• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Immigration : attention danger !!!

Immigration : attention danger !!!

Le problème migratoire doit être examiné et résolu en gardant la tête froide. Avant tout, il faut éviter que l’antiracisme politique ne s’en empare pour l’idéologiser et en faire son dernier outil de sape contre les fondements de la France

UNE NOUVELLE OPPORTUNITE POUR L’ANTIRACISME POLITIQUE

      Pourquoi ce titre alarmant ?

 Au départ, les migrants eux-mêmes ne sont pas à craindre dans leur immense majorité, disons 99,9 % d’entre eux dans la conjoncture actuelle.

 Le danger provient essentiellement des idéologues qui, depuis quelques décennies, cherchent à disloquer notre pays en lui attachant d’infâmes casseroles. En tête de ces saboteurs, on trouve les pros de l’antiracisme politique. Ils exploitent le moindre fait divers avec gourmandise pour crier leur indignation et stigmatiser la France. Antoine Griezmann vient de faire l’objet d’une attaque totalement injuste de leur part (1). Ne se cachant même plus, ils ont récemment accusé notre pays de « racisme d’état ». Ils pressent le citron avarié de la colonisation pour en extraire notre repentance et notre culpabilité. Ils haïssent nos racines, notre civilisation, notre culture et nos traditions. Ils cherchent à déconstruire notre langue. Ils exècrent notre laïcité et notre République aussi bien que la démocratie et les Droits de l’Homme issus d’un l’Occident honni. Ils sont jaloux, revanchards, ambitieux, parfois cupides et, comme des conjurés, convoitent le pouvoir lorsqu’ils auront fait tomber le fruit qu’ils s’emploient à faire pourrir. A côté de l’antiracisme politique, leur colonne vertébrale, ils n’hésitent pas à faire les yeux doux à tous les idiots utiles susceptibles d’apporter de l’eau à leur moulin : féministes, écologistes, pédagogistes, gauchistes de tout acabit, misérabilistes, intellos évanescents, magistrats gauchistes, anticapitalistes, partisans de la décroissance, jeunes désocialisés, people en mal de notoriété ou brandissant un cœur à gauche pour faite oublier leur portefeuille à droite.

 Les motifs profonds de tous ces gens restent complexes. Leur cheminement possède toujours des points communs avec celui de l’islamo-gauchisme. Bien entendu, on y trouverait quelques traces camusiennes. Et puis, Rousseau ne nous éclaire-t-il pas lorsqu’il écrit « Tel philosophe aime les Tartares, pour être dispensé d'aimer ses voisins ». Surtout lorsque l’Etat est faible et qu’on ne risque rien à l’affronter comme c’est actuellement le cas en France. A ce sujet, vous avez peut-être entendu parler des récentes manifestations de pompiers et policiers à Lyon pour dénoncer les agressions (caillassages, guet-apens) dont ils sont de plus en plus fréquemment victimes. Tout se passe comme si des expérimentateurs occultes testaient périodiquement la résilience de l’Etat pour évaluer le moment où il ne réagira plus. 

 Aujourd’hui, tous ces gens vont s’indigner crescendo de la manière dont la France traite les immigrés afin d’accrocher l’immigration à leur panoplie guerrière. Pourtant, il n’y a absolument aucune raison pour que les flux migratoires deviennent un nouvel instrument d’intimidation dans les mains des ennemis du pays. Il existe moult raisons d’immigrer. Ici, nous n’en retiendrons que deux : la demande d’asile et l’immigration économique.

 

DROIT D’ASILE

 

 Sacré est le droit d’asile. Refuser d’accueillir des êtres humains injustement menacés dans leur pays pour quelque raison que ce soit (race, religion, esclavage, orientation sexuelle, mutilations sexuelles féminines, opinions, santé...), équivaut à un acte de barbarie. L’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides) vient de publier ses chiffres pour 2017 : la demande d’asile globale introduite à l’OFPRA en 2017 atteint les 100 412 personnes, en hausse de 17 % par rapport à 2016(2). On est en droit de se demander si les requêtes de ressortissants de la Côte d’Ivoire et d’Albanie, pour ne citer que ces deux exemples, sont vraiment justifiées. N’oublions pas les Français menacés de fatwas chez nous. Pensons aussi à ces personnes emprisonnées et torturées dans leur pays qui n’ont pas la possibilité de nous demander le droit d’asile (Voir, entre autres, les sites d’Amnesty et de l’ACAT)

 

IMMIGRATION ECONOMIQUE

 

 Différente est l’immigration économique. Elle fait l’objet de chiffres remarquablement floutés pour trois raisons. La première est que nos autorités ignorent les chiffres véritables puisque un important flux de clandestins échappe à leur contrôle. La deuxième résulte de la tendance à minorer les chiffres : circulez, il n’y a rien à voir ! Enfin, il existe au sein de notre haute administration des nids d’idéologues qui se croient supérieurs au peuple et prétendent protéger ce dernier contre lui-même en s’octroyant le devoir de cacher l’information. Les référendums sont leur bête noire et ils craignent un référendum sur l’immigration comme la peste. Déni flagrant de démocratie ! Ces comportements entre soi favorisent les magouilles et la corruption. Cependant, le peuple veut et a le droit d’être tenu informé en toute transparence. Ce qui l’intéresse, ce sont des chiffres précis concernant le sexe, l’âge, la religion, la qualification et l’origine des migrants économiques. Force est de reconnaître qu’on voit étrangement beaucoup de jeunes gens en pleine force de l’âge dans la foule des migrants... L’absence de statistiques ethniques est hypocrite et contre-productive. Elle entretient le complotisme, le racisme et divers fantasmes. On retrouve la justification d’une fausse élite qui ne possède aucune qualité si ce n’est celle, illégitime, de la rétention abusive d’informations appartenant aux citoyens. Dans ces conditions, inutile de préciser que la majorité des Français se fout des statistiques de l’INSEE concernant l’immigration. Tout Parisien utilisant quotidiennement le métro ou observant la rue se rend compte qu’il y a de plus en plus d’étrangers de toutes origines et de toutes couleurs. Je lis dans les commentaires d’un article(3) « Il suffit à n'importe quel français, où qu'il se trouve en France, d'ouvrir les yeux, pour voir qu'il y a de plus en plus de Maghrébins et d'Africains. ». Evidemment, tout Pére la Vertu antiraciste va crier au scandale devant ces propos bien qu’ils n’aient strictement rien de raciste. D’abord, leur auteur ne dit pas qu’il ne ferait pas la même chose que ces braves migrants s’il se trouvait à leur place. Ensuite, il sait sans doute que ces migrants maîtrisent parfaitement la psychologie de la France actuelle. Nous ne sommes plus au temps de l’AOF et de l’AEF : aujourd’hui, on trouve dans la brousse ou au sein du bled des gens parfaitement au courant des données géopolitiques mondiales. Enfin, ces migrants n’ignorent rien de l’impéritie de leurs gouvernants et jugent probablement qu’ils n’y peuvent rien ce qui est un manque de pugnacité de leur part.

 Et le peuple aimerait même en savoir un peu plus au sujet des passeurs si puissants qu’ils semblent défier nos marines, nos satellites, nos armées de terre et de l’air ainsi que nos services secrets. Qui les protège ? Comment peuvent-ils manigancer leur immonde chantage international en nous accusant sournoisement d’être responsables des milliers de morts dont ils sont la cause première ? Sur quelles filières criminelles s’appuient-ils chez nous et chez eux, aux plus hauts niveaux. Beaucoup de gens, semble-t-il, craignent de ne plus pouvoir vivre sur la bête. Au fait, le peuple aimerait aussi en savoir un peu plus long sur quelques ONG expertes en émotionnel.

 Il est fréquent de voir des gens, généralement à droite, s’offusquer de ce que les migrants disposent de smartphones ou d’argent de poche. Pourtant, cela n’a rien d’étonnant : à partir du moment où un migrant a passé la frontière, force est de lui procurer immédiatement le minimum vital, que sa présence soit illégale ou non ce que les autorités ignorent d’ailleurs le plus souvent. Il n’existe pas d’autre possibilité que de le nourrir, le loger, le chauffer, l’habiller, le chausser, le blanchir, le soigner, lui procurer quelques moyens de communications et de transport, lui apprendre les rudiments de notre langue, lui remette, via une carte bancaire, quelques sous pour son argent de poche etc. A ce budget, ajoutez ce qu’il a dû payer à des passeurs plus le coût éventuel du retour vers son pays et vous comprendrez que cet argent aurait pu être mieux placé. Bande de naïfs : alors que vous soustrayez 75 euros de vos modestes revenus pour offrir, par l’intermédiaire d’ une œuvre charitable, un coq et une pondeuse à une famille de villageois africains, vous ne voyez pas que des dizaines de milliers d’euros sont jetés des dizaines de milliers de fois par les fenêtres alors qu’ils auraient pu être investis pour nourrir et procurer du boulot aux populations de milliers de villages africains ! Vous comprenez que ça ne ferait l’affaire ni des passeurs ni de certaine ONG...

 

COUT DE L’IMMIGRATION

 

 En matière de manipulation des coûts de l’immigration, la palme de la mauvaise foi ou, si vous préférez, du foutage de gueule, revient à Michel Sapin : « L'accueil de 24.000 réfugiés en deux ans en France, annoncé lundi par François Hollande, est "une question de quelques millions" d'euros et "ne se fera pas au détriment d'autres politiques » (4). En réalité, le coût de l’immigration se chiffre en milliard et non point en millions. Un rapport de mille, une paille ! Non seulement on ne nous dit pas tout mais on nous débite des sornettes.

 Il faut reconnaître qu’en économie le Français lambda reste un pur ignare prêt à ingurgiter comme du petit lait tous les boniments rassurants qu’on lui sert. La France est un paradis pour les économistes utopistes. On nous a promis le Bonheur à la Révolution et ça nous a pris très cher (Voyez, plus bas, le cas de Lavoisier) alors qu’on ne vienne pas nous mettre des bâtons dans les roues maintenant hein ! Le 13 janvier 2018, sur Europe 1, Olivier Faure déclare chez Anne Roumanoff « La gauche c’est une fête ». Faure, candidat à la tête du PS, adore cette formule magique tout comme il a la prétention de faire « rêver » les gens et de « changer la vie ». A l’instar de nombreux Français, il abomine la logique comptable et vénère la comptabilité créative (5) où l’optimisme et l’endettement font passer la pilule, jusqu’au jour de l’inévitable règlement final...

 Il existe deux France : celle de ceux qui jouissent du superflu et celle de ceux qui ont à peine le nécessaire. Ne faites pas l’erreur de croire que la seconde se plaint plus que la première car le superflu appelle plus de superflu sans vergogne alors que la honte d’être pauvre dans un monde de compétition qui a tendance à vous stigmatiser vous inciterait plutôt à raser les murs... La seconde France est composée de millions d’immigrés économiques déjà dans nos murs qui attendent leur permis de mettre un pied dans l’encoignure de la porte de la première. Cette immigration économique en puissance, on peut la voir tous les jours, à condition de le vouloir, dans nos villes et nos campagnes. Les ménages monoparentaux aux revenus précaires en constituent le plus important des bataillons. Ils portent des millions d’enfants et d’ados sur leurs épaules fragiles.

 L’équation de la France ferait peur à Cédric Villiani (6). On y trouve à la fois plus de chômeurs et de fonctionnaires qu’ailleurs, un déficit du commerce extérieur abyssal, un manque de tout (médecins, infirmières, Ehpads, unités de soins psychiatriques, prisons, centres d’accueil des immigrés, matériel militaire en bon état, trains de banlieue, magistrats, policiers...), des impôts record, des millions de mal-logés et de familles pauvres. Cerise sur le gâteau : une dette de plus de 2000 milliards d’euros. Au fait, où est donc passé cet argent, au cas où quelqu’un le saurait ?

 On se souvient de la fameuse affiche « I want you for U.S. Army » de 1917. Je me demande parfois si, à l’inverse, nos ambassades et consulats implantés dans les pays où une jeunesse dupée rêve d’immigrer en France ne devraient pas faire placarder des milliers d’affiches « Désolés mais, pour le moment, la France ne vous attend pas » et reprenant quelques-unes des données qui viennent d’être exposées ci-dessus. Bien entendu, cela n’empêche nullement nos politiciens de répéter à l’envi qu’ils tiennent les rênes de la 5ème puissance mondiale et bombent le torse comme des coqs à l’occasion du 14 juillet ou devant nos armes nucléaires.

 Comme je l’ai écrit plus haut, les migrants eux-mêmes ne sont pas à craindre dans leur immense majorité. Il ne sert à rien de débattre ici au sujet de l’intrusion des terroristes parmi les migrants : certains débatteurs vous assureront qu’il y en a « beaucoup » tandis que d’autres ne craindront pas le ridicule en affirmant que Daesh ne prendrait pas le risque. Cela étant, on sait que des assassins du 13 novembre 2015 et des attentats de Bruxelles avaient emprunté les chemins de l’immigration ordinaire. A long terme, on est en droit de penser qu’un vrai demandeur d’asile sera définitivement reconnaissant à notre pays. Une telle attitude reste moins certaine en ce qui concerne les immigrés purement économiques. Pourquoi ? Parce que la majorité d’entre eux sera déçue de sa situation économique au terme de quelques années de séjour chez nous. On sait que le taux de chômage des immigrés est plus élevé que celui de la moyenne nationale. Ils en imputeront la cause à la France, au racisme etc. De ce ressentiment naîtra la violence puis, pour certains, la radicalisation. L’anxiété rend agressif et susceptible. C’est sans doute la raison pour laquelle des migrants d’un centre d’accueil italien se seraient récemment révoltés parce que des yaourts qu’on leur proposait étaient proches de leur date de péremption. Comme moi, je suppose qu’il vous arrive de prendre des laitages périmés de quelques jours sans vous formaliser outre mesure. Cependant, si notre situation changeait et qu’une Banque Alimentaire nous servît du « premier prix », ne serions-nous pas tentés de dire qu’on nous sert de la m... ? Il faut donc être, comme le proclame l’Ordre de Malte « Au service de nos seigneurs les pauvres et les malades ». 

 Une anecdote récente prouve à quel point les Français ne savent pas garder la tête froide lorsqu’il s’agit de résoudre équitablement et efficacement le problème de l’immigration qui, pourtant, telle une épée de Damoclès, leur pend au-dessus de la tête. Cette anecdote s’inscrit dans le cadre de l’emission de France 2, le dimanche 7 janvier 2018 à 20.30, alors que Laurent Delahousse reçoit Charles Aznavour. Lorsqu’ils en viennent à l’immigration, le chanteur suggère qu’on pourrait faire le tri des migrants pour repérer et n’accepter que les génies et les gens utiles (8). Cela provoque un tollé comme s’il y avait quelque chose de choquant de ne retenir que les seuls immigrés économiques dont nous pourrions avoir besoin. Les pays de grande immigration tels que le Canada, l’Australie et d’autres ne procèdent pas autrement depuis des décennies. Il s’agit d’une position purement utilitariste. En apparence seulement car on pourrait tout aussi bien estimer que les compétences d’un pays doivent y demeurer pour le bien dudit pays. La saignée de l’Afrique devrait nous alarmer. Cette anecdote prouve que notre bubon égalitariste nous fait perdre la raison. Du même tabac, rappelons les propose de Clémentine Autain chez Bourdin, le 11 janvier 2018 : elle prend tous les migrants sans exception ! Cela rappelle les propos de Jean Luc Mélenchon, en 2012 « Je prends tout au-dessus de 360000 euros ! ». Imaginez comme il est enivrant, tant qu’on n’est pas au pouvoir, de tenir de tels propos irresponsables devant des foules échauffées à mort. En attendant, les mots « tri » et « sélection » viennent de prendre la direction de la déchèterie du politiquement correct, réduisant encore notre liberté d’expression.

 

MALLEABILITE DU PARTAGE

 

 Selon le grand Antoine Lavoisier « Rien ne se perd, rien ne se crée : tout se transforme ». En passant, rappelons que cette belle phrase ne le sauva pas le génie de la guillotine. Maigre consolation : celui qui le condamna fut lui-même guillotiné. En général, les utopies sont vite assoiffées de sang lorsqu’elles mûrissent. La formule du savant s’applique à la physique mais il n’est pas interdit de chercher à l’appliquer à l’économie c’est-à-dire à la création et à la répartition des richesses. Ces dernières peuvent se perdre à tout jamais par gaspillage, catastrophe naturelle ou faute d’exploitation adéquate. Elles se créent par le travail réalisé quand il faut, là où il faut et comme il faut. A ce sujet, rappelons que des pays riches aujourd’hui appartenaient au tiers-monde il y a encore peu de décennies. La Corée du Sud, Singapour, Israël et la Chine en constituent quelques exemples stimulants. Les citoyens de ces pays ont dû consentir à de gros sacrifices. N’ayons pas la cruauté de nommer les pays restés à la traîne pendant ce temps pour mille raisons lamentables dont certaines ne sont pas étrangères au comportement inapproprié de l’Occident. Aide-toi, le ciel t’aidera !

 Mais le plus important, est que tout se transforme, en économie comme dans la Nature. Qu’est-ce que cela signifie ? Avant tout qu’une richesse peut être transformée d’un individu à un autre ou d’un pays à un autre. Bien rarement le receveur en fera le même usage que le donneur en aurait fait.

 Considérons un exemple concret. Soit un pays X dont 2500 ressortissants se pressent à nos frontières au titre d’immigrés économiques dont la France n’a nul besoin. Par expérience, Bercy (n’ayons pas peur de rêver...) sait que chacun de ces immigrés va déjà coûter 10000 euros au cours des 6 premiers mois suivants son arrivée en France soit un total de 25 millions d’euros en pures dépenses de fonctionnement c’est-à-dire sans aucun investissement productif et, dans la majorité des situations, sans qu’une solution pérenne soit trouvée (sauf rustines comme emplois d’avenir etc). Alors, une tête d’oeuf de Bercy (continuons de rêver...) décide de rapatrier les 2500 malheureux manu militari et crée une banque, avec une mise initiale de l’ordre 25 millions d’euros, dans le pays X afin de financer quelques milliers de projets locaux dont elle aura préalablement étudié la rentabilité. Noter que ces chiffres ne sont pas irréalistes si on les compare aux 50 millions d’euros que le Royaume-Uni vient d’ajouter au budget du contrôle de la frontière à Calais.

 Aucune paix durable ne sera possible sur la Terre sans partage entre les nations. Dieu merci, transférer du pouvoir d’achat d’un pays vers un autre ne présente pas d’insurmontables difficultés techniques. Si une gauche musclée, celle de Clémentine Autain par exemple, se voit élue triomphalement, rien ne l’empêchera d’offrir quelques % du pouvoir d’achat des Français vers l’Afrique. C’est évidemment plus difficile que de ruisseler de générosité dans les medias ou que de cracher sur nos multinationales en lançant des investigations vertueuses et indignées. Les opérations d’aide aux pays en développement ne sont pas dénuées e risque car le démon de la Corruption se tient prête à détourner les fonds pour acquérir des propriétés luxueuses dans ce qu’il est commun d’appeler des paradis. Ce dernier mot nous éclaire sur la haute place occupée par la concupiscence récréative dans les esprits d’une humanité encore immature si ce n’est inconsciente.

 

QUID DES MUSULMANS DANS CETTE AFFAIRE ?

 

La grande majorité des politiciens et des journalistes restent très discrets au sujet de l’immigration musulmane. Bande d’hypocrites clientélistes et carriéristes. Après vous le déluge n’est-ce pas ? Consultez les gens dans la rue, musulmans ou autres, et la majorité vous dira que, pour des raisons évidentes tenant à la situation actuelle, recevoir dix mille musulmans engendre moins d’enthousiasme que d’accueillir le même nombre, voire plus, de Tibétains. Soyons bien clairs : un réfugié politique doit être accueilli sans tergiverser, qu’il soit musulman ou non.

 Avant Moulinex, il était parfois difficile de réussir une mayonnaise à la main. Il fallait incorporer le filet d’huile très doucement si on voulait réussir l’émulsion. On pouvait, lorsque ça ne marchait pas, tenter de rattraper la sauce. Chaque grand-mère avait son truc pour ce faire. Il se trouve que l’incorporation de certains musulmans, notamment trop de jeunes, à notre communauté républicaine et laïque nationale n’a pas pris comme elle aurait dû et qu’il va falloir rattraper patiemment la sauce. Combien de temps cela prendra-t-il ? Nul ne le sait mais compter une bonne vingtaine d’années, à mon humble avis. En attendant, l’immigration musulmane doit être réduite au strict minimum étant donné que nul machin administratif ne sait encore sonder les reins et les cœurs (Jérémie 11:20). Une intelligence artificielle aura la prétention d’y parvenir un jour... D’abord, il faut souhaiter le plus grand nombre possible de mariages mixtes, féconds et solides en France. Parallèlement, la question religieuse doit être remise à plat afin que chacun – athées, chrétiens, musulmans etc – comprenne une fois pour toutes que la religion reste une affaire personnelle et que l’individu humain, sorti du chapeau du hasard et de la nécessité ou créé par Dieu, est le seul maître de ses opinions. En 2018, le cléricalisme c’est ringard : vive la laïcité à la française ! Nul besoin de massacre entre ceux qui croient au ciel et ceux qui n’y croient pas (Aragon) ou, pire, entre ceux qui y croient de manières différentes. Le salut, chez les musulmans, c’est l’exécution paisible des 5 piliers, point barre ! Un peu de modestie que diable ! En sortant du lit chaque matin, rappelons-nous tous que nous n’effectuons qu’un bref passage ici-bas et que notre identité terrestre, purement conjonctutelle, ne pèse pas lourd devant le mystère de la vie. Que les laïcards anti-religieux les plus bigots rentrent dans le rang comme tout le monde et trouvent d’autres os à ronger pour donner un nouvel idéal à leur existence !

 

POUR CONCLURE

 

 Des millions d’Africains vont bientôt se presser à nos portes. Les passeurs, les ONG et les bonimenteurs en bons sentiments sont voués à un brillant avenir si des mesures drastiques, généreuses et réalistes ne sont pas prises rapidement.

 L’immigration reste un problème complexe dont cet article n’aborde pas tous les aspects, loin s’en faut. Ainsi, nous n’avons pas mentionné le cas particulier des chrétiens d’Orient pourtant très instructif et qui obligerait bien des Français à réfléchir à certaines choses ennuyeuses, ce dont ils n’ont pas toujours envie... De même, nous aurions pu traiter de l’immigration de peuplement et des zones semi-désertes du tissu rural français...

 Toute prise de décision éclairée devrait tenir compte de la démographie européenne. Elle est catastrophique dans la plupart es pays, notamment en Espagne et en Italie. La France, avec un taux de fécondité de 1,88 en 2017 (Dernier rapport de l’INSEE) va, elle aussi, perdre inexorablement son identité.

 Enfin, de nombreuses incertitudes pèsent encore sur ce que sera l’impact véritable de la technologie sur la société dans une vingtaine d’années. Les orientations sociétales en cours ( PMA, GPA, euthanasie, ectogénèse, nouvelle médecine, durée de vie hors dépendance, espérance de vie, colonisation de planètes, armes de nouvelle génération ), l’aptitude des robots, notamment des robots de service à la personne et la nature des compétences humaines encore requises moduleront amplement la qualité et la quantité des besoins migratoires.

 

(1)Bien évidemment, on trouvera toujours suffisamment d’imbéciles et de criminels pour commettre des bévues, volontaires ou non, et des crimes racistes. L’Exposition coloniale de Paris n’est pas si loin qui, montrait encore, en 1931, des zoos humains. La dernière bourde se trouve sans doute dans une récente publicité de H&M.

(2) https://ofpra.gouv.fr/fr/l-ofpra/actualites/les-donnees-de-l-asile-2017-a-l

(3) http://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-quels-sont-les-chiffres-de-l-immigration-7788185480

(4) http://www.europe1.fr/economie/migrants-en-france-un-cout-de-quelques-millions-selon-michel-sapin-2511607

(5)Creative accounting en anglais. Manipulation inventive de la comptabilité pour faire croire que tout va bien.

(6) Mathématicien français, lauréat de la médaille Fields en 2010. Elu de la REM, il est vice-président de l’OPECST (Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques)

(7)J’ai besoin de vous pour l’armée américaine

(8) https://www.closermag.fr/tv-tele-realite/autres-emissions/video-charles-aznavour-provoque-un-tolle-en-proposant-en-direct-sur-france-2-un-tri-des-migrants-772413


Moyenne des avis sur cet article :  1.79/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

67 réactions à cet article    


  • Taverne Taverne 19 janvier 11:19

    Effectivement, le plus grand danger ne réside pas dans l’immigration elle-même mais dans les comportements en réaction qu’elle provoque dans la nation. Et le fait d’appauvrir les pauvres en France et les classes moyennes ne va pas arranger les choses. Les Français, au pouvoir d’achat sans cesse menacé (sauf les très riches qui ramassent une fois encore la mise), dont les emplois deviennent précaires, se replient sur eux-mêmes et deviennent méfiants, peureux, hargneux. On le ferait exprès qu’on ne s’y serait pas pris autrement...


    • joletaxi 19 janvier 12:18

      @Taverne

      marrant comme la bien pensance de gauche(elle est toujours de gauche évidemment)fait le lit de la droite dure, et au final du fachisme

      car faudrait pas prendre mme Michu comme une complète demeurée
      elle voit bien que les gens qui arrivent sont avant tout des hommes, jeunes, et bien portants,(du moins on le suppose à voir leur mine, y-a-t-il un examens médical préalable, choquant bienentendu ?)

      vu à la tv, notre bien aimé présidentqui converse avec un réfugié( curieux ,il aurait pu saisir l’opportunité d’en faire un réfugié climatique, ?)
      l’homme lui montre ses cicatrices( je pourrais lui montrer les miennes d’accidents sur des chantiers)
      et d’expliquer qu’il est marié, 5 gosses, restés au pays, sous la menace imminente de je ne sais quel torture.Mais bon, c’est sans doute une coutume locale,
      il n’a pas dit combien lui avait couté son périple ?financé comment ? mais il est là, et c’est l’essentiel
      tous autour, font des photos avec leur smartphone,comme d’hab

      Et on s’étonne que la droite la plus réactionnaire soit de retour ?

      A force de jouer avec des allumettes....


    • Ouam Ouam 19 janvier 12:42

      @Taverne
      Et bien.... vous ne manquez pas d’air vous !
       
      C’est exactement ce que je vous expliquait il y a un mois sur VOTRE article
      et que vous niez à l’époque avec l’applomb qui vous caractérise
       
      Vous avez descidé d’essuyer vos petites lunuettes de franchouiillard moyen
      qu’exprime votre pauvre QI ?, mais pas encore assez pour le niveau de l’UE.
       
      Trop loin pour vous.... on ne va pas demander à une huitre un regard d’aigle smiley
       
      J’avais un doute sur vous (un type intelligent manipulateur d’extreme droite ultra dure)
       
      Mais avec votre commentaire, je sais qui vous etes désormais...et qui vous n’etes pas, et sans poser de questions style :
      Qui etes vous Qui etes vous (etc...)
       
      Ouam,


    • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 11:28

      @Auteur

      Je comprend votre inquiétude à propos de l’immigration illégale et des demandes d’asile sans doute injustifiées pour pas mal d’entre elles.

      Effectivement, il y a un laissé allez avec l’immigration illégale qui est sans doute du à la volonté de compenser la faiblesse démographique. C’est je pense une erreur. Il serait sans doute mieux d’appliquer une politique fortement nataliste afin de compenser le déficit des naissances.


      • Jonas 19 janvier 22:03

        @_Ulysse_"Effectivement, il y a un laissé allez avec l’immigration illégale qui est sans doute du à la volonté de compenser la faiblesse démographique.« 

        c’est un programme politique élaboré dans le cadre du programme EURABIA dans les années 1970.
        Les travailleurs étrangers qui auparavant après avoir terminé un contrat de travail retournaient chez eux, bénéficient de la loi du »regroupement familial« , appelée encore »migration de peuplement« , décrétée par Giscard D’Estaing le 29 avril 1976.
        Les immigrés ne viennent à partir de cette date, plus juste pour travailler, mais pour s’installer avec leurs familles, amenant leur identité, leur bagage culturel, et bien entendu un déséquilibre démographique en faveur des immigrés.

        Face à la baisse de natalité des familles françaises de souche, la politique migratoire de l’Union Européenne vise à  »faire en sorte que l’Europe reste une destination attrayante pour les migrants dans un contexte de déclin démographique, notamment en révisant le régime de la carte bleue, en redéfinissant les priorités des politiques d’intégration et en améliorant l’efficacité de la politique migratoire des pays d’origine, par exemple en facilitant les envois de fonds des travailleurs émigrés.« 

        L’UE travaille depuis des années en étroite collaboration avec l’ONU pour mener à bien sur une très grande échelle, le remplacement de la population européenne, par ce qu’ils nomment une »migration de remplacement".


      • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 11:35

        @Auteur

        Maintenant, je vais aborder un autre type d’immigration et là je pense que je vais me faire lyncher.
        Je veux parler de l’immigration légale de personnes diplômées.

        Je suis navré mais aujourd’hui, il y a un déficit conséquent de main-d’œuvre qualifiée dans bien des secteurs. Et ce phénomène s’amplifie à toute allure. Les entreprises compensent en faisant venir de plus en plus d’étrangers diplômés en France, africains pour la plupart.

        Je sais, on va me parler du chômage. Sauf que les chômeurs ne sont pas des BAC+5 avec un peu d’expérience professionnelle et habitant une grande agglomération. Chez ce type de population, il n’y a pas de chômage.

        Les Africains diplômés qui ont un peu d’expérience professionnelle se voient offrir l’opportunité par des entreprises de venir en France de manière légale et d’y faire venir leur famille au bout de deux ans et avec un salaire de cadre qui ferait pâlir bien des français. Généralement ils saisissent cette occasion pour offrir un meilleur avenir à leur famille.


        • leypanou 19 janvier 12:28

          @_Ulysse_
          Je sais, on va me parler du chômage. Sauf que les chômeurs ne sont pas des BAC+5 avec un peu d’expérience professionnelle et habitant une grande agglomération. Chez ce type de population, il n’y a pas de chômage. : pour écrire ce genre de chose, vous ne devez pas avoir d’expérience concernant le 1er critère de sélection des entreprises françaises, surtout des conseils de recrutement qui ne sont qu’un filtre supplémentaire pour sélectionner les gens tout en n’apportant rien au niveau de la compétence des candidats.

          Il est illégal de discriminer sur l’âge pour les recrutements ; tous les CV comportent l’âge ou l’année de naissance et bien en tête et le 1er tri est bien fait sur l’âge.

          Ne croyez surtout pas que les chômeurs ne sont que des BAC - 5. La France est un pays où entre 25 et 40 ans à peu près, vous êtes tranquille ; après, cela dépend de la branche et de la société. Mais après 45 ans, à peu près partout, vous êtes « fini » si vous n’êtes en poste.


        • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 14:04

          @leypanou

          Ce que vous dite était vrai mais cela ne l’est plus aujourd’hui. Les entreprises sont bien obligées d’accepter des personnes plus âgées dès lors qu’elle ont les compétences. Je le vois dans mon secteur, quand j’ai commencé il n’y avait que des jeunes et on disait qu’un mec était trop vieux à 35ans, maintenant j’ai de plus en plus de collègues qui atteignent les 45 ans voir les 50.

          Il y a aussi le secteur public, les hôpitaux sont obligés de recruter des médecins étrangers et ce n’est pas une question d’âge.


        • foufouille foufouille 19 janvier 14:31

          @_Ulysse_

          « Il y a aussi le secteur public, les hôpitaux sont obligés de recruter des médecins étrangers et ce n’est pas une question d’âge. »

          c’est une question de numerus clausus et aussi de fric car il devra suivre une formation pour se mettre à niveau, donc il seras payé moins cher quelques années. tu as plus de chômeurs jeunes car un jeune n’a pas d’expérience infuse. les vieux ont trop d’expérience et sont donc cher et moins larbin.


        • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 17:34

          @foufouille

          40% des médecins inscrits au conseil de l’ordre disparaissent, les conseils ne savent pas où ils sont. Et je ne compte ceux qui ne s’inscrivent pas. 50% des jeunes médecins travaillent moins de 5 ans, des femmes pour la plupart.

          Il y a eu le numerus clausus c’est exact mais cela fait 15 ans maintenant que celui-ci a été réévalué à un bon niveau et la situation continue de s’aggraver quand même parce que maintenant les jeunes diplômés ne travaillent pas assez. Trop ne travaillent pas et trop vont sur de la médecine administrative.

          Prenez un poste de RH dans un hôpital et faite du recrutement vous verrez ;)


        • foufouille foufouille 19 janvier 18:49

          @_Ulysse_

          je suis mort de rire vu le salaire d’un médecin et la durée des études. la plupart ne bosse plus 70h par semaine.


        • Jonas 20 janvier 10:15

          @_Ulysse_


          Lorsque l’on parle d’immigration , il faut avoir les yeux sur tout le tableau de bord et pas seulement sur un seul voyant lumineux. 

          Les « idiots utiles » dans leur idéologie , d’ouverture tous azimuts ne pensent pas , que des pays se vident de leurs meilleurs éléments, comme , médecins, ingénieurs, professeurs , ouvriers qualifiés etc. Ces femmes et des hommes oublient que c’est par les sacrifices des pauvres de leur pays que leurs études furent payés. Mais une fois le diplôme en poche , ils fuient le pays . Alors que celui-ci comptait sur eux pour l’ aider à sortir de la pauvreté , de la misère et de le construire. 

          Je connais , certains pays d’Afrique , qui manquent de médecins , mais dont les ressortissants ont fui pour exercer en Europe. où ailleurs. J’ai répondu ,a une dame , dans sa « lettre ouverte à Macron, » que comme enseignante , elle rendrait plus de service à son pays qu’à la France. Mais beaucoup aiment bien être nationaliste en dehors de leur pays , que de l’être en restant au pays.


        • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 11:47

          Cette immigration légale de personnes qualifiées, ont en a besoin n’en déplaise à beaucoup.

          Sans eux, nous aurions un déficit majeur d’ingénieurs, de médecins et de plus en plus de métiers comme des commerciaux même. La liste s’allonge et l’INSEE a déjà prévenu que la croissance économique serait limitée en 2018 par ces problèmes de recrutement.

          Je me doute que beaucoup ne peuvent croire à cela et pourtant...

          Aujourd’hui dans les métiers techniques à responsabilité ou avec des contraintes bien peu de français y pointent le bout du nez, même quand ces professions sont bien rémunérées.
          A 5000/10000 mensuel pour les médecins ou commerciaux je ne suis pas sur que ce soit qu’une question de niveau de salaire...

          J’ai dans mon entourage beaucoup de jeunes français qui ne veulent pas s’emmerder, cherchent des boulots pépère, privilégient leur qualité de vie sur leur revenu car l’argent, ils l’ont déjà !

          Aujourd’hui, chez les diplômés Français nombreux sont ceux issus d’une famille déjà privilégiée et qui bénéficient de dont familiaux très conséquents pour acheter un ou plusieurs biens immobiliers.

          A partir du moment où il y a du patrimoine dans la famille, il devient beaucoup moins intéressant de chercher des métiers à forte rémunération.

          Rien qu’en médecin, 50% des diplômés ne travaillent pas plus de 5 années, après ils ne travaillent plus. Et ceux qui travaillent pour la plupart cherchent des postes administratifs.

          9% des généralistes s’installent, les autres ne travaillent pas ou en dilettante. 

          Ne soyez donc pas surpris si il y a tant d’étrangers dans les hôpitaux maintenant et que votre généraliste n’a plus de place pour vous recevoir !

          Et cela ne va pas s’arranger, dans mon secteur il y a 5 ans les commerciaux étaient tous français, aujourd’hui la moitié sont étrangers.

          La raison est simple : c’est un boulot ou faut bosser de 8h à 20h tous les jours et avec beaucoup de déplacements et pour ce genre de taf bien peu de candidats à part les étrangers aujourd’hui, même à 10ke/mois.

          On fait face à un changement de mentalité qui va être dévastateur, la valeur travail n’existe plus tellement. Les diplômés veulent en faire le moins possible, les autres s’expatrient.

          Et les salaires sont bloqués car on est dans l’euro.

          Je ne sais pas comment on va faire dans les années qui viennent pour faire tourner ce pays.


          • eddofr eddofr 19 janvier 12:02

            @_Ulysse_

            L’importation de compétence, n’a, à mes yeux, rien à voir avec les phénomènes d’immigration de masse.

            Il ne devrait surtout pas être mélangé, confondu avec les phénomène d’immigration non choisis (réfugiés climatiques, économiques, politiques).

            Nous avons besoins de compétences, nous allons les chercher là où elles sont. point barre.

            Quand bien même le pays serait exsangue à cause d’un afflux massif de miséreux, nous devrions quand même continuer à faire venir la main d’oeuvre qualifiée dont nous avons besoin.

            Arrêter d’importer des travailleurs qualifiés, ce serait un peu comme arrêter d’importer du pétrole (sans énergie alternative évidemment) parce que notre balance commerciale est déficitaire ...

            Sur ce point, la règle, canadienne je crois, est pas mal, une entreprise doit d’abord passer une annonce pour les canadiens et si elle ne trouve pas la compétence requise en interne, elle peut la faire venir de l’étranger (ça rallonge un petit peu le processus de recrutement).

          • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 12:07

            @eddofr

            "Sur ce point, la règle, canadienne je crois, est pas mal, une entreprise doit d’abord passer une annonce pour les canadiens et si elle ne trouve pas la compétence requise en interne, elle peut la faire venir de l’étranger (ça rallonge un petit peu le processus de recrutement)."

            Figurez-vous que le système Français est exactement le même. L’entreprise doit justifier de recherches en France et payer une taxe à l’OFII.

            Sauf dans les secteurs reconnus en tension où l’entreprise n’a pas à justifier de recherches en France.

            Je ne mélange pas du tout les deux types d’immigration. Mais là où je pense vous vous trompez c’est que cette immigration de compétences peut amener un flux migratoire tout à fait conséquent car pour un travailleur vous allez en réalité faire venir 4 personnes avec le regroupement familial.
            Pour 50 000 recrutements à l’année, cela fait 200 000 personnes par an !


          • joletaxi 19 janvier 12:36

            @_Ulysse_
            à l’époque, un ami de promotion avait été sollicité par une grande banque suisse, car il avait déjà à l’époque une certain et très rémunérateur talent de trader(je sais, il est malvenu d’écrire des grossièretés ici, mais je n’ai pas d’équivalent)
            bien entendu, la banque en question avait du prouver que ce type de talent n’était pas disponible en Suisse, mais en plus, on lui proposait un contrat à durée déterminée de 1 an renouvelable, sous condition de quitter le territoire chaque année pour au moins 30 jours, et sa famille ne pouvait revendiquer d’être résidente temporaire qu’au bout de 2 ans, sans possibilité pendant la période probatoire d’inscrire les gosses à l’école
             bon, c’est la Susse, ce pays qui vote par referendum contre les minarets, et qui a acheté la gloire nationale belge du chocolat, cela en dit long


          • Ouam Ouam 19 janvier 13:11

            @_Ulysse_
            ce veut dire que tu pille ces pays de leurs élites qui ne sonts déja pa trop nombreuses.
            M’enfin un négrirer restera un négrier, c’est à ca que l’on reconnais le bon souchien bordelais...
             
            Manque juste les fonds de cale et les chaines..... pour que l’idéologie soit au top.
             
            Parce que soit le gars qui publie les chiffres tous les mois ici sur A Vox (taktak)
            ment comme un arracheur de dents,pour lui c’est + de 11 Millions de chomeurs en Fr
             
            Que des incapables ces 11 Millions et des grosses faignasses...ca doit etre cela ...
            Je ne puis me l’expliquer autrement smiley
             
            Vive B Arnaud et tous les autres de cet acabit, vive le capitalisme sauvage, vive le pillage des peuples, vive l’esclavage,vive la traite négrière, vive l’UE, youpieee....


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 14:14

            @Ouam

            Croyez ce que vous voulez. Je ne sais pas si à 3500 net par mois ou à 5000 voir 10 000 on est un esclave.

            Je ne vous parle pas de gens au SMIC.

            Les chômeurs ne sont pas tous des incapables mais souvent ils ont des formations et des expériences pro dans des secteurs en déliquescence souvent pour cause de délocalisation et/ou habite dans des régions où l’emploi n’est pas dynamique.
            Es-ce qu’un ancien ouvrier qualifié dans le jura avec une femme est 2 enfants peut du jour au lendemain devenir cadre dans l’informatique dans une grand ville comme Lyon ou Paris ?

            Les libéraux considèrent que les emplois perdus par les délocalisations peuvent être recrées dans d’autres secteurs d’un coup de baguette magique, ils ont tout faux.
            Pour eux les gens se doivent d’être flexibles et mobiles quel que soit leur âge, leurs obligations familiales etc.

            Les choses ne se passent pas comme cela dans la vraie vie. On se retrouve avec des millions de gens au chômage parce qu’on a détruit leurs emplois et on ne peut pas les « recaser » ailleurs comme ça.


          • Ouam Ouam 19 janvier 14:25

            @_Ulysse_
            il suffit de regarder un salaire beninois d’un hopital et du meme poste occuppé par un local pour comprendre ou se situe le profit.
             
            Renseignez vous et nous en rediscutons.
             
            Qd à l’informatique en france meme pour les boulots higt tech archi pointus (big data) et en forte tension, en fr si vous arrivez à 50k€ ici (pour un local) c’est déja tres beau...
             
            Le meme poste aux us p ex , c’est 3 fois ca (min), alors les locauxs d’ici tres qualifiés d’ici se barrent la bas ou ailleurs.
            Les immigrés tres qualifiès ne sonts pas plus betes que nos locauxs d’ici, ils choississent les bonnes destinations comme les notres.
            Pour un cadre, lorsqu’il est puni par sa boite (mauvais resultats etc...) c’est d’etre expédié en france sa punition, ne nous voilons pas les yeuxs.
             
            Inutile de vous dire que dans de telles conditions, nous ne récupérons pas la fine fleur de l’elite
             
            pour le reste c’est pareil, désolé j’ai peu de temps.


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 14:47

            @Ouam

            Ok donc si je vous comprend ce n’est qu’une question de salaire.
            Pourquoi le poste de commercial est maintenant à son tour touché ?
            Combien faut les payer les français ? 20 000 par mois ? 40 000 ?
            Un commercial qui fait bien son boulot c’est 12 000 net par mois donc combien faut payer ?

            Pour les hôpitaux je suis désolé mais il n’y a pas assez de jeunes médecins français pour prendre les postes hospitaliers. Les hôpitaux cherchent donc ailleurs. Et ces médecins étrangers qui viennent peuvent être il est vrai au début FFI le temps qu’ils passent le concours mais sont rapidement titularisés et sont donc sur la grille des PH comme tout le monde.

            Pour l’informatique, il est vrai qu’il y a des expatriés mais parlons en des expatriés.
            En terme financier les USA semblent intéressants en effet sauf que....

            Il y a un bémol tout de même.
            C’est sur que quand vous êtes jeune en bonne santé et célibataire c’est tout bénéf. Vous vous faites un bon salaire sans payer pour les autres. Mais ces expatriés quand ils se retrouvent à vieillir avec de gosses à scolariser là d’un coup la France redevient attractive.

            J’en connais quelques-un justement qui reviennent pour ces raisons.
            Parcequ’aux US quand ils faut assurer la santé de toute la famille, la retraite et l’école des gamins même à 150ke annuel vous êtes ricrac.


          • Ouam Ouam 19 janvier 15:11

            @_Ulysse_
            vos migrant hight tech ils sonts jeunes et en bonne santé....
             
            C’est des vieuxs de 70 ans qui débarquent en masse ?

            C’est des femmes et enfants qui débarquent en masse ?
             
            Réfléchissez 5mn, si vous en avez encore la capacité,
            regardez p ex les photos prises par les OGNs droit le dl’hommiste elles meme,
            ces photos disent tout.

            Qd aux compatriotes des usa, mdr, vos cas sonts anecdotiques..
            a 99% lorsqu’ils sonts la bas un seul 2 mots comptent « Never back »

            Rien à vendre, d’ailleurs da nsma tete je ne suis déja plus de ce pays...
            Si le suicide vous tente, c’est sans pb, je n’ai pas l’âme d’un St Bernad...
             
            Good luck !

            Ps : qd à l’école ici, vu ce qu’elle est devenue, faut etre irresponsable pour y placer son gamin, sauf quelques rares exeptions... donc c’est comme les US on casque...
             
            Les facs itou, dans un etat déplorable et souvent les chercheurs enseignants fonts des miracles dans de telles conditions (Prs 6 p ex) ..
            .mais euxs aussi se lassent...et partent.
             


          • Ouam Ouam 19 janvier 15:19

            @_Ulysse_
            Combien faut les payer les français ? 20 000 par mois ? 40 000 ?
            Un commercial qui fait bien son boulot c’est 12 000 net par mois donc combien faut payer ?"

            la vache je me suis trompé de travail smiley
             
            ps avec les cotisations ca fait en gros le double cad 24 x 12 = 288K€ /an

            C’est meme plus, vu le bareme limite récent d’environ 45K€ / an ...

            Racontez ca aux autruches décérébrées d’ici, pas a moi.


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 17:15

            @Ouam

            Un contrat type pour un commercial prévoit un fixe à 50Ke avec un variable de 3% du CA.
            Un commercial qui travaille bien peut placer 25 consultants facturés 600 euros jour ce qui fait 25*500*218 = 3 270 000 euros de CA. On prend 3% cela fait 98 100 euros soit un total de 148 100 euros brut de rémunération.

            Un qui travaille mieux ou qui est directeur commercial qui en gros a 2 ou 3 jeunes commerciaux qui travaillent avec lui gagne nettement plus encore.

            Je ne vous parle pas d’un monde qui n’existe pas, c’est mon secteur.
            Seulement voilà c’est un boulot ou fait travailler 50h pas semaine minimum avec beaucoup de déplacements c’est très prenant alors tout le monde veut pas s’emmerder à faire ça.


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 17:18

            @Ouam

            J’ai jamais dit que l’on faisait venir des vieux, si on veut qu’ils payent nos retraites !

            Et je ne vous parle pas des « migrants » je vous parle d’une immigration parfaitement légale et dans les règles, aucune ONG là dedans mais des administrations : Les préfectures, la DIRECCTE et l’OFII.

            Pour ce qui est des USA, j’en connais un dont la femme a fait un cancer du sein, leur assureur a monter la cotisation à 200 000 dollards à l’année ils sont donc rentrés en France !

            Le « never back » me fait bien rire smiley oui tant qu’on est pas malade, tant qu’on y a un intérêt.


          • Ouam Ouam 19 janvier 17:40

            @_Ulysse_
            alors soit ils n’etaient pas assurés (sup a 35k$) an, et la ils onts pris leurs risques...
             
            Soit c’est un peu comme ton histoire de commercial à 24.000 € brut par mois ou 12.000 net mois ici
             
            Alors si tu veut on va y croire pour te faire plaisir...
             
            Je vais vous laisser avec votre ici dans votre merveilleux pays et faire comme nombreux compatriotes cad aller respirer chez les primates bnon civilisés

            Trop envie de changer d’air ces temps ci,
             les comme toi me motivent particulièrement à m’exécuter au plus vite..
             
            En plus ne cotisant pas autant que toi avec ton salaire stratosphérique,
            ca te fera juste un petit peu plus à rajouter pour moi qui ne serai plus la....
             
            A bien y réfléchir, tu y gagnera au change, t’aura une famille de gros cons bas du front de francais qui laissera place à une future famille de génies venus d’Afrique en criant « coucou c’est nous » à qui tu refilera des papiers et tout le nécéssaire avec lequel tu recevra certainement plus tard plusieurs nobels, des publications regulieres dans « nature » et dans « la recherche » ...
            Des brevets a l’inpi à qui mieu mieu....(etc...).
             
            Bref autant que ces pays de génies d’origine en produisent, c’est pour dire .....


          • Ouam Ouam 19 janvier 17:47

            @_Ulysse_
            Un veritable mythomane...

            Un RESPONSABLE commercial c’est 4000€ Mois en moyenne
            Et pas 12.0000 NET par mois
            La https://www.salairemoyen.com/salaire-metier-951-Responsable_commercial_.html

            Je cite
            "Salaire net moyen pour les hommes 4 078 nets / mois"

            Faut que je me tire de ce pays de dingues....vite.....


          • Ouam Ouam 19 janvier 18:03

            @Ouam
            meme les ecoles de commerces réputées n’onts pas les salires annoncés

            http://enseignementsup.blog.lemonde.fr/2012/09/21/les-tres-gros-salaires-des-diplomes-decole-de-commerce/

            Les très gros salaires des diplômés d’école de commerce

            Les diplômés des écoles de commerce françaises gagnent très bien leur vie. Et c’est particulièrement vrai pour ceux qui sortent des écoles les plus cotées. C’est ce que confirme le dernier classement des 70 meilleurs masters en management au monde réalisé par le quotidien économique britannique Financial Times et publié dimanche 16 septembre.

            Ce classement qui fait autorité prend en compte de nombreux critères. Outre l’insertion professionnelle, l’ouverture internationnale ou les liens avec les entreprises, par exemple, y figurent notamment le salaire des jeunes diplômés en 2009. La moyenne est de 41 800 euros par an. Certes, celle des 19 masters français classés est inférieure : 38 000 euros. Mais ces salaires de début de carrière représentent tout de même le double du salaire moyen en France (19 300 euros par an selon l’Insee). Et, pour les écoles les plus prestigieuses, les salaires déclarés au Financial Times sont bien supérieurs à la moyenne mondiale. Pour HEC, il est de 59 500 euros ; pour l’ESCP Europe, de 49 000 euros ; pour Grenoble école de management de 44 100 euros ; pour l’Edhec de 43 900 euros ; pour EM Lyon de 43 000 euros. Aucune, toutefois, ne fait aussi bien que l’Institut de management d’Ahmedabad, en Inde, dont les jeunes diplômés ont déclaré 78 000 euros par an !

             

            Les 12.000 Mois ca douit etre en fontion d la mythomanie lolll

            Ou alors un cas tellement anecdotique....

            Un peu comme certains devs en S Vallée a 1Millionb5 $ An,

            ce n’est pas la moyenne et ne reflete pas la réalité.


          • _Ulysse_ _Ulysse_ 20 janvier 23:02

            @Ouam

            Je vous parle d’un secteur spécifique, vous me parler de moyennes tout secteurs confondus.

            Je vous parle des commerciaux des sociétés de conseil info sur la région parisienne. J’en connais des dizaines dont certains à leur compte qui gagnent encore mieux leur vie.

            Quand un commercial génère des millions de CA il ne gagne pas 4000 euros par mois encore heureux smiley. Seulement voilà, c’est pas les 35h, il y a de la pression et on est rémunéré au variable pour l’essentiel, or je peux vous dire par expérience que les français acceptant une rémunération variable sont très minoritaires. les gens veulent un gros fixe et se la couler douce. C’est malheureux mais c’est comme ça. Heureusement, tous ne sont pas comme ça mais ils sont trop peu nombreux aujourd’hui pour faire tourner ce pays.
            Je suis désolé mais on ne fera pas fonctionner ce pays avec des gamins qui vivent aux crochets de leurs parents, des retraités et des planqués.
            Faut des gens pour être prof, enseigner, des médecins, des ouvriers ingénieurs commerciaux etc.
            On a plus assez de gens pour assurer les fonctions essentielles.


          • eddofr eddofr 19 janvier 11:54

            Le réflexe de repli, en cas de danger ou de disette, est un réflexe totalement naturel et atavique , biologique même puisqu’on le constate jusque dans le comportement des cellules.


            Quand on a plus qu’on a besoin, le confort permet à l’empathie de s’exprimer et on a naturellement tendance à être plus généreux.
            Quand on a moins qu’on a besoin, la nécessité de survie nous pousse à garder et protéger le peu dont on dispose.

            A l’évidence, les « gens de peu », les « sans dents » sont dans la mouise et, naturellement, ils se replient sur eux-mêmes et tentent de préserver le peu qui leur reste.

            Parfois, le repli n’est pas la solution optimale (en cas de sécheresse, on peut rationner l’eau et espérer qu’il pleuve ou prendre toute l’eau possible et chercher un terre plus accueillante, parfois la pluie n’arrive jamais, ou trop tard).

            A l’évidence également ; nos classes dirigeantes, nos élites intellectuelles et sociales, se portent bien et sont donc plus enclines à partager (d’autant qu’elles partagent les maigres biens du petit peuples et pas leur richesse).

            Le vrai « très » riches, eux ne partagent pas ! Bien que leur situation n’ai jamais été aussi bonne. 

            Mais c’est normal, on ne devient pas riche par hasard et à quelques exceptions près, les très riches sont dénués d’empathie.
            Par sélection génétique ou parce que depuis leur plus jeune âge ils sont habitués à êtres servis et obéis, à côtoyer des individus dont la personnalité propre est masquée, voire effacée derrière leur rôle de servant, ce qui les conduit à considérer « l’autre » comme un simple instrument plutôt que comme un égal (une autre moi).

            L’empathie c’est bien ... Mais ce qui importe est la survie de l’espèce.

            En cas de famine, vaut-il mieux « partager » et que tous meurent lentement de mal-nutrition ou vaut-il mieux « garder ce qu’on a » et espérer faire partie des chanceux qui survivrons (les autres seront morts de faim) ?

            Face à toute la misère de monde, devons nous dépasser nos réflexes « biologiques » et accueillir tous le migrants ? Ou devons nous, d’abord nous assurer que nous avons le minimum nécessaire et ne consacrer que le « surplus » aux migrants, quitte à en laisser un certain nombre mourir ?


            • Ouam Ouam 19 janvier 13:24

              @eddofr
              en fait la seule bonne question que chacun devrais absolument se poser est :
               
              cette immmigration profite à qui exactement... ?
               
              Aux peuples de la bas ?, qui envoient le peu de leurs foces vives ici ?
              A ceux d’ici qui déja onts de grosses difficultées à trouver du travail, se loger, soigner etc... ?
               
              bref qui est derrière ce bins et pourquoi  ?
               
              Cherchez le mobile, les différents interets....la réponse est au bout des questions.
               
              J’ai tout dit


            • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 14:19

              @Ouam

              Certains en profitent sans doute surtout pour ce qui est du travail des illégaux.

              Par contre, nombre de salariés étrangers venus en France cotisent pour la sécu et la retraite.
              Si vous les enlevez, ils ne seront pas remplacés et ce travail sera perdu.


            • Ouam Ouam 19 janvier 14:28

              @_Ulysse
              « ...i vous les enlevez, ils ne seront pas remplacés et ce travail sera perdu. ... »
              Si vous y croyez, c’est le principal


            • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 14:34

              @Ouam

              C’est bien vous êtes bourré de certitudes smiley.

              Vous savez là où je travaille sur le poste on est 2 français sur 15.
              Il y a 1 russe, 1 malgache, 1 Camerounais, 2 tunisiens et 8 marocains.

              Et le ratio est à peu près le même partout, si vous pensez pouvoir multiplier le nombre de français par 7 d’un coup de baguette magique smiley


            • Ouam Ouam 19 janvier 15:13

              @_Ulysse_
              je syuis sur que c’est dans la recherche ou la high tech smiley
              je me trompe ?


            • foufouille foufouille 19 janvier 17:08

              @_Ulysse_

              donc tu as vu 15% de travailleurs français en france. je te laisse calculer a combien de millions de travailleurs étrangers nous serions .............


            • _Ulysse_ _Ulysse_ 19 janvier 17:20

              @foufouille

              C’est pas dans tous les secteurs comme ça mais globalement le phénomène s’étend.
              Quand je vois ce pb chez les médecins et les commerciaux cela veut bien dire qu’aucun secteur n’est à l’abri de ce genre de pb.

              Le secteur où je travaille c’est le développement informatique tout simplement, pas la rechercher. Sur la région parisienne on doit être à 80% en moyenne de devs étrangers. Quand j’ai commencé il y a 11 ans c’était epsilon. C’est un phénomène très récent mais très rapide.


            • foufouille foufouille 19 janvier 18:52

              @_Ulysse_

              fais toi soigner car ce métier est délocalisable.


            • _Ulysse_ _Ulysse_ 20 janvier 22:51

              @foufouille

              Fais toi soigner ?

              C’est plus ou moins délocalisable. les boîtes ont pas mal délocalisé, certaines activités restent délocalisées en particulier les TMA (maintenances applicatives) mais pas tout et elles en sont un peu revenues aussi en particulier pour ce qui est de l’inde. Car gérer des projets avec des équipes à distance ou qui parlent pas français c’est pas évident dans la pratique en fait smiley.

              Hier soir j’ai entendu parlé d’une RH qui cherche un dev depuis 8 mois, elle ne trouve pas. On lui a dit de chercher des étrangers mais elle ne veut pas, elle veut absolument recruter un français, bon courage à elle il lui faudra peu être plusieurs années pour en trouver un smiley. Elle est à Nice et pour eux hors de question de prendre un étranger moyen en quoi ils auront personne c’est tout.

              Je n’y peux rien, c’est pas moi qui dit aux jeunes français de tout faire sauf les métiers où il y a du boulot !

              Pour ce qui est des médecins à 70h par semaine le pb n’est pas qu’ils fassent 35h ou 70h, le pb c’est qu’ils n’en fassent pas 0h tout simplement car la moitié restent chez eux et beaucoup vont dans l’administratif et donc ne soignent pas les malades.

              Je pense que vous ne vous en rendez pas compte mais je vois arriver un très sérieux pb dans les années qui viennnent c’est de plus en plus difficile de trouver des gens qui acceptent de faire de vrais boulots utiles avec quelques contraintes ou responsabilités. C’est regrettable mais déjà dans mon secteur le choix est simple, soit vous aurez des étrangers pour faire le job soit vous aurez personne !

              Vous en connaissez beaucoup des jeunes français qui font du dev dans votre entourage ? Posez vous la question.


            • JC_Lavau JC_Lavau 20 janvier 23:44

              @_Ulysse_. Ma fille cadette, mais elle n’ira pas n’importe où.


            • _Ulysse_ _Ulysse_ 21 janvier 20:40

              @JC_Lavau

              Intéressant, une personne. Que voulez-vous dire par elle n’ira pas n’importe où ? C’est vague, que recherche-elle comme type de poste et comme entreprise ? Dans quelle région ? Quel genre de projets/technos et vers quoi souhaite elle évoluer ? Rester sur de la technique avec plus d’expertise ? Faire de l’architecture, aller vers de la gestion de projet, du fonctionnel ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès