• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’argent des autres : 40 millions d’€ pour les salaires (...)

L’argent des autres : 40 millions d’€ pour les salaires et retraites... des Tchadiens

"Jamais plus qu'ici et plus que ce soir, je n'ai senti combien c'est beau, combien c'est grand, combien c'est généreux, la France ! Vive la République ! Vive la France !"

Charles De Gaulle, discours du 4 juin 1958 au Forum d'Alger

 

"The problem with socialism is that you eventually run out of other people's money"

Margaret Thatcher

 

Jésus a parlé aux Français.

Lundi dernier M.Emmanuel Macron est en effet intervenu à la télévision pour tenter de démontrer qu’il avait entendu et compris les Gilets Jaunes et proposer quelques mesures destinées à les faire rentrer dans leurs chaumières.

Il leur a dit combien il souffrait de voir que leurs fins de mois étaient difficiles.

Il a cependant omis (l'émotion, sans doute...) de leur dire que ces fins de mois difficiles, ces inquiétudes financières, l'étaient moins pour certains, surtout avec l'argent des autres. Le leur, en fait.

Le vôtre, le nôtre, pour être encore plus précis.

Chacun espérait un signe. Pourtant, Mme Muriel Pénicaud, ministre du Travail, avait déclaré sur LCI qu’il n’y aurait pas d’augmentation du smic parmi les mesures annoncées par M.Macron. “On sait que ça détruit des emplois, ce n’est pas la bonne méthode”, avait-elle cru utile de préciser avant la divine allocution.

Mais saviez-vous qu'au moment où il faisait son acte de contrition, les traits tirés, affichant une mine de circonstance ("Jésus parle aux Français"), M. Macron avait trouvé un budget pour les retraites et les salaires ?

Mais pas celles et ceux des Français.

Il y avait en effet des priorités puisque chacun doit savoir que M.Macron a préféré commencer par payer les retraites et salaires des fonctionnaires… tchadiens !

Le Tchad est un pays ami dont l'histoire, fort ancienne, commencée avec Toumaï, un probable ancêtre de l’Humanité qui vivait dans le nord du territoire tchadien actuel il y a plus de sept millions d’années, a été partagée avec la nôtre à l'époque contemporaine. Une histoire mouvementée, selon des connaisseurs autorisés, car de l'Afrique-Équatoriale française (1910-1958) jusqu'à son indépendance complète en 1960, le Tchad a connu depuis lors une vie politique très agitée avec 45 ans de conflits armés, ponctués de coups d'Etat et d'interventions militaires françaises.

Des liens se sont ainsi créés, dirons-nous, auxquels certaines mauvaises langues ont donné des noms forgés sur des jeux de mots appuyés où il est question de France, d'Afrique et de "fric", et autrefois de MinAicoop.

http://www.rfi.fr/afrique/20100810-chronologie-tchad-independant

https://walkoulo.wordpress.com/2015/06/14/lhistoire-du-tchad-entre-1700-1900-et-la-traite-negriere/

http://www.rfi.fr/pays/tchad-chronologie-dates-geographie-demographie-economie-chiffres

Mais revenons à notre sujet, lequel ne relève en aucun cas d'une quelconque conspiration et encore moins d'une nouvelle fallacieuse, pensez donc !

La France a bel et bien décidé d'accorder, d’octroyer, de donner (on ne va pas chipoter sur le vocabulaire), d'offrir au Tchad, donc, un budget de 40 millions d’euros pour payer les salaires et les retraites des fonctionnaires, a en effet indiqué l’Agence française de développement (AFD).

https://www.jeuneafrique.com/679626/economie/tchad-la-france-octroie-une-aide-de-40-millions-deuros-pour-payer-les-salaires-des-fonctionnaires/

Officiellement, il s’agit d’un « prêt » d'une « durée de vingt ans », nous dit-on, avec un taux d’intérêt préférentiel. Et vu la dette du pays ( 1,875 milliards $ au 31 Décembre 2016) , le « prêt » risque fort de se transformer en don, les circonstances aidant et « les choses étant ce qu'elles sont et ce que nous en savons », comme c'est souvent le cas.

Les conditions du prêt "entrent dans les critères de soutenabilité de la dette du pays, définis par le Fonds monétaire international", a donc expliqué à l'AFP le directeur de l'AFD au Tchad, M.Olivier Cador.

Nul dérapage en vue, donc, si ce n'est que rien n'interdit d'être généreux, surtout avec un pays ami que l'on porte à bout de bras. Et puis, dira-t-on, 40 millions d'euros ne représentent pas grand chose dans la politique générale qui veut que désormais, avec la signature du Pacte diabolique de Marrakech, l'enseigne "France, Open-Bar", brillera d'un éclat encore plus vif dans la nuit du désert tchadien.

L'AFD (Agence française de développement), établissement public dont la mission est de financer et d’accompagner le développement des pays du Sud et des Outre-mer français, fait de grandes et belles choses dans le monde, en Afrique, tout comme au Tchad. Là n'est pas la question. Son implication financière et humaine est réelle, à l'image de la belle devise qui guide son action : « Continuer de faire vivre les valeurs de solidarité et de résistance ».

https://www.afd.fr/fr/remy-rioux

http://www.afd.fr/en/page-region-pays/chad

Mais il existe une toute autre réalité dont beaucoup de compatriotes n'ont pas vraiment idée.

30 millions d'euros serviront à payer les salaires de décembre 2018 des quelques 90.000 fonctionnaires civils tchadiens et 10 millions iront au paiement de plus de trois mois de retraites.

Et qu'en sera-t-il du prochain trimestre 2019 ? Y aura-t-il un nouvel "emprunt" ? 90.000 (!) fonctionnaires sur 13 631 456 habitants sont inquiets... Que va faire la France (coloniale) ?

D’ailleurs, la France accorde aussi au Tchad un don - et non un prêt -, d’un montant de 10 millions d’euros pour le secteur de la santé.

On rappellera qu’un même montant de 50 millions d’euros avait déjà été accordé au Tchad en 2017 avec les mêmes objectifs.

Cette générosité sans fin avec l’argent des contribuables français, cet appui budgétaire 2018 succède à l'aide budgétaire 2017 dont les objectifs et le montant étaient similaires, a encore indiqué M. Cador, soit 50 millions d'euros qui s'inscrivent dans les "promesses faites par la France à l'occasion de la table ronde de financement du Programme national de développement (PND) tenue à Paris en septembre 2017".

Lors de cette table ronde, les annonces des bailleurs publics, dont la France, s'étaient élevées à 7 milliards de dollars pour le PND, tandis que les annonces d'investissement du secteur privé avaient atteint 13 milliards de dollars.

Depuis juin 2017, le FMI prête sur trois ans 312,1 millions de dollars au Tchad, pays pétrolier ruiné en proie à une crise économique aggravée depuis la chute du prix du baril en 2014.

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/economie-africaine/le-tchad-ruine-par-la-dette-et-la-corruption-liees-au-petrole_3054887.html

https://www.lesechos.fr/23/02/2018/lesechos.fr/0301339273138_glencore-et-le-tchad-parviennent-a-un-accord-sur-la-dette.htm

Le FMI a ainsi notamment recommandé à N'Djamena de baisser la masse salariale à la charge de l’État et de régler ou rééchelonner ses dettes. Il n'a pas dit exactement comment.

D'où ces deux questions ici posées pour l'aider ainsi que le Tchad a sortir de cette impasse financière :

1- A-t-on en effet revu et vraiment remis en cause la pratique criminelle des "préfinancements pétroliers" qui revient à obtenir des liquidités en gageant la future production d'hydrocarbures, comme ce fut déjà le cas au Congo ?

2- A-t-on revu la pratique néfaste des pré-affectations des ressources en hydrocarbures ?

Le 30 décembre 1999, M. Idriss Deby, président de la République du Tchad, promulguait une loi sur les modalités de gestion des revenus pétroliers des champs de Kome, Miandoum et Bolobo alors récemment mis en exploitation..

Cette loi établissait la pré-affectation d’une partie des ressources pétrolières à des secteurs particuliers et un contrôle des dépenses financées sur les ressources pétrolières par un collège spécifique.

Ce dispositif visait à garantir la bonne allocation et la transparence dans l’utilisation des recettes pétrolières.Reconnaissons que comme pour les fonds souverains et l'utilisation de leurs ressources, l'intention était, pour le cas du Tchad, nouveau membre des pays producteurs de pétrole, à la fois intelligente et généreuse.

Mais une loi peut-elle être un rempart contre la « malédiction pétrolière », telle que l’ont connue la plupart des pays en développement dont l’économie repose en grande partie sur le secteur pétrolier, que ce soit en montants de devises apportées ou en ressources publiques ? La crainte repose sur le constat que la richesse en pétrole ou en gaz est souvent un obstacle à l’amélioration du bien-être des populations. En Afrique, on peut citer les exemples de l’Algérie, du Nigeria, du Gabon, du Congo ou encore de l’Angola.

On comparera les inquiétudes déjà pointées en 2006 avec la situation actuelle en se reportant à l'étude qui suit : Massuyeau Benoît, Dorbeau-Falchier Delphine, « Gouvernance pétrolière au Tchad : la loi de gestion des revenus pétroliers », Afrique contemporaine, 2005/4 (n° 216), p. 139-156. DOI : 10.3917/afco.216.0139. URL : https://www.cairn.info/revue-afrique-contemporaine-2005-4.htm-page-139.htm

 

Pour le moment, la France bienveillante est là, qui aime ses petits enfants.

N'Djamena a lancé plusieurs mesures d'austérité depuis 2016, dont une coupe d'un tiers du revenu global des fonctionnaires, provoquant des grèves sèches à travers le pays.

Que reste-t-il de l'argent du pétrole ?

https://www.lemonde.fr/economie/article/2017/05/26/prive-de-sa-rente-petroliere-le-tchad-s-enfonce-dans-la-crise_5134099_3234.html

https://afrique.latribune.fr/entreprises/industrie/energie-environnement/2018-06-02/petrole-le-pipeline-tchad-cameroun-a-genere-8-milliards-fcfa-de-droits-de-transit-entre-janvier-et-avril-2018-780493.html

Il semblerait que les perspectives en matière d'exploitation d'hydrocarbures soient prometteuses, mais pour qui exactement ?Le Tchad est à l'heure actuelle un pays riche mais déjà ruiné par la malédiction pétrolière.

https://www.agenceecofin.com/la-une-de-lhebdo/1602-54435-le-gaz-naturel-liquefie-futur-eldorado-de-l-afrique

Pays allié de la France, l'ex-puissance coloniale, mais aussi des États-Unis, nouvel ami parmi d'autres amis comme la Chine, l'Inde, la Russie (car l'Afrique compte beaucoup d'amis un peu collants, certes, mais qui lui veulent du bien, comme de véritables amis), le Tchad abrite l'opération française Barkhane de lutte anti-terroriste dans la bande sahélo-saharienne.

L'AFD fait de grandes et belles choses en Afrique, tout comme au Tchad, je le répète. Son implication financière et humaine est réelle, comme on le voit, au nom de la France et des Français, donc.Mais il existe une toute autre réalité dont beaucoup de compatriotes n'ont pas vraiment idée.

http://www.afd.fr/en/page-region-pays/chad

Depuis juin 2017, le FMI a injecté, sur trois ans, 312,1 millions de dollars pour aider le Tchad à amortir le choc de la fonte du prix du baril de pétrole en 2014. Mais il avait été recommandé aux autorités de rogner la masse salariale qui pèse lourd sur les caisses publiques. N’Djamena avait alors fait des efforts dans ce sens, en 2016, en gommant un tiers du montant global des rémunérations des fonctionnaires, ce qui avait provoqué une vague de mouvements sociaux qu’avait exploités l’opposition…

Les "boubous jaunes", déjà...

Là-bas aussi on achète la paix sociale et géopolitique. Pour le moment. Il me semble que si j'en avais la possibilité, je changerais quelques données fondamentales en révisant moi aussi quelques "conditionnalités" dans l'aide fournie à nos clients.

https://survie.org/billets-d-afrique/2017/268-juin-2017/article/tchad-france-une-histoire-militaire

 

Sources et références :

 

https://fresques.ina.fr/de-gaulle/fiche-media/Gaulle00011/discours-du-4-juin-1958-au-forum-d-alger.html

https://www.medias-presse.info/macron-debloque-40-millions-deuros-pour-les-salaires-et-retraites-des-tchadiens/102195/

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/economie-africaine/le-tchad-ruine-par-la-dette-et-la-corruption-liees-au-petrole_3054887.html

https://www.lesechos.fr/23/02/2018/lesechos.fr/0301339273138_glencore-et-le-tchad-parviennent-a-un-accord-sur-la-dette.htm

https://www.lemonde.fr/economie/article/2017/05/26/prive-de-sa-rente-petroliere-le-tchad-s-enfonce-dans-la-crise_5134099_3234.html

https://afrique.latribune.fr/entreprises/industrie/energie-environnement/2018-06-02/petrole-le-pipeline-tchad-cameroun-a-genere-8-milliards-fcfa-de-droits-de-transit-entre-janvier-et-avril-2018-780493.html

https://www.agenceecofin.com/la-une-de-lhebdo/1602-54435-le-gaz-naturel-liquefie-futur-eldorado-de-l-afrique

http://www.afd.fr/en/page-region-pays/chad

https://survie.org/billets-d-afrique/2017/268-juin-2017/article/tchad-france-une-histoire-militaire

Massuyeau Benoît, Dorbeau-Falchier Delphine, « Gouvernance pétrolière au Tchad : la loi de gestion des revenus pétroliers », Afrique contemporaine, 2005/4 (n° 216), p. 139-156. DOI : 10.3917/afco.216.0139. URL : https://www.cairn.info/revue-afrique-contemporaine-2005-4.htm-page-139.htm

 

Documents joints à cet article

L'argent des autres : 40 millions d'€ pour les salaires et retraites... des Tchadiens

Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

49 réactions à cet article    


  • Spartacus Spartacus 13 décembre 2018 10:52

    Quid des retraités du secteur privé au Tchad ?

    Ont ils même seulement une retraite organisée ?

    Au Tchad, comme en France les fonctionnaires sont des privilégiés et ont de meilleurs salaires, de meilleures retraites et avantages.



    • Decouz 13 décembre 2018 11:09

      Si les fonctionnaires ne sont pas bien payés, c’est la porte ouverte au bakchish, bien sur l’un n’empêche pas l’autre, mais des fonctionnaires mal payés, c’est obligatoirement le bakchich qui complète, avec le clientélisme.


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 11:25

        @Decouz
        Business as usual...Corruption et/ou activité professionnelle parallèle.

        RB


      • zygzornifle zygzornifle 13 décembre 2018 16:32

        u@Decouz

         Les politiques sont grassement payés et ils se gavent quand même de bakchichs,
        regardez Carlos Ghosn avec son salaire mammouthesque il piquait encore de la thune ....


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 17:32

        @zygzornifle
        Noêl sur un tatami avec comme friandises des bonbons au wasabi...


      • zygzornifle zygzornifle 14 décembre 2018 08:17

        @Renaud Bouchard

         Peut être même tontonmis qui lui met sa wasabite ou je pense ?


      • leypanou 13 décembre 2018 14:32

        Si la France a accepté de payé les salaires des fonctionnaires tchadiens, c’est qu’il y a trouvé son intérêt.

        Des états faillis, ce n’est pas ce qui manque en Afrique : les résultats d’élections pseudo-démocratiques sont toujours validés car cela ne dérange pas trop certains intérêts.

        Un état qui n’arrive même pas à payer les salaires de ses fonctionnaires n’a d’état que le nom. De toute façon, si la France n’intervient pas en Afrique, cela aurait fait très longtemps que des régimes pourris jusqu’aux os seraient tombés.

        Pour que les gens acceptent leur sort sans trop se poser des questions, on leur fait miroiter le bonheur dans l’au-delà : c’est la mission des églises protestantes évangéliques et autres. L’Islam y met aussi du sien avec la propagation de l’obscurantisme, dont l’une des conséquences est la démographie galopante.

        Quand on n’est même pas capable d’élever décemment 2 enfants, pourquoi en avoir 8 ? Solution : on les envoie en France, comme mineurs isolés, car de faux humanistes mais vrais crét.ns sont prêts à les recevoir ici.


        • HELIOS HELIOS 13 décembre 2018 23:31

          @leypanou

          z’ont p’têtre de l’uranium, au Tchad... ou des terres rares !


        • leypanou 14 décembre 2018 08:27

          @HELIOS
          je pars du principe qu’un état ne donne jamais rien gratuitement, donc qu’il y a toujours un intérêt soit économique, soit géopolitique derrière une prétendue générosité.
          Cela étant, de vrais humanistes existent, mais ils servent de caution à d’autres visées « moins humanistes ».


        • titi 17 décembre 2018 07:48

          @leypanou

          C’est tout simple : c’est l’armée Tchadienne qui fait le sale boulot au Sahel.
          C’est l’armée Tchadienne qui a servi de chair à canon au Mali
          Ce qui a permit de reprendre un pays plus grand que le France avec pas 10 morts coté Français.


        • microf 13 décembre 2018 15:06

          Merci beaucoup pour votre intervention suite á mon commentaire, ce serait très long de discuter pour rien sur ces points, je suis d´accord avec vous en tout.

          La question que j´aimerai vous poser serait celle-ci, maintenant on fait quoi avec cette situation oú les les Tchadiens détournent l´argent qui aurait servi á développer leur pays envoyant ainsi des milliers de Tchadiens en France manger le pain des francais, et en France oú une oligarchie s´est accaparée de tous, augmentant les taxes jusqu´á étrangler les citoyens francais, les jettant ainsi dans la misère et la précarité, avec comme résultat la révolte du peuple francais depuis des semaines ?


          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 17:28

            @microf
            Bonsoir et merci pour votre visite comme pour votre question ("Maintenant que fait-on avec cette situation etc." ?

            J’y réponds :

            Confiez votre suffrage à quelqu’un comme moi qui n’a pas froid aux yeux et qui saurait exactement quoi faire ( un grand nettoyage de printemps) et ne pas faire (perdre du temps à discuter à propos de problèmes du quotidien pour lesquels vous, moi, nos concitoyens, familles, proches, amis, avons une expérience et des solutions prêtes à mettre en place).

            Un peu court, me direz-vous.
            Non pas.
            Le programme de remise en marche du pays est sous vos yeux et pourrait commencer par une mise en application de toutes les préconisations effectuées dans les rapports de la Cour des Comptes.
            Nous en reparlerons.
            Il devrait aussi commencer par un arrêt complet du désastre sécuritaire et migratoire, rappelant l’impérieuse obligation de protéger les biens et le sûreté des personnes.
            Nous en reparlerons.

            Bien à vous,
            Renaud Bouchard


          • microf 13 décembre 2018 18:13

            @Renaud Bouchard

            Bonsoir et merci @Renaud Bouchard,
            J´ai bien lu votre réponse, mais un peu courte comme vous même l´avez écrit, car votre réponse me laisse sur ma faim comme on dit, mais peut être comme vous dites on en reparlera, j´attendrai plus tard alors votre prochain commentaire avec plus d´informations sur la question.

            Bien á vous.
            @Microf


          • zygzornifle zygzornifle 13 décembre 2018 16:29

            Et combien nous coute les retraites des anciens présidents ministres députés sénateurs préfets etc.....


            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 17:15

              @zygzornifle

              Bonsoir et merci pour votre visite comme pour votre question.

              "Et combien nous coutent les retraites des anciens présidents, ministres, députés sénateurs préfets etc.

               ? "

              Vous allez vous faire du mal en lisant ce qui suit.
              Je vous aurais prévenu...

              Bien à vous,
              Renaud Bouchard

              https://www.lamastreassociationrad.fr/nos-chers-retraites-privileges-detat/

              http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2016/02/09/25006-20160209ARTFIG00221-le-cout-des-ex-presidents-et-des-ex-premiers-ministres-revele.php

              http://archive.francesoir.fr/actualite/politique/scandale-ils-n-ont-jamais-ete-prefets-mais-ils-en-touchent-retraite-98391.html


            • zygzornifle zygzornifle 14 décembre 2018 08:18

              @Renaud Bouchard

               ça pique ....


            • Désintox Désintox 13 décembre 2018 17:59

              40 millions d’euros, ce n’est pas grand chose à l’échelle d’un pays.


              • Ouam Ouam 13 décembre 2018 23:18

                @Désintox
                "40 millions d’euros, ce n’est pas grand chose à l’échelle d’un pays.

                "
                 
                Ben... on va les prendre dans ta fouille alors smiley
                C’est cool les généreuxs donateurs....
                Merci smiley


              • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 23:35

                @Désintox
                La somme est ridicule pour nous, importante pour ses bénéficiaires.
                L’anormalité tient au fait que la France « distribue » généreusement à des pays tenus par des satrapes et des voyous internationaux qui n’ont que faire de leurs compatriotes alors que nos propres concitoyens « tirent la langue » et se débattent eux aussi dans de réelles difficultés économiques et financières.
                Avons-nous besoin de distribuer de l’argent à la...Palestine ?
                Sans doute pour aider les malheureux palestiniens, me direz-vous, mais ces gens vivraient tellement mieux s’ils étaient débarrassés des dirigeants dictatoriaux qui les maintiennent dans une situation de conflit inepte depuis 1948.

                Bien à vous,
                Renaud Bouchard


              • BM 13 décembre 2018 18:50

                On a sans doute acheté quelque chose avec cet argent : influences économiques, commerciales, politiques, système de pression par le fric etc...

                avec tout ce qui peut graviter autour...


                • tibidi 13 décembre 2018 19:46

                  provocation après provocation, et le timing en plus, ce ne peut pas être des coincidences ... ce gars a été placé à l’Elysée pour détruire la nation France, il va y arriver.

                  Au moment même où il faisait son cinéma, il donnait de l’argent  notre argent  au Tchad et faisait voter 3 lois favorables aux médias  serviles médias.

                  Ce petit gars sera le fossoyeur de la France, pays des Lumières...


                  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 23:39

                    @tibidi
                    Il peut se produire des incidents de parcours...
                    La situation dérape en Belgique, aux Pays-Bas.
                    Une « Révolution de Colza »...
                    M. Macron risque fort de continuer à se cogner de plus en plus dans les angles aigus du Réel.

                    Renaud Bouchard


                  • Jean Keim Jean Keim 13 décembre 2018 20:47

                    En fait la bonne question est : où ira cet argent au « bout du compte » ?


                    • lloreen 13 décembre 2018 22:17

                      @Jean Keim
                      "En fait la bonne question est : où ira cet argent au « bout du compte » ?

                      "
                      Je ne sais pas où ira cet argent au bout du compte mais j’ai une idée de qui sont quelques-uns des bénéficiaires...
                      En fait la bonne question est : où ira cet argent au « bout du compte » ?

                      http://www.wikistrike.com/article-trois-pays-dans-le-monde-dont-la-banque-centrale-n-est-pas-sous-controle-de-rothschild-117634903.html

                      Entre temps, cet argent suit un parcours assez sinueux pour arriver entre autres, chez de bons et loyaux serviteurs comme par exemple un ex-président de la république française qui ne saurait se contenter de l’aumône d’une retraite de président et des quelques maigres à côté...
                      https://www.nouvelobs.com/politique/20150127.OBS0989/vge-l-ex-president-qui-coute-chaque-annee-2-5-millions-d-euros-a-l-etat.html


                      https://blogs.mediapart.fr/ano/blog/220416/les-giscard-destaing-du-lobby-colonial-au-lobby-nucleaire

                      Surtout après ses brillants états de services rendus en sa qualité de ministre des finances de l’ex-directeur de la banque Rothschild, feu Pompidou dont la mission consista à permettre à ses commanditaires d’obliger l’état français à s’endetter chez eux, ce qui vaut aux français le remboursement des fameux intérêts exponentiels de (l’escroquerie de) la dette depuis les générations précédentes et les suivantes...
                      http://www.dettepublique.fr/


                    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 23:23

                      @lloreen
                      Hypothèse intéressante, mais il existe d’autres relais, plus actuels et opérationnels.

                      Bien à vous,
                      Renaud Bouchard


                    • Shaw-Shaw #CVN68 13 décembre 2018 23:27

                      @Renaud Bouchard

                      Ça gratouille déjà un peu moins comme ça, hein ? ^^


                    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 22:59

                      Aux Lecteurs

                      Un texte remarquable qui est systématiquement censuré et que son auteur, M. Christophe Gros-Houplon, qui écrit des choses intelligentes, n’arrive pas à soumettre. Ayant voté en sa faveur (on verra pour quelle raison in fine) je prends la liberté de le publier.

                      Coïncidence

                      Le nom de domaine « giletsjaunes.com » a été acheté le 15 mai 2017 aux Etats-Unis (quelques jours après l’élection de Macron et le lendemain de son investiture). La dernière mise à jour date du 24 novembre 2018.

                      Notons aussi que :

                      - Les informations sur son créateur ont été volontairement cachées et ne sont pas disponibles dans le Whois.

                      - le nom de domaine a été sécurisé avec dropcatch.com et le transfert du nom de domaine a été bloqué

                      - La réservation du nom de domaine a été faite pour 3 années consécutives jusqu’à son expiration prévue le 15 mai 2020 (vous en déduisez ce que vous voulez).

                      - L’adresse du déposant, des contacts technique et administratif ont la même adresse située physiquement au 2635 Walnut Street à Denver dans le Colorado et qui correspond au Registrar HugeDomains.com.

                      Élection de Macron : 7 mai 2017
                      Début du mandat de Macron : 14 mai 2017

                      On en déduit en cherchant sur la toile que le grand manitou de l’opération est le grand spécialiste des révolutions orange – amateur de couleurs, ce milliardaire – et financeur de vagues migratoires à destination de l’Europe via les ONG de sa Fondation, Sa Majesté George Soros.

                      Pas vraiment un ami de l’humanité ce Soros.

                      Ce mouvement dit spontané fut donc une création de l’oligarchie, qu’il sert admirablement en lui filant un coup de mains gratuit sur temps libre pour casser le pays par petits morceaux. Avec un crescendo prévisible car les politiciens font exprès et de ne pas les écouter ou les satisfaire, et de leur casser la figure via des consignes très dures données aux CRS.

                      De nulle part surgit une certaine Jacline Mouraud, dans la vie hypno thérapeute faisant parler fantômes et djinns – les vidéos sont encore sur You tube. Et aussi coup de main en Bretagne pour faire les Claude Chirac –c’est elle-même qui le dit, la vidéo aussi existe encore sur YT – au service de communication de Macron pour une visite de ce dernier sitôt élu à Rennes.

                      Cette dame qui a un compte You tube de 200 contacts se retrouve par l’opération du Saint Esprit – en clair des push – a 5 millions de vue en 24 heures. Ce qui est techniquement impossible. Puis s’en va telle la vedette de la semaine parler sur toutes les chaines des médias qui lui déroulent le tapis rouge. La dame, une bourgeoise quinquagénaire, possède un … 4X4 et est censée représenter la ménagère standard.

                      Les gilets jaunes – le vêtement- sont produits chez Vincent Bolloré puis placés dans la grande distribution en nombre suffisant. L’oligarchie vous le voyez a la main et les médias servent le plan en ne parlant que de ça. Du coup la sauce prend, sur fond d’indignation, de colère et de ras le bol, c’est à dire des égrégores négatifs qui nourrissent toutes les violences possibles. Ce qui est le but.

                      Les gens se déversent dans les rues un samedi, ça bloque et ça s invective, et la semaine suivante les canaris montent à Paris. Ou ca bastonne et ça casse, ça se fait bastonner plutôt. Dès 10h30 sur les Champs se faufilent les blackblocks, en fait – les vidéos existent sur le net ou on voit des flics se déguiser en casseur puis casser – des forces d’un certain ordre. Et comme ça on attribue la casse aux gilets jaunes qui n’y sont évidemment pour rien. Ce qui nourrit la rage.

                      Evidemment les médias au sujet de ces drôles de CRS nous parlent de FAKE. On parle bien des médias des 9 milliardaires, coproducteurs de 99% des fake news en France et copains de Macron et des Rothschild.

                      En semaine 3, encore plus de casse et d’incidents inadmissibles, ça va jusqu’au saccage du rez-de-chaussée de l’Arc de Triomphe. Des français cassent Paris, des équipements publics, les pieds d’autres français. On crée – pareil, ça vient de Soros – les foulards ROUGES pour créer la zizanie entre gaulois. L’exaspération évidemment augmente vu qu’en haut lieu ils font tout pour souffler sur les braises. Et ainsi créer les conditions d’une guerre civile en France, puis par effet domino dans tous les pays européens.

                      Guerre civile prophétisée et voulue par Jacques Attali, qui nous la avait prédite pour avant 2022. Attali l’oracle français de l’Elite, a la gentillesse de systématiquement nous prévenir AVANT de ce que l’Elite va nous faire avaler. Les gens étant dans des illusions de pré adolescents – les gilets jaunes pensent sérieusement parvenir à renverser une oligarchie mondiale surpuissante, destituer Macron, ce qui ne sert à rien vu que Macon n’est qu’une marionnette et que nous sommes piégés par l’Union Européenne et l’OTAN. Le pouvoir sur la France – monnaie, lois, frontières, stratégie militaire – n’est plus en France depuis belle lurette mais 95% des français ne le savent pas et croient aux comptines des médias et à l’utilité de voter et qu’il existe un sauveur. Bref …

                      Guerre civile qui est en train de se produire sous nos yeux. L’oligarchie se pourlèche les babines, les gens regardent ailleurs, tandis que les 10 et 11 décembre 20148 Macron s’en va finir d’achever la France. En signant le Pacte de Marrakech avec un feu vert présidentiel sur la livraison de dizaines de millions de nouveaux migrants en France. Le Pacte vient de l’ONU qui veut l’imposer aux Pays européens. Lesquels Macron à part refuseront tous. Donc impossible de le signer au niveau UE. Pas grave répondra l’ONU, passons outre l’UE, moi ONU suis plus importante que l’UE qui dépend de moi. Donc je signe avec la France directement en tant qu’ONU.

                      Le piège s’est refermé sur lui-même. On ne pourra jamais défaire ce truc qui est le signal de la fin de la France en tant que France. Macron a donc terminé sa mission, et peut dorénavant prendre la place que lui ont promis ses employeurs Rothschild. Celle de Juncker. Encore trois samedis violents, un bouquet final le 22 décembre pas des plus sympathiques, et après quelques décisions volontairement foireuses le petit monarque quittera l’Elysée bien avant le terme de son mandat de tueur. Vingt sur vingt pour le surdoué de la Banque d’affaires.

                       

                      NB1 Merci a ce remarquable commentateur ami de dire les choses

                      - Cette analyse est remarquable d’intelligence et s’il advenait qu’elle puisse encore être censurée, que les auteurs des votes négatifs aient au moins le courage de venir débattre loyalement, à tête nue, identifiés et non cachés derrière des pseudonymes, pour défendre leurs points de vue. Les informations diffusées par cet auteur sont lues par des milliers de gens sur Youtube. Comment se fait-il qu’un filtre tenu par de minables Vychinski puisse empêcher les lecteurs d’Agoravox de se faire une opinion ? A publier.


                      • Ouam Ouam 13 décembre 2018 23:16

                        @Renaud Bouchard
                        j’ai cherché vite fait, giletsjaunes.com est libre d’etre utilisé.

                        et meme SI dans l’absolu il l’etais
                        il suffit de le nommer par un : giletsjaunes.org
                        ovh me propose meme un hebergement à ce nom de domaine libre.

                        ou encore une autre possibilité : giletsjaunes.fr

                        Lorsque je tapes (giletsjaunes.com)à dans votre lien cad :

                        https://www.dropcatch.com/Auctions?term=giletsjaunes

                        j’obtiens bien

                        We’re sorry, there were no matching results for your search.


                        Essayez vous meme, vous verrez de vos propres yeuxs quel résultat vous obtenez et si il est différent de celkui ci dessus.

                        Donc si il n’existe pas (pas en public) il ne peut etre protégé (Dns non active)


                        Enfin si j’ai bien suivi ...

                        B.a.v,


                      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 23:28

                        @Ouam
                        Bonsoir et merci de transmettre vos observations à l’auteur de l’article qui, j’en suis sûr, sera très heureux d’engager un débat et un échange d’informations dont il est privé.

                        Christophe Gros-Houplon
                        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/chefs-d-oeuvre-du-7eme-art-the-210093

                        Le sujet est suffisamment intéressant vous en êtes la démonstration pour que l’on puisse l’examiner.

                        Bien à vous,

                        Renaud Bouchard


                      • Shaw-Shaw #CVN68 13 décembre 2018 23:31

                        @Renaud Bouchard

                        Oui c’est un excellent savon en effet, qui vous laisse la sensation sur la peau d’un vrai bain dans les eaux chaudes sulfureuses type Trallagar Falls de l’Ile Nature de la Caraïbe.
                        A tester au plus vite pour les précieuses ridicules !


                      • kalachnikov kalachnikov 13 décembre 2018 23:33

                        @ Ouam

                        De plus, l’interêt d’acheter des noms de domaine, c’est ou de se réserver le truc, ou de le revendre avec bénef.


                      • Shaw-Shaw #CVN68 13 décembre 2018 23:35

                        @kalachnikov

                        Les deux mes capitaines ! smiley


                      • kalachnikov kalachnikov 13 décembre 2018 23:36

                        Donc, ils ont acheté un nom de domaine qui ne sert à rien et ça démontre que les Gj ne sont pas un mouvement spontané.

                        Bien.

                        A part ça, on fait quoi, Christophe, on se tire une balle tout de suite ?



                      • Piere CHALORY Piere CHALORY 14 décembre 2018 00:00

                        @Renaud Bouchard

                        Bonsoir,

                        Pour m’y connaître (un peu) en noms de domaine, si le site 

                        https://www.dropcatch.com/Auctions?term=giletsjaunes.com

                        vous dit qu’il n’a pas trouvé de résultat pour un nom, c’est qu’il est indisponible.

                        giletsjaunes.com est effectivement indisponible ;

                        https://cloud.orange-business.com/fr/noms-de-domaine/resultats?domain=giletsjaunes.com#hostname-form-anchor

                        giletsjaunes.com a effectivement été ’créé’ le 15 mai 2017 comme dit C.CrosHouplon mais il s’agit d’une date de renouvellement d’hébergement, le nom a été créé en fait le 10 Mars 2015, il suffit de descendre en bas de cette page  ;

                         ;https://domainbigdata.com/giletsjaunes.com

                        Historic Whois Record
                        Domain Name : giletsjaunes.com
                        Registry Domain ID : 1908762928_DOMAIN_COM-VRSN
                        Registrar WHOIS Server : whois.ovh.com
                        Registrar URL : http://www.ovh.com
                        Updated Date : 2015-03-10T13:09:41.0Z
                        Creation Date : 2015-03-10T13:07:36.0Z

                        ht

                        Conclusion, la conspiration des giletsjaunes.com remonte à plus de 2 ans avant l’élection de macron.

                        On en conclura ce qu’on veut bien en conclure.



                      • pemile pemile 14 décembre 2018 01:00

                        @Ouam « giletsjaunes.com est libre d’etre utilisé. »

                        Non, il est occupé et appartient à https://restezconnectes.fr/

                        A l’origine, en 2015, les Gilets Jaunes étaient un mouvement contre la réforme des groupes scolaires page d’archive de juin 2015


                      • arthes arthes 14 décembre 2018 08:12

                        @Renaud Bouchard

                        • Coucou de la femme qui a vu l ours qui a vu l homme ...

                        Alors , c est affreux, on va tous mourir ?????
                        Qu il dirait le Christophe...

                        Non, sérieux et c est tout ?
                        Et vous trouvez de l intérêt et de l originalité à ce billet prévisible qui ne fait que synthétiser ce que l on peut piocher un peu partout , sur ce site entre autres .

                        C est plutôt faiblard, niveau reflexion .


                      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 14 décembre 2018 09:31

                        @arthes
                        Bonjour et merci pour votre commentaire.
                        La question qui se posait était de savoir de quoi il s’agissait exactement, ce que le barrage des modérateurs interdisait.
                        Une fois celui-ci franchi, ce que j’escomptais c’est donc produit avec les avis et éclaircissements de commentateurs avisés dans un domaine qui m’est étranger.
                        N’est-ce pas le but de cette tribune que de pouvoir échanger, préciser, compléter, corriger les questions et réponses ?
                        Merci à tous ceux qui auront permis d’y voir plus clair dans les interrogations légitimes de M. Ch. Gros-Houplon, que je ne connais pas personnellement mais dont j’apprécie par ailleurs les chroniques cinématographiques.
                        Cordialement,


                      • gueule de bois 14 décembre 2018 07:26

                        On voit ici à l’œuvre un des principes du libéralisme moderne.

                        Toute entreprise d’importance, comme la conquête spatiale, l’industrie nucléaire, etc... nécessite l’implication des états pour des raisons évidentes d’accès aux ressources, de sécurisation et de défense des sites, etc...

                        Cela vaut pour nos ex-colonies ou nos colonies actuelles rebaptisées DOM-TOM.

                        Il faut d’abord s’assurer de la coopération du pouvoir politique légal, c’est à dire des élus de la république s’il s’agit de territoires français, soit de gouvernements crées et soutenus par l’ex-puissance coloniale. Il est clair que dans le cas de l’Afrique il y a maintenant concurrence, la Chine se montrant particulièrement active, cela fait donc monter les enchères.

                        La sécurisation, des sites et du personnel politique suppose l’emploi de la force armée. Que font nos soldats en Afrique ?

                        Pour ce qui concerne les territoires français l’armée peut également être mise à contribution (Légion Étrangère à Kourou), quoique ce sont plus souvent les forces de la gendarmerie (également militaires) qui sont mises à contribution.

                        Maintien de la force militaire, financement de la corruption, tout cela coûte ; la dépense est à la charge de L’État français, comprenez du contribuable. Mais il y a des profits. Profit lié à l’exploitation minière en Afrique, profit lié à la conquête spatiale. Or les profits sont engrangés par des sociétés privées. L’État français est devenu minoritaire (45%) dans ORANO (ex AREVA) . ARIANESPACE est une société privée.

                        Voilà, je résume :

                        Dépenses : A la charge du contribuable français.

                        Profits : Pour les actionnaires, très souvent étrangers, de sociétés anonymes privées.

                        Vive le libéralisme, vive le capitalisme sans frontières, vive le mondialisme, vive le néo-colonialisme !!!

                        Après une longue lignée de présidents voyous Macron continue de ’faire le job’.


                        • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 14 décembre 2018 09:57

                          @gueule de bois

                          Bonjour et merci pour votre visite et votre commentaire.
                          Vous écrivez, in fine, "Après une longue lignée de présidents voyous Macron continue de ’faire le job’.

                          « 

                          C’est effectivement le cas et s’il a été choisi, coopté, promu et finalement élu, il ne s’agissait au fond que de trouver le candidat utile pour répondre aux objectifs de ses commanditaires.

                          Mais voici que des »doutes« sérieux commencent à apparaître et que la question se pose désormais de savoir si le cheval donné gagnant est bien en mesure de terminer la course, quand bien même aurait-on dégagé tous les obstacles devant lui.

                          M. Macron inquiète.
                          M. Macron décevrait-il ?
                          M. Macron va-t-il flancher ?
                          M. Macron est-il finalement le »bon« candidat ?

                          On peut imaginer une partie de chasse dans une belle propriété, quelque part en France ou ailleurs, où  » l’on se réunirait« , pour »réfléchir à la suite« , car il- y- a urgence, voyez-vous...

                          Cette »Révolution de Colza« , un peu trop jaune, inquiète.

                          Avec raison, car comme le dit l’article ci-dessous référencé, le recul d’E. Macron face aux  »gilets jaunes«  inquiète les dirigeants, lesquels ont pourtant leur part de responsabilité.
                          Et l’auteur (Eric Leboucher) de continuer avec une révélation :  »Dans une démocratie, un système économique qui rend malheureux la moitié de sa population dont les revenus stagnent depuis 20 ans n’en a pas pour longtemps".

                          Il n’est jamais trop tard pour découvrir l’eau chaude et le fil à couper le beurre.

                          http://lirelactu.fr/source/les-echos/554a65f1-634d-4f90-9530-06d840f1d88f

                          (Note : article réservé. Lisez le quotidien ou attendez que j’y revienne).
                          Bien à vous,
                          Renaud Bouchard


                        • Jeanlaquille 14 décembre 2018 08:22

                          Il faudrait rajouter, le montant des retraites des militaires ayant servis en France ainsi qu’aux veuves de ceux-ci.... il se fait que j’en connais une !...


                          • microf 14 décembre 2018 10:55
                            Bonjour @Renaud Bouchard,
                            Voici un article paru aujourd´hui dans Cameroonvoice, les Camerounais apportent leur soutien au gilets jaunes signe d´espoir pour vaincre le système corrompu des deux côtés qui spolie et les africains et les francais, qu´en pensez vous ?

                            14/12/2018 02:09:44

                            Camerounais aux Gilets Jaunes : Votre manifestation est la nôtre. Les Gouvernements de nos 2 Pays nous tuent et nous volent ce pétrole

                            " Si les Français qui manifestent en ce moment en France savaient que leur gouvernement prenait ce pétrole gratuitement, ils doubleront d’ardeur dans leur manifestation car ils auraient compris que le vrai prix du pétrole à la base est le sang des Camerounais et d’autres citoyens d’Afrique. Le Français gagne en moyenne 3000 euros/mois et paye le litre de fuel à 1,2 euros alors que le Camerounais gagne en moyenne 100 euros/mois et paye le litre de fuel à 1,0 euros.

                            Les Camerounais regardent les manifestations des gilets jaunes en France soit comme un luxe que s’accordent une fois de plus les Français, soit comme un étalage de leur ignorance, car voilà un peuple dont le pays ne produit pas de pétrole, et qui se soulèvent quand même pour se plaindre d’un carburant supérieur à 1,2 euro/litre, et cela sans aucun mort attribué aux forces Françaises. Alors que les Camerounais, producteur de pétrole, qui ne savent pas à combien, où, comment et à quel prix est exploité leur pétrole, payent quand même le litre de carburant à environ 1,0 euro pour un salaire moyen de 100 euros/mois, et ceci avec des centaines de milliers de morts déjà enregistrés et toujours sans la moindre possibilité de poser une question.

                            Malgré ce regard critique sur ces manifestations, les Camerounais sont totalement solidaires du peuple Français car il est établi, et cela depuis longtemps, que les Camerounais font la différence entre ce peuple et son gouvernement colonial. Cette admiration et cette solidarité va plus loin, les Camerounais accordent aux Français une procuration, en espérant une contagion, pour accomplir exactement ce qu’ ils ne peuvent pas faire chez eux car il leur est interdit par leur gouvernement et celui de la France, de poser de simples questions sur les richesses du Cameroun, les droits et devoirs des citoyens, de vivre normalement, même dans la misère, et enfin de faire la moindre manifestation pour revendiquer la normalisationde multiples situations alarmantes.

                            Cet encouragement, partagé par les autres pays Francophones d’Afrique, n’est donc pas fortuit car ceux-ci caressent l’espoir que ces manifestations obligent la France à la normalisation des relations entre pays, à commencer par exemple, par le rapatriement des militaires Français installés en Afrique. Ces militaires commettent des crimes innommables, parfois simplement par ennuies, alors qu’ils auraient fort à faire dans leur propre pays.

                            Attention ! Les espoirs de ces Camerounais et Africains Francophones peuvent rapidement tourner aux vinaigres car au cas où le gouvernement Français n’accédait pas aux demandes du peuple Français, et connaissant les méthodes de la FranceAfrique, il n’est pas à exclure que la France fasse appel à l’expertise des pays, qui ont un savoir-faire en la matière de répression brutale et sanglante, pour mater les gilets jaunes. Le Cameroun sera alors, comme en 1944, encore en première ligne. Oui ! Je comprends votre imagination, peindre les Champs-Elysées en couleur rouge est possible et tout est possible en FranceAfrique."

                            Douala Ngando

                            • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 14 décembre 2018 14:23

                              @microf
                              Ce que j’en pense ?
                              Qui a la maîtrise des revenus pétroliers ?
                              La France « Coloniale » ?
                              Soyons sérieux.
                              Qui a acheté et payé les montants qui suivent ?
                              Qui a vendu , par-delà et au travers la SNH ?
                              Quelles ont été les différentes transactions pétrolières ?
                              Entre quels partenaires amont et aval ont-elles eu lieu ?
                              Où ?
                              Quand ?
                              Comment se sont-elles dénouées ?

                              Je ne puis en dire plus ici.

                              Sachez en effet que les ventes de pétrole et de gaz ont rapporté à l’État camerounais la somme de 283,71 milliards de francs CFA au cours des trois premiers trimestres de l’année 2018, annonce la Société nationale des hydrocarbures (SNH) dans sa note de conjoncture.

                              Selon l’entreprise publique chargée des transactions pétrolières, ces recettes ont connu une hausse de 20,31% par rapport à la même période l’année dernière.

                              Cette augmentation s’explique, d’après la SNH, par une remontée des cours du baril de pétrole observée cette dernière année sur le marché mondial.

                              Au cours de la même période, la SNH soutient (pourquoi ne pas utiliser le verbe prétendre...) avoir reversé à l’Etat un dividende de 6 milliards de francs CFA et 7,4 milliards de francs CFA d’impôts et taxes divers au trésor public.

                              S’agissant des quantités mises en vente, la Société nationale des hydrocarbures souligne que 9,716 millions de barils de pétrole ont été vendus, soit une baisse de 21,21 %.

                              Pour ce qui est du gaz, les exportations de gaz naturel liquéfié (GNL) ainsi que les quantités commercialisées s’élèvent à 258 755 millions de m3, soit 5 958,46 milliards de British thermal unit (BTU).

                              Je ne dispose d’aucune information quant à la fiabilité de ces montants.

                              Source : https://www.lebledparle.com/actu/economie/1105732-cameroun-le-petrole-et-le-gaz-rapportent-283-milliards-de-fcfa-de-recette

                              Bien à vous,

                              Renaud Bouchard


                            • microf 15 décembre 2018 11:17

                              @Renaud Bouchard

                              Merci pour votre commentaire, de tout ce qui est vrai dans votre commentaire, c´est ceci " Je ne dispose d’aucune information quant à la fiabilité de ces montants.

                              "
                              Lorsqu´on ne dispose d´aucune maitrise sur un sujet, on ne publie pas des informations á ce sujet.

                              Pour votre information si vous ne le saviez pas, ce que je ne crois pas, c´est la France qui exploite et maitrise les revenus pétroliers non seulement du Cameroun, mais de tous les pays francophones pour ne citer que ceux-ci. Ensuite, c´est la France qui distribue les miettes á ces pays qui ne savent même pas combien de barils de pétrole la France pompe par jour ceci est un secret d´État bien gardé par la France, et tous ceux qui s´y sont intérèssés á plus savoir dans ces pays, sont aujourd´hui dans la tombe.
                              Si vous vivez en France ce que je crois, vous avez certainement entendu parlé de la juge Eva JOLY ou de son livre sur la scandale de ELF en Afrique.

                              Je vous joins toutefois quelques liens pour en savoir plus sur ce sujet concernant le pétrole entre l´Afrique et la France.

                              La Françafrique, le plus long scandale de la République, François ...

                              https://les-yeux-du-monde.fr/ressources/fiches-lecture/18497-la-francafrique-le-long-scandale/%20 11 mai 2014 ... La Françafrique, le plus long scandale de la République, François-Xavier ... la politique occulte de la France en Afrique sous la Vème République. ... de l’aide publique au développement dont seulement 5% arriverait aux ...

                              https://youtu.be/1G_LTt4HR3Y

                              Françafrique 2 sur 2 L’argent roi

                              Bonne lecture et bon weekend.

                              Bien á vous


                            • Zolko Zolko 14 décembre 2018 12:57

                              Ooohhh, Monsieur Bouchard, comme vous y allez ! Un peu plus, et je vous soupçonnerai d’accuser les gouvernements Français successifs de malhonnêteté post- (ou neo-) coloniale. J’espère quand-même que vous n’imaginez pas qu’une partie de cet argent revient en France dans la poche de certains responsables haut-placés ? Attention, vous frôlez le conspirationnisme.

                               

                              La réalité est toute simple : si la France donne des millions au gouvernement Tchadien, ça n’a rien à voir avec le pétrole ou l’uranium dans le sous-sol Tchadien, dont des grands groupes industriels Français pourraient avoir besoin, non-non, c’est purement amical. Voilà, circulez, ya rien à voir.


                              • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 14 décembre 2018 14:07

                                @Zolko
                                Bonjour et merci pour votre visite comme pour votre commentaire.

                                Ci-après une autre fuite d’argent, dans un tout autre domaine :
                                https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/france-et-tchad-renforcent-leur-partenariat-en-matiere-developpement-durable-et-protection

                                Je vous rappelle que le développement durable consiste en réalité à conti nuer de faire durablement ce que l’on a toujours fait, avec un léger « spray » de couleur verte pour faire joli et politiquement acceptable.

                                Pour le reste, tout est sous contrôle...
                                http://itie-tchad.org/

                                Notamment avec ceci, qui fut un grand moment :
                                https://www.miningglobal.com/events/chad-petroleum-energy-mining-summit-2018

                                Bien à vous,
                                Renaud Bouchard


                              • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 14 décembre 2018 19:49

                                Aux Lecteurs

                                Un excellent papier

                                https://lundi.am/Prochaine-station-destitution

                                Prochaine station : destitution

                                "Contrairement à tout ce que l’on peut entendre, le mystère, ce n’est pas que nous nous révoltions, mais que nous ne l’ayons pas fait avant. Ce qui est anormal, ce n’est pas ce que nous faisons maintenant, mais ce que nous avons supporté jusque-là. Qui peut nier la faillite, à tous points de vue, du système ? Qui veut encore se faire tondre, braquer, précariser pour rien  ? Qui va pleurer que le XVIe arrondissement se soit fait dépouiller par des pauvres ou que les bourgeois aient vu flamber leurs 4X4 rutilants ? Quant à Macron, qu’il arrête de se plaindre, c’est lui-même qui nous a appelés à venir le chercher. Un État ne peut pas prétendre se légitimer sur le cadavre d’une « glorieuse révolution » pour ensuite crier aux casseurs dès qu’une révolution se met en marche.

                                [Illustrations : Rémy Soubanère]

                                La situation est simple : le peuple veut la chute du système. Or le système entend se maintenir. Cela définit la situation comme insurrectionnelle, ainsi que l’admet désormais la police elle-même. Le peuple a pour lui le nombre, le courage, la joie, l’intelligence et la naïveté. Le système a pour lui l’armée, la police, les médias, la ruse et la peur du bourgeois. Depuis le 17 novembre, le peuple a recours à deux leviers complémentaires : le blocage de l’économie et l’assaut donné chaque samedi au quartier gouvernemental. Ces leviers sont complémentaires parce que l’économie est la réalité du système tandis que le gouvernement est ce qui le représente symboliquement. Pour le destituer vraiment, il faut s’attaquer aux deux. Cela vaut pour Paris comme pour le reste du territoire : incendier une préfecture et marcher sur l’Élysée sont un seul et même geste. Chaque samedi depuis le 17 novembre à Paris, le peuple est aimanté par le même objectif : marcher sur le réduit gouvernemental. De samedi en samedi, la différence qui se fait jour tient 1 - à la croissante énormité du dispositif policier mis en place pour l’en empêcher , 2 - à l’accumulation d’expérience liée à l’échec du samedi précédent. S’il y avait bien plus de gens avec des lunettes de piscine et des masques à gaz ce samedi, ce n’est pas parce que des « groupes de casseurs organisés » auraient « infiltré la manifestation », c’est simplement que les gens se sont fait extensivement gazer la semaine d’avant et en ont tiré les conclusions que n’importe qui de sensé en tire : venir équipé la fois d’après. D’ailleurs, il ne s’agit pas d’une manifestation ; il s’agit d’un soulèvement.

                                Si des dizaines de milliers de personnes ont envahi le périmètre Tuileries-Saint Lazare-Étoile-Trocadéro, ce n’est pas en vertu d’une stratégie de harcèlement décidée par quelques groupuscules, mais d’une intelligence tactique diffuse des gens, qui se trouvaient simplement empêchés d’atteindre leur objectif par le dispositif policier. Incriminer l’« ultra-gauche » dans cette tentative de soulèvement ne trompe personne : si l’ultra-gauche avait été capable de conduire des machines de chantier pour charger la police ou détruire un péage, cela se saurait ; si elle avait été si nombreuse, si désarmante et si courageuse, cela se saurait aussi. Avec ses soucis essentiellement identitaires, ladite « ultra-gauche » est profondément gênée par l’impureté du mouvement des gilets jaunes ; la vérité, c’est qu’elle ne sait pas sur quel pied danser, qu’elle craint bourgeoisement de se compromettre en se mêlant à cette foule qui ne correspond à aucune de ses catégories. Quant à l’« ultra-droite », elle est prise en sandwich entre ses moyens et ses fins supposées : elle fait le désordre en prétextant l’attachement à l’ordre, elle caillasse la police nationale tout en déclarant sa flamme à la police et à la nation, elle veut couper la tête du monarque républicain par amour d’un roi inexistant. Sur ces points, il faut donc laisser le ministère de l’Intérieur à ses divagations ridicules. Ce ne sont pas les radicaux qui font le mouvement, c’est le mouvement qui radicalise les gens. Qui peut croire que l’on réfléchit à déclarer l’état d’urgence contre une poignée d’ultras ?

                                Ceux qui font les insurrections à moitié ne font que creuser leur propre tombeau. Au point où nous en sommes, avec les moyens de répression contemporains, soit nous renversons le système, soit c’est lui qui nous écrase. Ce serait une grave erreur d’appréciation que de sous-estimer le niveau de radicalisation de ce gouvernement. Tous ceux qui se placeront, dans les jours qui viennent, en médiateurs entre le peuple et le gouvernement, seront déchiquetés : plus personne ne veut être représenté, nous sommes tous assez grands pour nous exprimer, pour voir qui cherche à nous amadouer, et qui à nous récupérer. Et même si le gouvernement reculait d’un pas, il prouverait par là que nous avions raison de faire ce que nous avons fait, que nos méthodes sont les bonnes.

                                La semaine prochaine est donc décisive : soit nous parvenons à mettre à l’arrêt à plus nombreux encore la machine économique en bloquant ports, raffineries, gares, centres logistiques, etc., en prenant vraiment le réduit gouvernemental et les préfectures samedi prochain, soit nous sommes perdus. Samedi prochain, les marches pour le climat, qui partent du principe que ce n’est pas ceux qui nous ont menés à la catastrophe présente qui vont nous en sortir, n’ont pas de raison de ne pas confluer dans la rue avec nous. Nous sommes à deux doigts du point de rupture de l’appareil gouvernemental. Soit nous parvenons dans les mois qui viennent à opérer la bifurcation nécessaire, soit l’apocalypse annoncée se doublera d’une mise au pas sécuritaire dont les réseaux sociaux laissent entrevoir toute l’étendue imaginable.

                                La question est donc : que signifie concrètement destituer le système ? De toute évidence, cela ne signifie pas élire de nouveaux représentants puisque la faillite du régime actuel est justement la faillite du système de la représentation. Destituer le système, c’est reprendre en main localement, canton par canton, toute l’organisation matérielle et symbolique de la vie, car c’est précisément l’organisation présente de la vie qui est en cause, c’est elle qui est la catastrophe. Il ne faut pas craindre l’inconnu : on n’a jamais vu des millions de personnes se laisser mourir de faim. De même que nous sommes tout à fait capables de nous organiser horizontalement pour faire des blocages, nous sommes capables de nous organiser pour remettre en marche une organisation plus sensée de l’existence. De même que c’est localement que la révolte s’est organisée, c’est localement que les solutions seront trouvées. Le plan « national » des choses n’est que l’écho que se font les initiatives locales.

                                Nous n’en pouvons plus de devoir compter pour tout. Le règne de l’économie, c’est le règne de la misère parce que c’est en tout le règne du calcul. Ce qu’il y a de beau sur les blocages, dans la rue, dans tout ce que nous faisons depuis trois semaines, ce qui fait que nous sommes en un sens déjà victorieux, c’est que nous avons cessé de compter parce que nous avons commencé à compter les uns sur les autres. Quand la question est celle du salut commun, celle de la propriété juridique des infrastructures de la vie devient un détail. La différence entre le peuple et ceux qui le gouvernent, c’est que lui n’est pas composé de crevards."


                                • sophie 16 décembre 2018 10:48

                                  Bonjour, il faut , je pense, tenir compte des pays frontaliers avec le Tchad :

                                   Egypte

                                  Soudan

                                  Lybie

                                  Niger

                                  Nigeria

                                  RCA

                                  RDC .....

                                  ya du boulot.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès