• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Il faut redémarrer les réacteurs nucléaires de Fessenheim

Il faut redémarrer les réacteurs nucléaires de Fessenheim

 

La crise actuelle de l’énergie dans les pays de l’Ouest et particulièrement ceux de l’UE est le résultat fatal du fiasco de ce que l’on qualifie de « transition énergétique », qui dans les fait est avant tout une « transition énergétique idéologique » sans fondement scientifique.

Malgré les multiples tentatives déployées pour détourner de cette réalité l’attention des peuples qui en seront les premières victimes, l’idée que l’orientation idéologique de la politique énergétique est responsable de cette situation de crise profonde émerge.

En France le pouvoir est ainsi conduit à allumer un contre feu politique autour du nucléaire appuyé sur la technique émergente des petits réacteurs nucléaires modulaires, les SMR.

Ceux-ci ont naturellement beaucoup d’intérêt pour des applications particulières comme les russes viennent de le montrer avec leur plate forme marine nucléaire l’akademik Lomonosov pour alimenter en électricité une ville isolée. Mais les réacteurs nucléaires actuels, notamment de type EPR, dont la sûreté a été porté à un niveau maximum, restent, en France, la solution à forte densité de puissance la plus adaptée à notre réseau électrique existant.

Notre nucléaire en suspens, l’EPR de Flamanville bloqué à nouveau pour un problème pour le moins obscur de soudures sur un circuit secondaire et les réacteurs nucléaires de Fessenheim qui viennent d’être arrêtés pour un motif purement politicien alors qu’ils pouvaient encore fonctionner jusqu’à 20 années supplémentaires dans de bonnes conditions de sûreté, constituent une forte potentialité pour le renforcement de la puissance électrique du réseau européen connecté. Ainsi que pour sa stabilité, - rappelons qu’à la suite du Black out élecytrique partiel de fin 2006 sur un sous réseau européen, le rétablissement du réseau électrique assez rapide a été mené grâce à la puissance électrique d’origine nucléaire française -.

 

L’immense fiasco de la « transition énergétique idéologique »

 

La « transition énergétique » idéologique, parce qu’elle ne se base pas sur des considérations scientifiques et technologiques mais sur l’utilisation d’une idéologie servant un projet politique favorisant des intérêts privés, s’est traduit par des Lois et textes de loi, tel que la LOI n° 2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Un des axes majeur de cette politique est l’anti nucléaire. Qui est une constante dans la politique gouvernementale depuis des dizaines d’années avec la succession de ministres de l’écologie depuis Corine Lepage à Barbara Pompili en passant par un maximum de « cas » comme D Voynet, C Duflot,.. l’éco businessman N Hulot, tous incompétents en matière d’énergie. On a ainsi eu un moratoire sur les projets de réacteurs nucléaires électrogènes de 1991 à 2006, date de l’engagement de l’EPR de Flamanville dont le chantier a fait l’objet de multiples blocages de la part de l’Autorité de Sûreté, sous la tutelle du ministère de l’environnement, toujours pour des problèmes contestables qui se sont révélés avoir été grossis un maximum une fois la question analysée. Puis l’abandon et le sabotage du prototype, qui reste encore aujourd’hui à l’avant garde de la technologie nucléaire, Super Phénix. Enfin nous venons de subir l’arrêt arbitraire de la centrale de Fessenheim dont les réacteurs nucléaires auraient pu fonctionner encore 20 ans dans de bonnes conditions de sûreté.

Ces attaques n’ont évidemment pas été sans conséquences sur les capacités de l’industrie nucléaire et sur la maîtrise d’œuvre des construction de réacteurs nucléaires. Néanmoins on soulignera le succès des EPR chinois de Taishan qui ont été construits avec des matériels lourds forgés par Areva, sous la maîtrise d’œuvre principale de l’EDF. Ces réacteurs nucléaires tout à fait semblables à l’EPR de Flamanville fonctionnent bien depuis plus de deux ans. Ce qui soulève plusieurs questions dont la principale : que se passe-t-il avec l’EPR de Flamanville  ?

Enfourchant cette idéologie dénuée de base réaliste dans le domaine de l’énergie, les pays de l’union européenne, hormis la Pologne peut-être qui se prononce en faveur du nucléaire, mettent en pratique depuis des années ces orientations idéologiques en matière d’énergie. Le cas des pays baltes est particulier puisqu’ils sont encore raccordés à l’ancien réseau électrique soviétique et dépendent ainsi encore fortement pour leur électricité de la Biélorussie et de la Russie.

Ce que l’on qualifie aujourd’hui de crise énergétique n’en est en fait pas une parce que c’est tout simplement la conséquence logique des politiques énergétiques bâties sur cette ligne idéologique.

Persister dans ce voie, ce que notre pouvoir au service des grands intérêts financiers du « green business » tente de faire sur la base d’études grossièrement bidonnées promettant un 100% éolien et PV en 2050 approfondirait gravement la crise énergétique.

Le Climat

Depuis les années 70, sur la base d’un réel réchauffement à la surface du Globe terrestre, la propagande du système dominant, i.e le néo libéralisme, notamment par les grands médias qu’il contrôle, développe le catastrophisme climatique, mettant en cause les activités humaines. Cela repose sur l’hypothèse, - on oublie que c’est dès le départ une hypothèse dont la démonstration est très complexe et à vrai dire hors de portée des moyens actuels des sciences du Climat -, d’un effet anthropique majeur par l’intermédiaire d’émission de gaz à dits à effet de serre [effet qui contrairement à ce que l’on pense reste aussi largement à démontrer], en particulier le CO2. Dans les faits cette hypothèse sur l’effet anthropique a été complètement désavouée au tournant des années 2000, particulièrement parce que les prédictions réalisées dans les années 90 sur cette base hypothétique ont été largement désavouées[1]. La propagande du système s’est d’ailleurs adaptée à cet échec en basculant sur le « changement climatique ». La rigueur scientifique n’étant pas l’apanage des journalistes et politiciens le « réchauffement climatique » est encore mis en avant à toute les sauces.

Depuis les années 2000 le Climat global est déterminé par les phénomènes El Niño et La Niña, rien à voir avec le CO2 atmosphérique. Cela donne des pics de températures ( + 0.2 degré environ avec El Niño ) ou un refroidissement. Fin 2021 début 2022 il est prévu un phénomène La Niña qui risque de provoquer un hiver froid sous nos latitudes et qui interviendrait dans cette phase de crise énergétique.

La COP26 qui vient de s’ouvrir à Glasgow est bien représentative de cet échec sous-jacent du catastrophisme climatique. Malgré les appels de Boris Johnson à la Russie et à la Chine, ces deux pays majeurs, qui sont émetteurs de CO2 mais développent aussi le nucléaire civil, sont absents. Ce n’est pas d’aujourd’hui que les recommandations des COP successives sont ignorées par les états membres, mais là avec la crise énergétique nous sommes à un tournant. Cela n’empêchera pas les pays européens qui relancent des chaudières à charbon de ressortir à nouveau un discours encore plus alarmiste, mais la crédibilité du discours dominant, ainsi que du Giec, est très largement remise en cause.

Le nucléaire

Dans le contexte de la crise énergétique, le nucléaire dont les tenants de la limitation des émissions de CO2 découvrent soudain qu’il est justement très peu émetteur de CO2, moins que l’éolien à cause de sa forte densité de puissance notamment, émerge officiellement comme une solution.

Cela suscite naturellement des combats d’arrière garde. Ainsi dans le récent rapport RTE nous avons droit à un couplet relatif à la soi-disant incapacité de l’industrie nucléaire française à assurer la réalisation d’un parc limité de réacteurs nucléaires, il s’agit de six EPR compte tenu de la prolongation à 10/20 années de la vie des réacteurs nucléaires REP actuels. Donc d’une ampleur qui est bien loin de ce qui a été réalisé à la fin des années 70 pour le parc des REP.

C’est dans la ligne de manipulations qui ignorent le succès de la réalisation de deux EPR à des milliers de kms, à Taishan en Chine, qui fonctionnent bien depuis plus de deux ans. Et cela prétend s’appuyer sur les blocages par l’ASN du chantier de l’EPR de Flamanville, qui ont bien révélés des problèmes au niveau industriel et de management essentiellement dus au quasi moratoire sur les réalisations et projets de réacteurs nucléaires de 1991 à 2006, mais n’ont nullement mis en évidence de problèmes majeurs contrairement à ce que l’on voudrait faire croire aux gens.

Dans la propagande qui nous est servie depuis des dizaines d’années de concert par les mouvements anti nucléaire et par la propagande officielle des grands médias, le nucléaire est l’objet d’une foule de contrevérités que l’on ne peut totalement citer ici. On se contentera d’en démonter quelques unes.

_ La tenue vis à vis du risque sismique des réacteurs nucléaires est un élément de sûreté parmi les mieux établis. Lors du grand séisme du 11 mars 2011 au Japon, 13 réacteurs nucléaires répartis sur trois sites, Onagawa, Fukushima Daini et Fukushima Dai-ichi, ont été exposés à de fortes sollicitations. Leurs bâtiments réacteurs ont subi de très grandes accélérations dont l’ampleur a atteint le niveau du séisme de sécurité pris en compte, c’est à dire deux degrés logarithmiques au dessus du séisme estimé sur ces sites (30% du territoire japonais est en zone à risques sismiques). Ce grand séisme était provoqué par la relaxation de contraintes dues à l’affrontement de plaques tectoniques et continentales. Sa période est de l’ordre de 1000 années et sa probabilité d’occurrence a été mal pris en compte par la Tepco.

Malgré cela tous les réacteurs nucléaires et leurs équipements ont tenu le choc. Et notons qu’un tel séisme ne peut survenir en France.

_ Il y a des exemples aux USA de démantèlement de réacteur nucléaire jusqu’au retour à la pelouse. Le cœur partiellement fondu du réacteur accidenté à TMI a été extrait de la cuve primaire au milieu des années 80. Dans le cas de Super Phénix le sodium primaire a été totalement vidangé et le démantèlement malheureux est bien avancé. Le cas des corium sur trois des réacteurs nucléaires de Fukushima Dai-Ichi est évidemment plus complexe, mais des robots sont en cours de développement et cela fera avancer la technologie du démantèlement.

_ Les déchets nucléaires qui représentent un volume relativement faible à cause de la très grande densité de puissance émanant des fissions du combustible nucléaire, font depuis assez longtemps l’objet de conditionnement et de contrôle. Leur gestion est encadré par des lois dont celle de 1991, la Loi Bataille. Cette Loi prévoit même le développement de techniques d’élimination des déchets nucléaires. Dont il faut noter qu’une part serait déjà transmutée dans des réacteurs rapides type Super Phénix. Alors que la Chimie occasionne des contaminations mortelles, Bohpal en Inde avec des milliers de morts, ou des explosions, AZF soit malheureusement 31 morts et beaucoup de blessés, le Port de Beyrouth où une masse de nitrate d’ammonium dix fois plus importante, on n’a pas constaté de contaminations ou d’irradiations civiles dues aux déchets nucléaires.

Conclusion

Puisque pour résoudre une partie essentielle de la crise énergétique actuelle la solution du nucléaire s’impose, il faut aller au bout de cette idée.

En France cela veut dire lancer résolument le programme de construction d’EPR et dans l’immédiat mettre rapidement en service l’EPR de Flamanville et prendre la décision de relancer les réacteurs nucléaires de Fessenheim. Par décision légale également prise arbitrairement et uniquement sur une base idéologique, l’Allemagne est censée arrêter ses derniers réacteurs nucléaires en 2022. Le nucléaire a encore une part supérieure à 10% dans sa production de courant électrique et surtout apporte encore une certaine stabilité aux réseaux électriques allemands souvent soumis à l’instabilité de la production électrique d’origine éolienne. L’Allemagne a largement démontrer que le remplacement du nucléaire ne pouvait être assuré que par le charbon et le gaz. Si l’Allemagne met en application l’année prochaine ses décisions légales vis à vis de son nucléaire, la stabilité du réseau électrique européen risque d’en être affectée d’une manière majeure.

Potentiellement la crise énergétique actuelle est déjà susceptible de faire exploser l’Europe des traités européens (il est à noter que le traité relatif à l’Euratom n’est déjà pas respecté). Des problèmes majeurs sur son réseau électrique mettrait en jeu l’existence même de l’UE. Dont la politique énergétique imposée bureaucratiquement par la commission européenne est contraire aux intérêts des peuples de la communauté des pays adhérents à cette UE. Quand on pense que cette bureaucratie bruxelloise, confortée par l’Allemagne en l’occurrence, impose à la France de lier le prix de son électricité à majorité d’origine nucléaire, au prix du gaz naturel, on mesure la nocivité de l’action de la commission européenne dans ce domaine.

1. Climat  : l’hypothèse anthropique est morte JMB  Agoravox janvier 2019

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

143 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 2021 10:50

    Les zécolos sont à fond, à fond, à fond, à fond, à fond, à fond, à fond, à fond, à fond contre le nucléaire, parce que c’est le seul truc qui marche, au long terme. Or ils sont subventionnés et promus comme auxiliaires du génocide général contre la France et les français.


    • JMBerniolles 1er novembre 2021 11:14

      @JC_Lavau

      Tu as raison, l’écologie politique, rien à voir avec la défense de l’environnement est une arme de destruction massive appliquée à notre pays.


    • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 2021 11:46

      @JMBerniolles. Mes excuses : j’ai gourré mon self en posant le clic à gauche au lieu d’à droite.


    • JMBerniolles 1er novembre 2021 13:23

      @JC_Lavau

      Normal aujourd’hui il n’y a plus de gauche ou de droite !


    • Gaston Lanhard 1er novembre 2021 16:51

      @JC_Lavau
      Zécolos n’est pas le bon terme, utiliser plutôt escrolos, ça leur va mieux.


    • Captain Marlo Captain Marlo 1er novembre 2021 20:43

      @JC_Lavau
      à fond contre le nucléaire, parce que c’est le seul truc qui marche, au long terme. Or ils sont subventionnés et promus comme auxiliaires du génocide général contre la France et les français.

      Il vient de se créer un nouvelle association écolo qui prône des compromis socialement acceptables. En clair arrêter d’emmerder les Français avec l’écologie politique.

      « ACTION ÉCOLOGIE » : pour une écologie authentique, non politisée, et non catastrophique"

      Cf François Rollet contre les éoliennes sur Sud Radio


    • pierrot pierrot 2 novembre 2021 15:05

      @JC_Lavau
      Je ne dirai pas cela.
      L’opinion des écologistes résulte essentiellement à leur ignorance et au manque d’informations vraies.
      Lorsqu’ils sont intelligents et informés, ils approuvent l’énergie nucléaire .
      Il existe de nombreux cas.


    • alinea alinea 1er novembre 2021 11:05

      Les ministres de l’écologie étaient incompétents en matière d’énergie, mais cette carence est compensée par la compétence des scientifiques, ingénieurs, sous-traitants du nucléaire en matière de gestion des déchets ( qui filent tout droit en Sibérie aujourd’hui) et la gestion d’accident comme on l’a vu en 1986 et en 2011 !

      Malgré cela l’idée de décentraliser les sources d’énergie mais surtout de cesser le gaspillage, sortir du chauffage électrique et du tout électrique ( si propre) dans une maison, arrêter l’éclairage publique ou le réduire à minuit, etc.. ça personne n’est compétent non plus.

      Et, en France, nous n’avons plus d’industrie, on a tout refourgué aux Chinois qui ont, eux oui, de graves problèmes énergétiques, alors, Fessenheim nous manque-t-il ?

      Quant au génial EPR, c’est vrai ça, c’est quoi ces bricoles de soudures et soucis informatiques... ils sont dans le noir en Normandie, la criminalité est en hausse, et la mortalité de froid aussi ! tandis que les glaces à la fraises fondent dans les frigos éteints.

      Bref : qui manque de quoi une fois toutes les économies indispensables et responsables d’énergie faites ?

      Le nucléaire entraîne le gaspillage, a entraîné le tout électrique... on peut peut-être commencer, il est temps, à réviser notre copie.

      Et oublier de continuer l’enrichissement de Total dans le monde avec ses « champs » d’éoliennes, oui...


      • nanobis 1er novembre 2021 11:15

        @alinea
        On aura bien besoin d’électricité pour faire fonctionner nos climatiseurs à prévoir pour supporter le réchauffement climatique.


      • JMBerniolles 1er novembre 2021 13:20

        @alinea

        Merci pour votre commentaire que je trouve modéré. Ce dont je vous remercie.

        Les accidents de 1986 sur un réacteur nucléaire de Tchernobyl et ceux de 2011 sur quatre réacteurs nucléaires de la centrale nucléaire de Fukushima Dai-Ichi, ne sont absolument pas représentatifs de l’accident majeur sur un de nos réacteurs nucléaires de type REP. Ni au niveau des causes, ni au niveau de l’évolution de ces accidents et de leurs conséquences.

        L’accident grave de référence pour nos REP est l’accident survenu à TMI où le coeur du réacteur a partiellement fondu sans conséquences sur l’environnement extérieur.

        Quand vous parlez de la gestion des accidents nucléaires de 1986 et de 2011 vous oubliez les très courageux intervenants à Tchernobyl (environ 200) qui se sont sacrifiés à l’image de ce plongeur allant vidanger l’eau dans les caissons sous le réacteur.

        A Fukushima Dai-Ichi dont j’ai suivi journellement l’évolution des accidents, ce sont environ 150 ingénieurs techniciens, pompiers et policiers qui ont géré les problèmes sur les six réacteurs nucléaires du site. Dans des conditions apocalyptiques où ils avaient aussi le souci de leurs proches exposés au Tsunami, ces véritables héros sous la direction du super intendant du site, Masao Toshida, ont presque réussi à sauver la situation. <En tout cas ils ont permis de limiter la fusion des coeurs, grâce à l’aspersion par l’eau de mer que ce Super intendant avait décidé contre l’avis des autorités gouvernementales. Deux réacteurs, les 5 et 6 les plus récents ont été sauvés et auraient même pu être remis en service. 


      • alinea alinea 1er novembre 2021 15:16

        @JMBerniolles
        Oh la la, je sais bien, je suis très maladroite, je voulais dire qu’on ne peut rien contre les effets d’un accident nucléaire, c’est une zone foutue pour l’éternité ( vue de l’Homme) sans compter les morts qui d’après les nucléolâtres n’existent pas.
        Il y a des courageux héros qui mettent littéralement leur vie en danger, ou la sacrifie, pour les effets non désirés d’une science formidable !
        Il faut faire attention quand même que le nucléaire, avec ses voitures entre autres, ne remplacera jamais le charbon+ le pétrole, aussi, plutôt que continuer à faire croire que c’est sûr et pas polluant, vous feriez mieux d’œuvrer pour la prise de conscience que notre mode de vie à l’occidentale n’est surtout à ne pas imiter, et au plus vite à quitter.
        Je me suis toujours placée du point de vue humain, et non scientifique, parce que le niveau scientifique n’a jamais raison face à l’humain ( je récuse ce qu’on dit toujours : la médecine ! parce que notre mode de vie induit nos maladies que, de toute façons, la chimie ne soigne pas) quant à l’énergie, elle n’aide à la fabrication que , ou presque que, d’objets, on va dire pour faire vite, illusoires.
        Mais quand on a le nez dans le guidon, on ne sait pas que le monde extérieur existe !


      • JMBerniolles 1er novembre 2021 16:50

        @alinea

        Sur quelle base dites vous que les zones autour des réacteurs nucléaires gravement accidentés sont « foutues »  ?

        Sur le site même de Fukushima Dai-Ichi la radioactivité est à un niveau normal avec un débit de dose biologique de l’ordre du micro sievert par heure depuis très longtemps. Les techniciens vaquent sur le site sans problèmes.

        Au Japon la question sanitaire liée aux accidents nucléaires de Fukushima Dai-Ichi a été traitée avec le plus grand sérieux, principalement par des services d’Hôpitaux universitaires, donc indépendants de la sphère du nucléaire.
        Ainsi la santé de 2 millions de personnes environ dont 360.000 jeunes a été suivie.

        Et jusqu’à présent seul un décès d’un technicien a été reconnu comme étant causé par une irradiation provenant de ces accidents. Deux techniciens de la Tepco sont morts pour avoir été noyés par le tsunami alors qu’ils se trouvaient dans le bâtiment réacteur n° 2 je crois en train de vérifier les dégâts éventuels du séisme sur des circuits.

        Pour Tchernobyl il y a la branche sanitaire de l’ONU, l’UNSCEAR, qui recense les décès liés à l’accident. Au départ il y a eu une quarantaine d’intervenants qui ont intégré de formidables doses d’irradiation (plus de 40 Grays). La plupart, mais pas tous, sont morts malheureusement assez rapidement.

        Pour les populations extérieures concernées ce sont surtout des cancers de la thyroïde pour les jeunes qui ont été à déplorer. Plus de 6000 cas. La grande majorité des malades ont été soignés et guéris. 

        Les rapports récents de l’UNSCEAR contiennent l’affirmation suivante :

        « Mis à part cette augmentation [cancers de la thyroïde], il n’existait, 20 ans après l’accident, aucune preuve d’un impact majeur d’une exposition aux rayonnements sur la santé publique. Il n’existe aucune preuve scientifique d’une augmentation de l’incidence globale des cancers ou des taux de mortalité, ni des troubles bénins associés à une radioexposition. L’incidence des leucémies dans la population, l’une des principales sources de préoccupation en raison du temps de latence plus court que pour les cancers solides, ne semble pas avoir augmenté. Si les personnes les plus exposées ont aussi un risque plus élevé de souffrir des effets induits par l’irradiation, la grande majorité de la population ne devrait pas craindre de conséquences graves pour sa santé. On a observé de nombreux autres problèmes de santé dans ces populations qui n’ont aucun lien avec l’exposition aux rayonnements. »

        Rien à voir avec le discours honteux de cette organisation douteuse et malhonnête qu’est Greenpeace qui annonce des dizaines de milliers de morts sans aucune base .. 


      • JMBerniolles 1er novembre 2021 17:03

        @alinea

        Je ne comprends pourquoi vous opposez les sciences et la technologie à l’Humain.
        Vous vous habillez, vous alimentez, vous vous éclairez, vous prenez des transports en commun...  vous utilisez un ordinateur apparemment...  Ce qui vous permet sans doute d’avoir des contacts humains enrichissants (avec d’autres que moi j’entends !) sur ce site. 

        Vous choisissez un mode de vie qui vous convient et que je respecte, mais convenez que tout le monde ne peut se le permettre. Il faut que vous considériez le facteur démographique.

        Le problème est de maitriser le progrès technologique ...  Par exemple dans le cas de l’horrible business de la GPA, qui est bien issu d’un facteur humain. 


      • alinea alinea 1er novembre 2021 17:43

        @JMBerniolles
        C’est formidable merci.
        Mais vous savez, vous parlez à une vieille de vieille, et il y a longtemps que je sais que les scientifiques ont un cerveau droit immature ( je sais, droit, gauche, c’est une convention commode), leur spiritualité se passe souvent chez les gourous de banlieue à moins qu’ils ne soient restés catholiques, leur créativité est proche de pas grand chose, et leur crédulité en tous domaines sauf scientifiques est totale.
        Mais je vous remercie quand même, je suis toujours heureuse de voir des gens heureux.


      • alinea alinea 1er novembre 2021 17:57

        @JMBerniolles
        Parce que les sciences et la technologie bousillent notre biotope, exploitent les êtres humains, tuent des millions de vivants qui n’en demandaient pas tant.
        J’ai traîné des pieds avant d’avoir un ordinateur, et c’est juste parce que je ne pouvais pas réparer ma machine à écrire que j’ai accepté un vieux coucou recyclé de l’EN ! c’est la marchandisation, le progrès quoi.
        J’ai renâclé avant d’avoir internet, et puis j’ai cédé parce que j’emmerdais tout le monde pour être prévenue des rendez-vous par lettre ou téléphone.
        J’ai appris énormément de choses par internet,je ne le regrette pas du tout, mais j’ai idée que ça pourrait être plus économe en énergie, et en tous cas je ne mourrais pas de m’en passer. J’ai idée que c’est sacrément compensatoire d’un manque de vraie vie.
        Quant à la GPA on est bien d’accord, mais quand on aura viré l’équipe à bord, et que les progressistes comprendront leur connerie, on laissera les gens faire, sans légiférer aider et essaimer. Ça leur passera. Cette décadence est le fait d’une société décadente ; si la vie de l’espèce n’est pas menacée, une autre civilisation renaîtra de la nôtre et les choses essentielles seront privilégiées. J’en suis une avant garde !!


      • Captain Marlo Captain Marlo 1er novembre 2021 21:18

        @alinea
        Le problème n’est pas comment tu vis, mais ceux qui veulent imposer à tout le monde la sobriété, alors qu’eux mêmes ne se privent de rien.
        L’oligarchie et les bobos des villes se privent de quelque chose, à ton avis ??
        Ils vivent dans une yourte avec de l’eau froide ?

        Faut arrêter d’emmerder les Français avec la dictature des kmers Verts.
        Il faut comprendre d’où vient la mode écolo venue d’en haut ?
        Du même endroit que les vaccins foireux.
        « Comment Macron a mis en place le Grand Reset ».

         


      • pierrot pierrot 2 novembre 2021 15:13

        @JMBerniolles
        Il faut rappeler que l’accident de Fukushima DaiIchi n’a provoqué aucun mort ni aucun blessé. Seuls 7 opérateurs ont reçu une dose radioactive de 150 milli Sievert donc inférieure à la dose déclenchant des cancers à long terme.
        Depuis le Japon a redémarré environ 9 réacteurs nucléaires.

        En France en 70 ans d’exploitation de l’énergie nucléaire civile, aucun mort.
        Seul un incident significatif au niveau 4 à Chinon, sans conséquence sanitaire ni environnementale.


      • Pierre Pierre 1er novembre 2021 11:08

        Bonjour JMBerniolles,


        Je viens de me délecter de votre article. Je suis entièrement d’accord avec vous et je tire les mêmes conclusions.

        Cet article vient judicieusement compléter mon article qui vient aussi d’être publié.

        Il vient me couper l’herbe sous les pieds parce que je préparais un article sur le même thème pour faire suite à mon article d’aujourd’hui. Heureusement, je n’en étais qu’au rassemblement de la documentation, je n’ai encore rien rédigé.

        Je voudrais faire trois commentaires.

        • Vous n’avez pas évoqué le Gulf Stream qui est à l’origine de notre climat tempéré en hiver. Certaines études prétendent que la fonte des glaciers du Groenland recouvrirait le nord de l’océan Atlantique d’une eau douce et froide qui viendrait à la rencontre des courants chauds du Sud. L’eau salée, donc plus lourde, de ces courants plongerait sous ces eaux douces et plus froides des centaines de kilomètres plus au sud et provoquerait des hivers nettement plus froid sur la façade atlantique.

          Comment l’UE a prévu de faire face à ce problème avec ses éoliennes et ses panneaux photovoltaïques ?

        • Les pays victimes du réchauffement climatique sont plutôt en Asie et en Afrique. Que font les pays de ces continents ? Centrales à charbon comme en Inde, pollution des fleuves partout, pas de norme de pollution pour leurs voiture etc. Que fait l’Afrique pour contrôler sa démographie ? Doubler sa population, c’est doubler la pollution au CO2.

        • Le réchauffement climatique des régions polaires libère le méthane emprisonné dans le permafrost. La quantité de méthane dispersée dans l’atmosphère sera 10 fois supérieure au CO2 anthropique. Si on tient compte de ce paramètre, a quoi va servir notre renoncement aux hydrocarbures ?


        Il existe des modèles non catastrophistes qui préconisent de réduire les conséquences du réchauffement climatique sans les délires idéologiques actuels mais c’est trop long à développer dans un commentaire.


        • JMBerniolles 1er novembre 2021 11:57

          @Pierre

          Bonjour,
          Oui j’ai vu votre excellent article, comme toujours, en modération où j’ai voté pour.
          Désolé de vous avoir arrêté dans votre élan.
          Mais l’énergie est un thème majeur et une donnée absolument déterminante pour notre avenir. Donc ce que vous avez à dire a de l’importance. 

          Il n’y a pas de limite au catastrophisme climatique. Comme on peut constater que le Climat de notre pays est finalement dans la continuité de ce que l’on a connu, il faut trouver un motif d’inquiétude. Dans ce cas précis on a comme d’habitude en la matière un festival d’hypothèses pour aboutir à cette annihilation du Gulf Stream.

          L’effet de serre tel qu’il est représenté sur les schémas alarmiste par une vitre n’existe pas. La capture du rayonnement infra rouge par les molécules de CO2, de Méthane et de vapeur d’eau et autres existe bien, mais elle se réalise sur un trajet optique et sur une longueur qui s’appelle la profondeur optique. Les molécules excitées à la suite de ces captures de rayonnement reviennent à leur niveau énergétique d’origine en ré émettant un rayonnement infra rouge dans 4 pi de l’espace... dont une partie revient à la surface terrestre (il y a souvent une confusion entre la température au niveau du sol et la température météo, 1 mètre au dessus du sol qui représente la référence pour la température du Globe terrestre et son réchauffement ou refroidissement). Donc il n’y a pas de vitre mais des échanges énergétiques complexes dont le niveau reste faible par rapport au rayonnement solaire et même au flux de chaleur qui vient du noyau terrestre (El Niño représente un transfert de chaleur depuis le fond du Pacifique jusqu’à la surface des eaux du Pacifique


        • Pierre Pierre 1er novembre 2021 13:59

          @JMBerniolles
          J’ai aussi voté pour votre article en modération. Votre score avec mon vote était de 5 pour et 3 contre. J’étais parti pour écrire à peu près la même chose que vous : l’arnaque écologique, la politisation de décisions économiques, le nucléaire comme seule option pour atteindre l’indépendance énergétique mais je ne crois pas que j’aurais pu le faire mieux que vous. 
          Je ne comprends pas comment tant de gens peuvent être si crédules.
          Vous avez d’un côté JM Jancovici qui dit qu’il faudrait la même récession qu’en 2020 pendant 30 ans pour atteindre l’objectif de zéro carbone et de l’autre, tous les pays ouvrent leurs vieilles centrales thermiques polluantes parce qu’il faut sauver l’économie et ne pas se mettre les électeurs à dos en les gelant l’hiver.
          Il faut savoir : ou il y a urgence pour sauver la planète ou on peut calmement prendre son temps en réfléchissant bien pour atteindre un modèle de développement respectueux de la nature et reposant sur des énergies durables sans pour cela bouleverse notre mode de vie actuel. 


        • joletaxi 1er novembre 2021 11:26

          Vous croyez toujours pouvoir convaincre avec des éléments factuels ?

          Vous croyez avoir plus de crédibilité de Greta ?

          Notre président(enfin le vôtre) a renouvelé encore si besoin était sa volonté inébranlable de lutter contre le dérèglement climatique,avec force éoliennes et autres projets fumeux

          En Belgique, on ferme les réacteurs nucléaires, et on construit dans l’urgence des centrales à gaz

          Pourtant tout cela avait été expliqué en long en large, en carré, en diagonale par l’excellent Mr Pellen, qui expliquait les modalités d’équilibrage d’un réseau

          Jamais personne n’évoque cette problématique, et pourtant cela démontre l’inutilité des productions aléatoires

          La commission est aux mains du « blob vert », on ira jusqu’au bout ,dans ce domaine, comme également en agriculture,et tous les aspects de notre vie

          C’est la vie... avec ses bons moments et ses catastrophes

          On parle sérieusement de vacciner les gosses contre le covid, ces gens sont de dangereux technocrates incultes etcomplètement hors sol


          • sylvain sylvain 1er novembre 2021 11:36

            2 explosions de centrales n’ont visiblement pas suffis a tout le monde.

            Vos solutions sont des catastrophes en puissance


            • adeline 1er novembre 2021 11:53

              @sylvain
              oui en effet, j’attends l’accident à Tihange ou Doel en Belgique, Doel est au milieu du port d’Anvers le point d’entrée de la plupart des contenairs et la ville a été abandonnée


            • adeline 1er novembre 2021 11:54

              @sylvain
              un site idéal pour les urban


            • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 1er novembre 2021 12:49

              @sylvain
              Il faut rester raisonnable et savoir ce qu’on compare.
              Tchernobyl, c’était une technologie de « réacteur du pauvre », qui viole tous les principes admis ici. Construire un truc casse-gueule comme ça n’a été possible que par la pression bureaucratique soviétique. 

              Fukushima, c’est aussi une décision à la con, poser une centrale sur la ceinture de feu du pacifique... Et une fois le tsunami arrivé, c’est une série d’erreurs humaine qui ont provoquer le désastre. En particulier parce que l’opérateur n’avait pas formé correctement ses employés. 

              Dans tous les cas on ne peut pas jeter la technologie avec l’eau du bain. Cependant, on peut s’inquiété de savoir que nos réacteurs sont sous la responsabilité d’une bureaucratie qui commence à cumuler les deux tares : servilité à la soviétique et cupidité néo-libérale...


            • Iris Iris 1er novembre 2021 12:56

              @Opposition contrôlée
              Et le risque terroriste ?


            • Marengo 1er novembre 2021 13:04

              @Iris
              .
              Il est excessif de qualifier de terroristes les écologistes qui simplement se couchent sur la voie d’un train de produits radioactifs. 


            • Iris Iris 1er novembre 2021 13:09

              @Marengo
              Vous êtes hilarant, de la baltique !


            • Pierre Pierre 1er novembre 2021 13:12

              @Opposition contrôlée
              Les deux accident nucléaires majeurs sont dû à des erreurs humaines et aussi à une erreur quant à l’emplacement pour Fukushima.
              Les nouvelles générations sont différentes et elles produisent moins de déchets.
              Il ne faut pas renoncer si vite, c’est la seule option qui permet une indépendance énergétique à l’Europe.


            • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 1er novembre 2021 13:26

              @Iris
              C’est surtout un fantasme médiatique. Un clampin de greenpeacia, ou un drone de 300 grammes sur un dôme de réacteur, çà fait des belles images, mais il reste des mètres de béton et d’acier à traverser pour atteindre un organe vital. 
              J’entendais encore il y a peu le blaireau de la chaîne thinkerview, dans son inimitable style d’adolescent attardé et arrongant, dire « donnez moi un lance roquette anti-char, on la fait péter la centrale ». Ben c’est faux. Avec un missile de croisière ok, mais là on parle plus de terrorisme.


            • Iris Iris 1er novembre 2021 13:53

              @Opposition contrôlée

              Avec un missile de croisière ok, mais là on parle plus de terrorisme.


              Je ne sais pas être certain qu’un terroriste ne puisse pas s’en procurer un.
              En tout cas une centrale ne resisterai pas à un attentat suicide à l’avion de ligne.

              J’envie votre confiance.


            • alinea alinea 1er novembre 2021 15:25

              @Opposition contrôlée
              Vous avez pensé aux cyberattaques ?


            • Gaston Lanhard 1er novembre 2021 17:02

              @Pierre
              certes il y a eu Fukushima Daiichi, mais vous oubliez de mentionner Fukushima Daini juste à 12km et qui elle n’a eu aucun problème. Quant aux erreurs humaines....disons que pour Tchernobyl c’est plutôt politique. Et pour Fuku 1 ; je ne crois pas qu’il y en a eu.


            • Albert123 2 novembre 2021 10:39

              @sylvain

              vous voulez interdire l’avion aussi ? car le nucléaire c’est la même chose :

              la technologie la plus sure mais le peu d’incidents qui ont eu lieu marquent beaucoup les esprits et les journaputes aident beaucoup également à en faire des caisses.


            • jjwaDal jjwaDal 1er novembre 2021 11:50

              Le sujet est complexe et très technique donc a priori pas un sujet de discussion pour des idéologues. Or, l’écologie politique ressemble à ça.
              La schizophrénie « écologique » se perçoit aisément quand on voit qu’ils se focalisent à outrance déjà sur les émissions de CO2 en oubliant tout le reste. Quid des surfaces artificialisées pour l’extraction des minerais et les installations convertissant ces énergies « nouvelles » ? Un détail ?...
              Quid de la gestion des déchets ? Un mix « éolien + solaire+ hydraulique + stockage » va générer bien plus de déchets en volume et dont le « recyclage » est très problématique et aura un coût financier « hénaurme »
              Il est d’ailleurs en 2021, techniquement infaisable à l’échelle d’un pays et a fortiori d’un continent. Pas un hasard si l’essor du gaz est partout évident dans les pays voulant se donner une image « développement durable ». En France, dans tous les cas de figure, en sabrant dans le nucléaire, on va augmenter nos émissions de CO2 (je n’ai rien contre ça, mais est-ce l’objectif visé ?), faire exploser nos factures et accroître notre impact global sur notre environnement. Que nos écolos du dimanche aillent voir l’extraction de tous les métalloïdes en Chine et ailleurs pour faire des panneaux solaires qui vont mettre 25 ans pour récupérer leur « empreinte carbone » (pour ne parler que d’elle).
              Sans un stockage électrique à un niveau monstrueux, il est invraisemblable d’imaginer un réseau pilotage 24h/24 et 365 jours par an, même en réduisant nos consommations énergétiques fortement, sans centrales à combustibles hydrocarbures.
              Chiche ! Supprimons le nucléaire et nous aurons alors inévitablement plus d’émissions de CO2, plus de nature salopée pour extraire tous les éléments à la base de ces filières et artificialisée (en surface) pour satisfaire à cette idéologie, un gros soucis de déchets (en volume comme en diversité).
              Evidemment que quand on peut pomper du jus par interconnextion européenne chez les voisins qui sont quasi 100% en sources pilotables et qu’on peut vidanger ses excédents (éoliens surtout) chez les voisins qui peuvent réduire leur propre production pour ça (principe de la pilotabilité), ça peut marcher. Mais quand tout le monde veut jouer au parasite du système global, où est le nigaud qui va vous donner du jus quand vous en avez besoin ?
              Après le nucléaire actuel est fort discutable et il aurait fallu profiter du dernier demi siècle pour tester et prouver des filières gérant mieux leurs déchets et leur sécurité intrinsèque. Les actuels modèles de centrales ne sont pas vraiment satisfaisant, mais c’est tout ce qu’on a. Un réseau plus distribué est aussi une sécurité majeure et une source de résilience. Il aurait fallu passer de l’artisanat haut de gamme à une filière industrielle visant la production en série. Vaste sujet à peine effleuré.
              Je rappelle aussi le témoignage de J. Christy lors d’une commission auditant les spécialistes du climat aux USA où il avait mentionné que la disparition totales des USA (zéro émission) diminuerait (selon les modèles utilisés par le GIEC) la température globale en 2100 d’un centième de degré centigrade environ. Pour ceux et celles voulant « sauver la planète », apprendre à sauter des barres un peu moins hautes avant de tenter une telle hauteur...


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 2021 12:07

                @jjwaDal : « sauver la planète », ça c’est le mensonge qu’ils racontent aux enfants.
                Pour camoufler que leur objectif de fond est de zigouiller l’humanité. Celui pour lequel ils sont subventionnés.


              • Pierre Pierre 1er novembre 2021 13:23

                @JC_Lavau
                Je ne pense pas qu’ils veulent zigouiller l’humanité même s’il y a sans doute du malthusianisme chez certains. 
                En revanche, ne plus dépendre des producteurs d’hydrocarbures est le but et tant pis si cela doit complètement bouleverser notre mode de vie actuel.


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 2021 14:02

                @Pierre. La pièce à conviction n’est plus en ligne. Une copie à
                http://impostures.deontologic.org/index.php?topic=179.msg756#msg756
                11 octobre 2013 :

                J’espère sincèrement qu’on disparaîtra rapidement de la surface de la Terre car on ne la mérite pas.
                C’était le message
                http://www.zetetique.fr/index.php/forum/26-critique-des-medias/40231-comment-reconnaitre-un-climatosceptique-en-sept-contreverites?limit=10&start=110#40419

                 

                Génocideur forcené, Yannick Jadot exige l’injection obligatoire de toxique obligatoire, à tous, surtout les enfants.
                Jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus.

                Par ailleurs, utiliser la nullité de nos politiques pour leur faire multiplier les éoliennes permet de garantir notre demande urgente en hydrocarbures pour les centrales à turbines à gaz, rendues indispensables.


              • Pierre Pierre 1er novembre 2021 14:48

                @JC_Lavau
                Les vaccins, c’est comme les masques de Bachelot : l’UE en a acheté beaucoup trop mais plutôt d’attendre qu’ils soient périmés, l’UE préfère les fourguer coûte que coûte jusqu’à ceux qui n’en ont absolument pas besoin.

                « J’espère sincèrement qu’on disparaîtra rapidement de la surface de la Terre car on ne la mérite pas. »
                J’ai ouvert les liens ! Qui a écrit cela ?


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er novembre 2021 15:29

                @Pierre. Ce « Bobby », probablement grenoblois, est demeuré anonyme. En revanche c’est bien Nicolas Vivant qui l’a ensuite promu « modérateur » du forum de l’OZ (Observatoire Zététique) en récompense de ses flots d’insultes.
                Depuis ce temps là, je suis pour l’OZ le témoin gênant qu’il faut abattre.


              • alinea alinea 1er novembre 2021 15:34

                @Pierre et les autres
                Les hydrocarbures ne sont pas éternels ; si on ne veut foutre dans le bousin nos petits enfants, il faut commencer à y penser ; certains trouvent que le nucléaire est une bonne idée, certes, insidieux, les déchets ne sont pas dans les rues comme nos poubelles, mais enfin, sommes-nous une espèce supérieure ou bien des cons qui ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ? :
                vos joujoux, informatiques, transporteurs, robotiques... depuis quand sont-ils nécessaires à notre « bonheur » ? ( et de quel droit exigerions-nous le bonheur donné sous forme de facilités, alors que nous sacrifions tout le reste du vivant pour ce faire ?), donc en quoi sont-ils nécessaires à notre vie ?
                Et connaissez vous quelques chose de plus précieux que la Vie ?


              • Pierre Pierre 1er novembre 2021 16:48

                @alinea
                Bonjour, 
                vous pouvez lire tous mes commentaires ici et ailleurs, vous ne trouverez pas une ligne où je prétends que le charbon et les hydrocarbures doivent constituer la source d’énergie de l’avenir. Il y a de nombreuses autres possibilités pour fabriquer de l’électricité mais elles n’ont pas encore été développées sauf les éoliennes et les panneaux photovoltaïques qui vu leur rendement intermittent ne constituent pas une source d’énergie stable. Il y a donc lieu d’avoir une source d’énergie complémentaire tant qu’une énergie au rendement permanent n’aura pas été choisie. Pour l’Europe, je privilégie les centrales nucléaires de nouvelle génération comme source complémentaire d’énergie parce que elles nous permettent de ne pas dépendre des producteurs d’hydrocarbures.
                Savoir quelle sera la source d’énergie non polluante qui sera permanente à l’avenir est une question ouverte. Ce je sais, c’est que ce ne peut être les hydrocarbures, le charbon ou le nucléaire.
                Il y a des pistes : l’Islande a choisi la géothermie, un consortium de 4 pays d’Extrême-Orient pourrait construire une centrale marémotrice de 100 GW (plus de 60 EPR) dans le golfe de Penjina, grâce aux barrages 50 % de l’électricité du canada est de l’hydroélectricité produite au Québec etc. C’est aux pays européens de choisir la bonne solution mais si on laisse l’UE la choisir ce sera une catastrophe.


              • alinea alinea 1er novembre 2021 17:46

                @Pierre
                Vous avez une grande confiance en l’homme, pourtant il nous a maintes fois prouvé que c’était une erreur.
                Je n’ai aucun confiance en l’homme, mais je ne peux rien, donc je passe à autre chose.


              • jjwaDal jjwaDal 1er novembre 2021 19:05

                @alinea
                Bien sûr que nous sommes des bourricots, mais il faut passer outre...
                Le problème essentiel de la fourniture énergétique est que la majorité de la population française refuserait catégoriquement de vivre ton mode de vie ou même le mien. Est-ce à une minorité d’imposer ses valeurs idéologiques ? Répondre « oui » serait dangereux. Ensuite, face à un niveau anticipé de demande énergétique, comment fait-on ? Et là il faut regarder tout l’impact de chaque filière en amont comme aval. Le nucléaire est fiable, pilotable, a une empreinte au sol très réduite et un volume de déchets compacts au kwh produit.
                Contrairement à une légende écolo, le nucléaire est essentiellement de la chimie pour avoir le combustible et de la métallurgie pour la construction, ensuite. Le solaire est bien plus « high tech » mais n’est écologique que dans la tête.
                Personnellement je verrais bien un mix nucléaire et gaz à côté de l’hydraulique qui pourrait bien devenir assez défaillant dans les décennies à venir et la masse énorme d’argent injectée dans l’éolien et solaire (actuels) reconvertie dans une recherche sérieuses sur les filières et les économies à portée de main dans tous les domaines (habitat, automobile, transports collectifs , etc). L’actuel développement des renouvelables s’avérera être un désastre sur tous les plans s’il est fait à grande échelle.
                Ce qui se fait actuellement revient à s’équiper d’un volet pilotable, d’un volet aléatoire et de stockage, donc en termes de coûts l’option maximale.
                On a un bon siècle pour trouver une solution durable, à quoi bon donc se précipiter sur des solutions non viables à grande échelle ?


              • Captain Marlo Captain Marlo 1er novembre 2021 20:55

                @jjwaDal
                Ils ne veulent pas sauver la planète, mais sauver leurs profits !
                « Le capitalisme occidental est en danger d’effondrement. »
                Les marchés sont saturés, il faut donc faire du Capitalisme repeint en Vert !

                Exemple dans cet article, une entreprise qui fournit de l’électricité avec des panneaux solaires en Afrique : « M-Kopa Solar Afrique ».

                 


              • alinea alinea 1er novembre 2021 21:18

                jjwaDal
                Rien ne stagne, donc les choses en œuvre évolueront ; certains se contentent de la voiture électrique par exemple, convaincus que le CO2 nous tuera, mais ils n’anticipent pas que quoiqu’il arrive nous tirerons jusqu’à la dernière goutte de pétrole, et il n’y en a déjà plus assez pour continuer à gaspiller comme nous le faisons, mais très bientôt plus assez pour suffire à ce qu’on considère comme minimum.
                Je suis convaincue que notre environnement naturel, et notre être authentique dans ce naturel n’a pas vocation pour le premier et besoin pour le second de tous ces artifices si récents que même la mémoire de ma génération est très fraîche de tout autre chose qui nous rendait vachement heureux.
                Aussi suis-je de la même façon convaincue que l’arrêt de ces folies sera brusque puisque nous ne sommes pas fichus d’anticiper.
                Quelqu’un a dit qu’il n’y avait pas de loi de la nature mais que des phénomènes, je pense qu’on peut trouver régularité et même ordre à certains phénomènes pour oser les appeler lois ; il y en a une de certaine, c’est que rien ne dure et je ne vois pas pourquoi une société qui ne rend personne harmonieux, mais tout le monde fou, perdurerait. Une société qui a de toute évidence toutes les caractéristiques de la décadence observée dans d’autres civilisations.
                J’adore causer, mais en réalité on parle dans le vide tant qu’on n’agit pas, et l’action nécessaire est impossible, aussi peut-on dire n’importe quoi sans grand risque !
                Tant que le nucléaire n’explose pas, il pollue déjà un max, mais le jour d’un accident, je voudrais les voir les Lavau, les Berniolles nous expliquer que c’est la faute à machin et à truc !!! alors qu’on se tue à leur dire qu’il y aura toujours un machin et un truc !


              • jjwaDal jjwaDal 2 novembre 2021 09:42

                @alinea
                Il me revient en mémoire que la position que tu sembles défendre semble aussi être celle des « colocataires », « observateurs », « visiteurs » , « grandes personnes » qui s’intéressent de près au nucléaire (y compris civil, les centrales) depuis le début des années 1940. J’ai décrit dans un article que tu avait commenté à l’époque l’épisode d’Ariel (une école élémentaire au Zimbabwe) où des « nains atterris dans une drôle de machine » avaient mis en garde les enfants, du futur vers lequel nous nous dirigeons (une dystopie dûe à nos machines).
                Qu’autant de gamins de l’âge du cm1/cm2 chez nous aient pu rapporter la même impression, me fait penser que cette mise en garde les visaient en désespoir de cause en quelques sortes. Sommes-nous, adultes, trop aveuglés par nos jouissances artificielles (si on peut dire) pour ne pas voir vers quoi nous allons, en dehors d’une poignée dont tu serais ?
                On sait que la production d’énergie ne sera jamais « écolo ». L’énergie est ce qui nous sers à laisser le monde dans un état radicalement de ce qu’il était avec notre utilisation de cette énergie. Par ailleurs, les besoins de nos machines sont bien plus dévorants (en ressources minières, chimie, énergie) que nous, pauvres humains. Contrairement à elles, nous nous reproduisons gratuitement en consommant des ressources biodégradables et en l’étant nous mêmes. Le sommet de ce que nous pouvons entrevoir comme « développement durable » possible.
                Nous sommes déjà en dystopie sur le plan environnemental, sachant que c’est un gouffre dont le fond ne peut être qu’un univers à la « Mad max », « Soleil vert », « Matrix ».
                Not there yet, but still... J’anticipes...


              • JMBerniolles 2 novembre 2021 10:12

                @alinea

                Vous êtes incontestablement intelligente avec un esprit ouvert, alors j’avoue que je ne comprends pas pourquoi en matière de nucléaire vous reprenez sans recul le discours formaté et souvent non crédible vis à vis de ce que l’on peut observer de l’anti nucléaire type zombie idéologique ...

                Par exemple je vous ai cité des problèmes sérieux de la Chimie, Bohpal et AZF, [la Chimie tue énormément plus que le nucléaire] et vous restez coincée uniquement sur un danger d’accident nucléaire grave, en France, avec des conséquences extérieures qui dans le catalogue anti nucléaire aurait pu arriver hier, TchernoBlaye, et va sûrement survenir demain. Mais cela fait maintenant 40 ans que des réacteurs nucléaires de puissance fonctionnent à plein en France sans que le niveau des incidents ait dépassé le degré 2 sur l’échelle INES qui en comporte 7.

                Il n’est pas possible d’isoler le danger d’un accident nucléaire d’autres éléments dangereux qui nous menacent dans le cadre de la dégradation morale et intellectuelle de notre pays et de l’éclatement de notre nation.

                Tchernobyl, Fukushima Di-Ichi et TMI ont tous été liés à des problèmes de société. L’effondrement du système soviétique perverti, les restes de féodalité au Japon, l’exploitation extrême des travailleurs aux USA qui a conduit un opérateur à assumer seul le règlement d’un problème dont le signal était noyé dans un immense panneau de contrôle. 

                 




              • alinea alinea 2 novembre 2021 11:23

                @JMBerniolles
                Hélas je ne reste pas coincée sur le nucléaire, mais c’était le cœur de l’article ; non je conspue la chimie de toutes mes forces, et n’en utilise pas, mais aussi les TGV et autoroutes qui scindent les territoires des animaux, et les nôtres, les transporteurs maritimes, l’industrie au bout du monde, la surabondance de consommation y compris des « voyages », le grand pharma qui nous tue... je réduis tout au maximum dans ma vie, utilise au minimum l’électricité ( à peu près cent euros de consommation annuelle), ne peux échapper complétement aux plastiques,etc.
                Vous avez lu Jean Marc Royer ? ; j’aimerais entendre vos dérisoires arguments contre son monde comme projet Manhattan.
                J’aimerais vous entendre dire l’omerta du nucléaire...
                Je suppose que vous connaissez les débuts du nucléaire en France... les ingénieurs de la France Libre tous mis au gouvernement par De Gaulle, la fierté de De Gaulle qui a développé l’idée qu’une grande puissance se devait d’avoir l’arme atomique...
                Vous êtes un homme intelligent Berniolles, vous savez sans doute le changement total de paradigme de l’humanité quand elle a eu entre ses mains folles la possibilité de faire taire toute vie sur la planète ?
                Vous êtes intelligents mais vous pensez que les Français sont hors risques grâce à la compétence de ses ingénieurs.. !! vous pensez que la France, c’est le Nucléaire !! vous êtes intelligent mais n’avez aucune notion de spiritualité, de philosophie et surtout aucun recul par rapport à votre formation.
                Votre intelligence est gauche.
                La mienne est droite.


              • alinea alinea 2 novembre 2021 11:38

                @jjwaDal
                Je suis une hypersensible qui capte énormément de signaux, mais je ne le dis jamais parce qu’il y en a toujours pour me rabattre en disant : mais pour qui elle se prend cette conne : je suis donc

                réduite au silence, tout en parlant beaucoup.
                Il y a une logique, qui n’est pas mathématique, dans le monde ; on sait que le langage dépend du cerveau gauche, il est donc inapte à exprimer tout ce savoir, et c’est normal que toutes nos autres capacités ne se soient pas développées comme elles auraient pu.
                Notre société depuis « Les Lumières » nous y incite si elle ne nous y force pas.
                Je ne peux rien contre cette force, mais je sais que Nemesis est plus forte que l’hubris et gagnera toujours ; ma seule impatience est de voir de plus en plus de gens ouvrir leur conscience car les dégâts sont quotidiens et monumentaux. Chacun le nez dans sa spécialité ne voit rien alentour. Ou peu.


              • JMBerniolles 2 novembre 2021 14:41

                @alinea

                La question du nucléaire est à 95% domaine scientifique et technique.
                Et il y a un peu d’économie parce qu’il faut que l’énergie produite ne soit pas trop chère..

                L’aborder sous l’angle de la spiritualité et de l’intuition amène à suivre n’importe quel gourou un peu convainquant.

                Dite moi quelle compétence scientifiques et dans le domaine du nucléaire ce monsieur Jean Marc Royer que je ne connais pas ?

                Vis à vis de mes arguments vous n’employez pas le bon terme, vous ne les considérez pas comme dérisoires vous les ignorez et vous les méprisez.


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 novembre 2021 14:55

                @JMBerniolles
                Alinéa c’est écologie tendance tarot et numérologie ...


              • alinea alinea 2 novembre 2021 18:51

                @JMBerniolles
                Je ne suis pas chimiste, aussi me dois-je d’utiliser round up dans mon jardin ; comme je ne suis pas médecin, je ne dois pas me soigner moi-même.
                Eh bien non, la science et ses errances n’est qu’un infime moment dans l’éternité de la planète ; elle est dérisoire.
                Tandis que la Vie est une composante caractéristique de notre planète, aussi, est-elle essentielle.
                Le nucléaire ne pourra pas durer non plus que le moteur à explosion ; la vie continuera comme elle existait avant ces « sciences ».
                Vos arguments sont dedans ; moi je suis en dehors : dedans ils sont tout à fait cohérents, c’est si on les extirpe pour les mesurer à l’infini de la Vie, qu’ils deviennent dérisoires, voire méprisables s’il s’avère qu’ils génèrent des effets délétères.
                Jean Marc Royer ne fait pas un livre de science, le contenu, tout le monde s’en fout, mais un livre sur la folie des hommes « de science » ...mais ses considérations ne sont pas des élucubrations, mais des constats, chiffrables, mesurables, comparables... c’est bien beau la science qui doit être aveugle à tout le reste pour pouvoir « se regarder dans une glace ».


              • HClAtom HClAtom 1er novembre 2021 11:56

                Je vous conseille ceci avant de faire l’apologie béate du nucléaire : Tcherno-Blaye


                • Marengo 1er novembre 2021 12:22

                  @HClAtom

                  .

                  Combien y a-t-il à Radio-France de gens non antinucs par principe ?

                  Je suis bien content de ne pas payer la redevance.


                • HClAtom HClAtom 1er novembre 2021 12:31

                  @Marengo, nous sommes passés à deux doigts d’une catastrophe épouvantable, mais vous n’y voyez qu’une manipulation de ces gauchos de France Inter ... 

                  J’imagine par conséquent que des journalistes de France Inter étaient en reportage à Three Mile Island, à Chernobyl et à Fukushima, lorsque ces catastrophes se sont produites, car ils en étaient la cause.

                  À ce niveau d’argumentation c’est sur que le nucléaire c’est formidable.


                • Iris Iris 1er novembre 2021 12:38

                  @Marengo

                  Ça veut dire quoi « antinuc par principe » ? Comment les distinguez-vous des « antinuc réfléchi » ?

                  Vous préférez payez des impôts pour compenser l’évasion fiscale des propriétaires des médias CAC40 ?


                • Marengo 1er novembre 2021 12:50

                  @HClAtom
                  .
                  Tchernobyl. We are in France.
                  J’en suis certain : je l’ai entendu autrefois prononcer à cinquante kilomètre de la centrale au barrage militaire sur la route d’Ovroutch à Tchernobyl. 


                • Marengo 1er novembre 2021 12:57

                  @Iris
                  .
                  Un exemple d’antinuc réfléchi, c’est Alinéa. Entre sa bergerie et ses chats végans elle ne ressent aucun besoin des gadgets de la vie moderne, à part son ordinateur, et ne voit aucun inconvénient à ce qu’on ferme tout puisqu’elle n’en a pas besoin. 


                • Iris Iris 1er novembre 2021 13:07

                  @Marengo
                   smiley
                  Le consumérisme débridé qui détruit l’environnement, la numérisation à marche forcée qui pourrit le cerveau de nos enfants, ça aussi c’est très réfléchi, par une petite caste mondialiste privilégiée.


                • JMBerniolles 1er novembre 2021 13:30

                  @HClAtom

                  A Blaye l’incident ayant conduit ce bouffon de Noël Mamère à sortir ce bon mot bien vu dans son optique, de TchernoBlaye a été classé de niveau 1.
                  C’est à dire qu’il n’y avait pas de risque d’accident majeur.
                  Il faut vous renseigner sérieusement avant de faire un commentaire.


                • Gaston Lanhard 1er novembre 2021 17:06

                  @JMBerniolles
                  pour les escrolos mentir, exagérer, oublier est dans leur nature. Alors monter en épingle un incident de niveau 1.....


                • Albert123 2 novembre 2021 10:41

                  @Marengo

                  « Combien y a-t-il à Radio-France de gens non antinucs par principe ? »

                  sur radio benets de gauche on est par principe contre tout ce qui peux sortir le cul de l’humanité des ronces.


                • mmbbb 2 novembre 2021 11:50

                  @HClAtom L autre con de Cabanel qui m a censuré , avait écrit un article alarmiste sur le rupture du barrage de Vouglans entrainant un drame nucleaire a la centrale du Bugey dans l Ain.
                  Pas de barrage pas de centrale , vos bobos qui vivent certainement en ville a paris on certainement besoin de l electricite notamment pour faire la teuf durant la nuit blanche
                  un pays a décidé la transition energétique c est l Allemagne , Un cout enorme rapporté par l equivalent de la cour des comptes d Allemagne et l utilisation de 50 % de thermique ..
                  le confinement a demontre que les personnes ont beaucoup Internet leur ordi 
                  Hormis les camps de rééducation je ne vois guere de solutions 


                • Marengo 1er novembre 2021 12:19

                  Les réacteurs de Fessenheim n’ont donc pas été rendus hors d’usage pour être certains qu’ils ne redémarreraient jamais ? 


                  • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 1er novembre 2021 12:52

                    @Marengo
                    Non, ils sont en train de refroidir. Démantèlement en 2025.


                  • JMBerniolles 1er novembre 2021 17:13

                    @Marengo

                    Non, à l’inverse de Super Phénix qui a été volontairement saboté de peur que l’évidence conduise à le relancer.

                    On doit cela au gouvernement Jospin un grand fossoyeur de la gauche traditionnelle


                  • CN46400 CN46400 2 novembre 2021 09:15

                    @JMBerniolles
                     Est-il exact qu’un des responsables de l’ISN s’est venté de bloquer l’EPR tant qu’il serait responsable de la sureté ?......


                  • JMBerniolles 2 novembre 2021 09:51

                    @CN46400

                     A l’IRSN comme à l« ASN il y a une mouvance anti nucléaire organisée.

                    Il faut savoir qu’à la création de l’IRSN sous D Voynet, il y a eu la nomination de dizaines de directeurs. Dans le même temps tout l’important et efficace secteur de recherche en matière de sûreté nucléaire de l’Ipsn/CEA qui été ainsi transformé, a été presque totalement liquidé.

                    L’IRSN est donc un organisme où on pratique surtout le »papier« pour lequel il faut se poser la question de savoir ce que peut être l’ »expertise« sans recherche.
                    Ainsi dans le cadre des accidents nucléaires survenus en 2011 à Fukushima Dai-Ichi la contribution de l’IRSN a été quasi nulle. Alors qu’il y avait un thème sur lequel l’IRSN aurait du travailler, c’est dire les calculs sur la fusion des cœurs nucléaires, la formation des corium et leur propagation et devenir sur les fonds de cuve, puis en partie sur le radier...  Les japonais ont traité la question avec un code de calcul plutôt simpliste, MAAP, d’origine américaine. Qui n’a pas donné des résultats trop mauvais.

                    L’IRSN et l’ASN sont des exemples d’organismes qui devraient avoir une base scientifique et technique, mais qui sont pénétrés par la »politique", avec beaucoup de gens qui sont soucieux de leur carrière. 


                  • pierrot pierrot 2 novembre 2021 15:42

                    @JMBerniolles
                    Il n’est pas exact de dire que l’IRSN et l’ASN ont été créés par D.Voinet.

                    Ces deux organismes fonctionnent avec des ingénieurs très compétents dans leurs domaine de responsabilité.
                    Tant pour les accidents de Tchernobyl que pour celui de Fukushima Dai-Ichi leurs sites sont les mieux documentés.

                    Ces organismes sont transparents et indépendants de toutes les pressions, y compris des opérateurs EDF, CEA, ORANO etc.

                    Ils sont unanimement considérés dans le monde entier comme les plus rigoureux ce qui est une garantie de l’absence de risque significatif de sûreté en France.

                    Bien sûr l’IRSN mène des programmes de recherches : consultez leur site pour enrichir vos connaissances.


                  • HClAtom HClAtom 1er novembre 2021 13:04

                    Je lis : « En France cela veut dire lancer résolument le programme de construction d’EPR et dans l’immédiat mettre rapidement en service l’EPR de Flamanville et prendre la décision de relancer les réacteurs nucléaires de Fessenheim. »


                    Après 10 ans de retard et un budget multiplié par 6 (arrivant à 19.1 milliards d’euros), notre EPR ne fonctionne toujours pas, ni ceux vendus à l’étranger.


                    Je suggère donc à l’auteur de s’interroger sur le bien fondé de continuer à faire confiance aux incapables du programme EPR qui nous vendent du rêve et nous coûtent très cher. Je lui suggère aussi de s’interroger sur la capacité de ces mêmes incapables à assurer la sécurité de leur EPR, au vu de leurs inconséquences crasses.


                    Qu’on ait besoin de nucléaire, ou pas, c’est une chose, et ça se discute, mais croire béatement aux boniments d’escrocs en est une autre. Un peu de sens critique ne nuirait pas.


                    • JMBerniolles 1er novembre 2021 13:37

                      @HClAtom

                      Visiblement vous n’avez même pas lu l’article. J’y précise que les réacteurs EPR identiques à l’EPR de Flamanville construits en Chine marchent très bien depuis plus de deux ans.

                      Le surcoût de l’EPR de Flamanville est lié aux blocages volontaires de l’ASN et au mode de financement sur fonds privés de l’ouvrage.

                      Et malgré tout, le surcoût de l’EPR est dérisoire par rapport au financement des surcoûts de l’éolien et du PV estimés à plus de 100 milliards d’euros à l’heure actuelle. Pour ne rien produire. 


                    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 1er novembre 2021 14:28

                      @JMBerniolles

                      en Chine marchent très bien

                      Très bien, pas tout à fait. 

                      Quant à mettre le désastre des autres sur le compte de l’ASN, c’est pas possible. L’ASN a fait son travail, il y avait des malfaçons, qu’on ne peut pas se permettre sur de tels systèmes. C’est bien la gestion calamiteuse du projet, management à la con, sous-traitance à gogo etc qui est le problème.

                      Notons aussi que l’EPR est plus cher parce qu’il incorpore plus de systèmes de sécurité.


                    • HClAtom HClAtom 1er novembre 2021 15:04

                      @JMBerniolles, il est inexact que « les réacteurs EPR identiques à l’EPR de Flamanville construits en Chine marchent très bien depuis plus de deux ans », en voici une illustration parmi d’autres.

                      Il est étonnant que vous trouviez des excuses à ceux qui échouent manifestement, surtout au regard du danger de ces technologies. L’EPR est un échec, voilà ce que démontrent les faits. Aucune vérité alternative ne me persuadera que ces gars qui échouent sont autre chose que des gens dangereux.


                    • JMBerniolles 1er novembre 2021 17:32

                      @Opposition contrôlée

                      Voyez comme des gens comme vous se laissent manipuler par la propagande dominante, c’est à dire l’anti nucléaire sous toutes ses coutures... 

                      L’ASN n’a jamais parlé de « malfaçons ». Dans le cas des couvercle et fond de cuve primaire, le terme employé était « anomalie ».
                      En fait cette « anomalie » n’en était pas une puisque l’accumulation de carbone (dans des proportions minimes et qui ne posaient pas de problèmes) était inévitable lors de la forge de pièces aussi volumineuse et épaisse.

                      Et il a fallu plus de deux année de blocage de chantier pour que l’ASN reconnaisse finalement qu’il n’y avait pas de problèmes. 

                      Dans le cas de soudures sur les tuyauteries du circuit secondaire vapeur on se trouve aussi dans une situation où l’ASN, qui comporte une influente mouvance anti nucléaire et qui est sous la tutelle du ministère de l’environnement (qui a un autre nom pompeux mais que l’on peut qualifier de ministère de l’anti nucléaire) utilise des éléments incontournables, en, l’occurrence le fait que ces soudures complexes à multiples passes comportent obligatoirement des défauts la plupart du temps mineurs, pour à nouveau bloquer le chantier alors que ce réacteur était dans sa phase de tests avant mise en service. 


                    • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 1er novembre 2021 22:40

                      @JMBerniolles
                      L’ASN ne peut pas être tenue responsable du désastre « symétrique » d’Olkiluoto.
                      Dans une récente audition, concernant l’EPR, le sénateur Fabien Gay a rapporté :

                       le choix a été fait de faire venir des sous-traitants - y compris polonais avec des contrats chypriotes d’une entreprise irlandaise !

                      Il n’est pas impossible qu’il y ai du sabotage de l’étranger, mais ça ne disculpe pas le fabricant de ne s’en être pas prémuni. Je rédige un article sur ces sujets (en fait le SMR mais c’est lié).

                       


                    • pierrot pierrot 2 novembre 2021 15:49

                      @HClAtom
                      Un réacteur prototype, tête de série et très innovent demande du temps.
                      Mais 2 réacteurs EPR fonctionnent avec satisfaction en Chine (ce sont les 2 réacteurs qui ont produit le plus d’électricité au monde).

                      L’équivalent de l’EPR est le réacteur AP 1000 des américains qui a subit aussi d’importants retards de mise en service.

                      C’était aussi le cas en France en 1974 pour le lancement des nouveaux réacteurs PWR, depuis 59 sont en service industriel.
                      On observe aussi des retards sur des grands projets novateurs : spatial, aéronautique, TGV, métros sans conducteur etc.


                    • pierrot pierrot 2 novembre 2021 15:57

                      @JMBerniolles
                      Je ne suis pas d’accord avec certains de vos affirmations.
                      Là comme ailleurs, il faut être d’une honnêteté intellectuelle irréprochable.

                      Le couvercle et fond de cuve de l’EPR avait un taux de carbone hors norme, c’est pourquoi, à juste titre, l’ASN et l’IRSN ont imposés des régimes « adoucies » des phases de refroidissement et de chauffe et demander de les remplacer après 4 ans de fonctionnement.
                      Idem pour la qualité des soudures des liaisons dans l’espace entre les 2 barrières des parois en béton du bâtiment réacteur  : pas facile d’accès .


                    • JMBerniolles 2 novembre 2021 16:34

                      @pierrot

                      Ecoutez j’ai suivi cette affaire avec l’ASN à laquelle j’ai écrit avec un certain nombre d’anciens collègues. L’ASN m’a d’ailleurs répondu. 

                      Un taux de carbone hors norme ne veut rien dire. Le seul critère est de savoir s’il change la nature de l’acier (ce n’était pas le cas) ou si cela joue sur la possibilité de propagation de fissures puisque dans ces aciers le carbone se situe aux joints de grains et n’entre pas dans la structure cristalline. 

                      En parlant de rigueur intellectuelle à Fukushima Dai-chi :

                      • Deux techniciens de la Tepco ont intégré une dose biologique supérieure à 600 millisieverts.
                      • Une centaine de techniciens tous de la Tepco ont intégré une dose biologique supérieure à 100 millisieverts.

                       


                    • pierrot pierrot 2 novembre 2021 16:54

                      @JMBerniolles
                      Toutes les décisions de l’ASN font l’objet de document bien documentés et publiques.

                      Il suffit de les lire sur leurs sites concernant leurs décisions concernant le taux de carbone de l’acier du couvercle et du fond de cuve.
                      Ce défaut résulte du fait que la forge de l’usine du Creusot n’a pas soustrait un volume suffisant du lingot en fin de fusion et chacun sait que les impuretés, dont le carbone, migrent vers la périphérie après martelage dont c’est la nécessité.

                      C’est une erreur due au manque d’expérience de la fabrication de cuve de très grand dimensions.

                      Les Japonais ont été plus compétents dans ce domaine de cuve en acier.

                      Cela a fait l’objet d’une vaste étude et de préconisations qui ont été admises par l’exploitant EDF.


                    • Gerald 1er novembre 2021 15:42

                      Oui, et relancer SuperPhenix !

                      Arrêter le nucléaire pour faire des sourires aux écolos qui n’en ont jamais assez. Oubliez ces gugusses. 


                      • pierrot pierrot 2 novembre 2021 15:59

                        @Gerald
                        Superphénix étant en partie déconstruit , les réacteurs de quatrième génération surgénérateurs seront réalisés sur la base du prototype de recherche Astrid dans les années 2040.


                      • Gaston Lanhard 1er novembre 2021 17:19

                        Je suis à 100% d’accord avec vous. Si nous avions eu autre chose que des administratifs du mondialisme comme présidents de la République, une solution intelligente aurait été de transformer Fessenheim en usine de production d’hydrogène par électrolyse, et éventuellement compléter le système électrique français en cas de besoin. Mais ça doit être au dessus des neurones de nos pauvres politiques depuis plus de 30 ans. On le paiera, ou plutôt nos enfants soumis à l’inculture technique des escrolos le paieront. 


                        • JMBerniolles 1er novembre 2021 17:40

                          @Gaston Lanhard

                          Vous avez raison pour fabriquer de l’hydrogène comme pour développer la voiture électrique il faut des réacteurs nucléaires.

                          Ceci dit pour tout un tas de raison je doute de la viabilité de la solution hydrogène qui pour l’instant n’est qu’un argument de propagande pour contrer la critique fondamentale sur l’intermittence des EnR éolien et PV


                        • Esprit Critique 1er novembre 2021 17:45

                          Ou en construire deux autres  ?


                          • GoldoBlack 2 novembre 2021 08:59

                            Et on enterrera les déchets dans ton jardin, d’acc ?


                            • Ben Schott 2 novembre 2021 09:08

                              @GoldoBlack
                               
                              Et à ton avis elle vient d’où toute l’énergie nécessaire pour que tu puisses écrire tes âneries ?
                               


                            • GoldoBlack 2 novembre 2021 17:13

                              @Ben Schott
                              De ton cul ?


                            • olivier cabanel olivier cabanel 2 novembre 2021 09:02

                              berniolles

                              merci de cet article plein d’humour... involontaire ? smiley


                              • JMBerniolles 2 novembre 2021 09:25

                                @olivier cabanel

                                Bonjour
                                J’aime beaucoup l’humour...  même noir.
                                Mais j’avoue que sur ce thème du nucléaire je ne suis pas capable d’être aussi comique que vous.

                                J’ai lu votre article et je ne le commenterai pas. Vous êtes toujours fâché avec les chiffres, les ordres de grandeur, vos solutions dans le domaine de l’énergie sont toujours aussi dépourvues de prise en compte de leur contexte technologique et économique entre autres.. Et vous êtes le seul à vous souvenir encore de la CRIIRAD. C’est une espèce de nostalgie de la grande époque de l’anti nucléaire. 

                                Mais je vois surtout votre article comme une plainte douloureuse devant la remontée inexorable de l’option nucléaire


                              • zygzornifle zygzornifle 2 novembre 2021 09:09

                                J’espère que Jadot sera l’invité d’honneur et qui apura sur le bouton power .

                                Fessenheim est encore viable et couterai moins cher en remise aux normes que de construire un peu partout des petits réacteur qui couteront une fortune et qui exploseront la facture électricité des particuliers ....

                                Les anciennes centrales fournissent l’électricité bien moins chère que tous les autres sources, éoliennes, panneaux, charbon ....


                                • JMBerniolles 2 novembre 2021 16:17

                                  @zygzornifle

                                  Il faudra qu’il demande la permission à Soros !


                                • CN46400 CN46400 2 novembre 2021 09:10

                                  Dans un produit manufacturé, il y a désormais, toujours, deux éléments incontournables : le travail humain+ l’électricité. Son prix ne peut baisser que si l’on joue sur un, ou les deux, de ces éléments. Hydraulique mis à part, c’est le nucléaire, avec ses prolongements, sels fondus, thorium, iter, qui, seul, peut faire évoluer, à la baisse, le prix de l’électricité. Avec la Russie et le Japon, la Chine, vient de démarrer un petit prototype de centrale à sels fondu capable, non seulement de consommer complètement le combustible proposé (thorium)sans déchets radioactifs, mais aussi de terminer la combustion des déchets accumulés par toutes les centrales classiques déjà en fonctionnement. Le « made in RPC » a donc un joli avenir devant lui....


                                  • JMBerniolles 2 novembre 2021 09:29

                                    @CN46400

                                    Merci de souligner que le nucléaire civil est encore un domaine jeune avec beaucoup de perspectives au niveau des techniques et des applications. 


                                  • pierrot pierrot 2 novembre 2021 16:13

                                    @CN46400
                                    Les réacteurs dits à sels fondus fonctionnant sur la fission nucléaire de l’isotope 233 U est une des voies de recherche des réacteurs de quatrième générations (post 2040) avec 5 autres types.
                                    Je ne vais pas développer, mais s’ils présentent quelques intérêts, ils ont aussi des inconvénients .


                                  • CN46400 CN46400 3 novembre 2021 10:21

                                    @pierrot
                                    Bien sûr, sans inconvénients, ces engins occuperaient déjà le haut de l’affiche. Mais le facteur temps, comme toujours, joue, inexorablement, pour la résolution de ces inconvénients.....


                                  • JMBerniolles 2 novembre 2021 15:02

                                    Un commentateur, opposition contrôlée, a évoqué à juste titre le cas du réacteur EPR d’Olkiluoto en Finlande.

                                    Ce cas intéressant dans la mesure où il démontre toute l’incurie et et les erreurs de gouvernance des gouvernants et de leurs fonctionnaires du Ministère de l’Industrie qui tout en imposant un moratoire sur le nucléaire en France voulait tout de même vendre l’EPR à l’étranger.

                                    De graves erreurs stratégiques et politiques ont été commises. 

                                    • D’abord c’était une erreur magistrale de construire la tête de série des EPR à l’étranger. Cela n’a pas manquer les problèmes ont commencé dès le béton..
                                    • C’était aussi une erreur enfantine de dépouiller l’EDF de la maîtrise d’œuvre alors que ses services de l’équipement avaient assuré avec un grand succès l’installation des REP, pour lancer Areva dans cette responsabilité stratégique. 
                                    • D’un point de vue politique c’était aussi une erreur de lancer sur cette affaire, comme sur d’autres d’ailleurs, une collaboration avec l’Allemagne. Siemens n’a pas manqué de torpiller son alliance avec Areva.

                                    Cette affaire s’est ensuite enlisée dans des méandres juridiques.

                                    Cela fait des dizaines d’années que les français élisent des hommes politiques de tous les bords, incompétents, voir corrompus comme ceux qui sont en partie financés par Soros par exemple et au service d’intérêts étrangers. Cela ne peut pas être sans conséquences. L’addition est en train de nous être présentée. Sous la forme de crises majeures et d’une orientation vers une dictature à façade républicaine. 



                                    • pierrot pierrot 2 novembre 2021 15:02

                                      Je comprends bien votre désir de faire redémarrer les 2 réacteurs nucléaires de 900 MW de Fessenheim.

                                      Mais ce serait irréaliste car l’ASN exigera des conditions qui ne pourront être satisfaites.

                                      Le plus simple est de lancer rapidement la construction de 6 réacteurs nucléaires de type EPR 1650 MW, plus sûrs (redondance des circuits de refroidissement radioprotection mieux, utilisation de combustibles jusqu’à 100 % de MOX (UO2 et PuO2 et multi recyclages etc.et de durée d’exploitation de 60 ans minimum.

                                      Le principe est approuvé par l’IRSN et l’ASN manque que la décision finale d’EDF et du gouvernement fin 2021.


                                      • JMBerniolles 2 novembre 2021 15:27

                                        @pierrot

                                        L’ASN fera ce qu’on lui dira de faire.

                                        Lorsqu’elle avait bloqué nombre de réacteurs REP, fin 2016, pour des problèmes fictifs sur les corps de GV, devant la forte probabilité de déboucher sur un sérieux Black out électrique l’ASN avait été obligée de renoncer à son blocage dans une capitulation en rase campagne.

                                        Sur les réacteurs de Fessenheim des améliorations dites Fukushima ont déjà été réalisées et la sûreté de ces réacteurs nucléaires dans l’optique de la prolongation de leur vie pour au moins dix années a été examinée sous toutes coutures.
                                        Il est naturellement beaucoup plus rapide de les remettre en service que de compter sur la construction de nouveaux réacteurs qui prendrait de l’ordre de 7 années. Cela n’empêche pas également de lancer de programme de construction de six EPR qui est nécessaire également. 


                                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 novembre 2021 15:36

                                        @pierrot
                                        Bon courage sur leur localisation...politiquement. Le plus simple étant un doublage d’existant . Mais j’aimerais que les jouisseurs bretons et du sud-est en prennent aussi .


                                      • pierrot pierrot 2 novembre 2021 16:07

                                        @Aita Pea Pea
                                        Les nouveaux réacteurs EPR seront construits par paires : Penly , Paluel, Gravelines en bord de mer.


                                      • pierrot pierrot 2 novembre 2021 16:09

                                        @JMBerniolles
                                        Votre vision ne reflète pas la vérité.


                                      • JMBerniolles 2 novembre 2021 16:15

                                        @pierrot

                                        Quelle est votre vérité ?


                                      • pierrot pierrot 2 novembre 2021 16:34

                                        Je l’ai déjà écrit : l’ASN a montré son Independence dans toutes ses décisions (voir la loi).

                                        En faire un petit chien du gouvernement est faux. 


                                      • JMBerniolles 2 novembre 2021 17:18

                                        @pierrot

                                        Ah Ah  ! Le Président de l’ASN est nommé par qui . ?

                                        A l’époque de l’Ipsn/CEA le budget de la Recherche, d’ailleurs largement financé par l’EDF, représentait de l’ordre de 40% du budget global de cette direction.

                                        A l’IRSN vous pouvez me dire quelle est la part propre du budget de recherche ?

                                        En matière de recherche expérimentale sur les accidents nucléaires graves concernant les réacteurs nucléaires thermiques et rapides sont par ailleurs resté au CEA. Où ils sont stérilisés. 


                                      • chantecler chantecler 2 novembre 2021 15:15

                                        Bergniolles,

                                        Pronuc. à fond et halluciné .

                                        (payé pour ?)

                                        Même discours depuis des années ....

                                        Aucune objectivité .

                                        Que du vent !

                                        Une vedette , quoi !


                                        • JMBerniolles 2 novembre 2021 15:30

                                          @chantecler

                                          D’habitude vous faites des commentaires un peu plus intelligents.


                                        • chantecler chantecler 2 novembre 2021 15:41

                                          @JMBerniolles
                                          Vous ne racontez que des conneries .
                                          Vous avez des oeillères .
                                          Vous êtes un fanatique obtus pronucléaire (pléonasme)
                                          Comment discuter avec vous ?
                                          Votre fixation permanente par exemple sur Superphénix ,(qui devait produire plus de matière fissile qu’il n’en consommait , la martingale, quoi !) hyperdangereux , qui a couté la peau du cul et qui n’a fonctionné que quelques semaines, et encore sans produire d’électricité en dit long .
                                          Et pourtant ça a été un gouffre financier !
                                          Vous êtes incapable d’autocritique .
                                          Juste de rabâcher vos obsessions !
                                          Merci de préciser les bases de vos expertises , de votre formation , vos diplômes .
                                          Parce qu’à ce point ! ... !
                                          ...


                                        • JMBerniolles 2 novembre 2021 16:13

                                          @chantecler

                                          Si vous êtes assez nul pour ne pas vous rendre compte que j’ai au moins une certaine expertise dans le domaine des réacteurs et de la sûreté nucléaire je n’ai absolument aucun compte à vous rendre.

                                          Vous êtes aussi ignare : Super Phénix qui représente encore une partie de l’avenir technologique des réacteurs nucléaires à fission a fonctionné une année pleine à puissance nominale avant d’être saboté pour satisfaire politiquement une minorité de gens comme vous.

                                          L"argent qui a été investi par la France dans le développement des réacteurs dits rapides à cause de la nature des neutrons qui provoquent les fissions et qui a été évalué par la commission Robert Galley au début des années 90 à l’équivalent de 9 milliards d’euros a ainsi été jeté à la poubelle par cette soi-disant gauche qui a par ailleurs privatisé à tour de bras.


                                        • chantecler chantecler 2 novembre 2021 16:29

                                          @JMBerniolles
                                          Vous vous vantez , mais ne répondez pas à ma question .
                                          De plus vous continuez à mentir sur Superphénix ... (chacun peut se renseigner de son ordi)
                                          ...Et au passage vous confieriez aujourd’hui la construction et la maintenance futures de surgénérateurs à des acteurs privés , sachant que seul le profit compte ?
                                          ....
                                          Mais selon vous tout est de la faute de « Soros » et de la gauche ....
                                          Je pensais qu’un « scientifique » tel que vous était sérieux et pas idéologue .


                                        • JMBerniolles 2 novembre 2021 16:55

                                          @chantecler

                                          La référence à consulter pour le fonctionnement de Super Phénix est naturellement l’EDF pas n’importe quel site anti nucléaire. Donc je répète un an de fonctionnement à pleine puissance avant son scandaleux sabotage. 

                                           A propos de Super Phénix on peut se rapporter à l’article que j’ai écrit pour Agoravox 

                                          Oui je m’engage fermement pour la défense du nucléaire comme un certain nombre de mes anciens collègues . Non je ne suis pas payé pour cela. 


                                        • JMBerniolles 2 novembre 2021 17:08

                                          @JMBerniolles

                                          Sur Super Phénix il y a un rapport d’une commission de l’Assemblée nationale avec Robert Galley comme Président et Christian Bataille comme rapporteur :
                                          « 
                                          Ce rapport [Assemblée nationale n° 1018 du 26 juin 1998] de la commission d’enquête parlementaire présidé par Robert Galley et dont le rapporteur était Christian Bataille, député socialiste et responsable de la le Loi à son nom sur les déchets nucléaires de 1991, dit tout de l’insulte au progrès scientifique et technique qu’a constitué l’abandon de Super Phénix. »

                                          Voilà ce que dit ce rapport sur le fonctionnement de Super Phénix :

                                          "Les périodes d’exploitation sont en conclusion les suivantes : de janvier 1986 à mai 1987 (17 mois), d’avril 1989 à juillet 1990 (15 mois), d’août à décembre 1994 (5 mois) et de septembre 1995 à décembre 1996 (16 mois), soit, au total 53 mois, pendant lesquels la production cumulée d’électricité atteint 8 milliards de kWh.


                                          En tout état de cause, pour NERSA, la période de référence de Superphénix est l’année 1996. Les « défauts de jeunesse » de Superphénix sont enfin surmontés. Le réacteur marche à plein régime, avec un taux de disponibilité de 95 % hors arrêts programmés et produit 3,5 milliards de kWh. »


                                        • pierrot pierrot 2 novembre 2021 18:13

                                          @JMBerniolles
                                          L’arrêt du fonctionnement du réacteur Super Phenix, sans aucune justification technique a été une grave erreur d’un choix de Lionel Jospin afin d’obtenir le soutien des écologistes de l’époque.


                                        • pemile pemile 3 novembre 2021 22:11

                                          @JMBerniolles « soit, au total 53 mois, pendant lesquels la production cumulée d’électricité atteint 8 milliards de kWh. »

                                          Pourquoi mettre en gras ces « 8 milliards de kWh » et ne pas parler comme tout le monde de TWh et oublier de préciser qu’en 53 mois la production aurait dû plutôt être de plus de 40TWh ?


                                        • cyrus Reptile 3 novembre 2021 22:56

                                          @pierrot

                                          Entierement d’ accord , on s’ est privé d’ un reacteur de recherche qui nous aurais permis d’ avncer plus vite sur une securisation du nuclaire .
                                          Quand au raison politique elle sont evident , vu l’ intrevention de P1000 pour noyer le dauphin ( tu vois les copain pro-vax c’ est pas fiable sur le nuclaire smiley)

                                          L’arrêt du fonctionnement du réacteur Super Phenix, sans aucune justification technique a été une grave erreur d’un choix de Lionel Jospin afin d’obtenir le soutien des écologistes de l’époque.


                                        • cyrus Reptile 3 novembre 2021 22:58

                                          @pemile

                                          on s’ en fout sur un reacteur EPERIMENTAL 
                                          t’ etait pas si regardant sur l’ efficacité du vaccin EXPERIMENTAL 

                                          au moins pierrot sur ce coup la est coherent ... toi pas ...


                                        • JMBerniolles 4 novembre 2021 09:28

                                          @pemile

                                          J’ai repris l’unité citée dans le rapport Galley le kWh.

                                          Super Phénix était un prototype et il n’est pas niable qu’il a rencontré des problèmes initiaux. Mais il a fini par fonctionner une année pleine avant son sabotage criminel.


                                        • alinea alinea 2 novembre 2021 18:38

                                          Comment expliquez-vous l’arrêt du projet Astrid ? du peu que j’en sais c’était la seule chose qui me paraissait intelligente !!


                                          • cyrus Reptile 2 novembre 2021 18:48

                                            @alinea

                                            oui pour les aspect rebrulage ...
                                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Astrid_(r%C3%A9acteur)

                                            Mais as tu deja mit du sodium pure dans de l’ eau ?

                                            pas du clorure de sodium ( sel de table ) 
                                            du sodium pure tres reactif .

                                            ca devrai repondre a ta question sans petit dessin smiley.
                                            https://www.maxisciences.com/metal/lancer-du-sodium-dans-l-eau-une-experience-etonnante-et-spectaculaire_art32891.html


                                          • alinea alinea 2 novembre 2021 18:58

                                            @Reptile
                                            En attendant on envoie nos déchets chez les Russes !! dans ce sens là « on » ne fait pas la fine bouche.smiley
                                            Je sais bien qu’on ne fait pas d’une merde dangereuse une vierge en aube, mais...qu’en fait-on ?


                                          • pierrot pierrot 2 novembre 2021 19:18

                                            @alinea
                                            Les matières envoyées chez les Russes ne sont pas des déchets, puisqu’il s’agit d’un produit énergétique utilisable.
                                            Il s’agit d’uranium de retraitement issu de l’usine de La Hague et contenant environ 1,2 % du radionucléides 235 U fissile.

                                            Il suffit de le réenrichir en 235 U à 3,5 % pour le recycler en réacteur en Russie ou en France comme usuellement.

                                            C’est l’équivalent d’un riche gisement d’hydrocarbures d’Arabie.


                                          • JMBerniolles 2 novembre 2021 19:20

                                            @alinea

                                            J’ai écrit un article sur Astrid publié par Agoravox

                                            Astrid était dans sa conception un Super Phénix à la puissance plus compatible avec l’aspect prototype. Un Phénix donc !

                                            Il n’y avait pas de véritable volonté de développer de projet qui est largement resté au stade papier. Si bien qu’il y a eu un gros problème de budget.

                                            Oui effectivement c’était intelligent


                                          • JMBerniolles 2 novembre 2021 19:26

                                            @alinea

                                            Les russes maitrisent la technique de séparation isotopique laser qui permet de séparer les transuraniens qui sont créés dans le combustible nucléaire par capture neutronique.

                                            Nos études propres sur la séparation isotopique laser qui avaient débouché au stade du Laboratoire ont été abandonnées au début des années 2000 ...  Les russes sont maintenant les rois dans le domaine de l’atome civil. Ils ne manquent pas d’en profiter


                                          • cyrus Reptile 2 novembre 2021 19:44

                                            @pierrot

                                            Je suis pourtant ouvert au nucleaire , mais ta propagande CODEMA/AREVA/FRAMATOM est a gerber .... 

                                            un coup a finir par cautionner les eolienne tes conneries permanente de bureaucrate .


                                          • cyrus Reptile 2 novembre 2021 19:48

                                            @alinea

                                            Et bien on refait le projet et au lieu de faire un primaire au sodium , et un secondaire a l’ eau , on trouve un secondaire tampon pour etre sur de pas faire Peter la centrale en cas de fuite ...mais ca coute de l’ argent et cogema veut s’ enrichir pas offrir un service publique de dépollution  smiley

                                            le concept d’ astrid est bon , mais il faut le securiser avant de le deployer .


                                          • pierrot pierrot 3 novembre 2021 15:09

                                            @Reptile

                                            Je suis toujours surpris des réactions obscurantistes très primaires des lecteurs d’Agogo.

                                             si je suis partisan du nucléaire civil > je serai salarié d’EDF, COGEMA, AREVA, ORANO, CEA ou actionnaire de ces organismes ??

                                             si j’encourage la vaccination pour tous > je serai un soutiens de Macron, actionnaires des laboratoires pharmaceutiques, ardent partisan du génocide, actionnaire chez Rothschild ou Soros  ??

                                             si je critique Le Pen et Zemmour, > je serai gauchiste, communiste, France Insoumise, Immigré ??

                                             Si je critique l’église catholique > je serai athée, musulman, franc maçon ??

                                             si j’approuve le mariage pour tous > je serai homosexuel, ??

                                            Pourtant, j’ai la naïveté de penser que l’on pouvait avoir une opinion différente de l’auteur.
                                            Me suis-je trompé ?


                                          • cyrus Reptile 3 novembre 2021 16:20

                                            @pierrot

                                            ya quand meme tres peut d’ industrie ou on se specialise en chimie du plutonium smiley ( enfin en admetant que tu te soit pas fait mousser ) ...

                                            ALORS TU BOSSAIT OU ? TU NOUS DONNE LE NOM DE TA BOITE ?


                                          • pierrot pierrot 3 novembre 2021 19:07

                                            @Reptile
                                            Il existe 3 usines de plutonium en France dites UP1, UP2 et UP3 et plusieurs à l’étranger...


                                          • pierrot pierrot 3 novembre 2021 19:08

                                            @Reptile
                                            J’ajouterais les usines de MX en France, Belgique, Royaume Uni, Japon, USA


                                          • pierrot pierrot 3 novembre 2021 19:09

                                            @pierrot
                                            lire MOX


                                          • pierrot pierrot 3 novembre 2021 19:12

                                            @Reptile
                                            Le sodium métal est un matériau usuel de l’industrie et des laboratoires de chimie car il permet certaines réactions non réalisables par ailleurs.
                                            Revoir cours de chimie de math spé.

                                            Un feu de sodium peut s’éteindre par privation d’oxygène (sous azote ou argon) et bien sûr d’eau.


                                          • cyrus Reptile 3 novembre 2021 22:32

                                            @pierrot

                                            oui UP1 c’ etait marcoule , je connaisait des « stroumph » qui avait fait spe pour travailler labas en SPR .Elle est maleuheurement en court de demantelement .
                                            ( ben oui du plutonium ca sert a plein de chose , y compris pour les coeur de satelite , avec un peltier dessus ) )https://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9n%C3%A9rateur_thermo%C3%A9lectrique_%C3%A0_radioisotope

                                            Du nucleaire il en faut , mais a bon escient , et en securisant le truc .
                                            Du plutonium il en faut aussi pour creer certain isotope servant a guerrir les cancer ca se fabrique pas a la bouse de cheval et a l’ eolienne ...

                                            Un feu de sodium peut s’éteindre par privation d’oxygène (sous azote ou argon) et bien sûr d’eau.

                                            entierement d’ accord , tu en connais les danger , et tu admetra volontier qe ca demande des moyen considerable et qu’ il vaut mieux eviter qu’ il demarre .
                                            (d’ un autre coté tu as vu le liban , et ce que donne un simple engrais c’ est pa genial non plus ) 

                                            Tu as raison sur l’ argument des action cogema , vaccin , etc , c’ est l’ argument de facilité , meme si quelque fois il repond a tes argument bisounours :

                                            • le nuclaire c’ est sans risque
                                            • le vaccin c’ est sans risque 

                                          • JMBerniolles 4 novembre 2021 09:25

                                            @Reptile

                                            Les feux de sodium et d’hydrocarbures ont été étudiés pendant plus de 20 années dans une installation à la pointe mondiale à Cadarache ;
                                            Pour le sodium le type de feu le plus dangereux est relatif à un jet de sodium pulvérisé qui correspondrait à l’émission d’une tuyauterie rompue sous pression.

                                            On a mis a ainsi pu mettre au point des poudres pour l’extinction des feux de sodium.
                                            Vers 1974 un feu de sodium secondaire (peu radioactif) provenant de la rupture d’un échangeur intermédiaire au niveau de la dalle réacteur est survenu sur le réacteur Phénix à Marcoule. Il a été maitrisé sans problème. 


                                          • cyrus Reptile 4 novembre 2021 16:50

                                            @JMBerniolles

                                            le type de feu le plus dangereux est relatif à un jet de sodium pulvérisé qui correspondrait à l’émission d’une tuyauterie rompue sous pression.

                                            Plus on augmente la surface de réaction, plus celle ci se produira vite et de manière intense, car ça augmente la surface de contact avec l’autre réactif .

                                            On a mis a ainsi pu mettre au point des poudres pour l’extinction des feux de sodium.

                                            Probablement de la meme maniere que le gaz halon qui absorbe l’ oxygene .

                                            Vers 1974 un feu de sodium secondaire (peu radioactif) provenant de la rupture d’un échangeur intermédiaire au niveau de la dalle réacteur est survenu sur le réacteur Phénix à Marcoule. Il a été maitrisé sans problème. 

                                            Comme tu l’ indique , ce n’ etait pas sur un primaire , bien irradié heureusement pour les pompier specialisé et les habitant proche ...

                                            Tchernobyl aussi maitrisait très bien sa centrale , les procedure , et les experience a 99% sans incident , mais un jours ca as derapé et on est entrer dans la zone des 1% ou on perd la maitrise ...

                                            Je ne suis pas contre le nucleaire , mais je crois qu’ on as encore beaucoup a aprendre et a faire pour limiter les risque d’ exploitation .

                                            Et pour cela « superphenix , marcoule ou cadarach » sont necessaire pour progresser .
                                             


                                          • chantecler chantecler 3 novembre 2021 06:15

                                            Aperçu de Super Phénix :

                                            5 tonnes de plutonium .

                                            5000 tonnes de sodium liquide (qui s’enflamme spontanément à l’air) .

                                            Coût exorbitant.

                                            Très rarement en fonctionnement , car arrêts techniques majeurs et permanents et maintenance critique.

                                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Superph%C3%A9nix

                                            Et 20 ans de boniments JM Bergniolles ....

                                            Enfin un scoop : la décision de relancer un tel engin ne sera pas prise à partir des données fournies par Agx .


                                            • pierrot pierrot 3 novembre 2021 19:22

                                              @chantecler

                                              Les réacteurs surgénérateurs à neutrons rapides font partie des voies de recherche de la génération dite IV pour les années post 2040 où il sera judicieux de multiplier les réserves d’uranium par un facteur 60 en transformant ,en réacteurs, l’238U en 241 Pu, via neptunium.

                                              Ainsi l’avenir du nucléaire sera assurée pour quelques milliers d’années avant les réacteurs à fission deutérium/tritium en hélium 4 dans les années post 2100.

                                              Pour la période actuelle de 2019 à 2060 ce sont des réacteurs de génération 3 , par exemple EPR ou AP 1000 entre autres.


                                            • CN46400 CN46400 3 novembre 2021 19:52

                                              @pierrot
                                              Vous négligez la génération 4, non ?...


                                            • JMBerniolles 3 novembre 2021 21:19

                                              @CN46400

                                              On dit génération IV réacteurs rapides type Super Phénix et les réacteurs à sels fondus en font partie


                                            • pierrot pierrot 3 novembre 2021 21:33

                                              @CN46400
                                              Non, mais le développement de nouvelles filaires de réacteurs demandent plusieurs décennies.


                                            • pierrot pierrot 3 novembre 2021 21:50

                                              @CN46400
                                              lire filières de réacteurs


                                            • CN46400 CN46400 3 novembre 2021 09:23

                                              A propos du match « scientifique » Mélenchon-Jadot :

                                              A Quatrenens vient de marquer un point en d’affirmant, sur FI, que Le Blayais et Graveline auront bientôt « les pieds dans l’eau » sic.....


                                              • JMBerniolles 3 novembre 2021 20:44

                                                @CN46400

                                                C’est bien représentatif du niveau général des hommes politiques ....
                                                Mais ils bénéficient de la quasi impunité/immunité. Les gens voteront pour eux alors ils se permettent ce genre de bêtise, ainsi que des promesses électorales qu’ils savent qu’ils ne tiendront jamais tenir de toute manière.

                                                Mélenchon est particulièrement nul en économie et dans le domaine de l’énergie


                                              • JMBerniolles 3 novembre 2021 21:16

                                                Le nouveau premier Ministre japonais, Fumio Kishida, issu d’un parti politique qui a gagné de peu les élections, a déclaré qu’il envisageait le recours au nucléaire et donc de poursuivre un programme de relance des réacteurs nucléaires existants sur la base d’une analyse de sûreté renforcée.

                                                C’est un élément de plus que le nucléaire est aujourd’hui incontournable si on se veut être un pays industriel ! ;

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

JMBerniolles


Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité