters, healthcare providers may be less concerned about imprecise gestational estimates in pregnancy while administering this combination of drugs as IPTp. »

                                source : https://www.mediterranee-infection.com/toxicite-chloroquine-azithromycin-une-crise-de-nerf-francaiseetude-sur-755-femmes-enceintes/



                              • Garibaldi2 25 mai 17:11

                                @njama

                                Il y a bien eu des signalements concernant la génotoxicité de l’hydroxychloroquine, mais ça n’a rien d’extraordinaire. Ça signifie pourtant qu’il y a un bon suivi du médicament (plaquenil). L’article de R Matthew Chico & Daniel Chandramohandate date de 2011 et les signalements sur la génotoxicité sont plus récents.


                              • Emohtaryp Emohtaryp 25 mai 13:13
                                La série statistique du Lancet ne prouve rien…

                                Oh si, elle prouve le caractère malhonnête et corrompu des big pharma et leurs idiots utiles....n’hésitant pas à publier des études falsifiées pour jeter opprobre sur des molécules qui ne leur rapportent rien !

                                Très révélateur, le loup est obligé de sortir du bois en se découvrant, et tout le monde le voit, les masques sont tombés....


                                • sls0 sls0 25 mai 14:58

                                  Le taux d’incidence de la polyarthrite rhumatoïde est de 0,5%.

                                  Le taux d’incidence du lupus est de 41/100000.

                                  Ça fait peu de monde à suivre par ECG et pour les yeux.

                                  Avec un R0 de 2,4, c’est théoriquement 44 millions de personnes qui doivent être immunisées pour avoir l’immunité de groupe.

                                  Si on soigne avec de l’hydroxychloroquine ces 44 millions ça risque d’engorger coté visites de sécurité.

                                  Même si c’est dix fois moins ça n’en reste pas moins excessif.

                                  Je vois déjà la discussion avec la secrétaire médicale de l’ophtalmo. C’est pour une visite ? J’ai de la place disponible en octobre. Ah non, pas octobre 2020, octobre 2023.

                                  Pourquoi on ne donnerait pas le même niveau de sécurité aux traités contre le covid 19 qu’à ceux qui sont traités pour un arthrite ou un lupus ?

                                  Parce qu’il y a quelques excités irrationnels sur agoravox ? Je ne crois pas que ce soit une excuse valable.


                                  • Emohtaryp Emohtaryp 25 mai 15:00

                                    @sls0

                                    RELX Group, anciennement Reed Elsevier, est un groupe international d’édition professionnelle, issu de la fusion, en 1993, de la société britannique Reed International PLC et de la maison d’édition néerlandaise Elsevier NV. En France, le groupe gère l’organisation du Salon du livre de Paris, le Salon MCO : Marques – Cadeaux – Objets et éditait le magazine Stratégies.
                                    Le groupe est également présent dans l’organisation de salons professionnels à travers Reed Exhibitions et cette activité a été abondamment critiquée par plusieurs éditeurs de revues scientifiques du groupe (dont The Lancet) lorsqu’elle concernait les salons d’armement. Reed Exhibitions a donc décidé d’abandonner ce secteur en 2007.
                                    Deux principaux actionnaires du groupe RELX :
                                    BlackRock Investment Management 6,72%
                                    BlackRock Fund Advisors  2,49%

                                    .....
                                    « Ce qui est sûr, c’est que l’étude du Lancet est de la très très mauvaise science. Que la plus prestigieuse revue médicale, ayant admis les difficultés éthiques liées à la faible qualité de la plupart des publications, ayant identifié le problème majeur des conflits d’intérêts, ose publier un tel papier est à vrai dire assez époustouflant.
                                    The Lancet nous fournit ici un exemple emblématique de malhonnêteté scientifique tel qu’il en existe tant -et qui pourrissent de manière systémique le domaine.
                                    Les journaux et la presse audiovisuelle (qui ne savent simplement pas lire la science, comme le développe mon excellent confrère Laurent Mucchielli) embraient à plein régime, répandant le poison de la désinformation et de la propagande. Les gros titres déferlent : « l’HQ n’est pas efficace et augmente même le risque de mortalité ! » ce qui est une contre-vérité flagrante : ce que l’étude montre, c’est que donner de l’hydroxychloroquine à des patients en phase critique ou terminale n’a pas d’effet thérapeutique avéré, ce que le Pr Raoult affirme de son côté depuis dix semaines !
                                    Un peu comme si vous donniez de l’aspirine à des mourants pour conclure après leur décès que l’aspirine ne soulage pas la migraine ! Voilà le degré de malhonnêteté crasse à laquelle sont réduits les intérêts dominants qui ont financé (à hauteur de dizaines de millions de dollars) une étude aussi inepte…
                                    J’avais montré comment l’étude Discovery était scélérate précisément du fait de cette manipulation de prescrire en phase critique de la maladie, là où le remède n’est plus indiqué - ils n’ont d’ailleurs même pas trouvé suffisamment de patients assez insensés pour accepter le risque de se voir prescrire un placebo plutôt que le remède !
                                    Puis dénoncé la première « étude » publiée dans le NEJM. La propagande n’a cure de ce genre de scrupules : martelez un mensonge autant de fois que vous le pouvez et la foule finira par accepter l’idée sans rechigner. »

                                  • doctorix doctorix 25 mai 19:03

                                    @sls0

                                    Je vois déjà la discussion avec la secrétaire médicale de l’ophtalmo.

                                    Laissez tomber l’ophtalmo :les dégâts rétiniens, c’est au bout de trois ans, pas de dix jours. De plus, ils sont réversibles la plupart du temps.
                                    Arrêter de fouiller les placards pour chercher des noises à l’HCQ, on va finir par croire que vous travaillez pour Gilead.


                                  • charly10 25 mai 15:09

                                    La polémique sur l’hydroxychloroquine est absurde. Ce produit est utilisé par plus d’un milliards de personne dans le monde SANS AUCUN PROBLEME depuis des lustres. Chez nous en France, une bonne partie de la classe politique y est passé par précaution, dans nos armées la plupart des militaires prévus pour Opex également. Dans de nombreux hôpitaux régionaux, ce traitement été utilisé sur des patients en début de contamination.

                                    De la a dire que hydroxychloroquine est la panacée, certainement pas ; mais a l’instant T du début de crise, sans vaccin, sans masques, sans tests disponibles en nombre c’était une solution immédiatement disponible et peu couteuse en prenant les précautions d’usage. C’est ce qu’a fait Raoult à Marseille, ville ou finalement il y a eu 5 fois moins de mortalité que Paris .Beaucoup le critique aujourd’hui, mais à son niveau il a agi en médecine d’urgence, pas en mandarin dogmatique.

                                    La chloroquine n’a pas pour vocation de guérir, mais d’atténuer la charge virale en début d’infection afin de ne pas laisser le patient partir vers des formes plus graves de la maladie. Lorsque le patient est déjà en réanimation ce médicament ne peut rien faire.

                                    Bref, l’article du Lancet donne doublement raison au protocole Raoult, et doublement tort aux mandarins français
                                    1) Oui, le traitement dit « Raoult » utilise par de très nombreux pays faute de mieux, n’est plus efficace en stade avancée de la maladie, comme les patients de cette compilation de data. Or Veran avait bien réservé ce traitement pour les cas en hôpital depuis mars
                                    2) donc le traitement doit être administré en tout début de maladie, comme le disent les équipes de Marseille depuis février (!)et donc impliquer des dépistages systématiques, ce que l’on s’est refusé de faire a peu près partout en France pendant longtemps (l’administration française a, par décret du 9 avril- 9 avril - enfin accepté que les laboratoires publics départementaux puissent faire de tels tests, 2 mois après le début - officiel- de l’épidémie en France.
                                    Clairement, face aux pays asiatiques, la Franc est déclassée dans cette gestion, comme dans de tees nombreux autres domaines.

                                     


                                    • doctorix doctorix 25 mai 19:25

                                      @charly10
                                      Je voudrais ajouter quelque chose concernant les critiques sur l’« ego démesuré » de Raoult.
                                      J’ai vu toutes les vidéos de Raoult : en plus d’être rigoureux et précis, il s’est montré très clair et pédagogue. Je n’ai vu aucune fatuité, juste un homme qui sait ce qu’il sait et qui s’adresse à des singes (je pense entre autres à Patrick Cohen) aussi ignorants que vaniteux.
                                      Il était attendu que les médiocres essayent d’égratigner la sommité, mais ça ne lui fait ni chaud ni froid. Il est bien au-dessus de ça.
                                      Patrick Cohen qui s’était fait moucher en direct par Raoult (auquel il voulait enseigner la virologie et la vaccinologie) s’est encore couvert de ridicule avec cette interview :
                                      https://www.youtube.com/watch?v=v_xxam4dsqA
                                      Ce type est une sous-merde au service du lobby qui n’existe pas, mais qui possède les laboratoires.


                                    • chapolisa 25 mai 15:23

                                      les stats du Lancet sont-elles représentatives ? 

                                      oui puisqu’elles portent (contrairement à l’excellente étude britannique) sur des populations de nombreux pays. La surmortalité des afro-américains est bien étudiée. L’étude elle-même est largement reconnue (https://www.sciencemediacentre.org/expert-reaction-to-observational-study-looking-at-chloroquine-and-hydroxychloroquine-in-covid-19-patients/), mais si vous voulez une vraie analyse des limites (statistiques) du papier :

                                      https://statmodeling.stat.columbia.edu/2020/05/24/doubts-about-that-article-claiming-that-hydroxychloroquine-chloroquine-is-killing-people/ et https://statmodeling.stat.columbia.edu/2020/05/25/hydroxychloroquine-update/#comment-1344256

                                      (une des principale critique dans ces derniers liens est déjà contestable : https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.05.22.20110429v1.full.pdf+html)

                                      Mais de toutes les façons il y a déjà de nouvelles études qui confirment les données du Lancet :

                                      https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.05.21.20109207v1

                                      https://www.ahajournals.org/doi/abs/10.1161/CIRCULATIONAHA.120.048238

                                      Et le plus cocasse (vu l’origine des auteurs) : https://annalsofintensivecare.springeropen.com/articles/10.1186/s13613-020-00678-4

                                      D’ailleurs, après les hôpitaux universitaires belges, leurs équivalents suisses (https://www.heidi.news/sante/exclusif-les-hug-limitent-la-prescription-d-hydroxychloroquine) abandonnent eux aussi l’HCQ hors essais cliniques (et pour de bonnes raisons https://www.hug-ge.ch/sites/interhug/files/structures/coronavirus/documents/hydroxy-chloroquine_et_covid-19.pdf)

                                      Alors vous pouvez toujours citer une étude rétrospective en pré-print sur 54 patients (mais au final puisque cela va se passer assez mal pour certains on sort 9 cas de l’étude) sans groupe de contrôle spécifique (https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.05.18.20066902v1?fbclid=IwAR3eonk5laCofL9XRfE2vnNecUHWHL0ouj3-97_4nQD60rUOuXYJjHwGg4o) ce qui est assez exceptionnel, tout de même. D’autant que le lien (note 18 : https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/69/wr/mm6912e1.htm?s_cid=mm6912e1_w) qui permet d’établir cette comparaison pointe sur une source très intéressante. Celle-ci étudie toute la population d’un centre pour personnes âgées (en incluant les visiteurs et le personnel soignants). Ce qui fait que vous avez d’un côté une population jeune et à faible risque et de l’autre une population très âgées et à très haut risques. La répartition des décès est assez révélatrice. Par exemple, l’age médian est de 81 ans alors que l’étude avec HCQ l’age médian est de 67 ans (et l’age est le critère le plus déterminant et de très loin) ! Les comorbidités sont également plus importantes dans le groupe contrôle même si des dénominations différentes rendent la comparaison bien plus difficile (à dessein ?). Il n’y a que la répartition homme/femme qui semble renforcer la morbidité potentielle du groupe testé. Quant aurapport entr eles deux groupes, il me semble qu’il y a une confusion entre un pourcentage et un nombre (22), mais je me trompe peut-être (est-il possible de faire une erreur aussi grossière ?).

                                      Bien entendu, à ce point du raisonnement, vous pourriez toujours dire qu’il y a des conflits d’intérêt et comme dans le post affirmer que tous ceux qui ont un jour travaillé pour Gilead ou qui travaillent pour des hôpitaux qui testent également le Remdevisir sont orientés.

                                      Mais, mes doux agneaux, dans ce cas il faudrait aussi (par la simple honnêteté élémentaire) le faire pour Sanofi -et son Plaquenil utilisé par Raoult (qu d’ailleurs a reçu indirectement des dizaines de milliers d’euros de la part de Sanofi : http://sante-secu-social.npa2009.org/?Mediapart-Chloroquine-pourquoi-le-passe-de-Didier-Raoult-joue-contre-lui) et consorts, ou pour les hôpitaux qui testent l’HCQ. Et comme Sanofi est un big pharma encore plus gros que Gilead il faudra aussi expliquer pourquoi c’est Gilead qui donne le ton. Mais je vous rassure, mes doux agenaux, je ne crois pas à ce type de débilité. Que le financement puisse orienter un résultat de recherche soit, mais croire que cela soit à ce point généralisé, il faut avoir un très sérieux problème de biais de confirmation.

                                      Alors de façon de plus en plus évidente cela ressemble à une fin de partie pour la HCQ (y compris selon le « protocole » Raoult).


                                      • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 16:06

                                        @chapolisa

                                        Le monde se divise en 2 catégories : il y a ceux qui sortent des statistiques sans avoir vu un seul malade et ceux qui communiquent le résultat de leurs interventions face aux malades. 

                                        Au Maroc  : 

                                        Il faut reconnaître que la grosse différence entre les chiffres enregistrés dans la diaspora et ceux du Maroc est due au traitement des malades. Car, le Maroc, dès les premiers résultats des travaux du Professeur Didier Raoult sur la Chloroquine, a commencé, en même temps que l’Algérie, à traiter ses patients à l’hydroxychloroquine. Ce qui n’a pas été le cas en Europe, plus particulièrement en France où vit une forte communauté de ressortissants marocains.

                                        Si au Maroc, tous les malades de Coronavirus sont traités à l’hydroxychloroquine dès l’apparition des premiers symptômes, ce n’est pas le cas en France où seuls les malades en phase critique bénéficient de ce traitement qui s’avère inefficace en cas de complication. Et la grande réussite du Maroc, c’est le choix du traitement. Comme d’ailleurs tous les pays qui ont enregistré moins de décès du fait du traitement suivant le protocole Raoult basé sur la combinaison hydroxychloroquine-azithromycine.

                                        En Grèce :

                                        « Le nombre de décès en Grèce fait partie des plus plus bas du continent européen. A ce jour (vendredi 22 mai 2020), 2853 cas de coronavirus ont été officiellement confirmés en Grèce et 168 personnes sont décédées des suites du Coronavirus – Covid19. »

                                        "Cardiologue et présidente de l’Hôpital public Alexandras à Athènes, Sofia Xantzidou explicite : « Tous les matins, nous faisons un point précis avec le ministère pour définir les besoins en matériel de protection, etc. » Ainsi, si le pays a été en flux tendu, il n’a jamais manqué de ces biens. En outre, précise-t-elle, aux premiers symptômes, un traitement à base de chloroquine a été prescrit. George Panayiotakopoulos décrypte : « Dans un premier temps a été prescrite la chloroquine, puis l’hydroxychloroquine accompagnée d’un antibiotique, l’azithromycine. Si le patient est suivi, les risques sont faibles. » D’ailleurs, fin mars, la Grèce a relancé la production de médicaments à base de chloroquine pour lutter contre le paludisme qu’elle avait abandonnée.

                                        https://vivreathenes.com/point-sur-le-coronavirus-en-grece-covid-19.html

                                        Information introuvable en France, puisque les médias sont à la botte du pouvoir !
                                        https://www.letemps.ch/monde/grece-resiste-mieux-quattendu-covid19

                                        Ceux qui décrient le protocole du professeur Raoult, soit ne possèdent pas les renseignements essentiels et appropriés, parce que cachés par les médias aux ordres, soit sont de très mauvaise foi. Parce que les chiffres parlent d’eux mêmes. 


                                      • leypanou 25 mai 16:09

                                        @chapolisa
                                        D’ailleurs, après les hôpitaux universitaires belges 

                                         : la Belgique et la France, les 2 pays les plus minables en termes de résultats contre le covid, ceci explique cela.


                                      • chapolisa 25 mai 16:22

                                        @leypanou
                                        En effet (pour la Belgique), et c’est bien ce qui indique l’échec de l’HCQ.


                                      • chapolisa 25 mai 17:05

                                        @Legestr glaz
                                        Vous ne vous rendez peut-être pas compte que vous utlisez des statistique... Mais si vous êtes attentif vous avez vu que les statistiques des études du JAMA, du NEJM et du Lancet (mais de toutes les autres études en fait) portent sur des malades effectifs (dans des hoitaux effectifs). Il s’agit d’un examen rétrospectif de cas concrets.
                                        Donc en effet, le monde se divise en 2 catégories. Ceux pensent avoir un accès privilégié sans filtres au réel et ceux qui pensent que toute perception de la réalité passe par des filtres. En dehors de petites divinités franco-françaises, ce sont probablement les second qui ont raisons.

                                        Pour le reste il me semble que vous avez un certain goût pour les explications partiales. Heureusement que : https://time.com/5824836/greece-coronavirus/ et https://en.wikipedia.org/wiki/COVID-19_pandemic_in_Greece
                                        Mais si vous avez un doute, allez donc voir ce qu’en disent les grecs eux-mêmes (formidable internet). Mais évidemment, il faut utiliser un outil de traduction si vous ne lisez pas le grec concurremment. :
                                        https://news.google.com/search?q=%CF%85%CE%B4%CF%81%CE%BF%CE%BE%CF%85%CF%87%CE%BB%CF%89%CF%81%CE%BF%CE%BA%CE%AF%CE%BD%CE%B7%20-trump&hl=el&gl=GR&ceid=GR%3Ael

                                        Et des articles suffisamment récent pour être certain que les bienfaits de l’HCQ soit connus même du plus mauvais journaliste grec :
                                        https://www.thebest.gr/article/580962-ydroxuchlorokini-koronoios-i-therapeia-tou-trump-auxanei-tous-thanatous-sumfona-me-pagkosmia-meleti

                                        https://www.tanea.gr/2020/05/25/health/koronaios-i-stratigiki-gia-tin-taxeia-anaptyksi-farmakon-enantion-tou-sars-cov-2/

                                        https://www.ieidiseis.gr/eidiseis/ygeia/item/45123-ti-eipe-o-tsiodras-gia-xlorokini-kai-ydroksyxlorokini

                                        Manifestement, les grecs ne semblent pas être informés que c’est en fait grâce à l’HCQ qu’ils sont si peu touchés... Heureusement qu’il y a des francophones pour le leur dire... Le monde se divise en 2 catégories

                                         : ceux qui parlent pour les autres et à leur place et ceux qui essaient de voir ce que les autres disent pour eux-mêmes.
                                        Voyez-vous, au départ j’étais plutôt favorable à l’HCQ. Je vois qu’au 25 mai il y a encore un doute (surtout en ce qui concerne les cas en début de maladie). Mais très clairement aujourd’hui, les résultats des différentes études sont en contradiction complète avec une efficacité importante de l’HCQ. Il n’y a pas encore de bonnes études, mais le niveau de preuve augmente très vite.


                                      • Garibaldi2 25 mai 18:09

                                        @chapolisa

                                        Faut en parler à l’APHP, car pourquoi bouffer du pognon  ?!!!  :

                                        ’’L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a lancé, le 15 avril, un essai auprès des soignants, pour évaluer l’hydroxychloroquine – connue sous le nom de Plaquénil – et l’azithromycine en prévention du Covid-19.

                                        Une étude est lancée auprès de 900 membre du personnel hospitalier pour évaluer si deux médicaments, l’hydroxychloroquine et l’azithromycine, sont efficaces en prévention contre le Covid-19. C’est le Pr Jean-Marc Tréluyer, de l’unité de recherche clinique Necker-Cochin (AP-HP)/université de Paris, qui est responsable de ce essai appelé PrEP Covid. Résultats dans 70 jours.’’

                                        https://www.vivamagazine.fr/hydroxychloroquine-un-essai-lance-par-lap-hp/


                                        ’’Lancement de l’essai PREP COVID testant la prévention de l’infection COVID chez les soignants par l’hydroxychloroquine et par l’azithromycine

                                        Mis à jour le 22/04/2020.


                                        Cet essai promu par l’AP-HP, dont l’investigateur coordonnateur est le Pr Jean-Marc Tréluyer, de l’Unité de recherche clinique Necker-Cochin, AP-HP / Université de Paris, a été autorisé le 10 avril 2020 par l’ANSM et a reçu l’avis favorable le 7 avril 2020 du Comité de protection des personnes. Il inclura mardi 14 avril 2020 ses premiers personnels hospitaliers.

                                        La protection des personnels hospitaliers est essentielle pour que le système de santé soit totalement opérant. Une chimioprophylaxie pourrait être très utile associée aux mesures barrières (lavage des mains, masque). Au 12 avril 2020, 3 610 professionnels de l’AP-HP ont été infectés par le Covid-19 depuis le début de l’épidémie. Huit sont hospitalisés dans un service de réanimation ou de surveillance continue, cinq sont sortis de réanimation et trois sont malheureusement décédés.

                                        L’essai à trois bras vise à évaluer, versus placebo, l’impact de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine sur la prévention de la contamination par le SARS-CoV-2 chez les personnels hospitaliers de l’AP-HP à 40 jours de traitement.’’


                                        https://www.aphp.fr/actualite/lancement-de-lessai-prep-covid-testant-la-prevention-de-linfection-covid-chez-les





                                      • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 18:28

                                        @chapolisa

                                        Il faut arrêter avec ces remarques sur l’hydroxychloroquine, associée à l’azithromicyne (que l’on oublie souvent, trop souvent !). 

                                        Le « quinté gagnant » pour soigner du covid19, qui s’attaque à l’endothélium des vaisseaux et provoque des caillots sanguins, passe à travers un cocktail de médicaments : anti-inflammatoire + antibiotique + antiviral + anticoagulants + zinc. 
                                        Et pourquoi ce « ’quinté gagnant » fonctionne ? Parce qu’il agit à l’endroit même ou le virus provoque des dégâts ! C’est pour cette raison que les personnes ayant des faiblesses des vaisseaux vasculaires (obèses, diabétiques, hypertendus, et même certains cancéreux) sont beaucoup plus exposées au covid19 que les autres et fragilisées. 

                                        Alors, finalement, quelle importance que d’utiliser l’hydroxychloroquine ?N’importe quelle association médicamenteuses ayant les mêmes effets ferait l’affaire. Il se trouve que le protocole Raoult possédait ce genre d’effet et proposait ce genre de protection de l’endothélium. En ajoutant un anticoagulant et du zinc, la recette était parfaite. 

                                        Alors, tout ce que vous pouvez écrire sur l’hydroxychloroquine reste et restera de l’orde du « superficiel » ! Vraiment du superficiel. Le but étant de sauver des vies, peu importe l’association médicamenteuse mise en place l’essentiel étant de viser la « protection de l’endothélium » et des dégâts associés (caillots sanguins). 

                                        Je vous fais remarquer, humblement, que les médias, en général, se font bien discrets sur les lésions causées par le covid19. Si les malades décèdent, c’est simplement à la suite de l’attaque de leur endothélium et de mini-thromboses. 

                                        Remballez vos fiches et regardez la réalité en face ! S’en prendre à l’hydroxychloroquine c’est simplement faire remarquer que l’on a strictement rien compris au processus d’attaque du covid19. Vous avez, dans ce sens, un sérieux effort à réaliser. 


                                      • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 19:11

                                        @chapolisa
                                        Vous écrivez : «  Il s’agit d’un examen rétrospectif de cas concrets. »
                                         Donc en effet, le monde se divise en 2 catégories. Ceux pensent avoir un accès privilégié sans filtres au réel et ceux qui pensent que toute perception de la réalité passe par des filtres. En dehors de petites divinités franco-françaises, ce sont probablement les second qui ont raisons.« 

                                        Merci, par conséquent, de confirmer ce que j’ai écrit : le monde se divise bien en 2 catégories. Celle que vous présentez ici appartient à la catégorie n’ayant pas vu un seul malade. Vous ne pouvez qu’être d’accord, n’est-ce pas ? 

                                        Et puis, si vous pouviez préciser que ces »cas« examinés d’une manière »rétrospective« correspondaient au protocole du professeur Raoult, à savoir que le traitement médicamenteux devait être apporté »dès les premiers symptômes« , vous auriez fait un grand pas vers la vérité et vers la lumière.

                                        Mais, il se trouve, que ces »cas" sont constitués de personnes hosptalisées, c’est à dire déjà touchées par les lésions du covid19. Si ce que je dis n’est pas vrai, montrez le moi ! 

                                        Et il existe l’autre catégorie, celles de ceux qui présentent les résultats obtenus face aux malades, en direct, sans filet. 

                                        Pardonnez aussi ma grande lacune de ne pas parler le Grec ! 


                                      • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 19:27

                                        @Legestr glaz

                                        Et puis, pour bien « plomber » votre affaire et votre étude « rétrospective », mais vous le savez fort bien j’imagine, puisque vous pouvez traduire facilement le Grec, ces études scientifiques ont une « hiérarchie », en fonction de leur crédibilité. Et bien, figurez vous que les études « rétrospectives » comme celle que vous présentez, sont du niveau 4, c’est à dire du plus bas niveau, du niveau des égouts, parce qu’il est possible de leur faire dire à peu près ce que l’on veut. Alors, heureux de l’apprendre ? 

                                        Niveau 4
                                        - études comparatives comportant des biais importants ;
                                        - études rétrospectives ;
                                        - séries de cas ;
                                        - études épidémiologiques descriptives (transversale, longitudinale).


                                        Allez à la page 8 et préparez bien votre mouchoir ! 
                                        https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2013-06/etat_des_lieux_niveau_preuve_gradation.pdf

                                      • doctorix doctorix 25 mai 19:33

                                        @chapolisa
                                        Pas de CV, pas d’article, 3 commentaires en tout, tous les trois aujourd’hui...

                                        Encore un infiltré catapulté par les labos pour semer la bonne parole, simplement parce que le succès de l’HCQ sème la panique et compromet médicaments coûteux et vaccins à venir.
                                        Une offensive désespérée mais attendue.
                                        Allez, retournez voir votre maimaître, vous aurez un os.


                                      • doctorix doctorix 25 mai 19:51

                                        Gilead Sciences, le fabricant de médicaments derrière le remdesivir expérimental de traitement COVID-19, a dépensé plus pour faire pression sur le Congrès et l’administration au cours du premier trimestre de 2020 qu’auparavant, selon des documents fédéraux.

                                        La société pharmaceutique a dépensé 2,45 millions de dollars en lobbying au cours des trois premiers mois de l’année, une augmentation de 32% par rapport aux 1,86 million de dollars dépensés au premier trimestre de 2019.

                                        Voilà voilà voilà.
                                        Ce qu’on appelle lobbying, on peut tout aussi bien l’appeler pot-de-vin.
                                        Et il ne faudrait pas croire que ce n’est pas la même chose chez nous.


                                      • chapolisa 25 mai 19:55

                                        @Legestr glaz
                                        Mon cher, cela me fait penser que je n’ai pas répondu sur la Maroc parce que je pensais que l’étude, à la portée de tout un chacun, du niveau de contagion (par exemple https://www.worldometers.info/coronavirus/) rapportée à la structure la pollution suffirait (par exemple enprenant la répartition des décès par classe d’âge et de sexe). Et le rapprochement de https://www.hcp.ma/downloads/Indicateurs-sociaux_t11880.html et de https://www.insee.fr/fr/statistiques/1892088?sommaire=1912926 m’indique que j’avais raison. Mais je ne voulais pas faire celui qui lit des fiches justement.
                                        Mais cela m’apprendra d’essayer de convaincre celui qui refuse de pouvoir l’être.
                                        Je suis peut-être un être superficiel mais je n’oublie pas que j’écris à des gens qui accordent du crédit à une équipe capable (en groupe !!) de certaines études indignes d’un étudiant de 1ère année (https://www.mediterranee-infection.com/the-efficacy-of-chloroquine-derivatives-in-covid-19-a-meta-analysis-based-on-the-first-available-reports/) n’ont pas beaucoup de leçons donner à qui que ce soit (surtout lorsque leur meilleure étude est celle-ci : https://www.redactionmedicale.fr/2020/04/covid-19-comment-r%C3%A9tracter-larticle-hydroxychloroquine-and-azithromycin-as-a-treatment-of-gautret-p-.html.)

                                        Bien évidemment votre puissante critique vise à exposer un principe du genre peut importe le flacon pourvu qu’on ai l’ivresse.
                                        Je comprend alors d’où vient la critique de l’aspect théorique (https://www.mediterranee-infection.com/wp-content/uploads/2020/05/figure.pdf

                                        ). Mais il ne faudrait pas que vous oubliez ce magnifique tableau :
                                        https://www.mediterranee-infection.com/hydroxychloroquine-and-azithromycin-as-a-treatment-of-covid-19/
                                        Manifestement, au 17 mars 2020, l’équipe du professeur Raoult pensait que l’HCQ SEULE était déjà très performante.
                                        Alors à présent vous nous expliquez que peut importe le nom, c’est le principe (le mécanisme, l’effet, ...) qui compte.

                                        Manifestement, il y a 2 mois les raoultiens (pourtant sensés être au fait du type d’explication ad hoc que vous livrez) ne développaient pas ce point de vue.
                                        Alors de l’eau à coulé sous les ponts, tout le monde peut se tromper, seuls les idiots ne changent pas d’avis.
                                        Et vous ajoutez en désespoir de cause (et entre autres) du Zinc au « protocole » (la notion de protocole à géométrie variable est plaisante : https://www.mediterranee-infection.com/pre-prints-ihu/ où donc se trouve la référence au Zinc (jusqu’à aujourd’hui)

                                         ?
                                        Donc vous pouvez me sortir votre pédante explication thérapeutique en croyant expliquer quelque chose de profond. C’est simplement un effet de pure vanité de votre part : aligner des banalités (ce qui fait que vous n’avez même pas tort) ne donne pas plus un bon traitement contre quoique ce soit qu’une danse de saint-gui.

                                        OK.
                                        Disons qu’en cours de route vous inventé un quinté (évidemment copié sur des gens qui en savent un peu plus que vous, mais pas tellement plus). Et pourquoi pas.
                                        Simplement je me souviens également des exemples que vous donniez pas plus tard que cet aprés-midi : tiens est-ce que c’est celui en cours au Maroc ou en Grèce ??? puisque semble-t-il, selon vous, chez eux cela fonctionne tellement bien... sans doute pouvez vous préciser les protocoles mis en place...
                                        "Remballez vos fiches et regardez la réalité en face ! S’en prendre à l’hydroxychloroquine c’est simplement faire remarquer que l’on a strictement rien compris au processus d’attaque du covid19. Vous avez, dans ce sens, un sérieux effort à réaliser.« 
                                        C’est un fait, je suis assez ignorant en matière d’infectiologie (ce qui ne m’empêche pas, à votre différence, de voir des erreurs dans des études manifestement écrite avec les pieds).
                                        Je ne m’imagine pas un savoir que je ne possède pas et je ne dis pas (je pense) des choses contradictoires d’un post à l’autre. Et donc les réponses que je ne comprends pas j’évite de les formuler.

                                         »c’est à dire déjà touchées par les lésions du covid19

                                        « + »résultats obtenus face aux malades, en direct, sans filet. " Sérieusement ? Encore une fois, est-ce que vous n’êtes pas capable de faire une série de phrases qui ne soit pas auto-réfutante ?

                                        « Pardonnez aussi ma grande lacune de ne pas parler le Grec ! » Certes non, mais ne pas savoir utiliser un outil de traduction (et il y en a quelque uns très bons)...


                                      • chapolisa 25 mai 20:15

                                        @doctorix
                                        Je respecte Legestr glaz 

                                        parcequ’au moins il argumente intelligemment, respectueusement et avec honnêteté.
                                        Vous, vous êtes une tête pleine d’eau.
                                        Ce qui est édifiant dans votre cas c’est que vous êtes de la catégorie des têtes pleines d’eau qui s’imaginent originales.
                                        Vos propos convenus impressionnaient peut-être toutes les Mlle Michu et tous les sapeurs camembert des bacs à sable de votre jeunesse, pour moi vous êtes tout simplement dépourvu du moindre début de commencement du plus élémentaire intérêt.
                                        Je vous répond pour vous faire plaisir. Je remarque votre existence. Et je retourne lire Léon Bloy qui a écrit des choses définitives sur les nullités de son temps.
                                        Vous laissant retourner à votre néant, je vous souhaite le bonsoir.


                                      • doctorix doctorix 25 mai 20:17

                                        @chapolisa
                                        Dans l’un de vos liens,
                                        https://annalsofintensivecare.springeropen.com/articles/10.1186/s13613-020-00678-4/tables/1
                                        on peut lire :
                                        Délai entre l’apparition des symptômes de COVID-19 et le traitement (jours, médiane, IQR) : 7 jours.
                                        Délai entre le traitement au COVID-19 et le SDRA : 1 jour

                                        Vous le faites exprès ou quoi ?
                                        Sept jours avant de traiter : il n’y a plus de virus, plus rien à traiter.
                                        Ensuite 1 jour après la détresse respiratoire : cela implique qu’ils ont tous été traités à la période de détresse respiratoire : ce sont précisément ceux-là qui sont inaccessibles au traitement, et Raoult ne dit pas autre chose.
                                        La fin de partie, elle est pour vous.
                                        Allez le dire à vos maîtres. Il est vrai qu’ils inondent tellement les media que vous pouvez encore espérer gagner. Mais ça va être dur : les media officiels sont complètement discrédités, au profit des alternatifs.


                                      • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 20:24

                                        @chapolisa

                                        Lorsque, de sa simple hauteur de vue, on en arrive à qualifier les arguments de l’adversaire de « pédants », cela veut simplement dire que l’autre a mieux argumenté que soi, que l’on est à bout d’argument, qu’il s’agit alors de détourner l’attention sur la personnalité de l’auteur, de faire diversion. Rien de plus classique.

                                        Revenez donc en 2ème semaine avec des arguments et prenez connaissance, parce que visiblement vous l’ignorez, que le covid est une maladie de l’endothélium. Cela tombe très mal pour vous parce que vos arguments anti hydroxychloroquine tombent à l’eau. Cela ne sert strictement à rien de fustiger ainsi ce produit médicamenteux, le problème est endothélial ! Lorsque vous l’aurez compris vous reviendrez ici. Merci. 

                                        Tout ce que vous écrirez qui ne concernera pas la maladie de l’endothélium se retournera contre vous. Vous savez qu’il est possible de sortir de son ignorance en faisant un petit effort ? 

                                        https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S0140-6736%2820%2930937-5

                                        http://www.geopolintel.fr/article2234.html

                                        Vous devriez aller vous rhabiller, vous allez prendre froid. 


                                      • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 20:47

                                        @Legestr glaz

                                        Si vous possédez des sources qui « contredisent » ce que j’avance, surtout, surtout, n’hésitez pas à les faire valoir. Le covid19 est une maladie de l’endothélium .

                                        "Bref résumé : Des études observationnelles mondiales indiquent un effet prothrombogène significatif associé à une infection par le SRAS-CoV-2 avec une incidence élevée de thromboembolie veineuse (TEV), notamment une embolie pulmonaire potentiellement mortelle. Selon les recommandations pour les maladies médicales aiguës, tous les patients hospitalisés au COVID-19 devraient recevoir une prophylaxie TEV telle qu’une héparine de bas poids moléculaire (HBPM). Une dose prophylactique standard (par exemple, Enoxaparin 4000UI une fois par jour) pourrait être insuffisante chez les patients obèses et une TEV a été rapportée chez les patients traités avec une dose prophylactique standard. Chez les patients COVID-19, les recommandations de plusieurs sociétés internationales confirment l’existence d’une hypercoagulabilité et l’importance de la thromboprophylaxie mais la « dose optimale est inconnue » et des études comparatives sont nécessaires. Compte tenu de ces éléments, la réalisation d’un essai comparant différentes stratégies thérapeutiques pour la prévention de la TEV chez les patients hospitalisés atteints de COVID-19 constitue une urgence sanitaire. Ainsi, nous émettons l’hypothèse qu’une augmentation de la dose prophylactique de HBPM ajustée en fonction du poids serait supérieure à une dose prophylactique inférieure de HBPM pour réduire le risque de TEV potentiellement mortelle chez les patients hospitalisés. Le rapport bénéfice / risque de cette augmentation de dose sera soigneusement évalué en raison des complications hémorragiques favorisées par d’éventuels dysfonctionnements rénaux / hépatiques, des interactions médicamenteuses ou des procédures invasives chez les patients COVID-19. Cet essai contrôlé randomisé multicentrique ouvert (1 : 1) randomisera les adultes hospitalisés atteints d’une infection à COVID-19 à une dose prophylactique ajustée en fonction du poids par rapport à une dose prophylactique plus faible de HBPM.« 

                                        https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04373707

                                        Comme je l’ai souligné, nous sommes ici face à des praticiens qui »voient« les malades, pas de ces gens qui font des études rétrospectives qui totalement biaisées, qui n’ont pas vu un seul malade. C’est simplement lamentable. 

                                        Vous pouvez, évidemment, ignorer la vérité et vous figer dans le cliché !

                                        Essai clinique randomisé, vous avez mieux en magasin ? 

                                         » Type d’étude : interventionnelle (essai clinique) Inscriptions estimées : 602 participants Allocation : randomisée Modèle d’intervention : affectation parallèle Description du modèle d’intervention : essai ouvert multicentrique randomisé (1 : 1) contrôlé, stratifié selon la gravité de la maladie (admission aux soins intensifs ou non) Masquage : célibataire (évaluateur des résultats)"


                                      • doctorix doctorix 25 mai 20:49

                                        @Legestr glaz
                                        Il a déjà pris sa veste...
                                        Votre deuxième lien est tout à fait passionnant : le dosage des D-Dimères, que nous utilisons pour prédire les embolies et phlébites à un stade précoce, est donc un outil prédictif très utile dans ce cas. l’héparine est le traitement de choix, au début ou lors des complications (ou tout autre anti-coagulant)
                                        Dommage de ne pas avoir compris ça plus tôt : on le saura pour la prochaine fois.


                                      • doctorix doctorix 25 mai 21:01

                                        @chapolisa
                                        Le nombre effarant de liens que vous étalez (tous orientés dans le même sens, alors que vous auriez pu trouver un grand nombre de documentations contraires, mais elles ne vous conviennent pas) ne peut venir que d’une documentation fournie pas un laboratoire, en une sorte de vade mecum du troll.
                                        Je n’ai pas envie d’être respectueux envers quelqu’un qui est en plein conflit d’intérêt.
                                        Bien au contraire, je vous méprise. Ce qui est encore vous accorder trop d’intérêt.


                                      • doctorix doctorix 25 mai 23:39

                                        @chapolisa

                                        où donc se trouve la référence au Zinc (jusqu’à aujourd’hui) ?

                                        ici : l’OMS, ça vous va comme référence ?
                                        https://www.who.int/elena/titles/bbc/zinc_pneumonia_children/fr/`
                                        « On pense que le zinc atténue la sensibilité aux infections aiguës des voies respiratoires inférieures en régulant les diverses fonctions immunitaires, notamment en protégeant la santé et l’intégrité des cellules respiratoires durant l’inflammation des poumons ou en cas de lésion »
                                        J’ai peut-être la tête pleine d’eau, mais au moins, c’est de l’eau propre.
                                        Vous, c’est de l’eau de vaisselle.
                                        Une grande partie de nos maladies sont carentielles, que ce soit en éléments (Zn, Mg) ou en vitamines, C et D, principalement en infectiologie.


                                      • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 18:58

                                        Je n’avais pas prévu cette argumentation solide de votre part. Vous êtes vraiment étonnant ! 


                                        • doctorix doctorix 26 mai 08:29

                                          Ce matin, l’OMS tente d’interdire 400 essais sur l’HCQ dans 40 hôpitaux.

                                          Démonstration de la toute puissance de Bill Gates et des laboratoires qui la financent, et de sa faiblesse intrinsèque.

                                          Il aura suffi d’un essai bidonné du Lancet pour parvenir à ce résultat scandaleux.

                                          Autre scandale lié à l’hystérie ambiante : ma fille médecin s’est fait cambrioler sa voiture : vitre cassée, sièges arrières défoncés (et volés) pour accéder au coffre uniquement pour voler quoi ? Devinez...

                                          Son stock de masques...

                                          Des masques qu’on trouve à 5 euros les 10 à Leclerc...


                                          • njama njama 26 mai 09:06

                                            Comment la chloroquine pourrait-elle provoquer des « torsades de pointe » alors qu’elle a des propriétés antiarythmiques ! ne fait-on pas passer les « torsades de pointe » pour des effets secondaires de CQ ou HCQ alors que leur(s) cause(s) serai(en)t ailleurs ?  par exemple une hypokaliémie (défaut de potassium dans le plasma sanguin), une hypomagnésémie (faible taux de magnésium dans le sang) ? ou autres causes connues susceptibles de provoquer des troubles du rythme cardiaque…

                                            Effet stabilisant de membrane
                                            18 novembre 2019 par Pierre Taboulet Cardiologue – Urgentiste Hôpital Saint-Louis (APHP)
                                            Cette réduction [de perméabilité des canaux ioniques membranaires des cellules myocardiques] a été observée initialement en présence des antiarythmiques de classe I dont les quinidiniques, d’où le synonyme d’ «  action quinidine-like ».
                                            Etiologies
                                            Les stabilisants de membrane sont nombreux. Il s’agit en particulier des antiarythmiques de classe I, antidépresseurs tricycliques, chloroquine et cocaïne. Mais de très nombreuses substances possèdent cette propriété dose-dépendante : certains bêtabloquants (propranolol et sotalol), certains antipaludéens dont quinine et halofantrine, les phénothiazines, anti-histaminiques, le dextropropoxyphène, le magnésium…
                                            La thérapeutique – à base de sels de sodium hypertoniques et alcalins – repose sur la largeur des QRS
                                            https://www.e-cardiogram.com/effet-stabilisant-de-membrane/


                                            • njama njama 26 mai 09:10

                                              Magnésium

                                              par Pierre Taboulet Cardiologue – Urgentiste Hôpital Saint-Louis (APHP)

                                              L’ion Mg++ possède un effet stabilisant de membrane qui freine la conduction entre deux cellules.
                                              Il n’y a pas de signes ECG d’hypo- ou d’hypermagnésémie [1]. En revanche, l’hypomagnésémie potentialise les effets ECG d’ une hypokaliémie et expose au risque de torsade de pointes.

                                              Indications thérapeutiques du magnésium IV
                                              1 – Traitement de première intention des torsades de pointe associées à un syndrome du QT long. Plus rarement, la prévention des torsades dans les situations à haut risque. [2]
                                              2 – D’autres indications sont plus marginales :

                                              https://www.e-cardiogram.com/magnesium/


                                              • njama njama 26 mai 09:12

                                                La quinidine est un médicament qui agit comme antiarythmique de classe I sur le cœur. C’est un stéréoisomère de la quinine, dérivé originellement de l’écorce de quinquina.
                                                C’est l’antiarythmique le plus ancien.
                                                Cette molécule est un antifibrillant4, placé dans la classe Ia des «  stabilisants de membrane ». Elle agit en déprimant le courant entrant sodique rapide des cellules cardiaques et rend les cellules moins excitables : effet bathmotrope négatif.

                                                https://fr.wikipedia.org/wiki/Quinidine

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité