• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Internet est mort. Vive Internet !

Internet est mort. Vive Internet !

 

L'imbroglio actuel dans les élections américaines plonge le monde dans un doute profond vis-à-vis des technologies numériques bien que nos médias Français soient particulièrement zélés pour taire la réalité des actions menées par le camp Trump via des enquêtes, témoignages, actions en justice et preuves qui ne cessent de s'accumuler depuis le 3 novembre. 

JPEG Le temps où le jeune et fringuant Bill Gates publiait son livre "La route du futur" aux éditions Lafont en 1995 et dans lequel il expliquait les bienfaits d'une révolution informatique débutée depuis 1980, paraît bien loin. Au sein de cette révolution naquit Internet, un progrès merveilleux promis à la planète entière pour s'informer et échanger. Une nouvelle cartographie mondiale ne cessa alors de se déployer au seul effet que chaque ordinateur devenait dans ce réseau à la fois un point de départ et un point d'arrivée sans limitation. L'ivresse la plus forte à cet emballement du Web, terme communément employé pour parlé du fameux WWW World Wide Web, est que ce système hypermédia public réécrivait en quelque sorte les principes absolus de la liberté d'expression, liberté absolue garantie au nom de l'anonymat des Internautes et de la puissance de toucher en un clic n'importe qui, n'importe où et n'importe quand sur la Terre. 

Le genre humain évidemment ne se limita pas au seul fait de s'informer et d'échanger avec des amis. Bien vite émergèrent des moteurs de recherche, des plateformes de contenus audio-vidéo, des sites de commerce en ligne. Une autres ivresse fut la gratuité d'accès en premier lieu à la quasi totalité des services et applications. Notre naïveté nous faisait oublier un fait bien connu en marketing : "si c'est gratuit pour vous, c'est que vous en êtes le produit !" A notre immense surprise, nos données contenaient en elles une valeur marchande même pour la plus banales des informations à nos yeux. Nous furent donc tous autant que nous sommes les formidables moteurs des croissances économiques stupéfiantes des actuels géants du numérique, Google, Facebook, Amazon, etc...

25 années après le livre de Bill Gates, le gentil monde d'Internet s'est transformé au-delà des paillettes en un univers redoutable. Le ver comme d'habitude était dans le fruit dès la genèse de l'architecture de ce Web. L'ouverture à quiconque de l'espace, la liberté d'y opérer en tout anomymat et nous verrons plus tard la technologie binaire associée à des transmissions wifi, ont permis aux crimes, aux manipulations, aux harcélements, aux diffamations de prospérer sur la Toile. 

JPEG Mais jusqu'à ce 3 novembre 2020, il apparaissait que le monde s'en accomodait. Le jeu du cyber-gendarme et du cyber-voleur avait été déployé comme une parade à toutes ces transgressions et dérives subies depuis des années. Les filouteries, astuces et tromperies des pirates du Web ne firent plus rire du tout quand au matin du 4 novembre, des citoyens du monde entier commencèrent à comprendre que l'intégrité et l'honnêté de l'élection du Président de la première démocratie avaient été littéralement bafouées. Des machines de vote à des serveurs délocalisés en Europe via des algorithmes paramétrés pour être modifiables à distance et tout cela grâce à la "route du futur" de Bill Gates, marquaient en fait une bien triste réalité du monde d'Internet trop longtemps cachée ou minorée. 

Depuis 5 semaines, un inextricable réseau de manigances à la fois matérielles et numériques placent les Etats-Unis dans la situation la plus grave qu'ait jamais connu la démocratie. Côté Démocrates, partout où les enquêtes tentent d'être menées, il semble que l'on efface des mémoires, vident des disques durs, jettent des clés USB, Tous les dangers prédits, dénoncés et prouvés d'Internet sur son manque de sécurité éclatent au grand jour. Cet Internet ne peut donc en aucun cas continuer à être utiliser pour des actions réclamant une authenticité totale. Comment des citoyens démocrates comme Bill Gates pourraient dire le contraire ? Comment nos médias Français peuvent-ils poursuivre ce jeu hallucinant de ne rien avoir perçu de ce probléme majeur qui demain pourrait toucher nos propres élections si cela n'a pas déjà été fait partiellement ? 

Personne n'est dupe en réalité, Bill Gates le premier ! Un autre système est en développement depuis une bonne décennie, il se nomme l'Internet quantique. La DARPA, Defense Advanced Research Projects Agency, déjà inventeur d'Internet travaille sur cette technologie quantique ainsi que d'autres puissances mais aussi et ce n'est pas le fait du hasard des entreprises comme Google ou Microsoft. L'hégémonie technologique du monde numérique est en jeu et ces géants du Web auraient beaucoup à perdre. Fidèle à son destin, l'Amérique face à cette crise politique majeure, va certainement accélerer le développement et la mise au point de cet Internet quantique, nouvelle version d'Internet qui ne devrait pas avoir pour but de continuer à amuser la galerie mais à garantir la totale sécurité de domaines bien spécifiques comme en premier lieu des élections

Le monde a appris de cet Internet première génération. Tous les acteurs puissants de ce monde numérique sont en alerte. Nous citoyens du monde ne devons pas cautionner les dérives actuelles du Web. La cryptographie quantique est donc la "clé" pour mettre hors de nuire les systèmes actuels de hackers privés ou nationaux. Le mode de transmission par photons codés et non plus par un système binaire de 0 et de 1 est la "clé" pour empêcher toute modification de vos données et éviter toute interception électronique. Trump, si jamais il parvient à se sortir de ce guêpier, sera certainement le garant d'une technologie quantique réservée à assurer la sécurité des Etats et non pas en premier lieu à créer des passerelles avec le monde du business à tout prix que les GAFAM ont à ce jour préempter. 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

François Fagus

François Fagus
Voir ses articles



Publicité




Palmarès



Publicité