• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’argent des autres : 40 millions d’€ pour les salaires (...)

L’argent des autres : 40 millions d’€ pour les salaires et retraites... des Tchadiens

"Jamais plus qu'ici et plus que ce soir, je n'ai senti combien c'est beau, combien c'est grand, combien c'est généreux, la France ! Vive la République ! Vive la France !"

Charles De Gaulle, discours du 4 juin 1958 au Forum d'Alger

 

"The problem with socialism is that you eventually run out of other people's money"

Margaret Thatcher

 

Jésus a parlé aux Français.

Lundi dernier M.Emmanuel Macron est en effet intervenu à la télévision pour tenter de démontrer qu’il avait entendu et compris les Gilets Jaunes et proposer quelques mesures destinées à les faire rentrer dans leurs chaumières.

Il leur a dit combien il souffrait de voir que leurs fins de mois étaient difficiles.

Il a cependant omis (l'émotion, sans doute...) de leur dire que ces fins de mois difficiles, ces inquiétudes financières, l'étaient moins pour certains, surtout avec l'argent des autres. Le leur, en fait.

Le vôtre, le nôtre, pour être encore plus précis.

Chacun espérait un signe. Pourtant, Mme Muriel Pénicaud, ministre du Travail, avait déclaré sur LCI qu’il n’y aurait pas d’augmentation du smic parmi les mesures annoncées par M.Macron. “On sait que ça détruit des emplois, ce n’est pas la bonne méthode”, avait-elle cru utile de préciser avant la divine allocution.

Mais saviez-vous qu'au moment où il faisait son acte de contrition, les traits tirés, affichant une mine de circonstance ("Jésus parle aux Français"), M. Macron avait trouvé un budget pour les retraites et les salaires ?

Mais pas celles et ceux des Français.

Il y avait en effet des priorités puisque chacun doit savoir que M.Macron a préféré commencer par payer les retraites et salaires des fonctionnaires… tchadiens !

Le Tchad est un pays ami dont l'histoire, fort ancienne, commencée avec Toumaï, un probable ancêtre de l’Humanité qui vivait dans le nord du territoire tchadien actuel il y a plus de sept millions d’années, a été partagée avec la nôtre à l'époque contemporaine. Une histoire mouvementée, selon des connaisseurs autorisés, car de l'Afrique-Équatoriale française (1910-1958) jusqu'à son indépendance complète en 1960, le Tchad a connu depuis lors une vie politique très agitée avec 45 ans de conflits armés, ponctués de coups d'Etat et d'interventions militaires françaises.

Des liens se sont ainsi créés, dirons-nous, auxquels certaines mauvaises langues ont donné des noms forgés sur des jeux de mots appuyés où il est question de France, d'Afrique et de "fric", et autrefois de MinAicoop.

http://www.rfi.fr/afrique/20100810-chronologie-tchad-independant

https://walkoulo.wordpress.com/2015/06/14/lhistoire-du-tchad-entre-1700-1900-et-la-traite-negriere/

http://www.rfi.fr/pays/tchad-chronologie-dates-geographie-demographie-economie-chiffres

Mais revenons à notre sujet, lequel ne relève en aucun cas d'une quelconque conspiration et encore moins d'une nouvelle fallacieuse, pensez donc !

La France a bel et bien décidé d'accorder, d’octroyer, de donner (on ne va pas chipoter sur le vocabulaire), d'offrir au Tchad, donc, un budget de 40 millions d’euros pour payer les salaires et les retraites des fonctionnaires, a en effet indiqué l’Agence française de développement (AFD).

https://www.jeuneafrique.com/679626/economie/tchad-la-france-octroie-une-aide-de-40-millions-deuros-pour-payer-les-salaires-des-fonctionnaires/

Officiellement, il s’agit d’un « prêt » d'une « durée de vingt ans », nous dit-on, avec un taux d’intérêt préférentiel. Et vu la dette du pays ( 1,875 milliards $ au 31 Décembre 2016) , le « prêt » risque fort de se transformer en don, les circonstances aidant et « les choses étant ce qu'elles sont et ce que nous en savons », comme c'est souvent le cas.

Les conditions du prêt "entrent dans les critères de soutenabilité de la dette du pays, définis par le Fonds monétaire international", a donc expliqué à l'AFP le directeur de l'AFD au Tchad, M.Olivier Cador.

Nul dérapage en vue, donc, si ce n'est que rien n'interdit d'être généreux, surtout avec un pays ami que l'on porte à bout de bras. Et puis, dira-t-on, 40 millions d'euros ne représentent pas grand chose dans la politique générale qui veut que désormais, avec la signature du Pacte diabolique de Marrakech, l'enseigne "France, Open-Bar", brillera d'un éclat encore plus vif dans la nuit du désert tchadien.

L'AFD (Agence française de développement), établissement public dont la mission est de financer et d’accompagner le développement des pays du Sud et des Outre-mer français, fait de grandes et belles choses dans le monde, en Afrique, tout comme au Tchad. Là n'est pas la question. Son implication financière et humaine est réelle, à l'image de la belle devise qui guide son action : « Continuer de faire vivre les valeurs de solidarité et de résistance ».

https://www.afd.fr/fr/remy-rioux

http://www.afd.fr/en/page-region-pays/chad

Mais il existe une toute autre réalité dont beaucoup de compatriotes n'ont pas vraiment idée.

30 millions d'euros serviront à payer les salaires de décembre 2018 des quelques 90.000 fonctionnaires civils tchadiens et 10 millions iront au paiement de plus de trois mois de retraites.

Et qu'en sera-t-il du prochain trimestre 2019 ? Y aura-t-il un nouvel "emprunt" ? 90.000 (!) fonctionnaires sur 13 631 456 habitants sont inquiets... Que va faire la France (coloniale) ?

D’ailleurs, la France accorde aussi au Tchad un don - et non un prêt -, d’un montant de 10 millions d’euros pour le secteur de la santé.

On rappellera qu’un même montant de 50 millions d’euros avait déjà été accordé au Tchad en 2017 avec les mêmes objectifs.

Cette générosité sans fin avec l’argent des contribuables français, cet appui budgétaire 2018 succède à l'aide budgétaire 2017 dont les objectifs et le montant étaient similaires, a encore indiqué M. Cador, soit 50 millions d'euros qui s'inscrivent dans les "promesses faites par la France à l'occasion de la table ronde de financement du Programme national de développement (PND) tenue à Paris en septembre 2017".

Lors de cette table ronde, les annonces des bailleurs publics, dont la France, s'étaient élevées à 7 milliards de dollars pour le PND, tandis que les annonces d'investissement du secteur privé avaient atteint 13 milliards de dollars.

Depuis juin 2017, le FMI prête sur trois ans 312,1 millions de dollars au Tchad, pays pétrolier ruiné en proie à une crise économique aggravée depuis la chute du prix du baril en 2014.

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/economie-africaine/le-tchad-ruine-par-la-dette-et-la-corruption-liees-au-petrole_3054887.html

https://www.lesechos.fr/23/02/2018/lesechos.fr/0301339273138_glencore-et-le-tchad-parviennent-a-un-accord-sur-la-dette.htm

Le FMI a ainsi notamment recommandé à N'Djamena de baisser la masse salariale à la charge de l’État et de régler ou rééchelonner ses dettes. Il n'a pas dit exactement comment.

D'où ces deux questions ici posées pour l'aider ainsi que le Tchad a sortir de cette impasse financière :

1- A-t-on en effet revu et vraiment remis en cause la pratique criminelle des "préfinancements pétroliers" qui revient à obtenir des liquidités en gageant la future production d'hydrocarbures, comme ce fut déjà le cas au Congo ?

2- A-t-on revu la pratique néfaste des pré-affectations des ressources en hydrocarbures ?

Le 30 décembre 1999, M. Idriss Deby, président de la République du Tchad, promulguait une loi sur les modalités de gestion des revenus pétroliers des champs de Kome, Miandoum et Bolobo alors récemment mis en exploitation..

Cette loi établissait la pré-affectation d’une partie des ressources pétrolières à des secteurs particuliers et un contrôle des dépenses financées sur les ressources pétrolières par un collège spécifique.

Ce dispositif visait à garantir la bonne allocation et la transparence dans l’utilisation des recettes pétrolières.Reconnaissons que comme pour les fonds souverains et l'utilisation de leurs ressources, l'intention était, pour le cas du Tchad, nouveau membre des pays producteurs de pétrole, à la fois intelligente et généreuse.

Mais une loi peut-elle être un rempart contre la « malédiction pétrolière », telle que l’ont connue la plupart des pays en développement dont l’économie repose en grande partie sur le secteur pétrolier, que ce soit en montants de devises apportées ou en ressources publiques ? La crainte repose sur le constat que la richesse en pétrole ou en gaz est souvent un obstacle à l’amélioration du bien-être des populations. En Afrique, on peut citer les exemples de l’Algérie, du Nigeria, du Gabon, du Congo ou encore de l’Angola.

On comparera les inquiétudes déjà pointées en 2006 avec la situation actuelle en se reportant à l'étude qui suit : Massuyeau Benoît, Dorbeau-Falchier Delphine, « Gouvernance pétrolière au Tchad : la loi de gestion des revenus pétroliers », Afrique contemporaine, 2005/4 (n° 216), p. 139-156. DOI : 10.3917/afco.216.0139. URL : https://www.cairn.info/revue-afrique-contemporaine-2005-4.htm-page-139.htm

 

Pour le moment, la France bienveillante est là, qui aime ses petits enfants.

N'Djamena a lancé plusieurs mesures d'austérité depuis 2016, dont une coupe d'un tiers du revenu global des fonctionnaires, provoquant des grèves sèches à travers le pays.

Que reste-t-il de l'argent du pétrole ?

https://www.lemonde.fr/economie/article/2017/05/26/prive-de-sa-rente-petroliere-le-tchad-s-enfonce-dans-la-crise_5134099_3234.html

https://afrique.latribune.fr/entreprises/industrie/energie-environnement/2018-06-02/petrole-le-pipeline-tchad-cameroun-a-genere-8-milliards-fcfa-de-droits-de-transit-entre-janvier-et-avril-2018-780493.html

Il semblerait que les perspectives en matière d'exploitation d'hydrocarbures soient prometteuses, mais pour qui exactement ?Le Tchad est à l'heure actuelle un pays riche mais déjà ruiné par la malédiction pétrolière.

https://www.agenceecofin.com/la-une-de-lhebdo/1602-54435-le-gaz-naturel-liquefie-futur-eldorado-de-l-afrique

Pays allié de la France, l'ex-puissance coloniale, mais aussi des États-Unis, nouvel ami parmi d'autres amis comme la Chine, l'Inde, la Russie (car l'Afrique compte beaucoup d'amis un peu collants, certes, mais qui lui veulent du bien, comme de véritables amis), le Tchad abrite l'opération française Barkhane de lutte anti-terroriste dans la bande sahélo-saharienne.

L'AFD fait de grandes et belles choses en Afrique, tout comme au Tchad, je le répète. Son implication financière et humaine est réelle, comme on le voit, au nom de la France et des Français, donc.Mais il existe une toute autre réalité dont beaucoup de compatriotes n'ont pas vraiment idée.

http://www.afd.fr/en/page-region-pays/chad

Depuis juin 2017, le FMI a injecté, sur trois ans, 312,1 millions de dollars pour aider le Tchad à amortir le choc de la fonte du prix du baril de pétrole en 2014. Mais il avait été recommandé aux autorités de rogner la masse salariale qui pèse lourd sur les caisses publiques. N’Djamena avait alors fait des efforts dans ce sens, en 2016, en gommant un tiers du montant global des rémunérations des fonctionnaires, ce qui avait provoqué une vague de mouvements sociaux qu’avait exploités l’opposition…

Les "boubous jaunes", déjà...

Là-bas aussi on achète la paix sociale et géopolitique. Pour le moment. Il me semble que si j'en avais la possibilité, je changerais quelques données fondamentales en révisant moi aussi quelques "conditionnalités" dans l'aide fournie à nos clients.

https://survie.org/billets-d-afrique/2017/268-juin-2017/article/tchad-france-une-histoire-militaire

 

Sources et références :

 

https://fresques.ina.fr/de-gaulle/fiche-media/Gaulle00011/discours-du-4-juin-1958-au-forum-d-alger.html

https://www.medias-presse.info/macron-debloque-40-millions-deuros-pour-les-salaires-et-retraites-des-tchadiens/102195/

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/economie-africaine/le-tchad-ruine-par-la-dette-et-la-corruption-liees-au-petrole_3054887.html

https://www.lesechos.fr/23/02/2018/lesechos.fr/0301339273138_glencore-et-le-tchad-parviennent-a-un-accord-sur-la-dette.htm

https://www.lemonde.fr/economie/article/2017/05/26/prive-de-sa-rente-petroliere-le-tchad-s-enfonce-dans-la-crise_5134099_3234.html

https://afrique.latribune.fr/entreprises/industrie/energie-environnement/2018-06-02/petrole-le-pipeline-tchad-cameroun-a-genere-8-milliards-fcfa-de-droits-de-transit-entre-janvier-et-avril-2018-780493.html

https://www.agenceecofin.com/la-une-de-lhebdo/1602-54435-le-gaz-naturel-liquefie-futur-eldorado-de-l-afrique

http://www.afd.fr/en/page-region-pays/chad

https://survie.org/billets-d-afrique/2017/268-juin-2017/article/tchad-france-une-histoire-militaire

Massuyeau Benoît, Dorbeau-Falchier Delphine, « Gouvernance pétrolière au Tchad : la loi de gestion des revenus pétroliers », Afrique contemporaine, 2005/4 (n° 216), p. 139-156. DOI : 10.3917/afco.216.0139. URL : https://www.cairn.info/revue-afrique-contemporaine-2005-4.htm-page-139.htm

 

Documents joints à cet article

L'argent des autres : 40 millions d'€ pour les salaires et retraites... des Tchadiens

Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • math math 13 décembre 2018 08:43

    Ces « dons » servent aussi a certain prélèvements pendant les transfers..la mafia politique prélevant sa « dime » au passage..la France-Afrique sert à ça... !


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 09:27

      @math
      Bonjour et merci pour votre visite.
      Un lien vers une analyse qui devrait vous intéresser :
      https://www.ritimo.org/La-Francafrique-ce-systeme-politique-criminel-qui-perdure

      Sans omettre cet autre point de vue :
      https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201804201036034935-france-afrique-perdre/

      ...avec l’idée, toutefois, que dans la recomposition géopolitique générale dont l’Afrique toute entière fait l’objet, la France et l’Europe seraient bien stupides de dilapider un (réel) capital historique au profit de puissances et d’intérêts qui ne s’embarrassent pas d’états d’âme et ont décidé de mettre définitivement la main sur le continent (Chine, USA,Inde, Russie) en nous éjectant.
      Les peuples africains, toujours soucieux de lutter contre les affreux colonialistes « canal historique » vont rapidement comprendre que leurs nouveaux « amis » ont eux aussi parfaitement compris que la route était libre.

      "Dans cette nouvelle optique, et vu de ce que pense la grande majorité de la rue africaine, de Bamako à Bangui et d’Abidjan à Douala, les forces néocoloniales finiront par perdre pied. Pas de doute là-dessus. Les puissances partisanes du monde multipolaire, elles, continueront de coopérer avec l’Afrique dans le strict respect de sa souveraineté, de ses traditions et de ses valeurs. C’est aux Africains que de choisir leurs partenaires. Pas à Washington, Paris ou Londres. Cette normalité deviendra réalité dans un avenir proche.« 

      Le réveil risque d’être très douloureux et décevant lorsque les pays objets des convoitises des »puissances partisanes du monde multipolaire" découvriront la manière dont elles respectent les souverainetés, traditions et valeurs de pays riches en hydrocarbures, manganèse, coltan, cuivre, diamant etc.

      Un exemple parmi d’autres : https://www.newyorker.com/news/news-desk/china-in-africa-the-new-imperialists

      Le sujet est très vaste et nous y reviendrons.
      Bien à vous,
      Renaud Bouchard


    • math math 13 décembre 2018 09:58

      @Renaud Bouchard….Hélas nos politiciens avec la France-Afrique ne sont pas des philanthropes..les scandales sont à répétitions, et pour leur tranquillité,
       ils mettent aux pouvoirs des serviteurs Africains aussi voyous qu’eux..de gentils dictateurs serviles… !


    • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 11:17

      @math
      Pas de scandales.
      Tout se passe simplement.
      Il n’y a que des relais sur place et en France ou en Occident, en Asie, en Eurasie, en Amérique.
      On œuvre plus ou moins discrètement.
      cf. attentat du Radisson Blu, Bamako -(Mali) janvier 2018 ou à Bangui (RCA) :
      https://www.voaafrique.com/z/4675
      https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/07/31/trois-russes-porteurs-de-cartes-de-presse-ont-ete-assassines-en-centrafrique_5338018_3212.html
      Themiis, Antigone, Amarante International.Pourquoi nous priverions-nous de faire ce que d’autres font, tel la société Wagner ?
      https://mondafrique.com/theemis-le-nouveau-masque-de-la-francafrique/
      Les termes du jeu ont changé ainsi que les intérêts géopolitiques.
      La France de M. Foccart a vécu. Elle s’est modernisée, tout comme l’Afrique.

      RB


    • Alren Alren 13 décembre 2018 17:17

      @Renaud Bouchard

      Le retour à un néocolonialisme en Afrique est possible parce que les chefs de ces pays y voient leurs intérêts et non celui de leurs peuples.

      Donner de l’argent aux dirigeants n’est pas la bonne solution pour réellement aider les gens ordinaires.

      Il serait mieux d’ouvrir des écoles où les enfants sont bien nourris, gratuitement, le midi.

      Il serait mieux de construire des réservoirs d’eau potable pour que celle-ci soit accessible uniquement aux humains et non aux animaux domestiques et proposer des fours solaires afin d’éviter le déboisement, le tout pour quelques francs, car la gratuité entraîne le gaspillage.

      Il serait mieux de leur donner des tonnes de ce produit magique :

      https://detours.canal.fr/faire-pousser-plantes-eau-cristaux/

      Il serait mieux de sélectionner les meilleurs lycéens pour qu’ils suivent gratuitement des études en France.

      Si j’étais un dirigeant africain, je solliciterais les chefs d’État des pays concernés pour créer une association des pays producteurs de métaux rares à l’image de l’OPEP, afin que les minerais soient vendus à un prix convenable.


    • Julien S 13 décembre 2018 10:16

      Je partage l’indignation du camarade Bouchard devant le montant des sommes versées : il faudrait les multiplier par vingt pour assurer la parité des appointements des fonctionnaires tchadiens avec ceux de leurs camarades français. 


      • microf 13 décembre 2018 11:52

        @Julien S
        Mon cher @Julien vous partagez l´indignation du camarade @Bouchard devant les montants des sommes versées par la France au Tchad, moi je suis sidéré que votre camarade en ce moment puisse écrire un tel article, de quel côté est-il ? Je ne sais pas si vous même et votre camarade @Bouchard croient á l´annonce faite par votre Président que la France verse cette somme au Tchad. Donnez moi une raison pour laquelle la France va verser l´argent au Tchad ? Est ce que la France en faillite dispose de cette somme pour la verser au Tchad ?. Vous et votre camarade @Bouchard ne voyent-ils pas la manipulation dans laquelle vos dirigeants psychopathes vous plongent ? Êtes vous ainsi si naifs de ne pas le voir ? Oú vous faites semblants ?
        En supposans même que ce soit même le cas, savez vous ce que la France pompe au Tchad ? Il ya le pétrole qui est exploité par la France depuis des décénnies, et le Tchad est l´un des pays les plus pauvres de la planète, oú va cet argent ? Il faudrait poser cette question á votre gouvernement de psychopthes.
        Ne vous laissez vous pas berner par de tels messages qui jettent la confusion votre gouvernement en perte de vitesse et veut jeter la confusion, concentrez vous á la lutte á chasser ces gens afin de rétablir l´injustice qu´ils ont établis comme mode de gouvernance d´abord á travers le monde, et ensuite en France. Cette mode de gouvernance faites d´injustices est arrivée en France parceque vous ne l´avez pas dénoncée tant qu´elle ne vous touchait pas, mais aujourd´hui, elle est devant votre porte. Est ce les Tchadiens ou autres migrants qui ont fait augmenter les prix du carburant et autres taxes ? Est ce les Tchadiens oú les migrants qui rendent la vie chère en France au point de jeter des milliers de francais dans la précarité, dans la misère ? Concentrez vous sur ceux qui le font, et chassés les du pouvoir sinon, vous avez vu comment ils ont fait tabassés par leurs supplétifs des citoyens francais aux mains nues dans des cafés, demain, ce sera dans vos maisons qu´ils viendront vous tabasser parceque vous n´avez pas réagit á temps.


      • foufouille foufouille 13 décembre 2018 12:37

        @microf
        le pétrole est payé au même prix partout dans le monde sauf dans ton esprit tordu. le fric du pétrole brut car tu es incapable de le raffiner va dans les poches du gouvernement tchadien qui en fait ce qu’il veut.


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 13:42

        @foufouille et Microf

        Bonjour et merci tant pour vos visites que pour vos contributions.
        Rassurez-vous, je ne suis aucunement indigné.
        Pour répondre à quelques légitimes interrogations en creusant le sujet, voici quelques éléments de réflexion.
        Il est toujours intéressant de savoir qui fait quoi.
        Compte-tenu du fait que les gens que vous allez probablement découvrir n’ont que faire des modestes gratifications offertes par la France et se soucient des fins de mois de la fonction publique tchadienne comme de leur première berline allemande (je vous laisse le choix) ou de leur premier jet d’affaires, il faut donc s’interroger sur les véritables raisons de la générosité de la France.
        J’ajoute, avant de vous laisser continuer votre lecture, que les « concours financiers » apportés par la France concernent d’autres pays africains ; Citons le cas de la Côte d’Ivoire, par exemple, dont un document qui a vivement intrigué un quotidien ivoirien lui a permis de se poser la question en janvier 2018 et d’y répondre sur la base d’un document entré en sa possession.

        " La Côte d’Ivoire, toujours selon le document en notre possession, écrit l’auteur du papier référencé ci-après, a-t-elle eu recours à des concours extérieurs additionnels auprès de partenaires au développement, notamment la Banque mondiale, le Fonds monétaire international (Fmi), la Banque africaine de développement (Bad) et la France à travers l’Agence française de développement (Afd) ?"

        http://www.linfodrome.com/economie/36206-affaire-la-france-paie-le-salaire-des-fonctionnaires-ivoiriens-de-nouvelles-revelations

        « C’est dans ce cadre qu’intervient l’appui de 100 millions d’euros de la France, dont les négociations avaient débuté bien avant le mois de décembre », précise le document, qui souligne que les ressources intérieures de l’État permettent de payer les salaires des fonctionnaires, qui s’élèvent à 1 512 milliards de Fcfa par an, et que, d’ailleurs, la Direction générale des Douanes, à elle seule, a pu mobiliser 1 723,73 milliards de Fcfa. « En outre, le décaissement dont la Côte d’Ivoire a bénéficié dans le cadre de cet appui budgétaire en décembre est intervenu après les virements des salaires dudit mois », précise la note confidentielle."


        Lire la suite


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 13:48

        @Microf et Foufouille

        Suite :
        ZOOM TCHAD

        10 mars 2017 · TCHAD : OÙ EST PASSÉ L’ARGENT DU PÉTROLE ? PALMARÈS DES 15 PLUS GRANDS MULTIMILLIARDAIRES TCHADIENS



      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 13:55
        ZOOM TCHAD10 mars 2017 · TCHAD : OÙ EST PASSÉ L’ARGENT DU PÉTROLE ? PALMARÈS DES 15 PLUS GRANDS MULTIMILLIARDAIRES TCHADIENSLa crise économique et sociale qui frappe le Tchad, avec des salaires impayés depuis de nombreux mois, avec le non paiement des pensions des retraites, a entraîné grèves et manifestations diverses. Le régime d’Idriss Deby a mis en place toute une batterie de mesures d’austérité : réduction des salaires, licenciements, arrêt des recrutements, enquête sur les faux diplômes pour diminuer la masse salariale soit disant.

        Force est de constater que le Tchad n’est pas le seul pays pétrolier dans la sous-région, les autres pays continuent à payer le salaire de leurs fonctionnaires, à faire tourner les hôpitaux et ce malgré la chute du prix du baril du pétrole. Alors qu’est- ce qui ne va pas au Tchad ? Alors que le régime d’Idriss Deby est toujours le dernier en tout ; éducation, soins de sante, accès à l’eau potable et à l’électricité, au logement et même par rapport aux infrastructures scolaires et sanitaires, il reste à la queue du peloton pour cause de non fonctionnalité et d’absence de personnel en qualité et en nombre. Depuis 2003, le régime a encaissé 1495 milliards de FCFA par an pour les seuls puits de DOBA.

        En rajoutant ceux de DJARMAÏ, on atteint des plafonds inimaginables. Et pourtant la pauvreté, la misère est là, partout dans le pays, chaque jour plus criarde et choquante. A N’Djamena, des femmes, mères de famille ramassent des cailloux, les cassent pour les revendre et espèrent faire vivre leurs enfants. Quant au reste du pays, c’est un océan de misères, de malnutrition et de famine. Alors, où est passé l’argent du Pétrole ?

        Il a servi à un groupe bien organisé, qui a privatisé l’Etat. Ce groupe est constitué par Idriss Deby, sa famille, son clan et ses alliés .Ils ont massivement détourné les revenus pétroliers pour leur compte personnel, celui de leur famille,de leurs proches et prête-noms. Achetant des centaines de villas, des terres, des milliers et des milliers de têtes de bœufs, de chameaux, planquant l’argent aux quatre coins du monde. Vivant dans un luxe incroyable, amassant or et pierreries. Ce sont les multimilliardaires du régime d’Idriss DEBY, ceux qui ont l’argent du Pétrole entre leurs mains. Pour combien de temps encore ?

        Voici la liste des 15 principaux.

        1) IDRISS DEBY ITNO Au pouvoir depuis plus de 26 ans, il a amassé une fortune inimaginable planquée à Dubaï, en Afrique du Sud, en Égypte, en Roumanie, en liquides, or et biens immobiliers très importants etc... Au sein du Palais, il y a une grande salle appelée« Bab El Aziza » gardée par les gardes de corps ; elle est remplie d’argent, de francs CFA, de dollars et d’euros. Cette salle se remplit quotidiennement des versements de la part d’Idriss DEBY provenant du pillage du pays par les membres de sa famille et de son clan. Recettes pétrolières, recettes douanières, fraude sur le sucre, monopole et surfacturations dans les achats d’armes de guerre, chars, hélicoptères de combat, avions bombardiers, marchés publics et infrastructures. Mais aussi vente de carburant et produits pétroliers et du ciment. Enfin, les interventions militaires au Mali, au Nigeria, au Cameroun, au Niger, surfacturations côté Tchad et détournements importants. Les pays comme le Cameroun, le Niger et le Nigeria ont donné des milliards qu’Idriss DEBY n’a pas déclarés officiellement. Selon certaines sources, le Mali, grand producteur d’or, a donné des lingots d’or, toujours détournés. Sans compter l’argent reçu de Khaddafi pour l’envoi de militaires en renfort pendant les événements en Libye. A propos des lingots d’or, des rumeurs persistantes laissent entendre qu’une partie du Trésor de Khaddafi constitué de lingots d’or serait enterré à Amdjaress, village natal de DEBY. La Banque de France a signalé que le Tchad est le pays qui achète le montant le plus important d’euros de toute la zone franc. Il faut comprendre que c’est pour convertir les CFA pillés au Tchad et les sortir avec des passeports diplomatiques et les planquer à Dubaï et autres pays sûrs. Récemment le frère du Trésorier Payeur Général, marié à la sœur de Hinda DEBY, a été bloqué à l’aéroport de Dubaï avec une valise pleine d’euros. Il a dit qu’elle appartenait à Hinda DEBY.

        2) DAOUSSA DEBY ITNO Frère d’Idriss DEBY, second au Palmarès des multimilliardaires tchadiens, sa fortune est colossale ; elle est issue du monopole et de la surfacturation scandaleuse dans la construction des routes et différentes infrastructures. Il y a eu des marchés qui ont été payés sans méme avoir été exécutés. Longtemps Ambassadeur du Tchad en Libye, il veillait à exécuter les moindres désirs de Khadafi en ce qui concerne le Tchad. Il a planqué une partie de sa fortune dans les pays de l’Est : Roumanie par exemple. On parle aussi du Sénégal où son fils est venu étudier. Il était l’étudiant qui vivait comme un Ambassadeur avec villa et piscine.

        3) HINDA DEBY ITNO Troisième sur le podium des plus fortunés du Tchad. Elle a mis en place un réseau de personnes appartenant à sa famille ou étant ses fidèles pour capter les recettes pétrolières. Direction financière des sociétés pétrolières, Trésorier Payeur Général, parts dans les Sociétés qui s’installent pour des affaires, parts dans l’exécution des marches publics qui passent par la Présidence. Tous les hommes d’affaires qui obtiennent des marchés doivent donner la part de Hinda DEBY ; 30% disent certains. D’où son surnom « Madame 30% » dans les milieux d’affaires. L’acquisition d’importants biens immobiliers au nom de sa mère dans tous les quartiers de N’Djamena est le choix qu’elle a fait. Trois membres de sa famille se sont installés à Dubaï pour gérer le transfert incroyable des recettes pétrolières, des milliards et des milliards.

        Lire la suite


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 13:56

        @Foufouille
        Suite

        4) SALEY DEBY ITNO Ancien Directeur Général des douanes, il avait décidé de garder pour lui et de stocker chez lui les recettes douanières. Il a acheté tout un lot de villas en Égypte. Le Premier Ministre s’est plaint à DEBY du non versement des recettes douanières et que les hôpitaux ne pouvaient plus recevoir leur dotation budgétaire. Interpellé par Idriss DEBY pour qu’il verse au Trésor Public de quoi faire tourner les hôpitaux, il refusa. La garde présidentielle est allée encercler son domicile et l’arrêter, sa caverne fut vidée, elle contenait des centaines de milliards !

        5) ADOUM YOUNOUSMI Patron des infrastructures pendant longtemps dans le carré des hommes de DEBY, les milliards des infrastructures ont été placés sous sa coupe. Des journalistes sénégalais payés pour faire sa propagande par ATEPA, ont fait un numéro spécial au moment du cinquantenaire en le surnommant le Baron HAUSMANN, en référence, à celui qui a fait les célèbres bâtiments parisiens. Il a acquis d’importants biens immobiliers au Niger, Mali, France, Sénégal, etc...

        6) MOUSSA FAKI MAHAMAT : Actuel Président de la Commission de l’UA .Homme du carré présidentiel, Premier Ministre, puis Ministre des affaires étrangères pendant plus de 15 ans. Une énorme fortune gérée discrètement.

        7) DOCTEUR MAHAMAT HASSAN ABAKAR : Frère de Moussa Faki Mahamat, médecin personnel de DEBY. C’est lui seul qui a géré la construction de l’hôpital moderne avec les propriétaires de l’hôpital Américain de Paris. Plus de 100 milliards abusivement facturés sans compter les pourcentages qu’il perçoit sur toutes sortes de marchés de produits de santé.

        8) AL MANNA : Grand commerçant très proche du pouvoir, bénéficie de nombreuses faveurs dans l’importation des produits alimentaires et l’octroi de marchés publics surfacturés.

        9) BIDEI DEBY ITNO : Neveu de DEBY, il a le monopole de l’importation des Toyota et véhicules présidentiels et autres commandes de l’Etat. Marié à la sœur de Hinda Deby.

        10) MAHAMAT ZENE HISSEIN BOURMA : Trésorier Payeur Général, il a épousé une des filles d’Idriss DEBY. Pour tout paiement effectué par le Trésor public, il prenait une Commission sans compter les faux dossiers montés de toutes pièces et soumis à lui pour sortir l’argent public. Il est propriétaire de plusieurs sociétés d’import-export.

        11) ZAKARIA IDRISS DEBY ITNO : Directeur de cabinet civil, puis aujourd’hui Conseiller a la présidence et en mission en Libye avec les troupes en soutien au Général HAFTAR. Présenté un moment comme l’éventuel dauphin. Voyage en jet privé.

        12) ALI ABDERAMAN HAGGAR : Fait partie des conseillers de Deby. Electron TV c’est sa chaine montée avec les fonds pétroliers. Une immense fortune gérée discrètement. Homme du clan au pouvoir, d’importants biens immobiliers et acquisition de terres agricoles.

        13) MAHAMAT SALEH ANNADIF : Actuellement Représentant du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali. Proche du pouvoir, dispose d’une fortune avec des membres de sa famille dans le business d’abord au Tchad, Nigéria puis en Angola.

        14) HAROUN KABADI : immense fortune amassée quand il était aux affaires, relations étroites avec Feu Gata Goulou, qui a sa place dans ce palmarès mais n’y figure pas pour cause de décès. D’importants placements financiers aux USA.

        15) OROZI FODEÏBO : Homme proche de DEBY, immense fortune dans les opérations pétrolières comme Conseiller de DEBY, et aussi chargé de missions d’Idriss DEBY pour l’achat d’armes avant le positionnement de membres de la famille. Reste un allié sûr du régime DEBY dans sa politique divisionniste du BET.


      • Julien S 13 décembre 2018 17:20

        @Renaud Bouchard
        .
        Vous voyez, alors que vous m’aviez quasiment promis le poste de bouffon du roi lorsque vous serez à l’Elysée, microf n’a rien compris à mon humour décidément trop fin. 


      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 17:51

        @Julien
        Bouffon, avec le bonnet à clochettes et la marotte ?
        Non.
        Je regrette, mais le poste et la fonction sont déjà pourvus par des gens qui manquent totalement de finesse.
        Je suis sûr que vous valez beaucoup mieux.

        RB


      • nono le simplet nono le simplet 14 décembre 2018 08:00

        @Julien S
        microf n’a rien compris à mon humour décidément trop fin. 

        petite faute d’orthographe bénigne mais à signaler ...
        il faillait lire « mon humour décidément trop feint » bien sûr
        humour feint, que je pratique aussi avec aisance dans ce commentaire
        l’humour fin, le pauvre, n’a rien à voir ...


      • Julien S 14 décembre 2018 14:35

        @nono le simplet
        .
        Dis donc, tu me cherches, canard ! 


      • Spartacus Spartacus 13 décembre 2018 10:52

        Quid des retraités du secteur privé au Tchad ?

        Ont ils même seulement une retraite organisée ?

        Au Tchad, comme en France les fonctionnaires sont des privilégiés et ont de meilleurs salaires, de meilleures retraites et avantages.



        • Decouz 13 décembre 2018 11:09

          Si les fonctionnaires ne sont pas bien payés, c’est la porte ouverte au bakchish, bien sur l’un n’empêche pas l’autre, mais des fonctionnaires mal payés, c’est obligatoirement le bakchich qui complète, avec le clientélisme.


          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 11:25

            @Decouz
            Business as usual...Corruption et/ou activité professionnelle parallèle.

            RB


          • zygzornifle zygzornifle 13 décembre 2018 16:32

            u@Decouz

             Les politiques sont grassement payés et ils se gavent quand même de bakchichs,
            regardez Carlos Ghosn avec son salaire mammouthesque il piquait encore de la thune ....


          • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 17:32

            @zygzornifle
            Noêl sur un tatami avec comme friandises des bonbons au wasabi...


          • zygzornifle zygzornifle 14 décembre 2018 08:17

            @Renaud Bouchard

             Peut être même tontonmis qui lui met sa wasabite ou je pense ?


          • leypanou 13 décembre 2018 14:32

            Si la France a accepté de payé les salaires des fonctionnaires tchadiens, c’est qu’il y a trouvé son intérêt.

            Des états faillis, ce n’est pas ce qui manque en Afrique : les résultats d’élections pseudo-démocratiques sont toujours validés car cela ne dérange pas trop certains intérêts.

            Un état qui n’arrive même pas à payer les salaires de ses fonctionnaires n’a d’état que le nom. De toute façon, si la France n’intervient pas en Afrique, cela aurait fait très longtemps que des régimes pourris jusqu’aux os seraient tombés.

            Pour que les gens acceptent leur sort sans trop se poser des questions, on leur fait miroiter le bonheur dans l’au-delà : c’est la mission des églises protestantes évangéliques et autres. L’Islam y met aussi du sien avec la propagation de l’obscurantisme, dont l’une des conséquences est la démographie galopante.

            Quand on n’est même pas capable d’élever décemment 2 enfants, pourquoi en avoir 8 ? Solution : on les envoie en France, comme mineurs isolés, car de faux humanistes mais vrais crét.ns sont prêts à les recevoir ici.


            • HELIOS HELIOS 13 décembre 2018 23:31

              @leypanou

              z’ont p’têtre de l’uranium, au Tchad... ou des terres rares !


            • leypanou 14 décembre 2018 08:27

              @HELIOS
              je pars du principe qu’un état ne donne jamais rien gratuitement, donc qu’il y a toujours un intérêt soit économique, soit géopolitique derrière une prétendue générosité.
              Cela étant, de vrais humanistes existent, mais ils servent de caution à d’autres visées « moins humanistes ».


            • titi 17 décembre 2018 07:48

              @leypanou

              C’est tout simple : c’est l’armée Tchadienne qui fait le sale boulot au Sahel.
              C’est l’armée Tchadienne qui a servi de chair à canon au Mali
              Ce qui a permit de reprendre un pays plus grand que le France avec pas 10 morts coté Français.


            • microf 13 décembre 2018 15:06

              Merci beaucoup pour votre intervention suite á mon commentaire, ce serait très long de discuter pour rien sur ces points, je suis d´accord avec vous en tout.

              La question que j´aimerai vous poser serait celle-ci, maintenant on fait quoi avec cette situation oú les les Tchadiens détournent l´argent qui aurait servi á développer leur pays envoyant ainsi des milliers de Tchadiens en France manger le pain des francais, et en France oú une oligarchie s´est accaparée de tous, augmentant les taxes jusqu´á étrangler les citoyens francais, les jettant ainsi dans la misère et la précarité, avec comme résultat la révolte du peuple francais depuis des semaines ?


              • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 17:28

                @microf
                Bonsoir et merci pour votre visite comme pour votre question ("Maintenant que fait-on avec cette situation etc." ?

                J’y réponds :

                Confiez votre suffrage à quelqu’un comme moi qui n’a pas froid aux yeux et qui saurait exactement quoi faire ( un grand nettoyage de printemps) et ne pas faire (perdre du temps à discuter à propos de problèmes du quotidien pour lesquels vous, moi, nos concitoyens, familles, proches, amis, avons une expérience et des solutions prêtes à mettre en place).

                Un peu court, me direz-vous.
                Non pas.
                Le programme de remise en marche du pays est sous vos yeux et pourrait commencer par une mise en application de toutes les préconisations effectuées dans les rapports de la Cour des Comptes.
                Nous en reparlerons.
                Il devrait aussi commencer par un arrêt complet du désastre sécuritaire et migratoire, rappelant l’impérieuse obligation de protéger les biens et le sûreté des personnes.
                Nous en reparlerons.

                Bien à vous,
                Renaud Bouchard


              • microf 13 décembre 2018 18:13

                @Renaud Bouchard

                Bonsoir et merci @Renaud Bouchard,
                J´ai bien lu votre réponse, mais un peu courte comme vous même l´avez écrit, car votre réponse me laisse sur ma faim comme on dit, mais peut être comme vous dites on en reparlera, j´attendrai plus tard alors votre prochain commentaire avec plus d´informations sur la question.

                Bien á vous.
                @Microf


              • zygzornifle zygzornifle 13 décembre 2018 16:29

                Et combien nous coute les retraites des anciens présidents ministres députés sénateurs préfets etc.....


                • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 17:15

                  @zygzornifle

                  Bonsoir et merci pour votre visite comme pour votre question.

                  "Et combien nous coutent les retraites des anciens présidents, ministres, députés sénateurs préfets etc.

                   ? "

                  Vous allez vous faire du mal en lisant ce qui suit.
                  Je vous aurais prévenu...

                  Bien à vous,
                  Renaud Bouchard

                  https://www.lamastreassociationrad.fr/nos-chers-retraites-privileges-detat/

                  http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2016/02/09/25006-20160209ARTFIG00221-le-cout-des-ex-presidents-et-des-ex-premiers-ministres-revele.php

                  http://archive.francesoir.fr/actualite/politique/scandale-ils-n-ont-jamais-ete-prefets-mais-ils-en-touchent-retraite-98391.html


                • zygzornifle zygzornifle 14 décembre 2018 08:18

                  @Renaud Bouchard

                   ça pique ....


                • Désintox Désintox 13 décembre 2018 17:59

                  40 millions d’euros, ce n’est pas grand chose à l’échelle d’un pays.


                  • Ouam Ouam 13 décembre 2018 23:18

                    @Désintox
                    "40 millions d’euros, ce n’est pas grand chose à l’échelle d’un pays.

                    "
                     
                    Ben... on va les prendre dans ta fouille alors smiley
                    C’est cool les généreuxs donateurs....
                    Merci smiley


                  • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 23:35

                    @Désintox
                    La somme est ridicule pour nous, importante pour ses bénéficiaires.
                    L’anormalité tient au fait que la France « distribue » généreusement à des pays tenus par des satrapes et des voyous internationaux qui n’ont que faire de leurs compatriotes alors que nos propres concitoyens « tirent la langue » et se débattent eux aussi dans de réelles difficultés économiques et financières.
                    Avons-nous besoin de distribuer de l’argent à la...Palestine ?
                    Sans doute pour aider les malheureux palestiniens, me direz-vous, mais ces gens vivraient tellement mieux s’ils étaient débarrassés des dirigeants dictatoriaux qui les maintiennent dans une situation de conflit inepte depuis 1948.

                    Bien à vous,
                    Renaud Bouchard


                  • BM 13 décembre 2018 18:50

                    On a sans doute acheté quelque chose avec cet argent : influences économiques, commerciales, politiques, système de pression par le fric etc...

                    avec tout ce qui peut graviter autour...


                    • tibidi 13 décembre 2018 19:46

                      provocation après provocation, et le timing en plus, ce ne peut pas être des coincidences ... ce gars a été placé à l’Elysée pour détruire la nation France, il va y arriver.

                      Au moment même où il faisait son cinéma, il donnait de l’argent  notre argent  au Tchad et faisait voter 3 lois favorables aux médias  serviles médias.

                      Ce petit gars sera le fossoyeur de la France, pays des Lumières...


                      • Renaud Bouchard Renaud Bouchard 13 décembre 2018 23:39

                        @tibidi
                        Il peut se produire des incidents de parcours...
                        La situation dérape en Belgique, aux Pays-Bas.
                        Une « Révolution de Colza »...
                        M. Macron risque fort de continuer à se cogner de plus en plus dans les angles aigus du Réel.

                        Renaud Bouchard


                      • Jean Keim Jean Keim 13 décembre 2018 20:47

                        En fait la bonne question est : où ira cet argent au « bout du compte » ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès