• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Indécence

Le grand barnum médiatique autour de la mort de Johnny Halliday se termine et c’est une autre histoire qui commence, celle de la disparition de la poule aux œufs d’or et des conflits inévitables autour du partage qui vont s’ensuivre.

Une cérémonie parfaite

Réglée comme un concert de Johnny, la cérémonie grandiose à laquelle nous avons eu droit interroge tout de même par l’ampleur des moyens publics et la mobilisation des politiques autour du cercueil. Une chaîne publique privatisée pendant quatre ou cinq heures pour assurer la retransmission ainsi que toutes les principales chaînes privées auront capté l’attention du téléspectateur jusqu’à lui en faire oublier le Téléthon relégué sur la Cinq et qui a souffert d’une baisse de dons conséquente pendant la période de retransmission. Le centre de Paris totalement bloqué des forces de police conséquente mis à disposition du cortège funèbre interrogent également.

Côté mise en scène, les ordonnateurs de la cérémonie ont assuré : un corbillard vitré assurant la meilleure vue sur le cercueil blanc (comme Elvis…), un cortège de berlines allemandes noires, la croix du défunt sur la poitrine de la veuve, la vitre arrière de sa berline opportunément ouverte lors d’un arrêt laissant voir la peine des enfants, pour faire de belles photos qu’on reverra dans la presse people et les derniers pas à la Jackie Kennedy vers l’église de la veuve et de ses deux enfants derrière le corbillard.

Côté église, rien à dire là non plus, le carré VIP habillé de noir aux premiers rangs avec la famille, avec sur les côtés les politiques et les personnalités du showbiz les plus proches de Johnny et, au fond de l’église, les « blousons » en jeans ou en cuir qui ont frappé dans les mains en fin de cérémonie rythmant la musique : la seule improvisation bienvenue dans cette cérémonie convenue.

Tout était parfait, mais d’où vient ce malaise éprouvé devant tout ce cirque médiatique, ce « trop » généralisé, cette emphase en totale contradiction avec ce qu’était le personnage qui, aux dires de ses amis, était quelqu’un de plutôt modeste ?

Une mort récupérée et confisquée

De Macron à Sarkozy, en passant pas Hollande, Larcher, Raffarin, la Ministre de la Culture et celui de l’éducation (!) et tant d’autres moins connus, tous les politiques se sont pressés autour du cercueil du défunt et de la veuve et ses enfants en un ballet indécent à tel point qu’un téléspectateur débarquant de l’autre bout du monde aurait pu croire qu’un homme ou une femme politique de premier plan venait de s’éteindre.

Récupération est le mot qui convient. Il s’agissait de montrer au-delà d’une certaine sincérité, au petit peuple de fans qui campaient dehors depuis de heures et ceux scotchés devant leurs téléviseurs que les politiques n’étaient pas uniquement les amis des riches et des peoples mais qu’ils savaient célébrer à l’unisson de la France d’en bas le décès d’une idole. « Très fédérateur », ce comportement, ont dû leur glisser leurs communicants et on ne sait jamais, si ça peut faire oublier les cadeaux aux riches, la diminution des APL et l’augmentation de la CSG pour les petits retraités…

La confiscation et la médiatisation à outrance sont sans doute l’œuvre du clan Halliday lui-même. Face à la perte de la poule aux œufs d’or, même s’il avait tendance à dépenser sans compter, la famille est devant des choix commerciaux, en particulier la nécessité de faire survivre « l’idole » dans les mémoires afin de continuer à vendre les produits dérivés, les cassettes des concerts et à toucher les droits de retransmissions. Il faut bien vivre et le partage du patrimoine donnera sans doute lieu à des déchirements familiaux dont la presse people se fera l’arbitre des élégances.

Déjà le site de vente en ligne Le Bon Coin accumule les propositions de vente d’objets et de colifichets rappelant l’artiste. Lorsqu’il y a de l’argent à se faire… Prochainement nous verrons apparaitre des produits dérivés de bon ou mauvais goût, telle la boule à neige avec photo du chanteur ou le cendrier à son effigie, sans compter la reproduction de la croix made in Taiwan vendue pour quarante euros seulement, frais de port inclus, le tout avec reversement de royalties à la famille.

Ils sont la France !

Un peu gênée aux entournures devant tant de mièvrerie dégoulinante, de récupération et de confiscation du mort, une partie de la presse a essayé de mettre en parallèle les décès de Jean D’Ormesson et celle de Johnny Halliday en titrant « pourquoi ils sont la France ? » (Marianne). La lecture des articles consacrés aux deux défunts donne tout de même une image un peu tortueuse de notre beau pays.

Ils se rejoignent sur un point : les problèmes avec le fisc, le chanteur étant connu pour ses départs pour la Suisse, puis sa volonté d’adopter la nationalité Belge, pour pouvoir ensuite mieux parvenir au statut de résident fiscal Monégasque, le graal en matière d’optimisation. Aujourd’hui, les techniques d’optimisation fiscale ont sans doute permis au clan Halliday de transférer une partie des revenus vers des sociétés basées à l’étranger (cf le confondant aveu de Pagny sur ses droits d’auteurs versés au Portugal) et la petite entreprise pourra continuer à fonctionner sans trop reverser au fisc Français. Nous ne sommes plus au temps de la condamnation du chanteur en 1975 à verser 100 Millions de Francs au fisc.

Du côté de Jean d’Ormesson et cela se savait peu, ce sont 16 Millions, d’euros cette fois, qui étaient dissimulés au fisc sur un compte en Suisse. Pas mal, pour l’ancien directeur du « Figaro » qui pourfendait la fiscalité et la dépense publique en oubliant que des gens comme lui obligeait d’autres moins nantis, et moins bien nés, à payer davantage d’impôts en raison de leurs comportements frauduleux.

Côté défense de la patrie, le chanteur n’a pas cherché à se défiler de ses obligations militaires, ce qui doit être salué, alors que l’académicien, qui aurait pu comme son confrère Giscard d’Estaing, s’engager dans l’armée de la libération à la fin de la guerre, s’est bien gardé de le faire, ce qui constitue un manque important dans le parcours d’un homme public comme lui. Cela ne l’a pas empêché d’être décoré de la grand-croix de la Légion d’Honneur par Hollande en 2014…

Autre ressemblance, politique cette fois, ils avaient en commun d’être tous les deux de droite, le chanteur ayant à plusieurs reprises apporté son soutien à des hommes politiques de ce camp, le second étant de par ses origines et ses choix éditoriaux dans le Figaro, très marqué à droite.

Sur le plan du comportement individuel des deux défunts, on notera la propension à l’excès du chanteur pour les paradis artificiels (alcool, cocaïne) et la fête, défauts (ou non) que l’on ne connaissait pas à l’académicien, plus porté sur les conversations de salon bienveillantes dans lesquelles il n’oubliait jamais de faire preuve d’une très grande modestie et d’une très grande humilité (surtout vers la fin de sa vie).

Alors, sont-ils la France ? Non, et le qualificatif de héros employé pour Johnny semble pour le moins exagéré. Comment comparer un chanteur qui a fait son boulot à un militaire ou un policier qui se fait tuer pour défendre le pays, un résistant qui meurt sous la torture, ou un jeune qui sauve un grand père de la noyade ?

Le pays réel

Ces deux morts sont la France, certes, dans toutes ses contradictions, son individualisme, ses renoncements, ses égarements, ses excès, mais il ne faudrait tout de même pas généraliser et penser que les 65 Millions de Français leur ressemblent. Leur mode de vie aura été celle de l’élite possédante grâce à des talents personnels que nous ne sommes pas obligés de partager tous, et certainement pas le mode de vie de la majorité des français. Alors, au lieu de célébrer la mort d’un chanteur adulé et de s’enfermer dans le souvenir d’une commémoration funèbre dithyrambique destinée à faire rêver un peu plus le petit peuple dans des jours meilleurs et lui faire les poches en l’incitant à acheter le dernier coffret de CD ou la cassette de la cérémonie qui ne tarderont pas à sortir, réfléchissons un peu sur ceux qui sont la France.

Il y a un mois, j’assistais aux obsèques d’un homme de 44 ans, mort par accident de la route, percuté par l’arrière par un autre véhicule et catapulté sur un troisième véhicule venant en face. L’enquête est en cours et un procès suivra sans doute, tant les responsabilités semblent évidentes.

Artisan de son état, venant de finir la construction d’un atelier et de ses bureaux, marié et père de deux enfants, il laisse sa famille dans un état total de désarroi. C’est un beau projet de vie qui s’effondre avec toutes les incertitudes matérielles, mais aussi sur le devenir de ceux qui restent qui devront vivre avec ce choc toute leur vie.

Il ne repose pas à Saint Barth mais dans un petit cimetière de la campagne bretonne et j’ai tendance à penser que c’est lui qui représente le mieux la France aujourd’hui. Pas mort d’un arrêt cardiaque à 92 ans ni même à 74, après avoir mené un parcours erratique et s’être égaré, non, juste quelqu’un de 44 ans, travailleur, fier de sa réussite mais à qui un conducteur a ôté toutes chances de s’accomplir complètement.

Il faut savoir remettre certaines choses à leur place.


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

201 réactions à cet article    


  • francois 13 décembre 2017 11:25

    Ces deux morts sont la France,


    puis 

    Il faut savoir remettre certaines choses à leur place.

    L’auteur ne le sait pas

    • Michel DROUET Michel DROUET 13 décembre 2017 11:37

      @francois
      Vous êtes d’une obscure clarté...
      Votre propos mériterait un développement.


    • Alren Alren 13 décembre 2017 15:41

      @Michel DROUET

      Votre article est en tout point remarquable et j’aurais aimé lui donner dix étoiles ! Bravo !


    • Michel DROUET Michel DROUET 13 décembre 2017 20:13

      @Alren
      Merci beaucoup.


    • Le421 Le421 14 décembre 2017 09:25

      @Michel DROUET
      Effectivement, j’abonde dans le sens de Alren.
      Un bémol, mais je pense que ce n’est pas le cas.
      Argent, droite et fraude fiscale...
      Dites-moi ?
      Vous n’êtes pas surpris que ces trois éléments se rejoignent, au moins ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 décembre 2017 21:24

      @Le421
      Bien sûr à Gauche, ce sont tous des Saints, car c’est le camp du Bien !!


      Il y a en a pour tout le monde, et il en reste...
      Liste des condamnations au PS, au FN et à l’ UMP...(liste non exhaustive)

      Faut pas oublier Cahuzac, qui a pris 3 ans de prison ferme, mais qui fait appel..

    • Tadashi21 Tadashi21 14 décembre 2017 21:28

      @Fifi Brind_acier

      Hummmm, le Préfet d’Erignac jail-house guy qui p/veut pas aller dans les poissonneries sarladaises !?

      C’est very very meilleur toussa, Fifi ! smiley smiley


    • Michel DROUET Michel DROUET 15 décembre 2017 08:00

      @Le421
      Non, non, ce n’est pas une découverte.


    • Fergus Fergus 13 décembre 2017 11:41

      Bonjour, Michel

      Globalement d’accord avec la tonalité de cet article.

      Un petit bémol cependant : les trois personnages - d’Ormesson, Halliday et l’artisan finistérien - sont trois facettes de la réalité de notre pays où littérature, chanson populaire et travail artisanal sont des composantes dont on ne peut exclure aucun des trois.

      Je n’ai jamais été un fan de Johnny, pâle copie - malgré sa voix - des originaux américains qu’il a cherché à imiter avant de basculer dans la variété, mais je lui reconnais d’avoir eu un public fidèle, séduit notamment par son indiscutable talent scénique.

      Pour autant, j’ai fui ce « barnum » et je m’en suis très bien porté car cela m’a fait des vacances de télévision et de radio durant les jours où les ondes ont été accaparées par la disparition du chanteur, et cela bien au-delà du raisonnable.


      • jmdest62 jmdest62 13 décembre 2017 11:54

        @Fergus
        salut 

        Alors ,pour vous , qqn qui fait tout pour eviter de payer ses impots en France est une composante de notre pays ....Desole mais nous n’avons pas les memes valeurs !!!!
        @+
        Merci a l’auteur pour ce billet d’une grande lucidite.

      • Michel DROUET Michel DROUET 13 décembre 2017 12:15

        @Fergus
        Bonjour Fergus
        Une réalité très contrastée, cependant et il serait souhaitable que nos dirigeants considèrent un peu mieux la France qui travaille et moins la France Bling bling dont l’évasion fiscale semble faire partie des valeurs.
        Pour Johnny, je partage votre point de vue et il est moins question de lui dans cet article que de son entourage ou des politiques qui ont récupéré l’évènement de manière honteuse.
        PS : l’artisan habitait en Ille et Vilaine.


      • Michel DROUET Michel DROUET 13 décembre 2017 12:16

        @jmdest62
        Merci jmdest62
        Je partage votre point de vue sur cette question de l’exil fiscal. Pas question de mettre tout le monde dans le même panier.


      • Fergus Fergus 13 décembre 2017 12:59

        Bonjour, jmdest62

        « nous n’avons pas les mêmes valeurs »

        En l’occurrence, si, nous avons les mêmes valeurs ! Et c’est pourquoi - l’exil fiscal m’étant insupportable - il m’est arrivé de souligner à quel point les hommages de personnalités officielles étaient déplacés.

        Il n’empêche que la « réalité » est - malgré vous et malgré moi - que Johnny a bel et bien été au cœur de la vie de millions de nos compatriotes ; et c’est en cela qu’il a été une « composante » de notre pays comme naguère Piaf ou comme cet autre exilé fiscal qu’est Aznavour !


      • Gorg Gorg 13 décembre 2017 13:02

        @Michel DROUET

        "il serait souhaitable que nos dirigeants considèrent un peu mieux la France qui travaille et moins la France Bling bling dont l’évasion fiscale semble faire partie des valeurs"

        Tout à fait Michel, vous avez bien raison d’enfoncer le clou... et merci pour l’article.

        PS : en aparté j’ajouterais que l’évasion fiscale n’est pas prête de disparaitre et encore moins d’être combattue puisque les élus qui nous dirigent et ceux qui les sponsorisent en profitent grassement... Vous ne pensez tout de même pas qu’ils vont se tirer une balle dans le pied...


      • Gorg Gorg 13 décembre 2017 13:11

        @Fergus

        Ah ! je te reconnais bien là mon bon Fergus... tu n’es ni pour, ni contre, bien au contraire... Tu ne sais jamais sur quelle chaise tu vas t’asseoir...
        En te lisant, je ne peux m’empêcher de penser à cette chanson de Brel...
        Mais bon, je n’en dirais pas plus, tu es gentil...


      • Fergus Fergus 13 décembre 2017 13:41

        Bonjour, Gorg

        « tu n’es ni pour, ni contre »

        Ah bon ? On trouve cela dans mes commentaires ? Etonnant !

        Car je suis pourtant, et clairement, opposé à l’exil fiscal. De même, je suis très agacé par la place que prennent les « people » dans les médias. Et passablement écœuré par les récupérations.

        Concernant Johnny, j’ai dit en quelques mots ce que j’en pensais : pas grand chose de positif, ni sue le plan de la musique, ni sur celui du comportement. Mais pourquoi nier que, malgré ses défauts, il a apporté quelque chose à des millions de Français ?

        Pourquoi faudrait-il toujours cliver de manière radicale ???


      • Michel DROUET Michel DROUET 13 décembre 2017 13:56

        @Gorg
        A revoir sur pluzz un documentaire sur Arte concernant la banque HSBC : édifiant et un peu plombant quant à la capacité des Etats à combattre réellement la fraude fiscale.


      • jmdest62 jmdest62 13 décembre 2017 17:54

        @MD
        Quand existait le controle des mvt de capitaux il y avait deja de la fraude.....maintenant c’est ’open-bar’

        @+

      • vesjem vesjem 13 décembre 2017 19:48

        @Fergus
        Dire que « jony a été au coeur... » ne fait qu’amplifier le phénomène
        Chaque voix « pour », et tu sais que ta voix porte bien, est un encouragement aux évadés
        Quoi qu’il en soit , ce chanteur plagiaire a été valorisé par un monde plutôt pourri, soucieux de faire tourner la pompe à fric de ce pauvre (culturellement) jauni en médusant le chaland et en arasant la vrai culture française à un niveau de médiocrité jamais atteint
        Avec la bénédiction des merdias et de leurs mentors privés ou étatiques pour lesquelles l’endormissement des foules valent mieux que les considérations créatrices ; 


      • Jean-Luc Hodemon Jean-Luc Hodemon 13 décembre 2017 21:17

        @jmdest62

        D’accord avec vous... Merci à l’auteur de rétablir certaines vérités qui dérangent... Je partage vos valeurs et un « héros républicain » ne peut qu’être proche d’une certaine exemplarité pour ne pas dire d’une exemplarité certaine...

        Dans le même sens :
        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-premiers-de-cordee-ces-modeles-199576


      • Gorg Gorg 14 décembre 2017 00:29

        @Michel DROUET

        Je l’avais vu la veille de son passage sur Arte Michel, il était ici. Je ne sais pas pourquoi, mais par la suite j’avais les mains qui me démangeaient... On y a vu de belles têtes à claques...


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 14 décembre 2017 06:31

        @Fergus

        Heroïsme a pris un autre sens. Comme « politique » a pris un autre sens avec l’élection consensuelle de Macron. Comme aux USA la manipulation de la population a pris un nouveau visage, alors que le suspense artificiel créé hier par la « révélation » soigneusement mise en scène des résultats d’une élection au Sénat a détourné l’attention pendant, que les taux d’intérêt bancaires grimperont demain pour une troisième fois de suite. ce qui en clair signifie le transfert de quelques milliard de dollars de plus, des plus pauvres vers les plus riches. Le monde est devenu sans vergogne

        Pierre JC

      • Le421 Le421 14 décembre 2017 09:27

        @jmdest62
        Fergus a de fortes tendances socialistes.
        Genre Garde des Sceaux de gauche ( smiley ) qui averti un copain de droite...


      • Fergus Fergus 14 décembre 2017 11:30

        @ Le421

        Pure calomnie !!! smiley

        Et basée sur quels éléments ?


      • moussars 14 décembre 2017 11:54

        @Michel DROUET

        Capacité ou volonté ?


      • gueule de bois 14 décembre 2017 12:19

        @Gorg
        Oui et cela me rappelle quelques vers de Tango Funèbre du même Brel :
        Ah, je les vois déjà
        Compassés et frileux
        Suivant comme des artistes
        Mon costume de bois
        Ils se poussent du cœur
        Pour être le plus triste
        Ils se poussent du bras
        Pour être le premier


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 décembre 2017 20:11

        @vesjem
        A mon avis, c’est fait exprès, pour faire éclater le tissu social. Au lieu de faire honneur aux citoyens qui payent leurs impôts (à la place de ceux qui ne les payent pas) et assurent la solidarité nationale, la classe politique donne le mauvais exemple, en faisant des funérailles nationales à un exilé fiscal, qui a triché aux impôts pendant 40 ans.


        Que disent ensuite les citoyens lambda qui demandent toujours plus à l’ Etat, mais renâclent à remplir les caisses de Bercy ? « Bien sûr que je triche, mais l’exemple vient d’en haut. »


        C’est une manière d’anticiper la fin du modèle social français de solidarité. Ensuite, ce sera le projet de Macron : « Devenez milliardaire et chacun pour sa pomme ».
        Pour les autres, comme dit Attali :« Débrouillez-vous ! »

      • cyberfurax 15 décembre 2017 11:53

        @Gorg
        Il semble, Monsieur, que vous ne supportiez pas l’honnêteté intellectuelle. Pourtant celle-ci ne fait pas de mal. Elle consiste à relativiser ce qui ne serait que tout noir ou tout blanc. Triste vision de la vie, non ?


      • cyberfurax 15 décembre 2017 11:57

        @Michel DROUET

        "A revoir sur pluzz un documentaire sur Arte concernant la banque HSBC : édifiant et un peu plombant quant à la capacité des Etats à combattre réellement la fraude fiscale."

        Ah bin non, ils ne vont pas casser leur tirelire. soyons sérieux.


      • vesjem vesjem 17 décembre 2017 16:08

        @Fergus
        non fergus, même si tu t’en défends ; reste fier de ce que tu es ; ne te renie pas


      • libert_pensée 17 décembre 2017 19:40

        @Fergus
        Votre commentaire m’apparaît tout à fait pertinent. Une pensée élaborée est capable de faire tenir ensemble le jugement négatif sur l’exil fiscal d’une célébrité, et la reconnaissance de son talent unique - pour Johnny son engagement total sur scène, par exemple - dont la vérité touche au cœur tant de gens parfaitement respectables.
         


      • diogène diogène 13 décembre 2017 11:46

        Les enfants de la plèbe ont le choix pour sortir de leur condition sociale et faire rêver les gueux qui envient leur « réussite » plutôt que se révolter. Le choix, c’est boxeur, footballeur, toréador ou saltimbanque (chanteur, humoriste, acteur). 



        Après les jeux, quand le rétiaire a été vaincu, César-Jupiter devient ordonnateur des (grandes) pompes funèbres et donne à la foule affligée l’occasion de répandre son pathos dans les rues de Rome comme on fatigue les enfants pour qu’ils ne chahutent pas le soir.

        • Michel DROUET Michel DROUET 13 décembre 2017 12:09

          @diogène
          Bonjour Diogène
          On peut aussi devenir homme politique ou truander le fisc, les deux à la fois ne me semblant par ailleurs pas incompatibles.
          Au fait, j’ai cru reconnaître Balkany (autre résident ou ex-résident de Saint Barth) dans l’assistance à la Madeleine....


        • diogène diogène 13 décembre 2017 12:12

          @Michel DROUET

          la mafia est en effet une alternative que je n’ai pas évoquée 

        • juluch juluch 13 décembre 2017 12:09

          Assez d’accord avec votre article...


          Le spectacle continue et on va avoir droit a une augmentation des livres de l’un et des Cd de l’autres...

          ceci étant ils étaient tous les deux des figures connue particulièrement JH.

          Il est mort comme il a vécu à 100 à l’heure et il a voulu un enterrement façon Elvis qu’il admirait.

          d’ailleurs les médias américains qui le connaissait peu l’on qualifié d’Elvis Français.


          a l’autre bout de la chaine, le pere de famille tué dans un accident de la route laissant le désarroi dans sa famille, personne n’en parlera......ainsi va la notoriété par les médias.

          Tous le monde n’est pas Johnny.... smiley

          • Michel DROUET Michel DROUET 13 décembre 2017 13:58

            @juluch
            Tout le monde n’est pas Johnny.... On ne peut que s’en féliciter. Mais attention, les sosies vont faire une seconde carrière.


          • jeanpiètre jeanpiètre 14 décembre 2017 19:26

            @Michel
            Mariage par Johnny sur le phocea ce sera un must


          • Michel DROUET Michel DROUET 15 décembre 2017 08:03

            @jeanpiètre
            Oui, avec Tapie comme témoin.


          • canard54 canard54 13 décembre 2017 12:40

            Barnum bien organisé en effet c’est pour cela que Macron a été prévenu en premier du décès de JH pour pouvoir organiser le cirque avec la clique du gouvernement...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires