• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Legestr glaz

Legestr glaz

J'en pince pour vous

Tableau de bord

  • Premier article le 30/06/2016
  • Modérateur depuis le 09/03/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 6257 1881
1 mois 1 169 57
5 jours 0 23 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 386 171 215
1 mois 8 8 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 20:47

    @Legestr glaz

    Si vous possédez des sources qui « contredisent » ce que j’avance, surtout, surtout, n’hésitez pas à les faire valoir. Le covid19 est une maladie de l’endothélium .

    "Bref résumé : Des études observationnelles mondiales indiquent un effet prothrombogène significatif associé à une infection par le SRAS-CoV-2 avec une incidence élevée de thromboembolie veineuse (TEV), notamment une embolie pulmonaire potentiellement mortelle. Selon les recommandations pour les maladies médicales aiguës, tous les patients hospitalisés au COVID-19 devraient recevoir une prophylaxie TEV telle qu’une héparine de bas poids moléculaire (HBPM). Une dose prophylactique standard (par exemple, Enoxaparin 4000UI une fois par jour) pourrait être insuffisante chez les patients obèses et une TEV a été rapportée chez les patients traités avec une dose prophylactique standard. Chez les patients COVID-19, les recommandations de plusieurs sociétés internationales confirment l’existence d’une hypercoagulabilité et l’importance de la thromboprophylaxie mais la « dose optimale est inconnue » et des études comparatives sont nécessaires. Compte tenu de ces éléments, la réalisation d’un essai comparant différentes stratégies thérapeutiques pour la prévention de la TEV chez les patients hospitalisés atteints de COVID-19 constitue une urgence sanitaire. Ainsi, nous émettons l’hypothèse qu’une augmentation de la dose prophylactique de HBPM ajustée en fonction du poids serait supérieure à une dose prophylactique inférieure de HBPM pour réduire le risque de TEV potentiellement mortelle chez les patients hospitalisés. Le rapport bénéfice / risque de cette augmentation de dose sera soigneusement évalué en raison des complications hémorragiques favorisées par d’éventuels dysfonctionnements rénaux / hépatiques, des interactions médicamenteuses ou des procédures invasives chez les patients COVID-19. Cet essai contrôlé randomisé multicentrique ouvert (1 : 1) randomisera les adultes hospitalisés atteints d’une infection à COVID-19 à une dose prophylactique ajustée en fonction du poids par rapport à une dose prophylactique plus faible de HBPM.« 

    https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04373707

    Comme je l’ai souligné, nous sommes ici face à des praticiens qui »voient« les malades, pas de ces gens qui font des études rétrospectives qui totalement biaisées, qui n’ont pas vu un seul malade. C’est simplement lamentable. 

    Vous pouvez, évidemment, ignorer la vérité et vous figer dans le cliché !

    Essai clinique randomisé, vous avez mieux en magasin ? 

     » Type d’étude : interventionnelle (essai clinique) Inscriptions estimées : 602 participants Allocation : randomisée Modèle d’intervention : affectation parallèle Description du modèle d’intervention : essai ouvert multicentrique randomisé (1 : 1) contrôlé, stratifié selon la gravité de la maladie (admission aux soins intensifs ou non) Masquage : célibataire (évaluateur des résultats)"



  • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 20:24

    @chapolisa

    Lorsque, de sa simple hauteur de vue, on en arrive à qualifier les arguments de l’adversaire de « pédants », cela veut simplement dire que l’autre a mieux argumenté que soi, que l’on est à bout d’argument, qu’il s’agit alors de détourner l’attention sur la personnalité de l’auteur, de faire diversion. Rien de plus classique.

    Revenez donc en 2ème semaine avec des arguments et prenez connaissance, parce que visiblement vous l’ignorez, que le covid est une maladie de l’endothélium. Cela tombe très mal pour vous parce que vos arguments anti hydroxychloroquine tombent à l’eau. Cela ne sert strictement à rien de fustiger ainsi ce produit médicamenteux, le problème est endothélial ! Lorsque vous l’aurez compris vous reviendrez ici. Merci. 

    Tout ce que vous écrirez qui ne concernera pas la maladie de l’endothélium se retournera contre vous. Vous savez qu’il est possible de sortir de son ignorance en faisant un petit effort ? 

    https://www.thelancet.com/action/showPdf?pii=S0140-6736%2820%2930937-5

    http://www.geopolintel.fr/article2234.html

    Vous devriez aller vous rhabiller, vous allez prendre froid. 



  • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 19:27

    @Legestr glaz

    Et puis, pour bien « plomber » votre affaire et votre étude « rétrospective », mais vous le savez fort bien j’imagine, puisque vous pouvez traduire facilement le Grec, ces études scientifiques ont une « hiérarchie », en fonction de leur crédibilité. Et bien, figurez vous que les études « rétrospectives » comme celle que vous présentez, sont du niveau 4, c’est à dire du plus bas niveau, du niveau des égouts, parce qu’il est possible de leur faire dire à peu près ce que l’on veut. Alors, heureux de l’apprendre ? 

    Niveau 4
    - études comparatives comportant des biais importants ;
    - études rétrospectives ;
    - séries de cas ;
    - études épidémiologiques descriptives (transversale, longitudinale).


    Allez à la page 8 et préparez bien votre mouchoir ! 
    https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2013-06/etat_des_lieux_niveau_preuve_gradation.pdf


  • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 19:11

    @chapolisa
    Vous écrivez : «  Il s’agit d’un examen rétrospectif de cas concrets. »
     Donc en effet, le monde se divise en 2 catégories. Ceux pensent avoir un accès privilégié sans filtres au réel et ceux qui pensent que toute perception de la réalité passe par des filtres. En dehors de petites divinités franco-françaises, ce sont probablement les second qui ont raisons.« 

    Merci, par conséquent, de confirmer ce que j’ai écrit : le monde se divise bien en 2 catégories. Celle que vous présentez ici appartient à la catégorie n’ayant pas vu un seul malade. Vous ne pouvez qu’être d’accord, n’est-ce pas ? 

    Et puis, si vous pouviez préciser que ces »cas« examinés d’une manière »rétrospective« correspondaient au protocole du professeur Raoult, à savoir que le traitement médicamenteux devait être apporté »dès les premiers symptômes« , vous auriez fait un grand pas vers la vérité et vers la lumière.

    Mais, il se trouve, que ces »cas" sont constitués de personnes hosptalisées, c’est à dire déjà touchées par les lésions du covid19. Si ce que je dis n’est pas vrai, montrez le moi ! 

    Et il existe l’autre catégorie, celles de ceux qui présentent les résultats obtenus face aux malades, en direct, sans filet. 

    Pardonnez aussi ma grande lacune de ne pas parler le Grec ! 



  • Legestr glaz Legestr glaz 25 mai 18:58

    Je n’avais pas prévu cette argumentation solide de votre part. Vous êtes vraiment étonnant ! 

Voir tous ses commentaires (20 par page)



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Coronavirus Covid19, des morts politiques ou simple incompétence ?




Palmarès