• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Affaire Weinstein. Harcèlement. Le piège de la victoire (...)

L’Affaire Weinstein. Harcèlement. Le piège de la victoire facile

Cet article est très court. Ceci n'est pas le genre de débats auxquels j'ai coutume d'intervenir ; je ne le fais ici que parce que je crois qu'un piège est tendu aux femme et qui ne devrait pas l'être. Il est posé par inadvertance, comme un "dommage collatéral" dans le cadre d'une chasse qui vise un autre gibier... Je dis donc attention....

L'Affaire Weinstein. Terrible, n’est-ce pas ? Mais il y a le bon côté des choses. Une grande victoire pour le respect de la femme ! Vraiment ? Vous êtes sûr ? Je n'en suis pas si sûr, car la couverture médiatique extraordinaire donnée aux faits - après un si long silence - suggère qu’on ne vit pas tellement ici un sursaut de moralité qu’un épisode de la guerre à mort que mènent aujourd’hui contre Trump tous les grands médias des USA.

Le rôle déterminant de CNN et du NY Times dans cette très soudaine lever de bouclier contre le harcèlement sexuel me porte à croire, en effet, que c'est surtout Trump qui est visé, car l’analogie est évidente entre le comportement qu’on lui a reproché si souvent et tout ce dont on accuse maintenant Weinstein. Je redoute une certaine instrumentation de ce scandale qui n’augure rien de bon. J'ai peur que le grand bond en avant qu'on en attend ne soit qu'une illusion,

Bien sûr, le comportement de Weinstein n’est en rien justifié du simple fait que celui-ci ait été instrumenté et soit devenu une métaphore pour celui de Trump, mais cette possibilité exige de remettre en question les motifs de la « noble indignation » qui a submergé subitement les USA… Elle exige surtout de se méfier de ce qu’elle laisse prévoir de l’évolution du rapport entre les sexes. Les faux espoirs font bien du mal....

Weinstein était-il un exceptionnel pervers… ou n’a-t-il été que le perdant d’une roulette russe - à laquelle presque tout Hollywood jouait à son insu sous la houlette des médias ! - pour designer un bouc émissaire qui devienne l’image plus vulnérable d’une cible présidentielle trop coriace ?

Cela n’excuserait en rien ni celui-ci ni celui là, mais la question a son intérêt, car si le concert de dénonciations actuel n’est qu’un pas de plus dans l'hypocrisie, motivé par une stratégie purement politique, plutôt qu’un sursaut de moralité, on sera bien déçu. Surtout, celles qui aujourd’hui dénoncent le harcèlement en lui donnant un sens très large risquent de porter plus tard le poids de leur dénonciation quand le duel Trump-médias ne sera plus prioritaire et qu’une vision plus machiste que féministe pourrait revenir au galop pour réinterpréter les événements.

Fera-t-on le procès du harcélement, conduisant a des mesures permanentes pour le proscrire.... ou seulement celui d'un harceleur ? Le cas Weinstein est-il si emblématique ? Car, pour faire le procès d'un harceleur en particulier ; il faut qu’on fasse le tri dans son cas précis de ce qui a été et n’a pas été consensuel entre adultes. Or, que je sache, Weinstein n'a pas utilisé la violence physique pour mater ses victimes : il les a soudoyées par des dons et des promesses et elles ont dit "oui"... Le risque n’est donc pas nul que l’on en arrive, dans bien des cas, surtout quand des faveur sexuelles ont été accordées, en échanges d’avantages bien réels, à juger que ce n’est pas de harcèlement, mais de prostitution qu’il s’agit… 

Or, Il y a longtemps qu'on réclame, à tort ou à raison, que les clients des prostituées soient cloués au pilori tout comme celles-ci. Si on en arrive à cette vision, dira-t-on que c’est précisément ce qu'on vient de faire avec Weinstein ? … Parlera-t-on alors d’une victoire pour les femmes ? Peut-être, mais cette victoire ne sera pas alors aussi éclatante qu’on l’aurait voulue ; les dénonciatrices pourraient s’entendre reprocher toute complaisance qu’elles auraient avouée. Ne serait plus condidérée "harcèlement" que la proposition indéniablement rejetée...

Est-ce une évolution qui améliorerait la situation des femmes ou un piège ? Et elles ne doivent pas penser que la vox populi leur saurait gré de leur sincérité... Le monde est bien injuste.

 

Pierre JC Allard


Moyenne des avis sur cet article :  3.61/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

131 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 17 octobre 11:18

    Vous semblez vouloir confirmer le fait qu’une femme court plus vite en relevant ses jupes qu’un homme qui vient de baisser son pantalon ! On peut disserter infiniment sur cette thèse, et l’intérêt de votre article ne réside pas dans cette interrogation. 


    L’intérêt de votre article est surtout son début et la mise en garde contre une manipulation d’envergure, une sorte de guerre par procuration (proxi-war) que les américains affectionnaient hors frontières jusqu’à maintenant et qu’ils semblent avoir instaurée à l’intérieur de leurs frontières. 

    Cette guerre des géants a déjà commencé à faire des dégâts à Charlottesville et à Las Vegas. Le territoire américain n’est plus un sanctuaire, et le sacro-saint « zero killed » est aujourd’hui obsolète.

    • François Vesin François Vesin 17 octobre 14:59

      @Jeussey de Sourcesûre


      « Vous semblez vouloir confirmer le fait 
      qu’une femme court plus vite en relevant ses jupes 
      qu’un homme qui vient de baisser son pantalon ! »

      Voilà une citation qu’avec votre autorisation
      j’inscrit au panthéon de mes morceaux choisis !
      Remerciements admiratifs JdS

    • MERLIN MERLIN 17 octobre 16:30

      @Jeussey de Sourcesûre
      vouloir confirmer le fait qu’une femme court plus vite en relevant ses jupes qu’un homme qui vient de baisser son pantalon !
      Métaphore, Ô combien hilarante qui ne manquera pas à être reprise....


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 17 octobre 16:36

      @MERLIN @François Vesin

      « Métaphore, Ô combien hilarante »


      C’est vrai.

      La preuve : François Vesin, il a ri, et Clinton Hilary aussi !

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 octobre 18:12

      @Jeussey de Sourcesûr



      « L’intérêt de votre article est surtout la mise en garde contre une manipulation... » 
      Je le crois aussi et j’en ai bien prévenu

      PJCA

    • Alainet Alainet 17 octobre 18:20

      @Jeussey de Sourcesûre  : j’en ai 1 autre dans ce genre : -« directement du producteur au consommateur ! » mais là ; il ne s’agit pas de produits fermiers carry and cash ( et là ; il ne s’agit pas de viande à boucherie ), souvent avec livraison gratuite... mais d’1 piège où les victimes ne sont pas consentantes ou ne recherchent pas 1 promotion canapé. Il faut faire 1 exemple assez dissuasif pour d’autres tourmentés de la libido.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 octobre 19:44

      @Alainet

      « 1 piège où les victimes ne sont pas consentantes »

      Si les victimes ne sont pas consentantes, c’est un mauvais usage du langage de parler de harcèlement

      PJCA

    • Quand un coupable est tout désigné à la vindicte populaire, c’est qu’il y a une gros gibier à couvrir.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 octobre 19:46

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        OUI. Faire tomber Trump est de devenu la priorité absolue aux USA. 

        PJCA

      • @Pierre JC Allard


        Et revenir sur la PMA, GPA, et plus (ère OBAMA) : AUSSI.

      • @Pierre JC Allard


        Vous vous attaquez à l’arbre. Pas aux racines.

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 octobre 01:32

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.


        « Vous vous attaquez à l’arbre. Pas aux racines. »

        En effet. Discuter de touts la poblematique serait une toute autre entreprise.

        PJCA

      • pipiou 17 octobre 12:25

        @L’auteur,

        vous devriez aller faire un tout sur #denoncetonporc pour voir à quel point votre réaction est un grand classique du masculin qui n’assume pas.

        « quand on dénonce, ça ne vas pas,
        quand on ne dénonce pas, ça ne va pas ».

        dans tous les cas ce sont les victimes qui ont tort.


        • Pierre 17 octobre 12:44

          @pipiou

          Evidemment, si vous avez été castré comme mon chat...Ou alors vous voulez le portable de Loïc Sécher ?


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 octobre 18:18

          @pipiou

          « dans tous les cas ce sont les victimes qui ont tort.... »

          Evidement. Un cas d’espèce du grand principe que ce sont les gagnants quo écrivent l’’Histoire. Toute les histoires.


          PJCA

        • pipiou 17 octobre 18:54

          @Pierre JC Allard

          Comment ça évidemment ? c’est vous qui ici leur donnez tort !

          C’est plutôt ça qui est gênant, c’est que de simples citoyens critiquent les victimes parce qu’elles auraient mieux fait de se taire.


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 octobre 20:05

          @pipiou

           Je vais me mettre en mode Asperger.... Je veux dire qui’il est évident qu’une situation sera toujours interprétée par la majorité effective des gens dans le sens que lui aura donné cette majorité effective. Je ne veux PAS dire que cette majorité ait raison, ni que je partage son opinion. Cette évidence disparait quand on introduit des critères de valeur qui restent non-dits. Ainsi, beaucoup de ceux qui opinent que les victimes auraient mieux fait de se taire affirment simplement sans le dire que Paris valait bien une messe... Mais on comprendra que cela est une autre question. 

          PJCA

        • Zolko Zolko 22 octobre 19:10

          @pipiou : « de simples citoyens critiquent les victimes parce qu’elles auraient mieux fait de se taire »
           
          si on veut aller par là, ce que les citoyens critiquent serait plutôt qu’elles aient couché pour avoir le rôle et d’avoir posé pour les photographes avec leur « bourreau » ... et quand le vent a tourné, de s’offusquer comme des vierges effarouchées.


        • MagicBuster 17 octobre 14:02

          tous les mecs sont pareils ?!!!!

          Et elle en dit quoi la femme du porc, Elle ne savait pas ? Toutes les mêmes quoi.


          • ZenZoe ZenZoe 17 octobre 14:28

            J’ai commencé à lire l’article avec intérêt. Dézinguer Weinstein pour dézinguer Trump, pourquoi pas ? La thèse se tient.

            Après pourtant, l’article se gâte franchement. On passe de l’analyse politique à une belle démonstration de machisme. Mettre sur le même plan prostitution et harcèlement sexuel, il faut le faire. Toutes des salopes, pas vrai l’auteur ?



            • sarcastelle sarcastelle 17 octobre 14:48

              @ZenZoe

              .
              ...une belle démonstration de machisme. Mettre sur le même plan prostitution et harcèlement sexuel, il faut le faire.
              .
              Mon mec dit que cette phrase est une belle démonstration de culot féministe sans bornes. Il ajoute que les féministes ont raison puisque devant les femmes il est encore plus facile de faire baisser aux hommes leur culotte au sens figuré qu’au sens propre. 


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 octobre 18:29

              @ZenZoe

              ’Mettre sur le même plan prostitution et harcèlement sexuel, il faut le faire. Toutes des salopes, pas vrai l’auteur ?"

              Vous semblez m’accuser de cette dérive que l’article dénonce et contre laquelle justement je mets en garde.... il faudrait relire le texte. Ou est-ce le sexe qui vous aveugle ?. Notez que je n’ai pas écrit VOTRE sexe. smiley

              PJCA

            • ZenZoe ZenZoe 18 octobre 09:24

              @Bonjour Pierre JC Allard
              Vous écrivez : "quand des faveur sexuelles ont été accordées, en échanges d’avantages bien réels, à juger que ce n’est pas de harcèlement, mais de prostitution qu’il s’agit…"

              Vous vous êtes peut-être mal exprimé, car la différence essentielle entre les deux est le choix, ce que vous ne précisez pas. Et d’ailleurs même une prostituée devrait avoir le choix du client et de refuser certaines prestations.

              Personnellement, je condamne le sexe comme monnaie d’échange hors prostitution, que l’initiative vienne des hommes ou des femmes. Personne ne devrait s’allonger pour exercer un métier. Certains hommes abusent, certaines femmes en profitent. Détestable d’un côté comme de l’autre.
              Cordialement.


            • jambon31 17 octobre 14:29

              Le porc est châtré, sinon c’est un verrat.


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 octobre 18:34

                @jambon31

                qui vivra verra smiley

                PJCA


                • juluch juluch 17 octobre 15:30

                  Gonfle cette sois disante « affaire ».


                  tout le monde le savait y compris les starlettes et maintenant elles font les mijaurées et les victimes.....faut arrêter merde !! 
                   on connait les promotions canapé particulièrement dans ce milieu...on découvre ?, quelle blague tout le monde en a profité les uns et les autres.

                  je connais des directrices des secrétaires qui ont couché pour un poste délibérément et s’en vante.................... alors les « dénonciations » tardives après avoir eu un rôle ......j’y crois guère surtout que tous le monde s’y met et suis le groupe histoire de faire parler de soi !

                  Il y a des viols à foison dans le monde et des massacres.....alors faut pas déconner !



                  trump visé ? Fort possible.

                  • Cadoudal Cadoudal 17 octobre 15:48

                    @juluch
                    Première victime, le représentant des exilés fiscaux de la Diaspora Toucouleur en Bisbille avec un Berbère qui paye ses impôts...

                    Polémique avec Eric Zemmour : Omar Sy annule sa promo

                    http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/videos-polemique-avec-eric-zemmour-omar-sy-annule-sa-promo-17-10-2017-7337457.php


                  • pipiou 17 octobre 16:02

                    @juluch

                    Si vous ne faites pas la différence entre promotion canapé et viol ça va être compliqué de vous expliquer.


                  • juluch juluch 17 octobre 16:11

                    @pipiou

                    Viols c’est sans consentement que je sache et il y en a des milliers dans le monde particulièrement dans les pays en guerre.

                    là on parle de harcèlement, de coucherie plus ou moins consentit dans un milieu connu pour ses débordements...cherchez l’erreur.

                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 octobre 18:48

                    @juluch

                    Aussi clair que la proverbiale expression qui veut que la vérité saute aux yeux comme l’outil de la prédation sur l"objet du désir...  Je ne prétend pas ici avoir fait avancer la connaissance. mais il fallait bien que quelqu’un le dise, avant que nous ne mourrions tous d’une crise d’hypocrisie pernicieuse.

                    PJCA

                  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 octobre 19:06

                    @pipiou

                    TOUT est dans le consentement. « ON NE FAIT PAs TORT A CELUI QUI CONSENT »...( je crois que c’était dejà là dans le code de Justinien)... 

                    PJCA

                  • Le421 Le421 17 octobre 16:07

                    Il y a une chose dont j’ai une sainte horreur.
                    C’est le ramassis de sans-couilles qui se mettent à frapper un homme à terre.
                    Et faisaient des courbettes quand il était debout !!

                    J’ai aussi une sainte horreur des nanas avec rien dans le ciboulot qui ont compris que ce n’était pas là le principal centre d’intérêt des hommes.
                    Et qui se retrouvent en haut de l’échelle sans trop se fatiguer...

                    Dans toute chose, il y a du bon et du mauvais.
                    Penser que c’est tout l’un ou tout l’autre constitue une démagogie galopante.


                    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 octobre 18:58

                      @Le421


                      Nous somme d’accord, mais Il me manque l’effet de surprise pour parler de « sainte horreur » ... Pourrions nous régler pour « profond dégout » et « persistant agacemen »... ? smiley
                      PJCA

                    • Le421 Le421 18 octobre 09:03

                      @Pierre JC Allard
                      Oui, je vous l’accorde !!  smiley
                      L’expression reste dans les mœurs courants.
                      Même chez moi, parfait agnostique !!
                      Disons que cela m’horripile.



                    • AngieVal AngieVal 17 octobre 16:36

                      Plutôt que parler de complaisance des femmes abusées l’ article devrait parler de peurs. Peur de l’ agresseur ; peur de perte d’ emploi ; peur du système judiciaire abject en la manière ; peur des suppôts des abuseurs qui sont excessivement nombreux qui les relaient ; peur d’être discriminées pour être victimes ; peur du manque d’ argent pour se payer un procès de 2 ans qui a 999 chances sur 1000 d’ échouer ; peur de cette infâme culture du viol et etc. Tous les hommes ne sont pas de violeurs mais on devrait nous donner un pourcentage des abuseurs incluant ceux qui participent aux traites humaines sexuelles, aux pères incestieux, et etc... La tâche est grande. Toutes les femmes devraient recevoir à l’ école des cours d’ auto défense car les femmes doivent faire à des violences multiples et indignes alimentées par le mépris de notre cause ( nous qui rejetons cette iniquité avilissant l’ humanité toute entière)


                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 17 octobre 19:18

                        @AngieVal

                         « Plutôt que parler de complaisance des femmes abusées l’ article devrait parler de peurs »  Il faut surtout, ICI MEME, parler de la peur des mots.  La peur peut être la cause de la complaisance, mais elle ne la supprime pas. Si une femme a plus peur de rater sa carrière que de coucher avec Weinstein...c’est son choix. Mais on est dans un comportement pour lequel il faut trouver un mot. Complaisance me semble le plus délicat.

                        PJCA

                      • pipiou 17 octobre 19:29

                        @Pierre JC Allard

                        Et toute femme qui perd son emploi parce qu’elle a refusé les avances de son patron, c’est son choix.

                        Ah ben ça fait plaisir de voir que vous avez viré votre cutie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires